UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS

Le tennis c'est la volonté, l'amour de la compétition, le dépassement de soi, du talent, beaucoup de travail mais surtout de la passion
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 

 FOOT MASCULIN LIGUE DES CHAMPIONS 2016 -2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant
AuteurMessage
jeusetmatch

avatar

Messages : 42092
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: FOOT MASCULIN LIGUE DES CHAMPIONS 2016 -2017    Mar 5 Juil 2016 - 9:00

Rappel du premier message :

palmarès ligue des champions
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ligue_des_champions_de_l%27UEFA

Le Millennium Stadium de Cardiff accueillera la finale de l'UEFA Champions League 2017 ©Getty Images


Les équipes qualifiées pour la prochaine saison d'UEFA Champions League 2016-2017


Arsenal (ENG)  -  Barcelone (ESP)
Bâle (SUI)  -  Bayern München (GER)
Benfica (POR)  -  Beşiktaş (TUR)
FC Bruges (BEL)  -  CSKA Moskva (RUS)
Dortmund (GER)  -  Dynamo Kyiv (UKR)
Juventus (ITA)  -  Leicester City (ENG)
Leverkusen (GER)  -  Lyon (FRA)
Napoli (ITA)  -  Paris Saint-Germain (FRA)
PSV Eindhoven (NED)  -  Real Madrid (ESP)
Sporting CP (POR)  -  FC Séville (ESP)
Tottenham Hotspur (ENG)

CALENDRIER

foot


Dernière édition par jeusetmatch le Lun 19 Sep 2016 - 7:25, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

AuteurMessage
jeusetmatch



Messages : 42092
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT MASCULIN LIGUE DES CHAMPIONS 2016 -2017    Dim 9 Avr 2017 - 13:45

Ligue des champions : 74% des Français voient Monaco en demi-finale
http://www.rtl.fr/sport/football/ligue-des-champions-74-des-francais-voient-monaco-en-demi-finale-7788012966

LE BAROMÈTRE - Selon notre sondage de la semaine, le club de la principauté accédera au dernier carré de la compétition. Comme Lyon en 2009-2010.

Kylian Mbappé lors de Monaco-Manchester City, le 21 février 2017 Crédit : Oli SCARFF / AFP  
   Luca Dangréaux   

Quelle que soit la conclusion de la saison 2016-2017 de l'AS Monaco, elle restera dans les mémoires. Les raisons ? L'éclosion de ses jeunes talents (Kylian Mbappé, Tiémoué Bakayoko ou même Thomas Lemar), une attaque de folie (déjà 87 réalisations en championnat, moyenne de but par match à 2,9) et ses différents parcours dans les quatre compétitions qu'a débuté le club.

Finaliste malheureux de la Coupe de la Ligue (défaite 1-4 face à Paris), demi-finaliste de la Coupe de France (face à Paris le mardi 25 avril), qualifié en quart de finale de Ligue des champions (face au Borussia Dortmund les mardi 11 et mercredi 19 avril) et leader du championnat de Ligue 1 à sept matches de son terme, l'ASM vit une saison interminable.

 
 

Elle pourrait être magnifique si le club soulève un ou plusieurs trophée(s) qu'il a en ligne de mire. Il atteindra au moins les demi-finales de la "C1" selon les amateurs de football sondés par Odoxa. L'institut de sondage a interrogé 1.001 personnes adultes (dont 394 dits "amateurs de football") via Internet mercredi 5 avril.

Direction les demi-finales pour Monaco ?

Comme à la veille des huitièmes de finales de Ligue des champions face à Manchester CIty, les amateurs de football pensent que le club français va passer un nouveau tour européen. L'Olympique Lyonnais de Claude Puel, en 2009-2010, est la dernière équipe a avoir réussi pareille performance. Il avait éliminé les Girondins de Bordeaux en quarts de finale mais c'était fait éliminer par les... Allemands du Bayern Munich.

Un destin que pourrait donc suivre les partenaires de Radamel Falcao. L'opposition proposée par le Borussia Dortmund d'Ousmane Dembélé est assez largement franchissable selon les interrogés. Ils sont presque trois amateurs de football sur quatre à imaginer l'ASM dans le dernier carré de la "C1".

74% des amateurs de football voient Monaco se qualifier en demi-finales de Ligue des champions  

Une première manche indécise

Cette double confrontation continentale face aux Allemands du Borussia Dortmund devrait donc tourner à l'avantage des Français. La première manche, jouée sur le terrain du Signal Iduna Park ce mardi 11 avril (20h45), ne dégage en revanche aucun favori. Selon 40% des amateurs de football, Monaco va s'imposer et donc prendre une option sur la qualification pour atteindre le top 4 européen.

Ils sont seulement cinq points de moins à penser que Dortmund-Monaco va se terminer sur un résultat nul. Une performance qui placerait également le club de la principauté en position de force avant le match retour au stade Louis-II (mercredi 19 avril). Les buts inscrits sur la pelouse de l'adversaire valent double en cas d"égalité au cumul des deux rencontres. Ils sont finalement un quart à penser que le club de Pierre-Emerick Aubameyang va s'imposer.

Les pronostics autour de la rencontre Dortmund-Monaco sont très partagés  

Monaco vainqueur de son duel national avec Paris

La Ligue des champions n'est qu'une des trois compétitions que Monaco doit encore jouer. Qualifié en demi-finale de Coupe de France (à Paris le 25 avril) et surtout leader du championnat de France de Ligue 1, sa saison est loin d'être terminée.

Le duel qui oppose le club princier au Paris Saint-Germain devrait tenir en haleine toute la France du football jusqu'à la fin de saison. L'ASM possède trois petits points d'avance sur le PSG avant la 32e journée de L1. Un avantage qu'il ne devrait pas lâcher selon une majeure partie des sondés. Ils sont 65% à penser que Monaco va remporter le championnat.


Près d'un amateurs de foot sur trois voie le PSG remporter le championnat.  

Kylian Mbappé surévalué selon 60% des sondés

"On en fait trop sur Mbappé" : voilà ce que pensent 60% des interrogés. Les statistiques du jeune joueur de l'AS Monaco sont impressionnantes : 22 matches de championnat pour 12 buts et cinq passes décisives, huit matches de coupes nationales pour cinq buts et quatre passes décisives, six matches de Ligue des champions pour deux réalisations. Le tout couronnée d'une première sélection en équipe nationale française.

Une saison remarquable et remarquée mais qui n'enchante donc que quatre interrogés sur 10. Selon eux l'attaquant de 18 ans est "l'un des futurs meilleurs joueurs du monde".

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 42092
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT MASCULIN LIGUE DES CHAMPIONS 2016 -2017    Mar 11 Avr 2017 - 11:54

Ligue des champions : face au Barça, Buffon et la Juve ne se voient «pas en victimes sacrificielles»
Publié le mardi 11 avril 2017 à 00:31
http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Ligue-des-champions-face-au-barca-buffon-et-la-juve-ne-se-voient-pas-en-victimes-sacrificielles/792384

Capitaine et gardien de but de la Juventus Turin, Gianluigi Buffon assure que les siens ne se présenteront «pas en victimes sacrificielles» mardi face au FC Barcelone en quart de finale aller de la Ligue des Champions au Juventus Stadium (20h45).



Gianluigi Buffon lundi en conférence de presse au Juventus Stadium. (Reuters)

«Combien de fois avez-vous revu la finale de 2015 (le Barça avait battu la Juve 3-1) ?
Je ne l'ai jamais revue. Mais j'ai des souvenirs très clairs de cette soirée, qui me rendent modérément optimiste. On rencontrait alors une équipe beaucoup plus forte que nous. Aujourd'hui on affronte la même équipe, qui sur le papier est toujours supérieure. Mais on a deux ans de plus d'expérience et de parcours européen. Ça donne plus de confiance et on ne part pas en victimes sacrificielles. Eux ont très peu changé. Nous on a modifié beaucoup de choses. On verra si après un an et demi, deux ans, la distance s'est un peu réduite. C'est beau de se mesurer à eux, de voir où on peut encore progresser. Il y a beaucoup de réponses à trouver dans ce genre de match.
«Une force dévastatrice en phase offensive»
Craignez-vous le trio Messi-Suarez-Neymar ?
Peu d'équipes jouent avec trois attaquants purs comme Messi, Neymar et Suarez. Quand on a la chance d'avoir ces attaquants, on a une force dévastatrice en phase offensive. On voit surtout que les trois sont très altruistes. Ils ont la bonne attitude. Ça rend les choses encore plus dures parce qu'on ne joue pas contre trois individualités mais contre un trident bien construit et qui joue pour le collectif.
 
Mais Messi n'a jamais marqué contre vous...
C'est vrai. Je le savais mais j'avais oublié (il frappe la table en riant, ndlr). Mais c'est aussi parce que j'ai eu la chance de rarement jouer contre lui. Et j'ai eu la chance encore plus grande d'avoir toujours des défenseurs qui lui ont rendu la tâche difficile.
 
Dans votre carrière, chaque fois que vous passez les quarts de finale, vous allez en finale. Est-ce que vous vous dîtes que c'est peut-être la bonne année ?
Oui les demi-finales, je les passe facilement. Mon problème c'est les finales et les quarts (sourire). Ca fait 22 ans que je me dis que c'est la bonne année, tout le monde pense ça dans les grandes équipes. Mais parfois l'adversaire est plus fort et c'est ce qui est arrivé en 2015. Alors tu vas leur serrer la main et tu les félicites.»

AFP
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 42092
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT MASCULIN LIGUE DES CHAMPIONS 2016 -2017    Mar 11 Avr 2017 - 11:59

Ligue des champions : comment Dortmund est revenu de l'enfer
Publié le mardi 11 avril 2017 à 07:15
http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Ligue-des-champions-comment-dortmund-est-revenu-de-l-enfer/791683

Dernier de Bundesliga en novembre 2014, le Borussia Dortmund, hôte de Monaco mardi en quart de finale aller de la ligue des champions, a su se relancer. Petite histoire d'une résurrection.

Thomas Tuchel a ranimé le BvB la saison dernière mais les résultats sont moins bons cette année. (Rts)
Au fond du trou après le septennat de Klopp


2014-2015, c'est «l'annus horribilis» au Borussia Dortmund. La pire saison de Jürgen Klopp en sept ans au club. Un seul point pris entre la 3e et la 10e journée, une dernière place pendant quelques heures le week-end du 8-9 novembre 2014 et une première partie de saison bouclée en avant-dernière position. L'inquiétude est telle que Hans-Joachim Watzke, le DG du club, 2e budget après le Bayern, révèle à Bild en janvier 2015 qu'il a acheté la licence pour jouer en 2-Bundesliga la saison suivante en cas de relégation...

Les Schwarz-Gelb (Jaune et Noir) n'iront pas jusqu'à cette extrémité. Au prix d'une "remontada" inédite en Allemagne, ils termineront même 7es. Mais pour la première fois depuis 2011-2012, ils loupent la qualification pour la Ligue des champions (ils seront quart-finalistes de la C3). Et malgré un contrat qui court jusqu'en 2018 et un palmarès mieux que présentable (champion en 2011 et 2012, Coupe d'Allemagne en 2012, finale de la C1 en 2013), Klopp s'en va.
Remis dans le droit chemin par Thomas Tuchel

Pourquoi le BvB est-il allé dans le mur ? Un recrutement cher (plus de 50 M€) mais raté à l'été 2014 (dont les attaquants Ciro Immobile et le Colombien Ramos), trop de blessés lors d'entraînements trop poussés (Reus, Hummels, Bender), pas de solutions tactiques de rechange lorsque le 4-2-3-1 ne fonctionnait plus... Voilà quelques unes des explications avancées, sans oublier une obsession collective pour la Ligue des champions après la finale perdue contre le Bayern Muncih (2-1) qui a pu faire perdre de vue le Championnat...

Thomas Tuchel, l'ex-coach de Mayence nommé à la place de Klopp, va tout changer avec quasiment les mêmes joueurs. Un jeu de possession succède à la projection rapide prônée par son prédécesseur. L'équipe est moins prévisble avec une palette de schémas plus large. Surtout, le technicien convainc Hummels et Gündogan de rester, il écarte le gardien Weidenfeller (remplacé par le Suisse Bürki), repositionne Reus en pointe, relance Mkhitaryan et fait venir de Munich 1860 le jeune milieu défensif Julian Weigl. Résultat : Dortmund retrouve son pressing dans toutes les zones, gagne ses onze premiers matches de la saison 2015-2016 et termine 2e à 10 points du Bayern Munich.
2016-2017 : des résultats en dents de scie

Le tableau est moins rose désormais. L'été dernier, sont partis Hummels (Bayern Munich), Mkhitaryan (Manchester United) et Gündogan (City). Pour compenser ces départs, les dirigeants du club de la Ruhr ont cassé leur tirelire (près de 120 M€) et enrôlé huit joueurs dont Dembelé, Bartra, Guerreiro, Schürrle et bien sur Götze, de retour après trois saisons au Bayen. Mais ces deux derniers ont déçu, le «mur jaune» apprécie modérément des résultats en dents de scie et pas davantage le caractère ombrageux de l'entraîneur, pas sûr de se voir proposer une prolongation de son contrat qui prend fin en 2018.

A «l'annus horribilis» avait succédé un beau millésime (jamais un 2e n'avait inscrit autant de points). Alors que Dortmund est 4e à 18 points du Bayern après sa correction, samedi (4-1), la présente saison cherche encore un sens que lui donnera peut-être la double confrontation avec l'ASM mardi et le 19 avril...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 42092
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT MASCULIN LIGUE DES CHAMPIONS 2016 -2017    Mar 11 Avr 2017 - 12:01

jeusetmatch a écrit:

Quarts de finale / Aller  Mardi 11 avril 2017







Quarts de finale / Aller  Mercredi 12 avril 2017




diffusion quarts de finale aller T V





Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 42092
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT MASCULIN LIGUE DES CHAMPIONS 2016 -2017    Mer 12 Avr 2017 - 5:29

Juventus s'est imposée 3-0 face au FC Barcelone

La Juve dompte le Barça en patronne

Football La Juventus s'est imposée 3-0 face au FC Barcelone ce mardi en quart de finale aller de la Ligue des champions.



http://www.24heures.ch/sports/actu/fc-barcelone-affronte-juventus-turin/story/15404018

Mue par une ferme volonté d'imposer sa loi pour affirmer qu'elle était bien redevenue une grande d'Europe, la Juventus a battu 3-0 le FC Barcelone en quart de finale aller de la Ligue des champions.
Le Barça aura donc besoin d'un nouveau miracle la semaine prochaine. Peut-être même un miracle encore plus prodigieux que celui qui lui a permis d'effectuer sa désormais célébrissime «remuntada» contre le PSG.
Deux frappes de Paulo Dybala
Car la Juve n'est pas Paris, c'est une très grande. Et sa défense (Lichtsteiner est demeuré sur le banc) est décidément ce qui se fait de mieux au monde. Invaincue dans son Stadium depuis désormais 22 matches européens, invaincue cette saison en Ligue des champions, la Vieille Dame n'a concédé que deux buts dans cette C1, les deux sur balles arrêtées.
Ce succès est aussi celui d'un attaquant, Paulo Dybala qui, à 23 ans et pour son premier duel avec son compatriote Lionel Messi, a crevé l'écran. En toute simplicité, en toute pureté. Avec deux frappes aussi soudaines que mortelles, sur lesquelles ter Stegen n'y a vu que du feu (7e et 22e). Et avec le portier toute la trop fragile défense blaugrana.
Vestiges du passé
Bien sûr, la Juve reste la Juve et son approche positive du jeu n'a pas totalement effacé l'entier des vestiges de son passé. Quand l'équipe d'Allegri tient son os, il est bien difficile de le lui faire lâcher. Surtout quand elle multiplie les fautes pour casser le rythme et couper les jambes adverses, le tout en devenant de plus en plus compacte et regroupée au fil des minutes.
L'usage de ces armes moins nobles ne doit cependant pas masquer une vérité: le Barça n'a jamais vraiment mis Buffon en danger, à part à la 21e, quand «Gigi» a sorti le grand jeu devant Iniesta. Le semblant de pression exercée par les Catalans dans la dernière demi-heure, après le 3-0 signé par Chiellini (55e), n'a pas été beaucoup plus convaincant (belle occasion quand même pour Suarez à la 69e). Mais il aurait dû être récompensé d'un penalty pour une faute de main de Chiellini à la 69e.
Créé: 11.04.2017, 22h46
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 42092
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT MASCULIN LIGUE DES CHAMPIONS 2016 -2017    Mer 12 Avr 2017 - 5:40

Explosions devant le car du Borussia: match reporté

AllemagneLes trois explosions visaient directement le bus de Borussia Dortmund. Marc Bartra a dû être opéré. Le match a été reporté.

http://www.24heures.ch/sports/actu/explosion-borussia/story/19224816

Vers 19H15 heure locale, trois explosions retentissent au passage du bus de l'équipe de Dortmund qui vient de quitter son hôtel et se dirige vers le stade, où elle doit affronter l'équipe de Monaco, en Ligue des Champions. Depuis, l'enquête avance. (Mardi 11 avril 2017) Image: AFP (23 Images)
BVB_France‏ @FranceBvb 6 hil y a 6 heures
En réponse à @FranceBvb

La police confirme que Bartra est grièvement touché
https://pbs.twimg.com/media/C9KXx5WXoAAuODX.jpg

Les trois explosions survenues mardi soir près du bus de Borussia Dortmund visaient directement le véhicule, a indiqué le chef de la la police de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Le bus s'était mis en route en direction du stade pour y disputer le quart de finale aller de la Ligue des champions contre Monaco.
«Nous partons du principe, et nous l'avons fait dès le départ, qu'il s'est agi d'une attaque qui visait directement le bus» de l'équipe, a déclaré Gregor Lange lors d'une conférence de presse.
Le parquet local a par ailleurs révélé qu'une «lettre» avait été retrouvée près du lieu des explosions. «Son authenticité est en cours de vérification», a-t-il ajouté, sans donner de détail sur son contenu.
Enquête
Une responsable du parquet, Sandra Lücke, a indiqué qu'une enquête pour «tentative d'homicide» avait été ouverte et souligné qu'il était trop tôt pour déterminer la motivation des explosions. Une source proche des services de sécurité allemands avait indiqué un peu plus tôt à l'agence DPA que les autorités ne disposaient à ce stade d'aucun élément plaidant en faveur d'un acte «terroriste».
De même, un quatrième «objet ressemblant un explosif» a été retrouvé sur les lieux mais les enquêteurs n'ont pas pu encore clairement établir ce dont il s'agit et s'il est ou non lié aux faits survenus dans la soirée, a souligné le responsable de la police.
Bartra blessé
Le défenseur international de Dortmund, Marc Bartra, est l'unique blessé. L'Espagnol a dû être opéré d'un poignet dans la soirée, a annoncé son club. «Il est en train en ce moment même d'être opéré» d'une fracture du radius dans le poignet droit, a déclaré lors d'une conférence de presse le porte-parole de Dortmund. «Il a un corps étranger» dans le bras, a-t-il ajouté.
Les explosions ont eu lieu vers 19h30, un peu plus d'une heure avant le coup d'envoi du match, à une dizaine de kilomètres du stade.
«Le bus s'est mis en route» depuis l'hôtel de l'équipe dans cette ville de l'ouest de l'Allemagne pour gagner le stade à une dizaine de kilomètres de distance, lorsque «trois charges explosives ont détoné», a expliqué un porte-parole de la police locale, Gunnar Wortmann.
Appel au calme
La police a également appelé le public à garder son calme pour faciliter son travail et à ne pas céder à la rumeur. «Nous avons déployé d'importants moyens dans le stade et ses alentours», ont précisé les forces de l'ordre de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie.
La police a également envoyé des drones pour s'assurer qu'aucun autre engin explosif ne se trouvait aux abords du stade et de l'hôtel du Borussia, là où ont eu lieu les détonations.
Et là où est retournée l'équipe une fois la confirmation du renvoi du match. Juste après les faits, la délégation de Dortmund avait été conduite en urgence au stade.
L'équipe de Dortmund est, après le Bayern Munich, l'équipe de football la plus en vue d'Allemagne depuis plusieurs années.
«Dortmund! Dortmund!»
Les quelque 3000 supporters de Monaco présents mardi soir dans le stade ont scandé plusieurs fois: «Dortmund! Dortmund!», applaudis par le reste du public. Le porte-parole de la chancelière Angela Merkel a salué le comportement des supporters de Monaco. «Meilleurs voeux de rétablissement à Marc Bartra. Grosse réaction des fans de Monaco. Ce soir, tout le monde est aux côtés du BVB», a tweeté Steffen Seibert.
Le speaker du stade de Dortmund a demandé au public présent de rester encore «environ une demi-heure» avant de sortir après avoir assuré qu'il n'y avait «aucune raison de paniquer», dans le contexte actuel de crainte d'attentats.

https://pbs.twimg.com/media/C9Jwgs7XsAEisuZ.jpg
«Il n'y a pas de danger à l'intérieur et à proximité du stade», a ajouté le speaker. Le club a lancé un hashtag à l'attention des supporters monégasques pour les aider à trouver un logement pour la nuit à Dortmund., #bedforawayfans (lits pour supporters en déplacement).
Rendez-vous mercredi
«J'espère que l'équipe sera, dans une certaine mesure, en état de se présenter demain pour un match de compétition, a souhaité Watzke. Dans une telle situation de crise, tous les supporters du Borussia se serrent les coudent.»
La rencontre aura donc lieu mercredi à 18h45, deux heures avant les deux autres parties au programme, Bayern Munich - Real Madrid et Atletico Madrid - Leicester. «J'espère que nous réussirons à nous remettre dans la compétition, a dit le président du BvB et de la Ligue nationale allemande Reinhard Rauball. Cela ajouterait au drame qui s'est jà joué si l'équipe devait en pâtir sur le terrain. Mais je suis convaincu que le coach et les joueurs trouveront le moyen de donner le meilleur d'eux-mêmes mercredi.» (cbx/ats/nxp)
Créé: 11.04.2017, 20h06
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 42092
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT MASCULIN LIGUE DES CHAMPIONS 2016 -2017    Mer 12 Avr 2017 - 5:44

Tops/Flops Juventus-Barcelone : Un Dybala de gala, la «MSN» aux abois

Par Alexis Relandeau-Descamps

http://sport24.lefigaro.fr/football/ligue-des-champions/actualites/tops-flops-juventus-barcelone-854411

Mis à jour le 12/04/2017 à 00h32 – Publié le 11/04/2017 à 23h39



Le doublé de Dybala, la doublette Khedira-Pjanic mais aussi des stars barcelonaises hors sujet et un choix tactique douteux de Luis Enrique. Retrouvez les Tops et les Flops de la rédaction à l'issue du quart de finale aller de Ligue des champoins entre la Juventus et le FC Barcelone (3-0).


TOPS

Paulo Dybala a régalé. C’est un match qui va compter dans sa carrière. Véritable icône pour les supporters de la Juventus, «La Joya», comme il est surnommé, a sorti son premier très gros match en Ligue des champions. On attendait peut-être davantage Higuain mais c’est bien Dybala qui a décidé de l’issue de la rencontre. Son doublé dans la première demi-heure (7e, 22e) a fait admirer la précision de son pied gauche qui n’est pas sans rappeler celui de son adversaire du soir, Lionel Messi. Moins présent en seconde période, il est beaucoup revenu défendre pour faire le nombre dans l’axe du terrain et empêcher les transmissions faciles des Blaugrana.
Les côtés ont parfaitement fonctionné. Daniel Alves et Juan Cuadrado à droite, Alex Sandro et Mario Mandzukic à gauche, les couloirs ont fait très mal aux Barcelonais. Les Piémontais ont parfaitement combiné sur les ailes qui avaient été abandonnées par les Catalans, initialement disposés en 3-4-3. Les deux premiers buts de la Juventus sont d’ailleurs venus de Juan Cuadrado et Mario Mandzukic. Pas un hasard.
La doublette Khedira-Pjanic. Au milieu, le Bosnien (47 ballons touchés, 86% de passes réussies et une passe décisive) et l’Allemand (46 ballons touchés et 3 ballons récupérés) ont abattu un énorme travail pour fermer l’axe du terrain sur les phases défensives mais également pour ressortir vite et bien le cuir sur les phases offensives. Ce duo a parfaitement fonctionné même si en seconde période, il a un peu baissé de pied physiquement. Cela correspond à la phase de moins bien de la Juve. Tout sauf une coïncidence.

FLOPS

La «MSN» aux abois. Comme à l’aller contre le PSG, le trio Neymar-Suarez-Messi a éprouvé toutes les difficultés du monde à exister (8 tirs tentés par les trois et seulement deux de cadrés). Neymar et Messi ont été quasiment fantomatiques, bien muselés par Dani Alves et Alex Sandro. Luis Suarez a un peu émergé dans le second acte avec notamment un face à face perdu avec Buffon (66e) mais c’est tout et c’est bien trop peu pour trois joueurs de ce talent. Défensivement, comme d’habitude, ils n’ont pas fait les efforts nécessaires et cela s’est payé cash notamment en première mi-temps. Une nouvelle rencontre à oublier pour la «MSN».
Mascherano était perdu. Positionné au milieu de terrain, remplaçant Sergio Busquets suspendu, l’Argentin a souffert le martyre à Turin. Dépassé dans le premier acte par le pressing incessant des Bianconeri, l’ancien joueur de Liverpool a mis en danger sa formation à plusieurs reprises sur des passes risquées ou mal appuyées mais aussi, et c’est plus surprenant, il a perdu de nombreux duels. Il a ponctué sa prestation catastrophique en se montrant coupable sur le troisième but de la Juve, perdant son duel face à Chiellini.
Le 3-4-3 de Luis Enrique. C’est ce qu’on appelle une erreur de casting. Cette tactique avait été payante au retour contre le PSG, elle l’a été beaucoup moins face à la Juventus. Les Catalans ont sombré en première mi-temps, laissant des boulevards sur les côtés aux hommes d’Allegri. Ces derniers ont en parfaitement profité sur les deux premiers buts. Luis Enrique a réagi à la mi-temps en passant en 4-3-3 avec l’entrée d’André Gomes à la place de Jérémy Mathieu. Mais cela était déjà trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 42092
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT MASCULIN LIGUE DES CHAMPIONS 2016 -2017    Mer 12 Avr 2017 - 5:48



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 42092
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT MASCULIN LIGUE DES CHAMPIONS 2016 -2017    Jeu 13 Avr 2017 - 7:01

Ligue des Champions : Monaco peut avoir le sourire !
April 12, 2017 20:42
http://www.beinsports.com/france/uefa-ligue-des-champions/video/ligue-des-champions-monaco-peut-avoir-le-sour/509569

Très belle opération pour l’ASM qui s’est imposée à Dortmund lors du quart de finale aller de Ligue des Champions (2-3). Auteur d’un doublé, Kylian Mbappé a une nouvelle fois été impressionnant.

L'AS Monaco s'est imposée sur le terrain du Borussia Dortmund, ce mercredi, en quarts de finale de la Ligue des champions.


Malgré le penalty manqué par Fabinho (17e), les Monégasques ont ouvert le score grâce à Kylian Mbappé (19e) avant de doubler la mise sur un but contre-son-camp de Sven Bender (35e). En seconde période, Ousmane Dembélé (57e) et Shinji Kagawa (84e) ont concrétisé la domination des Borussen, mais Mbappé (79e) avait inscrit en contre un troisième but pour le club de la principauté.

L'ASM prend un avantage très intéressant avant le match retour, qui aura lieu dans une semaine au stade Louis-II.

https://www.youtube.com/channel/UCkbJ8QM9Fe5CA19MQMDoUSQ
Ajoutée le 12 avr. 2017
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 42092
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT MASCULIN LIGUE DES CHAMPIONS 2016 -2017    Jeu 13 Avr 2017 - 7:08


Ligue des Champions : Un Real Madrid renversant à Munich !

April 12, 2017 22:58

Cristiano Ronaldo (c) félicité par ses coéquipiers après son 2e but pour le Real contre le Bayern, le 12 avril 2017 à Munich
Ligue des champions: Mbappé et Ronaldo brillent, Monaco et le Real entrevoient les demies
12 avril 2017

Lire l'article
Photo 30 / 535 © Christof STACHE / afp.com


Mené logiquement au score par le Bayern Munich, le Real Madrid et Cristiano Ronaldo ont réalisé une seconde période de haute volée pour s’imposer en Bavière (1-2).

Le choc des chocs de ces quarts de finale de la Ligue des champions a, pour l’essentiel, tenu ses promesses. Quoi de plus normal quand l’Allianz Arena est ainsi transformée en piste aux étoiles, parmi lesquelles seul manque Robert Lewandowski, forfait. Du talent à revendre sur le moindre mètre carré de pelouse. Jusque sur le banc, où l’élève Zidane est bien décidé à dépasser « Il Maestro » Ancelotti.

Le Real de « Zizou » en prend le chemin dans une entame de match favorable aux Madrilènes, où Karim Benzema s’affirme comme le Merengue le plus dangereux quand Cristiano Ronaldo, dans la droite ligne de ses dernières sorties, et Gareth Bale, toujours en manque de rythme après sa blessure, sont des plus discrets. Alors KB9 s’y colle et touche du bois sur cette tête piquée que Manuel Neuer, au prix d’un arrêt magistral, dévie sur l’arête de son but (18e).
Le Bayern rate un penalty

Le ton est donné. Mais c’est bien le Bayern qui trouve la faille le premier. Arturo Vidal, lâché au marquage par Nacho, vient sur corner placer un coup de boule terrible qui bat Keylor Navas (1-0, 25e). A l’image de son gardien, pas exempt de tout reproche, la défense madrilène est trop laxiste… C’est Vidal, encore lui, qui est à la réception du centre d’un Arjen Robben de plus en plus dangereux, mais cette fois sa tête s’échappe (40e). On joue la 42e minute de jeu quand Ronaldo trouve enfin le cadre sur sa frappe (42e). Même si l’homme de cette première période est sans conteste Vidal. Le Chilien rate le doublé sur penalty et c’est justice au regard de la décision de l’arbitre de sanctionner très sévèrement une main tout sauf évidente de Carvajal sur une frappe de Franck Ribéry, monté lui aussi en puissance (46e+1).

La dynamique est bavaroise. Et pourtant, c’est bien Ronaldo qui, après onze heures de disette en C1 (!), surgit dès le retour des vestiaires pour, tel un avant-centre, placer une reprise parfaite et convertir le ballon de Carvajal (1-1, 47e). Le match vient de basculer…  

L’arrêt que Navas n’avait pas sur sortir sur l’ouverture du score de Vidal, Neuer, lui, sait l’opposer à bout portant sur la tête de Gareth Bale (56e). Le premier d’une longue série pour le mur de Munich – 10 arrêts en seconde période, un record - qui, d’autant plus exposé que son équipe est réduite à dix, suite au deuxième carton jaune et à l’expulsion de Javi Martinez (61e), provoquée par… Ronaldo, va s’opposer successivement à Benzema, par deux fois (71e, 72e) puis encore à au Portugais (75e).

Mais c’est bien Ronaldo qui, pour son centième but en compétition européenne (*),
s’en va s’offrir le doublé sur le centre du jeune Marco Asensio, décisif pour son entrée en jeu, en plaçant une semelle qui envoie le ballon entre les jambes de Neuer enfin battu (1-2, 77e). Le Bayern est K.-O. et frise la correction sur la spéciale de Sergio Ramos, dont le but dans les arrêts de jeu est justement refusé pour hors-jeu (90e+2). La boucle est bouclée pour ce Real, dernière équipe à s’être imposée à Munich en 2014, qui met fin à la série de seize victoires de rang des Bavarois. Bernd Schuster avait évoqué le déclin du quadruple Ballon d’Or. Il est permis d’en douter…
Bayern Munich vs Real Madrid 1-2 - All Goals & Extended Highlights - UCL 12/04/2017 HD
https://www.youtube.com/channel/UCRb3TvgQFMH4K4NVqaBxpFg


Dernière édition par jeusetmatch le Jeu 13 Avr 2017 - 8:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 42092
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT MASCULIN LIGUE DES CHAMPIONS 2016 -2017    Jeu 13 Avr 2017 - 7:11

Bayern Munich vs Real Madrid 1-2 - Full Match Highlights - 12/04/2017 HD

https://www.youtube.com/channel/UCEjNaYno28TEmZ3WELS5rYg

Ajoutée le 12 avr. 2017

FC Bayern Munich vs Real Madrid 1-2 - Extended Highlights & Goals - 12/04/2017 HD - English Commentary

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 42092
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT MASCULIN LIGUE DES CHAMPIONS 2016 -2017    Jeu 13 Avr 2017 - 7:13

Bayern Munich 1 - 2 Real Madrid Resumen Champions League 12.04.2017
https://www.youtube.com/channel/UCmq2DmlS-kKZXtc3RLnVPeA

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 42092
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT MASCULIN LIGUE DES CHAMPIONS 2016 -2017    Jeu 13 Avr 2017 - 7:20

Foot Ligue des Champions
http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Service-minimum-pour-l-atletico-de-madrid-contre-leicester/792855
Service minimum pour l'Atlético de Madrid contre Leicester
Publié le mercredi 12 avril 2017 à 22:36 | Mis à jour le 12/04/2017 à 22:50

Un but sur penalty du Français Antoine Griezmann a permis à l'Atlético de battre (1-0) Leicester mercredi, dans une rencontre plutôt rythmée mais pas franchement emballante.



Antoine Griezmann a inscrit l'unique but du match sur penalty. (Reuters)


Le match : 1-0

On craignait une rencontre cadenassée entre les deux «doubles» de ces quarts de finale, deux équipes à l'identité défensive et avant tout habiles en contre. Diego Simeone ne misait d'ailleurs pas sur «un score fleuve» et disait s'attendre à plus d'espaces au match retour. Il avait raison, mais ses joueurs ont tout fait pour le faire mentir à Madrid, du moins dans les 10 premières minutes : vifs, spontanés dans les échanges de balle, ils ont malmené leurs adversaires anglais avec une aisance remarquable, Koke butant de loin sur le poteau droit de Schmeichel (4e) avant que Carrasco ne dévisse sa frappe dans les six mètres (8e).

Le film du match
Un début de match tranchant récompensé peu avant la demi-heure de jeu avec l'ouverture du score de Griezmann, auteur sur penalty – il l'avait lui-même obtenu – de son cinquième but de la saison en Ligue des champions. Valeureux en défense mais limités techniquement et dominés au milieu, les Foxes ont logiquement abandonné la possession aux Colchoneros (64%) et résisté avec leurs moyens, privés de leur capitaine Wes Morgan.

L'entrée de King (à la place d'Okazaki) à la mi-temps ne les a pas galvanisés - aucun tir cadré - mais ils n'ont pas non plus beaucoup souffert derrière, seul Torres réveillant l'enthousiasme des supporters locaux (61e). Sans doute les efforts consentis dans le derby contre le Real (1-1), samedi, ont-ils pesé dans les jambes des Madrilènes, pas franchement inspirés face au bloc adverse. Avec un peu de réussite, Leicester aurait même pu arracher un nul inespéré sur l'une de ses rares incursions dans le camp espagnol (60e), avec une frappe contrée de Huth au point de penalty.
Citation :
14 - @AntoGriezmann compte désormais autant de buts que Zinedine Zidane et @piresrobert7 en Ligue des Champions. Grand. pic.twitter.com/XmWOMxn0PB
— OptaJean (@OptaJean) 12 avril 2017

Le fait : Huth suspendu au retour

Alors que son capitaine Wes Morgan, touché au dos, n'est pas certain d'être rétabli pour le match retour, Craig Shakespeare devra se passer d'un autre défenseur central, Robert Huth, en Angleterre. Associé à Yohan Benalouane mercredi, l'ancien international allemand a écopé d'un carton jaune pour une faute sur Griezmann peu avant l'heure de jeu (58e) et sera suspendu la semaine prochaine.

Y. So.

Atletico Madrid vs Leicester City 1-0 - Goal & Extended Highlights - Champions League 12/04/2017 HD

Dmitry Zarembah
ttps://www.youtube.com/channel/UCNLQfzXOEsByAYhfwO5v_5Q
Ajoutée le 12 avr. 2017
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 42092
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT MASCULIN LIGUE DES CHAMPIONS 2016 -2017    Jeu 13 Avr 2017 - 7:25

Champions express
http://fr.uefa.com/uefachampionsleague/index.html


  • MONACO BIEN PARTI !
  • VIDÉO - La réaction de Mbappé
  • CR7 atteint les 100 buts européens !
  • Ronaldo offre la victoire au Real à Munich
  • Atlético 1-0 Leicester, grâce à Griezmann
  • Calendrier complet


Quarts de finale retour 18–19/04/17
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 42092
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT MASCULIN LIGUE DES CHAMPIONS 2016 -2017    Jeu 13 Avr 2017 - 7:30

[*]
Actu Foot‏ @ActuFoot_  7 hil y a 7 heures

Dans l'histoire de la Ligue des Champions, 95% des équipes ayant gagné 3-2 à l'extérieur au match aller se sont qualifiées (21/22).

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 42092
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT MASCULIN LIGUE DES CHAMPIONS 2016 -2017    Jeu 13 Avr 2017 - 7:33

https://twitter.com/ActuFoot_/media?lang=fr



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 42092
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT MASCULIN LIGUE DES CHAMPIONS 2016 -2017    Jeu 13 Avr 2017 - 8:21

http://www.sports.fr/football/ligue-des-champions/articles/les-terribles-confidences-des-joueurs-du-borussia-1809350/
Les terribles confidences des joueurs du Borussia

Par François Kulawik
Publié le 13 avril 2017 à 05h38
Mis à jour le 13 avril 2017 à 05h45

A l’image de leur entraîneur, qui n’a pas manqué de s’indigner de la décision de l’UEFA de faire jouer la rencontre face à Monaco au lendemain de l’attaque dont le Borussia Dortmund a été victime, mardi, les joueurs du Borussia Dortmund regrettaient d’avoir dû jouer.

Thomas Tuchel, le jeune entraîneur du Borussia Dortmund, n’a évidemment pas été le seul à s’offusquer de la décision de l’UEFA de maintenir le report du match face à Monaco au lendemain des trois explosions qui ont frappé le bus des vice-champions d’Allemagne sur la route du Signal Iduna Park. Si les joueurs monégasques ont joué la carte du Show must go on, les joueurs du Borussia ont en effet eux aussi regretté la décision de l’instance européenne.

Parmi les plus remontés, le défenseur Sokratis Papastathopoulos
ne pouvait que déplorer le manque de considération de l’UEFA à leur égard. "On n’est pas des animaux, a-t-il lancé en zone mixte dans des propos relayés par Kicker. Nous avons une famille, des enfants. Dans ma tête, je n’avais pas de place pour le football. Nous étions juste content d’être encore en vie."

Les joueurs du Borussia étaient unanimes à l’issue de la rencontre: cette rencontre face à Monaco avait beau être un quart de finale de Ligue des champions, elle semblait tout d’un coup bien futile. "On n’avait pas la tête à jouer un match de football. Pas si peu de temps après ce qu’on avait vécu dans le bus. On a eu la peur de notre vie et il faut plus de 24 heures pour l’évacuer, a ainsi renchéri le Polonais Lukasz Piszczek. On n’est pas seulement des footballeurs, on est avant tout des hommes."

Un discours également entendu dans la bouche de Nuri Sahin,
pourtant à son avantage lors de son entrée en jeu à la mi-temps. "Je ne sais pas si les gens peuvent comprendre ça, mais jusqu’au moment où je suis entré sur la pelouse, je n’ai pas pensé au foot, a en effet expliqué le Turc avant d’ajouter nous sommes des êtres humains et il y a tellement plus que le football dans ce monde… Rien que d’en parler, j’ai la chair de poule. Je n’oublierai jamais les visages dans le car." Ce match, sans aucun doute.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 42092
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT MASCULIN LIGUE DES CHAMPIONS 2016 -2017    Jeu 13 Avr 2017 - 8:22

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 42092
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT MASCULIN LIGUE DES CHAMPIONS 2016 -2017    Mer 19 Avr 2017 - 7:47

QUARTS DE FINALE RETOURS

http://sports.orange.fr/football/ligue-des-champions/match/real-madrid-bayern-munich-apres-match-SPEF0f0aYc0uFu.html


Geoffrey Steines, publié le 18 avril
Il a fallu un triplé de Cristiano Ronaldo pour extirper du piège le Real Madrid, poussé à la prolongation en quart de finale retour de la Ligue des Champions par un Bayern Munich héroïque, avant d'être plombé par des erreurs d'arbitrage. Les Merengue seront au rendez-vous du dernier carré de la C1 pour la septième saison consécutive.
 
Le debrief
C'est à chaque fois la même histoire pour le Real Madrid. Quand il est dans le dur, au bord du précipice, il se tourne vers ceux qui ont pris l'habitude de le tirer d'affaire en toutes circonstances. Comme un symbole, le but qui a tout fait basculer pour les Merengue a été inscrit par Cristiano Ronaldo, le deuxième de sa trilogie du soir, sur une passe de Sergio Ramos au bout de la première période de la prolongation. Encore eux, toujours eux, avec l'aide bien involontaire d'un quintet arbitral bien mal inspiré toute la rencontre. Les tenants de la Ligue des Champions reprenaient ainsi les devants dans la double confrontation avec le Bayern Munich en quart de finale retour et ils assommeraient ensuite les Bavarois de deux contres bien négociés pour définitivement se prémunir de toute mauvaise surprise au terme d'une immense soirée européenne. Parce qu'ils ont tellement souffert pour composrer leur billet vers le dernier carré de la C1 pour la septième saison consécutive qu'il n'était pas question de crier victoire trop vite.

Les Madrilènes le savaient bien, ce n'était pas parce qu'ils avaient fait le plus dur à l'aller qu'ils devaient s'attendre à une soirée tranquille dans leur antre de Santiago-Bernabeu. Dès l'entame, les visiteurs ont rappelé qu'ils n'étaient pas venus en victimes expiatoires et poussé fort, en profitant des largesses défensives du Real dans un 4-4-2 en losange inhabituel. Les boulevards ainsi offerts sur les côtés ont donné des solutions permanentes au Bayern, qui en ont profité pleinement dans tous leurs temps forts. Le premier a duré une vingtaine de minutes, avant que le Real ne prenne le contrôle des opérations. Sans parvenir pour autant à concrétiser par un but qui lui aurait permis de mieux respirer. Au lieu de cela, il a reculé au retour des vestiaires et s'est fait logiquement punir par les hommes de Carlo Ancelotti entraient à chaque offensive plus facilement dans la surface adverse. La dynamique avait changé de camp, les Munichois étaient portés par un vent nouveau et la tension gagnait tout le monde au Real, des joueurs aux supporters en passant par Zinédine Zidane

L'entraîneur madrilène a finalement dû se résoudre à passer en 4-3-3 pour bloquer enfin les couloirs dans lesquels le Bayern se régalait. Ça a eu le mérite d'équilibrer à nouveau les débats et les deux équipes se sont rendu alors coup pour coup. Elles sont passées par toutes les émotions en deux minutes, quand le csc de Sergio Ramos a répondu à l'égalisation de Cristiano Ronaldo. C'est alors que l'arbitre a joué un rôle décisif sur deux décisions erronées. La première a mené à l'expulsion d'Arturo Vidal avant la fin du temps réglementaire, la deuxième au but de CR7 à la 105eme minute quand le Portugais était en position de hors-jeu. C'est cruel pour le Bayern, qui avait déjà passé quarante minutes en infériorité numérique au match aller, de ne pas avoir pu se battre à armes égales jusqu'au bout. Il l'aurait mérité, le Real l'aurait mérité, cette soirée l'aurait mérité. Au lieu de cela, il en restera un petit goût amer dans la bouche. Mais triomphera tout de même le sentiment d'avoir vécu un moment à part dans l'histoire de la Ligue des Champions.
Le film du match
9eme minute
Alaba et Ribéry combinent parfaitement sur la gauche. L'ailier français s'infiltre dans la surface et centre à ras de terre pour Lewandowski, dont la reprise aux six mètres est contrée par un sauvetage miraculeux de Marcelo. Dans la foulée, Robben tope sa tentative du gauche, qui échoue dans le petit filet de Navas.

26eme minute
Contre-attaque pour le Real Madrid menée par Benzema, qui efface au passage Hummel d'un crochet, et relayée par C.Ronaldo. A la conclusion, Carvajal déclenche un tir croisé sec que Neuer doit aller chercher dans son soupirail du bout de la main droite. L'arbitre n'accorde pas le corner dont le Real aurait dû bénéficier.

28eme minute
Décalé sur la droite, Carvajal adresse un centre-tir vicieux sur lequel Neuer commet une faute de main. Le gardien du Bayern repousse le ballon plein axe, où S.Ramos frappe du droit en première intention. Boateng repousse sur sa ligne pour sauver le Bayern.

34eme minute
Sous la pression de Carvajal, Alaba perd le ballon dans sa propre surface. Benzema retrouve son latéral, qui délivre une petite passe en retrait pour Kroos à l'entrée de la surface. Le milieu allemand cherche la lucarne opposée, mais la rate pour quelques centimètres.

36eme minute
Modric lance C.Ronaldo d'une passe en profondeur parfaite et l'attaquant portugais bénéficie d'un deux-contre-un à négocier. Dans sa course, il oublie Benzema et joue le coup tout seul. Mais dans un angle trop fermé, sa frappe puissante est stoppée par un Neuer bien placé.

51eme minute
Nouvelle combinaison entre Ribéry et Alaba sur le côté gauche. Le latéral autrichien s'infiltre dans la surface et fixe avant de centrer en retrait pour Robben, qui reprend d'un petit ballon piqué du gauche. Navas est battu, mais il est suppléé par Marcelo, revenu sur sa ligne pour écarter le danger de la tête.

53eme minute (0-1)
Penalty pour le Bayern Munich. Décalé sur la gauche, Lewandowski lance Robben, accroché par Casemiro dans la surface madrilène. L'arbitre siffle une faute indiscutable et l'attaquant polonais transforme la sentence en toute sérénité, d'une frappe plein axe après avoir laissé Navas anticiper sur sa gauche.

54eme minute
Excentré sur la droite, Robben repique sur son pied gauche et délivre un merveilleux ballon piqué dans le dos de la défense madrilène pour Vidal, venu apporter le surnombre dans la surface adverse. Le milieu chilien reprend de volée du droit sans parvenir à cadrer, Navas l'ayant bien gêné par sa sortie.

76eme minute (1-1)
Coup-franc rapidement joué par le Real Madrid au milieu de terrain. Casemiro résiste à la charge de T.Müller et se relève pour adresse un centre parfait vers C.Ronaldo. Boateng lobé, l'attaquant portugais devance Lahm à la tombée du ballon au point de penalty pour placer une tête imparable pour Neuer.

78eme minute (1-2)
A hauteur du rond central, Hummels adresse un long ballon à l'entrée de la surface madrilène. T.Müller remise de la poitrine vers Lewandowski, devancé par Nacho dans son duel. Mais le défenseur du Real se gêne avec S.Ramos, qui envoie involontairement le ballon dans son propre but, Navas ne pouvant sauver les siens.

83eme minute
Marcelo hérite du ballon sur le côté gauche de la surface du Bayern. Il revient sur son pied droit pour center au second poteau, où L.Vazquez arrive lancé. Mais l'ailier du Real Madrid ne peut ajuster sa reprise, qu'il envoie dans le petit filet extérieur de Neuer.

97eme minute
C.Ronaldo porte le ballon plein axe et s'avance avant de déclencher une frappe de près de trente mètres. Neuer s'envole sur sa gauche pour repousser des deux poings. Dans la foulée, le ballon arrive sur Marcelo, dont le centre-tir passe devant le but sans être touché par C.Ronaldo, qui était de toute manière en position de hors-jeu.

99eme minute
Servi sur la gauche, L.Vazquez fixe la défense munichoise avant de trouver Asensio en retrait. Le joueur issu du Castilla glisse un petit tir du gauche sur lequel Neuer doit se coucher pour aller le sortir de la main droite, au pied de son premier poteau.

105eme minute (2-2)
Marcelo retrouve en retrait S.Ramos, dont le centre du droit trouve C.Ronaldo en plein cœur de la surface. La position de hors-jeu de l'attaquant portugais n'est pas signalé et il peut contrôler de la poitrine avant d'enchaîner sur un tir du gauche sur lequel Neuer ne peut rien.

110eme minute (3-2)
Incroyable exploit personnel de Marcelo, qui part de son côté gauche pour transpercer la défense du Bayern et se présenter seul devant Neuer. Il fixe le gardien munichois avant de décaler C.Ronaldo, à l'extrême limite du hors-jeu. Le champion d'Europe 2016 n'a plus qu'à pousser le ballon au fond.

112eme minute (4-2)
Contre-attaque menée par le Real Madrid par Asensio, qui joue le coup en solitaire. Il profite du faux-appel de C.Ronaldo sur la gauche pour placer une accélération qui laisse Hummels sur place. L'attaquant merengue termine ensuite le travail d'une frappe croisée du droit.
Tops et flops

TOP 3

A ce niveau-là, MARCELO n'a pas beaucoup d'équivalent à son poste de latéral gauche. Le Brésilien a réalisé une prestation monstrueuse dans son couloir. Il l'a d'abord bloqué avec aplomb, malgré l'infériorité numérique, et s'est révélé précieux sur deux sauvetages miraculeux devant sa ligne. Il s'est ensuite régalé des espaces en phase offensive et a multiplié les débordements dangereux, jusqu'à être récompensé d'une passe décisive sur le troisième but du Real Madrid après un travail de toute beauté. Enormissime.

Pendant 75 minutes, C.RONALDO n'a rien fait de bien. Il était maladroit balle au pied, négociait mal des occasions énormes et déséquilibrait son équipe par son manque d'investissement défensif. Mais il lui a suffi de trois coups pour tuer le match d'un triplé que personne n'avait vu venir. Avec cinq buts sur la double confrontation, l'attaquant portugais a pesé de tout son poids dans la qualification madrilène, malgré ses défauts et son attitude parfois nonchalante. Il en est désormais à 100 réalisations en Ligue des Champions. Rien que ça.

S'il y en a bien un qui n'a rien à se reprocher du côté du Bayern Munich, c'est NEUER. Sur l'ensemble des deux matchs, le gardien international allemand a assis son statut de meilleur joueur du monde à poste. Il avait réalisé dix arrêts à l'aller, il s'est encore démultiplié pour retarder l'échéance au retour. Il a aussi dégagé une incroyable sérénité dans les airs et sur le jeu au pied. Un patron.


FLOP 3

Bien évidemment que VIDAL n'aurait pas dû être expulsé sur l'action de la 84eme minute. Mais il était tellement à la limite depuis son premier carton jaune, reçu dès la 6eme minute, qu'il s'est mis en situation périlleuse. Ça a fini par se retourner contre lui au moment où il s'y attendait le moins. Dommage, parce que son absence a pesé lourd en fin de match et son rôle de box-to-box, en dépit d'un déchet technique inhabituel, était important pour le Bayern.

Il y a Neuer et il y a NAVAS. Quand l'un respire la tranquillité, l'autre dégage une incroyable fébrilité dans tout ce qu'il fait. Aucune parade n'est claire, ses sorties aériennes sont mal assurées, ses relances au pied approchent du cataclysmique. A terme, le gardien costaricien pourrait être un problème pour le Real Madrid sur la route du doublé. Heureusement pour lui, ce ne fut pas le cas mercredi.

Entré au relais d'un Ribéry qui tirait la langue, DOUGLAS COSTA devait apporter un plus à la ligne d'attaque du Bayern. Ce fut tout le contraire. Quasi inexistant lors de son entrée en jeu, il a vendangé une belle opportunité en contre et a surtout induit en erreur l'arbitre assistant avec son pas en arrière qui a « remis » Cristiano Ronaldo en jeu sur le deuxième but du Real Madrid. Un remplacement qui a coûté cher pour les Munichois.
Monsieur l'arbitre au rapport
Rarement des décisions arbitrales erronées auront autant pesé sur le destin d'un quart de finale de Ligue des Champions. Le Bayern Munich a de quoi s'estimer lésé, avec un carton rouge injustifié distribué à Arturo Vidal, même s'il ne l'avait pas volé pour l'ensemble de son œuvre, et le but de la qualification entaché d'une position de hors-jeu de Cristiano Ronaldo. A contrario, il aurait pu accorder un penalty au Real Madrid pour un contact très litigieux entre Jérôme Boateng et Casemiro dans la surface munichoise. En dehors de ça, Viktor Kassai a multiplié les mauvais choix, sur des sorties de balles données à la mauvaise équipe ou des situations mal jugées. Catastrophique sur toute la ligne.
La feuille de match
Ligue des Champions (Quarts de finale retour) / REAL MADRID - BAYERN MUNICH : 4-2 (ap)
Santiago-Bernabeu (80 000 spectateurs environ)
Temps chaud - Pelouse en excellent état
Arbitre : M.Kassai (Hongrie, 3)

But : C.Ronaldo (76eme, 105eme et 110eme) et Asensio (112eme) pour le Real Madrid - Lewandowski (53eme sp) et S.Ramos (78eme csc) pour le Bayern Munich

Avertissements : Casemiro (52eme) pour le Real Madrid - Vidal (6eme et 84eme), Xabi Alonso (71eme), Hummels (75eme) et Robben (101eme) pour le Bayern Munich

Expulsion : Vidal (84eme) pour le Bayern Munich


Real Madrid
Navas (4) - Carvajal (6), S.Ramos (cap)(7), Nacho (5), Marcelo (8) - Modric (6), Casemiro (5), Kroos (5) puis Kovacic (115eme) - Isco (4) puis L.Vazquez (71eme - 5) - Benzema (5) puis Asensio (65eme - 5), C.Ronaldo (7)

N'ont pas participé : Casilla (g), J.Rodriguez, Morata, Danilo
Entraîneur : Z.Zidane


Bayern Munich
Neuer (7) - Lahm (cap) (5), Boateng (6), Hummels (7), Alaba (6) - Xabi Alonso (5) puis T.Müller (75eme - 5), Vidal (4) - Robben (6), Thiago Alcantara (5), Ribéry (5) puis Douglas Costa (71eme - 4) - Lewandowski (6) puis Kimmich (88eme)

N'ont pas participé : Ulreich (g), Rafinha, Bernat, Coman
Entraîneur : C.Ancelotti
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 42092
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT MASCULIN LIGUE DES CHAMPIONS 2016 -2017    Mer 19 Avr 2017 - 7:49

CR7 premier joueur de l'Histoire à 100 buts !

MERCREDI, 19 AVRIL 2017  par Sébastien Aucourt  
http://fr.uefa.com/uefachampionsleague/news/newsid=2459463.html#cr7+premier+joueur+lhistoire+buts


Ronaldo a éclaboussé le quart de finale retour face au Bayern de son talent en réalisant un coup du chapeau et en portant à 100 son total en UEFA Champions League.
   
©Getty Images

En quarts de finale retour de l'UEFA Champions League, Cristiano Ronaldo a de nouveau creusé l'écart sur Lionel Messi en égalisant pour le Real à Bernabéu. Le Portugais a placé une superbe tête sur un centre de Casemiro. Ronaldo en a ajouté un en prolongation en contrôlant et en frappant dans la surface sur une passe de Ramos avant de récidiver cinq minutes plus tard sur une passe de Marcelo, portant son total à 100 buts dans la compétition.

Depuis qu'ils ont dépassé le record Raúl González, le joueur du Real Madrid et son comparse du FC Barcelone sont seuls au monde. UEFA.com retrace but par but leur parcours dans la plus prestigieuse des compétitions de clubs.Toutes les statistiques ci-dessous vont de la phase de groupes à la finale. http://fr.uefa.com/uefachampionsleague/photos/index.htmlRonaldo a marqué un but en qualification contre le Debreceni VSC en 2005.
PHOTOS DE LA RENCONTRE
http://fr.uefa.com/uefachampionsleague/photos/index.html#pg/2459574
Le Réal Madrid l'emporte 6/3 sur les deux matches

Franck Ribéry face à Carvajal et Casemiro

Nacho tente d'empêcher Lewandowsky de tenter sa chance de la tête

Lewandowsky ouvre le score sur penalty

Christiano Ronaldo égalise pour le Réal Madrid à la 76ème minute

Ronaldo savoure devant son public

Les joueurs du Bayern arrachent la prolongation grâce à ce succés 2-1

Ronaldo marque son deuxième but

Ronaldo réalise le coup du chapeau(3ème but)

Marco Asensio signe le quatrième but du Réal

Explosion de joie du Réal Madrid

©AFP/Getty Images


Dernière édition par jeusetmatch le Mer 19 Avr 2017 - 8:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 42092
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT MASCULIN LIGUE DES CHAMPIONS 2016 -2017    Mer 19 Avr 2017 - 8:27



http://sports.orange.fr/football/ligue-des-champions/match/leicester-city-atletico-madrid-apres-match-SPEF0f0aYc0uFs.html
Alessandro Pitzus, publié le 18 avril


l'Atlético Madrid s'est qualifié pour les demi-finales de la Ligue des Champions malgré son match nul contre Leicester (1-1) en quart de finale retour. Les Anglais, très combatifs dans les 45 dernières minutes, ont tenu la dragée haute aux Madrilènes.

Le debrief
Les joueurs de Leicester ont donné tout ce qu'ils avaient mardi soir. Mais cela n'a pas suffi à faire pencher la balance de leur côté. Pour ça, ils auraient dû entamer leur match d'une meilleure manière. Maitrisés par une équipe madrilène expérimentée et sereine, les joueurs de Shakespeare ont craqué après 25 minutes et une tête de Saul Niguez. Avec la défaite de l'aller (0-1), ce but aurait pu tuer Leicester. Il l'a endormi jusqu'à la pause avant réveil improbable. Le King Power Stadium, chaud bouillant de bout en bout, avait attendu ça toute la soirée. Alors il n'a pas boudé son plaisir lorsque les coéquipiers de Vardy sont revenus sur la pelouse en affichant un état d'esprit de guerriers.

L'entrée du jeune Chilwell, 20 ans, au poste de latéral gauche a redynamisé une équipe qui avait bien besoin d'un petit coup de fouet pour se remettre dedans. A force de pousser, les Anglais ont été récompensés par un but plein d'opportunisme de Vardy. L'état de grâce de Leicester a duré un petit quart d'heure et il a été ponctué par de sérieuses occasions. Ce match était à deux doigts de basculer dans une douce folie, mais les troupes de Simeone sont restés de marbre. Ils ont attendu la fin de la tempête pour remettre un peu le pied sur le ballon. Un réalisme et un sang-froid qui ont pris le dessus sur l'audace du champion d'Angleterre en titre. Le dernier carré est à ce prix, mais pour sa première campagne européenne, Leicester aura vécu le grand frisson. La fin d'une très belle aventure.
Le film du match
21eme minute
Première occasion pour Leicester ! Lancé par Mahrez dans la profondeur, Vardy centre en retrait pour Okazaki, mais le Japonais, qui a bien surgi, tire au-dessus.

26eme minute (0-1)
Bien décalé par Koke, Filipe Luis a du champ côté gauche et adresse un centre parfait pour Saul Niguez au second poteau. Le milieu colchoneros croise sa tête et marque.

35eme minute
Après un corner mal renvoyé par la défense espagnole, Mahrez prend sa chance du droit à l'entrée de la surface. C'est cadré, mais trop axial pour tromper Oblak.

50eme minute
Quelle action de l'Atlético ! Griezmann accélère au milieu des défenseurs anglais. Le Français centre vers Carrasco qui est accroché, mais trop court pour reprendre.

52eme minute
Depuis qu'il est entré en jeu, Chilwell provoque beaucoup sur le côté gauche. A la réception d'un centre, le latéral reprend de volée, mais cela passe juste au-dessus.

61eme minute (1-1)
But de Leicester ! La pression était énorme depuis quelques minutes devant la surface madrilène. A la réception d'un long centre, Chilwell frappe fort du gauche. La tentative est déviée, mais Vardy est présent pour reprendre à cinq mètres.

65eme minute
Leicester encore ! Après un centre de Fuchs, Morgan et Drinkwater se gênent, mais cela profite à Ulloa qui frappe du gauche. Godin se jette pour sauver la mise à son équipe.

68eme minute
Leicester est tout proche de marquer le deuxième but. Vardy réceptionne un centre de Mahrez, mais il est contré par Savic dans la surface. Ça chauffe.
Tops et flops

TOP 3

Avec le ballon, SAUL NIGUEZ sait tout faire. Plus à l'aise en première période lorsque l'Atlético avait la maîtrise du jeu, le milieu espagnol s'est appuyé sur un gros volume de jeu. Techniquement, il a été très précieux sur certaines phases de jeu où sa conservation de balle a fait beaucoup de bien. Logiquement moins bien en seconde période quand les Madrilènes ont pris des vagues.

Entré en jeu à la pause, Ben CHILWELL a changé la rencontre. En croquant dans chaque ballon, le joueur de 20 ans a été à l'image de son équipe : il a tout donné et n'a fait aucun complexe. Sur le côté gauche, le jeune latéral a rendu fou la défense espagnole en débordant sans cesse. Toujours disponible, il s'est même retrouvé en position de marquer dans plusieurs situations. Une prestation emballante.

Il n'a pas marqué, comme cela avait été le cas à l'aller, mais le match d'Antoine GRIEZMANN était placé sous le signe du sacrifice. Auteur d'une prestation offensive propre mais sans génie, l'attaquant tricolore a surtout été monstrueux dans le repli défensif. Au four et au moulin, il s'est activé pour soulager son équipe à de nombreuses reprises.


FLOP 3

Titulaire aux côtés de Vardy, OKASAKI n'a pas été bon contre l'Atlético. Brouillon malgré ses efforts, l'attaquant japonais a vendangé l'unique occasion qu'il a eu à se mettre sous la dent. Il est parfois utile pour peser sur les défenseurs adverses, mais mardi soir, il n'a pas eu l'occasion de le prouver. Shakespeare l'a sorti à la pause.

Lui aussi s'est donné à fond, mais ALBRIGHTON a été beaucoup trop léger techniquement pour faire peser une menace constante. S'il a multiplié les courses vers l'avant et les replis défensifs avec beaucoup de courage, le joueur de Leicester a aussi affiché un déchet trop important.

Préféré à Gameiro et même Torres, Yannick CARRASCO n'a pas été en mesure de combiner efficacement avec Griezmann. Le Belge est très à l'aise techniquement, mais il en fait parfois beaucoup trop en gardant trop longtemps le ballon. Il a manqué de spontanéité et de simplicité.
Monsieur l'arbitre au rapport
Certaines de ses décisions étaient contestables. L'arbitre italien a oublié quelques fautes par ci par là, mais rien de grave malgré tout.
La feuille de match
Ligue des Champions (Quarts de finale retour) / LEICESTER - ATLETICO MADRID : 1-1 (0-1 à l'aller)

King Power Stadium (30 000 spectateurs environ)
Temps doux - Pelouse en très bon état

Arbitre : M.Rocchi (ITA) (5)

Buts : Vardy (61eme) pour Leicester - Saul Niguez (26eme) pour l'Atlético Madrid
Avertissement : Aucun
Expulsion : Aucune


Leicester
Schmeichel (5) - Simpson (4), Benalouane (4) puis Chilwell (45eme, 7), Morgan (cap) (5) puis Amartey (84eme), Fuchs (5) - Mahrez (6), Drinkwater (6), Ndidi (6), Albrighton (4) - Okazaki (4) puis Ulloa (45eme, 6), , Vardy (6)

N'ont pas participé : Zieler (g), Musa, A.King, Gray
Entraîneur : C.Shakespeare


Atlético Madrid
Oblak (5) - Juanfran (4) puis L.Hernandez (56eme), Savic (5), Godin (6), Filipe Luis (5) puis A.Correa (74eme) - Saul Niguez (7), Gabi (cap) (6), Gimenez (6), Koke (6) - Griezmann (7), Carrasco (4) puis F.Torres (69eme)

N'ont pas participé : Moya (g), Gameiro, Thomas, Gaitan
Entraîneur : D.Simeone
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 42092
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT MASCULIN LIGUE DES CHAMPIONS 2016 -2017    Mer 19 Avr 2017 - 8:43

L'Atlético verra encore le dernier carré

MERCREDI, 19 AVRIL 2017
http://fr.uefa.com/uefachampionsleague/season=2017/matches/round=2000785/match=2019635/postmatch/report/index.html


Leicester sort avec les honneurs, battu en quarts de finale par l'Atlético, finaliste de la dernière édition. Les Colchoneros sont en demies pour la 3e fois en quatre saisons.


  • L'Atlético met fin à la belle aventure de Leicester et se qualifie pour sa 3e demi-finale en quatre saisons.
  • Saúl Ñíguez a ouvert le score de la tête.
  • Jamie Vardy a égalisé en seconde période, redonnant espoir à son équipe.
  • Tirage au sort des demi-finales : vendredi 21 avril, diffusé en direct sur UEFA.com

L'Atlético Madrid a survécu à une deuxième mi-temps de folie sur la pelouse de Leicester pour éliminer le champion d'Angleterre et prendre un ticket pour le dernier carré, pour la troisième fois en quatre saisons.
Après la victoire du match aller, Saúl Ñíguez semblait tuer tout suspense sur un coup de tête bien placé suite à un centre de Filipe Luis (0-1, 26e), les Foxes devaient alors marquer trois fois sans encaisser le moindre but. Mais Jamie Vardy a redonné espoir à son équipe, à son public en égalisant à l'heure de jeu (1-1, 61e).

  • Revivre le match
  • Statistiques de la rencontre
  • Le match en photos
  • Le match en coulisses

Leicester mettait alors une belle pression sur les Colchoneros, obligés de défendre. Diego Simeone agité comme jamais sur le bord de la touche, ses joueurs tenaient bon malgré plusieurs belles situations anglaises, à chaque fois annihilées par un pied espagnol qui traînait.
L'Atlético pouvait souffler, le finaliste en titre avançait contre un Leicester qui n'avait rien à regretter pour sa toute première campagne en UEFA Champions League. Même Diego Simeone venait saluer ses adversaires sur la pelouse après le coup de sifflet final.

LE MATCH EN IMAGES


SaUl  Niguez (Atlético)

Jamie Vardy (Leicester)

Antoine GriezMann(Atlético)

Leonardo Uloa (Leicester)


célébration de la victoire par l'Atlético


©AFP/Getty Images
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 42092
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT MASCULIN LIGUE DES CHAMPIONS 2016 -2017    Mer 19 Avr 2017 - 8:49

http://sports.orange.fr/football/ligue-des-champions/calendrier-resultats.html

Programme tv

20h45Ligue des champions
En direct, sur BeIn 2
FC Barcelone - Juventus Turin


20h45Ligue des champions
En direct, sur BeIn 1
Monaco - Borussia Dortmund
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 42092
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT MASCULIN LIGUE DES CHAMPIONS 2016 -2017    Mer 19 Avr 2017 - 8:51

Ligue des ChampionsQuarts de finale
Mercredi 19 avril Stade Louis II.

Monaco -avant match

http://sports.orange.fr/football/ligue-des-champions/match/monaco-borussia-dortmund-avant-match-SPEF0f0aYc0uFw.html
Rédaction , publié le 18 avril
Monaco, vainqueur à l'aller avec trois buts marqués à l'extérieur, s'est placé en position de force contre le Borussia Dortmund. La tâche risque d'être rude pour les Allemands : aucune équipe ayant perdu sur le score de 2-3 à domicile n'a réussi à renverser la vapeur pour se qualifier au tour suivant ! Les Monégasques restent sur 4 victoires sur leurs 5 derniers matchs à Louis-II face à un club d'outre-Rhin. Mais attention à l'armada offensive du Borussia, meilleure attaque de la LDC cette saison (27 buts en 9 matchs), et son buteur Pierre-Emerick Aubameyang, auteur de 7 buts en 8 matchs, dont un triplé contre le Benfica en huitièmes de finale retour. Avec 15 buts encaissés, Monaco reste la plus mauvaise défense des équipes encore en lice à ce stade de la compétition.
Les trois derniers matchs de Monaco
15/04/2017 : Monaco - Dijon (2-1)
12/04/2017 : Dortmund - Monaco (2-3)
08/04/2017 : Angers - Monaco (0-1)
Les trois derniers matchs de Dortmund
15/04/2017 : Dortmund - Francfort (3-1)
12/04/2017 : Dortmund - Monaco (2-3)
08/04/2017 : Bayern Munich - Dortmund (4-1)
Les équipes probables
Monaco : à venir...

Dortmund : à venir...
Les groupes
Monaco : à venir...

Dortmund : à venir...
Les stats à retenir (avec OPTA)

Sur les 5 cas précédents d'une équipe ayant gagné 3-2 en déplacement au match aller en phase à élimination directe de la Ligue des Champions, 100% des équipes se sont qualifiées.
Monaco a remporté 4 de ses 5 derniers matches à domicile face à une équipe allemande en compétition européenne (1 nul). Son unique défaite sur son sol face à une équipe allemande a eu lieu face au Borussia Mönchengladbach en Coupe UEFA en octobre 1996 (0-1).
Monaco peut atteindre le dernier carré de la Ligue des Champions pour la 4e fois après 1993/94, 1997/98 et 2003/04. Aucune autre équipe française n'est apparue dans le dernier carré plus d'une fois.
Monaco a remporté 70% de ses matches à domicile en Ligue des Champions (21 sur 30). Parmi les équipes ayant disputé au moins 30 matches sur leur sol, seuls le Real Madrid (76%), Barcelone (73%) et le Bayern Munich (71%) affichent un meilleur % de victoires.
Monaco a cadré seulement 2 tirs lors de la manche aller, marquant sur les 2 et bénéficiant en plus d'un csc de Sven Bender.
Monaco a encaissé 15 buts en Ligue des Champions cette saison, plus que tout autre quart de finaliste.
Seuls Barcelone et le Bayern (4) ont bénéficié de plus de penalties que Monaco (3) en Ligue des Champions cette saison. En revanche, aucun de ces 3 penalties n'a été converti.
Le Borussia a atteint les quarts de finale de la Ligue des Champions pour la 3e fois lors des 5 dernières saisons.
Le Borussia a perdu 8 de ses 11 dernières rencontres de phase à élimination directe de la Ligue des Champions (3 victoires).
Le Borussia Dortmund a marqué plus de buts que toute autre équipe cette saison en Ligue des Champions (27 buts en 9 matches), dont 30% dans le dernier quart d'heure (8). Les matches de Dortmund sont d'ailleurs ceux ayant produit le plus de buts (40 - 27 pour, 13 contre).
Le match aller a vu pour la première fois 2 joueurs de moins de 20 ans marquer lors d'un même match de phase à élimination directe de Ligue des Champions (Ousmane Dembélé & Kylian Mbappé).
Le joueur de 18 ans Kylian Mbappé est le meilleur buteur de la phase à élimination directe de la Ligue des Champions 2016/17 (4 buts en 3 matches).
Parallèlement, le joueur de 21 ans Thomas Lemar est le meilleur passeur décisif lors de la phase à élimination directe de la Ligue des Champions 2016/17 (3 assists).
Shinji Kagawa a été impliqué dans les 2 buts de Dortmund lors du match aller, avec un but et une passe décisive.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 42092
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT MASCULIN LIGUE DES CHAMPIONS 2016 -2017    Jeu 20 Avr 2017 - 8:26


Alessandro Pitzus, publié le 19 avril
Monaco s'est qualifié pour les demi-finales de la Ligue des Champions après son succès contre le Borussia Dortmund à Louis-II (3-1). Mbappé, Falcao et Germain ont montré le chemin au club de la Principauté.
Le debrief
Le dernier carré tendait les bras à Monaco et le club de la Principauté n'a pas gâché l'opportunité. Après sa victoire à Dortmund, l'ASM a remis ça mercredi soir à Louis-II en battant le BVB (3-1). Comme la semaine dernière, les joueurs de Leonardo Jardim se sont appuyés sur une première période et surtout vingt premières minutes parfaites pour faire plier un Borussia plombé par la composition d'équipe ratée de Thomas Tuchel. Un cadeau que Monaco a exploité à merveille. Après un rush de Mendy et une frappe surpuissante, Mbappé, en embuscade, a mis son équipe sur les bons rails. Quelques minutes plus tard, c'est Falcao qui a fait parler son réalisme afin de doubler la mise d'une belle tête.

Il n'aura fallu que 18 minutes à Monaco pour se mettre à l'abri. Mais comme souvent en Ligue des Champions, le club de la Principauté a été beaucoup moins souverain et agressif. Du coup, le BVB s'est offert une fenêtre d'espoir par l'intermédiaire de Reus. Elle a duré un temps même si le BVB a eu quelques opportunités. Mais les Allemands partaient de trop loin et s'étaient tirés une balle dans le pied en ratant leurs deux entames de match. Les hommes de Leonardo Jardim ont eu quelques frayeurs, mais ils les ont balayés d'un revers de main dans la dernière ligne droite. 23 secondes après son entrée en jeu, Valère Germain a définitivement validé le ticket gagnant de l'ASM. Monaco rejoint le dernier carré par la grande porte et tentera encore de déplacer des montages en demi-finales. Qui aurait pu prévoir ça en début de saison ? Il fallait être un sacré visionnaire. Mais le résultat est là. Et Monaco l'a bien mérité.
Le film du match
3eme minute (1-0)
But de Monaco ! Sur une percée, Mendy dépose Durm et frappe à 20 mètres. La tentative est très puissante, mais Bürki repousse sur Mbappé qui conclut d'un plat du pied droit parfait à bout portant.

10eme minute
Grosse occasion pour Dortmund ! Bien décalé par Aubameyang sur le côté droit, Durm déclenche un centre pour Reus qui reprend de volée. C'est puissant, mais la tentative est trop axiale.

13eme minute
Bernardo Silva, à la réception d'un centre de Mendy, reprend de la tête au second poteau. Bürki se couche pour intercepter le ballon.

17eme minute (2-0)
Après un échange de qualité entre Mbappé et Mendy sur la gauche, Lemar hérite du ballon et le dépose sur la tête de Falcao. Le coup de casque du Colombien est précis et hors de portée de Bürki.

23eme minute
Sur un corner frappé par Lemar, Durm tente de dégager, mais n'est pas loin de marquer contre son camp.

47eme minute (2-1)
But de Reus ! Dembélé élimine Mendy et centre directement pour Reus qui fusille Subasic d'une belle reprise du droit. Dortmund s'offre un petit peu d'espoir.

65eme minute
Oh quel raté de Falcao ! Bien servi dans la profondeur, le Colombien est parti à la limite du hors-jeu. Ginter revient, mais le Sud-Américain le met dans le vent avant de tenter un lob qui passe au-dessus. Il y avait mieux à faire.

68eme minute
Belle frappe croisée de Mbappé après un service de Touré. Bürki détourne, mais l'arbitre siffle une sortie de but.

83eme minute (3-1)
But de Valère Germain ! 23 secondes après son entrée en jeu, l'attaquant de l'ASM profite d'un centre de Lemar pour marquer à bout portant. L'ASM fonce dans le dernier carré.
Tops et flops

TOP 3

Quel match ! Benjamin MENDY a été monstrueux dans son couloir droit. S'il a effectué quelques erreurs de placement en seconde période, le latéral gauche de l'ASM a déboulé dans son couloir comme une fusée. Une activité incroyable, des centres de qualité et des projections qui ont fait la différence. Il a tout emporté sur son passage.


Quand il règne comme ça dans l'entrejeu, Tiémoué BAKAYOKO est un monstre. Dans les duels, personne ne lui arrivait à la cheville mercredi soir tant il était au-dessus. Il a imposé sa loi à tout le monde en récupérant un nombre de ballons très important au milieu. Mais il ne fait pas que ça. Ce qui est appréciable, c'est qu'il relance toujours proprement et n'hésite pas à se projeter vers l'avant avec beaucoup d'autorité. L'international tricolore était un peu en-dessous ces derniers temps, il a remis les pendules à l'heure.

A force d'être aussi précoce et prodigieux, on va manquer de mots pour les performances de Kylian MBAPPE. Encore un match exceptionnel pour l'attaquant de 18 ans. En renard, il a débuté la soirée en marquant dès la troisième minute. Le reste de son match a été d'une justesse incroyable. Il a mis au supplice la défense du BVB sur toutes ses accélérations. Il semble n'avoir aucune limite.



FLOP 3

C'était probablement les 27 minutes les plus longues de sa vie. En un mot, Erik DURM a vécu un calvaire dans un couloir droit où il avait été titularisé pour apporter du dynamisme. Raté ! L'Allemand s'est fait dévorer tout cru par un Benjamin Mendy tout feu tout flamme. Impliqué sur les deux buts, le latéral du BVB était nulle part sur les deux buts encaissés par le Borussia. Un immense fiasco. Tuchel a mis fin à son cauchemar avant même la fin de la première demi-heure.


Il avait été en grande difficulté à l'aller, il l'a encore été au retour. Matthias GINTER s'est fait manger dans les duels par les attaquants monégasques. Très laxiste au marquage, le défenseur central du BVB a complètement perdu Falcao sur le deuxième but. Lent et pas du tout serein, il a traîné son manque de confiance sur la pelouse de Louis-II.

A l'aller et au retour, Thomas TUCHEL s'est complètement trompé sur sa composition de départ. Bender à l'aller, Durm au retour, l'Allemand a effectué des choix tactiques douteux qui ont mis son équipe dans le dur d'entrée. Le technicien du BVB a rectifié le tir en faisant des changements rapidement, mais il était déjà trop tard. Ne pas titulariser Dembélé aura été son erreur majeure.
Monsieur l'arbitre au rapport
Un match serein et bien arbitré par le Slovène. Il a été calme et a tenté de laisser jouer dans la mesure du possible.
La feuille de match
Ligue des Champions (Quarts de finale retour) / MONACO - BORUSSIA DORTMUND : 3-1 (3-2 à l'aller)

Stade Louis-II (17 000 spectateurs environ)
Temps doux - Pelouse en très bon état

Arbitre : M.Skomina (SLO) (6)

Buts : Mbappé (3eme), Falcao (17eme) et Germain (83eme) pour Monaco - Reus (47eme) pour Dortmund

Avertissement : Aucun
Expulsion : Aucune


Monaco
Subasic (5) - Alm.Touré (7), Glik (5), Jemerson (6), B.Mendy (7) - B.Silva (5) puis Raggi (90eme), T.Bakayoko (8), Moutinho (6), Lemar (7) - Mbappé (7), Falcao (cap) (6) puis Dirar (67eme)

N'ont pas participé : De Sanctis (g), Jorge, Cardona, N'Doram
Entraîneur : L.Jardim


Borussia Dortmund
Bürki (4) - Piszczek (4), Sokratis (3), Ginter (3), Durm (non noté) puis Dembélé (27eme, 6) - Weigl (4), Sahin (6) puis Schmelzer (46eme, 5) - Reus (cap) (6), Kagawa (5), Guerreiro (4) puis Pulisic (73eme) - Aubameyang (5)

N'ont pas participé : Weidenfeller (g), Bender, Merino, Castro
Entraîneur : T.Tuchel
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 42092
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT MASCULIN LIGUE DES CHAMPIONS 2016 -2017    Jeu 20 Avr 2017 - 8:32

LE MATCH EN IMAGES...












©Getty Images
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FOOT MASCULIN LIGUE DES CHAMPIONS 2016 -2017    

Revenir en haut Aller en bas
 
FOOT MASCULIN LIGUE DES CHAMPIONS 2016 -2017
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS :: LE SALON DES AUTRES SPORTS :: LE FOOTBALL-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: