UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS

Le tennis c'est la volonté, l'amour de la compétition, le dépassement de soi, du talent, beaucoup de travail mais surtout de la passion
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 57565
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019   Jeu 12 Juil 2018 - 18:47

Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
jeusetmatch



Messages : 57565
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019   Jeu 8 Nov 2018 - 5:00

MATCHS-PHASE DE GROUPE- JOURNÉE 4
CSKA Moscou -1-2-Rome
Mercredi 07 novembre 2018 à 18h55 | Ligue des champions UEFA | Classement | Stats des équipes
http://www.matchendirect.fr/live-score/cska-moscou-as-roma.html
18:55

Vainqueur chez le CSKA Moscou, la Roma se rapproche des 8es
Publié le mercredi 7 novembre 2018 à 20:46 | Mis à jour le 07/11/2018 à 20:57
https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Vainqueur-a-moscou-la-roma-se-rapproche-des-8es/956952

La Roma s'est imposée à Moscou, chez le CSKA (2-1). Leader du groupe G après avoir gagné ses trois derniers matches, elle est proche des 8es de finale.



Kluivert et Pellegrini célèbrent le but romain. ( Reuters)

Que la défaite inaugurale chez le Real Madrid (0-3) semble loin. Battue par le club espagnol il y a deux mois, la Roma a enchaîné trois victoires depuis. Cela lui permet d'être en tête du groupe G et de posséder cinq longueurs d'avance sur le troisième, alors qu'il ne reste que deux matches. Demi-finaliste la saison dernière, la Louve n'est qu'à un point d'une qualification pour les 8es de finale.

A Moscou (2-1), elle a été encore portée par Lorenzo Pellegrini. Le jeune milieu de terrain, présent dans notre Top 50 des joueurs de moins de 21 ans en 2017, a déposé un corner sur la tête du spécialiste Manolas dès la 4e minute. Sa troisième passe décisive lors des trois derniers matches de la Roma. Le joueur de 22 ans a ensuite marqué du gauche avec sang-froid, à la 59e.
Le groupe G
Le CSKA, déjà défait le 23 octobre à Rome (0-3), n'a pas eu de réussite (six tirs cadrés de chaque côté). Fernandes, l'un de ses meilleurs joueurs, s'est blessé dès la 12e. Les Russes se sont ensuite retrouvés en infériorité numérique après l'expulsion de Magnusson (56e), coupable d'une faute sur le virevoltant Kluivert. La maladresse de Dzeko les a laissés dans le match, et ils ont pu égaliser à la 50e par Sigurdsson. Inférieurs à leurs adversaires, ils ont de nouveau été menés très rapidement. Zaniolo (84e) aurait pu creuser l'écart mais il s'est aussi manqué.
Avec quatre points en quatre rencontres, ils peuvent encore rêver des 8es.
  Buts

BUT de Manolas pour l'AS Rome ! Pellegrini qui enroule un corner de la gauche et qui trouve la tête gagnante de Manolas, ce dernier profitant de la sortie bien moyenne d'Akinfeev, alliée à l'apathie de la défense moscovite.
BUT de Sigurdsson pour le CSKA Moscou ! Akhmetov qui perce dans l'axe droit et qui trouve son partenaire qui passe devant Fazio dans la surface et marque du droit ! Moscou égalise et revient complètement dans ce match.


BUT de Pellegrini pour l'AS Rome ! La frappe en pivot manquée de Cristante, vers Dzeko qui l'effleure tout juste et qui laisse filer le ballon vers Pellegrini qui n'est pas hors-jeu, et qui marque d'un tir rasant du gauche
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 57565
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019   Jeu 8 Nov 2018 - 5:15

MATCHS-PHASE DE GROUPE- JOURNÉE 4
Valence-3-1- Young Boys
Mercredi 07 novembre 2018 à 18h55 | Ligue des champions UEFA | Classement | Stats des équipes
http://www.matchendirect.fr/live-score/valence-young-boys.html
18:55
Valence se relance en Ligue des champions face aux Young Boys de Berne
Publié le mercredi 7 novembre 2018 à 20:47 | Mis à jour le 07/11/2018 à 22:16
https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Valence-se-relance-en-ligue-des-champions/956953

Les Espagnols, qui restaient sur deux nuls et une défaite, ont gagné (3-1) contre les Young Boys de Berne.


Santi Mina célèbre un de ses buts. (Reuters)
Valence s'est relancé mercredi dans la course pour les huitièmes de finale. Battus par la Juventus lors de la première journée (0-2), avant de faire match nul contre Manchester United (0-0) et les Young Boys (1-1) à Berne, les Espagnols ont remporté leur premier match en C 1 de la saison contre les Suisses (3-1).


Dans leur Mestalla, Santi Mina s'est lui aussi relancé. Alors qu'il n'avait plus marqué dans son stade depuis février, soit 256 jours, il s'est offert un doublé, sur deux passes décisives de Carlos Soler (14e, 42e). Sa deuxième réalisation est particulièrement bienvenue, étant donné que Roger Assalé avait remis les deux équipes à égalité quelques minutes plus tôt (37e).
Soler a peaufiné sa prestation en inscrivant le troisième but de Valence, qui a terminé la rencontre en supériorité numérique. Pour une semelle au niveau du genou de Francis Coquelin, Sékou Sanogo a écopé d'un carton rouge direct (77e).
En attendant le choc de ce groupe H entre la Juventus et Manchester United, à partir de 21h00, les Valenciens occupent la deuxième place, avec un point de plus que les Mancuniens.

Buts


BUT de Mina pour Valence ! Les Espagnols ouvrent le score grâce à l'origine à une belle feinte de Rodrigo sur l'aile droite. Soler est ensuite servi dans la surface, le milieu droit tente une balle piquée mais c'est le poteau qui repousse... dans les pieds de Mina. Le buteur valencian n'a plus qu'à conclure à bout portant.

BUT d'Assalé pour les Young Boys Berne ! Les Suisses égalisent sur un contre joliment mené. Servi au coeur du jeu, Hoarau décale Assalé sur sa droite. En angle fermé, l'attaquant ivoirien déclenche une frappe croisée ultra précise et Neto est battu.


BUT de Mina pour Valence ! Les Espagnols reprennent les devants au terme d'un joli mouvement collectif. Au centre, Coquelin décale Wass, lequel remise sur Soler. Le numéro 8 de Valence se fend alors d'un superbe centre brossé par dessus la défense et il trouve Mina à bout portant, qui dévie à peine le ballon pour tromper Von Ballmoos.

BUT de Carlos Soler pour Valence ! Les Espagnols prennent le large avec un contre rondement mené. Lancé côté droit, Soler peut trouver un partenaire mais il choisit le tir en angle fermé pour tromper à son tour Von Ballmoos.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 57565
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019   Jeu 8 Nov 2018 - 5:27

MATCHS-PHASE DE GROUPE- JOURNÉE 4
Bayern Munich -2-0-AEK Athènes
Mercredi 07 novembre 2018 à 21h00 | Ligue des champions UEFA | Classement | Stats des équipes
http://www.matchendirect.fr/live-score/bayern-munich-aek-athenes.html
21:00

L'ESSENTIEL

Le Bayern Munich affiche un bon bilan dans ce groupe E au terme des trois matchs aller : deux victoires et un nul contre l'Ajax Amsterdam. Avec 7 points au compteur, les Bavarois devraient sans problème valider leur ticket pour les huitièmes de finale.

En face, à l'inverse, le parcours de l'AEK Athènes vire au cauchemar avec trois défaites en autant de rencontres. Les Grecs n'ont pas su trouver la faille et avec un compteur vierge, il semble difficile d'inverser la tendance à ce stade de la compétition...

Ligue des champions : le Bayern Munich porté par Robert Lewandowski contre l'AEK Athènes
Publié le mercredi 7 novembre 2018 à 23:21 | Mis à jour le 08/11/2018 à 00:08
https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Ligue-des-champions-le-bayern-munich-porte-par-robert-lewandowski-contre-l-aek-athenes/957001

Le Bayern Munich est aux portes des huitièmes de finale après sa victoire contre l'AEK Athènes (2-0). Robert Lewandowski a inscrit un doublé.



Merci qui ? Merci Lewandowski. (Reuters)
Le Bayern Munich aurait pu décrocher une large victoire contre l'AEK Athènes (2-0) sans un tir sur le poteau de Müller et surtout une série de parades spectaculaires du gardien de but Vasilios Barkas. Le champion d'Allemagne s'est finalement appuyé sur son avant-centre Robert Lewandowski pour décrocher les trois points à domicile : le Polonais a ouvert le score à la demi-heure de jeu sur un penalty qu'il avait obtenu (31e). Il a mis son équipe à l'abri à la 71e minute en reprenant au deuxième poteau un corner de Kimmich.

Avec 49 buts, Lewandowski est devenu ce soir le 7e meilleur buteur de l'histoire de la Ligue des champions, dépassant Zlatan Ibrahimovic et Andreï Chevtchenko.
Avec dix points, le Bayern est désormais leader du groupe E, avec deux points d'avance sur l'Ajax Amsterdam qui n'a ramené qu'un point de Lisbonne contre le Benfica (1-1).
BUTS
31
BUT de Lewandowski pour Bayern Munich ! Le Polonais prend parfaitement à contre-pied Barkas. Bayern 1-0 AEK Athènes. La formation allemande s'en sort bien car la rencontre est très équilibrée.
71
BUT de Lewandowski pour Bayern Munich ! Suite au corner de Kimmich, la défense de l'AEK dévie de la tête et ça revient sur Lewandowski qui jaillit et qui reprend du droit pour tromper Barkas ! Le Polonais inscrit un doublé et permet au Bayern de mener 2 à 0 !
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 57565
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019   Jeu 8 Nov 2018 - 5:49

MATCHS-PHASE DE GROUPE- JOURNÉE 4
Benfica-1-1- Ajax
Mercredi 07 novembre 2018 à 21h00 | Ligue des champions UEFA | Classement | Stats des équipes
http://www.matchendirect.fr/live-score/ajax-amsterdam-sl-benfica.html
21:00
C'est parti à l'Estadio de Luz pour ce match déterminant pour le Benfica, obligé de vaincre l'Ajax pour espérer se qualifier en huitièmes de finale de la compétition.
L'arbitre de ce match est l'Italien Gianluca Rocchi. Ses arbitres assistants sont Elenito Di Liberatore et Matteo Passeri. Leur compatriote Stefano Alassio est le 4ème arbitre.
Ca part fort pour le Benfica avec Alejandro Grimaldo qui prend sa chance de loin et oblige Andre Onana, le portier camerounais de l'Ajax, à s'employer pour repousser cette première opportunité de son cadre.
Les Ajacides tentent de répliquer, en infligeant un début de pressing aux locaux.
Ca continue avec une poussée de la part des Portugais avec cette fois une opportunité pour Cervi, qui à son tour met Onana à contribution avec une tentative du gauche détournée habilement par l'ancien pensionnaire de la Masia.
L'Ajax tente de se montrer un peu plus à son avantage et presse haut pour gêner la relance lisboète. Le trident De Jong, Schöne, Van de Beek est l'une des forces de cette équipe.
Après 10 minutes de jeu, cette partie s'est équilibrée.
Après un choc avec Hakim Ziyech, Jonas s'étale. Les soigneurs accourent.
Long arrêt de jeu qui sera certainement comptabilisé en fin de première période...
Benfica est bien en place et ne laisse pas les Néerlandais s'approcher de sa surface le moins au monde...
Les deux équipes s'observent. La possession est stérile.
L'Ajax essaie de prendre Benfica sur les côtés, mais éprouve beaucoup de difficultés. Mazraoui et Tagliafico sont particulièrement bien tenus.
Erik Ten Hag est dubitatif : comment prendre à défaut la triple muraille benfiquiste ?
A l'entrée de la surface, le Brésilien Jonas prend sa chance mais sa frappe à ras de terre passe de peu à côté.
BUT de Jonas pour Benfica ! Sur une touche d'André Almeida, Onana se troue et laisse passer le ballon, qui arrive à Jonas. Le Brésilien contrôle de la poitrine et marque dans le but vide ! Ca fait 1-0 !
Les hommes de Eric Ten Hag vont devoir désormais trouver des solutions. Ils sont absolument endormis.
Sur un coup franc botté par Gedson Fernandes, le ballon trouve la tête de Jonas qui place une tête. Trop faible pour surprendre Onana, qui était sur la trajectoire du ballon ! Heureusement pour les Amstellodamois !
Carton jaune pour Nicolas Tagliafico, qui a taclé Gedson par derrière... L'international argentin sera suspendu au prochain match, à Munich contre le Bayern .
Coup franc pour l'Ajax aux abords de la surface.
Vlachodimos repousse le coup franc d'Hakim Ziyech, qui retombait bien !
L'Ajax est complètement endormie, apathique. Dès que les Portugais mettent de l'impact, ils se font bouger et doivent espérer des fautes...
Les infiltrations de Cervi et de Gedson font énormément de mal à l'Ajax. Schöne et De Jong sont en grande difficulté...
Lubomir Fejsa écope d'un carton jaune après une charge dans le dos de Ziyech, qui reçoit beaucoup de "câlins" ce soir.
Après un coup franc de Schöne mal repoussé par Vlachodimos, Van de Beek récupère et croise une frappe qui passe devant la cage vide... Et devant De Jong qui était trop court d'une pointure ! C'est passé tout près !
Monsieur Rocchi siffle la mi-temps ! Benfica repart tout heureux avec un avantage au score qu'il a bien failli perdre in extremis. L'Ajax devra montrer plus que des occasions sur coup de pied arrêté pour arracher un point... La seconde période s'annonce prometteuse.
Arrow 
C'est la reprise
Comment va réagir l'Ajax ? Les Néerlandais semblent avoir un coup à jouer, mais quel est leur état d'esprit après la pause ?
L'Argentin Salvio s'est blessé sur un tacle manqué sur Daley Blind. Il va sortir...
Eduardo Salvio est remplacé par le Portugais Rafa Silva.
Le rythme tend à s'emballer. Et ce sont les locaux, les hommes de Rui Vitoria qui l'impriment. Il y a du K.O dans l'air !
Jonas sort blessé à son tour !
Il est remplacé par l'attaquant suisse Haris Seferovic.
Ziyech tente une percée dans l'axe et efface Pires. Mais il est bien repris par Jardel alors que Van de Beek était seul au milieu de la surface.
Après une percée côté gauche, David Neres efface André Almeida et sert Dusan Tadic,
mais la tête du Serbe est manquée et trouve Vlachodimos.
BUT de Tadic pour l'Ajax Amsterdam ! Sur une ouverture lumineuse de Ziyech, Tadic prend le dessus dans la surface sur Ruben Dias et glisse le ballon sous Vlachodimos. L'international grec ne peut que ralentir la course du ballon derrière la ligne ! Sublime égalisation !
L'occasion pour Benfica ! Après une percée sur son côté gauche, Alejandro Grimaldo fusille André Onana dans un angle fermé, mais le gardien international camerounais de l'Ajax est vigilant
L'Ajax sort de la Grande Dépression pour passer à la Grande Impulsion ! Les Amstellodamois essaient, eux aussi, de mettre de l'intensité. Enfin !
Les supporters du Benfica y vont de leur plus beaux chants. L'Estadio da Luz pousse ses joueurs, car l'Ajax a repris du poil de la bête !
Le bloc ajacide est beaucoup plus compact. Moins frais, les Portugais ont plus de difficulté à créer des décalages. L'ascendant psychologique semble réellement avoir changé de camp.
Benfica pousse, mais l'Ajax tient bien. Schöne et Van de Beek réalisent un travail de récupération remarquable en cette seconde période.
Premier changement côté néerlandais : le Brésilien Neres est remplacé par l'attaquant suédois Kasper Dolberg.
Gedson Fernandes, très en vue ce soir, est remplacé par son compatriote portugais Pizzi.
Les duels se durcissent. Les deux équipes ne veulent plus d'un match nul. L'atmosphère se tend de seconde en seconde...
La frappe de Seferovic ! Lancé en profondeur par Pizzi, Seferovic prend Blind de vitesse et frappe fort du gauche ! Tir croisé, mais bien capté par Onana. C'est pas passé loin !
Parti en contre, Rafa Silva déboule sur son côté droit mais est repris de justesse par Blind. Les contres lisboètes sont tranchants !
.Deuxième changement pour l'Ajax. Blessé à la hanche, Frenkie de Jong est remplacé par Maximilian Wöber, le défenseur international autrichien. L'intention de Ten Hag est explicite : il veut garder ce résultat.
Les espaces se réduisent comme peau de chagrin : aucune action offensive n'a de place pour se développer. C'est de plus en plus tendu !
Les feux follets de Benfica (Cervi, Pizzi, Rafa Silva) n'ont pas d'espace, ni de deuxième ballon. L'Ajax Amsterdam est extrêmement disciplinée défensivement.
La parade d'Onana ! Sur un ballon dévié par Seferovic, Rafa Silva frappe fort au premier poteau mais Onana est présent ! Corner !
Nouvelle parade du gardien Onana ! Sur le corner, le ballon retombe dans la surface et est repris par Grimaldo ! Et Onana arrête le ballon du bout du pied gauche ! Benfica ne marquera pas !
C'est terminé ! Match nul à Lisbonne entre le Benfica et l'Ajax. Les Néerlandais restent 2èmes du groupe E à 4 points du Bayern, qui s'est imposé ce soir à l'Allianz Arena face à l'AEK Athènes (2-0). Benfica ira jouer sa qualification à Munich dans trois semaines, tandis que les Amstellodamois joueront leur avenir européen au stade olympique d'Athènes, où ils seront reçus par l'AEK.
buts
29'
BUT de Jonas pour Benfica ! Sur une touche d'André Almeida, Onana se troue et laisse passer le ballon, qui arrive à Jonas. Le Brésilien contrôle de la poitrine et marque dans le but vide ! Ca fait 1-0 !
60'
BUT de Tadic pour l'Ajax Amsterdam ! Sur une ouverture lumineuse de Ziyech, Tadic prend le dessus dans la surface sur Ruben Dias et glisse le ballon sous Vlachodimos. L'international grec ne peut que ralentir la course du ballon derrière la ligne ! Sublime égalisation !


Dernière édition par jeusetmatch le Lun 26 Nov 2018 - 9:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 57565
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019   Jeu 8 Nov 2018 - 6:13

MATCHS-PHASE DE GROUPE- JOURNÉE 4
Olympique Lyonnais -2-2-Hoffenheim



Mercredi 07 novembre 2018 à 21h00 | Ligue des champions UEFA | Classement | Stats des équipes
http://www.matchendirect.fr/live-score/lyon-hoffenheim.html
21:00

L'ESSENTIEL

La qualification est encore à portée de mains pour l'Olympique Lyonnais. Objectif de ce match retour : éviter les péripéties de fin de rencontre à l'aller. Lyon avait concédé le match nul à la dernière seconde sur la pelouse d'Hoffenheim (3-3) ! Les Lyonnais, qui ont ouvert le score, ont été doublés avant de reprendre les commandes. Ils se contentent finalement et logiquement d'un seul point.

Les joueurs de Bruno Genesio glissent à la deuxième place du groupe F à une longueur de Manchester City (vainqueur 3-0 du Shakhtar Donetsk) mais avec trois d'avance sur les deux autres formations de la poule. Une avance encore fragile.


Lyon-Hoffenheim: Lyon réussit l'impensable, se faire remonter à onze contre dix
https://www.20minutes.fr/sport/football/2367671-20181107-direct-lyon-hoffenheim-victoire-grand-stressgenesio-renforce-defense
FOOTBALL L'OL doit à tout prix assurer au moins la Ligue Europa avant de recevoir Manchester City...
J.L.

Lyon mène mais Lyon tremble — Laurent Cipriani/AP/SIPA

Enième faute professionnelle des Lyonnais qui menaient 2-0 à 11 contre 10, avec cinquante occasions pour plier le match. On l'a tellement vu venir de loin, je comprends pas comment j'ai pas parié. Du coup la qualif va se jouer jusqu'au bout, puisqu'Hoffenheim n'est qu'à 3 points et que c'est City qui se pointe dans trois semaines.
Buts (4)

19'
BUT de Fekir pour Lyon ! Les Gones ouvrent le score à l'issue d'une action confuse mais symbolique de la volonté lyonnaise. A l'origine, Mendy trouve le poteau d'une sublime frappe. Fekir et Ndombélé prennent aussi leur chance et, à force de revenir sur un Lyonnais, le ballon finit par entrer dans le but, poussé à bout portant par Fekir.
28'
BUT de Ndombele pour Lyon ! Les Gones prennent le large au terme d'une action collective bien pensée et un peu chanceuse sur la fin. Côté gauche, Mendy voit notamment Ndombélé en retrait. L'ex-Amiénois, déjà buteur à l'aller, double alors la mise d'une frappe totalement déviée.
65'
BUT de Kramaric pour Hoffenheim ! Les Allemands réduisent l'écart sur une action confuse. A l'origine, Ndombélé perd un ballon le long de la touche et les Gones oublient de défendre. Kramaric a tout son temps pour armer une frappe du droit des 25 mètres et Lopes est un peu court.
90'
+2 BUT de Kaderabek pour Hoffenheim ! Incroyable mais vrai, les Allemands égalisent sur coup franc après la faute de Morel. Sur le botté, Joelinton joue les remiseurs de la tête et Kaderabek arrive au second poteau, oublié par toute la défense lyonnaise, pour tromper Lopes à bout portant. L'OL est K.O. debout !

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 57565
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019   Jeu 8 Nov 2018 - 6:30

MATCHS-PHASE DE GROUPE- JOURNÉE 4
Manchester City -6-0-FC Shakhtar Donetsk

Mercredi 07 novembre 2018 à 21h00 | Ligue des champions UEFA | Classement | Stats des équipes
http://www.matchendirect.fr/live-score/manchester-city-fc-shakhtar-donetsk.html
21:00

L'ESSENTIEL

Manchester City a remporté son deuxième match dans cette C1, après une seconde période plus en gestion que la première face à son adversaire du jour (3-0). Le Shakhtar n'a pas démérité mais l'écart était bien important avec les Skyblues pour espérer obtenir ne serait-ce qu'un point.

Au classement, le Shakhtar Donetsk est désormais bon dernier avec 2 points alors que City prend la tête du groupe avec 6 points, une longueur devant l'OL.

C1: Manchester City se rapproche des huitièmes en étrillant le Shakhtar

Par AFP ,  publié le  07/11/2018 à 23:16  , mis à jour à 23:21
https://www.lexpress.fr/actualites/1/sport/c1-manchester-city-se-rapproche-des-huitiemes-en-etrillant-le-shakhtar_2047044.html


L'attaquant brésilien de Manchester City Gabriel Jesus célèbre son but, lors du match contre Shakhtar Donetsk, à Manchester, le 7 novembre 2018
afp.com/Oli SCARFF

Londres - Haut la main! Manchester City s'est rapproché des huitièmes de finale de la Ligue des champions, après sa parade contre le Shakhtar Donetsk (6-0), grâce notamment à un triplé de Gabriel Jesus, mercredi lors de la 4e journée.

Avec leurs neuf points en quatre matches, les champions d'Angleterre n'ont plus besoin que d'un point lors des deux dernières rencontres pour être définitivement qualifiés.

Pour Pep Guardiola et ses hommes,
il s'agira maintenant de gérer la fin de la phase de groupes et surtout de s'assurer la première place pour bénéficier d'un bon tirage, histoire de rêver d'un meilleur parcours que la saison passée, quand ils s'étaient fait sortir dès les quarts de finale par Liverpool.

A quatre jours du derby de Manchester dimanche, les "Citizens" ont continué sur leur lancée, eux qui sortaient d'un 6-1 contre Southampton dimanche.
Les leaders de la Premier League, qui marquent trois buts en moyenne par match en championnat, ont largement dominé les Ukrainiens, comme au match aller (3-0).

Mahrez a fait la différence dès la 13e minute, en dribblant et débordant sur la droite de la surface pour center en force pour David Silva, qui n'a plus eu qu'à pousser le ballon dans le but.

Les Mancuniens étaient ensuite chanceux, alors que Sterling tombait tout seul dans la surface en se prenant les pieds dans la pelouse. L'arbitre accordait toutefois un penalty, provoquant le rire jaune du gardien Pyatov et des défenseurs ukrainiens dépités.  
Pas de quoi perturber Jesus, qui convertissait sans problème (24).
Sans pression, les "Sky Blues" déroulaient ensuite. Sterling s'offrait toutefois un superbe but, au terme d'un raid solitaire lancé depuis le milieu du terrain. Le petit attaquant anglais éliminait trois défenseurs, puis ouvrait son pied pour signer un joli exploit personnel (49).
Jesus réussissait ensuite un nouveau penalty, après une faute, cette fois sans contestation possible, de Stepanenko sur David Silva (72). Mahrez réussissait un doublé, d'une demi-volée précise (84).
Puis, en toute fin de match, Jesus y allait de son triplé d'un lob parfait sur Pyatov (90+2).

Un but qui signait la dixième victoire des champions d'Angleterre sur leurs onze derniers matches toutes compétitions confondues. Le derby dimanche contre United, auteur d'un retour incroyable (2-1) sur la pelouse de la Juventus Turin mercredi soir, s'annonce explosif.
Buts
13'
but!! david S1LVA Débordement de Mahrezsur le côté droit qui trouve dans la surface David Silva étrangement seul. L'Espagnol n'a plus qu'à pousser le ballon dans le but vide.
25'
BUT GABRIEL JESUSLe Brésilien ne tremble pas sur son penalty et inscrit le second but pour son équipe.
48'
but RAHEEM STERLING SterlingPlacé entre les lignes ukrainiennes, Sterling reçoit une passe de David Silva puis commence un rush qui se finit par un enroulé du pied imparable.
72'
Gabriel Jesus ne tremble pas et inscrit son second but de la soirée sur penalty.
85'
but Mahrez inflige une manita à Donetsk en reprenant un excellent service du gauche de Gundogan. L'international algérien fusille du pied droit Pyatov.
91'
BUT GABRIEL JESUS L'international brésilien parachève son match avec un troisième but. Lancé par Mahrez dans la profondeur, Jesus ajuste Pyatov à l'aide d'un piqué.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 57565
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019   Jeu 8 Nov 2018 - 6:48

MATCHS-PHASE DE GROUPE- JOURNÉE 4
Viktoria Plzeň-0-5- Real Madrid
Mercredi 07 novembre 2018 à 21h00 | Ligue des champions UEFA | Classement | Stats des équipes
http://www.matchendirect.fr/live-score/viktoria-plzen-real-madrid.html
21:00

L'ESSENTIEL

Le Viktoria Plzeň n'a pas su profiter de la convalescence des merengue pour prendre l'ascendant à l'aller. Avec un seul point au compteur, le club est bon dernier de ce groupe.

En face, le Real n'est pas encore guéri mais met fin à 5 matches sans victoire en s'imposant contre son adversaire du jour lors de la rencontre aller (2-1). Dans la douleur, les hommes de Julen Lopetegui se sont imposés grâce à des buts de Benzema et Marcelo. Les Madrilènes prennent la première place place du groupe G avec 6 points au compteur.
Ligue des champions : Le Real Madrid rigole, Benzema régale
Publié le mercredi 7 novembre 2018 à 22:57 | Mis à jour le 08/11/2018 à 00:16
https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Le-real-madrid-rigole-benzema-regale/956989

Le Real Madrid s'est largement imposé chez le Viktoria Plzen (5-0) mercredi avec un doublé de Karim Benzema. Le Français a notamment marqué après un slalom sublime.



La joie des Madrilènes autour de Benzema. (Reuters)
Fébrile depuis le début de l'automne, le Real Madrid n'a pas eu le temps de gamberger mercredi soir en Ligue des champions : chez le Viktoria Plzen, le triple tenant du titre menait déjà 2-0 après 25 minutes et 4-0 à la pause. Au final, la victoire la plus large de la saison pour l'équipe : 5-0. Titulaire en pointe d'une équipe remaniée par Santiago Solari, Karim Benzema a lancé le show sur un exploit personnel : avec deux crochets dans la surface, une feinte de frappe et un tir du plat du pied entre les jambes du gardien adverse. Le genre d'action à regarder en boucle. L'avant-centre français a inscrit son deuxième but personnel (le troisième de son équipe), de la tête après un corner joué en deux temps et une remise de la tête de Gareth Bale (37e, 3-0).

Kroos et Bale se font plaisir

Au-delà de Benzema, qui a passé les 200 buts avec son club, les cadres de la Maison Blanche ont pris leurs responsabilités : Toni Kroos a déposé un corner sur la tête de Casemiro pour le deuxième but (23e) avant de placer une superbe frappe enroulée (67e, 5-0). Gareth Bale a marqué d'une reprise du plat du pied, juste avant la pause (40e, 4-0) après six semaines de disette. Cette troisième victoire en quatre matches permet au Real Madrid de garder la première place du groupe G, à égalité de points (9) avec la Roma. La finale pour la première place aura lieu dans deux semaines en Italie.

L'Equipe du Soir : Benzema rejoint Chevtchenko au classement des buteurs

67'
BUT de Kroos pour Real Madrid ! Parti en contre sur la gauche, Vinicius embarque son vis-à-vis et dépose un caviar pour Kroos. En déséquilibre, l'Allemand parvient à lober magnifiquement Hruska, complètement battu.
40'
BUT de Bale pour Real Madrid ! A gauche, Vazquez s'enfonce dans la surface et trouve Reguilon. Le centre en cloche du jeune Espagnol est prolongé de l'arrière du crâne par Benzema, qui voit Bale reprendre de manière chirurgicale d'un plat du pied parfait dans le petit filet opposé.
37'
BUT de Benzema pour Real Madrid ! Kroos joue son corner à la rémoise et trouve Ceballos. Le milieu de terrain espagnol trouve Bale au second poteau. Le Gallois remporte son duel aérien et trouve Benzema, qui place un coup de tête imparable à bout portant.
22'
BUT de Casemiro pour Real Madrid ! Sur un corner parfaitement tiré par Kroos, le Brésilien se retrouve esseulé dans la surface. D'un coup de tête puissant, il permet à la Maison Blanche de creuser un peu plus l'écart.
20'
BUT de Benzema pour Real Madrid ! Parti sur la gauche, l'attaquant français s'infiltre dans la surface et se débarrasse de trois défenseurs adverses d'un crochet extérieur puis d'un autre crochet intérieur dévastateur. En bonne position pour tirer, Benzema glisse le ballon entre les jambes de Hruska.[/td]
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 57565
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019   Jeu 8 Nov 2018 - 6:56

MATCHS-PHASE DE GROUPE- JOURNÉE 4
Juventus-1-2- Manchester United
Mercredi 07 novembre 2018 à 21h00 | Ligue des champions UEFA | Classement | Stats des équipes
http://www.matchendirect.fr/live-score/manchester-united-juventus.html
21:00

L'ESSENTIEL

Succès logique de la Juventus Turin à Manchester United lors du match aller ! En sera-t-il de même au match retour ? La Vieille Dame a dominé outrageusement pendant plus d'une heure avant de laisser quelques opportunités aux Red Devils. Ça n'a pas suffi pour la bande à José Mourinho et son plan de jeu bien pauvre (0-1). Les Italiens sont déjà proches de la qualification avec un joli 3/3.

En face, les Mancuniens ne peuvent pas en dire autant avec seulement 4 points à leur actif (une victoire, un nul, une défaite). Ils n'ont que deux points d'avance sur Valence, actuel 3e.

Manchester United réalise un hold-up chez la Juventus
Publié le mercredi 7 novembre 2018 à 22:54 | Mis à jour le 08/11/2018 à 00:08
https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Manchester-united-realise-un-hold-up-chez-la-juventus/956985

Largement dominés, les Mancuniens ont renversé une Juventus longtemps impériale en quatre minutes au Juventus Stadium (2-1).

Le match : 1-2

Manchester United se porte mieux. À la rue il y a un mois, les Mancuniens ont enchaîné les bons résultats pour éviter à José Mourinho de prendre la porte. Gagner face à Newcastle ou Bournemouth, c'est une chose. Affronter la Juventus dans son antre en Ligue des champions, c'est une autre paire de manche. Les Anglais ont longtemps été dépassés par des Turinois mieux organisés, meilleurs techniquement, plus rapides dans les transmissions et plus intelligents dans l'utilisation du ballon. Jusqu'à la 84e minute et la révolte de Martial.

La Juventus n'a pas concrétisé sa domination. (Reuters)

En deux accélérations, l'international français - qui devrait être rappelé par Didier Deschamps jeudi - a semé la zizanie dans la défense turinoise. Szczesny a réussi à sortir sa première tentative. Le gardien polonais n'a rien pu faire sur le coup franc de Mata, plein axe, à la suite d'une faute de Blaise Matuidi sur Paul Pogba. Cette action est encore partie d'une accélération de Martial... L'impensable s'est produit quatre minutes plus tard : sur un coup franc entrant d'Ashley Young, Alex Sandro a marqué contre son camp le but de la victoire mancunienne.
Impensable tant les Turinois ont dominé les Anglais. Ils leur ont mis la pression dès les premières minutes. Ronaldo a tenté la reprise. Il s'est fait contrer par Luke Shaw (5e). Le Portugais, qui n'avait pas encore marqué avec la Juventus en Ligue des champions, s'est montré un coup «perso» (16e, 45e+1), un coup altruiste (19e, 35e, 42e, 66e, 74e), mais Sami Khedira, Miralem Pjanic et Juan Cuadrado n'ont pas réussi à convertir ces cadeaux. L'Allemand a notamment trouvé le poteau à la demi-heure de jeu. Il a aussi été servi par Paulo Dybala, mais il a tiré au milieu du but, sur De Gea (31e).
L'Argentin a failli ouvrir le score à la 50e. Sa frappe enroulée a terminé sa course sur le haut de la transversale. D'un génie à un autre, il n'y a qu'un pas à Turin. Un quart d'heure plus tard (65e), Cristiano Ronaldo a inscrit un but « ronaldesque » : une reprise de volée surpuissante sur une longue ouverture de Bonucci.
Galvanisés par cette merveille, les Turinois ont poussé dans un Juventus Stadium bouillant. Ils se sont procuré quatre énormes occasions. Trois pour Pjanic. Une pour Cuadrado. Toutes vendangées. Ils peuvent s'en mordre les doigts.
454 Cristiano Ronaldo a mis fin à sa disette en Ligue des champions, une compétition où il n'avait plus marqué depuis 454 minutes. Son 121e but en 156 matches de C1.

Le joueur : Dybala, quelle classe

Si Cristiano Ronaldo a fait exploser l'Allianz Stadium sur son but, Paulo Dybala a fait vibrer les supporters turinois dès qu'il a touché le ballon. Placé à la gauche du Portugais, l'Argentin a beaucoup dézoné et décroché pour participer à la création du jeu et créer des décalages. Il a trouvé la transversale (50e), servi ses coéquipiers dans des conditions idéales, et a rendu fou les Mancuniens par sa conduite et sa protection de balle. Aussi à l'aise dans les petits espaces que pour prendre la profondeur, Dybala sait tout faire. Et fait tout bien. La classe.
BUTS
65'
BUT de Cristiano Ronaldo pour la Juventus ! Ouverture en cloche et en profondeur de Bonucci pour le Portugais qui prend Lindelöf de vitesse et reprend de volée du pied droit. Un geste sensationnel, tout en maîtrise, en puissance et en précision. Turin mène 1-0.
86'
BUT de Mata pour Manchester United ! Le spécialiste du genre s'élance sur ce coup franc, après une feinte de frappe de Young, et le ballon passe entre Szczesny et son poteau gauche. Le portier avait fait un petit pas de trop sur le côté opposé. United recolle à 1-1 !
90'
BUT contre son camp de Sandro pour Manchester United ! Sur ce coup franc mancunien, frappé de la gauche par Young et superbement placé, Szczesny détourne des deux mains au second poteau. Pogba est là, entouré de de Bonucci et Sandro. Ces deux derniers touchent respectivement le ballon, qui termine dans les filets turinois, dans un cafouillage total.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 57565
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019   Jeu 8 Nov 2018 - 7:11


MATCHS-PHASE DE GROUPE- JOURNÉE 4
RÉSULTATS

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 57565
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019   Jeu 8 Nov 2018 - 7:14

MATCHS-PHASE DE GROUPE- JOURNÉE 4
Classement Ligue des champions UEFA
http://www.footmercato.net/ligue-des-champions/classement


Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 57565
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019   Sam 17 Nov 2018 - 15:29

MATCHS-PHASE DE GROUPE- JOURNÉE 5

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 57565
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019   Jeu 22 Nov 2018 - 8:43

jeusetmatch a écrit:
MATCHS-PHASE DE GROUPE- JOURNÉE 4
Classement Ligue des champions UEFA
http://www.footmercato.net/ligue-des-champions/classement


Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 57565
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019   Lun 26 Nov 2018 - 9:53

MARDI 27 NOVEMBRE 2018-

AEK Athènes-0-2-Ajax
Mardi 27 novembre 2018 à 18h55 | Ligue des champions UEFA | Classement | Stats des équipes
http://www.matchendirect.fr/live-score/aek-athenes-ajax.html

Phase de groupes   -J5  -  Groupe E


Le coup d'envoi est donné par l'AEK !
Premier cornLa réplique grecque, une nouvelle fois sur corner. Mantalos est ciblé au point de penalty, mais est gêné au moment de couper la trajectoire.er du match pour les visiteurs, avec la tête de Dolberg au second poteau. Mais Barkas veille et capte le cuir.
Un temps pressé très haut, l'AEK commence à ressortir proprement le ballon, utilisant souvent les ailes pour avancer
Le danger se fait surtout sur coup de pied arrêté dans ces premières minutes ! Nouveau corner pour l'Ajax, bien renvoyé de la tête au second poteau.
L'Ajax à l'attaque, avec une accélération de Van de Beek sur l'aile gauche. Il joue le une-deux avec Dolberg à l'entrée de la surface mais finit par commettre une faute sur Oikonomou.
La doublette Van de Beek - Dolberg se distingue encore, avec une ouverture en profondeur vers le milieu de terrain.
Au point de penalty, ce dernier dévie de la tête en retrait pour le Danois, mais l'attaquant glisse, permettant à la défense de dégager.
On atteint le quart d'heure de jeu et l'Ajax met tranquillement le pied sur le ballon.
De Jong est d'ailleurs de plus en plus sollicité dans l'entrejeu pour prendre le contrôle des opérations.
Bien décalé sur l'aile droite, Neres accélère et tente le centre vers Dolberg, mais Alef, revenu soutenir sa défense, dégage son camp tant bien que mal.
Coupable d'un pied haut et d'une semelle involontaire sur Ponce, Lasse Schöne écope du premier carton jaune de cette rencontre.
Corner pour l'Ajax, frappé rentrant par Schöne. Mais là encore, la formation grecque est la plus prompte au premier poteau.
Bon coup franc néerlandais, situé dans les 20 mètres côté gauche.
Schöne centre dans le paquet au point de penalty vers Wöber, mais la tête du défenseur passe largement au-dessus de la barre.
Bonne montée de Blind pour apporter le surnombre sur l'aile gauche de l'Ajax.
Arrivé près de la surface, le latéral centre dans les six mètres mais Barkas s'envole pour dégager des deux poings.
Les vagues néerlandaises sont incessantes devant la surface adverse.
De Jong délivre un superbe centre pour Neres au point de penalty, mais la tête de ce dernier est trop écrasée et sera captée par Barkas.
Marios Oikonomou reçoit à son tour un carton jaune, pour un tacle par derrière non loin de sa surface.
Sur le coup franc qui suit, Schöne voit son excellent tir enroulé du droit lécher la barre transversale de Barkas. On en reste tout de même à 0-0 !
Sur un ballon récupéré très haut, Mazraoui envoie Neres en profondeur, dans la surface adverse. Mais le Brésilien voit son centre contré avant de concéder une sortie de but.
Timide réaction de la part des Grecs, avec un contre en profondeur pour Ponce. Mais de Ligt est vigilant et concède la touche sur un tacle autoritaire.
Encore un contre intéressant pour l'AEK, mais Galanopoulos temporise beaucoup trop. Dans la foulée, Livaja tente une frappe lointaine désespérée qui est contrée.
Beau travail de De Jong dans la surface adverse, mais le milieu néerlandais ne parvient pas à se mettre en position de tir. Il tente finalement le centre vers Dolberg, mais Alef dégage en catastrophe.
Belle combinaison côté Ajax, avec un jeu en triangle entre Blind, Neres et Dolberg, mais la remise du Brésilien est contrée in-extremis par Chygrinskiy.
Contre rapide pour l'Ajax et pour Tadic, mais le Serbe ne peut servir Mazraoui sur l'aile opposée. Dans la foulée, De Jong centre dans le paquet mais ne trouve pas preneur.
Gros coup de chaud dans la surface néerlandaise ! Sur un centre anodin de Bakakis, Wöber se troue complètement et permet à Ponce de se présenter devant Omana. Le portier des visiteurs est tout de même vigilant et capte le cuir en deux temps.
C'est la pause à Athènes sur ce score de 0-0 ! Ultra-dominateur, l'Ajax peut avoir des regrets, de par son inefficacité devant le but. Les Néerlandais ont même baissé de rythme avant la pause et pourraient être menés au score après une grosse bévue de Wöber. La qualification ne semble tout de même pas loin pour les joueurs d'Erik Ten Hag.
Arrow
Les Néerlandais relancent  les hostilités de cette seconde période !

Si le spectacle peine à avoir lieu sur le terrain, le public grec est survolté, avec de nombreux fumigènes allumés dans les tribunes.
L'AEK est revenu avec des ambitions. La preuve avec ce débordement de Mantalos sur l'aile droite. Mais son centre en première intention manque de peu de trouver Ponce.
Coupable d'un acte d'antijeu sur un contre adverse, Dmytro Chygrynskiy écope logiquement d'un carton jaune, le deuxième pour les locaux.
Que d'indiscipline pour l'AEK, avec une nouvelle faute à retardement de Livaja. Ce dernier reçoit d'ailleurs un nouveau carton jaune
Petit arrêt de jeu pour venir aux nouvelles de De Ligt, resté au sol après un choc avec Chygrynskiy. Mais le défenseur finit par se relever et à reprendre sa place.
Si De Ligt a repris sa place, l'AEK joue toujours à 10, Chygrynskiy étant assez largement ouvert à l'arrière du crâne. Il semble tout de même prêt à réintégrer le rectangle vert.
Noussair Mazraoui est sanctionné d'un carton jaune, pour avoir annihilé un contre grec.
Les locaux encore offensifs, mais ni Galo ni Livaja n'ont de réussite sur leurs centres respectifs.
Premier changement dans cette rencontre, pour les visiteurs. Kasper Dolberg est suppléé poste pour poste par Klaas-Jan Huntelaar.

Quelle occasion pour l'Ajax ! Après avoir bien combiné avec De Jong sur l'aile gauche, Tadic délivre un parfait centre en retrait pour Van de Beek dont l'extérieur du droit s'écrase sur le poteau de Barkas. On croyait enfin à l'ouverture du score !
Toujours aussi remuant, Tadic accélère sur l'aile gauche mais son centre vers Huntelaar est capté sans trop de souci par Barkas.
Excellent coup franc pour l'Ajax, situé à l'angle de la surface adverse, côté gauche. Schöne le joue rentrant, mais Livaja dévie le ballon de la main. Monsieur Oliver n'hésite pas et désigne le point de penalty.
Marko Livaja écope du même coup d'un carton jaune, son second du match. Il est donc exclu.

BUT de Tadic pour Ajax Amsterdam ! Sans trembler, le Serbe prend Barkas à contre-pied en tirant plein centre. L'Ajax fait un grand pas vers la qualification avec ce but.
Corner pour l'Ajax, frappé rentrant par Tadic. Wöber est trop court au premier poteau. Pas plus de chance pour De Jong, sur sa frappe lointaine de 25 mètres.
BUT de Tadic pour Ajax Amsterdam ! Bien lancé en profondeur par Van de Beek, Neres fixe Barkas et remet en retrait pour Huntelaar. Altruiste, l'ancien de Schalke dévie encore pour Tadic à sa gauche pour un doublé du Serbe face au but vide.
De manière assez logique, ce but a mis un coup de massue sur le tête des Grecs. Déjà relativement garni, le stade commence d'ailleurs à sérieusement se vider.
A noter l'entrée de Lucas Boye côté AEK, en lieu et place de Rodrigo Galo.
Encore du coaching de la part de Marinos Ouzounidis. Viktor Klonaridis supplée Petros Mantalos dans l'entrejeu grec.
Dans une fin de match compliquée pour les locaux, Van de Beek arme une frappe lointaine des 25 mètres, mais Barkas est sur la trajectoire pour se saisir du ballon.
Changement poste pour poste pour l'Ajax, avec la sortie de Noussair Mazraoui et l'entrée de Rasmus Kristensen.
Le dernier remplacement opéré par l'AEK. A la pointe de l'attaque, Ezequiel Ponce cède sa place à Giorgos Giakoumakis.
Les Grecs jettent leurs dernières forces dans la bataille, avec une frappe de 25 mètres de Bakakis, qui terminera assez largement au-dessus du cadre.
Joli travail de Boye dans les 25 mètres adverses. L'Argentin en profite pour armer une belle frappe du droit que doit détourner Omana sous sa barre.
Zakaria Labyad est le dernier entrant côté Ajax. Il prend la place de Donny Van de Beek.
A noter le carton jaune reçu par Giorgos Giakoumakis, pour un petit accrochage avec Huntelaar avant un corner néerlandais.
quatre minutes de temps additionnel dans cette fin de match.
Servi en retrait par une talonnade de Labyad, Huntelaar trompe Barkas sur une frappe croisée du gauche. Mais le but sera refusé, pour une position de hors-jeu du milieu marocain.
C'est fini à Athènes, sur cette victoire méritée de l'Ajax 2 à 0 ! Longtemps timides devant le but, les Néerlandais auront profité d'un penalty pour faire la différence et assurer leur qualification pour les huitièmes de finale de la compétition. Les joueurs d'Erik Ten Hag joueront même la première place du groupe E lors de la dernière journée, lors de la réception du Bayern Munich.


L'#Ajax premier qualifié de la 5e journée Jusqu'où va aller cette équipe? 


11:49 - 27 nov. 2018


Dernière édition par jeusetmatch le Mer 28 Nov 2018 - 9:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 57565
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019   Mer 28 Nov 2018 - 8:09

CSKA Moscou-1-2-Viktoria Plzeň
Phase de groupes   -J5  -  Groupe G
Mardi 27 novembre 2018 à 18h55 | Ligue des champions UEFA | Classement | Stats des équipes
http://www.matchendirect.fr/live-score/cska-moscou-viktoria-plzen.html

C'est parti au stade Luzhniki pour cette rencontre comptant pour la 5e journée du groupe G de la Ligue des champions, et opposant le CSKA Moscou au Viktoria Plzen. Le coup d'envoi est sifflé par l'arbitre central du match, le Néerlandais Monsieur Makkelie.
Faute de Becao sur Chory avec une petite poussette dans le dos du joueur de Plzen. Ce sera un coup franc au milieu de terrain
La tentative très lointaine et cette frappe lointaine et rasante déclenchée des vingt-cinq mètres par Bistrovic. Le ballon passe deux petits mètres à gauche de la cible.
A nouveau un duel entre Becao et Chory. Et une fois encore, c'est le défenseur du CSKA qui commet la faute dans le dos de son adversaire qui a du mal à se relever.
Becao sur sa lancée avec une troisième faute consécutive sur duel aérien face à Cermak. Un choc tête-contre-tête. A priori tout cela n'était pas volontaire.
Petite faute de Petrzela sur Oblyakov alors que l'attaquant du Viktoria se trouvait côté droit de la surface moscovite.
Hrosovsky par-dessus pour Petrzela qui récupère le ballon. Tout cela ne donne rien et ce sera même un coup franc en faveur de Moscou. Akinfeev s'en charge.

A nouveau une relance russe et ce centre délivré de la droite par Fernandes qui cherche un partenaire dans la surface tchèque. Petrzela commet la faute sur Schennikov. Penalty pour le CSKA.
BUT de Vlasic pour le CSKA Moscou ! Le joueur s'élance et marque dans la lucarne, côté gauche face à la cage de Hruska qui n'avait pas bougé.
Les débats sont donc lancés pour de bon avec cette ouverture du score moscovite. Le stade Luzhniki, là-même où la France a obtenu sa deuxième étoile de ''champion du monde'' en juillet dernier, est en feu.
Carton jaune pour Oblyakov, auteur d'un tacle très en retard dans les pieds de Petrzela.
Fernandes pour Chalov qui repasse par l'arrière. Et c'est ensuite Vlasic qui décale ce même Fernandes qui centre au second poteau pour la tête en pleine course de Schennikov. C'est juste au-dessus de la barre !
Vlasic, encore lui, qui donne devant et dans l'axe dans les pieds de Chalov qui remet un peu tard sur Oblyakov. Le ballon est récupéré par la défense tchèque.
Akinfeev à la relance pour le CSKA avec ce très long ballon vers Oblyakov, devancé par la défense adverse. La balle reste russe.
Fernades pour Sigurdsson qui remet côté droit sur un partenaire qui centre vers Oblyakov. Ce dernier frappe en pivot du gauche. C'est cadré et il faut un intervention des deux poings de Hruska pour écarter le danger.
Un peu plus de vingt minutes et toujours ce but d'avance pour les Moscovites, inscrit sur penalty par Vlasic. Pour le moment, le CSKA domine très facilement.
Superbe service en profondeur de Nababkin pour Vlasic qui contrôle côté droit de la surface et repique avant de frapper en force. C'est au-dessus.
Contact aérien entre Fernandes et Kovarik. Ce dernier semble se faire mal en retombant. Il grimace tout en se relevant péniblement.
Carton jaune pour Chalov, qui laisse volontairement traîner le bras et la main sur ce duel avec Hubnik. Une main qui arrive dans la figure du défenseur qui a le nez en sang.
Limbersky pour Cermak qui s'emmêle les pinceaux au moment de tenter le dribble face à un moscovite. Il obtient néanmoins la touche.
Le petite centre tchèque à destination de Chory. Akinfeev anticipe parfaitement et capte le balle devant son adversaire.
Vlasic à gauche pour Chalov qui temporise.
Fernandez est ensuite servi et donne à Chalov qui ouvre au sol dans le dos de la défense tchèque.
C'est pour Schennikov qui loupe le cadre alors qu'il était pratiquement seul devant le but !
Petite passe en cloche de Fernandes pour Chalov qui veut contrôler dans la surface, mais se fait légèrement bousculer par Hejda. L'arbitre ne siffle rien. Pas de second penalty russe.
La demi-heure de jeu est maintenant dépassée et la physionomie de la rencontre est rigoureusement la même que depuis la première minute.
Le CSKA domine, tandis que Plzen n'arrive pas à jouer correctement ses rares contres.
Hrosovsky qui obtient le coup franc sur ce petit croc-en-jambe totalement involontaire de Vlasic. C'est très bien placé, juste devant la surface russe.
C'est Prochazka qui se charge d'enrouler son coup franc, dans l'axe gauche et à vingt mètres. Akinfeev anticipe bien et met les deux poings.
Hubník qui renverse à droite pour Reznik, monté dans son couloir. Ce dernier obtient le corner face à Becao.
Le corner tchèque frappé rentrant de la droite pour Prochazka qui prolonge du premier vers le second poteau. Personne ne retouche la balle... mais l'arbitre offre un second corner aux visiteurs.
Carton jaune pour Hubnik qui met la semelle sur l'arrière du pied de Schennikov. Ce dernier grimace.
Hruska qui donne un long ballon pour Cermak qui veut ensuite donner dans la profondeur pour Kovarik, mais c'est trop mal ajusté. Akinfeev récupère.
Joli centre en retrait de Chalov sur le côté gauche dans la surface. Reznik met la tête et manque de très peu de marquer contre son camp. Le ballon rase l'extérieurdu poteau.
Fernandes pour Chalov qui trouve ensuite Vlasic. Voici ensuite Oblyakov, puis Sigurdsson. Le jeu de passes est bon côté CSKA, mais il n'aboutit pas.
Relance complètement loupée de la part de Chernov. Ce sera une touche en faveur de Plzen, aux abords de la ligne médiane.
Long ballon par-dessus de Nababkin pour Chalov qui reste au sol après un choc avec Hejda. L'arbitre vient le voir et lui indique que la percussion n'était pas volontaire.
Chalov sort quelques instants et se fait glisser un petit coton dans la narine gauche pour stopper une légère hémorragie nasale
La faute coupable de Schennikov qui fauche Reznik. Penalty pour le Viktoria Plzen !
Prochazka s'élance et frappe le penalty tchèque, choisissant le côté droit, face au but. Akinfeev fait le bon choix et plonge pour détourner le ballon !
Intervention musclée, mais jugée bonne par l'arbitre. Becao chipe la balle devant Reznik et concède le corner.
Cafouillage dans la défense russe sur ce corner prolongé involontaire par Nababkin au point de penalty.
Reznik tente la reprise du gauche, mais c'est au-dessus !
Cette fin de première période est étrangement compliquée pour le CSKA qui est en pleine panique depuis trois minutes alors qu'il avait dominé de la tête et des épaules jusque-là.
Coup de sifflet de l'arbitre qui renvoie tout le monde aux vestiaires sur le score d'un-but-à-zéro en faveur du CSKA Moscou.
Arrow
Reprise de la rencontre et début de la seconde période.
Un changement à la pause côté tchèque avec la sortie de Limbersky, remplacé par Kopic.
Et côté moscovite, c'est Schennikov qui cède sa place à Efremov.
Becao à droite pour Nababkin qui donne devant lui. Ce sera finalement une touche pour le CSKA. Nababkin s'en charge rapidement.
La petite faute de Prochazka qui pousse Efremov dans le dos et l'envoie au sol. Coup franc au milieu de terrain.
Le dégagement pour Hruska
qui balance loin devant. Le ballon est récupéré par les Russes qui pressent très haut en ce début de seconde période.
Peut-être un petit contact entre Hruska et Sigurdsson sur la sortie du portier de Plzen. Mais le joueur moscovite plonge à retardement et n'obtient rien du tout. Il n'est pas sanctionné pour simulation.
Côté météo, il fait de plus en plus froid (-5 degrés) et la neige tombe de plus en plus fort.
Frappe très lointaine de Chory avec un tir rasant. Aucun problème pour Akinfeev qui ramasse tranquillement la balle.
BUT de Prochazka pour le Viktoria Plzen ! Débordement de Petrzela qui lance Kopic dont le centre trouve Prochazka dont la reprise du droit est légèrement dévissée... Mais termine dans la lucarne droite russe !
Le match est donc totalement relancé avec cette égalisation de Prochazka qui prend donc sa revanche sur Akinfeev qui avait arrêté son penalty.
Le petit centre au sol de Chalov qui passe devant tout le monde et surtout devant Oblyakov qui arrive un tout petit peu trop tard et met le pied trop tard.
Carton jaune pour Hrosovsky, auteur d'une faute sur Vlasic.
La frappe enroulée du droit déclenchée dans l'axe à vingt mètres par Cermak. Akinfeev est attentif et capte le ballon devant sa cage.
Centre russe que Sigurdsson loupe de très peu au moment de mettre la tête. Au second poteau, c'est récupéré par Efremov dont la frappe du gauche s'envole.
Belle frappe enroulée du droit de Vlasic, de l'intérieur de la surface tchèque. Hruska étend les bras vers le ciel et détourne du bout des gants.
Efremov pour Oblyakov qui tente la frappe pleine axe. C'est contré immédiatement par un joueur tchèque.
On assiste à une rencontre totalement débridée entre deux équipes qui font tout ce qu'elles peuvent pour l'emporter.
La bonne intervention de Hubnik devant Oblyakov. Les Russes récupèrent et c'est un centre que Reznik détourne en corner.
Oblyakov qui repart en long de ligne et qui entre dans la surface.
Reznik ne se jette pas et bouche parfaitement l'angle. Le ballon revient sur Bistrovic dans un second temps. Frappe contrée dès son déclenchement.
Petrzela sort et cède sa place à Havel, dans les rangs du Viktoria Plzen.
La superbe occasion pour Sigurdsson sur cette frappe du droit pratiquement à bout-portant devant Hruska. Le portier de Plzen prend le meilleur et détourne des deux mains.
Kuchaev prend la place d'Oblyakov à l'avant de la formation moscovite.
Moins de vingt minutes à jouer dans le temps réglementaire et toujours pas de second but pour l'une ou l'autre des deux équipes. Rappelons que ce score ne fait les affaires de personne. Plzen reste éliminé de toutes compétitions européennes, tandis que le CSKA n'est plus en course pour la suite de la Ligue des champions.
Nouvelle occasion en or pour Sigurdsson et le CSKA. Ce dernier frappe du gauche en pivot, mais voit Hruska capter la balle des deux mains juste sous sa barre.
Touche de Fernandes et ballon perdu par les Moscovites. Le Viktoria Plzen se réorganise derrière et repasse même par son portier. On calme un peu les choses à l'entame de ce dernier quart d'heure.
On poursuit avec les opportunités de but et cette fois c'est Reznik qui décoche un tir enroulé et croisé du gauche. Masqué par sa défense, Akinfeev parvient néanmoins à capter la balle au sol.
Au moment de sortir, Chalov est pris en photo par un fan ayant réussi à déjouer la sécurité. C'est Zhamaletdinov qui entre en jeu côté Moscou.
Côté Plzen, Chory a cédé sa place à Reznicek.
BUT de Hejda pour le Viktoria Plzen ! Nouveau coup de froid sur le stade Luzhniki avec ce corner tchèque tiré à deux côté gauche.
Cermak donne à Hrosovsky dont le centre trouve la tête gagnante de Hejda.
Avec cette victoire qui se dessine, le Viktoria Plzen retrouve des couleurs et peut de nouveau croire en une qualification pour la Ligue Europa. Et le CSKA serait son adversaire pour cette qualif'.
Touche pour les visiteurs dans leur moité de terrain. C'est directement rendu à Fernandes qui tente de mettre devant sur Bistrovic qui rend la balle.
Moscou est en panne d'idées et balance un peu trop rapidement, comme ici avec cette passe en profondeur et au sol de Bistrovic, trop compliquée pour Kuchaev et directement pour Hruska.
La tentative de décalage vers Efremov qui n'a pas la vitesse suffisante pour sauver la sortie de but, d'autant que Reznik était présent en protection.
Sigurdsson en retrait pour Bistrovic dont le frappe du gauche est complètement loupée. Il avait une meilleure solution avec Efremov. Il s'excuse d'ailleurs auprès de son partenaire.
La tentative de frappe de Bistrovic. Pas de problème une fois encore pour un Hruska attentif et qui se couche calmement sur le ballon.
Trois minutes de temps additionnel
Carton jaune pour Kopic qui prend trop de temps pour jouer une touche. Gain de temps trop flagrant.
Akinfeev en position de libéro sur ce dégagement loin devant. Chandelle pour Becao qui se retrouve au sol suite à un contact avec Hruska dont la sortie est bonne et jugée comme telle par l'arbitre.
Fin du match et résultat terrible pour le CSKA qui dit ''adieu'' à la Ligue des champions. Pour le Viktoria Plzen, l'espoir d'une participation à la Ligue Europa renaît. Les Tchèques sont troisièmes. Moscou est dernier du groupe G.


Dernière édition par jeusetmatch le Mer 28 Nov 2018 - 9:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 57565
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019   Mer 28 Nov 2018 - 8:57

Bayern Munich-5-1-Benfica
Phase de groupes -J5    -  Groupe E
Mardi 27 novembre 2018 à 21h00 | Ligue des champions UEFA | Classement | Stats des équipes
http://www.matchendirect.fr/live-score/bayern-munich-benfica.html


Le coup d'envoi est effectué par le Bayern.

Recherché d'entrée de jeu sur l'aile gauche, Ribéry est signalé en position de hors-jeu.
A la limite du hors-jeu, à droite, Robben pénètre dans la surface lisboète. Il frappe du droit, son mauvais pied, et envoie sa tentative, à ras de terre, à gauche du but.
Surgissement d'Alaba pour récupérer un ballon au-delà de la ligne médiane. Il recherche ensuite Ribéry dans la profondeur mais le ballon est touché de la main par Almeida. Coup franc.
Ce coup franc de Kimmich est botté dans la boîte où le ballon est repoussé par une tête portugaise.
Le rythme est retombé après une entame animée, notamment de la part des Allemands. Cependant, le pressing des hommes de Nico Kovac demeure assez haut.
Alaba s'arrache pour sauver une sortie de but, l'ouverture de Goretzka était belle. L'Autrichien combine avec Ribéry avant de centrer. Vlachodimos intercepte devant sa cage.
Le bloc lusitanien s'est positionné relativement bas et coulisse pour contenir les attaques allemandes.
Ballon long de Dias pour Cervi, c'est trop appuyé. Sortie de but pour Neuer
BUT de Robben pour Bayern Munich ! Petit exploit personnel du Néerlandais volant ! Excentré à droite, il se faufile entre Grimaldo, Cervi et Fejsa avant de rentrer dans la zone de vérité. Il crochète Gabriel avant d'enrouler sa frappe du gauche qui se loge dans la lucarne.
Cette ouverture du score a réveillé le public munichois qui savoure l'exploit de sa coqueluche.
L'ouverture du score n'a rien modifié, les hommes de Rui Vitoria restent positionnés bas en défense. Rappelons que le Benfica est obligé de gagner pour espérer une qualification en 8e.
L'ouverture du score n'a rien modifié, les hommes de Rui Vitoria restent positionnés bas en défense. Rappelons que le Benfica est obligé de gagner pour espérer une qualification en 8e.
Tranquillement, les Bavarois font circuler. Kimmich est omniprésent dans la direction des opérations.
Accélération foudroyante de Ribéry qui laisse sur place un adversaire. Il profite ensuite de l'appel d'Alaba à sa gauche pour enlever un défenseur de sa route et rentrer dans la surface. Le tir enveloppé du Français est toutefois bloqué par un Vlachodimos vigilant.
Vlachodimos sort de sa surface pour devancer Robben, lancé dans le dos de la défense lisboète. La tête du gardien de but est propre, un coéquipier peut ensuite relancer.
Neuer sort très loin de sa surface pour tacler en touche un ballon destiné à Pizzi. C'était chaud car si le capitaine munichois manquait son geste, c'était un ballon de 1-1 qu'avait à négocier le Lisboète.
Sollicité à gauche, à l'entrée de la surface adverse, Lewandowski tente le tir brossé vers la lucarne opposée. Vlachodimos s'envole et claque en corner.
Ce corner du Bayern ne donne rien.
En retard dans un duel, Robben écope du premier avertissement de la rencontre.
La première action construite des Portugais voit un décalage se crée au milieu de terrain puis une transmission vers Pizzi à droite. Son centre est détourné en corner par Alaba.
La tête de Conti lors de ce corner passe nettement au-dessus du cadre.
BUT de Robben pour Bayern Munich ! Il crucifie le Benfica qui s'était découvert pour la première fois du match.
En contre, il élimine Conti dans la surface puis feinte la frappe face à Gabriel avant de conclure en force du gauche pour doubler la mise.
Il s'agit de la 31e réalisation de la carrière de Robben sur la scène européenne.
Pied haut de Ribéry qui touche l'épaule d'Almeida. Carton jaune pour le Français.
Coup franc de Pizzi repoussé par la défense de Munich. A la retombée, il y a Grimaldo dont la reprise de volée s'envole dans les travées du stade.
Devant la surface à droite, Robben distille un ballon piqué et dosé dans la course de Muller. L'international allemand se jette pour prolonger la trajectoire de la tête, Vlachodimos détourne in extremis en corner !
BUT de Lewandowski pour Bayern Munich ! Centre de Kimmich, à la suite d'un corner, pour Lewandowski au point de penalty. Il domine deux adversaires et sa tête croisée rentre avec l'aide du poteau. Cela fait 3-0 en faveur des Bavarois.
Lewandowski rejoint le cercle très fermé des joueurs ayant inscrit au moins 50 buts en Ligue des champions !
En confiance, les hommes de Nico Kovac aimantent tous les seconds ballons et bénéficient également de contres favorables. Les Lusitaniens courent encore et toujours après le ballon.
Jeu direct approximatif des Portugais, Boateng se trouve sur la trajectoire. Le Bayern récupère à nouveau un ballon facilement.
Centre portugais repoussé par la tête d'Alaba. Devant la surface, Almeida reprend en première intention du gauche. Sa volée effleure le poteau gauche de Neuer !
Le Bayern mène largement 3-0 contre le Benfica à la pause. Ce résultat qualifie les Bavarois pour les 8e et élimine Lisbonne de la compétition. Robben a signé un doublé et Lewandowski son 50e but en Ligue des champions.
C'est la mi-temps !
Arrow
C'est reparti à Munich.
Fernandes a remplacé Pizzi durant le repos.

BUT de Fernandes pour Benfica ! Quelques secondes après le coup d'envoi, le nouvel entrant lisboète surprend les Bavarois par sa vivacité. Il s'échappe en direction du but, il crucifie Neuer et réduit l'écart à 3-1.
Ribéry accélère pour passer entre deux adversaires avant de tirer en bout de course. Vlachodimos sauve le Benfica en réalisant une belle parade !
BUT de Lewandowski pour Bayern Munich ! Corner rentrant de Kimmich, l'attaquant polonais devance Conti devant la cage du Benfica. Sa tête victorieuse offre un avantage de 4-1 aux Munichois.
Réaction portugaise avec un corner mais celui-ci est infructueux.
Devant l'arc de cercle de la surface allemande, Jonas se met sur son pied droit puis décoche un tir puissant à ras de terre. Neuer se couche sur sa gauche pour bloquer la sphère.
Monté aux avants-postes, Alaba frappe du droit. C'est trop enlevé pour attraper le cadre.
Muller se fait prendre au piège du hors-jeu.
Rui Vitoria lance Seferovic à la place de Jonas en pointe.
Corner pas assez élevé de Cervi, il est dégagé par les Bavarois au premier poteau.
Neuer s'impose dans sa surface pour intercepter un centre lusitanien. Les visiteurs n'ont pas abdiqué, ils exercent un pressing intéressant depuis l'entrée de Seferovic.
Mésentente entre Ribéry et Alaba, la passe du Français pour son latéral gauche fuse en sortie de but.
Faute de Rafinha, annihilant une contre-attaque du Benfica dans sa moitié de terrain. Le latéral droit bavarois s'en sort sans carton jaune.
En provocation, Ribéry s'infiltre dans la surface portugaise mais la bonne défense d'Almeida l'empêche d'aller au bout de ses idées.
En position de hors-jeu, Robben reste quelques secondes au sol pour relacer une chaussure. Le jeu reprend rapidement.
Double buteur, Robben peut sortir avec le sentiment du devoir accompli. Il cède sa place à Sanches qui va évoluer contre son club formateur.
Les hommes de Nico Kovac demeurent maîtres du ballon, ils résistent plutôt bien au pressing haut du Benfica.
Rui Vitoria effectue son dernier coaching avec l'entrée de Semedo à la place de Fejsa.
BUT de Ribéry pour Bayern Munich ! En débordement à gauche, Alaba conclut son effort par un centre en retrait, à ras de terre. Muller se troue au premier poteau mais pas Ribéry qui marque dans le petit filet droit d'un plat du pied imparable. L'addition devient salée: 5-1.
Une standing-ovation accompagne la sortie de Ribéry. Le Français cède sa place à Wagner.
La passe à dix des joueurs du Bayern continue. Ce 5e but allemand a calmé les ardeurs des Lisboètes.
Le jeune Sud-Coréen de 19 ans, Jeong, rentre à la place de Muller pour les dix dernières minutes. C'est le dernier changement opéré par Nico Kovac.
La rencontre se termine sur un rythme très tranquille. Les Munichois se contentent de faire tourner le ballon, évitant le pressing des Portugais sans réellement chercher à enfoncer le clou.
Bon décalage de Grimaldo pour Seferovic côté gauche dans la surface. Le centre en retrait de l'international suisse est intercepté au sol par Neuer.
En retard sur Jeong, Semedo fauche le jeune Sud-Coréen. Carton jaune.
Il ne se passe plus grand chose. Les acteurs des deux camps attendent le coup de sifflet final.
Temps additionnel: 2 minutes.
Le Bayern s'impose largement contre le Benfica (5-1) et valide sa place en 8e. La première place de ce groupe E se jouera lors de l'ultime journée sur la pelouse de l'Ajax, l'autre qualifié dans cette poule. Les Lisboètes sont pour leur part éliminés et reversés en Ligue Europa car ils sont certains de finir 3e.


Dernière édition par jeusetmatch le Mer 28 Nov 2018 - 9:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 57565
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019   Mer 28 Nov 2018 - 9:53

Hoffenheim-2-3-FC Shakhtar Donetsk
Phase de groupes -J5   -  Groupe F
Mardi 27 novembre 2018 à 21h00 | Ligue des champions UEFA | Classement | Stats des équipes
http://www.matchendirect.fr/live-score/hoffenheim-fc-shakhtar-donetsk.html



Le coup d'envoi est donné à la Rhein-Neckar Arena par l'équipe hôte.

Le premier tir cadré du match est pour Ismaily qui adresse une frappe tendue du gauche au premier poteau sans danger pour Baumann qui capte le cuir.
Corner repoussé par Donetsk à l'entrée de la surface, Schulz prend sa chance mais sa frappe du gauche s'envole dans les gradins.
Le pressing allemand est positionné très haut pour forcer Donetsk à jouer long.
Le round d'observation se prolonge entre les deux formations. La possession de balle est cette fois-ci à l'avantage des visiteurs.
Homme le plus actif en ce début de rencontre, Ismaily profite d'un une-deux avec Taison pour s'introduire dans la surface et inscrire le premier but de la rencontre en faveur de Donetsk
Junior Moraes lance à la limite du hors-jeu Taison qui s'en va défier Baumann et l'ajuste d'un contre-pied. Donetsk frappe fort avec ses deux buts consécutifs !
Hoffenheim réagit très vite avec Kramaric qui profite d'un super ballon en profondeur de Demirbay pour réussir son piqué face à Pyatov et permet à sa formation de réduire le score.
Après un début timide, le match est débridé, le ballon va d'une surface à une autre
Les prises de balle entre les lignes de Taison font du mal à Hoffenheim qui n'arrive pas à régler ce problème persistant.
Le match est momentanément arrêté pour que les soigneurs viennent secourir Junior Moraes touché lors d'un duel.
Touché à la nuque, Junior Moraes revient néanmoins sur la pelouse.
Corner rapidement joué à deux par Ismaily qui trouve dans la surface Kryvtsov, proche de marquer avec une tête qui finit en sortie de but.
Il reste 15 minutes dans le temps réglementaire.
La possession de balle est largement à l'avantage de la formation allemande avec un taux de 59% contre 41 pour Donetsk.
Hoffenheim insiste pour trouver des supériorités numériques au coeur du bloc ukrainien avec la création constante de triangles.
]Stepanenko est le premier joueur averti du match pour une charge sur Zuber.
Hoffenheim égalise grâce à l'international suisse qui profite d'un centre mal repoussé par le Shakhtar dans la surface pour placer une tête imparable au fond des filets.
Coup-franc dangereux à suivre pour Donetsk à l'approche de la surface allemande.
Il y aura une minute de jeu supplémentaire.
Demirbay prend sa chance du pied gauche à l'entrée de la surface ukrainienne mais son tir s'envole au dessus.
C'est la mi-temps !
L'arbitre renvoie les deux équipes aux vestiaires à l'issue d'une mi-temps débridée et ponctuée par quatre buts.

Arrow 
Coup d'envoi de la seconde période pour le Shakhtar.
Kaderabek fait beaucoup de mal sur son côté droit à Donetsk avec ses montées de balle et ses centres.
Khocholava sauve le Shakhtar en enlevant le ballon à Szalai qui était parti pour aller se présenter au coeur de la surface face à Pyatov.
Hoffenheim pose des problèmes à Donetsk avec un jeu plus direct qui fait reculer son bloc.
Le rythme a baissé en ce début de seconde période, les deux équipes s'observent davantage.
Depuis sa zone technique, Julian Nagelsmann s'évertue à donner des consignes tactiques à son équipe pour tenter de prendre l'avantage.
Szalai est averti pour une charge illicite sur Kovalenko.
La partie se complique pour Hoffenheim réduit à dix après le carton rouge de Szalai qui avait été averti deux minutes plus tôt et récolte un deuxième jaune pour une semelle sur Matviienko.
La partie s'est davantage durcie depuis le rouge de Szalai.
Bien que réduit à 10, Hoffenheim continue de se déployer en attaque avec l'inépuisable Kaderabek sur son côté droit.
Centre puissant d'Ismaily sur le côté gauche mais Junior Moraes est trop court pour le reprendre.
Kramaric reçoit un bon ballon à l'entrée de la surface mais la frappe du vice-champion du monde s'envole au dessus.
Matviienko est averti pour un tacle sur Demirbay
L'internatio Kramaric prend de nouveau sa chance à l'entrée de la surface mais son tir est trop croisé et termine en six mètres.nal suisse Zuber hérite d'un ballon mal dégagé par Donetsk et envoie une grosse frappe qui vient s'écraser sur la barre.
Rush de Junior Moraes à l'entrée de la surface allemande. L'attaquant enroule sa frappe qui est déviée en corner.
Il reste 15 minutes dans le temps réglementaire.
Danchenko tente une frappe de loin mais Baumann capte le ballon.
Stepanenko est remplacé par Alan Patrick.
Reiss Nelson remplace Stefan Zuber.
Ismaily est proche de redonner l'avantage à son équipe mais Baumann stoppe le tir dans la surface de la main gauche.
Schulz rate l'immanquable alors qu'il avait le but proche de lui ! Son tir du droit est non cadré.
Kaderabek perce sur son côté droit et adresse un centre à Nelson qui rate l'immanquable à l'entrée de la surface.
Taison à l'entrée de la surface croise sa frappe qui termine sur le poteau droit de Baumann .
Dans la foulée du poteau, Donetsk récupère le ballon et est proche de marquer par Ismaily qui bute de nouveau face à Baumann.
Grillitsch et Grifo rentrent à la place de Nordveit et Schulz.
Dentinho fait son entrée à la place de Kovalenko.
Vogt écope d'un carton jaune.
Inépuisable sur son côté gauche, Ismaily adresse un centre dans la surface à Maycon qui trouve le poteau sur son tir.
Kryvtsov récolte un carton jaune.
Il y aura quatre minutes supplémentaires.
BUT de Taison pour Shakhtar Donetsk !
Butko remplace Danchenko.
Demirbay est averti pour protestation.
Pyatov est averti pour gain de temps.
L'arbitre siffle la fin d'un match rocambolesque avec la victoire du Shakhtar sur le score de 3-2 face à Hoffenheim.
Les Ukrainiens joueront leur place au tour suivant face à Lyon. Hoffenheim lui quitte la compétition.

Match haletant, avec le retour de Hoffenheim
[*]Taison marque sur la fin pour entretenir l'espoir du Shakhtar
[*]Hoffenheim est éliminé à dix

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 57565
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019   Mer 28 Nov 2018 - 11:13

Olympique Lyonnais-2-2-Manchester City
Phase de groupes J-5  -  Groupe F
Mardi 27 novembre 2018 à 21h00 | Ligue des champions UEFA | Classement | Stats des équipes
http://www.matchendirect.fr/live-score/manchester-city-lyon.html


C'est parti à Lyon, sous les ordres de M. Rocchi, l'arbitre italien de cette partie.
Petit round d'observation entre les deux équipes, qui s'attèlent à bien faire circuler le ballon dans ces premières minutes.
Corner pour l'OL, obtenu par Depay sur le côté gauche. Le Néerlandais s'y colle et le dépose sur la tête de Cornet aux six mètres. Une reprise contrée in extremis !
Fekir provoque et obtient un excellent coup franc, concédé par Fernandinho. Ce dernier est averti verbalement par M. Rocchi.
Excentré légèrement sur la droite, à 25 mètres, Fekir tente de frapper directement ce coup franc. Droit dans le mur !
Les Lyonnais ne relâchent pas leur pressing haut depuis le coup d'envoi. Les Citizens ont bien du mal à franchir la ligne médiane.
Obstruction de Mendy sur Walker au niveau de l'angle droit de la surface rhodanienne. Et bon coup franc à suivre pour City.
Repoussé par la défense lyonnais
Joliment servi sur la droite de la surface, Ndombele centre au cordeau pour Depay au deuxième poteau. Ce dernier loupe sa reprise à bout portant...
Dans la foulée, Manchester City lance le contre à vitesse grand V. Mahrez se retrouve ainsi en position de frappe à l'entrée de la surface. Un tir trop écrasé pour inquiéter Lopes.
On retrouve Mahrez à l'entrée de la surface sur un bon service de Sané. Le Fennec est toutefois contré sur sa reprise.
Le corner qui s'ensuit ne donne rien.
Superbe repli défensif et superbe tacle de Laporte à l'encontre de Cornet, lequel partait comme une flèche au but.
Tacle toujours, joliment exécuté par Mendy cette fois sur Silva, dans la surface lyonnaise.
C'est l'ambiance des grands soirs ici au Parc OL. Les supporters donnent de la voix pour pousser leur équipe vers l'exploit.
Carton pour Fernandinho, coupable d'une obstruction sur Depay.
Depay se charge du coup franc, à 25 bons mètres de la cible, légèrement excentré sur la gauche. Un tir flottant qui passe non loin de la lucarne gauche.
Le ballon circule bien dans les pieds rhodaniens. Les Anglais ont bien du mal à faire le pressing dans le camp adverse.
Superbe déboulé de Mendy sur le flanc gauche, pour un centre ras vers Cornet aux six mètres. Ce dernier tergiverse trop et se fait reprendre par Laporte après un contrôle approximatif...
Décalé sur la gauche par Cornet, sur un bon contre lyonnais, Mendy s'enflamme en repiquant dans l'axe pour frapper du droit. Un tir trop enlevé.
Cornet se bat sur le côté droit et parvient à servir Fekir sur la droite de la surface. Ce dernier s'essaie à un centre au deuxième poteau parfaitement lu par Laporte.
Sterling à son tour écope d'un avertissement, pour une faute à retardement sur Mendy.
C'était chaud dans la surface lyonnaise, sur ce contrôle aérien de Silva qui a manqué de profiter à un Agüero en embuscade mais dont la reprise instantanée n'a pas accroché le cadre.
Petit temps mort dans cette partie disputée jusqu'alors à 100 à l'heure. Les deux équipes prennent le temps de mettre le pied sur le ballon.
Incroyable scénario à Hoffenheim dans le même temps où les locaux, rapidement menés à 0-2 par le Shakhtar, viennent d'égaliser. Tout bénef' pour l'OL !
Les Gones calment clairement le jeu à l'approche de la pause. Pour mieux contrer
Quelle occasion pour Lyon ! Et quel geste de Cornet ! [/b]Depay s'échappe dans le couloir gauche et adresse un centre parfait au deuxième poteau à destination de Cornet. Celui-ci s'essaie alors à un ciseau de toute beauté. Une reprise repoussée par la barre transversale des Citizens !
Mahrez a un peu de champ et décide de prendre sa chance des 25 mètres. Une frappe rase que Lopes s'emploie à aller chercher au prix d'une belle horizontale.

C'est la pause à Lyon, où l'OL donne parfaitement la réplique à Manchester City. Avec un brin plus d'application ou de réussite, les Gones auraient même pu rallier les vestiaires avec l'avantage au score. A confirmer après le repos !

Arrow
C'est reparti au Parc OL, sans changement à signaler pour l'heure.
Les Citizens se montrent les plus entreprenants dans ce début de seconde période. Du moins ont-ils investi le camp lyonnais.
Alerté au niveau de l'angle gauche de la surface, Sterling prend sa chance directement. Sans accrocher le cadre défendu par Lopes.
Corner pour City, obtenu par Silva côté gauche. C'est joué à ras-terre, pour un centre en première intention bien repoussé par la défense rhodanienne.
Bonne intervention de Ndombele sur Sané dans la surface lyonnaise. L'intéressé perd le ballon dans la foulée mais se bat pour le récupérer et obtenir un coup franc.
BUT de Cornet pour Lyon ! Le coup franc est joué par Marcelo côté gauche, direction Depay qui renverse alors le jeu vers la droite et Cornet, à l'entrée de la surface. Ce dernier enroule alors une merveille de frappe du gauche, des 20 mètres, pour tromper la vigilance d'Ederson !
Comme à l'aller, Cornet se paie donc le luxe de marquer contre Manchester City. D'autant plus remarquable que l'intéressé n'est que très rarement titulaire dans les rangs de l'OL.
Quelle parade de Lopes ! Mahrez travaille bien sur le flanc droit avant d'adresser un centre impeccable vers Aguëro, aux six mètres. L'Argentin claque alors une jolie tête que Lopes écarte d'une main ferme, au prix une nouvelle fois d'un sacré plongeon ! Le corner qui suit ne donne rien pour City.
Auteur d'une semelle sur Mahrez, Mendy est averti par M. Rocchi.
BUT de Laporte pour Manchester City ! Le coup franc qui suit cette faute de Mendy voit Silva prolonger le cuir au premier poteau. A l'affût au second montant, Laporte place alors une tête imparable pour Lopes !
Sur l'engagement, les Lyonnais perdent d'emblée la sphère et City de déployer un contre assassin. Servi sur la gauche de la surface, Sané arme alors sa frappe. Pour un arrêt peu académique de Lopes, en deux temps.
Les Gones ont pris un petit coup derrière la tête avec cette égalisation. Les Citizens ont le monopole du ballon depuis lors.
Agüero percute sur le côté gauche de la surface, élimine Marcelo et recherche Sané au centre. Marçal repoussant finalement le danger en corner. Corner qui ne donne rien.
Voilà un bon contre lyonnais, emmené tambour battant par un Fekir qui décide d'aller au bout, en embarquant Laporte sur la gauche avant de pivoter vers le centre pour frapper au ras. Un tir trop écrasé pour inquiéter Ederson.
Premier changement dans cette partie, côté anglais: Sané est remplacé par Delph.
L'OL réplique, avec la sortie de Rafael au profit de Tete.
Cornet est chaud dans ce match et décide de retenter sa chance. Sa frappe cette fois est trop centrée et facile à capter pour Ederson.
Ce match nul demeure une bonne opération pour Lyon, qui pour l'instant tient sa qualification pour les huitièmes de finale. Aussi les Gones prennent-ils soin de ne pas se découvrir.
Traoré a accéléré son échauffement. Le Burkinabais s'apprête à entrer en jeu côté lyonnais.
BUT de Cornet pour Lyon ! Le voilà le héros de la soirée ! Lancé à la limite du hors-jeu par Depay, Cornet prend de vitesse Laporte sur le côté gauche de la surface et parvient à glisser le cuir sous le flanc d'Ederson. L'OL reprend l'avantage !
BUT de Agüero pour Manchester City ! Grâce à un corner immédiatement obtenu par Delph côté droit, les Citizens reviennent au score. Mahrez dépose alors le cuir sur la tête d'Agüero au premier poteau. Pour une reprise décroisée qui laisse Lopes impuissant...
Fekir est rappelé sur le banc lyonnais, remplacé par Traoré.
Agüero encore lui revient à la charge et déclenche une bonne frappe des 25 mètres, qui fuit le cadre de peu. Corner à suivre néanmoins pour City. Corner qui n'aboutit pas.
Et nouveau corner pour Manchester, qui ne laisse pas respirer Lyon dans ces dernières minutes. C'est bien repoussé cette fois par la défense rhodanienne.
Ultime changement lyonnais dans cette partie: Cornet cède sa place à Terrier.
On est entré dans le temps additionnel de cette rencontre, pour deux minutes minimum.
Changement dans les rangs de City: Foden entre en jeu tandis qu'Agüero quitte la pelouse.
C'est terminé à Lyon ! L'OL tient tête à un véritable ogre européen, non sans avoir frôlé la gagne comme à l'aller grâce à un doublé de Cornet. Dommage pour les Gones, qui auraient pu valider là leur billet pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Un ticket qu'il leur faudra aller chercher à Donetsk, dans deux semaines, le Shakhtar s'étant imposé sur le fil à Hoffenheim dans le même temps (2-3)...
Un OL intenable mène deux fois au score et se fait rejoindre
City qualifié, Lyon devra aller chercher un résultat en Ukraine
Doublé pour Cornet !
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 57565
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019   Mer 28 Nov 2018 - 11:21

Rome-0-2-Real Madrid
Phase de groupes J-5 -  Groupe G-
Mardi 27 novembre 2018 à 21h00 | Ligue des champions UEFA | Classement | Stats des équipes
http://www.matchendirect.fr/live-score/as-roma-real-madrid.html




Le match a commencé.
Real Madrid obtient un corner.
Corner tiré par Kroos (Real Madrid).
Coup franc suite à une faute de Carvajal (Real Madrid) sur El Shaarawy (Roma).
Kolarov (Roma) tire le coup franc.
Faute de Varane (Real Madrid) sur Schick (Roma).
Kolarov (Roma) tire le coup franc.
Kolarov (Roma) manque le cadre.
L'arbitre signale une position de hors-jeu de Bale (Real Madrid).
Manolas (Roma) tire le coup franc.
Le milieu croate Luka Modrić

Modrić (Real Madrid) manque le cadre.
Arrêt de Olsen (Roma).
Real Madrid obtient un corner.
Corner tiré par Kroos (Real Madrid).
Faute de Modrić (Real Madrid) sur El Shaarawy (Roma).
Modrić (Real Madrid) reçoit un carton jaune.
Le premier avertissement de la soirée pour le lutin croate suite à une faute sur El Shaarawy qui doit quitter la pelouse, blessé.
Kluivert (entre) - El Shaarawy (sort) (Roma).
Kolarov (Roma) tire le coup franc.
Schick (Roma) tire au but.
Arrêt de Courtois (Real Madrid).
Coup franc suite à une faute de Kolarov (Roma) sur Lucas Vázquez (Real Madrid).
Carvajal (Real Madrid) tire le coup franc.
`L'arbitre signale une position de hors-jeu de Benzema (Real Madrid).
Olsen (Roma) tire le coup franc.
Kluivert (Roma) manque le cadre.
Coup franc suite à une faute de Cristante (Roma) sur Marcelo (Real Madrid).
Marcelo (Real Madrid) tire le coup franc.
Real Madrid obtient un corner.
Kroos (Real Madrid) tire le corner.
Faute de Zaniolo (Roma) sur Kroos (Real Madrid).
Modrić (Real Madrid) tire le coup franc.
Corner tiré par Cengiz Ünder (Roma).
Roma obtient un corner.
Cengiz Ünder (Roma) tire le corner.
Roma obtient un corner.
Fazio (Roma) manque le cadre.
Fazio (Roma) voit son tir contré par un adversaire.
Carvajal (Real Madrid) contre un tir.
Schick (Roma) tire au but.
Arrêt de Courtois (Real Madrid).
Nzonzi (Roma) voit son tir contré par un adversaire.
Kroos (Real Madrid) contre un tir.
Kolarov (Roma) manque le cadre.
Kroos (Real Madrid) tire au but.
Arrêt de Olsen (Roma).
Kolarov (Roma) tire au but.
Arrêt de Courtois (Real Madrid).
Modrić (Real Madrid) manque le cadre.
Coup franc suite à une faute de Carvajal (Real Madrid) sur Kluivert (Roma).
Kolarov (Roma) tire le coup franc.
Faute de Schick (Roma) sur Kroos (Real Madrid).
Kroos (Real Madrid) tire le coup franc.
Faute de Zaniolo (Roma) sur Llorente (Real Madrid).
Zaniolo (Roma) reçoit un carton jaune.
Faute de Cristante (Roma) sur Kroos (Real Madrid).
Kroos (Real Madrid) tire le coup franc.
Cengiz Ünder (Roma) manque le cadre.
Superbe occasion pour Roma !
Faute de Lucas Vázquez (Real Madrid) sur Cristante (Roma).
L'arbitre indique la mi-temps.C'est la pause au Stadio Olimpico où les deux leaders du Groupe G, déjà qualifiés pour les 8es, n'arrivent pas à se départager. Une victoire des Merengues leur assurerait la première place finale du groupe
Arrow

.Début de la seconde période.
Coup franc suite à une faute de Fazio (Roma) sur Modrić (Real Madrid).
Modrić (Real Madrid) tire le coup franc.
But de Bale (Real Madrid) !

Roma obtient un corner.
Cengiz Ünder (Roma) tire le corner
Zaniolo (Roma) voit son tir contré par un adversaire.r.
Carvajal (Real Madrid) contre un tir.Roma obtient un corner.
Kolarov (Roma) tire le corner.Bale (Real Madrid) tire au but.Grosse occasion pour Real Madrid.Arrêt de Olsen (Roma).
Real Madrid obtient un corner.
Corner tiré par Kroos (Real Madrid).
Varane (Real Madrid) manque le cadre
Faute de Cristante (Roma) sur Carvajal (Real Madrid).Varane (Real Madrid) tire le coup franc.
Florenzi (Roma) manque le cadre.
Kluivert (Roma) tire au but.
Arrêt de Courtois (Real Madrid).Roma obtient un corner.Roma obtient un corner.
Corner tiré par Kluivert (Roma).Passe décisive de Benzema (Real Madrid).
But de Lucas Vázquez (Real Madrid) !

La joie de Lucas Vázquez, auteur du 2e but merengue

Le Real prend le large et semble se diriger vers la première place finale dans ce groupe !
Coup franc suite à une faute de Lucas Vázquez (Real Madrid) sur Zaniolo (Roma).
Kolarov (Roma) tire le coup franc.
Marcelo (Real Madrid) tire au but.Arrêt de Olsen (Roma).
L'arbitre signale une position de hors-jeu de Benzema (Real Madrid).
Olsen (Roma) tire le coup franc.Ćorić (entre) - Nzonzi (sort) (Roma).
Benzema (Real Madrid) tire au but.Arrêt de Olsen (Roma).
Modrić (Real Madrid) tire le coup franc.Faute de main de Zaniolo (Roma).
Carvajal (Real Madrid) tire le coup franc

Karsdorp (entre) - Zaniolo (sort) (Roma).
Dernier changement pour la Roma avec l'entrée du défenseur latéral néerlandais.
Faute de Kluivert (Roma) sur Lucas Vázquez (Real Madrid).
Modrić (Real Madrid) tire le coup franc.
Ćorić (Roma) voit son tir contré par un adversaire.
Varane (Real Madrid)contre un tir.
Kluivert (Roma) tire le coup franc.
Benzema (Real Madrid) se trouve en position de hors-jeu.
Ćorić (Roma) tire le coup franc.Kolarov (Roma) tire au but.
Arrêt de Courtois (Real Madrid).Coup franc suite à une faute de Ćorić (Roma) sur Lucas Vázquez (Real Madrid).
Díaz (entre) - Benzema (sort) (Real Madrid).
Carvajal (Real Madrid) tire le coup franc.L'arbitre signale une position de hors-jeu de Díaz (Real Madrid).
Karsdorp (Roma) tire le coup franc.
Valverde (entre) - Modrić (sort) (Real Madrid).Deuxième changement pour le Real avec l'entrée du milieu uruguayen.
Coup franc suite à une faute de Lucas Vázquez (Real Madrid) sur Kolarov (Roma).
Faute de main de Fazio (Roma).Ramos (Real Madrid) tire le coup franc.
Asensio (entre) - Bale (sort) (Real Madrid).Dernier changement de la rencontre avec la sortie du premier buteur.
Coup franc suite à une faute de Kroos (Real Madrid) sur Kolarov (Rom) Kolarov (Roma) tire le coup franc.
L'arbitre signale une position de hors-jeu de Marcelo (Real Madrid).
Olsen (Roma) tire le coup franc.Coup franc suite à une faute de Ćorić (Roma) sur Kroos (Real Madrid).
Kroos (Real Madrid) tire le coup franc.Llorente (Real Madrid) voit son tir contré par un adversaire.
Fazio (Roma) contre un tir.Coup franc suite à une faute de Llorente (Real Madrid) sur Kolarov (Roma).
Kolarov (Roma) tire le coup franc.Valverde (Real Madrid) voit son tir contré par un adversaire.
Fazio (Roma) contre un tir.Real Madrid obtient un corner.
Corner tiré par Kroos (Real Madrid).Díaz (Real Madrid) se trouve en position de hors-jeu.
Fazio (Roma) tire le coup franc.Roma obtient un corner.
Florenzi (Roma) tire le corner.Schick (Roma) manque le cadre.
Coup franc suite à une faute de Díaz (Real Madrid) sur Karsdorp (Roma).Karsdorp (Roma) tire le coup franc.
Coup franc suite à une faute de Varane (Real Madrid) sur Schick (Roma).
Carton jaune pour Varane (Real Madrid).
Llorente (Real Madrid) contre un tir.

Fin du match.
C'est terminé au Stadio Olimpico avec cette victoire 2-0 des Merengues grâce à Gareth Bale et Lucas Vázquez qui scelle leur première place finale dans ce groupe. La Roma est également qualifiée après le revers du CSKA en début de soirée.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 57565
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019   Mer 28 Nov 2018 - 15:56

Manchester United-1-0-Young Boys
Phase de groupes J-5 -  Groupe H
Mardi 27 novembre 2018 à 21h00 | Ligue des champions UEFA | Classement | Stats des équipes
http://www.matchendirect.fr/live-score/manchester-united-young-boys.html


C'est parti à Old Trafford pour cette rencontre comptant pour la 5e journée du groupe H de la Ligue des champions, et opposant Manchester United aux Young Boys de Berne. Le coup d'envoi est sifflé à l'instant par l'arbitre central du match, l'Allemand Monsieur Brych.
Le coup franc anglais frappé de loin par Fred. C'est dans la boite, mais directement dégagé par une tête suisse.
Ballon de Shaw, légèrement dévié par Lingard dans la course d'un Rashford qui part défier Von Ballmoos et tente le lob... qui retombe au-dessus de la cage !
Bon travail de Martial au coin gauche de la surface. Il donne légèrement en retrait pour Fred qui a de l'espace plein axe et qui frappe en force du gauche. C'est juste au-dessus !
Les Young Boys plient sans rompre pour le moment, mais ces premières minutes sont compliquées pour eux. Les Red Devils semblent bien décidés à marquer rapidement.
Le centre de Fellaini dévié involontairement par un défenseur adverse qui manque de peu de tromper son gardien. Von Ballmoos est attentif et capte cette balle.
Le centre long de Nsame que Mbabu va sauver le long de la touche. Renversement sur la gauche pour Assalé qui tente la frappe du droit. C'est légèrement dévié par Smalling. Corner à suivre.
Sulejmani qui frappe le corner sortant de la gauche. Le ballon rebondit sur Assalé au premier poteau, avant que Manchester ne reparte de l'avant.
Lingard contré au milieu de terrain par Sow. La contre-attaque suisse n'est pas bien jouée. A nouveau le ballon dans les pieds des Red Devils.
La mésentente entre Fellaini et Martial. Le premier pensait que son partenaire sollicitait le une-deux, mais il n'en était rien. Ce sera un six mètres pour les Young Boys.
Ballon par-dessus pour Rashford qui va s'enfermer à droite face à Camara. Il centre. Von Bergen dégage en touche.
Encore une mésentente sur une action identique à la précédente. Martial et Matic ne se comprennent pas sur ce une-deux. Ce sera un nouveau six mètres adverse.
Le petit contrôle de la main d'Assalé. Cela n'échappe pas aux yeux experts de Monsieur Brych. Coup franc pour United dans sa moitié de terrain.
La bonne petite passe en pivot de Fellaini pour Rashford qui entre dans la surface et frappe croisé du gauche. Cadré, mais bien trop mollasson pour inquiéter Von Ballmoos.
Martial qui va provoquer sur la gauche. Il se retrouve face à Camara qui ne se jette pas et attend le dernier moment pour tacler le ballon au moment où le Français de United cherchait le crochet.Un hors-jeu qui n'existait pas sur cette passe de Shaw pour Martial. L'arbitre-assistant lève pourtant son drapeau contre l'attaquant français.
Renversement de jeu vers Shaw qui trouve Martial. Ce dernier donne à Fellaini qui veut remettre d'une petite déviation dans la course de Shaw qui avait suivi, mais qui ne parvient pas à récupérer l'offrande.
Sow pour Aebischer qui se défait de Fellaini dans un premier temps, mais le Red Devil profite d'un double-contact pour récupérer une sortie de but.
Le premier coup de pied de coin pour les Red Devils. Shaw le frappe sortant de la gauche, cherchant la tête de Fellaini. Sans résultat.
Un hors-jeu qui n'existait pas sur cette passe de Shaw pour Martial. L'arbitre-assistant lève pourtant son drapeau contre l'attaquant français.
Contre-attaque des Youngs Boys, emmenée par Sow. Elle ne donne rien, d'autant que Jones sort de sa défense pour dégager tel un bulldozer.
Carton jaune pour Matic qui avait commis une faute au départ de l'action précédente, avec une semelle devant Aebischer.
Petite problème technique pour l'arbitre dont le système de communication, situé dans son dos, s'est défait. Son assesseur vient l'aider. Le jeu peut reprendre une minute plus tard.
Le centre au sol de Lingard
manque nettement de précision, même si l'idée était bonne. Dommage car il avait un partenaire qui arrivait lancé. Il fallait attendre un peu.
Matic pour Smalling qui donne devant vers Lingard dont la petite déviation trouve un Rashford qui contrôle et frappe du droit. Un tir rasant, tout juste trop croisé et qui passe un petit mètre à gauche de la cible.
Un second corner pour les visiteurs, frappé par Sulejmani. C'est directement sur la tête de Valencia qui dégage hors de sa surface.
La passe vers l'avant de la part de Smalling. Il cherche à alerter Lingard qui est mis au sol par un joueur adverse. Ce sera un coup franc mancunien
Fred enroule le coup franc de plus de trente mètres et le met encore au bon endroit dans la boite. Mais Matic, qui reprend du bout du pied droit, est signalé hors-jeu. Tout cela agace franchement José Mourinho sur son banc de touch
Le centre de Shaw que Camara dégage mal. C'est remis sur Martial dont la frappe surpuissante arrive en pleine poire du pauvre Camara.
Et tandis que Camara reste sonné dans sa surface, Lingard tente la frappe plein axe. Von Bergen met le bras. L'arbitre ne siffle qu'un corner.
Les minutes passent et si Manchester United domine très largement, il manque toujours de précision et d'efficacité offensive. Un problème que l'on connait depuis un bon moment du côté des Red Devils.
S'il est un homme que l'on voit à son avantage côté suisse, c'est Assalé qui propose de belles choses et qui montre un bon niveau technique.
Jones à la relance pour les locaux. Il donne à Matic qui écarte vers Shaw qui transmet à un Martial bien seul et qui tente de passer Camara dans la surface. Sans résultat probant.
Fellaini pour Rashford qui parvient à donner à Fred bien qu'il a poussé son ballon trop loin. L'action s'arrête là car l'arbitre siffle une hors-jeu anglais.
Sulejmani qui sollicite le une-deux avec Lauper. Il se laisse tomber, réclamant une faute supposée de Valencia. Il n'y a rien et l'arbitre ne se laisse pas berner.
Le centre au sol et au second poteau de Mbabu pour Sulejmani qui frappe du gauche. C'est un peu manqué et la défense mancunienne peut s'interposer.
Nsame servi par Aebischer dans la moitié de terrain suisse. Ballon en retrait vers son portier qui dégage en touche car Von Bergen est au sol.
Le capitaine des Young Boys sort en boitillant. Visiblement il s'est fait mal sur un contact avec Rashford. A priori rien de bien grave, mais c'est à suivre...
Encore un hors-jeu limite pour Manchester United, mais cette fois Fellaini est bel et bien en position illicite.
Que ce ballon en retrait est mal donné à Rashford pour Fellaini. Fred récupère et frappe du gauche. Un tir enroulé intéressant, qui passe un mètre à gauche de la lucarne.
Fred qui renverse à gauche vers Martial. Ce dernier tente d'éliminer Mbabu qui ferme la porte sans faire de faute, même si le Français cherchait le coup franc, restant allongé au sol.
Valencia qui loupe légèrement son contrôle et qui permet à Sow de récupérer une touche sur la gauche de sa surface. Les Young Boys soufflent quelques instants.
On sait que le stade d'Old Trafford n'est pas réputé pour sa folle ambiance, mais ce soir il y en a. Pas du fait des supporters anglais, mais de la colonie suisse, venue tout de jaune vêtue.
Matic qui protège bien le ballon avant de donner devant pour Fred qui lance Rashford. A la limite du hors-jeu, ce dernier entre dans la surface et frappe. C'est encore à côté.
deux minutes de temps additionnel indiquées par le quatrième arbitre.
Assalé qui décale Mbabu sur la droite. Ce dernier centre au sol pour Sow qui tente une petite talonnade inspirée et qui passe au ras du poteau droit mancunien !
Jones par-dessus pour Fellaini. C'est du moins l'idée, mais dans la réalisation, c'est une tout autre histoire. Six mètres pour Berne.
Coup de sifflet de l'arbitre qui renvoie tout le monde aux vestiaires sur le score nul et vierge de 0-0. Manchester United a dominé et s'est offert de belles occasions, sans parvenir à en concrétiser une seule. Un seul tir cadré pour les Red Devils. De leur côté, les Young Boys résistent bien.
Arrow 
Reprise de la rencontre et début de la seconde période. Les Young Boys de Berne à l'engagement.
A la pause, on note la sortie de Von Bergen du côté de la défense de Berne. Le capitaine des Young Boys, touché à la 39e minute, cède sa place à Garcia.
Martial au contact avec Mbabu dans la surface adverse. Duel à l'épaule jugé licite par Monsieur Brych, bien placé.
Carton jaune pour Camara qui met la semelle sur le talon de Martial.
Sur le bord du terrain, les remplaçants mancuniens sont à l'échauffement. On peut notamment voir Lukaku et Pogba.
Grosse position de hors-jeu de la part de Rashford sur cette longue balle en cloche de Fred. La défense adverse est remontée au bon moment.
Touche de Mbabu aux abords du poteau de corner côté suisse. Le ballon est récupéré quelques instants plus tard par les locaux. Fred décale Valencia qui ne parvient pas à passer Garcia. Ce sera un coup franc pour le Mancunien.
Le coup franc mancunien est frappé du gauche par Fred. C'est trop proche de Von Ballmoos qui capte facilement la balle des deux mains, au-dessus de tout le monde.
Le tacle glissé en retard de Valencia sur Aebischer. Coup franc, mais pas de carton. Le latéral droit s'en sort bien.
Mbabu qui parvient à entrer dans la surface après une bonne petite déviation de Nsame. Le tir du latéral droit des Young Boys échoue dans le petit-filet extérieur de la cage de De Gea !
Matic en cloche pour Martial qui contrôle dans la surface, parvient ensuite à se remettre dans le sens du but mais pousse trop son ballon. Rashford le récupère et frappe en force. C'est à côté.
Marcus Rashford
a beaucoup tenté depuis le début du match, mais il manque de réalisme. Pas certain qu'il reste encore longtemps sur la pelouse.
La frappe de Martial. Ballon contré dans la surface et qui retombe devant Fellaini qui tente une demi-volée qui file dans la tribune.
Lingard pour Martial qui a reculé d'un cran. La double-ligne défensive suisse ne laisse pas beaucoup d'espace.
L'heure de jeu est atteinte et l'on se demande quand José Mourinho va faire un peu de coaching. On ne voit pratiquement plus Lingard, Rashford est toujours imprécis, Matic n'apporte rien au centre et Martial ne peut pas tout faire tout seul.
Carton jaune pour Benito qui lève le pied haut alors que Rashford lui arrivait dessus.
Suite à la faute de Benito, le coup franc mancunien est frappé de la droite de la surface par Fred. Directement dans les gants de Von Ballmoos.
Lingard qui se réveille et qui tente sa chance. Son tir est beaucoup trop centré pour ne pas être arrêté par Von Ballmoos.
Martial en cloche pour Lingard qui réussit une belle talonnade pour Rashford qui remet au centre vers Martial dont le tir des vingt mètres passe au-dessus.
Lukaku et Pogba entrent en jeu côté Man U. Lingard et Fred sortent.
Ce double-changement devrait apporter un peu de sang neuf et des idées fraîches aux Red Devils. C'est du moins ce que doit espérer José Mourinho.
Pogba qui impose son physique et qui protège un ballon qu'il offre à Rashford. Ce dernier frappe en force. C'est à gauche de la cage suisse !
La sortie de Sulejmani côté Young Boys de Berne. Fassnacht le remplace.
Lukaku qui fait un gros effort pour chiper la balle à un joueur adverse, mais qui l'oublie au moment de partir en contre-attaque.
Mbabu obtient le corner face à Shaw. Sow le frappe de la droite, mais c'est directement sur la tête de Matic qui dégage.
Lukaku pour Martial qui a un petit espace pour frapper dans la surface, mais attend trop et quand il prend la décision, les portes se sont refermées.
Contre-attaque suisse conclue par cette frappe de Fassnacht. C'est contré et ce sera un corner pour les visiteurs.
Et comme souvent quand ça va moins bien pour United, c'est De Gea qui est forcé de s'illustrer et qui sauve ici sur sa ligne cette tentative de Garcia. Un plongeon exceptionnel et une main droite décisive !
Carton jaune pour Valencia qui commet la faute sur Assalé.
Sortie de Valencia et entrée de Mata dans les rangs mancuniens.
Le coup franc des Young Boys est frappé de loin par Sow qui envoie la balle très largement au-dessus.
Centre venu de la droite pour la tête de Lukaku au point de penalty. Une fois encore, le ballon ne prend pas le cadre, même s'il n'en passe pas loin !
On se répond d'une équipe à l'autre. Contre-attaque suisse et ballon pour Fassnacht qui frappe plein axe des dix-huit mètres. Au-dessus de la transversale.
Moins d'un quart d'heure à jouer et de plus en plus d'occasions de part et d'autre. On devrait au moins voir un but si l'on poursuit sur ce rythme.
Jones qui reste sur ses jambes au moment où Assalé entre dans la surface anglaise et tente de trouver l'espace pour frapper. Les Suisses restent dans le camp adverse.
Sur le dernier quart d'heure de jeu, la possession de balle s'est très nettement équilibrée, tandis qu'au nombre d'occasions, il y en a eu une cinq de chaque côté.
La remise de Fellaini pour Mata qui s'essaye à un tir du gauche. Difficile car le ballon rebondit haut. Et il passe finalement au-dessus du cadre.
Rashford à gauche pour Shaw qui trouve Martial dont le centre est dégagé de la tête par une tête adverse.
Ouverture de Pogba, de l'arrière et de la gauche. C'est au second poteau pour Smalling qui tente bien d'y aller, mais qui est trop court.
Nsame qui met trop de temps à sortir au goût de Shaw. Ce dernier vient le pousser. Moumi Ngamaleu entre en jeu côté Young Boys, tandis que l'arbitre demande à Shaw de se calmer.
Martial fait la différence avant de donner à gauche pour Rashford. Shaw tente ensuite le centre, sans réussite.
Bonne remise de Moumi Ngamaleu pour Assalé qui obtient le coup franc suite à une petite faute de Mata dans la moitié de terrain anglaise
Jones qui impose son physique face à Assalé dans la surface de Manchester. Il obtient même le coup franc quelques instants plus tard pour un pressing trop engagé de son adversaire.
C'est le silence absolu dans les travées d'Old Trafford. Le spectacle offert par des Red Devils volontaires, mais terriblement inefficaces devant, laisse les supporters sans voix.
Le dégagement de Von Ballmoos directement sur Jones qui relance pour sa formation. Pogba est servi et renverse à gauche vers Shaw. Dix joueurs de Berne se trouvent dans les vingt derniers mètres.
Bonne circulation de balle côté suisse, dans la moitié de terrain adverse. Assalé vers Fassnacht qui remet sur Benito. Ouverture en cloche vers Garcia qui centre, mais est signalé hors-jeu.
La balle de Matic vers Fellaini qui met la main dans la surface. Un geste involontaire, mais que l'arbitre juge illicite.

BUT de Fellaini pour Manchester United ! C'est dans le ''Fergie Time'' que United marque, comme ce fût souvent le cas durant l'époque glorieuse de Sir Alex Ferguson. Ballon centré de l'arrière et de la gauche par Shaw. Lukaku prolonge de la tête pour Fellaini qui contrôle en pivot et frappe entre les jambes de Benito. Un tir du droit gagnant.
Le quatrième arbitre a annoncé trois minutes de temps additionnel. Le match est pratiquement terminé.
Fin du match et victoire de Manchester United qui obtient sa qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions en passant par la toute petite porte, et en profitant de la victoire de la Juventus sur Valence (1-0).
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 57565
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019   Mer 28 Nov 2018 - 16:19

Juventus-1-0-Valence
Phase de groupes J-5   -  Groupe H
Mardi 27 novembre 2018 à 21h00 | Ligue des champions UEFA | Classement | Stats des équipes
http://www.matchendirect.fr/live-score/juventus-valence.html


début du match
Mandzukic est alerté dans la profondeur. Le Croate dévie à l'entrée de la surface pour Ronaldo, qui tente sa chance instantanément. Son tir passe à gauche du poteau de Neto !
Les hommes d'Allegri monopolisent le cuir dans ces premières minutes. Les Valencians sont regroupés dans leur camp.
La frappe de Ronaldo aux abords de la surface est cadrée mais sans grand danger pour Neto, qui se saisit en deux temps du ballon. C'est la première frappe cadrée du match, la deuxième de CR7.
Paulista est obligé de revenir sur Neto, qui envoie un long ballon devant. La Juve récupère la possession. Les visiteurs ont dû mal à conserver le cuir pour le moment.
Mauvaise passe de Coquelin en direction de Kondogbia. Cela met un terme à une première bonne possession de balle des Valencians
Bonne combinaison entre Gaya et Kondogbia, qui envoie un centre dans la surface. Le ballon monte dans les airs et est capté facilement par Szczesny.
Paulista est obligé de revenir sur Neto, qui envoie un long ballon devant. La Juve récupère la possession. Les visiteurs ont dû mal à conserver le cuir pour le moment.
Mauvaise passe de Coquelin en direction de Kondogbia. Cela met un terme à une première bonne possession de balle des Valencians.
Bonne combinaison entre Gaya et Kondogbia, qui envoie un centre dans la surface. Le ballon monte dans les airs et est capté facilement par Szczesny.
Ronaldo centre au cordeau dans la surface espagnole. Mandzukic s'écroule au contact de Diakhaby... M. Collum ne bronche pas malgré la protestation des Turinois.
Ronaldo cherche l'appui de Matuidi dans la surface. Le Français ne retrouve pas le Portugais, mais l'action de la Juve se poursuit. Elle se termine finalement par un centre manquée d'Alex Sandro.
Carton jaune pour Bentencur, auteur d'une belle semelle sur Guedes.
Cancelo centre depuis l'aile droite. Mandzukic ne peut pas ajuster correctement sa tête au second poteau et Neto s'empare du ballon.
Chiellini s'essaye de loin. C'est capté facilement par Neto.
La Juve domine mais ne trouve pas la clé pour le moment. Ronaldo s'est déjà essayé deux fois, en vain.
Dybala par en contre sur le côté droit. L'Argentin centre au second poteau. Le ballon est dégagé en corner, le premier en faveur de la Vieille Dame.
La Juve a le droit à un deuxième corner mais le danger est une nouvelle fois écarté par les Espagnols
La frappe de Ronaldo passe à côté du cadre ! Alex Sandro centre à ras-de-terre au premier poteau pour CR7, au duel avec Diakhaby. Le Portugais, gêné par le Français, ne parvient pas à cadrer son tir !
La Juve pousse de plus en plus fort. Les Valencians ne parviennent plus à sortir de leur camp.
Pjanic s'écroule dans la surface ! M. Callum ne bronche pas sous la bronca de l'Allianz Stadium et le désarroi de l'ancien Lyonnais. Peut-être l'a-t-il trop cherché ce penalty...
La frappe de Wass effleure le poteau droit de Szczesny ! Guedes centre dans la surface, le cuir est dégagé par Chiellini. Wass, à l'angle de la surface en hérite et frappe de volée. Sa tentative passe juste à côté du cadre !
Après une demi-heure de jeu, la possession de balle est largement en faveur des Turinois (64%).
Carton jaune pour Gaya, qui ratera de surcroît le prochain match, après un tacle à retardement sur Cancelo.
Ça se chauffe entre Bonucci et Coquelin à la suite du coup-franc tiré dans la boîte. M. Callum appelle les deux hommes pour leur demander de se calmer
Matuidi sert Alex Sandro sur l'aile gauche. Le Brésilien manque totalement son contrôle et le ballon file en touche à environ 25 mètres du but valencian.
On voit très peu les attaquants espagnols, que ce soit Mina ou Rodrigo. il faut dire qu'ils ont été très peu servis par leurs coéquipiers.
Guedes s'infiltre plein axe dans l'espace mais il est finalement repris par l'excellent retour de Matuidi.
Le jeu valencian passe clairement par Guedes, qui initie la plupart des contres attaques de son équipe.
Bonne faute obtenue par Guedes. Les visiteurs peuvent se donner un peu d'air.
Cancelo est servi aux abords de la surface côté droit. Il tente sa chance mais ça passe assez loin du cadre. Ronaldo réclamait le ballon et s'agace de ne pas l'avoir reçu...
Carton jaune pour Kondogbia, auteur d'une grosse semelle sur la cheville de Dybala
Gudes centre depuis l'aile droite. C'est contré par Alex Sandro en corner. Le Portugais est partout.
Quel arrêt de Szczesny ! Sur le corner qui suit, Diakhaby coupe le cuir au premier poteau. Sa tête prend la direction de la lucarne mais Szczesny sort une énorme parade pour éviter l'ouverture du score des Valencians !
La pause est sifflée sur la plus grosse occasion du match ! Dominateurs, les hommes d'Allegri ont du mal à se créer des occasions franches et restent sous la menace des contres attaques de leur adversaire. Pour le moment, la Juve est qualifiée pour les 8e. Valence est de son côté toujours en vie.
Arrow

C'est reparti à Turin ! Les visiteurs donnent le coup d'envoi de la seconde période !
A noter le changement opéré à la pause côté Juventus: Cuardado est entré à la place d'Alex Sandro
Pour sa part, Marcelino a décidé de sortir Rodrigo de faire entrer Gameiro.
Ronaldo se charge d'un coup franc lointain. Sa tentative est cadrée mais trop sur Neto, qui s'empare du ballon.
Main de Cancelo.
M. Callum l'a vu et siffle un coup-franc en faveur de Valence.
Gaya centre dans la surface. Kondogbia est à la lutte dans les airs mais est finalement sanctionné d'une faute.
Le jeu est une nouvelle fois arrêté après cette main de Dybala signalé par l'arbitre. Le jeu s'est haché dans cette seconde période.
Mauvaise relance de Neto sous la pression de Mandzukic. La Juve hérite d'une bonne tocuhe dans le camp espagnol.
Depuis le retour des vestiaires, on assiste à une grosse bataille au milieu du terrain. Les occasions se font rares...
BUT de Mandzukic pour Juventus ! Servi dans la surface, Ronaldo centre à ras-de-terre au second poteau pour Mandzukic, seul, qui n'a plus qu'à pousser le ballon au fond des filets ! L'attaquant croate délivre l'Allianz Stadium !
Cuadrado reçoit un carton jaune !
Diakhaby pensait égaliser pour Valence ! A la retombé d'un coup-franc tiré dans la boîte, le défenseur français voit son but finalement refusé pour une main.
Diakhaby écope d'un carton jaune après avoir protesté trop véhément auprès de l'arbitre.
L'arrêt de Neto ! Mandzukic envoie une frappe au milieu du but, stoppée par le portier valencian !
Le match s'anime après un début de seconde période sans grande saveur.
Ronaldo repique dans l'axe à 25 mètres et lâche une lourde frappe du droit. Ça passe largement au-dessus du cadre !
Deuxième changement pour Valence: Santi Mina sort du terrain et est remplacé par Michy Batshuayi.
Superbe frappe de Dybala et nouvel arrêt de Neto ! L'Argentin est servi aux abords du rectangle et envoie une lourde frappe sous la barre. Neto s'interpose magnifiquement pour éviter le 2-0.
Carton jaune pour Guedes après cette faute d'anti jeu après avoir perdu la possession du cuir.
Dernier changement opéré par Marcelino. Kondogbia cède sa place à Soler.
La tête de Ronaldo est captée par Neto ! Dybala tire un corner au second poteau pour la tête de CR7, qui s'élève plus haut que tout le monde. Neto est vigilent et se saisit du cuir.
Carton jaune pour Batshuayi ! Faute bête de l'attaquant belge, qui n'est toujours pas entré dans son match !
Valence a toujours autant de mal à se monter dangereux, mais, pour l'instant, reste dans le coup pour une qualification en 8e puisque Manchester United est toujours accroché sur sa pelouse par Berne.
Batshuayi est alerté aux abords de la surface, et envoie une frappe qui est contrée par un défenseur italien
Deuxième changement pour la Juve: Paulo Dybala est remplacé par Douglas Costa.
Mandzukic est servi magnifiquement par Ronaldo dans la surface et tente une frappe en première intention mais Neto s'interpose une nouvelle fois
Soler s'essaye à 20 mètres. Son tir passe à droite du but de Szczesny !
Carton jaune pour Matuidi après une faute sur Soler. C'est le huitième du match !
Guedes frappe à l'entrée de la surface, plein axe. Son tir est contré mais le ballon revient dans les pieds Gameiro, qui ne peut ajuster Szczesny.
La Juve casse de plus en plus le rythme et Valence a toujours autant de mal à se montrer dangereux.
Gaya envoie un long ballon dans la surface turinoise. Trop facile pour Bonucci qui écarte le danger
3 minutes de temps additionnel au minimum.
La Vieille Dame gère parfaitement cette fin de match.
C'est terminé à Turin ! La Juve s'impose logiquement 1-0 grâce à un but de Mandzukic, bien servi par Ronaldo. Avec ce succès, la Vieille Dame est qualifiée pour les 8e de finale et assurée de terminer 1ère du groupe. De son côté, Valence n'ira pas plus loin dans la compétition puisque Manchester United s'est imposé sur le fil face à Berne (1-0).
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 57565
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019   Jeu 29 Nov 2018 - 6:35

Juventus   1-0   Valencia
Phase de groupes   -  Groupe H
  27/11/2018

Massimiliano Allegri : "Cristiano Ronaldo donne de l'assurance à la Juventus"
https://www.goal.com/fr/news/massimiliano-allegri-cristiano-ronaldo-donne-de-lassurance-a/r17wm2k0czv21xx3cygqlsadl



L'entraîneur de la Juventus a évoqué l'impact du quintuple Ballon d'Or pour l'équipe italienne en Ligue des champions.

La Juventus a assuré l'essentiel ce mardi devant son public. Les Bianconeri se sont imposés face à Valence dans le cadre de la cinquième journée de la Ligue des champions et ont acquis leur qualification pour les huitièmes de finale de la compétition. Avec Cristiano Ronaldo dans son équipe, la Juventus se profile comme l'un des favoris à la victoire finale en C1.

Au micro de Sky Sports Italia, Massimiliano Allegri a souligné l'impact sur la Juventus du quintuple Ballon d'Or depuis son arrivée l'été dernier : "Cristiano Ronaldo? Il nous donne beaucoup de confiance, beaucoup d'assurance et nous aide à atteindre les résultats souhaités. Nous nous sommes beaucoup améliorés et nous nous sommes améliorés toute l'année".

Valence ressemble à l'Atletico
L'entraîneur de la Juventus est content de la victoire face à une belle équipe de Valence : "C'est une bonne équipe qui est en bonne forme physique. Ce n'est pas facile de marquer des buts, ils ont à peu près la meilleure défense de la Liga. Nous leur avons concédé quelques contre-attaques mais nous avons globalement bien réussi. J'ai vraiment aimé notre deuxième période, c'est sûr, et nous méritions de gagner".

"Nous avons un peu souffert en première période, mais nous avons repris les choses en seconde période. Valence est une très bonne équipe et ils jouent un style de jeu similaire à celui de l'Atletico Madrid", a ajouté Massimiliano Allegri dont l'équipe est quasiment assurée de terminer en tête de son groupe avant la dernière journée contre les Young Boys de Berne.

Enfin, l'ancien technicien de l'AC Milan a été rassurant quant à l'état physique de son latéral gauche : "Alex Sandro? Il a pris un petit coup". La Juventus affrontera la Fiorentina en Serie A ce samedi.

[*]Ronaldo donne le but de la victoire à Mandžukić
[*]Les Italiens sont qualifiés
[*]Pour Valence, c'est l'élimination

Vidéo-Temps forts Roma -Real Madrid
https://fr.uefa.com/uefachampionsleague/video/highlights/videoid=2584525.html
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 57565
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019   Jeu 29 Nov 2018 - 6:58

Atlético Madrid 2-0 Monaco
Phase de groupes - journée 5-Groupe A
Atlético de Madrid - AS Monaco : les notes du match
http://www.footmercato.net/ligue-des-champions/atletico-de-madrid-as-monaco-les-notes-du-match_241972


L’AS Monaco se déplaçait du côté de Madrid pour y affronter l’Atlético de Madrid, dans cette belle arène du Wanda Metropolitano. Les Monégasques étaient déjà éliminés d’avance, alors que les Colchoneros se devaient eux de l’emporter dans le cadre de cette course pour la première place du groupe avec le Borussia Dortmund.
Le match avait tout de même de l’enjeu pour la formation de Thierry Henry, qui espérait décrocher une qualification pour l’Europa League via la troisième place du groupe.
L’entraîneur français devait cependant se passer des services de bon nombre de joueurs expérimentés à l’image de Subasic, Jovetic, Lopes, Glik, Aholou ou Sidibé. Biancone, Massengo ou Sylla démarraient ainsi la rencontre. Côté colchonero, c’était un peu plus classique, même si Simeone devait composer sans Diego Costa, Diego Godin et Josema Giménez. Saúl démarrait la partie sur le banc.

Sans surprise, l’Atlético a pris les trois points grâce à ce succès 2-0. Et la rencontre commençait bien mal pour l’AS Monaco, puisqu’après deux minutes de jeu seulement, les Colchoneros allaient prendre l’avantage. Koke, complètement seul, s’approchait de la surface puis décochait une frappe, déviée par Badiashile. Benaglio était trompé, et l’Atlético de Madrid avait déjà fait le plus dur (1-0, 2e). Les Monégasques étaient sous l’eau, et Thomas Lemar touchait le poteau sur ce superbe coup-franc (8e). Les Rojiblancos étaient infiniment supérieurs à leur adversaire, et le deuxième but allait rapidement tomber. Angel Correa mystifiait Jemerson dans la surface, avant de lâcher un caviar à Antoine Griezmann qui terminait l’action d’un bel extérieur (2-0, 24e).

La différence de niveau et d’expérience était trop importante

Les jeunes pousses monégasques ne faisaient pas le poids. A chaque offensive de l’Atlético, c’était la panique dans les derniers mètres, et les troupes de Diego Simeone se promenaient, donnant l’impression de jouer à 30%. En première période, l’AS Monaco a dû attendre la 45e minute pour signer sa première frappe en direction des cages de Jan Oblak ; une tête de Badiashile sur coup franc, non cadrée. Devant, Antoine Griezmann livrait une nouvelle prestation XXL. Thierry Henry semblait lui dépité sur le banc de touche monégasque. Au retour des vestiaires, les Espagnols avaient même légèrement baissé le rythme, donnant l’impression de s’économiser. Koke était ainsi reposé dès la pause, et ils laissaient ainsi un peu plus le ballon aux joueurs de Monaco. Il fallait noter la belle ovation du Wanda Metropolitano pour Radamel Falcao, ancien de la maison, entré à la 55e minute de jeu.

Les Asémistes commençaient enfin à s’approcher de la surface colchonera, mais étaient encore trop imprécis pour vraiment faire mal aux locaux. Falcao recevait un ballon dans la surface, et, en pivot, frappait. Oblak captait cependant bien le ballon (60e). Dans la foulée, Benaglio sortait une superbe parade sur Griezmann (61e). Sofiane Diop et Khéphren Thuram-Ulien entraient en jeu (64e). Mais peu à peu, les Colchoneros reprenaient l’ascendant, malgré un très bon Massengo dans l’entrejeu, seule bonne nouvelle du match pour Henry. Benaglio sortait une superbe parade sur cette tentative lointaine de Thomas (78e). Petit coup de pouce du destin pour Monaco : Savic touchait le ballon de la main dans sa surface, et était expulsé (82e). Mais Falcao se loupait complètement sur le penalty, ne cadrant pas ! Il fallait ensuite signaler un coup-franc de Tielemans bien sorti par Oblak (87e), et une frappe de Falcao qui passait tout proche du cadre (90e+3). Les Rouge et Blanc terminaient au moins sur une bonne note.
L’Atlético de Madrid assure son passage en huitièmes, alors que l’AS Monaco est condamné à la dernière place...
L’homme du match : Griezmann (7) : le Français a encore répondu présent. Toujours dans ce rôle de créateur, dictant le tempo du jeu et créant énormément de différences, que ce soit via des actions individuelles ou des combinaisons avec ses partenaires. Il signe le deuxième but colchonero (24e) et est à l’origine de la plupart des situations dangereuses de l’Atlético. Entre les lignes, on ne fait pas mieux, et il n’a pas lésiné sur les efforts lorsqu’il a fallu exercer un pressing assez haut sur la défense monégasque..

l'Atlético qualiifié pour les 1/8es de finale après sa victoire 2-0 face à Monaco à Madrid
(buts de Badiashile - csc,, et Griezmann)


      L'Atlético qualifié grâce à sa victoire
      Koke signe le but le plus rapide des Colchoneros en Champions League
       Falcao manque un penalty face à son ancienne équipe
       Monaco titularise quatre joueurs de moins de 20 ans
       Les visiteurs assurés de terminer derniers du groupe

Vidéos
https://rmcsport.bfmtv.com/mediaplayer/video/resume-atletico-de-madrid-monaco-2-0-ligue-des-champions-1121102.html#


Dernière édition par jeusetmatch le Jeu 29 Nov 2018 - 7:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 57565
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019   Jeu 29 Nov 2018 - 7:00

PSG 2-1 Liverpool
Phase de groupes   -Journée 5-  Groupe C

https://fr.uefa.com/uefachampionsleague/season=2019/matches/round=2000980/match=2025129/index.html

Paris tient sa revanche du match aller grâce à Bernat et Neymar
Liverpool a réduit le score par Milner (penalty) sur son seul tir cadré du match
Grâce à ce succès, le PSG est totalement relancé pour la qualification en 8es
Les Reds s'étaient imposés 3-2 en septembre grâce à un but de Firmino en fin de match
Liverpool devra battre Naples pour se hisser en 8es
Thiago Silva : « On a fait du bon travail. Surtout collectivement.
Nous avons maintenant la possibilité de finir premier du groupe. On a super bien joué.
C’était incroyable et l’ambiance était fantastique. On a vraiment mérité ce succès »

Daniel Alves : « L’équipe a fait un grand match.
C’est une grande performance. On en avait besoin. C’est une belle soirée pour nous.
A titre personnel j’avais besoin de ce match. J’avais besoin de revenir ».


Tuchel : "C'était notre dernière occasion de montrer que nous sommes capables de rivaliser avec une équipe comme Liverpool.
Liverpool est une équipe avec une mentalité incroyable.
Nous avons eu une attitude extraordinaire ce soir.
Les gars ont joué en équipe, avec beaucoup d'énergie, ils ont travaillé dur, ont souffert les uns pour les autres.
C'était nécessaire. C'est un grand pas en avant pour nous. A nous d'être humbles et de continuer le travail".

Les équipes :
Paris Saint-Germain
: Buffon - Kehrer, Thiago Silva (cap), Kimpembe, Bernat - Di Maria (Dani Alves, 65e), Verratti,
Marquinhos, Neymar - Mbappé (Rabiot, 85e), Cavani (Choupo-Moting, 65e) - Entraîneur : Thomas Tuchel

Liverpool FC : Alisson - Gomez, Lovren, van Dijk, Robertson - Wijnaldum (Keïta, 66e), Henderson,
Milner (Shaqiri, 77) - Salah, Firmino (Sturridge, 71e), Mané - Entraîneur : Jürgen Klopp

Au Parc des Princes, le Paris Saint-Germain a décroché sa 2e victoire dans le groupe C de l’UEFA Champions League en imposant sa loi à Liverpool dans un match de haut niveau. Grâce à Juan Bernat et Neymar, le club de la capitale s’installe à la deuxième place de sa poule, à une journée de la fin.
Les Parisiens mettent de l’intensité d’entrée, poussés par la belle ambiance du Parc des Princes. Di Maria se crée vite la première occasion de la rencontre. Sa demi-volée, déclenchée de l’extérieur de la surface, est boxée en corner par Alisson (6e). Les Parisiens contrôlent le ballon et exercent un bon pressing dès qu’ils le perdent. Ils ne tardent pas à concrétiser leur bon début de match.
Plein d’envie, Bernat récupère un ballon mal dégagé dans la surface et enchaîne rapidement du pied droit pour battre Alisson (1-0, 13e). Déjà buteur sur la pelouse du Napoli, le latéral gauche espagnol met le PSG sur de bons rails.
Le club de la capitale ne se relâche pas mais voit Liverpool hausser son niveau de jeu. Il doit donc reculer mais peut désormais exploser en contre. Après un premier essai et une intervention d’Alisson juste devant Cavani (31e), le champion de Ligue 1 Conforama en titre double la mise. Mbappé s’échappe sur la gauche.
Son centre est repris par Cavani, qui bute sur Alisson. Neymar suit bien et loge le ballon dans le petit filet (2-0, 37e). Malheureusement, les Reds se relancent avant la pause. Di Maria fauche Mané à l’angle droit de la surface et provoque un pénalty. Milner le transforme sans trembler (2-1, 45e+1).
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 57565
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019   Jeu 29 Nov 2018 - 7:32

PSV 1-2 Barcelone
Phase de groupes - Groupe B
https://fr.uefa.com/uefachampionsleague/season=2019/matches/round=2000980/match=2025127/index.html?iv=true

Messi et Piqué assurent la première place finale au Barça
De Jong réduit la marque de la tête
Le PSV terminera dernier du Groupe B
29e but de Messi lors de ses 28 derniers matches d'UCL



Bousculé dans les dernières minutes, le Barça a fait preuve de réalisme et de réussite pour arracher la victoire qui lui assure la première place du groupe.
Offrant un beau spectacle avec de nombreuses occasions, le PSV a manqué de précision et dit adieu à l'Europe.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 57565
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019   Jeu 29 Nov 2018 - 7:45

Lokomotiv Moskva 2-0 Galatasaray
https://fr.uefa.com/uefachampionsleague/season=2019/matches/round=2000980/match=2025131/index.html?iv=true
Phase de groupes - Groupe D



Ignatyev et un c.s.c. offrent au Loko des espoirs de troisième place
Peu inspiré, Galatasaray ne peut plus se qualifier pour les 8es
Le Lokomotiv domine après avoir doublé la mise au retour des vestiaires
Les hôtes marquent leurs premiers points et peuvent toujours rêver d'UEL
LdC : le Lokomotiv Moscou qualifie le FC Porto et Schalke 04
http://www.footmercato.net/flash-mercato/ldc-le-lokomotiv-moscou-qualifie-le-fc-porto-et-schalke-04_241989
Lokomotiv Moscou et Galatasaray. Sur sa pelouse de la RZD Arena, la formation de Yuri Semin s’est imposée 2-0.

Après un but contre son camp de Donk (43e), Ignatjev a trouvé le chemin des filets au retour des vestiaires (54e).
Cette victoire permet au FC Porto et Schalke 04, qui s’affrontent ce soir, de valider leur billet pour le prochain tour.
Le club moscovite (4e, 3 points) revient de son côté à un point de la formation turque (3e, 4 pts)
et a encore un espoir de jouer la Ligue Europa en deuxième partie de saison.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 57565
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019   Jeu 29 Nov 2018 - 7:55

Dortmund 0-0 Club Brugge

Phase de groupes - Groupe A
https://fr.uefa.com/uefachampionsleague/season=2019/matches/round=2000980/match=2025125/index.html

Dortmund qualifié pour les 8es
Pas de buts malgré la domination des hôtes
Pulišić et Reus manquent de belles occasions
Bruges assuré de terminer troisième
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019   

Revenir en haut Aller en bas
 
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019
Revenir en haut 
Page 7 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS :: LE SALON DES AUTRES SPORTS :: LE FOOTBALL-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: