UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS

Le tennis c'est la volonté, l'amour de la compétition, le dépassement de soi, du talent, beaucoup de travail mais surtout de la passion
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 FED CUP 2019: Groupe Mondial

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
tipou

tipou

Messages : 122267
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: FED CUP 2019: Groupe Mondial   Lun 9 Juil 2018 - 20:16

Rappel du premier message :



Dernière édition par tipou le Mar 24 Juil 2018 - 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
jeusetmatch



Messages : 56283
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FED CUP 2019: Groupe Mondial   Mer 30 Jan 2019 - 16:48

Fed Cup: la Belgique avec Mertens, Van Uytvanck, Flipkens et Bonaventure contre la France
https://t1.ldh.be/6w730zeg-RvJmBw11n05L2U9EvY=/0x265:5472x3001/940x470/5c518caa9978e2710e019fc6.jpg
Belga  Publié le  mercredi 30 janvier 2019 à 12h38  - Mis à jour le  mercredi 30 janvier 2019 à 12h38  


Elise Mertens (WTA 21), Alison Van Uytvanck (WTA 52), Kirsten Flipkens (WTA 55) et Ysaline Bonaventure (WTA 148) ont été sélectionnées mercredi par le capitaine Johan Van Herck pour le quart de finale de la Fed Cup de tennis contre la France, qui se déroulera les 9 et 10 février au Country Hall de Liège.
Pour son premier match en tant que capitaine de l'équipe de Fed Cup, Van Herck, également à la tête de l'équipe de Coupe Davis, a fait confiance aux joueuses qui ont disputé les deux dernières rencontres de Fed Cup, en 2018, contre la France au premier tour (défaite 3-2) et contre l'Italie en barrage pour le maintien dans le Groupe mondial (victoire 0-4). La Belgique avait alors été dirigée par Dominique Monami, évincée après le match en France, puis par l'intérimaire Ivo Van Aken.
"Avec Elise, Alison, Kirsten et Ysaline, nous pouvons former une très forte équipe pour ce quart de finale", a confié Van Herck. "Nous sommes convaincus qu'avec ces 4 filles, nous sommes bien armées et que nous aurons beaucoup d'options pour battre la France. Nous sommes super motivés pour nous montrer sous notre meilleur jour aux passionnés de tennis belges et nous les encourageons tous à rallier Liège pour nous pousser vers la victoire".
Julien Benneteau, nouveau capitaine de l'équipe de France, a lui retenu Caroline Garcia (WTA 19), Kristina Mladenovic (WTA 44), Alizé Cornet (WTA 50), Pauline Parmentier (WTA 53) et Fiona Ferro (WTA 103).
Belga
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 122267
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: FED CUP 2019: Groupe Mondial   Mer 30 Jan 2019 - 21:54

Smile Smile
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 122267
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: FED CUP 2019: Groupe Mondial   Mer 30 Jan 2019 - 22:05

Fed Cup : Simona Halep en sera, pas Petra Kvitova
Publié le mercredi 30 janvier 2019 à 17:33
https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Fed-cup-simona-halep-en-sera-pas-petra-kvitova/983479

Les Tchèques, tenantes du titre, affrontent les Roumaines de Simona Halep au premier tour de la Fed Cup. Elles seront sans Petra Kvitova, finaliste du dernier Open d'Australie.

L'affiche du premier tour de la Fed Cup (9-10 février) mettra aux prises la République tchèque, tenante du titre, et la Roumanie. La rencontre pouvait potentiellement rassembler trois des cinq meilleures joueuses mondiales. Elles ne seront finalement que deux : Karolina Pliskova (n°5) pour les Tchèques et Simona Halep (n°3) pour les Roumaines. La n°2 mondiale Petra Kvitova ne sera pas du rendez-vous à Ostrava.

Tenante du titre à Saint-Pétersbourg (qui se joue cette semaine) et à Doha (qui se joue la semaine après le week-end de Fed Cup), la récente finaliste de l'Open d'Australie a préféré zapper ce rendez-vous.

Pliskova sera donc épaulée par Katerina Siniakova, Marketa Vondrousova et Barbora Krejcikova. Seule la première a joué lors de la finale remportée l'an passé face aux États-Unis. Elle avait d'ailleurs ramené le point décisif au terme d'un match épique contre Sofia Kenin dans le troisième simple. Côté roumain, Mihaela Buzarnescu, Irina-Camelia Begu, Ana Bogdan et Monica Niculescu ont également été retenues.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 56283
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FED CUP 2019: Groupe Mondial   Ven 1 Fév 2019 - 10:15


There's a big week of #FedCup in store next week. Find out who'll be donning their country colours: http://po.st/FC19noms 4 réponses     22 Retweets     196 j'aime   [/list]
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 122267
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: FED CUP 2019: Groupe Mondial   Ven 1 Fév 2019 - 10:45

Smile
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 122267
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: FED CUP 2019: Groupe Mondial   Ven 1 Fév 2019 - 20:56

Équipe de France : Caroline Garcia revient officiellement en Fed Cup
Publié le vendredi 1er février 2019 à 14:37 | Mis à jour le 01/02/2019 à 14:52
https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Equipe-de-france-caroline-garcia-revient-officiellement-en-fed-cup/984277

Sélectionnée, Caroline Garcia a confirmé qu'elle serait bien présente avec l'équipe de France face à la Belgique les 9 et 10 février pour les quarts de finale de la Fed Cup.





C'est sur Twitter que Caroline Garcia a annoncé qu'elle serait bien avec l'équipe de France pour le match contre la Belgique à Liège, les 9 et 10 février comptant pour les quarts de finale de la Fed Cup.

En compagnie de Kristina Mladenovic, Alizé Cornet, Pauline Parmentier et Fiona Ferro, la numéro 1 française faisait partie de la sélection annoncée, mardi, par le nouveau capitaine des Bleues Julien Benneteau. Elle n'avait plus participé à cette compétition depuis novembre 2016 et la finale perdue contre la République tchèque (2-3) à Strasbourg. 


Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 122267
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: FED CUP 2019: Groupe Mondial   Ven 1 Fév 2019 - 21:23

GARCIA REVIENT EN BLEU, FIN DU PSYCHODRAME
Par La rédaction avec AFP
Mis à jour le 01/02/2019 à 20h07 – Publié le 01/02/2019 à 19h08
http://sport24.lefigaro.fr/tennis/fed-cup/actualites/garcia-revient-en-bleu-fin-du-psychodrame-943282

La numéro 1 française fera bien son retour avec les Bleus contre la Belgique, au premier tour de la Fed Cup.

Fin du suspense et sans doute du psychodrame chez les Bleues : après un exil de deux ans, Caroline Garcia, la meilleure joueuse française, a annoncé vendredi avoir accepté de revenir jouer en Fed Cup pour affronter la Belgique, enterrant a priori la hache de guerre avec ses coéquipières. La crise qui mine cette équipe de France depuis plus de deux ans vient peut-être de connaître son épilogue. S'il faut toutefois attendre encore quelques jours pour pouvoir définitivement acter de la fin de cette longue crise, qui se jugera notamment sur les signes extérieurs de l'ambiance régnant au sein de l'équipe en Belgique, ce come-back constitue d'ores et déjà un joli coup de Julien Benneteau. Il n'a pas encore dirigé une seule rencontre de Fed Cup mais a déjà marqué des points. Yannick Noah, son prédécesseur, lui, n'y était pas parvenu...


Finale perdue
Le tout récent retraité du circuit avait déjà fait fort en annonçant mardi la sélection de Caroline Garcia (19e mondiale), qui n'avait plus joué pour l'équipe de France depuis novembre 2016 après la finale de Strasbourg perdue face aux Tchèques, aux côtés notamment de Kristina Mladenovic, Pauline Parmentier et Alizé Cornet. Mais malgré le côté solennel de l'annonce dans les locaux de la Fédération française de tennis (FFT), cette sélection est apparue d'emblée suspecte. D'abord et surtout en raison du refus du capitaine de dévoiler la réponse de Garcia après qu'il lui eut annoncé sa sélection. Et aussi car aucun indice n'avait filtré laissant à penser que l'ambiance entre Caroline Garcia et les autres filles s'était réchauffée.

La principale intéressée elle-même, interrogée il y a seulement quelques semaines sur un possible retour en équipe de France, avait estimé que cela lui paraissait «compliqué». Il faut croire donc que les relations exécrables qu'entretenait à distance Caroline Garcia avec notamment Kristina Mladenovic, son ancienne partenaire de double, ou même avec Alizé Cornet, ont brusquement changé.

Décision de se mettre en retrait
L'origine de leur problème remonte un peu. Les deux dernières avaient très mal pris la décision de Caroline Garcia de se mettre en retrait des Bleues après la défaite strasbourgeoise, pour privilégier sa carrière en simple. A l'époque, Garcia n'avait sans doute d'ailleurs pas imaginé vivre un exil si long (deux ans et trois mois). Mais voilà, sa décision avait été suivie de déclarations peu amènes de la plupart de ses coéquipières, Mladenovcic en tête. Et le fossé s'était peu à peu creusé entre elles. Jusqu'à franchement se dégrader après son forfait face à l'Espagne en avril 2017. A l'époque Yannick Noah avait pensé pouvoir recoller les morceaux en convoquant Garcia. Blessée au dos, elle avait dû renoncer. Un forfait que Mladenovic, Parmentier et Cornet avaient accompagné d'un triple «LOL» sur twitter.

Cet épisode avait sensiblement meurtri Caroline Garcia qui avait évoqué le «pire moment de sa carrière» dans une interview accordée à L'Equipe. Depuis, les joueuses se sont croisées sur le circuit et de l'eau a coulé sous les ponts. Mais jamais dans leurs déclarations en tout cas, le climat n'a semblé s'être amélioré. Sans doute le rôle de Julien Benneteau en coulisses a-t-il été prépondérant depuis sa nomination l'été dernier. Interrogé mardi sur le climat qui régnait entre Caroline Garcia et les autres joueuses de l'équipe, il avait assuré qu'il y avait eu «des discussions entre» elles «sans que ce soit une demande de (sa) part». «Il y a eu des excuses à mon avis sur certaines choses qui se sont passées ou qui se sont dites surtout. Après c'est à elles, entre elles, de régler ça», avait-il ajouté. Elles ont visiblement réussi à le faire. Reste désormais à passer ce premier tour face à la Belgique les 9 et 10 février à Liège, ce qui, au vu des résultats des Françaises en ce début de saison, ne sera pas une mince affaire.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 56283
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FED CUP 2019: Groupe Mondial   Sam 2 Fév 2019 - 7:47

happy1
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 56283
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FED CUP 2019: Groupe Mondial   Sam 2 Fév 2019 - 7:55


Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 122267
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: FED CUP 2019: Groupe Mondial   Sam 2 Fév 2019 - 8:48

Wink
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 122267
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: FED CUP 2019: Groupe Mondial   Dim 3 Fév 2019 - 22:20

Caroline Garcia : « C'était le moment » pour revenir en équipe de France de Fed Cup
Publié le dimanche 3 février 2019 à 13:09 | Mis à jour le 03/02/2019 à 13:47
https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Caroline-garcia-c-etait-le-moment-pour-revenir-en-equipe-de-france-de-fed-cup/984911

La Française revient sur les conditions dans lesquelles elle fait son retour en Fed Cup pour la première fois depuis 2016. Selon elle, le feeling est bien passé avec le nouveau capitaine avec « des relations apaisées ». Elle rejoindra le groupe mardi à Liège avant la rencontre contre les Belges, où elle s'attend à un premier contact « froid ». « Pas besoin d'être les meilleures amies du monde pour jouer en équipe », dit-elle.

« Pouvez-vous nous raconter les conditions de votre retour ?
Julien Benneteau m'a appelée lundi soir quand j'étais en Thaïlande. Il m'a expliqué le pourquoi de sa décision. J'ai surtout écouté et je me suis laissé un peu de temps pour donner ma réponse. J'avais aussi un match à préparer pour le tournoi (de Hua Hin contre Jennifer Brady).

Avez-vous été surprise de sa décision de vous sélectionner ?
Je ne m'attendais à rien. Je n'avais pas d'avis.

Est-ce que vous aviez coché au préalable cette semaine de Fed Cup dans votre calendrier ? Est-ce que le retour était acquis ?
Non, ce n'était pas acquis.

Comment le capitaine vous a-t-il convaincu ?
J'avais toujours dit que je faisais une pause en Fed Cup mais que c'était une parenthèse. J'avais besoin de me recentrer sur ma carrière individuelle et de me fixer des objectifs hauts que j'ai atteints. J'ai toujours dit que j'allais revenir, que c'était important pour moi de représenter la France sur le circuit et dans les rencontres par équipe. Après, il y a eu une bonne discussion avec le capitaine. Le feeling était là. On avait déjà parlé quand il était venu à Lyon à l'intersaison. Les choses sont respectueuses, avec des relations apaisées des deux côtés. Ce sont des valeurs importantes. Il y avait une volonté mutuelle d'aller vers l'avant pour faire gagner l'équipe de France et une volonté de ma part d'être sur le terrain. C'était le bon timing, le moment de revenir pour aller chercher quelque chose en plus.

Avez-vous été en contact avec vos coéquipières depuis cette annonce ?
Non. Je n'ai pas échangé directement avec elles. Julien (Benneteau) m'a dit que le staff et les joueuses seraient contents d'un éventuel retour.

Quelles sont vos relations avec les filles ?
Disons qu'on va se rejoindre le week-end prochain pour défendre les couleurs de l'équipe de France. C'est une relation professionnelle. On a toutes le même objectif de tout donner sur le terrain. On est toutes adultes pour faire la différence entre des relations personnelles et professionnelles. On n'a pas besoin d'être les meilleures amies du monde pour former une équipe. Ça ne sera pas comme avant. Pour l'instant, je me concentre sur le présent. Avoir des relations professionnelles, c'est ce qui sera le plus efficace pour tout le monde.

« J'ai besoin d'aller chercher la gagne. En Fed Cup, ce sont des matches de haut niveau, ça peut m'apporter »

Appréhendez-vous ce retour ?
En toute honnêteté, le premier contact sera froid et ce sera différent de ce que c'était la dernière fois en 2016. Mais c'est normal. On saura faire la différence. Le plus important, c'est que j'ai décidé d'être la plus compétitive possible. Je ne me pose pas la question de savoir si j'ai plus à gagner ou à perdre. Je pense que je suis prête. J'ai envie de vivre cette expérience.

Seriez-vous prête à jouer le double avec Kristina Mladenovic ?
Si le capitaine le demande, je suis prête à rentrer sur le terrain pour le jouer.

Est-ce que la Fed Cup vous a manqué et peut vous aider à repartir ?
Elle ne m'a pas manqué car je savais que j'allais connaître de nouveau ces sensations un jour. C'est une possibilité que ça puisse m'aider. Pour l'instant, le début de saison 2019 ressemble à celui de 2018. Je continue à mettre des choses en place. J'ai besoin d'aller chercher la gagne. En Fed Cup, ce sont des matches de haut niveau, ça peut m'apporter.

Avec la pression de l'attente de ce retour et du fait que vous êtes la n°1 ?
Je ne pense pas que ce soit une pression négative. J'accepte mon statut de n°1. Le plus important, c'est l'action.

Le fait de pouvoir jouer les Jeux Olympiques a-t-il compté dans votre décision de revenir ?
Les JO, c'est dans très longtemps. Ça n'a aucun impact dans ma décision.

Avez-vous parlé au président (Bernard) Giudicelli et avez-vous craint d'éventuelles sanctions ?
Non. C'est compliqué de toute façon d'obliger quelqu'un à jouer contre sa volonté. Ce n'est pas très productif.

Que pensez-vous de cette équipe de France de Fed Cup ?
Sur le papier, on n'est pas prête à aller chercher la victoire finale. C'est une compétition relevée. Mais on est une équipe solide avec différentes forces, prête à saisir les opportunités qui peuvent se présenter. » 

F.Ra.
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 122267
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: FED CUP 2019: Groupe Mondial   Lun 4 Fév 2019 - 22:09

Fed Cup: un abcès à crever pour les Bleues
Publié par TennisTemple.com Rédaction, lundi 04/02/2019 19:06
https://fr.tennistemple.com/actu/fed-cup-un-abc%C3%A8s-%C3%A0-crever-pour-les-bleues-78802

Le retour de Caroline Garcia en équipe de France de Fed Cup ne s'annonce pas si simple: si la joueuse est "prête" à réintégrer le groupe contre la Belgique, ses relations avec les autres filles semblent loin d'être apaisées, une situation délicate à gérer pour Julien Benneteau.

Les mots vont devoir être pesés. Et justes. Les premiers pas de Caroline Garcia, qui retrouvera mardi l'équipe de France plus de deux ans après avoir enfilé pour la dernière fois le maillot bleu lors de la finale perdue à Strasbourg contre les Tchèques en novembre 2016, ne devraient pas réchauffer l'ambiance.

"Le premier contact sera froid" avec les autres filles de l'équipe, a-t-elle prévenu dans un entretien accordé dimanche à certains médias, écartant ainsi l'hypothèse d'un apaisement opéré préalablement en coulisses.

Il faut dire que le passif est assez lourd. Pour donner une idée de l'ambiance, deux semaines avant l'annonce de la sélection de Caroline Garcia, Alizé Cornet, sa coéquipière, expliquait à Melbourne que l'équipe de France pouvait très bien "se passer d'elle".

Preuve que, si Julien Benneteau est parvenu à convaincre Caroline Garcia de revenir pour ce premier tour de Fed Cup (9 et 10 février à Liège), il n'a pas pu tout déminé.

- "La moitié du travail" -

"Disons que pour l'instant, Julien a fait la moitié du travail", explique à l'AFP Camille Pin, ancienne joueuse, et ex-chroniqueuse sur Eurosport. Reste donc l'autre moitié, pas forcément la plus facile.

"Il va forcément y avoir des moments pas faciles. Il doit y avoir pas mal de blessures de part et d'autre. Il va falloir mettre a plat beaucoup de choses", anticipe Camille Pin.

La décision de Caroline Garcia, 25 ans, de se mettre en retrait des Bleues après la finale perdue pour privilégier sa carrière en simple n'est jamais vraiment passée auprès des autres filles, Kristina Mladenovic en tête. Les deux ont stoppé leur collaboration plutôt fructueuse en double quelques semaines après. L'ambiance s'est disloquée mois après mois entre les filles, à coups de tweets, de déclarations, sans doute aussi de malentendus. Jusqu'au point où pas grand monde ne voyait comment sortir de cette longue crise.

Julien Benneteau est sans doute arrivé au bon moment. Mais il va avoir un peu plus de travail qu'un capitaine ordinaire. Car, si comme l'a assuré Caroline Garcia, les joueuses n'ont pas "besoin d'être les meilleures amies du monde pour former une équipe" et peuvent entretenir une "relation professionnelle", "elles ne peuvent pas être ennemies non plus, sinon ça ne fonctionnera pas", assure Camille Pin.

Pour ne rien faciliter, le huis clos entre filles, qui doivent arriver dès mardi en Belgique, ne va durer que quelques jours. Dès vendredi, avec les premières conférences de presse, les médias vont s'en mêler, épier les signes de détente ou de raidissement.

- Thérapie compliquée -

"C'est vrai que ça peut être un peu pénible (avec les médias), mais de toute façon ça se sentira s'il n'y a pas une bonne entente. Il vaut mieux ne pas faire semblant et aller au fond des choses", préconise Camille Pin.

Au-delà des médias, la Belgique pourrait aussi compliquer cette thérapie. Les choix de Julien Benneteau pour les simples, comme pour l'équipe de double, seront évidemment analysés au prisme de ces deux dernières années de conflit.

Pourra-t-il aligner Caroline Garcia et Kristina Mladenovic en double ? La première a assuré qu'elle pourrait jouer sans problème avec son ex-partenaire. A voir.

Si rien n'est réglé entre elles deux d'ici là, le duo, le plus fort sur le papier, paraît quasiment impossible à aligner.

"Honnêtement, en double, si on ne peut pas +piffrer+ son partenaire, c'est impossible", tranche Camille Pin.

En tout cas, Julien Benneteau peut compter sur la détermination affichée de Garcia, persuadé que les filles sauront "faire la différence".

"Julien est assez humain, avec pas mal de se sensibilité. Du fait que ce soit un garçon, il va peut-être amener dans ce problème de groupe de filles quelque chose qui manque", espère Camille Pin. Il va en tout cas devoir s'y atteler.

Source: AFP
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 122267
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: FED CUP 2019: Groupe Mondial   Mar 5 Fév 2019 - 21:17

Fed Cup : Elise Mertens oublie de citer Caroline Garcia
Publié le mardi 5 février 2019 à 19:16
https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Fed-cup-elise-mertens-oublie-de-citer-caroline-garcia/985684

Avant le premier tour de Fed Cup ce week-end entre la Belgique et la France, la joueuse belge Elise Mertens a évoqué les points forts des Bleues... sans parler de Caroline Garcia.

La Belge Elise Mertens a bien l'intention de prendre sa revanche ce week-end sur l'équipe de France en Fed Cup, après la défaite de son pays l'an dernier à Mouilleron-le-Captif (3-2). La Belgique n'a jamais battu la France à domicile, mais la 21e mondiale garde l'espoir. « La France est une bonne équipe qui a beaucoup d'options. Kiki (Mladenovic) et Alizé (Cornet) sont là. Kiki est vraiment une très bonne joueuse en simple et en double, donc ça va être difficile, mais je pense qu'à la maison on peut faire quelque chose. »

Étrangement, la Belge n'évoque pas le retour dans l'équipe de France de la n°1 française Caroline Garcia, qui pourrait être alignée... « On s'aide toutes, l'environnement est différent, on joue aux cartes, on s'amuse pendant les repas, a ajouté la Belge, comme pour décrire une ambiance peut-être différente que celle qui devrait régner dans le clan bleu. C'est une semaine relaxante après l'Open d'Australie. C'est fun et j'ai hâte de jouer. Et j'ai envie de le faire très longtemps. »
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 122267
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: FED CUP 2019: Groupe Mondial   Mer 6 Fév 2019 - 12:51

Julien Benneteau avant le match de Fed Cup: "Il y aura peut-être un esprit de revanche de la part de la Belgique"
BELGA Publié le mercredi 06 février 2019 à 11h42 - Mis à jour le mercredi 06 février 2019 à 11h58
https://www.dhnet.be/sports/tennis/julien-benneteau-avant-le-match-de-fed-cup-il-y-aura-peut-etre-un-esprit-de-revanche-de-la-part-de-la-belgique-5c5ab951d8ad5878f06db1d5





TENNIS
La France sera l'adversaire de la Belgique au premier tour (quarts de finale) de la Fed Cup de tennis, samedi et dimanche au Country Hall de Liège, sur surface dure. 

"C'est du 50-50, avec un léger avantage pour la Belgique qui joue à la maison", a estimé mercredi en conférence de presse Julien Benneteau. Le capitaine de l'équipe de France pense que la Belgique possède une équipe "très solide et très homogène".

Comme Johan Van Herck côté belge, Julien Benneteau, jeune retraité des courts, vivra son premier duel en tant que capitaine de l'équipe de Fed Cup. L'ancien 25e joueur mondial, 37 ans, est le successeur de Yannick Noah, qui avait mené les 'Bleues' en demi-finale de l'édition 2018. Pour ses débuts, le capitaine français pourra s'appuyer sur un groupe a priori solide, formé par Caroline Garcia (WTA 19), Alizé Cornet (WTA 51), Pauline Parmentier (WTA 55), Kristina Mladenovic (WTA 64) et Fiona Ferro (WTA 103).

"Je suis heureux, parce que j'ai l'équipe dont je je rêvais", a confié Benneteau. "Il y a le retour de Caroline après deux ans dont on a beaucoup parlé (la N.1 française avait privilégié sa carrière individuelle, ndlr), mais aussi celui d'Alizé qui est très important pour moi. Elle a un niveau de jeu très intéressant depuis le début de la saison, sa maturité et son intelligence sont très appréciables dans un groupe. Pauline et Kristina connaissent bien l'équipe de France, connaissent la Fed Cup et ont montré par le passé qu'elles sont capables de livres de grands matchs pour cette équipe. Et puis il y a une jeune, Fiona, qui mérite sa place par son classement et ses résultats sportifs. Elle apporte sa fraîcheur. C'est la meilleure équipe possible sur papier."

En face, la Belgique alignera Elise Mertens (WTA 21), Alison Van Uytvanck (WTA 50), Kirsten Flipkens (WTA 53) et Ysaline Bonaventure (WTA 134).

"Une équipe très solide, très homogène, avec une leader comme Mertens qui est d'une constance et d'une régularité intéressantes", analyse Benneteau. "Derrière, que ce soit Alison ou Kirsten, elles ont chacune des jeux un peu atypiques, il y a plusieurs possibilité pour le capitaine Johan Van Herck. Sur papier, c'est une rencontre très serrée. Ce sera la même chose sur le terrain. L'an passé, c'était 3-2 pour la France (au premier tour, à Mouilleron-le-Captif, ndlr). Cette fois on joue en Belgique. C'est du 50-50, avec un léger avantage pour la Belgique, parce qu'ellle joue à domicile. On s'attend donc à une rencontre très difficile."

Belga
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 122267
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: FED CUP 2019: Groupe Mondial   Mer 6 Fév 2019 - 12:59

Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 122267
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: FED CUP 2019: Groupe Mondial   Mer 6 Fév 2019 - 13:48

"C'est du 50-50 avec un léger avantage pour la Belgique", selon Julien Benneteau
Par: rédaction 
6/02/19 - 11h52  Source: Belga 
https://www.7sur7.be/7s7/fr/1513/tennis/article/detail/3517843/2019/02/06/C-est-du-50-50-avec-un-leger-avantage-pour-la-Belgique-selon-Julien-Benneteau.dhtml

FED CUP La France sera l'adversaire de la Belgique au premier tour (quarts de finale) de la Fed Cup de tennis, samedi et dimanche au Country Hall de Liège, sur surface dure. "C'est du 50-50, avec un léger avantage pour la Belgique qui joue à la maison", a estimé mercredi en conférence de presse Julien Benneteau. Le capitaine de l'équipe de France pense que la Belgique possède une équipe "très solide et très homogène".

Comme Johan Van Herck côté belge, Julien Benneteau, jeune retraité des courts, vivra son premier duel en tant que capitaine de l'équipe de Fed Cup. L'ancien 25e joueur mondial, 37 ans, est le successeur de Yannick Noah, qui avait mené les 'Bleues' en demi-finale de l'édition 2018. Pour ses débuts, le capitaine français pourra s'appuyer sur un groupe a priori solide, formé par Caroline Garcia (WTA 19), Alizé Cornet (WTA 51), Pauline Parmentier (WTA 55), Kristina Mladenovic (WTA 64) et Fiona Ferro (WTA 103). 

"Je suis heureux, parce que j'ai l'équipe dont je je rêvais", a confié Benneteau. "Il y a le retour de Caroline après deux ans dont on a beaucoup parlé (la N.1 française avait privilégié sa carrière individuelle, ndlr), mais aussi celui d'Alizé qui est très important pour moi. Elle a un niveau de jeu très intéressant depuis le début de la saison, sa maturité et son intelligence sont très appréciables dans un groupe. Pauline et Kristina connaissent bien l'équipe de France, connaissent la Fed Cup et ont montré par le passé qu'elles sont capables de livres de grands matchs pour cette équipe. Et puis il y a une jeune, Fiona, qui mérite sa place par son classement et ses résultats sportifs. Elle apporte sa fraîcheur. C'est la meilleure équipe possible sur papier."

En face, la Belgique alignera Elise Mertens (WTA 21), Alison Van Uytvanck (WTA 50), Kirsten Flipkens (WTA 53) et Ysaline Bonaventure (WTA 134). 

"Une équipe très solide, très homogène, avec une leader comme Mertens qui est d'une constance et d'une régularité intéressantes", analyse Benneteau. "Derrière, que ce soit Alison ou Kirsten, elles ont chacune des jeux un peu atypiques, il y a plusieurs possibilité pour le capitaine Johan Van Herck. Sur papier, c'est une rencontre très serrée. Ce sera la même chose sur le terrain. L'an passé, c'était 3-2 pour la France (au premier tour, à Mouilleron-le-Captif, ndlr). Cette fois on joue en Belgique. C'est du 50-50, avec un léger avantage pour la Belgique, parce qu'ellle joue à domicile. On s'attend donc à une rencontre très difficile".
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 122267
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: FED CUP 2019: Groupe Mondial   Mer 6 Fév 2019 - 21:44

GARCIA DE RETOUR EN FED CUP: «LES RETROUVAILLES SE SONT BIEN PASSÉES»
Par AFP
Mis à jour le 06/02/2019 à 15h14 – Publié le 06/02/2019 à 14h55
http://sport24.lefigaro.fr/tennis/fed-cup/actualites/garcia-de-retour-en-fed-cup-les-retrouvailles-se-sont-bien-passees-943881

Le capitaine de l'équipe de France de Fed Cup a analysé les retrouvailles entre Caroline Garcia et le reste des joueuses en vue du quart de finale contre la Belgique.

Les retrouvailles entre Caroline Garcia, qui fait son retour en Fed Cup après plus de deux ans d'absence, et ses partenaires de l'équipe de France «se sont bien passées», a assuré mercredi le sélectionneur Julien Benneteau, à trois jours du quart de finale Belgique-France à Liège. Garcia «l'a dit devant les (autres) filles: si elle est là, c'est qu'elle est contente d'être avec elles, contente de jouer la Fed Cup, de jouer pour l'équipe de France», a déclaré le nouveau sélectionneur en conférence de presse, alors que le retour de la Lyonnaise est particulièrement scruté en raison de l'état des relations entre elle et ses partenaires, parmi lesquelles Kristina Mladenovic, Alizé Cornet et Pauline Parmentier.

«J'ai la chance d'avoir cinq filles très intelligentes et très professionnelles. Elles arrivent à faire la part des choses. Aujourd'hui, tout ce qu'on fait, tout ce à quoi on pense, c'est d'être tourné vers la rencontre, pas sur le passé» Julien Benneteau

Celles-ci avaient plusieurs fois ouvertement critiqué la décision de Garcia de privilégier sa carrière en simple depuis sa dernière participation, lors de la finale 2016 perdue contre la République tchèque. En avril 2017, les trois Françaises avaient notamment réagi simultanément par un «LOL» sceptique sur Twitter au forfait de Garcia, convoquée par Yannick Noah pour une rencontre face à l'Espagne, en raison de problèmes de dos. «Les retrouvailles se sont bien passées», a poursuivi Benneteau. L'ex-joueur de Coupe Davis a confié avoir eu une discussion individuelle, puis collective - «qui n'a pas duré très longtemps» -, avec la N.19 mondiale âgée de 25 ans à l'arrivée mardi de la délégation française à Liège, où a lieu samedi et dimanche la rencontre face à la Belgique. «J'ai la chance d'avoir cinq filles très intelligentes et très professionnelles. Elles arrivent à faire la part des choses. Aujourd'hui, tout ce qu'on fait, tout ce à quoi on pense, c'est d'être tourné vers la rencontre, pas sur le passé», a martelé le sélectionneur. «Pour l'instant, je suis heureux, parce que j'ai l'équipe que je rêvais d'avoir».

Des propos en accord avec les minces éléments d'ambiance dévoilés par la Fédération française de tennis (FFT). Dans une vidéo publiée mercredi matin, Garcia apparaît tout sourire, aux côtés de ses partenaires, au moment de la remise à la nouvelle venue Fiona Ferro de son survêtement officiel. Garcia, arrivée mardi en Belgique de son côté, un peu avant ses partenaires qui faisaient, elles, le voyage ensemble, avait assuré à plusieurs médias que c'était «le bon timing, le moment de revenir», et que les joueuses n'avaient pas «besoin d'être les meilleures amies du monde pour former une équipe».
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 122267
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: FED CUP 2019: Groupe Mondial   Mer 6 Fév 2019 - 21:52

Fed Cup - Benneteau : " Caroline Garcia est contente d'être là "
Rédaction Sport365, publié le mercredi 06 février 2019 à 14h52
https://sports.orange.fr/tennis/fed-cup/article/fed-cup-benneteau-caroline-garcia-est-contente-d-etre-la-CNT000001cFrYY.html

A trois jours du coup d'envoi de ce Belgique-France marquant les débuts de Julien Benneteau et le grand retour de Caroline Garcia en Fed Cup, le capitaine des Bleues fait le point. Le tout jeune retraité des courts ne cache pas qu'il se méfie des Belges, surtout chez elle, mais apprécie de pouvoir s'appuyer sur l'équipe qu'il rêvait d'avoir sous ses ordres.

Avec du recul, qu'est-ce qui, dans votre discours, a, selon vous, convaincu Caroline Garcia de faire son retour chez les Bleues ?
Je ne sais pas si c'est mon discours, mais Caroline est contente de revenir en équipe de France. Elle a dit hier (mercredi) devant les filles que si elle était là, c'est parce qu'elle était contente d'être de nouveau avec elles, de jouer la Fed Cup et en équipe de France. Après, si mon discours a fini de la convaincre tant mieux, mais je pense que la raison principale, c'est qu'au fond d'elle, elle avait envie de revenir à ce moment-là.

Comment se sont passées les retrouvailles entres les filles ?
On s'est retrouvés hier (mardi), ça s'est bien passé. On s'est installé. Caroline est arrivée un peu avant nous. Je suis allé la voir, on a un peu échangé. Ensuite, on a discuté tous ensemble, de manière très intelligente et professionnelle. Après, j'ai repris la parole pour réorienter le sujet sur ce premier tour et cette semaine, et que l'on fasse tout pour que les filles qui joueront soient les meilleures possibles pour nous permettre de gagner cette rencontre.

Comment abordez-vous ce Belgique-France, qui marquera vos débuts comme capitaine ?
Je suis heureux, car j'ai l'équipe que je rêvais d'avoir. Caroline Garcia ? Vous parlez beaucoup du retour d'elle, mais elle n'est pas la seule à nous retrouver. Il y a aussi le retour d'Alizé (Cornet), qui est très important. Elle fait partie de cette équipe de France depuis très longtemps, et elle joue un tennis très intéressant depuis le début de la saison. Alizé est une fille qui est mature, intelligente et qui est très appréciée dans un groupe. Il y a aussi Kristina (Mladenovic) et Pauline (Parmentier) qui ont toujours répondu présent ces dernières années, et ça aussi, c'est très précieux. Elles ont montré par le passé qu'elles étaient capables de faire de très bons matches en Fed Cup. Pour moi, ça représente un atout de plus.

D'autant que vous disposez aussi de Fiona Ferro...
Oui, c'est très bien aussi d'avoir une jeune comme elle. Par son classement et ses résultats, elle a a gagné sa place en équipe de France. Elle découvre cette ambiance, mais elle apporte sa fraîcheur. C'était super de voir son visage au dîner quand on lui a donné sa veste de l'équipe de France pour la première fois. C'est super aussi de la voir se donner à fond sur les entraînements. Elle montre beaucoup d'enthousiasme.

Vous êtes donc un capitaine comblé ?
Oui, pour un capitaine, c'est appréciable d'avoir une équipe avec tous ces profils différents et de pouvoir s'appuyer sur un groupe uni et tourné vers un seul et même objectif : être le meilleur possible face à la Belgique.

Benneteau : "Tant pis pour ma tête !"

Comment allez-vous bâtir votre équipe ? Sur l'expérience ou la forme du moment et aux entraînements ?
Peut-être un peu sur tout ça. Quand j'étais joueur, je disais toujours que tout ce qu'on pouvait faire, c'était de se préparer du mieux possible pour donner le plus possible mal à la tête au capitaine au moment pour lui de faire ses choix. Si je me retrouve dans cette situation, tant mieux pour l'équipe, et tant pis pour ma tête ! (rires) Pour le moment, ma sélection n'est pas arrêtée. On verra en fonction de ce qui se passera sur le court.

Connaissez-vous les joueuses belges et si oui, que vous inspirent-elles ?
Bien sûr que je les connais ! (il sourit) C'est aussi pour ça que je suis allé à Melbourne. La Belgique a une équipe très solide et très homogène avec une leader, Elise Mertens, qui est très constante sur le circuit depuis un moment. Derrière, qu'il s'agisse d'Alison Van Uytvank ou de Kirsten Flipkens, elles ont chacune des jeux un peu atypiques.

Comment voyez-vous cette rencontre ?
Sur le papier c'est une rencontre très serrée, et je pense que ça sera aussi le cas sur le court. L'entraîneur belge a plusieurs options aussi, à nous de bien nous préparer et de jouer du mieux possible. On a gagné 3-2 l'an dernier, mais, cette année, on joue ici en Belgique, et ça donne un léger avantage aux Belges. Ca va être très difficile.
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 122267
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: FED CUP 2019: Groupe Mondial   Mer 6 Fév 2019 - 22:10

De la pression, une opposition féroce et le plan du capitaine Van Herck: notre équipe de Fed Cup se livre avant Belgique-France
P.VGL. Publié le mercredi 06 février 2019 à 13h54 - Mis à jour le mercredi 06 février 2019 à 13h58
https://www.dhnet.be/sports/tennis/de-la-pression-une-opposition-feroce-et-le-plan-du-capitaine-van-herck-notre-equipe-de-fed-cup-se-livre-avant-belgique-france-5c5acd85d8ad5878f06db212





TENNIS
À J-3 de ce duel franco-belge en quart de finale de Fed Cup, Johan Van Herck, qui débute comme capitaine sur le banc féminin après son succès brésilien en Coupe Davis, ainsi que son quatuor habituel (Elise Mertens, Alison Van Uytvanck, Kirsten Flipkens et Ysaline Bonaventure) ont affiché leur ambitions au Country-Hall de Liège à l'issue d'une première session d'entraînement dans les installations de la Cité ardente.

Si pour le capitaine de Coupe Davis, tout juste rentré du Brésil lundi dernier, "la transition se révéla rapide", c'est, malgré tout, avec beaucoup d'inconnues que Van Herck aborde sa première expérience à la tête de la sélection féminine du royaume. "On reprend totalement à zéro avec le staff, il faut donc déjà apprendre à se connaître. Même s'il y a des différences pratiques avec les hommes, on ne partage pas le même vestiaire par exemple, mais concrètement c'est une façon semblable de travailler."

L'Anversois paraît avoir déjà établi son plan de bataille, évoquant avoir développé "une bonne vision du rôle de chacune des membres du groupe". Mais il se refuse, bien entendu, à souffler quelconque indice sur sa composition qu'il dévoilera jeudi soir.

A l'instar de son homologue français Julien Benneteau, qui fait également ses premiers pas comme capitaine, Van Herck envisage "un match particulièrement serré. Ce sera du 50-50! Ce sont deux belles équipes, il est impossible d'anticiper le résultat. Mais on peut s'attendre à du beau tennis et à pas mal de suspense. La clé? Ce seront les petits détails liés à la gestion des matches et des émotions".

De son côté, Elise Mertens semblait quelque peu fébrile au moment de s'exprimer sur son statut de leader au sein du contingent belge. "Je ne me vois pas comme tel", confiait la n°1 belge. "Pour moi, c'est l'équipe le plus important. C'est clair que je ressens de la pression pour cette première en Fed Cup devant mon public mais je me sens forte après ces semaines d'entraînements suite à la tournée australienne".

De l'ensemble de l'équipe, ce qui pourrait faire basculer la balance dans ce match sous haute tension, c'est le public. D'autant que de l'avis d'Alison Van Uytvanck, "cette formation hexagonale est plus solide que celle contre qui on a perdu l'an dernier. Avec les retours de Garcia et Cornet, cela sera difficile".

Si jusqu'ici plus de 3000 tickets ont déjà trouvé preneurs sur l'ensemble du week-end, il reste encore l'ensemble du balcon du Sart-Tilman à garnir.












P.VGL.
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 122267
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: FED CUP 2019: Groupe Mondial   Mer 6 Fév 2019 - 22:14

Van Herck sur sa double casquette: "La façon de travailler est la même"
Par: rédaction 
6/02/19 - 14h50  Source: Belga 
https://www.7sur7.be/7s7/fr/1513/tennis/article/detail/3517881/2019/02/06/Van-Herck-sur-sa-double-casquette-La-facon-de-travailler-est-la-meme.dhtml

FED CUP Capitaine de l'équipe de Coupe Davis depuis 2011, Johan Van Herck fera ses débuts à la tête de l'équipe féminine samedi et dimanche au Country Hall de Liège, à l'occasion du premier tour (quart de finale) de la Fed Cup contre la France. "La façon de travailler est la même: tout est dans la préparation", a confié Van Herck mercredi en conférence de presse.

Vendredi et samedi passés, Van Herck était au Brésil pour les qualifications à la phase finale de la Coupe Davis nouvelle formule. A peine rentré en Belgique, il a changé de casquette et mis celle de capitaine de l'équipe de Fed Cup. "On a vite fait la transition", a confié Van Herck. "On est arrivé lundi soir et on a directement repris le travail, parce que avec le staff et cette équipe, on reprend à zéro. On a tous la même ambition, à savoir gagner cette rencontre."

Y a-t-il des différences entre coacher les messieurs et coacher les dames? "Une chose qui est différente, c'est qu'on n'est pas dans la même douche", a lancé dans un éclat de rire le capitaine. "D'un autre côté, la façon de travailler est la même. Tout est dans la préparation, tout est dans l'entraînement. On a fait des analyses avec mon staff et on a eu beaucoup de discussions avec le staff des joueuses. Après, il faut apprendre à mieux se connaître et aller à la bataille."

"Une rencontre équilibrée"
Van Herck estime qu'au niveau du discours aussi il ne devrait pas changer grand chose à sa façon de travailler. "Je suis dans le positif, j'aime encourager, tirer le positif de tout le monde. Ce n'est pas différent ici. Je discute peut-être différemment au niveau personnel car tout le monde est différent, la personnalité est vraiment importante. Maintenant on va voir sur le terrain, où on va peut-être avoir une discussion, mais c'est le sport de haut niveau, il faut l'accepter. On a un but, et c'est gagner."

Pour sa première sélection, Van Herck a appelé Elise Mertens (WTA 21), Alison Van Uytvanck (WTA 50), Kirsten Flipkens (WTA 53) et Ysaline Bonaventure (WTA 134). En face, la France du nouveau capitaine Julien Benneteau alignera Caroline Garcia (WTA 19), Alize Cornet (WTA 51), Pauline Parmentier (WTA 55), Kristina Mladenovic (WTA 64) et Fiona Ferro (WTA 103).

"Ce sera une rencontre très équilibrée. Il y a beaucoup de qualités sur le terrain, ce sont des équipes qui ont montré qu'elles sont fortes en Fed Cup. Ils ont leur meilleure équipe, nous aussi. Ce sera très serré, je ne peux pas dire autre chose", a conclu Van Herck.

Pour Mertens: "C'est quelque chose de spécial"
Mertens n'a plus joué en tournoi depuis son élimination au 3e tour de l'Open d'Australie des oeuvres de l'Américaine Madison Keys le 19 janvier. "J'ai pu m'entraîner pendant deux semaines et demies. Cette semaine, avec les filles, c'est une autre ambiance. Avec l'atmosphère de l'équipe, c'est différent. Je suis impatiente de jouer ce week-end en Belgique, ce sera quelque chose de spécial de jouer ici pour mon pays."

Après Dominique Monami et l'intérimaire Ivo Van Aken, Mertens connaîtra un troisième capitaine en Fed Cup. "Johan est là pour nous. Tout le monde est différent, mais on se sent bien ensemble. On va tout donner pour gagner", a commenté la Limbourgeoise de 23 ans.
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 122267
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: FED CUP 2019: Groupe Mondial   Mer 6 Fév 2019 - 23:34

Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 122267
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: FED CUP 2019: Groupe Mondial   Jeu 7 Fév 2019 - 9:38

Welcome to Asheville! Team USA Getting Ready For Fed Cup 2019
Publiée le 5 févr. 2019 par United States Tennis Association (USTA)
https://www.youtube.com/watch?v=qPiRy85WoSQ

Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 122267
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: FED CUP 2019: Groupe Mondial   Jeu 7 Fév 2019 - 9:44

2019 Fed Cup Day 1 Practice
Diffusé en direct il y a 15 heures par United States Tennis Association (USTA)
https://www.youtube.com/watch?v=ox8HG9DIfx0




2019 Fed Cup Day 1 Practice
Diffusé en direct il y a 15 heures par United States Tennis Association (USTA)
https://www.youtube.com/watch?v=m717Z1qBMpk

Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 122267
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: FED CUP 2019: Groupe Mondial   Jeu 7 Fév 2019 - 22:38

"La France est venue avec sa meilleure équipe", prévient Ysaline Bonaventure
BELGA Publié le jeudi 07 février 2019 à 12h00 - Mis à jour le jeudi 07 février 2019 à 12h00
https://www.dhnet.be/sports/tennis/la-france-est-venue-avec-sa-meilleure-equipe-previent-ysaline-bonaventure-5c5c0ea77b50a60724800b24

TENNIS
Samedi et dimanche au Country Hall de Liège, la Belgique aura l'occasion de prendre sa revanche sur la France, qui l'avait éliminée 3-2 l'an passé en quarts de finale de la Fed Cup. 

Les deux équipes se retrouvent au même stade de l'épreuve cette année. "Sur papier, elles sont encore plus fortes cette année", a prévenu mercredi en conférence de presse Ysaline Bonaventure (WTA 134).

"L'an passé, elles jouaient sans Caroline Garcia (WTA 19) et Alizé Cornet (WTA 51), de retour cette année. Ce sont deux joueuses importantes. Elles sont venues avec leur meilleure équipe", a analysé la Stavelotaine de 24 ans. "Sur papier, sur base du ranking, elles sont plus fortes que l'an passé. Mais tout peut arriver en Fed Cup. Toutes les rencontres seront disputées." L'équipe de France est complétée par Pauline Parmentier (WTA 55), Kristina Mladenovic (WTA 64) et Fiona Ferro (WTA 103).

L'équipe belge est identiquement la même que celle de l'année dernière à Mouilleron-le-Captif, avec également Elise Mertens (WTA 21), Alison Van Uytvanck (WTA 50) et Kirsten Flipkens (WTA 53). La grosse nouveauté se trouvera au bord du terrain, où Johan Van Herck prendra place sur le banc.

Flipkens est la seule à avoir déjà travaillé avec le nouveau capitaine. "C'était mon entraîneur il y a quinze ans, donc pour moi ce n'est pas nouveau. Johan est quelqu'un de positif. Le gros avantage, c'est qu'il est un capitaine avec beaucoup d'expériences en Coupe Davis, ce qui est bien pour l'équipe."
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 122267
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: FED CUP 2019: Groupe Mondial   Jeu 7 Fév 2019 - 22:48

Fed Cup: Garcia-Mladenovic, de la détestation à la réconciliation?
Publié par TennisTemple.com Rédaction, jeudi 07/02/2019 16:12
https://fr.tennistemple.com/actu/fed-cup-garcia-mladenovic-de-la-d%C3%A9testation-%C3%A0-la-r%C3%A9conciliation-78843

Les soeurs ennemies Kristina Mladenovic et Caroline Garcia vont-elles parvenir à régler leurs différends ou tout du moins à s'entendre le temps d'un weekend, au nom de l'équipe ? C'est l'un des enjeux sous-jacents du match de Fed Cup face à la Belgique qui débute samedi.

Le challenge paraissait osé. Julien Benneteau l'a fait. En convoquant les deux, dont l'inimitié, en tout cas publique, date désormais de près de deux ans, le tout nouveau capitaine des Bleues a pris un risque. Celui de faire cohabiter deux joueuses dont rien depuis ne laissait penser qu'elles tiendraient ensemble dans la même pièce. Et surtout risquer de mettre en péril l'ambiance au sein de l'équipe.

Car le malaise entre les deux semble profond. A l'origine de leur brouille: la décision de Caroline Garcia après la finale de Fed Cup perdue en novembre 2016 face à la République tchèque de se mettre en retrait des Bleues.

- Pas d'armistice -

A l'époque, Caroline Garcia et +Kiki+ Mladenovic écument les tournois en double. Et engrangent les résultats, avec notamment un titre à Roland-Garros en 2016. Selon Mladenovic, elle aurait été prévenue par un simple SMS. La forme tout comme le fonds passent très mal auprès des autres membres de l'équipe et notamment de +Kiki+, qui va publiquement le faire savoir. Leur association n'y survit évidemment pas.

L'affaire du +LOL+, en avril 2017, ce tweet signé de Mladenovic, Pauline Parmentier et Alizé Cornet au sujet du forfait pour blessure de Garcia pour le match de Fed Cup face à l'Espagne, a définitivement acté un conflit qui n'a toujours pas connu d'armistice. Les joueuses avaient mis en doute la réalité de la blessure de Garcia, ce qu'elle a décrit comme "le pire moment de (sa) carrière".

Une litanie de piques entre les deux a suivi. "Je ne sais pas si les gens se rendent compte que, oui, nous avons eu une carrière extraordinairement fructueuse en double, mais qu'en dehors du tennis, nous n'avons jamais rien partagé", avait notamment lâché Mladenovic. En clair, les ponts ont été sérieusement coupés.

Pour ne rien arranger entre les deux, leur parcours respectif en simple a suivi une courbe inverse depuis cet épisode. A l'époque, Kristina Mladenovic surfe aux portes du top 10 et Garcia quelques longueurs derrière. Depuis, la dernière a atteint la 4e place mondiale, disputé le Masters, et certes baissé de pied depuis. Mladenovic n'a pas connu la même réussite. Depuis l'été 2017 et une blessure au genou lors de Wimbledon, l'ex N.1 française a vécu un cauchemar tennistique, enchaînant 15 éliminations de suite. Une chute qui l'a récemment sortie du top 60. Une trajectoire qui a priori va rendre compliquée une sélection en simple face aux Belges.

- "Une des paires les plus fortes" -

Cette rivalité entre les deux pèse lourd pour les Bleues, qui depuis deux ans jouent donc sans leur N.1. Voilà ce qui a principalement décidé Julien Benneteau à franchir le pas. Pour l'instant, rien n'a vraiment filtré sur l'ambiance entre elles, même si le capitaine a assuré mercredi que les "retrouvailles" s'étaient "bien passées".

Interrogé sur les relations entre les filles de l'équipe au moment de l'annonce de sa sélection, Benneteau s'était montré quelque peu évasif, assurant toutefois qu'il y avait "eu des discussions entre elles", voire "des excuses".

Un scénario que n'a pas vraiment confirmé Caroline Garcia quelques jours plus tard. S'il y a eu des discussions, elle n'en n'a pas fait état, pronostiquant même un "premier contact (...) froid". Pas vraiment le signe d'un réchauffement attendu avec son ex-partenaire, même si elle a assuré qu'elle ferait la part des choses, se disant même prête à jouer en double avec Mladenovic.

"C'est quand même rageant parce qu'on a une des paires les plus fortes du circuit sur le papier. Mais est-ce qu'il va y arriver?", s'interroge Camille Pin, ex-joueuse. Réponse ce week-end.

Source: AFP
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 122267
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: FED CUP 2019: Groupe Mondial   Jeu 7 Fév 2019 - 22:53

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FED CUP 2019: Groupe Mondial   

Revenir en haut Aller en bas
 
FED CUP 2019: Groupe Mondial
Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS :: LA COUPE DAVIS, LA FED CUP, LA HOPMAN CUP, LES JEUX OLYMPIQUES, L'ATP CUP :: LA FED CUP-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: