UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS

Le tennis c'est la volonté, l'amour de la compétition, le dépassement de soi, du talent, beaucoup de travail mais surtout de la passion
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 LUCAS POUILLE (Français)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
jeusetmatch

avatar

Messages : 44312
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: LUCAS POUILLE (Français)   Lun 26 Sep 2016 - 5:55

Rappel du premier message :

Lucas Pouille

source : wikipédia
Lucas Pouille, son entraîneur Emmanuel Planque en arrière plan


Carrière professionnelle
2013
Nationalité : France
Naissance 23 février 1994 (22 ans)
Grande-Synthe, Nord
Taille / poids 1,85 m (6′ 1″) / 81 kg (178 lb)
Prise de raquette Droitier
Entraîneur Emmanuel Planque
Gains en tournois 2 283 872 $

Palmarès

En simple
Titres 1
Finales perdues 1
Meilleur classement 16e (26/09/2016)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 79e (11/04/2016)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/64 1/32 1/4 1/4
Double 1/2 1/32 1/32 1/16


Lucas Pouille, né le 23 février 1994 à Grande-Synthe dans le Nord, en France, est un joueur de tennis français, professionnel depuis 2013.

Il remporte son premier titre en simple sur le circuit ATP au tournoi de Moselle 2016.



Dernière édition par jeusetmatch le Lun 31 Oct 2016 - 6:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Nolette



Messages : 4800
Date d'inscription : 06/06/2015

MessageSujet: Re: LUCAS POUILLE (Français)   Jeu 12 Jan 2017 - 23:22

Elles sont pire : elles boivent en cachette rire moqueur
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
tipou

avatar

Messages : 82033
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: LUCAS POUILLE (Français)   Jeu 12 Jan 2017 - 23:25

rire moqueur rire moqueur euh non c'est pas vrai ça mort de rire mort de rire


C'est vrai qu'elles ont bien rattrapé les hommes pour ça, vilaines fifilles rire moqueur rire moqueur Laughing
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 82033
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: LUCAS POUILLE (Français)   Jeu 12 Jan 2017 - 23:29

Tennis : Lucas Pouille annonce la couleur pour sa saison !
Publié le 12/01/2017 à 15:35 par La rédaction 
http://www.le10sport.com/tennis/tennis-lucas-pouille-annonce-la-couleur-pour-sa-saison-287363

Lucas Pouille a marqué le tennis français de son empreinte la saison dernière. Désireux de continuer dans cette voie, il s’est exprimé sur ces objectifs pour l’année à venir.

Lucas Pouille a réussit une brillante année 2016, collectionnant les performances de haut niveau sur le circuit mondiale. Quart de finaliste à Wimbledon et à l’US Open l’an passé,  Lucas Pouille a changé de dimension : passant du statut de joueur prometteur à celui de redoutable. Dans un entretien accordé à GQ, l’actuel 16ème joueur mondial, il s’exprime sur ses ambitions sportives relatives à la saison qui vient de débuter.

« Je suis 16ème joueur mondial, l’objectif est de jouer le Masters en fin de saison »

« Aller chercher les grands chelems. Cet Open d’Australie, puis la Coupe Davis (1er tout au Japon début février, ndlr) qui est l’objectif numéro un avec les grands chelems. Je ne sais pas si je suis à contrepied des autres joueurs, mais je pense que si on gagne la Coupe Davis, cela créera un truc ahurissant. J’ai parlé à des joueurs qui l’ont gagné, leurs sentiments furent incroyables. Je vais essayer d’arriver le plus frais possible sur les grands chelems et Coupe Davis. Je suis 16ème joueur mondial, l’objectif est de jouer le Masters en fin de saison (il faut être dans les 8 meilleurs joueurs de l’année pour se qualifier, ndlr) », a expliqué le joueur français qui nourrit visiblement de grandes ambitions.
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 82033
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: LUCAS POUILLE (Français)   Jeu 12 Jan 2017 - 23:30

Tennis : Coupe Davis, arrivée… Les confidences de Lucas Pouille sur sa relation avec Tsonga !
Publié le 12/01/2017 à 22:35 par J.-G.D. 
http://www.le10sport.com/tennis/tennis-coupe-davis-arrivee-les-confidences-de-lucas-pouille-sur-sa-relation-avec-tsonga-287436

Alors que Lucas Pouille a notamment participé à la dernière campagne de l'équipe de France de Coupe Davis, le Tricolore revient sur sa relation avec Jo-Wilfried Tsonga. 

Avec un titre la saison dernière, sur les courts de Metz, mais également une victoire en huitièmes de finale de l’US Open face à Rafael Nadal, Lucas Pouille a explosé aux yeux du grand public. Le Français a également connu les joies de la Coupe Davis, et dans un entretien accordé à GQ Magazine, le 16e mondial admet bien s’entendre avec Jo-Wilfried Tsonga.

« Je m’entends très bien avec Jo-Wilfried »

« Je m’entends très bien avec Jo-Wilfried Tsonga. Et j’ai été bien accueilli par les autres. Nous ne connaissions pas vraiment, sauf avec Jo. Nous avons appris à nous connaître durant la Coupe Davis. L’état d’esprit était vraiment bon pendant ces semaines-là. Mes compatriotes (Gasquet, Tsonga, Monfils) disent que je suis destiné au rang de N°1 français et me vois même vainqueur en Grand Chelem et N°1 mondial…? Cela prouve que je suis un bon joueur, que j’ai des qualités. C’est toujours bon à entendre. Mais je sais tout le travail qu’il faut encore faire pour arriver à ça. C’est facile de dire "il sera N°1"… », confie Lucas Pouille.
Revenir en haut Aller en bas
Nolette

avatar

Messages : 4800
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: LUCAS POUILLE (Français)   Jeu 12 Jan 2017 - 23:51

La gourmandise est un vilain défaut, Lucas !

grimpe doucement, mais sûrement d'une place par an ! rire moqueur
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
tipou

avatar

Messages : 82033
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: LUCAS POUILLE (Français)   Jeu 12 Jan 2017 - 23:54

rire moqueur rire moqueur mort de rire
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 82033
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: LUCAS POUILLE (Français)   Sam 14 Jan 2017 - 13:22

LUCAS POUILLE À L’HEURE DE LA CONFIRMATION
Par Romain Schneider
Mis à jour le 14/01/2017 à 11h36 – Publié le 13/01/2017 à 17h14
http://sport24.lefigaro.fr/tennis/open-australie/actualites/lucas-pouille-a-l-heure-de-la-confirmation-841204

Le jeune Français, devenu un joueur redouté, doit confirmer tous les espoirs qu’il a fait naître en 2016. Première étape : l’Open d’Australie. Son coach témoigne.

Lucas Pouille a lancé sa saison 2017 à Brisbane en Australie. Blessé au pied (entorse au gros orteil), il a dû jeter l’éponge au deuxième tour face à Daniel Evans. Une alerte et un faux départ avant l’Open d’Australie. Mais le Nordiste sera bien présent pour le premier Grand Chelem de l’année qui débute dans la nuit de dimanche à lundi (00 h 00) à Melbourne. Le grand espoir du tennis français a peaufiné sa préparation à Dubaï. Son camp de base et lieu de résidence depuis deux ans. Et pas seulement pour des raisons fiscales. Le 15e mondial s’est notamment entraîné une dizaine de fois avec un certain Roger Federer. Et l’accent a été mis sur ses points forts : le service et le coup droit.

«On n’a pas changé radicalement sa façon de jouer, nous explique Emmanuel Planque, son entraîneur. Car on est dans la bonne direction. Ce sont les points forts qui te font gagner les matchs. Lucas doit devenir encore plus dangereux en coup droit et au service. Il est capable de bien servir, mais l’idée, c’est qu’il gagne plus de points gratuits. Sa seconde balle doit être plus venimeuse. Et il doit faire encore plus mal avec ses coups droits. »

C’est un grand guerrier. On sait très bien que Lucas ne va pas gagner tous les matchs. L’engagement, c’est qu’il donne tout à chaque fois Emmanuel Planque

2016 fut l’année des premières pour Pouille. Premier titre ATP (Metz), premiers quarts de finale en Grand Chelem (Wimbledon, US Open), première sélection en Coupe Davis…Une fulgurante progression de la 78e à la 15e place mondiale et de belles promesses chez un joueur dont l’acier semble couler dans les veines. « Il a montré qu’il était capable de battre des Nadal et des Del Potro en Grand Chelem, poursuit Planque. Gagner quatre matchs consécutifs en cinq sets à l’US Open nous a prouvé qu’il pouvait aller loin et résister à l’intensité des matchs de haut niveau. » En combattant. Sa marque de fabrique. « C’est un grand guerrier. On sait très bien que Lucas ne va pas gagner tous les matchs. L’engagement, c’est qu’il donne tout à chaque fois. Il aime son métier, il aime son pays. Parfois on a du mal à comprendre pourquoi certains se prennent la tête avec la Coupe Davis. » Mais ne parlez pas de classement et d’objectifs de places pour 2017 à Emmanuel Planque : « L’année de la confirmation ? On s’en fout. Il faut surtout qu’il conforte son état d’esprit. Il a changé de statut dans la tête des gens. Nous, on n’a pas de statut. La culture de l’effort, il l’a. Sa seule obligation ? Respecter son métier quand il entre sur le court en respectant les gens venus le voir jouer. »

Classé 2/6 à son meilleur niveau, Emmanuel Planque s’est lancé très jeune, à 24 ans, dans le métier de coach. Il s’est notamment occupé à partir de 1995 de Michael Llodra au sein du TC Chatou dans les Yvelines. En 2004, Llodra, dont il a été le témoin de mariage, a atteint la 33e place mondiale en simple, la 5e en double. Très impliqué, le barbu aux cheveux longs, âgé aujourd’hui de 45 ans, partage tout, ou presque, du quotidien du joueur avec lequel il travaille. « Je n’ai pas la prétention d’avoir une méthode, mais j’ai la prétention d’avoir une démarche. »

J’ai toujours trouvé dommage que Yannick ne soit pas sollicité par le tennis français Emmanuel Planque

Quand il a commencé à travailler avec Pouille, ce dernier, 800e mondial, venait de remporter les championnats de France juniors, mais il se blessait régulièrement. « Ses blessures ont été constructives. Il a appris que son impatience pouvait parfois lui nuire. Une carrière, c’est long à se construire. Au retour d’une tournée aux États-Unis et au Mexique à l’automne 2012, je me suis dit qu’il était différent. Il avait remporté ses deux premiers tournois Futures. Dans le vol retour, je lui ai dit qu’il devait regarder très loin. On a travaillé dur. Il y a eu plein d’étapes. S’entraîner pendant l’hiver 2013 avec Stan Wawrinka à Lausanne, et réaliser comment travaillait un tel joueur en termes d’intensité et de volume a été une découverte. »

Alors que son poulain venait d’intégrer le top 100, Planque a demandé début 2015 à un certain Yannick Noah de collaborer avec eux. « J’ai toujours trouvé dommage que Yannick ne soit pas sollicité par le tennis français. À ce moment-là, il était complètement en dehors du tennis et n’était plus consulté. Aujourd’hui, c’est l’inverse… C’était intimidant pour Lucas. Et cela a été déroutant au début pour Yannick. Il trouvait qu’il n’avait pas de répondant en face. La relation n’a jamais cessé d’évoluer. J’étais content qu’il soit là en tribunes lors de la victoire contre Rafa à l’US Open. On lui a dit merci récemment. »

De l’ombre à la lumière. Planque ne craint pas que son poulain prenne la grosse tête. Il veille au grain pour le ramener les pieds sur terre. « Il n’a été qu’en quart de finale de Wimbledon et de l’US Open. Mon rôle, c’est qu’il soit meilleur que les autres dans le contexte émotionnel complexe d’une demie ou d’une grande finale pour aller chercher un jour un Grand Chelem. »

Ce titulaire d’une licence de psychologie, fan de Bruce Springsteen, baroudeur dans l’âme, aime particulièrement la chanson Born to Run du Boss. Born to win pourrait-on bientôt dire pour son élève Lucas Pouille ?
Revenir en haut Aller en bas
Nolette

avatar

Messages : 4800
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: LUCAS POUILLE (Français)   Sam 14 Jan 2017 - 15:48

Lucas:lol:
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
tipou

avatar

Messages : 82033
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: LUCAS POUILLE (Français)   Dim 15 Jan 2017 - 21:04

Tennis : Lucas Pouille veut déjà remporter un Grand Chelem !
Publié le 15/01/2017 à 12:35 par T.B. 
http://www.le10sport.com/tennis/tennis-lucas-pouille-revient-sur-sa-saison-et-s-exprime-pour-la-suite-287942

Dans une interview accordée à L’Équipe, Lucas Pouille est revenu sur sa saison 2016 et dévoile ses objectifs pour 2017.

Auteur d’une très belle saison 2016, Lucas Pouille a été la révélation française de l’année dans le Tennis. Le numéro 16 mondial au classement ATP ne compte pas s’arrêter là. Malgré ses 22 ans, le natif de Grande-Synthe garde la tête sur les épaules pour la saison qui arrive.

« Oui, gagner un Grand Chelem et la Coupe Davis »

« J’étais content de ma saison, mais pas satisfait. J’ai fait deux quarts en Grand Chelem (Wimbledon et US Open), j’ai gagné un tournoi (Metz), j’ai fait une finale (Bucarest), une demie en Masters 1000 (Rome), j’ai gagné mon premier match en équipe de France. Il y a eu pas mal de premières et de bonnes choses. Mais je ne serai satisfait que le jour où j’aurai gagné un Grand Chelem. Dès cette année ? Oui, gagner un Grand Chelem et la Coupe Davis. Ce sont mes deux objectifs majeurs de la saison. C’est mon objectif ultime. À chaque fois que je me prépare, c’est pour ça », a-t-il déclaré dans une interview à L’Équipe.
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 82033
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: LUCAS POUILLE (Français)   Lun 20 Fév 2017 - 20:48

POUILLE, AMBASSADEUR EVIAN    
Par La rédaction
Publié le 20/02/2017 à 11h39
http://sport24.lefigaro.fr/tennis/fil-info/pouille-ambassadeur-evian-846916

Comme Stan Wawrinka et Maria Sharapova, Lucas Pouille (17e joueur mondial ; n°3 français) rejoint le team Evian. Le Nordiste a confié : «Je suis fier d’être ambassadeur d’une marque française innovante au rayonnement international. C’est vraiment extraordinaire pour moi d’avoir à mes côtésun partenaire emblématique du tennis qui soutient les tournois de Wimbledon et de l’US Open où j’ai atteint mes deux premiers quarts de finale en Grand Chelem l’an dernier.»


Smile
Revenir en haut Aller en bas
Destinée
Admin
avatar

Messages : 40084
Date d'inscription : 01/12/2011

MessageSujet: Re: LUCAS POUILLE (Français)   Mer 22 Fév 2017 - 15:08

Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passionnementtennis.com En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 44312
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LUCAS POUILLE (Français)   Ven 21 Avr 2017 - 8:26

Pascal Valentini, le « moteur » caché derrière Lucas Pouille
par Remi Bourrieres, le 20 avril 2017
https://www.tennismag.com/pascal-valentini-moteur-cache-derriere-lucas-pouille/



Photo : Lucas Pouille aux côtés de Pascal Valentini (à g.) e Manu Planque, l’an dernier à Wimbledon, où il avait atteint son premier 1/4 de finale en Grand Chelem.

Il n’est pas forcément le membre le plus connu du « team » Lucas Pouille. Son rôle est pourtant essentiel et son parcours passionnant. Coup de projecteur sur Pascal Valentini, un préparateur physique issu du monde du rugby qui ne connaissait rien au tennis avant de commencer fin 2015 à travailler avec l’espoir tricolore.

 
En l’espace d’un an et demi, l’équipe autour de Lucas Pouille s’est structurée dans les mêmes proportions que son palmarès et sa notoriété se sont agrandis. On connaît bien Manu Planque, le coach-mentor qui a inculqué à Lucas une grande partie des valeurs tennistiques qu’on lui connaît. Mais aussi son prestigieux agent, Gerard Tsobanian (le bras droit de Ion Tiriac), qu’il a récemment engagé. Sans oublier bien sûr sa petite amie de longue date, Clémence. On connaît moins Pascal Valentini, son préparateur physique depuis fin 2015, une pièce forcément essentielle au dispositif quand on connaît la prépondérance de cet aspect des choses dans le tennis moderne. « Mais attention, le physique n’est important que s’il est bien connecté à la tête. La performance, c’est avant tout quelque chose de très mental », précise l’intéressé, que nous avons rencontré hier dans les coulisses du Monte Carlo Rolex Masters, où Lucas jouera aujourd’hui, face à Pablo Cuevas, son premier quart de finale.
Un préparateur physique qui fait passer l’aspect psychique au-dessus de tout ? Tiens, voilà qui fait lever un sourcil. Nous voilà donc doublement intéressé par le parcours atypique de ce Toulonnais de 54 ans (il est né le 6 avril 1963), sprinter amateur dans sa jeunesse et prof de gym de formation, arrivé dans le monde du tennis comme un renvoi aux 22 m après s’être fait un nom dans le monde du rugby qu’il a côté pendant 30 ans.
Il vient à peine d’obtenir son CAPES lorsqu’il débarque au RC Toulon en 1985, aux côtés d’une figure emblématique du ballon ovale, Daniel Herrero, qu’il suivra pendant 10 ans, d’abord au RCT puis au Paris Université Club. A la tournure des années 90, las de constater le retard accumulé par la France face à la professionnalisation galopante du rugby de l’hémisphère Sud, il prend alors une année sabbatique durant laquelle il part s’aguerrir en Nouvelle-Zélande, dans la franchise d’Auckland, puis aux Etats-Unis où il s’intéresse à d’autres sport, le basket notamment. A son retour, il est engagé durant trois ans au prestigieux club des Harlequins, à Londres, puis deux ans au Castres Olympiques.

Directement dans le grand bain





En 2002, débute alors pour lui une nouvelle période enchanteresse au sein de l’équipe nationale d’Italie dont le sélectionneur n’est autre que Pierre Berbizier, autre célébrité du monde du rugby. Pendant cinq ans, il est basé à Trevise, où naissent deux de ses trois enfants. Il suit ensuite l’ancien demi de mêlée du XV de France au Racing Métro 92, entre 2007 et 2012. Il prend congé du club parisien en même temps que Berbizier. Indécrottable globe-trotter, il part alors, avec sa famille, s’installer quelque temps en Guadeloupe. Et c’est à son retour que Manu Planque prend contact avec lui, fin 2015. « C’était l’époque où Lucas initiait vraiment son projet professionnel. Il venait de s’installer à Dubaï. Je suis allé là-bas et l’on a fait nos premières séances. Or, ses premiers entraînements, c’était avec Andy Murray et Roger Federer… »
Difficile de faire mieux comme baptême du feu pour un homme qui ne connaît alors absolument rien au monde du tennis. C’est justement cet œil complètement extérieur que recherchaient Manu et Lucas. « Même si je ne connaissais rien au tennis, j’arrivais avec des certitudes en termes de préparation physique et du sport de haut niveau », raconte Valentini, à la faconde parfaitement toulonnaise. Evidemment il lui faut d’abord prendre quelques repères. Le tennis et le rugby, a priori, ça semble compliqué de faire plus opposés comme univers. « Quoi que, en tennis, comme en rugby, on retrouve des profils d’athlète très différents. Mais la complexité du tennis, c’est qu’il y a des paramètres comme le décalage horaire, ou le côté aléatoire du nombre de matches en fonction des résultats. On est dans l’adaptation permanente. » Le fait de côtoyer, à Dubaï, des pointures comme Pierre Pagagnini ou Matt Little (les préparateurs de Federer et Murray), l’aide à se mettre vite dans le bain. « C’est sûr, ça nourrit votre réflexion. Mais par principe, je n’ai pas copié leurs méthodes. C’est important, psychologiquement, de proposer à l’athlète quelque chose de complètement nouveau, qui ne se fait pas ailleurs. » La psychologie, on y revient…
Sur lesdites méthodes, Pascal Valentini se montre un peu plus discret, tout comme sur les principales données physiologiques de son poulain. C’est de bonne guerre, on entre davantage dans le domaine du secret professionnel. Mais il concède ce que tous les précédents entraîneurs fédéraux de Lucas ont constaté : le garçon est très fort physiquement. « Sa principale caractéristique, c’est qu’il est très puissant au niveau des jambes, ce qui est intéressant car c’est le socle d’une grande partie du travail. Et puis, il a un très bon cardio. »
Il en faut plus, néanmoins, pour impressionner quelqu’un qui a passé sa carrière à côtoyer des bêtes physiques de l’Ovalie. « Mais ce qui m’impressionne chez Lucas, c’est son énorme capacité de travail. Quand il a décidé de bosser, il est inarrêtable. » Fragile et souvent blessé dans sa jeunesse, Lucas Pouille est lui aussi devenu une vraie bête dans le domaine. Et il n’y a pas besoin de chercher très loin les raisons (même s’il y en a d’autres) de son explosion en 2016. On ne bat pas Rafael Nadal au jeu décisif du 5è set à l’US Open sans en avoir dans le coffre… et dans la tête. « C’est vrai, Lucas a beaucoup progressé musculairement. Néanmoins, il a encore une grosse marge de progression, difficile à situer. En fait, il ne sera à son top que quand il sera en pleine sérénité et en pleine confiance. » Le mental, toujours le mental…
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 82033
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: LUCAS POUILLE (Français)   Ven 21 Avr 2017 - 8:38

Smile
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 82033
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: LUCAS POUILLE (Français)   Dim 18 Juin 2017 - 22:15

ATP Pouille en avance ?
Par Jean Muller, dimanche 18 juin 2017 à 18:42
http://www.welovetennis.fr/atp/126253-pouille-en-avance
  
Bonne petite stat de Lucas Pouille délivrée par notre confrère de l'Equipe, Juien Reboullet...


Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 82033
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: LUCAS POUILLE (Français)   Dim 30 Juil 2017 - 9:15

ATP Pouille se met à l'heure
Par Thomas Suscillon, samedi 29 juillet 2017 à 12:42
http://www.welovetennis.fr/atp/127522-pouille-nouvel-ambassadeur-rolex
  
Lucas Pouille vient de signer un nouveau contrat. Le Nordiste a annoncé sur son compte Twitter sa nouvelle collaboration avec la très célèbre marque de montre "Rolex" dont le principal ambassadeur est Roger Federer. Il va devenir, lui aussi, un ambassadeur mondial de la marque à la couronne.




Smile
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 82033
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: LUCAS POUILLE (Français)   Dim 20 Aoû 2017 - 21:26

ATP Pouille, tendance BG ?
Par Guy Birnand, samedi 19 août 2017 à 14:49 
http://www.welovetennis.fr/atp/128251-pouille-tendance-bg
  
D'abord discret sur le tour, puis présent dans le Top 20 et comme par miracle également sur les réseaux sociaux, voir sur certaines bouteilles d'eau minérale, tout s'accélère pour la "Pouille" qii a enchaîne les gros contrats de sponsoring, certains diront attention à ne pas oublier les fondamentaux....

Revenir en haut Aller en bas
Destinée
Admin
avatar

Messages : 40084
Date d'inscription : 01/12/2011

MessageSujet: Re: LUCAS POUILLE (Français)   Lun 21 Aoû 2017 - 20:11

Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passionnementtennis.com En ligne
tipou

avatar

Messages : 82033
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: LUCAS POUILLE (Français)   Mar 5 Sep 2017 - 10:06

POUILLE ET LA TÂCHE ARDUE DE LA CONFIRMATION
Par Jean-Julien Ezvan
Mis à jour le 05/09/2017 à 06h29 – Publié le 04/09/2017 à 17h56
http://sport24.lefigaro.fr/tennis/us-open/actualites/pouille-et-la-tache-ardue-de-la-confirmation-875071

Le Nordiste, éliminé dès les 8es de finale de l’US Open, boucle une triste année en Grand Chelem.

New York, 5 septembre 2016. Casquette renversée, langue tirée, regard bleu perçant et nerfs d’acier, Lucas Pouille se révèle aux yeux de la planète tennis. En cinq sets, 4 heures et 7 minutes de lutte épique, le Nordiste terrassait Rafael Nadal, réputé pour ses qualités de combattant, et se hissait en quarts de finale sur le court Arthur Ashe, le plus grand du monde. Une scène de rêve pour donner de l’écho à son ambition. Avec Antoine Griezmann, il incarnait alors la nouvelle vague du sport français. Souriante, insouciante, rafraîchissante, diffusant un plaisir contagieux. Un an plus loin, le Nordiste (23 ans), dernier Français en lice, regard triste, jeu privé d’étincelles, langage corporel trahissant la lassitude, s’est retrouvé engoncé dans un rôle de favori à Flushing Meadows dont il ne maîtrise pas encore tous les aspects. Brutalement rayé 7-6 (3), 7-5, 2-6, 6-2 en 8es de finale de l’US Open par l’Argentin Diego Schwartzman, il boucle une année sans lumière en Grand Chelem (éliminations au 1er tour de l’Open d’Australie, au 3e tour de Roland-Garros et au 2e tour de Wimbledon).

Regard éteint, voix lasse, il a, dans les entrailles de Flushing Meadows confié, dépité : « Il y a beaucoup de tristesse et de déception. Je suis passé à côté d’une belle occasion. (…) J’aurais pu faire un meilleur match. (…) Je me suis pris la tête tout seul, c’est dommage. » Celui qui fut récompensé en novembre dernier du titre du joueur ayant le plus progressé (passé de la 78e à la 15e place mondiale) en 2016 devait, en 2017, relever de multiples défis. En plus des obstacles imposés par le tirage au sort des tournois, Lucas Pouille s’est retrouvé écrasé par le poids de l’attente accompagnant l’espoir qu’il a suscité, un état renforcé par le manque de résultats des Français. Jo-Wilfried Tsonga (Open d’Australie) s’inscrit en effet comme le seul quart de finale bleu en Grand Chelem cette année (défaite contre Stan Wawrinka à Melbourne en janvier). Il faut remonter à 2005 (Grosjean battu en quarts à Wimbledon par Andy Roddick) pour trouver trace d’une aussi pâle année bleue. Les Françaises auront donc, en 2017, fait mieux lors des tournois majeurs avec deux quarts de finale (Caroline Garcia et Kristina Mladenovic à Roland-Garros)…

Le confort est un mirage
Pour la première fois depuis le 19 mars 2007, il n’y aura plus aucun Français dans le top 15 du prochain classement ATP : Jo-Wilfried Tsonga, le numéro 1 bleu, figurera à la 17e place. Lucas Pouille sera 21e, Richard Gasquet 29e, Adrian Mannarino 30e et Gaël Monfils 35e.

L’année de Lucas Pouille, marquée par deux titres (à Budapest et Stuttgart), recense 16 défaites (pour 28 victoires) et rappelle que, dans le sport de haut niveau, le confort est un mirage. Le succès prend vite la poussière. Couvé par Emmanuel Planque depuis de longues années, le Nordiste, s’il ne dispose pas d’un coup fort, brille par son jeu complet, sa solidité technique et physique. Travailleur acharné, modèle d’abnégation, il ne s’est jamais vu plus beau qu’il n’est. Pas le genre de la maison. Il va vite se remettre au travail. La Coupe Davis et la demi-finale à Lille contre la Serbie, amoindrie (privée de Novak Djokovic et Viktor Troicki, voire Janko Tipsarevic), du 15 au 17 septembre devraient lui offrir le tremplin idéal pour se relancer. Pouille a vécu sa première sélection en République tchèque en 2016 et n’a jamais déçu en bleu (3 victoires, 1 défaite).

On en fait un demi-dieu vivant. Il fait les unes des journaux. Il n’a gagné qu’un gros match. Yannick Noah

Régulièrement élogieux au sujet de Lucas Pouille, Yannick Noah avait, dans le déferlement de louanges accompagnant son ébouriffant US Open 2016, été le premier à tempérer l’engouement général et à tenter d’ériger une digue pour protéger l’espoir bleu. Après la retentissante victoire contre Rafael Nadal à New York l’an dernier, le capitaine de l’équipe de France avait pris grand soin de rappeler : « On en fait un demi-dieu vivant. Il fait les unes des journaux. Il n’a gagné qu’un gros match. Pour être là-haut, il faut en gagner 15… » Conscient de la tâche ardue que représentent l’ascension, la digestion et la confirmation.
Revenir en haut Aller en bas
Destinée
Admin
avatar

Messages : 40084
Date d'inscription : 01/12/2011

MessageSujet: Re: LUCAS POUILLE (Français)   Mer 6 Sep 2017 - 13:14

et oui la fameuse pression de la confirmation rire moqueur rire moqueur
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passionnementtennis.com En ligne
tipou

avatar

Messages : 82033
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: LUCAS POUILLE (Français)   Mer 6 Sep 2017 - 21:52

rire moqueur mort de rire oui c'est ça le plus dur, la confirmation
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 82033
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: LUCAS POUILLE (Français)   Jeu 12 Oct 2017 - 22:50

Tennis - Coupe Davis : L’aveu de Lucas Pouille sur son amitié avec David Goffin !
Publié le 12 octobre 2017 à 15h35 par J.-G.D.
https://le10sport.com/tennis/tennis-coupe-davis-laveu-de-lucas-pouille-sur-son-amitie-avec-david-goffin-336957

Alors que la France et la Belgique seront opposées en finale de Coupe Davis, Lucas Pouille se confie ouvertement sur sa relation avec David Goffin.

Grâce à sa victoire contre la Serbie, l’équipe de France a donc validé son ticket pour la finale de la Coupe Davis, où elle retrouvera donc la Belgique du 24 au 26 novembre prochain. Mais avant de penser à cette future confrontation, Lucas Pouille admet être en très bons termes avec David Goffin, le tout dans les colonnes de La Dernière Heure ce jeudi.


« On est devenus de très bons amis et on passe beaucoup de temps ensemble »

« On a dû se rencontrer pour la première fois quand on s’est joué à Brisbane en janvier 2016. C’est vraiment à partir de ce moment-là qu’on a commencé à se voir régulièrement. Et depuis c’est vrai qu’on est devenus de très bons amis et on passe beaucoup de temps ensemble. Le fait que nos copines soient aussi devenues très amies fait aussi qu’on s’est rapproché et qu’on a été amené à passer du temps ensemble. David, c’est un mec super… D’une gentillesse incroyable. C’est difficile de ne pas l’apprécier. Une émulation saine ? Oui, c’est sûr. Quand on voit les résultats que l’un a, cela nous pousse et cela crée une certaine. Difficile de jouer contre lui ? Oui, même si avec David on a toujours eu des matches accrochés. Je pense que c’est assez facile de mettre de côté l’affectif une fois sur le terrain quand tout se passe bien. De toute façon, il y a des arbitres, il y a le Hawk Eye : il n’y a pas d’histoire à avoir, on fait notre match et une fois qu’on se serre la main, on redevient potes (sourire) », avoue Lucas Pouille.
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 82033
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: LUCAS POUILLE (Français)   Mer 18 Oct 2017 - 21:14

Lucas Pouille et Bernard Giudicelli ont réglé leur différend
Publié le mercredi 18 octobre 2017 à 13:53 | Mis à jour le 18/10/2017 à 14:01
https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Lucas-pouille-et-bernard-giudicelli-ont-regle-leur-differend/843365

En froid depuis Roland-Garros, Lucas Pouille et Bernard Giudicelli, président de la Fédération française, ont eu l'occasion de se parler lundi. Les deux hommes assurent être passés à autre chose désormais.

Lundi, Lucas Pouille et le président de la Fédération française de tennis Bernard Giudicelli ont enfin pu se rencontrer afin de régler le différend qui les opposait depuis Roland-Garros. En juin dernier, Giudicelli avait visé le Tricolore après son élimination au troisième tour en estimant qu'il y avait «un problème» à ce que Pouille ait perdu en raison de crampes. Depuis, les deux hommes ne s'étaient pas parlé et s'étaient clairement évités lors de la demi-finale de Coupe Davis disputée en septembre face à la Serbie.

Réunis dans le bureau du président de la FFT, les deux hommes se sont expliqués et ont mis les choses à plat afin d'aborder la fin de saison avec le même objectif : remporter la Coupe Davis. «Au moment où il fait cette réflexion, à Roland, elle n'est pas juste, a expliqué Lucas Pouille au JDD. Pour moi, il n'y avait pas de raison de parler par presse interposée. S'il avait quelque chose à me dire, il venait me voir, on se retrouvait dans un bureau, point barre. Maintenant, on fait tous des erreurs. Ce qui s'est passé à Lille était aussi une erreur de ma part. On s'est donc vus, on s'est expliqués en quatre murs, juste lui et moi. Maintenant, c'est derrière nous».

Même son de cloche du côté de Bernard Giudicelli : «Nous avons eu une bonne discussion avec Lucas. Désormais, il sait que nous sommes tous derrière lui. La page est tournée.»
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LUCAS POUILLE (Français)   

Revenir en haut Aller en bas
 
LUCAS POUILLE (Français)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS :: LE CIRCUIT MASCULIN :: LES JOUEURS :: LES JOUEURS FRANCOPHONES-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: