UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS

Le tennis c'est la volonté, l'amour de la compétition, le dépassement de soi, du talent, beaucoup de travail mais surtout de la passion
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -17%
Game & Watch Super Mario Bros System en ...
Voir le deal
49.99 €

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
 

 LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24, 25, 26  Suivant
AuteurMessage
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64179
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Empty
MessageSujet: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Icon_minitimeJeu 12 Juil 2018 - 18:47

Rappel du premier message :

http://www.matchendirect.fr/europe/ligue-des-champions-uefa/2018-26/

La Ligue des champions 2019-2020 est la 65e édition de la coupe d'Europe des clubs champions. 79 clubs européens y participent.
Elle oppose les meilleurs clubs européens qui se sont illustrés dans leurs championnats respectifs la saison précédente.
La finale se déroulera au stade olympique Atatürk d'Istanbul le samedi 30 mai 2020.
Cette édition voit l'entrée en vigueur de l'assistance vidéo à l'arbitrage dès les barrages.


Dernière édition par jeusetmatch le Mer 31 Juil 2019 - 11:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

AuteurMessage
jeusetmatch



Messages : 64179
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Icon_minitimeJeu 2 Juil 2020 - 9:15

jeusetmatch a écrit:
Dates des prochains matchs


LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Capt8524
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64179
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Icon_minitimeJeu 9 Juil 2020 - 17:00

Ligue des champions

Lisbonne reconfinée, la Ligue des champions menacée

https://www.eurosport.fr/football/ligue-des-champions/2019-2020/lisbonne-reconfinee-la-ligue-des-champions-menacee_sto7791699/story.shtml



ParAFP
01/07/2020 à 20:02 | Mis à jour 01/07/2020 à 20:02

LIGUE DES CHAMPIONS - Alors que Lisbonne est en plein reconfinement à cause du coronavirus, Aleksander Ceferin a voulu se montrer rassurant lors d'une conférence de presse organisée mercredi et a affirmé qu'il n'était toujours pas question d'un plan B.

La Ligue des champions à nouveau sous la menace du coronavirus : suspendue mi-mars puis reprogrammée en août au Portugal, l'épreuve phare du football européen est rattrapée par la crise sanitaire avec les mesures de reconfinement prises à Lisbonne, même si l'UEFA écarte tout "plan B". "Nous espérons que tout ira bien et qu'il sera possible d'organiser le tournoi au Portugal. Pour le moment, il n'y a aucune raison de prévoir un plan B", a assuré mardi un porte-parole de l'UEFA.
Une position réaffirmée mercredi par le président de l'instance Aleksander Ceferin, à l'issue d'une réunion en visioconférence avec le président de la Fédération allemande de football (DFB), qui accueillera de son côté le tournoi final de la Ligue Europa, toujours en août : "Comme pour le Final 8 de la Ligue des champions au Portugal, il n'y a pas besoin d'un plan B pour ce tournoi en Allemagne", a-t-il déclaré dans un communiqué. Le Premier ministre portugais Antonio Costa, qui s'est entretenu mardi soir avec M. Ceferin, s'est lui aussi montré apaisant : "Toutes les mesures sont prises pour s'assurer que nous accueillerons ce tournoi de façon saine et sécurisée."
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64179
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Icon_minitimeJeu 9 Juil 2020 - 17:01

Le huis clos confirmé pour le Final 8 de la C1 ?

https://www.eurosport.fr/football/ligue-des-champions/2019-2020/ligue-des-champions-le-huis-clos-pourrait-etre-confirme-pour-le-final-8-de-la-c1_sto7798889/story.shtml

LIGUE DES CHAMPIONS - Alors que l'idée d'instaurer une jauge minimale de spectateurs pour les derniers matches du Final 8 de la C1 à Lisbonne avait été évoquée il y a quelques semaines, le retour de la pandémie de Covid-19 dans la capitale portugaise, qui a entraîné le confinement de certains quartiers, pourrait contraindre l'UEFA à organiser l'intégralité de la compétition à huis clos.

Comme dans les grands championnats européens, le huis clos devrait être de mise pour la fin de l'édition 2019-2020 de la Ligue des champions. Selon les informations de L'Equipe, l'UEFA devrait confirmer cette décision jeudi alors que la pandémie de coronavirus a poussé la ville de Lisbonne, là où se jouera le Final 8 de la C1 en août, à confiner certains quartiers. Alors que l'idée d'une jauge minimale de spectateurs avait été évoquée il y a quelques semaines, l'instance européenne ne souhaite prendre aucun risque.
Seules 400 personnes (joueurs, staffs, diffuseurs, journalistes, sécurité) seront acceptées dans l'enceinte du Stade de la Luz. Comme pour la NBA à Disney World, l'UEFA a l'intention de créer une bulle à Lisbonne. Les joueurs et les dirigeants seront très fréquemment testés. S'ils viendront au Portugal par le biais d'avions privés, tous les clubs vivront dans un hôtel privatisé sans aucun contact avec l'extérieur pendant toute la durée de la compétition.
Le huis clos devrait également être imposé pour les quatre derniers huitièmes de finale retour : Juventus-Lyon, FC Barcelone-Naples, Manchester City-Real Madrid et Bayern Munich-Chelsea. L'instance européenne dira également jeudi si ces matches se joueront à Lisbonne où dans les quatre stades des équipes hôtes. D'après le quotidien français, la deuxième solution serait privilégiée. L'OL devrait donc bien se déplacer à Turin le 7 ou le 8 août.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64179
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Icon_minitimeVen 10 Juil 2020 - 9:44

LDC : Tirage à 12h00, le PSG et l’OL s'attaquent à l'Europe

https://www.foot01.com/coupe-d-europe/ligue-des-champions/ldc-tirage-a-12h00-le-psg-et-l-ol-s-attaquent-a-l-europe,353163

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Ldc-tirage-a-12h00-le-psg-et-l-ol-s-attaquent-a-l-europe-icon_53860457,288911
Publié Vendredi 10 Juillet 2020 à 09:00
Dans : Ligue des Champions.



Cela commence à sentir bon la reprise du football en France. Notamment pour l’OL et le PSG avec un gros évènement ce vendredi.
Les matchs amicaux arrivent, les finales de Coupes nationales approchent, et il y aura même un tirage au sort de Ligue des Champions. C’est ce midi que l’UEFA dévoilera le tableau du « Final 8 » qui se déroulera à Lisbonne du 12 au 23 août. Un tirage au sort intégral avec projection jusqu’en finale, pour un système bien évidemment inédit en raison de l’interruption du football pendant trois mois. Déjà qualifié pour les quarts de finale, le PSG ne saura pas forcément le nom de tous ses adversaires, mais peut déjà apercevoir ce qui l’attend. Et il y a clairement, en terme de prestige et de qualité d’effectif, des différences dans le plateau des équipes présentes.
En effet, Paris peut très bien se retrouver avec une moitié de tableau avec l’Atalanta, Leipzig ou l’Atlético Madrid, des équipes plus abordables même si la formation italienne est en très grande forme, ou si l’équipe espagnole a sorti Liverpool au tour précédent. Au contraire, des retrouvailles avec Barcelone (en cas de qualification face à Naples), le Bayern Munich (opposé à Chelsea), ou Manchester City (qui a pris l’avantage sur le Real) peuvent faire trembler Paris. Et tout cela sans oublier la possibilité de jouer Lyon si jamais l’OL venait à conserver son avance acquise à l’aller face à la Juventus. Beaucoup de mystère donc, mais de quoi redonner un peu d’excitation aux suiveurs des Coupes d’Europe, qui vont donc oublier les matchs aller-retour et les buts à l’extérieur le temps d’un final à huis-clos, mais qui risque de faire d’incroyables cartons d’audience en plein mois d’août.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64179
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Icon_minitimeVen 10 Juil 2020 - 19:20


Europe : Ligue des champions UEFA

Ligue des champions : toutes les dates des 8es retour et des quarts de finale

https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Ligue-des-champions-toutes-les-dates-des-8es-retour-et-des-quarts-de-finale/1151484

Après le tirage au sort du « Final 8 » de la Ligue des champions, vendredi, l'UEFA a communiqué les dates des 8es retour encore à disputer et des quarts de finale... que le PSG les ouvrira le 12 août contre l'Atalanta Bergame.

L'Olympique lyonnais disputera son 8e de finale retour de Ligue des champions contre la Juventus Turin le vendredi 7 août en Italie (1-0 à l'aller à Décines), et jouera son quart de finale éventuel le samedi 15 août contre le vainqueur du 8eentre le Real Madrid et Manchester City, dont le retour sera joué aussi le 7 août (2-1 pour City à l'aller à Madrid).
Le PSG lancera le « Final 8 » de Lisbonne avec son quart de finale contre l'Atalanta Bergame le mercredi 12 août.

Le calendrier complet

8es de finale retour

Vendredi 7 août :

Juventus - Lyon
Man City - Real Madrid  
Samedi 8 août :

Bayern Munich - Chelsea
FC Barcelone - Naples

Quarts de finale
12 août (1) :
Atalanta - PSG
13 août (2)
 : RB Leipzig - Atlético de Madrid
14 août (3) :
Naples ou FC Barcelone - Chelsea ou Bayern Munich
15 août (4) :
Real Madrid ou Manchester City -Lyon ou Juventus

Demi-finales (18 et 19 août)
Vainqueur du quart 4 - Vainqueur du quart 3
Vainqueur du quart 2 - Vainqueur du quart 1
Tous les matches à 22 heures (heure française)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64179
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Icon_minitimeVen 10 Juil 2020 - 19:23

8es de finale retour

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Capt8588
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64179
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Icon_minitimeVen 10 Juil 2020 - 19:29


Ligue des champions : le PSG hérite des Italiens de l’Atalanta Bergame en quarts de finale

https://www.lemonde.fr/football/article/2020/07/10/ligue-des-champions-le-psg-herite-des-italiens-de-l-atalanta-bergame-en-quarts-de-finale_6045835_1616938.html

Les Parisiens rencontreront un adversaire abordable en quarts de finale dans un match sec (sans aller-retour), à Lisbonne, entre les 12 et 15 août. Lyon, de son côté, pourrait être opposé au vainqueur de Manchester City-Real Madrid.
Publié aujourd’hui à 12h49, mis à jour à 16h55
 

Entre un format inédit, des dates décalées et un tableau incomplet, ce tirage au sort de la Ligue des champions n’était pas comme les autres, vendredi 10 juillet à Nyon (Suisse), au siège de l’UEFA. Et le sort a réservé un adversaire inédit au Paris-Saint-Germain avec l’Atalanta Bergame en quarts de finale dans un match sec (sans aller-retour) à Lisbonne, le mercredi 12 août, à 21 heures, en ouverture du tournoi final de la C1.
Invités surprise de ce « Final 8 », les Italiens sont, sur le papier, un adversaire plutôt abordable pour des Parisiens habitués à tirer ces dernières années des « gros poissons », comme le Real Madrid ou le FC Barcelone. En cas de victoire, le PSG sera opposé au vainqueur du match entre les Allemands de Leipzig et les Espagnols de l’Atlético de Madrid (le 13 août). De quoi entrevoir, peut-être, une première finale de C1 le 23 août prochain pour les Parisiens au stade de la Luz.

Une réussite sportive insolente

Mais il ne faudra pas sous-estimer son premier adversaire. Pour sa découverte de la plus prestigieuse des compétitions européennes, l’Atalanta réalise des miracles avec un budget plus proche de celui d’un club moyen de Ligue 1 que de ceux de ses rivaux en Ligue des champions. Troisièmes de la Serie A à sept journées de la clôture de la saison, les Lombards vivent une saison très particulière entre une réussite sportive insolente (portée par la meilleure attaque d’Italie avec 85 buts marqués) et un contexte sanitaire dramatique, la ville lombarde étant meurtrie par la crise due au coronavirus.
Thomas Tuchel, l’entraîneur du PSG, ne s’y trompe pas : « C’est (un tirage) compliqué. L’Atalanta est une équipe qui attaque, qui attaque, qui marque beaucoup de buts. Il y a encore beaucoup de semaines pour se préparer. C’est bien qu’on sache, ça commence maintenant. Il y a de l’excitation. » De son côté, Antonio Percassi, le président du club lombard, savoure. « C’est quelque chose d’historique pour Bergame. On va jouer contre un adversaire très, très fort et, pour nous, c’est comme aller à l’école. Pour l’Atalanta, c’est une fierté d’être parmi les huit derniers. Pour la ville aussi, c’est un motif de fierté. »
Article réservé à nos abonnés Lire aussi Football : à Bergame, du cauchemar impensable au rêve impossible
Aussi concerné par ce tirage, l’Olympique lyonnais se prépare à un parcours du combattant. S’il réussit à éliminer la Juventus Turin en huitièmes de finale le 7 août (victoire 1-0 de l’OL au match aller à Lyon), il faudra s’attaquer ensuite à Manchester City ou au Real Madrid (le 15 août à 21 heures). Avantage aux Anglais, qui se sont imposés 2-1 en huitième de finale aller à Madrid.
La dernière affiche, vendredi 14 août, opposera le vainqueur de Bayern Munich-Chelsea (avec un net avantage aux Allemands, vainqueurs 3-0 à Londres au match aller) à Naples ou au FC Barcelone. Avec un résultat de 1-1 en Italie, le suspense demeure dans cette opposition.

[*]
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64179
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Icon_minitimeMar 14 Juil 2020 - 16:44

Ligue des Champions : fortunes diverses pour les clubs français !
https://wesportfr.com/ligue-des-champions-fortunes-diverses-pour-les-clubs-francais/
By
Grégoire Allain-10 juillet 2020

Le très attendu tirage au sort du “Final 8” de la Ligue des Champions, prévu au mois d’août à Lisbonne, a enfin rendu son verdict ce vendredi midi. Si Paris peut s’estimer heureux, l’Olympique Lyonnais devra lui gravir des montagnes pour espérer aller plus loin dans la compétition.
 

L’occasion ou jamais pour le PSG ?

Si souvent décriés voire humiliés ces dernières années lors des phases finales de la Coupe aux grandes oreilles, le Paris Saint-Germain aura peut-être une chance inédite de rallier la finale de la compétition cette saison. En effet, après avoir sorti le Borussia Dortmund à l’issue d’une double-confrontation haletante, et même s’ils auront bien évidemment fort à faire, les coéquipiers de Neymar ont hérité d’un tirage abordable, avec une affiche face à l’Atalanta, petit poucet de la compétition avec Leipzig, en quarts de finale, avant potentiellement un duel avec l’Atletico Madrid ou Leipzig en demi-finale. Sans doute un premier soulagement pour le club de la capitale, qui n’aura pas à affronter un très grand d’Europe et s’avancera en favori de cette partie de tableau.

Lyon condamné à l’exploit dans une partie de tableau de la mort


L’Olympique Lyonnais a en revanche bénéficié d’un parcours potentiel beaucoup moins clément. Si les Lyonnais devront on le rappelle se targuer d’aller décrocher leur qualification pour le Final 8 à Turin, ils pourraient ensuite retrouver le Real Madrid ou Manchester City, dans une partie de tableau où se trouvent également le Bayern Munich ou encore le FC Barcelone, qui devront respectivement terminer le travail face à Chelsea et le Napoli pour voir Lisbonne. Le tirage au sort complet :

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 EcjvRFHXgAIsUdJ?format=png&name=small
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64179
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Icon_minitimeMar 14 Juil 2020 - 16:46

jeusetmatch a écrit:
Dates des prochains matchs


LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Capt8524
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64179
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Icon_minitimeLun 3 Aoû 2020 - 15:15

Atalanta - Gasperini : ''Pour nous, c'est énorme et inespéré''
https://www.beinsports.com/france/uefa-ligue-des-champions/video/atalanta-gasperini-pour-nous-cest-enorme-et-i/1516548
3 août 2020 13:15

A un peu plus d'une semaine de PSG - Atalanta en Ligue des Champions, le coach italien sait que son équipe n'a rien à perdre.


Le 12 aout prochain, l’Atalanta Bergame va se dresser sur le chemin du PSG à l’occasion des quarts de finale de la Ligue des Champions. Les Lombards ne partiront pas favoris de cette rencontre. Mais, cela ne les empêchera pas d’avoir des ambitions et l’envie de créer un énième exploit. Après avoir achevé l’exercice de la Serie A à la troisième place du classement, ils sont même motivés pour étirer au plus loin leur saison. S’il y avait un doute à ce sujet, il a été définitivement levé ce lundi matin par Gian Piero Gasperini, le coach de l’équipe.

« Une période suffisante pour récupérer »


Invité de l’émission "Radio anch'io sport" sur la Radio Rai, Gasperini a assuré que sa formation ne fera aucun complexe face au champion de France. « Nous sommes déjà heureux de pouvoir jouer un quart de finale de C1. Pour nous, c'est énorme et inespéré. Je suis sûr que nous avons nos chances, a-t-il commencé par confier. Le PSG est une équipe de grand talent et candidate pour remporter la Ligue des champions. Ce match dépendra de plusieurs facteurs : la technique, la condition physique, la condition mentale... Pour nous, la période a été très éprouvante avec beaucoup de matches (...) On a maintenant une période suffisante pour récupérer. Le match entre la Juve et l'OL donnera un aperçu de ce qui était le mieux, jouer ces dernières semaines ou se reposer. »

Lors de ce match, et même si les dernières prévisions sont plutôt optimistes, Paris pourrait devoir composer sans Kylian Mbappé. Un forfait de l’international tricolore pénaliserait à coup sûr la bande à Tuchel. « C'est un grand joueur, et son absence peut enlever de la valeur au PSG. C'est certain que ça jouera beaucoup, clairement », a reconnu Gasperini. Le technicien italien ne souhaite pas pour autant des malheurs à l’adversaire. Il avait été d’ailleurs parmi les premiers à souhaiter un rétablissement rapide à l’attaquant francilien.
 

« Pas d’autres joueurs du profil d’Ilicic »


Tout comme Paris, l’Atalanta a aussi des incertitudes au sein de son effectif en vue de ce match important. Le gardien Pierluigi Gollini est toujours douteux par exemple après avoir pris un coup au genou lors de l’ultime rencontre de Serie A. « On en saura plus demain. C'est une forte contusion. Mais on peut le récupérer », a confié son coach. On se veut donc confiants à propos du portier chez les Nerazzurri. En revanche, la présence du buteur Josip Ilicic est définitivement écartée. « Objectivement, c'est compliqué. Il ne joue plus depuis longtemps. Ce serait bien de le récupérer pour la saison prochaine. Nous n'avons pas d'autres joueurs avec son profil, son absence est forcément douloureuse pour nous. Mais c'est peut-être plus simple de le remplacer sur un match sec que sur un championnat complet », a indiqué Gasperini à propos de son international slovène.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64179
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Icon_minitimeLun 3 Aoû 2020 - 15:19

Dates des prochains matchs


LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Capt8524
Samedi 08 août 2020
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Capt8626
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Capt8627
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64179
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Icon_minitimeSam 8 Aoû 2020 - 7:01

Ligue des champions : Cristiano Ronaldo n'a pas suffi à la Juventus face à l'OL
https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Ligue-des-champions-cristiano-ronaldo-n-a-pas-suffi-a-la-juventus-face-a-l-ol/1159167

 LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 B60a1
Le dépit de Ronaldo, dont le doublé n'a pas suffi à qualifier la Juventus pour les quarts de finale de la Ligue des champions. (F. Porcu/L'Équipe)

Auteur d'un doublé, Cristiano Ronaldo a été à la hauteur de l'événement ce vendredi face à l'OL (2-1). Pas la Juventus, éliminée malgré cette victoire dès les 8es de finale de la Ligue des champions.

Régis Dupont   mis à jour le 8 août 2020 à 00h40
partager


Il a quitté la pelouse en haussant les épaules, les mains ouvertes vers le banc turinois ou, plutôt, sur la tribune officielle placée juste au-dessus, dans une attitude qui signifiait ostensiblement : « Qu'est-ce que je peux faire de plus ? » La saison passée, il avait sauvé son équipe mal embarquée en huitièmes de finale de la Ligue des champions (0-2 à l'aller) en inscrivant un triplé au retour contre l'Atlético de Madrid (3-0). Cette fois, donc, il a « seulement » réussi un doublé : le penalty qui a redonné l'espoir à la Juventus juste avant la pause et une frappe splendide du gauche qui a permis aux Turinois de prendre l'avantage au score (60e).

lire aussi
Lyon élimine la Juve et se qualifie pour les quarts de finale de la C1

À ce moment du match, si un sondage avait été lancé en gradins parmi les dizaines de chanceux qui avaient eu le droit d'entrer, la majorité aurait parié sur un troisième éclair du Portugais, synonyme de quarts de finale pour les Italiens. Surtout ceux qui avaient observé la fin de son échauffement : CR 7 avait frappé six fois au but, avait cadré six fois et trompé cinq fois le pauvre Carlo Pinsoglio, troisième gardien de la Juve.
lire aussi
Les notes de Juventus - OL : le culot de Caqueret, l'autorité de Marcelo
Pendant le match, son taux de réussite n'a pas été aussi insolent. Deux de ses coups francs ont fini dans le mur lyonnais, un troisième a été repoussé brillamment par Anthony Lopes, et sa reprise de la tête sur corner (76e) a filé au-dessus de la cage. Mais il a aussi offert une balle de but en or à Higuain après avoir déposé Léo Dubois, sur une action qui résume le malentendu turinois : autour de CR 7, c'est le désert, surtout quand Paulo Dybala fait une apparition de treize minutes sur une jambe et demie.

Son plus faible total de buts depuis dix ans

Si les autres éléments offensifs avaient réussi la moitié de ce que réalise le quintuple Ballon d'Or France Football à 35 ans, la Juventus serait sans doute en quarts et vaguement à la hauteur de son immense histoire. Ronaldo était venu à Turin pour gagner la C1 dans un troisième club différent. Il quitte la Ligue des champions 2019-2020 sur un bilan de quatre buts, son plus faible total depuis la saison 2008-2009, quand il avait atteint la finale avec Manchester United. Quelques semaines plus tard, il filait au Real Madrid.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64179
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Icon_minitimeSam 8 Aoû 2020 - 7:08

Foot
C1
Ligue des champions : Lyon élimine la Juventus et se qualifie pour les quarts face à Manchester City
https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Ligue-des-champions-lyon-elimine-la-juventus-et-se-qualifie-pour-les-quarts-face-a-manchester-city/1159104
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 5a0bf
(P. Lahalle/L'Équipe)
Memphis Depay a ouvert le score sur penalty, d'une panenka.

Vainqueur à l'aller (1-0), l'OL a résisté en huitième de finale retour sur le terrain de la Juventus Turin (1-2). Lyon affrontera Manchester City en quarts de finale, le 15 août.

Cyril Olives-Berthet   mis à jour le 8 août 2020 à 00h37
partager

Le match : 2-1

Lyon est devenu la première équipe française à éliminer la Juventus en Coupe d'Europe (C1, C2 et C3 confondues) en douze rencontres à élimination directe, et rejoint ainsi le PSG à Lisbonne, où aura lieu le Final 8 de la Ligue des champions. Un exploit rendu possible, notamment, par l'abnégation de ses joueurs, qui ont réussi à courir 113 km (contre 107 pour la Juve) alors qu'ils n'avaient qu'un match de compétition dans les jambes en cinq mois.

lire aussi
Juve-Lyon : le film du match
Cette victoire « à l'italienne », conquise dans un Juventus Stadium à huis clos, est d'abord celle de sa défense. On l'avait vue bien organisée contre le PSG en finale de la Coupe de la Ligue (0-0, 5-6 t.a.b.). Elle a confirmé. Marcelo a été un véritable patron et notamment empêché Bernardeschi de marquer un des buts de l'année (19e). Marçal, à l'aise dans la défense à trois, a été solide et aussi intéressant dans ses relances.
Mis sur les bons rails par la panenka délicieuse de Depay (12e), l'OL a longtemps gêné la Vieille Dame avec son milieu renforcé à cinq éléments. Le souffle court avant la pause, Lyon a un peu lâché et s'est mis à concéder beaucoup d'occasions (37e, 40e) jusqu'à la petite faute de main de Depay, sanctionnée d'un penalty sévère qui a permis à Cristiano Ronaldo d'égaliser (43e).
La pause n'a pas relancé les Lyonnais, qui se sont recroquevillés sur leur but. CR7 a donné l'avantage à la Juve de loin (60e) et la fin de la rencontre a été crispante. Les têtes de Bonucci (63e) et de Ronaldo (76e) ont fait passer des frissons dans les rangs lyonnais. Mais les hommes de Rudi Garcia ont tenu, en partie grâce au jeune Caqueret, qui peut rêver du quart contre Manchester City (15 août). « On peut le féliciter », a souri son entraîneur après la rencontre.
lire aussi
Les notes du match : le culot de Caqueret, l'autorité de Marcelo

Le fait : un arbitre pas à la hauteur

L'Allemand Felix Zwayer a passé une soirée très compliquée. Il a notamment sifflé un penalty très généreux pour chaque équipe. À la 12e minute, il a jugé que Bernardeschi ou Bentancur (ou les deux ?) avait fait une faute sur Aouar. Le premier a très légèrement touché le Lyonnais, de dos, tandis que le second a taclé le ballon... Peut-être pour compenser, il a accordé un penalty aux Italiens pour une main de Depay sur un coup franc de Pjanic (42e). Le Néerlandais, dans le mur, s'est pourtant protégé le ventre et le ballon est venu à lui. Il n'a pas vraiment été aidé par ses assistants, qui ont signalé plusieurs hors-jeu turinois à tort.
10
Cela faisait dix ans que Lyon n'avait pas atteint les quarts de finale de la Ligue des champions. La dernière fois, c'était en 2010, et l'OL avait éliminé Bordeaux.

L'homme : Cristiano Ronaldo ne verra pas Lisbonne

Il rêvait de disputer le Final 8 de la Ligue des champions à Lisbonne, sa ville adoptive. Mais Cristiano Ronaldo, éliminé par l'Ajax en quarts la saison dernière, a été sorti dès les 8es de finale par Lyon. Sa dernière sortie à ce stade de la compétition datait d'il y a 10 ans... face à l'OL, déjà.
Orphelin de Dybala, qui est entré quelques minutes sur le terrain avant de se blesser de nouveau, le Portugais a pourtant été l'homme du match. Il a égalisé sur penalty en prenant à contre-pied Anthony Lopes, qui a été son équipier en sélection (43e). Il a surtout marqué un but somptueux à la 60e : trouvé par Bernardeschi légèrement à droite du terrain, il est revenu à l'intérieur et a décoché une frappe terrible du gauche sans élan. Surpris, Lopes a seulement pu la dévier.
À la 40e minute, il avait déjà failli marquer mais le gardien de l'OL avait parfaitement sorti son coup franc brossé. De manière inhabituelle, le quintuple Ballon d'Or a manqué de réussite dans son jeu de tête (20e, 76e). Cela l'a empêché d'inscrire un cinquième triplé lors de ses 13 derniers matches à domicile de phase à élimination directe de C1.


Dernière édition par jeusetmatch le Sam 8 Aoû 2020 - 8:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64179
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Icon_minitimeSam 8 Aoû 2020 - 8:00

Ligue des Champions : Lyon perd mais verra les quarts !
7 août 2020 22:56
0:55 min
https://www.beinsports.com/france/uefa-ligue-des-champions/video/ligue-des-champions-lyon-perd-mais-verra-les-/1519352


Battu 2-1 par la Juventus, l'OL décroche tout de même son ticket pour les quarts de finale de la Ligue des Champions grâce à son succès 1-0 à l'aller.


LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 5fd68
(P. Lahalle/L'Équipe)
À ce moment-là, l'OL possédait deux buts d'avance après sa victoire acquise à l'aller, il y a trois mois.


C'est fait ! Pour son grand retour en Ligue des champions, l'OL sera bien à la table des grands, au Portugal, pour prendre part à ce Final 8 inédit. Les Gones se sont battus avec leur armes. Ils ont souffert, ils ont plié et ils ont même rompu. Mais ce sont eux qui ont eu le dernier mot dans cette bataille insoutenable où Cristiano Ronaldo, par sa seule présence, a maintenu le suspense jusqu'au bout du film.

Un début de match idéal


Rudi Garcia avait choisi de conserver son 3-5-2, mais en lançant Karl Toko-Ekambi à la place de Moussa Dembélé aux côtés d'inamovible Memphis Depay dans l'optique d'apporter un peu plus de profondeur. L'une des données majeures de ce rapport de force concernait l'état athlétique des deux équipes, comme pour décerner la stratégie payante entre celle de chaque pays.

Dès les premières minutes, les Lyonnais ont vite démontré qu'ils avaient du jus. Bien dans leurs crampons, fluides dans leur animation, les hommes de Garcia ont allumé la première mèche par Houssem Aaouar d'un bel enchaînement conclu par une frappe à mi-distance (9e). Une alerte loin d'être anodine. Car dans la foulée, le même Aouar, intenable, obtenait un penalty après un contact avec Rodrigo Bentancur. Memphis Depay l'a transformé d'une panenka aussi subtile qu'audacieuse (0-1, 12e).

Et pourtant, Ronaldo...


C'était un scénario idéal. Il fallait que l'OL y soit pour quelque chose, mais la Juve n'y était pas étrangère non plus. Empruntée, sans idée, la Vieille Dame a entamé cette rencontre comme elle avait terminé les précédentes, avec les mêmes difficultés dans la construction du jeu. Sa réaction était attendue, mais le plus gros frisson dans la défense lyonnaise est survenu sur une percée en solitaire de Bernardeschi où Marcelo est revenu en catastrophe (20e).

Et Cristiano Ronaldo là-dedans ? Toujours aussi prompt pour ramasser les miettes, le Portugais a fait beaucoup avec peu, exploitant les rares ballons qui trainaient pour se mettre en situation (21e), mais sa moue en disait long sur sa frustration. Bref, les Lyonnais ont plutôt bien géré leur affaire. Anthony Lopes a fait le travail sur un coup-franc parfaitement botté par Cristiano Ronaldo (37e). La Juve avait besoin d'un coup de pouce. Il est intervenu sur le coup-franc qui a suivi, M. Zwayer accordant un penalty sur une main involontaire de Memphis Depay, bien campé dans le mur pour contrer la frappe lourde de Miralem Pjanic. Généreux ou pas, CR7, lui, n'a pas manqué l'occasion (1-1, 43e).

L'OL à bout de force


C'était un point de bascule dans ce combat. Tout s'est brouillé dans l'esprit des Lyonnais, toujours plus émoussés physiquement à mesure que les minutes passaient. On a alors senti que les jambes pesaient lourd, mais c'est bien dans les têtes que ce rapport de force devait se jouer. Cristiano Ronaldo l'a compris. La superstar portugaise a alors rappelé au monde entier que les conditions d'un huis-clos ne pouvaient pas bousculer ses bonnes habitudes. Esseulé à plus de 25 mètres, le Portugais s'est mis en position de frappe à la vitesse de l'éclair avant de déclencher un missile du gauche en pleine lucarne qu'Anthony Lopes n'a pu qu'effleurer du bout des gants (2-1, 60e).

Les Lyonnais les plus assidus ont alors certainement songé à ces innombrables images, de l'Atlético à Wolfsburg, tous terrassés par le maître après avoir été dans une posture aussi confortable, voire plus. Balbutiants, ils avaient tout de la victime expiatoire. Rudi Garcia a sorti ses cartouches pour tenter de retrouver un second souffle, lançant notamment le revenant Jeff Reine-Adelaïde et le joker Moussa Dembélé.

L'idée était alors d'éteindre l'incendie, de contenir ces Bianconeri tant bien que mal et retrouver quelques sensations sur des situations de contre. Mais c'est l'inaltérable Ronaldo qui s'est encore montré dangereux sur une tête catapultée juste au-dessus de la cage (76e), tandis que Paulo Dybala, remuant dès son entrée en jeu, s'est essayé sur une frappe lointaine (82e) avant de sortir dans la foulée après avoir ressenti une nouvelle douleur à la cuisse. Ce désordre général en fin de match a servi l'OL. Il fallait tenir. Les Lyonnais l'ont fait, tremblant jusqu'au coup de sifflet final, instant de la délivrance pour un groupe uni et à bout de forces. Le prochain chapitre s'écrira à Lisbonne.

  Vidéo
https://www.beinsports.com/france/uefa-ligue-des-champions/videos


Dernière édition par jeusetmatch le Sam 8 Aoû 2020 - 8:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64179
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Icon_minitimeSam 8 Aoû 2020 - 8:06

Ligue des Champions : Varane et le Real prennent l'eau contre City
7 août 2020 22:5https://www.beinsports.com/france/uefa-ligue-des-champions/news/ligue-des-champions-varane-et-le-real-prennen/15193739

Vainqueur 2-1 à Madrid, City a renouvelé la performance lors du match retour (2-1). Raphaël Varane, impliqué sur les deux buts, a vécu une soirée cauchemardesque.


https://images.beinsports.com/NtqpY0uAmCpoantKGYL-MN6ruJ8=/full-fit-in/1000x0/3367657-2020-08-07T192202Z_20020358_UP1EG871HSPSU_RTRMADP_3_SOCCER-CHAMPIONS-MCI-MAD-REPORT.JPG
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Capt8651

Et si c'était enfin la bonne pour Manchester City ? Jamais sacré en Ligue des Champions, le club mancunien s'est en tout cas qualifié pour les quarts de finale de la compétition aux dépens du Real Madrid grâce à une victoire (2-1) qui lui a permis de confirmer celle acquise au stade Santiago-Bernabeu à l'aller fin février (1-2). S'ils ont eu les plus grosses occasions, les Citizens ont fait la différence au score grâce à deux énormes boulettes de Raphaël Varane. Comme en 2019, les Merengue - qui avaient égalisé par l'intermédiaire de Karim Benzema - prennent donc la porte dès les huitièmes de finale. Samedi prochain, les hommes de Pep Guardiola affronteront Lyon à Lisbonne.

Contraint de marquer au moins deux buts pour espérer se qualifier, le Real Madrid savait pertinemment qu’il devait prendre des risques. Mais il ne pensait assurément pas que sa défense lui causerait de telles sueurs froides. Orpheline de Sergio Ramos (suspendu car expulsé à l’aller), l’arrière-garde des champions d’Espagne a étonné par son inhabituelle fébrilité. Trop attentiste dans sa surface, Raphaël Varane s’est ainsi fait surprendre par Gabriel Jesus, qui a ensuite servi Raheem Sterling sur un plateau dans les six mètres (1-0, 9eme). Mieux entré dans cette rencontre, Manchester City profitait donc d’un cadeau inattendu pour faire un pas supplémentaire vers les quarts de finale.

Benzema avait relancé le Real


Il ne fallait cependant pas enterrer le Real pour autant. D’abord parce que les hommes de Zinédine Zidane, une fois passée cette entame délicate, ont commencé à pointer le bout de leur nez. Karim Benzema (21eme) et Eden Hazard (22eme) ont fait chauffer les gants d’Ederson. Mais surtout parce que « KB9 », décidément intenable cette saison, a égalisé de la tête sur un centre millimétré de Rodrygo (1-1, 28eme). De quoi complètement requinquer les Merengue et donner encore plus d’attrait à une affiche déjà loin d’être décevante.

Au retour des vestiaires, chacune des deux équipes a eu droit à ses temps forts. L’indécision régnait, les occasions se succédaient et les gardiens maintenaient le suspense. Jusqu’à la deuxième erreur rédhibitoire de Varane. Après avoir eu du mal à contrôler le ballon de la tête, l’international français a tenté de servir son gardien en retrait. Mais sa passe hasardeuse a été interceptée par Gabriel Jesus, qui ne s’est pas fait prier pour battre Thibaut Courtois (2-1, 69eme).

Lyon, prochain adversaire de Manchester City


Le Real s’est donc tiré une deuxième balle dans le pied. Et cette fois, il ne s’en est pas relevé. Pour la première fois depuis le début de sa carrière d’entraîneur, Zinédine Zidane subit une élimination en C1 et devra se contenter d’un titre de champion d’Espagne cette saison. Pour Guardiola en revanche, le champ des possibles s’élargit. A partir de la semaine prochaine, City sera bien à Lisbonne pour y disputer le Final 8. Opposés à des Lyonnais qui viennent de s’offrir la Juventus Turin (1-0, 1-2), les coéquipiers de Kevin De Bruyne devront évidemment se méfier. Tout en pouvant nourrir des ambitions on ne peut plus légitimes.


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64179
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Icon_minitimeSam 8 Aoû 2020 - 8:16

Foot
C1
Manchester City élimine le Real Madrid et rejoint les quarts de la Ligue des champions, Varane en plein cauchemar
https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Manchester-city-elimine-le-real-madrid-et-rejoint-les-quarts-de-la-ligue-des-champions-varane-en-plein-cauchemar/1159101
 LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 B93d4
Les deux erreurs de Raphaël Varane ont précipité la défaite du Real Madrid. (AFP)

Une double erreur de Raphaël Varane a permis à Manchester City d'éliminer le Real Madrid ce vendredi, malgré un nouveau but de Karim Benzema (2-1, 2-1), en 8es de finale de la Ligue des champions. City retrouvera l'OL en quarts de finale, le 15 août.

N. G.   mis à jour le 7 août 2020 à 23h07
partager


Le match : 2-1

Toutes les séries sont faites pour être brisées. Alors qu'il n'avait jamais été éliminé de la Ligue des champions sur le banc du Real Madrid avant ce vendredi, Zinédine Zidane a perdu son talisman à l'Etihad Stadium. Son Real, orphelin de Sergio Ramos (suspendu), a été étouffé d'entrée par un Manchester City parfaitement accordé par Pep Guardiola, et n'a pas pu remonter son retard de l'aller (2-1, 2-1), dans un match intense. Cette rencontre restera à jamais celle où le roc Raphaël Varane a craqué, offrant les deux buts aux Citizens. City, guidé par un De Bruyne stupéfiant, affrontera l'OL le 15 août en quarts de finale, à Lisbonne.

lire aussi
Le film de Manchester City Real Madrid
lire aussi
Calendrier/Résultats de la Ligue des champions
Avec une défense madrilène amputée de son boss Sergio Ramos - impuissant dans les tribunes - et un Cancelo replacé à gauche dans une arrière-garde mancunienne hésitante cette saison, on pouvait s'attendre à des espaces pour les attaquants à l'Eithad Stadium. On a été servi. Manchester City, qui avait attendu les douze dernières minutes pour marquer à l'aller, a frappé d'entrée, grâce au pressing constant et sur la largeur voulu par Guardiola. Comme au Bernabeu où il avait aligné Bernardo Silva en faux 9, le technicien catalan a reproduit ce plan en confiant cette tâche au jeune Phil Foden (20 ans). Celui-ci a alterné entre pressing et décrochage au milieu, et a permis à Jesus et Sterling d'évoluer en harceleur sur les côtés. C'est un pressing gagnant de Jesus sur un Varane perdu qui a permis aux Citizens d'ouvrir le score (9e), et cette pression a globalement beaucoup perturbé la défense madrilène, fébrile.
 LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 8b165
La joie des Citizens, qualifiés pour le Final 8. (Simon Stacpoole/Presse Sports)
Le Real Madrid, cueilli à froid, a mis vingt minutes à se montrer. Ederson a dû s'employer devant Benzema (21e) et Hazard (22e), et le gardien de City n'a rien pu faire sur l'égalisation signée Karim Benzema, une nouvelle fois au rendez-vous, de la tête (28e, voir ci-dessous). Avec un De Bruyne toujours aussi créatif, City a manqué l'occasion de reprendre les devants avant la pause, par Cancelo (37e) et Foden (42e). Le gardien madrilène Thibaut Courtois a été mis à rude épreuve par Sterling (47e, 54e) et Jesus (66e), sans rompre. Il a finalement dû s'incliner une seconde fois sur une nouvelle boulette de Varane, qui a profité à Gabriel Jesus (68e). City a alors contrôlé la fin de match, pour justifier son statut de favori de la C1 chez les bookmakers.

Le fait : Varane, un double cauchemar

Impérial depuis la reprise après l'interruption due à la pandémie de Covid-19, Raphaël Varane a craqué au pire des moments, dans des proportions qu'on ne soupçonnait pas chez un joueur de sa trempe, avec deux erreurs de minimes. Alors que Manchester City a imprimé dès l'entame un pressing coordonné et agressif sur toute la largeur du terrain, le champion du monde français a d'abord été trop facile dans sa surface sur une passe de Courtois. Il s'est fait piquer le ballon dans les pieds par Gabriel Jesus à gauche de la surface, et le Brésilien a eu tout le loisir de centrer de l'extérieur du pied pour permettre à Sterling d'ouvrir le score (9e).
Plutôt bien revenu dans le match ensuite, Varane, décidément pas le même avec ou sans Ramos, a de nouveau disjoncté sur un ballon normalement anodin pour lui. Alors qu'il tentait de remettre la balle de la tête vers Courtois, sa passe a été interceptée par Jesus, encore lui, réaliste pour marquer (68e). Le regard dans le vide, Varane mettra du temps à digérer ce soir terrible.
Citation :
2 - Raphaël Varane est le 1er joueur du Real Madrid à commettre 2 erreurs amenant à un but lors d'un match de Ligue des Champions depuis qu'Opta analyse cette donnée (2007/08). Malheureux. #RMAMCI pic.twitter.com/M8wTlbGPLB
— Optajean (@OptaJean) August 7, 2020

Le joueur : Benzema n'a pas suffi

Injouable sur la fin de la Liga et capital dans le titre du Real, meilleur joueur du club cette saison, Karim Benzema a encore brillé, mais, cette fois, cela n'a pas suffi. Alors que son équipe sortait d'une entame compliquée, le Français s'est procuré la première occasion des siens, en devançant Laporte sur un service de Hazard, pour chauffer les gants d'Ederson (21e).
Décrochant souvent, comme à son habitude, le Français a déclenché l'action de l'égalisation madrilène en servant Rodrygo, avant de filer dans la surface pour reprendre le centre parfait du Brésilien, entre Laporte et Rodri (29e). Avec 65 buts, il a repris une longueur d'avance sur Lewandowski, pour s'installer provisoirement à la 4e place des buteurs de l'histoire de la C1. Sa tentative lointaine (54e) n'a pas été primée, et Laporte l'a bien contré ensuite (62e), avant qu'Ederson ne capte sa frappe (64e).


publié le 7 août 2020 à 22h53 mis à jour le 7 août 2020 à 23h07
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64179
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Icon_minitimeSam 8 Aoû 2020 - 8:21

Ligue des Champions : Les réactions à l'élimination du Real Madrid
7 août 2020 23:55
https://www.beinsports.com/france/uefa-ligue-des-champions/news/ligue-des-champions-les-reactions-a-leliminat/1519404

Manchester City a pris le meilleur sur le Real Madrid ce vendredi en huitième de finale retour de la Ligue des Champions (2-1). Retrouvez les principales réactions à l'issue de la rencontre.


LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Zidane-1024x425

  [url=https://twitter.com/home?status=Ligue des Champions... https://www.beinsports.com/france/uefa-ligue-des-champions/news/ligue-des-champions-les-reactions-a-leliminat/1519404]  [/url] [url=whatsapp://send?text= Ligue des Champions : Les r%C3%A9actions %C3%A0 l'%C3%A9limination du Real Madrid https://www.beinsports.com/france/uefa-ligue-des-champions/news/ligue-des-champions-les-reactions-a-leliminat/1519404]  [/url]
Raheem Sterling (Manchester City) :
Citation :
« C'est une compétition dans laquelle nous voulons bien figurer. Si nous jouons notre football et donnons le maximum, les résultats suivront. Nous savions à quel point ils étaient bons, nous connaissions aussi notre valeur et, ce vendredi, c'est l'équipe qui a le plus couru qui a fait la différence. Nous avons été brillants. Nous voulions les harceler et c'est grâce à notre pressing que nous avons inscrit ces deux buts. »

Zinédine Zidane (Real Madrid) :
Citation :
« Nous devons être fiers de ce que nous avons accompli. Nous n'avons pas besoin de chercher des excuses. Nous avons fait tout ce qu'il fallait sur le terrain et, parfois, ça ne suffit pas. Concernant Varane, je ne peux rien dire. Il faut relever la tête, c'est tout. Je n'ai rien dit de plus à mes joueurs. Le bilan de la saison reste très bon. »

Gabriel Jesus (Manchester City) :
Citation :
« Nous venons de battre une grande équipe, le meilleur club de l'histoire de cette compétition donc, pour nous, cela constitue un authentique exploit. Les erreurs adverses ? Il faut y croire, croire en leurs erreurs. Nous sommes des humains et nous pouvons faire des erreurs, c'est pourquoi je presse, je presse beaucoup les joueurs d'en face. C'est l'une de mes qualités. J'ai été très heureux de marquer. »

Rodrygo (Real Madrid) :
Citation :
« Les erreurs sont une chose normale, cela peut arriver à tout le monde. C'est dur à vivre pour "Rafa", mais cela ne va pas ternir son parcours au Real Madrid. Durant toute la partie, nous aurions pu faire mieux. Notre saison mérite un 9, et non pas un 10 à cause de notre parcours en Ligue des Champions. »

Sources : BT Sport, Movistar

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64179
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Icon_minitimeSam 8 Aoû 2020 - 8:25

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Capt8652
Samedi 08 août 2020
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Capt8685
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64179
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Icon_minitimeDim 9 Aoû 2020 - 11:10

Foot
C1

Ligue des champions : le Bayern Munich éjecte sèchement Chelsea et file en quarts

En bref


https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Ligue-des-champions-le-bayern-munich-ejecte-sechement-chelsea-et-file-en-quarts/1159394

Déjà large vainqueur à l'aller (3-0), le Bayern Munich a encore surclassé Chelsea (4-1), ce samedi, en huitième de finale retour de la Ligue des champions, grâce notamment à un nouveau doublé de Lewandowski.

H.S.   mis à jour le 9 août 2020 à 09h12

Le match : 4-1

Chelsea avait beau encore croire à un miracle, le Bayern Munich ne lui a pas laissé beaucoup d'espoir.
Après sa correction infligée fin février à l'aller (3-0), à Stamford Bridge, le club bavarois a fini le travail proprement (4-1), ce samedi, pour valider sa qualification en quarts de finale de la Ligue des champions. La semaine prochaine, à Lisbonne, les champions d'Allemagne affronteront le Barça, tombeur de Naples (3-1), pour une place en demies.

Avant la demi-heure de jeu, on pensait même que le score pourrait être très lourd tant les Londoniens, alors menés 2-0 logiquement, subissaient les assauts allemands. Lewandowski s'était chargé d'ouvrir le score sur un penalty validé par le VAR, après une faute de Caballero sur Müller (8e). Puis Perisic avait alourdi la marque avec sang-froid, après une récupération haute de Müller (24e). Les vagues rouges se multipliaient alors dans la surface anglaise. Le Bayern n'a pas levé le pied, mais Chelsea a réagi avec orgueil.
Hudson-Odoi croyait bien avoir relancé les siens, avant de voir son but refusé pour une position de hors-jeu d'Abraham (28e). Avant la mi-temps, les efforts des joueurs de Frank Lampard ont été récompensés par un but opportuniste d'Abraham, préféré à Giroud en pointe et qui a profité d'une faute de main de Neuer (44e). Les partenaires de Kanté, titulaire et capitaine, n'ont plus été dangereux en seconde période, à l'inverse de Müller, passé tout près du 3-1 (61e). Un score dont le Bayern n'avait pas besoin, mais Corentin Tolisso, entré en jeu, lui a quand même offert d'une belle reprise de volée à bout portant en fin de match (76e). Enfin, Lewandowski a conclu la soirée d'une tête smashée (83e), pour marquer un peu plus les esprits avant le « Final 8 ».

Le joueur : Lewandowski affole les compteurs

Malgré la longue interruption de la compétition, Robert Lewandowski n'a pas perdu ses bonnes habitudes. Le meilleur buteur en C1 cette saison a encore marqué, pour le septième match consécutif, rejoignant ainsi Ruud van Nistelrooy, Cristiano Ronaldo et Edinson Cavani à ce niveau. Grâce à son doublé (10e et 83e), l'attaquant polonais, également double passeur décisif ce samedi, compte désormais 13 réalisations dans cette édition, soit 5 de plus qu'Erling Haaland. Il en totalise à présent 66 dans sa carrière et dépasse Karim Benzema, à la quatrième place du classement des meilleurs buteurs dans l'épreuve.
2
Robert Lewandowski est devenu le deuxième joueur du Bayern Munich à marquer au moins 13 buts lors d'une même saison en C1 après Gerd Müller en 1972-1973.

publié le 8 août 2020 à 22h51 mis à jour le 9 août 2020 à 09h12


Dernière édition par jeusetmatch le Dim 9 Aoû 2020 - 11:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64179
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Icon_minitimeDim 9 Aoû 2020 - 11:22

Footbal
Ligue des champions

Un nouveau festin et l'ogre bavarois sera du Final 8

https://www.eurosport.fr/football/ligue-des-champions/2019-2020/ligue-des-champions-le-bayern-munich-se-balade-devant-chelsea-4-1_sto7830880/story.shtm
ParMarion Poidevin
il y a 12 heures | Mis à jour il y a 12 heuresl
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 2861920-58984408-2560-1440
Robert Lewandowski (Bayern Munich)Robert Lewandowski (Bayern Munich)


LIGUE DES CHAMPIONS - Déjà large vainqueur au match aller, le Bayern Munich a fait vivre un nouveau cauchemar à Chelsea, écrasé 4-1 sur la pelouse de l'Allianz Arena. Lewandowski a inscrit un doublé et Tolisso a achevé le récital. En quart, les Bavarois retrouveront le FC Barcelone pour l'un des chocs du Final 8 à Lisbonne.

Meilleur buteur de la compétition, Lewandowski a fait honneur à son statut en ouvrant le score dès la dixième minute d’un penalty parfaitement tiré qu’il avait lui-même obtenu en poussant Caballero à la faute (1-0, 10e). À cette occasion, le Polonais a inscrit son douzième but de la saison en Ligue des champions. Il s’est également mué en passeur un quart d’heure plus tard. Après une récupération haute de Thomas Müller dans les pieds de Mateo Kovacic, l’attaquant a patienté avant de servir, sur la droite de la surface, Perisic qui n’avait plus qu’à conclure du plat du pied (2-0, 24e).

Le Bayern déjà dans le rythme

Malgré un mois sans match officiel, les Bavarois n’ont jamais semblé en manque de rythme au contraire des Londoniens. À l’image d’un N’Golo Kanté de retour de blessure qui est apparu emprunté et loin de ses standards habituels. À force de gérer cette rencontre, le Bayern a ouvert des brèches. Callum Hudson-Odoi a cru débloquer son compteur d’une frappe enroulée du droit de l’extérieur de la surface (28e) mais Tammy Abraham était hors-jeu au départ de l’action. C’est d’ailleurs lui qui a finalement réduit le score à bout portant après un centre fort d’Emerson mal renvoyé par Neuer (2-1, 44e).
Si les espaces se sont ouverts après la pause et que les Blues ont enfin pu développer des séquences offensives, ce sont les champions d’Allemagne qui en ont profité. Avec, encore et toujours, Lewandowski à la baguette. Philippe Coutinho a initié l’action d’une superbe passe de l’extérieur du pied droit pour son attaquant dont le centre du pied gauche a atterri sur Corentin Tolisso. Le Français n’avait alors plu qu’à pousser le ballon d’une reprise de volée du plat du pied droit (3-1, 76e). Double passeur, le Polonais est ensuite devenu double buteur d’une tête décroisée puissante à la suite d’un centre d’Alvaro Odriozola (4-1, 84e).
Battu 7-1 sur l’ensemble des deux matches, Chelsea aura été surclassé dans tous les domaines par des Munichois qui ont fait forte impression à l’orée du Final 8 à Lisbonne. Ils disputeront leur quart de finale le vendredi 14 août face au Barça, vainqueur de Naples dans l’autre match du soir.

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 2855947-58864948-2560-1440

Ligue des champions

Flick : "On ne peut pas se fixer uniquement sur Messi"


IL Y A 11 HEURES
Le Bayern Munich a tranquillement fini le travail. L’issue de ce huitième de finale faisait peu de doute après le match aller mais les Munichois ont pris soin d’ajouter la manière à la qualification. Toujours porté par un exceptionnel Robert Lewandowski, un doublé (1-0 sur penalty, 10e, 4-1, 84e) et deux passes décisives pour Ivan Perisic (2-0, 24e) et Corentin Tolisso (3-1, 76e), le Bayern a rapidement éteint les derniers espoirs de Chelsea. Et ce n’est pas le but de Tammy Abraham (2-1, 44e) qui allait relancer durablement le suspense. Une deuxième période bien gérée avec deux nouvelles réalisations et voilà les Allemands en quart de finale.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64179
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Icon_minitimeDim 9 Aoû 2020 - 11:28

Le Barça écarte Naples

https://www.sofoot.com/le-barca-ecarte-naples-et-verra-lisbonne-487060.html
En bref


Porté par un Léo Messi déterminant, le Barça triomphe de Naples (3-1) et sera au rendez-vous du Final 8 à Lisbonne. Sans être véritablement séduisante, l'équipe de Setién reste en course pour remporter un titre majeur cette saison. Trop tendre, le Napoli quitte la Ligue des champions.
Par Andrea Chazy samedi 8 août

FC Barcelone 3-1 SSC Napoli

Buts : Lenglet (10e), Messi (23e), Suárez (45e+1) pour le Barça // Insigne (45e+5) pour le Napoli

On ne saura jamais si Quique Setién est un visionnaire ou un roi du bluff. « Ça ne m’a pas traversé l’esprit que ça pouvait être mon dernier match » qu’il disait en conférence de presse, à la veille de ce huitième de finale retour face au Napoli. Peut-être que le coach espagnol savait d'ores et déjà que la partie ne serait pas simple, mais que son équipe réussirait à s'en sortir. Peut-être aussi qu'il avait déjà senti que Leo Messi serait suffisamment irrésistible pour lui permettre de passer un séjour au Portugal, et lui donner la possibilité d'offrir au Barça un titre cette année. Même si pour aller au bout, il faudra afficher un autre visage que celui entrevu ce samedi soir au Camp Nou.

Messi que un club

Gennaro Gattuso le sait : la mission pour son Napoli est délicate. Le Barça n’a pas perdu depuis sept ans au Camp Nou en Ligue des champions, et faire vaciller les Blaugrana chez eux serait un exploit. Alors, d’entrée de jeu, les Partenopei foutent le feu à tout ce qui bouge. Le chrono n’affiche pas deux minutes de jeu quand, trouvé par Lorenzo Insigne à la suite d'une partie de billard, Dries Mertens touche déjà le poteau de Marc-André ter Stegen. Sans Sergio Busquets ni Arturo Vidal, le Barça n’est pas maître du cuir. Qu’importe, puisque les couteaux catalans, eux, sont parfaitement aiguisés. Sur corner, Clément Lenglet balance Diego Demme sur Kalidou Koulibaly et ajuste David Ospina (10e).

Licite ou pas, ce pion fait transpirer un peu plus Gattuso qui sent que le pire est encore à venir. Il l’avait dit lui-même avant la rencontre, devant les médias : « Je peux seulement marquer Messi dans mes rêves. Ou si je fais un match Naples-Barcelone sur la PlayStation de mon fils. » Et vu que ce Barça-Napoli est bien réel, Leo Messi s’empare du cuir, passe en revue l’arrière-garde napolitaine et parachève son chef-d’œuvre (23e). L’Argentin est omniprésent, tantôt dynamiteur, tantôt finisseur. Et si son doublé lui est refusé pour une main, c’est encore lui qui chipe le ballon à Koulibaly et obtient un penalty juste avant la pause transformé par son compère Luis Suárez (45e+1). Mais à l’image de sa saison, le Barça n’est pas tranquille. Et juste avant la pause, Mertens obtient à son tour un péno converti par Insigne (45e+5).

À Lisbonne, mais pas serein

Coïncidence ou non, au retour des vestiaires, le Barça souffre. L’air manque aux joueurs de Setién, qui n’arrivent pas à ressortir dans la durée et à s’offrir une fin de match tranquille. Néanmoins, côté napolitain, les occasions ne sont pas légion. Tant bien que mal, le vice-champion d’Espagne tente de gérer et regarde les minutes s’égrener avec bonheur. En panne d'idées, et peut-être aussi d'essence, les Italiens s'écrasent sans réussite sur la défense des locaux qui ne font que défendre, ou presque. La fin de match aurait pu basculer dans l’irrationnel, si le coup de tête gagnant d’Arkadiusz Milik n’avait pas été (justement) invalidé par la VAR. Au lieu de cela, à l’instar de la Juve ce vendredi, le Napoli quitte à son tour la Ligue des champions et laisse l’Atalanta pour seul représentant italien à Lisbonne pour le Final 8. Et même si pour la sérénité, il faudra repasser, le Barça et Lionel Messi seront bien au rendez-vous.

FC Barcelone (4-3-3) : Ter Stegen - Semedo, Piqué, Lenglet, Jordi Alba - Sergi Roberto, De Jong, Rakitić - Messi, Suárez (Junior Firpo, 90e+2), Griezmann (Monchu, 84e). Entraîneur : Quique Setién.

SSC Napoli (4-3-3) : Ospina - Di Lorenzo, Manolas, Koulibaly, Mário Rui - Fabián Ruiz (Elmas, 79e), Demme, Zieliński (Lozano, 70e) - Callejón (Politano, 70e), Mertens, Insigne (Milik, 79e). Entraîneur : Gennaro Gattuso.

Par Andrea Chazy


Dernière édition par jeusetmatch le Dim 9 Aoû 2020 - 11:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64179
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Icon_minitimeDim 9 Aoû 2020 - 11:33

L'antisèche : Quand Messi est comme ça, tous les espoirs sont permis

https://www.eurosport.fr/football/ligue-des-champions/2019-2020/ligue-des-champions-barca-naples-3-1-l-antiseche-quand-messi-est-comme-ca-tout-est-permis_sto7831001/story.shtml
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 2861945-58984908-2560-1440
Lionel Messi, grand artisan de la victoire du Barça sur Naples
Crédit: Getty Images
ParVincent Bregevin
il y a 11 heures | Mis à jour il y a 2 heures

LIGUE DES CHAMPIONS - Un Lionel Messi de gala a guidé le FC Barcelone à la victoire face à Naples (3-1) samedi en 8e de finale retour et à la qualification pour les quarts de finale face au Bayern. Le club bavarois promet une autre opposition pour un club catalan qui a encore affiché quelques limites dans le jeu. Mais avec sa star dans cette forme-là, tout peut sourire pour le Barça.

Le jeu : Le Barça a subi

Les puristes du jeu à la barcelonaises repasseront. L'équipe de Setién s'est contentée d'attendre les Napolitains, sans presser malgré les garanties plutôt aléatoires affichées par sa défense. Mais cela a payé. Les Catalans ont fait la différence dans le jeu de transition en première période grâce à quelques actions rapides et verticales. Cela leur a permis de porter le danger dans la surface napolitaine et le talent de Lionel Messi a fait le reste. Naples a eu la possession et a globalement dégagé plus de maîtrise collective. Mais les Italiens ont été bien trop maladroits dans les deux surfaces pour espérer un autre sort à ce stade d'une épreuve comme la Ligue des champions.

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 2861918-58984368-2560-1440LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 2861918-58984368-2560-1440

Ligue des champions

Sourire retrouvé et billet validé : le Barça est toujours vivant


IL Y A 12 HEURES

Les joueurs : Le show Messi

Heureusement pour le Barça, il y a toujours Lionel Messi. L'Argentin a été le grand artisan de la victoire barcelonaise, le seul à apporter le danger, à créer des différences. Son but génial et ce ballon arraché dans les pieds de Kalidou Koulibaly pour obtenir un penalty, résument parfaitement son impact sur son équipe et sur ce match. Et son incroyable talent. On retiendra aussi Frenkie de Jong, impressionnant de justesse et de qualité technique, et Clément Lenglet, décisif et irréprochable en défense. Antoine Griezmann, précieux mais sans impact, a connu une soirée frustrante. A Naples, Koulibaly a vécu un cauchemar, commettant des erreurs fatales pour Naples.

Messi

Crédit: Eurosport

Le facteur X : Le coup de pouce du VAR

L'ouverture du score barcelonaise n'aurait pas dû être validée. Il y a une faute claire de Clément Lenglet sur Demme avant que le défenseur du Barça reprenne victorieusement le ballon de la tête. Après une vérification très (trop ?) rapide auprès du VAR, l'arbitre a cependant accordé ce but qui a fatalement changé le cours du match, d'autant que les Napolitains avaient réussi une meilleure entame. Cette décision a permis au club catalan de prendre l'avantage et de se retrouver dans une situation bien plus confortable. Une aubaine tant les hommes de Quique Setién ont peiné dans le jeu. Si cela ne s'est pas vu au tableau d'affichage, c'est en partie dû à cette erreur d'arbitrage.

La stat : 36

Avec cette victoire contre Naples, le FC Barcelone est désormais sur une série de 36 matches sans défaite au Camp Nou en Ligue des champions. C'est un record pour l'institution blaugrana, qui n'a plus perdu dans son antre depuis son lourd revers face au Bayern Munich en demi-finale retour de l'édition 2013. Justement, le club bavarois sera le prochain adversaire du Barça vendredi prochain en quart de finale. Mais ce sera à Lisbonne.

Le tweet qui rappelle l'essentiel

La décla : Gennaro Gattuso (entraîneur de Naples)

Citation :
La différence a été faite par des individualités, des joueurs importants.

La question : Que peut espérer ce Barça face au Bayern ?

Sur le plan collectif, il n'y a pas photo entre le Barça et le Bayern. Et malgré la victoire face à Naples, il n'y a pas matière à nuancer ce constat. Barcelone ne donne pas de garanties suffisantes dans le jeu. Il n'a pas montré une cohésion dans le pressing qui lui aurait permis de récupérer le ballon plus et de maîtriser le cuir dans le camp napolitain. C'est comme ça que Barcelone défend, et cela explique aussi pourquoi la formation de Setién ne dégage pas une grande fiabilité derrière. L'ensemble paraît léger pour résister à un rouleau-compresseur comme le Bayern.
Mais paradoxalement, c'est peut-être en jouant un peu contre-nature, comme il l'a fait face à Naples, que le Barça peut avoir sa chance face à l'armada bavaroise. Les Barcelonais ont montré de la qualité dans les attaques rapides en première période avant de gérer après la pause. Laisser venir pour mieux contrer, c'est certainement le plan de jeu que doit adopter Setién pour surprendre le Bayern. On a souvent pointé l'incapacité de Barcelone à changer de rythme et à chercher la verticalité. Par instants, il a su le faire face à Naples. Et son salut passera aussi par-là contre les Allemands.
Et surtout, Lionel Messi est en jambes. C'est probablement la meilleure nouvelle de la soirée pour le Barça, au-delà de la qualification. Car le destin des Catalans dépend toujours plus de la capacité de son génie argentin à faire des différences. Cela s'est vérifié face à Naples, que le numéro 10 barcelonais a éliminé quasiment à lui tout seul. Le Bayern, ce sera un autre niveau. Mais la meilleure chance du Barça, c'est d'avoir une arme fatale nommée Messi. Avec lui, dans cette forme-là, tous les espoirs sont permis.

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 2860924-58964488-2560-1440
WATCH
Au Barça, l'impasse jusqu'en 2021 ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64179
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Icon_minitimeDim 9 Aoû 2020 - 11:35

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64179
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Icon_minitimeDim 9 Aoû 2020 - 11:40

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64179
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Icon_minitimeDim 9 Aoû 2020 - 11:47

Champions League : ils sont en quarts

https://editorial.uefa.com/resources/0260-10159dc21a94-3b888b82efd9-1000/badges.jpg?imwidth=656
Les mini-portraits des qualifiés pour les quarts de finale.LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Badges
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64179
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Icon_minitimeDim 9 Aoû 2020 - 11:50

Le tableau final de la Champions League.
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Ee7Rgp5WkAsDE12?format=jpg&name=small
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé




LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 23 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020
Revenir en haut 
Page 23 sur 26Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24, 25, 26  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS :: LE SALON DES AUTRES SPORTS :: LE FOOTBALL-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: