UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS

Le tennis c'est la volonté, l'amour de la compétition, le dépassement de soi, du talent, beaucoup de travail mais surtout de la passion
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 

 ROGER FEDERER (Suisse)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
Destinée
Admin
avatar

Messages : 40980
Date d'inscription : 01/12/2011

MessageSujet: ROGER FEDERER (Suisse)   Mer 30 Déc 2015 - 19:58

Rappel du premier message :

Girouette cacahouette sifflesiffle rire moqueur rire moqueur , bon ok je sors Arrow rire moqueur rire moqueur
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passionnementtennis.com

AuteurMessage
tipou



Messages : 116059
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: ROGER FEDERER (Suisse)   Mar 1 Mai 2018 - 12:10

Boris Becker défend Federer et ses choix sur la terre battue
APRIL 30, 2018 08:41
by NICCOLO INCHES   |  LECTURES 2659
https://www.tennisworldfr.com/tennis/news/Roger_Federer/963/boris-becker-defend-federer-et-ses-choix-sur-la-terre-battue/

Il y a quelques semaines, Ion Tiriac fustigeait le manque de respect qu'aurait eu Roger Federer à l’égard du Tour, le Suisse ayant décidé de faire l’impasse sur les deux mois de tournois sur terre battue pour la deuxième année d’affilée.

Boris Becker, 6 fois vainqueur en Grand Chelem, croit quant à lui que Federer est effectivement légitimé à agir ainsi en raison de tout l’estime que le monde lui accorde depuis des années. “En principe, Tiriac a raison quand il dit qu’on ne peut pas laisser les joueurs choisir où disputer des tournois et où ne pas en disputer”, a précisé l’Allemand, qui a travaillé aux côtés du Roumain à l’époque où celui-ci était son agent, “Mais Federer appartient à une autre catégorie. C’est le meilleur de tous les temps, un joueur incroyable. Il a tout fait de la bonne manière. Maintenant il a décidé de renoncer à la terre battue et il faut le comprendre”.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
tipou

avatar

Messages : 116059
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: ROGER FEDERER (Suisse)   Mer 2 Mai 2018 - 22:55

Federer dans "Running Wild" avec Bear Grylls
Rédaction , publié le mercredi 02 mai 2018 à 17h30
https://sports.orange.fr/tennis/atp/article/federer-dans-running-wild-avec-bear-grylls-CNT0000012m0pn.html

Roger Federer fera prochainement son apparition sur les écrans de télévision après sa participation à l'émission "Running Wild" avec Bear Grylls.

Célèbre pour son émission "Man vs Wild", Bear Grylls a décliné le concept de la survie en milieu hostile avec des célébrités.  Dans "Running Wild", Kate Winslet ou encore Barack Obama se sont prêtés au jeu de dormir dans des endroits improbables ou encore de manger toutes sortes de choses. Le mois prochain, les téléspectateurs de la version britannique de Discovery Channel auront l'occasion de voir Roger Federer malmené par la nature dans les Alpes suisses. Ce n'est pas la première fois qu'un sportif participe à cette émission, puisque Lindsey Vonn ou encore Shaquille O'Neal se sont déjà prêtés au jeu.


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
tipou

avatar

Messages : 116059
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: ROGER FEDERER (Suisse)   Mer 9 Mai 2018 - 8:35

Roger Federer : "Quand je parle en Français, je me sens un adolescent"
MAY 6, 2018 22:19
by NICCOLO INCHES   |  LECTURES 5524
https://www.tennisworldfr.com/tennis/news/Roger_Federer/971/roger-federer--quand-je-parle-en-francais-je-me-sens-un-adolescent-/

Roger Federer est l’un des joueurs du Tour les plus disponibles lorsqu’il se présente en conférence de presse. Le Suisse accorde notamment des entretiens exclusifs à des chaînes télé ou à des journaux papier en marge des rencontres, en faisant cela en plusieurs langues!

Federer a récemment commenté ses qualités de polyglotte : “Quand je parle en Français, je me sens plus dans le milieu technique et physique du tennis, car je m’entraine avec Pierre Paganini”, a-t-il expliqué, “Cela me fait aussi penser à l’école. Quand j’avais 14 ou 16 ans, j’allais à l’école à Lausanne. C’est pourquoi je me sens toujours un adolescent en parlant Français. C’est comme si j’étais resté dans les années 1990”.

Quand je m’exprime en Anglais, je suis détendu. C’est simple, c’est le monde, le voyage”, a continué le n.2 mondial, “[Alors que] l’Allemand, c’est ma famille (...) C’est ce que je suis en réalité (...) En fait, je suis une personne différente selon le langage que j’utilise. C’est intéressant. Je comprends que je dis des choses différentes en fonction des différentes langues. C’est drôle”.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
tipou

avatar

Messages : 116059
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: ROGER FEDERER (Suisse)   Sam 12 Mai 2018 - 9:10

Roger Federer redevient n°1 mondial après la défaite de Rafael Nadal à Madrid
Publié le vendredi 11 mai 2018 à 19:53
https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Roger-federer-redevient-n-et-deg-1-mondial-apres-la-defaite-de-rafael-nadal-a-madrid/900355

La défaite de Rafael Nadal en quart de finale à Madrid a pour première conséquence de rendre la place de n°1 mondial à Roger Federer dès lundi prochain.

Lundi prochain, le nouveau classement ATP verra Roger Federer occuper la première place mondiale. Et pourtant le Suisse a décidé de ne pas disputer la saison sur terre battue. Mais Rafael Nadal a perdu en quart de finale à Madrid, éliminé par Dominic Thiem, et perd donc les points de son titre de l'an passé. De quoi donner à Federer une avance de 720 points sur son rival espagnol. 

309
Lundi, Roger Federer entamera sa 309e semaine dans la peau du n°1 mondial.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
tipou

avatar

Messages : 116059
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: ROGER FEDERER (Suisse)   Dim 13 Mai 2018 - 12:38

La passion selon Thomas
Publié le 13/05/2018 à 04:55 | Mis à jour le 13/05/2018 à 04:55
https://www.lanouvellerepublique.fr/sports/la-passion-selon-thomas



« La perfection d’un joueur encore au sommet à un âge de vétéran, mais avec l’âme d’un junior qui dispute, plein de candeur gourmande, son premier tournoi. » 
©️ (Photo Nathalie Guyon/France Télévisions)


Derrière un journaliste malicieux, se cache parfois un éternel enfant. L’homme qui n’a peur de personne en interview, que les enquêtes dérangeantes ne rebutent pas, a aussi sa madeleine de Proust ; ou plutôt son chocolat suisse : l’idole de Thomas Sotto a une raquette et un petit accent alémanique lorsqu’il parle français. C’est Roger Federer.

Dans un livre plein de tendresse, le journaliste a battu le rappel des vrais amis du tennisman le plus fascinant de tous les temps. Où apparaît un Federer tour à tour opiniâtre, colérique, généreux, méthodique, empathique… et follement attachant.
Roger Federer, ce sont ses fans qui en parlent le mieux. Thomas Sotto ne le cache pas, il en fait partie !

A quand remonte votre fascination pour Roger Federer ?
« J’ai toujours aimé le tennis et ses grands joueurs. L’idole de mon enfance, c’était Yannick Noah. Federer est arrivé sur le circuit au début des années 2000 et, comme beaucoup d’autres, j’ai vite été admiratif de son jeu frôlant la perfection. Puis j’ai aimé sa façon d’être ; j’ai trouvé le personnage très intéressant. Alors j’ai eu envie de le connaître. Je me suis rendu compte que c’était compliqué. Mais j’ai pu le rencontrer, et j’ai découvert en lui une grande richesse humaine. Je ne suis pas pour autant un de ses proches, et dans cet ouvrage, j’ai voulu d’abord donner la parole à ceux qui le connaissent bien. Son premier cercle d’amis, sa famille… Ce n’est pas une enquête, mais un livre hommage. Je l’ai voulu ainsi. »

Qu’est-ce qui distingue Roger Federer des autres joueurs ?
« Ce qui m’a conquis chez lui, c’est qu’il s’intéresse sincèrement aux gens. Roger est conscient de sa place dans le tennis mondial et de ce qu’il représente. Sa carrière est une véritable entreprise où chacun, jusqu’au cercle familial, vit au rythme de son parcours de champion. Mais en même temps, il incarne le contraire du repli sur soi ; il est prompt à partager, à s’émouvoir, à se soucier des autres. »

Le mythe a encore franchi un cap depuis qu’il est revenu au sommet, à trente-six ans révolus...
« C’est vrai, et c’est sans doute la différence entre lui et les autres grands joueurs de l’histoire du tennis. Prenez Pete Sampras, lui aussi avait un talent fou. Mais à 30 ans, il ne cachait pas sa lassitude de la vie entre deux tournois, deux hôtels et deux avions qu’impose le circuit international. Fabrice Santoro le résume bien, lui qui a eu aussi une longue carrière : Federer s’amuse encore. A 37 ans bientôt, il aime le jeu et la compétition comme s’il les découvrait. Il n’y a qu’à voir ses larmes de gamin quand Del Potro le bat dans un tournoi qui n’est pourtant pas majeur, on dirait la tristesse d’un gosse à qui on a esquinté un jouet ! Roger Federer, c’est la perfection d’un joueur encore au sommet à un âge de vétéran, mais avec l’âme d’un junior qui dispute, plein de candeur gourmande, son premier tournoi. »

Fait-il un bon calcul en délaissant désormais la terre battue, et la quinzaine de Roland-Garros ?
« Bien sûr, Rafael Nadal rêverait de retrouver Roger sur la terre parisienne ; la surface sur laquelle il lui est objectivement supérieur. Revoir ce duel à Roland-Garros, on en rêve tous… Mais Federer a fait un choix, calculé, presque scientifique. Faire l’impasse sur la terre battue, c’est pour lui se donner les chances de rester compétitif sur le reste de la saison. Pour cela, il ne laisse rien au hasard. »

Le pensez-vous encore capable, de remporter un tournoi du Grand Chelem ?
« Clairement, oui. Il sera compétitif à Wimbledon, puis sans doute à l’US Open. Il sera l’un des favoris. »

Vous l’inviterez cette année dans le journal de 20 heures sur France 2 ?
« J’en serais ravi ! Je garde un grand souvenir de notre rencontre lorsque je travaillais à Europe 1. Mais, mieux encore que le 20 heures, j’aimerais idéalement lui consacrer un format plus long, comme 20 h 30 le Dimanche, qui se prête un entretien vérité, un peu intimiste. Je le connais assez pour savoir qu’il y serait très à l’aise. »

Pensez-vous qu’au-delà du tennis, il rebondira dans un autre domaine ?
« Déjà, il a une notoriété de chef d’État. Il parle aux grands de ce monde, et s’il était candidat à la présidence de la Confédération helvétique, il serait aussitôt élu ! Personnellement, je pense qu’il réussirait dans le cinéma ; il a une vraie gueule, une vraie présence, il peut être grave, il peut être drôle… Reste à savoir s’il voudra rester dans la sphère publique, et cela, c’est beaucoup moins sûr. La notoriété n’est pas sa quête. Mais, comme tous les vrais fans de Roger Federer, j’ai envie de vous dire que notre rêve, c’est que sa carrière de tennisman dure encore et encore, tant il nous régale ! »

« Une aventure nommée Federer » par Thomas Sotto, éditions du Rocher. 210 pages, 16,90 €. En librairies à partir du 16 mai.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
tipou

avatar

Messages : 116059
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: ROGER FEDERER (Suisse)   Dim 13 Mai 2018 - 12:44

Stefanos Tsitsipas choisit son camp entre Federer et Nadal
MAY 12, 2018 13:00
by NICCOLO INCHES   |  LECTURES 2728
https://www.tennisworldfr.com/tennis/news/Atp/983/stefanos-tsitsipas-choisit-son-camp-entre-federer-et-nadal/

Stefanos Tsitsipas s’est récemment livré à un quiz organisé par Bola Amarela en donnant d’intéressantes réponses. Le Grec, âgé de 19 ans, a dit préférer Roger Federer à Rafael Nadal malgré son énorme admiration pour le n.1 espagnol. Stefanos a ensuite avoué qu’il souhaiterait davantage remporter un tournoi du Grand Chelem plutôt que devenir n.1, en précisant que son tournoi favori est celui de Wimbledon.

Entre le coup droit de Federer et le revers de Novak Djokovic, le 40e mondial n’a aucun doute : “Forehand”, Nadal étant le meilleur interprète de ce geste sur le circuit d’après le NextGen. Enfin, Tsitsipas s’est confié à propos de la dernière fois où il a demandé un autographe : “[C’était] avec Djokovic, à l'âge de 8 ans”.



https://youtu.be/xEAzPWhEYYk
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
tipou

avatar

Messages : 116059
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: ROGER FEDERER (Suisse)   Dim 20 Mai 2018 - 13:47

Roger Federer et ses colères de jeunesse
MAY 8, 2018 19:09
by NICCOLO INCHES   |  LECTURES 4269
https://www.tennisworldfr.com/tennis/news/Roger_Federer/976/roger-federer-et-ses-coleres-de-jeunesse/

Le jeune Roger Federer avait un caractère plutôt difficile et plusieurs personnalités l’ayant cotoyé au cours de cette période peuvent aujourd'hui le confirmer. Paul Dorochenko, qui a travaillé avec Roger dans le cadre du Centre National Suisse, a révélé une anecdote très intéressante.

Ce jour-là, on venait juste d’installer de nouvelles annonces publicitaires autour du centre d'entraînement. Roger a lancé sa raquette et fait un trou d’un mètre à travers les rideaux”, a-t-il raconté. Le futur n.1 mondial fut alors dûment sanctionné, en étant obligé à nettoyer les courts chaque matin : “Il aurait fallu le voir, avec ses gants, son écharpe et sa capuche à 6 heures et 2 ou 3 degrés!”.

Son ancien kiné Christophe Freyss a quant à lui évoqué ses fameuses explosions de rage : “C’était à cause de son insatisfaction. A un certain point, c’était tellement compliqué [à gérer] que son père (Robert Federer, ndlr) devait intervenir en le menaçant de lui empêcher de continuer à jouer au tennis”. (Source: L’Express)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
tipou

avatar

Messages : 116059
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: ROGER FEDERER (Suisse)   Dim 20 Mai 2018 - 17:25

Roger Federer et son habitude alimentaire avant d'affronter un match
MAY 14, 2018 12:00
by NICCOLO INCHES   |  LECTURES 2141
https://www.tennisworldfr.com/tennis/news/Roger_Federer/984/roger-federer-et-son-habitude-alimentaire-avant-d-affronter-un-match/

Le régime alimentaire de Roger Federer est très varié. Sans doute, la chose la plus curieuse à propos des méthodes nutritionnelles du Suisse est le fait qu’il mange un plat de pâtes (avec une très légère sauce) au moins deux heures avant chaque rencontre.

Désormais égérie de la marque “Barilla” depuis un an, Federer avait parlé de son rapport avec les pâtes à Indian Wells. Le jour de sa demi-finale face à Borna Coric, il en avait effectivement mangé : “Sur le circuit junior, on en mangeait tout le temps”, avait-il expliqué, “On jouait trois matches par jour. C’était normal d’en manger et vouloir aller jouer dans la foulée [mais] parfois on arrivait pas à digérer. Les choses changent”.  

A l’heure actuelle, Federer prend des bananes ou des snack au cours de ses matches, alors qu’en général il adore les glaces (spécialement ceux de Rome, notamment à l’occasion du Masters 1000 en mai) et les cuisines italienne, japonaise et indienne. (Source : Business Insider)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
tipou

avatar

Messages : 116059
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: ROGER FEDERER (Suisse)   Lun 21 Mai 2018 - 10:25

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
tipou

avatar

Messages : 116059
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: ROGER FEDERER (Suisse)   Mer 23 Mai 2018 - 22:16

Roger Federer: «Serena Williams est la plus grande joueuse de tous les temps»
Publié le mercredi 23 mai 2018 à 16:23 | Mis à jour le 23/05/2018 à 20:21
https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Roger-federer-serena-williams-est-la-plus-grande-joueuse-de-tous-les-temps/903831

Pour Roger Federer, Serena Williams est la plus grande joueuse de tous les temps, hommes et femmes confondus.

Dans un entretien au Wall Street Journal, paru mercredi, Roger Federer s'est confié sur sa carrière, sa longévité, son amour du tennis, et aussi sur Serena Williams. Le Suisse, considéré par beaucoup comme le plus grand joueur de tous les temps (en anglais GOAT, acronyme de Greatest of all time), admire la joueuse américaine aux 23 titres du Grand Chelem. Pour lui, Serena Williams est la GOAT du tennis.

«C'était fascinant à regarder, a-t-il expliqué au quotidien américain. Elle a eu une formation totalement différente - je suis passé par la Suisse avec la fédération, elle l'a fait avec son père et sa soeur, c'est une histoire incroyable en elle-même - et ensuite, elle est devenue l'une des plus grandes, sinon la plus grande joueuse de tennis de tous les temps», « hommes et femmes confondus», a précisé Federer.

Serena Williams: « Je pense que l'on peut dire ça de nous deux »

Tout en mesurant à quel point comparer les joueurs des différentes époques «n'est pas juste», Federer estime que Serena Williams «est tout en haut». «Je suis probablement là-haut avec quelqu'un, d'une manière ou d'une autre. Peut-être y a-t-il un groupe, les cinq meilleurs, et si vous êtes dans ce groupe, vous devriez vous réjouir et être heureux

Interrogée sur les éloges de Federer, Serena Williams a elle aussi salué la carrière et la personnalité du Suisse : «Je pense que l'on peut dire ça de nous deux, respectivement. Il a fait des choses incroyables dans sa carrière, j'ai le plus grand respect pour lui. C'est un athlète magnifique, un gars formidable. J'aime ce qu'il fait (avec sa fondation) en Afrique aussi. C'était très impressionnant pour moi.»

«Je suis en pleine admiration pour Serena», a encore dit Roger Federer. «Et Venus aussi, au fait.»
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
tipou

avatar

Messages : 116059
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: ROGER FEDERER (Suisse)   Jeu 7 Juin 2018 - 10:16

Tennis : «Federer a fait plus pour son sport que n’importe quel autre athlète»
Publié le 5 juin 2018 à 10h35 par Th.B.
https://le10sport.com/tennis/tennis-cette-legende-dresse-un-constat-accablant-sur-labsence-de-federer-a-roland-garros-380472

Alors que Roger Federer fait l’impasse sur Roland-Garros depuis 2015, Mats Wilander a pointé du doigt l’attitude du Suisse. L’ancien tennisman ne conçoit pas le fait qu’il puisse envisager chaque année de faire une croix sur le Grand Chelem parisien. Son absence influerait même sur le tournoi.

Les saisons se suivent et se ressemblent plutôt bien pour Roger Federer. En effet, le numéro 2 mondial semble avoir tiré depuis longtemps sa révérence à Roland-Garros. Il est depuis le 2 juin 2015 le grand absent à Porte d’Auteuil. Le Suisse est toujours apte physiquement pour évoluer sur la terre battue parisienne mais décide de sacrifier toute la saison sur terre afin d’être plus performant sur gazon avec comme objectif prononcé Wimbledon. Un choix que comprend seulement à moitié Mats Wilander. L’ancien tennisman s’est livré sur la stratégie de Federer en soulignant que son absence ne fait pas seulement du tort à sa propre réputation mais au monde de la balle jaune en lui-même.

« Roger a une responsabilité envers son sport »

« Si j’étais conseiller de Federer, je lui dirais que c’est une bonne chose de venir à Roland, sentir les good vibes, l’amour des gens… Tant que tu es sur le circuit, classé tête de série no 1 ou 2 et que tu gagnes deux Grands Chelems par an, peu importe ce que tu as fait pour le sport, tu n’as jamais fini de lui rembourser ce qu’il t’a donné. Roger a fait plus pour son sport que n’importe quel autre athlète pour le sien. J’adore Roger Federer. Mais il a toujours une responsabilité envers le jeu, en jouant les plus grands tournois. Cette responsabilité ne meurt jamais. Les stars du tennis sont plus grandes que le tennis professionnel, mais les stars ne sont pas plus grandes que le jeu lui-même. Ce jeu qui existe depuis trois cents ans. Si Roger ne vient pas faire la fête, ça ne change rien pour lui, mais pour nous ça change tout ». a assuré Mats Wilander dans des propos rapportés par L’Equipe dans ses colonnes du jour.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
tipou

avatar

Messages : 116059
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: ROGER FEDERER (Suisse)   Dim 10 Juin 2018 - 10:04

Tennis : «Roger Federer n’est pas du tout une machine»
Publié le 9 juin 2018 à 14h35 par Alexis Bernard
https://le10sport.com/tennis/tennis-roger-federer-nest-pas-du-tout-une-machine-381115

Thomas Sotto fait partie des inconditionnels de Roger Federer. Une passion qui l’a conduit à relever le défi d’écrire une livre sur le plus grand joueur de l’Histoire du tennis, « Une aventure nommée Federer ». Le journaliste de France 2 raconte.

Les sportifs vivent de leur passion et ont rarement le sentiment de « travailler ». Ça a été votre sentiment au moment de faire ce livre, uniquement du plaisir ?
Cela a d’abord été une boule au ventre (sourire). Parce que j’avais le sentiment de ne pas être légitime, moi le journaliste de télévision, qui se met à écrire. Je savais que sur un tel sujet, je serai attendu au tournant. J’avais peur de décevoir, d’être à côté de la plaque. Et puis je me suis laissé prendre au jeu. Pour prendre la métaphore tennistique, ça été difficile de rentrer dans le match, le premier set a été compliqué. Mais une fois dedans, j’ai réussi à dérouler (rire).
 
Partir à la recherche de son idole, c’est prendre le risque de découvrir l’envers du décor, des choses qui abîment l’image que l’on s’en fait. Ça ne vous a pas fait peur ?
C’est vrai qu’on se demande bien ce qu’on va pouvoir trouver en creusant. Est-ce que ce mec est lisse ou pas ? Est-ce qu’il y a vraiment des choses à raconter ? Comme je n’avais pas envie de faire une biographie classique, il y en a déjà beaucoup, j’ai eu l’idée de construire le puzzle Federer en allant à la rencontre de ceux qui l’aiment et le connaissent. J’ai été chercher la compétence en « Federologie » de Mansour Barami, Arnaud Boetsch, Fabrice Santoro, Bernard Arnault, Sarah Pitkowski et beaucoup d’autres. Et je n’ai pas été déçu. Cet homme n’est pas du tout une machine. C’est un enfant qui était un passionné bordélique, avec un objectif très clair, dès le départ : être le meilleur joueur du monde. Un garçon secoué par ses émotions lorsqu’il a dû se séparer de ses parents pour aller à Swiss Tennis, à Ecublens, un colérique mais pas comme John McEnroe pouvait l’être. C’est un personnage, avec son caractère et son unicité.
 
Il y a une phrase magique dans votre livre, que Federer aurait prononcé quand il était jeune et déjà talentueux : « J’ai un gros nez mais quand je serai numéro un mondial, les gens ne le verront plus ». Vous pensez que ça a pu être un leitmotiv dans sa carrière ?
Ce n’est pas quelqu’un de complexé. C’est juste un adolescent qui, comme beaucoup, a connu des moments un peu compliqués. Ce qu’il faut surtout retenir dans cette phrase, c’est qu’à cet âge (17 ans), il avait déjà conscience de la force que le tennis pourrait lui donner et qu’il avait déjà la certitude de pouvoir monter sur le toit du monde. Pour arriver là-haut, il faut de l’ego. Il en a. Mais c’est un mélange de tellement d’autres choses. Un esprit enfantin, qu’il a toujours. Et la passion pour son sport. C’est assez dingue de se dire qu’après 20 ans à parcourir les circuits, avec toutes les contraintes que cela induit, il adore toujours le tennis et qu’il continue. Fabrice Santoro me disait que c’était cette vie et ces contraintes permanentes de déplacement, de restrictions, qui l’avaient fait arrêter. Pas Roger.

« S’il veut voir le Pape, il le voit… »

L’un des piliers de la carrière de Federer, de sa réussite, c’est Mirka, sa femme. Elle connait le tennis, elle connait le business, l’importance de la communication. Le monument Federer, c’est un peu grâce à elle ?
Je crois que c’est Mansour Barami qui dit que Mirka, c’est 50% de sa réussite. Je le rejoins. Mais c’est comme dans tous les couples qui se construisent et vivent ensemble. Elle organise toute leur vie, en restant inapprochable. On ne sait rien d’eux, c’est secret. C’est chouette, je trouve, de pouvoir préserver ça. Au centre de tout, il y a eux. Ils sont le noyau. Alors c’est vrai que c’est facile de lui donner le mauvais rôle, avec son visage fermé et son importance dans le bussiness qui entoure son mari. Mais ce n’est pas juste. C’est bien plus que cela.
 
Tout aussi important dans la carrière de Federer, c’est Rafael Nadal. Vous pensez qu’il n’aurait pas eu la même carrière sans « Rafa » ?
Je pense que ça rajoute à la dramaturgie. L’Histoire se déroule sous nos yeux avec deux tennismen exceptionnels et les passionnés se répartissent en deux camps, les pro-Nadal et les pro-Federer. S’il n’y avait pas eu Nadal, il y aurait eu quelqu’un d’autre. Mais je pense vraiment qu’ils se sont fait grandir l’un et l’autre.
 
Dans ce livre, vous abordez le sujet de Federer le businessman. Il aurait dépassé les 100 M€ de gains en tournoi d’après Forbes et ce ne serait que 30% de ce qu’il gagne, le reste serait des revenus publicitaires. Pourtant, on n’a pas affaire à une star bling-bling ?
Comme le dit l’un de ses proches, il est « tellement Suisse ». Il ne faut pas que ça dépasse, il faut rester dans la moyenne. Mais l’argent n’est pas uniquement ce qui pourrait lui faire péter les plombs. Il fait partie du Top 10 des influenceurs de ce monde. S’il veut voir le Pape, il le voit… Partout où il met le pied dans le monde, il y a un tapis rouge qui se déroule. Je crois beaucoup aux vertus de l’éducation. Et dans son cas, il n’a jamais oublié d’où il vient.

"Une aventure nommée Federer", par Thomas Sotto (aux éditions du Rocher)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
tipou

avatar

Messages : 116059
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: ROGER FEDERER (Suisse)   Dim 10 Juin 2018 - 10:32

Federer chambré sur son premier titre par un ancien joueur français
Emmanuel LANGELLIER, publié le lundi 04 juin 2018 à 15h08
https://sports.orange.fr/tennis/atp/article/federer-chambre-sur-son-premier-titre-par-un-ancien-joueur-francais-CNT0000013JPrO.html

Une erreur d'arbitrage avait marqué la finale du premier titre décroché par Roger Federer. Adversaire du Suisse ce jour-là, un ancien joueur français, Julien Boutter, s'en est souvenu avec humour.

Avant d'avoir sa magistrale carrière, Roger Federer a débuté par un premier titre décroché en 2001 à Milan. Ce jour-là, le Suisse avait affronté le Français Julien Boutter. Aujourd'hui âgé de 44 ans, celui qui a été 46eme joueur mondial en 2002, s'en est souvenu car il avait été victime d'une erreur d'arbitrage. Le tout avec humour.

«Je joue un certain Roger Federer, zéro titre au compteur. Je me fais breaker au début du troisième set mais, pendant tout ce jeu-là, je suis tracassé, je me dis que ce n'était pas à moi de servir. L'arbitre s'était trompé ! J'ai fini par perdre mais en fait son premier titre n'était pas valable, se remémore Boutter avec le sourire dans L'Equipe. On en rigole. Je lui ai dit : "Roger, si j'avais gagné ce match, t'imagines, nos carrières auraient été inversées !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
tipou

avatar

Messages : 116059
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: ROGER FEDERER (Suisse)   Lun 11 Juin 2018 - 22:32

Clap de fin entre Federer et Nike ?
Publié le lundi 11 juin 2018 à 19:03
https://www.lequipe.fr/Sport-et-style/People/Actualites/Clap-de-fin-entre-federer-et-nike/910093

Alors qu'il retrouve les cours cette semaine à Stuttgart pour la Mercedes Cup, Roger Federer serait sur le point de changer d'équipementier.

Nul règne n'est éternel. Équipé par Nike depuis une vingtaine d'années, Roger Federer quitterait la marque au swoosh pour Uniqlo. Une information dévoilée par Vincenzo Martucci, un journaliste italien de Sports Senators. Le tennisman suisse aurait signé un contrat de 30 millions de dollars par an (300M$ sur 10 ans) avec la marque japonaise.

Roger Federer, qui retrouve les cours cette semaine à Stuttgart, a répondu à cette rumeur lors d'une conférence de presse aujourd'hui. « Ce sont des rumeurs ... Je n'ai pas de contrat avec Nike depuis mars, nous parlons, nous verrons ce qui se passe, je vous le ferai savoir ».



Quid au niveau des chaussures ?
Équivalent d'H&M au Japon, Uniqlo est déjà présent dans l'univers du tennis. Actuel équipementier de Kei Nishikori et ancien sponsor de Novak Djokovic, la marque n'aurait aucun mal à financer l'Helvète. Seul bémol, l'enseigne japonaise ne fabrique pas de chaussure de sport.

Autre chose à prendre en compte, la marque RF. Selon Sportbuzzbusiness, Nike, à qui RF appartient, pourrait bloquer la marque du numéro 2 mondial. 

Pierre-Alain Perennou
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
tipou

avatar

Messages : 116059
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: ROGER FEDERER (Suisse)   Mar 12 Juin 2018 - 9:54

B.Becker sur Roger Federer : "Il ne faut pas mettre en cause ses décisions"
9 Jun 2018
by Niccolo Inches
https://www.tennisworldfr.com/tennis/news/Roger_Federer/1021/bbecker-sur-roger-federer--il-ne-faut-pas-mettre-en-cause-ses-decisions-/

Boris Becker estime que Roger Federer doit être libre de décider si faire (ou pas) l’impasse sur l’ensemble de la saison sur terre battue d’ici la fin de sa carrière.

A l’occasion d’un entretien accordé au journal Mundo Deportivo, l'Allemand a effectivement commenté : “Je crois qu’il a le droit de prendre une telle décision.

Je pense qu’il a tellement fait du bien au tennis qu’on ne devrait pas du tout mettre en cause ses objectifs ou le fait qu’il veuille prendre soin de son physique, dans l’optique de ne pas manquer ses chances à Wimbledon.

Il a 36 ans, par conséquent il a besoin de faire des sacrifices”. Becker a ensuite comparé son époque avec le tennis d’aujourd’hui : “Je ne veux pas dire que c'était mieux avant.

Dans les années 1980 on jouait avec des raquettes en bois (...) Chaque génération est géniale à sa façon. Je ne dirai pas que McEnroe ou Lendl n’auraient pas eu de chances face au joueurs actuels.

On ne le saura jamais, on n’a pas de preuves. Si l’on demande cela à Rafa [Nadal] ou à Roger [Federer], ils n'avoueront jamais qu’ils sont meilleurs [que les champions d’avant]”.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
tipou

avatar

Messages : 116059
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: ROGER FEDERER (Suisse)   Mar 12 Juin 2018 - 10:04

Comment Roger Federer a-t-il réussi à gagner autant dans le tennis moderne...
7 Jun 2018
by Federico Coppini
https://www.tennisworldfr.com/tennis/news/Atp/1018/d-importantes-nouvelles-sur-stan-wawrinka-et-magnus-norman/

A vrai dire, il y a deux questions fondamentales :

1. Pourquoi Federer a-t-il autant de succès à l’ère du tennis moderne ?

2. Quel type de jeu peut-il relever du tennis “moderne” ? Quel style relève-t-il en revanche du “vieux” tennis ?

Je chercherai d’abord à répondre à la deuxième question, car la plupart des gens ne connaissent pas l’histoire de ce sport...

N. 2. Quel type de jeu peut-il relever du tennis “moderne” ? Quel style relève-t-il en revanche du “vieux” tennis ?
Les joueurs et les passionnés de tennis ne devraient pas considérer le tennis comme un sport à l’évolution tout à fait linéaire, comme quoi le changement radical le plus récent remplace à 100% la vieille manière de jouer. Il existe une rotation en continu des phases d’innovation, d’inspiration et de réaction. Ce sport a changé sans cesse grâce à l’esprit d’adaptation des athlètes vis-à-vis des nouvelles balles, des changements de surface et des technologies concernant les raquettes et le cordage. On revient parfois au point de départ...

Le coup droit “moderne”

Le coup droit à la prise western, actuellement utilisé par nombreux joueurs, ne constitue toutefois pas quelque chose de nouveau. De fait, le coup droit western était déjà suffisamment utilisé au cours de la première vingtaine du XX siècle, beaucoup de monde estimant que celui de “Little Bill” Johnston en était le meilleur exemple dans l’absolu (“Big Bill” était au contraire l’immense Bill Tilden, qui avait mis 6 mois pour passer d’un revers continental à un revers eastern pour pouvoir défier son compatriote). Johnston a développé ses capacités sur les courts durs des parcs publics de San Francisco. Voici son descriptif :

“Connu grâce à sa prise western pour frapper le coup droit topspin, ce qui lui a permis de développer l’un des gestes les plus beaux et efficaces dans l’histoire. Il frappait la balle à hauteur de l’épaule et c’était l’un des premiers qui sautait vers l’avant en finalisant le coup”.

Les raquettes en bois étaient trop lourdes et ne permettaient pas aux joueurs de tourner le poignet afin d’effectuer un top spin vraiment efficace. En outre, la prise western était trop faible pour frapper les balles ayant une trajectoire particulièrement basse après le rebond.

C’est ainsi que le tennis a changé à nouveau.

Entre 1935 et 1955, le sommet de l’évolution du jeu a été atteint grâce à l’introduction d’une prise eastern à la fois côté coup droit et côté revers, les joueurs pouvant frapper n’importe quel type de balle des deux côtés. Les plus célèbres utilisateurs de telle technique étaient, entre autres, Don Budge (vainqueur en Grand Chelem pour la première fois en 1938) et Tony Trabert, champion à Roland Garros, Wimbledon et Us Open en 1955.

Le service-volée

Les courts étaient très rapides, notamment ceux du circuit professionnel indoor des années 1950, lorsque les structures se situaient souvent à l’intérieur des stades bâtis sur un soubassement en bois. Pancho Gonzales était si dominant sur le tour professionnel que les organisateur furent obligés à changer les règles en interdisant notamment le service-volée. Pancho continuant toujours à enchaîner les victoires, on finit pas revenir aux vieilles règles.

La nouvelle vague de champions en Grand Chelem (à cette époque-là réservés aux non professionnels) était celle des Australiens, qui utilisaient une prise continental. Trois tournois du Chelem sur quatre se disputant sur gazon, les joueurs capables de frapper des revers slicés très bas, (ou assez doués à la volée) avaient bien entendu un avantage sur herbe, grâce à ses rebonds irréguliers.

Le revers à une seule main

Au cours des années 1970, les rideaux tombent lentement sur les Australiens, alors qu’une nouvelle génération de joueurs commence à animer l’une des plus belles période de l'histoire du tennis : celle de Borg, Connors, McEnroe et Lendl, chacun avec son propre style de jeu. Grâce à la révolution technologique appliquée aux raquettes et aux cordages dès les années 1980, la puissante prise eastern de Lendl devient le symbole du tennis moderne.

Evert, Connors et Borg deviennent une source d’inspiration pour la nouvelle génération de talents qui commencent à se mettre au revers à deux mains, mais entre 1985 et 1999 le tennis sur dur et sur gazon est toujours dominé par les gros services et les revers à une main (Sampras, Edberg, Becker, Stich, Krajicek, Rafter). Deux parmi les meilleurs interprètes sur terre battue réussissent à devenir n.1 mondiaux en jouant le revers à une main (Muster e Kuerten).

L’avènement du tennis “moderne”

Le grand changement au début du XXI siècle correspond à la décision de ralentir la vitesse des courts de la part des organisateurs. Cela a indéniablement favorisé les joueurs du fond du court, ceux qui ont massivement recours au top spin des deux côtés, ainsi que ceux qui sont particulièrement efficaces lors des jeux de retour, car il devient de plus en plus difficile de marquer des points directement au service ou en montant au filet.

Les meilleurs joueurs de cette période, en dehors de Federer (Nadal, Djokovic, Murray, Wawrinka) jouent un coup droit à la prise mi-western. Sur des courts plus lents, ces joueurs se placent encore plus à l’arrière lors des jeux de retour (et au cours des échanges plus en général), car leur technique demande plus de temps de préparation. Andre Agassi était l’un des rares joueurs utilisant une prise mi-western pour le coup droit étant capable de faire un pas dans le court et frapper d’avance.

A l’instar de la finale de 6 heures entre Nadal et Djokovic à l’Open d’Australie 2012, les rencontres de tennis sont devenues plus longues et plus monotones, les joueurs étant engagés dans des échanges de plus en plus serrés du fond du court. Lorsque Federer a commencé à vieillir et surtout à se blesser, ce qui lui a empêché de lutter pour la victoire en Grand Chelem entre 2013 et 2014, le tennis est devenu un peu plus ennuyeux. Depuis deux années, on cherche donc à augmenter la vitesse des courts pour équilibrer les chances des joueurs, de sorte que les “spécialistes du filet” regagne à nouveau des opportunités de réussir sur dur.

Des joueurs comme Mischa Zverev (qui s’est hissé en quarts à Melbourne en 2017) et Gilles Muller (quarts à Wimbledon 2017) ont par conséquent réussi à atteindre leurs meilleurs résultats au niveau Grand Chelem au cours de cette période. Deux jeunes “attaquants” tels que Nick Kyrgios et Denis Shapovalov grimpent quant à eux le classement et parviennent à renverser les meilleurs.

Cela ne signifie pas que les joueurs doivent apprendre à utiliser le revers à une seule main ou à frapper en utilisant une prise eastern. Chaques style de jeu a des avantages et des inconvénients, par conséquent chaque joueur doit choisir le style qui s’adapte davantage à ses capacités physiques et mentales. Dans tous les cas, il est hors de doute que le tennis évolue sans cesse.

N.1. Pourquoi Federer réussit-il autant à l’ère du tennis moderne ?

Pour résumer (du moment qu’on lui a déjà consacré nombre de pages, notamment sur sa “renaissance” de 2017), voici les caractéristique de jeu de Federer qui rappellent les champions des années 1990.

1. Il laisse pas de temps à son adversaire. Le fait qu’il arrive à frapper la balle à l’avance, à la fois en faisant un pas dans le court (sur des balles plus courtes) et en frappant plus tôt, ce sont ses points forts. Je crois que c’est le meilleur de tous les temps dans la riposte aux coups profonds, en étant capable de les convertir en coup gagnants grâce à sa formidable demi-volée. La prise eastern peut engendrer un coup à plat naturel qui implique un timing plus simple que celui des prises top spin.

2. Sa variété de coups est incroyable, tout comme sa capacité de piéger les adversaires. Les joueurs au revers à une seule main se préparent à frapper toujours de la même manière, alors que ceux qui utilisent un revers à deux mains se placent différemment lorsqu’ils décident de frapper en slice. Federer utilise le revers pour retourner en profondeur (par un mouvement bloqué), pour effectuer un coup d’approche plus court et plus bas, pour pousser plus vite la balle ou encore pour accentuer le top spin, selon le cas.

3. Son style de jeu est moins épuisant. Sa capacité de monter au filet après le service et de jouer d’avance du fond du court met de la pression supplémentaire à ses adversaire et réduisent sa dépense énergétique, par rapport à un joueur qui ne fait qu’échanger du fond du court. En outre, son revers slicé et son coup droit lifté (proche de celui qu’on effectue dans le squash) lui permettent de rejoindre plus facilement des balles en défense, par rapport aux collègues qui doivent trouver les bons appuis et la bonne position pour effectuer un coup droit en top spin ou un revers à deux mains.

4. Ses coups sont plus puissants. Bien que la prise eastern donne au joueur la possibilité d’utiliser plus de top spin, la prise suit quasi-totalement le mouvement naturel du bras et de la main, en donnant lieu à des coups plats. Essayez vous-mêmes en cherchant à frapper la balle avec votre propre main pour l’envoyer de l’autre côté du filet. Ensuite, saisissez votre raquette avec la prise du coup droit et arrêtez-vous au moment de l’impact. Ouvrez votre main et lâcher la raquette, puis regardez la position de la main. Si vous utilisez une prise western ou mi-western, votre main sera légèrement tournée, ce qui empêche effectivement de frapper la balle de manière “propre”.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
tipou

avatar

Messages : 116059
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: ROGER FEDERER (Suisse)   Mar 12 Juin 2018 - 10:15

Roger Federer : La date de son premier match à Stuttgart révélée
5 Jun 2018
by Niccolo Inches
https://www.tennisworldfr.com/tennis/news/Roger_Federer/1014/roger-federer-la-date-de-son-premier-match-a-stuttgart-revelee/

Le retour aux compétitions de Roger Federer approche à grand pas. Le champion suisse est actuellement dans son pays en train de se préparer à la fois pour la saison sur gazon et pour l'été sur dur, se disant “Prêt et en forme” en vue des prochains engagements sur le circuit.

La dernière rencontre officielle disputé par Roger remonte au mois de mars et à sa défaite face à Thanasi Kokkinakis à Miami. Le n.2 mondial est attendu à Stuttgart ce weekend, son premier match dans le tournoi Atp 250 allemand étant prévu pour mercredi 13 juin dans l’après-midi.

Son coach de longue date Severin Lüthi s'y rendra avec lui, alors qu'Ivan Ljubicic retrouvera son disciple lors de l'étape suivante de Halle; l’équipe au complet se réunira ensuite à l’occasion de Wimbledon.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
tipou

avatar

Messages : 116059
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: ROGER FEDERER (Suisse)   Mer 13 Juin 2018 - 22:05

Tennis : Roger Federer se livre sur un retour à Roland-Garros !
Publié le 13 juin 2018 à 18h35 par La rédaction
https://le10sport.com/tennis/tennis-federer-bientot-de-retour-a-roland-garros-382255

Absent de Roland-Garros depuis 2015, Roger Federer a montré sa volonté de rejouer le tournoi l’année prochaine. Il a fait part de ses intentions dans une interview donnée à un journal suisse.

Roger Federer a repris le chemin des courts de tennis ce mercredi à l'occasion des huitièmes de finale du Tournoi de Stuttgart. Le Suisse compte bien préparer la saison sur gazon et notamment l’édition 2018 de Wimbledon, tournoi du Grand Chelem dans lequel il réussit le mieux (8 titres remportés en 11 finales). Il sort d’une longue pause où il s’était écarté des courts, ratant au passage les Internationaux de France de Roland-Garros. Le champion natif de Bâle n’en est pas à sa première absence Porte d’Auteuil.

Revenir à Roland est « le plan »

C’est la 3ème année consécutive qu’il ne se présente pas sur la terre battue parisienne (blessure au dos en 2016, repos en 2017 et 2018). Il a évoqué un probable retour à Roland-Garros dans un long entretien accordé au quotidien suisse germanophone Blick : « Revenir à Roland-Garros? C'est le plan. Mais il n'y a aucune garantie quand vous vieillissez. Surtout avec la saison sur terre battue. C'est ouvert, c'est toujours sur la table. Mais si je jouais à nouveau sur terre battue, je devrais faire plus que seulement jouer à Roland-Garros. Si je veux gagner là-bas, ou au moins avoir une petite chance de victoire, je devrais jouer deux, trois tournois avant. (...) En principe, la préparation aurait lieu en décembre. ».
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
tipou

avatar

Messages : 116059
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: ROGER FEDERER (Suisse)   Mer 13 Juin 2018 - 22:15

FEDERER DE RETOUR EN 2019 ?    
Par La rédaction
Publié le 13/06/2018 à 16h20
http://sport24.lefigaro.fr/tennis/roland-garros/fil-info/federer-de-retour-en-2019-913171

Absent des Internationaux de France lors des trois dernières éditions, le Suisse Roger Federer pourrait revenir en 2019. C'est ce qu'il a laissé entendre dans une interview accordée à Blick, un quotidien suisse. «C'est le plan mais il n'y a aucune garantie quand vous vieillissez, a-t-il expliqué. Surtout avec la saison sur terre battue. C'est ouvert, c'est toujours sur la table." Roland-Garros 2019 pourrait donc avoir l'homme aux 20 titres en Grand Chelem dans son tableau comme d'autres tournois sur terre battue : «Si je jouais à nouveau sur terre battue, je devrais faire plus que seulement jouer à Roland-Garros. Si je veux gagner là-bas, ou au moins avoir une petite chance de victoire, je devrais jouer deux, trois tournois avant.»

Le Bâlois s'est également défendu des critiques de certains : «Je ne suis pas d'accord avec ceux qui disent que je devrais absolument jouer sur terre battue. J'ai des ambitions plus élevées, je veux que les gens voient le meilleur Roger Federer jouer sur terre battue aussi. Je vais bien, mais j'ai besoin de préparation pour pouvoir suivre tout le monde. Les gens oublient parfois que ce n'est pas si simple»

«J'ai aussi quatre enfants avec qui je veux passer du temps ! Donc, je ne peux pas réaliser tous mes rêves, a-t-il poursuivi Désolé, je suis sur le circuit depuis près de vingt ans, j'ai joué pendant 17 ans de janvier à novembre ! Pas comme Hewitt ou Roddick, qui manquaient parfois une partie de la saison parce que le voyage était trop long, s'est justifié Federer, qui effectue son retour sur les courts ce mercredi à Stuttgart. Je comprends la frustration de certains directeurs de tournoi (...) Mais je pense aussi qu'ils pourraient me protéger et dire: Roger est libre de décider ! Parfois, la critique va un peu trop loin.»
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
tipou

avatar

Messages : 116059
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: ROGER FEDERER (Suisse)   Jeu 14 Juin 2018 - 9:12

Roger Federer a-t-il un avenir dans la mode ?
28 May 2018
by Niccolo Inches
https://www.tennisworldfr.com/tennis/news/Roger_Federer/1005/roger-federer-atil-un-avenir-dans-la-mode-/

Le tennis est toujours sa priorité, mais un jour - le plus loin possible, espère-t-on - Roger Federer mettra fin à sa carrière et songera à faire autre chose dans sa vie.

On a du mal à le voir sur le circuit en tant que coach ou "simple" commentateur, alors qu’il pourrait bien s’engager en dehors du monde des raquettes, notamment dans la mode. Son amie Anna Wintour, responsable éditorial du prestigieux Vogue Magazine, a effectivement révélé au Wall Street Journal : “Federer est capable de faire tout ce qu’il veut.

Il a un incroyable talent d’homme d’affaire. Federer est bien ancré dans notre milieu, il s’y connaît bien. Il écoute les conseils et s’entoure des bonnes personnes”. Wintour a toujours cru dans le retour de Roger à haut niveau sur le Tour : “Il ne perd jamais espoir.

Beaucoup de monde disait que le temps de sa retraite était peut-être venu, mais il n’a jamais laché”. Anna a quant à elle manqué plusieurs de ses fashion show pour assister aux matches du n.2 mondial, et cela en dit long sur la solidité du lien d’amitié entre les deux.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
tipou

avatar

Messages : 116059
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: ROGER FEDERER (Suisse)   Ven 15 Juin 2018 - 9:02

ATP Edberg : "Roger ne ressent pas le poids des années"
Par Gregoire Noally, jeudi 14 juin 2018 à 18:47 
https://www.welovetennis.fr/atp/137507-edberg-roger-ne-ressens-pas-le-poids-des-annes
 
Stefane Edberg, ancien coach de Roger Federer de 2014 à 2015, interviewé par Tennis Magazine a évoqué son arrivée dans l'équipe du Suisse et livre aussi un constat sur la carrière de son ancien protégé. 

"Quand j'ai rejoint son équipe, j'ai senti qu'il pouvait gagner plusieurs Grands-Chelems. Il méritait de remporter un titre en 2014 et 2015, mais Novak Djokovic était en grande forme. Même s'il vieillit, ont a l'impression que Roger ne ressent pas le poids des années. Ce qu'il a fait ces dernières années est incroyable. En 2017, à l'Open d'Australie, la chance était avec lui. Les balles tombaient souvent pleines ligne et sa confiance a augmenté. Il a aussi gagné Wimbledon, a son âge peu de gens pensaient qu'il en était capable". 

Son avis sur la fin de carrière de Federer
"Tout le monde devrait trouver sa propre façon de terminer sa carrière. Personne ne peut prédire quand Roger s'arrêtera mais, une chose à ne pas faire est d'annoncer trop tôt son dernier tournoi".
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
tipou

avatar

Messages : 116059
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: ROGER FEDERER (Suisse)   Sam 16 Juin 2018 - 23:04

Tennis : Le pronostic de Federer pour le parcours de la Suisse au Mondial !
Publié le 16 juin 2018 à 20h35 par J.-G.D.
https://le10sport.com/tennis/tennis-le-pronostic-de-federer-pour-le-parcours-de-la-suisse-au-mondial-382966

Roger Federer s'est exprimé sur ses attentes autour de la Suisse pour cette Coupe du monde de football en Russie.

La Suisse aura fort à faire pour son entrée en lice sur les terres russes. Les Helvètes seront opposés au Brésil dimanche soir pour leur premier match du Groupe E (20h), mais les coéquipiers de Stephan Lichtsteiner compteront également sur les rencontres face à la Serbie et au Costa Rica afin de valider leur ticket pour les huitièmes de finale. Interrogé en marge du Tournoi de Stuttgart, Roger Federer, star du tennis, affiche une certaine confiance concernant ses compatriotes.

« J'ai un bon pressentiment sur cette Coupe du Monde »

« L'équipe vit en harmonie. Sans vouloir augmenter la pression, cela me donne vraiment l'espoir que quelque chose pourrait arriver. J'ai un bon pressentiment sur cette Coupe du Monde. (En phase à élimination directe) Peu importe qu'il s'agisse d'un match nul ou d'une victoire de dernière minute. Le coup gagnant doit juste être là », admet Roger Federer dans des propos rapportés par L’Équipe ce samedi.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
tipou

avatar

Messages : 116059
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: ROGER FEDERER (Suisse)   Sam 16 Juin 2018 - 23:30

ATP Nadal-Federer, duel de numéro 1
Par Thomas Suscillon, samedi 16 juin 2018 à 19:22
https://www.welovetennis.fr/atp/137569-la-qute-du-trne-n-est-pas-finie
 
De retour à la première place mondiale ce lundi, Roger Federer et Rafael Nadal se livrent une véritable bataille depuis le début de l'année pour ce trône de l'ATP et ce n'est certainement pas fini. 


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
tipou

avatar

Messages : 116059
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: ROGER FEDERER (Suisse)   Dim 17 Juin 2018 - 10:30

JEU DÉCISIF - Qu’est-ce qui fait encore courir Nadal et Federer ?
Christophe Thoreau Yahoo Sport16 juin 2018 à 18:45
https://fr.sports.yahoo.com/news/jeu-decisif-quest-ce-qui-fait-encore-courir-nadal-et-federer-164516357.html

Nadal vainqueur d’un onzième titre à Roland-Garros. Federer en quête d’un neuvième à Wimbledon. Comment est-il possible d’être aussi longtemps au top, mentalement ? Tentative de réponse avec une psychologue.

J’ai déjà quelque peu évoqué le sujet dans des articles précédents mais je dois y revenir ici : d’où vient cet appétit de victoires jamais assouvi chez Rafael Nadal, 32 ans, et Roger Federer, 37 ans an août ? Une sorte d’insatisfaction permanente qui les pousse non pas à poursuivre leur carrière pour leur plaisir -jouer pour jouer, quel beau programme finalement- mais à tout mettre en oeuvre pour gagner encore, eux dont le palmarès est déjà aussi épais que l’encyclopédie Universalis. Qui d’autre est comparable à notre duo en terme de longévité victorieuse ? Kelly Slater en surf ? Michael Schumacher en Formule 1 ? Il n’y en a pas des tonnes.

En sport, et plus encore dans une discipline individuelle, ce n’est pas tant de vouloir durer que de pouvoir. Et c’est ça qui intrigue. A d’assez rares exceptions, les joueurs de tennis sont mentalement épuisés, la trentaine passée (même si la moyenne augmente ces temps derniers). Ils sont généralement sur le pont depuis une quinzaine d’années, à mener une vie d’ascèse rythmée par les entrainements, les matches, les voyages, le décalage horaire, les blessures parfois. Une vie anormale, au sens premier du terme, folle, excitante mais qui, sur le long terme, est épuisante.

Nadal et Federer ne sont pas de ce bois-là. Non contents d’étirer leur carrière, ils réalisent ce tour de force en continuant à gagner : ces deux-là viennent de se partager les six derniers tournois du Grand Chelem comme si le temps n’avaient aucune prise sur eux. Ce n’est pas physiquement que ce tour de force est étonnant mais bien mentalement. C’est d’ailleurs ce qui impressionne le plus les autres champions pour qui cette avidité dépasse l’entendement. « Gagner un tournoi du Grand Chelem, c’est déjà fou dans une carrière, un tel tourbillon. Alors dix fois ou plus, je ne sais pas comment appeler ça ». Ainsi parle Gaston Gaudio, vainqueur surprise de Roland-Garros en 2004, dont la vie n’a plus jamais été la même après ce titre, dans le bon comme dans le mauvais sens d’ailleurs. Pour Mats Wilander, sept titres majeurs au compteur et une place de numéro un mondial, il faut savoir souffler. « La vie s’en est chargée pour moi. Des événements de ma vie personnelle, comme la mort de mon père par exemple, m’ont éloigné psychologiquement du tennis » m’avait expliqué celui qui en 1989, après avoir atteint tous ses objectifs, ne trouvait plus de motivation.

Il en va de même pour Björn Borg, cramé à 26 ans, après onze succès majeurs (six Roland-Garros et cinq Wimbledon) et dont le retour à une vie réelle ressemblera à long chemin pavé de mauvaises intentions. A l’inverse, Jimmy Connors, porté par son ego démesuré, étirera sa carrière jusqu’au bout du bout, à la veille de ses 40 ans, au point de n’en plus pouvoir physiquement. Mais cela voulait dire que la tête en voulait encore, comme dans le cas de Nadal et Federer.

Pour essayer de comprendre le mode de fonctionnement de Nadal et Federer, j’en ai donc discuté avec Marys Bakker, une amie psychologue, diplômée de l’Université d’Amsterdam et spécialisée dans la thérapie comportementale et cognitive. Pour démarrer notre conversation, et la faire réagir, j’ai évoqué chez nos deux « patients » une sorte de psychopathie de la victoire ? « La frontière entre normalité et pathologie, elle n’est pas énorme dans le sport de haut niveau, m’explique-t-elle. Où est-elle, cette limite d’ailleurs ? Avoir autant de succès est forcément lié à leur propre personnalité : intransigeance avec soi-même, être hyper-rigoureux, obsession d’être le meilleur. Et ce n’est pas juste une motivation intrinsèque née du plaisir de jouer ou même de partager, c’est une motivation excentrique. Quand on sacrifie sa vie à ça (la victoire à tout prix), ça devient votre identité. Federer et Nadal, ils sont le tennis, ils sont les champions. Ça touche évidemment l’égo, à l’image qu’ils ont d’eux-mêmes. Ça veut dire que l’échec n’est pas possible, ça serait une mésestime de soi, mettre son égo à rude épreuve. »

Voilà pour le mécanisme, mais sur le fait de durer, de ne finalement être jamais satisfait en quelque sorte, alors que bien des joueurs sont comblés sportivement et psychologiquement après avoir gagné un, deux ou trois titres du Grand Chelem. Et sont aussi épuisés mentalement par leur quête. « Ils se sont construit un style de vie et une identité qui ne tournent qu’autour de ça. Ils n’ont pas connu autre chose. Ils ne savent pas ce qu’il y a derrière la montagne. Repoussent-ils le vide de l’après ? On peut se poser la question. »

Et si la solution était finalement très basique : «  Ce sont des champions qui se sont d’abord bâtis pour gagner une fois. Et puis, ils gagnent une fois, et se disent, pourquoi pas deux fois. Et puis trois, etc… Pourquoi ? Parce que le frisson devient alors de repousser les limites, d’aller le plus loin possible. » Dit autrement : Nadal ne voudrait pas gagner Roland-Garros un certain nombre de fois mais voir combien de fois il est capable de le faire. C’est une autre forme de carburant. Une démarche qui, pour la majorité des joueurs, dépasse évidemment toute logique.

L’autre force de ces champions est de réussir à vivre dans le moment présent. Comme ils sont capables de si bien le faire en match, en oubliant le point qui vient de se dérouler sans avoir peur des éventuelles conséquences négatives du point à venir. Nadal ou Federer, selon Marys, réussissent aussi à vivre chaque nouveau grand rendez-vous comme si le passé n’existait pas. Gommer ce qu’ils ont déjà accompli d’incroyable afin d’aborder, avec toute la fraicheur mentale, l’objectif à venir. Comme une sorte de « reset » intime. Quand on possède dans son salon une étagère à trophées aussi garnie que ces deux géants du jeu, on peut considérer que, c’est soit une prouesse, soit finalement une situation de rêve, puisque l’on n’a plus rien à prouver. Chacun verra midi à sa porte. « Et puis tout est aussi une question d’équilibre. Si la somme des contraintes de la vie d’un professionnel demeure inférieure aux frissons de la compétition et de la victoire, pourquoi arrêter si leur corps tient le choc et si personne n’est capable de les battre ? » C’est une idée qui se défend…

Alors pour terminer, j’ai demandé à Marys, si un « serial winner » pouvait ne jamais être rassasié. La réponse est tombée comme un couperet : « Bien sûr ! » A bon entendeur….
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
tipou

avatar

Messages : 116059
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: ROGER FEDERER (Suisse)   Dim 17 Juin 2018 - 10:41

ATP Stuttgart : Roger Federer, un simple intérim ?
Laurent Vergne
Il y a 14 heures
https://www.eurosport.fr/tennis/atp-stuttgart/2018/atp-stuttgart-roger-federer-un-simple-interim_sto6810914/story.shtml

ATP STUTTGART – Roger Federer a profité de sa seule fenêtre de tir pour revenir à la première place mondiale en se hissant en finale en Allemagne. Mais pour se maintenir au pouvoir cet été, le Suisse va devoir signer un sans-faute sur gazon, et même au-delà.

"C'est une petite motivation supplémentaire", avait dit Roger Federer en arrivant à Stuttgart à propos d'un possible retour à la première place mondiale. Le Suisse a bien fait ses comptes. Pour déloger Rafael Nadal, il avait besoin d'atteindre la finale. Quoi qu'il arrive dimanche contre Milos Raonic, il sera donc à nouveau au sommet de la hiérarchie lundi. Il a bien fait de saisir cette occasion, car à court terme, il n'aurait plus eu l'opportunité de récupérer sa place sur le trône.

Cela dit, se maintenir au pouvoir dans les deux mois à venir sera un vrai défi. Même s'il venait à décrocher son 98e titre dimanche, il n'aura que 150 points d'avance sur Nadal. Or il va entrer dans une zone de turbulences. Vainqueur en 2017 à Halle puis à Wimbledon, et finaliste au Canada début août, il devra défendre 3100 points sur ces trois tournois.

A Halle, victoire obligatoire pour rester devant
Dans le même laps de temps, Rafael Nadal sera bien moins exposé avec seulement... 270 points à remettre en jeu. Soit un différentiel de 2830 points. Pour conserver la première place, Federer devra donc faire au moins aussi bien que l'an dernier à la même période. Condition indispensable mais pas forcément suffisante. En fonction des résultats de Nadal, cela pourrait ne pas suffire. S'il s'impose à nouveau à Halle et Wimbledon, mais que Nadal atteint les quarts de finale à Londres, RF devra ainsi céder sa place.

Au mois de mai, Roger Federer avait déjà repris la tête au détriment de Nadal lorsque l'Espagnol avait coincé en quarts de finale à Madrid, où il était tenant du titre. Mais le roi de la terre avait rectifié le tir en s'imposant dans la foulée à Rome et l'intérim de Federer n'avait duré qu'une petite semaine. Ce sera à nouveau le cas si le Bâlois ne conserver pas son titre à Halle, où il tentera de s'imposer pour la 10e fois.

En attendant, Federer savoure son double bonheur du week-end. "Cela s'est joué à rien contre Nick (Kyrgios), et je suis soulagé. Je suis content d'avoir pris cette victoire et très heureux d'être de retour à la première place, a déclaré le Suisse. La première place et une nouvelle finale, c'est parfait pour le moment." Pour son premier tournoi en 11 semaines, il prouve en tout cas qu'il ne lui faut pas longtemps pour redevenir compétitif. En cas de victoire dimanche, il décrochera le 98e titre de sa carrière, se rapprochant un peu plus du cap mythique des 100 tournois gagnés.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
tipou

avatar

Messages : 116059
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: ROGER FEDERER (Suisse)   Dim 17 Juin 2018 - 20:46

Roger Federer, vainqueur à Stuttgart et de nouveau n°1 mondial
Publié le dimanche 17 juin 2018 à 18:55 | Mis à jour le 17/06/2018 à 19:05
https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Roger-federer-vainqueur-a-stuttgart-et-de-nouveau-n-et-deg-1-mondial/912390

Roger Federer va redevenir n°1 mondial, lundi, à la publication du classement ATP. A 36 ans et 10 mois, le Suisse continue d'affoler les chiffres et se rapproche encore un peu plus de nouveaux records. La preuve en quelques exemples.

Ogre en finale
Roger Federer s'économise depuis son retour gagnant début 2017 après ses six mois d'absence. La terre battue, qu'il a zappée deux fois de suite, en a fait les frais. Le Suisse, lui, s'y retrouve. En dix-sept tournois joués depuis un an et demi, il a remporté... dix titres. Il a rallié douze fois la finale quand il s'est aligné sur une compétition. Soit dix victoires sur douze finales. Monstrueux... mais encore loin de son hallucinante série de 2004-2005 où il avait remporté vingt-quatre finales de suite.

66,2%
Sur l'ensemble de sa carrière, le Suisse tourne à 66,2% de victoires en finale. Soit 98 titres remportés pour 148 finales jouées. Depuis début 2017, il est à 83,3%.

Le gazon est son jardin
Avec cette victoire contre Milos Raonic en finale à Stuttgart, le futur n°1 mondial a signé un seizième succès de rang sur gazon à cheval sur 2017 et 2018 (il avait remporté Halle et Wimbledon l'an passé après sa défaite d'entrée à Stuttgart). Il n'avait plus réussi de telle performance depuis dix ans et sa série de 65 victoires de suite sur la surface avant sa défaite en finale de Wimbledon 2008 contre Rafael Nadal. Dimanche, il a aussi remporté son dix-huitième titre sur herbe. Tout sauf une surprise, c'est un record. Comme son 87,5% de victoires sur la surface.

168
Avec 168 victoires sur herbe, Federer n'est plus qu'à deux unités du record de Jimmy Connors (170). Autant dire qu'il devrait rapidement devenir propriétaire de cette marque.

Numéro 1, what else ?
Federer s'endormira dimanche sur sa 1153e victoire en carrière. Il lui en manque encore 103 pour rejoindre Connors et son record absolu de 1256 succès. L'Américain a encore de la marge. Mais là où Federer est seul au monde, c'est au niveau de sa longévité à la place de n°1. Sa 1152e victoire (celle de samedi face à Kyrgios) lui a permis de s'assurer le statut de n°1 mondial à partir de lundi. Ce sera sa 310e semaine sur le trône. Pete Sampras s'est arrêté à 286. Rafael Nadal en est à 177.

150
Soit l'avance en points qu'aura Federer sur son dauphin, Rafael Nadal, au classement ATP lundi. Un écart minime que l'Espagnol pourrait combler même sans jouer en cas de faux-pas du Suisse à Halle où il est tenant du titre.

Le centième en ligne de mire
Impensable après son année blanche en 2016 (il était alors à 88 titres) mais Federer s'approche à grand pas des 100 titres en carrière. Stuttgart, où il s'est imposé pour la première fois de sa carrière, lui a offert son 98e sacre. Encore deux et il aura atteint la barre symbolique. Symbole encore plus fort, il pourrait atteindre cette marque à Wimbledon, son tournoi fétiche. Pour écrire ce scénario idéal, il devra d'abord conserver son titre à Halle puis enchaîner avec un 21e Grand Chelem. Au loin, Jimmy Connors et ses 109 titres en carrière continueront encore de le toiser.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ROGER FEDERER (Suisse)   

Revenir en haut Aller en bas
 
ROGER FEDERER (Suisse)
Revenir en haut 
Page 37 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS :: LE CIRCUIT MASCULIN :: LES JOUEURS :: LES JOUEURS FRANCOPHONES-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: