UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS

Le tennis c'est la volonté, l'amour de la compétition, le dépassement de soi, du talent, beaucoup de travail mais surtout de la passion
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 SKI ALPIN -JEUX OLYMPIQUES D'HIVER PYEONGCHANG 2018 HOMMES

Aller en bas 
AuteurMessage
jeusetmatch

avatar

Messages : 51709
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: SKI ALPIN -JEUX OLYMPIQUES D'HIVER PYEONGCHANG 2018 HOMMES   Sam 10 Fév 2018 - 15:28

Ski alpin

Dévaler la pente le plus vite possible, en s'efforçant de suivre le tracé de la piste. Voilà le principe du ski alpin, celui-là même que l'on pratique en hiver dans toutes les stations de ski de France et de Navarre. Pour le détail, la discipline se divise en deux parties : d'une part la vitesse (comprenant descente et super-G), qui consiste à faire preuve d'un maximum de célérité (en frôlant régulièrement 130 km/h) ; d'autre part les épreuves techniques (soit le géant et le slalom), où les skieurs doivent éviter des portes fort rapprochées. Quant au combiné, il conjugue descente et slalom.

Calendrier : 
Descente (h) : 11 février
Géant (f) : 12 février
Combiné (h) : 13 février
Slalom (f) : 14 février
Super G (h) : 15 février
Super G (f) : 17 février
Géant (h) : 18 février
Descente (f) : 21 février
Slalom (f) : 22 février
Combiné (f) : 23 févRIER

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/jeux-olympiques-pyeongchang-2018/article/2018/02/09/jo-d-hiver-2018-curling-ski-alpin-ou-skeleton-les-sports-olympiques-expliques_5254503_5193626.html#PItGd6KxXXiEflEE.99


Dernière édition par jeusetmatch le Sam 17 Fév 2018 - 16:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 51709
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: SKI ALPIN -JEUX OLYMPIQUES D'HIVER PYEONGCHANG 2018 HOMMES   Sam 10 Fév 2018 - 15:32

Alpine Skiing Stories to Watch at PyeongChang 2018 | Olympic Winter Games


https://www.youtube.com/channel/UCTl3QQTvqHFjurroKxexy2Q



https://youtu.be/kt6TakYt1dY
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 51709
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: SKI ALPIN -JEUX OLYMPIQUES D'HIVER PYEONGCHANG 2018 HOMMES   Lun 12 Fév 2018 - 6:55


Descente hommes



JO 2018 - Ski alpin : le Norvégien Svindal remporte la descente
http://www.europe1.fr/sport/jo-2018-ski-alpin-le-norvegien-svindal-remporte-la-descente-3574898

Svindal est le premier Norvégien à devenir champion olympique en descente. @ Roberto SCHMIDT / AFP


Les Norvégiens ont réalisé un superbe doublé dans l’épreuve reine des Jeux d’hiver, avec la médaille d’or pour le vétéran Aksel Lund Svindal, devant son compatriote Kjetil Jansrud.


JO 2018
La Norvège a annexé la descente. Les Norvégiens Aksel Lund Svindal et Kjetil Jansrud ont signé un magnifique doublé dans la descente, l’épreuve-reine du ski alpin, dans la nuit de mercredi à jeudi aux Jeux olympiques de Pyeongchang.
Svindal, 35 ans, a devancé de 12 centièmes son compatriote Jansrud, de trois ans son cadet, pour signer le plus beau succès de sa riche carrière. Le podium est complété par un autre des favoris annoncés, le Suisse Beat Feuz, champion du monde en titre. Brice Roger, le premier Français, se classe à la huitième place. 
La fin de la malédiction pour les "Attacking Vikings". Cette descente a récompensé, après des années de frustration, la redoutable école norvégienne. Jusqu’ici les "Attacking Vikings", leur surnom, avaient dû se contenter au mieux de l’argent dans la descente olympique.
Aksel Lund Svindal, en argent en 2010 à Vancouver, a cette fois triomphé grâce à une fin de course époustouflante. Kjetil Jansrud, lui en bronze à Sotchi, a échoué à seulement 12 centièmes de son compatriote.
Svindal, l’indestructible. La force de travail et l’abnégation du vétéran Aksel Lund Svindal, 35 ans, ont fini par payer. Le Norvégien revient pourtant de loin : gravement blessé au genou en janvier 2016, il avait dû subir une deuxième opération un an plus tard. Mais le Viking, double champion du monde de la discipline (2007 et 2013) et champion olympique en super-G en 2010, n’a pas abandonné.
De retour au top en cette saison olympique, il a remporté les descentes de Val Gardena et de Beaver Creek et a décroché trois autres podiums en Coupe du monde. Avant de connaître la consécration à Pyeongchang, plus de dix ans après son premier sacre mondial. Le phénix a, une nouvelle, su renaître de ses cendres.




Dernière édition par jeusetmatch le Ven 16 Fév 2018 - 15:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 51709
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: SKI ALPIN -JEUX OLYMPIQUES D'HIVER PYEONGCHANG 2018 HOMMES   Mer 14 Fév 2018 - 7:45

Médailles et classement final - Combiné alpin hommes




Dernière édition par jeusetmatch le Ven 16 Fév 2018 - 15:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 51709
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: SKI ALPIN -JEUX OLYMPIQUES D'HIVER PYEONGCHANG 2018 HOMMES   Mer 14 Fév 2018 - 7:55

Marcel Hirscher médaille d'or ,Alexis Pinturault en argent et Victor Muffat-Jeandet en bronze sur le combiné

https://www.lequipe.fr/Ski/Actualites/Jo-2018-alexis-pinturault-et-victor-muffat-jeandet-battus-par-marcel-hirscher-sur-le-combine/875386 Publié le mardi 13 février 2018 à 07:44 | Mis à jour le 13/02/2018 à 14:26

Brillants sur le combiné, Alexis Pinturault (2e) et Victor Muffat-Jeandet (3e) n'ont pu empêcher Marcel Hirscher de décrocher mardi le premier titre olympique de sa carrière, mais ils offrent au ski alpin tricolore deux belles médailles.

Marcel Hirscher avait fait d'Alexis Pinturault son favori pour le combiné de Pyeongchang. Et pour cause : avec deux petits globes et six succès en dix épreuves depuis 2014, le technicien de Courchevel est aujourd'hui considéré comme le roi de la spécialité. Ce dont on pouvait douter, en revanche, c'est de sa capacité à répondre présent dans les plus grands rendez-vous, car il a toujours échoué à ramener un gros résultat, aux Mondiaux comme aux Jeux. Ce mardi, sur le site de Jeongseon, le Tricolore n'a cette fois-ci pas flanché : dixième de la descente, il a signé le troisième chrono du slalom. Mais cela n'a pas suffi. Parce qu'un certain Autrichien, celui-là même qui l'avait hissé sur un piédestal avant l'épreuve, était encore bien plus fort. «C'était difficile de rivaliser avec lui», reconnaîtra Pinturault, «très content» après la course.
Le fabuleux slalom de Muffat-Jeandet

Avec son ski fluide et engagé, sur un revêtement glacé qu'il a visiblement apprécié, Hirscher a découpé la piste en seconde manche, réalisant le meilleur chrono du slalom (45''96). Pinturault, à une demi-seconde, n'a rien pu faire. «J'étais sans doute le favori après la descente, reconnaîtra-t-il, mais il était au-dessus aujourd'hui. Je me suis bien battu.»
Muffat-Jeandet, lui, a fait plus que se battre : 29e chrono d'une descente qu'il n'a pas réussi à négocier, le skieur de Val d'Isère s'est rattrapé en fixant d'entrée un temps de référence magnifique sur le slalom. A la fin du compte, il n'est battu que d'un centième par Hirscher sur la seconde manche, remonte plus d'1''30 sur tous ses rivaux et s'installe sur son tout premier podium olympique. Superbe et inespéré! «Je ne sais plus quoi penser, a lâché le Français au micro de France TV. Je suis à plat. J'étais tellement énervé par la descente. C'est ma première médaille olympique et on va en profiter.»
Au pied du podium, Marco Schwarz (4e, +1''35) et Ted Ligety (5e, +1''45) devancent un autre Français : Thomas Mermillod Blondin (+1''50). Soit trois Français aux six premières places! Maxence Muzaton, qui s'était qualifié pour le slalom, a lui enfourché.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 51709
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: SKI ALPIN -JEUX OLYMPIQUES D'HIVER PYEONGCHANG 2018 HOMMES   Mer 14 Fév 2018 - 7:58

Alexis Pinturault // Marcel Hirscheret//Victor Muffat-Jeandet

©️ Fabrice COFFRINI / AFP


Dernière édition par jeusetmatch le Lun 19 Fév 2018 - 9:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 51709
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: SKI ALPIN -JEUX OLYMPIQUES D'HIVER PYEONGCHANG 2018 HOMMES   Ven 16 Fév 2018 - 12:51

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 51709
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: SKI ALPIN -JEUX OLYMPIQUES D'HIVER PYEONGCHANG 2018 HOMMES   Ven 16 Fév 2018 - 12:55

Matthias Mayer titré en super-G, l'étonnant Français Blaise Giezendanner 4e
Publié le vendredi 16 février 2018 à 04:27 | Mis à jour le 16/02/2018 à 07:26
https://www.lequipe.fr/Ski/Actualites/Matthias-mayer-titre-en-super-g-l-etonnant-francais-blaise-giezendanner-4e/876404

Quatre ans après son titre en descente, l'Autrichien Matthias Mayer est sacré en super-G, devant Beat Feuz, Kjetil Jansrud et Blaise Giezendanner, passé à deux dixièmes du podium.



Matthias Mayer obtient son deuxième titre olympique. (L.Foeger/Reuters)
 
Peut-on être déçu quand on termine un super-G derrière des cadors comme l'Autrichien Matthias Mayer, le suisse Beat Feuz et le Norvégien Kjetil Jansrud ? Sans doute un peu, peut-être beaucoup puisque Blaise Giezendanner, 26 ans, est passé très près d'une médaille olympique. Mais il n'y a pas lieu de l'être si l'on se souvient que le Chamoniard, qui skiait sous les yeux de son père, présent dans les tribunes, n'avait jamais fait mieux que huitième en Coupe du monde. C'était déjà au même endroit il y a deux ans. Et encore plus quand l'on sait qu'il a devancé d'un dixième le favori, le Norvégien Aksel-Lund-Svindal, cinquième.



Peut-on être déçu quand on termine un super-G derrière des cadors comme l'Autrichien Matthias Mayer, le suisse Beat Feuz et le Norvégien Kjetil Jansrud ? Sans doute un peu, peut-être beaucoup puisque Blaise Giezendanner, 26 ans, est passé très près d'une médaille olympique. Mais il n'y a pas lieu de l'être si l'on se souvient que le Chamoniard, qui skiait sous les yeux de son père, présent dans les tribunes, n'avait jamais fait mieux que huitième en Coupe du monde. C'était déjà au même endroit il y a deux ans. Et encore plus quand l'on sait qu'il a devancé d'un dixième le favori, le Norvégien Aksel-Lund-Svindal, cinquième.

Svindal n'a pas réussi le doublé après sa victoire en descente, où il avait succédé à Matthias Mayer, titré à Sotchi. Voici maintenant l'Autrichien sacré en super-G, ce qu'il peinait à croire, trente ans après la médaille d'argent de son père Helmut à Calgary dans cette même discipline. La victoire s'est jouée à peu, les trois premiers étant réunis en 18 centièmes sur un tracé où la principale difficulté était une porte en aveugle en milieu de tracé qui a piégé les deux premiers concurrents, Peter Fill et Mauro Caviezel, avant que l'Autrichien Vincent Kriechmayr n'établisse un premier temps de référence.
Blaise Giezendanner dans l'ère d'arrivée à Pyeongchang (L.Foeger/Reuters)

«J'ai essayé de m'inspirer de Kriechmayr», a d'ailleurs expliqué sur France 2 Giezendanner, parti avec le dossard n°10 sous un soleil éclatant. Le Français avait failli rater les JO à cause d'une rupture partielle de deux ligaments du genou droit en septembre. «J'ai eu un bon moment de doute, je m'étais dit que je regarderai les JO devant la télé, donc j'étais déjà content d'être là», a-t-il rappelé. «Blaise a été énorme», a confirmé Adrien Théaux, le Français le plus régulier cette saison mais moins en réussite ce vendredi (15e à 1"32).
Théaux : «J'ai essayé de mettre du rythme mais ça n'a pas marché»

«J'ai eu les remontées de ce qu'il (Giezendanner) avait fait, j'avais envie de faire pareil. J'étais hyper remonté mais je n'ai pas trouvé les bons réglages. Je suis très très déçu, a concédé le skieur de Val Thorens, médaillé de bronze aux Championnats du monde en 2015 dans cette discipline. J'ai été agressif dans les intentions mais trop ancré, avec trop de pression. J'ai essayé de mettre du rythme mais ça n'a pas marché.» Deux autres Français, Maxence Muzaton (18e à 1"64) et Brice Roger (19e à 1"66), ont également fini dans le Top 20.
X.C.


Dernière édition par jeusetmatch le Dim 18 Fév 2018 - 8:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 51709
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: SKI ALPIN -JEUX OLYMPIQUES D'HIVER PYEONGCHANG 2018 HOMMES   Sam 17 Fév 2018 - 21:17

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 51709
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: SKI ALPIN -JEUX OLYMPIQUES D'HIVER PYEONGCHANG 2018 HOMMES   Dim 18 Fév 2018 - 7:48





Henrik Kristoffersen-Marcel Hirscher-Alexis Pinturault


Dernière édition par jeusetmatch le Dim 18 Fév 2018 - 8:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 51709
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: SKI ALPIN -JEUX OLYMPIQUES D'HIVER PYEONGCHANG 2018 HOMMES   Dim 18 Fév 2018 - 8:01

JO 2018 : Alexis Pinturault en bronze, Marcel Hirscher intouchable... le résumé de la nuit

http://www.europe1.fr/sport/jo-2018-alexis-pinturault-en-bronze-marcel-hirscher-intouchable-le-resume-de-la-nuit-3577592
07h49, le 18 février 2018


La joie de Pinturault, en bronze, et de Hirscher, en or. @ AFP

Le Français, troisième du géant, a remporté sa deuxième médaille à Pyeongchang dans la nuit de samedi à dimanche. Il n’a rien pu faire face à l’insatiable Autrichien, encore en or après le combiné.

LA NUIT DES JEUX
Alexis Pinturault a tenu son rang. Le leader de l’équipe de France de ski alpin a décroché la médaille de bronze en géant, dans la nuit de samedi à dimanche, sa deuxième médaille de ces Jeux olympiques, après l’argent en combiné. Le Français n’a, une nouvelle fois, pas pu inquiéter Marcel Hirscher. Le légendaire Autrichien, déjà titré en combiné, s’est encore couvert d’or, avec une avance abyssale sur ses concurrents. Derrière, les Français ont réalisé un joli tir groupé (5e, 6e et 7e). Les Tricolores du ski slopestyle n’ont cependant pas connu le même bonheur, éliminés dès les qualifications.
Alexis Pinturault, le parfait sherpa. Avant Pyeongchang, les interrogations sur Alexis Pinturault ne manquaient pas : le leader du ski alpin français, souvent passé à côté des grands événements, serait-t-il à la hauteur ? Le skieur de Courchevel a répondu en champion avec sa médaille de bronze sur le géant, la deuxième de ces JO après l’argent sur le combiné. Deuxième à l’issue de la première manche, il a finalement terminé derrière l’imbattable Marcel Hirscher et le Norvégien Henrik Kristoffersen.
"Je suis content de cette médaille. Même si c'est une de mes disciplines de prédilection, c'était difficile de remporter l'or. Je me suis retrouvé face aux deux meilleurs depuis le début de la saison", a constaté lucidement Pinturault, déjà en bronze sur le géant aux Jeux de Sotchi, en 2014. Il ne lui manque désormais que l’or pour compléter sa collection. Pourquoi pas lors de l’épreuve par équipes, la semaine prochaine ?
Les Français, premiers de cordée. Derrière Pinturault, ses camarades de l’équipe de France ont eux aussi réalisé une grande course. Les trois autres Tricolores se sont ainsi permis le luxe de terminer dans le top 7 : Thomas Fanara termine 5e, Victor Muffat-Jeandet 6e et Mathieu Faivre 7e. Les trois géantistes, pas à la fête depuis le début de la saison, avaient tout de même des regrets. "Il n’y a que les podiums qui comptent. Cinquième c’est bien, je n’ai rien à regretter. Mais il y a quand même un petit pincement au cœur", a avoué le vétéran Thomas Fanara, 36 ans, qui disputait ses derniers Jeux olympiques. Reste que les Bleus peuvent être fiers d’eux.
Marcel Hirscher, seul au sommet. Les Français auraient peut-être pu rééditer l’exploit du combiné, où Pinturault et Muffat-Jeandet ont décroché l’argent et le bronze, mais ils n’ont rien pu faire face à l’extraterrestre Marcel Hirscher. L’Autrichien, sur une autre planète, a relégué la concurrence à des années-lumière (1 seconde 27 sur Henrik Kristoffersen, deuxième, et 1 seconde 31 sur Pinturault). Avec déjà deux médailles d’or, après le combiné, Hirscher est d’ores et déjà le grand bonhomme de ces JO.
Il pourrait entrer un peu plus dans la légende en cas de succès en slalom, où il s’élancera (encore) en grandissime favori. Seul Jean-Claude Killy, en 1968 à Grenoble, avait réussi la prouesse de remporter trois médailles d’or en une olympiade. Il pourrait bien être rejoint, tout là-haut, par un autre géant…
Le moment glaçant : la lourde chute d’Antoine Adelisse en slopestyle. Le ski slopestyle ne sourit décidément pas à la délégation tricolore. Après l’élimination surprise de Tess Ledeux dès les qualifications, samedi, ses compatriotes masculins n’ont pas fait beaucoup mieux. Benoit Burratti s’est classé 21e avec un meilleur run à 67 pts, loin de la qualification qui s’est jouée à 85,80 pts.
Antoine Adelisse a fait encore pire avec sa dernière place et un score maximum de… 17,60 pts. Le Français a chuté lors de ses deux runs, et très lourdement lors du second. Les images sont impressionnantes, mais Adelisse s’est heureusement relevé au bout de quelques secondes. Il passera des examens médicaux dans les prochaines heures.


France tv sport
‏Compte certifié @francetvsport
13 hil y a 13 heures

En images, la journée en bronze d’Alexis Pinturault sur le slalom géant des Jeux Olympiques de PyeongChang #PyeongChang2018 #Francetvsport #SlalomGéant #AlexisPinturault

vidéo
https://twitter.com/twitter/statuses/965276096592863232
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 51709
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: SKI ALPIN -JEUX OLYMPIQUES D'HIVER PYEONGCHANG 2018 HOMMES   Jeu 22 Fév 2018 - 10:47


  Ramon Zenhaeusern     AndréMyhrer   Michael Matt


©️Getty Images
Andre Myhrer, champion olympique du slalom : «Un rêve devenu réalité» – JO 2018

https://www.news247.fr/21829/2018/02/andre-myhrer-champion-olympique-du-slalom-un-reve-devenu-realite-jo-2018/

Andre Myhrer connaît sa consécration à ses quatrièmes Jeux. (Reuters)

Le Suédois de 35 ans a remporté jeudi le slalom olympique devant le Suisse Ramon Zenhaeusern et l’Autrichien Michael Matt, trente-huit ans après le titre à Lake Placid de son compatriote, le légendaire Ingemar Stenmark.


«Vous avez l’habitude d’acheter une guitare après chaque succès en Coupe du monde. Que comptez-vous faire cette fois-ci ?
Je ne sais pas encore, peut-être qu’une victoire olympique en mérite deux ! J’ai essayé de prendre un maximum de plaisir dès la première manche, en utilisant mon expérience des JO. Ce sont mes 4emes Jeux, j’ai une bonne expérience de ce type d’événements, très spéciaux. Je voulais laisser tout mon cœur sur la piste aujourd’hui. En arrivant ici, j’avais mal au genou, je n’étais pas dans la forme idéale et j’ai même hésité à me présenter au départ. Marcel Hirscher et Henrik Kristoffersen étaient les grandissimes favoris. Ils ne sont pas à l’arrivée mais être capable de les battre est un sentiment fantastique.
Que représente ce titre pour vous ?
On a beaucoup d’ambitions, de souhaits, on se bat dur pour une médaille. J’ai bossé énormément depuis quatre ans et aujourd’hui c’est un rêve devenu réalité. Ingemar Stenmark était le premier Suédois sacré aux JO en slalom, en 1980. Lui succéder au palmarès m’honore, c’est un des plus grands sportifs de l’histoire de mon pays. Marcher dans ses pas est formidable.»
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SKI ALPIN -JEUX OLYMPIQUES D'HIVER PYEONGCHANG 2018 HOMMES   

Revenir en haut Aller en bas
 
SKI ALPIN -JEUX OLYMPIQUES D'HIVER PYEONGCHANG 2018 HOMMES
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS :: LE SALON DES AUTRES SPORTS-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: