UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS

Le tennis c'est la volonté, l'amour de la compétition, le dépassement de soi, du talent, beaucoup de travail mais surtout de la passion
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
 

 LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26
AuteurMessage
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64371
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Empty
MessageSujet: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Icon_minitimeJeu 12 Juil 2018 - 18:47

Rappel du premier message :

http://www.matchendirect.fr/europe/ligue-des-champions-uefa/2018-26/

La Ligue des champions 2019-2020 est la 65e édition de la coupe d'Europe des clubs champions. 79 clubs européens y participent.
Elle oppose les meilleurs clubs européens qui se sont illustrés dans leurs championnats respectifs la saison précédente.
La finale se déroulera au stade olympique Atatürk d'Istanbul le samedi 30 mai 2020.
Cette édition voit l'entrée en vigueur de l'assistance vidéo à l'arbitrage dès les barrages.


Dernière édition par jeusetmatch le Mer 31 Juil 2019 - 11:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

AuteurMessage
jeusetmatch



Messages : 64371
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Icon_minitimeMer 19 Aoû 2020 - 6:01

«Indescriptible», «historique» : Les Parisiens savourent mais ne pensent (déjà) qu'à la finale
https://sport24.lefigaro.fr/football/ligue-des-champions/actualites/indescriptible-historique-les-parisiens-savourent-mais-ne-pensent-deja-qu-a-la-finale-1011001
Par La rédaction
Publié le 18/08/2020 à 23h53



Retrouvez les réactions des Parisiens après leur qualification historique pour la finale de la Ligue des champions.
Thiago Silva (défenseur du PSG) : «On a vécu des moments difficiles. Ce n'était pas toujours facile. On a mérité d'être en finale. Je suis très content de mon équipe. On n'a pas pris de but, c'est bien, car devant, on est très très fort. C'est historique, mais il y a encore un match. J'espère qu'on pourra fêter la victoire dimanche, je suis venu en 2012 pour ça. Lyon ou le Bayern, qu'importe. On va attendre (...) Cette saison, on a retrouvé l'équilibre, avec deux joueurs par poste. Tout le monde est concerné, avec une qualité incroyable. Tout le monde sait que je veux finir ma carrière ici au PSG. Mon cœur sera toujours rouge et bleu.»
Thomas Tuchel (entraîneur du PSG) : «L'équipe a bien joué, avec de la qualité. C'est mérité. J'ai ressenti la pression avant le match, ce n'était pas facile. Les joueurs sont habitués à ces matchs décisifs. On a bien défendu, avec détermination et le bon état d'esprit. On avait notre plan de jeu, on a fait notre match. On s'est adapté à l'adversaire, oui, mais pas trop, c'est notre force. L'équipe a montré sa faim. Nous sommes ici pour gagner. La finale sera un grand match pour tout le monde. Le foot, c'est pour les supporters. On sent qu'ils sont avec nous. Lyon ou le Bayern, qu'importe. Je regarderai le match mercredi avec les joueurs et le staff. Le Bayern sera favori, mais ce sera difficile contre Lyon.»

«Peu importe l’adversaire, notre niveau ne baisse pas»
Angel Di Maria
Sergio Rico (gardien du PSG) : «Je suis très heureux d'avoir eu l'opportunité de jouer. Ça récompense le travail au quotidien. Il n'y a pas de mots pour décrire l'émotion. On est heureux, les joueurs et le club. C'est indescriptible. On a beaucoup travaillé à l'entraînement, sur les détails notamment. La supériorité du PSG a été totale. On était au-dessus. On était bien concentré, c'était difficile de nous arrêter.»
«Cette victoire est pour nos supporters»
Nasser Al Khelaifi
Nasser Al Khelaifi (président du PSG) : «C'est une soirée magnifique et historique pour le club. Les joueurs ont fait un match parfait ce soir. Je suis très fier des joueurs et du staff. On a fait un grand match. C'est un rêve, mais il faut qu'il continue. On ne veut pas s'arrêter ici. On mérite ce trophée. On est tout près d’atteindre notre objectif. Il reste une étape pour aller chercher le trophée. On le mérite. Je sais que les joueurs vont tout donner en finale. Les supporters sont très importants pour nous. Ils ne sont pas là avec nous, mais cette victoire est pour eux. Ils attendaient depuis longtemps. C'est pour vous ce soir.»
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64371
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Icon_minitimeMer 19 Aoû 2020 - 6:04

L’antisèche : Enfin comme des géants

https://www.eurosport.fr/football/ligue-des-champions/2019-2020/ligue-des-champions-lantiseche-de-rb-leipzig-psg-0-3-enfin-comme-des-geants_sto7843222/story.shtml
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Capt8832
Kylian Mbappé entouré par les joueurs du Paris Saint-Germain après la victoire face au RB Leipzig en Ligue des champions, le 18 août 2020 Crédit: Getty Images
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 2051837-43032227-2560-1440LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 2051837-43032227-2560-1440ParCyril Morin

LIGUE DES CHAMPIONS - Sans trembler et en assumant enfin son statut, le PSG s’est qualifié mardi pour la première finale de Ligue des champions de son histoire. Sérieux et portés par un grand Angel Di Maria, les hommes de Thomas Tuchel ont dévoré Leipzig (0-3) et confirmé qu’un déclic avait eu lieu dans ce groupe. Suffisant pour aller au bout ? Notre antisèche.

Le jeu : Une maîtrise de A à Z

Ce fut un long fleuve tranquille. Du genre de ceux que Paris connaît habituellement en Ligue 1, sans faire injure à une équipe de Leipzig qui n’a jamais autant fait son jeune âge. Sérieux, appliqué et supérieur dans tous les domaines, le PSG a imposé sa loi. Sereinement, avec détermination et sans précipitation. Grâce à un 4-3-3 très complémentaire au milieu et ultra-remuant devant, les hommes de Thomas Tuchel ont déroulé leur jeu et ont fait dérailler l’adversaire. La physionomie du match, avec un suspense tué dans l'œuf et un Leipzig rapidement résigné, a facilité la donne. Mais c’est aussi parce que Paris avait fait le travail auparavant. Sérieux, de A à Z.

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 2866635-59078708-2560-1440LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 2866635-59078708-2560-1440

Ligue des champions

Un rêve en grand

IL Y A 9 HEURES
Les joueurs : Di Maria superstar, Marquinhos exemplaire
C’est toujours la même histoire : Neymar-Mbappé, Mbappé-Neymar. Mais, ce mardi, Angel Di Maria a encore montré pourquoi il reste toujours aussi indispensable à ce PSG. Un caviar pour un Marquinhos encore buteur et plus que jamais leader et un pion plein de sang froid pour mettre Paris à l’abri : "El Fideo" a bien fêté son retour de suspension avec une autre offrande, pour le plaisir, à Bernat.

A ses côtés, Neymar et Mbappé se sont démenés mais ont, encore, pêché dans la finition. Mais si le PSG en est là, c’est aussi parce que son Brésilien avait encore endossé ses habits de lumière et ses dribbles éclairs, si précieux à l’animation. Au milieu, le marathonien Herrera a colmaté les brèches tandis que Leandro Paredes a joué en smoking. Mention spéciale, enfin, à une charnière centrale ultra-solide. Côté allemand, sale soirée pour Péter Gulácsi, responsable sur le deuxième but et pas exempt de tout reproche sur le troisième où Nordi Mukiele aura symbolisé la naïveté allemande. Seul à surnager, Dayot Upamecano aura réussi à museler quelque peu Mbappé.

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Capt8833

Le facteur X : Le choix de Tuchel
Ce devait être le 4-2-4, avec ces "Quatre Fantastiques" pour mettre au pas Leipzig avec une puissance offensive de feu. Mais pour allumer des mèches, Neymar, Di Maria et Mbappé suffisent. Alors, l’entraîneur allemand a refusé le chaos pour préconiser la maîtrise. La présence du duo Herrera-Paredes aura sécurisé Marquinhos et aura permis à Paris de gagner haut la main la fameuse bataille du milieu. Et ça, Paris le doit à Tuchel avant tout.

La stat : 5

Cocorico ! Grâce à sa qualification en finale, Paris est devenu le 5e club français à se qualifier en finale de la Ligue des champions (ou de son ancêtre). Marseille a réussi à vaincre là où Reims, Saint-Etienne et Monaco ont échoué. Mine de rien, l’Italie et l’Allemagne (6 finalistes différents) ne sont pas si loin. Rendez-vous mercredi pour une mise à jour ?


Dernière édition par jeusetmatch le Mer 19 Aoû 2020 - 8:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64371
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Icon_minitimeMer 19 Aoû 2020 - 19:45

DEMI FINALE
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Capt8827
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Capt8845
Le match Lyon / Bayern est à suivre ce mercredi 19 août à partir de 21h en direct et en clair sur TF1, et en direct sur RMC Sport 1
Ligue des Champions : Le Bayern écarte Lyon et rejoint le PSG !
19 août 2020 22:44
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Capt8846

Sans forcer, le Bayern Munich a éliminé Lyon en demi-finales de la Ligue des Champions (3-0). Lyon pourra nourrir quelques regrets après avoir manqué plusieurs occasions.

Il n’y aura pas d’affiche 100% française en finale de la Ligue des Champions. Au lendemain du succès du PSG contre Leipzig (3-0), l’OL a dû abandonner son rêve de sacre européen en s’inclinant sur le même score face au Bayern Munich. Tomber contre le géant bavarois n’a rien de déshonorant, mais la manière dont les hommes de Rudi Garcia ont perdu était rageante.
Evoluant sans complexe, ils se sont créé autant d’occasions franches que leurs opposants. Mais, la différence s’est faite au niveau de la finition. Les Gones ont trop vendangé pour espérer réussir l’exploit, tandis que les Allemands ont fait preuve d’un froid réalisme. Serge Gnabry a réussi là où Karl-Toko Ekambi a échoué.

L’entame lyonnaise était pourtant si encourageante


Préféré une nouvelle fois à Moussa Dembélé au coup d’envoi, l’attaquant camerounais a été celui qui a le plus gaspillé devant les buts bavarois. Certes, c’est Memphis Depay qui a été le premier à manquer le coche en ratant son face à face avec Manuel Neuer (5e), mais c’est bien la tentative non convertie de l’ancien angévin à la 17e qui a été le tournant du match. Profitant d’un contre favorable, il s’est présenté en position idéale pour ouvrir la marque, mais sa frappe a échoué sur le poteau (17e).
Une opportunité en or non exploitée, et qui fut immédiatement suivie par la sanction adverse. Sur la remontée de balle allemande, Gnabry a choisi de prendre les choses en main en provoquant à l’entrée de la surface pour ensuite conclure d’une frappe surpuissante dans la lucarne (18e, 0-1).

 
Citation :
 
23 - Robert #Lewandowski (14) and Serge #Gnabry (9)
have equalled the best goalscorer duo in #ChampionsLeague - Cristiano Ronaldo (17) and Gareth Bale (6) with Real Madrid in 2013/14. Combo.#BayernOL pic.twitter.com/uHmxyV2C3G


— OptaPaolo (@OptaPaolo) August 19, 2020

Le coup de massue était dur à avaler pour un OL qui avait jusqu’ici tout bien fait dans cette demi-finale, si l’on excepte sa productivité dans la surface adverse. Une fois dos au mur, les Rhodaniens n’avaient plus les ressorts nécessaires pour surprendre leurs opposants. Et à la 33e minute, ils cédaient une deuxième fois. Un centre d’Ivan Perisic près du but fut repris par Lewandowski. Lopes s’est interposé, mais sans intercepter le cuir. Gnabry en a profité pour doubler la mise (33e, 0-2).
 

Sale soirée pour Toko-Ekambi


Après leur avoir tant souri lors deux précédents matches, la réussite a donc choisi d’abandonner les Lyonnais. Et face à la tournure cruelle des évènements, le mérite de ces derniers a été de ne pas craquer totalement. Cherchant à étirer au plus loin l’illusion d’un retour à la marque, ils ont été assez solides pour rester à deux buts de leurs opposants. Un travail collectif qui aurait pu porter ses fruits si Toko-Ekambi ne s’était pas manqué une deuxième fois à la 58e. Parfaitement servi par Houssem Aouar, il n’a pas réussi à contourner Neuer, sorti trop vite à sa rencontre.

Il n’est pas dit que s’il y avait eu réduction du score, l’OL aurait réussi à égaliser. Mais, cela aurait donné lieu à une dernière demi-heure plus captivante avec un Bayern susceptible de vaciller. Au lieu de cela, on a donc assisté à une fin de match peu reluisante, où les différents acteurs semblaient avoir les yeux rivés sur le chronomètre, à attendre simplement le coup de sifflet final. Le troisième but bavarois, inscrit par Robert Lewandowski (88e), restera anecdotique.

Lyon n’ira donc pas plus loin dans cette Ligue des Champions. L’élimination frustrante n’enlève rien, cela dit, à l’excellent parcours qu’ont réussi Aouar et ses coéquipiers dans cette épreuve. Malheureusement pour eux, ils vont devoir attendre au moins un an avant d’espérer pouvoir en reproduire un de la sorte. Le Bayern, de son côté, continue sa route. L’équipe de Flick entrevoit le trophée suprême, mais pour le soulever il faudra dominer un autre club français. Et ça sera à coup sûr une tout autre paire de manches.


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64371
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Icon_minitimeVen 21 Aoû 2020 - 11:31

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Capt8868

Ligue des champions : 4 raisons de croire au sacre du PSG face au Bayern Munich

Publié le 20/08/2020 à 08:00 , modifié le 20/08/2020 à 08:00
Auteur·e : Andréa La Perna
https://sport.francetvinfo.fr/football/ligue-des-champions/ligue-des-champions-4-raisons-de-croire-au-sacre-du-psg-face-au-bayern

Moqué par certains pour son parcours peu clinquant, le Paris Saint-Germain devra faire tomber le grand Bayern Munich en finale de Ligue des champions ce dimanche. Pas favori face à l’équipe la plus impressionnante du moment, le club de la capitale a tout de même de belles raisons d’y croire.

• Parce que le blocage est levé

"Je sentais depuis le match contre le Borussia Dortmund que les joueurs étaient vraiment soudés et qu'ils voulaient se battre ensemble. C’est ce dont on avait besoin : qu’ils aient cette relation forte, sur le terrain et en dehors”. Ces mots prononcés par Nasser Al Khelaïfi mercredi après la victoire contre Leipzig résonnaient depuis déjà quelques mois. Depuis la fameuse nuit à huis clos contre Dortmund, c'est comme si la pression qui tétanisait le club de la capitale sur la scène européenne depuis l'arrivée de QSI s'était soudainement envolée.

• Parce que Neymar est en mission

Il avait tant manqué à ses coéquipiers l’an dernier lors de la double confrontation contre Manchester United et en 2018 lors du retour contre le Real Madrid. Encore plus si l'on considère le niveau qui est le sien actuellement. Neymar porte littéralement le Paris Saint-Germain en Ligue des champions cette saison, lui qui avait débuté la saison sous les sifflets de ses propres supporters.
L'opération reconquête avait commencé très fort avec un retourné acrobatique dans le temps additionnel contre Strasbourg en Ligue 1. Le deuxième acte s'est matérialisé contre Dortmund. Sans être à 100%, le Brésilien avait maintenu en vie le PSG lors du match aller (perdu 2-1) avant de le mener à la qualification lors du retour (2-0), inscrivant un but dans chacune des deux rencontres.

• Parce que Paris n'a jamais été sorti par un club allemand

Après Dortmund et Leipzig, et si Paris s'offrait le scalp du troisième et dernier club allemand qualifié pour la phase finale de la C1 ? Historiquement, le club de la capitale n'a jamais fait état de complexes face au voisin teuton. 18 matches en Coupe d'Europe, 11 victoires, 2 nuls et 5 défaites : voilà le bilan du PSG face aux clubs issus de Bundesliga sur la scène européenne.

• Parce que le Bayern est coutumier des ratés en finale

Le Bayern fera office de grand favori dimanche. Ses 28 victoires lors des 29 derniers matches (1 nul) et ses roustes infligées à Chelsea (3-0, 4-1), au Barça (8-2) et à Lyon (3-0), parlent en sa faveur. Mais, il ne faut pas qu'il s'y voit déjà. Le club bavarois n'est tellement pas habitué à être bousculé qu'il pourrait perdre ses moyens à deux doigts de toucher le Graal. 
Ses échecs en finale de C1 continuent de le hanter. Celui face à Manchester United en 1999 a laissé une marque très forte sur l'histoire du club. A l'époque, le Bayern Munich s'était incliné 2-1 dans le temps additionnel après avoir mené 1-0 dès la 6e minute de jeu. S'il reste sur un succès en 2013 face à Dortmund, les défaites contre l'Inter en 2010 et contre Chelsea en 2012 sont encore fraîches.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64371
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Icon_minitimeSam 22 Aoû 2020 - 22:10

Alex, supporter du Bayern : « Notre principale force, c’est notre jeu tourné vers l’avant »
By
Antoine Gerard
https://wesportfr.com/alex-supporter-du-bayern-notre-principale-force-cest-notre-jeu-tourne-vers-lavant/ [url=https://pinterest.com/pin/create/button/?url=https://wesportfr.com/alex-supporter-du-bayern-notre-principale-force-cest-notre-jeu-tourne-vers-lavant/&media=https://wesportfr.com/wp-content/uploads/2020/08/Bayern.jpg&description=À la veille de la finale de la Ligue des Champions opposant le Paris Saint-Germain au Bayern Munich, un supporter français du club bavarois a accepté de répondre à nos questions. Community manager du compte Twitter @FCBayern_French, Alex nous livre ses sentiments sur la rencontre, évoque l'adversaire parisien et décrypte les points forts de la troupe d'Hans-Dieter Flick.] [/url]
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Bayern-696x348© Reuters
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 116422066_3280477222017166_8479227271937958363_n-1
À la veille de la finale de la Ligue des Champions opposant le Paris Saint-Germain au Bayern Munich, un supporter français du club bavarois a accepté de répondre à nos questions. Community manager du compte Twitter @FCBayern_French, Alex nous livre ses sentiments sur la rencontre, évoque l’adversaire parisien et décrypte les points forts de la troupe d’Hans-Dieter Flick.

Tout d’abord, comment es-tu devenu supporter du Bayern ?

Je supporte le Bayern grâce à mon père qui vient de Munich et de sa belle région !

Quel regard portes-tu sur le parcours du PSG ?

C’est un parcours propre. Battre le Real 3-0 en Ligue des Champions, ce n’est pas donné à tout le monde. Beaucoup de personnes comparent le parcours du PSG à un simple parcours d’Europa League, mais je tiens à rappeler que les adversaires du PSG – surtout l’Atalanta et Leipzig – avaient réalisé de grosses performances cette saison. Leipzig avait notamment sorti deux gros, Tottenham et l’Atlético.

Le PSG est-il un adversaire qui t’effraie ?

C’est un adversaire coriace. Son attaque représente une immense menace pour notre défense. Mais le fait que leurs offensifs ne redescendent défendre que rarement, voire jamais, peut permettre à notre milieu de terrain de dicter le jeu et donc d’avoir le contrôle du ballon.
L’attaque parisienne pourrait poser de gros problèmes à la défense bavaroise. (© Icon Sport)

Où se situe la principale force du Bayern ?

La principale force du Bayern cette saison, et notamment depuis la prise de fonctions d’Hansi Flick, c’est son jeu tourné vers l’avant. Nos milieux n’hésitent pas à prendre de gros risques, en jouant le plus souvent possible le ballon vers l’avant.
Comment résumer le projet de jeu d’Hans-Dieter Flick ?
Avec Hansi Flick, le Bayern joue à nouveau dans son traditionnel 4-2-3-1 avec un jeu basé sur les côtés, alors que Nico Kovac était beaucoup plus dans la verticalité. Flick base son jeu sur la possession. Son Bayern exerce aussi un gegenpressing très haut à chaque perte de balle. Les porteurs de balle adverses sont toujours harcelés par deux ou trois joueurs qui font le pressing, et l’ensemble de l’équipe y participe. Pour moi, Hansi Flick est un mélange entre Jupp Heynckes et Pep Guardiola.
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 FlickDepuis son arrivée sur le banc du Bayern, Hansi Flick fait l’unanimité. (© Reuters)

Le Bayern a-t-il une faiblesse que le PSG pourrait exploiter ?

Les espaces laissés par la défense. Des joueurs rapides comme Kylian Mbappé pourraient en profiter.

Le nombre de situations concédées face à Lyon t’inquiète-t-il ?

Bien sûr, c’est inquiétant. Contre le Barça, il y avait déjà eu des signes de fébrilité défensive. Si le Bayern veut gagner cette finale, il faudra à tout prix corriger ce problème car sinon, Paris en profitera pour se procurer des occasions.

Benjamin Pavard devrait être disponible pour cette finale. Tu préfères Pavard à droite et Kimmich au milieu ou Kimmich à droite et Goretzka-Thiago au milieu ?

L’absence de Pavard est justement la cause de tous les problèmes défensifs que rencontre le Bayern ces derniers temps. Je prendrais donc Pavard à droite et Kimmich au milieu. Ce dernier est la plaque tournante du système d’Hansi Flick dans l’entrejeu et, contre Lyon, son absence avait été remarquée.

L’autre incertitude concerne l’attaquant qui accompagnera Lewandowski, Müller et Gnabry. Plutôt Kingsley Coman ou Ivan Perisic ?

Pour le onze de départ, je préfère Perisic. Depuis la reprise de la Ligue des Champions, il a montré de bonnes choses. En sortie de banc, Coman peut être une arme efficace dans les vingt ou trente dernières minutes de jeu, si le match n’est pas encore plié. Par ses dribbles et sa pointe de vitesse, il peut faire d’énormes différences.
Kingsley Coman pourrait débuter la finale sur le banc. (© Imago Images)

Saint-Etienne en 1975 et 1976, Bordeaux en 1996, Lyon en 2010 et 2020… En cas de victoire contre le PSG, le Bayern sera définitivement la bête noire des clubs français en Coupe d’Europe. Comment vis-tu cette situation, en tant que supporter français du club ?

Je ne vais pas me moquer ou en pleurer, c’est normal, c’est le foot ! Les clubs espagnols étaient nos bourreaux ces dernières années et on n’y pouvait rien, c’est comme ça, c’est le jeu. Les clubs français sont visiblement dans la même situation, mais contre le Bayern.

Quel est ton avis sur la formule du Final 8 ?

Ça change un peu du format aller-retour, mais honnêtement, le format habituel est le meilleur. Les deux équipes peuvent bénéficier du soutien de leurs supporters, alors que c’est impossible dans les circonstances actuelles.

Pour finir, quel est ton pronostic pour la finale ?

J’espère voir une victoire 2-1 du Bayern dans un match serré et disputé !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64371
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Icon_minitimeDim 23 Aoû 2020 - 19:50

PARIS - BAYERN - En route vers la finale ! Le PSG s'attaque au Bayern Munich ce dimanche soir et vise une première victoire en Ligue des champions ! Compositions d'équipe, stats, dernières déclas, infos pratiques sur les chaînes TV et horaires, ne manquez rien de l'avant-match avant de vivre le coup d'envoi et la rencontre en direct.

19:35 - Les joueurs du PSG ont quitté leur hôtel et pris le car pour le stade

Le PSG est en route pour le stade de la Luz, antre de la finale de la Ligue des champions. Keylor Navas est notamment sorti parmi les premiers joueurs. Visiblement à l'aise, le Costaricien conforte les informations sur sa titularisation ce soir après sa blessure et son absence en demi-finale. Neymar est sorti en dernier de l'hôtel, portant sa désormais célèbre enceinte. Le car du PSG a pris dans la foulée la route du stade.

19:28 - Davies, la révélation

A 19 ans, le Canadien fait figure de révélation à son poste, où son profil rappelle celui d’Alaba dans ses jeunes années mais en plus fort encore offensivement. Comme beaucoup de latéraux modernes, il a en effet débuté en tant qu’attaquant avant de reculer sur le terrain tout en gardant sa vitesse et sa force dans les duels offensifs. Très technique, il peut avoir plus de mal dans son placement, comme le rappelle Bixente Lizarazu dans les colonnes de L’Equipe ce dimanche matin
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64371
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Icon_minitimeDim 23 Aoû 2020 - 19:53

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Capt8923
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Capt8925
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Capt8924
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64371
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Icon_minitimeLun 24 Aoû 2020 - 12:34

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Img-1-1598246855_700_440_center_articles-alt-487618 

C1 // Finale // PSG-Bayern (0-1) Coman symbole Kingsley Coman a puni son club formateur en marquant le seul but de cette finale de C1. Tout un symbole.

Le Bayern éteint le PSG et gagne sa sixième Ligue des champions

https://www.sofoot.com/ligue-des-champions.html
Clément Gavard  dimanche 23 août

Le Bayern brise le rêve du PSG (0-1), et remporte la Ligue des champions pour la sixième fois de son histoire.

À Lisbonne, le Paris Saint-Germain a vu son rêve de remporter la Ligue des champions lui échapper en s'inclinant contre le Bayern Munich (0-1). La faute à Kingsley Coman, buteur à l'heure de jeu, qui aura donc crucifié son club formateur et offert un sixième trophée à l'ogre bavarois. Le PSG devra encore attendre pour monter sur le toit de l'Europe.


PSG 0-1 Bayern

But : Coman (59e) pour le Bayern

Il aura fallu que ce soit un gamin de Paris qui éteigne la lumière. Kingsley Coman est né un 13 juin, quelque part dans la capitale française, et a sans doute passé sa jeunesse à rêver d’une carrière professionnelle sous le maillot parisien. En revanche, l'international français ne s'imaginait probablement pas devenir le bourreau de son club formateur. Sous les yeux de Presnel Kimpembe, son ancien colocataire, l'attaquant de 24 ans a fait plier Navas à l'heure de jeu en inscrivant l'unique but de cette finale pas comme les autres (0-1) et offrant sur un plateau une sixième Ligue des champions au Bayern Munich. Pour rêver plus grand, le PSG devra encore patienter.

Sur le ring

Une chose était sûre, avant le coup d’envoi de la rencontre : cette finale de Ligue des champions allait rester, quoi qu’il arrive, dans les mémoires. Au cœur du stade de la Luz, théâtre des deux derniers succès du PSG, il était question d’écrire la fin d’une drôle d’histoire. Celle d’un « Final 8 » inédit, en plein mois d’août. Face au silence, huis clos oblige, deux colosses : le Paris Saint-Germain, le petit nouveau, et le Bayern Munich, le vieux briscard. Deux équipes avec des certitudes, des dynamiques et cette ambition commune de monter sur le toit de l’Europe. La soirée débute avec le pressing intense des Bavarois, qui prennent à la gorge les Parisiens dans le premier quart d’heure et allument la première mèche par Thiago (6e). Puis, les hommes de Tuchel - portés par un grand Herrera dans l’entrejeu - se mettent dans le bain.

Revivez la journée de la finale PSG-Bayern
Les premières tentatives de Mbappé échouent sur la muraille rouge (14e, 15e), Neuer est impérial devant Neymar (18e), et les premiers frissons hérissent les poils des supporters parisiens réunis un peu partout dans la capitale. Les deux formations ne sont pas sur un ring, mais elles décident de se rendre coup pour coup. Le PSG prend une nouvelle droite dans la tronche en voyant la frappe en pivot de Lewandowski trouver le poteau (22e), puis réplique avec une percée de Neymar, débouchant sur une praline hors cadre de Di María (24e). Pas encore de KO, si ce n’est celui de Boateng, obligé de céder sa place à la marmule Süle (25e). Au milieu des imprécisions techniques (moins de 80% de passes réussies côté PSG, en première période), Herrera déclenche un missile (29e), et Lewandowski fait briller Navas (31e). Paris s’éteint, le Bayern tente de faire la différence sur des longs ballons. Et le temps additionnel pointe le bout de son nez : Mbappé croque en visant la niche de Neuer (45e), Kehrer retient Coman dans la surface sans être sanctionné (45e+2) et le PSG peut souffler. Pour l’instant.

Coman, dans la peau du bourreau

Les plus gourmands s’attendaient à voir le duo Neymar-Mbappé régaler, ils ont finalement le droit aux bonbons de Di María et au règne de Thiago dans l’entrejeu bavarois. Les stars parisiennes sont trop discrètes, et les approches dans les trente derniers mètres trop brouillonnes. Résultat : le PSG est sanctionné à l’heure de jeu par Kingsley Coman, l’ancien titi de la maison, qui transforme une offrande de Kimmich d’une tête piquée au deuxième poteau (0-1, 59e). Le 500e pion du Bayern en Ligue des champions et un vent de panique sur la défense parisienne, pas loin de concéder un deuxième but de Coman dans la foulée. Paris tente, difficilement, d’inverser le cours de l’histoire : Mbappé gâche un caviar de Di María (67e), Marquinhos échoue sur l’immense Neuer (70e), et Neymar envoie un cachou au-dessus de la barre (74e). Il faut se rendre à l'évidence : la bande à Tuchel passe à côté de son sujet, manque les opportunités, et Choupo-Moting est trop court pour reprendre un ballon échouant dans la surface (90e+2). Le Bayern Munich termine sa saison européenne avec une onzième victoire (en onze matchs) et remonte sur le toit de l'Europe sept ans après son dernier sacre. Le PSG écrira son histoire plus tard... avec ou sans Neymar.



PSG (4-3-3) : Navas - Kehrer, Thiago Silva, Kimpembe, Bernat - Marquinhos, Paredes (Verratti, 65e), Herrera (Draxler, 72e) - Neymar, Mbappé, Di María (Choupo-Moting, 80e). Entraîneur : Thomas Tuchel.

Bayern (4-2-3-1) : Neuer - Kimmich, Boateng (Süle, 25e), Alaba, Davies - Thiago (Tolisso, 86e), Goretzka - Gnabry (Coutinho, 68e), Müller, Coman (Perišić, 68e) - Lewandowski. Entraîneur : Hans-Dieter Flick.

Par Clément Gavard
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64371
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Icon_minitimeLun 24 Aoû 2020 - 12:41

Ligue des champions
"L'argent ne fait pas le bonheur", "Le Bayern commande" : La presse européenne pas tendre avec Paris

https://www.eurosport.fr/football/ligue-des-champions/2019-2020/ligue-des-champions-psg-bayern-la-presse-europeenne-pas-tendre-avec-paris_sto7848078/story.shtm
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 2868962-59125248-2560-1440
Neymar da Silva (PSG)-Crédit: Getty Images
ParEurosport
il y a 4 heures | Mis à jour il y a 4 heures

LIGUE DES CHAMPIONS - Au lendemain de succès du Bayern Munich en finale de C1 face au PSG (1-0), la presse européenne est plutôt unanime concernant cet épilogue : la meilleure équipe a gagné, dimanche soir, à Lisbonne. Neymar et Kylian Mbappé, eux, sont "accusés" d'avoir "trop pardonné" devant le but.

Pour Paris et ses joueurs, le retour sur terre est brutal. Comme se reveiller d'un rêve en pleine nuit sans jamais avoir été au bout. Dimanche, à Lisbonne, Neymar et ses coéquipers ont pourtant longtemps pensé pour y arriver. Et (enfin) le réaliser. En vain. Crucifié le Bayern Munich et Kingsley Coman, une vieille connaissance, le PSG n'a donc pas remporté la première Ligue des champions de son histoire. Un épilogue cruel, certes, mais probablement logique.
"La fin d'un rêve", titre d'ailleurs Le Parisien ce lundi, n'hésitant pas à parler de "grosse déception" pour le PSG. "Inconsolable", peut-on lire en Une de L'Equipe avec, en fond, une photo de Neymar en larmes. Du côté de la presse européenne, le ressenti est plus ou moins le même pour tout le monde. Oui, le Bayern a été le plus fort dimanche soir. Mais les regrets peuvent être quand même être nombreux du côté parisien...

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 2867277-59091548-2560-1440

Ligue des champions

Neuer chambre le PSG et se localise au Vélodrome après la victoire du Bayern

IL Y A 4 HEURES
"Mbappé a mangé deux buts, cela ne lui arrive jamais, écrit par exemple dans ses notes La Gazzetta dello Sport. Quant à Neymar, c'est à lui de finir au tableau, car il a coûté 42 millions d'euros de plus. Le PSG l'a voulu pour entrer dans l'Olympe. Et finalement il termine en larmes". Toujours du côté de l'Italie, Tuttosport explique que le Bayern "commande" en Europe après avoir "mis le PSG K.O", alors que le Corriere dello Sport estime que le club bavarois a "piégél'émir du Qatar". "Il a dépensé jusqu'ici 1,2 millard d'euros", rappelle le quotidien transalpin. Un argument utilisé d'ailleurs par son confrère espagnol Marca.

"L'argent ne fait pas le bonheur"

"L'argent ne fait pas le bonheur", titre ainsi le quotidien madrilène ce lundi. "Coman, formé au club, punit son ancienne équipe avec un but décisif (...) Le Bayern a imposé un rythme infernal pour gagner sa sixième C1", ajoute Marca. "Le Bayern est aux cieux", raconte de son côté AS, estimant que Neymar et Kylian Mbappé "ont trop pardonné" devant le but adverse.
Pour la plupart des médias européens, d'ailleurs, Manuel Neuer a été l'un des grands bonhommes de cette finale. Du haut de ses 34 ans, le gardien allemand a été une muraille infranchissable pendant 90 minutes. Et le rêve parisien s'est fracassé dessus.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64371
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Icon_minitimeLun 24 Aoû 2020 - 12:44

Ligue des champions : coups de cœur/coups de griffe après le «Final 8»

https://sport24.lefigaro.fr/football/ligue-des-champions/actualites/ligue-des-champions-coups-de-coeur-coups-de-griffe-apres-le-final-8-1011598
Par  Christophe Remise
Mis à jour le 24/08/2020 à 07h38 – Publié le 24/08/2020 à 06h07
Retour sur le «Final 8» de la Ligue des champions après la finale et le sacre du Bayern face au Paris-SG.


COUPS DE CŒUR

Le football français à l’honneur
On ne les attendait pas à Lisbonne, et encore moins en demies. Les joueurs du président Aulas se sont pourtant frayé un chemin jusque dans le dernier carré de la Ligue des champions, au courage, en écartant la Juventus Turin en 8es et Manchester City, en quarts. Deux géants, deux prétendants à la victoire finale. Certes, l’OL n’a pas atteint des sommets en termes de qualité de jeu, Rudi Garcia admettant la supériorité de ses adversaires et jouant le contre. Mais les résultats, les émotions procurées et les promesses pour l’avenir suffisent à ne même pas en parler. Lyon a régalé en avançant, avec ses forces, ses valeurs. C’était bien. Les Parisiens, eux, ont tenu leur rang en atteignant la finale. Certes, ils se sont inclinés face à un grand Bayern (0-1) dimanche soir, à l’Estadio da Luz. Mais ils n’ont pas à rougir de leur performance. Surtout, ils ont enfin brisé le plafond de verre des 8es et des quarts de finale. Prometteur pour la suite. Le Paris-SG avance.
» LIRE AUSSI – PSG : «Grandir, juste encore un peu»
Choupo-Moting, la belle histoire
Lui non plus ne devait pas être à Lisbonne. D’une parce qu’il était en fin de contrat au 30 juin, et deux parce qu’il ne faisait pas partie de la liste transmise à l’UEFA pour la deuxième partie de saison. Le coronavirus et le départ d’Edinson Cavani ont changé la donne. Et permis à Eric Maxim Choupo-Moting, puisque c’est de lui qu’il s’agit, de composter son billet pour le Portugal. Encore fallait-il qu’il joue. Et là encore, le destin lui a été favorable, avec Mauro Icardi en dedans et un score à remonter en fin de partie, face à l’Atalanta. La mascotte d’hier s’est muée en héros flamboyant, impliqué sur le but égalisateur de Marquinhos et carrément auteur du deuxième, dans le temps additionnel. L’heure de gloire de «Choupo». Sans lui, pas de demie, pas de finale. Il n’est arrivé à Paris, en 2018, que pour faire le nombre. Il a désormais sa place dans l’Histoire.
Un format riche en émotions
Le «Final 8», c’est séduisant. Certes, cela prive les supporters de plusieurs affiches dans leur stade fétiche. Mais ce format Coupe du monde aura agi comme un accélérateur de particules, un ascenseur émotionnel formidable. La plupart des joueurs est séduite. Et… le président de l’UEFA, Aleksander Ceferin aussi. «Impossible» de pérenniser ce format, jurait-il encore à la mi-août, à l’AFP. Trop dur à caler dans le calendrier, moins de matches et donc moins d’argent à la clé pour tout le monde. Ça, c’était avant. «C’est quelque-chose qu’on va considérer pour le futur», annonçait-il à Reuters, à la veille de la finale. Le tout en précisant que le «Final 8» permet de générer quasiment autant de revenus. D’ailleurs, quand on imagine une ville en fête, avec les supporters de différents clubs, de différents pays, on ne peut qu’être encore plus séduit. Encore faut-il que le virus le permette. Bien malin qui peut dire quand les fans pourront réinvestir les stades.
» LIRE AUSSI – «Beaucoup de joie et un peu de tristesse» pour Coman, bourreau du PSG

COUPS DE GRIFFE

L’ambiance «de district»
Ce n’est de la faute de personne, sinon celle du coronavirus, mais l’ambiance dans les stades et globalement à Lisbonne n’avait rien de festif. Les supporters, c’est l’âme du football. Ce «Final 8» en a manqué. Vivement qu’on retrouve des stades pleins, des ambiances de feu, des ambiances tout court. En attendant, il reste le plus important, le jeu et les joueurs. Mais dans des stades vides, il manquera toujours quelque-chose.
» LIRE AUSSI – Les notes des parisiens après la finale : Neymar et Mbappé passent au travers
Le Barça coule
Cristiano Ronaldo et Lionel Messi ont régné sur la planète football depuis plus de 10 ans. La fin d’une ère ? En tout cas, les deux superstars ont pris la porte avant le dernier carré. CR7 n’a même pas eu droit de voir Lisbonne, sa Juventus ayant été écartée par l’OL en 8es de finale. Messi ? Il aurait peut-être préféré ne pas venir. Son Barça a subi une correction historique face au Bayern en quarts de finale : 8-2. Les Catalans ont coulé. Et c’est un tsunami qui a déferlé sur le Camp Nou. Quique Setien et Eric Abidal ont déjà payé. D’autres vont sans doute suivre. A Barcelone, il y aura un avant et un après Lisbonne. Le grand ménage.
Pep Guardiola à bout de souffle
Régulièrement cité comme une référence en matière de coaching, à juste titre, Pep Guardiola n’a pas franchement été inspiré par l’air du Portugal. En choisissant de «matcher» le plan de jeu de l’OL, il a surtout déstabilisé ses joueurs. Et Manchester City a vu sa route stoppée en quarts par les Gones. Certes, ces derniers ont eu une réussite maximale. On se demande encore comment Raheem Sterling a fait pour manquer la cible, avec ce but tout cuit en fin de match, à 2-1. Juste après, l’OL mettait le troisième. Le technicien catalan porte néanmoins une large part de responsabilité dans l’échec de son équipe, c’est un fait.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64371
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Icon_minitimeLun 24 Aoû 2020 - 12:47

Ligue des champions : le PSG manque son rendez-vous avec l’histoire
https://www.lemonde.fr/football/article/2020/08/24/ligue-des-champions-le-psg-manque-son-rendez-vous-avec-l-histoire_6049720_1616938.html

Les Parisiens ont rivalisé face aux Munichois mais ont finalement cédé sur un but de Kingsley Coman (1-0). Ils s’inclinent au terme de leur première finale. Le Bayern remporte son sixième titre de champion d’Europe.
Par Anthony Hernandez Publié aujourd’hui à 00h08, mis à jour à 07h21
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 4cd98cd_18310106-854109
Neymar est effrondré, le PSG a perdu la finale de la Ligue des champions 2020. DAVID RAMOS / AFP


Les pleurs de Neymar ont un air de déjà-vu. En 1991, les larmes du Marseillais Basile Boli clôturaient la finale perdue face à l’Etoile Rouge de Belgrade. Deux ans plus tard, le défenseur offrait le titre de champion d’Europe à l’OM. Pas sûr que ce précédent suffise à consoler la vedette brésilienne. Loin du niveau affiché depuis le début du « Final 8 » à Lisbonne, le numéro 10 a laissé éclater sa tristesse au coup de sifflet final.
Le PSG n’a pas remporté la première finale de Ligue des champions (C1) de son histoire, dimanche 23 août. Et c’est l’un des siens, un « titi parisien » formé au Camps des loges, qui a offert le sacre à son adversaire. Le but du Français Kingsley Coman (59e) a suffi au bonheur des Bavarois, désormais sextuples champions d’Europe.
Revivez le live de la finale : Le Bayern Munich sur le toit de l’Europe
« C’est une sensation extraordinaire, beaucoup de bonheur et un peu de tristesse pour le PSG. Cela me fait aussi un peu mal au cœur pour eux. On a essayé de maîtriser le match, on a mis beaucoup de pression, ils ont été en revanche dangereux en contre. C’était une belle finale », a-t-il déclaré au micro de RMC Sport.
La dernière fois qu’une équipe novice s’était imposée en finale de C1, c’était le Borussia Dortmund – en 1997 contre la Juventus Turin. Depuis, six clubs s’étaient heurtés à ce mur de l’expérience. Les Parisiens n’ont pas su l’éviter dimanche au stade de Luz de Lisbonne.
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 07577c7_AI_SOCCER-CHAMPIONS-BAY-PSG-REPORT_0823_1M Kingsley Coman est l’unique buteur de la finale. POOL / REUTERS
Au terme d’une première période équilibrée, les deux équipes s’étaient pourtant rendu coup pour coup. La 45e minute de jeu illustrait ce rapport de forces. C’est d’abord le PSG qui manquait d’ouvrir le score : Kylian Mbappé, pourtant très en vue, manquait de percussion à la suite d’un centre en retrait d’Ander Herrera. Sa frappe molle n’inquiétait pas le gardien munichois Manuel Neuer.

Neymar en manque de réussite

Quelques secondes plus tard, Kingsley Coman, déjà lui, débordait Thilo Kehrer, l’un des joueurs Allemands du club de la capitale. Le défenseur parisien laissait traîner ses mains, Coman se laissait choir en pleine surface de réparation. L’arbitre italien Daniele Orsato restait impassible.
Au coup d’envoi, les deux entraîneurs et compatriotes, les Allemands Hans-Dieter Flick (Bayern) et Thomas Tuchel (PSG), avaient chacun opté pour un seul changement par rapport à leur demi-finale victorieuse. Côté Munich, Kingsley Coman remplaçait le Croate Ivan Perisic, décevant face à l’Olympique lyonnais. A Paris, le gardien Keylor Navas, remis d’une blessure au biceps fémoral, retrouvait sa place de titulaire aux dépens de l’Espagnol Sergio Rico.
Après un quart d’heure d’observation, sans véritables occasions, les styles respectifs des deux adversaires commençaient à s’affirmer : la possession du ballon et le jeu haut du Bayern contre la vitesse et les attaques plus tranchantes du PSG. A ce petit jeu, les coéquipiers du Brésilien Neymar tiraient les premiers. L’inévitable Mbappé laissait planer une menace permanente mais son plat du pied était contré par Leon Goretzka, solide et attentif (14e).
Lire aussi Football : le Bayern et l’Allemagne, terre promise des jeunes Français
Une minute plus tard, c’était au tour d’un autre Allemand, Joshua Kimmich, de repousser un tir du champion du monde français. Le trio offensif parisien (Mbappé, Neymar et Angel Di Maria), bien soutenu par son milieu de terrain, démontrait sa virtuosité et l’harmonie qui règne entre ses membres.
Alors que le Bayern laissait entrevoir quelques problèmes dans la précision de ses dernières passes, Neymar se présentait seul devant Manuel Neuer. Malheureusement en manque de réussite devant le but depuis le début de ce « Final 8 », le Brésilien cadrait sa tentative qui échouait sur le pied tendu du portier Bavarois, un arrêt décisif à la manière d’un gardien de handball (18e).

Le but du Parisien Kingsley Coman

Face au Barça, en quart de finale, à la 22e minute, le Bayern avait déjà marqué deux fois. A la même minute de cette finale, les Munichois ne se créaient que leur première occasion. Le meilleur buteur de la compétition, le Polonais Robert Lewandowski (quinze buts jusqu’alors) contrôlait en pivot et adressait une frappe instinctive sur le poteau droit du Costaricien Navas.
Le coach munichois, Hans-Dieter Flick, procédait au premier changement du match, contraint par la blessure de son défenseur central Jérôme Boateng, incertain avant la rencontre. Le costaud Niklas Süle entrait en jeu (24e). Pas de quoi déstabiliser le Bayern qui avait été confronté à la même situation en demi-finale contre l’Olympique lyonnais et qui se procurait rapidement une deuxième opportunité. La reprise de la tête acrobatique de Lewandowski était repoussée par un réflexe de Navas (31e).
Contrairement à la dernière minute étourdissante du premier acte, la tension dominait au retour des vestiaires. Les fautes se succédaient et trois joueurs étaient avertis d’un carton jaune en quatre minutes : le Parisien Leandro Paredes et les Allemands Niklas Süle et Serge Gnabry, plus discret qu’au match précédent. C’est au moment où le PSG semblait conserver un potentiel de nuisance plus fort que le Bayern que la décision intervenait.
Un premier centre anodin était mal repoussé par la défense française, Kimmich avait le temps d’ajuster un centre parfait au deuxième poteau. A la traîne, loin derrière ses coéquipiers, Thilo Kehrer était battu par la tête de son vis-à-vis Kingsley Coman (59e, 1-0). Dans la foulée, le PSG était sur le point de céder, encore face à son ancien joueur, mais les centres de Coman n’aboutissaient pas.
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 16f2977_d463bce798c94d6eb774aaccceb06779-d463bce798c94d6eb774aaccceb06779-0 Les Munichois sont sextuples champions d’Europe. Matthew Childs / AP
Courageux, les Parisiens n’abdiquaient pas mais se montraient désordonnés dans leurs offensives. Infranchissable, Manuel Neuer s’opposait une nouvelle fois aux ambitions du PSG. Sa jambe tentaculaire bloquait le tir de Marquinhos (70e), héros de l’égalisation lors du quart de finale renversé contre Bergame (2-1). Il fallait attendre les arrêts de jeu pour voir une dernière possibilité. Trouvé dans la surface par Mbappé, Neymar frappait en se retournant mais le ballon fuyait la cage allemande.
Citation :
« On a construit quelque chose d’important pour le club et les supporteurs. Il ne faut pas tout jeter. On doit rester ensemble »
(Ander Herrera)
« On se sent comme des merdes, mais on doit réfléchir. On a construit quelque chose d’important pour le club et les supporteurs. Ce soir, c’est difficile et ça va être dur de dormir. Il ne faut pas tout jeter. On doit rester ensemble », a asséné le parisien Ander Herrera.
Le déclic de la demi-finale, enfin remportée mardi contre Leipzig après cinq échecs à ce niveau, n’a pas été suffisant. Ultra-dominateur au sein du football français – encore quatre titres cette saison –, le PSG n’est pas parvenu à aller au bout de son rêve de conquête continentale.
« Bien sûr, on est tristes. On arrive en finale, on perd 1-0 sur un match serré. On sait que la Ligue des champions ce n’est pas facile, et je suis fier de mes joueurs, personne ne pensait qu’on serait en finale. C’est le football, on va travailler encore pour gagner cette Ligue des champions, on était très proche, et ce soir, on y croit encore plus qu’avant », a déclaré après la défaite le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi.
Il pouvait bien rappeler les onze finales disputées par le Bayern Munich, le constat n’en est pas moins cruel et implacable. L’OM est toujours le seul club français vainqueur de la C1. Encore pour une année au moins.

Anthony Hernandez
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64371
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Icon_minitimeLun 24 Aoû 2020 - 12:53

Ligue des champions: la presse espagnole sans pitié pour le PSG

https://rmcsport.bfmtv.com/football/ligue-des-champions-la-presse-espagnole-sans-pitie-pour-le-psg-1967466.html
24/08/2020 à 06h42

Le sacre du Bayern Munich en Ligue des champions est unanimement salué par la presse européenne. Certains médias espagnols se languissent même de l'échec du PSG.

Le PSG devra encore patienter avant de monter sur le toit de l'Europe après sa défaite lors de la première finale de la Ligue des champions de son histoire, dimanche face au Bayern Munich (1-0). Pour la presse européenne, l'issue de la rencontre est logique et le sixième sacre des Bavarois mérités. Bild, tabloïd allemand, salue les "rois d'Europe". Les grands quotidiens s'emballent aussi pour le succès flamboyant des hommes de "Hansi" Flick en soulignant la performance monumentale de Manuel Neuer dans le but. 
>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Ligue des champions
En France, la Une de L'Equipe illustre la défaite du PSG par une photo de Neymar, abattu, et ce titre "Inconsolable".
Le Parisien met aussi en avant la star brésilienne s'approchant du trophée qui se refuse à lui avec Paris et la mention "la fin d'un rêve".
De manière unanime, le sacre allemand est considéré comme logique après un parcours exceptionnel et une finale dominée et débloquée par l'ancien du PSG, Kingsley Coman. Le pied de nez est régulièrement souligné dans les journaux européens, mettant en exergue le recrutement dispendieux des Parisiens sous l'ère qatarie balayé par un joueur formé au club et parti gratuitement en 2014.
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 EgJAHvPWoAAipzX?format=jpg&name=small

Du côté de l'Espagne, le ton est beaucoup plus sarcastique. As se montre mesuré tout en soulignant le manque de réalisme de Kylian Mbappé, cible du Real Madrid, et de Neymar, ancien rival du Barça. L'autre quotidien madrilène, Marca, y va beaucoup plus frontalement contre Paris en affichant Lucas Hernandez, la tête recouverte par le trophée, en Une et ce titre cinglant en direction du PSG. "L'argent ne fait pas (encore) le bonheur".
Le journal catalan Sport consacre une large partie de sa première page au début du règne de Ronald Koeman sur le banc du Barça, en évoquant la finale PSG-Bayern en manchette avec une allusion à l'ancienne idole du Camp Nou, Neymar. "Le Bayern laisse Neymar sans Ligue des champions", semble se réjouir le quotidien qui souligne donc que le Brésilien n'a pas retrouvé le toit de l'Europe depuis son départ du Barça pour le PSG en 2017. Car, l'ancien joueur de Santos compte bien une coupe aux grandes oreilles dans son armoire à trophées: celle décrochée en 2015 avec le Barça.
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 EgJGRMGWAAAreMT?format=jpg&name=small
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64371
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Icon_minitimeLun 24 Aoû 2020 - 13:04

PSG-Bayern: Al-Khelaïfi reste ambitieux et vise toujours la Ligue des champions

https://rmcsport.bfmtv.com/football/psg-bayern-al-khelaifi-reste-ambitieux-et-vise-toujours-la-ligue-des-champions-1967304.html
23/08/2020 à 23h59

Déçu de la défaite du PSG face au Bayern en finale de la Ligue des champions ce dimanche soir (1-0), le président parisien Nasser Al-Khelaïfi voulait toutefois saluer ses joueurs et retenir les succès de la saison qui s'achève. 

De la tristesse, forcément, mais pas de colère. Quelques minutes après la défaite du PSG face au Bayern Munich ce dimanche soir en finale de la Ligue des champions (1-0), le président parisien Nasser Al-Khelaïfi s'est arrêté au micro de RMC Sport pour livrer ses premières impressions.
"On est tristes, mais on n’oublie pas toutes les choses positives cette saison, a glissé le dirigeant. On a joué une finale, on a perdu 1-0 mais on peut marquer deux ou trois buts, c’était très serré. Je suis très fier de mes joueurs quand même, on a fait une grande saison, un grand tournoi, personne ne pensait qu’on allait arriver en finale. On a tout fait pour gagner. C’est le football, il faut l'accepter. On va travailler pour faire une grande saison l’année prochaine et remporter la Ligue des champions, ça reste notre objectif. Ce soir, on y croit encore plus qu’avant: on veut gagner la Ligue des champions. Je veux que tout le monde garde la tête haute."
>>> L'après-match en direct

"Je promets qu'on y arrivera"

Qu'a-t-il manqué au PSG pour faire la différence ce dimanche? Pas grand chose, selon son patron. "On a besoin de corriger des petits détails, je pense, pour y arriver. Mais le Bayern a fait onze finales je crois, nous c’était la première", rappelle le dirigeant du PSG.
Et le président de finir par un mot pour les supporters: "Désolé, nous rêvions de ramener cette coupe à Paris, mais je promets qu’on y arrivera un jour. J’espère que vous êtes fiers de nous, et surtout des joueurs. Ce n'était pas facile d'arriver jusque-ici. On fera tout pour gagner ce trophée."
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64371
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Icon_minitimeLun 24 Aoû 2020 - 13:17

EN IMAGES. Ligue des champions : revivez les moments forts de l'amère défaite du PSG contre le Bayern Munich
https://www.francetvinfo.fr/sports/foot/ligue-des-champions/en-images-ligue-des-champions-revivez-les-moments-forts-de-l-amere-defaite-du-psg-contre-le-bayern-munich_4083169.html

Le club parisien, qui fêtait tout juste ses 50 ans, jouait sa première finale dans cette compétition reine en Europe.Envoyer

Et de six. Le Bayern Munich a assumé son statut de géant du football, dimanche 23 août, à Lisbonne, pour mettre fin au rêve du Paris Saint-Germain et décrocher sa sixième Ligue des champions (1-0). Le sacre d'un habitué de la compétition, sans partage pour les ambitions du nouveau venu parisien.

Neymar, joueur le plus cher du monde, n'aura pas su relever le PSG, et sera resté incapable d'inscrire le moindre but dans ce tournoi final. Le Brésilien a terminé la soirée en larmes, seul, sur le banc de touche, marqué comme rarement depuis son arrivée à Paris.

La déception est égale pour Kylian Mbappé, blessé à une cheville il y a moins d'un mois et pourtant de retour pour "marquer l'histoire", comme il aspire à le faire. Mais le jeune champion du monde devra patienter pour inscrire cette glorieuse ligne à son palmarès déjà bien garni.
https://www.francetvinfo.fr/image/75s4oie3f-f578/1200/825/22035155.jpg
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 22035155
Mbappé lancé sur un côté, avec Neymar en position d'avant-centre, se heurte au gardien Manuel Neuer qui repousse sa tentative du pied, dans sa posture caractéristique. POOL NEW / REUTERS

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 22035091
Kingsley Coman marquant le seul but du match, offrant la victoire au Bayern Munich, en finale de la Ligue des champions, le 23 août 2020. POOL NEW / REUTERS

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 22035107
Neymar, au sol sur cette photo, n'a pas réussi à briller en finale. Le joueur brésilien avait porté son équipe en quart et en demi-finale. MIGUEL A. LOPES / AFP

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 22035123
Eric Choupo-Moting est passé à dix centimètres de l'égalisation sur un centre de Neymar, se retrouvant seul à cinq mètres du but. Il n'est pas parvenu à pousser la balle au fond des filets. DAVID RAMOS / AFP

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 22035299
Neymar, les larmes aux yeux après la défaite du Paris Saint-Germain, à la fin du match. POOL NEW / REUTERS

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 22035251
L'attaquant polonais Robert Lewandoski dans les bras de Hasan Salihamidzic, le directeur sportif du Bayern Munich. POOL NEW / REUTERS

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 22035203
L'entraîneur parisien Thomas Tuchel réconfortant Neymar à la sortie du terrain. MIGUEL A. LOPES / AFP

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 22035171
Le Bayern Munich soulève dans la joie son sixième trophée de la Ligue des champions. MATTHEW CHILDS / AFP

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 22035267
Lucas Hernandez, défenseur français du Bayern Munich, la tête dans la "coupe aux grandes oreilles". MATTHEW CHILDS / AFP
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64371
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Icon_minitimeLun 24 Aoû 2020 - 13:22

Paris : 148 personnes interpellées en marge de la finale de la Ligue des champions entre le PSG et le Bayern Munich
https://www.francetvinfo.fr/sports/foot/psg/psg-bayern-83-interpellations-a-paris-en-marge-de-la-finale-de-la-ligue-des-champions_4083561.html

Après la défaite du PSG contre le Bayern Munich, les supporters parisiens déçus ont été évacués par les CRS dans plusieurs quartiers de la capitale. Des voitures ont été incendiées et des vitrines vandalisées.

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 22035383

Ils rêvaient d'une grande fête, leur déception est immense. Les supporters du Paris Saint-Germain ont assisté à la défaite de leur équipe en finale de la Ligue des champions, dimanche 23 août, et la fin de soirée a été marquée par des échauffourées dans la capitale. Quelque 148 personnes ont été interpellées "notamment pour dégradations, violences ou jets de projectiles sur les forces de l'ordre", a indiqué la préfecture de police de Paris lundi matin. 

Une heure après le coup de sifflet final, les forces de l'ordre ont commencé à évacuer les Champs-Elysées à grands renforts de gaz lacrymogènes, rapporte France Bleu. Autour de la célèbre avenue, des véhicules ont été incendiés, des vitrines cassées et des magasins vandalisés. 
Des CRS ont également délogé des supporters déçus dans le secteur du Trocadéro et autour du Parc des Princes. Tout au long du match, des échauffourées ont eu lieu aux abords du stade entre les forces de l'ordre qui ont utilisé des gaz lacrymogènes face à des supporters munis de pétards et de feux d'artifice. 
Gérald Darmanin a estimé dès les premiers heurts qu'il s'agissait de "débordements inadmissibles". Le ministre de l'Intérieur a par ailleurs fait état, lundi matin, de seize agents des forces de l’ordre blessés, de douze magasins attaqués et d'une quinzaine de véhicules dégradés.

Les forces de l'ordre sont également intervenues pour verbaliser les personnes ne portant pas le masque : 404 verbalisations ont été dressées à ce titre, notamment dans un bar qui a été évacué à proximité des Champs-Elysées.
Des voitures ont été incendiées dans les rues de Paris, après la défaite du PSG en finale de la Ligue des champions, le 23 août 2020.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64371
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Icon_minitimeMer 26 Aoû 2020 - 8:37

-

Hadrien
@hadrien_grenier

Neymar : « Félicitations à chaque joueur et au staff. Nous n’avons pas fini comme nous le souhaitions, mais c’était incroyable de vivre les moments que nous avons vécus. Maintenant on recharge les batteries et on revient plus fort avec la même envie de gagner. Allez Paris ! »


LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 EgShiCZWoAAS3n2?format=jpg&name=large
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64371
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Icon_minitimeMer 26 Aoû 2020 - 8:38


LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 EgShiCZWoAAS3n2?format=jpg&name=small
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64371
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Icon_minitimeMer 26 Aoû 2020 - 9:10

Ligue des champions : du 1er tour tendu à la demi-finale, le beau parcours de l'OL

https://www.ledauphine.com/sport/2020/08/20/ligue-des-champions-du-1er-tour-tendu-a-la-demi-finale-le-beau-parcours-de-l-ol

Tout n'avait pas forcément bien commencé pour les Lyonnais, et pourtant. Défaits en demi-finale de la Ligue des Champions par le Bayern Munich (3-0) mercredi, l'édition 2019/20 de la Ligue des Champions restera gravée dans les mémoires du club.
Par H.G. -  20 août 2020 à 07:27 | mis à jour à 10:35 -

www.ledauphine.com/images/58C30A3C-AE6C-468B-8EC0-11EFCA847AC6/NW_detail/title-1597858265.jpg" style="width: 699px;height: 399px" border="0" alt=""/>


Pour commencer l'aventure européenne, le tirage au sort avait été plutôt favorable aux Lyonnais : pas de grosse écurie européenne, mais quatre équipes d'un niveau plutôt homogène sur le papier : Leipzig, Benfica et le Zénith Saint-Pétersbourg.
Tout n'a cependant pas été simple durant ces six premières rencontres. Ceux qui étaient alors entraînés par Sylvinho commencent par un match nul (1-1) contre le Zénith, avant d'aller signer un petit exploit à Leipzig (2-0). Mais les Lyonnais ne confirment pas, et iront perdre 2-1 à Lisbonne, face au Benfica, en octobre dernier. Pour le match retour à Lyon, deux semaines plus tard, les Rhodaniens s'imposent (3-1) et peuvent encore rêver d'une qualification en huitièmes.

Si les "Gones" ne confirment pas sur la pelouse de Saint-Pétersbourg (défaite 2-0), ils acquièrent leur qualification sur le fil en tenant en échec Leipzig (2-2) sur la pelouse du Groupama Stadium.
Au terme d'un scénario incroyable (les Lyonnais pouvaient terminer à 1re comme à la 4e place), Lyon assure sa place en phase finale. Seule ombre au tableau, les relations entre joueurs et supporters. Vexé par une banderole moqueuse lors du dernier match contre Leipzig, le défenseur central Marcelo va s'expliquer avec les fans présents en tribune. Une échauffourée commence, et le divorce entre joueurs et supporters semble plus visible que jamais.

Un ténor européen dès les huitièmes

En huitième de finale, le niveau grimpe tout de suite d'un cran pour l'OL. Si les hommes de Rudi Garcia ont échappé aux cadors au tour précédent, le tirage au sort choisit la Juventus Turin comme adversaire de ce premier tour éliminatoire. Pour le premier match, un Lyon blessé en championnat reçoit la "Vieille Dame" au Groupama Stadium. Et contre toute attente, les Gones, bien emmenés par un Bruno Guimarães impérial au milieu de terrain, font tomber l'équipe de Cristiano Ronaldo (1-0). Tousart est l'unique buteur, et permet aux supporters d'y croire.
Prévu le 17 mars, le match retour va connaître quelques rebondissements. Du fait de l'épidémie de coronavirus, virulente en Italie et partout en Europe, le match retour est reporté. Il se jouera finalement… près de cinq mois plus tard, le 7 août. Dans un Juventus Stadium vide, l'OL doit réaliser l'exploit. Le pénalty de Depay en début de rencontre met les Lyonnais sur la bonne voie. Le doublé de Cristiano Ronaldo n'y changera rien : à la faveur d'un but à l'extérieur, les Rhodaniens se qualifient pour le "Final 8" de Lisbonne.
partager
https://youtu.be/QKNi9wLknXk



La sensation face à City

Pour ce quart de finale, Lyon affronte un autre géant du football européen : Manchester City. Forts d'une double victoire contre le Real Madrid au tour précédent, les Anglais se présentent en favoris à Lisbonne. Mais un but de Cornet, déjà buteur à trois reprises contre les Citizens la saison dernière, lance bien l'OL.
Et même si de Bruyne égalise à 20 minutes de la fin du match, les Gones sont loin de lâcher. Au contraire, la rentrée de Moussa Dembélé va donner un second souffle à Lyon. L'ancien joueur du Celtic, que l'on peut allègrement qualifier de "super-sub", inscrit deux pions supplémentaires. L'Olympique Lyonnais s'impose 3-1, et se qualifie pour la deuxième demi-finale de Ligue des Champions de son histoire, dix ans après la première.
vidéo
https://twitter.com/i/status/1294891645457043456

Comme en 2010, le Bayern était trop fort

Une demi-finale qui, comme dix ans auparavant, se joue contre le Bayern. Sans pression, les Lyonnais débutent bien la partie : Depay manque un face-à-face avec Neuer et Toko-Ekambi, quelques minutes plus tard, trouve le poteau. Mais la suite sera plus compliquée pour les hommes de Rudi Garcia : Gnabry, par deux fois, va placer le Bayern en orbite. Un peu démoralisés, les Lyonnais peinent à sortir de l'haut. Dans les dernières minutes, Lewandowski parachève la victoire de Munich. Une victoire qui renvoie les Rhodaniens chez eux.
La saison prochaine, ils ne joueront pas en Coupe d'Europe pour la première fois depuis 1996. Mais nul doute que ce parcours leur donnera envie de se battre pour retrouver rapidement les stades européens.

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Capt8980
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64371
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Icon_minitimeMer 26 Aoû 2020 - 9:34

Qui a disputé le plus de rencontres de Champions League ?
https://fr.uefa.com/uefachampionsleague/news/025a-0e9fa62a89c8-5576d537df4d-1000--qui-a-dispute-le-plus-de-rencontres-de-champions-league/?iv=true
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Real_madrid_v_atletico_de_madrid_-_uefa_champions_league_final_-_uefa
Le tout jeune retraité Iker Casillas occupe toujours la tête de ce classement UEFA via Getty Images
Cristiano Ronaldo, Lionel Messi et Sergio Ramos gagnent des places au classement du nombre de matches joués en UEFA Champions League.

177 Iker Casillas, ESP
170 Cristiano Ronaldo, POR
151 Xavi Hernández, ESP
143 Lionel Messi, ARG
142 Raúl González, ESP
141 Ryan Giggs, WAL
130 Andrés Iniesta, ESP
125 Clarence Seedorf, NED
124 Sergio Ramos, ESP
124 Paul Scholes, ENG
123 Gianluigi Buffon, ITA
Au total, 39 joueurs ont atteint les 100 rencontres d'UEFA Champions League.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64371
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Icon_minitimeMer 26 Aoû 2020 - 9:37

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Capt8981
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64371
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Icon_minitimeMer 26 Aoû 2020 - 9:37

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Capt8982
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64371
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Icon_minitimeMer 26 Aoû 2020 - 9:58

CLASSEMENT


LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Capt8983
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Capt8984
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Capt8985
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Capt8986
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 64371
Date d'inscription : 02/12/2011

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Icon_minitimeMer 26 Aoû 2020 - 10:33

Ligue des champions

Classement UEFA : énorme bond pour l'OL, le PSG gagne une place

https://www.eurosport.fr/football/ligue-des-champions/2020-2021/classement-uefa-enorme-bond-pour-l-olympique-lyonnais-le-paris-saint-germain-gagne-une-place_sto7848458/story.s
ParVincent Guiraud
Hier à 15:54 | Mis à jour Hier à 15:59


LIGUE DES CHAMPIONS - Grâce à leur très beau parcours lors du Final 8 de la C1 organisé à Lisbonne, les clubs français ont vu leur coefficient UEFA augmenter cette année. L'OL, demi-finaliste contre le Bayern, passe de la 27e à la 15e place du classement. Le Paris Saint-Germain gagne lui une place et monte à la 7e position.

Au lendemain de la finale de cette édition 2019/2020 de la Ligue des champions, disputée dans des conditions particulières avec la crise sanitaire, l'UEFA a mis à jour le classement des clubs européens. Et les clubs français, l'Olympique Lyonnais et le Paris Saint-Germain, profitent de leur magnifique parcours lors du Final 8 pour grappiller des places dans ce classement qui sert notamment à déterminer les positions des équipes en chapeaux dans les tirages au sort des Coupes d'Europe.
Si grâce à sa victoire le Bayern Munich a détrôné, avec 136 points, le Real Madrid, qui était en tête de classement depuis 2014, c'est bien l'Olympique Lyonnais qui enregistre la plus forte progression du top 20 européen. Grâce à sa demi-finale, perdue contre le Bayern Munich, le club de Jean-Michel Aulas a fait un bond au classement en passant de la 27e à la 15e position. L'OL compte désormais 83 points.

LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 2862310-58992208-2560-1440
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé




LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Empty
MessageSujet: Re: LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020   LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020 - Page 26 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
LIGUE DES CHAMPIONS UEFA 2018-2019//2020
Revenir en haut 
Page 26 sur 26Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS :: LE SALON DES AUTRES SPORTS :: LE FOOTBALL-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: