UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS

Le tennis c'est la volonté, l'amour de la compétition, le dépassement de soi, du talent, beaucoup de travail mais surtout de la passion
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez
 

 Coupe du monde féminine de football 2019

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15
AuteurMessage
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64160
Date d'inscription : 02/12/2011

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Empty
MessageSujet: Coupe du monde féminine de football 2019   Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Icon_minitimeSam 2 Sep 2017 - 13:35

Rappel du premier message :


Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Captu555

La Coupe du monde féminine de football 2019 est la huitième édition de la Coupe du monde féminine de football.
La phase finale de la Coupe du Monde féminine de la FIFA 2019 sera organisée en France.
Vingt-quatre équipes, dont le pays-hôte et les huit représentants européens qualifiés, croiseront le fer pendant l'été.
Le calendrier
Tirage au sort du tour préliminaire : 13h30, 19 janvier 2017, Nyon
Tour préliminaire : 6–11 avril 2017
Tirage au sort du tour de qualification : 25 avril 2017, Nyon
Tour de qualification : 11 septembre 2017– 4 septembre 2018
Tirage au sort des barrages : (date à confirmer) septembre 2018, Nyon
Demi-finales des barrages : 1–9 octobre 2018
Finale des barrages : 5–13 novembre 2018
Tirage au sort de la phase finale : fin 2018, France
Phase finale : été 2019, France
https://twitter.com/footdelles?lang=fr
https://twitter.com/footofeminin
https://twitter.com/PlanetFootAuFem
https://twitter.com/d1feminine
https://twitter.com/D1FemFoot


Dernière édition par jeusetmatch le Mer 25 Oct 2017 - 7:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
jeusetmatch



Messages : 64160
Date d'inscription : 02/12/2011

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Coupe du monde féminine de football 2019   Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Icon_minitimeMer 26 Juin 2019 - 10:28

Calendrier- Coupe du monde féminine 2019 Quarts
domination historique de l'europe
https://fr.fifa.com/womensworldcup/visual-stories/l-europe-au-centre-du-monde/

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Phthxudzwumqxhn3rvmvCoupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Capt5451


Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64160
Date d'inscription : 02/12/2011

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Coupe du monde féminine de football 2019   Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Icon_minitimeMer 26 Juin 2019 - 10:53

Coupe du monde féminine 2019 : Un succès populaire «extraordinaire» pour le comité d’organisation
Mis à jour le 26/06/2019 à 09h17 – Publié le 26/06/2019 à 09h07
http://sport24.lefigaro.fr/football/coupe-du-monde-feminine/actualites/coupe-du-monde-feminine-2019-un-succes-populaire-extraordinaire-selon-le-comite-d-organisation-963267

Directeur du Comité d’organisation, Erwan Le Prévost se félicite de l’engouement du public dans les stades pour la Coupe du monde féminine.

Avant le début des quarts de finale, quel premier bilan tirez-vous de cette Coupe du monde ?
Erwan Le Prévost : Le bilan sportif est bon. On est entré dans la phase à élimination directe où, et c'est très légitime, la pression est bien plus importante pour les équipes qui veulent toutes se qualifier mais aussi de la part du public qui vient au stade avec l’envie de voir le plus beau spectacle possible. En termes d’organisation, le bilan est extrêmement positif. Personne ne parle des pelouses, ce qui est très bon signe par rapport à l'Euro 2016. On a la chance d'avoir des terrains en parfait état, salués par les équipes. A l'exception du match d'ouverture au Parc des Princes où on a eu quelques soucis en termes d'accessibilité du public sur une porte du stade en raison de la présence de chefs d'état et de différents ministres, c'est aussi très satisfaisant dans les tribunes avec un public qui vient en nombre dont 40% en provenance de l'étranger. Les gens sont ravis de leur expérience dans les villes hôtes. Il n’y a eu aucun souci de sécurité pour le moment. C'est un travail au quotidien entre la Fifa, le comité d'organisation, le ministère de l'Intérieur et l'ensemble des préfectures mobilisées autour d’enjeux que l'on connait tous. On tire donc un très bon bilan. Nous devons continuer ainsi et livrer un tournoi parfait jusqu'au 7 juillet, date de la finale à Lyon.
La billetterie a-t-elle déjà dépassé vos attentes ?
Oui. On avait fait le pari avec Noël Le Graët et Brigitte Henriques (président et vice-présidente de la FFF) de proposer une Coupe du monde familiale et populaire. Cela s’est traduit dans la billetterie. Après la phase de groupes, on était à 68% de billets vendus. On va, je pense, dépasser les 75-80% sur l’intégralité du Mondial, ce qui est extraordinaire par rapport au dossier de candidature qu'on avait monté en 2014. Pour rappel, la promesse qu'on avait faite à la Fifa était d'atteindre 57% de la jauge commercialisée, c'est à dire 770.000 billets. On a déjà dépassé les 1.100.000 billets, c'est un succès extraordinaire. Les demi-finales et la finale à Lyon sont à guichets fermés depuis mars. Le quart de finale au Parc des Princes vendredi entre la France et les Etats-Unis est plein depuis plus d’un mois. Pour les trois autres quarts, il restait hier (mardi) 2000 billets au Havre, 1500 à Valenciennes et 2000 à Rennes.
Citation :
«La première raison de ce phénomène de no show, et on l'assume, c'est notre politique tarifaire»
Certains matches sont tout de même touchés par le phénomène de no show, ces spectateurs munis de billets qui ne viennent pas au stade. Comment l’expliquez-vous ?
Nous y sommes confrontés comme tout grand événement sportif international. On ne s'en cache pas puisqu'on communique à la fois sur le nombre de billets vendus et sur l'affluence réelle au stade à la 75e minute de chaque rencontre. Après, à vous de faire la différence entre le nombre de billets vendus et le nombre de personnes qui ont pris la décision de venir ou non. La première raison de ce phénomène de no show, et on l'assume, c'est notre politique tarifaire avec des places à partir de 9 euros pour les matches de groupes. On a aussi vendu des packs pour trois matches. Quand vous dépensez 27 euros pour voir trois matches en 5 ou 7 jours, vous décidez parfois de faire autre chose et de pas venir au stade. C'est quelque chose que tous les organisateurs d’événements sportifs connaissent.
Les prix des billets pour le quart France-Etats-Unis flambent sur certains sites de revente en ligne. Des sites qui auraient, pour certains, revendu plusieurs fois le même billet pour des rencontres…
Il y a deux sites en particulier (dont Viagogo, ndlr) qui font l'objet de plaintes, qui ont été condamnés et qui continuent de proposer des places à la revente. Malheureusement et tant pis pour eux, ceux qui vont les acheter n'assisteront pas au match vendredi. Seul le site Fifa.com permet l'achat ou la revente de billets. On a connu ce souci lors du match d'ouverture avec énormément de personnes qui avaient acheté des billets sur d'autres plateformes et qui, malheureusement pour elles, n’ont pas pu entrer dans le stade. Tous ceux qui achèteront des places à ces prix délirants dépenseront beaucoup d'argent et n’assisteront pas au match. Certains revendent 10, 20, 30 ou 50 fois plus cher la place qu'ils ont achetée et n'assumeront pas les conséquences de cette malhonnêteté. Malheureusement, on n'a pas d'autres solutions que d'interdire aux acheteurs de ces billets de rentrer dans le stade.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64160
Date d'inscription : 02/12/2011

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Coupe du monde féminine de football 2019   Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Icon_minitimeMer 26 Juin 2019 - 10:53

Matchs des quarts de finale
Jeudi 27 juin 2019
Stade du Havre
L'Angleterre écrase la Norvège et obtient son billet pour la demie
Par Guillaume HENAULT-MOREL | Écrit pour tf1 |
Le 27/06/19 à 22:54, mis à jour le 28 Juin 2019 à 01:32 |Voir le site de Coupe du monde féminine FIFA 2019
COUPE DU MONDE 2019 - Supérieure à la Norvège, l'Angleterre a logiquement décroché son billet pour les demi-finales après sa victoire au stade Océane, au Havre, jeudi soir (0-3).

Norvège-Angleterre : L'Angleterre était seule au monde



Il n'y avait qu'une équipe sur le terrain. L'équipe d'Angleterre a logiquement décroché son billet pour le dernier carré, jeudi soir au Havre, après avoir écrasé la Norvège (0-3).
Troisième de l'édition 2015 jouée au Canada, la sélection de Phil Neville a validé sa qualification avec un succès par trois buts d'écart, preuve ultime qu'il n'y avait pas photo entre ces deux équipes.
Hormis sur quelques ballons de contre, les Lionnes ont peu concédé dans l'ensemble. Les coéquipières de Fran Kirby ont mis leur patte sur ce quart de finale dominé de la première à la dernière minute.
Jill Scott (3e), Ellen White (40e) et Lucy Bronze (57e) ont marqué les trois buts anglais sur la pelouse du stade Océane. Nikita Parris a, elle, raté un penalty en fin de rencontre (83e). Cela n'a rien enlevé à son excellente prestation.

Le chiffre à retenir : 6


Auteure du 2e but à la 40e minute, Ellen White est devenue la meilleure buteuse de l'histoire de la sélection d'Angleterre en Coupe du monde (6 buts).

Elles / ils ont dit


Lucy Bronze, défenseur de l'Angleterre et élu joueuse du match
"C'est quelque chose qu'on avait travaillé, encore brièvement ce matin. On a juste vu qu'il y avait de l'espace et il suffisait de bien donner la balle. "
Sur la demie à Lyon, où elle joue en club
"Quand j'ai signé à Lyon, il y a deux ans, le rêve était d'y jouer en Coupe du monde. Et finalement, deux ans plus tard, le rêve devient réalité. Je suis très impatiente, c'est ma maison. C'est un stade que j'aime, j'aime y jouer et c'est une ville que j'adore."
Sur ses progrès
"Il y a quatre ans, j'étais peut-être une surprise pour tout le monde, mais pas pour moi. J'avais vraiment la conviction que j'étais capable d'élever mon niveau de jeu. Je savais qu'il y avait des choses à travailler pour devenir la meilleure joueuse possible, mais c'est pareil aujourd'hui, j'essaye toujours de donner le meilleur de moi-même."
Martin Sjögren, sélectionneur de la Norvège
"On a perdu contre une équipe meilleure que nous. Bien sûr, nous pension pouvoir faire mal à l'Angleterre, mais à ce stade de la compétition, toutes les équipes sont très, très bonnes. Mais nous avons tout de même joué un bon football dans ce tournoi. Je suis assez satisfait et fier de la façon dont les joueuses ont représenté la Norvège."
"Bien sûr, nous aurions aimé poursuivre le tournoi, mais l'Angleterre était meilleure et mérite de passer. Le but tôt dans le match a été un tournant et le deuxième en fin de première période a été dur à encaisser. Nous avons essayé en seconde période de rallumer la flamme et l'espoir. Nous savions que si nous marquions, l'espoir reviendrait."
"Mais le but n'est pas venu et le troisième but anglais a été celui de trop. On a continué à faire des efforts et on s'est battu jusqu'à la fin, ce qui est positif pour nous. Nous voulons donner l'image d'une équipe qui joue bien même quand elle perd."
Alexandre Coiquil
Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 000_1hx1jw-65aa68-66f561-0@1x
en vidéo tous les buts
ici:
Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Capt5479
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64160
Date d'inscription : 02/12/2011

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Coupe du monde féminine de football 2019   Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Icon_minitimeVen 28 Juin 2019 - 6:31

Matchs des quarts de finale
Vendredi 28 juin 2019
Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Capt5480
Coupe du monde féminine 2019 : les Bleues mesurent l’océan qui les sépare encore des Etats-Unis
https://www.lemonde.fr/football/article/2019/06/29/coupe-du-monde-feminine-les-bleues-mesurent-l-ocean-qui-les-separe-encore-des-etats-unis_5482992_1616938.html
Huit ans après l’unique qualification en demi-finale de son histoire, l’équipe de France, battue par les Américaines (2-1), a échoué à accéder au dernier carré de son Mondial.
Par Anthony Hernandez  Publié aujourd’hui à 04h26, mis à jour à 08h06
Temps de Lecture 4 min.

 Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 2d0db48_lPJ4lGenFmErt8bGa6EXviVA

Les Bleues après leur défaite contre les Américaines, au Parc des Princes à Paris, le 28 juin. LIONEL BONAVENTURE / AFP
Les têtes sont basses, certaines joueuses s’assoient comme sonnées au centre du terrain, d’autres font l’effort d’aller saluer le public du Parc des Princes, qui n’a cessé de se montrer enthousiaste malgré cette nouvelle désillusion. L’équipe de France féminine de football ne sera pas championne du monde. L’aventure des Bleues a tourné court en quarts de finale, pour la cinquième fois d’affilée lors d’une grande compétition internationale. Elle laisse forcément comme un goût d’inachevé.
Vendredi 28 juin, le fol espoir tricolore de remporter un premier titre lors de cette Coupe du monde à domicile s’est heurté de plein fouet à l’expérience et au réalisme d’une équipe américaine qui ne doute jamais d’elle-même, à l’image de la vedette et double buteuse Megan Rapinoe.
« Ce moment fait mal. On a fait ce qu’il fallait. Bien sûr, tout n’a pas été parfait, car il n’y a pas la victoire au bout. On a manqué d’efficacité notamment, mais ce sont les Etats-Unis, a résumé la sélectionneuse Corinne Diacre. Après, c’est un échec sportif, il ne faut pas se cacher, on est loin de notre objectif. »
Article réservé à nos abonnés Lire aussi  Equipe de France féminine : Corinne Diacre, l’école de la rigueur  

Créativité en berne, jeu stéréotypé


Les nombreuses joueuses de l’Olympique lyonnais (sept sur vingt-trois) n’auront donc pas la chance de disputer dans quelques jours une demi-finale et une éventuelle finale à Lyon. « On a su mettre les ingrédients, notamment dans l’agressivité, mais il nous a manqué l’efficacité. Mon objectif était de voir Lyon, mais ça n’arrivera pas », a lâché Wendie Renard, auteure du seul but français.
Malgré l’apparence d’une défaite étriquée (2-1) et une fin de match où elles ont tout donné afin d’arracher la prolongation, les Bleues ont pu constater l’océan qui les sépare des meilleures, la différence entre une nation qui n’a encore rien gagné et celle des triples championnes du monde.
Lire aussi  Coupe du monde féminine : « Tu crois vraiment que j’ai envie de jouer de la clarinette là ? »  
Ce cruel déficit de notoriété a, par exemple, certainement pesé dans la balance au moment où les arbitres, à contre-courant des décisions depuis le début du tournoi, ont décidé à cinq minutes de la fin du match de ne pas sanctionner une main dans la surface de la défenseuse Kelley O’Hara sur un centre à bout portant d’Amel Majri.
 Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Df055a0_Lm8W-bHCE3wr5JzIQwfy8iBY

Les Américaines après leur victoire. LIONEL BONAVENTURE / AFP
Mais, au-delà d’une décision arbitrale défavorable, les raisons qui peuvent expliquer cette sortie de route prématurée paraissent nombreuses. Depuis le début du tournoi, à l’exception de courts moments telle la première période du match d’ouverture contre la Corée du Sud, ou la prolongation contre le Brésil en huitièmes de finale, le niveau de jeu des Françaises a été globalement décevant. Face aux Etats-Unis, le miracle n’a pas eu lieu : tirs non cadrés, créativité en berne et jeu stéréotypé qui s’appuie presque exclusivement sur les débordements…

Méforme


Lors des cinq matchs des Bleues, rares ont été les joueuses à évoluer à leur meilleur niveau. Remplacée en fin de rencontre, Eugénie Le Sommer, bien qu’elle ait inscrit le premier but de cette Coupe du monde en ouverture le 7 juin, incarne cette méforme. La meilleure buteuse en activité de l’équipe de France est loin d’être un cas isolé tant les satisfactions individuelles ont été rares. On peut citer la charnière centrale Griedge Mbock et Wendie Renard, la capitaine Amandine Henry ou encore la jeune attaquante Kadidiatou Diani.
Vendredi soir, l’impression collective a tourné en faveur des Américaines, qui ont répondu présent dans les moments cruciaux. L’entame de match, l’un de leurs points forts, a été dévastatrice. Une erreur d’inattention française qui aboutit à un coup franc dangereux et à une ouverture du score précoce. « Le seul regret que l’on peut avoir, c’est le manque d’attention au bout de quelques minutes sur la rentrée de touche. On l’avait bien identifié, on avait prévenu mais ça n’a pas suffi », a regretté Corinne Diacre en conférence de presse.
 Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 52c8520_8DRUKSyFl1_UeZ1tn80LgCcm

La joueuse américaine Megan Rapinoe et la Française Kadidiatou Diani. LIONEL BONAVENTURE / AFP
Pendant la pause, malgré la chaleur étouffante, il fallait aussi remarquer nombre de titulaires de l’équipe des Etats-Unis revenir plus tôt sur la pelouse pour s’échauffer avant de démarrer la deuxième période. Ce n’est pas un hasard si les coéquipières de la capitaine Alex Morgan reprenaient à cent à l’heure, manquant d’un rien de surprendre encore une fois leurs adversaires.
Lire aussi  Coupe du monde féminine 2019 : aux Etats-Unis, les footballeuses françaises sont prises très au sérieux  

Corinne Diacre n’est « pas du genre à renoncer »


Elue joueuse du match, Megan Rapinoe ne pouvait que se réjouir de la prestation de son équipe : « On a été solides et disciplinées. On continue, c’est tout ce qui compte. Cette performance nous donne de la confiance. C’est tellement spécial de battre le pays hôte au Parc des Princes. Que demander de plus ? »
Article réservé à nos abonnés Lire aussi  Coupe du monde féminine 2019 : Megan Rapinoe, forte tête et porte-voix  
Côté français, alors que le président de la Fédération, Noël Le Graët, avait évoqué l’objectif ambitieux d’une finale, on devra digérer cet échec, qui prive l’équipe de France d’une qualification pour les prochains Jeux olympiques, trois places seulement étant réservées aux meilleures nations européennes de cette Coupe du monde.
Il faudra confirmer la confiance accordée à la sélectionneuse, intronisée il y a deux ans et qui disputait sa première grande compétition à la tête des Bleues. « Je ne suis pas du genre à renoncer. Le président m’a fait confiance sur un bail assez long. Maintenant, c’est à lui que revient cette décision. Pour ma part, j’ai encore du travail à faire », a déclaré la principale intéressée, consciente des progrès qu’il reste à réaliser.
L’expérience récente pourra servir : en 2014, Didier Deschamps avait été éliminé en quarts de finale du Mondial brésilien par l’Allemagne, futur vainqueur. Quatre ans plus tard, l’entraîneur menait ses joueurs au titre en Russie.
Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Capt5536


Dernière édition par jeusetmatch le Mar 2 Juil 2019 - 10:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64160
Date d'inscription : 02/12/2011

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Coupe du monde féminine de football 2019   Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Icon_minitimeDim 30 Juin 2019 - 5:55

Matchs des quarts de finale
Samedi 29 juin 2019

Stade du Hainaut Valenciennes
Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Capt5516

Vague de chaleur : l’Italie et les Pays-Bas agacés de devoir jouer à 15h

http://www.leparisien.fr/sports/football/coupe-du-monde/vague-de-chaleur-l-italie-et-les-pays-bas-agaces-de-devoir-jouer-a-15h-29-06-2019-8105895.php

Les deux sélections auraient préféré jouer en soirée pour éviter de trop subir les assauts du soleil.
Par Le Parisien avec AFP
Le 29 juin 2019 à 00h29

La programmation à Valenciennes samedi à 15 heures, en pleine chaleur, du quart de finale de la Coupe du monde féminine de foot Italie-Pays-Bas n'est pas du goût des deux équipes, qui l'ont fait savoir vendredi lors des conférences de presse d'avant-match. Si le nord de la France est relativement épargné par la canicule qui sévit dans le sud et l'est du pays, la température samedi après-midi au Stade du Hainaut devrait tout de même approcher les 35 degrés à l'ombre.
« Nous avons demandé à la Fifa de changer l'horaire mais on nous a dit que c'était impossible. Je ne sais pas pourquoi, a déploré la sélectionneuse néerlandaise Sarina Wiegman. C'est une décision d'organisation qui ne nous appartient pas, donc nous jouerons demain à 15 heures. »

«Bizarre de jouer à 15 heures »



«C'est un peu bizarre de jouer à 15h alors que tous les autres quarts de finale se jouent à 21h. Le bon sens aurait dû prévaloir pour que le match ait lieu à 21h, a estimé son homologue italienne Milena Bertolini. Mais on doit accepter cette situation. Il fera chaud mais les deux équipes vont souffrir de la chaleur.»

« Ça risque de pénaliser le spectacle. Il aurait pu y avoir un peu plus de rythme et d'intensité en jouant le match à un autre horaire », a regretté la technicienne transalpine. « Plus on avance dans la compétition, plus les matches sont beaux et plus ils servent à faire passer un message, à servir de vitrine (au football féminin). Jouer à 15h, en plein après-midi, risque d'être pénalisant pour cet aspect-là», a-t-elle conclu.

« L'horaire du match a été fixé lors du tirage final »



« L'horaire du match a été fixé lors du tirage final (NDLR : de la Coupe du Monde), donc bien avant le coup d'envoi de la compétition », a réagi un porte-parole de la Fifa. « En outre, (...) les horaires de diffusion ont été définis il y a un certain temps et il serait compliqué de les modifier », s'est encore défendue la Fifa.

Du côté des joueuses, les avis sont un peu moins tranchés: « Il va faire super chaud, mais c'est la vie, il faut rester positive », a souligné la capitaine italienne Sara Gama. « J'apprécie les hautes températures et le temps chaud, a même déclaré la milieu batave Jackie Groenen. Cette chaleur n'est pas un facteur très important pour moi, même si c'est un peu plus difficile de jouer. »

Coupe du monde féminine: Grâce à leur beau parcours, les Italiennes ont fait avancer la cause du foot féminin dans leur pays
FOOTBALL Eliminée samedi en quart de finale du Mondial par les Pays-Bas, l’Italie a quand même gagné beaucoup hors des terrains

Francois Launay

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 310x190_deception-italiennes-apres-elimination-quart-finale-mondial
La déception des Italiennes après leur élimination en quart de finale du Mondial — PHILIPPE HUGUEN / AFP




  • L’Italie a été éliminée du Mondial samedi à Valenciennes en quart de finale.
  • Les joueuses étaient en pleurs à l’issue de la rencontre.
  • Mais l’incroyable parcours accompli par la Squadra Azzurra en France a clairement fait avancer la cause du foot féminin en Italie


La déception était trop forte. Allongées dans l’herbe du stade du Hainaut, les joueuses italiennes ont éclaté en pleurs après leur élimination en quart de finale de la Coupe du monde féminine face aux Pays-Bas (0-2). Pour sécher leurs larmes et les féliciter de leur belle épopée, Milena Bertolini a réuni ses joueuses et son staff dans un grand cercle. Là, la sélectionneuse italienne a pris la parole pour les réconforter, mais surtout pour les remercier.
« Je leur ai dit que j’étais fière de leur travail et qu’elles devaient être heureuses de ce qu’elles avaient accompli. Elles ont permis au public italien de tomber amoureux de ce sport et d’apprécier cette discipline. Je crois qu’elles ont fait beaucoup avancer la cause du foot féminin en Italie. Elles doivent être fières d’elles-mêmes. La façon dont elles ont joué, de montrer leur passion pour la discipline, c’est aussi pour ça que le public italien est tombé amoureux du foot féminin », se réjouit la technicienne.

Les Italiens se sont pris de passion pour le foot féminin

Parties dans l’anonymat en France pour disputer cette Coupe du monde, les Italiennes ont réussi à générer un vrai engouement populaire grâce à leurs performances. Quinzième nation mondiale, la Squadra Azzura féminine a atteint les quarts de finale de la Coupe du monde pour la deuxième fois de son histoire (après 1991).
Plus de sept millions d’Italiens étaient ainsi devant leur poste lors du dernier match de poule face au Brésil. Une audience incroyable et inimaginable dans un pays où le foot féminin n’est même pas professionnel. Alors forcément, avec une telle performance sportive et médiatique, les filles espèrent bien changer de statut.

Le moment de changer la donne

« Les grands clubs de foot italien ont commencé à agir pour le foot féminin depuis deux ans. Nous avons leur soutien. Mais cela nécessite une volonté politique. Il va falloir prendre des décisions importantes pour que le foot féminin soit autant reconnu que le foot masculin. Il ne faut jamais oublier que les footballeuses italiennes sont des amateurs et ce qu’elles ont réussi à obtenir est extraordinaire », souligne Milena Bertolini.
Le moment est venu de changer la donne. Une nouvelle étape pour un foot féminin italien, pour qui cette Coupe du monde féminine aura été un grand tremplin.
Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Capt5537


Dernière édition par jeusetmatch le Dim 30 Juin 2019 - 6:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64160
Date d'inscription : 02/12/2011

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Coupe du monde féminine de football 2019   Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Icon_minitimeDim 30 Juin 2019 - 6:04

Matchs des quarts de finale
Samedi 29 juin 2019
18h30 Allemagne
1-2 Suède
Roazhon Park à Rennes

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Capt5517

Allemagne - Suède / Coupe du monde féminine. L'Allemagne éliminée par une Suède réaliste



La Suède surprend l'Allemagne et se qualifie
https://fr.fifa.com/womensworldcup/news/pays-bas-et-suede-completent-le-dernier-carre
Les Suédoises décrochent une qualification surprise en prenant le meilleur sur l'Allemagne après avoir été menées au score. Elles n'avaient plus battu les doubles championnes du monde depuis 24 ans.



Allemagne 1-2 Suède



Analyse des reporters d'équipe
Steffen Potter Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Ger
Malgré une phase de groupes qui s'est achevée sans but encaissé, les Allemandes ont de nouveaux étés fébriles en défense, en particulier sur les ballons longs. Cette fois, elles l'ont payé. La Suède ne s'est pas forcément montrée dominante, mais en même temps les joueuses de Martina Voss-Tecklenburg ont eu énormément de mal à se créer des occasions après les 20 premières minutes. Tout n'est cependant pas perdu pour cette équipe, au vu des jeunes talents qui ont émergé durant cette Coupe du Monde. Cela dit, les problèmes récurrents observés pendant le tournoi devront être résolus.
Alexandra Jonson Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Swe
Pour la première fois en 24 ans, la Suède a réussi à battre l'Allemagne dans une compétition majeure ! Ce n'est pas rien, surtout au regard des générations illustres de Suédoises qui n'y sont pas parvenues. Cette promotion 2019 s'était juré qu'elle avait les moyens de mettre fin à la "malédiction" et ces paroles se sont traduites dans les actes. Dans la chaleur rennaise, la Suède a fait preuve d'une grande finesse en jouant souvent dans la profondeur et en appuyant là où cela faisait mal pour l'Allemagne. Avec Jakobsson et Blackstenius à la hauteur des attentes placées en elle, les Suédoises ont résisté à la pression et sont maintenant persuadées qu'elles peuvent battre n'importe qui.
Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Capt5539
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64160
Date d'inscription : 02/12/2011

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Coupe du monde féminine de football 2019   Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Icon_minitimeDim 30 Juin 2019 - 6:15

Résultats
Huitièmes de finale


Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Capt5540

Quarts de finale
Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Capt5541
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64160
Date d'inscription : 02/12/2011

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Coupe du monde féminine de football 2019   Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Icon_minitimeDim 30 Juin 2019 - 6:16

Matchs des demies finales

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Capt5542
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64160
Date d'inscription : 02/12/2011

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Coupe du monde féminine de football 2019   Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Icon_minitimeLun 1 Juil 2019 - 8:11

Jakobsson, au nom du frère

https://fr.fifa.com/womensworldcup/news/jakobsson-au-nom-du-frere-3043480

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Blcdy0wwwdjh2l1b7env
© Getty Images

  • Sofia Jakobsson a marqué un but décisif contre l’Allemagne
  • Elle a dédié son but à son frère, récemment passé par les soins intensifs
  • "Nous avons fait du chemin, mais le voyage n'est pas encore terminé"

De notre reporter d’équipe avec la Suède Alexandra Jonson
Malgré la chaleur, les Suédoises ont écrit une page d’histoire, samedi à Rennes. Pour la première fois en 24 ans, elles ont éliminé l’Allemagne d’une grande compétition internationale. Ce faisant, elles se sont même offert le luxe d’être les premières à faire plier la défense de la Mannschaft depuis le début de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™. En guise de récompense, elles affronteront les Pays-Bas à Lyon, en demi-finale.
Sofia Jakobsson était naturellement très entourée à l’issue de la partie et pour cause : auteure de l’ouverture du score, elle a également remporté le titre de Joueuse du Match Visa. Elle a répondu aux questions des télévisions, des radios et des journalistes présents en zone mixte, martelant avec émotion le même message : "C’était pour mon frère".

Coup dur et coup de coeur

La route qui mène à une Coupe du Monde est toujours semée d’embûches et les Suédoises ont bien failli manquer le coche. Mais déjà, Jakobsson avait inscrit un but crucial contre le Danemark, grâce auquel son équipe a conquis la première place du groupe et validé son billet pour la phase finale.C’était en septembre. Depuis, beaucoup de choses se sont produites. Cet hiver, elle a reçu un appel qu’elle n’oubliera sans doute jamais. "Ma mère m’a annoncé que mon frère était à l’hôpital, en soins intensifs", racontait l’intéressée à la chaîne suédoise TV4, peu avant la Coupe du Monde.
De son propre aveu, son frère cadet Anders est sans doute la personne la plus importante dans sa vie. Victime d'une hémorragie cérébrale suite à un accident, il s’est retrouvé entre la vie et la mort. Les médecins se demandaient s’il se réveillerait un jour. "J’en suis tombée à la renverse. Je n’arrivais pas à y croire", reconnaît Jakobsson.
Pendant 12 jours, elle lui a rendu des visites quotidiennes, jusqu’à ce qu’il finisse par se réveiller. En voyant sa sœur, Anders a pris sa tête entre ses mains et l’a posée sur sa poitrine. Depuis cet épisode, leur relation est plus forte que jamais.
Jakobsson n’avait que cinq ans lorsque la Suède a battu l’Allemagne pour la dernière fois en Coupe du Monde. En pénétrant sur la pelouse de Rennes, ellle était pourtant convaincue de pouvoir relever le défi. Après tout, son frère venait de remporter une bataille autrement plus difficile. Elle a donc multiplié les appels, provoqué des brèches dans la défense allemande et réussi ce qu’aucune autre joueuse n’avait pu faire en France : marquer contre la Mannschaft.

Elle l’a fait pour que la Suède écrive l’histoire, pour accéder aux demi-finales et pour pouvoir annoncer à la face du monde : "Ce but est pour mon frère". Refoulant à grand-peine ses larmes, Jakobsson a tout de même livré quelques mots avant de quitter le terrain. "Je suis vraiment très heureuse de participer à cette Coupe du Monde après tout ce que j’ai vécu."

Heureuse et fière

De nombreuses autres questions l’attendaient encore dans le tunnel qui mène à la zone mixte. Malgré les larmes, elle affichait le plus large sourire de toute l’équipe suédoise. Après les épreuves, Jakobsson était bien décidée à ne pas bouder son plaisir. Alors, elle a souri. Sans retenue.
"Je suis heureuse et fière de ce groupe. Nous faisons partie des quatre meilleures équipes du monde. C’est énorme ! Nous avons fait du chemin, mais le voyage n'est pas encore terminé", confie-t-elle à la FIFA. Jakobsson veut continuer d’écrire l’histoire pour elle, et pour son frère.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64160
Date d'inscription : 02/12/2011

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Coupe du monde féminine de football 2019   Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Icon_minitimeMar 2 Juil 2019 - 10:25

Matchs des demies finales
mardi 2 juillet 2019
Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Capt5584

  • L'Angleterre ira chercher sa première finale à Lyon
  • Les États-Unis briguent le record de cinq finales
  • DERNIÈRES INFOS : Live Blog #ENGUSA en direct

La première demi-finale de France 2019 met les États-Unis aux prises avec l'Angleterre. Le match s'annonce comme le plus compliqué du tournoi pour l'équipe de Jill Ellis. Sérieuses candidates au titre, les Européennes sont montées en régime au fil de la compétition. Fortes du nul arraché en mars aux Américaines sur la route de leur victoire en SheBelieves Cup, elles espèrent confirmer sur la scène mondiale.

Laure James Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Eng 
Confrontées à leur test le plus difficile, les Anglaises sont conscientes du danger. L'organisation tactique sera certainement basée sur le système 4-2-3-1 de Phil Neville. Millie Bright et Steph Houghton seront chargées de neutraliser Alex Morgan, tandis que Lucy Bronze et Nikita Parris tenteront de contenir le redoutable duo Megan Rapinoe-Crystal Dunn sur le flanc gauche. Bronze aura pour consigne de saisir la moindre occasion d'attaquer, comme elle l'a fait avec succès contre la Norvège. Les coups de pied arrêtés ont fait l'objet d'un entraînement intensif et Parris a travaillé ses penalties. Les Lionesses savent qu'il leur faudra se montrer audacieuses et intraitables pour s'imposer.

Triples champions du monde et vainqueurs de leurs dix derniers matches dans l'épreuve, les États-Unis font, évidemment, figure de favori. Aussi talentueuses soient leurs adversaires, les Stars and Stripes savent se dépasser dans les grandes occasions et seront d'autant plus motivées qu'une victoire leur permettrait d'inscrire un record de cinq finales à leur palmarès. Pour accéder au premier match au sommet de leur histoire, les Anglaises devront justifier leur surnom de Lionesses.

Erin Fish Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Usa
Si le quart de finale contre la France restera longtemps dans les annales, les Stars and Stripes ont déjà tourné la page de leur victoire au Parc des Princes. Après une courte célébration à l'issue du match, l'équipe s'est remise au travail et s'est concentrée sur la confrontation à venir. Chapeautée par la gardienne Alyssa Naeher et l'expérimentée défenseuse centrale Becky Sauerbrunn, l'arrière-garde américaine devra faire preuve d'autant d'efficacité que contre les Bleues pour étouffer la dangereuse attaque anglaise. Cette demi-finale promet un duel savoureux entre deux formations offensives et talentueuses.

Les USA domptent les Lionnes à Lyon
https://fr.fifa.com/womensworldcup/news/les-usa-domptent-les-lionnes-a-lyon


Pour la cinquième fois, et la troisième d'affilée, les États-Unis se sont qualifiés pour la finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. Habituées du fait, les Américaines ont cependant dû batailler pour atteindre leur objectif au cours d'une rencontre de toute beauté. Dans un Stade de Lyon plein à craquer, les championnes du monde en titre ont en effet assuré le spectacle pour se débarrasser d'une Angleterre tout aussi vaillante.
La première période en particulier a été à la hauteur de l'événement. Les Stars and Stripes ont proposé un jeu d'une qualité aussi alléchante, voire plus, que lors de leur victoire dans le quart de finale époustouflant face à la France. Christen Press et Alex Morgan ont inscrit de jolies têtes alors qu'Ellen White avait redonné espoir aux Lionesses.

Si le rythme était moins effréné en deuxième période, les spectateurs ont été tenus en haleine. Le VAR a fait son apparition en annulant un but de White et en accordant un penalty aux Anglaises. Steph Houghton a buté sur Alyssa Naeher puis Millie Bright a écopé d'un carton rouge pour une faute sur Morgan, qui fêtait aujourd'hui ses 30 ans.
Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Ptixg0vnqpkhso0usug3

Erin Fish Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Usa
Comme en quart de finale contre la France, les États-Unis ne sont pas forcément là pour faire du beau jeu, mais pour gagner et c'est ce qu'ils font, en bataillant au bout du bout. Les Américaines ont à nouveau marqué dans les 12 premières minutes, comme à chaque rencontre de cette édition de la Coupe du Monde, par Christen Press, qui remplaçait Megan Rapinoe, blessée. Même quand les Anglaises ont égalisé par Ellen White, les Stars and Stripes sont restées concentrées et le stade a exulté lorsqu'Alex Morgan, pour son anniversaire, leur a redonné l'avantage d'une superbe tête. Elles n'ont pas pu se reposer sur leurs lauriers en deuxième période et la partie a pris un tournant beaucoup plus physique et direct, agrémentée de plusieurs décisions serrées prises par le VAR. Mais au coup de sifflet final, les États-Unis avaient à nouveau accompli leur mission. En route pour une nouvelle finale de Coupe du Monde !

Laure James Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Eng
Le changement de formation, une défense éreintée, les passes directes à l'adversaire ou la pression : quelles que soient les raisons de cette défaite, et malgré une superbe prestation de la part de Rachel Daly et beaucoup de courage, les Anglaises n'ont pas montré leur vrai visage et en ont payé le prix. Les troupes de Phil Neville vont forcément se sentir anéanties après ce revers, elles qui, tout au long du tournoi, s'étaient montrées en pleine confiance, impitoyables et pratiquement imperturbables. Si les Lionesses ont fait preuve de beaucoup d'agressivité au Stade de Lyon, elles n'ont pas réussi à la canaliser. Au final, leur bilan disciplinaire - jusqu'alors impeccable - en a pâti, notamment avec l'exclusion de Millie Bright, ouvrant ainsi un boulevard vers une nouvelle finale aux Américaines.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64160
Date d'inscription : 02/12/2011

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Coupe du monde féminine de football 2019   Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Icon_minitimeJeu 4 Juil 2019 - 6:12

Matchs des demies finales
mercredi 3 juillet 2019
Groenen prolonge le plaisir néerlandais en finale
https://fr.fifa.com/womensworldcup/news/groenen-prolonge-le-plaisir-neerlandais-en-finale#jackie-groenen-of-the-netherlands-celebrates-with-teammates-after-scoring
Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 T8y5cp4hadcm64is2apn

Les Pays-Bas ont battu la Suède 1-0 et on rendez-vous en finale avec les États-Unis
Les Suédoises joueront face à l'Angleterre en match pour la troisième place

Les Pays-Bas affronteront les États-Unis lors de la finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™, après que Jackie Groenen est devenue leur héroïne en prolongation. La milieu de terrain, que notre reporter d’équipe avait identifiée comme la joueuse-clé capable de faire la différence chez les Oranjeleeuwinnen, a marqué le but vainqueur à la 99ème minute pour faire chuter la Suède dans la première demi-finale de Coupe du Monde Féminine que s’est jouée au-delà des 90 minutes.
La première période a été tendue, équilibrée et pauvre en occasions, tandis que la seconde a été marquée non pas par des buts, mais par des parades exceptionnelles de Sari van Veenendaal et Hedvig Lindahl, gardiennes respectives des Pays-Bas et de la Suède
Mais les Néerlandaises, qui participent seulement pour la deuxième fois à la compétition, ont décroché une place historique en finale sur l’une des plus belles actions de la rencontre. Groenen a su profiter d’une déviation parfaite de Vivianne Miedema pour placer un tir croisé à ras de terre de 20 mètres hors de portée de Lindahl.

Pays-Bas 1-0 Suède

Analyse des reporters d'équipe

Emma Coolen Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Ned
Quelle manière excitante d’atteindre une finale de Coupe du Monde ! Les Pays-Bas et la Suède ont tous deux fait de cette demi-finale une véritable bataille tactique. Au final, une inspiration brillante de Jackie Groenen a décidé d'un match extrêmement serré. Cette demi-finale n’a peut-être pas été à la hauteur des attentes des supporters au niveau de la créativité, ni d’un côté ni de l’autre. Mais c’était une passionnante partie d'échecs. Il a fallu 120 minutes à Lyon, dans un climat chaud et humide, pour départager les deux camps et la Suède a été la première à craquer..

Alexandra Jonson Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Swe
Déception. C’est l’émotion dominante que vont ressentir les joueuses suédoises. Elles croyaient tellement en la possibilité d’atteindre cette finale de Coupe du Monde Féminine, et elles étaient sur le point de le faire. Elles réfléchiront aux occasions qu’elles ont eues et au fait qu’elles étaient à un poteau d’atteindre la rencontre décisive de France 2019. Mais c’est la défense suédoise qui a eu le plus de travail. Nilla Fischer, Hanna Glas et Hedvig Lindahl ont toutes été remarquables et constamment mises à l’épreuve. Il a longtemps semblé que c'était un test qu'elles allaient réussir, mais la prolongation a été de trop. Il y aura des larmes ce soir, mais les joueuses devront montrer à nouveau leur force mentale en se reconcentrant pour le match pour la troisième place contre l’Angleterre.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64160
Date d'inscription : 02/12/2011

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Coupe du monde féminine de football 2019   Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Icon_minitimeJeu 4 Juil 2019 - 6:15

RÉSULTATS-Matchs des demies finales
Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Capt5637
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64160
Date d'inscription : 02/12/2011

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Coupe du monde féminine de football 2019   Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Icon_minitimeVen 5 Juil 2019 - 12:43

France 2019
À Nice, il faut que ça bronze

https://fr.fifa.com/womensworldcup/news/a-nice-il-faut-que-ca-bronze-3044150

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Mgjglfrhpyjepgiph0fx
© Getty Images


  • L'Angleterre et la Suède s'affrontent dans le match pour la troisième place
  • Les deux équipes veulent absolument monter sur le podium
  • Suivez l'actu sur le Live Blog #ENGSWE

Ce match n'est pas celui que les deux équipes rêvaient de disputer. Mais l'Angleterre et la Suède vont devoir panser les blessures des demi-finales et relever la tête pour terminer leur Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ sur une bonne note.
"Nous pensons à la médaille", a déclaré le sélectionneur suédois Peter Gerhardsson après le revers face aux Pays-Bas, mercredi. "Nous serions bien plus heureux de finir troisièmes de la Coupe du Monde que quatrièmes. Nous allons faire tout ce que nous pouvons pour réussir."
Même son de cloche du côté de l'Angleterre et Phil Neville. "À l'instant même où le match contre les États-Unis s'est fini, je me suis dit 'comment gagner samedi ?' Nous avons mis en place un plan sur trois ans et je vais voir samedi l'attitude, la concentration et le dévouement de mes joueuses. Elles ne vont certainement pas me décevoir parce que ça n'a jamais été le cas."
Lors de la dernière confrontation entre les deux formations en novembre dernier, en match de préparation, la Suède l'a emporté 2-0. Les Anglaises essuyaient là leur premier revers à domicile depuis 2015 et si elles sont toujours mieux placées au Classement FIFA, les Trois Lionnes connaissent parfaitement tout le mal que la vitesse des Suédoises peut leur faire.

Analyse des reporters d'équipes

Laure James Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Eng
Les Anglaises vont conclure leur Coupe du Monde à Nice où elles l'ont commencé. Phil Neville a fait preuve de toute sa sensibilité pour laisser la blessure de la défaite face aux États-Unis se refermer avant de se remettre au travail. Les Trois Lionnes devront faire sans Millie Bright, suspendue après son exclusion en demi-finale, mardi. L'autre arrière centrale et capitaine Steph Houghton a reçu le soutien de ses coéquipières et de tout le staff après son raté sur penalty contre les Américaines. La journée de repos supplémentaire et le fait d'avoir déjà joué à Nice devrait aider l'Angleterre à retrouver leur concentration et tout le monde semble vouloir terminer l'aventure française la tête haute. Pour ce faire, les Anglaises vont devoir confisquer le ballon, fermer les espaces entre les milieux de terrain et derrière les défenseuses sans renier leur vision offensive. Gardez un œil sur Ellen White également : elle peut encore finir devant Alex Morgan au classement du Soulier d'Or adidas.

Alexandra Jonson Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Swe
La défaite en prolongations face aux Pays-Bas a été très dure à encaisser pour les Suédoises qui ne voudront pas retourner chez elles les mains vides. Au contraire, s'approcher si près de leur rêve de finale aura motivé davantage encore les joueuses à décrocher la médaille de bronze. "Je ne me pardonnerais jamais si nous n'arrivions pas à nous reprendre et à tout donner dans le match pour la troisième place", a déclaré Linda Sembrant après la demi-finale. Si cette âpre lutte mentale et physique longue de 120 minutes avec les Néerlandaises est sûre d'avoir des conséquences sur les métabolismes, attendez-vous à voir une équipe de Suède concentrée et ultra-déterminée à Nice. Les Anglaises risquent de voir que les filles de Gerhardsson n'ont aucune intention de se laisser abattre.

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64160
Date d'inscription : 02/12/2011

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Coupe du monde féminine de football 2019   Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Icon_minitimeSam 6 Juil 2019 - 7:37

Monde : Coupe du monde féminineCoupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Logo_104
match pour la 3ème place
samedi 06 juillet 2019
AngleterreCoupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Angleterre-logo41071-2 Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Suede-logo4129Suède

Allianz Riviera

Angleterre - Suède / Coupe du monde féminine: La médaille de bronze pour les Suédoises....
https://www.20minutes.fr/sport/2558195-20190706-angleterre-suede-coupe-monde-feminine-direct-veut-quand-medaille-match-3e-place-livea
Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 590x378_suede-mene-face-angleterre-match-3e-place-mondial
La Suède mène face à l'Angleterre dans le match pour la 3e place du Mondial. — Valery HACHE / AFP
Foot
CM 2019
Coupe du monde 2019 : victorieuse de l'Angleterre, la Suède termine troisième

https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Coupe-du-monde-2019-victorieuse-de-l-angleterre-la-suede-termine-troisieme/1037491

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Ec288
La joie des Suédoises, troisièmes de la Coupe du monde. () Reuters

Grâce à des buts d'Asllani et de Jakobsson, les Suédoises ont battu l'Angleterre (2-1) ce samedi et montent sur la troisième marche du podium de la Coupe du monde.

D. F., à Nice mis à jour le 6 juillet 2019 à 20h40
partager


Le match : 1-2

Les Suédoises avaient un jour de récupération de moins que les Anglaises pour aborder ce match pour la troisième place, mais elles avaient visiblement plus d'énergie pour débuter la rencontre. À Nice, dans une chaleur étouffante, les Scandinaves ont déroulé un football de qualité en première période et la différence s'est faite là, puisque l'Angleterre n'a jamais réussi à remonter le retard des deux buts concédés dans la première demi-heure.

lire aussi
Le film de Angleterre-Suède
C'est donc la Suède qui s'est emparée de la médaille de bronze. L'enjeu de la troisième place peut paraître minime mais il ne l'était pas tant que ça pour deux nations qui n'ont jamais remporté le titre mondial. Il n'a d'ailleurs pas empêché la rencontre d'accoucher de beaux gestes, avec une mention particulière pour l'enroulé de Sofia Jakobsson depuis le côté gauche (22e).
lire aussi
Calendrier et résultats de la Coupe du monde 2019
Cela faisait alors 2-0 pour la Suède, après l'ouverture de Kosovare Asllani qui avait profité d'une très mauvaise relance dans l'axe d'Alex Greenwood (11e). Les Anglaises ont montré une réaction avant la mi-temps, avec un but de l'intérieur du gauche de Fran Kirby (31e), et surtout après, en multipliant les combinaisons pendant que les Scandinaves semblaient plier physiquement. Mais elles n'ont jamais trouvé l'ouverture.

La joueuse : Ellen White en échec

Elle a bien cru prendre seule la tête du classement des buteurs à la 33e minute, en croisant une frappe après avoir contenu Linda Sembrant dos au but. Mais Ellen White n'a finalement pas réussi à marquer son septième but du tournoi puisque le VAR a annulé son égalisation pour une main commise dans son élan. L'attaquante n'aura pas connu une grande réussite et elle s'expose ce dimanche à laisser l'Américaine Alex Morgan (6 buts également) terminer meilleure buteuse de la Coupe du monde.

Le fait : la Suède en habituée

Quatrième du tournoi, l'Angleterre n'a pas réussi à égaler sa performance de 2015, qui était le meilleur résultat de son histoire. Pour la Suède, en revanche, décrocher une médaille est une habitude. Elle l'avait déjà fait en terminant sur le podium en 1991, 2003 (défaite en finale contre l'Allemagne, 1-2 a.p.) et 2011.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64160
Date d'inscription : 02/12/2011

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Coupe du monde féminine de football 2019   Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Icon_minitimeSam 6 Juil 2019 - 21:13

La Suède termine en beauté et en bronze
https://fr.fifa.com/womensworldcup/news/la-suede-termine-en-beaute-et-en-bronze

   La Suède bat l'Angleterre dans le match pour la troisième place à Nice
   Un match riche en action et illuminé par les buts magnifiques de Jakobsson et de Kirby
   Réactions et plus sur notre Live Blog #ENGSWE
La Suède termine troisième de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019 après avoir battu l'Angleterre 2-1 à Nice. Les trois buts ont été inscrits au cours d'une première période ouverte, ponctuée de plusieurs incidents et erreurs. Kosovare Asllani et Sofia Jakobsson ont permis aux Suédoises de mener de deux buts, avant que Fran Kirby ne réduise l'écart. La qualité des buts inscrits par Jakobsson et Kirby, en particulier, a enthousiasmé les supporters sous le soleil du Stade de Nice. Aucun but n'a été marqué en deuxième période.

L'Angleterre a dominé la fin de la partie, sans toutefois réussir à trouver la faille. Nilla Fischer a sauvé le camp suédoise - ainsi que la médaille de bronze - en effectuant un sauvetage sur la ligne alors qu'il ne restait que quelques secondes à jouer.
Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Vi35hcqa9mua69kbq3vh
© Getty Images


Angleterre – Suède

Analyse de nos reporters d'équipe
Laure James Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Eng
L'Angleterre termine son aventure en Coupe du Monde avec deux défaites consécutives, et cela risque d'être douloureux pendant un certain temps. Mais les Lionnes ne peuvent pas être accusées de ne pas avoir essayé, car elles ont passé toute la deuxième période à porter le danger sur le but suédois. Ce n'était tout simplement pas leur jour, comme en témoigne l'incroyable dégagement de Nilla Fischer sur sa ligne de but alors que la frappe de Lucy Bronze était puissante. Dans les trois minutes qui ont précédé ce sauvetage, l'Angleterre a réussi à mettre deux fois le ballon fond des filets, mais les deux fois l'utilisation de la VAR a abouti à l'annulation du but, mettant fin au rêve d'Ellen White de décrocher le Soulier d'Or adidas. La dernière apparition de Karen Carney, entrée en jeu en deuxième période, a donné un nouvel élan à l'équipe, mais les Anglaises n'étaient pas destinées à recoller au score aujourd'hui.
Alexandra Jonson Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Swe
Après une excellente entame de match, les Suédoises ont vite mené 2-0 et la médaille de bronze leur semblait promise. Mais la suite a été beaucoup plus compliquée, avec d'abord la réduction du score de l'Angleterre, puis la sortie de Fridolina Rolfö sur blessure et celle de Kosovare Asllani, après avoir reçu un coup, à la pause. Dès lors, la Suède a perdu sa dynamique et son contrôle sur le jeu. La deuxième période a surtout été une course contre la montre et un combat pour ne pas concéder le but de l'égalisation. Peter Gerhardsson a utilisé sa troisième remplaçante pour créer une défense à cinq afin d'empêcher l'Angleterre de passer par des ballons en profondeur. Ça a marché. Mercredi, les joueuses suédoises ont pleuré de tristesse, mais ce soir c'était des larmes de joie qui coulaient sur leurs visages, avec un sentiment partagé de bonheur, de soulagement et de fierté. Elles sont arrivées en France en occupant la neuvième place au classement mondial. Elles rentrent au pays avec la médaille de bronze.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64160
Date d'inscription : 02/12/2011

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Coupe du monde féminine de football 2019   Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Icon_minitimeSam 6 Juil 2019 - 21:13

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64160
Date d'inscription : 02/12/2011

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Coupe du monde féminine de football 2019   Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Icon_minitimeDim 7 Juil 2019 - 19:43

LE SACRE DES ETATS-UNIS EN IMAGES

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 A36P3761_2019070762017302

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 A36P3759_2019070762017303

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 RHLL2605_2019070752014575

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Ix7l8o9plmc6kctzzuih

Sari Van Veenendaal of the Netherlands, golden glove, Megan Rapinoe of the USA, golden ball and Alex Morgan of the USA, silver boot pose with their respective trophies 

dimanche, 07 juil. 2019
© Getty Images
infos

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Uenhzsbyuvsccrhc9two [/url]

Megan Rapinoe of the USA celebrates with the Golden Ball award and teammate Rose Lavelle celebrates with the Bronze Ball award

dimanche, 07 juil. 2019
© Getty Images
infos
Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Whg3m00i4th2uplckmve [/url]

Megan Rapinoe of the USA celebrates with teammates after scoring her team's first goal

dimanche, 07 juil. 2019
© Getty Images
infos
Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Aohw9kyy6vzvvzbfsqvt [/url]

Julie Ertz of the USA celebrates

dimanche, 07 juil. 2019
© Getty Images
infos
Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Uenhzsbyuvsccrhc9two [/url]

Megan Rapinoe of the USA celebrates with the Golden Ball award and teammate Rose Lavelle celebrates with the Bronze Ball award

dimanche, 07 juil. 2019
© Getty Images
infos
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64160
Date d'inscription : 02/12/2011

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Coupe du monde féminine de football 2019   Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Icon_minitimeLun 8 Juil 2019 - 10:08

France 2019 - #LaGrandeFinale

Les USA grands gagnants de #LaGrandeFinale

https://fr.fifa.com/womensworldcup/news/les-usa-grands-gagnants-de-lagrandefinale


  • Les États-Unis s’imposent 2-0 face aux Pays-Bas et décrochent leur quatrième #FIFAWWC
  • Un penalty de Megan Rapinoe et une superbe frappe de Rose Lavelle ont fait la différence
  • Réactions et plus sur le Live Blog #USANED

Pendant une heure à Lyon, les Pays-Bas ont fait jeu égal avec leur adversaire et menacé de créer une énorme surprise dans #LaGrandeFinale, mais les Américaines ont fini par passer à la vitesse supérieure pour s’imposer 2-0 et soulever le trophée de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ pour la quatrième fois.
Sari van Veenendaal a livré une performance héroïque dans le but des Oranjeleeuwinnen, qui ont eu le mérite de déstabiliser la défense américaine à plusieurs reprises grâce à des contres le plus souvent menés par Lieke Martens et Vivianne Miedema. Mais lorsqu’Alex Morgan a obtenu un penalty à la 61ème minute, Megan Rapinoe n’a pas tremblé. À partir de là, les Américaines ont pris l’ascendant. Rose Lavelle n’a pas tardé à doubler la mise, au terme d’une action somptueuse.
En fin de rencontre, Rapinoe a quitté le terrain sous les acclamations du public. Les Néerlandaises n’ont pas démérité non plus et donné beaucoup de fil à retordre à cette machine américaine. Mais il était dit que #LaGrandeFinale ne pourrait pas échapper à l’équipe qui, plus que toutes les autres, a brillé tout au long du tournoi. Félicitations aux États-Unis !
Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Whg3m00i4th2uplckmve
© Getty Images

États-Unis 2-0 Pays-Bas

Analyse des reporters d’équipe
Erin Fish Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Usa
Les Stars and Stripes sont arrivées en France avec un seul et unique but : soulever à nouveau le trophée. Les Américaines ont dû faire face à l’adversité tout au long du tournoi, mais elles ont su ignorer les interférences, se concentrer sur leur tâche et remplir leur mission. Face aux Néerlandaises, elles ont livré une performance impressionnante. Les deux équipes ont fait preuve d’une rage de vaincre incroyable, mais le sort de la rencontre a basculé en faveur des tenantes du titre suite à une faute de Stefanie van der Gragt. Dans la foulée, Megan Rapinoe a transformé le penalty accordé par l’arbitre. Par la suite, Rose Lavelle a donné une avance plus confortable à son équipe grâce à une frappe limpide. Jill Ellis et ses joueuses quittent la France en championnes, après avoir offert à la sélection américaine sa quatrième étoile.

Emma Coolen Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Ned
Les Pays-Bas ont résisté aux États-Unis pendant une heure et n’ont pas à rougir de leur performance. Sari van Veenendaal a livré un match énorme. Plus généralement, les Oranjeleeuwinnen ont réussi à se créer de bonnes occasions en contre. Malheureusement pour elles, la fatigue et le talent des Américaines ont fini par faire la différence.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64160
Date d'inscription : 02/12/2011

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Coupe du monde féminine de football 2019   Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Icon_minitimeLun 8 Juil 2019 - 10:14

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Nkmxp0xnrjrwnmne4nan
© Getty Images



  • Rapinoe, meilleure joueuse, sacrée Ballon d'Or adidas du tournoi
  • Elle remporte également le Soulier d'Or de meilleure buteuse
  • Découvrez toutes les récompenses de France 2019


Comme lors de chaque compétition de la FIFA, les gros titres des livres d’histoire sont réservés au sacre collectif des États-Unis lors de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™, mais les performances individuelles occuperont également un chapitre important. Les noms de Megan Rapinoe, Lucy Bronze, Rose Lavelle et Sari Van Veenendaal y resteront en lettres d’or.



Ballon d’Or adidas : Megan Rapinoe (USA)

"J'ai l'impression d'être une mère qui regarde ses enfants réussir", confiait Megan Rapinoe avant la finale à propos des progrès de ses coéquipières. Dans ce cas, rarement des enfants auront été aussi fiers de leur maman ! L’attaquante a montré que, même à 34 ans et avec une armoire à trophées pleine à craquer, on peut garder sa motivation intacte, et l’associer à un talent et une condition physique qui ne s’effritent pas. Son importance a été particulièrement mise en évidence lors de la phase à élimination directe où, chaque fois que les Stars and Stripes ont été en difficulté, elles ont pu compter sur leur vice-capitaine, notamment auteure d’un doublé plein de sang-froid sur penalty en huitième contre l’Espagne, et d’un autre contre la France lors d’un quart de finale sous haute tension. En finale, c’est encore elle qui a pris ses responsabilités pour transformer le penalty de l’ouverture du score.

Ballon d’Argent adidas : Lucy Bronze (ENG)

Le tournoi de l’Angleterre ressemble à s’y méprendre à Canada 2015 : une place dans le dernier carré, des matches enthousiasmants, et des performances exceptionnelles de Lucy Bronze. De son poste de latérale droite, elle a non seulement été un élément-clé de la solidité défensive anglaise qui a duré 381 minutes, mais a également constamment porté le danger dans le camp adverse. Auteure d’un but sublime contre la Norvège en 2015, elle a marqué quatre ans après un autre bijou, à nouveau sur une frappe de loin… contre la Norvège ! Finalement, la différence avec 2015 est qu’elle repart cette fois avec un trophée individuel dans ses bagages.

Ballon de Bronze adidas : Rose Lavelle (USA)

Rose Lavelle pourrait être considérée comme la révélation du tournoi, mais pas pour tout le monde. Sa sélectionneuse Jill Ellis, par exemple, avait tout vu avant les autres et lui promettait déjà un bel avenir alors qu’elle était encore lycéenne. A France 2019, elle a fait des merveilles sur le côté droit, grâce à sa vitesse, sa technique et sa condition physique. Impossible de citer tous les moments où elle a crevé l’écran, mais on retiendra particulièrement son doublé contre la Thaïlande et le match plein contre la Suède en phase de groupes, ou sa première période éclatante en demi-finale contre l’Angleterre. Enfin, son chef d’œuvre est arrivé en finale où elle a étalé sa qualité technique et la précision de sa frappe pour inscrire le but du 2-0.

Soulier d’Or adidas :

Megan Rapinoe (USA): 6 buts, 3 passes décisives
L’attaquante américaine s’adjuge également le titre de meilleure buteuse avec six buts et trois passes décisives, comme sa coéquipière Alex Morgan, mais avec moins de minutes disputées.

Soulier d’argent adidas :

Alex Morgan (USA) : 6 buts, 3 passes décisives
Lorsqu’Alex Morgan a ouvert le score contre la Thaïlande pour le premier match des États-Unis à France 2019, personne n’aurait pu imaginer qu’elle trouverait encore quatre fois le chemin des filets avant le coup de sifflet final, pour devenir la première joueuse à inscrire cinq buts en un match de Coupe du Monde Féminine. Si elle a logiquement ralenti le rythme par la suite, elle a tout de même continué à faire briller l’attaque américaine avec un nouveau but décisif contre l’Angleterre en demi-finale.

Soulier de bronze adidas :

Ellen White (ENG), 6 buts
"Le ballon pour Ellen White…. Et but !" C’est l’une des phrases les plus prononcées par les commentateurs de France 2019. Auteure de six buts en six matches, pour 12 tirs cadrés, l’attaquante a porté les Trois Lionnes jusqu’en demi-finale. Adroite en déviation et capable de démarrer au moment parfait pour partir dans le dos des défenseuses, White a montré son instinct de buteuse, qui lui permet de toujours jaillir au bon endroit au bon moment.

Gant d’Or adidas :

Sari Van Veenendaal (NED)
Doublure de Loes Geurts pendant les qualifications, Van Veenendaal s’est installée dans les buts néerlandais juste avant le début du tournoi. On ne saura jamais si le parcours des Oranje Leuwinnen aurait été aussi réussi avec une autre gardienne, mais ce qui est sûr, c’est qu’avec elle, les Néerlandaises ont bénéficié d’un atout de poids pour atteindre la finale. Brillante en huitième de finale contre le Japon et sur des situations brûlantes en demi-finale contre la Suède, elle a dû s’incliner deux fois en finale, mais a encore réalisé un festival. Elle se rappellera sans doute de chacun de ses arrêts lorsque son regard se posera sur ce Gant d’Or adidas.

Prix de la Jeune Joueuse de la FIFA :

Giulia Gwinn (GER)
Elle a brillé à la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Jordanie 2016 et à la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, France 2018. Est-ce vraiment une surprise si, pour sa troisième épreuve mondiale en trois ans, elle a encore réalisé des performances exceptionnelles ? Auteure du but de la victoire contre la RP Chine en ouverture (1-0), elle a affiché ses qualités technique, son audace et sa vision du jeu dans chaque match de la Nationalmannschaft. Autant de qualités qui, alliées à sa fraîcheur et son enthousiasme, ont convaincu le Groupe d’Étude Technique de la FIFA de lui décerner le Prix de la Jeune Joueuse de la FIFA.

Prix du Fair-Play :

France
Malgré la déception d’avoir quitté "sa" Coupe du Féminine Monde de la FIFA 2019 dès les quarts de finale, la France ne repart pas les mains vides. Le comportement exemplaire de ses joueuses, ainsi que l’état d’esprit positif affiché sur et en dehors des terrains lui ont valu de se voir attribuer le Prix du Fair-Play.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64160
Date d'inscription : 02/12/2011

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Coupe du monde féminine de football 2019   Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Icon_minitimeLun 8 Juil 2019 - 10:18

France 2019 - États-Unis
Jeunesse et expérience, la recette du succès


   Les Stars and Stripes ont su trouver le juste équilibre
   Rapinoe estime avoir livré sa meilleure Coupe du Monde Féminine
   Ertz touchée par cette grande aventure




De notre reporter d’équipe avec les États-Unis, Erin Fish Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Usa**
Après le match et les célébrations, Julie Ertz n’a pas réussi à contenir ses émotions. En prenant conscience de ce qu’elle venait d’accomplir avec ses coéquipières, l’Américaine est tombée à genoux. Sans doute le souvenir des épreuves traversées pour en arriver là lui est-il revenu en mémoire.
Les États-Unis ont défendu leur titre en Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. Pour autant, l’équipe sacrée à Lyon ne ressemble plus à celle qui s’était imposée au Canada en 2015. Seules 12 joueuses présentes en France avaient participé à la conquête du titre quatre ans plus tôt.
Les Américaines sont venues à bout des Pays-Bas 2-0 au terme d’un combat âpre. Les tenantes du titre ont fini par l’emporter, grâce notamment au penalty transformé par leur capitaine Megan Rapinoe à la 61ème minute. À 34 ans, elle est devenue la plus buteuse la plus âgée de l’histoire en finale de l’épreuve mondiale.

L’infatigable milieu de terrain Rose Lavelle, 24 ans, a doublé la mise huit minutes plus tard sur une superbe action individuelle. L’identité des deux buteuses en dit long sur l'évolution de ce groupe : une star confirmée et une jeune espoir ont su conjuguer leurs talents pour donner la victoire aux Stars and Stripes.

Dynamique et équilibre

En tant que capitaine et "ancienne", cette victoire a évidemment une saveur particulière pour Rapinoe. "Voir la petite Rose marquer, c’était la cerise sur le gâteau. Elle a été extraordinaire tout au long du tournoi", affirme Rapinoe. "Tout était magnifique : Ali Krieger, qui a fait son entrée en jeu en finale après deux années sans jouer en sélection, la célébration de Christen Press, le but de Rose, le penalty arrêté par Alyssa Naeher. Tout était parfait dans ce tournoi. Les mots me manquent."
Dès le début, les Américaines ont évoqué cette dynamique au sein du groupe et l’équilibre entre les générations. L’équipe ne manque pas d’expérience, mais elle peut également compter sur la fraîcheur de ces jeunes, sans pour autant renier la "culture Stars and Stripes", qui se transmet de génération en génération.

Remise en question

Cette culture se traduit par une rage de vaincre inculquée aux joueuses dès les sélections de jeunes. Elle a produit une équipe accrocheuse et compétitive, toujours prête à repousser ses limites. En posant leurs valises en France, les Américaines se sont concentrées sur leur mission : seule une quatrième étoile à accrocher sur le blason de la sélection pouvait les satisfaire.
Pourtant, en l’espace de quatre ans, le groupe a traversé quelques zones de turbulences. En 2016, les États-Unis ont été sortis du Tournoi Olympique de Football féminin dès les quarts de finale par la Suède. Ce revers a provoqué une remise en question. Jill Ellis a commencé à restructurer son équipe. Il a fallu faire évoluer le casting de cette sélection.

Trois ans plus tard, le succès est au rendez-vous. À genoux au centre de la pelouse lyonnaise, Ertz a certainement pris le temps de mesurer à nouveau tout le chemin parcouru.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64160
Date d'inscription : 02/12/2011

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Coupe du monde féminine de football 2019   Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Icon_minitimeLun 8 Juil 2019 - 10:23

France 2019 - Pays-Bas
Van de Donk, la fierté derrière les regrets

https://fr.fifa.com/womensworldcup/news/van-de-donk-la-fierte-derriere-les-regretsCoupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Vjrf1txujw8biz5q2vca
© imago

Van de Donk est fière malgré la défaite en finale de la Coupe du Monde
Elle s'est tenue à l'écart des réseaux sociaux pour rester concentrée pendant le tournoi
La milieu d'Arsenal met le succès de l'équipe en perspective

De notre reporter d'équipe avec les Pays-Bas, Emma Coolen*Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Ned_*




La milieu de terrain des Pays-Bas Danielle Van de Donk est "fière de son équipe" malgré l'échec face aux États-Unis en finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. Van de Donk a joué les 90 minutes du match au sommet, mais n'a pu empêcher les Stars and Stripes de décrocher leur quatrième trophée mondial, le deuxième consécutif.
Si les Pays-Bas s'étaient imposés, ils auraient été le deuxième pays à cumuler les titres de champions du monde et d'Europe. En dépit de la défaite, le football féminin rencontre un franc succès en terres bataves. Les audiences télévisées ont explosé pendant France 2019, tandis que l'orange a envahi les stades lors de chaque match des Oranjeleeuwinnen.
Van de Donk n'a pas manqué de relever cet engouement, tout comme les progrès de l'équipe. "Le football féminin connaît un essor spectaculaire aux Pays-Bas", commente-t-elle. "La couverture médiatique est incroyable. Ce dont je suis le plus fière, c'est d'avoir gagné le respect de notre pays."
Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Crany4q6dxdcy9irjk92
© Getty Images

[*]

Un nouveau statut



Pourtant, elle ignore tout des scènes de liesse aux Pays-Bas et des marches de supporters en France. Comme beaucoup de joueuses, elle s'est tenue à l'écart des distractions durant la compétition afin de se concentrer pleinement sur le parcours de l'équipe jusqu'en finale. "Je me suis isolée de tout. Je ne suis pas sur les réseaux sociaux", confirme-t-elle. "D'autres ont peut-être fait un autre choix, mais moi, je préfère ne pas savoir. Mais mes parents m'ont dit que les Pays-Bas étaient fiers de nous."
Van de Donk et ses coéquipières vont à présent se tourner vers la qualification pour l'UEFA EURO Féminin 2021, qu'elles disputeront dans la même position que les Américaines à France 2019, à savoir en tenantes du titre.
Si elle est heureuse de l'essor du football féminin dans son pays, la milieu d'Arsenal estime que les joueuses doivent remporter des trophées pour se montrer dignes du soutien de leurs supporters et leur faire honneur. "Nous devons faire le métier, nous qualifier pour les phases finales, et remporter des tournois. Et c'est ce que nous faisons. Je suis fière de l'équipe et je suis fière des Pays-Bas", conclut-elle.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64160
Date d'inscription : 02/12/2011

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Coupe du monde féminine de football 2019   Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Icon_minitimeMar 9 Juil 2019 - 23:07

Le sacre des USA en chiffres
https://fr.fifa.com/womensworldcup/news/le-sacre-des-usa-en-chiffres-3044894#crystal-dunn



  • FIFA.com vous présente les chiffres derrière le triomphe des États-Unis
  • Jill Ellis, Alyssa Naeher, Megan Rapinoe, Carli Lloyd et Alex Morgan en vedette
  • Des moyennes, des exploits défensifs et un anniversaire au programme
    48
    minutes, c’est le temps qu’il a fallu en moyenne à Megan Rapinoe pour inscrire un but ou délivrer une passe décisive (neuf en 428 minutes). Aucune joueuse de France 2019 ayant passé plus de 100 minutes sur le terrain ne présente de telles statistiques. L’ailière américaine devance Alex Morgan (54 minutes), Mallory Pugh (59) et Carli Lloyd (65). La Brésilienne Cristiane est la première non-Américaine du classement, avec 75 minutes.


34
ans et deux jours, tel est l’âge auquel Megan Rapinoe est devenue la doyenne des buteuses en finale d’une Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. La précédente titulaire de ce record n’est autre que Carli Lloyd, âgée de 32 ans et 354 jours lors de la finale de Canada 2015 contre le Japon.
26
buts figurent au compteur des États-Unis sur l’ensemble du tournoi, soit la meilleure performance offensive de l’histoire de la Coupe du Monde Féminine. Les États-Unis, en 1991, et l’Allemagne, en 2003, étaient restés bloqués à 25 réalisations. Les 18 buts marqués par les Stars and Stripes en phase de groupes et leur différence de buts de +23 sont autant de nouveaux records.

13
buts sans réplique contre la Thaïlande ont permis aux États-Unis de signer la plus large victoire de l’histoire du tournoi, effaçant ainsi des tablettes le triomphe 11-0 de l’Allemagne sur l’Argentine. Les Stars and Stripes ont pratiquement doublé leur meilleure performance dans ce domaine, un succès 7-0 sur Chinese Taipei en 1991. Buteuse à cinq reprises contre la Thaïlande, Alex Morgan égale le record du nombre de buts dans un match de Coupe du Monde Féminine de Michelle Akers.

12
victoires consécutives en Coupe du Monde Féminine figurent désormais au compteur des États-Unis, suite à leur succès face aux Pays-Bas en finale. Le précédent record (dix victoires de rang) a été établi par la Norvège entre 1991 et 1995. Les Américaines restent également sur 17 matches sans défaite en phase finale, soit deux rencontres de mieux que l’Allemagne entre 2003 et 2011.

9
Américaines ont marqué durant le tournoi. Les protégées de Jill Ellis échouent à une unité du record de leurs compatriotes (en 1999) et de l’Allemagne (en 2003).
7
fois de suite en Coupe du Monde Féminine, les États-Unis ont trouvé le chemin des filets au cours des 12 premières minutes. Les Pays-Bas ont mis fin à cette série en résistant jusqu’à la 61ème minute en finale. La séquence avait débuté en finale de l’édition 2015, avec un doublé de Carli Lloyd en l’espace de douze minutes.

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Lc8srvxuwqjgp6twqkkj




6
matches de suite en Coupe du Monde Féminine, Carli Lloyd a trouvé le chemin des filets. Cet exploit unique a commencé au Canada, quand l’internationale américaine a fait mouche lors de chacune de ses quatre dernières sorties. En France, la milieu de terrain de 36 ans a prolongé sa série aux dépens de la Thaïlande et du Chili. Elle fait mieux que Birgit Prinz, buteuse lors de cinq matches consécutifs en 2003.



4
Coupes du Monde Féminines figurent au palmarès des États-Unis. Les Américaines comptent deux fois plus de titre que l'Allemagne, leur plus proche rival.
3
finales de Coupe du Monde Féminine ont été disputées par Birgit Prinz. L’Allemande a longtemps été un cas unique dans le football féminin mais, ce 7 juillet, cinq Américaines l’ont rejointe : Tobin Heath, Ali Krieger, Carli Lloyd, Alex Morgan et Morgan Rapinoe. Prinz et Rapinoe sont cependant les seules à avoir été titulaires à trois reprises.
2
penalties transformés dans un même match de Coupe du Monde Féminine, telle est la performance que Megan Rapinoe a été la deuxième à réaliser, contre l’Espagne. Jennifer Hermoso, son adversaire en huitièmes de finale, a été la première à signer cet exploit, contre l’Afrique du Sud en phase de groupes. Rapinoe s’est ensuite offert un doublé contre la France, devenant la première joueuse à inscrire plus d’un but lors de deux matches à élimination directe consécutifs.
2
Coupes du Monde Féminines figurent au palmarès de Jill Ellis. Invaincue depuis 14 matches (13 victoires et un nul) dans cette compétition, la technicienne de 52 ans est la première à réussir une telle performance.
0
buts ont été encaissés par Alyssa Naeher en phase de groupes, une première pour les États-Unis. Pour la troisième fois, les Américaines ont bouclé la compétition sans avoir jamais été menées au score, ce qu’elles avaient déjà réussi à faire en 1991 et 2015.
0
comme le nombre de joueuses qui avaient marqué en Coupe du Monde Féminine le jour de leur anniversaire. En demi-finale, Alex Morgan a célébré le sien en s’offrant un but contre l’Angleterre. Buteuse en demi-finale contre la France en 2011, Baby Horse est devenue à cette occasion la troisième joueuse à marquer dans plusieurs demi-finales, après l’Allemande Bettina Wiegmann et la Suédoise Josefine Oqvist.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64160
Date d'inscription : 02/12/2011

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Coupe du monde féminine de football 2019   Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Icon_minitimeMar 9 Juil 2019 - 23:08

#LaGrandeFinale : États-Unis 2-0 Pays-Bas en vidéo




Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019 - #LaGrandeFinale : meilleurs moments d'États-Unis 2-0 Pays-Bas en vidéo
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64160
Date d'inscription : 02/12/2011

Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Coupe du monde féminine de football 2019   Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Icon_minitimeJeu 11 Juil 2019 - 9:25

Les Américaines ont ramené la Coupe
Le Sport avec CANAL
Ajoutée le 9 juil. 2019
https://www.youtube.com/channel/UC8ggH3zU61XO0nMskSQwZdA

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Coupe du monde féminine de football 2019   Coupe du monde féminine de football 2019 - Page 15 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Coupe du monde féminine de football 2019
Revenir en haut 
Page 15 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS :: LE SALON DES AUTRES SPORTS :: LE FOOTBALL-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: