UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS

Le tennis c'est la volonté, l'amour de la compétition, le dépassement de soi, du talent, beaucoup de travail mais surtout de la passion
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
LEGO : Le 2eme à -50%
Voir le deal

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
 

 LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26  Suivant
AuteurMessage
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64170
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Empty
MessageSujet: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Icon_minitimeJeu 12 Juil 2018 - 18:47

Rappel du premier message :

http://www.matchendirect.fr/europe/ligue-des-champions-uefa/2018-26/

La Ligue des champions 2019-2020 est la 65e édition de la coupe d'Europe des clubs champions. 79 clubs européens y participent.
Elle oppose les meilleurs clubs européens qui se sont illustrés dans leurs championnats respectifs la saison précédente.
La finale se déroulera au stade olympique Atatürk d'Istanbul le samedi 30 mai 2020.
Cette édition voit l'entrée en vigueur de l'assistance vidéo à l'arbitrage dès les barrages.


Dernière édition par jeusetmatch le Mer 31 Juil 2019 - 11:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
jeusetmatch



Messages : 64170
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Icon_minitimeDim 9 Aoû 2020 - 11:50

Le tableau final de la Champions League.
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Ee7Rgp5WkAsDE12?format=jpg&name=small
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64170
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Icon_minitimeDim 9 Aoû 2020 - 11:51

Champions League : le programme de la phase finale

Samedi 8 août 2020
https://fr.uefa.com/uefachampionsleague/news/025f-0fda6b642263-8d5470c0f3c5-1000--champions-league-les-affiches-des-quarts-et-des-demi-finales/?iv=true

Le programme du Final 8, à Lisbonne. Premier quart mercredi, finale le 23 mars.

Les tirages au sort ont eu lieu au siège de l'UEFA et la finale est prévue le 23 août à Lisbonne. Toutes les confrontations se joueront dans la capitale portugaise sur un match à partir des quarts.


Quarts de finale

Mercredi 12 août
Atalanta (ITA) - Paris Saint-Germain (FRA), Estádio do Sport Lisboa e Benfica
Jeudi 13 août
Leipzig (GER) - Atlético (ESP), Estádio José Alvalade
Vendredi 14 août
Barcelone (ESP) - Bayern Munich (GER), Estádio do Sport Lisboa e Benfica
Samedi 15 août
Manchester City (ENG) - Lyon (FRA), Estádio José Alvalade

Demi-finales

Mardi 18 août
Leipzig (GER) / Atlético (ESP) - Atalanta (ITA) / Paris Saint-Germain (FRA), Estádio do Sport Lisboa e Benfica
Mercredi 19 août
Manchester City (ENG) / Lyon (FRA) - Barcelone (ESP) / Bayern Munich (GER), Estádio José Alvalade
Le vainqueur de la demi-finale 2 a été désigné par un troisième tirage comme équipe à domicile à l'Estádio do Sport Lisboa e Benfica, le dimanche 23 août.
Leipzig et Atlético se ne sont jamais rencontrés.
Atalanta et Paris ne se sont jamais rencontrés.
• Paris reste sur huit matches sans victoire contre des Italiens (2 défaites, 6 nuls), depuis un succès 3-1 contre Parme en mars 1996.
• Les trois dernières fois où Bayern et Barcelone se sont rencontrés en UEFA Champions League, le vainqueur est allé au bout : demi-finales 2014/15 (Barcelone), demi-finales 2012/13 (Bayern), quarts de finale 2008/09 (Barcelone).



Champions League, la route vers Lisbonne
• Lyon a pris quatre points contre Manchester City la saison dernière en phase de groupes, dont trois lors d'une victoire 2-1 en Angleterre lors de la première journée.

Sur le tirage

Il s'agissait d'un tirage intégral, sans protection.

Calendrier

7-8 août : fin des 8es de finale (sur les pelouses des équipes désignées comme étant à domicile)
12-15 août : quarts de finale (Lisbonne)
18-19 août : demi-finales (Lisbonne)
23 août : finale (Estádio do Sport Lisboa e Benfica, Lisbon)
Tous les coups d'envoi à 21 heures

© 1998-2020 UEFA. All rights reserved.  Mis à jour le samedi 8 août 2020
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64170
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Icon_minitimeMar 11 Aoû 2020 - 6:53

Ligue des Champions : On connaît l'arbitre de PSG - Atalanta
10 août 2020 15:00
https://www.beinsports.com/france/uefa-ligue-des-champions/news/ligue-des-champions-on-connait-larbitre-de-ps/1520945
C'est Anthony Taylor, un arbitre anglais, qui dirigera PSG - Atalanta mercredi (quarts de finale de Ligue des Champions).
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Capt8699

Le PSG est fixé concernant l’identité de l’arbitre qui officiera lors de son match de Ligue des Champions contre l’Atalanta Bergame, programmé mercredi prochain pour le compte des quarts de finale de l'épreuve. Il s’agit d’Anthony Taylor. Âgé de 41 ans, ce dernier arbitrera à ce niveau de la compétition pour la première fois de sa carrière. Il est pourtant international depuis 2013.

Un arbitre qui porte chance au PSG

Ce n’est, en revanche, pas la première fois que Taylor sera au sifflet lors d’un match du PSG. Cette saison, il avait arbitré les champions de France (3-0), ainsi qu’à l’occasion du succès en 8es de finale retour contre le Borussia Dortmund (2-0). Jusque-là, il a donc réussi à Neymar et ses coéquipiers. Jamais deux sans trois ? Au total, cette saison, l’Anglais a dirigé cinq rencontres de C1. Son bilan des cartons distribués est le suivant : 27 jaunes et 1 rouge. Il n’a donc pas la gâchette facile, comme tout arbitre anglais qui se respecte.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64170
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Icon_minitimeMar 11 Aoû 2020 - 7:55

Football
Ligue des champions
Huit prétendants, six novices et une Coupe aux grandes oreilles
https://www.eurosport.fr/football/ligue-des-champions/2019-2020/8-pretendants-six-novices-et-une-coupe-aux-grandes-oreilles_sto7832064/story.shtml

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 2862310-58992208-2560-1440
Le trophée de la Ligue des champions
Crédit: Getty Images
ParEurosport
il y a 10 heures | Mis à jour il y a 7 heures

LIGUE DES CHAMPIONS – Ce mercredi, les quarts de finale de cette édition 2020 décidemment pas comme les autres débutent par Atalanta-PSG (21h). Parmi les huit prétendants à la victoire finale, six n’ont jamais soulevé la Coupe aux grandes oreilles. Décryptage du tableau du Final 8.

Atalanta Bergame, le séduisant outsider

Quart de finale face au PSG, mercredi 12 août (21h)
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 2862539-58996788-2560-1440

Ligue des champions

Le droit de rêver, le devoir d’y croire

IL Y A 8 HEURES

Le parcours : L'Atalanta Bergame est une équipe rescapée. Si on ne les attendait pas à pareille fête, c’est aussi parce qu’au soir de la 3e journée de la phase de poules, les Italiens présentaient un bilan digne de leur statut de novice : 0 points pour trois défaites. Mais à la faveur d’un sprint face au Shakhtar Donetsk et du Dinamo Zagreb, les Italiens ont réussi à s’inviter dans la phase éliminatoire. La suite ? Une démonstration de jeu, de force face à Valence pour l’un des derniers matches pré-Covid (4-1, 3-4).
Le joueur-clé : Papu Gomez. Sans son compère Josip Iličić, l’Argentin devrait porter le poids de l’animation des Italiens entre ses pieds. Créatif, passeur et buteur, Gomez ressemble au détonateur à même de faire imploser les défenses adverses. Bien cerner "Papu", c’est l’assurance d’une soirée moins compliquée.
La stat à connaître : 12/13. Depuis la reprise post-Covid, l’Atalanta est l’une des équipes les plus redoutables d’Europe. Sur les treize duels que la Dea a joués, elle en a remporté 9, ne s’inclinant qu’à une seule reprise. Vous avez dit "équipe en confiance" ?
La question qui reste en suspens : Peuvent-ils continuer en toute insouciance ?
C’est l’équipe fraîcheur de ces derniers mois. Mais la nouveauté n’est plus forcément un atout à ce stade de la compétition. Mais si elle assume son rôle d’outsider décomplexé, l'Atalanta va fatalement avoir des vertiges à l’heure de disputer le premier quart de finale de son histoire. Dans une compétition où la prime à l’expérience joue à plein, cette fraîcheur peut se transformer en naïveté.

Paris Saint-Germain, enfin à sa place parmi les grands

Quart de finale face à l'Atalanta, mercredi 12 août (21h)
Le parcours : Placé dans le même groupe que le Real Madrid, le Paris Saint-Germain a une nouvelle fois réalisé une face de poule digne d'un prétendant à la victoire finale en C1. Six matches, cinq victoires et seulement un petit nul sur la pelouse de Bernabeu lors de l'avant dernière journée de poule (2-2). En huitième de finale, les hommes de Thomas Tuchel se sont tout d'abord fait peur au match aller en perdant 2-1 en Allemagne. Mais c'est bien au Parc des Princes, dans une ambiance particulière liée au huis clos imposé par les mesures sanitaires, que les coéquipiers de Neymar ont montré à tous qu'ils avaient (enfin) passé un palier. Tout en maitrise ils ont remporté le retour 2-0 pour rejoindre les quarts de finale pour la première fois depuis 4 ans.
Le joueur-clé : Neymar. Qu'il semble loin l'été 2019 où Neymar semblait décider à quitter la capitale française et retourner au FC Barcelone... Un an après son faux départ en Catalogne, le Brésilien a l'occasion cet été de s'inscrire définitivement dans l'histoire du Paris Saint-Germain. Avec la blessure de Kylian Mbappé, qui pourrait l'empêcher de débuter le quart face à l'Atalanta, tous les yeux sont rivés sur l'auriverde. Ce sera le facteur X de cette formation parisienne à Lisbonne. Décisif lors du huitième de finale retour contre Dortmund, Neymar semble enfin en capacité d'apporter au PSG ce pour quoi les dirigeants parisiens ont cassé leur tirelire en 2017 pour le faire venir : être décisif dans les grands matches.
Le stat à connaître : 210 minutes. C'est le temps passé par les Parisiens sur un terrain en match officiel depuis la reprise des compétitions lors des deux finales de coupe, face à Saint-Etienne puis contre l'OL. Jusqu'en finale, les Parisiens retrouveront l'Atalanta qui a disputé 1170 minutes depuis la reprise, l'Atlético (990 minutes) ou le RB Leipzig (810 minutes). Seul l'OL, dans le même cas de figure, a disputé le même nombre de minutes que les Parisiens avant que débute ce Final 8. Alors, avantage à la fraicheur ? Où manque de rythme évident ?
La question qui reste en suspens : Est-ce enfin la bonne année pour Paris ?
Trois victoires. C'est ce qui sépare les Parisiens d'une victoire finale en C1. Si cette statistique s'applique évidemment à l'ensemble des équipes présentes pour ce Final 8, la victoire en Ligue des Champions est l'objectif prioritaire du Paris Saint-Germain depuis son rachat par QSI il y a maintenant 8 ans. Avec un calendrier plutôt favorable (Atalanta en quart, et ensuite Leipzig ou l'Atlético en demie) les Parisiens semblent avoir toute les cartes en main cette année pour toucher au graal. Mais face au passé récent du PSG dans cette compétition, la prudence reste de mise.

RB Leipzig

Quart de finale face à l'Atlético, jeudi 13 août (21h)
Le parcours : Dans le groupe F, Leipzig faisait office de grand favori aux côtés de l’Olympique Lyonnais, du Zenit et de Benfica. Les Autrichiens n’ont pas failli avec trois victoires, deux nuls et seulement une défaite en poules. Mais c’est surtout lors des 8es de finale, contre Tottenham, finaliste la saison passée, qu’ils se sont révélés (1-0, 3-0). Leipzig n’a aucune expérience à ce niveau-là de la compétition, mais c’est justement ce qui lui permet de jouer sans complexe. Nagelsmann, 33 ans, a réussi, avec une équipe plutôt jeune, à imposer un style de jeu rapide, qui a mis une claque à Mourinho.
Le joueur-clé : Marcel Sabitzer
Timo Werner, absent, c’est sur les épaules de Marcel Sabitzer que repose le bon fonctionnement de cette équipe et peut-être son succès. Replacé un cran plus bas, devant la défense, l’Autrichien s’est montré très efficace, que ce soit dans l’orientation du jeu, ou dans les actions plus offensives. Preuve en est, son doublé lors du match retour contre Tottenham. Cerveau, capitaine, passeur, créateur, Sabitzer réalise surement l’une des saisons les plus abouties de sa carrière et ses statistiques le prouvent : 16 buts, 10 passes décisives, en 42 matches TCC.

La stat à connaître : 1. C’est la toute première fois de l’histoire du club que Leipzig se qualifie pour les quarts de finale de la Ligue des champions. Une qualification qui semble méritée tant l’équipe monte en puissance depuis plusieurs années. Est-ce que ce sera suffisant face à l’expérimenté Atlético ?
La question qui reste en suspens : Leipzig peut-il le faire sans Werner ?
Leipzig s’est séparé de son meilleur buteur en 2019-20 (34 buts TCC). Timo Werner s’en est allé rejoindre Chelsea et ne jouera pas le Final 8 avec le club autrichien. Va-t-il laisser un grand vide dans le XI de Nagelsmann ? L’attaquant est impliqué dans 44,8% des buts marqués par Leipzig cette saison. Le coach allemand confiait à Marca : "Timo est un super joueur qui a beaucoup marqué, mais je vois d'autres joueurs qui étaient dans son ombre et sont tout à fait capables de le remplacer." Il est clair que son absence se fera ressentir, mais Leipzig semble avoir les ressources pour réinventer son attaque sans lui.

Atlético Madrid, un Final 8 sur mesure

Quart de finale face à Leipzig, jeudi 13 août (21h)
Le parcours : Le parcours de l'Atlético aura été quelque peu en dents de scie dans cette Ligue des champions. Des débuts remarquables en phase de poule avant un petit trou d'air et deux défaites face au Bayer Leverkusen et la Juventus Turin. Les Colchoneros terminent finalement deuxième du groupe D derrière la Vieille Dame après leur victoire à domicile contre le Lokomotiv lors de la dernière journée. Et c'est en huitième que l'Atlético a créé la grosse surprise de cette compétition. Les Madrilènes ont sorti le tenant du titre Liverpool au terme d'une seconde manche incroyable. A Anfield, et dans l'un des derniers matches disputés avant l'arrêt des compétitions, l'Atlético avait sorti son habit de lumière pour s'imposer après prolongation 2-3.
Le joueur-clé : Joao Felix. Le jeune attaquant portugais s'apprête à vivre un moment spécial à Lisbonne. De retour sur ses terres un an après son départ du Benfica pour l'Atlético, Joao Felix aura certainement à cœur de prouver à tous qu'il vaut bien les 126 millions d'euros dépensés par l'Atlético pour sa signature l'été dernier. Malgré une saison irrégulière sous ses nouvelles couleurs, le Portugais de 20 ans pourrait être l'homme de ce Final 8 du côté de l'Atético. De retour de blessure pour la dernière journée de Liga, il aura eu le temps de se préparer pour ce qui est certainement le rendez-vous le plus important depuis son arrivée à Madrid.
Le stat à connaître : 0. Et si l'Atlético Madrid pouvait remercier l'Olympique Lyonnais ? Depuis 2011 et l'arrivée de Diego Simeone sur le banc des Colchoneros, jamais l'Atlético n'a été éliminé en phase finale de Ligue des champions par une équipe où ne figurait pas Cristiano Ronaldo. A Lisbonne, le Portugais ne sera pas de la fête, la Juventus ayant été éliminé par l'OL en huitième. De quoi ravir l'Atlético et ses supporters.
La question qui reste en suspens : Ce format inédit favorisera-t-il l'équipe de Simeone ?
Dans l'ombre des favoris, l'Atlético Madrid sera à surveiller de prêt à Lisbonne. Si les Madrilènes sont habitués aux joutes européennes, le format exceptionnel mis en place pour conclure cette saison 2019/2020 de C1 pourrait favoriser les soldats de Diego Simeone. Sur un match sec, l'Atlético Madrid est capable de venir à bout de n'importe quelle équipe. Solide, capable de se dépasser et mentalement habitée lorsque l'adversité se présente face à elle, l'équipe espagnole pourrait profiter de ces circonstances pour aller loin dans l'épreuve. Sans faire de bruit et malgré l'élimination de Liverpool en huitième, l'Atlético n'aura pas de pression particulière à Lisbonne. De quoi rendre la machine madrilène particulièrement redoutable.

FC Barcelone, le candidat sans programme

Quart de finale face au Bayern, vendredi 14 août (21h)
Le parcours : Il n'était pas si simple, mais le Barça l'a très bien négocié et reste invaincu dans la compétition au moment d'aborder les quarts de finale. C'est d'autant plus remarquable que la formation catalane était tombée dans le groupe le plus relevé avec le Borussia Dortmund et l'Inter Milan. Elle en est sortie en tête. Guère souveraine dans le jeu, l'équipe de Quique Setién avait quand même ramené un nul de Naples en 8e de finale aller (1-1) avant de confirmer au retour avec un succès au Camp Nou (3-1) décroché grâce à un grand Lionel Messi.
Le joueur-clé : Lionel Messi. Qui d'autre ? L'homme aux six Ballons d'Or est clairement l'arbre qui cache la forêt dans un Barça loin d'être convaincant sur le plan collectif. Si l'Argentin signe une campagne européenne bien plus discrète que d'habitude avec seulement trois réalisations en Ligue des champions, il a rappelé à quel point il était indispensable en guidant Barcelone vers les quarts avec une prestation éblouissante face à Naples. Histoire de rappeler, si besoin en était, qu'il demeure incontournable du haut de ses 33 ans.
La stat à connaître : 16. En parlant de Messi, il fait partie des joueurs qui ont repris pied au plancher après la pause du Covid-19. Avec 7 buts et 9 passes décisives, l'Argentin a été impliqué sur 16 réalisations du Barça, toutes compétitions confondues. Personne ne fait mieux… sauf Robert Lewandowski, à l'origine ou la conclusion de 17 buts du Bayern sur cette période (14 buts et 3 passes décisives). Leur duel s'annonce passionnant.
La question qui reste en suspens : Messi peut-il suffire ?
Si le Barça ressemble à un candidat sans programme, c'est parce qu'il n'a jamais affiché un niveau collectif suffisamment fort pour prétendre à un titre européen cette saison. Mais Barcelone a Leo Messi. Il a porté cette équipe à bout de bras cette saison et il n'a jamais caché que son objectif de la saison était de ramener la Ligue des champions en Catalogne pour la première fois depuis 2015. L'Argentin paraît bien seul pour faire des différences au sein de la formation de Quique Setién. Mais il est toujours capable des exploits les plus improbables. Même si c'est un petit Barça, il peut aller le plus haut possible avec un grand Messi.

Bayern Munich, l'imposant épouvantail

Quart de finale face au Barça, vendredi 14 août (21h)
Le parcours : Huit matches, huit victoires, 31 buts inscrits, dont 7 passés à Tottenham, 6 à l'Etoile Rouge, et 4 à Chelsea, pas plus tard que samedi : le Bayern a signé un véritable carton plein depuis le début de la Ligue des champions et la pause du Covid ne l'a pas empêché de poursuivre sa marche impériale. Jamais inquiété, le club bavarois a expédié la phase de poules comme une simple formalité avant d'éparpiller Chelsea façon puzzle avec une facilité déconcertante.
Le joueur-clé : Robert Lewandowski. Il était déjà l'homme de cette Ligue des champions avec 11 buts qui le plaçait largement en tête du classement des buteurs avant la pause due à la pandémie du Covid-19. Il ne s'est pas calmé, loin de là, avec un doublé pour porter son total à 13 réalisations, et 2 passes décisives, pour terrasser Chelsea samedi en 8e de finale retour (4-1). C'est l'arme fatale du Bayern.
La stat à connaître : 47. Lewandowski toujours. Le Polonais tourne à la moyenne ahurissante d'un but toutes les… 47 minutes dans cette édition 2019-20 en Ligue des champions. C'est du jamais vu, toutes Coupes d'Europe confondues. Un chiffre qui résume à quel point le Polonais est terrifiant.
La question qui reste en suspens : Le Bayern assumera-t-il son statut de favori ?
C'est peu de dire que le Bayern a la pancarte. Le club bavarois a impressionné tout le monde depuis que Hansi Flick a été nommé au poste d'entraîneur. Sur ses résultats, mais aussi sur sa qualité de jeu. Son passé en Ligue des champions parle pour lui, et il ne sera que plus motivé à l'idée de reconquérir un titre qui le fuit depuis 2013. Mais être l'équipe à battre est un statut très lourd à porter. Surtout dans ce format inédit sur un match sec et sur terrain neutre. Justifier son rang de favori dans ce contexte si particulier, c'est tout le défi qui attendra le FCB à Lisbonne.

Manchester City, l'autre favori

Quart de finale face à l'OL, samedi 15 août (21h)
Le parcours : Manchester City a longtemps été impressionnant en phase de poule, dans un groupe certes largement à sa portée. Après trois journées et après avoir dominé tous ses adversaires (Chakhtior, Zagreb et l'Atalanta), les Citizens avaient déjà inscrit 10 buts pour un seul encaissé. Si la phase retour a été moins brillante (2 nuls et une victoire) City a terminé tranquillement en tête de son groupe avant de s'offrir la peau du Real Madrid de Zinedine Zidane en huitième. Dominant la double confrontation face aux Madrilènes (1-2, 2-1), Manchester City a rappelé à tout le monde qu'il allait falloir compter sur lui à Lisbonne.
Le joueur-clé : Kevin De Bruyne. C'est la tête pensante de cette formation. Le Belge, émerveille les amoureux du football à chacune de ses sorties. Encore étincelant dans l'entre jeu en huitième retour face au Real Madrid, KDB a déjà inscrit 15 buts et délivré 23 passes décisives cette saison toutes compétitions confondues. Mais plus que les statistiques c'est son apport dans le jeu qui est prépondérant pour la formation de Pep Guardiola. Depuis la reprise des compétitions le milieu de terrain de 29 ans est en grande forme (6 buts et 4 passes décisives). Avec un De Bruyne à ce niveau là, les Citizens peuvent voir loin.

Le stat à connaître : 20. Cette saison, en Ligue des champions, Manchester City a fait parler la poudre. Les hommes de Guardiola ont déjà inscrit 20 buts depuis le début de la compétition, par l'intermédiaire de sept joueurs différents. Ce qui fait de Man City la deuxième meilleure attaque de la compétition derrière la machine Bayern Munich et ses 31 réalisations.
La question qui reste en suspens : Manchester City fait-il désormais partie des grands d'Europe ?
Manchester City s'avance à Lisbonne avec la pancarte de sérieux prétendant à la victoire finale. Longtemps impressionnant cette saison, malgré quelques ratés en championnat, l'équipe de Pep Guardiola semble mûre pour aller enfin décrocher la coupe aux grandes oreilles. Avec une seule demi-finale de C1 dans son histoire, en 2016 face au Real Madrid, City n'a pas le palmarès de son pedigree. Mais qu'importe, à Lisbonne et dans ce format si particulier, les Citizens auront certainement à cœur de montrer qu'ils font enfin parti du gotha européen.

Olympique Lyonnais, l'invité surprise qui n'aura rien à perdre

Quart de finale face à Manchester City, samedi 15 août (21h)
Le parcours : Dans un groupe homogène où aucun cador du vieux continent n'était présent (Leipzig, Benfica et le Zénit), l'OL a réalisé une phase de poule solide mais loin d'être convaincante. C'est la double confrontation face à Leipzig, pourtant premier du groupe (une victoire et un nul), qui a permis aux Lyonnais de voir les huitièmes de finale. Si face à la Juventus on ne donnait pas cher de la peau des hommes de Rudi Garcia, les Lyonnais ont fait preuve de courage et de résilience pour arracher, à Turin, leur qualification après leur belle victoire 1-0 du match aller. Loin d'être l'équipe la plus forte de ce Final 8, l'OL aura d'autres arguments à faire valoir du côté de Lisbonne.
Le joueur-clé : Memphis Depay. Et si l'OL remerciait finalement cette pause forcée par la pandémie du coronavirus ? Sans celle là, les Lyonnais auraient abordé leur derniers matches de Ligue des champions de la saison sans leur capitaine et atout majeur. Le Néerlandais est finalement de retour après sa blessure au genou et sera le joueur-clé de l'OL à Lisbonne. Son mental à toute épreuve et sa capacité à créer le danger dans la surface adverse ne seront pas de trop si les Gones veulent créer l'exploit.
Le stat à connaître : 10 ans. Cela fait maintenant 10 ans que l'Olympique Lyonnais ne s'était pas qualifié en quart de finale de la C1. Cette année là, les Lyonnais avaient réussi l'exploit de sortir le Real Madrid en huitième puis Bordeaux en quart avant de chuter face au Bayern Munich en demi-finale. Si l'OL n'est plus l'ogre européen qu'il a pu être au cœur des années 2000, il s'est une nouvelle fois invité au banquet des quarts de finale cette saison. Et compte bien en profiter jusqu'au bout.
La question qui reste en suspens: L'OL a-t-il les armes pour rivaliser ?
Si face à la Juve et grâce à son succès du match aller les Lyonnais ont pu créer l'exploit, la marche ne sera t'elle pas trop haute face à Manchester City en quart de finale ? Sans faire injure à la Vieille Dame, les Citizens de Pep Guardiola sont un cran au dessus des Turinois. Machine à jouer, les Sky Blues font parti, avec le Bayern Munich, des favoris pour aller au bout lors de ce Final 8. Si sur un match tout reste possible pour la bande à Rudi Garcia, les Lyonnais devront encore élever leur niveau de jeu et probablement réaliser leur meilleure performance de la saison, s'ils veulent poursuivre leur route à Lisbonne.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64170
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Icon_minitimeMar 11 Aoû 2020 - 7:57

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64170
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Icon_minitimeMer 12 Aoû 2020 - 9:26


LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 117354138_3846419578737809_6517004857796501259_o.jpg?_nc_cat=1&_nc_sid=8024bb&_nc_ohc=UoxKRecPAtoAX-VPdVo&_nc_ht=scontent-cdg2-1
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64170
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Icon_minitimeMer 12 Aoû 2020 - 14:47

Ligue des champions: "Atalanta, tu es l’Italie", la presse transalpine encourage Bergame  
12/08/2020 à 13h48
https://rmcsport.bfmtv.com/football/ligue-des-champions-atalanta-tu-es-l-italie-la-presse-transalpine-encourage-bergame-1962115.html

Au matin de son quart de finale de Ligue des champions face au PSG (21h sur RMC Sport 1), l’Atalanta Bergame a reçu le soutien de la presse italienne sportive, qui ne place toutefois pas la Dea au centre des attentions.

 
"Enchante-nous la Dea". Les trois principaux quotidiens sportifs italiens affichent clairement leur sympathie et leur soutien envers l’Atalanta, dernier représentant du pays en Ligue des champions, à quelques heures de son quart de finale face au Paris Saint-Germain (21h, sur RMC Sport).
Si l’équipe de Gasperini occupe la Une de la Gazzetta dello Sport, du Corriere dello Sport et de Tuttosport, les trois principaux titres de presse sportive en Italie, elle n’est pas présentée comme le sujet principal du jour. Les quotidiens préfèrent notamment placer Romelu Lukaku et Andrea Pirlo au centre de leur couverture plutôt que l’Atalanta.

"Atalanta, tu es nous tous"

Les trois journaux s’accordent aussi pour encourager le club bergamesque. "Allez l’Atalanta, tu es l’Italie" lance Tuttosport, qui inclut la déclaration de Gasperini en conférence de presse: "Nous sommes les seuls italiens en Ligue des champions, contre le PSG nous sommes comme la Nazionale".
En effet, après l’élimination de la Juventus par l’Olympique Lyonnais et de Naples par le Barça, le petit Poucet de ce Final 8 s’avance comme le dernier espoir italien. Ce que ne manque pas de rappeler le Corriere dello Sport, décrétant l'union sacrée: "Atalanta, tu es nous tous".

"Toute l'Italie pousse dans un défi de rêve"

Le quotidien cite aussi la déclaration de l’entraîneur italien, en rappelant également la présence de Mbappé sur le banc et publie une lettre à Gasperini dont le titre témoigne du soutien apporté à la Dea: "Vous êtes l’ennemi du PSG".
>> PSG-Atalanta, à vivre ce soir à 21h en exclusivité sur RMC Sport 1
Enfin, la Gazzetta dello Sport est également derrière l’Atalanta en titrant: "Enchante-nous la Dea". "Toute l’Italie pousse l’Atalanta dans un défi de rêve contre le phénomène Neymar", écrit le quotidien rose. Rendez-vous ce soir à 21h pour savoir si tout cet élan médiatique donnera encore plus d'envie et de motivation à l'Atalanta Bergame.

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 EfMvrpJXkAARSQT?format=jpg&name=240x240
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64170
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Icon_minitimeMer 12 Aoû 2020 - 14:49

Ligue des champions : « Le PSG est capable de battre n'importe qui », selon Pedro Miguel Pauleta

https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Ligue-des-champions-le-psg-est-capable-de-battre-n-importe-qui-selon-pedro-miguel-pauleta/1160327

Pedro Miguel Pauleta, ancien attaquant du PSG et de la sélection portugaise, est très confiant avant le quart de finale de C1 contre l'Atalanta ce mercredi (21 heures) à Lisbonne.

12 août 2020 à 13h18
partager


Ancien attaquant du PSG et de la sélection portugaise, Pedro Miguel Pauleta est persuadé que le PSG a toutes les chances d'aller loin dans la compétition : « Le PSG possède l'un des meilleurs effectifs, capable de battre n'importe qui, a-t-il confié au Parisien avant le quart de finale contre l'Atalanta ce mercredi à Lisbonne. C'est une grande opportunité pour le club, ses supporters. J'ai beaucoup de confiance en imaginant Paris aller loin dans cette compétition. »
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64170
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Icon_minitimeMer 12 Aoû 2020 - 14:57

Pour Paris, la conquête se joue dans la tête
https://www.eurosport.fr/football/ligue-des-champions/2019-2020/ligue-des-champions-pour-paris-la-conquete-se-joue-dans-la-tete_sto7833653/story.shtml

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Capt8711

ParEnzo Guerini
il y a 15 heures | Mis à jour il y a 15 heures

LIGUE DES CHAMPIONS – Le Paris Saint-Germain joue sa place pour le dernier carré de la Ligue des champions en affrontant l’Atalanta mercredi à Lisbonne, sur un match sec. Si, sur le papier, les Parisiens disposent des qualités suffisantes malgré les blessés, ils devront adopter un état d’esprit proche de celui démontré face à Dortmund au Parc des Princes le 11 mars dernier pour se qualifier.

Le contexte

Comme un symbole. Mercredi 12 août, le jour de son 50e anniversaire, le Paris Saint-Germain va donner à Lisbonne le coup d’envoi du Final 8, ce format inédit de la Ligue des champions pensé par l’UEFA pour aller au terme de la compétition, bouleversée et interrompue par la crise sanitaire. Et ce face à l’Atalanta, équipe la plus inexpérimentée de cette édition mais aussi la plus séduisante, par son jeu décomplexé et culotté.

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 2780386-57391730-2560-1440LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 2780386-57391730-2560-1440

Ligue des champions

IL Y A 15 HEURES

Mercredi, le Paris Saint-Germain a l’occasion de mettre un terme à une très longue période de disette en rejoignant le dernier carré de la C1. 25 ans, pour être précis. Et, Final 8 oblige, cette qualification va se jouer un seul match, sec. Comme la potentielle demi-finale. Un format unique qui peut rendre service aux Rouge et Bleu, le PSG étant ce qu’on appelle communément "une équipe de coupe". La chance d’une vie pour Paris.
Seulement, vaincre l’Atalanta ne sera pas une mince affaire. Comme souvent avec le PSG, les jours qui précèdent les grands rendez-vous européens sont mouvementés. A une semaine du quart de finale, le club parisien a annoncé la blessure de Marco Verratti, s’ajoutant à l’incertitude concernant la titularisation ou non de Kylian Mbappé, et à la suspension d’Angel Di Maria. Mais la Dea n’est pas vernie non plus, amputée de deux de ses joueurs clés, à savoir Pierluigi Gollini et Josip Ilicic.WATCH

En sortie de banc, Mbappé peut tout casser : Le Top 5 de ses entrées fracassantes

00:05:02

Dans le jeu, le PSG va devoir trouver des solutions pour combler ces absences. Mais c’est surtout, comme dans tous les grands rendez-vous, dans la tête que ça va se jouer. Il y a cinq mois, dans un Parc des Princes à huis clos, les Parisiens ont réussi à se défaire de leurs démons, en éliminant Dortmund et en mettant ainsi fin à une série de déconvenues face au Barça, au Real puis Manchester United. Jouer ensemble, être combattif, faire les efforts ne rien lâcher devront être les maitres mots des hommes de Thomas Tuchel. Plus que jamais, l’état d’esprit des troupes sera un facteur déterminant dans ce match couperet.

Le joueur à suivre : Keylor Navas

C’est sans doute l’homme qui manquait au PSG. Un grand gardien. Depuis l’arrivée de QSI dans la capitale en 2011, des stars du ballon rond ont porté la tunique parisienne, à tous les postes. Sauf à celui de gardien de but. Paris a cru, lors de la saison 2018-2019, passer un cap en s’offrant Gianluigi Buffon. Mais c’est bien l’Italien qui a été le principal artisan de l’élimination parisienne face à Manchester United l’an passé. Du haut de ses trois Ligue des champions remportées avec le Real Madrid, Navas rassure et dégage de la sérénité. Et il sait être là dans les grands rendez-vous, comme lors du nul arraché à Bernabeu lors des phases de poules. Alors que le gardien titulaire de l’Atalanta, Pierluigi Gollini, est blessé, le portier du PSG a tout pour être le facteur X de cette rencontre.
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 2858380-58913608-2560-1440
Keylor Navas
Crédit: Getty Images

Trois stats à avoir en tête

0 : En Ligue des champions, le PSG n’a jamais battu une équipe italienne en six rencontres disputées (4 nuls, 2 défaites).
12 : Neymar a inscrit 12 buts lors de ses 16 derniers matches de phase finale de la Ligue des champions. Seuls trois joueurs font mieux : Lewandowski, Ronaldo et Messi.
16 : L’Atalanta est l’équipe qui a le plus encaissé de buts (16) lors de cette édition de la Ligue des champions.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64170
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Icon_minitimeJeu 13 Aoû 2020 - 6:28

Ligue des Champions - Choupo-Moting envoie le PSG en demies !
https://www.beinsports.com/france/uefa-ligue-des-champions/news/dhys-ligue-des-champions-choupo-moting-envoie/1522416
12 août 2020 22:56
Incroyable : mené jusqu'aux arrêts de jeu par l'Atalanta, le PSG a renversé la tendance dans les derniers instants grâce à Marquinhos et Choupo-Moting (1-2). Paris file en demi-finales !
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 3373434-2020-08-12T205248Z_1435412562_RC2KCI903VEA_RTRMADP_3_SOCCER-CHAMPIONS-ATT-PSG-REPORT

Pour la première fois depuis 1995, le PSG participera aux demi-finales de la Ligue des Champions. L’équipe de la capitale française a brisé la malédiction, et elle l’a fait le soir où elle le méritait peut-être le moins. L’équipe de Thomas Tuchel a pris le dessus sur l’Atalanta en inscrivant deux buts dans les arrêts de jeu, alors qu’elle avait été menée logiquement au score pendant plus d’une heure. De la persévérance mêlée à la réussite, telles sont les vertus qui ont permis aux champions de France de renverser l’obstacle lombard et prolonger leur rêve européen.
A défaut de briller, Paris n’a rien lâché

On jouait la 90e minute quand les Parisiens ont recollé à la marque, et répondu à la réalisation réussie par Mario Pasalic à la 27e minute. C’est Marquinhos qui a délivré les siens, réussissant là où les Neymar, Icardi et aussi Mbappé ont tous échoué. D’une reprise sans contrôle suite à une remise de Neymar, et grâce à une légère déviation d’un défenseur, il a trompé Sportiello et assuré l’égalisation. Un dénouement quasi inespéré pour les Franciliens, tant ils ont été méconnaissables auparavant.

Et puis, à peine trois minutes plus tard, et alors qu’on croyait se diriger vers la prolongation, le rentrant Eric Choupo-Moting a assuré la victoire. Déjà à l’origine du premier but, le Camerounais a enfoncé l’Atalanta en reprenant du plat du pied un service latéral de Kylian Mbappé. Un scénario de fou, qui n’est pas sans rappeler l’exploit de Manchester United en finale de l’édition 1999. Il fallait voir la joie sur le banc des Tuchel, Di Maria, Verratti et cie après ce deuxième but pour comprendre à la fois l’effarement et le soulagement qui ont gagné les Parisiens.
Neymar et Mbappé récompensés pour leurs efforts


La fin de la rencontre a été autant féerique pour Paris qu’elle n’a été sévère pour l’Atalanta. La formation lombarde ne méritait en effet clairement pas d’être crucifiée de la sorte. Elle a fait plus que jeu égal avec son adversaire du jour, et elle a même manqué plusieurs opportunités de doubler la mise. De Roon (56e) et Toloi (58e) auraient pu plier les débats en faveur leur équipe. Des essais auxquels on peut ajouter ceux sauvés en début de rencontre par Keylor Navas (3e et 11e).

Pour Paris, le finish victorieux ne fera pas oublier la prestation d’ensemble assez laide. Certes, les Parisiens ont frappé 16 fois au but, mais c’est surtout parce que Neymar a quasi tout fait tout seul. Son seul tort aura été de ne pas conclure avec succès (4e, 19e, 28e, 35e, 42e et 77e). Il en est de même pour Kylian Mbappé, qui a raté une grosse opportunité après son entrée (80e et 81e). Mais, à défaut de marquer, les deux génies de l’équipe se sont transformés en passeurs juste avant le gong. C’est aussi avec des histoires imprévisibles comme celles-là que se construisent les grandes épopées. Espérons tout de même que sur le chemin qui les mène au Graal, Paris ne se fera plus autant peur.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64170
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Icon_minitimeJeu 13 Aoû 2020 - 6:32


LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 EfP6aKGXgAA_M4A?format=jpg&name=small
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64170
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Icon_minitimeJeu 13 Aoû 2020 - 6:37

Gian Piero Gasperini (Atalanta) : « On pensait que le match était plié », après l'élimination contre le PSG
https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Gian-piero-gasperini-atalanta-on-pensait-que-le-match-etait-plie-apres-l-elimination-contre-le-psg/1160566

L'entraîneur de l'Atalanta estime que l'entrée de Mbappé, combinée à la présence de Neymar, a été fatale à son équipe, battue (1-2) par le PSG en quarts de finale de la C1.

mis à jour le 13 août 2020 à 00h05

Gian Piero Gasperini (entraîneur de l'Atalanta Bergame, après la défaite de son équipe 1-2 contre le PSG) : « C'est un match très difficile, très dur pour les deux équipes. Pour nous, évidemment, il y a beaucoup de remords d'avoir encaissé deux buts en fin de match. On pensait que le match était plié, c'est dur. Quand on a mené, on a plutôt bien géré.
Mais l'entrée de Mbappé, combiné à la présence de Neymar, a changé les choses pour le PSG. Son entrée a donné une énergie au PSG qui était en train de perdre le match, cela a été fondamental de par ce qu'il a apporté. Le but de l'égalisation, surtout, nous laisse beaucoup d'amertumes. Le PSG a de bonnes probabilités de jouer la finale. »
publié le 13 août 2020 à 00h01 mis à jour le 13 août 2020 à 00h05
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64170
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Icon_minitimeJeu 13 Aoû 2020 - 6:40

Tuchel, Marquinhos et les réactions après Atalanta-PSG
13 août 2020 00:00
https://www.beinsports.com/france/uefa-ligue-des-champions/news/tuchel-marquinhos-et-les-reactions-apres-atal/1522458



Les joueurs parisiens et leur coach étaient extrêmement heureux après la qualification des siens pour le dernier carré de la Ligue des Champions.

Paris est qualifié pour le dernier carré de la Ligue des Champions. Le champion de France a brisé la malédiction en disposant de l’Atalanta (2-1), ce mercredi soir en quarts. Une qualification acquise de manière renversante, avec deux buts inscrits en toute fin de partie. Un scénario de fou qui a évidemment beaucoup ravi les Franciliens. Au coup de sifflet final, ils ont tous exprimé leur joie et leur immense satisfaction. En promettant également de ne pas s’arrêter en si bon chemin.
 
Thomas Tuchel (coach du PSG sur RMC Sport 1) : "Aujourd'hui, c'est le 50e anniversaire du club. Un match comme ça, puis une demi-finale après les quatre titres c'est historique. On n'oubliera pas de si tôt. Je ne vais pas dire qu'on n'a pas pensé à l'élimination. Au bout de 85 minutes de jeu, on est réalistes. Mais, ce n'était pas le sentiment général. J'ai toujours eu l'impression que si on marque le 1er, on ajoute le second dans la foulée. Nous avons réalisé un match très fort et c'est absolument mérité. Il y aussi de la chance, c'est vrai mais sur l'ensemble de la partie c'est mérité. En deuxième mi-temps, on a eu le contrôle total. J'ai eu peur pour le côté physique vers la fin, mais on a joué avec plus de confiance à ce moment-là. Les joueurs qui sont entrés du banc, ils ont été exceptionnels. Ils ont eu un bon état d'esprit. Je suis absolument satisfait de cette performance. Mais c'est aussi la qualité et la mentalité de cette équipe-là."
 
Marquinhos (défenseur du PSG sur RMC Sport 1) : « C'est incroyable. On a fait un bon match. Il fallait y croire jusqu'à la fin, c'est ce qu'on a fait. Le foot passe par là, par la motivation, la foi. Ney a été un joueur clé pour nous pendant tout le match. On sait que l'Atalanta fait bon pressing et joue en un contre un en défense. Dès qu'on récupérait le ballon, il fallait trouver vite les attaquants, on savait qu'ils allaient faire la différence (...) Ney a été présent, il s'est créé des occasions. Tout a été parfait, surtout avec la victoire, la stratégie a été là, on était bien. Le but de Bergame a compliqué les choses, mais on était bien dans le match. C'est un jour spécial (50 ans du club), on a réussi à terminer ce jour spécial avec la victoire, la qualification en demies. On ne veut pas s'arrêter là. Les supporters parisiens vont bien dormir, je ne sais pas s'ils vont dormir ". On va fêter la qualification et se préparer pour la demie."
 
Nasser Al-Khelaifi (président du PSG sur RMC Sport 1) : "C'est très spécial pour nous de gagner aujourd'hui. C'est le 50e anniversaire du club. Gagner ainsi c'est magnifique. On a besoin de ce genre de succès pour changer la mentalité. Il y avait quelque chose qui nous bloquait. Mais aujourd'hui, tout le monde a donné 200% de ses capacités et j'en suis vraiment très fier. Je remercie les joueurs, le coach et le staff. Ce n'était pas facile, tout le monde disait que nous n'allions pas être prêts, mais sur le terrain on a répondu présent (...) C'est la première fois qu'on arrive en demi-finale. On marque l'histoire du club. Aujourd'hui, on va célébrer, mais demain on va penser aux demies."
 
Eric Choupo-Moting (attaquant du PSG sur RMC Sport 1) : "Quand je suis rentré, je me suis dit qu'on ne peut pas être battu ainsi. J'ai tout donné et je suis très content que ça a marché. Heureusement que Kylian m'a vu, il a accéléré, j'ai fait l'appel et j'ai marqué. L’histoire est parfaite. On est en demies. Par le passé, on perdait dans les dernières minutes, mais aujourd'hui c’est le contraire. On n'a jamais perdu confiance. Tout est possible dans le football. On a été efficaces vers la fin, alors qu'auparavant on n'a pas eu de chance. Je pense qu'on mérite cette victoire. L'Atalanta a été un adversaire compliqué, et ce n'est par hasard s’ils sont ici. Mais, nous, on est unis depuis plusieurs semaines et ce soir on l'a montré. On a fait une bonne préparation et c'est très important".
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64170
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Icon_minitimeJeu 13 Aoû 2020 - 6:42

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64170
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Icon_minitimeVen 14 Aoû 2020 - 4:09

jeusetmatch a écrit:

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 117354138_3846419578737809_6517004857796501259_o.jpg?_nc_cat=1&_nc_sid=8024bb&_nc_ohc=UoxKRecPAtoAX-VPdVo&_nc_ht=scontent-cdg2-1
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64170
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Icon_minitimeVen 14 Aoû 2020 - 4:13

Ligue des Champions - Tombeur de l'Atlético, Leipzig sera l'adversaire du PSG !
13 août 2020 22:58
https://www.beinsports.com/france/uefa-ligue-des-champions/video/ligue-des-champions-tombeur-de-latletico-leip/1523153
Leipzig a créé la surprise en venant à bout de l'Atlético (2-1) ! Les partenaires de Christopher Nkunku seront donc les adversaires du PSG en demi-finales de Ligue des Champions mardi.

Le PSG est fixé. 24 heures après avoir renversé l’Atalanta Bergame (1-2), le club de la Capitale connaît l’identité de l’adversaire qu’il affrontera en demi-finales de la Ligue des Champions mardi (21h00) : il s’agit du RB Leipzig. Les Rotten Bullen ont en effet pris le meilleur sur l’Atlético Madrid ce jeudi (2-1) et accèdent au dernier carré de la plus prestigieuse des compétitions européennes pour la première fois de leur histoire.

On savait à quoi s’attendre et, de ce point de vue, il n’y a pas vraiment eu de surprise. Dès l’entame du match, l’Atlético Madrid a montré qu’il comptait rester fidèle à lui-même. Avec ce quadrillage parfait du terrain, cette abnégation sans faille dans les duels et cette faculté, grâce à des flèches nommées Renan Lodi ou Yannick Carrasco, de placer quelques banderilles. C’est d’ailleurs à l’issue de l’une d’entre elles que le Belge a fait chauffer les gants de Péter Gulacsi, pour ce qui a constitué la plus belle opportunité du premier acte (13e).

Face à cette équipe madrilène bien regroupée et toujours prompte à se projeter en contre, le RB Leipzig a certes multiplié les combinaisons fluides et les sorties de balle rondement menées. Mais la trop grande maladresse des hommes de Julian Nagelsmann à l’approche de la zone de vérité ne les a empêchés de se procurer de véritables occasions de but. Il leur manquait peut-être un finisseur, un renard des surfaces. Il leur manquait sans doute Timo Werner, parti rejoindre Chelsea dès la fin de la saison de Bundesliga. C’est du moins ce que l’on se disait. Et l’on se trompait.

Car peu de temps après le retour des vestiaires, le RBL a prouvé – si tant que cela fût nécessaire – qu’en football, simplicité est souvent synonyme d’efficacité. A la conclusion d’un joli mouvement collectif, Marcel Sabitzer a distillé un centre parfait depuis le côté droit. De la tête, Dani Olmo a coupé la trajectoire du ballon, qui a terminé au fond des filets (1-0, 51e). Transfuge du Dinamo Zagreb, l’ailier espagnol a mis la formation allemande sur la voie des demi-finales. Il a surtout permis à ce quart jusque-là quelque peu verrouillé de se débrider.

Sur le banc au coup d’envoi, Joao Félix est entré peu avant l’heure de jeu (58e) afin de réveiller un secteur offensif madrilène peu inspiré. Il ne lui a fallu que quelques minutes pour montrer l’étendue de son talent. Et pour remettre les siens à hauteur. Fauché en pleine surface par Lukas Klostermann, l’ancien joueur du Benfica Lisbonne s’est fait justice lui-même en transformant le penalty ainsi obtenu (1-1, 71e). On sentait alors que le vent avait tourné et que les hommes de Diego Simeone, en vieux briscards des joutes continentales, allaient prendre l’ascendant. Une fois encore, on se trompait.
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Capt8734
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64170
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Icon_minitimeVen 14 Aoû 2020 - 4:20

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Capt8735
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64170
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Icon_minitimeVen 14 Aoû 2020 - 4:24

Ligue des champions - Vidal : "Le Bayern va jouer contre la meilleure équipe du monde"
13 août 2020 21:25
https://www.beinsports.com/france/uefa-ligue-des-champions/news/ligue-des-champions-vidal-le-bayern-va-jouer-/1523104
Arturo Vidal n'y est pas allé par quatre chemins en conférence de presse, avant le quarts de finale de C1 entre le Barça et le Bayern, vendredi. Pour le milieu de terrain, les munichois vont affronter la "meilleure équipe du monde".


Arturo Vidal a envoyé un message de confiance avant le duel de ce vendredi contre le Bayern en quarts de finale de la Ligue des champions (21h). Le milieu de terrain chilien a adressé un avertissement clair à l'équipe dirigée par Hansi Flick: le Barça est la meilleure équipe du monde et Lionel Messi, lui, est d'une autre planète. Il faut dire que certaines déclarations venues d'Allemagne pourraient toucher l'orgueil des catalans. Avec un palmarès vide de titres cette saison, et la menace d'une saison blanche, le Barça va se mesurer à un Bayern Munich qui, lui, pourrait valider un triplé en cas de sacre dans la compétition, le club munichois ayant déjà remporté la Bundesliga et la Coupe d'Allemagne.

Pour Vidal, Messi est au-dessus de Lewandowski

Ainsi, en conférence de presse, Vidal a répondu, lui qui a évolué sous le maillot du club munichois entre 2015 et 2018. "J'ai prêté une attention particulière à ce qui a été dit dans l'environnement du Bayern, car j'y suis allé et je sais que ce qui est dit à l'extérieur n'est pas ce que l'on pense dans le vestiaire, mais demain, ils ne joueront pas contre les équipes de Bundesliga , ils jouent contre la meilleure équipe du monde, le Barça", a-t-il indiqué, avant de continuer : "C'est le match le plus important de l'année et si on fait ce qu'on a à faire, on sera en demi-finale. Nous avons de grands espoirs de remporter ce tournoi."

Concernant le duel entre Robert Lewandowski et Lionel Messi, là encore Vidal a été clair. "Il est extraordinaire. C'est un buteur infatigable, très dangereux", a-t-il commenté au sujet du meilleur buteur de la Bundesliga, avant d'ajouter : "Le comparer à Messi, c'est difficile... Messi, il vient d'une autre planète."
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64170
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Icon_minitimeVen 14 Aoû 2020 - 4:35

Ligue des champions
Bayern-Barça : La nouvelle bête noire de l’Europe contre la terreur qui ne fait plus peur

https://www.eurosport.fr/football/ligue-des-champions/2019-2020/c1-bayern-barca-la-nouvelle-bete-noire-de-leurope-contre-la-terreur-qui-ne-fait-plus-peur_sto7836182/story.shtml

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 2863864-59023288-2560-1440

ParCyril Morin
il y a 5 heures | Mis à jour il y a 5 heures
@cyrilmourinho

LIGUE DES CHAMPIONS - Ce vendredi, c’est le choc de ces quarts de finale qui se dispute à Lisbonne entre le Bayern Munich et le FC Barcelone (21h). Les Bavarois s’avancent avec une confiance hors-norme et le sentiment d’un cercle vertueux. Tout l’inverse des Catalans…

Le contexte

Un choc, un vrai avec toutes les conséquences que cela peut engendrer. Ce vendredi à Munich, c’est d’abord le quart le plus prestigieux du tableau qui va se jouer. Les deux seuls anciens vainqueurs de ce bracket aussi atypique que cette édition improbable. Voilà pour le choc des palmarès. Sur le terrain, c’est une autre histoire.

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 2863681-59019628-2560-1440

Ligue des champions

Barça, quitte ou trouble

IL Y A 5 HEURES
Car s’il faut désigner un favori clair à ce duel, le Bayern Munich l’emporte haut la main. Invaincus en C1 cette saison, gonflés de certitudes, menés par un Robert Lewandowski affamé et des cadres qui veulent revenir au sommet de l’Europe, les Bavarois ressemblent à l’épouvantail de cette édition. Très solide derrière, ils offrent surtout une armada offensive impressionnante et une forme que même Chelsea, pourtant dans le rythme, a fini par subir de plein fouet.
Ces mots auraient pu caractérisés le Barça du début de la décennie 2010. Mais en l’espace de dix ans, l’astre a fini par perdre de sa luminosité au point de devenir franchement inquiétant. Malgré leur première période réussie face au Napoli (3-1), cette équipe se cherche encore une âme, un fond de jeu et du caractère. Alors, jeu, set et match Bayern ? C’est oublié un peu vite qu’un seul joueur peut tout changer…

Le joueur à suivre : Lionel Messi

C’est ce qui traduit peut-être le mieux les maux du Barça depuis plusieurs années. Tout repose sur lui. Lors du huitième de finale retour face à Naples (3-1), l’Argentin s’est remis en jambes, en inscrivant un but splendide et en obtenant un penalty transformé par Suarez. Le Bayern n’est pas dupe et sait que le danger viendra de lui. Mais préparer un plan anti-Messi n’a pas toujours suffi. Si le sextuple ballon d’or joue son meilleur football vendredi, le Barça aura de grandes chances de voir les demies. D’autant qu’il retrouve aussi une vieille connaissance…
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Capt8736

WATCH
Il y a cinq ans, Messi détruisait Boateng en un dribble

00:01:30

Les trois stats à avoir en tête

3 : Le Bayern (8 victoires) et le Barça (5 victoires, trois matches nuls) sont deux des trois équipes présentes dans ce Final 8 à être invaincues en Ligue des champions cette saison. L’autre club concerné est Manchester City (6 victoires, 2 nuls).
1 896 minutes : Soit la durée de la disette de Luis Suarez à l’extérieur lors des matches couperets de C1. La dernière fois qu’il a frappé, c’était sur le terrain de la Roma, en 2015. Depuis, l’Uruguayen enchaîne les feuilles statistiques vierges à l’extérieur (67 tirs sur 19 terrains différents).
47 : A l’inverse, Robert Lewandowski cartonne cette saison en Ligue des champions. Le Polonais a inscrit 13 buts sur cette édition, soit un but toutes les 47 minutes…
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64170
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Icon_minitimeVen 14 Aoû 2020 - 4:43

Ligue des champions

Messi - Lewandowski : place au duel de l'année
https://www.eurosport.fr/football/ligue-des-champions/2019-2020/ligue-des-champions-barca-bayern-messi-lewandowski-place-au-duel-de-l-annee_sto7836562/story.shtmlLIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Capt8738

LIGUE DES CHAMPIONS - Le choc entre le Barça et le Bayern vendredi en quart de finale (21h) sera le cadre idéal pour le face-à-face entre les deux meilleures individualités du moment, Lionel Messi et Robert Lewandowski. Gros plan sur un duel entre deux joueurs aux statistiques ahurissantes dans des registres bien différents.

D'un côté, il y a Lionel Messi. On ne présente plus l'Argentin aux six Ballons d'Or, donc on se contentera de rappeler l'essentiel : quatre victoires en Ligue des champions avec le FC Barcelone et 115 buts en C1, ce qui en fait le deuxième buteur de l'histoire de la compétition derrière Cristiano Ronaldo (131 buts). De l'autre, Robert Lewandowski, quatrième plus gros scoreur de l'épreuve (66 buts) et, de loin, le joueur le plus prolifique de l'édition actuelle avec 13 réalisations en 7 matches. Soit un but toutes les 47 minutes. Ce ratio, c'est tout simplement du jamais vu en Coupe d'Europe.
Ils ont chacun pris soin de planter le décor. Messi a signé une prestation éblouissante pour guider le Barça à la victoire face à Naples (3-1). Auteur d'un but sublime avant de provoquer un penalty transformé par Luis Suarez, l'Argentin a, sans surprise, été l'homme fort de l'institution blaugrana. Pendant ce temps, Lewandowski marchait littéralement sur Chelsea. Avec deux buts et deux passes décisives, le Polonais a été impliqué sur les quatre buts bavarois face aux Blues (4-1). Ils seront donc au sommet de leur forme pour aborder ce duel.

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 2863864-59023288-2560-1440

Ligue des champions

Bayern-Barça : La nouvelle bête noire de l’Europe contre la terreur qui ne fait plus peur


IL Y A 5 HEURES

Des stats terrifiantes

Messi et Lewandowski se détachent, et cela se lit dans les statistiques. Avec 31 buts et 26 passes décisives cette saison, l'Argentin a été directement impliqué sur 57 buts du Barça toutes compétitions confondues cette saison. Le seul joueur qui fait mieux en Europe, c'est Lewandowski. Entre la Bundesliga, la Coupe d'Allemagne et la Ligue des champions, l'avant-centre du Bayern a trouvé le chemin des filets à 53 reprises. En ajoutant ses 8 passes décisives sur ces trois compétitions, il a été à l'origine ou à la conclusion de 61 buts du Bayern en 2019-20.

Leur ratio est tout simplement ahurissant. Par un but ou un caviar, Messi est décisif toutes les 65 minutes en moyenne. Mais l'Argentin est un peu moins performant en Ligue des champions, où ce ratio tombe à un but ou une passe décisive toutes les 81 minutes. C'est l'inverse pour Lewandowski. Toutes compétitions confondues, il est décisif toutes les 63 minutes en moyenne. Mais son ratio devient terrifiant en Ligue des champions, où le Polonais est directement impliqué sur un but toutes les… 36 minutes. Et si on ne tient compte que de ses rencontres de C1 disputés sous les ordres d'Hansi Flick, Lewy est décisif toutes les 29 minutes. Du jamais vu en Coupe d'Europe. Encore.

Quelle pause ?

Au-delà des statistiques, la régularité affichée par Messi et Lewandowski force aussi l'admiration. C'est remarquable dans le contexte si particulier de cette saison longtemps interrompue à cause de la pandémie du Covid-19. Ils ont su, l'un comme l'autre, conserver le même niveau de performance malgré cette longue pause. Certes, Messi n'a pas su guider le Barça vers un nouveau titre de champion d'Espagne. Mais c'est peut-être la dernière personne à blâmer dans l'échec blaugrana. Avec 7 buts et 9 passes décisives, il a été le deuxième joueur le plus décisif depuis le "restart".



Le premier ? C'est encore Lewandowski. Le Polonais a été directement impliqué sur 17 buts du Bayern depuis la reprise avec 14 buts et 3 passes décisives. Toutes compétitions confondues, il n'y a qu'un seul match où il n'a pas marqué sur cette période. Ironie de l'histoire, c'était face à son ancienne équipe, le Borussia Dortmund. Sinon, le Polonais a inscrit au moins un but à chacun de ses matches de Bundesliga. Et pour compléter le tableau, "Lewy" a trouvé les filets en demi-finale et en finale de Coupe d'Allemagne, conduisant littéralement le Bayern jusqu'au doublé.

Lewy dépend du Bayern, le Barça dépend de Messi

Lewandowski est probablement le meilleur avant-centre du monde en ce moment. Mais il n'est pas l'homme à tout faire du Bayern pour autant. Sa réussite face au but, c'est plutôt celle d'un collectif impressionnant dont il est l'arme fatale dans son rôle de finisseur. Le Polonais bénéficie notamment du retour au premier plan de Thomas Müller. L'Allemand a distribué 8 passes décisives à son avant-centre en Bundesliga. C'est le duo "passeur-buteur" le plus prolifique d'Allemagne. Mais il faut aussi souligner le travail remarquable des ailiers du FCB. Serge Gnabry, par exemple, a ainsi délivré 7 passes décisives à Lewandowski entre la Bundesliga et la Ligue des champions.
Messi est dans un tout autre registre. Au Barça, de la création à la finition des phases offensives, tout repose sur lui. Le jeu barcelonais manque trop de vitesse et de mouvement pour que cela ne soit pas le cas. Trop souvent, les Catalans s'en remettent uniquement à La Pulga pour faire les différences. Ce que l'Argentin assume de manière remarquable. Mais cela en dit long sur la responsabilité qui pèsera sur Messi au moment de croiser le fer avec le Bayern et Lewandowski.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64170
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Icon_minitimeSam 15 Aoû 2020 - 7:52

🚨 Ligue des Champions - Bayern 8 - Barça 2 !

14 août 2020 22:48
https://www.beinsports.com/france/uefa-ligue-des-champions/news/dhys-ligue-des-champions-bayern-8-baraa-2/1523892

Impressionnant, le Bayern Munich a humilié comme jamais le FC Barcelone (8-2) ! Une victoire historique des Bavarois plus que jamais favoris de la compétition avant les demies !LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 3376381-2020-08-14T202435Z_2138396415_RC2WDI9BG1TM_RTRMADP_3_SOCCER-CHAMPIONS-FCB-BAY-REPORT
Les grandes batailles entre le Bayern et les géants espagnols atteignent des sommets d’intensité, quand elles ne virent pas à l’humiliation. Lionel Messi et Jérôme Boateng sont bien placés pour le savoir… Ce fut encore le cas pour ce choc très attendu de ce Final 8, mais cette fois-ci, c’est l’Argentin qui s’est fait marcher dessus, broyé littéralement par le rouleau-compresseur d’une machine réglée comme du papier à musique. Et la pluie de buts de cette rencontre le hantera certainement jusqu’à la fin de sa carrière.

Un scénario fou

Articulé dans un 4-4-2 inédit à la place de son traditionnel 4-3-3, le Barça a tenté un coup, comme pour situer les degrés de confiance du moment. Pour ce club-là, s’adapter à l’adversaire est un premier signal. En face, le Bayern n’a pas changé d’un iota. Les premières minutes ont annoncé la couleur. Au terme d’une action limpide, Müller a profité d’une remise parfaite de Lewandowski pour débloquer la situation (0-1, 4e). Un premier coup sur la tête, avant le coup de pouce de David Alaba, qui a remis le Barça sur les bons rails contre son gré en trompant Neuer d’une reprise digne d’un vrai renard des surfaces (1-1, 7e).

Un Bayern effrayant


C’est à ce moment précis que le Barça a peut-être manqué le coche, si tant est qu’il ait eu la moindre chance de regarder cette équipe dans les yeux… Car juste après cette égalisation, Lionel Messi a touché du bois sur un centre-tir vicieux que personne n’a détourné (10e), avant de tenter une nouvelle fois sa chance sur un slalom dont il a le secret (20e). Mais le Bayern n’a pas tardé à reprendre ses esprits. Et le courant s’est arrêté dans les rangs barcelonais. Après une alerte de Lewandowski (13e), Perisic a trouvé la faille sur une frappe puissante du gauche que Ter Stegen n’est parvenu qu’à effleurer (1-2, 21e).
Plus que le regard vide de Lionel Messi, Marc-Andre ter Stegen pourrait être le symbole de ce naufrage. L’Allemand est une référence mondiale à son poste, c’est entendu. Mais il a illustré le manque de flexibilité d’un Barça perdu dans ses intentions, et coulé par sa propre identité. Inapte à s’adapter à la problématique du soir, le gardien allemand a multiplié les relances dangereuses. C’est une signature de cette équipe, mais les Blaugrana l’ont payé cher. Gnabry a exploité une merveille d’ouverture de l’imposant Goretzka pour ajouter un troisième but (1-3, 27e), avant que Lewandowski ne soit tout proche d’exploiter une sortie de balle trop risquée de Ter Stegen (29e). Deux minutes plus tard, c’est Müller, déchaîné, qui y est allé de son doublé en reprenant un centre précis de Kimmich (1-4, 31e).

Comme un air d’Allemagne-Brésil


Le Barça était au pied du mur. Il a beau être impliqué dans toutes les remontadas depuis que le terme existe, il était impensable d’imaginer un tel scénario dans ce match. Parce que ça n’en était pas un. Pour réussir l’impossible, cette équipe déstructurée aurait eu besoin d’un grand Messi, déjà. Mais le génie argentin a vite baissé les armes, agacé par les manques de son équipe dans tous les compartiments du jeu. L’entrée d’Antoine Griezmann n’y a pas changé grand chose, malheureusement pour le champion du monde, même si la réduction du score de Luis Suarez sur un bel enchaînement a redonné un peu de piment (2-4, 57e). Ce Bayern était trop fort.
La bande à Lewandowski a repris sa symphonie pour finir la rencontre comme l’a commencée. Agressive, âpre, verticale, puissante, cette équipe dégage une assurance effrayante. Sur un déboulé du supersonique Davies, Kimmich a enfoncé le clou d’une reprise à bout portant (2-5, 63e). On s’est alors dit que le temps serait long, très long, pour le Barça. Les vagues se sont multipliées, submergeant une défense aux abois et un milieu complètement dépassé.

Une humiliation historique


Dans tous les bons coups, Lewandowski méritait d’inscrire son petit but. Il y est parvenu d’une tête clinique en fin de match (2-6, 81e), avant que Philippe Coutinho, le paria du Camp Nou, ne prenne sa revanche pour clore le festival avec un doublé express en quelques minutes (2-7, 86e – 2-8, 88e). Ultime coup d’éclat d’une humiliation sans précédent. Barcelone n’avait jamais encaissé autant de buts sur un match sec dans son Histoire. Pour cela, au moins, et pour tout le reste, cette défaite laissera des traces. Elle marque la fin d’une ère. Le Bayern, de son côté, peut bomber le torse avant la suite.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64170
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Icon_minitimeSam 15 Aoû 2020 - 7:53

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Capt8756
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64170
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Icon_minitimeSam 15 Aoû 2020 - 7:55

FCBFCB #UCL
Homme du match: Thomas Müller

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Capt8759


buts allemands
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Capt8758
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Capt8760


Dernière édition par jeusetmatch le Sam 15 Aoû 2020 - 8:05, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64170
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Icon_minitimeSam 15 Aoû 2020 - 7:56

8h
#FCBFCB #UCL
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 UEFAC_hampionsLeague_2020_ball
le point sur le tableau final! Qui peut faire dérailler le train bavarois?
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Capt8757
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64170
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Icon_minitimeSam 15 Aoû 2020 - 8:11

La presse espagnole sous le choc après l'humiliation de Barça-Bayern
https://rmcsport.bfmtv.com/football/la-presse-espagnole-sous-le-choc-apres-l-humiliation-de-barca-bayern-1964135.html
15/08/2020 à 07h26

La déroute du club catalan contre le Bayern ce vendredi (8-2) en quart de finale de Ligue des champions a laissé de traces en Espagne. La presse peine à digérer une défaite historique couplée à la terrible humiliation du Barça.

 
Habituée à voir le Real Madrid ou le FC Barcelone s'établir au sommet de la Ligue des champions et du football européen depuis tant d'années, la presse espagnole semble encore un peu groggy ce samedi après la correction infligée par le Bayern au Barça en quart de finale de Ligue des champions (8-2) à Lisbonne.

"Honteux", tout simplement

Touchés par la débâcle du club blaugrana et outrés du niveau affiché par l'équipe de Quique Setien pendant la rencontre, les médias catalans s'en sont donné à coeur joie.
Photo de Lionel Messi et Luis Suarez en une, Marca se contente d'un seul mot pour exprimer un sentiment partagé par de nombreux supporters culés: "Honteux". Idem du côté du quotidien généraliste local Ara dont le titre "Vergonyos" possède la même signification.

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 EfamlOXXgAETzgw?format=jpg&name=240x240
La thématique de la honte et de l'incroyable déroute catalane s'affiche aussi en première page du Mundo Deportivo où la sortie fracassante de Gerard Piqué trouve aussi un bel écho.
Comme pour marquer le deuil du grand Barça, le journal catalan encadre sa photo du défenseur d'un fond noir et titre le tout d'un péremptoire "Fin de cycle honteuse". Après une saison des plus compliquées chez les Blaugranas et la leçon de football donnée par le Bayern Munich, difficile d'y voir autre chose.

Une "humiliation historique"

Du côté de Sport aussi, la couleur noire accompagne la cuisante défaite du FC Barcelone lors de ce Final 8 de la Ligue des champions à Lisbonne. Le quotidien analyse avec émotion cette déroute.
A "l'humiliation historique" du résultat, s'ajoute aussi la piètre prestation des joueurs catalans  et d'un "Barça ridicule" avant de rappeler les prises de paroles des uns et des autres après la correction infligée par les Bavarois.

La caractère historique de cette déculottée est également l'angle abordé par le journal pro-Real As qui n'hésite pas à pointer Lionel Messi du doigt.
L'Argentin, interloqué et comme abasourdi par le désastre de son équipe face à la furia du Bayern Munich sur la photo de une semble se perdre dans ses pensées après ce match et ce score qui resteront gravés dans les mémoires du football mondial.
>> La Ligue des champions, c'est sur RMC Sport
JGL
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Capt8761
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64170
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Icon_minitimeSam 15 Aoû 2020 - 8:12

jeusetmatch a écrit:
8h
#FCBFCB #UCL
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 UEFAC_hampionsLeague_2020_ball
le point sur le tableau final! Qui peut faire dérailler le train bavarois?
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Capt8757
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 24 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020
Revenir en haut 
Page 24 sur 26Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS :: LE SALON DES AUTRES SPORTS :: LE FOOTBALL-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: