UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS

Le tennis c'est la volonté, l'amour de la compétition, le dépassement de soi, du talent, beaucoup de travail mais surtout de la passion
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Jeu 12 Juil 2018 - 19:40

Rappel du premier message :



Le Championnat de France de football, actuellement appelé Ligue 1 Conforama pour des raisons de sponsoring ou plus simplement Ligue 1, est une compétition de football qui est le premier échelon national en France.


Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
jeusetmatch



Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Sam 8 Déc 2018 - 20:54

MATCHS-17ÈME JOURNÉE -LIGUE 1 CONFORAMA-
Samedi 8 décembre 2018

Rennes 2-0 Dijon Coup d'envoi à 20h00Diffusion TV
http://www.matchendirect.fr/live-score/rennes-dijon.html
Alors qu'on les pensait en plein doute après l'affaire de la "galante compagnie " et du limogeage de leur entraîneur Sabri Lamouchi, les Rennais ont surpris tous les observateurs en allant punir l'OL sur sa pelouse du Groupama Stadium (0-2) avec un petit bijou d'Hatem Ben Arfa. Rennes n'a plus gagné à domicile en Ligue 1 depuis début septembre face à Bordeaux (2-0; 4e journée) soit cinq matchs (2 nuls, 3 défaites)

De son côté Dijon vient de renouer avec le succès face à la lanterne rouge Guingamp (2-1) après une interminable série de 12 matchs sans victoire (8 défaites et 4 nuls). La 18e défense du championnat (26 buts encaissés) parviendra-t-elle à contenir l'enthousiasme des Rennais ? Rien n'est moins sûr.

C'est parti à Rennes ! Les donnent le coup d'envoi du match !

Première montée de Chafik et premier centre dans la surface. La défense bretonne récupère le ballon.
Les Dijonnais sont très haut sur le terrain, mettant une grosse pression sur la défense rennaise, qui s'exerce à relancer court.
Premier corner joué par les Rennais et Grenier, qui trouve la tête d'André. La tentative du capitaine breton passe au-dessus de la transversale.
Les Bourguignons refusent de subir et jouent très haut.
Parti en contre côté droit, Sarr tente d'alerter Ben Arfa à l'opposé mais sa transversale est trop profonde et file en touche.
Amalfitano s'infiltre côté gauche. Il est stoppé irrégulièrement par Da Silva à l'angle de la surface. Bon coup franc pour le DFCO.
Ben Arfa a de l'espace plein axe. L'ancien Parisien accélère balle au pied mais est arrêté dans sa chevauchée par le bon retour de Rosier.
Gros choc dans les airs dans le rond central entre Amalfitano et Sarr. Le Rennais reste au sol tandis que le Dijonnais est sanctionné d'une faute.
Léa Siliki joue le un contre un face à Chafik, côté gauche. L'ailier breton parvient à centrer dans la surface pour Niang, devancé par un défenseur adverse.
Toujours pas d'occasion dans ce match après presque 20 minutes de jeu. Le jeu se concentre énormément au milieu du terrain.
Toujours pas d'occasion dans ce match après presque 20 minutes de jeu. Le jeu se concentre énormément au milieu du terrain.
Sarr sert Ben Arfa à l'entrée de la surface. L'ex-Parisien est bien pris par Abeid qui écarte le danger.
Ciman stoppe Niang à l'angle de la surface, en l'écartant du bras. Le défenseur dijonnais écope du premier carton jaune du match.
Grenier tire le coup-franc directement côté fermé. Allain est vigilant et se saisit du cuir en deux-temps.
A la suite d'une combinaison sur corner, Traoré est servi à 25 mètres et tente sa chance instantanément. Son tir passe largement au-dessus du cadre !
Said prend sa chance à 20 mètres. Le tir est cadré mais sans grand danger pour Diallo.
Rennes a toujours autant de mal à poser son jeu face au bloc compact des Bourguignons.
Sarr percute sur le côté droit et frappe aux abords de la surface. Sa frappe est repoussé des poings par Allain.
Niang chipe le cuir dans les pieds de Balmont et par en contre. Esseulé, il temporise et trouve Léa Siliki, qui ne parvient pas à retrouver son attaquant.
Balmont envoie un coup-franc dans la boîte. La défense dijonnaise réussit à écarter le danger.
La partie se déroule vraiment sur un petit rythme.
La Madjer de Niang ne trompe pas Allain ! Sarr s'infiltre dans la surface avant de centrer pour Niang au premier poteau, qui tente une Madjer. Allain est sur ses gardes et capte le ballon !
Niang est pris par le crochet de Yambéré, qui obtient une faute dans le camp breton.
Voilà une gâchette de gâcher. Balmont envoie un corner au troisième poteau. Six mètres pour Dijon.
Grenier tire directement un coup-franc à plus de 20 mètres, côté gauche. C'est assez largement à côté du cadre. Dommage, les grands étaient montés.
Superbe roulette d'Amalfitano dans le rond central qui élimine deux Rennais. Il tente ensuite d'envoyer Said dans la profondeur mais sa passe est trop profonde.
une minute de temps additionnel minimum.
C'est la pause au Roazhon Park ! Face à une équipe bien en place et compacte, Rennes est resté inoffensif et ce nul à la pause est logique. En espérant davantage de spectacle en seconde période..
Arrow
C'est reparti à Rennes ! Les locaux engagent cette seconde période !
pas de changement à signaler. On repart avec les vingt-deux mêmes acteurs.
Ben Arfa tire directement un coup-franc. C'est cadré mais repoussé des poings par Allain.
Les Bretons mettent davantage d'agressivité dans les duels ce qui leur permettent de récupérer le ballon plus haut.
Superbe déviation de Said dans la course de Rosier, qui entre dans la surface mais dévisse sa frappe du gauche.
Da Silva s'impose dans les airs devant Chafik mais ne parvient à cadrer sa tête. Il y a du mieux côté rennais.
Passe manquée de Zeffane mais cela ne profite pas aux Bourguignons puisque Abeid envoie le cuir en touche.
Alors qu'on approche de l'heure de jeu, la possession de balle est équilibrée. C'est du 47-53% en faveur du DFCO.
Premier changement du match: André, victime d'une béquille, est remplacé par Johansson.
L'arrêt de Diallo ! Après une série de cafouillages dans la surface rennaise, Jeannot hérite du ballon dans les six mètres et frappe au but mais Diallo est venu à sa rencontre et stoppe le tir !
Après une entame de seconde période intéressante, Rennes est retombé dans ses travers des 45 premières minutes, affichant de grosses lacunes dans le jeu.
Grenier s'essaye de loin. Yambéré est sur la trajectoire.
Deuxième changement breton: très discret Léa Siliki cède sa place à Bourigeaud.
BUT contre son camp de Bourigeaud pour Rennes ! Excellent travail de Ben Arfa sur l'aile gauche, qui centre dans la surface. Le cuir est dégagé sur Bourigeaud, à l'entrée de la surface, qui frappe en première intention. Son tir est contré à bout portant par Ciman et Allain est battu ! A peine entré en jeu, Bourigeaud se montre déjà décisif !
Changement côté dijonnais: Balmont est remplacé par Sliti. Un choix offensif !
Enfin, le match s'anime un peu. L'intensité est montée d'un cran au Roazhon Park !
Excès d'engagement de la part de Jeannot, sanctionné d'un carton jaune.
Deuxième changement du DFCO: Tavares remplace Jeannot, discret ce soir.
Rennes a beaucoup reculé depuis l'ouverture du score, laissant la possession de balle aux Dijonnais. Attention, il reste du temps.
Zeffane est en retard sur Chafik et reçoit un carton jaune.
La tête de Tavares effleure le poteau ! Sliti envoie un coup-franc au second poteau pour la tête de Tavres, qui voit le cadre se dérobé de peu !
Ben Arfa butte sur Allain ! Alerté dans la surface côté droit, l'attaquant breton se présente seul devant Allain, qui remporte son duel ! L'ancien Parisien a une seconde chance mais ne cadre pas.
Dernier changement opéré par Olivier Dall'Oglio: Said sort et Sammaritano fait son entrée pour cette fin de match.
Le centre de Traoré est déposé sur la tête de Niang, qui ne parvient pas à mettre suffisamment de puissance pour inquiéter Allain.
Sarr est alerté dans la profondeur. Esseulé, l'ancien Messin temporise et finit par obtenir une touche dans les 16 mètres adverses.
Johansson est retenu par le short par Rosier alors qu'il partait en contre-attaque. Faute sifflé par M. Rainville.
La double occasion de rennaise ! C'est d'abord Sarr, lancé à toute allure qui échoue une première fois sur Allain, avant que Bourigeaud ne tente sa chance mais le portier dijonnais évite le but du break !
BUT de Ben Arfa pour Rennes ! Servi à 20 mètres, légèrement excentré côté gauche, "HBA" envoie un tir soudain dans le petit filet d'Allain ! Le break est fait !
Auteur à l'instant du but libérateur, Ben Arfa est remplacé par Siebatcheu.



https://www.ouest-france.fr/sport/football/stade-rennais/direct-ligue-1-le-stade-rennais-veut-confirmer-domicile-face-dijon-6117475

Quels débuts pour Julien Stéphan sur le banc rennais. Après un succès tonitruant sur la pelouse de l’Olympique Lyonnais, le Stade Rennais a confirmé leur bonne forme face à Dijon. Grâce à des buts de Bourigeaud et de Ben Arfa, les Rouge et Noir enchaînent pour la première fois de la saison deux victoires consécutives.


Dernière édition par jeusetmatch le Sam 8 Déc 2018 - 22:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Sam 8 Déc 2018 - 22:14

MATCHS-17ÈME JOURNÉE -LIGUE 1 CONFORAMA-
Samedi 8 décembre 2018


Guingamp  1- 2  Amiens SC- foot Coup d'envoi à 20h00
http://www.matchendirect.fr/live-score/guingamp-amiens.html

Après 3 défaites d'affilée, l'EAG avait réussi à stopper l'hémorragie face à Nice le week-end dernier (0-0) mais est retombé dans ses travers mercredi en tombant à Dijon (2-1) qui n'avait plus gagné depuis 12 matchs... A cinq longueurs de son adversaire du jour mais également du premier non relégable, Guingamp n'a pas le droit à l'erreur et doit aller chercher sa première victoire à domicile (3 nuls, 4 défaites) pour continuer d'y croire.

En face Amiens s'est lui aussi incliné, face à l'AS Monaco (0-2), subissant une 3e défaite de rang (après l'OM 1-3 et Nîmes 3-0). Les Picards sont bons derniers à l'extérieur, ils n'ont marqué que 2 buts en 8 matchs (6 défaites, un nul et une victoire à Toulouse)


C'est parti au Roudourou.

Après un corner infructueux, un centre de Didot depuis la droite sort directement derrière la cage de Gurtner.
Guingamp prend ses aises et s'installe de plus en plus dans le camp picard.
La pression bretonne s'accentue de plus en plus. Les hommes de Christophe Pélissier n'arrivent pas à conserver le cuir plus de dix secondes.
Centre guingampais tendu venu de la droite. N'Gbakoto surgit au premier poteau mais un défenseur se met sur la trajectoire du ballon.
Centre flottant de Blas au second poteau où N'Gbakoto remise en une touche devant le but. Personne ne peut couper la trajectoire mais dans la panique, Krafth dégage en corner.
Ce coup de pied de coin est bien négocié par la défense amiennoise.
Blas élimine Krafth, il s'avance dans la surface mais attend trop avant de donner en retrait à Thuram. Monconduit écarte la menace en corner.
La défense de l'ASC souffre mais se donne de l'air en plusieurs temps suite à ce corner.
Bon débordement de N'Gbakoto dont le centre à ras de terre atteint Thuram. Cependant, l'attaquant manque sa reprise !
Blas en fait voir de toutes les couleurs à Krafth depuis le début du match. Il l'efface puis sert Coco dans la surface dont le tir est dévié en corner par Monconduit.
Thuram s'impose dans le domaine aérien mais sa tête passe au-dessus de la barre transversale.
Sur un long ballon de Gurtner, un hors-jeu amiennois est signalé. Guingamp récupère extrêmement rapidement le bénéfice du ballon.
Amiens sort enfin la tête de l'eau. Les visiteurs réussissent à mieux conserver le ballon, ils remontent plus leur bloc également.
Excellent travail d'Ikoko à droite, il conclut son raid par un centre, repoussé néanmoins par la défense.
Thuram peut frapper dans la surface mais il crochète Krafth et s'écroule ! L'arbitre ne siffle pas penalty.
Au ralenti, le penalty semble très peu évident. M. Bastien a pris la bonne décision.
Sortie aérienne de Gurtner, il boxe un corner guingampais. Involontairement, le portier picard a "tamponné" Adenon !
Toujours sonné, Adenon quitte la pelouse afin de recevoir des soins complémentaires. Le jeu reprend...
Adenon est revenu et Amiens a au moins besoin de ça pour résister. L'EAG est en train d'asphyxier l'ASC !
Un crâne amiennois refoule ce corner breton.
Didot écope du premier avertissement du match pour un pied haut sur Monconduit.
Monconduit a mis du temps avant de reprendre sa place. Cela a bien cassé le rythme de la rencontre.
La domination écrasante de Guingamp se poursuit. Tous les Amiennois figurent dans leur moitié de terrain. Cette supériorité se traduit néanmoins par zéro tir cadré pour l'instant.
Ouverture trop appuyée de Blas pour Coco, le cuir sort en touche. Cela illustre la physionomie de ce premier acte, Guingamp domine mais pèche dans l'avant-dernier geste.
Sans solution, Adenon met le ballon en touche près du drapeau de corner, sous la pression de Coco.
Amiens gâche une de ses rares munitions. Blin envoie directement en touche sa passe piquée pour Otero.
Didot coupe au premier poteau pour reprendre un corner rentrant de Rebocho. Il est toutefois trop court, l'ASC se dégage derrière.
Didot prolonge un coup franc de N'Gbakoto mais cette tête est beaucoup trop haute.
Temps additionnel: 4 minutes.
Adenon place sa tête au second poteau sur coup de pied arrêté. En revanche, il n'attrape pas le cadre.
Mendoza se bat pour remporter un duel face à Rebocho. Finalement, le latéral guingampais hérite d'une sortie de but.
C'est la pause au Roudourou où le score est nule et vierge entre Guingamp et Amiens. L'EAG domine outrageusement la rencontre mais n'a toujours pas cadré le moindre tir.
Arrow
Le coup d'envoi du second acte est effectué par Ghoddos.


Christophe Pélissier a changé Blin par Lefort durant le repos.
Bonne défense de Gouano qui obtient la sortie de but au sortir de son duel avec Coco.
Excentré près de la ligne de touche gauche, Thuram repique dans l'axe. Il efface successivement Krafth puis Monconduit avant de frapper au-dessus.
Touché au visage par le bars de Mendoza avant un duel, Sorbon reste au sol. Le jeu reprend néanmoins assez rapidement.
Thuram déborde Monconduit mais Krafth intervient et concède un corner.
Corner guingampais trop fort, le cuir quitte les limites du terrain de l'autre côté du but.
Gros travail de Rodelin qui réussit à centrer pour Thuram, seul au point de penalty. L'attaquant breton dévisse incroyablement sa reprise ! Il s'y reprend du gauche mais Gouano tacle en corner.
Main de Gnahoré ? L'arbitre a estimé que le geste du milieu ne méritait pas penalty, le ballon est allé directement sur l'épaule du joueur lors de ce corner de Rebocho.
Tacle en retard de Gouano dans le rond central, il récolte un carton jaune.
N'Gbakoto frappe directement un coup franc de plus de 25 mètres. Il touche le mur, Gurtner peut ensuite facilement se saisir du ballon.
Amiens était tout près de marquer. Sur un centre de Krafth, Mendoza arrive trop tôt au premier poteau tandis que Ghoddos est en retard derrière lui.

Bodmer va apporter son expérience dans la dernière demi-heure, il remplace Ghoddos côté ASC.
BUT de Gnahoré pour Amiens ! Gnahoré accélère dans l'axe. Il décale Otero à droite avant de sprinter dans la surface pour se positionner. Au premier poteau, la reprise de l'intérieur du pied de Gnahoré trompe Johnsson !
Amiens a ouvert le score contre le cours du jeu, les visiteurs n'avaient rien montré d'extraordinaire jusque-là. Gnahoré ouvre le score sur le premier tir cadré de la part des Picards.
Premier coaching de Jocelyn Gourvennec: Rodelin sort, Julan rentre.
Joli slalom de Thuram. Il passe Krafth et Gnahoré avant de donner à ras de terre dans la surface adverse. Monconduit surgit et écarte en touche ce centre dangereux.
BUT de Didot pour Guingamp ! Intenable à gauche, Thuram résiste à Gnahoré avant de servir Didot en retrait aux 20 mètres. L'ancien Toulousain décoche une frappe puissante qui trompe Gurtner ! Le tir semble dévié par Gouano.


Le doute s'installe au Roudourou car la VAR analyse les images. N'Gbakoto et Julan, en position de hors-jeu, auraient peut-être pu gêner Gurtner.
Le but est finalement validé ! Guingamp est revenu à 1-1 et le stade est en fusion.
Kraft sort au profit d'El-Hajjam. C'est le dernier changement amiennois.
Les hommes de Jocelyn Gourvennec poussent de plus en plus. En l'occurrence ils sont interrompus par M. Bastien en raison d'une touche effectuée au mauvais endroit.
La vitesse d'Otero a failli faire mal à l'EAG, c'est un gros retour de Kerbrat qui a empêché le Colombien d'aller au bout de son action. Lefort est sollicité à gauche mais la frappe de ce dernier est ralentie par un défenseur. Et Johnsson peut s'emparer du ballon.
BUT de Mendoza pour Amiens ! Otero transmet à Bodmer à l'entrée de la surface, le plat du pied de l'ancien Lillois est claquée sur la barre par Johnsson. A la retombée du ballon, Mendoza surprend Sorbon et envoie la sphère au fond des filets de la tête.
Sorbon n'y croyait pas, le cuir ricoche sur son tibia au second poteau sur coup franc.
Immédiatement après l'action qui a vu Sorbon ne pas tenter sa chance, Mendoza charge Didot dans le dos. Carton jaune pour l'attaquant picard.
Phaeton remplace N'Gbakoto côté breton.
Coup franc trop appuyé de Rebocho. Gurtner aimante la sphère devant sa ligne.
Coco n'arrive pas à contrôler un ;long centre dans la surface. Le ballon arrive sur Didot qui veut récidiver en armant une frappe lourde de l'extérieur de la surface. Dibassy dévie en corner.
La défense amiennoise écarte la menace.
Il y aura un minimum de cinq minutes de temps additionnel.
El-Hajjam retient grossièrement Thuram. Carton jaune pour le latéral de l'ASC.
Les hommes de Christophe Pélissier prennent leur temps avant de jouer un coup franc.
L'arbitre adresse un carton jaune à Gurtner.
Thuram expulsé ! Pied haut maladroit de l'attaquant, il touche Gouano. L'arbitre sort le carton rouge, Thuram ne conteste pas la décision et file rejoindre les vestiaires la tête basse.

Dominateur dans le jeu, Guingamp encaisse un but contre Amiens.
| Photo : Thierry Creux/Ouest-France
https://www.ouest-france.fr/sport/football/ea-guingamp/direct-ligue-1-gourvennec-veut-faire-gagner-guingamp-domicile-contre-amiens-6117485
Cruelle défaite pour Guingamp face à Amiens lors de la 17e journée de Ligue 1 (1-2) ! Les Bretons ont montré de vraies belles choses mais les Picards ont été beaucoup plus efficaces en marquant grâce à Gnahoré et Mendoza. Didot avait égalisé pour l’EAG. Deuxième défaite consécutive pour les hommes de Jocelyn Gourvennec. Les conséquences au classement sont terribles puisqu’Amiens compte désormais huit points d’avance sur l’EAG.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Dim 9 Déc 2018 - 8:20

MATCHS-17ÈME JOURNÉE -LIGUE 1 CONFORAMA-
Dimanche 09 décembre 2018

Strasbourg  2-2  Caen Coup d'envoi à 15h00Diffusion TV
http://www.matchendirect.fr/live-score/strasbourg-caen.html
Après une série de 3 nuls (Guingamp, Toulouse et Lille) et une défaite (face à Nîmes 0-1) les Strasbourgeois ont réalisé un joli coup à Rennes le week-end dernier (victoire 4-1) puis ont tenu le PSG en échec à la Meinau (1-1) mercredi soir. Devant son 12e homme Strasbourg compte bien faire le spectacle face au premier non relégable.

Battus par Nîmes (1-2) et sevrés de victoire depuis 8 journées (5 revers, 3 nuls) les Normands n'ont gagné qu'un seul match à l'extérieur cette saison, c'était il y a plus de 3 mois à Dijon. Ils restent sur 6 déplacements sans victoire (4 défaites et 2 nuls) mais viennent de prendre des points à Bordeaux (0-0) puis à Angers (1-1).

Le coup d'envoi est effectué par Martin.
On assiste à un round d'observation dans ces premières minutes. Les deux blocs paraissent bien en place.
BUT de Martinez pour Strasbourg ! Le défenseur central marque dans le jeu, c'est assez rare pour être souligné. Il crochète Beauvue avant de solliciter le une-deux avec Thomasson devant la surface. Il profite ensuite de la présence de Mothiba qui monopolise un adversaire, Martinez surprend tout le monde en transperçant la défense normande en plein coeur. Il bat Samba d'un extérieur du gauche !
Cette ouverture du score semble avoir anéanti les têtes caennaises car les visiteurs sont spectateurs depuis ce but de Martinez.
Ouverture trop appuyée de Diomande pour Beauvue à droite.
A hauteur de la ligne médiane, Lala fait une passe en retrait maladroite. Ce ballon trop haut rebondit puis empêche Sels de sauver le corner.
Le corner direct de Fajr termine dans le petit filet extérieur de Sels.

Caci bénéficie d'un contre favorable sur l'aile gauche face à Gradit. Au bout de sa course, il centre à terre pour Mothiba qui recherche le petit filet droit. Samba réalise une parade incroyable au sol ! Il maintient le Stade Malherbe dans le match.
M. Thual convoque Tchokounte et Mitrovic car les deux joueurs se frottaient un peu trop au goût de l'arbitre central. Le corner strasbourgeois va avoir lieu après ces remontrances.
Un crâne caennais écarte ce coup de pied arrêté alsacien.
Ouverture inspirée de Lala pour Thomasson dans le dos de la charnière centrale adverse. Le milieu du Racing croise trop sa volée, le retour de Gradit l'a bien gêné.
La mainmise des hommes de Thierry Laurey impressionne après le premier quart d'heure. La possession en leur faveur atteint les 73%.
Diomande est en retard, il envoie Thomasson au sol dans un duel. L'arbitre avertit verbalement le milieu défensif du Stade Malherbe.
BUT de Fajr pour Caen ! Centre lointain d'Armougom, la sphère plonge rapidement en direction du point de penalty. Sels boxe le danger loin de sa cage. Fajr hérite du ballon à l'extérieur de la surface. L'international marocain enchaîne rapidement contrôle-frappe croisée du droit. Il égalise à 1-1 !
BUT de Mothiba pour Strasbourg ! Pas le temps de tergiverser que le Racing a repris l'avantage. Jeu en triangle magnifique avec Thomasson qui lance en une touche de balle Mothiba dans la profondeur. Ce dernier remporte son duel face à Samba d'un petit ballon piqué du droit.
Meilleur buteur strasbourgeois cette saison, Mothiba porte son total à huit réalisations.
Les hommes de Thierry Laurey demeurent maîtres du ballon. La possession a quasiment stagné, elle est de 72% à l'approche de la demi-heure de jeu !
Le jeu alsacien est aéré à droite où Caci crochète un adversaire avant de rechercher Mothiba dans l'axe. Cependant, Guilbert a bien décodé l'initiative du latéral starsbourgeois.
A l'image de Fajr qui fait faute sur Sissoko, Caen montre une réaction. En revanche, cela reste insuffisant pour confisquer le ballon aux Alsaciens.
Martin tombe au contact de Diomande. Les Caennais s'agacent, estimant que l'ex-Montpelliérain en a rajouté. Néanmoins, l'arbitre a sifflé un coup franc.
Baysse reprend de la tête ce coup franc travaillé de Lala.
Belle action collective des hommes de Fabien Mercadal. D'un extérieur du gauche, Armougom écarte vers l'aile opposée. Le centre de Gradit est toutefois trop haut, Tchokounte ne peut intervenir.
Un dégagement manqué de la part de Koné offre un corner à Caen.
Penalty non accordé à Caen ! Fajr joue ce corner avec Beauvue qui lui redonne. Le Marocain efface Martin d'un petit piqué avant de centrer au second poteau où Tchokounte s'écroule. M. Thual ne bornche pas et les images lui donnent raison, Mitrovic a seulement effleuré l'attaquant normand
Avec sérénité, Koné contrôle de la poitrine un centre d'Armougom. Les visiteurs finissent mieux ce premier acte.
Intervention de Samba au sol pour intercepter un centre de Lala. Mothiba était de toute manière trop court.
Dans le bon timing, Bammou donne à Armougom qui a dédoublé sur l'aile gauche. Le centre du latéral caennais atteint Beauvue. Sa tête rageuse est boxée par un Sels vigilant sur sa ligne.
Au terme d'une première période très intéressante, Strasbourg mène 2-1 sur sa pelouse contre Caen. Martinez et Mothiba sont les buteurs alsaciens, Fajr avait égalisé le temps d'une minute pour le Stade Malherbe.
Arrow
C'est reparti à La Meinau, Tchokounte effectue l'engagement.
Alors qu'il vient d'éliminer de fort belle manière deux adversaires, Beauvue bute ensuite sur Martinez. Caen semble évoluer plus haut sur la pelouse depuis la reprise.
Aidé par Corgnet, Caci sauve une sortie de but sous le nez de Diomande. Le Racing obtient un corner.
Venu apporter sa taille lors de coup de pied arrêté défensif, Tchokounte écarte la sphère en touche.
La rencontre est plus équilibrée qu'en première période. Cependant, les hommes de Thierry Laurey utilisent mieux le ballon et se montrent bien plus dangereux que Caen.
Samba intervient à l'extérieur de sa surface pour devancer Mothiba, recherché dans la profondeur.
Contre-attaque strasbourgeoise, Sissoko écarte sur Lala à droite. Celui-ci donne à Corgnet dans l'axe, il se retourne et frappe en pivot du gauche mais cette tentative enroulée passe au-dessus.
Corgnet prolonge un dégagement de la tête sur Mothiba qui redonne le cuir à Corgnet. Ce dernier temporise puis tente sa chance du gauche mais Guilbert ne l'a pas lâché d'une semelle. Corner.
Mitrovic est trop court au second poteau lors de ce corner.
Fabien Mercadal sort Gradit et lance Khaoui pour apporter un peu plus de technique à son équipe.
Caci délivre un nouveau centre millimétré, sur la tête de Corgnet. Il envoie le cuir à droite de la cage !
Beauvue voit Bammou à gauche. L'ancien Nantais centre instantanément au second poteau alors que Beauvue et Tchokounte avaient tous les deux plongé au premier.
L'arbitre siffle une faute starsbourgeoise dans la surface de Caen. Les visiteurs font remonter leur bloc.
Bonne défense de Martinez qui met son corps en opposition pour protéger le ballon et empêcher Tchokounte d'intervenir. L'attaquant caennais fait faute.
Beauvue a sauté très haut mais il n'a pas pu reprendre un centre. Strasbourg a eu chaud !
Fabien Mercadal procède à son second coaching avec l'entrée de Joseph à la place de Bammou.
A un quart d'heure de la fin du temps réglementaire, Thierry Laurey lance Lienard au détriment de Caci.
Lienard distille un centre dangereux mais Mothiba est bien muselé par Armougom.
Joseph se présente à La Meinau en prenant de vitesse Lala ! Cependant, l'arbitre ne siffle pas une faute du latéral alsacien, sortie de but pour le RCS.
BUT de Khaoui pour Caen ! Relance maladroite de Mitrovic dans l'axe devant la surface. Khaoui envoie un missile du gauche en première intention. Sels ne peut rien faire, le Stade Malherbe égalise à 2-2.
Thierry Laurey fait rentrer Ajorque à la place de Mothiba.
Penalty pour Sissoko ! Alors qu'il est passé devant Oniangué, Sissoko tombe. M. Thual siffle penalty.
Penalty finalement refusé ! La VAR vient en aide à l'arbitre. Sur les images, on se rend compte que Sissoko a tapé dans le sol, ce n'est donc pas Oniangué qui l'a déséquilibré.
M. Thual sanctionne Sissoko d'un carton jaune, estimant que le milieu du RCS a simulé.
Corgnet trouve la barre ! La tête de l'ancien Lorientais, sur corner, est touchée par Samba. Le ballon heurte ensuite la barre transversale
Thierry Laurey abat son dernier atout avec l'entrée en jeu de Da Costa à la place de Corgnet.
Fabien Mercadal effectue également son dernier coaching: Zahary succède à Beauvue.
A 20 mètres dans l'axe devant sa surface, Zahary lève le pied haut alors qu'Ajorque joue le ballon de la tête. Cette faute est sanctionnée d'un carton jaune.
Ce coup franc tiré directement par Lienard passe au-dessus de la cage gardée par Samba.
Malgré une nette domination, Strasbourg enchaîne un second match nul consécutif et prend provisoirement la 8e place. Caen arrache de son côté un bon point à l'extérieur et prend un point d'avance sur le 19e, Monaco.


Strasbourg et Caen se séparent dos à dos
Publié le dimanche 9 décembre 2018 à 16:51 | Mis à jour le 09/12/2018 à 17:59
Strasbourg et Caen n'ont su se départager lors de la 17e journée de L1 (2-2). Avec ce résultat, le Racing manque l'occasion de se rapprocher des places européennes, et le Stade Malherbe reste barragiste.

Les deux équipes se sont séparées sur un match nul. () AFP


Dernière édition par jeusetmatch le Lun 10 Déc 2018 - 6:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Lun 10 Déc 2018 - 7:00

MATCHS-17ÈME JOURNÉE -LIGUE 1 CONFORAMA-
Dimanche 09 décembre 2018

Lille  1-1  Reims Coup d'envoi à 17h00Diffusion TV
http://www.matchendirect.fr/live-score/lille-reims.html
Après 4 matchs sans victoire, dont un nul frustrant contre Lyon (2-2 alors qu'ils menaient 2-0) les Dogues ont fini par renouer avec le succès dans un match à enjeu, sur la pelouse de Montpellier (0-1) grâce à un but rapide de Nicolas Pépé ! Une belle performance à confirmer devant son public pour préserver cette 2e place, repiquée aux Héraultais.

De son côté Reims est la pire attaque du championnat (10 buts marqués) mais présente un ratio exceptionnel avec 21 points récoltés et une 11e place satisfaisante. Mais le promu montre quelques signes de fatigue avec ce nul au Vélodrome (0-0) puis cette défaite face à Toulouse (0-1) qui n'avait plus gagné depuis une éternité.

C'est parti avec un coup d'envoi donné par le Losc !

Ikoné prend déjà de vitesse Ndom côté gauche mais manque d'un peu de justesse pour servir Araujo en retrait. Engels intervient et récupère le ballon.
Contre-éclair mené par les Rémois. Après une mauvaise relance de Fonte, Romao décale Chavarria côté droit. Ce dernier centre immédiatement vers le point de penalty où Suk reprend habilement sans contrôle pour obliger Maignan à une première parade remarquable.
Ndom est au sol après un contact avec Pepe. Le jeu est interrompu pour permettre au milieu champenois d'être soigné.
Les Rémois n'hésitent pas à se projeter en contre-attaque et réalisent une entame intéressante. Suk et Chavarria sont très mobiles.
Pepe réussit une talonnade en petit pont sur Konan vers Araujo. Ce dernier rentre dans l'axe sur son pied gauche et envoie une lourde frappe de l'entrée de la surface qui passe tout près du poteau d'un Mendy qui semblait battu.
On sent quand même que les accélérations lilloises, par l'intermédiaire de Pepe, notamment, peuvent rapidement semer la panique dans la défense rémoise.
La possession de balle est nordiste et l'emprise des Lillois sur le jeu est de plus en plus palpable.
Romao orchestre un nouveau contre intéressant en lançant Chavarria côté droit. L'Argentin a un boulevard pour adresser un bon centre à Suk mais manque complètement sa tentative.
Chavarria demande le changement. Une blessure à la cuisse après avoir pressé un peu fort dans la surface du Losc.
Rémi Oudin fait son entrée à la place de Pablo Chavarria. Un coup dur pour Reims, même si le nouvel entrant a déjà brillé à plusieurs reprises cette saison.
Pour le moment on ne voit quasiment pas Rafael Leao. Le Portugais est moins servi que ses trois compères du secteur offensif.
La partie avait démarré sur un bon tempo, mais le déchet technique a un peu pris le pas sur les ambitions de construction.
Romao fait pour sa part une excellente première période. L'ancien Marseillais remporte beaucoup de duels et joue efficacement son rôle de relanceur.
Christophe Galtier n'est pas satisfait de ce qu'il voit. L'entraîneur du Losc a déjà envoyé quelques joueurs à l'échauffement, notamment Jonathan Bamba
Pepe intercepte une passe et se projette vers l'avant. L'attaquant lillois décale Leao plein axe à 20 mètres. Le contrôle du jeune Portugais n'est pas optimal et sa frappe manque d'équilibre. C'est loin du cadre.
Konan ne se laisse pas prendre par la tentative de percussion de Pepe. Le défenseur rémois récupère le ballon et éloigne le danger avec beaucoup d'à propos.
Bon mouvement champenois avec un centre de Chavalerin côté gauche renvoyé par la défense lilloise vers Ndom. Après un contrôle vers l'avant et malgré la pression, ce dernier frappe comme il peut mais n'attrape pas le cadre.
Chavalerin bénéficie d'un contre favorable après une touche côté gauche. Le milieu rémois progresse et opte pour une frappe depuis l'angle de la surface et du pied droit, son mauvais. C'est cadré, mais inoffensif pour Maignan.
Araujo décroche et décide de frapper des 25 mètres en voyant qu'il n'est pas attaqué. Son tir rasant du gauche est mis en corner par Mendy, vigilant.
Reims a une bonne opportunité de contre, mais exploite mal la situation côté gauche après un mauvais contrôle de Oudin. Le jeu est interrompu le temps que Suk reprenne ses esprits après un contact avec Celik.
Encore une offensive lilloise annihilée grâce au bon comportement défensif des Rémois, de plus en plus solides au fil de cette première période. Plus que trois minutes à jouer avant la pause
Belle combativité de Suk, qui remonte le terrain côté gauche et obtient un coup franc après une grosse faute de Mendes. Chavalerin va chercher la boîte sur ce coup de pied arrêté de plus de 40 mètres.
Le poteau de Xeka ! Pepe casse la ligne défensive adverse d'une remarquable passe depuis la droite. Xeka a un peu d'espace et frappe du pointu vers la cage de Mendy. Le ballon prend le chemin des filets mais est repoussé par le montant.
C'est la pause à Lille sur ce score nul et vierge. Les Dogues peuvent faire bien mieux contre une équipe bien en place et difficile à manoeuvrer.
Arrow

C'est reparti avec la balle dans les pieds rémois. Aucun changement supplémentaire à signaler de part et d'autre.
Thomas Foket coupe un rush de Fodé Ballo-Touré aux abords du milieu de terrain. Le Belge reçoit le premier carton jaune de ce match.
Lille a toujours la possession du ballon, mais c'est toujours compliqué dans l'utilisation et pour déstabiliser le bloc champenois.
Leao est enfin servi sur une passe dans le dos de la défense et à la limite du hors-jeu. Serré par Abdelhamid, le Portugais parvient à frapper fort après un rebond mais ne trouve pas le cadre.
Doumbia envoie Suk en contre-attaque sur une passe longue. Dabila a de l'avance mais panique un peu sous la pression du Coréen et met en corner. Celui-ci ne donne rien.
Changement... de ballon. Une frappe de Romao a dégonflé le cuir.
Rui Fonte va visiblement faire son entrée en jeu dans les prochaines minutes. Christophe Galtier ressent le besoin de redistribuer ses cartes.

Les corners se multiplient pour Reims, qui bénéficie de la belle activité de Konan et Doumbia. Chavalerin trouve la tête de Suk, plus vif que Dabila, mais le Coréen ne trouve pas le cadre.
Premier changement lillois, donc, avec la sortie du discret Rafael Leao, au profit de Rui Fonte.
Romao gratte encore un ballon et sert admirablement Oudin sur la droite. Ce dernier fixe et centre devant le but mais personne ne peut reprendre.
Le Losc patine et ne propose plus grand chose. Reims est dans une meilleure période et continue de livrer un match vaillant et intelligent
BUT de Oudin pour Reims ! On sentait les Champenois monter en régime ! Romao vient imposer son physique face à Xeka à la limite de la sortie de but et attend intelligemment l'appel de Oudin devant le but. Maignan touche le ballon mais le voit tout de même entrer au fond de ses filets. 1-0 pour Reims !
Lille va maintenant devoir renverser la situation face à un bloc qui a encore moins de raisons de se déliter. C'est le coup parfait pour Reims pour le moment.
Le ballon circule dans les pieds lillois aux abords de la surface sans trouver la moindre ouverture. Attention à ne pas s'exposer à de nouveaux contres.
Jonathan Bamba fait son entrée à la place de Luiz Araujo, décevant cet après-midi.
Magnifique travail de Rémi Oudin dans la surface en pivot après une touche. Le milieu offensif rémois joue parfaitement en retrait pour Doumbia, dont le plat du pied n'est pas assez assuré. Le ballon s'envole, comme cette belle opportunité de break pour les visiteurs.
Mendy capte un ballon aérien sur un coup franc de Mendes. Alors que le portier rémois a le contrôle du ballon, il reçoit un petit coup de genou de José Fonte, logiquement averti.
Ballo-touré lance Bamba dans la profondeur sur la gauche de la surface. Mendy sort à son encontre mais est battu par la passe instantanée de Bamba pour Ikoné. Le but est ouvert mais l'ancien Parisien manque l'exécution de son geste et rate une énorme occasion pour le Losc.
Le match s'emballe. Doumbia n'est pas loin d'adresser une passe décisive à Suk mais son offrande est un poil trop longue et ne peut envoyer son partenaire au duel avec Maignan.
Sortie du valeureux Moussa Doumbia, remplacé par Tristan Dingomé pour la fin de cette partie.
Suk a des crampes, ce que les Lillois interprètent comme une envie de la part des Rémois de gagner un temps précieux.
Sortie de Suk, qui n'est pas revenu sur la pelouse après ses crampes. Le nettement plus défensif Romain Métanire fait son entrée.
Romao continue son travail de forçat alors que le Losc pousse de façon stérile, comme depuis le début du match finalement...
Bon coup franc pour le Losc après une faute de Métanie sur Ballo-Touré. Une sorte de corner ouvert.
Pepe frappe bien ce coup franc pour trouver la tête de Soumaré au point de penalty, mais la reprise de ce dernier est mal exécutée et le ballon passe à côté de la cage d'un Mendy serein.
Coup franc lointain pour le Losc. Mendes le frappe un peu à l'emporte-pièce et Mendy voit le ballon filer en sortie de but.
Reims fait tout pour casser le rythme
et tenir bon pendant les cinq minutes de temps additionnel. Métanire commet un geste d'antijeu et est averti.
Thiago Mendes a un peu de champ après une récupération de Ballo-Touré. Le Brésilien arme un tir puissant mais pas maîtrisé qui s'envole dans le ciel nordiste.
Penalty pour Lille ! Métanire fait trébucher Bamba au plus mauvais moment. Pas de VAR et une opportunité d'égaliser au buzzer !
BUT de Pépé pour Lille ! L'ancien Angevin ne flanche pas et met son ballon en plein centre, alors que Mendy était parti sur sa droite. Un but précieux !
C'est fini ! Lille arrache miraculeusement un point face à une équipe de Reims qui avait réussi le match parfait. Christophe Galtier s'en contentera vu la physionomie

 Lille, dauphin du PSG, arrache le nul à domicile contre Reims
https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Lille-dauphin-du-psg-arrache-le-nul-a-domicile-contre-reims/966839

Lille, deuxième du Championnat, a arraché le nul à domicile contre Reims (1-1). Nicolas Pépé a égalisé sur penalty au bout du temps additionnel.


Il restait quelques secondes à jouer au stade Pierre-Mauroy. Lille était mené 1-0 quand Fodé Ballo-Touré a déboulé dans la surface rémoise, avant de provoquer un penalty peu évident. Nicolas Pépé, le meilleur buteur lillois, n'a pas tremblé devant Edouard Mendy pour sauver le LOSC.
Le film du match
Lille est miraculé, vraiment. Cinq jours après son brillant succès à Montpellier 1-0, face à l'autre surprise du début de saison, le LOSC a énormément souffert à domicile. Le but de Pépé, son onzième de la saison, ne doit pas cacher les nombreuses faiblesses du LOSC. Les Lillois ont manqué d'idées et la première période n'a pas ressemblé à grand-chose. Heureusement pour les Nordistes, Mike Maignan a sorti une parade énorme devant Suk, en début de match. Luiz Araujo, préféré à Jonathan Bamba, a d'abord manqué le cadre après un long slalom (7e), avant de buter sur Mendy (37e).
Le classement
Xeka a touché le poteau (45e), la faute - encore - à Mendy. Après la pause, Reims s'est un peu livré, assez pour embêter le LOSC. La tête de Suk (57e) est passée au-dessus, comme la frappe de Moussa Doumbia après un gros travail de Rémi Oudin (72e). L'ailier français, qui a repris victorieusement un centre de Romao au point de penalty (64e), aurait pu donner trois points à Reims, mais il a manqué deux minutes... Cruel pour les Rémois, qui ont sacrément bougé le dauphin du PSG.

Le joueur : Rémi Oudin n'a pas fait banquette

Il était remplaçant au coup d'envoi. On l'imaginait bien entrer en jeu, en fin de match. Finalement, l'ailier rémois a été lancé plus tôt : Pablo Chavarria s'est blessé, et Oudin l'a remplacé. Le seul buteur du match (65e) a été omniprésent : en plus d'ouvrir le score, il a été très utile dans le travail défensif. Son bel enchaînement dans la surface (72e) et son centre pour Moussa Doumbia auraient mérité mieux.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Lun 10 Déc 2018 - 7:33

17ème journée-Résultats des 4 matchs joués samedi 8 et dimanche 9 décembre




videos

17ème journée
1 - 1
Voir les 3 vidéos

17ème journée
2 - 2
Voir les 5 vidéos

17ème journée
1 - 2
Voir les 4 vidéos

17ème journée
2 - 0
Voir les 3 vidéos
https://www.lfp.fr/video
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Lun 10 Déc 2018 - 7:39

Classement
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Lun 10 Déc 2018 - 7:40

17ème journée- les matchs restants à jouer

Mercredi 16 janvier :
AS Monaco - OGC Nice
AS Saint-Etienne - Olympique de Marseille
Mardi 15 janvier ou mercredi 16 janvier :
Paris Saint-Germain - Montpellier Hérault SC
Angers SCO - Girondins de Bordeaux
Nîmes Olympique - FC Nantes
Toulouse FC - Olympique Lyonnais
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Lun 10 Déc 2018 - 7:45

MATCHS-18ÈME JOURNÉE -LIGUE 1 CONFORAMA-
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Ven 14 Déc 2018 - 8:40

MATCHS-18ÈME JOURNÉE -LIGUE 1 CONFORAMA-
Ligue 1 : Nantes - Montpellier et Nice - Saint-Étienne reportés
Publié le mercredi 12 décembre 2018 à 12:24 | Mis à jour le 12/12/2018 à 13:44

Les matches de Ligue 1 Nantes - Montpellier et Nice - Saint-Étienne, prévus respectivement samedi (20 heures) et vendredi (20h45), ont été reportés à la demande des préfectures.
La demande de la préfecture de la Loire-Atlantique a été entendue par la Ligue de football professionnel. La rencontre Nantes - Montpellier, initialement prévue samedi à 20 heures dans le cadre de la 18e journée de Ligue 1, a été reportée « en raison de l'actualité et de l'affectation des forces de l'ordre sur d'autres missions ». « La Commission des Compétitions de la LFP fixera ultérieurement la date de la rencontre », a précisé la Ligue.
La LFP a également annoncé le report de Nice - Saint-Étienne, prévu vendredi à 20h45 en ouverture de la journée, pour les mêmes raisons. « La préfecture des Alpes-Maritimes étudie désormais, en lien avec la LFP, la possibilité d'une organisation du match le dimanche à 17 heures afin d'éviter un report à une date ultérieure. En effet, l'OGC Nice, comme l'AS Saint-Etienne, comptant déjà chacun un match reporté de la 17e journée, l'objectif reste d'éviter une surcharge du calendrier au mois de janvier ou sur la deuxième partie de saison », a expliqué la LFP.
La programmation de la 17e journée officialisée

« Ça fausse un peu le championnat »

Nantes, Montpellier et la Ligue de football professionnel avaient pourtant travaillé de concert, toute la journée de mardi, afin de proposer des alternatives au préfet. Tout le monde (dirigeants, entraîneurs, LFP, diffuseurs) s'était mis d'accord afin d'avancer le match à vendredi à 20h45, à la place de Nice - Saint-Étienne. Mais Claude d'Harcourt, le préfet de Loire-Atlantique, a débouté toutes les demandes ce mercredi matin, en interdisant la tenue du match sur tout le week-end afin de préserver les forces de l'ordre.
« C'est embêtant sportivement, ça fausse un peu le Championnat, a réagi Laurent Nicollin, le président du MHSC, troisième de Ligue 1, qui doit déjà jouer un match en retard au Parc des Princes face au PSG le 15 janvier (initialement prévu samedi 8 décembre). C'est comme ça. Il faudra recevoir Lyon (samedi prochain, 21 heures) avec nos moyens, sans rythme après trois semaines de coupure. »
« C'est nul. Ça nous pénalise complètement dans l'équité » - Michel Der Zakarian
Face à un mois de janvier déjà bien rempli (Coupe de France, Coupe de la Ligue, matches en retard...) Nantes - Montpellier devrait se jouer en février, en milieu de semaine. Soit entre la 24e et la 25e journée de L1 (mercredi 13 février ?), soit une semaine plus tard (20 février ?). « Je ne comprends pas, c'est nul, a commenté l'entraîneur montpelliérain Michel Der Zakarian. Ça nous pénalise complètement dans l'équité. »

Le technicien est donc en train de revoir son planning d'entraînement, et étudie la possibilité d'organiser un match amical afin de garder ses joueurs dans le rythme. « Mais c'est très compliqué, explique-t-il, je ne vois pas contre qui on peut jouer car tout le monde joue ce week-end. » À Nantes, le problème est le même pour Vahid Halilhodzic. C'est le deuxième match consécutif reporté pour le FCN, après le déplacement à Nîmes samedi dernier.
ligue 1  foot 18ème jounée



Dernière édition par jeusetmatch le Mer 19 Déc 2018 - 4:47, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Dim 16 Déc 2018 - 7:38

MATCHS-18ÈME JOURNÉE -LIGUE 1 CONFORAMA-
Reims  2-1  Strasbourg
https://www.matchendirect.fr/live-score/strasbourg-reims.html

Contexte particulier pour cette seule affiche du jour de la 18ème journée de Ligue 1, qui va opposer le Stade Reims (11ème, 22 points) au Racing Club de Strasbourg (8ème, 23 points).

C'est parti.

Début de match assez significatif : les Strasbourgeois essaient de mettre le pied sur le ballon, les Rémois cherchant plutôt la verticalité.
Le ballon fuse, sur cette pelouse très imbibée. Pas évident pour la circulation du ballon.
Cependant, les Rémois ont remis le pied sur le ballon.
BUT de Doumbia pour Reims ! Après une percée côté gauche, Moussa Doumbia adresse un centre rentrant, mal repoussé par la défense strasbourgeoise. Doumbia reprend alors la balle de volée, une reprise croquée qui prend Sels à contre-pied, et finit poteau rentrant ! 1-0 !
Gros coup de massue pour les Strasbourgeois, qui sont clairement inhibés en ce début de rencontre.
Le bloc rémois est bien en place, face à des Alsaciens quelque peu perdus. Les hommes de David Guion maîtrisent.
La grosse occasion pour Ajorque ! Seul dans la surface et après un contrôle de la main, l'attaquant voit sa frappe stoppée par Mendy. Mais il est finalement rattrapé par la patrouille Batta.
Le rythme se tasse, bien qu'il y ait assez peu d'erreurs techniques.
Les deux équipes s'observent. Les Strasbourgeois essaient d'attaquer mais sont bien contenus.
Les Alsaciens s'agacent, et à raison : les interventions des locaux sont de plus en plus rugueuses.
Il ne se passe plus rien. Quelles séquences de pousse-ballon ...
Marvin Martin est intéressant ce soir. L'ex-international français mène son bloc-équipe avec autorité, et précision technique.
En cas de victoire, les Rémois passeraient devant leurs adversaires du soir au classement. Ils s'appliquent défensivement pour y arriver, c'est certain.
Un coup-franc rémois tiré de la gauche par Chavalerin est capté sans trop de difficultés, par l'athlétique Sels.
Les Rémois commencent à insister avec leurs inflitrations. Côté droit, Kenny Lala est mis en difficulté par le duo Konan-Oudin.
Changement tactique : Laurey fait passer son bloc-équipe d'un 5-3-2 à 4-4-2. Bonne idée, car son équipe rencontre beaucoup de difficultés.
Anthony Caci est passé arrière droit, Pablo Martinez arrière gauche et Kenny Lala est milieu droit.
Une frappe de Marvin Martin à l'entrée de la surface est contrée in extremis par Mitrovic. Les Rémois réclament un penalty, finalement non-accordé par Monsieur Batta, après consultation des ses assistants vidéo.
La qualité technique a rebaissé, les duels sont de plus en plus rugueux
Les Rémois ont la rencontre bien en main. Le changement tactique strasbourgeois ne permet pas, pour le moment, aux Alsaciens de reprendre la main sur la rencontre.
Parti en contre, Martin sert Oudin à la droite de la surface adverse. Le centre du Rémois au second poteau, est sorti in extremis par Koné ! Corner !
Le corner de Xavier Chavalerin trouve... Ludovic Ajorque, qui envoie le ballon vers son propre but. Kenny Lala sauve de justesse sur la ligne !
C'est la mi-temps ici au Stade Auguste-Delaune. Les Strasbourgeois sont absolument tenus par les Rémois, qui sont passés plusieurs fois tout près de mettre K.O. leurs adversaires. Il fait froid, les 22 acteurs vont se réchauffer pour revenir d'aplomb. A tout de suite !

Début de la seconde période.
Pressing intensif des Rémois en cette entame de deuxième période.
Coup franc de Kenny Lala aux 60 mètres, tranquillement capté par Edouard Mendy.
Égalisation de Thomasson pour Strasbourg ! Une infiltration de Jonas Martin côté droit, toute en puissance, permet au milieu strasbourgeois d'adresser un centre au second poteau. Le ballon repoussé par Mendy, échoit à Thomasson, qui frappe à ras du sol dans le but vide ! 1-1 !
C'est le 3ème d'Adrien Thomasson cette saison, en Ligue 1.
Aux 25 mètres, Oudin adresse une frappe vicieuse du gauche et rebondissante. Sels capte bien le ballon.
Moussa Doumbia est très remuant ce soir. Il obtient un nouveau corner, après avoir mis en difficulté Thomasson.
A défaut d'avoir des occasions, le travail dos au but de Ludovic Ajorque soulage considérablement son équipe. Il obtient un coup franc, à 40 mètres des buts rémois.
Un super coup franc, qui ne donnera donc rien.
La reprise de Thomasson ! Après un corner de Lala côté gauche, Thomasson, esseulé, reprend du droit à l'entrée de la surface. Malheureusement, elle est dévissée. Renvoi aux six mètres ...
La frappe de Oudin ! Lancé côté gauche par Konan, Oudin reprend en un temps à l'entrée de la surface ! L'enchaînement était sublime, mais Sels était vigilant !
Premier remplacement de la rencontre : le capitaine rémois, Marvin Martin, est remplacé par Mathieu Cafaro.
BUT de Cafaro pour Reims ! Sur un coup franc à droite de la surface, aux 35 mètres, Cafaro décide d'enrouler au premier poteau. C'est tout bénéfice, car Matz Sels avait anticipé un ballon sur sa gauche ! C'est but ! 2-1 pour les Rouge et Blanc !
Benjamin Corgnet monte au jeu, il remplace le valeureux Ludovic Ajorque, qui s'est beaucoup battu ce soir.
Alaixys Romao commet la faute de trop : carton jaune, le premier de cette rencontre.
Kenny Lala tente une percée dans l'axe, sur un contre des Alsaciens. Sur le point de servir Caci, il est repris au dernier moment.
Anthony Caci s'est bien battu, mais c'est Kévin Zohi qui va prendre sa place à l'instant.
Guion va densifier son milieu de terrain : l'offensif Moussa Doumbia laisse sa place au relayeur Aly Ndom.
Les Rémois commencent à cadenasser : les Strasbourgeois ont énormément de mal à trouver des espaces.
Zohi percute côté gauche, et pousse Foket au corner.
Sur le corner qui suit, Edouard Mendy voit le ballon lui arriver mais lui glisser entre les doigts : il était chargé par Benjamin Corgnet. Faute.
Sissoko est remplacé par Da Costa.
Les Strasbourgeois sont passés à une nouvelle mode : les ballons aériens. Sauf que c'est du pain béni pour Yunis Abdelhamid et Bjorn Engels ...
L'occasion pour Strasbourg ! Da Costa perce côté gauche, et centre en retrait dans la surface. Le ballon, mal repoussé, revient à Corgnet, dont le plat du pied est sorti de toute justesse par Konan ! Les Strasbourgeois manquent l'égalisation !
Un coup franc de Lala côté droit est dévié par Mitrovic, avant de finir tranquillement dans les bras de Mendy.
Le Coréen Suk laisse sa place à l'Anglais Ojo.
Les Strasbourgeois essaient de partir à l'abordage, mais les Rémois tiennent à cette victoire. Ils ont le couteau entre les dents !
Les Rémois sont gonflés à bloc. A l'image d'Abdelhamid, qui harangue ses coéquipiers avec conviction !
Au bout d'une rencontre maîtrisée, les Rouge et Blanc du Stade de Reims s'imposent grâce un sublime coup franc de Mathieu Cafaro, sur son deuxième ballon. Les joueurs de David Guion passent devant leurs invités du soir au classement grâce à ce succès. L'impact de cette victoire sera encore plus mesurable, quand les rencontres en retard auront été jouées. La 18ème journée de Ligue 1 continue dès demain à 15h, avec Nîmes-Lille.
vidéos


Dernière édition par jeusetmatch le Dim 16 Déc 2018 - 8:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Dim 16 Déc 2018 - 7:48

MATCHS-18ÈME JOURNÉE -LIGUE 1 CONFORAMA-
Nîmes  3-2  Lille  15H00
https://www.matchendirect.fr/live-score/lille-nimes.html

C'est parti au stade des Costières pour cette rencontre comptant pour la 18e journée de Ligue 1 et opposant Nîmes à Lille. Le coup d'envoi est sifflé à l'instant par l'arbitre central du match, Monsieur Ben El Hadj.
Première petite faute de la partie avec ce petit croche-pied de Mendes face à Savanier. Coup franc au milieu de terrain pour les locaux.
Savanier décale Maouassa qui centre de la gauche. Ripart se jette, mais loupe le ballon. Maignan va pouvoir relancer.
Le tacle d'Alakouch, un peu trop engagé face à un joueur lillois. Ce sera un coup franc que Mendes va frapper.
BUT de Leao pour Lille ! Le coup franc lillois est enroulé de la gauche à centre mètres par Mendes. Le ballon passe au milieu de tout le monde et arrive au second poteau pour Pépé qui frappe de l'intérieur du gauche. Bernardoni détourne, mais le ballon revient sur Leao, lui aussi bien trop seul, et qui marque de la tête.

L1 (J18) : Leao
Bernardoni était fou furieux contre ses partenaires juste après le but. On peut comprendre le portier nîmois, totalement abandonné par une défense endormie.
Nouveau coup franc en faveur du Losc. Toujours Mendes à la baguette, cette fois de la droite à trente bons mètres. Le ballon en mis dans la surface, au sol, pour José Fonte qui dévie du gauche en glissant. Bernardoni détourne en corner.
Les visiteurs font le jeu et ne laisse pratiquement aucun ballon à leurs hôtes du jour. Pour le moment, le Nîmes Olympique n'existe pas.
Les visiteurs font le jeu et ne laisse pratiquement aucun ballon à leurs hôtes du jour. Pour le moment, le Nîmes Olympique n'existe pas.
Voici un débordement de Maouassa qui obtient le corner côté gauche, face à Celik. c'est frappé rentrant, directement pour Maignan.
Carton jaune pour Bamba, auteur d'une simulation dans la sur face nîmoise, sur ce tacle de Briancon. Le Lillois avait déjà entamé sa chute avant même le tacle de son adversaire, c'est pour cela qu'il est sanctionné.
Bouanga en retrait de la gauche pour Valls qui contrôle à l'entrée de la surface et frappe. C'est contré par la jambe d'un défenseur adverse qui traînait par là.
Cette fois c'est un coup franc nîmois, mis dans la boite par Savanier. Maignan s'élève et veut capter le ballon des deux mains, lorsque Briancon le charge. Coup franc lillois.
Carton rouge direct pour José Fonte qui s'énerve suite à la décision de l'arbitre de donner une touche aux Nîmois. Des mots doux qui ne plaisent pas à Monsieur Ben El Hadj.
Dans la foulée, c'est Christophe Galtier qui est expulsé. L'entraîneur lillois est lui aussi trop véhément et se fait sortir du pré par l'arbire central.
Avec un but d'avance, mais désormais à dix-contre-onze, le Losc va devoir tenter de résister pendant au moins soixante-dix minutes.
La sortie de Leao. Le buteur du jour côté lillois, cèdes sa place à Ié. Un changement tactique ordonné par l'expulsion de Fonte.
Le Nîmes Olympique met donc le pied sur le ballon depuis quelques minutes. Une physionomie de match rendue logique par le surnombre nîmois.
Bozok pour Ferri qui démarre dans l'axe, mais pousse trop son ballon au moment d'entrer dans la surface. Maignan capte la balle.
Contrôle de Bouanga qui frappe enroulé du droit sur la gauche, dans la surface. C'est directement dans la niche de Maignan.
Ikoné qui tente d'y aller tout seul, mais qui s'enferme dans l'axe, au milieu de trois adversaires. Xeka récupère.
Toujours les Crocodiles dans le camp lillois. Le ballon circule bien, mais la défense nordistes est pour le moment bien en place.
Pépé pour Ikoné qui avait fait l'appel dans le couloir droit. Lybohy vient fermer la porte.
Obligé de tenter quelque chose de compliqué, Pépé tente de se faufiler au milieu de trois adversaires, côté droit de la surface. Il y parvient presque, mais pousse la balle en sortie de but au dernier moment.
Ferri qui se décale à droite et s'apprête à centrer lorsque Ballo-Touré tacle. Sortie de but en faveur du Losc puisque l'ancien Lyonnais retouche la balle.
Xeka obtient un coup franc dans le rond central. Dans le même temps, Thiago Mendes reste au sol après avoir pris la main de Bozok en pleine poire.
Bozok qui obtient un coup franc après un tacle en retard de Ié. Si la balle est remise sur Bouanga qui loupe son duel face à Maignan, l'arbitre revient tout de même à la faute initiale.
Carton jaune pour Ié. L'arbitre a attendu le retour de la vidéo pour prendre sa décision sur l'action du Lillois face à Bozok.
Savanier se charge de frapper le coup franc nîmois, dans l'axe gauche à dix-huit mètres. Le ballon s'élève et retombe trop tard, passant au-dessus du cadre.
BUT de Bamba pour Lille ! Tout part de lui sur la gauche, au niveau de la ligne médiane. Il donne à Pépé qui réoriente à droite, dans la course de Celik qui centre sur la gauche pour Bamba. Ce dernier contrôle, n'est pas attaqué et frappe du droit. Un tir légèrement dévié par un pied adverse, et qui lobe un Bernardoni trop court et qui ne peut qu'effleurer la balle. Lille mène 0-2.
En infériorité numérique, le Losc vient donc de faire le break. Incapable de se montrer véritablement dangereux offensivement, les Nîmois ont été punis.
Centre de Valls pour la tête d'un partenaire qui passe juste à gauche de la cible, dévié par Dabila.
Maouassa qui centre de la gauche. C'est dévié dans l'axe par la défense lilloise. Savanier récupère, mais laisse échapper la balle dans la foulée.
Le centre sortant de la droite, frappé par Savanier. Ça passe au-dessus de Bozok, mais la balle arrive sur Bouanga qui enroule un tir du coin gauche de la surface. Juste au-dessus du cadre.
Coup franc joué par Savanier qui arrive sur la tête de Ripart, oublié au premier poteau et qui manque le cadre ! Quelle occasion manquée !
Les Crocodiles finissent bien ce premier acte. Maoussa centre fort de la gauche. C'est dégagé dans l'axe sur Savanier qui contrôle et décoche une frappe puissante qui fuit très légèrement le cadre lillois.
Coup de sifflet de l'arbitre qui renvoie tout le monde aux vestiaires sur le score de 0-2 en faveur de Lille. Des Lillois néanmoins réduits à dix peu après le quart d'heure de jeu suite au rouge direct reçu par Fonte. Tout reste donc possible pour les deux formations.
Arrow
Reprise de la rencontre et début de la seconde période. Les Nîmois à l'engagement.
Un changement en faveur de Nîmes. Alakouch sort et cède sa place à Alioui.
Le très léger tirage de maillot de Bouanga sur Mendes qui en rajoute des couches et reste au sol pendant de longues secondes. Il se relève en grimaçant et reprend sa place.
Touche de Ripart pour Savanier dans le camp lillois. Renversement à gauche pour Bouanga qui déboule dans la surface, mais vient échouer face à Mendes, auteur d'un tacle propre et efficace.
Ripart qui s'écroule dans la surface sur un contact avec Bamba. Il n'y a rien du tout et l'arbitre indique une sortie de but, sans toutefois sortir de carton. Deux poids, deux mesures pour l'arbitre qui avait sanctionné Bamba d'un jaune pour une action similaire en première période.
Les Nîmois dominent en ce début de seconde période, mais ne parviennent pas à tirer. Maignan passe un match relativement tranquille.
L'accélération de Ripart qui tente le débordement en vitesse face à Ballo-Touré. Il y parvient presque, avant de s'écrouler. Nouvelle simulation. Pas plus de carton.
Carton jaune pour Mendes. Cette fois la faute est bien réelle avec cette semelle sur Maouassa.

La sortie de Valls, côté nîmois. Thioub prend sa place.
Coup franc pour les Crocodiles frappé des trente-deux mètres côté gauche par Savanier. Le ballon est cadré et Maignan le détourne à la manière d'un volleyeur, vers le ciel, avant de capter le ballon dans un second temps.
Carton jaune pour Savanier, auteur d'une charge trop engagée face à Pépé.
L'heure de jeu est atteinte et toujours ces deux précieux buts d'avance pour les Dogues. Des Lillois qui laissent la possession de balle à leurs adversaires, pour le moment muets.
Ikoné sort et cède sa place à Pied, dans les rangs lillois.
Le corner de Savanier pour Bozok au second poteau, côté gauche. Ce dernier contrôle et remet sur Bouanga qui frappe croisé du coin gauche de la surface. Le ballon fuit la cage de Maignan.
Centre de Thioub qui déborde Dabila côté droit. Bozok est légèrement lobé, mais gêne Bouanga qui loupe complètement sa tête, juste derrière son partenaire.
BUT de Pépé pour Lille
Relance de Xeka depuis la surface des Dogues. Il donne à Pépé qui talonne vers Bamba. Ce dernier remet à son partenaire qui déboule de la ligne médiane jusque dans la surface nîmoise avant de marquer d'un tir croisé et rasant du gauche.

Thioub avait effectué un bon travail
, mais quel manque de lucidité au moment où Bouanga avait fait l'appel, seul dans la surface côté gauche. Thioub frappe. C'est stoppé par Maignan.
BUT de Alioui pour Nimes !
La perte de balle coupable de la part de Ballo-Touré, dans son camp à vingt-cinq mètres. Alioui récupère et frappe sans contrôle. Un bijou qui lobe Maignan et termine dans les filets lillois.
Alors que l'on entre dans les vingt dernières minutes du temps réglementaire, les choses s'emballent soudainement dans cette rencontre ponctuée de deux nouveaux buts.
Le hors-jeu de Ferri. C'était juste, mais l'arbitre-assistant avait tout de suite levé son drapeau. Dommage pour le Nîmois, totalement seul dans le couloir droit.
Corner pour les locaux, enroulé de la gauche par Savanier qui cherche le premier poteau, mais remet le ballon directement sur la tête d'un joueur adverse.
Carton jaune pour Bouanga, trop énervé et qui invective l'arbitre-assistant. Monsieur Ben El Hadj vient donc au secours de son assesseur.
Le dernier quart d'heure de jeu. La tension commence à monter dans les tribunes. Le bouillant public nîmois donne tout ce qu'il a pour pousser ses partenaires.
La sortie de Xeka, remplacé par Thiago Maia, côté lillois.
Lybohy qui renverse vers Thioub côté droit. Bamba intercepte et relance. Pas pour longtemps car il est fauché par Ferri.
Carton jaune pour Ferri qui vient commettre l'obstruction face à Bamba sur cette relance du lillois.
La petite semelle de Maia sur le haut du pied de Ripart. Le geste aurait valu une biscotte. L'arbitre s'en tient à un avertissement verbal.
Depres entre en lieu et place de Bozok. C'est l'ultime remplacement nîmois.
Maia qui dégage vers Pépé. Ce dernier perd la balle face à Briancon. Voici Ripart qui donne à Thioub. Ce dernier rend le ballon à la défense lilloise.
Bon travail de Bouanga qui déboule sur la gauche et qui centre. Ferri arrive de l'arrière et tente de couper la trajectoire, mais il est trop en retard.
La charge illicite de Ripart, dans le dos de Ballo-Touré. Il n'y a pas grand chose, mais l'arbitre siffle tout de même un coup franc.
Le dégagement complètement loupé de la part de Maignan. Un ballon rasant qui file directement sur Depres. ce sera une touche en faveur des visiteurs, dans leur moitié de terrain.
Le ballon de Savanier, beaucoup trop puissant pour Ripart. La touche lilloise est rapidement récupérée par les locaux et c'est à nouveau Savanier qui cherche la percussion dans la surface. Sans résultat.

A priori, Nîmes ne devrait pas parvenir à revenir au score.
Les Crocodiles ont trop de mal à frapper au but. Mais comme tout est possible en football...
BUT de Depres pour Nimes ! Il suffisait de le dire pour que cela arrive ! Sur un corner de Savanier, frappé de la droite, Depres s'élève plus haut que tout le monde plein axe et catapulte le ballon de la tête, dans les filets lillois.
Les Crocodiles ont deux minutes pour marquer. Lille a deux minutes à résister. Tout peut-il encore changer
Le tir pied droit de Bouanga, excentré sur la gauche dans la surface. C'est dégagé. Le ballon revient sur Maouassa qui ne cadre pas.
Bouanga pour Alioui qui centre en retrait et au sol de la gauche pour Depres. Ce dernier dévie de l'intérieur du droit. Le ballon tape le haut de la transversale lilloise !
Lille est en panique. Sur le banc, tout le monde demande le coup de sifflet final. Les Costières sont en feu ! Fin du match sur cette victoire précieuse des Lillois sur la pelouse de Nîmes. Le Losc conserve donc sa deuxième place au classement de Ligue 1. Les Crocodiles sont provisoirement 10e.

un nouveau but de Nicolas Pepe, Lille s'est imposé à Nîmes. () N. Luttiau/L'Equipe
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Dim 16 Déc 2018 - 19:18

MATCHS-18ÈME JOURNÉE -LIGUE 1 CONFORAMA-
Nice  1-1  Saint-Étienne 17H00
https://www.matchendirect.fr/live-score/saint-etienne-nice.html


C'est parti à l'Allianz Riviera.

Pourtant pas signalé en position de hors-jeu, Diony tarde à prendre une décision dans la surface niçoise. Il se fait ensuite subtiliser le ballon.
Entame timide du Gym. Les hommes de Patrick Vieira ont déjà raté plusieurs transmissions faciles. En l'occurrence, c'es l'ouverture de Saint-Maximin pour Ganago qui fuse directement jusqu'à Ruffier.
Près du drapeau de corner à droite, Saint-Maximin centre au second poteau pour... personne.
Bon centre de Diony pour son compère d'attaque Beric, oublié dans le dos de Hérelle. La tête du Slovène est arrêtée par Benitez sur sa ligne !
Généreux comme toujours, Atal tacle proprement Polomat. Le premier corner du match, en faveur de l'ASSE ne donne toutefois rien du tout.
Un centre stéphanois passe à travers la surface adverse. A l'entrée de la surface à gauche, Polomat reprend ce ballon en première intention mais son boulet de canon part loin de la cible.
Hors-jeu sifflé à l'encontre de Diony.
Bon centre de Saint-Maximin devant le but forézien. Tameze devance son vis-à-vis mais sa tête manque de puissance pour effrayer Ruffier.
Excentré à gauche, Saint-Maximin revient vers l'axe et sur son pied droit. Il prend de vitesse Monnet-Paquet avant de décocher un tir soudain. En atterrissant dans le petit filet extérieur, le ballon a fait vibrer l'Allianz Riviera.
Hérelle et Kolodziejczak se chamaillent dans la surface stéphanoise. L'arbitre intervient pour calmer les deux protagonistes.
Corner sortant de Cyprien sorti par l'arrière-garde de Sainté. A la récupération du ballon, à droite devant la surface, Saint-Maximin élimine un adversaire avant de tirer à ras de terre. Benitez bloque cette tentative sur sa ligne.
Malgré un dispositif tactique frileux en apparence avec cinq éléments défensifs, Saint-Etienne se projette très facilement vers l'avant. Polomat par exemple n'hésite pas à monter très haut dans son couloir.
Au premier poteau, Perrin enlève un corner sortant de Cyprien.
Alors qu'il a perdu son duel contre Saliba, Saint-Maximin se bat pour reprendre le ballon dans les pieds du défenseur. Et le virevoltant Niçois bénéficie ensuite d'un coup franc sur l'aile gauche.
En deux temps, la défense de l'ASSE écarte le danger suite à ce coup franc.
Depuis plusieurs minutes, les Aiglons font souffrir les Verts. Saint-Maximin, comme souvent, est intenable.
Bon travail de Tameze qui s'enfonce puis décale Ganago dans la surface à gauche.L'attaquant azuréen feinte la frappe puis redonne à Tameze dont le tir s'envole dans les tribunes.
Grosse faute de Hérelle qui a percuté Diony dans les airs. L'arbitre va sermonner le défenseur central de L'OGC Nice.
Finalement, l'arbitre sort le premier avertissement de la partie à l'attention de Hérelle.
Victime d'une béquille de Hérelle, Diony se fait poser un bandage sur la cuisse.
Tout en vivacité, Atal intervient proprement pour ôter un ballon dangereux devant Diony dans la surface.
Tout en vivacité, Atal intervient proprement pour ôter un ballon dangereux devant Diony dans la surface.
Salibur percute Lees-Melou qui n'avait pas le ballon. Carton jaune.
Atal sollicite le une-deux avec Cyprien dans le couloir droit. L'international algérien dépose Polomat avant de tenter la frappe du droit malgré un angle assez fermé. Le latéral trouve le poteau gauche !
Devant la surface stéphanoise, Tameze feinte la frappe du droit et crochète pour se mettre sur son pied gauche. Cependant, le tir du milieu
Centre trop appuyé de Monnet-Paquet, aucun partenaire n'est en mesure de couper la trajectoire dans la surface provençale s'envole.
Sainté procède en contre mais les rares ballons négociables sont mal utilisés. Salibur envoie directement en touche une ouverture destinée à Diony.
Lees-Melou nous régale avec un contrôle orienté, dos au but, de toute beauté. L'ex-Dijonnais enchaîne avec un centre au second poteau mais c'est trop haut pour qu'un coéquipier puisse reprendre.
Vilaine faute de Saliba dans le dos de Saint-Maximin. Le défenseur attrape le tendon d'Achille du Niçois qui crie de douleur au sol.
Saliba s'en sort sans carton et c'est un petit miracle.
Le pied en avant d'Atal accroche Polomat. Cela coûte un avertissement au latéral algérien.
Score nul et vierge à la pause entre Nice et Saint-Etienne. En difficulté en début de rencontre, le Gym est ensuite monté en régime au fil des minutes avec notamment Saint-Maximin et Atal en très grande forme.
Arrow
La seconde période débute avec l'engagement effectué par Ganago.
Touché par une semelle d'Atal sur son tibia, Polomat a finalement pu tenir sa place. Pareil pour Saint-Maximin, accroché par Saliba avant le repos également.
Coup franc direct de Cyrpien. Le ballon retombe bien après avoir franchi le mur vert mais Ruffier plonge et sort la sphère du poing.
Hérelle tacle en corner un centre de Salibur qui avait orchestré le contre.
Corner de Salibur, Beric place une tête à bout portant. Mais Benitez détourne au prix d'un arrêt réflexe de grande classe !

Selnaes écope d'un carton jaune.

Quelle erreur de Sarr ! Il laisse le cuir sortir derrière la ligne avant de dégager. Il concède un corner très évitable.
BUT de Diony pour Saint-Etienne ! Suite à ce corner, Selnaes frappe en première intention, il trouve le poteau gauche ! Le cuir part à droite où Diony, malgré un angle fermé, marque en force
Atal domine Polomat pour se présenter dans la surface à droite. Le centre du latéral algérien, un peu trop fort, ricoche sur Ganago puis sort des limites du terrain.
Hérelle expulsé ! En position de dernier défenseur, Hérelle tacle maladroitement Beric devant la surface. L'attaquant slovène s'est fait "découper", il se tord de douleur au sol. Sa cheville a légèrement tourné.
Après plus d'une minute d'explications vaines, Hérelle quitte la pelouse.
Salibur envoie ce coup franc directement dans le mur. Ensuite, Mvila envoie un tir dévissé.
Salibur expulsé à son tour ! Sa faute sur Cyprien lui coûte un second avertissement, synonyme d'exclusion. Les deux équipes vont évoluer à 10.
Alors qu'il n'y a aucun Niçois près de lui, Polomat concède un corner évitable. Heureusement pour lui et l'ASSE, ce coup de pied arrêté ne donne rien.
Jean-Louis Gasset sort Beric et lance Nordin. Diony évoluera seul en pointe.
Nordin bouscule Walter en position d'ailier gauche. L'arbitre siffle un coup franc en faveur des Aiglons.
Perrin sort ce coup franc de Cyprien.
L'Allianz Riviera donne de la voix pour encourager ses joueurs. La tension monte sur la pelouse également.
Pestant contre un coup de sifflet de M. Leonard, sanctionnant une faute de Sarr sur Nordin, Patrick Vieira est expulsé par l'arbitre central. Le champion du monde 98 prend la direction des tribunes.
Le premier coaching de Patrick Vieira concerne Srarfi, le Tunisien succède à Tameze.
Saint-Maximin obtient un bon coup franc à environ 25 mètres de la cage forézienne.

Cyprien tire directement ce coup franc qui prend la direction de la lucarne. Ruffier s'envole et sort ce ballon en corner !
Après un corner repoussé par l'ASSE, le cuir revient dans les pieds azuréens. Dans la surface, Sarr expédie son tir puissant du .gauche au-dessus de la lucarne droite.
Le buteur stéphanois du jour, Diony, cède sa place à Gueye
Sur corner, Dante s'impose au point de penalty. Cependant, son "coup de boule" passe au-dessus de la barre transversale.
Dépassés depuis plusieurs minutes, les Verts ont réussi à reposer le pied sur le ballon.
Penalty pour Saint-Maximin ! Légèrement touché par Monnet-Paquet, l'ailier niçois s'effondre. La décision est validée à la vidéo.
BUT de Cyprien pour Nice ! Il ouvre son pied et prend à contre-pied Ruffier. Il égalise à 1-1.
La réaction des hommes de Jean-Louis Gasset avec Nordin sur le côté gauche. Néanmoins, le centre du nouvel entrant termine directement en sortie de but.
Poussés par l'Allianz Riviera, les Aiglons font preuve d'une grande détermination dans cette fin de rencontre.
Dos au but, Lees-Melou tente le tir en pivot. Cette tentative à ras de terre ne fait pas trembler Ruffier, vigilant sur sa ligne.
Toujours aussi déroutant, Saint-Maximin donne le tournis à un adversaire. Il feinte la frappe dans un premier temps avant de réellement tenter sa chance. C'est néanmoins hors-cadre.
Superbe appel de Gueye dans la profondeur. Il lève la tête et donne à Nordin dans la surface dont la reprise est détournée par un grand Benitez !
Polomat cède sa place à Abi pour les dernières minutes de la rencontre.
Atal a encore l'énergie de déborder sur le flanc droit. Il s'infiltre dans la surface et a la lucidité pour centrer sur Lees-Melou complètement seul au second poteau. L'ancien Dijonnais rate l'immanquable !
En bout de course, à gauche dans la surface forézienne, Saint-Maximin se jette pour tirer du pied droit. Ruffier repousse en deux temps.
Nice et Saint-Etienne partagent les points ce dimanche au terme d'un match animé. Longtemps Diony a pensé offrir la victoire aux Verts mais un penalty de Cyprien a permis au Gym d'enchaîner un 7e match sans défaite en L1. L'OGCN demeure 7e tandis que l'ASSE chipe provisoirement la 5e place à l'OM.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Dim 16 Déc 2018 - 19:19

MATCHS-18ÈME JOURNÉE -LIGUE 1 CONFORAMA-
Olympique Lyonnais  3-0  Monaco 21H00
https://www.matchendirect.fr/live-score/lyon-monaco.html

C'est parti à Lyon ! Les visiteurs donnent le coup d'envoi de la partie !
Fekir est au pressing sur Jemerson,
qui se fait subtiliser la balle dans ses derniers 25 mètres par l'international français. Ce dernier temporise et repasse par ses défenseurs.
Bonne défense de Badiashile devant Traoré, qui était prêt à reprendre un centre de Fekir à bout portant. Corner pour l'OL, le premier du match.
BUT de Aouar pour Lyon ! Ça part très fort ! Traoré centre de l'extérieur du pied, Benaglio coupe la trajectoire mais le cuir retombe dans les pieds d'Aouar, qui converti l'offrande !
Ce but vient récompenser la bonne entame de match des hommes de Genensio, qui monopolisent le ballon, trouvant des décalages dans la défense regroupée de l'ASM.
Chadli
est alerté aux abords de la surface lyonnaise mais faute de soutien, le Belge revient sur Badiashile, qui remet à Benaglio. L'ASM ne parvient pas à progresser !
Enfin du mouvement côté monégasque. Tielemans est servi sur le côté gauche et adresse un centre fuyant dans la surface, repoussé en corner par Denayer.
Falcao a vu que Lopes était avancé et tente un lobe lointain. C'est sans danger pour le portier portugais.
Mendy décale Aouar à 25 mètres du but monégasque. Le jeune lyonnais a un peu d'espace et déclenche une frappe. C'est cadré mais capté par Benaglio !
Les Rhodaniens travaillent beaucoup sur la largeur pour étirer cette défense de l'ASM, qui souffre en ce début de partie.
Galovin sert Raggi sur l'aile droite. L'Italien est signalé en position de hors-jeu. Il y avait mieux à faire !
Les Rhodanien laissent d'avantage venir les Monégasques, dans le but de les aspirer pour mieux les contrer derrière

Passe approximative de Traoré pour Depay, dos au but à l'entrée de la surface. L'ASM peut repartir de l'avant.
Golovin est servi à l'entrée de la surface, excentré côté gauche. Le Russe repique dans l'axe avant de déclencher une frappe, contrée par un défenseur adverse !
L'arrêt de Benaglio ! Traoré provoque dans la surface monégasque avant de tenter sa chance. Son tir puissant à ras-de-terre est détourné par le pied de Benaglio !
Au tour d'Aouar de semer la panique dans la défense monégasque ! Le joueur formé à l'OL montre tout son talent balle au pied, puis frappe dans un angle fermé. Benaglio est sur la trajectoire mais ne peut éviter le corner.
Le coup de pied de coin qui suit ne donne rien.
Après une grosse demi-heure de jeu, la possession de balle est assez largement en faveur des Rhodaniens (66%).
BUT de Fekir pour Lyon ! Le break est fait ! Tete s'arrache devant Badiashile pour centrer en retrait pour Fekir, dont la reprise pied droit termine dans le petit filet de Benaglio !
Les hommes de Thierry Henry rendent trop facilement le ballon aux Lyonnais. La soirée s'annonce compliquée pour le club de la Principauté...
Depay tente de faire la différence tout seul sur le côté gauche mais le Néerlandais est arrêté dans sa série de dribbles.
Le pauvre Falcao est bien esseulé devant. Le Colombien manque clairement de soutien.
Depay se fait subtiliser le ballon aux abords de la surface mais l'attaquant de l'OL se bat et le récupère.
Fekir frappe directement un coup-franc à 25 mètres. Son tir est cadré mais sans grand danger pour Benaglio qui capte le cuir.
C'est la pause au Groupama Stadium ! Match tranquille pour l'OL qui domine largement les débats face à un pâle Monaco. Aouar et Fekir sont les buteurs lyonnais.

Arrow
C'est reparti à Lyon ! Les locaux engagent cette seconde période avec deux buts de retard !
Les esprits s'échauffent après une faute de Golovin sur Fekir.
Falcao et Depay reçoivent tous deux un carton jaune.
Golovin est expulsé directement ! M. Turpin a été invité par la VAR à revoir les images de la faute de Golvin sur Fekir et sort le rouge à l'encontre du Russe !
Raggi écope lui aussi d'un carton jaune pour contestation.
Le double arrêt de Benaglio !
Sur un centre venu de la gauche, Denayer place une tête puissante, qui oblige Benaglio à sortir le grand jeu ! Le ballon revient dans les pieds d'Aouar dont la frappe est de nouveau stoppée par le portier de l'ASM !
Après un début de seconde période tendu et cette expulsion de Golovin, le jeu a repris ses droits et l'OL sa domination.
Double changement opéré par Thierry Henry: Badiashile et Chadli sont remplacés par Sylla et Diop.
L'accélération de Tete sur l'aile droite. Le Batave temporise et repasse par son milieu.
Les Monégasques perdent trop rapidement la balle et les vagues lyonnaises se succèdent sur le but de Benaglio.

BUT de Mendy pour Lyon !
Tete centre fort au second poteau pour Mendy qui arrive lancé et dont la tête vient se loger dans le petit filet de Benaglio !
Avec ce troisième but, l'OL a quasiment assuré les 3 points ce soir. Il faut dire que l'on ne voit pas comment cette équipe de Monaco, réduite à 10, peut réaliser l'exploit de revenir.
Tielemans tente sa chance sur un coup-franc à 30 mètres, plein axe. C'est directement dans le mur lyonnais.
Ça combine bien entre Fekir, Aouar et Mendy côté gauche. Ce dernier voit son centre détourné en corner.
Premier changement pour l'OL: Traoré cède sa place à Dembélé.
La frappe enroulée de Depay depuis l'entrée de la surface côté gauche effleure le poteau de Benaglio !
Dernier changement pour l'ASM: Massengo entre et Pelé sort.
Le pourcentage de possession de balle continue d'augmenter en faveur des locaux (72%).
Nouvel arrêt de Benaglio ! Au second poteau, Depay manque son contrôle mais le ballon profite à Tete qui envoie une mine sous la barre ! Benaglio se détend et évite le quatrième but lyonnais !
Aouar élimine Sylla dans l'axe et tente sa chance. Sa frappe est déviée en corner.
Changement opéré par Bruno Genesio: Aouar, auteur du premier but, est remplacé par Pape Cheikh.
Le centre de Tete au second poteau est repoussé par la tête de Raggi mais l'OL récupère la possession de balle.
Glik fait faute sur Depay à 25 mètres de son but. Bon coup-franc pour les Rhodaniens.
Dernier changement lyonnais: Denayer est remplacé par Terrier.
Lyon est passé à 4 derrière avec cette entrée de Terrier, qui s'est positionné sur le côté droit de l'attaque.
C'est terminé au Groupama Stadium ! Il n'y aura pas eu de match ce soir ! Lyon a largement dominé une formation monégasque inexistante, grâce à des buts d'Aouar, Fekir et Mendy. Fort de ce succès, l'OL monte provisoirement sur le podium (3e), à 3 unités de Lille, dauphin du PSG. De son côté, l'ASM reste engluée à la 19e place avec toujours 13 points au compteur.

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Mar 18 Déc 2018 - 16:49

MATCHS-18ÈME JOURNÉE -LIGUE 1 CONFORAMA-
mardi 18 décembre 2018
Caen 2-1 Toulouse 19h30
https://www.matchendirect.fr/live-score/caen-toulouse.html

Battu par Nîmes (1-2) puis tenu en échec à Strasbourg (2-2) Caen est sevré de victoire depuis 9 journées (5 revers, 4 nuls). Les Normands n'ont gagné qu'un seul match à domicile cette saison, c'était il y a deux mois et demi contre Amiens. Ils restent sur 3 défaites de rang à d'Ornano (contre Rennes 1-2, Monaco 0-1, et Nîmes).

En face Toulouse a mis fin à sa série de 11 matchs sans victoire en allant s'imposer sur la pelouse de Reims (0-1) lors de la 16e journée grâce à un but de Sylla avant la pause, et ce malgré 22 tirs subis ! Mais le TFC n'a marqué que 5 buts en 8 déplacements, donc la marge de manœuvre reste très étroite...

Caen-Toulouse 2-1 - Caen sort de la zone rouge

https://www.goal.com/fr/news/caen-toulouse-2-1-caen-sort-de-la-zone-rouge/1sz7qrktx460q1a52r7jbpu32b


Grâce à un penalty dans les arrêts de jeu, Caen a décroché un succès très important, ce mardi, contre Toulouse (2-1).

Peu inspiré il y a deux semaines contre son ancien club, Dijon, Baptiste Reynet a démontré ce mardi soir toute l'étendue de son talent sur la pelouse de Caen, dans des conditions difficiles, sous une pluie battante. Le portier du Téfécé a multiplié les parades décisives en seconde période, mais malgré sa prestation, Toulouse n'a pas pu ramener un précieux point dans ce duel de bas de tableau.
La soirée avait pourtant mal débuté pour Reynet. Sur l'ouverture du score caennaise, le dernier rempart toulousain est surpris par la frappe puissante et vicieuse de Khaoui, qui a fait mouche (1-0, 18e). Les Violets, qui s'étaient procurés une première opportunité par Gradel, ont néanmoins trouvé les ressources pour recoller au score au meilleur moment, juste avant la pause. Le même Gradel a transformé avec autorité un penalty obtenu pour une main de Baysse (1-1, 44e).
La seconde période a été largement à l'actif des Caennais, entreprenants, courageux et plus créatifs. Mais Reynet a donc sorti le grand jeu devant Beauvue (50e), Farj (58e) ou encore Khaoui (78e).
Le dernier quart d'heure a été frustrant pour les Caennais, qui ont continué à multiplier les vagues devant le but toulousain jusqu'à un penalty obtenu par Joseph au bout des arrêts de jeu. Après de longues minutes d'attente et l'utilisation du VAR, l'arbitre de la rencontre a confirmé ce penalty que Farj a transformé pour libérer le club normand (2-1, 90e+7).
Caen respire un peu grâce à cette victoire très précieuse. Le Stade Malherbe est 16ème et sort de la zone rouge.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Mer 19 Déc 2018 - 5:11



Dernière édition par jeusetmatch le Mer 19 Déc 2018 - 5:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Mer 19 Déc 2018 - 5:16

CLASSEMENT

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Mer 19 Déc 2018 - 5:21

VIDÉOS DES 5 MATCHS JOUÉS DE LA 18ÈME JOURNÉE

18ème journée
3 - 0
Voir les 4 vidéos

18ème journée
1 - 1
Voir les 3 vidéos

18ème journée
2 - 3
Voir les 6 vidéos

18ème journée
2 - 1


Résumé

SM Caen - Toulouse FC ( 2-1 ) - Résumé - (SMC - TFC) / 2018-19
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Mer 19 Déc 2018 - 5:40

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Mer 19 Déc 2018 - 5:54

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Dim 23 Déc 2018 - 7:37

SAMEDI 22 DÉCEMBRE

19ÈME JOURNÉE -LIGUE 1 CONFORAMA
Angers 1-1 Olympique Marseille
https://www.matchendirect.fr/live-score/marseille-angers.html
Coup d'envoi à 21h00
14e malgré deux matchs de moins que certaines équipe, Angers reste sur 4 matchs sans défaite mais trois nuls d'affilée: à Nantes (1-1), contre Caen (1-1) puis à Nice (0-0). Les Angevins n'ont gagné que 2 matchs sur 8 à domicile (3 nuls, 3 défaites).

En face l'OM reste sur un nul contre Reims (0-0), une défaite à Nantes (3-2) et une correction reçue au Vélodrome face à une équipe B de Limassol (1-3)... Désormais 6e à cause de ses deux matchs de retard, la formation olympienne serait bien inspirée de faire un résultat sur la pelouse du stade Raymond Kopa.

L1 (J19) : Fébrile mais accrocheur, l’OM évite le pire à Angers

http://www.football365.fr/l1-j19-febrile-accrocheur-lom-evite-pire-a-angers-8730583.html

Buts : Bahoken (36eme) pour Angers – B.Sarr (84eme) pour Marseille
Avertissements : Is.Traoré (69eme) pour Angers – M.Lopez (22eme), M.Sanson (43eme) et Thauvin (69eme) pour Marseille
Expulsion : Aucune
Angers
Boucher (5) – Ab.Bamba (5), Is.Traoré (cap) (6), R.Thomas (6), Capelle (5) – Santamaria (5), Mangani (5) – Reine-Adélaïde (4), Tait (5), Fulgini (5) puis Manzala (84eme) – Bahoken (6) puis Kanga (87eme)
N’ont pas participé Mandrea (g), Aït-Nouri, Mouanga, C.Lopez, Bertrand
Entraîneur : S.Moulin

Marseille
S.Mandanda (6) – Sakai (4), Rami (4), Rolando (4), Amavi (4) – M.Lopez (4) puis B.Sarr (46eme – 6), Luiz Gustavo (4) – Thauvin (5), M.Sanson (4), Payet (cap) (3) – Mitroglou (2) puis Ocampos (46eme – 5)
N’ont pas participé : Y.Pelé (g), Caleta-Car, Radonjic, Strootman, Germain
Entraîneur : R.Garcia
Le debrief

Après une série de cinq matchs sans la moindre victoire, toutes compétitions confondues, l’OM était attendu au tournant lors de son déplacement pour affronter Angers, samedi soir. Confronté à une pression de plus en plus importante malgré un engagement courant jusqu’en juin 2021, Rudi Garcia a opté pour un schéma en 4-2-3-1 avec Kostas Mitroglou en pointe (et Kevin Strootman sur le banc…), mais cela n’a pas permis de relancer une équipe qui enchaîne les désillusions depuis le début de cet exercice 2018-19. Incapable de tenter le moindre tir lors du premier acte (une première parmi l’élite depuis le 23 octobre 2016 face à Paris), les Phocéens sont logiquement revenus aux vestiaires avec un but de retard. Après avoir manqué de réussite sur leurs premières situations (6eme, 12eme, 18eme, 24eme, 31eme), les hommes de Stéphane Moulin ont fini par prendre les devants sur une réalisation de Stéphane Bahoken (36eme).

Une action symptomatique des limites affichées au fil des semaines par coéquipiers de Dimitri Payet. Mais avec les entrées à la pause de Lucas Ocampos et Bouna Sarr, les visiteurs ont apparus nettement plus incisifs lors de la seconde période. Le SCO a continué de se procurer les meilleures occasions (57eme, 65eme), mais la réussite n’était pas au rendez-vous, et les Phocéens ont été récompensés de leurs efforts avec une réalisation de Bouna Sarr (84eme). Face à une formation angevine qui a craqué au niveau physique, l’OM a eu le mérite de se battre jusqu’au bout. Ce n’est pas suffisant pour renouer avec la victoire, mais la pire a été évité. Une défaite aurait pu être synonyme de trêve sous haute tension. Là, les partenaires de Steve Mandanda ont montré qu’ils avaient encore de la ressource, même si la manière reste évidemment insuffisante. Avec une sixième place ce samedi soir, les Olympiens sont loin du compte, mais cette équipe n’a pas lâché en attendant un marché hivernal qui pourrait être particulièrement agitée sur la Canebière. De son côté, Angers peut nourrir des regrets. Alors que Zacharie Boucher a été au chômage technique pendant une bonne partie de la soirée, les locaux ont été pénalisés par leur manque d’efficacité (et de fraîcheur sur la fin de match).


Dernière édition par jeusetmatch le Dim 23 Déc 2018 - 7:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Dim 23 Déc 2018 - 7:46

19ÈME JOURNÉE -LIGUE 1 CONFORAMA
Lille 1-2 Toulouse
https://www.matchendirect.fr/live-score/lille-toulouse.html
Coup d'envoi à 21h00

Le LOSC est encore invaincu à domicile cette saison avec la bagatelle de 6 succès pour 3 matchs nuls concédés devant son public. Les Lillois sont les seuls des 7 premiers à compter 18 matchs.
Ils restent sur deux nuls à domicile (contre Lyon 2-2 et Reims 1-1) et deux victoires à l'extérieur (0-1 à Montpellier, 2-3 à Nîmes le week-end dernier).

Battu à Caen (2-1) sur un penalty accordé par la VAR au bout du temps additionnel mardi soir, le TFC est retombé dans ses travers et ce après avoir rompu sa série de 11 matchs sans victoire en allant s'imposer sur la pelouse de Reims (0-1) lors de la 16e journée. Les
Violets n'ont plus que 2 pts d'avance sur la zone rouge, eux qui n'ont pris que 9 pts en 9 déplacements (2 victoires, 3 nuls et 4 défaites


L1 (J19) : Porté par Max-Alain Gradel, Toulouse fait chuter Lille à Pierre-Mauroy

http://www.football365.fr/l1-j19-porte-max-alain-gradel-toulouse-chuter-lille-a-pierre-mauroy-8730466.html
Publié le 22 décembre 2018 à 23H45 - mis à jour le 23 décembre 2018 à 00H05    Raphaël Brosse



Buts : Leao (17eme) pour Lille – Gradel (50eme sp et 64eme sp) pour Toulouse

Avertissements : Thiago Mendes (45eme+2), Dabila (62eme) et Thiago Maia (66eme) pour Lille – Moubandjé (38eme), Durmaz (44eme), Amian (70eme) et K.Sidibé (88eme) pour Toulouse
Expulsion : Aucune
Lille
Maignan (5) – Çelik (5), Ié (4), Dabila (4), Ballo-Touré (5) – Thiago Mendes (cap) (4), Thiago Maia (5) puis B.Soumaré (82eme) – Pépé (5), Ikoné (5) puis Araujo (63eme), J.Bamba (4) – Leao (6) puis L.Rémy (75eme)
N’ont pas participé : Jakubech (g), Y.Koné, Pied, Ouro-Sama
Entraîneur : C.Galtier
Toulouse
Reynet (6) – Amian (6), Jullien (7), Mbia (6) puis B.Diakité (87eme), Moubandjé (6), I.Sylla (6) – Manu Garcia (5), Cahuzac (6), Durmaz (5) puis K.Sidibé (80eme) – Jean (6) puis M.Dossevi (72eme), Gradel (cap) (8)
N’ont pas participé : Goicoechea (g), Bostock, Sanogo, Leya Iseka
Entraîneur : A.Casanova
Le debrief

Deuxième du classement, Lille faisait partie des trois clubs encore invaincus à domicile avant le coup d’envoi de cette 19eme journée. Mais le PSG et Saint-Etienne sont désormais les seuls à ne pas avoir goûté à la défaite devant leurs supporters, car le LOSC a été battu par Toulouse ce samedi soir (1-2). Les Nordistes, qui restaient sur trois matchs nuls d’affilée au stade Pierre-Mauroy, n’ont pas mis les ingrédients nécessaires pour l’emporter. Privés des frères Fonte, de Xeka et d’Adama Soumaoro, les Lillois ont affiché moins de sérénité qu’habituellement en défense. Cela s’est surtout vu en seconde période, quand Edgar Ié (50eme) puis Yves Dabila (64eme) ont tour à tour concédé un penalty. Mais l’attaque des Dogues était également en berne car, même si Rafael Leao a ouvert le score sur la première occasion des siens (17eme), les locaux n’ont que trop rarement mis Baptiste Reynet à contribution. Ce revers n’est en aucun cas inquiétant pour les hommes de Christophe Galtier, toujours dauphins des Parisiens. Il confirme néanmoins qu’après un début de saison canon, Nicolas Pépé et ses coéquipiers commencent à marquer le pas.

Quatre jours après une défaite survenue dans les derniers instants à Caen (2-1), Toulouse s’est remis dans le sens de la marche. Surtout, les Violets ont montré un visage intéressant dès le coup d’envoi. C’est toutefois après le retour des vestiaires que les Haut-Garonnais ont renversé la vapeur, grâce à celui qui, semaine après semaine, ne cesse de tirer toute l’équipe vers le haut : Max-Alain Gradel. Omniprésent, le capitaine toulousain a transformé deux penalties (50eme, 64eme) et a mis le TFC sur le chemin de la victoire. Les joueurs d’Alain Casanova ont ensuite fait preuve de solidarité et ont tenu les trois points jusqu’au bout. Trois points très importants, qui permettent au club de la Ville rose de prendre un peu d’air au classement juste avant la trêve (13eme).
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Dim 23 Déc 2018 - 7:54

19ÈME JOURNÉE -LIGUE 1 CONFORAMA
Monaco 0-2 Guingamp
https://www.matchendirect.fr/live-score/guingamp-monaco.html
Coup d'envoi à 21h00

Alors qu'elle venait de récolter six points en deux déplacements, sur les pelouses de Caen (0-1) et d'Amiens (0-2), l'AS Monaco a été ramenée sur terre lors de son voyage au Groupama Stadium (défaite 3-0), sa 7e défaite lors de ses 9 derniers matchs toutes compétitions confondues. A Louis II elle est dernière du classement à domicile avec aucune victoire, 3 nuls et 5 défaites avec seulement 7 buts marqués.

Défait sur sa pelouse par Amiens lors de la 17e journée (1-2) la lanterner rouge Guingamp pointe désormais à huit longueurs du barragiste Amiens et cinq de l'AS Monaco. Mais paradoxalement les Bretons sont confiants car ils ont montré de belles choses dans le jeu face aux Picards. Maintenant, il y a urgence de points... Guingamp est dernier à l'extérieur avec une seule victoire (pour 2 nuls et 6 défaites et seulement 4 buts marqués).

L1 (J19) : Guingamp reste en vie et enfonce Monaco

http://www.football365.fr/l1-j19-guingamp-reste-vie-enfonce-monaco-8730751.html



Buts : M. Thuram (69eme) et Roux (75eme) pour Guingamp
Avertissements : Glik (81eme) pour Monaco – Ikoko (14eme), Rebocho (26eme), G. Fofana (78eme) et Roux (90eme) pour Guingamp
Expulsion : Aucune
Monaco
Benaglio (4) – Biancone (3), Glik (5), B.Badiashile (5), Henrichs (4) – Aït Benasser (5) puis A. Traoré (72eme), Faivre (5), Tielemens (4), S.Diop (3) puis Grandsir (59eme) – Falcao (cap) (5), Sylla (3)
N’ont pas participé : L.Basiashile (g), Serrano, Jemerson, Pelé, Massengo
Entraîneur : T.Henry
Guingamp
Caillard (6) – Ikoko (5), Kerbrat (cap) (6), Eboa Eboa (5), Rebocho (5) – Phiri (4), Didot (5) puis Rodelin (84eme), Blas (6) puis G.Fofana (77eme) – Coco (5), A. Mendy (4) puis Roux (63eme), M.Thuram (7)
N’ont pas participé : Johnsson (g), Ch.Traoré, Ngbakoto, Sorbon
Entraîneur : J. Gourvennec

Le debrief

Entre les deux cancres de la Ligue 1, le bonnet d’âne revient à Monaco ! Même si son adversaire guingampais reste toujours lanterne rouge, le club de la Principauté a perdu le match qu’il ne fallait pas, juste avant la trêve des confiseurs, alors qu’il avait l’occasion de sortir de la zone rouge et de s’offrir une belle bouffée d’oxygène. Plombée par les blessures, obligée d’aligner d’entrée des joueurs qui évoluent habituellement avec la réserve (Giulian Biancone, Romain Faivre), l’équipe de Thierry Henry a perdu le fil de la rencontre après vingt minutes intéressantes. La faute à une formation costarmoricaine solide autour du menhir Christophe Kerbrat, de son nouveau gardien Marc-Aurèle Caillard et surtout de son buteur Marcus Thuram. Le fils de Lilian, en feu sur son aile gauche, a fini par trouver la faille sur une contre-attaque d’école avant que le revenant Nolan Roux, de retour de blessure, ne double la mise. Sans réaction, manquant de caractère, l’ASM n’a toujours pas gagné cette saison à Louis II en Ligue 1 !
Peut-elle descendre en fin de saison en Ligue 2 ? La réponse est aujourd’hui claire et nette : oui ! Quels joueurs vont vouloir venir dans cette galère au Mercato d’hiver ? Objectivement, certainement pas les Cesc Fabregas ou Michy Batshuayi, dont les noms circulent actuellement avec insistance en Principauté. Même si certains blessés vont revenir dans les prochaines semaines (Rony Lopes, Stevan Jovetic, Pietro Pellegri), le chantier est très (trop ?) important pour un Thierry Henry qui apparaît pour l’instant sans solution. Heureusement pour lui et Monaco, Dijon, Caen ou Amiens sont à portée de fusil et les équipes avec qui il va falloir lutter pour le maintien jusqu’en mai prochain. Sans oublier Guingamp, qui revient à simplement deux longueurs. Jocelyn Gourvennec tient là sa première victoire depuis son retour sur le banc et peut croire à une « remontada » lors de la seconde partie de saison. Ce résultat historique en terres monégasques (3 nuls et 9 défaites jusqu’ici) va en tout cas lui permettre de l’entamer avec de la confiance et pas mal d’espoirs. Pour l’ASM, c’est en revanche bien la soupe à la grimace qui va être servi à Noël. A l’image de Vadim Vasilyev, le regard hagard, prostré sur sa chaise pendant de longues minutes après le coup de sifflet final…
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Dim 23 Déc 2018 - 8:03

19ÈME JOURNÉE -LIGUE 1 CONFORAMA
Montpellier 1-1 Olympique Lyonnais
https://www.matchendirect.fr/live-score/lyon-montpellier.html
Coup d'envoi à 21h00

Montpellier est un petit peu en dedans avec une seule victoire lors de ses 4 dernières journées, à Monaco (1-2) pour un nul (contre Rennes 2-2) et deux défaites (1-0 à Angers et 0-1 face à Lille lors de la 16e journée). Mais les Héraultais, qui ont glissé du podium le week-end dernier (pour cause de match reporté à Nantes) espèrent le reconquérir grâce en partie à leur défense, la 2e de Ligue 1 (12 buts encaissés).

En face l'OL doit donc venir faire un résultat pour conserver sa 3e place alors qu'il compte un match de plus que son hôte (et deux points au classement).
Alors qu'ils restaient sur un nul contre Lille (2-2) et une défaite face à Rennes (0-2) les Gones ont renoué avec le succès, avec autorité, face à l'AS Monaco dimanche soir (3-0).

L1 (J19) : Lyon se contente du nul à Montpellier
Publié le 22 décembre 2018 à 23H05 - mis à jour le 23 décembre 2018 à 00H00    Rémi Farge
http://www.football365.fr/l1-j19-lyon-se-contente-nul-a-montpellier-8730574.html
A Montpellier, Lyon s’est contenté du partage des points au terme d’une rencontre longtemps dominée par le MHSC. Les hommes de Bruno Genesio terminent l’année à la troisième place.


Buts : Aguilar (81eme) pour Montpellier – Fekir (67eme) pour Lyon
Avertissements : Pedro Mendes (55eme) et Aguilar (60eme) pour Montpellier – Fekir (72eme) pour Lyon
Montpellier
Lecomte (5) – Pedro Mendes (5), Hilton (4), Congré (6) – Aguilar (6), Le Tallec (4) puis Sambia (79eme), Skhiri (6), Oyongo (5) – Mollet (6) puis Lasne (90eme) – Delort (6), Laborde (6) puis Skuletic (84eme)
N’ont pas participé : Bertaud (g), Cozza, Piriz, S.Camara
Entraîneur : M.Der Zakarian
Lyon
A.Lopes (5) – Marcelo (5), Denayer (7), Marçal (4) – Tete (5), Tousart (4), Aouar (4) puis C.Diop (88eme), F.Mendy (6) – Fekir (cap) (7), Depay (4) puis M.Dembélé (61eme), B.Traoré (4) puis Terrier (87eme)
N’ont pas participé : Gorgelin (g), Dubois, Solet, Caqueret
Entraîneur : B.Genesio

Le debrief

Troisième avant le coup d’envoi de cette dernière journée de la phase aller, l’Olympique Lyonnais devait gagner et espérer un faux-pas de Lille, à domicile contre Toulouse, pour terminer l’année en qualité de dauphin du Paris Saint-Germain. Le LOSC a bel et bien chuté ce samedi soir, mais l’OL, de son côté, s’est montré incapable de ramener trois points de son déplacement à la Mosson. Sur la physionomie de la rencontre, il n’y a pas grand-chose à redire, tant Montpellier a montré les meilleures choses et aurait même pu l’emporter avec plus d’efficacité devant le but d’Anthony Lopes. En première période, les Héraultais ont en effet dominé de la tête et des épaules une formation lyonnaise sauvée deux fois par Jason Denayer sur sa ligne. Mais en ne trouvant pas l’ouverture malgré cette multiplication de bonnes situations, le MHSC craignait d’avoir laissé passer sa chance. A raison.
Car en deuxième période, le match s’est équilibré et Lyon a enfin réussi à s’installer plus régulièrement dans la moitié de terrain adverse. Jusqu’à l’ouverture du score de Nabil Fekir, homme en forme du moment côté lyonnais. Un scénario difficile à accepter pour l’équipe de Michel Der Zakarian, mais le suspense aurait pu tourner court sans une décision très litigieuse de M.Letexier. Malgré consultation du VAR, l’arbitre n’a pas accordé de penalty au capitaine lyonnais après un accrochage avec Benjamin Lecomte à hauteur du point de penalty. Une décision qui peut surprendre et faire enrager du côté de l’OL, car quelques minutes plus tard, Ruben Aguilar a égalisé en envoyant une praline dans la lucarne d’Anthony Lopes. A l’arrivée, le match nul est logique mais Bruno Genesio et ses hommes risquent de l’avoir mauvaise. Surtout qu’avec ce résultat, ils ratent une deuxième place qui leur tendait les bras, et restent sous la menace de Montpellier, qui compte deux points de retard et… un match en moins.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Dim 23 Déc 2018 - 8:11

19ÈME JOURNÉE -LIGUE 1 CONFORAMA
PSG 1-0 Nantes
Coup d'envoi à 21h00
https://www.matchendirect.fr/live-score/nantes-psg.html

Le PSG voudra reprendre sa marche en avant après avoir perdu ses premiers points de la saison. Les Parisiens ont en effet concédé deux scores de parité à Bordeaux (2-2) et à Strasbourg (1-1) lors de leurs deux derniers matchs. Ensuite ils ont bien géré leur rendez-vous européen avec une victoire acquise à Belgrade (1-4) puis ont fait de même en Coupe de la Ligue à Orléans mardi soir (1-2).

Après avoir vu leur série de 5 matchs sans défaite prendre fin à Saint-Etienne (3-0) les Canaris ont montré du cœur et une grande force de caractère pour renverser l'OM à la Beaujoire après avoir été menés deux fois au score (3-2). Mais ensuite leurs deux rencontres, à Nîmes et contre Montpellier ont été reportées. Du coup le FCNA n'aura eu qu'un match de Coupe de la Ligue (à Rennes) depuis le début du mois de décembre. Et quand on sait que Nantes réussit très peu au Parc des Princes ces dernières années..
L1 (J19) : Le PSG encore au service minimum contre Nantes
http://www.football365.fr/l1-j19-psg-service-minimum-contre-nantes-8730634.html
Publié le 22 décembre 2018 à 23H10 - mis à jour le 22 décembre 2018 à 23H59    Geoffrey Steines  

Le PSG s’est contenté d’un petit but pour vaincre Nantes samedi (1-0) et terminer l’année 2018 sur un succès logique. La trêve hivernale arrive tout de même à point nommé pour le leader de L1, plus que jamais en tête avec les résultats du soir.

But : Mbappé (68eme) pour le PSG
Avertissements : T.Silva (88eme) et Marquinhos (95eme) pour le PSG
Expulsion : Aucune
PSG
Buffon (6) – Thiago Silva (cap) (6), Marquinhos (7), Kimpembe (6) – Meunier (5) puis Kehrer (81eme), Di Maria (5) puis D.Alves (87eme), Verratti (5), Draxler (5), Bernat (5) – Mbappé (6), Cavani (4) puis Choupo-Moting (81eme)
N’ont pas participé : Cibois (g), Rimane, Nkunku, M.Diaby
Entraîneur : T.Tuchel
Nantes
Tatarusanu (5) – Kwateng (4), Mbodji (5), Diego Carlos (cap) (5), Pallois (6), L.Lima (6) – A.Touré (5), Krhin (6) puis Girotto (75eme), Rongier (4) – Sala (4), Boschilia (5) puis Waris (78eme)
N’ont pas participé : Dupé (g), Fabio, Miazga, Moutoussamy, K.Coulibaly
Entraîneur : V.Halilhodzic

Le debrief

La trêve hivernale tombe bien pour le PSG. Au service minimum depuis un mois en championnat comme en Coupe de la Ligue, il n’a encore pas forcé son talent samedi pour vaincre Nantes (1-0). Un but opportuniste de Kylian Mbappé au beau milieu de la seconde période lui a suffi pour décrocher une victoire logique et asseoir toujours plus sa domination sur le championnat, avec la défaite de Lille et le nul de Lyon et Montpellier dans le même temps. Mais les Parisiens, sans un Neymar parti en vacances anticipées au Brésil dès jeudi, ont fait preuve d’un déchet technique dans la finition qui aurait pu leur coûter le jour de congé en plus promis en cas de succès. Tombés sur un bloc nantais sans surprise très bas, dans un 5-4-1 ultra-défensif aligné par Vahid Halilhodzic, ils n’ont pas trouvé la moindre profondeur et ont longtemps péché dans les 25 derniers mètres adverses, que ce soit à la passe ou à la frappe. Ils ont tenu le ballon dans des proportions énormes (68% au coup de sifflet final) et globalement bien géré les phases de construction. Pour finalement peu d’occasions à la clé et aucune frappe cadrée.
Au retour des vestiaires, les Parisiens n’étaient pas bien plus inspirés et les Nantais sortaient même davantage, sentant une certaine fébrilité chez les locaux. Sans pour autant se créer de réelles opportunités, à l’image d’un Emiliano Sala livré à lui-même et inoffensif. Mais les Canaris, qui pourront regretter de ne pas avoir plus fait douter ce Paris au petit trot, ont perdu pied physiquement au fil des minutes. Malgré ça, ils n’ont craqué que sur un coup de pied arrêté, même si le PSG a mal négocié de nombreuses balles de break par la suite. Symbole de sa maladresse, le champion de France n’a cadré que deux de ses 22 tirs de la soirée. Et même dans un soir où il n’y était pas vraiment, il a signé sa 15eme victoire en 17 matchs de L1 et boucle l’année avec une seule défaite toutes compétitions confondues sur la phase aller. Il s’est aussi offert un record supplémentaire : il est en effet devenu le premier à battre un adversaire 14 fois de suite dans l’élite avec Nantes. Un petit cadeau bonus en plus dans une chaussette de Noël déjà bien garnie.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Dim 23 Déc 2018 - 8:17

19ÈME JOURNÉE -LIGUE 1 CONFORAMA
Reims 2-2 Caen
https://www.matchendirect.fr/live-score/caen-reims.html
Coup d'envoi à 21h00

L'une des pires attaques du championnat (13 buts marqués) présente un ratio exceptionnel avec 25 points récoltés et une 8e place tout à fait exceptionnelle à ce stade de la saison. Si le promu a tenu le nul au Vélodrome (0-0) puis a perdu face à Toulouse (0-1) qui n'avait plus gagné depuis une éternité, il a ensuite failli signer un très gros coup à Lille mais s'est fait rejoindre dans le temps additionnel sur un pénalty litigieux (1-1) et a fini par prendre le meilleur sur Strasbourg (2-1) samedi dernier grâce à un coup-franc direct de Cafaro ! A domicile, le club n'a encaissé que 5 buts, seul le PSG fait mieux !

De son côté Caen s'est imposé au bout du temps additionnel mardi soir face au TFC (2-1) grâce à un pénalty accordé par la VAR. Et a ainsi pu stopper sa série de 9 matchs sans victoire (5 revers, 4 nuls) pour se sortir de la zone rouge (16e avec un point d'avance sur le barragiste). Mais Caen voyage mal avec une seule victoire (à Dijon, le 1er septembre) pour 4 nuls et 4 défaites.
L1 (J19) : Reims et Caen finissent l’année sur un nul
Publié le 22 décembre 2018 à 23H55 - mis à jour le 23 décembre 2018 à 00H23    Vincent DEGREMONT
http://www.football365.fr/l1-j19-reims-caen-finissent-lannee-nul-8730781.html

Si le Stade de Reims a offert son contenu le plus séduisant depuis le début de la saison, ça n’a pas suffi pour faire mordre la poussière à des Caennais réalistes devant et solidaires derrière ce samedi (2-2).

Buts : Suk (7eme) et Engels (53eme) pour Reims – Ninga (28eme) et Armougom (63eme) pour Caen
Avertissements : Suk (1ère), Abdelhamid (26eme) et Engels (88eme) pour Reims – Guilbert (16eme) pour Dijon.
Expulsion : Aucune

Reims
E.Mendy (4) – Foket (4), Engels (7), Abdelhamid (6), Konan (7) – Chavalerin (6), Romao (cap) (5) – M.Doumbia (6), Cafaro (5) puis M.Martin (69eme), Oudin (4) – Suk (5) puis Ojo (45eme) (3)
N’ont pas participé : J.Carrasso (g), Fontaine, Ndom, Mbemba, Dingomé
Entraîneur : D.Guion

Caen
Samba (6) – Guilbert (4), Baysse (4), Diomandé (4), Armougom (4) – B.Sankoh (4), Deminguet (3) – Ninga (6) puis Imorou (85eme, Khaoui (5) puis E.Joseph (54eme), Fajr (3) – Crivelli (4) puis Tchokounté (78eme)
N’ont pas participé : Zelazny (g), Gradit, Zahary, Djiku
Entraîneur : F.Mercadal

Le debrief

« On est dans les clous, mais le relâchement n’est pas permis ! ». En conférence de presse, David Guion ne voulait pas voir ses joueurs trop tôt en vacances. Le tacticien champenois a été entendu : au lieu du coffre-fort habituellement proposé, les Rouge et Blanc ont offert un véritable festival de jeu offensif. Dès la 6eme minute, M.Doumbia faisait trembler les filets adverses, mais sa réalisation était annulée par un hors-jeu de Suk. Suk qui se rattrapait quelques instants après, en inscrivant (enfin !) son premier but sous ses nouvelles couleurs. L’appétit venait en marquant au promu, qui continuait à planter des banderilles, faisant briller Samba. Et quand les Normands marquèrent deux fois contre le cours du jeu, les Rémois n’ont pas baissé la tête, allant chercher l’égalisation peu après le retour des vestiaires. Acculant les visiteurs par la suite, le promu voulait la cerise sur le biscuit rose, mais n’a pas su battre une dernière fois le portier caennais malgré une énorme débauche d’énergie. Pas grave : avec 26 points à la trêve, le Stade de Reims est en avance sur le temps de passage du maintien et passera les fêtes au chaud.
« Il faut que l’on ait une motivation terrible ! ». Après avoir arraché à Michel-d’Ornano un important succès au bout du temps additionnel face à Toulouse, Fabien Mercadal espérait bien faire une mini-série pour clôturer l’exercice 2018 sur une bonne note. La motivation était au rendez-vous, dans l’impact, les courses, les efforts de replacement, la solidarité, empêchant ainsi les attaques placées champenoises de trouver le dernier intervalle. Et quand Ninga est dans un bon jour et que Khaoui sort un geste de génie, le club normand devient même un adversaire redoutable capable de marquer deux fois contre le cours du jeu. Le sourire du technicien malherbiste à la fin de la partie prouvait que, même après avoir mené au score, il se satisfaisait largement de ce point pris à l’extérieur. 16eme avec 18 unités, Caen verra la nouvelle année au-dessus de la zone rouge. C’est là l’essentiel !
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Dim 23 Déc 2018 - 8:23

19ÈME JOURNÉE -LIGUE 1 CONFORAMA
Rennes 4-0 Nîmes
https://www.matchendirect.fr/live-score/rennes-nimes.html
Coup d'envoi à 21h00

Rennes semble s'être relancé avec deux belles victoires, à Lyon (0-2) puis contre Dijon (2-0) avec un Hatem Ben Arfa retrouvé. En plus, les Rennais ont validé leur qualification en 16e de finale de Ligue Europa (pour la première fois de leur histoire) en dominant Astana (2-0). Les Bretons ont un bilan mitigé à domicile avec déjà 3 défaites et 2 nuls pour seulement 3 succès.

D'autant qu'en face Nîmes occupe le 4e rang des équipes à l'extérieur avec déjà 4 victoires acquises loin de ses bases (pour 2 nuls et 3 défaites).
Avant de s'incliner face à Lille dimanche dernier (2-3) les Crocos restaient sur 3 victoires d'affilée, dont deux à l'extérieur (0-1 à Strasbourg et 1-2 à Caen - et une contre Amiens 3-0).
L1 (J19) : Rennes corrige Nîmes et poursuit sa remontée
http://www.football365.fr/l1-j19-rennes-corrige-nimes-poursuit-remontee-8730718.html

Le Stade Rennais a surfé sur sa bonne dynamique du moment pour écraser au Roazhon Park le Nîmes Olympique (4-0) et terminer l’année dans la première partie du classement.

Buts : André (6e), Bourigeaud (14e), Siebatcheu (47e et 67e) pour Rennes
Avertissements : H. Traoré (79e) pour Rennes, Briançon (33e) et Paquiez (88e) pour Nîmes

Rennes
Koubek (6) – Bensebaini (6), Mexer (6), Da Silva (6), H.Traoré (5) – André (cap) (7), Grenier (5) puis Lea-Siliki (85e) – Bourigeaud (7) puis Del Castillo (80e), Ben Arfa (7), I. Sarr (6) – Siebatcheu (7) puis Johansson (67e)
N’ont pas participé : Gertmonas (g), Zeffane, Gélin, Hunou
Entraîneur : J. Stéphan

Nîmes
Bernardoni (3) – Paquiez (4), Lybohy (3), Briançon (cap) (4), Ripart (4) – Valls (5) puis Bozok (53e), Savanier (strong>5), Ferri (5) – Bouanga (5) puis Bobichon (75e), Alioui (5), Thioub (4) puis Alakouck (53e)
N’ont pas participé : Valette (g), Landre, Miguel, Guillaume
Entraîneur : B. Blaquart

Le debrief

La première affiche entre ces deux équipes au 21eme siècle promettait beaucoup. Certes, Rennais et Nîmois sont englués dans le ventre mou de notre Ligue 1 mais terminent cette année en trombe. Vainqueurs de leurs deux derniers matchs, les Bretons espéraient réussir la passe de trois, tandis que les Crocos restaient sur quatre succès lors des six dernières journées, dont trois à l’extérieur. Ces derniers ont vite tenté de prendre le jeu à leur compte mais se sont fait surprendre en contre. Au bout d’un quart d’heure de jeu, les hommes de Bernard Blaquart étaient déjà menés deux buts à zéro par des Rennais ultraréalistes. Trop timides dans la demi-heure suivante, les Nîmois regagnaient les vestiaires avec l’intime espoir de revenir fort après la pause. Les Bretons n’avaient en effet, avant le coup d’envoi, gagné que 6 des 14 rencontres lors desquelles ils ont mené au score cette saison en Ligue 1 (4 nuls, 4 défaites).
Mais dès la reprise, Siebatcheu a enfoncé le clou, à la conclusion d’un contre lancé par l’intenable Sarr. Les entrants gardois n’ont rien apporté et pire encore, Bernardoni a concédé un quatrième but vingt minutes plus tard, la faute à un marquage trop lâche de ses défenseurs et à une erreur du jeune portier prêté par les Girondins de Bordeaux. L’addition aurait pu être encore bien plus lourde si ce dernier n’avait pas haussé son niveau en fin de rencontre, quand Koubek a vécu lui une soirée plutôt tranquille. Avec ce large succès, le Stade Rennais bascule huitième à la trêve et son nouveau coach, Julien Stéphan, devient le premier entraîneur de l’histoire du club à commencer par trois victoires dans l’élite. Le Nîmes Olympique termine l’année sur une mauvaise note, subissant sa troisième défaite de la semaine, après celle face à Lille (2-3) et l’élimination en Coupe de Ligue au Havre (1-2).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   

Revenir en haut Aller en bas
 
Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019
Revenir en haut 
Page 11 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS :: LE SALON DES AUTRES SPORTS :: LE FOOTBALL-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: