UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS

Le tennis c'est la volonté, l'amour de la compétition, le dépassement de soi, du talent, beaucoup de travail mais surtout de la passion
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 COUPE DAVIS 2017, 1/2 FINALES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15, 16, 17  Suivant
AuteurMessage
tipou

avatar

Messages : 79966
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: COUPE DAVIS 2017, 1/2 FINALES   Sam 8 Avr 2017 - 21:01

Rappel du premier message :

DEMIES FINALES COUPE DAVIS 2017
Du 15 au 17 septembre 2017




http://www.daviscup.com/en/draws-results/world-group.aspx


Dernière édition par tipou le Dim 9 Avr 2017 - 22:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
jeusetmatch



Messages : 43396
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017, 1/2 FINALES   Ven 15 Sep 2017 - 6:27

Nolette a écrit:
Il joue quand même, MAHUT !
pas sur Wink
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 43396
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017, 1/2 FINALES   Ven 15 Sep 2017 - 6:29

tipou a écrit:
Programme de la journée de vendredi 15 septembre 2015

BELGIQUE/AUSTRALIE
A partir de 13h
David Goffin - John Millman
Steve Darcis - Nick Kyrgios


FRANCE/SERBIE
A partir de 13h
Lucas Pouille - Dusan Lajovic

Jo-Wilfried Tsonga - Laslo Djere
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 43396
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017, 1/2 FINALES   Ven 15 Sep 2017 - 6:33

Tennis – Coupe Davis – France-Serbie : Noah estime que Mahut a « 90 % » de chances de jouer

Publié le 14 septembre 2017 à 18H07 - mis à jour le 14 septembre 2017 à 21H29 Aurélien CANOT
http://www.sport365.fr/tennis-coupe-davis-france-serbie-noah-estime-mahut-a-90-de-chances-de-jouer-5904268.html

Lors de la conférence de presse qu’il a donnée à l’issue du tirage au sort des matchs de cette demi-finale entre la France et la Serbie à Lille, Yannick Noah a fait le point sur l’état de santé de Nicolas Mahut, touché au mollet gauche. Le capitaine des Bleus a fait savoir que l’Angevin avait « 90 % » de chances de jouer le double.


Nicolas Mahut en double aux côtés de Pierre-Hugues Herbert contre la Serbie, samedi après-midi à Lille lors du troisième match de la demi-finale entre les Bleus et les Serbes. Pour le moment, rien n’a changé et c’est bien l’Angevin qui devrait se présenter aux côtés de « P2H », en espérant que l’équipe de France mène déjà 2-0 face à cette équipe de Serbie fortement diminuée (absence de Novak Djokovic et Viktor Troicki). Yannick Noah a en effet assuré ce jeudi en conférence de presse que Mahut avait « 90 % » de chances d’être de la partie samedi en dépit de sa blessure au mollet gauche qu’il traîne depuis l’arrivée des Français à Lille. « Il a eu une petite alerte, voilà, on fait gaffe. Nico est favori pour jouer le double, à 90%, c’est lui qui jouera. Hier (mercredi), il a dû passer sept heures aux soins, entre l’IRM, les massages, le stretching, le froid… Il a beaucoup joué ces derniers temps, donc il n’est pas à une journée d’entraînement en plus. »

Malgré tout, Noah a prévu un plan B


Le capitaine des Bleus ne cache pas cependant qu’il a été obligé de réfléchir à un autre tandem au cas où l’actuel numéro cinq mondial de la spécialité devait finalement renoncer. « Bien sûr qu’il y a un plan B, assure Noah. Lucas (Pouille) et Jo (Jo-Wilfried Tsonga) peuvent jouer en double. » Mardi soir, lors de la seconde séance du jour, Mahut avait été contraint d’interrompre l’entraînement, qu’il n’avait finalement pas repris. Le lendemain, quelques heures après avoir passé une IRM, le numéro 109 à l’ATP avait testé son mollet gauche pendant une heure, une chaussette haute au niveau du mollet blessé en question et sans prendre le moindre risque dans les déplacements. Des précautions qui devraient lui permettre de répondre présent aux côtés d’Herbert samedi, à en croire Noah.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 43396
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017, 1/2 FINALES   Ven 15 Sep 2017 - 6:45

Noah répond à Leconte, « on va faire des tee-shirts avec des melons dessus » mort de rire superr1
http://www.lavoixdunord.fr/216783/article/2017-09-12/noah-repond-leconte-va-faire-des-tee-shirts-avec-des-melons-dessus
Par  Antoine Placer | Publié le 12/09/2017
Les Français sont là. Avant de taper quelques balles sur le court, à trois jours des premiers matchs de cette demi-finale de Coupe Davis (face à la Serbie), les joueurs de l’équipe de France et leur capitaine ont été interrogés sur leur arrivée, les sensations, leurs adversaires, mais aussi sur les déclarations d’Henri Leconte, qui avaient évoqué le « melon » des joueurs, notamment.
Nicolas Mahut a d’abord très habilement refilé la patate chaude à son capitaine. «  Alors, pour ma part, j’apporte peu d’importance à ce que Henri… Je n’ai vu que les punchlines. Yannick connait mieux Henri que nous, il va pouvoir en parler (sourire). Voilà… Henri n’est pas tellement présent, il ne voit pas ce qu’on fait, il y aurait beaucoup de choses à dire mais je préfère laisser Yannick répondre (sourire). »

Noah  : « On devient des superstars en disant du mal »

Quelques minutes plus tard, Noah a donc assumé. Donnant l’impression de vouloir faire court, mais finalement assez difficile à arrêter. « C’est à côté sur le fond et la forme, mais c’est Henri, on prend ça comme une déclaration d’Henri... La différence, c’est qu’aujourd’hui, il y a les réseaux sociaux, le bashing, c’est bien de dire du mal, mais ce n’est pas constructif. Bien sûr, c’est important d’être critiqué, mais quand on est fragiles (par rapports aux résultats, ndlr), on est à l’écoute de conseils, d’idées, mais là tout d’un coup, à une semaine, il envoie ça, c’est à côté, pas dans le tempo. Il n’est pas très bien placé pour dire ça. Je pense qu’on va faire des tee-shirt avec des melons dessus (sourire). Après, si ça peut avoir une influence, faire qu’on soit plus motivés... Mais on ne joue pas pour répondre à Henri Leconte. La motivation est suffisamment forte. On sait pour qui on joue, vers qui on se retourne quand on gagne la balle de match, et ce sont des gens qu’on aime, qui nous aide au quotidien, connus ou plus souvent méconnus. A mon époque, on coupait, on ne lisait pas, on n’était pas pollué, là le matin on se réveille, on a des alertes, et bizarrement quand on joue moins bien, y a plus de mauvaises choses. Mais c’est la mode, on devient des superstars en disant du mal… »
Envoyé, le long de la ligne. Boum.

Laughing Laughing rire moqueur
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 79966
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017, 1/2 FINALES   Ven 15 Sep 2017 - 9:22

rire moqueur mort de rire mort de rire
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 79966
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017, 1/2 FINALES   Ven 15 Sep 2017 - 9:26

Jo-Wilfried Tsonga : «Le Stade Pierre-Mauroy est tout simplement incroyable»
Publié le jeudi 14 septembre 2017 à 23:08
https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Jo-wilfried-tsonga-le-stade-pierre-mauroy-est-tout-simplement-incroyable/834464

La Coupe Davis revient au Stade Pierre-Mauroy, où s'était disputée la finale 2014 face à la Suisse. Jo-Wilfried Tsonga espère que l'enceinte lilloise réussira à l'équipe de France face à la Serbie à partir de vendredi.
Partager sur Facebook Tweeter Google+ 0 partages



Jo-Wilfried Tsonga jouera le deuxième match contre la Serbie vendredi, face à Laslo Djere, 95e mondial. «Le Stade Pierre-Mauroy est tout simplement incroyable. On va être capable d'avoir plus de 50 000 spectateurs chaque jour. Ce n'est pas toujours le cas, lors de chaque confrontation. Donc c'est vraiment bien. On peut fermer ou ouvrir le toit, c'est génial. Maintenant, on s'attend à une belle confrontation entre deux bonnes équipes. Je pense que les gens vont apprécier» a déclaré le joueur avec beaucoup d'enthousiasme.
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 79966
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017, 1/2 FINALES   Ven 15 Sep 2017 - 9:27

Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 79966
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017, 1/2 FINALES   Ven 15 Sep 2017 - 9:28

Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 79966
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017, 1/2 FINALES   Ven 15 Sep 2017 - 9:29

Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 79966
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017, 1/2 FINALES   Ven 15 Sep 2017 - 9:35

Coupe Davis : Dusan Lajovic et Laslo Djere, mission impossible contre la France ?
Publié le vendredi 15 septembre 2017 à 08:31
https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Coupe-davis-dusan-lajovic-et-laslo-djere-mission-impossible-contre-la-france/834399

La Serbie s'appuiera sur Dusan Lajovic (80e) puis Laslo Djere (95e), vendredi lors des deux premiers simples de la demi-finale de Coupe Davis face à la France. Deux joueurs qui, s'ils n'ont pas la faveur des pronostics, ont leurs repères sur terre battue et une envie farouche de défendre à Villeneuve-d'Ascq le drapeau serbe.

En l'absence de Djokovic, Troicki et Tipsarevic à Villeneuve-d'Ascq, le numéro un serbe ce week-end, c'est lui. Dusan Lajovic (27 ans, 80e), droitier au revers à une main, n'est pas du genre à reculer, ni devant un évènement ni sur le court. En novembre 2013, il avait été lancé dans le grand bain de la Coupe Davis en pleine finale, face à la République tchèque. Bilan personnel : deux défaites en trois sets secs, la deuxième en cinquième match contre Stepanek, mais une sacrée expérience aux côtés de Djoko, le mentor.

Depuis ce délicat baptême du feu, son bilan est plus équilibré dans l'épreuve (2-3, 2-5 au total) lors des simples à enjeu. Surtout, il a intégré le Top 100 en 2014 (57e en octobre) et n'en est que très rarement sorti, preuve d'une certaine régularité. C'est sur terre battue, surface retenue par la bande à Noah pour cette demi-finale, que Lajovic a signé ses principaux faits d'armes sur le circuit principal. Dès son deuxième Grand Chelem, à Roland-Garros en 2014, il s'invite en deuxième semaine (la seule à ce jour) et s'offre un huitième de gala contre Rafael Nadal (quatre jeux sauvés).

Sur ses 69 succès ATP, 41 ont été enregistrés sur terre battue (5 en 2017), où ses frappes travaillées (liftées) des deux côtés s'expriment le mieux et où ses déplacements y sont naturels : en 2009, Dusan Lajovic était allé s'entraîner un mois à Barcelone, au sein de la Fédération catalane. Il y revient régulièrement, comme après l'US Open début septembre avec son coach José Perlas.

3
Dusan Lajovic totalise trois victoires face à des membres du Top 20, toutes glanées en 2016 : Isner (12e) à Buenos Aires, Paire (20e) à Sao Paulo, et Tomic (20e) à Los Cabos.


Sur un set, Lajovic a bousculé Federer et Nadal cette année
De son année 2017, on retiendra son huitième à Indian Wells, son titre Challenger à Bastad mi-juillet en dominant Leonardo Mayer en finale, sa victoire sur Gilles Simon à Kitzbühel, mais surtout ses deux premiers tours à Wimbledon puis l'US Open. A Londres puis à New York, Lajovic a cédé en trois manches contre Federer (7-6, 6-2, 6-2) et Nadal (7-6, 6-3, 6-2), à chaque fois en réussissant son entame de rencontre. Face au Majorquin, il a même servi pour le gain du premier set, à 5-4.

«Sur le papier, les Français sont bien plus forts que nous, mais en Coupe Davis, on ne peut rien prédire, déclarait Lajovic, dont les sources d'inspiration ont été Pete Sampras et Gaston Gaudio, à la presse serbe il y a une dizaine de jours. Cela sera difficile, mais rien n'est impossible, Tsonga, par exemple, n'est pas en grande forme. On doit aller à Lille sans peur, on n'a rien à perdre. Une demi-finale de Coupe Davis, ce n'est pas tous les jours...»

Son bilan face aux Français : 
1-1 face à Pouille (1-0 sur le circuit secondaire), dernier duel : défaite 6-3, 6-4 à Bucarest en 2016 (terre battue extérieure)
0-1 face à Tsonga, unique duel : défaite 6-2, 6-2, 6-3 à l'Open d'Australie cette année


Laslo Djere, c'est 51 matches depuis fin mars sur terre battue
Laslo Djere (22 ans, 95e), lui, fera ses grands débuts dans l'épreuve ce vendredi, face à Jo-Wilfried Tsonga. L'espoir serbe, vainqueur de l'Orange Bowl en 2012, est en pleine progression, lui qui a intégré le Top 100 en juillet et qui, depuis fin mars, n'a joué que sur terre battue : 51 matches, qualifications comprises, pour 39 victoires, un titre en Challenger et trois finales.

Ses résultats sur le circuit principal prouvent sa valeur : demi-finaliste à Budapest (ATP 250), tournoi remporté par Lucas Pouille, Djere y a battu Verdasco (36e) et Troicki (39e). Il a également triomphé de Lorenzi (35e) à Istanbul, et bataillé trois sets face à Ramos-Vinolas (24e) à Marrakech. Ses neuf meilleures victoires ont toutes été obtenues sur terre battue. «Je suis dans l'équipe à cause des forfaits d'autres joueurs, mais je sais aussi que je le mérite, avec mes résultats cette année, a commenté Djere en début de semaine. Je vais donner plus que mon maximum pour faire gagner la Serbie.»

Son bilan face aux Français : 
0-0 face à Lucas Pouille (mais 1-1 sur le circuit secondaire)
0-0 face à Jo-Wilfried Tsonga


Avec le souvenir de Yougoslavie-France (4-1), à l'automne 1985
«Rien n'est impossible, souvenez-vous de 1985, Yougoslavie-France à Belgrade, avec Noah et Leconte, ils avaient vécu une débâcle !» Dusan Lajovic et l'équipe serbe ont en mémoire ce barrage de Coupe Davis, où les Français, largement favoris, avaient sombré. 

C'était dans la foulée du cauchemar d'Asuncion, en mars, face au Paraguay. En octobre, Noah et Leconte, encadrés par Jean-Paul Loth, avaient rendez-vous dans la salle des Pionirs. Même si Leconte avait le genou droit bandé, et que Noah, diminué au genou gauche, était à court de préparation, l'affiche paraissait nettement déséquilibrée face à l'inconnu Goran Prpic (21 ans, 129e) et Slobodan Zivojinovic (22 ans, 74e). Et pourtant... 

«Une berezina sur Danube», titrera L'Equipe au lendemain des défaites de Noah (8e), contre Prpic (6-3, 4-6, 6-1, 6-4), et de Leconte (22e) face à « Bobo » Zivojinovic et son service maousse (6-4, 5-7, 6-1, 6-2). « Comment devais-je me méfier de Prpic ? On ne peut pas se méfier d'un tel joueur. Contre Zivojinovic j'aurais fait plus attention, mais là... », se lamentera Noah après cette défaite. Le duo français repousse l'échéance, en remportant le double (6-3, 6-3, 6-1), mais Zivojinovic scelle le succès yougoslave dès le premier simple du dimanche (6-4, 6-4, 6-4). Les Bleus descendent en deuxième division.

Fabien Mulot, à Villeneuve-d'Ascq
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 79966
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017, 1/2 FINALES   Ven 15 Sep 2017 - 9:40

POURQUOI IL FAUT SE MÉFIER (UN PEU) DES SERBES
Par Romain Schneider
Mis à jour le 15/09/2017 à 07h07 – Publié le 14/09/2017 à 19h51
http://sport24.lefigaro.fr/tennis/coupe-davis/actualites/pourquoi-faut-il-se-mefier-un-peu-des-serbes-876449

En l’absence de son leader Novak Djokovic, ainsi que de ses numéros 2 et 3, la Serbie est déplumée, mais elle possède encore quelques atouts pour contrarier les Bleus. Focus.

Envoyé spécial à Villeneuve d’Ascq

Parce que la terre battue est la meilleure surface de cette équipe
Au départ le choix de la terre battue était surtout une tactique «anti-Djokovic». Mais après le forfait de ce dernier (ainsi que de Tipsarevic et Troicki), la Serbie évolue désormais sur sa meilleure surface. C’est en effet à Roland-Garros que Dusan Lajovic a atteint son seul huitième en Grand Chelem (en 2014). Et dans sa carrière, le 80e mondial, dont le meilleur classement a été 57e, n'a battu que trois membres du Top 30 (Seppi, Tomis, Isner), dont deux fois… sur terre. En 2017, il a notamment dominé Gilles Simon sur cette surface. Laslo Djere, 95e mondial,  peut être considéré comme un spécialiste. C’est en effet sur ocre qu’il a obtenu tous ses meilleurs résultats. Le méconnu Djere qui évolue encore la majeure partie de sa saison sur le circuit secondaire, a remporté en 2012 l’Orange Bowl, tournoi disputé sur terre qui réunit les moins de 18 ans. Sur le circuit principal, le jeune joueur de 22 ans a également épinglé à son tableau de chasse des joueurs comme Verdasco (à Budapest) ou Klizan (à Marrakech). Bref, il ne marche pas sur des œufs quand il joue sur terre…

Parce que les Serbes ont l’air très décontractés… et que les Bleus seront peut-être tendus
Si les Bleus l’ont joué sérieux devant les médias, les Serbes ont affiché une grande décontraction en conférence de presse. Moment surréaliste, même, quand Dusan Lajovic s’est lancé dans une imitation… de Jacquouille la Fripouille, référence au film Les Visiteurs, qui serait très populaire en Serbie. «Pourquoi on a l'air si détendu ? Parce qu'on a attaqué la journée en sifflant une bouteille de whisky», a surenchéri le facétieux Lajovic. Le numéro un serbe de circonstance, 12 matches au compteur (7 victoires-5 défaites) n’aura en effet rien à perdre : «On ne joue pas une demi-finale de Coupe Davis tous les jours. L’idée, c’est d‘être le plus relâché possible tout en donnant le meilleur de nous-mêmes». Le capitaine Nenad Zimonjic veut même croire que la fameuse pression va peser sur les épaules des grands favoris. «Les Français sont favoris sur le papier. Mais on verra ce qu’il se passera sur le court. Ils joueront dans un stade de football, devant leur public… L’ambiance va être incroyable! Cela peut mettre beaucoup de pression sur eux.»

Parce que Pouille a déjà perdu contre les deux joueurs serbes alignés en simple
Lajovic mène 2 à 1 face à Lucas Pouille. En 2014, le numéro 2 des Bleus n’était encore qu’un jeune espoir. Il avait été dominé à l’Open d’Australie par Lajovic. Ce dernier avait aussi battu le Nordiste sur un Challenger en 2014... Devenu l’un des 20 meilleurs joueurs du monde en 2016, Lucas Pouille a fait respecter son rang sur la terre de Bucarest, en deux manches la saison dernière. Laslo Djere peut se targuer d’avoir également déjà battu Pouille. Il y a longtemps, il est vrai…. C‘était en 2012 Serbie lors d’un tournoi Future, le 3e échelon du tennis. Pouille avait pris sa revanche à Dubaï en 2015 (6-7 (3/7), 6-3, 6-2). Laslo Djere n’a jamais affronté Tsonga. Ce dernier se méfie de son jeune adversaire. «Il est à l'aise sur terre battue, il est jeune, il va avoir énormément envie. Je m'attends forcément à un match avec beaucoup d'engagement, je vais me préparer pour ça.» 

Parce que leur capitaine est un redoutable joueur de double
L’expérimenté Nenad Zimonjic (41 ans), a la particularité d’être à la fois capitaine… et joueur de double. Dernier rescapé de la finale de l‘édition 2010 remportée par la Serbie devant les Français à Belgrade, c’est un pur spécialiste qui a remporté 54 tournois depuis le début de sa carrière. Numéro un mondial de la spécialité en 2008, il s’est adjugé trois Grands Chelems. Il tirera normalement sa révérence après cette rencontre. Aligné 48 fois en double dans cette épreuve, il s’est déjà imposé trente fois. Le duo Herbert-Mahut est prévenu.
Revenir en haut Aller en bas
Nolette

avatar

Messages : 4395
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017, 1/2 FINALES   Ven 15 Sep 2017 - 9:41

Oui, j'ai lu ça dans les infos de la nuit !

Wink
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 79966
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017, 1/2 FINALES   Ven 15 Sep 2017 - 9:43

Smile 

Ah et tu dors quand  rire moqueur Laughing
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 79966
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017, 1/2 FINALES   Ven 15 Sep 2017 - 9:44

Coupe Davis Hewitt : "La Belgique part favorite"
Par Loïc Revol, vendredi 15 septembre 2017 à 09:40 
https://www.welovetennis.fr/coupe-davis/129209-hewitt-la-belgique-part-favorite
 
Lleyton Hewitt ne chercherait-il pas à enlever la pression des épaules de ses joueurs avant cette demi-finale ? Ce jeudi, lors de la conférence de presse, le capitaine australien a reconnu que son hôte belge était favori comme il l'a déclaré à la RTBF : "La Belgique bénéficie de deux avantages. Celui d'évoluer à domicile et d'avoir pu choisir la surface. Elle part donc favorite. David Goffin est un joueur du Top 10. Il joue très bien et en plus sur sa surface favorite."
Revenir en haut Aller en bas
Nolette

avatar

Messages : 4395
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 67
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017, 1/2 FINALES   Ven 15 Sep 2017 - 10:15

tipou a écrit:
Smile 

Ah et tu dors quand  rire moqueur Laughing

Après notre 'calin tennistique' du soir rire moqueur


Si Lajovic a fait trembler Rafa, il peut réduire la fanfaronnerie des bleus et de son capitaine et des
journaleux. Mais le choix de Tsonga est judicieux. Si en plus, Mahut ne joue pas, il va devoir
'boxer' très fort ! Attention aux blessures. rire moqueur
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 79966
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017, 1/2 FINALES   Ven 15 Sep 2017 - 21:35

rire moqueur Laughing Laughing


Tu as dis que tu avais des infos dans la nuit, on a une 2ème insomniaque avec Jeusetmatch rire moqueur rire moqueur
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 79966
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017, 1/2 FINALES   Ven 15 Sep 2017 - 21:40

Coupe Davis : Lucas Pouille cède le premier point de la demi-finale face à la Serbie
Publié le vendredi 15 septembre 2017 à 16:15 | Mis à jour le 15/09/2017 à 17:05
https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Coupe-davis-lucas-pouille-cede-le-premier-point-de-la-demi-finale-face-a-la-serbie/834610

La France devra plus batailler que prévu ce week-end à Villeneuve-d'Ascq, en demi-finale de la Coupe Davis face à la Serbie, après la défaite vendredi en ouverture de Lucas Pouille contre le 80e mondial, Dusan Lajovic (6-1, 3-6, 7-6[7], 7-6[5], en 3h04). A Jo-Wilfried Tsonga d'égaliser dans la foulée, contre Laslo Djere.

De retour dans le Nord, son département, Lucas Pouille (23 ans, 22e) avait confié toute la semaine sa «fierté» de revenir sur ses terres avec le maillot de l'équipe de France sur le dos. Comme en avril, à Rouen en quarts de finale de la Coupe Davis, c'est lui qui était chargé de lancer idéalement les Bleus face à la Serbie, orpheline de Djokovic, Troicki et Tipsarevic, ses trois meilleurs éléments.

Bien trop irrégulier, trop passif par séquences et il est vrai malchanceux dans le tie-break du troisième acte (let heureux de son adversaire sur une balle de deux manches à une en sa faveur), Pouille a fini par s'incliner face au 80e mondial, Dusan Lajovic (27 ans), vainqueur en quatre sets au stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d'Ascq (6-1, 3-6, 7-6[7], 7-6[5], en 3h04).

C'est désormais à Jo-Wilfried Tsonga, quatorze mois après sa dernière sélection, à Trinec en République tchèque, de replacer les deux nations à égalité, en dominant l'espoir serbe Laslo Djere (22 ans), 95e mondial.

Lucas Pouille, un niveau de jeu bien trop fluctuant
Sous le toit ouvert de l'enceinte nordiste, bien fournie sans être remplie (15 000 spectateurs sur une capacité de 27 000), Lucas Pouille n'aura jamais réussi à se libérer. Son entame manquée n'a pas aidé, face à un adversaire habitué ces derniers temps à des départs saignants (demandez à Federer et Nadal, bousculés à Wimbledon puis l'US Open cette saison). Lajovic, à son avantage dans la diagonale coup droit, a breaké d'entrée (1-0), et après 16 minutes de jeu, il menait déjà 4-1. Avec son maillot rouge et son revers à une main, on s'est cru, l'espace d'un instant, revenu trois ans en arrière, avec sa majesté RF sur le terrain. Vilain souvenir...

Abandonné par sa première (50% sur la rencontre, 6 doubles), Pouille, trop peu consistant du fond (70 fautes directes au total, selon le site de la Coupe Davis), a cédé le premier acte en moins d'une demi-heure (6-1 en 26 minutes). On l'a pensé lancé lorsqu'il a signé une belle série en début de deuxième manche (4-0, 14 points à 0), ajustant son plan de jeu : fini le combat (perdu) dans la diagonale, place aux ouvertures (nombreuses) le long de la ligne, extrêmement efficaces, et à une attitude globalement plus offensive.

Le problème, c'est qu'il n'a pu tenir dans la durée son emprise sur Lajovic, la faute à de bien trop fréquentes variations de son niveau de jeu. Sans conséquence dans le deuxième (4-0 à 4-3, mais 6-3), plus fâcheuses dans le troisième, lorsque le Serbe s'est échappé 4-1, double break, en faisant admirer sa qualité de main.  

Le coup droit let de Dusan Lajovic, sur balle de deux sets à un pour Lucas Pouille, a pesé lourd
Pouille a recollé à 4-4 en se réinstallant à l'intérieur du terrain, et en reprenant l'initiative à l'échange, mais il n'a pas réussi à glaner ce si important troisième acte, après avoir arraché le tie-break au retour (à 6-5), sur un slice de revers dans le filet de Lajovic. Après avoir écarté une balle de set à 6-5, d'un ace extérieur à 212km/h, le numéro deux français s'en est procuré une, à 7-6, sur un coup droit gagnant. Lajovic a alors eu la réussite de son côté, avec ce contre de coup droit croisé qui a heurté la bande, et est retombé côté Pouille, forcément trop court (7-7). 

La partie a bien vite basculé, d'abord avec le gain du tie-break par Lajovic (9-7), sur deux coups droits adverses manqués, puis avec ce début de quatrième manche à l'envers de Pouille, éteint à son retour sur le court (3-0 puis 4-1). A 5-3, 40-30, le numéro quatre serbe s'est procuré sa première balle de match, manquant cette première chance sur un décalage coup droit mal exécuté. Crispé au moment de conclure, Lajovic a été rejoint à 5-5, avant de se retrouver, à 6-5, 0-40, avec trois nouvelles occasions d'en finir. 

Dos au mur, Pouille, systématiquement agressif en pareille situation, est revenu à 40A, puis à 6-6, mais l'embellie ne s'est pas prolongé dans le tie-break. A 5-4, Lajovic a joué avec ses nerfs, en prenant deux bonnes minutes à remettre sa chaussure sur un pied droit visiblement douloureux, puis à 6-5, il s'est rué au filet pour terminer sa belle affaire.

C'est la deuxième défaite de Lucas Pouille dans la compétition, en quatre simples à enjeu disputés : elle change radicalement la perspective d'un week-end qui s'annonçait paisible et festif. 

9
Sur les dix derniers tie-breaks qu'il a disputés, Lucas Pouille en a perdu neuf, dont deux ce vendredi en Coupe Davis, face à Dusan Lajovic.

Fabien MULOT, à Villeneuve-d'Ascq


Zut alors
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 79966
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017, 1/2 FINALES   Ven 15 Sep 2017 - 21:42

Vidéo : La superbe volée de Dusan Lajovic face à Lucas Pouille
Publié le vendredi 15 septembre 2017 à 17:36
https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Video-la-superbe-volee-de-dusan-lajovic-face-a-lucas-pouille/834643

Lucas Pouille s'est incliné lors du premier match de la demi-finale face à la Serbie face à un Dusan Lajovic qui jouait le feu.

Lucas Pouille a concédé le premier point face à la Serbie en demi-finale de Coupe Davis. Mais il faut reconnaître que son adversaire, Dusan Lajovic, était en totale réussite (6-1, 3-6, 7-6[7], 7-6[5]), à l'image de ce point conclu par une superbe volée réflexe. 


https://twitter.com/DavisCup/status/908690218462715904


bravo
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 79966
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017, 1/2 FINALES   Ven 15 Sep 2017 - 21:44

Dusan Lajovic: «J'aurais pu finir plus tôt»
Publié le vendredi 15 septembre 2017 à 18:01
https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Dusan-lajovic-j-aurais-pu-finir-plus-tot/834654

Dusan Lajovic était ravi de sa performance face à Lucas Pouille (6-1, 3-6, 7-6[7], 7-6[5]) en demi-finale de la Coupe Davis, si ce n'est qu'il aurait «pu finir plus tôt le troisième set».

Dusan Lajovic (vainqueur de Lucas Pouille): «Pour aborder ce match, il fallait surtout rester calme. On jouait devant un super public. C'est une super expérience de jouer dans un tel stade. J'ai essayé d'être agressif dès le début du match. Dans le premier set, je n'ai pas fait beaucoup d'erreurs et j'ai essayé de faire en sorte que la pression lui retombe dessus. La stratégie, c'était de varier le rythme le plus possible, de ralentir le jeu avec mon slice (de revers) et d'utiliser le plus possible mon coup droit. C'était la bonne tactique et cela a fonctionné si ce n'est que j'aurais pu finir plus tôt le troisième set

Cette victoire est une bonne chose pour nous. Cela peut nous donner de la confiance pour la suite. Hier soir, nous avons reçu des messages de soutien de Novak (Djokovic), Viktor (Troicki) et Janko (Tipsarevic) via notre groupe WhatsApp. Cela fait plaisir. (A propos de la crampe en fin de match) En sautant, je suis mal retombé sur mon orteil. J'ai ressenti une douleur et je ne pouvais plus le bouger. J'ai commencé à avoir une crampe et j'ai eu peur de m'être cassé quelque chose. Je n'avais jamais eu cela avant. C'était des moments difficiles. Mais tout va bien maintenant

avec AFP
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 79966
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017, 1/2 FINALES   Ven 15 Sep 2017 - 21:47

Lucas Pouille : «Je n'ai pas joué le tennis que je voulais» face à Dusan Lajovic
Publié le vendredi 15 septembre 2017 à 18:24
https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Lucas-pouille-je-n-ai-pas-joue-le-tennis-que-je-voulais-face-a-dusan-lajovic/834666

Dominé en quatre manches par Dusan Lajovic, vendredi au stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d'Ascq en ouverture de la demi-finale de la Coupe Davis, Lucas Pouille a regretté son manque d'agressivité à certains moments de la rencontre.

Sur ce qu'il lui a manqué pour s'imposer (face à Dusan Lajovic, vainqueur en 4 sets) : «C'est sûr qu'il y a eu des hauts et des bas. Je n'ai pas très bien servi. A chaque fois que j'aurais pu passer devant, je n'ai pas réussi à gagner ces deux, trois points qui auraient pu me faire passer devant. Ça se joue vraiment à quelques points, dans le troisième set, il y a cette balle de set qu'il sauve en faisant un let gagnant. C'est un côté pas de chance, mais ça fait partie du jeu.

Après, dans le quatrième, je sauve des balles de match, puis je mène 2-0 dans le tie-break, et là c'est dommage de commettre une double faute. Au dernier moment, je vois qu'il se décale, donc je change de côté. Je n'aurais pas dû changer, mais c'est facile de le dire à froid. Je me suis battu jusqu'à la fin, j'ai essayé de tout donner pour renverser la situation, mais ça n'a pas suffi.»

Sur son plan de jeu : «Le but, c'était d'essayer de dominer les échanges. Dès le début, je l'ai trouvé très agressif. Le premier set file très vite, j'arrive à bien réagir, en étant plus agressif, je commence à dominer. Le troisième set, puis le quatrième, ça se joue à quelques points, il m'a manqué un peu d'opportunisme. Il aurait fallu être un peu plus agressif, à certains moments.»

Sur la performance de Dusan Lajovic, 80e mondial : « Je savais que c'était un bon joueur. Il a été sous-estimé, en dehors, pas chez nous (au sein de l'équipe). Tout le monde disait qu'on allait gagner facilement, je savais que c'était un bon joueur, que ça allait être un match très dur. Il a fait une très belle partie, bravo à lui.»

Sur son manque de confiance du moment : «Forcément, quand on a un peu moins de confiance, sur le circuit comme en Coupe Davis, les moments importants sont toujours plus durs à gagner, mais il n'y a pas mort d'homme. En Coupe Davis, il nous faut trois points pour gagner, on perd 1-0, le week-end n'est pas terminé. J'espère que Jo va gagner, et je vais me préparer pour jouer un éventuel cinquième match dimanche. Si je reste focalisé sur l'US Open (défaite en huitièmes de finale contre Schwartzman) et ce qui s'est passé cet été, comme vous le faites, je ne vais pas avancer.»

Sur sa gestion des émotions, à Villeneuve-d'Ascq, dans son département : «Je n'ai pas eu de problème de surtension ou autre. Je n'ai pas joué le tennis que je voulais, je n'ai pas eu le niveau suffisant pour gagner, mais je ne pense pas que ce soit lié aux émotions.»

Fabien Mulot, à Villeneuve-d'Ascq
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 79966
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017, 1/2 FINALES   Ven 15 Sep 2017 - 21:49

Coupe Davis : David Goffin donne difficilement l'avantage à la Belgique
Publié le vendredi 15 septembre 2017 à 18:25
https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Coupe-davis-david-goffin-donne-difficilement-l-avantage-a-la-belgique/834667

David Goffin a offert à la Belgique le premier point de la demi-finale de Coupe Davis contre l'Australie, en venant à bout de John Millman (6-7[4], 6-4, 6-3, 7-5), vendredi à Bruxelles.

Le n°1 belge David Goffin a soufflé le chaud et le froid, vendredi en ouverture de la demi-finale de Coupe Davis, face à l'Australie. Victime d'une fracture de la cheville en juin, et revenu à la compétition deux mois plus tard, il a en effet commis de nombreuses fautes dans le premier set de son duel face à John Millman (n°185), qu'il a logiquement perdu au jeu décisif. Mais Goffin, soutenu par un public survolté, a finalement réussi à inverser la tendance.

«J'ai dû m'arracher. Cela n'aurait pas été possible sans le public», a reconnu le 12e joueur mondial à l'issue d'un duel long de 3h36. La deuxième rencontre verra Steve Darcis (77e) défier le meilleur Australien, Nick Kyrgios (20e). 


Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 79966
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017, 1/2 FINALES   Ven 15 Sep 2017 - 21:52

Les occasions manquées de Lucas Pouille cette saison
Publié le vendredi 15 septembre 2017 à 18:41 | Mis à jour le 15/09/2017 à 18:55
https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Les-gros-rates-de-lucas-pouille-cette-saison/834673

La désillusion de Lucas Pouille face à Dusan Lajovic en demi-finale de Coupe Davis n'est pas la première du joueur cette saison. Retour sur quelques accidents de parcours.

Open d'Australie : défaite face à Alexander Bublik (207e)
Lucas Pouille est très attendu sur ce premier Grand Chelem de l'année. Fort d'une fin de saison 2016 en fanfare qui l'a notamment vu battre Rafael Nadal à l'US Open, Pouille est devenu l'attraction n°1 du tennis français. Las, le Français est diminué par une entorse à un orteil et n'est que l'ombre de lui-même face au Kazakh Alexander Bublik, alors 207e. Il s'incline en quatre sets (6-0, 3-6, 6-3, 6-4) dès le premier tour.

Roland-Garros : défaite face à Albert Ramos (20e)
Après une demi-finale à Monte-Carlo et un titre à Budapest, Lucas Pouille suscite de nouveau de belles attentes sur terre battue. Ses deux premiers tours ne sont pas très sereins, mais le plus dur arrive face à Albert Ramos. Alors qu'il mène deux sets à un, Pouille s'effondre, victime de crampes de stress et laisse le finaliste de Monte-Carlo s'imposer (6-2, 3-6, 5-7, 6-2, 6-1).

Wimbledon : défaite face à Jerzy Janowicz (141e)
Encore une fois, Lucas Pouille se présente sur un Grand Chelem en ayant gagné un tournoi sur le même surface quelques semaines auparavant. En l'occurrence, il avait remporté à Stuttgart son premier titre sur gazon. Mais à Wimbledon, il s'incline face à Jerzy Janowicz dès le deuxième tour (7-6[4], 7-6[5], 3-6, 6-1). Comme face à Lajovic, Pouille ne peut remporter les points importants des jeux décisifs et laisse passer un match à sa portée parce que Janowicz, s'il a été demi-finaliste à Londres en 2013, est bien retombé au classement depuis.

Washington : défaite face à Tommy Paul (225e)
Pour le début de sa tournée américaine, Lucas Pouille hérite d'un tirage a priori facile. L'Américain Tommy Paul (20 ans) ne présente pas un C.V. impressionnant. Sauf qu'il réalise un bel été avec 11 victoires pour trois défaites sur le circuit secondaire. A court de compétition face à un adversaire passé par les qualifications, Pouille se fait surprendre. Encore une fois, il ne parvient pas à réagir et s'incline en deux sets (7-6[6], 6-3).
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 79966
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017, 1/2 FINALES   Ven 15 Sep 2017 - 21:55

Coupe Davis : Jo-Wilfried Tsonga ramène les Bleus à hauteur de la Serbie
Publié le vendredi 15 septembre 2017 à 18:59 | Mis à jour le 15/09/2017 à 19:17
https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Coupe-davis-jo-wilfried-tsonga-ramene-les-bleus-a-hauteur-de-la-serbie/834681

Après la défaite de Lucas Pouille, Jo-Wilfried Tsonga a tenu son rang face à Laslo Djere (7-6[2], 6-3, 6-3, en 2h06), vendredi à Villeneuve-d'Ascq, permettant aux Bleus d'égaliser face à la Serbie (1-1) en demi-finale de la Coupe Davis.

Jo-Wilfried Tsonga n'avait pas le droit à l'erreur, vendredi après-midi, à son entrée sur le court en terre battue installé au cœur du stade Pierre-Mauroy, quelques minutes après le faux-pas de Lucas Pouille, dominé en quatre manches par Dusan Lajovic (27 ans), 80e mondial (6-1, 3-6, 7-6[7], 7-6[5], en 3h04). Quatorze mois après son dernier simple en Coupe Davis, à Trinec en République tchèque, le Manceau (32 ans, 18e) revenait dans le Nord sur les lieux de la plus grande désillusion de sa carrière, trois ans plus tôt contre la Suisse.

Opposé à l'espoir serbe Laslo Djere (22 ans, 95e), en pleine ascension en 2017 (il était 185e en début d'année) mais novice dans la compétition, et sur ce format de rencontre, Tsonga a fait respecter son statut de numéro un français, s'imposant en trois manches (7-6[2], 6-3, 6-3, en 2h06) et ramenant la France à égalité, avant le double, comme toujours décisif, de samedi.

Si Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert l'emportent, «JWT» aura l'occasion dimanche, face à Lajovic, de qualifier les Bleus pour la finale, fin novembre (24 au 26), face à la Belgique ou en Australie. 
 
Breaké dans la première manche, Tsonga a ensuite déroulé
Vendredi, Tsonga, un succès en trois tournois depuis la fin de Wimbledon, a rendu une copie propre, au service (67% de premières, 86% (50/58) de points gagnés derrière celles-ci, 8 aces) comme du fond (26 coups gagnants, dont 20 coups droits). Il n'a connu qu'une seule (petite) frayeur, lorsqu'il s'est retrouvé breaké dans le premier acte (4-2). Il était 17h17, et l'assistance se demandait jusqu'à quand le scénario catastrophe allait s'étirer. Il a été stoppé net par Tsonga, qui a débreaké dans la foulée (4-3), sur un revers long de ligne gagnant, dans le contrepied.

Plus puissant et percutant que Djere, au jeu sans fioritures et qui disputait-là son 52e match sur terre battue de la saison (un titre Challenger, demi-finale à Budapest), le Manceau a accéléré dans le tie-break, glané 7-2, avant de s'échapper 3-0 dans la deuxième manche en seulement 9 minutes. A 5-3, il a bien mené son jeu de service, débuté et terminé par un ace, pour basculer à deux sets zéro.

Le troisième acte a été plus accroché, Djere, avec son coup droit pour arme principale, résistant jusqu'à 3-3, avant de céder son engagement lors du septième jeu. Dans la foulée, Tsonga a écarté deux balles de 4-4, d'une première gagnante puis d'un coup droit gagnante le long de la ligne. Il a conclu au retour, à 5-3, sur un revers dans le filet de Djere.  

Fabien MULOT, à Villeneuve-d'Ascq

Very Happy superr1
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 79966
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017, 1/2 FINALES   Ven 15 Sep 2017 - 21:58

Yannick Noah : «Mon match à moi, il est pas terrible...»
Publié le vendredi 15 septembre 2017 à 20:33
https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Yannick-noah-mon-match-a-moi-il-est-pas-terrible/834713

Alors que la France et la Serbie sont à égalité (1-1), vendredi à l'issue des deux premiers simples de la demi-finale de Coupe Davis, Yannick Noah a avoué ses difficultés du jour sur le banc tricolore, avec Pouille puis Tsonga. « Ça fait quelques mois que je ressens du stress. J'en dirai plus dimanche », a-t-il lâché.

«On vous sent tendu après cette première journée...
Mon match à moi, il est pas terrible... J'ai une grande part dans la défaite de Lucas (Pouille). Je n'ai pas trouvé les clefs pour détendre ce match crispant. A un moment, on ne communiquait plus vraiment. J'avais l'impression qu'à la limite, je le gênais. Ce n'est pas un bon sentiment. J'ai beaucoup d'influence sur ce groupe, et quand je me goure, tout le monde se goure. A force de dire que le match allait être difficile, je me suis peut-être trop imprégné de ça. J'ai refilé mon stress à Lucas. Un match de Coupe Davis, ça se joue dans la tronche. Il n'avait pas besoin de ces montées d'adrénaline. Le trop plein d'énergie a fait qu'il a perdu de lucidité.

Pourquoi êtes-vous stressé ?
Ça fait quelques mois que je ressens du stress. J'en dirai plus dimanche.

Avec Tsonga, ça s'est mieux passé ?
J'ai continué avec Jo, jusqu'à ce qu'il me dise : ''C'est bon, Yan, ça va le faire, ne t'inquiètes pas, pas trop d'infos stp.'' Du coup je n'ai plus dit un mot. J'ai passé deux sets à gamberger. Si vous saviez ce qui m'est passé par la tête... J'ai beaucoup appris aujourd'hui. C'est ça que je voulais partager avec vous ce soir.

«Il est important, Jo»

Mais vous n'êtes pas un novice !
Ça ne veut rien dire. Le passé, c'est le passé. J'apprends tous les jours. La manière dont ça fonctionne avec un joueur n'est pas forcément la même qu'il y a quelques mois.

On a l'impression que vous parlez comme un soir de défaite. L'équipe de France en est à un partout, rien n'est perdu...
Merci à Jo. Cette semaine, il a vraiment à coeur de bien faire. Il nous a soutenus. Il a amené autre chose que son point. Il est important, Jo. C'est notre numéro un. C'est important un numéro un qui nous tire vers le haut. Il a très bien géré son match. Il n'a pas déjoué même quand il était mené. Il est resté tranquille.» 

F.Ra, à Villeneuve d'Ascq
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 79966
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017, 1/2 FINALES   Ven 15 Sep 2017 - 22:00

Jo-Wilfried Tsonga : «Beaucoup de tension»
Publié le vendredi 15 septembre 2017 à 20:35
https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Jo-wilfried-tsonga-beaucoup-de-tension/834714

Vainqueur du Serbe Laslo Djere pour ramener la France à 1-1 en demi-finale de Coupe Davis, Jo-Wilfried Tsonga a expliqué par une forte tension son début de match un peu délicat. Et s'est réjoui d'avoir ensuite déroulé.

 «Ce n'est jamais évident de rentrer sur le court, que ce soit à 0-1 ou même à 0-0. Il y a toujours de la tension. J'ai l'habitude même si, aujourd'hui, il y en avait beaucoup. Je suis content de la façon dont je l'ai géré.

On a tous des façons différentes d'être coachés. Certains ont besoin de beaucoup de soutien. D'autres, moins. Je pense faire partie de ceux qui ont besoin de sérénité pour jouer leur meilleur tennis. Je suis moi-même très nerveux. Donc, quand il y a trop d'informations, j'ai du mal à bien les regrouper. J'aime me fixer des objectifs simples sur le terrain et m'y tenir. Avec Yann, on a fait notre match. Il a eu le tact et l'expérience suffisantes pour se rendre compte que j'étais bien dans mon match. Comme il est très fort dans les relations humaines, qu'il est très empathique, il nous aide beaucoup dans la gestion des événements.
 
Quand Lucas est revenu au vestiaire, j'avais envie de venger mon pote. Mais j'avais aussi besoin de me concentrer sur mon match. Je réussis un super tie-break du premier set mais je me suis senti vraiment mieux au service une fois que je débreake à 2-4. Comme j'étais plus serein sur mes jeux de service, je me suis relâché sur les jeux de retour. C'est comme ça que j'ai pris le dessus.» 

V.C. à Villeneuve d'Ascq
Revenir en haut Aller en bas
tipou

avatar

Messages : 79966
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017, 1/2 FINALES   Ven 15 Sep 2017 - 22:05

Coupe Davis : Dans le stade Pierre-Mauroy, le public a battu le chaud et le froid
Publié le vendredi 15 septembre 2017 à 21:17
https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Coupe-davis-recit-de-la-premiere-journee-au-coeur-du-stade-pierre-mauroy/834716

Dans un stade Pierre-Mauroy au toit ouvert, 15 000 spectateurs ont assisté vendredi aux deux premiers simples de la demi-finale de Coupe Davis France-Serbie (1-1). Ils ont d'abord joué au yo-yo avec Lucas Pouille, avant d'assister bien plus calmement au succès de Jo-Wilfried Tsonga.

C'est comme si la météo s'était synchronisée avec l'évolution de la demi-finale de Coupe Davis France-Serbie, ce vendredi, à Villeneuve-d'Ascq. Lancé sous un ciel bleu et un soleil généreux, le simple de Lucas Pouille s'est achevé dans la grisaille, les nuages s'étant amoncelés au-dessus du toit du stade Pierre-Mauroy, ouvert pour l'occasion conformément au souhait de l'équipe de France, dès le milieu du troisième set. Le soleil est progressivement réapparu lors du match de Jo-Wilfried Tsonga, accompagnant le Manceau jusqu'au terme de cette première journée de compétition, peu avant 19 heures.

Ils étaient donc 15 000 spectateurs à prendre place dans les tribunes, en début d'après-midi, bien moins que lors de la finale contre la Suisse en 2014 (26 000 pendant trois jours) mais bien plus que la moyenne pour une demi-finale de Coupe Davis. Bon enfant, l'atmosphère n'a jamais vraiment atteint des sommets, l'acoustique d'une enceinte à ciel ouvert n'aidant pas, il est vrai, à faire grimper les décibels. On était assez loin, par exemple, du vacarme vécu dans le chaudron de Rouen (4500 places), en avril dernier lors du quart de finale contre la Grande-Bretagne.

«Vas-y Poupouille !» ; «T'es chez toi Lucas !» ; «Mange-le !» ; «Fais-lui mal !»

Comme de coutume, le kop tricolore, divisé en deux et stratégiquement positionné en bord de terrain, a joué son rôle de chauffeur de salle, à force de chants, d'encouragements et de clappings, fanfare à l'appui. Il a eu bien du mal à entraîner derrière lui le «grand public», qui a imité Lucas Pouille, l'enfant du pays, en jouant au yo-yo. L'entame timide du Nordiste n'a pas aidé, le premier frisson collectif arrivant à 2-0, 0-30 dans le deuxième set, lorsque Pouille, après un smash gagnant, a levé les bras et harangué la foule.

Effet immédiat : rumeur dans les gradins, baguettes en plastique entrechoquées frénétiquement, drapeaux tricolores fièrement brandis et messages plus ou moins inspirés hurlés à tue-tête : «Vas-y Poupouille !» ; «T'es chez toi Lucas !» ; «Mange-le !» ; «Fais-lui mal !». Quelques minutes plus tard, retour au calme, avec un Pouille en mode montagnes russes sur le terrain. Commentaires entendus dans les coursives, en cours de rencontre : «Pourtant, c'est pas Djokovic quand même en face» ; «Bizarre, il jouait bien, et d'un coup, il se met à arroser !»



15 000 spectateurs ont assisté à la première journée de la demi-finale de Coupe Davis France-Serbie. (R.Martin/L'Equipe)


Avec le toit ouvert, loin d'un chaudron de Coupe Davis
Emmitouflés, pour beaucoup, sous leurs manteaux, sauf le carré (mouvant) de chanceux baignés par les quelques rayons de soleil, les spectateurs ont particulièrement donné de la voix dans les deux tie-breaks, climax d'excitation et de tension. Dans le troisième acte, le let chanceux de Lajovic sur balle de set en faveur de Pouille en a laissé beaucoup incrédules, et un peu seuls aussi, pour ceux ayant célébré par anticipation le gain de cette manche.

Au quatrième, la raison a laissé place à la passion, et à une atmosphère chauvine typique de la Davis. Lajovic a eu le droit à des applaudissements après chaque service manqué, et à des sifflets nourris à chaque contestation, ainsi que lors de sa crampe subite au pied droit, à trois points de la fin de la partie (5-4). Forcément, lorsqu'on lui a demandé de distribuer quatre balles au public, une fois sa victoire acquise, cela n'a pas déclenché l'habituelle hystérie...



Les fans de Tsonga étaient là. (R.Martin/L'Equipe)


A 17h17, lorsque Laslo Djere a breaké Jo-Wilfried Tsonga dans le premier set du deuxième simple (4-2), le public a semblé s'interroger sur l'issue de cette journée bien mal embarquée : 0-2 plutôt que 2-0 ? Son silence en disait long. Le numéro un français a vite rassuré les présents, en recollant (4-4) puis en basculant devant, au tie-break (7-2). «Allez Jo, fais-nous plaisir !» Bandeau blanc sur le front, Tsonga a plutôt bien répondu à l'impétueuse commande, en distillant quelques accélérations bien senties et toujours appréciées. Plusieurs fois, il s'est chargé, geste à l'appui, de réveiller une assistance qui a vite cerné et constaté le déséquilibre de cette deuxième affiche.

La troisième, samedi (14 heures), devrait proposer un autre décor, et donc une atmosphère bien différente, puisque le double se jouera, si l'on en croit les dernières prévisions météos, avec le toit fermé. 

Fabien Mulot, à Villeneuve-d'Ascq
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: COUPE DAVIS 2017, 1/2 FINALES   

Revenir en haut Aller en bas
 
COUPE DAVIS 2017, 1/2 FINALES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 13 sur 17Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15, 16, 17  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS :: LA COUPE DAVIS, LA FED CUP, LA HOPMAN CUP, LES JEUX OLYMPIQUES :: LA COUPE DAVIS :: COUPE DAVIS 2017-
Sauter vers: