UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS

Le tennis c'est la volonté, l'amour de la compétition, le dépassement de soi, du talent, beaucoup de travail mais surtout de la passion
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Sam 2 Sep 2017 - 10:35



Dernière édition par jeusetmatch le Jeu 21 Sep 2017 - 8:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
jeusetmatch



Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 11 Avr 2018 - 9:09

Manchester City - Liverpool : les notes du match
Publié le : 10/04/2018 - 23 h 05 - Dernière modification : 10/04/2018 - 23 h 44
http://www.footmercato.net/ligue-des-champions/manchester-city-liverpool-les-notes-du-match_224364
La Rédaction FM

Condamné à l'exploit pour espérer voir les demi-finales, Manchester City avait parfaitement lancé son opération remontada en marquant d'entrée de jeu. Mais les Reds ont su trouver les forces pour s'imposer 2-1 et se qualifier.


Salah a encore été décisif ! ©️Maxppp
Donné grand favori de son duel face à Liverpool en quart de finale de la Ligue des Champions, Manchester City a sombré à Anfield (3-0), à la surprise générale. Avec à peine 6% de chances de se qualifier après un tel fiasco, les hommes de Pep Guardiola étaient confrontés à ce que l’on peut appeler une mission impossible. Un exploit auquel a cru Guardiola en choisissant d’aligner un onze de départ très offensif avec Sterling, B. Silva, D. Silva, De Bruyne, Sané, et Jesus. Rien que ça ! De son côté, Jürgen Klopp décidait de sortir le onze de la démonstration réalisée la semaine précédente. Un temps incertain en raison d’une blessure aux adducteurs, Mohamed Salah était en effet bel et bien présent au coup d’envoi.
Comme prévu, City a attaqué la rencontre pied au plancher. Condamné à l’exploit, le club de Guardiola a immédiatement installé le doute dans les têtes adverses en ouvrant le score dès la deuxième minute. Sur un ballon perdu par van Dijk, Fernandinho a lancé Sterling en profondeur. Ce dernier ne s’est alors pas posé de questions en centrant pour Gabriel Jesus (1-0, 2e). Le tempo est donné. Acculé, Liverpool n’a fait que subir lors des 45 premières minutes. Chef d’orchestre des Citizens, Kevin De Bruyne a alors commencé à réciter sa partition. Très actif dans le coeur du jeu, le Belge est souvent venu prêter main-forte à Fernandinho pour stopper toute tentative de contre-attaque liverpuldienne, avant d’alimenter ses partenaires en munitions. Et souvent, c’est Bernardo Silva qui a été la cible du Diable Rouge. Aligné d’entrée de jeu, l’ancien Monégasque s’est d’ailleurs démené comme jamais sur son flanc droit. Souvent esseulé, il a su combiner avec ses coéquipiers et tenter sa chance (30e, 39). Le Lusitanien pensait même inscrire le but du 2-0, mais le poteau droit de Karius en a décidé autrement (41e).

Salah a douché l’Etihad

Bousculés, chahutés, les hommes de Klopp, qui ont souvent cherché à allonger devant, n’ont pas vraiment eu leur mot à dire durant cette première période. Pour preuve, il a fallu attendre la 34e minute pour voir le premier corner pour les visiteurs, et la 41e minute pour le premier tir signé Oxlade-Chamberlain. Néanmoins, sur une combinaison entre Salah et Firmino, l’Égyptien est parvenu à trouver le Ox pour la seule occasion chaude des Reds (45e). Un petit rappel pour des Citizens ultra dominateurs. Une première période qui s’est toutefois achevée sur un gros échange entre Guardiola et l’arbitre, l’Espagnol reprochant à son compatriote d’avoir refusé un but à Sané pour un hors-jeu inexistant (42e) et un penalty non sifflé sur une main de Milner dans la surface jugée intentionnelle par les Mancuniens. Résultat : Guardiola a dû rejoindre les tribunes pour suivre la fin du match, l’homme en noir l’ayant expulsé.
 
Au retour des vestiaires, malgré l’absence de Guardiola sur le banc, City repartait au combat. À noter cependant un petit changement tactique. Étincelant dans l’entrejeu, Fernandinho a été repositionné dans l’axe de la défense. Un choix dicté par la dernière action de Liverpool juste avant la pause ? Toujours est-il que le Brésilien a payé cher son repositionnement. Lancé par Salah, Mané a littéralement mangé l’international auriverde pour décaler Salah. Homme du match à l’aller, le Ballon d’Or africain a alors douché tout l’Etihad en crucifiant les Citizens d’un piqué bien senti (1-1, 57e). Une réalisation qui confirme que, même amoindri, l’Égyptien est l’un des héros de cette Ligue des Champions. La messe était dite. Car à partir de là, le bloc défensif des Reds a parfaitement su contenir les Citizens. Moins agressifs et imaginatifs, les hommes de Guardiola ont également subi un contrecoup physique. Le scénario idéal se profilait donc pour des Reds qui ont fini par enfoncer le clou par Firmino. Profitant d’une relance plein axe d’Otamendi, le Brésilien s’en est allé battre Ederson d’une frappe enroulée (1-2, 77e). Cuit, l’Argentin n’a même pas pu s’accrocher pour essayer de rattraper son erreur. Qualifié avant même la fin du match, Liverpool a alors géré sans souci. Éliminé en huitième l’an passé, le City de Guardiola n’atteindra donc pas non plus le dernier carré de la compétition cette année. Un échec qui devrait faire parler en Angleterre. De leur côté, après de nombreuses années de disette européenne, les Reds sont de retour sur le devant de la scène !
Homme du match : Salah (7,5) : sa présence sur le pré était incertaine en raison d’une blessure lors du match aller, mais le meilleur joueur des Reds cette saison s’est finalement remis à temps. Dans ce match d’une grande intensité, l’Égyptien a semblé quelque peu émoussé physiquement. Aligné au départ dans son traditionnel couloir droit, il a été replacé dans l’axe au fil du match car il ne pouvait répéter les efforts défensifs. Mais si Klopp l’a gardé sur le terrain aussi longtemps, c’est du fait de sa capacité à pouvoir créer des différences sur un pas. Et le Mo l’a prouvé une fois de plus, qu’il était bel et bien indispensable, malgré le fait qu’il a été diminué. En véritable renard, il récupère un ballon dans la surface et fait trembler les filets d’un piqué plein de sang-froid. Remplacé à la 90ème par Ings.
Manchester City
 
 Ederson (5) : soirée paradoxale pour le Brésilien. Très rarement sollicité, il a su se montrer impérial face aux rares actions dangereuses liverpuldiennes. Malheureusement pour lui, il ne peut rien sur le but fatal de Salah (57e), mis hors de position par Mané. Également battu sur la frappe enroulée de Firmino (77e)
 
 Walker (4,5) : aligné sur le côté de la défense à trois de City, l’Anglais a laissé les taches offensives à ses partenaires d’attaque. Pas franchement mis en difficulté par les Reds, il n’a pas été transcendant non plus.
 
 Otamendi (4) : à l’instar de ses coéquipiers derrière, il n’a pas eu à s’employer lors des quarante-cinq premières minutes. Mais au retour des vestiaires, il s’est troué sur les seules actions franches adverses à gérer. C’est d’ailleurs sa relance hasardeuse qui a entraîné le deuxième but des Reds (77e).
 
 Laporte (4,5) : pour sa première participation en Ligue des Champions, le Français peut être déçu d’une élimination prématurée. Et sur son match, son positionnement sur le côté gauche de la défense mancunienne n’était pas une grande inspiration. Souvent débordé sur les rares contres menés par les Reds.
 
 Fernandinho (5,5) : à l’origine de l’ouverture du score grâce à sa passe pour Sterling, le Brésilien a parfaitement muselé l’entrejeu avec De Bruyne. Sollicité, il a su casser les lignes de passe lors des contres adverses. Mais le choix de Guardiola de le repositionner dans l’axe de la défense alors que City devait continuer à marquer a été l’un des tournants de la rencontre. Dépassé par Sané lors du but égalisateur de Salah (57e).
 
 Sterling (5) : passeur décisif pour Gabriel Jesus dès l’entame de match (2e), l’Anglais a été l’un des hommes les plus percutants de la première période. Souvent lancé par De Bruyne, il a fait mal par ses accélérations. Mais la finition n’a jamais été au rendez-vous. Plus discret par la suite.
 
 De Bruyne (7) : gros match pour le Belge. Au milieu, il était au four et au moulin. Précieux dans son aide défensive, il a également été le chef d’orchestre de son équipe. À plusieurs reprises, il a trouvé Bernanrdo Silva pour mettre le Portugais en bonne position de créer le danger. Partout sur le terrain, le Diable Rouge s’est toutefois retrouvé bien seul lors que Fernandinho a été repositionné un cran plus bas. Un choix qui a nui à son rendement plus discret en seconde période.
 
 David Silva (5,5) : si Sané a été le dynamiteur du côté gauche, l’Espagnol était là lui aussi pour envoyer le cuir dans la surface des Reds. Il a d’ailleurs signé beaucoup de centres intéressants pour Bernardo Silva (30e, 36e) sans que le Lusitanien n’en profite. Remplacé par Agüero (66e).
 
 Sané (6) : le jeune Alexander-Arnold se souviendra de son duel avec l’Allemand. Très recherché par ses partenaires, il a multiplié les appels côté gauche. Percutant, il a poussé son vis-à-vis à être averti avant même la demi-heure de jeu. Percutant, Sané n’a pas pour autant trouvé preneur avec ses centres. Mais son plus gros regret restera sans doute son but refusé juste avant la pause pour un hors-jeu très litigieux.
 
 Bernardo Silva (6,5) : juste techniquement, auteur de bons renversements de jeu, souvent esseulé, l’ancien Monégasque a été l’un des héros malheureux de City. Aligné au coup d’envoi, le Portugais a mis le feu aux cages de Karius. Intenable sur son côté droit, il a été l’auteur de quelques frappes dangereuses, dont une qui a fini sur le poteau des Reds (41e). Remplacé par Gundogan (74e).
 
 Jesus (5) : auteur de l’ouverture du score précoce pour les Citizens, le Brésilien est parti sur les chapeaux de roue. Et après ? Pas grand-chose à vrai dire. Face au bloc défensif adverse bien regroupé, il n’a pas eu d’autres grosses occasions à se mettre sous la dent.
Liverpool :
  Karius (6) : le dernier rempart des Reds devait s’attendre à vivre un match sous tension, et cela a été le cas durant le premier acte. D’entrée de jeu, il est obligé d’aller chercher le cuir au fond de ses filets, impuissant devant Jesus (2e). Malgré une pression de tous les instants sur ses cages, il n’a qu’un arrêt à faire en première mi-temps sur une frappe timide de De Bruyne (26e). Il est tout heureux de voir son poteau le sauver sur une frappe de Bernardo Silva (41e). Un deuxième acte tout aussi tranquille, hormis une frappe de De Bruyne tranquillement captée (61e). On lui présageait l’enfer, il n’en a rien été.
  Alexander-Arnold (6,5) : auteur d’un match aller d’une grande qualité, le jeune latéral de 19 ans a récidivé ce soir. Face à un Leroy Sané revanchard, il avait beaucoup de boulot. L’ailier allemand l’a provoqué sans cesse, mais malgré cela, il a bien défendu, tout en restant debout et sans jamais faire de fautes inutiles. Son carton jaune reçu à la 29e l’a fortement handicapé. On l’a notamment senti moins engagé dans les duels, même si la baisse de régime de Sané lui a permis de vivre un second acte plus tranquille. Remplacé à la 82e par Clyne.
  Lovren (7) : lors de la manche aller, le défenseur croate a affiché son meilleur visage. Pour ce match retour, l’ancien de l’OL a récidivé avec une prestation très solide. Un bon placement, un bon sens de l’anticipation et un jeu de tête toujours aussi précieux pour dégager le danger. S’il est devancé par Gabriel Jesus sur le premier but du match, l’attaquant brésilien n’a plus jamais repris le dessus sur le défenseur croate.
  Van Dijk (6,5) : la tour de contrôle des Reds n’est pas rentrée dans son match de la meilleure des manières. Il a été l’auteur de la relance approximative qui a amené le but, même si une faute aurait pu être sanctionnée. La vitesse de Sterling lui a fait du mal, mais le défenseur néerlandais s’est bien ressaisi par la suite, avec beaucoup de rigueur défensive. Son sens du placement et son aisance dans le domaine aérien ont beaucoup soulagé les siens.
  Robertson (6,5) : il l’a prouvé lors du match aller, il est capable d’élever son niveau de jeu malgré son inexpérience dans cette compétition. Face à un Bernardo Silva très disponible, le latéral gauche écossais a livré une prestation solide. S’il ne faisait pas le poids techniquement parlant, il a compensé par sa hargne et sa détermination.
  Wijnaldum (6) : en l’absence d’Henderson suspendu, le milieu néerlandais était aligné ce soir au poste de sentinelle. Positionné dans un bloc très bas, il a su jaillir lorsqu’il le fallait pour stopper les offensives de Reds. Un pressing permanent qui lui a permis de gratter beaucoup de ballons. En deuxième mi-temps, il s’est permis quelques montées balle au pied pour casser les lignes adverses.
  Milner (7) : auteur d’une prestation XXL lors du match aller, le capitaine des Reds a livré un match extrêmement courageux, comme à son habitude. En véritable guerrier, il a harangué sans cesse ses troupes pour les replacer. Son abattage dans l’entrejeu et ses kilomètres parcourus font oublier qu’il est âgé de 32 ans. Un match exemplaire, une fois de plus pour le capitaine des Reds.
  Chamberlain (5,5) : positionné dans le milieu à trois des Reds, l’international anglais a été cantonné à un rôle défensif face à la maîtrise des Citizens. Malgré cela, il a eu l’occasion de faire parler sa vitesse, lors des phases de contre des siens à l’image de sa frappe à la 41e. Il a manqué de lucidité après avoir dribblé le gardien en tirant au-dessus (45e). Le moins en vue des trois au milieu de terrain.
  Salah (7,5) : voir ci-dessus
  Mané (7) : pour son 26ème anniversaire, l’ailier sénégalais avait à coeur de troquer son plus beau costume. Mais comme il pouvait s’y attendre, il a passé la majorité du temps à défendre. Une tâche que ce dernier a su remplir à merveille en venant aider sans cesse son latéral. Et lorsqu’il le fallait, il a su faire parler son explosivité pour punir Manchester City, à l’image de son raid décisif qui a amené le but de Salah.
  Firmino (7,5) : on pouvait s’y attendre, avec les trois buts d’avance, Liverpool n’allait pas se jeter à l’assaut des cages d’Ederson. Malgré la maîtrise des Citizens, l’attaquant a eu quelques occasions de se mettre en évidence, notamment dans la conservation de balle lors des phases offensives des siens où il a été d’une aide très précieuse. Grâce à sa qualité technique, il a su garder le cuir et faire monter son bloc équipe. Positionné en ailier gauche par la suite, il s’est sacrifié pour les siens en se mettant au service du collectif. Opportuniste, il donne la victoire des siens d’un plat du pied plein de sang-froid. Remplacé par Klavan à la 81e qui a apporté son aide à la défense des Reds.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 11 Avr 2018 - 9:17

MERCREDI 11 AVRIL 2018



Ligue des champions: Une demi-finale retour en clair, joie et volupté!


FOOTBALL C8 a annoncé la diffusion cette saison d’un match retour de demi-finale de Ligue des champions sur sa chaîne....

J-L. D.
Publié le 10/04/18 à 19h02 — Mis à jour le 10/04/18 à 19h21

A l’heure où regarder du football à la télé nécessite un prêt à la banque, entre les multiples abonnements payants de SFR Sport, Canal + et beIN Sports, une bonne nouvelle vient de tomber pour tous les fans de foot fauchés.

La chaîne C8 a annoncé qu’elle diffuserait l’une des demi-finales retour de la ligue des champions, le 1er ou 2 mai, en plus de la finale, qui a, elle, obligation d’être retransmise en clair.


Un mini-évènement tout de même, puisque la dernière fois qu’une demi-finale de la coupe aux grandes oreilles et aux gros droits de diffusion avait été retransmise en clair à la télévision française, c’était en 2012, avec un sympathique Barça-Chelsea sur TF1.
C’est BeIN Sports qui choisira quelle demi-finale il diffuse, laissant à C8 la seconde option. Mais vu la gueule que devraient avoir les affiches, il y aura quand même de quoi faire. Pas besoin donc de chercher un vieux stream pourri ou de squatter chez un pote abonné à Canal pour un soir.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 11 Avr 2018 - 9:30



Zinédine Zidane n'a pas tellement d'autre choix.


Real : une charnière Varane-Vallejo contre la Juve ?
Publié le mardi 10 avril 2018 à 12:28 | Mis à jour le 10/04/2018 à 16:59
https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Real-une-charniere-varane-vallejo-contre-la-juve/891515

Le jeune Jesus Vallejo devrait être aligné avec Raphaël Varane en défense centrale du Real Madrid ce mercredi face à la Juventus en Ligue des champions.


Jesus Vallejo (21 ans) a participé à l'entraînement du Real Madrid de ce mardi sans souci apparent. Ce qui devrait permettre à son entraîneur Zinédine Zidane de l'associer à Raphaël Varane en défense centrale, mercredi, face à la Juventus en quart de finale retour de Ligue des champions. Un choix qui s'explique par la suspension de Sergio Ramos et la blessure de Nacho. Si Vallejo était toutefois trop juste, Casemiro pourrait reculer d'un cran.

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 11 Avr 2018 - 9:31

Zidane «Il faut garder notre détermination» - Foot - C1 - Real Madrid

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 11 Avr 2018 - 21:12

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 11 Avr 2018 - 21:13

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 11 Avr 2018 - 21:50

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 11 Avr 2018 - 22:41

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 11 Avr 2018 - 22:44

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 11 Avr 2018 - 22:50





La Juventus a concédé un penalty à la 92ème minute de jeu. Gianluigi Buffon a lui été expulsé.

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 11 Avr 2018 - 22:56

À la dernière seconde, Cristiano Ronaldo envoie le Real Madrid en demies malgré sa défaite contre la Juventus
Publié le mercredi 11 avril 2018 à 22:47 | Mis à jour le 11/04/2018 à 22:48
https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/A-la-derniere-seconde-cristiano-ronaldo-envoie-le-real-madrid-en-demies-malgre-sa-defaite-contre-la-juventus/891961

Malgré sa large victoire à l'aller sur le terrain de la Juventus (0-3), le Real Madrid a tremblé jusqu'au bout pour valider sa place en demi-finale de la Ligue des champions. Au bout d'un match fou, Cristiano Ronaldo a offert le but de la qualification aux siens à la dernière minute (1-3).

Partager sur Facebook Tweeter Google+ [size=30]25[/size] partages
 
Cristiano Ronaldo a marque le but de la qualification pour le Real. (Reuters)
 
Le film du match


Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 11 Avr 2018 - 23:02


Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 11 Avr 2018 - 23:09

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 11 Avr 2018 - 23:19


UEFA Champions League

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Jeu 12 Avr 2018 - 8:24

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Jeu 12 Avr 2018 - 8:32

l'équipe du BAYERN

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Jeu 12 Avr 2018 - 8:36

Muet face à Séville, le Bayern Munich file quand même en demi-finale de C1

Publié le mercredi 11 avril 2018 à 22:41 | Mis à jour le 11/04/2018 à 22:51
https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Muet-face-a-seville-le-bayern-munich-file-quand-meme-en-demi-finale-de-c1/891958


Malgré un score nul et vierge face à Séville ce mercredi en Ligue des champions, chose rare à Munich, le Bayern s'est qualifié pour les demi-finales de la compétition.




Robben et les Bavarois n'ont pas trompé la vigilance de Soria. (Reuters)

Le film de la rencontre

Le match : 0-0

La meilleure défense, c'est l'attaque. L'expérimenté Jupp Heynckes, 73 ans en mai, le sait. Pour faire mieux que conserver son maigre avantage acquis à l'aller au Sanchez-Pizjuan (2-1), le technicien allemand avait sorti l'artillerie lourde au coup d'envoi du retour. Son onze présentait cinq joueurs à vocation offensive (Robben, Müller, James, Ribéry, Lewandowski), soutenus par Javi Martinez dans un rôle de sentinelle.

Portés par une Allianz Arena pleine à craquer, les Bavarois ont globalement dominé la rencontre, même si les Andalous n'ont pas du tout démérité. En témoigne cette tête de Correa qui est venue s'écraser sur la barre d'Ulreich (59e). En face, sous le regard attentif de Guy Stéphan, adjoint de Didier Deschamps chez les Bleus, venu superviser les nombreux internationaux français, le Bayern n'a pas été aussi réaliste qu'il a pu l'être il y a une semaine à Séville. Ni James (3e), sur coup franc, ni Hummels (34e), ni Ribéry (37e et 41e), ni Lewandowski (49e), ni Müller (54e), ni Robben (72e) n'ont réussi à scorer.

Soria, de nouveau préféré à Rico dans les cages, a donné raison à son entraîneur. Malheureusement pour eux, cela n'a pas suffi à inverser la tendance. Remonter deux buts, c'était sans doute trop pour les Sévillans, à la peine en Liga depuis quelque temps. Les Munichois peuvent, eux, continuer à rêver d'un doublé Bundesliga-C1.

La paire : «Robbery», duo volant

S'ils n'ont pas trouvé le chemin des filets, Arjen Robben (34 ans) et Franck Ribéry (35 ans), ovationné à sa sortie, ont été intéressants dans le jeu. À leur habitude, les deux ailiers ont échangé des passes les yeux fermés. Seule la finition a fait défaut. Malgré leur âge avancé, ils ont prouvé qu'ils restaient des armes redoutables sur la scène européenne. Ce qui devrait pousser leur direction à leur proposer une prolongation de leur contrat, qui prend fin en juin prochain.

3/3 Dans sa carrière, Jupp Heynckes a disputé la Ligue des champions à trois reprises. À chaque fois, il est allé jusqu'en finale. Heureux présage ?

Le fait : le Bayern, dernier rescapé des premiers

En demi-finales de Ligue des champions, le Bayern fera figure d'exception. En effet, ce sera l'unique écurie en tête de son Championnat, parmi le Big 5, à se hisser à ce stade de la compétition cette saison. En Angleterre, City a été sorti par Liverpool mardi. En France, le PSG a été éliminé par le Real dès les huitièmes. En Espagne, le Barça a été renversé par la Roma mardi. En Italie, la Juve a failli créer la sensation au Bernabeu. C'est dire le niveau d'exigence de la C1...


Simon Bolle
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Jeu 12 Avr 2018 - 8:42

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Jeu 12 Avr 2018 - 8:45

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Jeu 12 Avr 2018 - 9:03

 

Ligue des Champions : Un Bayern sérieux valide son ticket pour les demies


Publié le 11/04/2018 à 22:42 , modifié le 11/04/2018 à 23:27
https://sport.francetvinfo.fr/football/ligue-des-champions-un-bayern-serieux-valide-son-ticket-pour-les-demies


Victorieux 2-1 au match aller à Séville, les Allemands du Bayern Munich abordaient ce match retour en position de force. Leurs adversaires devaient marquer au moins deux fois à l'Allianz Arena pour espérer renverser l'issue de ce quart de finale. Ce ne sera pas le cas, le match se termine sur un 0-0. Très sérieux, les hommes de Jupp Heynckes quittent la rencontre sans encaisser de but grâce à une défense intraitable et très haute, même si Séville a touché la transversale d'Ulreich sur coup de pied arrêté. Le Bayern file en demi-finale après l'élimination prématurée de l'an passée. 6 fois sur les 7 dernières éditions que l'on retrouve les Bavarois au moins à ce stade.
Séville commence le match avec beaucoup d'envie et d'impact. Le temps de dire à Lewandowski qu'il ne faudra pas s'attendre à jouer dans un fauteuil. Dans un duel de la tête à la 6ème minute, l'attaquant international polonais pousse Soria à une claquette tout en prenant un coup à la pommette dans son duel. 4 minutes plus tard, c'est au tour de Steven N'Zonzi de lui passer le bonjour avec une bonne semelle (10'). 
Le visage montré par les Andalous en ce début de match aura duré un quart d'heure. Le Bayern subit les débordements de Jesus Navas, placé arrière-droit ce mercredi soir. Dangereux sur centre, il n'arrive néanmoins pas à trouver de coéquipier dans la surface. Sven Ulreich veille au grain et coupe systématiquement. Globalement Séville a su apporter le danger grâce à ses deux latéraux. 

Ben Yedder muselé

Si Navas a constamment mordu la ligne, Escudero s'est montré intéressant le peu de fois où il a été trouvé. Par ses incursions dans l'axe, l'arrière-gauche espagnol a d'abord servi Sarabia à l'opposée, dans la surface de réparation, qui manque le cadre (11') avant de prouver qu'il pouvait être à la conclusion même s'il est trop court. Pendant ce temps, Wissam Ben Yedder est privé de ballon. Le néo-international français n'en touche que 12 en première mi-temps. C'est moins que son gardien (28) et que tous les acteurs sur le terrain.
Lire aussi : Revivez la qualification du Bayern Munich face au FC Séville
Quoi qu'il en soit, le Bayern n'apparaît jamais dépassé dans ces 45 premières minutes. Très sérieux, les Bavarois prennent le contrôle du jeu à la demi-heure de jeu après 15 minutes de temps quasi-mort. Le positionnement très haut de ses deux défenseurs centraux - Hummels et Boateng -, dans le camp espagnol, témoigne de la volonté des hommes de Jupp Heynckes de ne pas céder à la facilité en se contentant de l'avantage pris au match aller.

Hummels taille patron

C'est d'ailleurs Hummels qui se montre dangereux en premier. Après une tête non cadrée sur un centre de Boateng (12'), il s'essaie à la frappe, du pied gauche s'il vous plait. Son tir enroulé lèche la transversale de Soria (33'). Puis c'est Franck Ribéry qui sème la pagaille - très en vue en fin de première période - d'une frappe puissante un peu trop axiale, et donc repoussée par Soria (37'). Il est également à deux doigts de marquer sur un centre au second poteau qui lui était promis, mais Jesus Navas le coupe in extremis (43').
La deuxième mi-temps reprend sur le même rythme. Un Bayern décidé à ne laisser aucun doute subsister quant à l'issue du quart de finale part à l'assaut du but de Soria. D'abord, Rafinha trouve Lewandowski au second poteau sur un centre parfait (48'), mais le Polonais est gêné par la présence d'Escudero dans son dos et manque le cadre de peu. 
"Je suis fier de mon équipe" a déclaré Vincenzo Montella, l'entraîneur arrivé sur le banc du FC Séville cet hiver. " Elle a montré de la personnalité, du caractère, contre un adversaire très fort ce n'était pas facile. Nous étions un peu fatigués à la fin, il manquait de l'énergie, mais nous nous sommes bien battus."
Puis les deux formations se répondent coup sur coup. Ben Yedder est trouvé en profondeur dans la surface, se met sur son pied droit en position idéale mais Rafinha lui chipe le ballon au meilleur moment (48'). Le Bayern repart de l'avant et c'est James qui pousse Soria à la parade, du pied (52'). Séville commence à laisser beaucoup trop d'espaces aux quatre techniciens du milieu de terrain allemand.

Sixième demie en 7 ans pour le Bayern

Mais c'est à ce moment précis que les Andalous se procurent leur plus grosse occasion. Un coup-franc déposé sur la tête de Correa trouve la barre d'Ulreich (59'). Banega frappe ensuite de 25 mètres mais son tir est trop croisé. Fin du court temps fort sévillan. 
La domination est ensuite clairement munichoise, à l'image d'un véritable siège de la défense adverse (62') pendant lequel Robben et James contournent chacun quasiment toute la surface balle au pied, sans toutefois marquer. Séville recule et paie les efforts du début de rencontre. Les hommes de Vincenzo Montella voient les minutes s'égrainer rapidement et s'en remettent à de longues passes pour apporter le danger, en vain.
La fin de match est houleuse. Une brève échauffourée éclate sur les bancs de touche après une faute sur Javi Martinez (90+2'), Joaquin Correa est expulsé. Séville n'ira pas en demi-finale mais aura au moins réussi à atteindre un stade de la compétition jamais encore atteint dans son histoire.

Andréa La Perna

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Jeu 12 Avr 2018 - 9:06

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Jeu 12 Avr 2018 - 9:17

Tirage au sort Ligue des champions : date, heure et diffusion TV [1/2]

http://www.linternaute.com/sport/foot/1219695-tirage-au-sort-ligue-des-champions-2018-date-heure-chaine-diffusion-tv-demi-finale/
La Rédaction, Mis à jour le 11/04/18 10:11
Partager sur Facebook



TIRAGE LIGUE DES CHAMPIONS 2018 - A quelle date et à quelle heure aura lieu le tirage au sort des demi-finales de la Champions League ? Comment accéder à la diffusion en direct ? Le point, également sur les qualifiés.


[Mis à jour le 11 avril 2018 à 10h11] C'est ce vendredi 13 avril, à partir de 13 heures, à Nyon (Suisse) que se déroulera le tirage au sort des demi-finales de cette Ligue des champions 2017-2018 (dans la foulée du tirage de la Ligue Europa, prévu, lui, à midi).

 -Cette cérémonie bénéficiera d'une diffusion en en direct sur le site Internet de l'UEFA ainsi que sur ses comptes Twitter et Facebook.
-Elle sera également à suivre à la TV sur la chaîne beIN Sports 2, et sur Eurosport 1, qui propose aussi la retransmission en live.

Sachez par ailleurs qu'il s'agira d'un tirage intégral, ce qui signifie que deux clubs d'un même pays sont susceptibles de s'affronter.
L'équipe tirée en premier dispute la demi-finale aller à domicile et joue le retour à l'extérieur.

Ces 1/2 finales sont programmées le mardi 24 et le mercredi 25 avril (aller), et le mardi 1er mai et le mercredi 2 mai (retour)
.

L'UEFA précise également qu'un tirage au sort sera également effectué ce vendredi concernant la finale, pour déterminer "l'équipe qui sera considérée, d'un point de vue administratif, comme "à domicile" en finale, parmi le vainqueur de la demi-finale 1 ou celui de la demi-finale 2".

Avant les deux derniers quarts de finale retour de cette Champions League (Real Madrid - Juventus et FC Séville - Bayern Munich) deux qualifiés sont d'ores et déjà connus : Liverpool, qui a éliminé Manchester City, et l'AS Roma, qui a créé l'exploit contre le FC Barcelone.

Si la logique des matchs aller est respectée, les deux autres billets devraient revenir au Real Madrid, vainqueur 3-0 de la Juventus Turin il y a une semaine, et au Bayern Munich, qui reçoit Séville après s'être imposé 2-1 en Espagne.

 Précisons également que cette année, la finale aura lieu à Kiev, le samedi 26 mai, à 20h45.

 L'an passé, c'est le Real Madrid qui avait été sacré champion d'Europe pour la deuxième année consécutive, en battant la Juve en finale (4-1).
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Sam 14 Avr 2018 - 12:45

le tirage au sort des demi-finales de l'UEFA Champions League en direct ????
VIDÉO
https://www.facebook.com/beINSPORTSFrance/videos/1694575803959743/


Dernière édition par jeusetmatch le Sam 14 Avr 2018 - 12:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Sam 14 Avr 2018 - 12:51

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Dim 15 Avr 2018 - 8:42

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mar 17 Avr 2018 - 10:33

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   

Revenir en haut Aller en bas
 
LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018
Revenir en haut 
Page 10 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS :: LE SALON DES AUTRES SPORTS :: LE FOOTBALL-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: