UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS

Le tennis c'est la volonté, l'amour de la compétition, le dépassement de soi, du talent, beaucoup de travail mais surtout de la passion
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 MOTO GP 2018 GRAND PRIX D'ARGENTINE

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
jeusetmatch

avatar

Messages : 54145
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: MOTO GP 2018 GRAND PRIX D'ARGENTINE    Sam 17 Mar 2018 - 19:23

MOTO GP 2018


https://www.instagram.com/p/BgJyVDEDtuR/?taken-by=motogp
https://www.facebook.com/MotoGP
https://twitter.com/MotoGP
Le calendrier 2018 du MotoGP est dorénavant connu.
Épreuve Nom Circuit Date
1 GRAND PRIX DU QATAR Losail International Circuit 18 MARS
2 GRAND PRIX D'ARGENTINE Termas de Rio Hondo 8 AVRIL
3 GRAND PRIX DES AMERIQUES Circuit of the Americas 22 AVRIL
4 GRAND PRIX D'ESPAGNE Circuito de Jerez 6 MAI
5 GRAND PRIX DE FRANCE Le Mans 20 MAI
6 GRAND PRIX D'ITALIE Autodromo di Mugello 3 JUIN
7 GRAND PRIX DE CATALOGNE Circuit de Barcelona-Catalunya 17 JUIN
8 DUTCH TT TT Circuit Assen 1 JUILLET
9 GRAND PRIX D'ALLEMAGNE Sachsenring 15 JUILLET
10 GRAND PRIX DE REPUBLIQUE TCHEQUE Automotodrom Brno 5 AOUT
11 GRAND PRIX D'AUTRICHE Red Bull Ring - Spielberg 12 AOUT
12 GRAND PRIX DE GRANDE-BRETAGNE Silverstone 26 AOUT
13 GRAND PRIX DE SAINT-MARIN Misano World Circuit Marco Simoncelli 9 SEPTEMBRE
14 GRAND PRIX D'ARAGON MotorLand Aragon 23 SEPTEMBRE
15 GRAND PRIX DE THAILANDE Chang International Circuit 7 OCTOBRE
16 GRAND PRIX DU JAPON Twin Ring Motegi 21 OCTOBRE
17 GRAND PRIX D'AUSTRALIE Phillip Island Circuit 28 OCTOBRE
18 GRAND PRIX DE MALAISIE Sepang International Circuit 4 NOVEMBRE
19 GRAND PRIX DE VALENCE Circuit Ricardo Tormo 18 NOVEMBRE
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 54145
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP 2018 GRAND PRIX D'ARGENTINE    Lun 19 Mar 2018 - 13:42

Date:dim. 8 avr. à 20:00

Circuit:Autódromo Termas de Río Hondo
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 54145
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP 2018 GRAND PRIX D'ARGENTINE    Sam 31 Mar 2018 - 16:17

Rossi : "L'important, c'est le résultat"

https://fr.motorsport.com/motogp/news/rossi-important-resultat-1019743/



Par: Willy Zinck, Journaliste
Il y a 5 heures

Alors que l'annonce de la prorogation de son contrat n'a pas manqué de susciter des réactions, le vétéran italien assure n'en avoir cure, affichant des ambitions sans cesse renouvelées.

Pour les fans de Valentino Rossi, le suspense à l'orée d'une nouvelle saison repose souvent sur deux éléments clés : d'un côté savoir si leur pilote fétiche va être en mesure de se battre pour la couronne mondiale, d'un autre savoir si celui-ci continuera sa carrière à l'issue de l'exercice en cours.
L'intéressé les a déjà contentés avant le même le coup d'envoi du championnat 2018, avec l'annonce en préambule du Grand Prix du Qatar de sa prolongation chez Yamaha pour deux années supplémentaires, ce qui porte son bail actuel jusqu'à fin 2020.
Si cette décision a bien entendu déclenché la joie de ses (très) nombreux soutiens, elle a aussi suscité des doutes chez les sceptiques, qui demeurent dubitatifs quant à l'état de forme de l'Italien, qui a fêté ses 39 ans en février dernier.

Lire aussi :


Des états d'âme qui n'affectent pas le pilote Yamaha, qui assure piloter avant tout pour lui plutôt que pour prouver à quiconque qu'à son âge, il peut encore être tranchant. "Dans notre sport, comme dans tous les sports, il n'y a qu'une chose importante, c'est le résultat", rappelle-t-il. "Vous pouvez parler beaucoup, mais la seule chose importante c'est ce qui se passe en piste. Je ne cours pas pour prouver aux autres que je ne suis pas trop vieux, je cours pour me prouver à moi-même que je peux rester au top."
Dans les faits, le numéro 46 a été impliqué pour la dernière fois dans la lutte pour le titre en 2015, avec l'issue que l'on sait, et depuis les résultats semblent s'être légèrement taris, avec seulement trois victoires acquises lors des deux derniers exercices.
Est-ce à dire que le transalpin n'est plus aussi affuté que par le passé ? Son podium à Losail en ouverture du championnat 2018, alors que son coéquipier Maverick Viñales piétinait en sixième position, indique le contraire. "L'important, c'est ce qui se passe en piste", reprend-il, loin des spéculations sur sa motivation ou sa forme physique. "Moi j'y crois parce que je sais que je peux être compétitif."
Rossi a d'ailleurs encore prouvé l'an dernier qu'il était loin d'être émoussé physiquement. En tenant bien sûr le choc lors de manches mettant particulièrement à l'épreuve les organismes, mais aussi en faisant preuve d'une récupération éclair suite à une double fracture survenue à la fin de l'été.

Plus d'entraînement qu'il y a dix ans

Pour le transalpin, la question du physique est du reste un faux problème, la solution se situant tout simplement dans une adaptation de sa préparation. "À mon avis, le grand problème que l'on a quand on devient plus âgé que ses adversaires c'est la condition physique, mais je sais que si je m'entraîne beaucoup – beaucoup plus que ce que je faisais il y a dix ans –, je peux être rapide jusqu'au bout."
À un moment où Yamaha peine avec sa machine, avec des soucis récurrents de traction, l'expérience de Rossi au-delà de sa pointe de vitesse constitue un atout de grande valeur pour le constructeur japonais. "Je ressens beaucoup de choses quand je pilote la moto et elles sont généralement justes, je sais donc que si on la met au point je peux être devant", assure-t-il. "Je sais naturellement qu'ils sont durs à battre [ses adversaires], mais je vois quand même que j'arrive à m'adapter aux changements de styles de pilotage parce que je sais comment faire, ou plutôt je comprends comment faire et ensuite quand je monte sur la moto j'y arrive – cela dépend donc probablement du talent."
À voir si cela sera suffisant lors de la prochaine épreuve, en Argentine, pour renouet avec une victoire qui se refuse à lui depuis Assen 2017.
Avec Léna Buffa
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 54145
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP 2018 GRAND PRIX D'ARGENTINE    Sam 31 Mar 2018 - 16:20

GP d'Argentine (MotoGP) : 66e pole position pour Marc Marquez
Publié le samedi 8 avril 2017 à 21:07 | Mis à jour le 08/04/2017 à 21:36
https://www.lequipe.fr/Moto/Actualites/Gp-d-argentine-motogp-66e-pole-position-pour-marc-marquez/791797

Marc Marquez partira une nouvelle fois en pole au Grand Prix d'Argentine.



Et une nouvelle pole pour Marc Marquez. (MANTEY/L'Equipe)

L'Espagnol Marc Marquez (Honda) partira en pole position du Grand Prix d'Argentine de MotoGP. C'est la 66e fois que Marquez tiendra une telle position. Les qualifications ont été perturbées par la pluie et la première ligne qui en résulte est inédite avec le Tchèque Karel Abraham (Ducati) et le Britannique Cal Crutchlow (Honda LCR) pour accompagner Marquez sur la première ligne.
La grille de départ
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 54145
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP 2018 GRAND PRIX D'ARGENTINE    Sam 31 Mar 2018 - 16:22

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 54145
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP 2018 GRAND PRIX D'ARGENTINE    Mar 3 Avr 2018 - 16:52

Lorenzo : "Pas de bons ou de mauvais circuits en ce qui me concerne"
  https://fr.motorsport.com/motogp/news/lorenzo-pas-bons-mauvais-circuits-1020139/?tp=2&s=1  
Partager sur Facebook Partager sur Twitter     


















Get alerts
Par: Willy Zinck,  Journaliste
2018-03-31

En difficulté lors du Grand Prix du Qatar, l'Ibère doit vite réagir pour ne pas connaître d'autres désillusions cette saison. Et cela commence dès l'Argentine, une piste où il n'a pas que des bons souvenirs.

Avec son présent contrat qui se termine à la fin de la saison et une première année difficile chez Ducati, Jorge Lorenzo sait n'avoir pas le droit à l'erreur en 2018.
Et même s'il se défend de toute fébrilité, sa première course au Qatar n'a pas dû réellement le rassurer, dominé qu'il fut en performances pures par son coéquipier Dovizioso (près de quatre dixièmes d'écart en qualifications entre les deux hommes), avant de partir à la faute en raison de problèmes de freins en course.
Le Majorquin doit vite redresser la barre, au risque de voir très vite ses ambitions de titre déchues, voire même plus. La prochaine manche, en Argentine, s'avère en cela capitale, même si le numéro 99 détient un passif guère enviable sur le tracé de Termas de Río Hondo.

Lire aussi :


En effet, Lorenzo reste sur deux abandons en Amérique du Sud – on se souvient d'ailleurs de son coup de sang sur sa machine l'an dernier – et n'y a jamais fait mieux qu'une troisième place, lorsque le MotoGP est venu pour la première fois sur les lieux, en 2014.
Malgré cela, le pilote Ducati assure aborder la prochaine épreuve avec toujours ce même objectif qu'est la victoire. "Il n'y a pas de bons ou de mauvais circuits, en ce qui me concerne", déclare-t-il ainsi. "Quand je me rends sur un nouveau circuit, je pense toujours que c'est un endroit où je peux obtenir la victoire. C'est comme ça que je vois les choses en Argentine."
Le triple Champion du monde devrait cependant prendre garde à ne pas se montrer trop optimiste, lui s'était peut-être un peu trop avancé lors du week-end au Qatar quant à ses chances de bien figurer en course. "Tout est possible en MotoGP. C'est ce que j'ai dit samedi [lors du Grand Prix du Qatar], et durant la course j'ai eu des problèmes", se souvient-il. "Nous faisons un bon travail pour déboucher sur de bons réglages sur la moto. Je suis totalement convaincu que les résultats vont arriver."

Lorenzo salue le travail de Ducati

Néanmoins, le circuit argentin fait partie de ceux qui mettent en valeur les qualités, notamment de puissance et de stabilité au freinage, des Desmosedici. Malgré son piètre résultat à Losail, Lorenzo ne cache d'ailleurs pas que Ducati a réalisé des progrès durant l'hiver pour proposer à ses pilotes une machine encore plus performante que sa devancière.  
"On ne peut remettre en cause le fait que Ducati a fait du bon travail durant l'hiver", concède-t-il. "À présent, la moto tourne davantage dans les virages. La puissance a progressé et la moto est plus rapide. Mais dans les hauts régimes, la moto continue d'avoir des vibrations. C'est un problème que nous allons expérimenter toute la saison. Les moteurs ne peuvent pas être modifiés, donc nous ne devons pas perdre la moindre minute sur ce problème."
Pour Lorenzo, l'un des espoirs de remonter la pente réside peut-être dans le resserrement des performances constaté cette saison. Le moindre gain ou le moindre déclic pourrait ainsi apporter à l'Espagnol un bénéfice d'autant plus grand et permettre à celui-ci de revenir en haut de la hiérarchie.

Lire aussi :


Ce moindre delta entre les pilotes rend aussi beaucoup plus difficile de pronostiquer qui peut s'imposer lors de chaque week-end, comme cela avait déjà été le cas l'an passé, avec une petite dizaine de concurrents en mesure de jouer régulièrement la gagne.
"En ce moment, vous ne pouvez pas vraiment vous avancer en MotoGP, étant donné que les choses changent tellement d'un circuit à un autre", observe Lorenzo. "Lorsque vous pensez être bien sur un circuit, que vous avez trouvé la solution à tous vos problèmes, vous débarquez sur un autre et vous avez de nouveau des difficultés. C'est quelque chose qui arrive à tous les pilotes, à toutes les marques. La chose importante est de continuer à travailler comme nous le faisons. Je travaille très dur, donc les résultats devraient arriver quoiqu'il arrive."
C'est en tout cas tout le mal qu'on peut souhaiter à Lorenzo en Argentine, deuxième manche de l'année et dont la course aura lieu le 8 avril prochain.
Avec Carlos Guil Iglesias
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 54145
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP 2018 GRAND PRIX D'ARGENTINE    Mer 4 Avr 2018 - 17:07

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 54145
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP 2018 GRAND PRIX D'ARGENTINE    Jeu 5 Avr 2018 - 9:53

TF1 a dévoilé les 4 Grands Prix qu'elle diffusera en 2018
https://fr.motorsport.com/f1/news/tf1-grand-prix-diffusion-2018-1021611

Partager sur Facebook Partager sur Twitter



Get alerts
Par: Fabien Gaillard, Rédacteur
hier à 16:57

La première chaîne française a annoncé les deux courses qu'elle diffusera en 2018 aux côtés des Grands Prix de Monaco et de France.

En remportant l'appel d'offres pour un lot de quatre Grands Prix à diffuser sur ses antennes, faisant revenir la F1 pour plusieurs courses dans le giron du clair pour la première fois depuis 2012 (en 2017, le groupe Canal avait diffusé un seul GP en clair, celui de Monaco, sur C8), TF1 avait d'ores et déjà indiqué la diffusion programmée des épreuves de Monaco et de France en mai et juin.
Il restait à connaître les deux autres courses choisies par la Une. Et dans la continuité des deux premières destinations, l'Europe et les pays frontaliers de l'Hexagone auront la part belle puisque ce sont les Grands Prix de Belgique et d'Italie qui auront droit à une diffusion en clair, à une semaine d'intervalle fin août et début septembre.

Comme L'Équipe l'avait révélé précédemment, Jean-Éric Vergne sera bien consultant de TF1 pendant ces courses, même si le nom du commentateur principal reste à déterminer. Denis Brogniart a récemment indiqué qu'il ne ferait pas partie du dispositif, au moins pour les deux premières courses, en raison d'un emploi du temps chargé.
Pour rappel, Canal+ conserve dans le même temps les droits de diffusion de l'intégralité des épreuves du calendrier et ce jusqu'en 2020, ce qui signifie que la chaîne cryptée diffusera également les Grands Prix sélectionnés par TF1 en direct.
Cette annonce intervient alors que la discipline reine tâtonne encore dans le domaine de sa propre offre de streaming, F1TV Pro ayant été annoncé dans un premier temps avant le début de la saison puis reporté peu avant l'Australie, sans que de plus amples informations aient pour le moment filtré sur la date de sa mise en service.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 54145
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP 2018 GRAND PRIX D'ARGENTINE    Jeu 5 Avr 2018 - 9:57

https://www.motoservices.com/actualite-competition/MotoGP-2018-Lorenzo-en-prend-plein-la-g.htm


MotoGP 2018: Lorenzo en prend plein la g...
On sait que Lorenzo a passé une saison 2017 épouvantable, qu’en essais d’hiver à part un meilleur temps à Sepang en configuration qualif, il a bien raté son entrée en matière… Premier GP au Qatar on l’a vu énervé, taper sur sa moto, rater sa qualif puis finalement, alors qu’il n’était pas du tout en bagarre en tête, aller au tas suite semble t’il à un problème de freins dont Brembo n’a toujours pas donné l’expertise. Ce qui ne porte pas à l’optimisme béat, d’autant plus que ce garçon sourit quand les poules crient parce que les dents poussent… Et paf, quatre de ses amis/soutiens/connaissances viennent de lui en claquer une.

Lorenzo tiré à boulets rouges... ou bleus

Pirro d’abord, redevenu entraîneur sportif de Lorenzo depuis que le pilote a viré son coach Alex Debon, à peine engagé d’ailleurs, qui déclare en toute simplicité « Nous voulons aider Lorenzo mais il faut qu’il nous aide aussi »…
Traduction : Lorenzo n’a toujours pas compris que sa moto n’est pas une Yamaha, mais une Ducati qui peut rouler fort, à preuve les performances de Dovizioso…
Ciabatti a eu un mot cruel dans le même sens « Ducati c’est Ducati, la moto parfaite n’existe pas, la nôtre peut évoluer mais sa conception ne changera pas »…
Ramon Forcada s’est récemment exprimé sur « Catalunya Radio », le truc le plus drôle est que ce media, en catalan, est diffusé en Catalogne bien sûr mais aussi aux Baléares, là d’où vient Lorenzo (Majorque).  
Forcada, c’est l’ingé piste historique de Lorenzo chez Yamaha. L’un de ceux qui connaissent le mieux le pilote. « Lorenzo a un problème, il ne comprend pas sa moto. Si vous cherchez des images anciennes sur le web, vous verrez à quel point il est à l’aise sur la Yamaha.  Sur la Ducati, il ne réussit pas à faire ce qu’il faisait sur sa Yamaha. Lui a un pilotage extrêmement propre,  ce qui le rend inefficace sur une moto nerveuse »…
Et puis pour terminer, Gabbarini, le chef technique actuel de Lorenzo chez Ducati, en a remis une couche. « La chose la plus importante est la régularité, la constance en course. En qualifications Lorenzo peut en théorie faire de très bons chronos. Mais on se rend compte que pour l’instant, sur la durée d’un GP entier, il est incapable d’obtenir cette régularité dans le rythme de course ».  
Et quand on lui demande si Marquez irait aussi vire sur une Ducati que sur sa Honda sa réponse est terrifiante pour son propre pilote. « Je ne sais pas, je crois que Marquez irait vite sur n’importe quelle moto, c’est un pilote incroyable. Ce qui est sûr c’est qu’en ce moment, il est le meilleur pilote au monde »…
Voilà, d’un autre côté Lorenzo, qui n’a plus grande crédibilité, déclare qu’il veut être le deuxième, après Stoner, à ramener le titre chez les rouges, le problème est que Dovizioso dit la même chose et que lui, tout le stand le soutient…
Bref, en Argentine, même si c’est aussi le cas pour les cinq ou six pilotes devant, Lorenzo n’a vraiment pas intérêt à se rater… La phrase est intense en MotoGP, il est très attendu au tournant !


Dernière édition par jeusetmatch le Jeu 5 Avr 2018 - 10:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 54145
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP 2018 GRAND PRIX D'ARGENTINE    Jeu 5 Avr 2018 - 9:58

Horaires du GP d'Argentine MotoGP 2018
http://www.moto-net.com/article/horaires-du-gp-d-argentine-motogp-2018.html



Programme et horaires du GP d'Argentine MotoGP, deuxième manche de la saison 2018 ce week-end sur le circuit de Termas de Río Hondo, à suivre naturellement sur MNC et MNC Live !
Sport
MotoGP
2018
02/19 - GP d'Argentine
6
+
Imprimer
Envoyer cet article à un ami [url=http://twitter.com/home?status=Horaires+du+GP+d%27Argentine+MotoGP+2018 http://www.moto-net.com/article/horaires-du-gp-d-argentine-motogp-2018.html via @MotoNetCom]Partager sur Twitter[/url] Partager sur Facebook

Tous les pilotes - et les spectateurs ! - piaffent d'impatience avant la deuxième course de la saison MotoGP qui aura lieu ce week-end en Argentine... Mais Johann Zarco, brillant leader de la course d'ouverture au Qatar avant de rétrograder à la huitième place, est particulièrement motivé !

"On a eu de semaine de repos après le Qatar et j'ai essayé de me préparer au maximum en pensant à tout ce qui s'était passé pendant la première course", explique le pilote français, huitième au classement provisoire.

"Je suis extrêmement motivé à l'idée de refaire le tour le plus rapide et je veux encore faire la course en tête, mais avec la possibilité de gagner cette fois. Pour l'instant le but principal est de se battre pour la victoire, puis selon si je me sens bien ou pas on verra quel objectif on peut se fixer pour dimanche, mais  je pense qu'on est prêt pour faire un excellent résultat en Amérique du Sud".
De son côté, après sa deuxième place au Qatar à 27 millièmes d'Andrea Dovizioso et de bons tests la semaine dernière à Jerez, Marc Marquez assure qu'il se sent "bien sur sa moto et avec son équipe", mais précise que "nous ne sommes qu'au début de ce qui s'annonce comme une saison difficile"...
"Il faudra attendre de voir ce que ça donne sur des circuits différents, à commencer par Termas dimanche", poursuit le champion du monde en titre qui "aime le tracé argentin et adore l'ambiance avec les fans, mais il ne faudra pas baisser la garde. Après l'excitation de la première course, il faudra rester calme et concentré pour travailler dur et essayer d'être plus rapide. Je pense que ce championnat est très ouvert, avec beaucoup de bons pilotes qui peuvent se battre pour la victoire dimanche. Pour le moment tout a l'air ouvert, mais au cours de la saison on verra qui est capable de progresser et de rester aux avant-postes".

Nouveau revêtement

On se souvient que l'an dernier, les deux officiels Yamaha Viñales et Rossi s'étaient offert les deux premières places devant Cal Crutchlow, suite aux chutes de Lorenzo, Marquez, Rins, Pedrosa et Dovizioso. Qu'en sera-t-il cette année sur un nouveau revêtement ?

"Termas de Rio Hondo est un circuit qui nous a donné bien du mal ces deux dernières années", confirme Piero Taramasso, manager deux-roues chez Michelin Motorsport : "il peut faire très chaud et la piste est très abrasive, puis il peut pleuvoir et les températures chutent rapidement. Il faut être paré à toute éventualité. Cette année, une inconnue a été ajoutée, celle du resurfaçage de la piste. On arrive donc avec très peu d’éléments, même si on a pu glaner quelques informations, mais ce n’est pas comme travailler à partir de datas de courses ou de tests sur une nouvelle surface. C’est pourquoi quand la Dorna nous a demandé de fixer l’allocation de pneumatiques en début d’année, nous avions prévu une quatrième option de pneus slicks avant et arrière pour l’Argentine afin de donner aux pilotes toutes les chances de trouver les meilleures combinaisons de pneus pour ce circuit en fonction de leur pilotage et de leur moto. On pense qu’avec l’expérience accumulée depuis notre retour en MotoGP nous avons les gommes les mieux adaptées au circuit de Termas et on espère voir d’excellents chronos ce week-end".

Horaires du GP d'Argentine MotoGP 2018 (heure française)

Vendredi 6 avril 2018


  • 14h00-14h40 : Essais libres FP1 Moto3
  • 14h55-15h40 : Essais libres FP1 MotoGP
  • 15h55-16h40 : Essais libres FP1 Moto2
  • 18h10-18h50 : Essais libres FP2 Moto3
  • 19h05-19h50 : Essais libres FP2 MotoGP
  • 20h05-20h50 : Essais libres FP2 Moto2

Samedi 7 avril 2018


  • 14h00-14h40 : Essais libres FP3 Moto3
  • 14h55-15h40 : Essais libres FP3 MotoGP
  • 15h55-16h40 : Essais libres FP3 Moto2
  • 17h35-18h15 : Essais qualificatifs Moto3
  • 18h30-19h00 : Essais libres FP4 MotoGP
  • 19h10-19h25 : Essais qualificatifs 1 MotoGP
  • 19h35-19h50 : Essais qualificatifs 2 MotoGP
  • 20h05-20h50 : Essais qualificatifs Moto2
  • 22h00 : Conférence de presse MotoGP

Dimanche 8 avril 2018


  • 14h40-15h00 : Warm-up Moto3
  • 15h10-15h30 : Warm-up Moto2
  • 15h40-16h00 : Warm-up MotoGP
  • 17h00 : Course Moto3
  • 18h20 : Course Moto2
  • 20h00 : Course MotoGP

LE JOURNAL MOTO DU NET - ©️ WWW.MOTO-NET.COM

Pour en savoir plus...: 
Dossier spécial GP d'Argentine 2018
Revivez le GP d'Argentine 2017
Dossier spécial MotoGP 2018
Comptes rendus et analyses MotoGP 2017
Comptes rendus et analyses MotoGP 2016
Comptes rendus et analyses MotoGP 2015
Comptes rendus et analyses MotoGP 2014
Comptes rendus et analyses MotoGP 2013
Comptes rendus et analyses MotoGP 2012
Comptes rendus et analyses MotoGP 2011
Rétrospective MotoGP 2010
Rétrospective MotoGP 2009
Rétrospective MotoGP 2008
Rétrospective MotoGP 2007
Rétrospective MotoGP 2006
Rétrospective MotoGP 2005
Rétrospective MotoGP 2004
Rétrospective MotoGP 2003
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 54145
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP 2018 GRAND PRIX D'ARGENTINE    Jeu 5 Avr 2018 - 10:05

https://fr.motorsport.com/motogp/news/dovizioso-marquez-meme-niveau-rossi-1021289/
Dovizioso et Márquez "au même niveau" selon Rossi
     
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
 https://fr.motorsport.com/motogp/news/dovizioso-marquez-meme-niveau-rossi-1021289/  






Admiratif des progrès accomplis par Dovizioso, le Docteur a clairement identifié les lacunes de Yamaha face à la concurrence.


Le premier Grand Prix de la saison a mis aux prises les deux principaux belligérants de 2017,
Andrea Dovizioso et Marc Márquez, lesquels se sont retrouvés dans la phase finale de la course inaugurale pour un mano à mano qui s'est conclu dans les derniers mètres au profit de l'Italien, alors chaleureusement félicité par Valentino Rossi. Celui-ci admet avoir d'une certaine manière redécouvert son compatriote ces derniers mois, alors que sa carrière, déjà longue, ne lui avait jusqu'à présent jamais permis de jouer le titre en catégorie reine.
"C'est un pilote sérieux et, à mon avis, on est très similaires", explique le Docteur dans une longue interview accordée à La Gazzetta dello Sport. "Ce qui m'a vraiment beaucoup plu chez Dovi, ça a été sa hargne et son envie de ne jamais baisser les bras. Avant le Mugello 2017, il avait fait je ne sais combien d'années en MotoGP et il semblait être un pilote qui n'arrivait jamais à gagner. Et c'est quelque chose qui te fracasse psychologiquement. Mais il n'a pas baissé les bras et à 31 ans il est devenu un super gagnant."

Lire aussi :




Un gain de compétitivité qui semble devoir s'inscrire dans le temps, au vu du niveau affiché par le numéro 4 lors des essais de pré-saison et du premier Grand Prix de la saison, confirmant qu'il a franchi un cap personnel. À ce stade, Rossi estime même qu'il pourrait se révéler plus dangereux que le Champion du monde en titre pour la quête du Graal 2018. "Pour moi, les pilotes à battre sont Dovizioso et Márquez. Presque plus Dovizioso, mais je les place au même niveau parce que Márquez a la capacité de toujours être compétitif", souligne-t-il.

Yamaha n'est pas au même niveau


Quid de sa perception de son propre niveau ? "Moi, sincèrement, je suis un petit peu 'inquiet'. Très content de la première course, mais nous ne sommes pas encore à leur niveau", constate le pilote Yamaha. "Nous allons rencontrer des pistes sur lesquelles le grip arrière manquera, où nous serons inférieurs et où il faudra travailler dur. Mais j'espère, et je crois aussi, qu'avec la version 2018 on sera moins en difficulté là où on le sera."
Valentino Rossi reste convaincu que la saison 2017 s'est jouée sur le front de l'électronique, un domaine dans lequel Honda et Ducati ont su progresser au fil des mois alors que Yamaha, après avoir remporté la moitié des huit premières courses, a marqué le pas au point de ne plus connaître le succès sur la seconde moitié du championnat.
"En 2017, nous avons perdu du temps parce que c'était une moto manquée", estime-t-il. "Ce que Ducati et Honda ont mieux fait, à mon avis, c'est d'avoir travaillé plus longtemps, avec plus d'argent et plus de monde, sur la partie électronique. C'est là que nous sommes en difficulté. Il faut que Yamaha le comprenne et prenne des mesures. Je crois qu'ils l'ont compris, mais nous restons en retard. Pour ces domaines, il faut des groupes de travail qui tentent d'extraire le maximum, c'est là que Yamaha a peut-être fait erreur."



Avec les leçons tirées de 2017 et désormais une version différente de la M1, Rossi se voit-il jouer le titre cette année et peut-être même prétendre à sa dixième couronne mondiale ? "Ce serait bien, j'aimerais bien et il ne me manque rien", répond-il. "L'année dernière, nous avons précisément perdu ce qu'il y avait de bon dans notre moto, nous avions seulement les défauts sans les choses positives. Aujourd'hui, nous continuons à avoir des défauts, mais nous avons retrouvé les choses positives."
"En 2017, Maverick et moi avons terminé troisième et cinquième, en nous battant jusqu'à la moitié du championnat. Nous pouvons faire plus, nous sommes plus forts. Nous pouvons au moins nous battre pour."
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 54145
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP 2018 GRAND PRIX D'ARGENTINE    Ven 6 Avr 2018 - 9:45

Le programme du Grand Prix d'Argentine
 https://fr.motorsport.com/all/article/?id=1021394    
Partager sur Facebook Partager sur Twitter      

Get alerts
Par: Léna Buffa,  Responsable Moto
2018-04-04

Place cette semaine au Grand Prix d'Argentine, deuxième manche de la saison MotoGP.

Après Buenos Aires autrefois, il faut prendre aujourd'hui la direction de la province de Santiago del Estero, pour assister au Grand Prix d'Argentine, organisé depuis 2014 sur l'Autódromo Termas de Río Hondo. Cette piste de 4,8 km est notoirement exigeante. Elle est rapide, avec notamment une ligne droite dépassant le kilomètre de longueur, mais aussi des virages larges, et ses gros freinages contribuent eux aussi à mettre les mécaniques à l'épreuve.

En images :


Marc Márquez est en terrain conquis, en Argentine, lui qui y a décroché toutes les pole positions depuis l'arrivée de cette épreuve au calendrier. La victoire lui a cependant échappé en 2015, au profit de Valentino Rossi au terme d'un duel qui a fait date, puis l'an dernier au bénéfice de Maverick Viñales.
L'Argentine compte cinq heures de décalage avec la France. La course MotoGP étant prévue à 15h heure locale dimanche, il sera 20h heure de Paris. Et elle sera bien entendu à suivre en direct commenté sur Motorsport.com !
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 54145
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP 2018 GRAND PRIX D'ARGENTINE    Ven 6 Avr 2018 - 9:49

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 54145
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP 2018 GRAND PRIX D'ARGENTINE    Ven 6 Avr 2018 - 9:54

MotoGP GP d'Argentine Preview
https://fr.motorsport.com/motogp/news/rossi-course-paquet-pneus-determinants-1022000/
Rossi prévoit une course en paquet et des pneus déterminants

-
Par: Léna Buffa, Responsable Moto
hier à 18:15

Selon le pilote Yamaha, la bonne entente de chaque moto avec les pneus Michelin et le bitume argentin, partiellement refait, sera essentielle pour briller ce week-end.

Valentino Rossi fait partie des trois pilotes qui se sont imposés en MotoGP sur le circuit Termas de Río Hondo depuis que le Grand Prix d'Argentine y a opéré sa renaissance, en 2014, sachant qu'il comptait déjà une victoire dans le pays puisqu'il courait en 250cc lorsque l'épreuve était implantée à Buenos Aires. Mais au-delà de ce succès, acquis en 2015 face à Marc Márquez, Rossi a surtout toujours joué aux avant-postes depuis la première édition de cette course il y a quatre ans, avec une quatrième place pour plus faible résultat.
"Depuis la première année, j'apprécie cette piste. Elle est intéressante, technique, très fluide, donc généralement elle convient bien à notre moto. Pour moi, cela dépend du mariage des pneus avec l'asphalte et la moto, c'est ce qui fait la différence, plus que les [quatre cylindres] en V ou en ligne", suggère-t-il lorsqu'il est interrogé sur les performances des motos selon leurs différences moteur.
"L'année dernière, ce week-end a été le meilleur pour notre équipe parce que nous avons fini premier et deuxième", rappelle Rossi, qui avait rallié l'arrivée à moins de trois secondes de son coéquipier, Maverick Viñales, alors au sommet de la vague. Mais la roue a tourné à bien des égards depuis un an... "La situation est désormais différente. Je pense que Ducati et Honda sont plus forts, en meilleure forme que l'an dernier, alors je crois que ce sera plus difficile. Mais ce qui est important, c'est la manière dont la moto fonctionne avec les pneus sur ce bitume", martèle le Docteur.

Lire aussi :


Convaincu que les pneus sont devenus un paramètre déterminant, il en vient à penser que les Grands Prix MotoGP sont pratiquement devenus des courses d'endurance. "Par rapport aux Bridgestone, il y a désormais beaucoup de stratégie. On essaye toujours d'économiser les pneus pour les derniers tours, mais ceux qui arrivent à le faire sont généralement ceux qui ont de la marge", observe-t-il.

Avoir de la marge, à l'instar d'un Andrea Dovizioso qui semble avoir appliqué sa stratégie avec aisance au Qatar, tel est le niveau dont Rossi rêve de pouvoir disposer lui aussi. Mais ce début d'année a prouvé notamment que les écarts étaient bien difficiles à faire, aussi le pilote Yamaha s'attend-il à devoir jouer des coudes dans le groupe de tête dimanche, sans qu'une échappée soit possible.
"Je pense qu'ici aussi on aura une course groupée, à sept ou huit, parce que plus ou moins tout le monde est compétitif. Il sera donc important d'être un tout petit peu plus au point, partir un peu plus devant et essayer d'être rapide dès le début", prévient Rossi. "Mais les courses de groupe me plaisent, elles sont toujours moins ennuyeuses, plus amusantes !"

Lire aussi :




Et quid des prévisions météo qui annoncent un week-end très humide pouvant rebattre les cartes ? "Sur le mouillé tout repart, c'est différent", prévient Rossi. "Il me semble que dernièrement ceux qui ont été les plus forts sous la pluie sont Dovizioso et Márquez, et aussi Zarco. J'espère naturellement qu'il ne pleuvra pas – jamais –, mais on a besoin de rouler un peu sur le mouillé. Il faut qu'on voie si, avec cette moto, on est moins en difficulté que l'année dernière. Sur le mouillé c'était un cauchemar pour nous, alors j'espère que ça ira mieux avec celle-ci."
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 54145
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP 2018 GRAND PRIX D'ARGENTINE    Ven 6 Avr 2018 - 9:56

MotoGP. Johann Zarco à l’aube d’un choix crucial pour viser le titre
Modifié le 05/04/2018 à 16:07 | Publié le 05/04/2018 à 11:33
https://www.ouest-france.fr/sport/moto/johann-zarco/motogp-johann-zarco-l-aube-d-un-choix-crucial-pour-viser-le-titre-5675292
  Écouter    


  •  Quelles options pour Johann Zarco en 2019 ? | AFP  





 Par Ouest-France (AFP).  
Honda, Suzuki, Ducati ou KTM, avec quelle équipe officielle Johann Zarco peut-il s’engager la saison prochaine en MotoGP ? Les tractations vont bon train pour remplir cette condition sine qua none pour viser le titre mondial.
Le Français et son coach de toujours, Laurent Fellon, n’ont jamais caché que leur objectif était de s’installer au guidon d’une moto d’usine en 2019.
« La différence que ça peut faire, c’est que, tout au long de l’année, il y a beaucoup plus d’ingénieurs et de techniciens qui peuvent faire attention à plein de détails sur la moto,explique le pilote de 27 ans. Elle devient alors beaucoup plus constante et voilà pourquoi il faut un jour viser une équipe officielle pour jouer le titre. »
En signant chez Tech3, l’équipe satellite de Yamaha, pour rejoindre la catégorie en 2017, le Français semblait s’être ouvert la voie royale pour remplacer Valentino Rossi. Mais le vétéran italien a décidé de fêter ses 40 ans, le 16 février 2019, au guidon d’une MotoGP et a donc rempilé avec le constructeur japonais jusque fin 2020, comme son coéquipier espagnol Maverick Vinales.
Cette route semble donc barrée, même si le directeur général de Yamaha Motor Racing, Lin Jarvis, n’exclut pas d’aligner une troisième moto officielle au sein d’une équipe privée. « On ne pourra pas attendre à rêver d’une Yamaha, balaye Fellon, interrogé par l’AFP. Il y a des objectifs. L’important, c’est un « team » officiel qui veut être champion du monde avec Johann. »

« Shopping list »

Suzuki, KTM, Honda et Ducati ont marqué leur intérêt pour le double champion du monde Moto2 et meilleur + rookie + en MotoGP l’an dernier. « Il est sur la « shopping list » de la plupart des écuries d’usine, note son actuel patron Hervé Poncharal, pour qui, si Johann n’est pas sur une machine officielle en 2019, il y a un truc qui ne tourne pas rond ».
Le pilote français connaît déjà la première des deux marques japonaises, avec laquelle il a testé en vue de la saison 2017. A l’époque, Suzuki lui avait préféré l’Espagnol Alex Rins mais on pourrait faire appel à lui pour remplacer l’Italien Andrea Iannone, décevant.
« Les retrouver forts de leurs deux ans d’expérience en MotoGP, c’est tentant », confiait Zarco dans les colonnes de L’Equipe le 17 mars à propos du quatrième au classement des constructeurs l’an dernier. L’association l’an prochain de Tech3 avec KTM, en tant qu’équipe satellite, ouvre une autre porte à Zarco : celle du constructeur autrichien, appuyé par les moyens financiers considérables du géant des boissons énergétiques Red Bull.
Habituée des catégories inférieures, la marque peut se targuer de résultats honorables pour sa première année en MotoGP en 2017, avec 69 points inscrits. « Si on m’avait dit KTM il y a un an, j’aurais dit non d’office ; là, c’est devenu une option », avouait d’ailleurs à L’Equipe le natif de Cannes. Ces deux points de chute lui offriraient en outre la possibilité de développer à son goût une moto « jeune ».

« Plus clair » fin mai

Sur le papier, une place est encore à prendre chez Honda aux côtés de l’Espagnol Marc Marquez, prolongé lui aussi jusque fin 2020, et aucun des pilotes Ducati n’a pour l’heure renouvelé son contrat. Une arrivée de Zarco au sein de la marque japonaise est conditionnée au départ de l’Espagnol Dani Pedrosa, dont le contrat expire en fin de saison. A moins que Honda ne préfère miser sur un pilote « maison », à l’instar du rookie japonais Takaaki Nakagami ?
On voit mal Ducati ne pas renouveler l’Italien Andrea Dovizioso, vice-champion du monde 2017 et vainqueur du premier Grand Prix de 2018. La marque italienne affiche également son intention de rempiler avec l’Espagnol Jorge Lorenzo. Mais si celui-ci peinait toujours autant cette année à dompter sa monture, serait-il tenté d’aller voir ailleurs ?
Fellon estime que lui et son protégé pourront voir « plus clair dans quelle direction on ira après le Grand Prix de France, le 20 mai. Tout viendra quand il faudra car, tant que je pourrais me bagarrer devant, je mériterais une bonne place », répond pour sa part Zarco.
Alors que le tricolore court après une première victoire dans la catégorie reine, l’incertitude ne pèsera pas sur ses performances, assure Poncharal. « Johann a la capacité de bien compartimentaliser. »
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 54145
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP 2018 GRAND PRIX D'ARGENTINE    Ven 6 Avr 2018 - 9:59

Márquez arrive en Argentine sans les "doutes" de l'an dernier
     
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
https://fr.motorsport.com/motogp/news/marquez-argentine-autre-contexte-2017-1021965/      

-
Par: Willy Zinck, Journaliste
hier à 16:34

C'est en pleine confiance que le Champion du monde en titre débarque en Amérique du Sud pour la deuxième manche de la saison, après avoir manqué de peu la victoire au Qatar en ouverture du championnat.

Marc Márquez en Argentine, c'est un peu l'histoire de L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde. Capable du meilleur, comme quatre pole positions – soit l'intégralité des meilleurs temps en qualifications depuis le retour de l'Argentine au calendrier du MotoGP en 2014 – et deux victoires, l'Espagnol s'est également rendu coupable de deux bévues en course, en 2015 et pas plus tard que l'an dernier, qui ont compromis un bilan qui pourrait approcher la perfection en Amérique du Sud.
Mais à la différence de l'an dernier, c'est sûr de ses forces que le numéro 93 s'avance vers le circuit de Termas de Río Hondo cette saison, après une formidable bataille pour la victoire face à Andrea Dovizioso, notamment dans le dernier tour, à Losail.
Pas mal, surtout que le palmarès du pilote ibère n'est pas des plus fournis dans le désert qatari. Alors, avec ce précédent et des tests effectués à Jerez entre les deux premières manches, l'état d'esprit est résolument optimiste. "Je suis très fier du travail que nous avons fait au Qatar, car nous avons bien travaillé avec l'équipe", se plaît à constater le quadruple Champion du monde. "Bien sûr, vous pouvez toujours progresser, mais la deuxième place là-bas, j'en suis très content. Mais nous sommes tout de suite passés à autre chose. Nous avons fait les tests de Jerez, qui étaient très importants et se sont avérés être très positifs."

Encore beaucoup d'inconnues avant de prendre la piste

De son propre aveu, la donne a changé depuis l'an passé et les tourments concernant la fiabilité et surtout la bonne transmission de puissance au sol de la RC213V. Mais en dépit des progrès de sa machine, Márquez reste prudent et attend de voir l'état de la piste – resurfacée en certains endroits – et l'évolution de la météo – qu'on annonce orageuse lors des trois prochaines jours – avant de se voir beau ce week-end.

Lire aussi :


"Nous arrivons en Argentine dans un autre contexte que l'an dernier", observe-t-il. "L'an dernier, nous étions venus ici avec des doutes. Bien sûr, nous allons voir quel est le niveau des adversaires, quel est l'état de la piste, son niveau d'adhérence. Il y a quatre types de pneus pour l'avant, quatre pour l'arrière, beaucoup de questions concernant la météo. […] Je pense que Michelin a bien fait, car quand vous avez un nouvel asphalte, il vous faut être sûr, et avoir les options nécessaires pour courir le dimanche."
Plus de possibilités au niveau pneumatique, une piste dont les principales aspérités du revêtement ont été arasées, les facteurs convergent tout de même pour que l'Espagnol soit redoutable ce week-end et éloignent les risques qui ont pu mener à sa chute en début de course l'an passé. "C'est un circuit que j'aime, un circuit sur lequel je suis compétitif, et il convient bien à mon style de pilotage", reprend-il. "L'an dernier j'ai fait une grosse erreur, car j'ai beaucoup trop attaqué lors des premiers tours, avec le pneu le plus dur à l'avant et alors qu'il y avait beaucoup de bosses sur la piste. C'était mon erreur, mais on va essayer de passer à autre chose, car mon objectif cette année, c'est d'arriver sur le podium." Et sans doute plus précisément sur sa première marche.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 54145
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP 2018 GRAND PRIX D'ARGENTINE    Ven 6 Avr 2018 - 10:00

Would you recognise Marc Márquez and Dani Pedrosa at a service station?
https://www.youtube.com/channel/UC58yBxyRrQo-59XGwEamZbQ

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 54145
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP 2018 GRAND PRIX D'ARGENTINE    Sam 7 Avr 2018 - 10:57

MotoGP GP d'Argentine Résumé d'essais libres
EL1 - Pedrosa prend la tête d'une 1re séance épargnée par la pluie
     

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
https://fr.motorsport.com/motogp/news/pedrosa-meilleur-temps-premiere-seance-1022323/?tp%5B0%5D=20&s=1
   


















Get alerts
Par: Willy Zinck,  Journaliste
hier à 15:02

Le pilote espagnol a signé le meilleur chrono devant Cal Crutchlow et Andrea Iannone, alors que les conditions météo n'ont fait que s'améliorer au cours de ces 45 premières minutes de roulage.

Il faudra finalement attendre pour voir la pluie venir perturber les plans du plateau MotoGP. Initialement annoncées dès ce vendredi au-dessus du circuit de Termas de Río Hondo, les perturbations ont laissé place à un ciel nuageux, et à des conditions de roulage pour le moins idéales, avec une température de piste – sèche, donc – de 28°C.
Dans l'expectative en début de séance, tous les pilotes n'ont pas tardé à pointer le bout de leur carénage en piste, histoire d'assurer un temps et de récolter de premières données, fussent-elles inutiles si les conditions tournent casaque et deviennent plus humides dans le week-end.
L'occasion d'appréhender également le tarmac sud-américain, resurfacé par endroits pour effacer les bosses qui constituaient jusqu'ici l'unique point noir d'un circuit apprécié des pilotes, mais aussi de passer en revue les différents pneus proposés par Michelin ce week-end – au nombre de quatre à l'avant et à l'arrière.

Dovizioso et Márquez font le show

De façon surprenante, les deux leaders du championnat du monde, Andea Dovizioso et Marc Márquez, ont roulé de concert lors des premières minutes, le dernier cité manquant de peu de partir à la faute dans le virage 13, avant de rattraper la situation comme à son habitude par un sauvetage dont il a le secret.

Cette petite frayeur a laissé le champ libre à Cal Crutchlow pour prendre les devants lors des premières encablures, avant que Jack Miller ne prenne le relais pour le compte de Ducati. Une accalmie est alors survenue après un quart d'heure sur le circuit argentin, seul Andrea Iannone restant en piste pour s'intercaler entre l'Australien et l'Anglais.
Le plateau a par la suite repris la piste, cette fois-ci en utilisant sauf exception des choix de gommes plus tendres dans la gamme proposée par Michelin, ce qui a bien sûr mené à des progressions chronométriques notables.

Une piste peu adhérente

L'occasion pour Márquez de reprendre la première place, grâce à une solution pneumatique 100% tendre. Un choix frappé au coin du bon sens, d'autant plus selon les premiers retours des pilotes, qui se sont plaints d'un manque de grip consécutif à une piste sale car peu utilisée le reste de l'année.
Et le resurfaçage de certaines portions n'a d'ailleurs pas arrangé les choses, le patron du programme MotoGP chez Michelin, Piero Taramasso, expliquant que le nouvel asphalte procure jusqu'ici un niveau d'adhérence moindre. Le numéro 93 en a donc profité pour enfiler les tours et creuser l'écart sur ses poursuivants, passant le premier sous la barre des 1'41.  
Le Champion du monde en titre s'est par la suite incliné face à la charge d'Andrea Iannone et de Johann Zarco, mais c'est finalement son coéquipier Dani Pedrosa qui a surgi dans la dernière minute pour emporter le meilleur temps en 1'40"303, juste devant Crutchlow.

Lire aussi :


Au final, Márquez a terminé ces EL1 à la sixième place, derrière Jack Miller et devant Valentino Rossi. Les deux Ducati officielles se sont quant à elles montrées plutôt discrètes durant ces 45 premières minutes de roulage. Dovizioso devance un Jorge Lorenzo qui a semblé dépité à son retour au stand, et qui n'est crédité pour l'heure que du neuvième chrono, à un peu plus de sept dixièmes du temps de référence.
La seule chute notable au cours de cette première séance a été l'objet de Danilo Petrucci, qui a perdu l'avant dans le virage 13 à l'entrée du dernier quart d'heure. Dans l'incapacité de repartir, l'Italien n'a cependant pas eu beaucoup de marche à faire pour regagner son stand. Il termine tout de même cette première séance à la dixième place.

Derrière, on retrouve un surprenant Hafizh Syahrin, qui une fois n'est pas coutume est le meilleur rookie à l'issue de cette session, alors qu'Aleix Espargaró est le mieux placé des deux pilotes Aprilia, Redding n'étant que 15e. Entre les deux pensionnaires de la marque de Noale, on retrouve Bradley Smith et Maverick Viñales, ce dernier qui a évité de justesse un accrochage avec Márquez, auteur d'un freinage manqué à l'intérieur du virage 5. Plus de peur que de mal fort heureusement pour les deux Espagnols.
Cette première séance terminée, les pilotes vont à présent disposer d'un peu plus de trois heures pour analyser les premières données enregistrées, avant de reprendre la piste pour les EL2 à 20h05, heure française.

 Grand Prix d'Argentine - Essais Libres 1


[th]Pos.[/th][th]Pilotes[/th][th]Moto[/th][th]Tours[/th][th]Temps/écarts[/th]
1 Dani Pedrosa  Honda RC213V181'40.303 
2 Cal Crutchlow  Honda RC213V180.042
3 Andrea Iannone  Suzuki GSX-RR180.083
4 Johann Zarco  Yamaha YZR-M1200.311
5 Jack Miller  Ducati GP17180.412
6 Marc Márquez  Honda RC213V190.478
7 Valentino Rossi  Yamaha YZR-M1190.522
8 Andrea Dovizioso  Ducati GP18170.635
9 Jorge Lorenzo  Ducati GP18170.716
10 Danilo Petrucci  Ducati GP18150.763
11 Hafizh Syahrin  Yamaha YZR-M1170.791
12 Aleix Espargaró  Aprilia RS-GP200.860
13 Maverick Viñales  Yamaha YZR-M1200.921
14 Bradley Smith  KTM RC16180.983
15 Scott Redding  Aprilia RS-GP151.043
16 Pol Espargaró  KTM RC16181.052
17 Tito Rabat  Ducati GP17221.118
18 Takaaki Nakagami  Honda RC213V201.146
19 Franco Morbidelli  Honda RC213V191.235
20 Álvaro Bautista  Ducati GP17191.321
21 Álex Rins  Suzuki GSX-RR201.499
22 Xavier Siméon  Ducati GP16171.889
23 Thomas Lüthi  Honda RC213V192.395
24 Karel Abraham  Ducati GP16172.554
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 54145
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP 2018 GRAND PRIX D'ARGENTINE    Sam 7 Avr 2018 - 11:02

MotoGP GP d'Argentine Résumé d'essais libres
https://fr.motorsport.com/motogp/news/marquez-position-force-rabat-surprise-1022416/?tp%5B0%5D=20&s=1

EL2 - Márquez en position de force, Rabat crée la surprise




Marc Márquez n'a pas fait dans le détail en s'emparant du meilleur temps avec plus de quatre dixièmes d'avance sur son plus proche poursuivant, Cal Crutchlow. Tito Rabat a pour sa part fait sensation en complétant le trio de tête.

À l'image de la deuxième séance d'essais libres du Moto3 et du Moto2, c'est sous un ciel plus que jamais menaçant que les pilotes du MotoGP ont enfourché leurs machines au cours des EL2 en Argentine.
Une séance qui a revêtu une importance capitale, dans la mesure où celle-ci pourrait bien d'ores et déjà déterminer les pilotes qui accéderont directement à la Q2 si jamais la pluie tant attendue venait finalement à se manifester demain sur le circuit de Termas de Río Hondo.

Lire aussi :


C'est donc sans surprise qu'à l'instar de la matinée, la quasi intégralité du plateau a pris la piste sitôt que le feu est passé au vert. Et certains pilotes ont certainement senti le souffle du boulet lorsqu'après seulement cinq minutes, les drapeaux indiquant l'arrivée de la pluie ont commencé à être agités par les commissaires de piste, suite à l'apparition de quelques gouttes en certains endroits du tracé.
Finalement, d'ondées il n'y aura pas eu non plus cet après-midi, et les pilotes ont progressivement repris la piste, profitant même du réchauffement de la piste et du gommage de celle-ci pour abaisser leurs chronos.

Cela a notamment été le cas de Marc Márquez, qui s'est emparé du meilleur temps de la séance dès les premières minutes avant de descendre ses références, bien aidé dans sa tâche par un Maverick Viñales qui lui a servi de lièvre, et qui a donné la possibilité au numéro 93 d'accroître sa vitesse de pointe grâce au phénomène d'aspiration.
Le résultat ? Le meilleur temps de la séance bien sûr, mais aussi des temps combinés ce soir, puisque Márquez occupe désormais la tête de la hiérarchie avec une référence fixée à 1'39"395, soit 18 millièmes de mieux que le meilleur chrono de Dani Pedrosa réalisé dans la matinée.

Rabat crée la surprise du chef

Le Champion du monde en titre est bien suivi par une autre RC2131V, mais c'est celle de Cal Crutchlow, décidément en forme en Amérique du Sud. Les deux hommes devancent celui qui constitue sans aucun doute la plus grande surprise de cette première journée en Argentine : Tito Rabat, auteur d'un tour lancé remarquable qui lui vaut le troisième chrono de cette séance – et le quatrième des temps combinés.

Les Ducati au plus mal

Plus bas dans la hiérarchie, Andrea Iannone a confirmé qu'on devait compter sur lui, et sur Suzuki, avec le quatrième temps signé devant Pedrosa et Viñales, qui peut pousser un ouf de soulagement avec le sixième chrono, qui le place pour le moment en position de qualifiable pour la Q2.
Son coéquipier Valentino Rossi termine pour sa part à la septième place de ces EL2, devant l'autre Suzuki d'Álex Rins, alors que le top 10 est complété par Álvaro Bautista et Aleix Espargaró.
Jack Miller et Johann Zarco n'ont quant à eux pas pu faire mieux que les 12e et 14e places, mais restent en lice pour la Q2. Les pilotes officiels de chez Ducati aimeraient sans doute pouvoir en dire autant, eux qui n'ont réalisé que les 17e (Jorge Lorenzo) et 24e (Andrea Dovizioso) chronos. Les deux hommes sont donc tributaires de bonnes conditions météo demain matin pour espérer encore composter directement leurs billets pour la seconde partie des qualifications.
Cette troisième séance d'essais libres se déroulera demain à partir de 15h55 heure française.

 Grand Prix d'Argentine - Essais Libres 2


[th]Pos.[/th][th]Pilotes[/th][th]Moto[/th][th]Trs[/th][th]Temps/écarts[/th]
1 Marc Márquez  Honda RC213V161'39.395 
2 Cal Crutchlow  Honda RC213V140.404
3 Tito Rabat  Ducati GP17180.951
4 Andrea Iannone  Suzuki GSX-RR171.060
5 Dani Pedrosa  Honda RC213V141.099
6 Maverick Viñales  Yamaha YZR-M1181.115
7 Valentino Rossi  Yamaha YZR-M1141.182
8 Álex Rins  Suzuki GSX-RR141.197
9 Álvaro Bautista  Ducati GP17161.371
10 Aleix Espargaró  Aprilia RS-GP131.405
11 Scott Redding  Aprilia RS-GP131.444
12 Jack Miller  Ducati GP17141.447
13 Danilo Petrucci  Ducati GP18151.468
14 Johann Zarco  Yamaha YZR-M1181.579
15 Bradley Smith  KTM RC16171.803
16 Hafizh Syahrin  Yamaha YZR-M1141.862
17 Jorge Lorenzo  Ducati GP18181.939
18 Takaaki Nakagami  Honda RC213V171.962
19 Karel Abraham  Ducati GP16182.389
20 Franco Morbidelli  Honda RC213V192.437
21 Pol Espargaró  KTM RC16152.472
22 Thomas Lüthi  Honda RC213V182.503
23 Xavier Siméon  Ducati GP16132.847
24 Andrea Dovizioso  Ducati GP18133.578
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 54145
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP 2018 GRAND PRIX D'ARGENTINE    Sam 7 Avr 2018 - 11:07

GP d'Argentine : Marc Marquez accélère

Publié le vendredi 6 avril 2018 à 21:25
https://www.lequipe.fr/Moto/Actualites/Gp-d-argentine-marc-marquez-accelere/890534

Marc Marquez (Honda) a signé le meilleur chrono de la deuxième séance d'essais libres du Grand Prix de MotoGP d'Argentine.



Marc Marquez finit fort la première journée d'essais libres en Argentine. (AFP)

Sixième chrono lors de la première séance de la journée, Marc Marquez a donné un coup d'accélérateur pour réaliser le meilleur temps de la deuxième séance d'essais libres du Grand Prix d'Argentine. L'Espagnol devance Cal Crutchlow (Honda) qui fait preuve d'une belle régularité d'une séance à l'autre. Dominateur en début de journée, Dani Pedrosa (Honda) ne signe que le cinquième temps. Encore une fois, l'Italien Valentino Rossi pointe au septième rang.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 54145
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP 2018 GRAND PRIX D'ARGENTINE    Sam 7 Avr 2018 - 11:10




Eurosport Player : Regardez la saison 2018 en direct

Voir sur Eurosport
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 54145
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP 2018 GRAND PRIX D'ARGENTINE    Sam 7 Avr 2018 - 11:13

Vinales : Marquez Tak Tau Aturan! Highlight FP 1 MotoGP Argentina 2018
https://www.youtube.com/channel/UCFGSSP2tL_5_gcp3ugDJTtQ


Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 54145
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP 2018 GRAND PRIX D'ARGENTINE    Sam 7 Avr 2018 - 11:14

MotoGP Argentina 2018, Hasil FP2 dan FP1 / Pertarungan Rossi VS Marquez
https://www.youtube.com/channel/UCWbNIq8EP_RWOEON_I70Rzg

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 54145
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP 2018 GRAND PRIX D'ARGENTINE    Sam 7 Avr 2018 - 11:15

Marquez Terpeleset Kulit Pisang - Highlight FP 2 MotoGP Argentina 2018
https://www.youtube.com/channel/UCFGSSP2tL_5_gcp3ugDJTtQ

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 54145
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP 2018 GRAND PRIX D'ARGENTINE    Sam 7 Avr 2018 - 11:20

Zarco "mis en confiance" par le temps de Márquez

     
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
 https://fr.motorsport.com/motogp/news/zarco-confiance-temps-marquez-1022600/?s=1  



Par: Willy Zinck, Journaliste
hier à 21:15
Par: Willy Zinck,  Journaliste
hier à 21:15

Alors que la première journée n'a pas permis d'y voir plus clair dans la hiérarchie, le chrono réalisé par le Champion du monde en titre permet de se faire une idée des possibilités offertes par le circuit argentin selon Zarco.

Cette première journée de roulage aura mis à rude épreuve les nerfs des pilotes, qui ont dû se jouer de la météo et claquer un chrono à tout prix lors des deux premières séances d'essais libres pour parer à toute dégradation climatique demain, qui pourrait compromettre une qualification directe en Q2.
Crédité du neuvième temps combiné ce soir, Johann Zarco est donc virtuellement qualifié pour cette seconde étape, mais le Français est passé par des niveaux de performance très disparates ce vendredi. Quatrième lors des EL1, le pilote Tech3 a en effet rétrogradé au 14e rang à l'issue d'une deuxième séance d'essais lors de laquelle il s'est montré moins heureux avec ses réglages.

Lire aussi :


"C'est compliqué. Je pense que lors des EL2 nous n'avons pas trouvé la bonne direction pour travailler, donc cela rend la situation plus difficile", analyse le Cannois, tout de même satifait d'être pour l'heure du bon côté de la barrière. "Je me sens OK avec le fait d'être toujours dans le top 10, car en cas de pluie demain c'est important."
Les EL2 en particulier se sont révélés très piégeurs, avec l'apparition de gouttelettes en piste dès les premières minutes, avant que le tarmac ne redevienne totalement sec et gagne même en adhérence au fil de son gommage par les autres concurrents.
Des évolutions rapides qui ont rendu difficile toute analyse concernant le rythme, comme le reconnaît Zarco. "Les conditions n'aident pas, mais j'ai vu ce qu'a fait Marc [Márquez] à la fin de la session, et cela signifie que nous pouvons bien utiliser la piste, et cela me met en confiance. Il s'agit juste de trouver de petites choses avec l'équipe et ensuite le rythme viendra."

Exit les réglages de 2017

Alors qu'il avait pourtant fini cinquième l'an dernier en Argentine, pour ce qui constituait à l'époque sa première arrivée en MotoGP, le numéro 5 explique avoir mis au rebut ses réglages d'il y a un an pour travailler dans la continuité du Grand Prix du Qatar. "Je ne regarde pas trop les réglages de l'an dernier, car mon style de pilotage a changé et je suis en train de piloter la moto différemment d'il y a un an, quand j'avais très peu d'expérience", explique-t-il. "J'utilise plus les données de la dernière course et des derniers tests. C'est la moto qui me plaît."
Sur une piste encore très sale en ce premier jour d'essais et dont les portions resurfacées n'ont pas apporté le niveau de grip escompté, les pneus pourraient  bien jouer un rôle clé ce week-end. À cet effet, Michelin a mis les petits plats dans les grands en proposant un quatrième mélange aux pilotes, qui laisse pour l'heure Zarco dubitatif. "Concernant les pneus, sur les quatre que nous avons [à disposition], il y en a trois dont nous connaissons la construction", détaille le Français. "Et il y a juste un pneu que nous n'avons toujours pas essayé, et il serait bon de l'essayer, mais je ne pense pas que nous avons la solution avec ce nouveau mélange."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MOTO GP 2018 GRAND PRIX D'ARGENTINE    

Revenir en haut Aller en bas
 
MOTO GP 2018 GRAND PRIX D'ARGENTINE
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS :: LE SALON DES AUTRES SPORTS :: LES SPORTS MOTOS-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: