UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS

Le tennis c'est la volonté, l'amour de la compétition, le dépassement de soi, du talent, beaucoup de travail mais surtout de la passion
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Sam 2 Sep 2017 - 10:35



Dernière édition par jeusetmatch le Jeu 21 Sep 2017 - 8:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
jeusetmatch



Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mar 17 Avr 2018 - 10:33

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mar 17 Avr 2018 - 10:35

Bayern Munich : Arturo Vidal va être opéré au genou
Publié le lundi 16 avril 2018 à 12:45
https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Bayern-munich-arturo-vidal-va-etre-opere-au-genou/893380

Le milieu du Bayern Munich Arturo Vidal va être opéré au genou. Il pourrait rater la demi-finale aller de Ligue des champions face au Real Madrid, la semaine prochaine.

 
Vidal pourrait manquer l'aller contre le Real (Michaela Rehle/Reuters).
 
Blessé au genou à l'entraînement dimanche, Arturo Vidal va être opéré. Le milieu du Bayern Munich sera absent des terrains pour une courte durée, a déclaré lundi Jupp Heynckes.
PUBLICITÉ
inRead invented by Teads
Arturo Vidal touché à un genou à l'entraînement
«Il a glissé et a tourné son genou», a déclaré son entraîneur. «J'ai parlé avec le médecin, il a fait une scintigraphie, Arturo va devoir subir une chirurgie arthroscopique mineure, il est déjà en route pour Augsbourg.»
 
L'international chilien est forfait pour la demi-finale de la Coupe d'Allemagne contre le Bayer Leverkusen mardi soir et pourrait manquer la demi-finale aller de Ligue des champions face au Real Madrid, mercredi de la semaine prochaine.

infos

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mar 17 Avr 2018 - 10:39

DEMIES FINALES



Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Ven 20 Avr 2018 - 8:30


Bayern-Real, épisode 25 !

Mercredi 18 Avril 2018
http://fr.uefa.com/uefachampionsleague/news/newsid=2551990.html

Le Bayern et le Real se retrouvent pour un classique qui avait souri aux Espagnols et à Cristiano Ronaldo la saison dernière.

Cristiano Ronaldo, 9 buts en 6 matches contre le Bayern


L'affiche la plus souvent disputée dans le football européen, un classique entre le Bayern Munich et le Real Madrid. Les deux institutions vont s'affronter pour la 25e fois, la 7e lors d'une demi-finale de Coupe d'Europe.


• Le Real a éliminé le Bayern la saison dernière en quarts de finale, les hommes de Zinedine Zidane s'étaient imposés 2-1 à Munich avant de gagner 4-2 après prolongation en Espagne.

• Le Real va disputer sa 8e demi-finale consécutive en UEFA Champions League, le Bayern est présent dans le dernier carré pour la 6e fois en 7 saisons.

Antécédents
• C'est le quatrième match aller-retour entre ces deux équipes sur les 7 dernières saisons, le Real s'est qualifié deux fois contre une pour le Bayern. Bilan global : 11 doubles confrontations européennes, 6 qualifications pour le Real, 5 pour le Bayern mais les Allemands mènent 4-2 en demi-finales.

• Madrid a remporté ses cinq derniers matches contre le Bayern, inscrivant 13 buts pour 4 concédés.
2017 : Ronaldo écrit l'histoire contre le Bayern
2017 : Ronaldo écrit l'histoire contre le Bayern

• Cristiano Ronaldo a inscrit neuf buts en six rencontres contre le Bayern, sept sur ses trois derniers matches.

• Madrid – alors entraîné par Carlo Ancelotti – s'est imposé 5-0 sur les deux matches en demi-finale lors de la saison 2013/14, avant de remporter sa 10e C1. Karim Benzema avait marqué le seul but du match en Espagne contre le Bayern de Josep Guardiola ; Sergio Ramos et Cristiano Ronaldo avaient inscrit chacun un doublé à Munich, pour la plus lourde défaite européenne à domicile dans l'Histoire du club (0-4).

• Zinédine Zidane a marqué le but décisif contre le Bayern en 8es de finale lors de la saison 2003/04. Le Real s'était imposé 1-0 à Madrid après avoir fait match nul 1-1 en Allemagne.

• 24 rencontres entre les deux équipes : 11 victoires partout, 2 matches nuls ; 36 buts pour le Bayern, 37 pour le Real.

• Bilan du Bayern à domicile contre le Real : 9 v., 1 n., 2 d. ; 25 bp, 16 bc

Repères
Le triplé de Ronaldo contre le Bayern en 2016/17
Le triplé de Ronaldo contre le Bayern en 2016/17

Bayern
• Le Bayern va disputer sa 11e demi-finale en UEFA Champions League, autant que le FC Barcelone mais moins que le Real Madrid (recordman avec 13).

• Bayern, 10 v., 8 d. en demi-finale de Coupe d'Europe
1973/74 Újpest FC V 4-1 (1-1 ext, 3-0 dom)
1974/75 AS Saint-Étienne V 2-0 (0-0 ext, 2-0 dom)
1975/76 Real Madrid CF V 3-1 (1-1 ext, 2-0 dom)
1980/81 Liverpool FC D 1-1, éliminé aux buts à l'extérieur (0-0 ext, 1-1 dom)
1981/82 PFC CSKA Sofia V 7-4 (3-4 ext, 4-0 dom)
1986/87 Real Madrid CF V 4-2 (4-1 dom, 0-1 ext)
1989/90 AC Milan D 2-2, éliminé aux buts à l'extérieur (0-1 ext, 2-1 dom)
1990/91 FK Crvena zvezda D 3-4 (1-2 dom, 2-2 ext)
1994/95 AFC Ajax D 2-5 (0-0 dom, 2-5 ext)
1998/99 FC Dynamo Kyiv V 4-3 (3-3 ext, 1-0 dom)
1999/2000 Real Madrid CF D 2-3 (0-2 ext, 2-1 dom)
2000/01 Real Madrid CF V 3-1 (1-0 ext, 2-1 dom)
2009/10 Olympique Lyonnais V 4-0 (1-0 dom, 3-0 ext)
2011/12 Real Madrid CF V 3-3, qualifié 3-1 aux tirs au but (2-1 dom, 1-2 ext)
2012/13 FC Barcelona V 7-0 (4-0 dom, 3-0 ext)
2013/14 Real Madrid CF D 0-5 (0-1 ext, 0-4 dom)
2014/15 FC Barcelona D 3-5 (0-3 ext, 3-2 dom)
2015/16 Club Atlético de Madrid D 2-2, éliminé aux buts à l'extérieur (0-1 ext, 2-1 dom)

• Le Bayern a été éliminé lors de ses trois dernières demi-finales.
Le Bayern s'est qualifié contre le FC Séville
Le Bayern s'est qualifié contre le FC Séville

• Bilan du Bayern à domicile contre des clubs espagnols : 18 v., 6 n., 3 d.

• Bayern, 10 v., 10 d. contre des clubs espagnols sur des matches aller-retour. Cette saison, les Bavarois ont éliminé le FC Séville en quarts de finale (victoire 2-1 en Espagne, 0-0 en Allemagne).

• La qualification contre Séville a mis fin à une série de quatre éliminations consécutives contre des clubs espagnols (Real Madrid en 2016/17, Atlético de Madrid en 2015/16, FC Barcelone en 2014/15 et Real Madrid en 2013/14 – à chaque fois en demi-finales.

Real Madrid
• C'est la 29e demi-finale européenne pour le Real Madrid (15 v., 13 d.). Les Espagnols n'ont gagné que trois de leurs huit dernières demies, mais c'était pour aller au bout à chaque fois.

• Bilan du Real Madrid en demi-finales
1955/56 AC Milan V 5-4 (4-2 dom, 1-2 ext)
1956/57 Manchester United FC V 5-3 (3-1 dom, 2-2 ext)
1957/58 Vasas SC V 4-2 (4-0 dom, 0-2 ext)
1958/59 Club Atlético de Madrid V 2-1 replay (2-1 dom, 0-1 ext)
1959/60 FC Barcelona V 6-2 (3-1 dom, 3-1 ext)
1961/62 R. Standard de Liège V 6-0 (4-0 dom, 2-0 ext)
1963/64 FC Zürich V 8-1 (2-1 ext, 6-0 dom)
1965/66 FC Internazionale Milano V 2-1 (1-0 dom, 1-1 ext)
1967/68 Manchester United FC D 3-4 (0-1 ext, 3-3 dom)
1972 73 AFC Ajax D 1-3 (1-2 ext, 0-1 dom)
1975/76 FC Bayern München D 1-3 (1-1 dom, 0-2 ext)
1979/80 Hamburger SV D 3-5 (2-0 dom, 1-5 ext)
1980/81 FC Internazionale Milano V 2-1 (2-0 dom, 0-1 ext)
1986/87 FC Bayern München D 2-4 (1-4 ext, 1-0 dom)
1987/88 PSV Eindhoven D 1-1 away goals (1-1 dom, 0-0 ext)
1988/89 AC Milan D 1-6 (1-1 dom, 0-5 ext)
1997/98 Borussia Dortmund V 2-0 (2-0 dom, 0-0 ext)
1999/00 FC Bayern München V 3-2 (2-0 dom, 1-2 ext)
2000/01 FC Bayern München D 1-3 (0-1 dom, 1-2 ext)
2001/02 FC Barcelona V 3-1 (2-0 ext, 1-1 dom)
2002/03 Juventus D 3-4 (2-1 dom, 1-3 ext)
2010/11 FC Barcelona D 1-3 (0-2 dom, 1-1 ext)
2011/12 FC Bayern München, éliminé 1-3 aux tirs au but (1-2 ext, 2-1 dom)
2012/13 Borussia Dortmund D 3-4 (1-4 ext, 2-0 dom)
2013/14 FC Bayern München V 5-0 (1-0 dom, 4-0 ext)
2014/15 Juventus D 2-3 (1-2 ext, 1-1 dom)
2015/16 Manchester City FC V 1-0 (0-0 ext, 1-0 dom)
2016/17 Club Atlético de Madrid V 4-2 (3-0 dom, 1-2 ext)

• Le Real Madrid a remporté 149 matches en UEFA Champions League, la prochaine victoire sera donc la 150e.
Ronaldo à deux buts de son record en Champions League
Ronaldo à deux buts de son record en Champions League©️Getty Images

• Cristiano Ronaldo est devenu cette saison le premier joueur à marquer lors des six journées en phase de groupes. Le Portugais a aussi inscrit un but à chaque match depuis les 8es de finale aller, il en est à 15 buts cette saison, à deux longueurs de son record datant de 2013/14.

• Bilan du Real Madrid en Allemagne : 6 v., 7 n., 19 d. ; le club espagnol s'est imposé cinq fois sur ses huit derniers déplacements.

• Bilan du Real contre des clubs allemands sur des matches aller-retour : 17 v., 8 d. Dernière élimination, contre le Borussia Dortmund en demi-finales lors de la saison 2013/14 (1-4 en Allemagne, 2-0 à Madrid). Robert Lewandowski avait marqué un quadruplé en Allemagne au match aller.
Souvenirs : classiques des demi-finales

On se connaît ?
• Heynckes a entraîné le Real Madrid en 1997/98, menant les Merengues au titre, leur 7e et leur premier depuis 1966.

• James Rodríguez est prêté depuis cette saison par le Real Madrid à Munich. Le Colombien a disputé 77 matches en Liga avec le Real entre 2014 et 2017, pour 28 buts.

• Arjen Robben a évolué au Real Madrid entre 2007 et 2009, marquant 11 buts en 50 matches de Liga.

• Toni Kroos a disputé 130 matches de Bundesliga avec le Bayern entre 2007 et 2014, marquant 13 buts.

• Ont joué en Espagne :
Javi Martínez, Athletic Club (2006–12)
Juan Bernat, Valencia CF (2011–14)
Thiago Alcántara, FC Barcelona (2009–13)

• Ont joué en Allemagne :
Dani Carvajal, Bayer 04 Leverkusen (2012/13)
Jesús Vallejo, Eintracht Frankfurt (2016/17)
Borja Mayoral, VfL Wolfsburg (2016/17)

• Coéquipiers en sélection :
Javi Martínez, Thiago Alcántara, Juan Bernat et Dani Carvajal, Nacho, Sergio Ramos, Isco, Lucas Vázquez (Espagne)
Toni Kroos et Manuel Neuer, Mats Hummels, Joshua Kimmich, Jérôme Boateng, Thomas Müller (Allemagne)
Raphaël Varane, Karim Benzema et Kingsley Coman, Corentin Tolisso (France)
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 25 Avr 2018 - 8:00

Football – Ligue des champions : Liverpool sur la voie royale
http://www.lepoint.fr/sport/ligue-des-champions-liverpool-as-roma-en-direct-des-20-h-45--24-04-2018-2212979_26.php

Portés par un Salah de feu, les Reds ont surclassé la Roma (5-2) à Anfield et partent en ballotage très favorable avant la demi-finale retour en Italie.

Par Tidiany M'Bo
Modifié le 25/04/2018 à 00:17 - Publié le 24/04/2018 à 11:22 | Le Point.fr


Mohamed Salah a pris part sur les 5 buts de Liverpool face à la Roma.
©️ FILIPPO MONTEFORTE / AFP/ FILIPPO MONTEFORTE
Abonnez-vous

Liverpool s'est considérablement rapproché d'une 8e finale de Ligue des champions ce mardi. Les Reds s'en sont remis à leur star égyptienne, Mohamed Salah, pour terrasser la Roma (5-2) à Anfield, lors de la première manche de cette demi-finale. Les Italiens devront rééditer un exploit similaire à celui qui les avait vus écarter le Barça en quart de finale.
L'atmosphère européenne drapait Anfield ce mardi, avec un environnement « so British », une pluie battante et les cœurs descendant de tribunes rougeoyantes. Les Reds ont été les meilleurs pour dompter ce contexte si particulier face à une équipe romaine qui n'a pourtant pas tendu la joue, tentant de prendre son destin en mains avant d'être punie dans son temps faible, comme avait pu l'être Manchester City au tour précédent.
Pendant que Jurgen Klopp s'appuyait sur une ossature classique, les Romains choisissaient eux de renforcer leur secteur défensif et de miser sur la largeur avec un dispositif à trois arrières centraux. Un choix loin d'être idiot, d'autant plus au vu de la première demi-heure. Une période durant laquelle la Roma a eu la mainmise sur le jeu pendant que Liverpool, tapi dans l'ombre, attendait son heure pour lancer ses flèches offensives vers l'avant.
La Louve a montré des bonnes intentions, mais seulement ponctuées par une mine de Kolarov sur la barre (18e). En manquant ainsi d'ouvrir le score, elle a réveillé un adversaire qui s'est ensuite déchainé, multipliant les vagues qui ont débouché sur d'énormes occasions pour Mané (30e, 34e), Wijnaldum (41e), alors que Lovren trouvait quant à lui la barre d'un coup de casque (38e).

Salah met l'Europe à ses pieds

Comme souvent cette saison, la lumière va jaillir des pieds de Mohamed Salah. L'Egyptien était plutôt bien cadré durant les 30 premières minutes. Mais un petit mètre de marge dans les 18m a suffi à l'Egyptien pour placer un somptueux tir enroulé dans l'autre lucarne (1-0, 36e). Concrétiser sur son temps fort, voilà la grande force de ce Liverpool. Une vertu dont les Reds n'ont pas usé à moitié, puisque le « Pharaon » a planté un deuxième couteau dans le dos de ses anciens partenaires en allant piquer son ballon devant Alisson (2-0, 45e). Il devient alors le premier Africain à atteindre les 10 buts sur une saison de Ligue des champions.

L'affaire se compliquait alors singulièrement pour la Roma, partagée entre le désir d'inscrire ce précieux but en vue du match retour, tout en évitant de se griller définitivement. Rapidement, la tendance va se dessiner : Liverpool n'était absolument pas disposé à la jouer gestionnaire et les autres attaquants sont entrés en scène, Mané d'abord (3-0, 56e) puis Firmino (4-0, 61e), tous deux trouvés dans les 6m par un Salah intenable. Le Brésilien s'offrira même un doublé à son tour, d'une tête sur un corner (5-0, 69e).
Le grand mérite de la Roma fut de continuer à y croire et de se battre pour sauver les apparences. Karius a sorti une tête de Schick (73e), avant de s'incliner sur un enchainement de Dzeko (5-1, 81e). Et alors que les Reds auraient pu se déplacer en Italie avec la simple idée d'une formalité à remplir, Perrotti a encore réduit l'écart, sur penalty (5-2, 85e). Oui, Liverpool, a un pied et demi en finale de la Ligue des champions. Mais la douce folie qui règne sur les pelouses européennes depuis maintenant plusieurs semaines appelle à la mesure. Il y aura bien un match à jouer, dans 8 jours, au Stadio Olimpico.



Demi-finales - Anfield

Mardi 24 Avril 2018 à 20h45 - Arbitre : Felix Brych  




Liverpool
0
3
5
2
2
0
2
Score à la mi-temps
0

  • 36 min.
  • Salah


  • 45 min.
  • Salah


  • 56 min.
  • Mané


  • 61 min.
  • Firmino


  • 69 min.
  • Firmino


  • 81 min.
  • Dzeko


  • 85 min.
  • Perotti




AS Roma

Terminé


  • Le match
  • La compo
  • Les 7 buts
  • Les 7 actions
  • Les 5 cartons
  • Les 5 changements
  • Les Chiffres
  • Réagissez



 Terminé :   Dominateur, Liverpool a crucifié la Roma (5-2) en demi-finale aller de la Ligue des Champions grâce à des doublés de Mohamed Salah et Roberto Firmino et une réalisation de Sadio Mané. Dos au mur, la Roma a réagi en fin de match, en marquant deux buts par Dzeko et Perotti sur penalty, qui laissent la Louve croire encore en ses chances lors de la manche retour.  
 
 90+4 min. :   C'est terminé ! Liverpool s'impose largement face à la Roma (5-2) !  
 
 90+3 min. - Changement:   Dernier changement pour Liverpool : Roberto Firmino est remplacé par Ragnar Klavan.  
   
 90+1 min. :   Edin Dzeko est le 1er joueur dans l’histoire de la Roma à marquer lors de 4 matches consécutifs en Ligue des Champions. Avant ce match, le Bosnien a été impliqué dans six des huit derniers buts des Italiens en déplacement en Ligue des champions (cinq buts, une passe décisive).  
   
 90 min. :   Il y aura quatre minutes de temps additionnel !  
 
 88 min. - Carton jaune pour Fazio:   Et carton jaune pour .. Fazio !  
   
 86 min. - Carton jaune pour Henderson:   Carton jaune pour Henderson !  
   
 86 min. - But pour AS Roma:   Buuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuut de Perotti sur penalty ! L'italien ne tremble pas et prend à contre pied Karius (5-2). Avec ce deuxième but, la Roma se met dans la même situation que face au Barça, où un (3-0) au match retour sera synonyme de qualification.  
 
 85 min. :   Penaltyyyyyyyyyyy pour la Roma ! Sur une belle frappe de Nainggolan, le ballon touche le bras de Milner et Mr. Felix Brych n'hésite pas à siffler un penalty.  
   
 82 min. - Occasion pour Liverpool:   Robertson s'applique et centre depuis la gauche, Wijnaldum rate lamentablement le ballon aux six mètres. Klopp n'est pas du tout content car y avait moyen d'ajouter un sixième but !  
   
 80 min. - But pour AS Roma:   Buuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuut d'Edin Dzeko pour l'AS Roma ! Bien trouvé par une ouverture de Nainggolan, Dzeko contrôle le ballon, dans le dos de Lovren et trompe Karius d'une frappe à bout portant ! Le Bosnien sauve l'honneur (5-1) !  
   
 77 min. :   Meilleure attaque de la Ligue des Champions, Liverpool compte désormais 38 buts dans la compétition ! Sublime !  
   
 75 min. - Changement:   Changement pour Liverpool : Mohamed Salah est remplacé par Danny Ings. Klopp veut préserver son attaquant !  
   
 74 min. - Carton jaune pour Lovren:   Carton jaune pour Dejavn Lovren, auteur d'une faute de déconcentration sur Edin Dzeko.  
   
 71 min. :   La plus large défaite de la Roma en Ligue des Champions est survenue sur les terres anglaises. C'était celle du 10 avril 2007 face à Manchester United en quart de finale retour (7-1).  
   
 70 min. :   Firmino vient de marquer son 11e but de la saison pour les Reds.  
   
 68 min. - But pour Liverpool:   Buuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuut de Roberto Firmino pour Liverpool ! Milner exécute un corner côté droit, le ballon est repris par la tête du brésilien qui trompe Alisson, inscrivant lui aussi un doublé (5-0) !  
   
 66 min. - Changement:   Deuxième changement de Di Francesco qui va tenter de sauver les meubles : Daniele De Rossi est remplacé par Maxime Gonalons.  
   
 63 min. :   Liverpool n'a pas remporté la manche aller d'une demi-finale européenne lors de ses sept dernières tentatives (3 nuls, 4 défaites), soit depuis une victoire 4-0 contre le Panathinaikos, en Ligue des champions en 1984/1985.  
   
 61 min. - But pour Liverpool:   Buuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuut de Firmino pour Liverpool ! Mohamed Salah est encore une fois à l'origine du but. Il s'infiltre dans la surface depuis la droite et sert idéalement Roberto Firmino aux six mètres qui ajoute le quatrième but (4-0) !  
   
 60 min. - Occasion pour Liverpool:   Nouvelle occasion pour les Reds ! Sur un centre de Mané depuis la gauche, Firmino s'écroule dans la surface. Le ballon revient sur Robertson qui arme sa frappe mais Alisson repousse le danger.  
   
 57 min. :   C'est le 8e but de la saison en C1 pour Sadio Mané qui doit remercier Mohamed Salah pour sa belle passe décisive.  
   
 56 min. - But pour Liverpool:   Buuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuut de Sadio Mané pour Liverpool ! Déjà double buteur, Salah s'infiltre dans la surface depuis la droite et centre en retrait vers Sadio Mané, qui trompe Alisson aux six mètres. Les Reds accentuent leur avance (3-0) !  
   
 54 min. :   Encore un ballon perdu par la défense romaine !! Sadio Mané est servi dans la profondeur mais il est signalé hors-jeu !  
   
 52 min. :   La possession de balle est équilibrée (52% pour Liverpool, 48% pour Rome) mais c'est au niveau des tirs que les Reds dominent largement (15 à 3).  
 
 49 min. :   La Roma n’a pas gardé sa cage inviolée lors de ses 26 derniers déplacements en Ligue des Champions, la 2e plus longue série dans la compétition derrière le Celtic entre 2001 et 2016 (30). La Louve enchaîne avec un 27e déplacement avec au moins un but encaissé.  
   
 47 min. - Changement:   Di Francesco a effectué un premier changement durant la pause : Cengiz Under est remplacé par Patrik Schick.  
   
 46 min. :   C'est reparti à Anfield ! Liverpool donnent le coup d'envoi de la seconde période.  

 Mi-temps :   Mené par son excellent buteur Mohamed Salah, auteur d'un doublé, Liverpool a crucifié la Roma lors de la première période. Dans un match à sens unique, les Reds ont multiplié les tentatives et ont réussi à marquer à deux reprises par Salah, qui a eu plus de réussite que son coéquipier, Sadio Mané. Ce dernier a raté à lui seul deux grosses occasions et a marqué un but, refusé pour hors-jeu.  
 
 45+2 min. :   C'est la pause ! Liverpool mène face à la Roma grâce à un doublé de Mohamed Salah (2-0) !  
 
 45 min. :   Il y aura deux minutes de temps additionnel.  
 
 45 min. - But pour Liverpool:   Buuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuut de Mohamed Salah pour Liverpool ! Salah sert Firmino qui part en contre rapide, puis redonne à l'égyptien, qui vient de piquer le ballon au-dessus d'Alisson et doubler la mise. Salah ne fête pas son deuxième but non plus, respectant les supporters de son ancien club. LA classe ! (2-0) !  
 
 43 min. :   La belle frappe de Firmino, à 20 mètres du but d'Alisson, qui est contrée par la défense et qui sort en corner.  
 
 41 min. :   Alerté à gauche de la surface, Wijnaldum frappe en force mais Alisson est bien présent pour boxer le ballon et éloigner le danger !  
   
 39 min. - Carton jaune pour Arnold:   Carton jaune pour Alexander-Arnold pour sa faute sur Strootman.  
   
 38 min. - Occasion pour Liverpool:   Aie Aie Aiiiiiiie la barre pour Liverpool ! Bien trouvé sur un corner venu de la droite, Lovren place sa tête sur la transversale d'Alisson, complètement battu !  
   
 37 min. :   Il s'agit du dixième but de Mohamed Salah en treize matchs de C1 cette saison. Le Pharaon marche sur l'eau !  
   
 35 min. - But pour Liverpool:   Buuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuut de Mohamed Salah pour Liverpool ! Après un ballon perdu par Dzeko, au milieu du terrain, Salah est bien servi à droite de la surface. Le meilleur joueur de la saison en Premier League fait parler son talent en remettant sur son pied gauche et en nettoyant la lucarne droite d'Alisson (1-0).  
   
 32 min. :   Après deux occasions énormes ratées par Sadio Mané, le sénégalais pensait vaincre le signe indien et marquer en reprenant un centre depuis la gauche, mais il est signalé hors-jeu.  
   
 30 min. - Occasion pour Liverpool:   Double occasion pour les Reds ! Sadio Mané rate lamentablement sa frappe au point de penalty, alors qu'il était complètement seul puis Alisson repousse la frappe de Salah, depuis la droite de la surface. La Roma s'en sort bien !  
   
 28 min. - Occasion pour Liverpool:   Quelle occasion ratée par Sadio Mané ! Bien lancé par Firmino, le sénégalais accélère et va au duel avec Alisson mais sa frappe s'envole au-dessus du cadre ! Incroyable !  
   
 26 min. - Carton jaune pour Nunes Jesus:   Premier carton jaune du match pour Juan Jesus, auteur d'un tacle à retardement sur Sadio Mané.  
 
 24 min. :   Les joueurs de Liverpool ne trouvent pas de solution devant la défense bien regroupée de la Roma. Salah est très isolé sur son côté droit, il se bat seul et perd de nouveau le ballon.  
 
 21 min. :   Le public d'Anfield se lève pour applaudir Oxlade-Chamberlain, évacué sur civière.  
   
 19 min. - Occasion pour AS Roma:   La lourde frappe de Kolarov sur la transversale d'Alisson ! Le latéral serbe envoie un missile du gauche sans élan et le ballon est légèrement touché par Karius qui dévie sur sa transversale.  
   
 18 min. - Changement:   Voilà le premier changement pour Jürgen Klopp : Wijnaldum remplace le malheureux Oxlade-Chamberlain. Quel coup dur pour les Reds !  
   
 16 min. :   Oxlade-Chamberlain reste au sol après avoir été touché au genou droit dans son duel avec Kolarov. Il ne devrait pas terminer le match et Wijnaldum va le remplacer.  
   
 14 min. :   Liverpool est la seule équipe encore en lice à ne pas avoir perdu un match de Ligue des Champions cette saison (6 victoires, 4 nuls).  
 
 12 min. :   Long ballon de De Rossi vers Florenzi, dans le dos de Robertson. C'est trop long pour le latéral romain !  
   
 10 min. :   La Roma n'a remporté qu'un seul de ses 14 derniers déplacements en Ligue des champions. Et c'était à Qarabag en poule cette saison (1-2). Le reste du bilan est de 8 nuls et 5 défaites. Les Romains n'ont d'ailleurs pas conservé leur cage inviolée à l'extérieur en C1 depuis 26 matchs.  
 
 08 min. :   Suite à un ballon récupéré par Firmino, Oxlade-Chamberlain est lancé dans l'espace vide, il frappe à 25 mètres du but mais c'est trop écrasé pour surprendre Alisson.  
   
 05 min. - Occasion pour Liverpool:   Firmino pas loin d'ouvrir le score ! Parfaitement lancé dans le dos de la défense par Salah, Firmino tente sa chance d'un angle fermé mais ça passe devant le but d'Alisson. Sadio Mané est trop court pour récupérer derrière !  
 
 04 min. :   La réponse de Liverpool ! Lancé sur la droite, Salah accélère puis repique plein axe et enroule une frappe, facilement captée par Alisson.  
 
 02 min. :   Première tentative pour l'AS Roma ! Dzeko, dos au but, remet en retrait pour Strootman qui tente sa chance du gauche à l'entrée de la surface mais c'est facilement capté par Karius.  
   
 01 min. :   C'est parti à Anfield ! Mr. Felix Brych a sifflé le coup d'envoi de la rencontre. Les Romains engagent !  
 
 00 min. :   C'est la sixième confrontation européenne entre Liverpool et la Roma. La dernière fois que les deux équipes se sont rencontrées, c'était lors de la deuxième phase de groupes de Ligue des champions en mars 2002. Liverpool a remporté deux des cinq premières, contre une pour la Roma et deux nuls.  
 
 00 min. :   Mohamed Salah a marqué 41 buts cette saison, toutes compétitions confondues. L’international égyptien, passé par la Roma entre 2015 et 2017, n’avait jamais connu une saison aussi prolifique au niveau comptable. En C1, il en est à 8 buts.  
   
 00 min. :   C’est la première demi-finale de Ligue des champions depuis 34 ans pour l’AS Roma. Le club Italien n’avait plus les pieds dans le dernier carré en C1 depuis la saison 1983/1984 où il s’était incliné en finale face aux Reds.  
   
 00 min. :   Liverpool dispose de la meilleure attaque de cette Ligue des Champions avec 33 buts inscrits, grâce notamment à son formidable trident offensif composé par Salah, Mané et Firmino.  
   
 00 min. :   Ce match opposera deux grands buteurs. D'un côté Mohamed Salah, qui vient tout juste d'être sacré meilleur joueur de Premier League et qui veut briller face à son ancien club et Eden Dzeko, auteur de six buts en Ligue des champions cette année, et décisif contre Barcelone.  
 
 00 min. :   Du côté de la Roma, il s'agit d'un 3-4-3 : Alisson - Fazio, Maolas, Juan Jesus - Florenzi, De Rossi (c), Strootman, Kolarov - Under, Dzeko, Nainggolan.  
 
 00 min. :   Passons aux compositions d'équipe et commençons par celle de Liverpool (4-3-3) : Karius - Alexander-Arnold - Lovren, van Dijk, Robertson - Oxlade-Chamberlain, Henderson, Milner - Salah, Firmino, Mané.  
 
 00 min. :   Joël Matip, Emre Can et Adam Lallana sont toujours à l'infirmerie et ne pourraient pas jouer cette demi-finale du côté de Liverpool.  
 
 00 min. :   Absent du groupe à la Spal samedi (3-0), Aleksandar Kolarov fait son retour pour le déplacement à Liverpool. Le Français Grégoire Defrel n’est pas convoqué. L'autre tricolore, Maxime Gonalons, sera bien du voyage, aux côtés des cadres Radja Nainggolan, Daniele De Rossi et Edin Dzeko.  
 
 00 min. :   L'autre demi-finale opposera le Real Madrid, double champion d'Europe, au Bayern Munich, champion d'Europe 2013. Le match aller se jouera demain à l' Allianz Arena.  

 00 min. :   Dans leurs championnats respectifs, les deux clubs sont chacun sur la troisième place du podium. Concernant la forme du moment, léger avantage à l'AS Rome qui s'est imposé 3-0 contre la SPAL le weekend dernier alors que Liverpool s'est contenté d'un nul face à West Bromwich, lanterne rouge de Premier League (2-2).  

 00 min. :   Pour Liverpool, c’est une première depuis 2008 et un duel épique contre Chelsea qui s’est conclu en prolongation à Stamford Bridge (1-1, 3-2). Didier Drogba était l'homme de la soirée, avec un doublé.  
 
 00 min. :   L'AS Roma n'a plus atteint ce stade de la compétition depuis 1984, l'année où elle a perdu la finale, devant son public, face à Liverpool (1-1, 4-2 t.a.b.). Les Reds se sont imposés ce soir là grâce à la folie de leur gardien Bruce Grobbelaar.  
 
 00 min. :   Dans une poule moins relevée, composée de Séville FC, Spartak Moscou et Maribor, Liverpool a également terminé premier. Après une qualification facile face à Porto, les Reds ont éliminé le Manchester City de Pep Guardiola, champion d'Angleterre avec une double victoire à la clé (3-0, 2-1).  
 
 00 min. :   Pour s'offrir le droit de rêver à une finale, l'AS Roma a multiplié les surprises tout au long de son parcours. D'abord en terminant à la tête de sa poule B devant Chelsea et l'Atlético Madrid (finaliste en 2014 et 2016) avec 3 victoires, 2 nuls, et une seul défaite. Peu flamboyante en huitièmes de finale face au Chakhtior Donetsk (1-2, 1-0), c'est en quarts de finale que l'AS Rome a étonné et définitivement séduit l'Europe avec sa remontada face au Barça (4-1, 0-3).  
 
 00 min. :   Alors qu'on s'attendait plus à une demi-finale Manchester City - Barcelone, sur le papier, c'est finalement une affiche surprise entre Liverpool et la Roma qui se joue ce soir, pour un remake de la finale de 1984, remportée par Liverpool à... Rome.  

 00 min. :   Bonjour et merci de nous retrouver pour suivre, en direct commenté, la rencontre entre le Liverpool et l'As Roma pour le compte des demi-finales aller de Ligue des champions. Le coup d'envoi sera donné à 20:45.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 25 Avr 2018 - 8:06

Porté par Salah, Liverpool file vers la finale de la Ligue des champions
http://sport24.lefigaro.fr/football/ligue-des-champions/actualites/ligue-des-champions-liverpool-as-roma-en-direct-906380
Par  Jérémy Vasseur
Mis à jour le 24/04/2018 à 22h57 – Publié le 24/04/2018 à 16h19


Liverpool a fait un grand pas vers la finale de la Ligue des champions. Les Reds ont largement dominé l’AS Roma (5-2) ce mardi en demi-finales aller à Anfield Road.

Liverpool-AS Roma 5-2
Liverpool : Salah (35e, 45e+1), Mané (56e), Firmino (61e, 68e)
AS Roma : Dzeko (81e), Perotti (85e, sp)

Liverpool a fait un grand pas vers la finale de la Ligue des champions. Au terme d’une demie aller très animée, le club de la Mersey est logiquement venu à bout de l’AS Roma (5-2). Un succès large et confortable, à huit jours du match retour. Après une entame laborieuse, marquée par la sortie sur blessure d’Oxlade-Chamberlain et la maîtrise romaine au milieu, les Reds se déchaînaient durant le dernier quart d’heure du premier acte. Plus qu’un temps fort, une véritable furia. Et si Mané se montrait maladroit, Salah faisait honneur à son statut de meilleur joueur de Premier League. En pleine confiance, l’ailier égyptien délivrait Anfield en ouvrant le score d’une superbe frappe enroulée (1-0, 36e). Avant de doubler la mise juste avant la pause, lorsque son petit ballon piqué prenait à défaut Alisson, complètement abandonné par sa défense (2-0, 45e+1).
La Roma ne veut pas mourir

Sonnés, les Giallorossi ne réagissaient pas après la pause. Pire, les bourreaux du Barça en quarts continuaient de subir la loi des locaux, portés par leur trio offensif infernal. Déjà auteur d’un doublé, Salah se muait en passeur décisif et offrait deux caviars à Mané (3-0, 56e) et Firmino (4-0, 61e). Le Brésilien clôturait le festival offensif des Reds en scorant sur corner (5-0, 68e). Avec cinq buts d’avance, les hommes de Jürgen Klopp relâchaient la pression et laissaient la Roma refaire surface en fin de match. Dzeko (5-1, 81e) et Perotti sur penalty (5-2, 85e) concrétisaient le sursaut transalpin et inscrivaient deux buts synonymes d’espoirs. Toujours en vie, les Romains devront réaliser un nouvel exploit dans huit jours pour empêcher Liverpool de disputer sa première finale de C1 depuis 2007.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 25 Avr 2018 - 8:08

Ligue des champions: Bayern-Real, deux géants à la loupe
AFP
Publié le 25/04/2018 à 07:40 | AFP
http://www.lepoint.fr/sport/ligue-des-champions-bayern-real-deux-geants-a-la-loupe-25-04-2018-2213289_26.php
 
Ligue des champions: Bayern-Real, deux géants à la loupe ©️ AFP / Christof STACHE  
Bayern Munich contre Real Madrid, ce sont deux géants centenaires opposés pour leur 25e confrontation européenne mercredi en demi-finale aller de Ligue des champions. Un duel de titans au niveau sportif, financier et doctrinal entre le colosse bavarois et l'ogre castillan.

"Rekordmeister" contre "Rey de Europa"

Le Bayern, fondé en 1900, et le Real, créé en 1902, ont en commun d'être les clubs les plus titrés de leurs pays respectifs: 12 C1 figurent au palmarès madrilène, record absolu, contre 5 pour les Munichois, qui pointent sur la troisième marche du podium européen.
Dans leur championnat aussi, ces deux-là dominent: Munich vient de décrocher son 28e titre en Bundesliga mais reste en retrait de Madrid, 33 fois champion d'Espagne.
Pour autant, le "Rekordmeister" (détenteur du record de championnats) parle d'égal à égal ces dernières saisons avec le "Rey de Europa" (roi de l'Europe).
Si le Real reste sur huit demi-finales d'affilée en Ligue des champions, pour trois titres européens (2014, 2016 et 2017), le Bayern a cumulé sept demies en neuf ans et décroché la couronne continentale pour la dernière fois en 2013, après deux finales perdues en 2010 et 2012.

Finances en or, actionnariat populaire

Selon le cabinet Deloitte, ces deux mastodontes figurent dans le Top 5 mondial des clubs affichant les plus hauts revenus.

Séance d'entraînement pour Cristiano Ronaldo et ses camarades du Real Madrid à Munich, le 24 avril 2018, à la veille d'y affronter le Bayern ©️ Christof STACHE AFP
Longtemps en tête avant d'être doublé par Manchester United, le Real (2e) a engrangé 674,6 millions d'euros en 2016-2017, alors que le Bayern (4e) générait 587,8 millions d'euros sur la même période.
Les deux clubs, des associations omnisports, ont aussi en commun leur actionnariat populaire: le Real est, comme trois autres clubs en Espagne, la propriété de "socios" (supporteurs-actionnaires). Ces derniers, au nombre de 92.000, élisent le président et votent le budget.
Côté munichois, l'entreprise Bayern est détenue à 75 % par l'association Bayern et ses 280.000 adhérents. Les groupes Adidas, Audi et Allianz se répartissent le reste des actions, à parts égales (8,33 %).

Marché local contre "Galactiques"

Au Real, le président Florentino Pérez, en poste entre 2000 et 2006, et depuis 2009, a assaini les comptes du club avec une recette simple: ce magnat de la construction investit des millions pour acheter les joueurs les plus en vue et les associer en une constellation d'étoiles surnommées "Galactiques".

Demi-finale aller de la Ligue des champions opposant le Bayern Munich au Real Madrid le 25 avril ©️ AFP
"Si le Real a les meilleurs joueurs du monde à chaque poste, les revenus ne seront pas un problème", résumait le dirigeant dans une interview à l'AFP en 2016. D'où les recrutements des Figo, Zidane, Beckham, puis Cristiano Ronaldo, Benzema, Bale...
Côté Bayern, le recrutement est souvent moins clinquant mais plus judicieux: le club bavarois sait attirer à lui les meilleurs joueurs de Bundesliga, affaiblissant la concurrence nationale tout en se renforçant au niveau européen. Ainsi l'avant-centre Sandro Wagner, arrivé cet hiver d'Hoffenheim, ou le milieu Leon Goretzka, qui signera cet été en provenance de Schalke.
Selon le site spécialisé Transfermarkt, la valeur marchande estimée de l'effectif du Bayern atteint 779 millions d'euros, contre près d'un milliard (962,5 millions) pour le Real.

Allianz-Arena contre Santiago-Bernabeu

L'Allianz-Arena de Munich (75.000 places), construite pour le Mondial-2006 en Allemagne, présente une capacité un peu inférieure à celle du stade Santiago-Bernabeu de Madrid (81.000 places), inauguré en 1947 et théâtre de la finale du Mondial-1982.
[url=http://www.lepoint.fr/images/2018/04/25/14594779lpw-14594777-embed-libre-jpg_5191621.jpg]

Vue générale de l'Allianz-Arena, le 4 juillet 2011 à Munich ©️ CHRISTOF STACHE AFP/Archives
Les deux enceintes sont des mines d'or pour leurs clubs respectifs.
Ainsi, le Bayern a-t-il pu rembourser en seulement 9 ans et demi la totalité des 346 millions d'euros du financement de ce stade aux formes futuristes, alors que le prêt s'étalait initialement sur 25 ans.

Demi-finale de la Ligue des champions Bayern Munich vs Real Madrid, le 25 avril ©️ Paz Pizarro AFP
Côté Real, le stade Bernabeu est à la fois un musée, un centre de loisirs et une salle de spectacles.
Le président Pérez souhaite désormais doter l'enceinte d'un toit et de nouveaux espaces d'accueil (un centre commercial, voire un hôtel). Un chantier estimé à 400 M EUR, en attente de lancement.
25/04/2018 07:39:19 -          Madrid (AFP) -          ©️ 2018 AFP
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Jeu 26 Avr 2018 - 7:24

Ligue des champions : le Real Madrid bat le Bayern et s’approche d’une troisième finale de suite
http://www.lemonde.fr/ligue-des-champions/article/2018/04/25/ligue-des-champions-le-real-madrid-bat-le-bayern-et-s-approche-d-une-troisieme-finale-de-suite_5290716_1616944.html

Les Madrilènes se sont imposés (2-1) sur la pelouse des Bavarois, grâce à des buts de Marcelo et d’Asensio, lors du match aller de la demi-finale de Ligue des champions.
Le Monde.fr avec AFP | 25.04.2018 à 23h04 • Mis à jour le 25.04.2018 à 23h16



Le Real Madrid a fait un grand pas vers une troisième finale consécutive de Ligue des champions, en s’imposant 2-1 mercredi 25 avril sur la pelouse du Bayern Munich.

Le Bayern a remarquablement réussi à museler Cristiano Ronaldo et a ouvert le score par Joshua Kimmich (28e). Mais il en faut plus pour faire plier les Madrilènes, en pleine réussite sur la scène continentale : le réalisme des doubles tenants du titre, avec des buts de Marcelo (44e) et Marco Asensio (57e), a fini par punir les Bavarois.

Le Bayern en manque de réalisme

Le « Rekordmeister » allemand pourra s’en vouloir d’avoir manqué plusieurs occasions énormes tout au long du match, par Thomas Müller ou Franck Ribéry notamment, puis par Robert Lewandowski en toute fin de partie (88e).
Mardi prochain, le Real aura pour lui, outre son public, son énorme expérience et le fait que le Bayern devra se découvrir, laissant sans doute plus d’espaces encore aux Ronaldo, Lucas Vazquez, Karim Benzema ou autre Asensio.
Le Bayern, lui, pourra puiser son espoir dans l’histoire récente : la saison dernière en quart de finale, le Real s’était déjà imposé 2-1 à l’Allianz Arena. Puis Munich l’avait emporté sur le même score au retour à Madrid, pour ne céder finalement qu’en prolongation, réduit à dix.
Le premier coup de théâtre de ce combat de géants intervenait à la 4e minute, lorsque Arjen Robben, le Néerlandais de 34 ans, restait au sol, apparemment victime d’ennuis musculaires. Il était remplacé par Thiago Alcantara, qui s’installait délibérément dans l’axe, laissant le couloir droit à Kimmich et par intermittence à Thomas Müller.

Un Real sûr de sa force

Trente minutes plus tard, c’est Jérôme Boateng, jusque-là impeccable en défense centrale et à la surveillance de Ronaldo, qui devait quitter la pelouse sur blessure, laissant sa place au jeune international Niklas Süle. Durant toute la première période, on assistait à un duel de géants entre deux équipes parfaitement en place, mais portées vers l’avant et prêtes à faire feu à chaque opportunité.
Appliqué, concentré, le Bayern s’efforçait de passer par les ailes en attaque, et de couper toutes les transmissions vers Ronaldo en défense. « On ne peut arrêter Ronaldo qu’en équipe », avait mis en garde Jérôme Boateng avant le match. Ses équipiers l’ont entendu, et le Portugais a été largement privé de ballons.
En face, le Real Madrid était sûr de sa force, et prompt à faire son miel de la moindre erreur munichoise, à l’image de Luka Modric qui grattait plusieurs ballons dans l’entre-jeu pour faire passer à chaque fois des frissons dans une Allianz Arena pourtant enflammée.
Kimmich allait débloquer le compteur à la 28e minute. Remarquablement lancé sur l’aile droite par James, le latéral prenait de vitesse toute la défense et battait Keylor Navas d’un puissant tir croisé (1-0, 28e).
James, qui avait quitté le Real Madrid en fin de saison dernière faute d’avoir suffisamment de temps de jeu, livrait d’ailleurs un match énorme, tant dans sa position de numéro 10 qu’en défense, où on le voyait parfois se battre comme un lion dans son propre camp, comme dans ce duel au corps à corps contre Modric (37e).

Coaching gagnant pour Zidane

On s’approchait de la mi-temps, et la pression du Bayern se faisait de plus en plus forte, Ribéry manquant face à Navas l’occasion de doubler la mise. Mais le Real Madrid ne serait pas le « Rey de Europa » (le « Roi de l’Europe ») s’il n’avait pas la foudre sous les semelles.
Juste avant la pause, Marcelo reprenait victorieusement de volée aux 18 mètres un centre de Dani Carvajal. Et Madrid regagnait les vestiaires avec dans sa musette le si précieux but à l’extérieur.
La deuxième période débutait sur le même tempo. Et de nouveau Madrid allait faire parler son réalisme. Une mauvaise passe de Rafinha en milieu de terrain, une transition instantanée de Vazquez, et un ballon en or pour Asensio, qui battait dans la course du pied gauche le malheureux Sven Ulreich (2-1, 57e).
Les Cassandre qui avaient fait remarquer que le Bayern n’avait encore jamais été confronté à un grand d’Europe en élimination directe cette saison, après avoir sorti Besiktas et Séville, auront pensé qu’ils avaient raison. En affrontant le PSG et la Juventus, le Real était sans doute entré dans le rythme des grandes rencontres beaucoup mieux que le Bayern.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/ligue-des-champions/article/2018/04/25/ligue-des-champions-le-real-madrid-bat-le-bayern-et-s-approche-d-une-troisieme-finale-de-suite_5290716_1616944.html#X7L3gKBd3oB3BUOR.99
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Jeu 26 Avr 2018 - 7:28

Kimmich serial buteur, Ronaldo exceptionnellement muet... Bayern Munich-Real Madrid en quelques stats
Publié le mercredi 25 avril 2018 à 23:54 | Mis à jour le 26/04/2018 à 00:11
https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Kimmich-serial-buteur-ronaldo-exceptionnellement-muet-bayern-munich-real-madrid-en-quelques-stats/896051

]Mercredi, le Real Madrid a battu le Bayern Munich chez lui en demi-finale aller de la Ligue des champions, avec des buteurs qu'on n'attendait pas forcément.


 
Cristiano Ronaldo n'a exceptionnellement pas marqué lors de cette rencontre. (Reuters)
 

Le Bayern poursuit sa série

En perdant à domicile contre le Real Madrid (2-1), le Bayern Munich vient de poursuivre à ses dépens une série de défaites face aux Merengue qui dure maintenant depuis six rencontres : quatre matches de demi-finale et deux quarts de finale. La dernière victoire des Allemands remonte à la demi-finale aller de Ligue des champions (2-1), il y a six ans.

26
En marquant contre le Bayern, les Madrilènes ont ajouté un 26e match à leur série de rencontres où ils ont marqué au moins un but. Ils comptent 66 buts au total lors de ces confrontations.
A lire
Le Real, redoutablement efficace

Kimmich, défenseur buteur


Peu étonnant de voir un défenseur comme Joshua Kimmich marquer le but des Munichois. L'Allemand a inscrit son 6e but en C1 de sa carrière, en 27 matches disputés depuis septembre 2015. Aucun joueur à ce poste ne fait aussi bien sur la même période.

Marcelo derrière Ronaldo

En marquant le but de l'égalisation madrilène, Marcelo devient le deuxième meilleur buteur du club en C1 cette saison. Et cela avec un total de... 3 buts désormais. Devant lui, c'est Cristiano Ronaldo, avec 15 buts, qui mène le classement.
39 Cristiano Ronaldo, justement, n'a pas marqué. C'est ainsi une série record de 11 matches de C1 où il avait marqué au moins une fois qui s'achève. Pire, le buteur portugais n'a pas cadré un seul tir, ce qui ne lui était plus arrivé depuis 39 matches toutes compétitions confondues.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Jeu 26 Avr 2018 - 7:32

BAYERN MUNICH VS REAL MADRID 1-2 : RÉSUMÉ ET TOUT LES BUTS / ALL GOALS AND HIGHLIGHTS
Ajoutée le 25 avr. 2018
https://www.youtube.com/channel/UCJMNvDCp9PKN93v5_u8QDmg

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Jeu 26 Avr 2018 - 11:26

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Jeu 26 Avr 2018 - 11:28

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mar 1 Mai 2018 - 9:16

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mar 1 Mai 2018 - 9:18

Bayern : les raisons de croire à l’exploit

http://www.matchendirect.fr/europe/ligue-des-champions-uefa/2018-17/
Mis à jour le 01/05/2018 à 08h06 – Publié le 30/04/2018 à 22h08

Battu (1-2) à domicile au match aller par le Real Madrid, le Bayern Munich pourrait bien réaliser l’exploit ce mardi à Santiago Bernabéu (20h45). 

«Ce Real est fragile, il n’apporte pas toutes les garanties», à l’image de Thomas Müller, le Bayern croit en ses chances. Après la défaite (1-2) à l’aller, le Bayern Munich va devoir marquer au moins deux buts au champion en titre dans son antre de Santiago Bernabéu, pour continuer à rêver de finale en Ligue des champions. Si la tâche s’annonce immense, les Bavarois ont plusieurs raisons d’y croire.

Un match aller encourageant

Lors de la demi-finale aller, le Bayern Munich a réalisé une performance de haute volée qui s’est malheureusement heurtée au froid réalisme madrilène. Dans un match qu’ils ont dominé (59 % possession de balle, 13 tirs à 7), les hommes de Jupp Heynckes ont cruellement manqué de réussite devant les buts. Après avoir ouvert le score, Robert Lewandowski et ses coéquipiers ont eu plusieurs occasions de faire le break sans trouver la faille. «Rarement dans une demi-finale de Ligue des champions, on a vu autant d’occasions de but que nous n’avons pas su convertir. (…) On aurait dû gagner, et ça me rend optimiste pour le retour», lâchait l’entraîneur bavarois après la rencontre. Le Bayern Munich a aussi réalisé la prouesse de museler Cristiano Ronaldo. Buteur lors de ses douze derniers matches de Ligue des champions, le Portugais n’a rien pu se mettre sous la dent, mis à part un but refusé pour une position de hors-jeu en seconde période. La défense allemande devra renouveler ce genre de performance pour contenir la star madrilène à Bernabéu. Mais il faudra surtout que le Bayern Munich convertisse ses occasions cette fois-ci pour espérer une qualification.

La deuxième jeunesse de Ribéry

Onze années après son arrivée, Franck Ribéry est toujours l’une des armes principales du Bayern Munich et le Français brille dans les grands rendez-vous. Alors qu’il vient tout juste de fêter ses 35 ans, Ribéry en paraît dix de moins sur le terrain. Depuis le mois de janvier, le Français a retrouvé ses jambes de feu et un rendement digne de ses meilleures saisons en Bavière. C’est simple, en 2018, le numéro 7 du Bayern est décisif toutes les 91 minutes. Et, il a encore démontré tout son talent lors du match aller à Munich. Accélérations, dribbles, occasions de but, Franck Ribéry était bien le plus dangereux des Bavarois face au Real Madrid. Au retour, Jupp Heynckes pourra compter sur sa star qu’il a relancé cette saison pour faire tourner la tête des défenseurs espagnols. «Je l’ai dit et je le redis, il est pour moi l’un des joueurs les plus importants», confiait-il d’ailleurs il y a quelques semaines.

La presque remontée de la Juventus

Cette saison, le Real Madrid ne marche pas sur l’Europe comme il a pu le faire par le passé. En quarts de finale, les Madrilènes ont d’ailleurs bien failli passer à la trappe. Après avoir fait le plus dur en s’imposant 3-0 sur le terrain de la Juventus, les hommes de Zinedine Zidane ont tremblé au retour en encaissant trois buts. Il a fallu un pénalty transformé par Ronaldo dans les ultimes secondes de la rencontre pour sauver le Real. Un match qui pourrait inspirer le Bayern Munich, condamné à marquer au moins deux fois à Madrid. «Bien sûr que le match de la Juventus nous donne idées. Ils ne se sont peut-être pas qualifiés, mais ils ont marqué trois buts à Madrid. Le même résultat nous irait très bien», avoue le milieu de terrain munichois Corentin Tolisso dans les colonnes de L’Equipe.

Le quart de finale retour en 2017

Marquer deux buts à Santiago Bernabéu après avoir perdu 1-2 au match aller, le Bayern Munich l’a déjà fait. C'était en quart de finale retour l’année dernière, dans un match incroyable d’intensité mais aussi controversé pour son arbitrage. Les Bavarois avaient effectivement remonté le même handicap que cette saison, menant 2-1 sur la pelouse du Real à la fin du temps réglementaire. Mais en prolongation, réduit à dix, le Bayern Munich s’était finalement effondré. Le Real en avait profité pour marquer trois fois, dont un doublé de Cristiano Ronaldo.

La touche Jupp Heynckes

«Ce n’est pas important de savoir combien de fois nous avons perdu contre Madrid. Je n’étais pas l’entraîneur. Demain, c’est une autre histoire. Je sais que ce sera difficile. Mais j’ai des joueurs avec beaucoup d’expérience. Nous venons pour jouer notre chance. Nous savons que nous jouons contre le double tenant du titre en Ligue des champions. Madrid est habitué à ce type de matches. Nous nous rendrons coup pour coup», le message de Jupp Heynckes en conférence de presse d’avant match a le mérite d’être clair. L’entraîneur allemand y croit et pour cause, lors de ses trois dernières participations à la Ligue des champions, il n’a jamais été éliminé avant la finale. Il en a remporté une avec le Real Madrid en 1998, et avec le Bayern, il a échoué en finale contre Chelsea en 2012 avant de décrocher le titre en 2013 contre Dortmund. L’homme providentiel du Bayern Munich est donc le mieux placé pour guider ses joueurs à l’exploit.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mar 1 Mai 2018 - 9:30

Ligue des champions: face au Bayern, le Real Madrid n'a pas le droit à l'erreur

Par   Nicolas Bamba
http://www.rfi.fr/sports/20180501-ligue-champions-face-bayern-le-real-madrid-pas-le-droit-erreur

Juan Medina/Reuters
Victorieux à Munich au match aller (1-2), le Real Madrid part favori pour sa demi-finale retour de la Ligue des champions à domicile face au Bayern Munich ce mardi 1er mai. Mais les hommes de Zinedine Zidane doivent se méfier, car les Bavarois vont jouer leur va-tout, et le Real s'est déjà montré frileux chez lui quand il était sous pression.
Un club qui dispute trois finales de la Ligue des champions consécutives, cela ne s'est pas vu depuis la Juventus en 1996, 1997 et 1998. Et trois sacres de rang, c'est inédit depuis le Bayern Munich entre 1974, 1975 et 1976. Après tant d'années, le Real Madrid va peut-être le faire.
En tout cas, il est bien parti pour. Mercredi 25 avril, le double champion d’Europe en titre est allé s'imposer en Allemagne contre le Bayern en demi-finale aller (1-2). Place à la manche retour ce mardi 1er mai, au stade Santiago-Bernabeu. Mais tout-puissant soit-il, le Real Madrid ne se présente pas complétement serein pour cette demie retour.
La Juventus a bien failli scalper le roi au tour précédent
Le club madrilène le sait depuis plusieurs mois : il n'a plus que la Ligue des champions, sa compétition favorite, pour sauver sa saison 2017-2018. En Espagne, le Real a subi, comme tout le monde, la suprématie du FC Barcelone, vainqueur de la Liga et de la Coupe du Roi. Côté Merengue, on tolère très mal l'échec. Zinedine Zidane et ses hommes ont l'obligation de ramener une 13e « coupe aux grandes oreilles ».
Mais cette édition de la plus prestigieuse des compétitions européennes est très particulière avec ces retournements de situations inespérés et ces scénarios de folie. Le Barça, justement, en a été victime en huitièmes de finale. Le Real, lui, est passé tout près d’une humilitation en quarts de finale.
Nets vainqueurs à l'aller à Turin (0-3), les Madrilènes ont vécu un match retour terrible chez eux. La Juventus, contrainte à l'exploit, a réussi l'incroyable en remontant ses trois buts de déficit. Et sans un penalty marqué par le sauveur Cristiano Ronaldo à la dernière seconde, le Real Madrid, bien moribond ce soir-là, était bon pour une prolongation, voire des tirs au but à l'issue incertaine (score final 1-3).


Le Bayern vient pour « renverser des montagnes »
Le déficit à combler n'est pas le même, mais la configuration est très semblable. Battu chez lui, le Bayern Munich arrive en Espagne avec l'obligation de réussir l’exploit. Avec cette fois un enjeu encore plus grand : une place en finale à Kiev, en Ukraine, le 26 mai. Même privés de Manuel Neuer, Jérôme Boateng et Arjen Robben, blessés, les Bavarois en rêvent.
« En football, on peut renverser des montagnes. Nous ne nous rendons pas et nous donnerons tout », a annoncé Jupp Heynckes, l’entraîneur du Bayern (et coach du Real en 1997-1998). Zinedine Zidane, prudent et sans doute échaudé par l’expérience de la Juve il y a quelques semaines, se méfie. L’entraîneur français s’attend à devoir lutter « comme jamais ». « Nous jouons le match de l’année », a-t-il répété.


Le Real Madrid a-t-il retenu la leçon turinoise ? Ou va-t-il encore trembler dans son antre ? Jusqu'ici, avec Zidane à sa tête, la Maison Blanche s'en est toujours sortie en Ligue des champions. Mais faire perdurer cet état de grâce n’est pas chose aisée. Réponse ce mardi soir.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mar 1 Mai 2018 - 9:35


Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 2 Mai 2018 - 7:58

Real – Bayern : le Real est en finale, le résumé et les buts en vidéo

La Rédaction, Mis à jour le 01/05/18 23:00http://www.linternaute.com/sport/foot/1450082-real-madrid-bayern-munich-score-resultat-tv-streaming-suivez-le-match-en-direct-live/


 

RESUME VIDEO REAL – BAYERN – Le Real Madrid s'est qualifié pour sa 3e finale de Ligue des champions consécutive, ce mardi, en faisant match nul face au Bayern Munich (2-2), grâce à un doublé de Benzema.


Score Real - Bayern


2 | 2




Real - Bayern en direct / live

23:00 - Le Real a tremblé, mais le Real est en finale

Le Real Madrid avait l'occasion historique de se qualifier pour une troisième finale de Ligue des champions consécutive, et le Real Madrid n'a pas laissé cette chance, ce mardi soir dans son antre du Bernabeu.
Le club madrilène a été tenu en échec par le Bayern (2-2), mais se qualifie pour la finale grâce à sa victoire du match aller (1-2), la semaine dernière en Bavière.
Pourtant, comme face à la Juventus en quarts de finale, tout a mal commencé pour les joueurs de Zidane, qui concèdent un but dès l'entame du match, par Joshua Kimmich (0-1, 3e).
 Mais cette fois, les Merengue parviennent à réagir et égalisent rapidement grâce à Karim Benzema (1-1, 11e). On se dit alors que le Real va dérouler, mais pas du tout. Müller (32e) puis surtout James (33e) sont tout près de redonner l'avantage aux Bavarois, sans réussite.

 Au retour des vestiaires, Benzema profite d'une erreur invraisemblable d'Ulreich pour inscrire un doublé (2-1, 46e), mais c'est l'arbre qui cache la forêt.
Le Bayern évolue un ton au-dessus et égalise logiquement grâce à James (2-2, 63e), prêté par le Real au Bayern cette saison.
La tête sous l'eau, le Real peut remercier Keylor Navas, auteur de plusieurs interventions décisives dans la dernière demi-heure et grand acteur de la qualification du Real Madrid pour la finale de la C1 pour la troisième fois de suite. C'est historique, mais que ce fut laborieux !



22:45 - 3e finale consécutive pour le Real !

Le Real Madrid se qualifie donc pour sa 3e finale de Ligue des champions consécutive, après avoir éliminé le Bayern Munich dans la douleur ce mardi soir (1-2 ; 2-2). Le club madrilène pourrait remporter sa troisième C1 de suite, et sa 13e au total, le 26 mai prochain, à Kiev, où il affrontera l'AS Roma ou Liverpool (vainqueur 5-2 du match aller).

22:39 - C'est terminé !

C'est terminé au Santiago-Bernabeu ! Le Real Madrid et le Bayern Munich se séparent sur un match nul (2-2), après un doublé de Benzema (11e et 46e) et des buts signés Kimmich (3e) et James (63e).

22:36 - Cinq minutes de temps additionnel

L'arbitre de cette demi-finale a décidé d'accorder cinq minutes de temps additionnel dans cette rencontre. Il en reste trois !

22:35 - Hummels de la tête !

Sur un nouveau corner en faveur du Bayern, Mats Hummels prend le dessus sur tout le monde au deuxième poteau mais ne cadre pas ! 

22:34 - Encore une bonne intervention de Navas

Keylor Navas sort loin de sa ligne de but pour boxer le ballon et se heurte à Raphaël Varane. Les deux joueurs restent au sol, alors que l'on rentre dans le temps additionnel, qui n'a pas été encore annoncé.

22:33 - Casemiro averti aussi

Casemiro récolte un carton jaune à son tour pour avoir stoppé irrégulièrement un rush de Thomas Müller plein axe. Cela offre en plus un bon coup franc au Bayern.

22:32 - Varane averti

Raphaël Varane récolte un carton jaune pour avoir tenté de perdre du temps avant de jouer un coup franc anodin.

22:31 - Entrée de Nacho

Dernier changement pour le Real Madrid. Marco Asensio laisse sa place à Nacho pour les derniers instants du match. Zidane bétonne !

22:29 - Cinq minutes à jouer !

Il reste cinq minutes dans le temps réglementaire de cette demi-finale retour ! Il reste donc un peu moins de dix minutes à jouer et la qualification pour la finale de la Ligue des champions va se jouer maintenant.

22:26 - Sortie de James

Deuxième changement pour le Bayern. James Rodriguez laisse sa place à Javi Martinez pour la fin du match.

22:23 - La défense madrilène repousse

Une faute est commise sur Sergio Ramos sur ce dixième corner bavarois de la soirée. Le Real va pouvoir se dégager, à dix minutes de la fin de la rencontre !

22:22 - Encore un arrêt de Navas !

Sur un centre de David Alaba depuis l'aile gauche, Thomas Müller prend le dessus sur Marcelo au deuxième poteau et claque une tête puissante que Keylor Navas repousse comme il peut en corner. 

22:19 - Tolisso laisse sa place

Jupp Heynckes décide de tenter le tout pour le tout à un quart d'heure de la fin. Sandro Wagner, un attaquant axial, remplace Corentin Tolisso, plutôt à son avantage ce soir.

22:17 - Navas sauve le Real !

Keylor Navas sauve le Real Madrid ! Sur un centre de David Alaba, le ballon est cafouillé au deuxième poteau par la défense madrilène et Corentin Tolisso peut reprendre comme il peut... Keylor Navas se détend et détourne d'un réflexe impressionnant !

22:16 - Le Real passe en 4-3-3

Avec ces deux changements, le Real Madrid a changé de dispositif. Exit le 4-4-2, l'équipe madrilène évolue désormais en 4-3-3, avec Casemiro entre Modric et Kroos au milieu, tandis que Bale et Asensio vont évoluer sur les ailes, avec Ronaldo seul devant.

22:15 - Double changement pour le Real

Zinédine Zidane effectue un double changement dans cette deuxième période. Karim Benzema et Mateo Kovacic laissent leurs places à Gareth Bale et Casemiro.

22:12 - L'intensité est montée d'un cran

L'intensité est montée d'un cran sur la pelouse et chaque contact est plus intense et les joueurs se cherchent plus à chaque fois. Ces 20 dernières minutes vont être passionnantes !

22:09 - Vazquez averti à son tour

Le côté droit du Real Madrid continue de souffrir. Après Luka Modric, c'est désormais Lucas Vazquez qui récole un carton jaune. 

22:08 - Tout est relancé

Le Bayern Munich a égalisé de façon logique et méritée dans cette deuxième période, après un quart d'heure intense. Le club allemand n'a besoin que d'un but pour se qualifier désormais !

22:06 - James Rodriguez égalise ! (2-2)

Le Bayern Munich égalise à l'heure de jeu ! Sur un centre venu de la droite par Süle, James Rodriguez arrive lancé au point de penalty et reprend du pied droit. C'est contré par Varane mais le Colombien reprend et trompe Keylor Navas d'une frappe vicieuse dans un angle fermé entre les jambes du portier madrilène !

22:05 - Modric averti

Luka Modric écope du premier carton du match pour une intervention rugueuse sur Tolisso au milieu !

22:03 - Le Bayern pousse !

Le Bayern Munich pousse ! L'équipe allemande enchaîne les corners et les situations dangereuses devant le but de Keylor Navas mais les joueurs de Jupp Heynckes ne parviennent pas à égaliser pour le moment. Attention aux contres des attaquants madrilènes, qui n'attendent que ça...

22:00 - Varane dévisse

Sur un centre venu de la gauche, Varane dévisse totalement son dégagement et offre un corner au Bayern. James s'en charge mais ne trouve personne dans la surface. 

21:57 - Le centre d'Asensio !

Le Real Madrid se retrouve à évoluer dans une position qu'il adore, à savoir le contre. Sur un trois contre deux, Benzema décale parfaitement Asensio sur le côté droit et le meneur de jeu espagnol centre fort dans l'axe mais Cristiano Ronaldo ne parvient pas à couper la trajectoire ! Cela s'est joué à quelques centimètres.

21:55 - Lewandowski s'écroule dans la surface

Robert Lewandowski, après avoir contrôlé le ballon, est bousculé par-derrière dans la surface par Sergio Ramos, qui ne jouait pas du tout le ballon... Les Bavarois réclament un penalty mais l'arbitre fait signe de continuer à jouer !

21:54 - La parade de Navas !

Quel arrêt de Keylor Navas ! Sur le côté gauche, David Alaba repique dans l'axe à l'entrée de la surface et déclenche une frappe puissante du droit. Le gardien du Real Madrid se couche bien et détourne d'une main ferme !

21:52 - Il n'y aura pas de prolongations

Avec ce but de Karim Benzema, il n'y aura pas de prolongations dans cette demi-finale retour. Le Bayern Munich doit maintenant marquer à deux reprises pour se qualifier pour la finale de la Ligue des champions ! Il reste plus de 40 minutes pour le faire...

21:48 - Benzema inscrit un doublé ! (2-1)

Karim Benzema donne l'avantage au Real Madrid dès la reprise ! Quelle erreur incroyable de Sven Ulreich... Sur une passe en retrait anodine de Corentin Tolisso, le gardien allemand semble oublier la règle de la passe en retrait et se jette pour capter le ballon avec les mains, avant de se reprendre. Mais, positionné comme il est, il ne parvient pas à dégager et glisse... Cela profite à Karim Benzema qui marque dans le but vide. 2-1 pour le Real !

Composition Real - Bayern

Zinédine Zidane peut compter sur le retour de son capitaine Sergio Ramos en charnière pour épauler Raphael Varane. En revanche, le latéral Dani Carvajal est forfait. Lucas Vazquez, plus offensif, tient la corde pour le remplacer mais le polyvalent Nacho, tout juste de retour de blessure, pourrait être le joker de Zizou. L'entraîneur français est également privé d'Isco, touché à la clavicule. Du côté bavarois, si son latéral gauche solide et offensif David Alaba devrait être de retour, le Bayern devra une nouvelle fois se passer de son gardien vedette Manuel Neuer, toujours blessé. Il est remplacé par le prometteur Sven Ulreich dans les buts allemands. Arjen Robben, touché aux adducteurs, est également forfait comme d'autres absents de longue date et importants dans l'effectif bavarois : le milieu Arturo Vidal et le stoppeur Jérôme Boateng. Au milieu de terrain, le Français Corentin Tolisso postule à une place de titulaire aux côtés de Javi Martinez alors que Franck Ribéry apparaît comme incontournable sur l'aile, surtout en l'absence d'Arjen Robben mais aussi du Français Kingsley Coman, blessé.

 La compo du Real Madrid: K. Navas - L. Vazquez, Varane, S. Ramos, Marcelo - Kovacic, Kroos, Modric, Asensio - Benzema, C. Ronaldo.

 La compo du Bayern Munich : Ulreich - Kimmich, Süle, Hummels, Alaba - Thiago, Tolisso - Müller, J. Rodriguez, Ribéry - Lewandowski.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 2 Mai 2018 - 8:03

Real : «Benzema, tu es pardonné», écrit la presse madrilène
Publié le mardi 1er mai 2018 à 23:57 | Mis à jour le 02/05/2018 à 00:25
https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Real-et-laquo-benzema-tu-es-pardonne-et-raquo-ecrit-la-presse-madrilene/897573

Auteur d'un doublé contre le Bayern, Karim Benzema a sorti «le meilleur match de sa saison» selon Marca.


Karim Benzema a été excellent contre le Bayern. (Reuters)

La presse madrilène a les yeux de chimène pour Karim Benzema ce mardi soir. L'attaquant français, auteur d'un doublé, a été très bon contre le Bayern et il a inscrit un doublé qui a qualifié son Real Madrid pour la finale de la C1 (2-2). «Benzema, le reste de ta saison est pardonné», écrit Marca en référence aux difficultés rencontrées par l'ancien Lyonnais depuis des mois. «Il a fait son meilleur match de la saison. Son meilleur match depuis très longtemps, d'ailleurs, poursuit le quotidien madrilène. Omniprésent en attaque, il s'est dépouillé pour aider ses défenseurs, depuis son propre camp. Il a lancé de nombreux contres, créant des espaces.» «Au coeur de sa pire saison madrilène, le destin lui a réservé un moment de gloire. Il a fait basculer Bernabeu dans le délire. Il s'est battu comme jamais et a combiné comme toujours», conclut Marca qui le qualifie de «héros».

«Après avoir été protégé pendant des mois par Zinédine Zidane, il avait peut-être besoin de se faire secouer par le coach, avance AS. Solidaire en défense, il a marqué quand le Real en avait le plus besoin. Reconnaissant, Zidane l'a sorti et il a reçu une ovation du Bernabeu comme il n'en avait plus vécu depuis longtemps.» Pour les deux quotidiens sportifs, il a été l'homme du match avec Keylor Navas. «C'est une renaissance. Il a réglé ses comptes avec le public qui le siffle depuis des mois», lance El Pais.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 2 Mai 2018 - 8:09

Ligue des Champions : Zidane est aux anges pour Benzema
Publié le : 01/05/2018 - 23 h 46 - Dernière modification : 02/05/2018 - 07 h 51
http://www.footmercato.net/ligue-des-champions/ligue-des-champions-zidane-est-aux-anges-pour-benzema_225867
Matthieu Margueritte

Qualifié pour la finale de la Ligue des Champions, le Real Madrid savoure. Interrogé à l'issue du match, Zinedine Zidane est revenu sur cette demi-finale remportée face au Bayern Munich.


[*]
Le Real Madrid est insatiable ! Donné perdu dans la défense de son titre continental, le club merengue a cloué le bec à tout le monde ! Vainqueur du Paris Saint-Germain en huitième de finale, de la Juventus en quarts et donc du Bayern Munich en demi-finale, la Casa Blanca va disputer sa troisième finale de Ligue des Champions consécutive. Un exploit XXL et surtout un record pour Zinedine Zidane, puisqu’aucun entraîneur n’avait fait aussi bien dans l’histoire de la compétition depuis Marcelo Lippi et la Juventus (entre 1996 et 1998).
En quête de la treizième coupe aux grandes oreilles du Real Madrid, Zidane avait marqué l’avant-match de son empreinte en dégainant un onze de départ inédit face au Bayern. Une composition de départ où Lucas Vazquez était repositionné en latéral droit, où Casemiro avait laissé sa place à Kovacic et où Karim Benzema était titularisé. Des choix encore payants. Interrogé au micro de beIN Sports, l’entraîneur madrilène n’a pas fanfaronné pour autant. « Je ne sais pas si c’est courageux. Ce sont les décisions que je prends. On est 25, à un moment donné ,je fais des choix. Casemiro est un joueur qui joue souvent, mais à l’arrivée je ne fonctionne pas comme ça. Je regarde juste ce qu’on va proposer. Aujourd’hui, c’était ça. Les autres ont été présents. On n’a pas été bons en première, meilleurs en deuxième, on est allé les presser. On a pris ce but rapidement qui nous a empêchés d’être en confiance dès le début ».

Zidane félicite Benzema et Navas


Lucide sur le contenu du match de ses hommes, le Français a quand même tenu à féliciter une équipe merengue qui a souvent plié sans jamais rompre. « De toute façon c’est l’ADN de ce club. Jusqu’à a la dernière minute, on ne va rien lâcher. Comme les joueursdu Bayern qui ont fait un grand match. C’est pour ça qu’on aime le football. Ça peut être dans un sens comme dans l’autre. Ce soir, on peut être content, on est en finale ». Heureux, Zidane n’a pas oublié non plus de saluer les deux hommes du match de la soirée : Karim Benzema et Keylor Navas.
Auteur d’un doublé, l’attaquant tricolore a répondu de la meilleure des manières et surtout au bon moment à ses détracteurs. Quant à son coéquipier costaricain, ses nombreuses parades ont également joué un grand rôle dans la qualification du Real. « Il (Benzema) le méritait, il méritait de marquer. Il a beaucoup travaillé, il s’est donné, il n’a jamais rien lâché. Pour moi, ça ne change rien. Son jeu est toujours le même, il est toujours important pour nous. Il nous a donné la qualification. Si on peut sortir un autre joueur (du lot), Navas il nous a sorti beaucoup d’arrêts, il a été décisif. » Les intéressés apprécieront.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 2 Mai 2018 - 8:19

Résumé Real Madrid Bayern Munich 2 2 All Goals & highlights

https://www.youtube.com/channel/UCLKmTLM2ZjRQnWC5ypLuLtA

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 2 Mai 2018 - 8:20

Real Madrid vs Bayern Munich 2 2 GOLAZO JAMES HOY RESUMEN HIGHLIGHTS 201718 1080HD
https://www.youtube.com/channel/UCU7gtcKqf6WPC6Fw6aHInUA
Roja Directa
Ajoutée le 1 mai 2018
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 2 Mai 2018 - 8:24

Real Madrid 2-2 Bayern Munich RUEDA DE PRENSA de ZIDANE Post SEMIFINAL Champions (01/05/2018)
https://www.youtube.com/channel/UCPtYSKUepn4iovKb-4SJl2A
Zidane conférence de presse
Ajoutée le 1 mai 2018

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 2 Mai 2018 - 8:27

Real Madrid vs Bayern Munich 2 2 GOLAZO JAMES HOY RESUMEN HIGHLIGHTS 201718 1080HD
https://www.youtube.com/channel/UCU7gtcKqf6WPC6Fw6aHInUA
Roja Directa
Ajoutée le 1 mai 2018

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 2 Mai 2018 - 9:13

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 2 Mai 2018 - 9:14

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 50833
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   Mer 2 Mai 2018 - 9:17

Match du mercredi 2 mai 2018

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018   

Revenir en haut Aller en bas
 
LIGUE DES CHAMPIONS HOMMES 2017-2018
Revenir en haut 
Page 11 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS :: LE SALON DES AUTRES SPORTS :: LE FOOTBALL-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: