UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS

Le tennis c'est la volonté, l'amour de la compétition, le dépassement de soi, du talent, beaucoup de travail mais surtout de la passion
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 

 LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Sam 2 Sep 2017 - 10:35



Dernière édition par jeusetmatch le Jeu 21 Sep 2017 - 8:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

AuteurMessage
jeusetmatch



Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 4 Avr 2018 - 8:19

Ligue des champions : Le Bayern Munich refroidit Séville en quart de finale aller
Publié le mardi 3 avril 2018 à 22:35 | Mis à jour le 03/04/2018 à 22:58
https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Ligue-des-champions-le-bayern-munich-refroidit-seville-en-quart-de-finale-aller/889538

Malmené dans la première demi-heure, le Bayern, emmené par Franck Ribéry, est finalement allé dominer Séville à Sanchez-Pizjuan (2-1) en quart aller de Ligue des champions. Les Munichois entrevoient donc le dernier carré.



Franck Ribéry et les Munichois réalisent une excellente opération. (Reuters)

Le match : 1-2

Chacune des deux équipes a eu sa mi-temps. Séville a globalement dominé la première, mais n'est pas parvenu à revenir aux vestiaires avec un avantage au score. Le Bayern, dominateur durant le second acte, s'est montré plus efficace. Les Munichois ont pourtant été asphyxiés pendant près de 35 minutes. Mis en difficultés par le pressing adverse, bousculés physiquement (57% de duels gagnés par Séville en première période), ils ont vu des vagues andalouses déferler. L'ailier droit Pablo Sarabia a alors été l'acteur clef de cette séquence de domination sévillane. Seul dans la surface face à Ulreich, le gaucher a d'abord raté le cadre (20e) avant de pousser le gardien munichois à sortir un arrêt (32e) puis finalement d'ouvrir la marque de près (32e).

PUBLICITÉ
inRead invented by Teads
Le film du match
Dans la foulée, la sortie sur blessure d'Arturo Vidal (36e) aurait pu plomber le moral des joueurs de Jupp Heynckes. Mais l'entrée à sa place de James Rodriguez a au contraire a offert une stabilité à l'entrejeu bavarois. Quelques secondes après son arrivée sur la pelouse, le Bayern a égalisé sur un but contre son camp de Jesus Navas (37e). Les Munichois ont ensuite posé le pied sur le ballon. Franck Ribéry (48e) et Javi Martinez (66e) ont mis en danger Soria et c'est finalement Thiago Alcantara qui s'est chargé de donner un avantage décisif à son équipe. Car malgré plusieurs remplacements (Ramirez, Muriel), les joueurs de Vincenzo Montella ne se sont plus montrés dangereux. Il leur faudra réaliser un exploit à Munich dans une semaine pour espérer se qualifier.

Cristiano Ronaldo et le Real Madrid triomphent à Turin

Le joueur : Ribéry, remuant et décisif

James Rodriguez était pressenti pour débuter à son poste. Franck Ribéry a finalement été titularisé à Séville et a prouvé à son entraîneur qu'il avait eu raison de lui faire confiance. Comme ses partenaires, le Français a eu du mal à exister en début de partie. Mais c'est lui qui a provoqué l'égalisation, poussant Navas à tromper son propre gardien grâce à un centre fort (37e). Dès lors, il est monté en puissance, enchaînant les courses, alertant la défense andalouse d'une reprise (48e) avant de trouver Alcantara d'un délicieux centre (68e) pour le second but bavarois. Il a finalement été remplacé par son compère Robben à la 79e.

Activité de Ribéry contre Séville. (Opta/D.R)
12 Jupp Henyckes est le premier entraîneur de l'histoire à remporter 12 matches de suite (dont 7 cette saison) en Ligue des champions.
Y.S.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 4 Avr 2018 - 8:21

Wissam Ben Yedder (Séville): «Tout est possible» malgré la défaite contre le Bayern
Publié le mercredi 4 avril 2018 à 00:03
https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Wissam-ben-yedder-seville-tout-est-possible-malgre-la-defaite-contre-le-bayern/889578

S'il estime que les chances de son équipe se sont réduites après la défaite contre le Bayern (1-2) en Ligue des champions, l'attaquant de Séville Wissam Ben Yedder croit toujours en la qualification.


Wissam Ben Yedder en échec face à Mats Hummels. (Reuters)

Wissam Ben Yedder (attaquant de Séville, battu par le Bayern, au micro de beIN Sports France) : «Ça va être compliqué (au match retour) mais après, tout est possible. On va voir comment ça va se passer, on va jouer le coup à fond, essayer de faire un bon résultat chez eux. Ils l'ont fait chez nous donc pourquoi ne pas le faire chez eux et arracher la qualification ? (Sur les aspects positifs de cette défaite) On est capables de le faire, on a marqué, on est bien rentrés dans le match.

Après il nous manquait un peu ce côté expérience, sur les petits détails, au niveau de l'arbitre, de la manière de parler, d'être concentrés sur des petits détails. Après, ils marquent un but, ils reviennent dans la partie et ils ont un peu plus la confiance. En deuxième période, on a couru davantage derrière le ballon, tout a changé. On va essayer de gommer ces choses-là et essayer de faire mieux au retour. On sait que ça va être très compliqué parce que maintenant il faut mettre deux buts là-bas, mais on sait que tout est possible.»
 
Steven Nzonzi (milieu de Séville au micro de beIN Sports France): «On a fait une grosse première période, dommage qu'on ne mette pas ce deuxième but avec l'action de Sarabia. En deuxième période on est revenus un peu plus fatigués, c'était plus difficile. Les Munichois avaient la possession du ballon, ils ont commencé à pousser et on prend deux buts. On a fait un match solide mais on sait que ce sera dur là-bas et on va tout donner. Dans le football, on ne sait jamais ce qui peut se passer. On a une bonne équipe, on sait que ce sera difficile mais on verra bien ce qui se passera.»


Avec AFP
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 4 Avr 2018 - 8:26

Thiago Alcántara Goal | Sevilla 1-2 Bayern Munich | UEFA Champions League 2018 HD720p
https://www.youtube.com/channel/UCCJR0Aceu5_OU19Jec8iaMQ



Sevilla vs Bayern Munich 1-2 2018 Resumen Goles Highlights Goals UCL 2018
https://www.youtube.com/channel/UCgRYPLRlim_lBmW926_ZrLg

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 4 Avr 2018 - 8:34


Tops/Flops Juventus-Real : Ronaldo est inarrêtable, Dybala en plein cauchemar



Par Jérémy Vasseur

Mis à jour le 03/04/2018 à 23h39 – Publié le 03/04/2018 à 23h37

Emmené par un Ronaldo stratosphérique, le Real Madrid a frappé fort en humiliant la Juventus Turin (0-3). Retrouvez les Tops et les Flops de ce choc à sens unique.


TOPS

Le génie de Ronaldo
Cristiano Ronaldo banalise l’excellence. Premier joueur à marquer lors de dix rencontres consécutives en Ligue des champions, le Portugais s’est offert un nouveau doublé, dont un but exceptionnel en seconde période. Même les supporters turinois, pas rancuniers, ont salué sa sublime bicyclette qui a laissé Buffon sans réaction. Déjà bourreau du PSG au tour précédent, CR7 a fait craquer la Vieille Dame, d’autant que c’est lui qui offre la passe décisive à Marcelo sur le troisième but.
Le sans-faute d’Isco
Dans l’ombre de Ronaldo, Isco a lui aussi sorti une énorme prestation. L’international espagnol, passeur décisif d’entrée sur l’ouverture du score, a parfaitement orienté le jeu de son équipe, tout en faisant de nombreuses différences individuelles. Statistique éloquente : il a affiché un taux de passes réussies de… 100%. Pas étonnant qu’il ait de nouveau relégué Bale sur le banc au coup d’envoi.
La solidité de Varane
Inarrêtable devant, le Real a de nouveau pu s’appuyer sur une base défensive très solide. Et cette fois, c’est Raphaël Varane qui a impressionné. Toujours bien placé, le joueur formé à Lens a su sortir le bleu de chauffe. Auteur d’un sauvetage devant Barzagli en première période, le compère de Sergio Ramos n’a rien laissé passer. Irréprochable.
L’énorme parade de Navas
C’est l’une des autres images fortes de ce choc. A 0-1, Keylor Navas a empêché la Juve d’égaliser en réalisant une parade exceptionnelle face à Higuain. Remis en question durant la première partie de saison, le portier des Merengue a visiblement retrouvé son niveau des deux dernières saisons.

FLOPS

La Vieille Dame a craqué
Outsider de cette double confrontation, la Juventus Turin ne franchira pas, sauf miracle, l’obstacle madrilène. Les Bianconeri, rapidement menés, ont su réagir mais ont payé cher leur manque de précision à l’approche des buts de Navas. Une impuissance offensive combinée à une vraie fébrilité défensive. La vieillissante charnière Barzagli-Chiellini a souffert le martyre sur chaque accélération adverse. Une Vieille Dame dépassée et finalement humiliée.
Dybala n’a rien montré
Symbole du calvaire de la Juve, Paulo Dybala a vécu un cauchemar ce mardi soir. L’Argentin, aligné en soutien de Higuain, a eu beau se démener, il n’a jamais été en mesure de prendre le meilleur sur les défenseurs adverses. Pas au niveau et expulsé en seconde période, en écopant d’un deuxième carton jaune plutôt sévère. Une vraie désillusion pour l’ancien joueur de Palerme, auteur d’une saison en dents de scie et bien parti pour manquer la Coupe du monde à venir.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 4 Avr 2018 - 8:42

VIDÉO -

Juventus-Real Madrid : Ronaldo ovationné pour son but extraordinaire

http://www.rtl.fr/sport/football/video-ligue-des-champions-juventus-real-madrid-ronaldo-but-extraordinaire-7792886478

Cristiano Ronaldo a écœuré la Juventus Turin en marquant deux nouveaux buts, dont une merveilleuse bicyclette, pour porter son total à 14 réalisations cette saison en Ligue des champions.

Cristiano Ronaldo célèbre son second but face à la Juventus de Turin Crédit : Marco BERTORELLO / AFP  
  Claire Gaveau
publié le 04/04/2018 à 08:14
Même Zinédine Zidane se semblait pas le croire. Les mains sur la tête, l'entraîneur du Real Madrid s'est tout simplement incliné face à la nouvelle prouesse de Cristiano Ronaldo lors du quart de finale aller entre la Juventus et le Real Madrid. C'est bien le géant madrilène, large vainqueur à Turin, qui a pris une option notable sur la qualification

Et le tacticien français a pu compter sur la star portugaise pour éviter le piège à l'Allianz Arena, véritable forteresse turinoise. Buteur dès la 3e minute de la rencontre, il a ensuite doublé la mise après l'heure de jeu. Et de quelle manière ! Le N.7 merengue s'est élevé au beau milieu de la surface de réparation avant de claquer une bicyclette limpide. Le geste parfait, rêvé par de nombreux joueurs.
Gianluigi Buffon est resté immobile, Andrea Barzagli a levé les épaules impuissant... Mais le véritable hommage a été rendu par les 40.000 tifosi de la Juve. Tout le stade s'est levé pour applaudir et ovationner Cristiano Ronaldo. Un geste fort que n'a pas manqué de saluer la star portugaise.


Real : Ronaldo dépasse van Nistelrooy !
C’est fait, le record de Ruud van Nistelrooy est tombé ! A l’occasion du quart de finale aller remporté par le Real Madrid sur la pelouse de la Juventus Turin (3-0), mardi, l'attaquant Cristiano Ronaldo (33 ans, 9 matchs et 14 buts en LdC cette saison) est devenu le premier joueur de l’histoire à inscrire au moins une réalisation lors de 10 rencontres consécutives en Ligue des Champions. C’est mieux que l’ex-buteur néerlandais, qui s’était arrêté à 9 matchs lorsqu’il évoluait avec Manchester United. Une série qui pourrait se poursuivre encore longtemps...
News lue par 2.585 visiteurs - Publiée le 04/04/2018 à 08h15, par Youcef Touaitia


Dernière édition par jeusetmatch le Mar 10 Avr 2018 - 14:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 4 Avr 2018 - 8:44




Dernière édition par jeusetmatch le Mar 10 Avr 2018 - 14:20, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 4 Avr 2018 - 8:45

Mercredi 4 avril 2018


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Jeu 5 Avr 2018 - 0:10

RESULTAT BARCELONE - ROMA 2018 - Le Barça a pris le dessus sur l'AS Rome, en quart de finale aller de Ligue des champions, ce mercredi soir, en s'imposant 4-1, grâce à des buts de Piqué, de Suarez et de deux csc de De Rossi et de Manolas. Le résumé du match.
http://www.linternaute.com/sport/foot/1444266-barca-roma-barcelone-2018-streaming-chaine-tv-score-resultat-resume-suivez-le-match-en-direct-live/



Score Barça 4-1 Roma


Barça - Roma en direct / live

23:10 - Le Barça a fait le plus dur

Après sa qualification face à Chelsea au tour précédent, le Barça recevait l'AS Roma ce mercredi en quart de finale aller de la Ligue des champions, avec l'objectif de faire la différence en vue du match retour prévu mardi prochain au Stadio Olimpico. Le mieux que l'on puisse dire, c'est que l'objectif est atteint. Le club catalan s'est largement imposé (4-1), même sans se montrer brillant dans le jeu. Gênés par le pressing et le bloc italien, les Catalans prennent l'avantage seulement grâce à un but contre-son-camp du capitaine Daniele De Rossi (38e, 1-0), alors que les Italiens auraient pu (dû ?) bénéficier d'un penalty en début de match pour une faute sur Dzeko. En deuxième période, c'est Manolas qui pousse le ballon au fond de ses propres filets sous la pression d'Umtiti (55e, 2-0). Dans la foulée, sur un contre, Gerard Piqué profite d'un ballon relâché par Alisson pour inscrire le 3e but barcelonais (59e, 3-0). Mais le Barça se relâche petit à petit et après deux miracles devant Defrel et Perotti, ter Stegen doit enfin s'incliner devant Dzeko (80e, 3-1), qui redonne espoir à la Roma. Un espoir rapidement plombé par une erreur de Gonalons, entré en jeu, qui offre sur un plateau le 4e but à Luis Suarez après un mauvais contrôle (87e, 4-1). Avec trois buts d'avance, le Barça possède un avantage important avant le déplacement dans la Ville Eternelle, mardi prochain, et a déjà un pied et demi en demi-finales de la Ligue des champions.

23:00 - Gonalons: "Je suis fautif"

Maxime Gonalons est rentré pour jouer la dernière demi-heure, ce soir sur la pelouse du Camp Nou. Malheureusement pour le Français et pour l'AS Roma, il a offert le quatrième but à Luis Suarez en fin de match. Un quatrième but qui enterre peut-être les espoirs de qualification du club romain: "Ce soir les situations qu'ils ont eu et qu'ils ont mis au fond, ce sont des fautes de notre part. On a su leur poser des problèmes, notamment tactiquement mais on a fait trop d'erreurs et on l'a payé cash ce soir. Il faut avoir de l'espoir pour ce match retour, autrement ça ne sert à rien de le jouer. On sait que face à ces grandes équipes européennes, chaque détail compte. Sur le quatrième but, je suis fautif, a-t-il avoué au micro de Canal+. Le ballon arrive vite, je ne le vois pas, je dois la dégager tout de suite mais je n'y arrive pas. Je dois continuer à travailler pour apporter plus à cette équipe."

22:50 - La Roma va devoir enflammer le match retour

C'est un résultat assez rageant pour la Roma, qui subit une lourde défaite compromettante pour la suite de son aventure européenne (4-1), alors que le contenu de son match n'est pas si mauvais que cela. Les Romains ont "offert" trois buts, avec deux csc et une énorme erreur de Maxime Gonalons sur le dernier but marqué par Luis Suarez, alors qu'ils avaient réussi à logiquement réduire l'écart par Dzeko à dix minutes de la fin du match. Mardi prochain au Stadio Olimpico, les Romains devront marquer au moins trois buts pour se qualifier pour les demi-finales. Un défi gigantesque, puisque le Barça n'a perdu que deux matches cette saison, et à chaque fois par un but d'écart.

22:40 - Le Barça devra gérer au retour

Avec ce large avantage pris au match aller (4-1), le FC Barcelone a pris une grosse option pour la qualification pour les demi-finales de la Ligue des champions. Mardi prochain, à Rome, les Barcelonais ne seront éliminés que s'ils viennent à perdre 3-0 ou plus. Tout autre résultat qualifierait le club catalan pour les demi-finales.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Jeu 5 Avr 2018 - 0:24

LIVERPOOL 3-0 MANCHESTER CITY 


Liverpool écrase Manchester City en une mi-temps en quarts de finale aller de la Ligue des champions
Publié le mercredi 4 avril 2018 à 22:39 | Mis à jour le 04/04/2018 à 23:24
https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Liverpool-ecrase-manchester-city-en-une-mi-temps-en-quarts-de-finale-aller-de-la-ligue-des-champions/889828

Incroyable mais vrai : Liverpool a écrasé Manchester City en quarts de finale aller de la Ligue des champions ce mercredi (3-0), en une mi-temps. Les Reds, efficaces, ont ensuite su contenir la pression des hommes de Guardiola, au bord de l'élimination.




Salah et Liverpool ont coulé City. (Reuters)

Le match : 3-0

C'est un poncif : un club légendaire ne meurt jamais. Fort de cinq succès en Ligue des champions, Liverpool fait assurément partie de cette caste et l'a prouvé dans un stade d'Anfield extatique, pour le retour du club en quarts de finale de la C1, neuf ans après. Alors que le choc contre la machine infernale Manchester City faisait saliver, les Reds ont assommé les Citizens en une mi-temps (3-0). Le feu d'artifice n'est allé que dans un sens, pas celui que l'on pouvait attendre avant la rencontre. Il faudra désormais un exploit de City, mardi prochain à l'Etihad Stadium.


Le film du matchDans la fureur d'Anfield, City a été bousculé dès l'avant-match, quand son bus a été la cible de projectiles. Sur la pelouse, l'équipe de Guardiola a vite semblé trop déséquilibrée pour inquiéter Liverpool, avec l'absence surprise de Sterling, laissé sur le banc au coup d'envoi. Le jeu citizen a penché à gauche, avec le pauvre Walker obligé de multiplier les courses pour boucher tout le couloir droit. Liverpool, rarement déséquilibré en première période, a parfaitement géré, avant de chercher (et trouver) le K.-O. Plus présente dans les duels, plus rapide dans les transitions, l'équipe de Klopp a cadré quatre fois avant la pause... pour trois buts !
 
Le premier but fut un modèle de contre-attaque, à la sauce Liverpool, avec un duo Salah-Firmino en démonstration, et bien plus agressif dans la surface (12e, voir par ailleurs). Le deuxième arriva de la petite surprise de la composition de Klopp, James Milner, auteur de sa septième passe décisive de la saison en C1 (leader du classement), en décalant un Oxlade-Chamberlain en mode artilleur à 20 mètres (20e). Le troisième illustra la différence d'intensité entre les deux équipes, avec un Salah combatif puis génial côté droit, pour délivrer un centre parfait pour Mané (31e).

La sortie de l'Egyptien sur blessure (53e) a freiné un peu l'appétit de Liverpool et fait baisser le niveau sonore d'Anfield, et l'entrée de Sterling (57e) a coïncidé avec un visage plus menaçant de City. Sané s'est libéré côté gauche, mais Liverpool, soulevé par les chants du stade, a fait bloc. La tête dépitée de Guardiola résumait beaucoup de choses, les visages déformés par l'effort des Reds également.
0 Manchester City n'a pas cadré un tir du match. Une première pour les Citizens depuis le 26 octobre 2016 (contre Manchester United en League Cup).

Le joueur : Salah, maître du feu

‏On aurait pu citer quasiment tous les joueurs de Liverpool, tant la débauche d'énergie des Reds a été énorme, et tant les différentes individualités se sont coordonnées pour mettre le feu dans la défense citizen en première période. Mais comme souvent cette saison, Mohamed Salah a apporté un supplément dont lui seul a le secret. L'Egyptien, intenable en Premier League, a lancé Liverpool d'un but pas forcément magique, mais sur une action très symbolique des Reds, en étant au cœur de la contre-attaque, après une perte de balle de Sané. C'est lui qui a trouvé Firmino au cœur de la surface, c'est encore lui qui a su faire le bon déplacement pour reprendre le décalage de son partenaire affamé et c'est toujours lui qui a conclu avec une sérénité provocante du pied gauche (12e).
 
«Si j'avais dû défendre face à lui ce soir, j'aurais simulé une blessure pour sortir», a déclaré l'ancien latéral gauche John Arne Riise. Aymeric Laporte, aligné à gauche de la défense, aurait peut-être pu l'écouter tant il a peiné. Salah, trouvé trop facilement dans son couloir, a été décisif sur le troisième but (31e). Après avoir armé un tir, contré, l'Egyptien a délivré une caresse du pied gauche pour trouver la tête de Mané. Il aurait pu donner une deuxième passe décisive sur coup-franc, mais la tête de Van Dijk a frôlé le cadre (45e+3). Il a quitté le terrain sur blessure en début de seconde période.
38 Mohamed Salah a marqué 38 buts en 43 matches cette saison avec Liverpool. Il a aussi donné 13 passes décisives.

Le fait : la galère de Jesus

L'impuissance de Manchester City, en première période surtout, a été symbolisée par la prestation de Gabriel Jesus. Très esseulé en pointe, l'attaquant brésilien a erré dans le rond central sans trop savoir que faire (ci-dessous sa zone d'activité en première période). A sa décharge, le dragster Leroy Sané a souvent fait les mauvais choix côté gauche, avec des grosses différences réussies, mais des soucis dans le dernier choix. L'intelligence de placement d'Agüero, son sens du harcèlement aussi, ont manqué. Jesus, au summum de la frustration, a été averti à la 76e minute.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Jeu 5 Avr 2018 - 0:25

-

Citizens et Romains dans le rouge

(FIFA.com) 04 avr. 2018
http://fr.fifa.com/news/y=2018/m=4/news=citizens-et-romains-voient-dans-le-rouge.html



©️ AFP


  • ​Liverpool a assommé Manchester City en une mi-temps
  • Le FC Barcelone a donné une leçon de réalisme à l'AS Rome
  • Rendez-vous ce mardi 10 avril pour les missions impossibles

Liverpool et le FC Barcelone ont contraint Manchester City et l'AS Rome a une mission presque impossible lors de leur quart de finale retour dans une semaine. Les Reds ont bousculé la machine de Pep Guardiola en moins de 30 minutes, ce mercredi 4 avril. De son côté, le Barça a donné une leçon de réalisme à ceux d'Eusebio Di Francesco.
Liverpool 3:0 Manchester City
Le refrain raisonne depuis plusieurs mois cette saison : Liverpool est capable de battre n'importe qui sur un match. Les Reds l'ont prouvé en renversant l'épouvantail anglais Manchester City en une mi-temps. Mohamed Salah a encore montré l'exemple en force et à l'instinct (12', 1:0). Alex Oxlade-Chamberlain a augmenté la touche esthétique d'un cran 11 minutes plus tard d'un bijou dans la lucarne gauche (21', 2:0), avant de voir Sadio Mané ajuster sa tête sur un centre de l’Égyptien peu après la demi-heure (31', 3:0).
Anfield a porté ses protégés pendant le premier acte, avant d'inhiber ses visiteurs dans le second. Au pied du mur, les Citizens se sont contentés de l'approcher. Plus libérés dans le deuxième acte, les hommes de Guardiola n'ont pas concrétisé leurs intentions. Il faudra plus que cela pour réaliser l'impossible dans une semaine.

FC Barcelone 4:1 AS Rome
L'AS Rome est venue au FC Barcelone, elle a vu et elle a été frustrée. Redoutables d'opportunisme, les Espagnols font un grand pas vers les demi-finales en décrochant un succès 4:1. Et dire que Lionel Messi n'a même pas marqué. Les locaux ont surtout profité d'erreurs individuelles italiennes et de la nouvelle jeunesse d'Andrès Iniesta qui disputait son 21ème quart de finale de la C1.
Daniele De Rossi a ouvert la marque d'une déviation mal assurée (38', 1:0), Konstantinos Manolas (55') l'a doublée après avoir été pressé par Samuel Umtiti (55', 2:0). Gerard Piqué se chargeait d’assommer les Romains en poussant dans les filets un ballon repoussé par Allison juste avant l'heure (59', 3:0).
Edin Dzeko traduisait finalement la domination des siens (80', 3:1) mais le tableau d'affichage allait encore évoluer dans le même sens avec un but 100 % Suarez, Denis servant Luis à quelques minutes du termes. L'Uruguayen a retrouvé le chemin des filets en C1 un an et la fameuse remontada. L'AS Rome devra passer par là pour renverser la situation mardi 10 avril.

La stat
7 – Comme le nombre de passes décisives de James Milner cette saison en C1. Personne ne fait mieux.

Le vainqueur de la Ligue des champions de l'UEFA représentera l'Europe à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2018



Dernière édition par jeusetmatch le Jeu 5 Avr 2018 - 0:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Jeu 5 Avr 2018 - 0:29

QUARTS DE FINALE -MATCHS RETOUR


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mar 10 Avr 2018 - 14:05


Jürgen Klopp (à gauche) et Alex Oxlade-Chamberlain savourent le succès de Liverpool à l'aller
©️AFP/Getty Images


En France

CANAL+ et BeIN Sports sont les diffuseurs de la Champions League.

Manchester City dos au mur

Mardi 10 Avril 2018
http://fr.uefa.com/uefachampionsleague/season=2018/matches/round=2000883/match=2021704/prematch/background/index.html#/



Battu trois buts à zéro à Anfield, Manchester City est contraint à l'exploit au moment d'accueiller Liverpool en quarts de finale retour.
Trois buts lors des 31 premières minutes de jeu signés Mohamed Salah, Alex Oxlade-Chamberlain et Sadio Mané ont offert aux Reds une magnifique victoire 3-0 à Anfield le 4 avril.
• Il s'agit du premier quart de finale en neuf ans pour les Reds et le deuxième pour City en trois ans et de toute l'Histoire du club.
• C'est la 17e fois que des clubs anglais se retrouvent en compétition UEFA. City n'a connu cette situation qu'à une occasion par le passé, contre dix pour Liverpool.

     


Les temps forts du match aller à Anfield
Antécédents
• Si les deux équipes ne se retrouvent que pour la première fois en compétition européenne, elles se sont croisées à 178 reprises sur la scène domestique.
• Cette saison en Premier League, City a gagné 5-0 à Manchester le 9 septembre. Liverpool a pris sa revanche à Anfield le 14 janvier en infligeant à City sa première (et jusqu'alors seule) défaite en Premier League en gagnant 4-3.
Autour du match

     


Temps forts : Bâle 0-4 Manchester City
Manchester City
• Il s'agit seulement du deuxième quart de finale de l'histoire de Manchester City :
2015/16 Paris Saint-Germain V 3-2 (2-2 ext., 1-0 dom.)
• Sa seule rencontre européenne contre une équipe anglaise remonte à la Coupe des vainqueurs de coupe européenne 1970/71 et une double défaite 1-0 (à domicile et à l'extérieur) contre Chelsea en demi-finale.
• En 8es, City a gagné 4-0 sur la pelouse du FC Basel 1893 à l'aller, avant de perdre 2-1 à domicile au retour, le premier revers du club à la maison en 13 matches d'UEFA Champions League (10 v., 3 n.).
• Cette saison City a battu les FC Shakhtar Donetsk (2-0), SSC Napoli (2-1) et Feyenoord (1-0) à Manchester.
• Les Citizens ne se sont plus qualifiés après avoir perdu le match aller depuis un succès face au Górnik Zabrze en quarts de finale de Coupe des vainqueurs de coupe européenne 1970/71 (0-2 ext., 2-0 dom., 3-1 match d'appui).
• Danilo, İlkay Gündoğan, Kevin De Bruyne, Nicolás Otamendi et Fernandinho seront suspendus en cas d'avertissement.
• Bilan de City aux tirs au but en compétitions UEFA : 2 victoires, 0 défaite
4-2 contre le FC Midtjylland, 2e tour de qualification de Coupe UEFA 2008/09
4-3 contre le Aalborg BK, 8e de finale de Coupe UEFA 2008/09

     


Temps forts : Liverpool 0-0 Porto (5-0 tot.)
Liverpool
• Bilan en quarts de finale :
2008/09 Chelsea FC D 5-7 (1-3 dom., 4-4 ext.)
2007/08 Arsenal FC V 5-3 (1-1 ext., 4-2 dom.)
2006/07 PSV Eindhoven V 4-0 (3-0 ext., 1-0 dom.)
2004/05 Juventus V 2-1 (2-1 dom., 0-0 ext.)
2001/02 Bayer 04 Leverkusen D 3-4 (1-0 dom., 2-4 ext.)
1984/85 FK Austria Wien V 5-2 (1-1 ext., 4-1 dom.)
1983/84 SL Benfica V 5-1 (1-0 dom., 4-1 ext.)
1982/83 Widzew Łódź D 3-4 (0-2 ext., 3-2 dom.)
1981/82 PFC CSKA Sofia D 1-2 (1-0 dom., 0-2 ext.)
1980/81 PFC CSKA Sofia V 6-1 (5-1 dom., 1-0 ext.)
1977/78 SL Benfica V 6-2 (2-1 ext., 4-1 dom.)
1976/77 AS Saint-Étienne V 3-2 (0-1 ext., 3-1 dom.)
1964/65 1. FC Köln 2-2, Liverpool vainqueur au tirage au sort (0-0 ext., 0-0 dom., 2-2 n.)
• Ses cinq autres matches contre des équipes anglaises en UEFA Champions League :
2004/05 demi-finale : Chelsea FC V1-0 (0-0 ext., 1-0 dom.)
2006/07 demi-finale : Chelsea FC V 4-1 t.a.b. (0-1 ext., 1-0 dom., a.p.)
2007/08 quarts de finale : Arsenal FC V 5-3 (1-1 ext., 4-2 dom.)
2007/08 demi-finale : Chelsea FC D 3-4 (1-1 dom., 2-3 ext., a.p.)
2008/09 quarts de finale : Chelsea FC D 5-7 (1-3 dom., 4-4 ext.)
• Liverpool a aussi fait deux 0-0 contre Chelsea en phase de groupes 2005/06.
• Les Reds ont triomphé à 28 reprises après avoir gagné le match aller à domicile en compétitions UEFA, le plus récemment contre le Manchester United FC en 8es de finale d'UEFA Europa League 2015/16 (2-0 dom., 1-1 ext.).
• Averti à l'aller, Jordan Henderson est suspendu pour cette rencontre. Alberto Moreno est à un carton jaune d'une suspension.
• Bilan de Liverpool aux tirs au but en compétitions UEFA : 3 victoires, 1 défaite
4-5 contre le Beşiktaş JK, 16es de finale d'UEFA Europa League 2014/15
4-1 contre le Chelsea FC, demi-finale d'UEFA Champions League 2006/07
3-2 contre l'AC Milan, finale d'UEFA Champions League 2004/05
4-2 contre l'AS Roma, finale de Coupe des champions 1983/84


Dernière édition par jeusetmatch le Mar 10 Avr 2018 - 14:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mar 10 Avr 2018 - 14:10

Valverde et la Barça pas encore en demies

Lundi 9 Avril 2018  par Ben Gladwell, à Rome
http://fr.uefa.com/uefachampionsleague/season=2018/matches/round=2000883/match=2021704/stories/index.html#/iv/match/2021705/stories/2549968

Ernesto Valverde vise à sceller la qualification de Barcelone pour les demi-finales aux dépens de la Roma d'Eusebio Di Francesco, qui prend les Blaugranas pour modèle.


Pour le patron de la Roma Eusebio Di Francesco, le Barça n'est pas devenu ce qu'il est du jour au lendemain ©️AFP/Getty Images


En France

CANAL+ et BeIN Sports sont les diffuseurs de la Champions League.

ITW exclu : Max Gonalons

Compos possibles

Match aller : Barcelone 4-1 Roma
Roma : Alisson Becker ; Bruno Peres, Manolas, Fazio, Kolarov ; Pellegrini, De Rossi, Nainggolan ; Florenzi, Džeko, El Shaarawy
Absent
: Karsdorp (genou)
Incertains :
Ünder (genou), Perotti (mollet)
Suspendus au prochain avertissement
: Manolas, Perotti
Barcelone : Ter Stegen; Roberto, Piqué, Umtiti, Alba; Paulinho, Busquets, Rakitić, Iniesta; Suárez, Messi
Absents
: Digne (ischios)
Suspendu au prochain avertissement: Sergi Roberto

Résultats du week-end

   
Barcelone a porté son avance à 11 points en tête de la Liga©️AFP/Getty Images
Roma 0-2 Fiorentina
Barcelone 3-1 Leganés

Forme récente*

Barcelone : DDNVVV
Roma : VVNVVV
*Toutes compétitions confondues, le plus récent en premier

Eusebio Di Francesco, Roma, entraîneur

Je veux voir la même détermination et agressivité qu'à l'entraînement chaque week-end en championnat. Nous en avons manqué face à la Fiorentina et à Barcelone ; cela ne s'achète pas sur le marché des transferts, cela se développe.
Nous nous procurons beaucoup d'occasions et le fait de ne pas les convertir est un problème. C'est un problème que nous avons depuis le début de l'année et nous devons essayer d'améliorer cela.
Vous savez, le Barça n'est pas devenu ce qu'il est du jour au lendemain. Cette équipe a été construite au fil des ans, pas seulement en cinq ou six mois ou en quelques jours. Je pense que c'est la principale force de Barcelone.
Paulinho, comment il a conquis Messi

Ernesto Valverde, Barcelone, entraîneur

Ils vont mettre encore plus d'intensité demain car quand on court après le score, on cherche à marquer le premier but et j'imagine que ce sera leur objectif, donc nous devrons être vigilants.
Je pense toujours que nous pouvons perdre, de la même manière que je pense toujours que nous pouvons gagner... Nous savons que nous avons beaucoup de choses en notre faveur pour faire trembler les filets. Mais ils ont de bons joueurs et nous devons être prêts pour cela.
Notre objectif est toujours de trouver un équilibre entre la défense et l'attaque. Nous savons que Leo (Messi) pourra toujours être décisif lors de la rencontre... Nous avons des raisons de nous méfier d'eux également, de Džeko par exemple.
Je n'ai pas le vertige. Je ne pense à rien d'autre qu'au match de demain. La grande erreur que nous pourrions faire serait de nous croire déjà en demi-finales.

Marc-Andre ter Stegen, Barcelone, gardien de but

Chaque entraîneur a sa façon d'organiser une équipe, mais ces quatre dernières années nous avons progressé. Nous avons une très bonne équipe... Nous sommes en bonne forme en ce moment.
Encaisser peu de buts est évidemment un gros avantage. Nous travaillons bien en défense et nous voulons continuer ainsi jusqu'à la fin de la saison, c'est l'objectif. Nous savons que si nous n'encaissons pas de but, nous avons beaucoup de qualités pour marquer.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mar 10 Avr 2018 - 14:21

jeusetmatch a écrit:
QUARTS DE FINALE -MATCHS RETOUR



En France

CANAL+ et BeIN Sports sont les diffuseurs de la Champions League.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mar 10 Avr 2018 - 14:38

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mar 10 Avr 2018 - 19:07

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 11 Avr 2018 - 8:09

Ligue des Champions : la Roma réalise l’exploit et élimine le Barça !

Publié le : 10/04/2018 - 22 h 34 - Dernière modification : 10/04/2018 - 22 h 37
http://www.footmercato.net/ligue-des-champions/ligue-des-champions-la-roma-realise-l-exploit-et-elimine-le-barca_224365

  • Max Franco Sanchez

Quel scénario ! La Roma a complètement renversé la situation et s'est imposée 3-0 face au Barça, se qualifiant ainsi pour les demi-finales de la Ligue des Champions.





Messi a été très discret ce soir ©️Maxppp

La Roma voulait y croire. Défaits sur le lourd score de 4-1 sur la pelouse du Camp Nou, les troupes de Di Francesco voulaient créer un exploit quasiment inédit à ce niveau. Et pour y parvenir, l’entraîneur italien ne lésinait pas sur les moyens et alignait une équipe qui avait fière allure, avec un Dzeko bien épaulé par Schick aux avants-postes. Mais Ernesto Valverde se méfiait. La preuve, lui aussi a sorti la grosse équipe malgré cet avantage conséquent. On notait le retour de Sergio Busquets dans le onze titulaire après sa blessure, alors que Nelson Semedo occupait la place de latéral droit, Sergi Roberto étant replacé au milieu. Et au final, les Romains ont réussi cette remontada !
La rencontre démarrait sur un rythme assez fort, les deux équipes ayant des intentions visiblement offensives. Sergi Roberto sonnait le premier avertissement de la partie, avec cette frappe facilement captée par Alisson (4e). Mais c’est bien Dzeko, servi par De Rossi, qui allait frapper en premier, crucifiant ter Stegen après avoir pris le dessus sur Umtiti (1-0, 6e). De quoi gonfler les locaux à bloc ! Le Barça n’était clairement pas serein, et ça se sentait avec ces passes ratées ou ces erreurs techniques peu habituelles. De la tête, Schick voyait le ballon passer juste au-dessus de la barre de ter Stegen (13e). Piqué devait sauver les meubles avec un superbe tacle dans la surface sur Kolarov (26e). Schick était tout proche de doubler la mise avec cette tête qui frôlait le poteau droit des cages catalanes (29e). Dzeko toujours, s’élevait de la tête et obligeait le portier barcelonais à sortir une claquette décisive (37e).

Le Barça prend la porte

C’est donc sur un avantage mérité, et peut-être même pas assez conséquent au vu du nombre d’occasions, que les Romains rentraient aux vestiaires, accompagnés de Catalans impuissants. Le Barça réalisait probablement la pire prestation de sa saison, notamment à cause d’un milieu de terrain totalement apathique, à la récupération puis à la création. Et ça allait encore se compliquer pour les Catalans, puisque Piqué fauchait Dzeko dans la surface. De Rossi transformait le penalty à merveille, plaçant le cuir hors de portée de ter Stegen (2-0, 58e).
Le Barça était au bord du précipice. Ter Stegen devait encore enfiler sa cape de héros sur cette reprise de Nainggolan (67e). De Rossi, de la tête, était lui aussi tout proche de trouver le cadre (69e). La formation d’Ernesto Valverde était plus qu’en difficulté... Messi tentait, sans succès (74e). Peu à peu, les Blaugranas tentaient de mettre le pied sur le ballon, mais le pressing de la Roma était monstrueux. El Shaarawy voyait même ter Stegen sauver in extremis sur la ligne sur cette reprise à bout portant (79e) ! Et ce qui devait arriver arriva, puisque Manolas allait finalement être récompensé ! Sur corner, au premier poteau, le défenseur plaçait une tête parfaite pour signer le 3-0 (82e) ! Le Barça peinait à réagir, impuissant, et le score en est resté là. Terrible coup dur pour les Catalans et énorme exploit de la Louve !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 11 Avr 2018 - 8:13

Ligue des champions : La Roma réalise l'exploit face au FC Barcelone et se qualifie en demi-finales (3-0)

Publié le 10/04/2018 à 22:37 , modifié le 10/04/2018 à 23:51
https://sport.francetvinfo.fr/snp_api/node/article/216701


Quel exploit ! Balayée 4 buts à 1 au Camp Nou lors du match aller, l’AS Rome a réalisé l’exploit de se qualifier pour le dernier carré de la Ligue des champions en renversant le FC Barcelone (3-0) au terme d’un match gagné à l’envie grâce des buts de Dzeko (7e), De Rossi (58e) et Manolas (82e). C’est la première fois que la Roma atteint les demi-finales de la Ligue des champions depuis le format actuel de la compétition.
Un match qui restera gravé dans l’histoire du club. Il y avait si peu d’espoir qu’il fallait se le créer. Et la Roma a su le faire. Ecrasés 4 buts à 1 sur la pelouse du FC Barcelone au match aller, les hommes d’Eusebio Di Francesco ont su revenir de l’enfer pour renverser le Barça au sein de leur Stadio Olimpico complètement en feu (3-0). Grand artisan de la victoire, Edin Dzeko a inscrit le premier but (7e), provoqué un penalty transformé par De Rossi (58e) avant de voir Manolas trouver le chemin des filets pour valider une qualification historique (82e).





Edin Dzeko a marqué 3 buts face à Barcelone en Ligue des Champions, plus que face à toute autre équipe dans la compétition. Chasseur. #RomaBarca

Dzeko montre la voie

Alignés en 3-5-2 et obligés de monter au pressing dès le coup d’envoi de ce quart de finale retour, les joueurs de la Roma ont été récompensés de leurs efforts dès la 7e minute de jeu par l’intermédiaire de leur inévitable Edin Dzeko. L’international bosnien, magistralement servi depuis le rond central par De Rossi, a battu Ter Stegen du bout du pied pour inscrire son sixième but de la compétition et allumer l’étincelle qu’il fallait pour créer tel scénario. Agressive dans l’intensité, l’équipe romaine aurait même pu créer le break avant la pause si Schick (14e) et Kolarov (26e) n’avaient pas manqué le cadre de quelques centimètres ou encore si Florenzi n’avait pas vu Ter Stegen s’envoler (37e).
De retour des vestiaires, la physionomie du match aurait pu changé. Mais non. Toujours bousculés, les Barcelonais ont subi les vagues rouges jusqu’à ce que Piqué vienne faucher Dzeko – encore lui – et offrir un penalty transformé par un Daniele De Rossi plein de sang-froid (58e). L’Italien ne savait pas encore qu’il venait d’offrir un espoir qui finira par devenir Histoire. Complètement à la rue, le Barça n'a paru être que l’ombre de lui-même, incapable d’asseoir son autorité sur un adversaire qui devrait jouer à la catégorie du dessous. Hypothèse validée par Manolas qui, d’une tête croisée sur un centre d’Ünder (82e), entérinait la qualification de son AS Rome en demi-finales de la plus prestigieuse compétition. La première depuis 1992 et le format actuel de la Ligue des Champions.



Dernière édition par jeusetmatch le Mer 11 Avr 2018 - 8:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 11 Avr 2018 - 8:15




Les chiffres forts de la remontada romaine
Publié le mardi 10 avril 2018 à 23:46

Victorieuse du Barça et qualifiée en demi-finales de la Ligue des champions, l'AS Rome a vécu une soirée historique. Les chiffres.




Les Romains ont savouré leur succès incroyable. (Reuters)

1 C'est la première fois dans son histoire en C1 que Barcelone est éliminé en phase à élimination directe après s'être imposé par au moins trois buts d'écart à l'aller.
PUBLICITÉ
inRead invented by Teads
La remontada de la Roma face au Barça
1 La Roma se qualifie pour le dernier carré de la Ligue des champions (depuis 1992-1993) pour la toute première fois. C'est le quatrième club italien à atteindre ce stade après l'AC Milan, la Juventus et l'Inter Milan.
0 La Roma n'a jamais perdu à domicile contre Barcelone en compétition européenne (2 victoires, 1 nul).
0 Barcelone n'a gagné aucun de ses sept derniers matches à l'extérieur contre une formation italienne en Ligue des champions (4 nuls, 3 défaites). Sa dernière victoire remontant à novembre 2011 chez le Milan (3-2).
1 Daniele De Rossi a inscrit son premier but en Ligue des champions depuis son doublé face au Bayer Leverkusen en octobre 2015.
57 Daniele De Rossi match a disputé son 57e match européen avec l'AS Rome, record du club égalé avec Francesco Totti.
Opta
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 11 Avr 2018 - 8:18

Ligue des Champions : le FC Barcelone demande pardon

Publié le : 10/04/2018 - 23 h 45 - Dernière modification : 11/04/2018 - 07 h 59
http://www.footmercato.net/ligue-des-champions/ligue-des-champions-le-fc-barcelone-demande-pardon_224371


  • Matthieu Margueritte

Éliminé par l'AS Roma à la surprise générale (1-4, 3-0), le FC Barcelone est à terre. Face à ce désastre européen, les Blaugranas ont plaidé coupable.

Éliminé par l'AS Roma à la surprise générale (1-4, 3-0), le FC Barcelone est à terre. Face à ce désastre européen, les Blaugranas ont plaidé coupable.
Fútbol Deportes

https://www.youtube.com/channel/UCgs1ZALaSaZ9tIJ3PVjnV8A




La réaction de Francesco Totti après ma remontada de la Roma !

http://footsupporters.fr/2018/04/11/infos-foot/la-reaction-de-francesco-totti-apres-ma-remontada-de-la-roma-24849.html
11 avril 2018
Infos Foot



Francesco Totti a assisté à l’incroyable remonté son club de coeur depuis les tribunes du Stadio Olimpico, en compagnie d’Antonio Cassano, dans nouveau rôle directeur technique de la Roma. La légende romainne a vécu un moment très fort, et la relaté sur son compte Twitter.
« C’est pour des moments comme celui-ci que c’est génial de vivre pour ces couleurs. Allez Rome », a publié Totti sur Twitter.


Dernière édition par jeusetmatch le Mer 11 Avr 2018 - 9:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 11 Avr 2018 - 8:24




Le vestiaire de la Roma après la qualification contre le Barça

https://www.youtube.com/channel/UCCSfkP4sXxNL5g12RKvOx0g



Dernière édition par jeusetmatch le Mer 11 Avr 2018 - 9:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 11 Avr 2018 - 8:37

-

Liverpool bat Manchester City et file en demi-finale pour la première fois depuis 10 ans

Publié le mardi 10 avril 2018 à 22:35 | Mis à jour le 10/04/2018 à 23:05
https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Liverpool-bat-manchester-city-et-file-en-demi-finale-pour-la-premiere-fois-depuis-10-ans/891677


Après avoir gagné 3-0 à domicile, Liverpool s'est imposé 2-1 sur le terrain de Manchester City. Les Reds sont dans le dernier carré de la Ligue des champions pour la première fois depuis dix ans.



 
Les Reds ont enfumé les Skyblues. (Reuters)
 

Le match : 1-2

Une nouvelle fois, Jürgen Klopp a donné la leçon à Pep Guardiola. L'entraîneur allemand a battu son homologue espagnol pour la huitième fois en douze duels. La semaine dernière, Liverpool avait étouffé Manchester City après une première période de rêve (3-0). Ce mardi (2-1), les Reds ont souffert tous ensemble durant les 45 premières minutes. Le but de Gabriel Jesus dès la 2e, entaché d'une faute de Sterling sur van Dijk au départ, aurait pu les perturber. Mais ils ont été en grande réussite... défensive. D'abord autour de la 20e minute, sur un énorme temps fort adverse. Puis juste avant la pause quand Bernardo Silva a tiré sur le poteau (41e) puis quand l'arbitre a refusé un but à Sané alors qu'il n'y avait pas hors-jeu (42e, voir par ailleurs).

Les Reds, encore très équilibrés malgré la suspension de leur capitaine Henderson, ont tenu le choc alors qu'ils n'ont bénéficié que de 29% de possession de balle avant la pause. Ils ont surtout profité du passage de City en 4-2-3-1 pour reprendre le contrôle du jeu. L'inévitable Salah a égalisé à la 56e, son 39e but de la saison toutes compétitions confondues. Encore friables en défense, les Citizens ont immédiatement sombré. Les entrées d'Agüero et Gündogan n'ont rien changé. Otamendi, très critiqué ces dernières semaines et totalement hors du coup ce mardi, a offert le deuxième but à l'infatigable Roberto Firmino (77e). Pour la première fois depuis dix ans, Liverpool jouera une demi-finale de Ligue des champions. C'est totalement mérité.

Le tournant : Le but refusé à Sané

Ce quart de finale a sûrement basculé à la 42e. Manchester City menait alors 1-0 et a bien cru avoir marqué un deuxième but par l'intermédiaire de Leroy Sané. Absolument pas hors-jeu sur la passe lobée de De Bruyne, l'Allemand a vu le ballon lui revenir dessus après une déviation de Milner. Il a pu pousser le ballon au fond des filets mais l'arbitre a refusé le but. A tort. Une deuxième réalisation à cet instant de la rencontre, juste avant la pause, aurait sûrement rendu la tâche des Reds beaucoup plus ardue. Fou de rage, Pep Guardiola a été expulsé par M.Mateu Lahoz, un arbitre qu'il avait critiqué la saison dernière après l'élimination contre Monaco. Sans leur mentor sur le banc, les Citizens ont coulé après la pause.
 
Guardiola a été expulsé. (Reuters)  

L'homme : Salah marque, même sur une jambe

Touché aux adducteurs lors du match aller, Mohamed Salah n'avait pas été aligné lors du derby contre Everton le week-end dernier. L'Egyptien s'est entraîné légèrement lundi, visiblement pas encore totalement remis de sa blessure. Toutefois, Jürgen Klopp n'a pas hésité à l'aligner d'entrée contre Manchester City. D'abord sur l'aile droite, il n'a jamais pris le meilleur sur Laporte. Incapable d'accélérer, il a tenté de jouer à gauche avant de se poster seul en pointe. Cela a tout changé. Sur les ailes, Mané et Firmino ont mis les Reds au supplice. Au petit trot, l'Egyptien a pu orienter le jeu. A la 56e, il a décalé Mané dont la percée a semé la pagaille dans l'arrière-garde adverse. Ederson a relâché le ballon pris dans les pieds du Sénégalais et Salah a pu la récupérer pour la piquer dans le but.
 Cyril Olives-Berthet  



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 11 Avr 2018 - 8:44

Mohamed Salah tue les espoirs de Manchester City ! (Vidéo)

10 avril 2018
http://footsupporters.fr/2018/04/10/infos-foot/mohamed-salah-tue-espoirs-de-manchester-city-video-24827.html
Infos Foot

Après un rush de Sadio Mané, Mohamed Salah récupère le ballon et lob Otamendi.


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 11 Avr 2018 - 8:57

Le coup de gueule de Guardiola après l’arbitre !

10 avril 2018
http://footsupporters.fr/2018/04/10/infos-foot/coup-de-gueule-de-guardiola-apres-larbitre-24838.html
Infos Foot

Après la gifle recu à aller (3-0), Manchester City incliné une nouvelle fois, sur pelouse, face à Liverpool. Exclu à la mi-temps, Pep Guardiol est revenu sur les faits d’arbitrage :

« Je lui ai dit qu’il y avait but sur l’action de Leroy Sané. Il m’a expulsé pour cette raison.
Le match aurait été différent à 2-0. A l’aller, le but de Salah a été validé alors qu’il y avait hors-jeu. A l’aller, un but pour un hors-jeu inexistant avait déjà été refusé à Jesus. Dans cette compétition, avec des équipes d’un niveau similaire, les décisions arbitrales ont une énorme influence. Nous reviendrons la saison prochaine.
Félicitations à Liverpool, j’espère que cette équipe représentera bien l’Angleterre en demi-finale »

Articles similaires

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 11 Avr 2018 - 9:03

Jürgen Klopp a salué l'audace de son adversaire, Pep Guardiola, qui s'est incliné avec City contre Liverpool (1-2).

https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Jurgen-klopp-liverpool-pep-guardiola-a-pris-tous-les-risques/891701

 
Klopp emmène Liverpool dans le dernier carré de la C1. (Reuters)
 
Jürgen Klopp (manager de Liverpool, au micro de BT Sport) : «Je savais qu'ils pouvaient marquer rapidement et il fallait savoir agir en conséquence. Pour remonter son handicap, Manchester City a pris tous les risques. Cela a failli fonctionner car cela a rendu le match très difficile pour nous. En première période, ils auraient pu marquer deux ou trois buts. Nous avons eu un peu de chance. A la pause, je n'étais pas content. Encaisser un but ne m'embête pas. Ce qui m'a embêté, c'est que mes joueurs passaient leur temps à contester, à se prendre la tête avec leurs adversaires, à demander des coups-francs alors qu'il n'y avait rien. Ce n'est pas une façon de faire. Nous avions besoin d'être plus compacts, on leur a crié toute la première période. Il fallait montrer l'envie de jouer, l'envie d'avoir le ballon. On aurait quand même pu égaliser juste avant la pause par Oxlade. Nous avons tout donné pour ce résultat. Nous avons montré du caractère, de la volonté. Nous avons bien défendu. Cela n'a pas été notre meilleur match, mais nous avons mérité la qualification.»
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 11 Avr 2018 - 9:09

Manchester City - Liverpool : les notes du match
Publié le : 10/04/2018 - 23 h 05 - Dernière modification : 10/04/2018 - 23 h 44
http://www.footmercato.net/ligue-des-champions/manchester-city-liverpool-les-notes-du-match_224364
La Rédaction FM

Condamné à l'exploit pour espérer voir les demi-finales, Manchester City avait parfaitement lancé son opération remontada en marquant d'entrée de jeu. Mais les Reds ont su trouver les forces pour s'imposer 2-1 et se qualifier.


Salah a encore été décisif ! ©️Maxppp
Donné grand favori de son duel face à Liverpool en quart de finale de la Ligue des Champions, Manchester City a sombré à Anfield (3-0), à la surprise générale. Avec à peine 6% de chances de se qualifier après un tel fiasco, les hommes de Pep Guardiola étaient confrontés à ce que l’on peut appeler une mission impossible. Un exploit auquel a cru Guardiola en choisissant d’aligner un onze de départ très offensif avec Sterling, B. Silva, D. Silva, De Bruyne, Sané, et Jesus. Rien que ça ! De son côté, Jürgen Klopp décidait de sortir le onze de la démonstration réalisée la semaine précédente. Un temps incertain en raison d’une blessure aux adducteurs, Mohamed Salah était en effet bel et bien présent au coup d’envoi.
Comme prévu, City a attaqué la rencontre pied au plancher. Condamné à l’exploit, le club de Guardiola a immédiatement installé le doute dans les têtes adverses en ouvrant le score dès la deuxième minute. Sur un ballon perdu par van Dijk, Fernandinho a lancé Sterling en profondeur. Ce dernier ne s’est alors pas posé de questions en centrant pour Gabriel Jesus (1-0, 2e). Le tempo est donné. Acculé, Liverpool n’a fait que subir lors des 45 premières minutes. Chef d’orchestre des Citizens, Kevin De Bruyne a alors commencé à réciter sa partition. Très actif dans le coeur du jeu, le Belge est souvent venu prêter main-forte à Fernandinho pour stopper toute tentative de contre-attaque liverpuldienne, avant d’alimenter ses partenaires en munitions. Et souvent, c’est Bernardo Silva qui a été la cible du Diable Rouge. Aligné d’entrée de jeu, l’ancien Monégasque s’est d’ailleurs démené comme jamais sur son flanc droit. Souvent esseulé, il a su combiner avec ses coéquipiers et tenter sa chance (30e, 39). Le Lusitanien pensait même inscrire le but du 2-0, mais le poteau droit de Karius en a décidé autrement (41e).

Salah a douché l’Etihad

Bousculés, chahutés, les hommes de Klopp, qui ont souvent cherché à allonger devant, n’ont pas vraiment eu leur mot à dire durant cette première période. Pour preuve, il a fallu attendre la 34e minute pour voir le premier corner pour les visiteurs, et la 41e minute pour le premier tir signé Oxlade-Chamberlain. Néanmoins, sur une combinaison entre Salah et Firmino, l’Égyptien est parvenu à trouver le Ox pour la seule occasion chaude des Reds (45e). Un petit rappel pour des Citizens ultra dominateurs. Une première période qui s’est toutefois achevée sur un gros échange entre Guardiola et l’arbitre, l’Espagnol reprochant à son compatriote d’avoir refusé un but à Sané pour un hors-jeu inexistant (42e) et un penalty non sifflé sur une main de Milner dans la surface jugée intentionnelle par les Mancuniens. Résultat : Guardiola a dû rejoindre les tribunes pour suivre la fin du match, l’homme en noir l’ayant expulsé.
 
Au retour des vestiaires, malgré l’absence de Guardiola sur le banc, City repartait au combat. À noter cependant un petit changement tactique. Étincelant dans l’entrejeu, Fernandinho a été repositionné dans l’axe de la défense. Un choix dicté par la dernière action de Liverpool juste avant la pause ? Toujours est-il que le Brésilien a payé cher son repositionnement. Lancé par Salah, Mané a littéralement mangé l’international auriverde pour décaler Salah. Homme du match à l’aller, le Ballon d’Or africain a alors douché tout l’Etihad en crucifiant les Citizens d’un piqué bien senti (1-1, 57e). Une réalisation qui confirme que, même amoindri, l’Égyptien est l’un des héros de cette Ligue des Champions. La messe était dite. Car à partir de là, le bloc défensif des Reds a parfaitement su contenir les Citizens. Moins agressifs et imaginatifs, les hommes de Guardiola ont également subi un contrecoup physique. Le scénario idéal se profilait donc pour des Reds qui ont fini par enfoncer le clou par Firmino. Profitant d’une relance plein axe d’Otamendi, le Brésilien s’en est allé battre Ederson d’une frappe enroulée (1-2, 77e). Cuit, l’Argentin n’a même pas pu s’accrocher pour essayer de rattraper son erreur. Qualifié avant même la fin du match, Liverpool a alors géré sans souci. Éliminé en huitième l’an passé, le City de Guardiola n’atteindra donc pas non plus le dernier carré de la compétition cette année. Un échec qui devrait faire parler en Angleterre. De leur côté, après de nombreuses années de disette européenne, les Reds sont de retour sur le devant de la scène !
Homme du match : Salah (7,5) : sa présence sur le pré était incertaine en raison d’une blessure lors du match aller, mais le meilleur joueur des Reds cette saison s’est finalement remis à temps. Dans ce match d’une grande intensité, l’Égyptien a semblé quelque peu émoussé physiquement. Aligné au départ dans son traditionnel couloir droit, il a été replacé dans l’axe au fil du match car il ne pouvait répéter les efforts défensifs. Mais si Klopp l’a gardé sur le terrain aussi longtemps, c’est du fait de sa capacité à pouvoir créer des différences sur un pas. Et le Mo l’a prouvé une fois de plus, qu’il était bel et bien indispensable, malgré le fait qu’il a été diminué. En véritable renard, il récupère un ballon dans la surface et fait trembler les filets d’un piqué plein de sang-froid. Remplacé à la 90ème par Ings.
Manchester City
 
 Ederson (5) : soirée paradoxale pour le Brésilien. Très rarement sollicité, il a su se montrer impérial face aux rares actions dangereuses liverpuldiennes. Malheureusement pour lui, il ne peut rien sur le but fatal de Salah (57e), mis hors de position par Mané. Également battu sur la frappe enroulée de Firmino (77e)
 
 Walker (4,5) : aligné sur le côté de la défense à trois de City, l’Anglais a laissé les taches offensives à ses partenaires d’attaque. Pas franchement mis en difficulté par les Reds, il n’a pas été transcendant non plus.
 
 Otamendi (4) : à l’instar de ses coéquipiers derrière, il n’a pas eu à s’employer lors des quarante-cinq premières minutes. Mais au retour des vestiaires, il s’est troué sur les seules actions franches adverses à gérer. C’est d’ailleurs sa relance hasardeuse qui a entraîné le deuxième but des Reds (77e).
 
 Laporte (4,5) : pour sa première participation en Ligue des Champions, le Français peut être déçu d’une élimination prématurée. Et sur son match, son positionnement sur le côté gauche de la défense mancunienne n’était pas une grande inspiration. Souvent débordé sur les rares contres menés par les Reds.
 
 Fernandinho (5,5) : à l’origine de l’ouverture du score grâce à sa passe pour Sterling, le Brésilien a parfaitement muselé l’entrejeu avec De Bruyne. Sollicité, il a su casser les lignes de passe lors des contres adverses. Mais le choix de Guardiola de le repositionner dans l’axe de la défense alors que City devait continuer à marquer a été l’un des tournants de la rencontre. Dépassé par Sané lors du but égalisateur de Salah (57e).
 
 Sterling (5) : passeur décisif pour Gabriel Jesus dès l’entame de match (2e), l’Anglais a été l’un des hommes les plus percutants de la première période. Souvent lancé par De Bruyne, il a fait mal par ses accélérations. Mais la finition n’a jamais été au rendez-vous. Plus discret par la suite.
 
 De Bruyne (7) : gros match pour le Belge. Au milieu, il était au four et au moulin. Précieux dans son aide défensive, il a également été le chef d’orchestre de son équipe. À plusieurs reprises, il a trouvé Bernanrdo Silva pour mettre le Portugais en bonne position de créer le danger. Partout sur le terrain, le Diable Rouge s’est toutefois retrouvé bien seul lors que Fernandinho a été repositionné un cran plus bas. Un choix qui a nui à son rendement plus discret en seconde période.
 
 David Silva (5,5) : si Sané a été le dynamiteur du côté gauche, l’Espagnol était là lui aussi pour envoyer le cuir dans la surface des Reds. Il a d’ailleurs signé beaucoup de centres intéressants pour Bernardo Silva (30e, 36e) sans que le Lusitanien n’en profite. Remplacé par Agüero (66e).
 
 Sané (6) : le jeune Alexander-Arnold se souviendra de son duel avec l’Allemand. Très recherché par ses partenaires, il a multiplié les appels côté gauche. Percutant, il a poussé son vis-à-vis à être averti avant même la demi-heure de jeu. Percutant, Sané n’a pas pour autant trouvé preneur avec ses centres. Mais son plus gros regret restera sans doute son but refusé juste avant la pause pour un hors-jeu très litigieux.
 
 Bernardo Silva (6,5) : juste techniquement, auteur de bons renversements de jeu, souvent esseulé, l’ancien Monégasque a été l’un des héros malheureux de City. Aligné au coup d’envoi, le Portugais a mis le feu aux cages de Karius. Intenable sur son côté droit, il a été l’auteur de quelques frappes dangereuses, dont une qui a fini sur le poteau des Reds (41e). Remplacé par Gundogan (74e).
 
 Jesus (5) : auteur de l’ouverture du score précoce pour les Citizens, le Brésilien est parti sur les chapeaux de roue. Et après ? Pas grand-chose à vrai dire. Face au bloc défensif adverse bien regroupé, il n’a pas eu d’autres grosses occasions à se mettre sous la dent.
Liverpool :
  Karius (6) : le dernier rempart des Reds devait s’attendre à vivre un match sous tension, et cela a été le cas durant le premier acte. D’entrée de jeu, il est obligé d’aller chercher le cuir au fond de ses filets, impuissant devant Jesus (2e). Malgré une pression de tous les instants sur ses cages, il n’a qu’un arrêt à faire en première mi-temps sur une frappe timide de De Bruyne (26e). Il est tout heureux de voir son poteau le sauver sur une frappe de Bernardo Silva (41e). Un deuxième acte tout aussi tranquille, hormis une frappe de De Bruyne tranquillement captée (61e). On lui présageait l’enfer, il n’en a rien été.
  Alexander-Arnold (6,5) : auteur d’un match aller d’une grande qualité, le jeune latéral de 19 ans a récidivé ce soir. Face à un Leroy Sané revanchard, il avait beaucoup de boulot. L’ailier allemand l’a provoqué sans cesse, mais malgré cela, il a bien défendu, tout en restant debout et sans jamais faire de fautes inutiles. Son carton jaune reçu à la 29e l’a fortement handicapé. On l’a notamment senti moins engagé dans les duels, même si la baisse de régime de Sané lui a permis de vivre un second acte plus tranquille. Remplacé à la 82e par Clyne.
  Lovren (7) : lors de la manche aller, le défenseur croate a affiché son meilleur visage. Pour ce match retour, l’ancien de l’OL a récidivé avec une prestation très solide. Un bon placement, un bon sens de l’anticipation et un jeu de tête toujours aussi précieux pour dégager le danger. S’il est devancé par Gabriel Jesus sur le premier but du match, l’attaquant brésilien n’a plus jamais repris le dessus sur le défenseur croate.
  Van Dijk (6,5) : la tour de contrôle des Reds n’est pas rentrée dans son match de la meilleure des manières. Il a été l’auteur de la relance approximative qui a amené le but, même si une faute aurait pu être sanctionnée. La vitesse de Sterling lui a fait du mal, mais le défenseur néerlandais s’est bien ressaisi par la suite, avec beaucoup de rigueur défensive. Son sens du placement et son aisance dans le domaine aérien ont beaucoup soulagé les siens.
  Robertson (6,5) : il l’a prouvé lors du match aller, il est capable d’élever son niveau de jeu malgré son inexpérience dans cette compétition. Face à un Bernardo Silva très disponible, le latéral gauche écossais a livré une prestation solide. S’il ne faisait pas le poids techniquement parlant, il a compensé par sa hargne et sa détermination.
  Wijnaldum (6) : en l’absence d’Henderson suspendu, le milieu néerlandais était aligné ce soir au poste de sentinelle. Positionné dans un bloc très bas, il a su jaillir lorsqu’il le fallait pour stopper les offensives de Reds. Un pressing permanent qui lui a permis de gratter beaucoup de ballons. En deuxième mi-temps, il s’est permis quelques montées balle au pied pour casser les lignes adverses.
  Milner (7) : auteur d’une prestation XXL lors du match aller, le capitaine des Reds a livré un match extrêmement courageux, comme à son habitude. En véritable guerrier, il a harangué sans cesse ses troupes pour les replacer. Son abattage dans l’entrejeu et ses kilomètres parcourus font oublier qu’il est âgé de 32 ans. Un match exemplaire, une fois de plus pour le capitaine des Reds.
  Chamberlain (5,5) : positionné dans le milieu à trois des Reds, l’international anglais a été cantonné à un rôle défensif face à la maîtrise des Citizens. Malgré cela, il a eu l’occasion de faire parler sa vitesse, lors des phases de contre des siens à l’image de sa frappe à la 41e. Il a manqué de lucidité après avoir dribblé le gardien en tirant au-dessus (45e). Le moins en vue des trois au milieu de terrain.
  Salah (7,5) : voir ci-dessus
  Mané (7) : pour son 26ème anniversaire, l’ailier sénégalais avait à coeur de troquer son plus beau costume. Mais comme il pouvait s’y attendre, il a passé la majorité du temps à défendre. Une tâche que ce dernier a su remplir à merveille en venant aider sans cesse son latéral. Et lorsqu’il le fallait, il a su faire parler son explosivité pour punir Manchester City, à l’image de son raid décisif qui a amené le but de Salah.
  Firmino (7,5) : on pouvait s’y attendre, avec les trois buts d’avance, Liverpool n’allait pas se jeter à l’assaut des cages d’Ederson. Malgré la maîtrise des Citizens, l’attaquant a eu quelques occasions de se mettre en évidence, notamment dans la conservation de balle lors des phases offensives des siens où il a été d’une aide très précieuse. Grâce à sa qualité technique, il a su garder le cuir et faire monter son bloc équipe. Positionné en ailier gauche par la suite, il s’est sacrifié pour les siens en se mettant au service du collectif. Opportuniste, il donne la victoire des siens d’un plat du pied plein de sang-froid. Remplacé par Klavan à la 81e qui a apporté son aide à la défense des Reds.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   

Revenir en haut Aller en bas
 
LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018
Revenir en haut 
Page 9 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS :: LE SALON DES AUTRES SPORTS :: LE FOOTBALL-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: