UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS

Le tennis c'est la volonté, l'amour de la compétition, le dépassement de soi, du talent, beaucoup de travail mais surtout de la passion
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 NOVAK DJOKOVIC (Serbe)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 18 ... 31  Suivant
AuteurMessage
tipou

avatar

Messages : 78138
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Ven 27 Nov 2015 - 8:56

Rappel du premier message :

bravo bravo superr1
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
tipou



Messages : 78138
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Lun 23 Mai 2016 - 9:30

La nouvelle pub de Djoko
Peugeot 308GTi | Novak Djokovic & Better Sensations #2
Publiée le 17 mai 2016 par Peugeot 
https://www.youtube.com/watch?v=MjXmSHioZZQ




Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78138
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Dim 29 Mai 2016 - 20:45

Tennis : Murray, Federer, Nadal... Novak Djokovic fait une annonce sur le Big Four !
Publié le 29/05/2016 à 15:35 par G.M. 
http://www.le10sport.com/tennis/tennis-murray-federer-nadal-novak-djokovic-fait-une-annonce-sur-le-big-four-241602

Alors qu’il pourrait remporter son premier Roland-Garros cette année, Novak Djokovic estime que le Big Four du tennis n’est pas éternel.

D’abord Roger Federer, ensuite Rafael Nadal…Roland-Garros est décidément bien étrange cette saison sans ses deux « historiques ». Grâce à ces deux forfaits, Novak Djokovic pourrait bien avoir un boulevard devant lui pour ainsi remporter son premier Roland-Garros… Et concernant le Big Four, le Serbe estime qu’il terminera bien un jour.

« De nouvelles générations émergent… »

« Les 4 grands ne resteront pas là pour toujours. De nouvelles générations émergent, on voit par exemple déjà Thiem, Kyrgios qui trouvent leurs marques, qui sont vraiment parmi les meilleurs du côté tennis masculin. On les verra plus encore à l'avenir. Maintenant, à quelle vitesse deviendront-ils top 4 ? Je ne sais pas, c'est toute une démarche. Ça prend du temps, ça ne se passe pas du jour au lendemain ou en 2 ou 3 mois. Ils ont besoin de jouer de façon constante, pendant une année complète. De façon régulière pour arriver justement à cette position », a ainsi confié Novak Djokovic à Tennisactu.
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78138
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Lun 30 Mai 2016 - 9:22

NOVAK DJOKOVIC : SA JOURNÉE-TYPE (OU PRESQUE…)
par Remi Bourrieres, le 24 mai 2016
http://www.tennismag.com/journee-novak-djokovic/?utm_source=splio&utm_medium=email&utm_campaign=newsletter%20n%C2%B02%20

A quoi ressemble le quotidien de Novak Djokovic lorsqu’il n’est pas en tournoi ? Pour le savoir, nous l’avons suivi (ou pas…) durant toute une journée chez lui, à Monaco. Un « docu-fiction » tiré en bonne partie d’informations déjà connues sur le numéro un mondial.

7h : Novak se réveille au son de sa chanson préférée, “Kafana je moja istina” du chanteur populaire serbe Toma Zdravkovic. Il avale un grand verre d’eau à température ambiante et se lève d’un bond.


DJ Christian - Toma Zdravković - Kafana Je Moja Sudbina (BC Sound FK2C Vol.1 2013 Remix)
https://soundcloud.com/dj-christiankreha/toma-zdravkovic-kafana-je-moja-sudbina-bc-sound-fk2c-vol1-2013-remix


7h10 : Après avoir mangé ses deux cuillères à café de miel de Manuka de Nouvelle-Zélande, Novak débute sa journée par 20 minutes de yoga. Postures du lapin, du chat, du cobra et du chien. Tiens, à propos de chien, voilà que se lèvent ses deux caniches, Pierre et Tesla. Après leur avoir servi leur ration de croquettes bio au quinoa, leur maître se saisit d’une balle, la fait rebondir 19 fois au sol puis la balance à l’autre bout de la pièce.

7h30 : Petit-déjeuner. Au menu : un bol de muesli aux fruits secs avec une assiette de bananes découpées et de canneberges, le tout agrémenté d’un lait de riz avec une cuillère d’huile de noix de coco. Novak déjeune en silence, lentement, religieusement, sans distraction extérieure.

8h30 : Novak arrive au Monte Carlo Country Club. Il débute par un échauffement d’un quart d’heure conduit par son physiothérapeuthe, Miljan Amanovic. Et c’est parti pour une séance d’1h30 avec sparring-partner, sous l’œil de ses deux coaches. Marian Vajda observe la séance attentivement, pendant que Boris Becker accorde une interview au fond du terrain.



9h12 : Novak commet sa première faute directe du jour. Il fracasse sa raquette.

10h15 : Fin de la séance. Novak finit sa bouteille d’eau chaude (oui, jamais d’eau fraîche, trop indigeste). Il l’accompagne d’une boisson de récupération à base de protéines de pois et de jus de canne à sucre bio. Puis retour au calme : 15 minutes de stretching, suivi d’une longue séance de massage puis d’une heure de musculation.

13h : Après une heure de musculation, Novak file à Eqvita, le restaurant diététique que sa femme et lui ont ouvert à Monaco. « J’ai besoin d’un maximum d’énergie donc de glucides », justifie-t-il : salade de nouilles soba épicée sur son lit de chou frisé et d’avocat, son aliment préféré. Soudain, Novak est pris d’un doute. Il passe un coup de fil à son nutritionniste, Igor Cetojevic : « le chou frisé, c’est 23,6 ou 24,2 g ? »



14h30 : Novak débute sa deuxième séance d’entraînement de la journée. « Ça va être beaucoup plus corsé que ce matin », prévient-il son sparring. Une fois sur deux, l’heureux s’enfuie en courant…

14h45 : Finalement, un nouveau souffre-douleur est envoyé au feu : 6/0, 6/1, 6/0 en moins de 2h. « C’était un match difficile face à un joueur solide, il a fallu que je serre le jeu », nous déclare Novak très sérieusement. Son agent, Edoardo Artaldi, lui glisse qu’on n’est pas en conférence de presse et qu’il n’est pas obligé de jouer un rôle.

17h30 : Petit footing de récupération « tranquille », nous dit-il. On décide de l’accompagner. Au bout de 400 mètres, abandon du partenaire.



20h : Après une séance photo pour un sponsor, c’est l’heure du dîner. Au menu, un steack de soja fumé avec un assortiment de courgettes et de carottes cuites. « Beaucoup de protéines pour réparer les dégâts musculaires », nous précise Novak. Quels dégâts ?



21h30 : Après avoir couché Stefan, Novak et Jelena se lancent dans la mise à jour de leur journal de bord quotidien.

22h30 : Novak s’isole dans son salon pour une séance de méditation d’un quart d’heure, comme chaque soir.

23h : Extinction des feux. Nous avons le droit d’aller nous détendre au casino. Tiens, Boris Becker est déjà là !


Smile
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78138
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Mer 1 Juin 2016 - 10:17

Federer Skypes Djokovic
Publiée le 21 mai 2016 par La Serva 
https://www.youtube.com/watch?v=JzCg7mLrfvs




Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78138
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Mer 1 Juin 2016 - 22:46

Novak Djokovic, l'homme qui valait 100 millions de dollars
Le 01/06/2016 à 14:08:00 | Mis à jour le 01/06/2016 à 15:28:44 
http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Novak-djokovic-l-homme-qui-valait-100-millions-de-dollars/686557

En se qualifiant pour les quarts de finale de Roland-Garros, mercredi, Novak Djokovic est devenu le premier joueur à franchir la barrière des 100 millions de dollars de prize money. Le Serbe a profité de la forte inflation des dotations depuis 2013 pour rattraper puis dépasser Roger Federer.

Novak Djokovic est un homme de records et il vient, mercredi, d’en ajouter un autre à son palmarès, en attendant d’atteindre le grand objectif de sa quinzaine parisienne : le Grand Chelem en carrière. Le Serbe avait déjà battu, en fin d’année dernière, le record des gains sur une seule saison, avec 21.646.145 dollars amassés, soit plus que Roger Federer, Andy Murray et Rafael Nadal réunis (21 319 559 dollars).

Le voilà désormais, la qualification pour les quarts de finale de Roland-Garros acquise ce mercredi, à la tête de plus de 100 millions de dollars de prize money, un montant symbolique qu’il est le premier de l’histoire du jeu à atteindre.

Roger Federer dépassé
Le numéro un mondial a remporté son duel à distance avec Roger Federer (98.011.727 dollars), qu’il a rattrapé à une vitesse folle puis dépassé début 2016. Fin 2014, le Suisse disposait encore pourtant d’une marge confortable sur son rival, de plus de 16 millions de dollars.

Les quatre premières places du top 10 des gains en carrière sont cannibalisées par des joueurs en activité, puisqu’on retrouve derrière le duo serbo-suisse Rafael Nadal (3e) et Andy Murray (4e). Le premier joueur retraité, dans ce classement, est Pete Sampras, cinquième avec un butin nettement inférieur au pactole du Serbe, malgré ses 14 Grands Chelems (43,3 millions de dollars).



L'inflation, tout court, et, surtout l’inflation des dotations offertes par les organisateurs des tournois professionnels, expliquent la surreprésentation des joueurs en activité au sommet de cette classification. Si Novak Djokovic a changé sportivement de catégorie dès 2011, dans la foulée de sa victoire en Coupe Davis, le Belgradois a aussi profité à plein de la nette bascule économique, entre 2012 et 2013, opérée par les Grands Chelems et obtenue sous la pression des joueurs : depuis quatre ans, la dotation globale a augmenté de 66% à Wimbledon et l’US Open ; de 54% à l’Open d’Australie ; et de 50% à Roland-Garros. De 2006 à 2012, celle-ci avait progressé de 55% à Wimbledon ; 35% à l’Open d’Australie ; 31% à Roland-Garros ; et 30% à l’US Open.



En trois saisons et demie, Novak Djokovic a ainsi plus que doublé son total de gains en tournois, puisqu’il n’avait accumulé, fin 2012, "que" 44,8 millions de dollars. Au rythme où il va, d’ici fin 2020 (il aura 33 ans), il pourrait avoir atteint le cap des 200 millions de dollars.

Fabien MULOT, à Roland-Garros


Smile
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78138
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Mer 8 Juin 2016 - 9:40

Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78138
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Mer 8 Juin 2016 - 9:42

Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78138
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Mer 8 Juin 2016 - 10:24

L'ultra domination de Novak Djokovic en graphiques
Le 07/06/2016 à 08:00:00 | Mis à jour le 07/06/2016 à 11:20:38
http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/L-ultra-domination-de-novak-djokovic-en-graphiques/691111

Toujours plus implacable, la domination du Serbe Novak Djokovic s'appuie aussi sur une concurrence en désordre. C'est ce que montrent les statistiques.
 
Après deux premiers passages à la place de n°1 mondial (du 7 avril 2011 au 25 juin 2012 et du 5 novembre 2012 au 30 septembre 2013), Novak Djokovic a retrouvé le sommet le 7 juillet 2014, au lendemain de sa deuxième victoire à Wimbledon. Depuis, l'écart n'a cessé de se creuser avec la concurrence, que le deuxième se nomme Rafael Nadal (jusqu'au 10 octobre 2014), Roger Federer (jusqu'au 2 novembre 2015) ou Andy Murray actuellement.

Lundi, le Serbe possédait 8035 points d'avance sur son dauphin. Cet écart s'est creusé de manière spectaculaire depuis un an puisqu'il était de 7845 après l'Open d'Australie, 6740 après l'US Open et 4180 après Wimbledon. A titre de comparaison, Nadal ne possédait "que" 3530 points d'avance sur Federer fin août 2010 au plus fort de sa domination, après avoir enchaîné les titres à Roland-Garros, Wimbledon et l'US Open (*).

(*) Le système de comptage qui prévaut actuellement a été mis en place en 2009, ce qui complique toute comparaison avant cette date, notamment pour la domination de Roger Federer au coeur de la décennie 2000.

L'avance de Djokovic s'est creusée car il traverse une période de grâce durable, mais aussi par ce que le Big 4 a perdu de sa superbe. Désormais n°2 mondial, Andy Murray ne peut offrir au Serbe le même niveau de concurrence que Nadal le faisait pour Federer, et inversement. Aujourd'hui trentenaires, ces deux derniers n'ont plus la même prestance que lors de leurs grandes années, et c'est un euphémisme.

Le recul de la concurrence face à Djokovic se voit notamment dans ses duels face à Nadal. Si l'Espagnol était encore capable de gagner la moitié de ses duels face au Serbe en 2013, sa dernière victoire face à "Nole" remonte à la finale de Roland-Garros en 2014, quand il était encore n°1 mondial. Depuis, il s'est incliné sept fois de suite. Depuis cette date, Federer a perdu aussi sept fois contre Djokovic, pour quatre victoires, dont une en finale du Master 1000 de Cincinnati en août dernier (7-6[1], 6-3).

Si Murray est aujourd'hui l'adversaire n°1 de Djokovic, s'il a été capable de lui prendre le premier set en finale à Roland-Garros, ses victoires sur le Serbe sont rares. L'Ecossais l'a battu en finale du Masters 1000 de Rome en mai (6-3, 6-3), mais il a aussi perdu treize de ses quinze derniers duels face à l'ogre du circuit !

Si Murray, Nadal et Federer sont souvent dominés par Djokovic, qui peut alors l'inquiéter ou profiter de ses absences et de ses (très rares) moments de faiblesse ? Et bien personne d'autre de manière régulière. Le palmarès des grands tournois du circuit ATP montre en effet que le Big 4 n'a encore laissé que des miettes ces dernières années. Même si elles ont été parfois fort goûteuses, comme la victoire de Stan Wawrinka à Roland-Garros l'an dernier. Et la tendance ne change pas en 2016, bien au contraire (succès de Djokovic à Melbourne, Indian Wells, Miami, Madrid et Roland-Garros, de Nadal à Monte-Carlo et Murray à Rome).

En remontant un peu dans le temps, on s'aperçoit que la situation était plus ouverte il y a une quinzaine d'années, avec dix vainqueurs différents de tournois majeurs en 2002, entre les ères Sampras et Federer. Cette saison-là avait vu s'illustrer Agassi, Canas, Costa, Federer (vainqueur à Hambourg, qui était alors un Masters 1000), Ferrero, Hewitt, Johansson, Moya, Safin et Sampras. Une diversité révolue.

Pour résumer, Novak Djokovic dispute de plus en plus finales et en gagne de plus en plus, souvent face aux mêmes adversaires. Sachant que les Stan Wawrinka, Kei Nishikori et autres Jo-Wilfried Tsonga sont maintenus à distance, il faudra sans doute attendre, sauf blessure ou baisse de régime du n°1 mondial, qu'un jeune joueur de type Dominic Thiem (demi-finaliste à Roland) ne parvienne à exploiter pleinement son potentiel pour que l'écart qui sépare "Nole" du reste du monde ne se réduise. A moins qu'Andy Murray ne parvienne à hausser encore son niveau. Mais l'Ecossais aura trente ans l'an prochain.

X.C.


Les graphiques sont dans l'articles Wink
Smile
Revenir en haut Aller en bas
Nolette

avatar

Messages : 3707
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Mer 8 Juin 2016 - 21:40

le petit pied à terre de la famille Djoko durant Roland Garros !
8 950 euros par jour  Laughing  rire moqueur

http://www.gqmagazine.fr/sport/news/articles/la-superbe-villa-louee-par-djokovic-pendant-roland-garros/42590?utm_source=Outbrain&utm_medium=Outbrain&utm_campaign=Outbrain
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78138
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Mer 8 Juin 2016 - 21:57

rire moqueur jolie demeure
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78138
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Jeu 9 Juin 2016 - 9:39

Les 8 records que Djokovic veut battre !
http://yourzone.beinsports.fr/tennis-atp-novak-djokovic-8-records-battre-106545/

Après avoir (enfin) conquis Roland-Garros, rejoignant ainsi Laver, Agassi, Federer et Nadal au panthéon des plus grands collectionneurs de trophées majeurs, Novak Djokovic semble grimper (de manière pratiquement inéluctable) encore et toujours plus haut dans la hiérarchie historique du tennis mondial. Mais jusqu’où diable ira-t-il ?

Loin de rassasier l’ogre serbe, cette grande première sur la terre-battue parisienne devrait au contraire lui ouvrir encore plus l’appétit dans sa quête des sommets, celle de tous les records… ou presque ! Tour d’horizon des différents objectifs chiffrés que le cannibale de Belgrade a déjà certainement inscrit sur sa « to do list ».

Le record de semaines (cumulées) en tant que n°1 mondial (tenant : Federer, 302)

Pour l’heure, ce record de longévité demeure la propriété de l’horloger de Bâle (Federer) avec ses 302 strapontins hebdomadaires emmagasinés. Passé n°1 pour la 1ère fois de juillet 2011 à juillet 2012 (avant d’être délogé par Federer), puis une seconde fois de novembre 2012 à octobre 2013 (avant le come-back de Nadal), Nolé a désormais passé la barre des 200 semaines (au total) tout en haut de la pyramide du tennis. Il ne lui reste ainsi « plus que » 2 années à tenir. Une projection qui nous emmène donc jusqu’au milieu de la saison 2018, pile entre Roland et Wimbledon… Djoko aura alors tout juste 31 ans (l’âge actuel de Tsonga ou Wawrinka par exemple), l’affaire semble donc presque entendue tant on imagine mal qui pourrait se montrer plus constant que lui sur une période aussi « courte ».


Le record de semaines consécutives en tant que n°1 mondial (tenant : Federer, 237)

Leader du classement ATP, nanti d’une avance stratosphérique de près du double de points sur son dauphin (Andy Murray) au lendemain de son 1er sacre du côté de la Porte d’Auteuil, Djokovic siège actuellement sur le trône mondial (sans discontinuer) depuis juillet 2014, soit une centaine de semaines d’affilée à l’heure où nous écrivons ces lignes. Pour dépasser RF, l’empereur Novak devra donc pérenniser sa position pendant encore plus de 2 ans et demi, c’est-à-dire jusqu’au début de la saison 2019, il aura alors presque 32 ans… Encore un peu difficile à imaginer, mais loin d’être inconcevable, surtout au regard de sa régularité en Masters 1000, où il atteint au moins la finale de façon quasi-systématique depuis 3 ans. Des performances qui lui permettent, de fait, d’engranger un maximum de points par le biais des matchs disputés seulement au meilleur des 3 sets.




Le record d’années en tant que n°1 ATP en fin de saison (tenant : Sampras, 6 ans)

Voila un record dont les médias parlent peu mais qui occupe pourtant une place prépondérante dans la tête des joueurs. Car finir la saison en tête du « ranking » planétaire, c’est un peu comme être sacré champion du monde de Formule 1. A ce petit jeu, c’est l’Américain Pete Sampras qui mène toujours la danse avec 6 passages en tête au niveau du drapeau à damiers de l’ATP (devant Connors et Federer qui comptent quant à eux 5 saisons bouclées à la 1ère place). Pour sa part, le « Djoker » a déjà rempli le contrat à 4 reprises (2011, 2012, 2014 et 2015). Et au vu de l’avance dont il dispose d’ores et déjà aujourd’hui, il faudrait un cataclysme pour que 2016 lui échappe. De fait, il n’aura ainsi plus qu’à maintenir le cap jusqu’en 2017 pour égaler « Pistol Pete » avant d’atteindre la plus haute marche en 2018. Là encore, sauf indisponibilité de longue durée, ce record semble (pour ainsi dire) voué à tomber un jour dans l’escarcelle du Serbe.




Le record d’années en tant que n°1 mondial (tenant : Pancho Gonzales, 8 ans)

Celui-ci, il faudra vraiment s’accrocher pour aller le chercher ! En partant du postulat que Djoko comptera 5 sacres de n°1 à la fin de la saison en cours, il devra néanmoins cravacher encore 3 ans de suite, soit jusqu’en 2019 voire même 2020, pour espérer au moins égaler ou même surpasser l’ahurissant record du « Latino-Yankee » Gonzales, l’incontestable patron du tennis des années 1950. De tous les records listés ici, voici peut-être celui qui semble le plus à même à résister aux ambitions de l’envahisseur serbe. Mais voilà, Novak repousse les limites comme il écarte la concurrence. Avec son hygiène de vie irréprochable (régime sans gluten, végétarien, pas ou très peu d’alcool, utilisation d’un caisson à oxygène pour mieux récupérer, etc.), le natif de Belgrade (n’en déplaise à ses détracteurs) semble parti pour durer encore longtemps ! De fait, en 2020, Djoko n’aura « que » 33 ans ! A titre de comparaison, Federer (qui était encore n°2 mondial il y a tout juste quelques semaines) affiche déjà près de 35 printemps au compteur à l’heure actuelle…




Le record de titres en tournois ATP (tenant : Jimmy Connors, 109 titres ATP)

Avec ses 109 titres au palmarès, Jimmy Connors devrait pouvoir dormir tranquille. Ce Roland-Garros 2016 constitue en effet « seulement » le 65e titre ATP de la carrière du tennisman originaire du Monténégro, qui pointe actuellement à la 6e place de ce classement derrière Connors (109) donc, mais aussi Lendl (94), Federer (88), McEnroe (77) et Nadal (69). Oui mais voilà, vu la cadence de l’actuel n°1 qui empile près d’une dizaine de trophées par an depuis 5 ans, on se dit qu’il n’est pas non plus totalement impensable que Djoko aille un jour titiller ce record-là. En partant du principe que ND passera la barre des 70 titres d’ici fin 2016, une moyenne de 7 à 8 titres par an sur les 5 prochaines saisons suffirait alors à reléguer au second rang l’énorme chiffre pourtant déjà atteint par « Jimbo ».





Le record de titres majeurs (tenants : Ken Rosewall, 25 titres)

Là, on rentre définitivement dans le vif du sujet. Peu connu du grand public, Ken Rosewall (le plus grand rival de Rod Laver dans les années 1960) a établi une marque extrêmement élevée avec 25 trophées majeurs (8 GC, 15 GC pros et 2 Masters WCT) glanés entre 1953 et 1972, c’est-à-dire à cheval entre l’ère « closed » et l’ère open. En revanche, en prenant uniquement en compte les résultats depuis le big-bang tennistique de 1968, c’est Roger Federer qui domine la hiérarchie avec ses 23 couronnes majeures (17 GC + 6 Masters). Avec 17 titres majuscules (12 GC + 5 Masters) en poche, Djoko pointe donc désormais à la 5e place de cette liste toutes époques confondues, et même déjà au 3e rang (juste derrière Federer et Sampras) si l’on ne considère que la période 100% open. Alors qu’il ne comptabilisait que 9 Majeurs glanés entre 2008 et 2013, le bolide d’Europe de l’Est a depuis fortement accéléré en s’en octroyant 8 autres sur une période d’à peine… 2 ans et demi ! En bref, si l’ex-Yougoslave maintient son rythme effréné, il égalisera la marque du doyen australien entre 2018 et 2019.




Le record de titres dans un même tournoi du GC (tenant : Nadal, 9 Roland-Garros)

Certes, ce record peut encore bouger, car Rafa n’a pas dit son dernier mot et il aura certainement à cœur de tenter encore une fois sa chance en 2017 pour décrocher cette fameuse « decima » dont il rêve tant. De son côté, Djoko a fait de l’Open d’Australie son jardin depuis 2008. Déjà codétenteur (avec Roy Emerson) du record de sacres dans le tournoi océanien avec 6 succès, Djoko n’a en outre perdu qu’un seul match (contre Wawrinka en 2014) sur les 6 dernières éditions de l’Australian Open ! En somme, sortir le Serbe à Melbourne relève de la mission-commando. Et là encore, sur sa lancée, la probabilité de voir le « Djoker » demeurer invaincu sur les 3 ou 4 prochaines éditions ne parait pas si utopique que cela.




Le record de titres du grand chelem (tenant : Federer, 17 titres)

C’est évidemment LE record que tout le monde convoite, le nombre de titres du Grand-Chelem étant considéré par d’aucuns comme la « benchmark » de référence absolue pour déterminer la hiérarchie historique des joueurs de tennis. Depuis 2012, Federer tente désespérément d’ajouter une 18e unité à son CV. Et par 3 fois (Wimbledon 2014 et 2015 + US Open 2015), c’est Novak Djokovic lui-même qui a pour l’heure empêché l’Helvète d’accentuer encore un peu son avance en la matière. Maintenant titulaire des 4 GC, nombreux sont désormais ceux qui croient en la capacité du Belgradois d’aller chercher ce record mythique. Et cette perspective n’a rien de farfelue, car si Nolé continue d’empiler les titres du GC 4 par 4 comme il vient de le faire, il pourrait bien déposséder le chocolatier suisse de son bien le plus précieux dès l’US Open 2017 !!! Cela signifierait que Djoko aurait alors réalisé 2 grands-chelems successifs : une performance folle et, évidemment, jamais accomplie jusqu’ici dans l’Histoire du jeu ! En revanche, petit bémol au niveau des temps de passage, où Djokovic est en retard sur ses illustres prédécesseurs : Federer (26 ans), Nadal (27 ans) et Sampras (28 ans) ayant tous les 3 décroché leur 12e titre du GC avant d’avoir atteint 29 ans…




Ce qui pourrait venir contrarier les plans du Djoker…

Dans les années 1970, Bjorn Borg écrasait tout sur son passage. Et pourtant, peu après son 11e titre du GC, le légendaire « Iceman » suédois prendra sa retraite (à seulement 26 ans) se déclarant usé par ce que l’on définira par la suite comme étant une certaine forme de lassitude du pouvoir… Cependant, on doute fort que ce même « syndrome » puisse un jour toucher Novak Djokovic. A jamais marqué par la guerre de Yougoslavie qui le priva d’une partie de son enfance, ces tragiques évènements des années 1990 ont fortement contribué à forger en lui une implacable mentalité de battant, voire même, de guerrier. Nul ne doute ainsi que la motivation, la détermination voire même l’obstination de ce fan du club de foot de l’Etoile Rouge de Belgrade resteront donc intactes (et sans faille) dans sa chasse aux records. En somme, si vous espérez un fléchissement mental de sa part, mieux vaut chercher ailleurs… Oui, mais où alors?

Du côté des autres « top-players » ? Ses 2 meilleurs ennemis, Federer et Nadal, étant clairement sur le déclin, « Novak Drakulovic » (alias le vampire des Balkans) profite depuis 2-3 saisons d’une concurrence bien moins féroce qu’auparavant sur le circuit. Cette opposition plus « light » expliquant donc aussi en partie ses récents résultats. De surcroît, Wawrinka (le dernier en date à l’avoir fait chuté en GC) étant lui-aussi désormais trentenaire, le seul homme qui devrait être en mesure de bousculer ND s’appelle Andy Murray. Toutefois, incapable de gagner en GC depuis Wimbledon 2013, le Britannique affiche un sérieux déficit mental dès lors qu’il se retrouve opposé à son grand rival slave… Par ailleurs, chez les jeunes, Dimitrov étant visiblement voué à rester à jamais un éternel espoir, on peine toujours autant à distinguer qui sera le futur grand champion de demain parmi les Raonic, Kyrgios, Thiem, Coric et autres Zverev. Et bien entendu, face à ce constat un brin amer, on ne peut s’empêcher de regretter l’absence quasi-chronique de Juan-Martin Del Potro qui pourrait certainement faire figure de 3e homme en puissance par les temps qui courent, si son corps le lui permettait enfin !

Enfin, impossible de dire si Djoko continuera à passer au travers des mailles du filet des blessures encore longtemps. Alors que ses 3 principaux rivaux (Federer : dos, genoux, Nadal : genoux, dos, poignets, etc. et Murray : dos, chevilles) ont tous connu à un moment ou à un autre de leurs parcours respectifs de sérieux soucis physiques, Djoko a pour l’instant toujours été relativement épargné par ce type de problématiques. Une chose est pourtant sûre, aussi méticuleux et précautionneux soit-il avec son corps, l’histoire du sport montre que la trentaine est toujours un virage difficile à négocier pour les athlètes de haut-niveau. En outre, avec son jeu de contre-attaquant (basé sur une grosse dépense d’énergie et particulièrement usant pour les articulations), il est fort probable que le temps qui passe et le poids des années finissent par rattraper celui qui semble marcher sur l’eau depuis 3 ans. Habitué aux matchs marathons et aux reprises d’appuis les plus périlleuses en bout de course, Djoko devrait donc lui-aussi passer (tôt ou tard) par la case infirmerie et connaître un jour à son tour son lot de pépins articulaires, musculaires et/ou osseux propres aux joueurs de plus de 30 ans. A contrario d’un Federer par exemple, on doute ainsi que Djoko puisse maintenir son niveau actuel sans encombre jusqu’à ses 35 ans.

Bien qu’investi à 200% dans sa mission « Grand-Chelem & Compagnie », à 29 ans, le Serbe est donc désormais engagé dans une frénétique course contre-la-montre. Le « Djoker » pourra-t-il ainsi faire mieux qu’André Agassi, seul joueur à avoir jusqu’ici gagné 5 titres du Grand-Chelem après ses 29 printemps ??? Début de réponse dès le mois prochain sur le gazon londonien de Wimbledon.
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78138
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Ven 10 Juin 2016 - 9:30

SPORT ET MOTEUR / SAGA - DIMANCHE, 05 JUIN 2016
BORIS BECKER : "NOVAK DJOKOVIC S’EST NOURRI D'ÊTRE UN JOUEUR SOUS-ESTIMÉ POUR GAGNER"
PAR CHARLES AUDIER

Boris Becker, l'ex-tennisman et nouvel entraineur de Novak Djokovic raconte à GQ les coulisses d'une préparation ramener à Djoko le seul titre qui manque à son palmarès : Roland-Garros.

Boris Becker a foulé les terrains de tennis dès 1984 pour atteindre le sommet du classement ATP en 1991 avec sa victoire contre Lindl à l'Open d'Australie. Connu pour être le plus jeune - avant 18 ans - vainqueur d'un doublé à Wimbledon (1985 et 1986), l'échalas allemand d'1m90 est réputé pour son service puissant et sa hargne sur le terrain. Il profitera d'ailleurs du tournoi anglais pour faire ses adieux à la compétition en 1999 après avoir remporté deux Coupe Davis avec l'Allemagne, deux titres à l'Open d'Australie, trois à Wimbledon et un à l'US Open, sans jamais remporté Roland-Garros. Il deviendra ensuite entre autres activités (automobile, poker, etc).

Lors du changement drastique de stratégie de la part de Novak Djokovic en 2011, il deviendra l'entraineur du Serbe pour l'aider à atteindre des sommets. L'actuel numéro 1 mondial et natif de Belgrade en Serbie ne possède qu'une ombre au tableau. Il n'a jamais gagné Roland-Garros. Avec six titres à l'Open d'Australie, trois à Wimbledon et deux à l'US Open pour trois finales (et autant de défaites) au tournoi français du Grand Chelem, Novak Djokovic a une revanche à prendre sur Roland-Garros et de vilains souvenirs à effacer après deux finales perdues coup sur coup en 2014 et 2015 contre Rafael Nadal et Stanislas Wawrimka. Alors, est-ce la bonne année pour Novak Djokovic ? Son entraineur Boris Becker nous donnait quelques éléments de réponse lors de la cérémonie des Laureus du Sport à Berlin en avril dernier lorsque son poulain recevait le prix du sportif de l'année.

Le 05 juin prochain sera la 1ère victoire de Djokovic ou la 10ème de Nadal ?
Novak et moi aimons la compétition. Nous respectons Rafael Nadal, Roger Federer ou encore Stan Vawrimka. Ce dernier a gagné l’an dernier, il prouve que la compétition est ouverte et il n’y a pas un favori mais plusieurs. A nous de faire le nécessaire pour signer la 1ère victoire de Novak.

Novak Djokovic peut-il devenir le meilleur joueur de tous les temps ?
Nous y travaillons. Théoriquement, il atteint un âge où il peut jouer encore 3 ou 4 ans. Donc il peut gagner encore quelques grands chelems. Est-ce que ça sera simple ? Non, certainement pas. Les concurrents ne dorment pas, les plus jeunes débarquent et les ténors du circuit sont encore bons, regardez Roger Federer il est encore magistral. Et puis on pensait que Nadal était finit il y a 6 mois et pourtant il vient de gagner Monte-Carlo. Il ne faut négliger personne car le niveau de compétition reste très élevé.

Si Novak gagne Roland Garros 2016, il aura fait le grand chelem sur deux saisons (vainqueur à Wimbledon et l’US Open en 2015, et l’Open d’Australie en janvier 2016). On peut miser là dessus ?
On ne doit pas le voir comme ça. Nous prenons chaque compétition indépendamment des autres. Nous visons un tournoi puis chaque adversaire, chaque match et chaque set. On ne se projette pas aussi loin dans le calendrier.

Novak a-t-il un obstacle mental à gagner Roland Garros ?
Non il n’y a rien de tel. Je pense qu’il veut se donner une chance de faire les choses bien. Atteindre les finales les deux dernières années est un véritable accomplissement. On manque toujours un peu trop de respect au finaliste qui ne soulève pas le trophée. Il n’y en a toujours que pour le gagnant. C’est le jeu. Mais il ne faut pas oublier l’investissement nécessaire pour arriver en finale car une victoire peut parfois se jouer à quelques balles. Mais soyez sûr que nous travaillerons dur pour conclure cette année à Roland-Garros.

Qui est le meilleur ennemi de Novak ?
Lui-même. Il veut jouer à la perfection tout le temps. On sait que ce n’est pas possible mais il veut s’en approcher. Je pense qu’il est son propre démon.

Comment aider Novak à gagner un tournoi qu’aucun de vous deux n’a gagné ?
Je ne pense pas qu’il s’agisse de ce que j’ai gagné ou non. J’étais un professionnel pendant longtemps, j’ai joué, gagné et perdu contre des joueurs fantastiques. C qui importe ici concerne plus la préparation de Novak, la bonne mentalité et l’attitude adéquate à adopter pour gagner le tournoi. Et de faire ce qu’il sait faire de mieux, au moment de la finale. Et croyez-moi, gagner Roland est aussi difficile que gagner Wimbledon (remporté à trois reprises en 1984, 1985 et 1989, ndlr). C’est si difficile de gagner, il y a tellement de paramètres à réunir. Parfois ce n’est pas totalement entre vos mains. Il faut juste se donner les meilleures chances pour gagner, parfois c’est lui qui décide (explique-t-il les yeux et les mains vers le ciel avec un large sourire).
 
Un Français peut-il gagner à nouveau ?
Oui, j’en suis sûr. Votre système de détection est très performant, vous arrivez toujours avec de grands joueurs dans le top 10 mondial et des juniors excellents avec un bel avenir devant eux. Monfils joue très bien, Tsonga et Simon sont en forme cette année. Vous beaucoup de joueurs bourrés de talent mais comme dit le dicton : il ne peut y avoir qu’un seul gagnant.

Novak a changé beaucoup de choses pour en arriver là, à commencer par son régime alimentaire sans gluten. Par rapport à votre génération de tennismen quels sont les grosses évolutions aujourd’hui ?
Chaque génération a ses stars, la mienne c’était Björn Borg. Il jouait un excellent tennis (6 titres à Roland-Garros, ndlr). On n’oserait pas dire qu’il n’était pas athlétique. Mais la science du tennis à l’époque était différente. On jouait plus au tennis et on passait moins de temps à la salle de musculation. Aujourd’hui on fait l’inverse. Je pense que chaque joueur du top 10 à un préparateur physique et toute une équipe dédiée pour le rendre meilleur. Donc le tennis s’améliore aussi grâce à ça. Mais à la fin il faut toujours une personnalité forte pour gagner. Il y a eu Roger pendant une dizaine d’années, puis Rafael Nadal a repris le flambeau et maintenant Novak qui mène la course. Je pense qu’on a trois légendes qui amènent le tennis à un niveau supérieur.
 
Mais comment est-il devenu si bon depuis 2011 ?
Je pense qu’il en avait marre d’être la 5ème roue du carrosse mené par Rafael Nadal et Roger Federer. Il n’était pas assez bon, il lui manquait quelque chose pour imposer le respect. On ne doit pas non plus oublier qu’il vient d’un pays avec une réputation sulfureuse. Tout le monde n’aime pas la Serbie. Contrairement à la Suisse et sa neutralité légendaire. Il devait être meilleur que les autres pour être accepté. Alors il a changé. Son régime, sa vie personnelle, son coach. Il a décidé d’être meilleur que simplement doué. Il a tout essayé pour devenir le meilleur. Alors, les gens ont commencé à l’apprécier et reconnaître que c’est un homme extraordinaire. Il s’est nourri de cette réputation d’outsider et d’être un joueur sous-estimé pour gagner. La plupart des gens l’ont sous-estimés. Pour eux, il n’était pas censé gagner quand il gagnait. C’est pour ça qu’il était aussi affamé de victoire.

Entrainé par Stefan Edberg, un de vos adversaires les plus féroces, Roger Fédérer s’est initié à un coup baptisé le SABR pour "Sneak Attack By Roger", soit "Le coup en douce signé Roger" qui consiste à prendre de court le retour de service de la 2ème balle. Si vous étiez l’entraineur de Fédérer, lui diriez-vous de faire ça ?
Je ne suis pas son coach (rires). Honnêtement je pense que Roger est bien trop talentueux pour se résoudre à ce genre de coup. Il l’a tenté plusieurs fois ces derniers mois. Parfois ça passait, parfois non. Je pense que Roger gagne par son tennis de gentleman, sa classe et son talent, pas par ce genre d’astuce. Mais il l’a fait, on en parle donc vous me posez la question… (Rires).

Vous avez gagné Jeux Olympiques en double avec Michael Stich en 1992 à Barcelone. Allez vous suivre ceux de Rio ?
J’y vais pour soutenir Novak et supporter l’équipe de Serbie. J’aime particulièrement l’athlétisme et j’ai un petit faible pour le Basket-ball aussi. Enfin, j’aimerais particulièrement voir les dernières olympiades d’Usain Bolt.

@CharlesAudier
Revenir en haut Aller en bas
Nolette

avatar

Messages : 3707
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Ven 10 Juin 2016 - 11:03

Très bonne analyse de Boris !

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78138
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Ven 10 Juin 2016 - 22:04

Smile Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Nolette

avatar

Messages : 3707
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Ven 10 Juin 2016 - 22:37


Les prochains sponsors de Djoko : dentifrice et autres bains de bouche rire moqueur

prise ce matin, c'est une page du figaro.

Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78138
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Ven 10 Juin 2016 - 22:49

rire moqueur Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78138
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Sam 11 Juin 2016 - 9:17

Tennis : Ce témoignage sur l’enfance difficile de Novak Djokovic !
Publié le 10/06/2016 à 23:35 par J.-G.D. 
http://www.le10sport.com/tennis/tennis-ce-temoignage-sur-l-enfance-difficile-de-novak-djokovic-243978

Si Novak Djokovic domine le monde du tennis, une ancienne légende des courts explique que le Serbe a vécu une enfance difficile en Serbie.

Avec ses 12 titres du Grand Chelem, Novak Djokovic est l’un des plus grands tennismen de l’histoire. Le Serbe est une véritable idole dans son pays, mais dans une interview accordée à Canchallena, Guillermo Vilas, vainqueur de Roland-Garros en 1977, estime que le N°1 mondial n’a pas connu une enfance heureuse.

« Une enfance difficile dans un pays en guerre »

« Djokovic a eu un début de carrière difficile, une enfance difficile dans un pays en guerre, sans personne pour l'aider. C'est quelque chose de très particulier, il a commencé le tennis dans un contexte spécial. Mais il a gardé à l'esprit qu'il n'y a qu'une voie pour s'en sortir, et que chacun doit tracer son propre chemin. C'est un joueur amusant, qui rit beaucoup, mais quand il se met en colère, il faut mieux ne pas être dans les parages. Parfois, il casse une raquette car il n'a pas aimé la façon dont il jouait. Mais maintenant, c'est devenu de plus en plus rare et il a atteint une puissance mentale quasiment infaillible désormais », estime l’ancien tennisman argentin.
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78138
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Jeu 16 Juin 2016 - 9:21

Tennis : Roger Federer croit aux chances de Novak Djokovic pour réaliser le Grand Chelem !
Publié le 15/06/2016 à 15:35 par An.B. 
http://www.le10sport.com/tennis/tennis-roger-federer-croit-aux-chances-de-novak-djokovic-pour-realiser-le-grand-chelem-244939

À quelques semaines de Wimbledon, Federer sait qu’il aura fort à faire avec la participation de Novak Djokovic. Le Suisse évoque la possibilité que le numéro un mondial fasse enfin ce fameux Grand Chelem.

À l’occasion du Tournoi ATP 250 de Stuttgart, Roger Federer a effectué son retour à la compétition après une absence de près de trois semaines depuis le Masters 1000 de Rome. À quelques semaines du début de Wimbledon, avec ses sept titres sur le tournoi londonien, le Suisse figure comme l’un des principaux rivaux de Novak Djokovic. Mais le Serbe est devenu depuis près de deux ans, le favori incontesté à chacune des ses participations sur un tournoi du Grand Chelem. Alors que Djoko a remporté pour la première fois Roland-Garros, le Maître évoque la possibilité du Serbe pour que ce dernier réalise enfin le Grand Chelem.

« Il peut réaliser le Grand Chelem calendaire »

« Tout est possible, il peut réaliser le Grand Chelem calendaire, même si chaque tournoi est différent. Il est le grand favori pour les deux prochains tournois du Grand Chelem. Il a une bonne chance, c'est important de ne pas avoir de blessures, d'être toujours motivé et de continuer à se battre », a confié Roger Federer en conférence de presse du tournoi de Halle, qui débutera ce mercredi.
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78138
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Dim 19 Juin 2016 - 22:40

Tennis : Boris Becker évoque l’ambition «sans limite» de Novak Djokovic !
Publié le 19/06/2016 à 13:35 par La rédaction, mis à jour le 19/06/2016 à 20:07 
http://www.le10sport.com/tennis/tennis-boris-becker-evoque-l-ambition-sans-limite-de-novak-djokovic-245727

Alors que se profile Wimbledon, Novak Djokovic apparaît comme l’indiscutable favori à sa propre succession et visera un troisième sacre à Londres. Ne disputant aucun tournoi entre son titre à Roland-Garros et le Grand Chelem londonien, le Serbe fait une nouvelle fois parler de lui via la voix de son entraîneur Boris Becker.

C’est l’architecte de la domination sans partage de Novak Djokovic sur le tennis mondial. En pleine préparation de Wimbledon, Boris Becker a fait part des intentions très fermes du numéro un au classement ATP de rester le boss du tennis mondial. Alors que Roger Federer a de nouveau échoué en demi-finale à Halle, le Serbe est plus que jamais le grand favori à sa propre succession lors du prochain Grand Chelem londonien. Interrogé par Tennis Now, « Boom Boom » a notamment déclaré que « Nole » n’avait aucune limite à son ambition. « Je pense qu'il veut plus, il veut battre des records. Il y a beaucoup d'aspects de son jeu qui ont été améliorés ces deux ou trois dernières années », a ainsi prévenu le technicien allemand.

« Novak a toujours envie, il n’a aucune limite »

Mieux, Becker reconnaît que son joueur a atteint un niveau inégalé depuis de nombreuses décennies. « Je n'ai jamais vu un joueur mieux défendre que Djokovic : il remet des balles qu'on pense indéfendables », a ainsi déclaré le vainqueur de 6 titres du Grand Chelem entre 1985 et 1996, qui est ensuite revenu sur la constante envie de mieux faire de son champion. « Djokovic a toujours envie, il n’a aucune limite, il n'y a aucun entraînement qu'il ne fait pas à fond. C'est cette mentalité qui l'a amené là où il est aujourd'hui. Il sait qui a gagné des tournois du Grand Chelem et combien de fois, mais il n'en parle pas tout le temps. Il veut faire partie des meilleurs et il sait ce qui lui reste à faire », a conclu « Boom Boom ».
Revenir en haut Aller en bas
Nolette

avatar

Messages : 3707
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Dim 19 Juin 2016 - 22:46

Ah ! si nos Français s'entraînaient à la manière de Djoko:smileyriremoqu
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78138
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Dim 19 Juin 2016 - 23:14

rire moqueur Oui et aussi un bon entrainement mental rire moqueur
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78138
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Jeu 23 Juin 2016 - 0:04

Novak Djokovic est «flatté» par les propos d'Ivan Lendl
Le 22/06/2016 à 23:43:00 
http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Novak-djokovic-est-flatte-par-les-propos-d-ivan-lendl/698213

Il y a une semaine, Ivan Lendl avouait dans The Telegraph espérer avec Andy Murray «faire échouer» Novak Djokovic dans sa quête de Grand Chelem calendaire. Mercredi, après sa défaite en exhibition contre David Goffin, le Serbe s'est dit «flatté» par ces propos.

Il y a une semaine, Ivan Lendl avouait dans The Telegraph espérer avec Andy Murray «faire échouer» Novak Djokovic dans sa quête de Grand Chelem calendaire. Mercredi, après sa défaite en exhibition contre David Goffin, le Serbe s'est dit «flatté» par ces propos et ravi du retour de Lendl dans le clan Murray. «Ivan est une des légendes de notre sport, il a été un grand rival de mon coach Boris (Becker), donc c'est intéressant, a-t-il expliqué. Je plaisantais avec mon team en disant qu'il faudrait étendre les vestiaires pour les légendes (devenues coaches). C'est bon pour notre sport. (...) Ce n'est pas une décision surprenante d'Andy (d'avoir rappelé Lendl), parce que quand Ivan était son coach, Andy a gagné deux Grands Chelems (US Open 2012 et Wimbledon 2013), une médaille d'or olympique (2012), et fait les meilleurs résultats de sa carrière. Je pense que c'était un choix logique.»
Revenir en haut Aller en bas
Nolette

avatar

Messages : 3707
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Jeu 23 Juin 2016 - 0:23

Faut pas qu'il pleuve sur Wimbledon !


rire moqueur
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78138
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Jeu 23 Juin 2016 - 0:37

Ne porte pas la poisse rire moqueur rire moqueur

A Wimbledon, ils sont dans les temps, le court central et aussi cette année, il y aura également le court 1 avec un toit, le programme sera pas trop chamboulé comme à RG
Revenir en haut Aller en bas
Nolette

avatar

Messages : 3707
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Jeu 23 Juin 2016 - 2:34


Meuh non, va faire grand soleil Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78138
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Jeu 23 Juin 2016 - 8:48

Smile Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   

Revenir en haut Aller en bas
 
NOVAK DJOKOVIC (Serbe)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 31Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 18 ... 31  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS :: LE CIRCUIT MASCULIN :: LES JOUEURS :: LES AUTRES JOUEURS-
Sauter vers: