UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS

Le tennis c'est la volonté, l'amour de la compétition, le dépassement de soi, du talent, beaucoup de travail mais surtout de la passion
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
jeusetmatch

avatar

Messages : 42768
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE   Sam 4 Fév 2017 - 6:50

Rappel du premier message :

COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE
DU 07 AU 09 AVRIL 2017




http://www.daviscup.com/en/draws-results/world-group.aspx
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
tipou



Messages : 78286
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE   Mer 5 Avr 2017 - 21:37

Le quart de finale de Coupe Davis France-Grande Bretagne en 4 questions
Publié le mercredi 5 avril 2017 à 21:00
http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Le-quart-de-finale-de-coupe-davis-france-grande-bretagne-en-4-questions/790910

Sans ses Mousquetaires, la France affronte ce week-end (de vendredi à dimanche) à Rouen la Grande-Bretagne orpheline d'Andy Murray, en quarts de finale de la Coupe Davis. En voici les principales interrogations.


1. En simple, Chardy et Pouille au rendez-vous ?
En l'absence de trois des quatre Mousquetaires (Tsonga, excusé, Monfils et Gasquet convalescents), Yannick Noah avait initialement (28 mars) convoqué Lucas Pouille et Gilles Simon pour disputer les simples, avec Jérémy Chardy dans le rôle du cinquième homme. Mais à Rouen, sur le court en terre battue installé au coeur de la Kindarena (5000 places), le Palois (30 ans, 68e) s'est révélé être bien plus qu'un sparring partner, fonction remplie par le gaucher Jonathan Eysseric (225e).

En regain de forme après une année 2016 noire (blessure au pied droit), Chardy, tombeur de Marin Cilic à Miami, son premier succès sur un Top 10 depuis l'US Open 2015 (Ferrer), a toujours été un recours crédible dans l'esprit de son capitaine. Il n'est pas ''bleu'' en bleu, blanc, rouge (deux rencontres disputées, deux victoires en simple à enjeu, contre l'Autriche sur terre indoor en mars 2011), et son service puissant ainsi que sa gifle de coup droit s'expriment bien sur ocre. Sur ses 31 succès face au Top 10, il en totalise dix sur la surface, preuve de ses aptitudes de terrien. Le stage de préparation, de Roland à Rouen, a ainsi convaincu Noah de le préférer à Simon, troisième cinquième homme (après Monfils et Chardy) pour ce quart de finale. 

L'autre simple du vendredi sera disputé par Lucas Pouille (17e), numéro un français ce week-end et qui s'apprête à découvrir l'ambiance d'une rencontre de Coupe Davis jouée à domicile. Le Nordiste, enquiquiné par des pépins physiques sur ce début d'année, a pour lui des débuts réussis dans l'épreuve (en République tchèque, l'été dernier) ainsi que des références plutôt solides sur terre battue : première finale ATP (Bucarest l'an dernier) et premier succès sur un top 10 (Ferrer à Rome en 2016).


2. Un double au point ?
La dernière fois que les Français ont gagné une rencontre de Coupe Davis malgré la perte du point du double, c'était au premier tour en 2011, à Vienne contre l'Autriche (3-2). Tous les échecs douloureux de l'actuelle génération ont été accompagnés d'une défaite le samedi (contre les USA en 2012, l'Argentine en 2013, la Suisse en 2014, la Grande-Bretagne en 2015 et la Croatie en 2016). L'an passé, à Zadar en demi-finale, la paire Mahut-Herbert, alors référence sur le circuit, avait chuté face au duo Cilic-Dodig, permettant à Cilic de conclure dans la foulée, le dimanche.

A Rouen, Nicolas Mahut, orphelin de ''P2H'' (blessé), sera associé à Julien Benneteau, avec qui il a glané trois titres ATP, le dernier à Marseille en février dernier. Les deux hommes sont rodés dans l'exercice : ils auront l'occasion de tester la robustesse de leur complicité et de leurs automatismes, samedi face à une paire expérimentée, Jamie Murray-Dominic Inglot. Le grand frère d'Andy, gaucher et numéro un mondial en double pendant neuf semaines (il est 8e cette semaine) est en réussite en Coupe Davis (11 victoires-3 défaites). Il formera pour la quatrième fois (2 succès-1 revers) un duo avec Inglot (31 ans), grand gabarit (1,96m) et spécialiste de la discipline.


3. Daniel Evans, à quel niveau sur terre battue ?
Voilà dix jours (d'abord au Queen's Club, ensuite à la Kindarena) que Daniel Evans tente d'apprivoiser la terre battue, une surface que le Britannique, petit gabarit (1,75m, 75kg) au jeu complet et aux frappes peu travaillées, tente plutôt de fuir d'ordinaire. Cela se voit, d'ailleurs, sur la qualité de ses entraînements et de ses déplacements en terre rouennaise. Le garçon (26 ans, 44e), révélation du dernier Open d'Australie (huitième de finale), moins aérien depuis, n'a plus joué sur terre battue, en compétition, depuis un premier tour en qualifs à Roland Garros, en mai 2014, autant dire une éternité.

Un choix délibéré qui interroge sur le niveau de jeu que le numéro un britannique (en l'absence d'Andy Murray) sera en mesure de proposer tout au long du week-end. Son coéquipier, Kyle Edmund (22 ans, 47e), même s'il n'est pas très en vue en ce début d'année, paraît lui représenter une menace bien plus dangereuse pour nos Bleus. 


4. Des good vibes françaises sur cette surface ?
Le choix de la terre battue s'est souvent révélé douloureux a posteriori pour l'équipe de France, dans un passé récent. En mémoire, le quart de finale face aux Etats-Unis à Roquebrune-Cap-Martin (2012, défaite 3-2), ou la finale 2014 à Villeneuve-d'Ascq contre Federer et Wawrinka (défaite 3-1), qui a rejoint celles de 1982 (Grenoble), 1999 (Nice) et 2002 (Bercy), également perdues à domicile et sur ocre.

Depuis 1997, les Bleus ont joué 23 rencontres sur terre battue (12 victoires-11 défaites), dont 12 à domicile (8 victoires-4 défaites) : si le bilan est largement positif en barrages (2 victoires) ou au premier tour (8 victoires-1 défaite), il est nettement moins flatteur lors des tours suivants (3 succès-9 revers : 1-4 en quarts, 2-2 en demies, 0-3 en finale).

Il y a ces chiffres, et la réalité de ce quart de finale : Andy Murray absent, les Bleus seraient favoris face à cette équipe britannique quelle que soit la surface. A eux d'assumer leur statut et de faire vibrer, en terre rouennaise, ces fameuses good vibes si chères à captain Noah. 

F.M., à Rouen
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78286
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE   Mer 5 Avr 2017 - 22:01

Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78286
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE   Mer 5 Avr 2017 - 22:03

Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78286
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE   Mer 5 Avr 2017 - 22:10

Davis Cup Diaries - S1 Ep2 The Drivers
Publiée le 5 avr. 2017 par Davis Cup by BNP Paribas
https://www.youtube.com/watch?v=GofXKX_hcX0

Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78286
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE   Mer 5 Avr 2017 - 22:12

The Bottle Flip Challenge
Publiée le 5 avr. 2017 par Davis Cup by BNP Paribas
https://www.youtube.com/watch?v=5QA_ajvZO-g




rire moqueur Smile
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78286
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE   Mer 5 Avr 2017 - 22:23

How to serve by Dom Inglot at the Davis Cup in Rouen
Publiée le 5 avr. 2017 par British Tennis
https://www.youtube.com/watch?v=N6YTkDCvSMk

Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78286
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE   Mer 5 Avr 2017 - 22:25

Kyle Edmund backhand winner at the Davis Cup
Publiée le 5 avr. 2017 par British Tennis
https://www.youtube.com/watch?v=NZaS096ht0c

Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78286
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE   Mer 5 Avr 2017 - 22:34

Slang Quiz | Davis Cup Australia v USA
Publiée le 4 avr. 2017 par Tennis Australia
https://www.youtube.com/watch?v=9jFlHImmkSo

Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78286
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE   Mer 5 Avr 2017 - 23:31

Coupe Davis: Les top joueurs ne veulent plus venir, la compétition est-elle en train de mourir?
TENNIS C'est l'hécatombe chez toutes les nations dans cette édition 2017...
http://www.20minutes.fr/sport/tennis/2043699-20170405-coupe-davis-top-joueurs-veulent-plus-venir-competition-train-mourir


Rafael Nadal au tournoi d'Indian Wells, le 29 mars 2017 (montage). - JULIAN FINNEY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Nicolas Camus (avec William Pereira)
Publié le 05.04.2017 à 10:05
Mis à jour le 05.04.2017 à 10:05

Le constat n’est pas nouveau, mais cette fois, on y est. A force de dire que la Coupe Davis allait droit dans le mur ces dernières années, elle a fini par s’y heurter. L’édition 2017 bat tous les records de forfaits chez les gros bras du circuit. Si on résume le premier tour, ça a donné ça :


  • La Suisse, sans Federer ni Wawrinka, a pris 5-0 face aux Etats-Unis.
  • L’Espagne, sans Nadal, s’en est sortie à l’arrache contre la Croatie, qui ne pouvait pas compter sur Cilic.
  • Même chose pour la Grande-Bretagne, privée de Murray, face au Canada lâché par Raonic.
  • La France, sans Tsonga ni Monfils, a facilement dominé le Japon, privé de Nishikori.
  • On dit merci à Djokovic, seul membre du top 10 présent pour emmener la Serbie vers une victoire aisée contre la Russie.

Le numéro 2 mondial sera encore bien seul lors des quarts de finale, qui ont lieu de vendredi à dimanche. Car le choc entre la Serbie et l’Espagne n’en sera pas un sans Rafael Nadal, qui préfère se concentrer sur la préparation de sa saison sur terre battue. Et que dire du match qui nous intéresse en premier chef.

« En tant que spectateurs, on se dit que c’est un peu faussé »
France - Grande-Bretagne se jouera sans Jo-Wilfried Tsonga, Gaël Monfils, Richard Gasquet et Pierre-Hugues Herbert d’un côté, et sans Andy Murray de l’autre. On n’a rien contre Gilles Simon, Lucas Pouille, Kyle Edmund et Daniel Evans - pressentis pour jouer les simples -, mais une telle rencontre de Coupe Davis ne devrait pas ressembler à un tableau de l’ATP 250 Series de Montpellier.

« En tant que spectateurs, on se dit que c’est un peu faussé, c’est vrai, reconnaît Brigitte Valade, la présidente de l’Association de supporters des équipes de France. Nous, on sera toujours là, mais le grand public, lui, je ne suis pas sûr qu’il y trouve son compte. »

En résumé, cette compétition, pourtant unique en son genre dans ce sport individuel et que tous les plus grands ont quoi qu’ils en disent rêvé de remporter un jour, est en grand danger. « En février, le Japon reçoit la France, c’est une opportunité en or pour la promotion du tennis dans le pays et Kei Nishikori déclare forfait avant d’aller jouer Rio et Acapulco… Je crois que le message est clair, estime Fabrice Santoro. Dire "oui mais untel est blessé, untel est malade, untel a ceci, cela", c’est se voiler la face. La réalité, c’est que c’est un problème de format, de calendrier, et un problème économique aussi. »

Le double vainqueur de l’épreuve (1991 et 2001), aujourd’hui consultant pour beIN Sports, touche là le cœur du problème. Bientôt, un top joueur qui vient disputer un match de Coupe Davis aura sa statue aux côtés des monuments érigés pour les héros de guerre. Pas de points ATP, pas d’argent… Les joueurs, responsables de tout un staff autour d’eux, ont souvent intérêt à jouer des tournois, pour leur classement et leur compte en banque. Il faut avoir le patriotisme chevillé au corps pour se dégager une semaine et venir rejoindre les copains parfois à l’autre bout du monde.

C'est quoi les solutions alors ?
Les meilleurs joueurs français, pour parler d’eux, n’ont jamais caché leur attachement à l’équipe nationale et semblent sincères lorsqu’ils disent qu’ils veulent plus que tout soulever le Saladier d’argent. Mais la répétition des échecs peut lasser, quand ce n’est pas leur corps - assez fragiles dans l’ensemble - qui lâche.

Que faire, alors ? La Fédération internationale, consciente du problème, y réfléchit. Plusieurs idées ont été évoquées, par exemple organiser la compétition en une seule fois, sur deux semaines et dans un même lieu (comme un Mondial de rugby ou un Euro de foot), ou ne la disputer que tous les deux ou trois ans. Finalement, la réforme qui devrait être adoptée en août prochain va simplement changer le format des rencontres : matchs en deux sets gagnants, sur deux jours.



Ce qui ne suffira pas à faire revenir les joueurs, si l’on en croit les propos tenus par Rafael Nadal en marge du tournoi de Miami, en mars : « Pour moi, la question n’est pas de savoir si les matchs doivent se jouer en trois ou cinq manches (…) Il y a quelque chose qui ne va pas. On ne peut pas avoir un vainqueur de la Coupe Davis tous les ans, ça dévalue l’épreuve. On pourrait imaginer par exemple programmer deux rencontres par an, cela serait plus raisonnable et les joueurs seraient très motivés ».

Les supporters sont dans le même état d’esprit concernant la réforme. La Coupe Davis qu’on aime, c’est d’abord les victoires en cinq sets sur le dernier simple tard le dimanche soir. « C’est très dommage au niveau de l’émotion, juge Brigitte Valade. Les rencontres vont perdre en intérêt. Les cinq sets, c’est ce qui fait les matchs de légende. Si on se souvient de Malmö [la fameuse victoire de Boetsch sur Kulti en 1996], c’est pour ça. » Mais pas question pour autant d’une compétition en un lieu unique, « qui serait sûrement le Qatar ou Singapour, sans personne dans les tribunes ».


https://youtu.be/uYb39_yWH78

Il y a trois semaines, Marc Rosset écrivait une tribune pour le journal Le Temps. Dans cette déclaration d’amour à la Coupe Davis, l’ancien joueur suisse y louait sa saveur unique pour les fans de tennis. Extrait :
« A Liège, en 2015, pour un match sans Federer ni Wawrinka, j’ai croisé des supporters suisses qui descendaient du car et mangeaient la fondue sur le parking. C’était leur sortie annuelle, ils étaient heureux d’être là, peu importe le résultat du match. En tennis, seule la Coupe Davis crée cela. C’est LA compétition qui amène au tennis des gens qui ne s’y intéressent pas le reste de l’année. Sans la Coupe Davis, quelle était la probabilité que la population de Novi Sad puisse un jour voir jouer Roger Federer ? Ou que Diego Maradona débarque à Zagreb pour un match de tennis ? C’est magique et il faut absolument le préserver ».


https://www.letemps.ch/sport/2017/03/17/faut-sauver-coupe-davis?utm_source=twitter&utm_medium=share&utm_campaign=article

La question, qui met les anciens en ébullition, est toujours en quête d’une solution miracle. En attendant, la France, si ses leaders se remettent en marche (sauf Tsonga, qui a annoncé à Noah que ce serait sans lui en 2017), pourrait peut-être en profiter pour aller au bout cette année. Même si on pourra toujours discuter sur le prestige réel de cet éventuel trophée.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42768
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE   Jeu 6 Avr 2017 - 6:03

Tennis – Une Coupe Davis sans star
http://rmcsport.bfmtv.com/mediaplayer/video/tennis-une-coupe-davis-sans-star-931189.html

Jo-Wilfried Tsonga, Rafael Nadal ou encore Andy Murray… La Coupe Davis est encore délaissée par la plupart des stars de l’ATP pour diverses raisons. Une situation problématique pour les organisateurs de la compétition, mais également pour les équipes nationales. Des décisions pourraient être prises pour remédier à ces nombreux forfaits. Reste à voir désormais si ces solutions seront votées par la Fédération international de tennis.

Mise en ligne le 05/04/2017

video

http://rmcsport.bfmtv.com/mediaplayer/video/tennis-une-coupe-davis-sans-star-931189.html
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78286
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE   Jeu 6 Avr 2017 - 8:56

Smile et oui malheureusement le prestige de la CD perd un peu plus de prestige Sad

Il faut vraiment qu'il y ait changement ou/et revoir le calendrier des rencontres
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42768
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE   Jeu 6 Avr 2017 - 16:47

Pouille affrontera Edmund en ouverture

http://sport24.lefigaro.fr/tennis/coupe-davis/fil-info/pouille-affrontera-edmund-en-quart-853513
Mis à jour le 06/04/2017 à 13h23 – Publié le 06/04/2017 à 13h12

Le Français Lucas Pouille, 17e joueur mondial, affrontera le Britannique Kyle Edmund (47e) en ouverture du quart de finale de la Coupe Davis, vendredi sur la terre battue de Rouen. Le deuxième simple opposera Jérémy Chardy (68e) à Daniel Evans (44e). Les deux équipes sont privées de nombreux joueurs, Jo-Wilfried Tsonga, Gaël Monfils et Richard Gasquet côté français, Andy Murray côté britannique.

Le programme :

Vendredi (à partir de 14h00) :
Lucas Pouille (GBR) - Kyle Edmund (GBR)

Jérémy Chardy (FRA) - Daniel Evans (GBR)

Samedi (à partir de 14h00) :

Nicolas Mahut/Julien Benneteau (FRA) - Jamie Murray/Dominic Inglot (GBR)

Dimanche (à partir de 13h30) :

Lucas Pouille (FRA) - Daniel Evans (GBJérémy Chardy (FRA) - Kyle Edmund (GBR)

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42768
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE   Jeu 6 Avr 2017 - 16:59

Coupe Davis : Djokovic et Goffin sur le pont, le duel Kyrgios-Isner, des quarts de finale à la loupe

http://sport.francetvinfo.fr/tennis/coupe-davis/coupe-davis-djokovic-et-goffin-sur-le-pont-le-duel-kyrgios-isner-des-quarts-de-finale-a-la-loupe-386521


Par Fabien Mariaux
Publié le 06/04/2017 | 15:56, mis à jour le 06/04/2017 | 16:14


Il n'y a pas que la France aux prises avec la Grande-Bretagne ce week-end en quarts de finale de la Coupe Davis ! Dans les trois autres rencontres du week-end, Novak Djokovic sera notamment à l'ouvrage pour emmener la Serbie dans le dernier carré face à d'imprévisibles Espagnols. Sans Fabio Fognini, l'Italie se déplace en Belgique avec un David Goffin de retour pour les Belges. Enfin, les Australiens de Nick Kyrgios affrontent les Américains de John Isner dans un choc explosif.

Serbie/Espagne : le retour sur les courts de Djokovic, l'absence de Nadal


Novak Djokovic est de retour ! Absent des courts après une blessure au coude, le numéro 2 mondial affrontera Albert Ramos-Vinolas en ouverture du quart de finale de la Coupe Davis entre la Serbie et l'Espagne ce vendredi à Belgrade. Les Espagnols abordent ce match privés de leur chef de file, Rafael Nadal, auteur d'un retour à la compétition réussi après une blessure à un poignet mais qui a préféré faire l'impasse pour mieux préparer la saison sur terre battue. Nonuple vainqueur à Roland-Garros, le Majorquin visera un dixième titre à Paris. En proie à tous les doutes après un début de saison calamiteux où il a perdu, coup sur coup, ses titres à l'Open d'Australie, à Indian Wells et à Miami, Djokovic va, lui, essayer de se refaire une santé dans l'épreuve par équipes. C'est, en effet, le triomphe avec la Serbie en finale de la Coupe Davis en 2010 qui aura marqué le début de sa domination sur le tennis mondial. "Le début de la saison n'a pas été idéal. Jouer pour mon pays est très spécial pour moi et j'en tire toujours beaucoup d'énergie positive", a déclaré le champion serbe au terme de ses premiers entraînements à Belgrade. Demain, le deuxième simple opposera Viktor Troicki (39e mondial) à Pablo Carreno-Busta (19e mondial). Samedi, le double serbe Nenad Zimonjic et Viktor Troicki affrontera la paire espagnole Marc Lopez et Jaume Munar. Le vainqueur de cette rencontre affrontera le vainqueur du quart de finale entre la France et la Grande-Bretagne.


Belgique/Italie : Avec Goffin, les Belges visent le dernier carré face à une Italie affaiblie


La Belgique, avec David Goffin de retour dans l'équipe, part favorite de son quart de finale de Coupe Davis face à l'Italie, au Spiroudome de Charleroi. Le match d'ouverture opposera Steve Darcis (53e à l'ATP) au numéro un italien Paolo Lorenzi (38e). Grand artisan de la victoire de la Belgique en Allemagne au premier tour, Darcis, 33 ans et surnommé "monsieur Coupe Davis", a l'occasion de prendre sa revanche sur Lorenzi, 35 ans, qui avait remporté leur unique confrontation sur le circuit ATP jusqu'ici, en 2015 à Metz (1-6, 6-3, 6-3). David Goffin (14e) fait lui son retour en Coupe Davis et sera d'abord opposé à Andreas Seppi (76e). Le Liégeois n'avait pas été de la partie du premier tour face à l'Allemagne. Fatigué, il avait préféré renoncer, ce qui avait provoqué une petite polémique en Belgique. Goffin s'est dit "très heureux de retrouver l'équipe cette semaine" et s'est senti "très bien accueilli". Les autres joueurs ne lui tiennent visiblement pas rigueur de son absence. Le vainqueur de cette confrontation disputée sur surface dure affrontera en demi-finales l'Australie ou les Etats-Unis qui sont opposés à Brisbane.




Australie/Etats-Unis : Le feu de Kyrgios contre la glace d'Isner


L'Australien Jordan Thompson, 79e joueur mondial et novice dans l'épreuve cette année, aura le redoutable honneur d'ouvrir le bal vendredi contre l'Américain Jack Sock, joueur le mieux classé (15e mondial) de ce quart de finale de Coupe Davis à Brisbane. Dans la foulée, le fantasque Nick Kyrgios (16e), en forme ces dernières semaines, sera opposé au grand serveur John Isner (23e) sur surface rapide. Kyrgios, âgé de 21 ans, a poussé récemment Roger Federer à trois tie-breaks en demi-finales à Miami et s'est offert le luxe de battre Djokovic en 8e de finale à Indian Wells il y a trois semaines. Samedi, en double, les Australiens présenteront une équipe plus homogène et expérimentée composée de Sam Groth et surtout de John Peers, respectivement 51e et 2e mondiaux en double. De leur côté, les Américains Steve Johnson et Sam Querrey​, dans le top 30 en simple, sont loin d'être des spécialistes du double. Le vainqueur de ce match sera opposé au vainqueur d'Italie-Belgique en demi-finales.
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78286
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE   Jeu 6 Avr 2017 - 21:51

Merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78286
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE   Jeu 6 Avr 2017 - 21:58

Coupe Davis Noah : "Simon a eu beaucoup de classe"
Par Loïc Revol, jeudi 06 avril 2017 à 11:44 
http://www.welovetennis.fr/coupe-davis/123920-noah-simon-a-eu-beaucoup-de-classe
  
Yannick Noah a expliqué les raisons de son choix de titulariser Jérémy Chardy à la place de Gilles Simon. Sur le site Internet de la Fédération française de tennis, le capitaine des Bleus est revenu sur la réaction du Niçois : "Il a toujours été avec nous. Il a fait partie de toutes les aventures depuis que je suis capitaine. Il a toujours été irréprochable. Il a eu beaucoup de classe. Ce n'est jamais agréable mais ça fait partie de mon job."
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78286
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE   Jeu 6 Avr 2017 - 22:12

Insolites Quand Noah met l'ambiance au dîner
Par Loïc Revol, jeudi 06 avril 2017 à 16:43 
http://www.welovetennis.fr/insolites/123930-quand-noah-met-l-ambiance-au-diner
  
Lors du traditionnel dîner officiel avant une rencontre de Coupe Davis, Yannick Noah a mis l'ambiance en prenant le micro et en chauffant son audience. Voilà qui promet pour la suite du week-end... 


VIDEO: https://www.facebook.com/DavisCupTennis/videos/1493408144024868/


rire moqueur Laughing
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78286
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE   Jeu 6 Avr 2017 - 22:15

Coupe Davis Pouille : "Content de débuter la rencontre"
Par Loïc Revol, jeudi 06 avril 2017 à 17:15 
http://www.welovetennis.fr/coupe-davis/123932-pouille-content-de-debuter-la-rencontre
  
Lucas Pouille sera le numéro 1 tricolore à Rouen. Le hasard a fait qu'il débutera le quart de finale face à Kyle Edmund. Le Nordiste s'est exprimé sur le site de la Fédération française de tennis : "Je suis numéro un de l’équipe pour la première fois mais je ne vis pas les choses différemment que lors des autres rencontres (...) Je suis surtout plutôt content de débuter la rencontre car les dernières fois j’avais attendu longtemps dans le vestiaire et c’est assez compliqué car on a à la fois l’envie de soutenir nos coéquipiers et le besoin de rester relax."
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78286
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE   Jeu 6 Avr 2017 - 22:16

Coupe Davis Chardy : "Vraiment une belle surprise"
Par Loïc Revol, jeudi 06 avril 2017 à 17:46 
http://www.welovetennis.fr/coupe-davis/123933-chardy-vraiment-une-belle-surprise
  
Choisi à la place de Gilles Simon, Jérémy Chardy est particulièrement heureux de retrouver l'équipe de France, six ans après le premier tour de 2011 en Autriche. Il s'est confié au site de la FFT : "Quand Yannick Noah m’a annoncé que j’allais jouer en simple c’était vraiment une belle surprise, je ne pouvais pas être plus heureux. Quand tu commences le tennis c’est un rêve de pouvoir jouer en Coupe Davis (...) Je suis super excité de jouer, j’ai hâte de débuter mon match."
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78286
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE   Jeu 6 Avr 2017 - 22:25

Yannick Noah : «Du jour au lendemain, on ne va pas les forcer à venir»
Publié le jeudi 6 avril 2017 à 15:45
http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Yannick-noah-du-jour-au-lendemain-on-ne-va-pas-les-forcer-a-venir/791144

Jeudi, à la suite du tirage au sort, Yannick Noah a justifié ses choix de joueurs, a évoqué les chances françaises face à la Grande-Bretagne, privée d'Andy Murray, et est revenu sur la fameuse liste des joueurs/joueuses devant se tenir à disposition de l'équipe de France, sous peine de sanctions.

Sur le choix de Jérémy Chardy plutôt que Gilles Simon : «Gilles joue la Coupe Davis depuis longtemps, parfois avec des victoires, parfois avec douleur. Jérémy est nouveau, mais il n'a rien à perdre. Ces derniers jours, j'ai vu qu'il voulait en être, qu'il était prêt à jouer. Il a tout de suite été à l'aise sur terre battue, et a fait de très, très bonnes séances.»

Sur le statut de numéro un de Lucas Pouille ce week-end : «Lucas est numéro un sur cette rencontre, mais troisième (joueur français) au classement ATP. Il est motivé par cette épreuve, mais pour lui, je pense qu'il n'y a pas de pression particulière. Une forte motivation, oui, une envie de bien faire, c'est certain.»

Sur l'inexpérience de Chardy et Pouille : «Ils sont là parce qu'ils ont gagné leur sélection. Quand tu gagnes ta sélection, c'est que tu es meilleur que les autres. Lucas a gagné sa première sélection l'année dernière, il a montré beaucoup de motivation pour jouer la Coupe Davis, est venu au Japon pour nous soutenir quand bien même il était blessé. Là on a Richard (Gasquet) qui, même s'il est en récupération, vient nous voir (ce week-end), avec Pierre-Hugues (Herbert), c'est l'état d'esprit qui compte pour nous.»

Sur les chances de la France ce week-end : «Tout ce que j'entends, c'est qu'on est favoris, et que comme Andy Murray n'est pas là, on va gagner. J'essaie de dire aux gens, non, ça va être très difficile, et dès demain (vendredi). Evans et Edmund sont de bons joueurs, on a beaucoup bossé avec la vidéo, je ne vais pas vous dire ici ce que j'ai vu, niveau forces/faiblesses, mais ça va être une rencontre très serrée.»

Sur le réservoir de joueurs français : «On n'a pas un joueur capable de gagner une rencontre quasiment à lui tout seul. Mais on a une force, c'est de pouvoir compter sur ce réservoir de joueurs dans les 100 premiers. C'est agréable pour un capitaine. Là, c'est particulier, on a trois joueurs blessés. Mais on a une belle équipe compétitive. On va essayer de gagner ce match-là, on gèrera les choses après. Je fais une grosse différence entre les joueurs blessés, et puis le reste, qui peut être stressant, déstabilisant. Ce qui compte, c'est de rester concentré sur l'état d'esprit.»

Sur la liste de joueurs/joueuses établie par la Fédération, et qui prévoit des sanctions en cas de refus d'une sélection : «Cette règle, personne ne la connaissait, maintenant les gens sont au courant. Aujourd'hui, on parle d'une génération qui a toujours fonctionné différemment. Donc on ne va pas, du jour au lendemain, les forcer à venir. Si on force un joueur/une joueuse à venir sous peine de sanctions, qu'est-ce qu'il/elle va faire ? Il/elle va balancer des matches, il/elle va faire la gueule... Ça n'est pas le but. Ce qui est important, c'est que le jeune sur lequel la Fédération investit se rende compte qu'il est privilégié, et qu'à un moment donné, il faudra qu'il y ait un retour. Cette part de règlement, ce n'est pas pour sanctionner ou pour forcer les joueurs à venir. On vient parce qu'on a envie, ça paraît évident. Voilà, à suivre...»

Fabien Mulot, à Rouen
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78286
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE   Jeu 6 Avr 2017 - 22:29

Jérémy Chardy : «Avec Yannick, deux potes qui vont aller à la bagarre»
Publié le jeudi 6 avril 2017 à 16:01 | Mis à jour le 06/04/2017 à 16:21
http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Jeremy-chardy-avec-yannick-deux-potes-qui-vont-aller-a-la-bagarre/791145

Jérémy Chardy se réjouit d'avoir été retenu pour disputer le deuxième simple du quart de finale de Coupe Davis contre la Grande-Bretagne, vendredi après-midi, et de vivre son premier match avec Yannick Noah en soutien sur la chaise.

«Quel est votre état d'esprit à la veille du quart de finale ? 
Il y a quinze jours, je ne m'attendais pas à être ici, à Rouen. C'est ça qui est bien dans le tennis, tout peut vite changer. Tu as ta chance chaque semaine. Quand Yannick (Noah) m'a appelé pour être cinquième homme, c'était déjà une bonne nouvelle. J'ai tout donné à l'entraînement, je me sens très bien, et je pense que c'est pour ça qu'il m'a sélectionné. La Coupe Davis, c'est la plus belle des récompenses. J'ai hâte d'être à vendredi et de commencer mon match. Le plus important, c'est de rapporter des points ce week-end.

Pour la première fois, vous aurez Yannick Noah à vos côtés, sur la chaise...
Je pense qu'il peut beaucoup m'apporter. Quand on va entrer sur le court, ce sera deux potes qui vont aller à la bagarre.

Comment vous sentez-vous physiquement ?
Ça fait quinze jours que j'ai de nouveau de bonnes sensations sur le terrain. Je me sens de mieux en mieux physiquement, il n'y a plus de douleur. J'ai dit que je n'avais pas de repères sur des matches en cinq sets, mais quand tu joues en Coupe Davis, que tu sois prêt physiquement ou pas, tu es prêt dans ta tête, donc tu peux jouer cinq sets ou plus...

Que savez-vous de votre adversaire, Daniel Evans ?
Je ne le connais pas bien, ce n'est pas facile d'en parler. Il a bien joué ces derniers temps, tout le monde me répète que la terre battue, ce n'est pas sa surface préférée. Tant mieux pour moi. Après, je me concentre surtout sur moi-même : quand je joue bien, c'est moi qui fait le jeu, donc je me soucie souvent moins de mon adversaire. Avec Yannick, on va parler d'Evans, de la tactique, dans l'après-midi. Je n'aime pas trop le faire en avance.»

Fabien Mulot, à Rouen
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78286
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE   Jeu 6 Avr 2017 - 22:32

Nicolas Mahut : «On évite de parler des absents»
Publié le jeudi 6 avril 2017 à 16:13 | Mis à jour le 06/04/2017 à 16:38
http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Nicolas-mahut-on-evite-de-parler-des-absents/791149

Aligné en double avec Julien Benneteau, Nicolas Mahut a assuré jeudi, après le tirage au sort du quart de finale contre la Grande-Bretagne, que le groupe vivait «très bien» l'absence des Mousquetaires ce week-end, une première depuis 2005.

Nicolas Mahut : «Beaucoup de choses se sont passées ces derniers temps. La situation de Jo (Tsonga), l'état de forme des uns et des autres... Ça a fait parler, mais plus en dehors qu'à l'intérieur du groupe. C'est la magie de la Coupe Davis, ce n'est jamais comme on l'attend. L'équipe qui est là est compétitive. Le fait qu'il n'y ait plus de «Mousquetaires» ? On le vit très bien. On évite de parler des absents. Il y a quand même le stress de la rencontre à gérer. Le changement de surface est déjà suffisamment délicat à gérer.»

Julien Benneteau : «C'est une rencontre où on est légèrement favoris, parce que ça se joue en France et qu'on a choisi la surface. Mais Edmund joue très bien. Il a énormément progressé. Evans, on ne sait pas trop ce qu'il vaut sur terre battue. Mais il revient de nulle part. Il a fait des efforts incroyables. Le double est très solide, aussi. Ils vont tous avoir un état d'esprit monstrueux. Ce sont des British !»

Pouille : «Je vais jouer comme si j'étais numéro deux ou trois français»

Lucas Pouille : «(Sur son statut de numéro un français ce week-end) Il n'y a pas vraiment de leader dans l'équipe, on va tous donner le maximum pour gagner nos points. Je vais jouer mon match comme si j'étais numéro deux ou trois français. (Vendredi, il débutera contre Edmund) A chaque fois, j'ai joué en deuxième match (à Trinec puis Zadar), c'était toujours un peu long d'attendre dans le vestiaire (sourire). Je joue très bien, je suis prêt physiquement, j'ai de bonnes sensations.»

F.Ra et F.M., à Rouen
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78286
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE   Jeu 6 Avr 2017 - 22:36

Leon Smith, capitaine de la Grande-Bretagne : «Terre battue ou pas, il y a un filet et des lignes»
Publié le jeudi 6 avril 2017 à 16:23
http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Leon-smith-capitaine-de-la-grande-bretagne-terre-battue-ou-pas-il-y-a-un-filet-et-des-lignes/791154

Leon Smith, le capitaine de la Grande Bretagne, a estimé jeudi que son équipe aura les armes pour s'exprimer ce week-end, sur la terre battue rouennaise.

«Comment trouvez-vous les conditions de jeu à Rouen ?
On trouve le court très bien. Ici, vous avez la chance de pouvoir compter sur les équipes de Roland-Garros qui ont fait un boulot fantastique. Comme c'est indoor, ça va assez vite, dans des conditions forcément sèches, c'est bien.

Votre numéro un, Daniel Evans, n'a pas gagné un match sur terre depuis quatre ans. Votre rôle consiste-t-il principalement à lui faire croire en ses chances ?
On parle beaucoup de son absence de résultats sur cette surface mais on oublie que c'était son choix de ne pas y jouer, notamment l'an passé, parce qu'il avait pour priorité d'intégrer le top 100 et qu'il était allé disputer des Challengers sur dur pour cela. Mais vous savez, terre ou pas, il y a un filet et des lignes. C'est un court de tennis et il sait jouer au tennis. La grosse différence tient aux déplacements mais il est très athlétique et bouge bien. Il peut s'adapter vite, on verra. Pour moi, il a tout à gagner car tout le monde s'attend à ce que les Français le battent. Pour eux, ce serait une défaite qui ferait très mal.

Leon Smith : «J'ai été surpris que les Français remplacent si tôt Simon par Chardy»

Vous ne pouvez pas compter sur votre leader, par ailleurs numéro un mondial, Andy Murray, blessé au coude. Mais est-il impliqué malgré tout dans ce quart de finale ?
On est en contact, on a un groupe de conversations par téléphone. Dès que la rencontre commencera, on échangera encore plus c'est sûr. Qu'il soit présent ou pas, il respecte les gars et nous apporte son aide, pour qu'ils soient le meilleur possible sur le court.

En simple, la France aligne ses numéros trois (Pouille) et neuf (Chardy), ça vous étonne ?
Il y a beaucoup de densité dans le tennis français. J'ai été surpris que les Français remplacent si tôt Simon par Chardy mais ça veut dire que c'était très clair dans leurs têtes. Et puis Jérémy a quand même battu Cilic à Miami récemment. La France a un tel réservoir que je ne suis pas étonné, non.»

J.Re., à Rouen
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78286
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE   Jeu 6 Avr 2017 - 22:40

Coupe Davis : Quand Andy Murray s'invite à Rouen
Publié le jeudi 6 avril 2017 à 18:52 | Mis à jour le 06/04/2017 à 19:04
http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Coupe-davis-quand-andy-murray-s-invite-a-rouen/791168

Le nom d'Andy Murray est apparu en face de celui de Lucas Pouille, jeudi à Rouen lors du tirage au sort du quart de finale entre la France et la Grande-Bretagne. Mais, non, l'Ecossais ne sera pas en Normandie ce week-end.


La photo du tableau des matches, avec la présence d'un certain A. Murray. (DR)

Au fond à droite de l'auditorium du Panorama XXL, à l'issue du tirage au sort du quart de finale de Coupe Davis France-Grande-Bretagne jeudi midi, le tableau des rencontres du week-end est formel : Lucas Pouille sera opposé vendredi, lors du premier simple de la journée, à... Andy Murray. Oui, Andy Murray, le numéro un mondial, pourtant grand absent du week-end et annoncé de retour sur les courts depuis lundi, au All England Club.  

Non, l'Ecossais n'a pas décidé, en dernière minute et suite à la cascade de forfaits dans le camp français, de rejoindre la Normandie : sa présence, durant quelques minutes, sur ce fameux tableau, n'a été rendue possible que par l'intervention d'une main invisible (le nom de Kyle Edmund est évoqué) à l'humour so british. Pouille affrontera bien Edmund vendredi, avant le duel Chardy-Evans.
 
F.M., à Rouen


rire moqueur rire moqueur Laughing
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78286
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE   Jeu 6 Avr 2017 - 22:44

Yannick Noah et les Mousquetaires, un espoir déçu
Publié le jeudi 6 avril 2017 à 20:00
http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Yannick-noah-et-les-mousquetaires-un-espoir-decu/791206

Depuis son retour au capitanat de l'équipe de France, à l'automne 2015, Yannick Noah a multiplié les appels à l'unité et à l'esprit de groupe. La (re)lecture de ses différentes déclarations à propos de la génération «Mousquetaires», de Baie-Mahault à Rouen en passant par Trinec, Zadar et Tokyo, montre qu'il n'a cessé d'osciller, à ce sujet, entre espoir, frustration et déception.

1. De l'espoir à Baie-Mahault...
Septembre 2015, première conférence de presse : «J'ai un plan, il est clair. Quand je l'expose, les gars adhèrent. Pour eux c'est nouveau. Ils n'ont jamais entendu un truc pareil. On ne peut faire que mieux. Je leur ai dit que si on donnait tout ensemble, je pense qu'on a une chance de gagner.»

Février 2016, interview dans L'Equipe avant le premier tour : «Cette génération, c'est zéro titre du Grand Chelem, zéro Coupe Davis. (...) Si ces joueurs sont trop difficiles à gérer, c'est qu'ils ne méritent pas de gagner.»

Mars 2016, après le premier tour en Guadeloupe (victoire 5-0 contre le Canada) : «Quelque chose de très fort s'est passé, on se retrouvera avec plaisir. Je m'attendais à une situation beaucoup plus compliquée à l'intérieur du groupe. Mais il est bien soudé, il vit bien ensemble. (Sur les Mousquetaires, dans L'Equipe) Moi, je veux qu'ils verrouillent l'équipe. Mais en étant top.»


2. ...à la frustration de Zadar
Juillet 2016, avant le quart de finale en République tchèque (sans Monfils, convalescent, et Gasquet, blessé) : «Dans la mesure où on propose quelque chose de différent de ce qu'ils font habituellement, forcément les plus jeunes sont plus à l'écoute. Les anciens ont plus d'habitudes, des habitudes qu'il faut parfois essayer de changer. C'est difficile de bouger ça, je le sais.»

Juillet 2016, après le quart de finale à Trinec (victoire 3-1) : «Je veux que, lorsqu'ils ne sont pas en Coupe Davis, les gars n'oublient pas notre groupe. J'ai envie qu'il (Monfils) ait envie. Qu'ils aient tous envie ! (...) La Coupe Davis, c'est l'équipe. Et, putain, c'est ça qui est bien ! Là, un truc est en train de se créer et les mecs sont heureux

Septembre 2016, après la demi-finale à Zadar (défaite 3-2 contre la Croatie), sans Tsonga ni Monfils, blessés) : «Avant de me lancer, il fallait que je parle aux gars. Il y a eu des promesses : je t'aime pour toujours. C'est très beau mais, après, il faut y aller. (...) (Sur Monfils, d'abord présent à Zadar puis forfait, blessé au genou) Quand je suis arrivé (comme capitaine), je pensais qu'avec Gaël, ça allait défoncer. »

«Je ne suis pas là pour changer l'état d'esprit de tous les joueurs français depuis quinze ans»

Janvier 2017, avant le premier tour au Japon (sans Tsonga, excusé, ni Monfils, écarté) : «C'est mieux si Gaël reste en dehors de l'équipe. Cette décision ne surprend personne dans le groupe. Je suis leur capitaine, pas leur copain. Je dois leur donner l'envie de faire partie de l'équipe de France.»

Février 2017, après le premier tour au Japon (victoire 5-0) : «90 % des gars comprennent ce que je veux. Je pense que Gaël comprend... en partie. Le jour où Gaël arrive à 100 %, c'est autre chose... (...) Je veux qu'on gagne cette année. J'y croyais déjà l'an dernier. Mais je peux vous dire que, sur le premier tour, on est bien meilleurs qu'à Baie-Mahault. Ce n'est plus du tout la même équipe.»

Avril 2017, avant le quart de finale contre la Grande-Bretagne (sans aucun des Mousquetaires) : «Je ne suis pas là pour changer l'état d'esprit de tous les joueurs français depuis quinze ans. C'est au-delà de mes forces. Les absents ont toujours tort. (...) Aujourd'hui, il y a de moins en moins de joueurs qui sont prêts à faire des sacrifices pour l'équipe de Coupe Davis. Moi je m'occupe de ceux qui sont là et j'en suis content.

(Au sujet de la liste des joueurs/joueuses devant se tenir à disposition de l'équipe de France sous peine de sanctions) Aujourd'hui, on parle d'une génération qui a toujours fonctionné différemment. Donc on ne va pas, du jour au lendemain, les forcer à venir

F.M., à Rouen
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78286
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE   Jeu 6 Avr 2017 - 22:57

Tennis : Henri Lecomte évoque l'ambiance en équipe de France !
Publié le 6/04/2017 à 10:35 par T.L. 
https://le10sport.com/tennis/tennis-henri-lecomte-evoque-le-climat-en-equipe-de-france-304211

Henri Leconte a tenu à exprimer sa déception de voir une équipe de France de la Coupe Davis aussi peu souder. 

Ce vendredi 7 avril, l’équipe de France défiera la Grande-Bretagne en quart de finale de la Coupe Davis. Mais Yannick Noah ne pourra pas aligner l’équipe la plus compétitive possible. En effet, l’entraîneur français devra composer sans Jo-Wilfried Tsonga, qui a annoncé son forfait pour le reste de la compétition, et sans Gilles Simon qui a été laissé sur le côté au détriment de Jéremy Chardy. Dans le cadre d’une interview accordée à TennisActu, Henri Leconte s’est exprimé sur le contexte entourant l’équipe de France.

« C’est une équipe un petit peu désunie »

« C’est une équipe un petit peu désunie qu’on va avoir malheureusement pour ce match contre les Anglais. J’espère que l’équipe de France va passer et gagner cette rencontre. Ça ne va pas être facile. Il est vrai qu’il y a Julien Benneteau qui revient, que Jérémy Chardy peut être dans l’équipe. Après savoir si Gaël peut revenir ou pas… ça m’étonnerait. Donc ça va être un peu compliqué. Mais on a des ressources suffisamment fortes pour gagner cette rencontre, à la maison en France », a-t-il déclaré.
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 78286
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE   Jeu 6 Avr 2017 - 22:59

Tennis : L'étonnant analyse d'Henri Leconte sur l'absence d’Andy Murray contre la France !
Publié le 6/04/2017 à 12:35 par T.L. 
https://le10sport.com/tennis/tennis-henri-leconte-evoque-le-forfait-d-andy-murray-304214

Henri Leconte a tenu à relativiser l’absence d’Andy Murray face à l'équipe de France car il estime qu’en Coupe Davis aucun résultat n’est écrit à l’avance.

Dans le cadre des quarts de finale de la Coupe Davis, l’équipe de France défiera celle de Grande-Bretagne à partir de vendredi prochain. Andy Murray ne pourra pas prend part à cet événement. En effet, le joueur de 29 ans a été contraint à déclarer forfait. En cause : une blessure contractée au coude par le numéro 1 mondial avant le Masters 1000 de Miami. Dans le cadre d’une entrevue accordée à TennisActu, Henri Leconte s’est exprimé sur cette absence.

« Ça ne va pas être si simple »

« Ça ne va pas être si simple que ça même si Murray ne jouera pas. C’est une bonne nouvelle pour nous. Mais attention à la Coupe Davis. Il y a toujours eu énormément de surprises. Il y a toujours un joueur qui peut vraiment créer quelque chose d’incroyable. Donc le classement n’a rien à voir. On ne peut pas s'y fier. Simplement, il faut gagner les trois points », a-t-il déclaré.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE   

Revenir en haut Aller en bas
 
COUPE DAVIS 2017 QUARTS DE FINALE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS :: LA COUPE DAVIS, LA FED CUP, LA HOPMAN CUP, LES JEUX OLYMPIQUES :: LA COUPE DAVIS :: COUPE DAVIS 2017-
Sauter vers: