UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS

Le tennis c'est la volonté, l'amour de la compétition, le dépassement de soi, du talent, beaucoup de travail mais surtout de la passion
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 MOTO GP GRAND PRIX DE FRANCE 2018

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: MOTO GP GRAND PRIX DE FRANCE 2018   Mar 15 Mai 2018 - 9:30

Rappel du premier message :

MotoGP 2018 courses de championnat

Date Événement Circuit Live Texte


2018-03-16 à 03-18 GP du Qatar Losail International Circuit
 2018-04-06 à 04-08 GP d'Argentine Autodromo Termas de Rio Hondo
 2018-04-20 à 04-22 GP des Amériques Circuit of the Americas
 2018-05-04 à 05-06 GP d'Espagne Circuito de Jerez
2018-05-18 à 05-20 GP de France Le Mans Circuit Bugatti
2018-06-01 à 06-03 GP d'Italie Mugello
2018-06-15 à 06-17 GP de Catalogne Circuit de Barcelona-Catalunya
2018-06-29 à 07-01 GP des Pays-Bas Assen
2018-07-13 à 07-15 GP d'Allemagne Sachsenring
2018-08-03 à 08-05 GP de République Tchèque Brno Circuit
2018-08-10 à 08-12 GP d'Autriche Red Bull Ring
2018-08-24 à 08-26 GP de Grande-Bretagne Silverstone
2018-09-07 à 09-09 GP de Saint-Marin Misano
2018-09-21 à 09-23 GP d'Aragón Motorland Aragon
2018-10-05 à 10-07 GP de Thaïlande Chang International Circuit
2018-10-19 à 10-21 GP de Japon Twin Ring Motegi
2018-10-26 à 10-28 GP d'Australie Phillip Island Grand Prix Circuit
2018-11-02 à 11-04 GP de Malaisie Sepang International Circuit
2018-11-16 à 11-18 GP de Valence Valencia


Dernière édition par jeusetmatch le Mer 16 Mai 2018 - 6:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

AuteurMessage
jeusetmatch



Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP GRAND PRIX DE FRANCE 2018   Ven 18 Mai 2018 - 18:52

Zarco : "Tout de suite dans le coup" au Mans
https://fr.motorsport.com/motogp/news/johann-zarco-rythme-france-podium-1038963/

Par: [url=https://fr.motorsport.com/users/Guillaume Navarro/]Guillaume Navarro[/url],  Rédacteur en Chef
Il y a 1 heure


La manière dont s'est déroulée la première journée d'essais libres sur le tracé du Mans amène Johann Zarco à penser que ses objectifs de podium ou victoire en France demeurent valides.

Cinquième des séances d’EL1 et EL2 ce vendredi sur le tracé du Mans, Johann Zarco a vu la différence par rapport à la référence marginalement s’étirer entre la matinée et l’après-midi, mais demeure dans le bon wagon.
Après avoir concédé exactement 0"279 à la Honda RC213V de Marc Márquez lors de la première séance de libres, le pilote français a vu la Ducati GP18 d’usine de Dovizioso prendre les commandes en EL2, 0"343 devant sa Yamaha YZR-M1 privée.
En arrivant ce week-end sur le Grand Prix de France, Zarco vise la lutte pour le podium ou la victoire, et l’assure après ces deux séances : "Il n’y a pas de raison de revoir cet objectif."
"Je pense que le plus important est la motricité", débriefe-t-il cet après-midi lors de son point presse. "On passe bien en virage, mais dès que j’accélère plus, j’ai tendance à glisser. La moto reste sous contrôle, mais dès qu’on glisse, c’est signe qu’on ne peut pas aller plus vite et là je sens sur la moto qu’une fois qu’on va trouver la solution, alors ça va rouler vite. On a cerné [le] pourquoi [de la] glisse. On a déjà fait un beau pas en avant ce matin. On n’a pas fait ce même pas dans l’après-midi, mais on reste dans le coup et donc c’est toujours du calme et de l’envie."

Lire aussi :


Serein dans le rythme graduel d'un week-end

Les deux Yamaha d’usine de Valentino Rossi et Maverick Viñales ont devancé la machine cliente du Français cet après-midi. Zarco a été bien placé pour évaluer les possibles différences de comportement entre les deux machines durant les EL2 et ne voit pas de disparité.
"Non, à ce moment-là, [Rossi] avait un pneu neuf, moi des pneus usés. C’était tant mieux qu’il soit devant : c’est toujours bien d’avoir une roue et ça permet d’analyser, mais pas de différence particulière."
En revanche, on aura constaté une vitesse déjà très spectaculaire dès ce vendredi, au Mans, battant déjà la pole position de de 2017 : l’an dernier, Maverick Viñales avait pris le commandement des qualifications avec un chrono de 1'31"994. La référence du jour, inscrite par Andrea Dovizioso, a été établie en 1’31’’936.
"Les motos sont bonnes et les pneus ont bien évolué," analyse Zarco. "Je pense que les Michelin sont de plus en plus performants et ça ressemble au Qatar, où le record en course était aussi le record de la piste, alors qu’il y a 10 ans, il fallait un pneu de qualification qui ne faisait qu’un tour pour faire un temps très rapide. À mon avis, c’est en grande partie grâce aux pneus. Depuis deux-trois ans, on commence à avoir aussi cette électronique similaire et ça permet de mieux gérer la moto avec l’expérience. Donc ce sont les pneus, et un règlement qui reste constant depuis quelques années."

Lire aussi :


Vivant "plutôt bien" selon ses propres mots les attentes forcément élevées le concernant sur ce GP national, le #5 remarque par ailleurs que sa manière de gérer les week-ends dans leur ensemble lui permet d’aborder ceux-ci avec bien plus de sérénité, pour sa seconde saison parmi l’élite.
"Le style qui évolue, ça permet d’attaquer les vendredis tout de suite de bonne manière, c’est-à-dire sur le bon rythme : de bien conduire la Yamaha pour qu’elle réagisse le mieux possible, et ainsi donner les bonnes informations. Et là, je vois que je suis tout de suite dans le coup et que ce que je demande à la moto ne va pas la dérégler ; c’est ça, le plus important. Après, en course, on donne le max et si à un moment, le max n’est ni suffisant pour gagner ni pour le podium, alors il faut savoir être intelligent et assurer. Mais pour l’instant, il n’y a pas de raison de revoir cet objectif !"
Propos recueillis par William Zinck
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP GRAND PRIX DE FRANCE 2018   Ven 18 Mai 2018 - 18:57

Viñales satisfait de sa moto au Mans
https://fr.motorsport.com/motogp/event/gp-de-france-195629/
 

Par: Michaël Duforest, Journaliste
Il y a 2 heures

Vainqueur au Mans en 2017, l'Espagnol a bien débuté son week-end français cette année, avec une quatrième place au classement combiné ce vendredi.

Une compétitivité qui contraste avec les premiers Grand Prix de Maverick Viñales, qui figure tout de même à la troisième place du championnat grâce à sa constance et aux soucis rencontrés par les autres pilotes de pointe.
Si les Yamaha officielles rencontrent des difficultés en ce début d'année, les machines bleues se sont montrées plus à leur aise ce vendredi, et Viñales a eu de bonnes sensations avec sa YZR-M1, bien qu'un souci de réglages en Essais Libres 2 l'a forcé à passer beaucoup de temps au stand.
"En EL1 je voulais faire beaucoup de tours, sur ce circuit vous avez besoin de faire des tours, des tours et des tours parce qu'il est assez difficile. Je me sentais bien, j'ai fait quelques tours le matin avec un bon rythme. L'après-midi j'ai essayé quelque chose de différent sur la moto et je n'aimais pas comment ça fonctionnait. On est resté longtemps au box, pour essayer de changer ça", explique-t-il.

Lire aussi:


Le porteur du numéro 25 confirme toutefois que le talon d'Achille de la Yamaha reste son électronique, mais des signes positifs sont désormais existants, ce qui ne semblait pas être le cas depuis les essais hivernaux !
"Globalement, en EL2, j'ai juste fait trois ou quatre tours en attaquant avec la moto, et elle fonctionnait bien. Je suis content de le façon dont la moto se comporte, on doit encore ajuster l'électronique, mais je suis content."
L'Espagnol estime même que l'écurie japonaise a effectué des progrès sur la piste mancelle par rapport à 2017, où les machines de Rossi et Viñales avaient dominé le Grand Prix et s'étaient offert un duel loin devant leurs adversaires.
"Je n'avais pas la confiance que j'avais l'an dernier, je me sentais très bien, j'étais arrivé avec une confiance maximale envers la moto", indique-t-il, lui qui restait sur deux succès en quatre courses. "La moto fonctionne bien, ce matin je pouvais répliquer le rythme de course que j'avais l'an dernier, et l'après-midi le rythme était assez bon à la fin. Globalement je pense qu'on s'est un peu amélioré au Mans, maintenant on doit un peu mieux régler la moto par rapport au circuit."

Pour Maverick Viñales, une partie du travail de ce samedi se concentrera également sur la gestion des pneus, lui qui n'a pas réussi à trouver le bon feeling avec la gomme medium lors de la séance de l'après-midi, où de nombreux pilotes se sont retrouvés à terre sur une piste à plus de 41°C.
"Je pense que les chutes sont arrivées avec les pneus medium. Je ne me sentais pas trop bien avec, je ne pouvais pas attaquer au maximum car je ne me sentais pas à l'aise avec l'avant. Il y a des choses qu'on doit clarifier car je ne me sentais pas très à l'aise avec l'avant donc peut-être qu'on doit modifier la moto pour faire fonctionner les pneus medium."
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP GRAND PRIX DE FRANCE 2018   Ven 18 Mai 2018 - 18:59

Une deuxième place "surprise" pour Márquez

https://fr.motorsport.com/motogp/news/marquez-deuxieme-surprise-carenage-1038985/?r=195629&em=1

 


Par: Michaël Duforest, Journaliste
Il y a 1 heure

Deuxième à l'issue de la première journée du Grand Prix de France, Marc Márquez a testé, comme son équipier Dani Pedrosa, le nouveau carénage proposé par Honda.

Un carénage qui a déjà pu faire ses débuts lors de ces essais libres manceaux grâce à une journée d'essais au Mugello plus tôt dans la semaine, où l'équipe Repsol Honda a pu récolter des données assez utiles sur son fonctionnement.
"On a fait un peu comme à Jerez, d'abord on a travaillé sur les réglages de la moto, et ensuite on a commencé à tester les packages aérodynamiques. L'après-midi on avait un autre plan mais il a commencé à pleuvoir mais on n'a pas pu. Mais on a obtenu de bonnes informations, ce qui fait qu'on a déjà utilisé notre carénage 'joker' ici."
Le "joker", associé au carénage déjà utilisé par Honda lors des quatre premières épreuves du championnat, devrait offrir à l'écurie japonaise une certaine flexibilité quant aux choix aérodynamiques à utiliser sur le reste du championnat.

Lire aussi :


"On a utilisé le joker car on croit que ça peut aider en piste. Avec ces deux carénages différents, celui qu'on utilisait jusque maintenant et celui que l'on introduit ici, on peut être compétitif toute la saison", explique Marc Márquez, qui a également indiqué que la nouvelle solution aérodynamique avait porté ses fruits tant sur la gestion des wheelings, que sur la vitesse de pointe.
"Ça améliore certains domaines, surtout dans le domaine du wheeling, il y en a un peu moins. On s'est un peu amélioré dans les lignes droites du Mugello [en vitesse de pointe], ici [au Mans] on ne peut pas vraiment sentir la différence."
Sur un circuit où les Honda ont traditionnellement plus de difficulté, le Champion du monde en titre s'est immédiatement montré à son aise, une "surprise" qui est la bienvenue pour l'Espagnol, dithyrambique quant au comportement de sa machine.
"C'était une surprise pour nous parce que nous souffrons ici d'habitude. L'après-midi nous étions bien, nous nous sommes concentrés sur la course et la bonne chose est que nous avons fait le tour le plus rapide à la fin et avec la gomme dure à l'arrière."
"Je suis dans une bonne dynamique avec la moto. Je me sens comme en 2014, mais il y a plus d'adversité qu'à l'époque, le niveau est plus élevé", ajoute-t-il, en faisant référence à l'incroyable saison où il s'était imposé à 13 reprises, dont dix fois d'affilée sur les dix premières manches.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP GRAND PRIX DE FRANCE 2018   Ven 18 Mai 2018 - 19:03



Rossi : "Sur le papier, ce n'est pas un circuit pour les Yamaha"
https://fr.motorsport.com/motogp/news/rossi-le-mans-defavorable-yamaha-1039001/?r=195629&em=1
Par: Willy Zinck, Journaliste
Il y a 36 minutes

Si les caractéristiques du circuit Bugatti ne semblent pas convenir de prime abord aux machines japonaises, ces dernières ont tout de même réussi, comme l'an passé, à faire bonne figure. À l'image de Rossi, troisième ce vendredi.

W.Z., Le Mans - Plus que jamais, la Yamaha semble faire tourner les têtes au sein de l'équipe officielle du constructeur japonais. Deux semaines seulement après avoir été en retrait – comme en 2017 – sur le circuit de Jerez, les M1 ont cette fois-ci fait leur retour au premier plan au Mans pour le début du Grand Prix de France.
Et c'est Valentino Rossi qui mène les troupes au terme de cette première journée sur le circuit Bugatti, l'Italien étant crédité du troisième chrono aux temps combinés. Une répétition de l'an passé en somme, et qui va dans le bon sens pour la marque aux trois diapasons.

Lire aussi :


Mais ce regain de forme, tout relatif, semble plus tenir d'une combinaison de facteurs propices aux machines japonaises qu'à un hypothétique remède trouvé lors des diverses journées d'essais qui ont séparé les deux derniers Grands Prix.
"C'est plus positif que ce à quoi je m'attendais", admet Rossi, premier surpris par sa bonne performance du jour. "À Jerez, on s'attendait à souffrir, et même au Mugello j'étais relativement lent. Mais le fait est que notre moto fonctionne bien sur cette piste, ce tracé. Il faut dire aussi que l'asphalte est très bon, et même la température n'est pas trop élevée. Avec les pneus durs, j'ai eu un bon rythme, ce qui est un bon signe en vue de la course. Nous ne sommes que vendredi, mais c'est beaucoup plus marrant comme ça plutôt que comme à Jerez."

Le Mans, une combinaison gagnante pour les Yamaha

Le profil du tracé manceau, faisant se succéder les phases d'accélérations et de freinages, ne semble pourtant pas convenir en théorie aux M1. Mais le niveau de grip fourni par le tarmac sarthois, lié au revêtement appliqué l'an passé et à une fenêtre de température optimale, favorisent selon le numéro 46 l'éradication du phénomène de patinage.

Lire aussi :


"Sur le papier, ce n'est pas un circuit pour les Yamaha, étant donné que c'est un circuit d'accélération/freinage", confirme Rossi. "Nous ne savons pas pourquoi nous sommes si rapides sur ce circuit [rires]. Nous venons de Jerez où nous avons eu beaucoup de problèmes, et nous utilisons la même moto ici, et c'est ok. Le Mans, ce doit être une combinaison de la moto, des pneus et de la piste. Sur cette piste, historiquement il y a beaucoup moins de patinage, car les [rayons de] virages sont plus courts, et l'asphalte a plus de grip. Donc, quand ces deux éléments sont combinés, l'électronique est moins importante, et nous souffrons moins."
L'an dernier, Le Mans avait sans doute été le circuit où les Yamaha avaient le plus dominé la concurrence de toute la saison – avec une première ligne Viñales/Rossi/Zarco, mémorable. Malgré les bonnes dispositions de l'équipe nippone ce week-end, pareil tir groupé semble cependant plus délicat cette année, alors que Marc Márquez et Andrea Dovizioso, qui a battu le record de la piste aujourd'hui, sont plus que jamais dans le coup.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP GRAND PRIX DE FRANCE 2018   Ven 18 Mai 2018 - 19:16

-

Résultats -

Libre 2Terminée


  • Circuit de Bugatti (France)
  • vendredi18/05
  • Début:14:05
  • Fin:14:50


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP GRAND PRIX DE FRANCE 2018   Ven 18 Mai 2018 - 19:21

Programme du Samedi 19 mai 2018

09:55 – 10:40 MotoGP FP3

13:30 – 14:00 MotoGP FP4
14:10 – 14:25 MotoGP Q1
14:35 – 14:50 MotoGP Q2
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP GRAND PRIX DE FRANCE 2018   Sam 19 Mai 2018 - 11:33

Samedi 19 mai 2018

09:55 – 10:40 MotoGP FP3


HJC Grand Prix de France MotoGP FP3 : Vinales au record devant Marquez, Rossi et Zarco
19 mai 2018, André Cazeneuve
http://www.paddock-gp.com/hjc-grand-prix-de-france-motogp-fp3-vinales-record-devant-marquez-rossi-zarco/
La première journée du Grand Prix de France qui s’est déroulée vendredi a révélé un Andrea Dovizioso conquérant et assuré de son avenir. Le baron rouge, c’est désormais bel et bien lui et il a salué son nouveau statut avec un record sur la piste du Bugatti. Mais Marc Marquez est en embuscade sur un tracé où il n’est plus en difficulté tandis que les Yamaha oublient leurs soucis sur un circuit ami. Lorenzo, et les autres n’ont pas dit leur dernier moto. Et le soleil est de la partie !
Pour se remettre les idées en place avant le début des hostilités, voici le tableau réglementaire…
 
Le Mans MotoGP™️ FP120172018
FP1
1’37.467 Jack Miller (Voir ici)
 1’32.476 Marc Marquez
FP2
1’41.673 Andrea Dovizioso (Voir ici)
 1’31.936 Andrea Dovizioso
FP3
1’35.674 Scott Redding (Voir ici)
FP4
1’32.906 Maverick Vinales (Voir ici)
Qualification 1
1’32.298 Andrea Dovizioso (Voir ici)
Qualification 2
1’31.994 Maverick Vinales (Voir ici)
Warm Up
1’33.049 Marc Marquez (Voir ici)
CourseVinales, Zarco, Pedrosa (Voir ici)
Record
1’31.975 Jorge Lorenzo 2016
 
Cette dernière séance d’essais libres matinale va être la dernière chance pour certains d’intégrer un top 10 synonyme d’entrée directe en Q.2. Les autres qui y sont déjà vont lutter pour garder leur ticket acquis la veille. Crutchlow, Petrucci et les Suzuki doivent passer le cap tandis que KTM comme Aprilia vont devoir tenir leurs positions…
13° dans l’air et 22.6° sur la piste sont à prendre en compte au lâché des fauves surveillés de près…
Xavier Simeon chute d’entrée et Marc Marquez se fait une chaleur alors que ses pneus sont encore froids. Il roule avec les ailerons. En 1’33.166, Johann Zarco donne le ton. Pour 11 millièmes, Lorenzo fait mieux.
Pol Espargaro chute au virage 6. La piste est décidément moins accueillante qu’elle n’y paraît ! Confirmation au virage 12 où on y retrouve un Pedrosa les quatre fers en l’air… on rappellera que l’Espagnol est déjà diminué avec une hanche à opérer et une mains convalescente. Tout ça en un quart d’heure !
Au chrono, Marquez mène avec un 1’32.515, juste devant Dovizioso. Iannone suit, mais il n’est toujours pas dans le top 10 au classement des temps cumulés. C’est en revanche le cas de Cal Crutchlow qui, en 1’32.262 prend les commandes de l’exercice, mais s’inscrit surtout cinquième au général et pousse Lorenzo dans la Q.1.
En 1’32.482, Petrucci entre dans le top 5 de l’exercice, intègre le top 10 aux chronos cumulés et met ainsi Aleix Espargaro avec son Aprilia hors de la Q.2. Une joie de courte durée pour le pilote Pramac qui se voit contraint à se remettre à l’ouvrage à cause d’un Rabat qui le dépossède de son acquis.
Les dix dernières minutes s’annoncent donc passionnantes. En 1’32.258, Zarco mène une FP3 qui entre dans son épilogue. Entre le dixième et le quatorzième, il n’y a qu’un seul dixième. Marc Marquez chute au virage 3 alors que les cinq dernières minutes se profilent.
Une péripétie pour le Champion du Monde qui remonte sur sa moto pour reprendre la piste avec sa machine équipée en soft. Lorenzo claque un 1’32.187 qui le remet en Q.2 et Lüthi chute. Marquez place la barre en 1’32.011. Mais c’est Zarco qui fait parler la poudre en 1’31.866 qui est le nouveau record de la piste.
Rossi fait mieux de 56 millièmes et il est suivi par Vinales pour un seul millième ! Mais Marquez met tout le monde d’accord en 1’31.774.  Vraiment ? Non, Vinales fait mieux en 1’31.619 sous le drapeau à damiers ! Miller Aleix Espargaro, Rabat et Iannone sont en Q.2 et Crutchlow est le premier déçu d’apprendre qu’il ira en Q.1… Il y retrouvera notamment Petrucci et Pedrosa.
HJC Grand Prix de France MotoGP FP3 : Chronos

  1. ^3 Maverick Viñales ESP Movistar Yamaha (YZR-M1) 1m 31.619s [Lap 24/24] 304km/h (Top Speed)
  2. = Marc Marquez ESP Repsol Honda (RC213V) 1m 31.774s +0.155s [22/22] 301k
  3. = Valentino Rossi ITA Movistar Yamaha (YZR-M1) 1m 31.810s +0.191s [21/22] 303k
  4. ^1 Johann Zarco FRA Monster Yamaha Tech3 (YZR-M1) 1m 31.866s +0.247s [18/19] 304k
  5. ^5 Jorge Lorenzo ESP Ducati Team (GP18) 1m 31.981s +0.362s [19/20] 306k
  6. = Jack Miller AUS Pramac Ducati (GP17) 1m 32.064s +0.445s [23/24] 303k
  7. ^2 Aleix Espargaro ESP Factory Aprilia Gresini (RS-GP) 1m 32.135s +0.516s [20/20] 298k
  8. ^4 Tito Rabat ESP Reale Avintia (GP17) 1m 32.160s +0.541s [24/24] 298k
  9. ^5 Andrea Iannone ITA Suzuki Ecstar (GSX-RR) 1m 32.179s +0.560s [20/22] 298k
  10. ^1 Cal Crutchlow GBR LCR Honda (RC213V) 1m 32.262s +0.643s [9/18] 308k
  11. ^2 Danilo Petrucci ITA Pramac Ducati (GP18) 1m 32.289s +0.670s [18/20] 303k
  12. ^3 Alex Rins ESP Suzuki Ecstar (GSX-RR) 1m 32.295s +0.676s [22/22] 301k
  13. ^3 Alvaro Bautista ESP Angel Nieto Team (GP17) 1m 32.450s +0.831s [21/21] 304k
  14. ˅6 Dani Pedrosa ESP Repsol Honda (RC213V) 1m 32.525s +0.906s [20/20] 304k
  15. ˅14 Andrea Dovizioso ITA Ducati Team (GP18) 1m 32.568s +0.949s [20/20] 309k
  16. ^2 Bradley Smith GBR Red Bull KTM Factory (RC16) 1m 32.953s +1.334s [19/19] 300k
  17. ^3 Franco Morbidelli ITA EG 0,0 Marc VDS (RC213V)* 1m 32.992s +1.373s [16/20] 300k
  18. ^1 Hafizh Syahrin MAL Monster Yamaha Tech3 (YZR-M1)* 1m 33.049s +1.430s [19/19] 304k
  19. ˅12 Pol Espargaro ESP Red Bull KTM Factory (RC16) 1m 33.075s +1.456s [14/14] 303k
  20. ˅3 Takaaki Nakagami JPN LCR Honda (RC213V)* 1m 33.096s +1.477s [20/21] 297k
  21. = Scott Redding GBR Factory Aprilia Gresini (RS-GP) 1m 33.107s +1.488s [20/21] 295k
  22. = Karel Abraham CZE Angel Nieto Team (GP16) 1m 33.336s +1.717s [18/18] 304k
  23. = Thomas Luthi SWI EG 0,0 Marc VDS (RC213V)* 1m 33.603s +1.984s [13/18] 297k
  24. = Xavier Simeon ESP Reale Avintia (GP16)* 1m 34.002s +2.383s [16/17] 297k

Qualifiés en Q.2:

  1. Maverick Vinales ESP Movistar Yamaha (YZR-M1)
  2. Marc Marquez ESP Repsol Honda (RC213V)
  3. Valentino Rossi ITA Movistar Yamaha (YZR-M1)
  4. Johann Zarco FRA Monster Yamaha Tech3 (YZR-M1)
  5. Andrea Dovizioso ITA Ducati Team (GP18)
  6. Jorge Lorenzo ESP Ducati Team (GP18)
  7. Jack Miller AUS Pramac Ducati (GP17)
  8. Aleix Espargaro ESP Factory Aprilia Gresini (RS-GP)
  9. Tito Rabat SPA Reale Avintia (GP17)
  10. Andrea Iannone ITA Suzuki Ecstar (GSX-RR)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP GRAND PRIX DE FRANCE 2018   Sam 19 Mai 2018 - 11:38

HJC Grand Prix de France MotoGP J. 1 Débriefing Johann Zarco : La journée, la pression, l’objectif, le rythme très rapide, la moto de Valentino Rossi, etc. (intégralité)
18 mai 2018, Marc Sériau
http://www.paddock-gp.com/hjc-grand-prix-de-france-motogp-j-1-debriefing-johann-zarco-journee-pression-lobjectif-rythme-tres-rapide-moto-de-valentino-rossi-etc-integralite/


Nous perpétuons notre habitude de vous reporter intégralement les propos de Johann Zarco, de façon brute, donc sans aucune mise en forme ou déformation journalistique.
A côté de la communication parfois un peu formatée des traditionnels communiqués de presse, les échanges entre le pilote français et les journalistes dans l’hospitalité du team Monster Yamaha Tech3 sont d’une richesse et d’une simplicité que les vrais passionnés apprécieront (vous pouvez retrouver tous ses débriefings passés dans notre rubrique “Interviews“).
Il y a toujours le petit détail qui nous fait plonger chaque jour davantage en immersion dans le monde de la MotoGP…


Comment gérez-vous la pression pour ce Grand Prix qui se déroule à domicile pour vous ?
Johann Zarco : « concernant ce jeudi au Mans, comme je l’ai dit hier, il y a de la pression mais je peux bien la gérer. Je me sens bien et je suis heureux de voir tous les fans crier mon nom et me soutenir. Et je ne sens pas cette pression sur la moto, ce qui est très important.
Ce matin, il faisait frais et cela faisait longtemps que nous n’avions pas roulé dans ces conditions froides. Même s’il faisait beau et qu’il y avait du soleil, les températures étaient basses, donc il était nécessaire d’être prudent et de ne pas chuter. Plus je faisais de tours et mieux je sentais le feeling revenir. C’était donc bien et c’est typique du Mans : plus vous faites de tours et meilleur est le feeling. Vous ne sentez pas les pneus s’user je pense donc que c’est bien. Durant l’après-midi, nous avons continué à travailler et essayer de progresser. Nous avons eu une bonne amélioration avec le pneu tendre, je sens que nous n’avons pas encore trouvé le bon réglage pour bien contrôler la moto. Mais quand nous l’aurons atteint, je pense je serai rapide du début à la fin de la course. C’est très important si je veux obtenir la victoire ».
Pourquoi les Yamaha fonctionnent si bien ici ?
« Je ne sais pas vraiment pourquoi les Yamaha fonctionnent bien ici. Le Mans est un petit circuit et vous ne forcez jamais vraiment la moto au maximum. Vous devez vraiment être coulé dans chaque virage. Le patinage dans les virages est également assez important et c’est pourquoi nous sommes bons avec les Yamaha. C’est mieux pour nous. La base de la Yamaha, avec son électronique et ses suspensions, et plutôt bonne. Vous sentez vraiment que dès le premier tour vous êtes dans le bon tempo. Vous pouvez donc travailler sur vous-même, et ensuite juste faire de petites choses. Vous n’avez pas besoin de changer la moto pour trouver les réglages. Ceci est parfois difficile sur d’autres Grands Prix, mais ici, nous sommes déjà immédiatement dans le bon rythme ».
Vous semblez mieux encaisser la pression que la plupart des autres pilotes…
« Je ne peux pas dire que je suis plus fort face à la pression, je peux dire que maintenant, avec le temps, je la gère mieux. Je peux suffisamment me renfermer sur moi-même avant les séances pour piloter la moto et faire le travail. Mais je le vis plutôt bien. C’est sûr que cela fait du monde qui attend et je ne peux pas répondre à tout le monde, et les gens le comprennent. Grâce à l’expérience, j’arrive aussi à profiter de ces moments-là. Je ne peux pas dire que cela me donne plus d’énergie mais ça ne me mine pas non plus. Je reste bien dans ma bulle, et avant chaque séance je suis quand même bien isolé pour ensuite partir sur la moto, et quelque soit le circuit, faire le job ».

Quand pensez-vous que nous verrons un autre salto ?
« C’est une bonne question à propos du backflip. Je l’espère dès que possible, donc pourquoi pas ici ? Et si ce n’est pas les cas, ce ne sera pas un drame. Mais je peux encore le faire et nous l’apprécierons bientôt ».
Quelles sont vos impressions à propos de ce qu’ont fait Marc Márquez, Maverick Vinales et Andrea Dovizioso aujourd’hui ?
« Marc a fait son tour le plus rapide avec un pneu arrière dur, donc cela veut dire qu’il est fort. Vinales est également redevenu fort. Il a trouvé le rythme avec un pneu arrière usé et il est là. Il est donc possible que tous ces tops pilotent soient compétitifs ».
Vous sentez-vous plus fort que l’année dernière au même endroit ?
« Comparé à l’année dernière, je me sens bien mieux. Ce que j’ai appris l’an dernier lorsque j’ai peiné où j’ai chuté, c’est que j’ai finalement trouvé le bon style de pilotage. Aujourd’hui, je sens que je peux commencer immédiatement dès mon premier tour avec ce feeling. Je suis donc prêt un jour avant, comparé à l’année dernière ».
On voit que le rythme est déjà en dessous de la barre des 1’32. Comment expliques-tu cela par rapport à l’année dernière ?
« Les motos sont bonnes et les pneus ont bien évolué. Je pense que les pneus Michelin sont de plus en plus performants, et ça ressemble même au Qatar, ou le pneu utilisé en course a également fait le record de la piste. Il y a 10 ans, il fallait un pneu de qualification qui n’était capable que de faire un tour pour égaliser ce temps-là ou pour faire un temps très rapide. Donc à mon avis, en grande partie grâce aux pneus. Et là, on commence à avoir cette électronique similaire depuis 2 ou 3 ans, et ça, ça permet aussi de mieux gérer la moto avec expérience. Donc les pneus, plus un règlement qui reste constant depuis quelques années ».
Dans quel domaine peux-tu encore améliorer un petit peu ? Motricité, freinage ou vitesse de passage en courbe ?
« Je pense que le plus important est cette motricité. Je passe bien au virage, mais dès que j’essaie d’accélérer plus, j’ai tendance à glisser. La moto reste sous contrôle mais dès qu’on glisse, c’est signe qu’on ne peut pas aller plus vite. Et là, je sais, je sens sur la moto qu’une fois qu’on va trouver la solution, alors ça va rouler vite. J’espère qu’on a quand même cerné le problème de savoir pourquoi ça glisse. On a déjà fait un bon pas en avant ce matin. On n’a pas fait ce même pas durant l’après-midi, mais on reste dans le coup, donc du calme et toujours de l’envie ».
Dans tes réponses en anglais, tu as évoqué ton style de pilotage qui a évolué. Est-ce par exemple pour assurer des gros points si tu te sens un peu moins bien ?
« Non. En fait, grâce au style qui évolue, ça permet d’attaquer les vendredis tout de suite de bonne manière. C’est-à-dire sur le bon rythme et de bien conduire la moto pour que la Yamaha réagisse du mieux possible, et donc pouvoir donner les bonnes informations. Et là, je vois que je suis tout de suite dans le coup, et donc, ce que je demande à la moto ne va pas la dérégler, et c’est ça le plus important. Après, une fois en course, on donne le max et si à ce moment le max ce n’est pas pour gagner ou avoir un podium, il faut savoir être intelligent et assurer. Mais pour l’instant, il n’y a pas de raison de revoir cet objectif ».
Tu as pu suivre Valentino Rossi pendant un moment. As-tu vu une différence entre ta moto et la sienne ?
« Non. À ce moment-là, il avait un pneu neuf et j’avais des pneus usés. C’était tant mieux qu’il soit devant car cela permet toujours d’avoir une roue et d’analyser un peu. Je n’ai pas vu de différence particulière ».
HJC Grand Prix de France J.1 : Chronos


14Andrea DOVIZIOSODucati1’31.936
293Marc MARQUEZHonda1’32.1040.1680.168
346Valentino ROSSIYamaha1’32.1790.2430.075
425Maverick VIÑALESYamaha1’32.2040.2680.025
55Johann ZARCOYamaha1’32.2790.3430.075
643Jack MILLERDucati1’32.3020.3660.023
744Pol ESPARGAROKTM1’32.4140.4780.112
826Dani PEDROSAHonda1’32.4660.5300.052
941Aleix ESPARGAROAprilia1’32.5720.6360.106
1099Jorge LORENZODucati1’32.5760.6400.004
1135Cal CRUTCHLOWHonda1’32.5860.6500.010
1253Tito RABATDucati1’32.6170.6810.031
139Danilo PETRUCCIDucati1’32.6470.7110.030
1429Andrea IANNONESuzuki1’32.7520.8160.105
1542Alex RINSSuzuki1’32.8030.8670.051
1619Alvaro BAUTISTADucati1’32.8510.9150.048
1730Takaaki NAKAGAMIHonda1’33.0721.1360.221
1838Bradley SMITHKTM1’33.3181.3820.246
1955Hafizh SYAHRINYamaha1’33.4351.4990.117
2021Franco MORBIDELLIHonda1’33.6671.7310.232
2145Scott REDDINGAprilia1’33.8301.8940.163
2217Karel ABRAHAMDucati1’33.9422.0060.112
2312Thomas LUTHIHonda1’34.0892.1530.147
2410Xavier SIMEONDucati1’34.3112.3750.222
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP GRAND PRIX DE FRANCE 2018   Sam 19 Mai 2018 - 14:44


HJC Grand Prix de France MotoGP FP4 : Dovizioso annonce la couleur !
19 mai 2018, André Cazeneuve


Un Marc Marquez sûr de son coup, un Vinales qui tel le Phénix renaît de ses cendres ou encore un Zarco qui ne veut pas s’en laisser compter devant son public, c’est ainsi que le MotoGP aborde son après-midi de Grand Prix de France. Un public nombreux chauffé à 21° et une piste porté à 41° par un soleil généreux se proposent de nous faire vivre une dernière séance d’essais libres avant des qualifications qui s’annoncent passionnantes…
Avant de plonger dans la mêlée, voici l’état des lieux en tableau…

Le Mans MotoGP™️ FP120172018
FP1
1’37.467 Jack Miller (Voir ici)
 1’32.476 Marc Marquez
FP2
1’41.673 Andrea Dovizioso (Voir ici)
 1’31.936 Andrea Dovizioso
FP3
1’35.674 Scott Redding (Voir ici)
 1’31.619 Maverick Vinales
FP4
1’32.906 Maverick Vinales (Voir ici)
Qualification 1
1’32.298 Andrea Dovizioso (Voir ici)
Qualification 2
1’31.994 Maverick Vinales (Voir ici)
Warm Up
1’33.049 Marc Marquez (Voir ici)
CourseVinales, Zarco, Pedrosa (Voir ici)
Record
1’31.975 Jorge Lorenzo 2016
 
Avant que les champions ne se lancent, Ducati nous confirme qui est à présent le leader des rouges…
C’est pourtant Lorenzo qui en 1’32.935 donne le ton de cette entame d’exercice… Marquez lui répond en 1’32.825. Rossi chute au virage 14 à 20 minutes de la fin, sans gravité. Il est neuvième, derrière Vinales et Zarco, seul Yamaha sous les 1’33 au tour. Rins tombe aussi peu après au même virage. Il est onzième.
Dovizioso hausse le ton en 1’32.455 et prend la tête juste devant Zarco qui a aussi accéléré le rythme.  Iannone et Marquez suivent. Les quatre premiers sont en un dixième… Crutchlow s’offre sa seconde chute du week-end au virage 8. Il est neuvième.
Le dernier quart d’heure est entamé avec un Marquez en tête en 1’32.415, devant Dovi, Zarco et Iannone. Lorenzo est neuvième avec une combinaison médium Soft alors que son équipier est en full medium. Marquez est en dur et tendre. Abraham chute au virage 8. Il dix-huitième.
Les cinq dernières minutes sont lancées et Petrucci prend ses responsabilités en 1’32.347 avec une combinaison de pneus tendres.  On pense en restera là avec que Dovizioso ne montre mes crocs en 1’32.337 sous le drapeau à dmaiers. Marquez, Zarco, et Iannone suivent. Lorenzo mène le reste du peloton.
HJC Grand Prix de France MotoGP FP4 : Chronos

14Andrea DOVIZIOSODucati1’32.337
29Danilo PETRUCCIDucati1’32.3470.0100.010
393Marc MARQUEZHonda1’32.4150.0780.068
45Johann ZARCOYamaha1’32.4480.1110.033
529Andrea IANNONESuzuki1’32.4770.1400.029
699Jorge LORENZODucati1’32.6050.2680.128
725Maverick VIÑALESYamaha1’32.6270.2900.022
826Dani PEDROSAHonda1’32.6520.3150.025
946Valentino ROSSIYamaha1’32.6630.3260.011
1043Jack MILLERDucati1’32.8010.4640.138
1135Cal CRUTCHLOWHonda1’32.9070.5700.106
1253Tito RABATDucati1’32.9290.5920.022
1355Hafizh SYAHRINYamaha1’33.0500.7130.121
1442Alex RINSSuzuki1’33.0750.7380.025
1541Aleix ESPARGAROAprilia1’33.0800.7430.005
1619Alvaro BAUTISTADucati1’33.1340.7970.054
1744Pol ESPARGAROKTM1’33.1570.8200.023
1821Franco MORBIDELLIHonda1’33.3230.9860.166
1938Bradley SMITHKTM1’33.3340.9970.011
2030Takaaki NAKAGAMIHonda1’33.4711.1340.137
2117Karel ABRAHAMDucati1’33.5911.2540.120
2212Thomas LUTHIHonda1’33.9041.5670.313
2345Scott REDDINGAprilia1’33.9541.6170.050
2410Xavier SIMEONDucati1’34.0931.7560.139
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP GRAND PRIX DE FRANCE 2018   Sam 19 Mai 2018 - 14:59

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP GRAND PRIX DE FRANCE 2018   Sam 19 Mai 2018 - 15:03


HJC Grand Prix de France MotoGP Q.1 : Petrucci et Pedrosa sauvés, Crutchlow sur la civière
19 mai 2018, André Cazeneuve
http://www.paddock-gp.com/hjc-grand-prix-de-france-motogp-q-1-petrucci-pedrosa-sauves-crutchlow-civiere/

Crutchlow, Petrucci, Rins, Pedrosa ou encore les KTM, ce ‘est rien de dire qu’il y a du beau monde pour ses repêchages, où seulement deux seront sauvé des eaux. Pratiquement 23° dans l’air, un peu plus de 43° sur la piste, tout est à point pour servir un plat épicé avant une Q.2 explosive.
Avant de s’y mettre, un rappel des faits…
 
Le Mans MotoGP™️ FP120172018
FP1
1’37.467 Jack Miller (Voir ici)
 1’32.476 Marc Marquez
FP2
1’41.673 Andrea Dovizioso (Voir ici)
 1’31.936 Andrea Dovizioso
FP3
1’35.674 Scott Redding (Voir ici)
 1’31.619 Maverick Vinales
FP4
1’32.906 Maverick Vinales (Voir ici)
 1’32.337 Andrea Dovizioso
Qualification 1
1’32.298 Andrea Dovizioso (Voir ici)
Qualification 2
1’31.994 Maverick Vinales (Voir ici)
Warm Up
1’33.049 Marc Marquez (Voir ici)
CourseVinales, Zarco, Pedrosa (Voir ici)
Record
1’31.975 Jorge Lorenzo 2016
Au sein du team LCR on s’affaire tant et plus puisque Crutchlow revient d’une chute subie lors de la FP4 qui vient de recevoir son drapeau à damiers.
Bautista chute d’entrée alors que Petrucci claque immédiatement un 1’31.967 de bon augure. Il devance Pedrosa. Rins réagit et prend la seconde place à l’officiel Honda qui contre-attaque ! Rins Crutchlow et Smith sont les premiers recalés. Et le dernier cité se fait une belle frayeur au virage 8…
Abraham chute au virage 6. Pour le team Angel Nieto, cette séance vire au cauchemar. De même pour Crutchlow qui s’y met au virage 8 et assez violemment… Pol Espargaro tombe au virage 3.
Petrux et Pedrosa se sauvent et Syahrin signe un très bon quatrième temps… D’une séance arrêtée au drapeau rouge pour que les secours évacuent l’infortuné Crutchlow
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP GRAND PRIX DE FRANCE 2018   Sam 19 Mai 2018 - 15:04


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP GRAND PRIX DE FRANCE 2018   Sam 19 Mai 2018 - 15:35


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP GRAND PRIX DE FRANCE 2018   Sam 19 Mai 2018 - 16:35

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP GRAND PRIX DE FRANCE 2018   Dim 20 Mai 2018 - 7:20

Qualifications – Le Mans : Zarco règne sur son territoire !

Pour le plus grand bonheur du public manceau, la pole position du HJC Helmets Grand Prix de France sera propriété de Johann Zarco !

http://www.motogp.com/fr/nouvelles/2018/05/19/qualifications-le-mans-zarco-regne-sur-son-territoire/259208
30 ans ça faisait 30 ans qu’il n’y avait plus eu de Français en pole position pour son épreuve nationale*. Le dernier en date n’était autre que Christian Sarron, c’était au Paul Ricard !



Résumé : Zarco dicte sa loi en qualifications 19/05/2018
Johann Zarco partira en pole position devant son public. Le Français sera accompagné en première ligne par Marc Márquez et Danilo Petrucci.
Mais cette longue attente a pris fin ce samedi, avec un tour record en 1’31.185 signé Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3). Jamais personne n’avait roulé aussi vite sur ce circuit Bugatti ! Le représentant du team Monster Yamaha Tech3, auteur de sa quatrième pole en MotoGP™️, continue par ailleurs sa série de première ligne. Le tricolore en désormais compte neuf d’affilée…
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP GRAND PRIX DE FRANCE 2018   Dim 20 Mai 2018 - 12:48

Márquez domine le warm-up du Mans
http://www.motogp.com/fr/nouvelles/2018/05/20/marquez-domine-le-warm-up-du-mans/259390
Marc Márquez a survolé le warm-up du Grand Prix de France devant les Italiens Andrea Dovizioso et Andrea Iannone.


Marc Márquez (Repsol Honda Team), qui s’élancera en première ligne entouré de Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3) et de Danilo Petrucci (Alma Pramac Racing), repart avec le meilleur temps du warm-up. L’Espagnol, auteur d’un tour en 1’31.868, devançait pour un peu moins d’une demi-seconde son rival de la saison passée Andrea Dovizioso (Ducati Team).
Andrea Iannone (Team Suzuki Ecstar) s’adjugeait pour sa part le troisième chrono, lequel était suivi de près par Jack Miller (Alma Pramac Racing). Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) et Dani Pedrosa (Repsol Honda Team) se classaient quant à eux cinquième et sixième.
Danilo Petrucci (Alma Pramac Racing), Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini), Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP) et Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3) complétaient le Top 10. Le Français, qui aura l’honneur de partir de la pole devant son public, se sera toutefois accroché avec Tom Lüthi (EG 0,0 Marc VDS) au Garage Vert.
Mention spéciale à Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol) qui terminait 11e de cette session en ayant passé la nuit à l’hôpital. Le Britannique est déclaré apte pour la course.
Xavier Siméon (Reale Avintia Racing) finissait 22e du warm-up.
Cliquez ici pour accéder aux résultats.
Le coup d’envoi de la course MotoGP™️ sera donné à 14h.
Le Top 10                                                                                               
1. Marc Márquez - (Repsol Honda Team) – 1:31.868
2. Andrea Dovizioso - (Ducati Team) - +0.201
3. Andrea Iannone - (Team Suzuki Ecstar) - +0.252
4. Jack Miller - (Alma Pramac Racing) - +0.277
5. Valentino Rossi - (Movistar Yamaha MotoGP) - +0.354
6. Dani Pedrosa - (Repsol Honda Team) - +0.460
7. Danilo Petrucci - (Alma Pramac Racing) - +0.511
8. Aleix Espargaró - (Aprilia Racing Team Gresini) - +0.549
9. Maverick Viñales - (Movistar Yamaha MotoGP) - +0.571
10. Johann Zarco - (Monster Yamaha Tech3) - +0.593
Revivez le warm-up et profitez de l’intégralité de la saison MotoGP™️ avec le VidéoPass.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP GRAND PRIX DE FRANCE 2018   Dim 20 Mai 2018 - 12:51

MotoGP
1 min ·
Mais comment est-ce possible ???

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP GRAND PRIX DE FRANCE 2018   Dim 20 Mai 2018 - 13:03

MotoGP 2018 France Qualifying - 2018 Grand Prix de France - Le Mans Race Circuit Full Qualifying
Joy Sport Tv
Ajoutée le 19 mai 2018
https://www.youtube.com/channel/UCz1Mb0EgwTn0iChxAAMRYRw

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP GRAND PRIX DE FRANCE 2018   Lun 21 Mai 2018 - 5:43


HJC Grand Prix de France MotoGP Warm Up: Marquez en toute sérénité, Zarco à terre, accroché par Lüthi
20 mai 2018, André Cazeneuve
http://www.paddock-gp.com/hjc-grand-prix-de-france-motogp-warm-up-marquez-toute-serenite-zarco-a-terre-accroche-luthi/
C’est un public nombreux et déjà surchauffé qui assiste à la séance séance de réchauffement d’un MotoGP qui s’apprête à nous offrir un Grand Prix de France passionnant. Le héros local Johann Zarco n’a pas failli en réalisant une pole position sur ses terres, avec un record du tour à la clé. Du jamais vue depuis Christian Sarron au Paul Ricard en 1988. Le rendez-vous avec l’histoire peut se transformer en moment de légende si la victoire est au bout. Mais rien ne sera plus compliqué pour le pensionnaire des compatriotes de Tech3, à en juger par la forme des Yamaha…
Car les machines officielles d’Iwata sont bien plus loin. En attendant, voici le tableau qu’il est plaisant de lire, surtout à la fin…
Le Mans MotoGP™️ FP120172018
FP1
1’37.467 Jack Miller (Voir ici)
 1’32.476 Marc Marquez
FP2
1’41.673 Andrea Dovizioso (Voir ici)
 1’31.936 Andrea Dovizioso
FP3
1’35.674 Scott Redding (Voir ici)
 1’31.619 Maverick Vinales
FP4
1’32.906 Maverick Vinales (Voir ici)
 1’32.337 Andrea Dovizioso
Qualification 1
1’32.298 Andrea Dovizioso (Voir ici)
 1’31.818 Danilo Petrucci
Qualification 2
1’31.994 Maverick Vinales (Voir ici)
 1’31.185 Johann Zarco
Warm Up
1’33.049 Marc Marquez (Voir ici)
CourseVinales, Zarco, Pedrosa (Voir ici)
Record
1’31.185Johann Zarco 2018
La première question de ce dimanche matin concerne néanmoins l’état de santé d’un Cal Crutchlow qui a lourdement chuté lors de la Q.1. Touché à la hanche, l’Anglais a passé la nuit sous observation à l’hôpital avant de rejoindre le tracé du Bugatti ce matin pour y chercher son quitus médical… Obtenu puisque le voilà sur la piste !
C’est Johann Zarco, en maître des lieux comme de cérémonie qui s’alance en premier sur le tracé du Bugatti; à la grande joie d’un public venu en masse !
En 1’33.909, Pol Espargaro met d’abord sa KTM en lumière avant que Petrucci ne mette la référence à 1’33.469. Devant un Lorenzo dont il aimerait prendre la place. Au virage 8, Johann Zarco se retrouve à terre avec Tom Lüthi.  Les deux hommes se sont accrochés à la manière de Lorenzo et de Pedrosa à Jerez…
Marquez met le curseur à 1’32.586 devant un Iannone qui brille sous les yeux du patron de Suzuki venu spécialement du Japon pour l’événement. Rabat chute. Marquez accélère encore le rythme et repousse son nouveau dauphin Dovizioso à un peu plus de deux dixièmes.  Rossi est troisième à plus de quatre dixièmes.
En vue de l’arrivée, Iannone insiste et prend la seconde place à un dixième derrière un Marquez qui maîtrise. Il poursuit son rythme infernal à présent de 1’32.128. Ce sera le temps final. Dovizioso, Iannone, Miller, Rossi, Pedrosa et Petrucci suivent.  Zarco est dixième derrière Vinales devant un héroïque Crutchlow qui devance Lorenzo. 
HJC Grand Prix de France MotoGP Warm Up: Chronos
193Marc MARQUEZHonda1’31.868
24Andrea DOVIZIOSODucati1’32.3200.4520.452
329Andrea IANNONESuzuki1’32.3840.5160.064
443Jack MILLERDucati1’32.4800.6120.096
546Valentino ROSSIYamaha1’32.6790.8110.199
626Dani PEDROSAHonda1’32.7910.9230.112
79Danilo PETRUCCIDucati1’32.8030.9350.012
841Aleix ESPARGAROAprilia1’32.8751.0070.072
925Maverick VIÑALESYamaha1’32.9691.1010.094
105Johann ZARCOYamaha1’33.0311.1630.062
1135Cal CRUTCHLOWHonda1’33.0591.1910.028
1299Jorge LORENZODucati1’33.0941.2260.035
1321Franco MORBIDELLIHonda1’33.1021.2340.008
1444Pol ESPARGAROKTM1’33.1561.2880.054
1553Tito RABATDucati1’33.1971.3290.041
1630Takaaki NAKAGAMIHonda1’33.2281.3600.031
1719Alvaro BAUTISTADucati1’33.2411.3730.013
1855Hafizh SYAHRINYamaha1’33.3941.5260.153
1938Bradley SMITHKTM1’33.4291.5610.035
2045Scott REDDINGAprilia1’33.5901.7220.161
2142Alex RINSSuzuki1’33.7151.8470.125
2210Xavier SIMEONDucati1’34.1012.2330.386
2312Thomas LUTHIHonda1’34.3242.4560.223
2417Karel ABRAHAMDucati1’34.7152.8470.391
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP GRAND PRIX DE FRANCE 2018   Lun 21 Mai 2018 - 5:45

Márquez conjure le sort au Mans
Prudence et choix de pneu auront cette fois payé pour Marc Márquez au Mans.

http://www.motogp.com/fr/nouvelles/2018/05/20/marquez-conjure-le-sort-au-mans/259653


Marc Márquez (Repsol Honda Team) savait que le tracé du Mans ne jouait pas forcément en sa faveur. L’Espagnol s’y était certes imposé en 2014, mais depuis ce dernier restait sur deux chutes. En FP3, le Champion du Monde allait d’ailleurs partir une nouvelle fois à la faute dans la chicane Dunlop ; passage dont il se méfiera davantage en course selon ses propres termes.



Virage 3 : Márquez chute en FP3, mais se rattrape en course 20/05/2018
Marc Márquez s’était fait piéger dans la chicane Dunlop en FP3, mais l’Espagnol n’a pas commis deux fois la même erreur…
Ce dimanche, le représentant du team Repsol Honda ne commit en revanche aucun faux pas !
Parti de la deuxième place, Marc Márquez se montra assez prudent lors des premiers tours, le temps que son pneu arrière dur entre en température et puis ce dernier remonta au classement. Après s’être débarrassé de Danilo Petrucci (Alma Pramac Racing), le Catalan voyait deux de ses adversaires chuter : Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3) et Andrea Dovizioso (Ducati Team) … deux positions de gagnées pour le pilote ibérique !
« J’étais le seul à avoir opté pour un pneu dur à l’arrière, du coup mon approche était un peu différente, explique-t-il. Je savais qu’au départ, le pneu mettrait un peu de temps à entrer en température. Mais je savais que je pouvais aller vite avec, j’en avais fait le constat au warm-up. Autant dire que le choix des pneus fut vraiment déterminant. À l’avant j’avais en revanche opté pour un pneu médium… J’avais un peu de mal et j’ai vu plusieurs pilotes se faire piéger car nous étions tous à l’attaque. Mais nous avons bien su gérer cette course et pour être honnête, à partir du moment où Andrea était ‘out’, ma philosophie de course a complétement changé. Les pilotes qui étaient derrière étaient rapides, mais pas autant que lui. »



Márquez : « Je me sens bien sur la moto » 20/05/2018
Marc Márquez s’est adjugé sa troisième victoire de rang au circuit Bugatti, la 64e de sa carrière.
Il ne restait dès lors plus qu’à doubler Jorge Lorenzo (Ducati Team) et Marc Márquez y parvint au 10e tour. Plus personne ne sera plus en mesure de l’inquiéter. Le Champion du Monde inscrivait ainsi sa troisième victoire consécutive, sa 37e en MotoGP™️ ce qui le hisse d’ailleurs au rang de Casey Stoner. Ce résultat lui permet ainsi de compter 36 points d’avance sur son plus proche poursuivant Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP) à l’approche du Mugello.
« Lors des essais privés disputés au Mugello, j’avais été assez rapide et régulier. Sur le papier c’est un autre tracé compliqué pour nous, mais nous verrons où nous en sommes et puis ça dépendra aussi des températures de piste. »



Résumé : Márquez triomphe et prend le large 20/05/2018
Marc Márquez inscrivait au Mans sa troisième victoire consécutive devant Danilo Petrucci et Valentino Rossi.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP GRAND PRIX DE FRANCE 2018   Lun 21 Mai 2018 - 5:49



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP GRAND PRIX DE FRANCE 2018   Lun 21 Mai 2018 - 5:52


HJC Grand Prix de France MotoGP J.3 : Leader un moment, Jorge Lorenzo a manqué de rythme
http://www.paddock-gp.com/hjc-grand-prix-de-france-motogp-j-3-leader-moment-jorge-lorenzo-a-manque-de-rythme/
20 mai 2018, Charlotte Guerdoux

Même s’il était un peu loin ce matin lors du Warm Up, Jorge Lorenzo a eu un excellent rythme durant le premier tiers de la course, menant même pendant neuf tours. Malheureusement, il n’est pas parvenu à se maintenir aux avant-postes.


Lorsque les feux se sont éteints, c’est un Jorge Lorenzo toute en puissance et agressivité qui s’est élancé de la sixième position et est passé en tête lors du premier virage. Leader durant de nombreux tours, il s’est ensuite fait dépasser et a perdu place sur place avant de terminer de là où il était parti, en sixième position.
Même s’il a été très fort en début de course, il était forcément un peu déçu à son retour au box : « Encore une fois j’ai pris un excellent départ, ce qui m’a permis d’être en tête de la course durant neuf tours, mais malheureusement je n’ai pas pu maintenir le rythme sur toute la distance. Nous avons encore un petit problème d’ergonomie qui rend la moto fatigante pour moi, et je ne parviens pas à être constant sur plusieurs tours. »
Cependant ces tours en tête lui permettent d’être positif, surtout en sachant que de nouveaux tests vont avoir lieu et que des solutions seront peut-être trouvées : « Heureusement, dans deux jours nous nous rendons à Montmeló pour une journée de tests et nous essayerons de trouver une solution car je suis convaincu que si nous réussissons à résoudre ces derniers détails nous pourrons nous battre pour des podiums et des victoires. »
La conclusion de ce dimanche reste malgré tout positive : « Dans tous les cas nous avons fini la course, et après le résultat blanc de Jerez, cela faisait partie de nos objectifs. »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP GRAND PRIX DE FRANCE 2018   Lun 21 Mai 2018 - 6:00

Johann Zarco (Yamaha Tech3), la faute à la maison
Stéphane Vrignaud
Il y a 10 heures
https://www.eurosport.fr/moto/grand-prix-de-france/2018/zarco-yamaha-tech3-la-faute-a-la-maison_sto6764100/story.shtml


GRAND PRIX DE FRANCE - Johann Zarco (Yamaha Tech3) voulait mener sa course à domicile pour rendre la vie difficile à Marquez (Honda HRC). Pas à l'aise derrière Lorenzo (Ducati Team), le Français est allé au-delà de la limite, au 8e tour. Une "boulette" selon son patron Hervé Poncharal. Certes rare mais qui fait mal.



De sa pole position, Johann Zarco était prêt à assumer encore crânement la première place pour faire SA course. Prêt à supporter l'énorme charge émotionnelle suscitée par un public acquis comme jamais à la cause d'un Français. Prêt à rouvrir le grand livre de l'histoire de la moto tricolore et dépoussiérer quelques statistiques.
Le pilote de Tech3 avait beaucoup appris de ses six tours de leader au Mans en 2017, devant les Yamaha officielles de Valentino Rossi et Maverick Viñales. Il avait suffisamment bien géré la pression de la qualification, samedi, pour se dire qu'il était capable de remettre ça sur les 27 tours. Il avait même trouvé un rythme de pilotage "relâché" pour ne pas se crisper.


Vidéo - Marquez impérial, Zarco au tapis, Rossi sur le podium : Les temps forts de la course
02:39

Deux tours, et Lorenzo lui lâchait les commandes

Il faut être clair : il avait les épaules pour aller au bout de son rêve. Riche de quelques expériences décevantes mais ô combien instructives. Comme ses 17 tours en tête en ouverture de la saison, au Qatar. A l'issue desquels il était tombé comme un fruit mûr, en détresse pneumatique. Mais là aussi, son vendredi et son samedi l'avaient rassuré sur la parfaite tenue des Michelin.
Dimanche, le Cannois n'a pas fait la course qu'il espérait. Auteur d'un départ jugé "mauvais", il s'est fait embarquer dans une course sur la défensive, derrière un Jorge Lorenzo à l'évolution saccadée. Tardif sur les freins comme l'exige Ducati, "arrêté" dans les virages. Tout le contraire des trajectoires harmonieuses de sa Yamaha.
A ce niveau de la compétition, les détails n'en sont plus et prennent des proportions gigantesques. Jusqu'à celle de la chute. #JZ5 aurait-il pu faire autrement ? Patienter jusqu'à ce que l'Espagnol s'écroule une fois de plus, comme il l'avait fait pas plus tard qu'il y a deux semaines à Jerez de la Frontera, après avoir fait le beau ? Deux tours supplémentaires auraient donné raison au protégé de Laurent Fellon. Mais peut-être pas construit sa légende. Dans la Sarthe, Marc Marquez était encore techniquement le plus fort à travers un choix de gommes décalé et judicieux.


Vidéo - De Puniet : "Lorenzo a cassé le rythme de Johann"
00:49

"C'était difficile de faire le yoyo derrière Lorenzo"

"Ça a été un peu difficile", a concédé le double champion du monde de Moto2, venu répondre en toute franchise au micro d'Eurosport après un long moment passé à ressasser sa chute, dans le box qui a marqué son deuxième abandon en MotoGP après 21 courses impeccables.
"Sur la course, mauvais départ…", a-t-il repris, pour en venir au fait. "J'arrive à rattraper le coup sur la première chicane pour être deuxième. Mais j'ai quand même eu des difficultés derrière Lorenzo : il freine très fort et il accélère aussi très fort. C'était difficile de faire le yoyo derrière lui. Moi, mes points forts, ils sont ailleurs, c'est-à-dire essayer de passer vite en virage. Là, impossible de prendre le rythme. Ça m'a rendu la course difficile…"
Il y avait un plan à appliquer : s'échapper pour écœurer Marc Marquez. "Je ne pouvais pas me permettre de patienter derrière lui sinon je perdais encore des places", a-t-il expliqué. "Donc le but, c'était de le doubler. Mais en début de course, avec la moto un peu pleine (ndlr : en essence)… J'aurais sans doute dû attendre que la moto soit plus légère."


Vidéo - Zarco : "Faire le yoyo derrrière Lorenzo, ça rend la course difficile"
02:08

"La première boulette depuis quasiment deux ans, on la fait à la maison"

Un regret ? "Pour l'instant, c'est dur d'analyser ça et de se dire : 'Patiente, attends que la moto soit légère, tu seras meilleur à la mi-course' ", a-t-il avoué. Sans autre forme de découragement. "A un moment, ça devrait le faire. Il ne faut pas lâcher prise", a-t-il conclu.
Pour, Hervé Poncharal, la dragée est forcément dure à avaler. "Ça fait 21 courses que Johann était dans les points", a souligné le patron de Tech3. "Il avait son plan, il voulait partir devant, faire le break tout de suite pour pouvoir imposer son rythme. Ça ne s'est pas passé comme prévu. Il a complètement raté son envol sur la grille. Il était très agressif."
"Le but c'était de faire un nouveau podium et de bétonner la position au championnat", a-t-il indiqué. "Voilà... La première boulette depuis quasiment deux ans, on la fait à la maison, c'est toujours un petit peu dommage. Mais je pense aussi que c'est parce qu'on était à la maison qu'il y a eu boulette. On est toujours plus intelligents après... Ça fait partie des choses qui vont l'aider à grandir."
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP GRAND PRIX DE FRANCE 2018   Lun 21 Mai 2018 - 6:04

Zarco à la faute : Finir 5e, "pas l'humeur du jour"
https://fr.motorsport.com/motogp/news/zarco-attaque-chute-humeur-france-1039758/

Partager sur Facebook Partager sur Twitter




Get alerts [url=https://fr.motorsport.com/users/Guillaume Navarro/] [/url]
Par: [url=https://fr.motorsport.com/users/Guillaume Navarro/]Guillaume Navarro[/url], Rédacteur en Chef
hier à 14:53

Avoir après chuté alors qu'il pilotait au-delà "des 100%", Zarco assure qu'il a appris quelque chose de la cruelle chute du GP de France mais qu'il assume son sens de l'attaque.

Cela ne fait pas l’ombre d’un doute :  Johann Zarco aurait aimé retrouver la presse dans d’autres circonstances, en cette fin de Grand Prix de France, qu’en étant l’un des six pilotes à avoir abandonné sur chute.
Auteur de la pole position au Mans, samedi, Zarco était devenu le premier Français à s’élancer depuis la première position de la grille de départ de son Grand Prix national, en catégorie reine, en 30 ans. Mais si, dans la catégorie, la dernière victoire d’un Français sur son sol remonte, elle, à 1954, il faudra attendre la saison 2019 pour espérer voir cette statistique voler en éclat.

Lire aussi :


L’arrivée, Zarco ne l’a pas vue en France. Dépassé dans les premiers mètres par quatre pilotes, le #5 avait montré sa détermination à ne céder aucun terrain aux commandes de la course, se montrant capable dans les premières courbes de se replacer en seconde position, derrière la Ducati de Jorge Lorenzo.
Faisant partie d’un groupe de quatre pilotes aux commandes du Grand Prix dans les premières boucles, il avait assisté à la chute d’Andrea Dovizioso, au quatrième passage, dans le complexe de la Chapelle ; celui-là même où le Français avait viré large quelques instants auparavant sans autre sanction que la perte de sa position au profit de l’Italien.
Mais c’est quelques tours plus tard, sous la pression exercée par un Márquez déterminé à aller prendre les commandes de la course à Lorenzo, que Zarco se voyait passé, puis dépassait de nouveau le Champion du monde, avant de commettre une erreur irréparable dans le virage 8 de la huitième boucle.

"À plus de 100%"

Pour autant, ce n’est pas le vainqueur du GP que Zarco estime directement responsable du fait d’avoir poussé trop fort, mais plus la précipitation dans le fait d’avoir tenté de faire sauter ce qui s’annonçait plus tard comme le bouchon Lorenzo, chaussé d’une combinaison pneumatique tendre/tendre.
"J’avais le rythme. Je ne sais pas si je l’avais pour la victoire, mais c’était possible pour le podium ou la seconde place", commente Zarco à son point presse. "Normalement, avec la moto qui s’allège avec moins de carburant, je peux avoir un avantage ou un meilleur feeling après la mi-course. Mais le problème, c’était d’essayer de dépasser Lorenzo sur ces premiers tours de course : c’était trop difficile. Je perds beaucoup à l’accélération et, quand je le rattrape et qu’il faut penser à comment le dépasser, ça prend, je pense, toute mon énergie."
"J’étais à plus de 100% pour le faire et c’est, je pense, pourquoi ça m’a poussé à la faute. Je ne m’attendais pas à chuter. J’aurais peut-être dû attendre d’avoir moins de carburant et d’être plus à l’aise avec un Jorge plus lent pour le doubler. Mais la manière dont je poussais déjà à ce moment-là ne m’a pas donné la possibilité de le faire de la sorte. Si j’avais plus attendu, j’aurais perdu plus de positions. J’étais en face d’un mur sans savoir quoi faire et je devais faire de mon mieux."

Lire aussi:


Accepter d'être cinquième ? "Pas l'état d'esprit !"

Márquez, en revanche, est cité comme référence par Zarco pour illustrer le fait que certaines chutes peuvent permettre d'apprendre plus que le fait d'être resté "sage" à tenter de rallier l'arrivée dans une position moins noble que celle du podium. Le Français revendique son caractère d'attaquant, mais assure qu'il a appris quelque chose de l'expérience du jour.
"Je pense que maintenant, avec l’expérience, il est certain qu’on peut dire que j’ai eu de la pression avec tous les gens qui criaient mon nom, mais je suis heureux de cette situation et j’essaie de la prendre comme du positif. Hier [samedi], j’ai pris du plaisir. C’était aussi super d’être sur la grille de départ et voir tout le monde chanter la Marseillaise, je souriais et essayais de me détendre", relate-t-il.
Citation :
Peut-être que je dois accepter de terminer 5e, mais ce n’était pas l’humeur du jour
Johann Zarco, après sa chute au GP de France
"Quand on a débuté la course, il était nécessaire d’accepter que je n'ai pas une machine pour me battre pour la victoire et que d’autres en ont une autre : chacune a ses points forts et ses points faibles, mais aujourd’hui, j’étais à plus de 100%. Peut-être que je dois faire la course et accepter de terminer cinquième, mais ce n’était pas l’humeur du week-end et du jour. Ce n’était pas de la pression supplémentaire, mais juste la réalité d’un rêve de se battre pour la victoire et de tout donner, c’est tout. Je garderai ça en tête, car ça fait grandir. On a pu voir Marc, je pense qu’il contrôle plus la course chaque week-end, mais même quand il contrôle, il peut chuter : il a sauvé une chute aujourd’hui, et ça signifie qu’en tant que pilote, je peux encore progresser : je comprendrai cette limite."
Propos recueillis par William Zinck
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP GRAND PRIX DE FRANCE 2018   Lun 21 Mai 2018 - 6:09

Valentino Rossi positif après son podium au Mans
 https://fr.motorsport.com/motogp/news/rossi-positif-podium-france-1039782/




Get alerts
Par: Michaël Duforest,  Journaliste
hier à 14:55

Valentino Rossi a retrouvé le goût du champagne en montant sur la troisième marche du podium du Grand Prix de France, au Mans.

C'est la première fois que le Docteur monte sur le podium depuis sa troisième place lors du coup d'envoi de la saison, au Qatar. Un top 3 qui fait du bien à une équipe Yamaha en grande difficulté depuis le milieu de la saison dernière.
"Le podium est toujours important. Mais comme on est dans un moment difficile techniquement pour nous, c'est important pour tout le monde", explique Valentino Rossi, quelque peu soulagé d'avoir pu terminer "sur la boîte" ce dimanche.
Les choses n'étaient pourtant pas très bien embarquées pour le nonuple Champion du monde, qui n'a pu faire mieux que la neuvième meilleure performance en qualifications, derrière son équipier Maverick Viñales. Mais dès le début de course, l'Italien s'est montré plus à son aise, malgré des conditions très chaudes en piste, qui en général pénalisent les YZR-M1. Rossi estime que ce rythme retrouvé est la conséquence d'un bon travail dans la soirée de samedi.

Lire aussi :


"Hier lors des qualifications j'étais lent, je me suis qualifié 9e et j'étais assez pessimiste car le travail de samedi n'était pas bon. On a travaillé dur, on a modifié la moto, on l'a beaucoup améliorée, on a amélioré l'accélération et le grip. Au warm-up, c'était pas mal, je pensais pouvoir faire une bonne course. Quand vous partez en troisième ligne, tout doit bien se passer, j'ai pris un bon départ, j'étais rapide dans les premiers tours. Mon rythme était bon, c'est positif, je pouvais aller plus vite qu'en essais. Je pouvais aller vite jusqu'à l'arrivée."
Pas assez vite toutefois pour contrecarrer les plans de Marc Márquez et Danilo Petrucci, qui l'ont devancé à l'arrivée. Valentino Rossi n'était pas extrêmement surpris de passer la majorité de la course à voir l'arrière de la Ducati GP18 de Petrucci, qui constituait son objectif avant l'extinction des feux ce dimanche.

Lire aussi :


"Danilo était toujours mon objectif, toute la course, je l'ai dépassé au départ puis il m'a dépassé à la chicane. C'était la cible pour le podium pour moi, je voulais le battre, donner le maximum. J'ai fait des bons tours de 12 à dix tours de la fin et je n'étais pas loin mais après il était un peu plus rapide."
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

avatar

Messages : 54124
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: MOTO GP GRAND PRIX DE FRANCE 2018   Lun 21 Mai 2018 - 6:21

Un choix de pneu avant opportun, clé du podium de Petrucci
https://fr.motorsport.com/motogp/news/choix-pneu-opportun-podium-petrucci-1039849/
 




Get alerts
Par: Willy Zinck, Journaliste
hier à 16:47

À l'inverse de Dovizioso et Zarco, qui avaient opté pour le pneu medium, Petrucci s'est ravisé sur le mélange tendre, échaudé par sa chute de vendredi.

W.Z., Le Mans - Danilo Petrucci n'avait plus fini dans le top 3 depuis Motegi l'an passé, et son retour sur le podium à l'issue du Grand Prix de France ce week-end pourrait bien revêtir une importance capitale pour son avenir.
Car si les deux Ducati officielles ont joué les têtes d'affiche durant la première partie de la course, c'est finalement le pilote Pramac qui a fait office de fer de lance de la marque italienne suite à la chute de Dovizioso et au manque de rythme de Lorenzo en fin de parcours.
Pourtant, le numéro 9 a dû cravacher après un départ qui, comme il l'avait effectivement pressenti la veille en conférence de presse, a été laborieux. "C'était une très bonne course, c'est sûr, comme je vous ai dit hier, je ne suis pas bon au départ, et au premier virage, j'étais cinquième."
Petrucci a certes profité des deux chutes devant lui, celle de Andrea Dovizioso donc mais aussi celle de Johann Zarco, mais il a également pu compter sur un choix de pneu opportun, 100% tendre, qui lui a permis de contenir Valentino Rossi en fin de parcours.  

Un mauvais souvenir avec le medium lors des essais libres

Et si le pneu medium à l'avant aurait peut-être pu lui permettre de soutenir le rythme de Márquez jusqu'au bout – c'est en tout cas la certitude de Dovizioso, qui a utilisé cette option pour la course – une chute vendredi au même endroit que le pilote officiel a fini de convaincre Petrucci de rester sur ses gardes et de choisir le pneu tendre en vue de l'épreuve.
"Peut-être que Dovi aujourd'hui avait quelque chose en plus, mais avec le medium à l'avant je n'étais pas sûr de la sécurité du pneu, car j'ai chuté vendredi comme lui aujourd'hui", a expliqué le pilote Pramac. "Peut-être que le pneu était meilleur, mais je me disais que je pouvais chuter, donc j'ai choisi le soft, qui tenait peut-être moins mais était plus 'safe'."

Lire aussi :


Le numéro 9 a même pensé pouvoir menacer Márquez une fois en deuxième position, mais a finalement été contraint de parer les attaques de Rossi. "Derrière Marc, je ne peux pas dire que j'étais très à l'aise, mais j'arrivais à conserver l'écart", se souvient-il. "À un moment je l'ai vu perdre l'avant au virage 3 donc je me suis dit qu'il pouvait peut-être être en difficulté, et il était tellement en difficulté qu'il a fait le record du tour après ! J'attaquais car Valentino me poussait de derrière, mais j'étais constant."
Un retour sur le podium, Petrucci ne demandait rien de plus avant de se tourner vers sa manche à domicile, qui se tiendra dans deux semaines au Mugello. Et il y a de quoi être optimiste pour l'Italien, puisque c'est sur ce circuit qu'il avait signé son premier top 3 l'an dernier.
Avec Michaël Duforest
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MOTO GP GRAND PRIX DE FRANCE 2018   

Revenir en haut Aller en bas
 
MOTO GP GRAND PRIX DE FRANCE 2018
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS :: LE SALON DES AUTRES SPORTS :: LES SPORTS MOTOS-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: