UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS

Le tennis c'est la volonté, l'amour de la compétition, le dépassement de soi, du talent, beaucoup de travail mais surtout de la passion
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Jeu 12 Juil 2018 - 19:40

Rappel du premier message :



Le Championnat de France de football, actuellement appelé Ligue 1 Conforama pour des raisons de sponsoring ou plus simplement Ligue 1, est une compétition de football qui est le premier échelon national en France.


Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
jeusetmatch



Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Sam 25 Aoû 2018 - 19:04

PSG : Cavani a reçu son trophée de meilleur buteur

https://www.lfp.fr/ligue1/article/psg-cavani-a-recu-son-trophee-de-meilleur-buteur.htm

Ligue 1 Conforama
25/08/2018
Avant PSG-Angers SCO (3e journée de Ligue 1 Conforama), Nathalie Boy de la Tour a remis le trophée de meilleur buteur à Edinson Cavani.
A l'issue de la saison 2017/2018 de Ligue 1 Conforama, l'attaquant du Paris Saint-Germain Edinson Cavani a été pour le deuxième exercice consécutif meilleur buteur du championnat de France avec 28 réalisations.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Sam 25 Aoû 2018 - 21:50

MONTPELLIER 0-0 SAINT ETIENNE


Le coup d'envoi de ce match sera donné à 20h45 au stade de la Mosson à Montpellier.Douzième au classement avant cette rencontre, Montpellier reste sur un succès la semaine dernière sur la pelouse d'Amiens (2-1). Les Héraultais peuvent enchaîner avec une deuxième victoire de suite, la première à domicile cette saison.
De son côté, Saint-Etienne est invaincu après deux journées dans ce championnat. Après un succès acquis face à Guingamp (2-1) lors de la journée inaugurale, les Stéphanois ont décroché un nul miraculeux dans les dernière secondes la semaine dernière sur la pelouse de Strasbour
Du côté des compositions, Montpellier se présente dans une 5-3-2 avec un duo d'attaque formé par ses deux recrues, Delort et Laborde.
Saint-Etienne quant à lui, s'avance dans cette rencontre, privée de Subotic, exclu à Strasbourg il y a une semaine, mais avec Cabella qui va connaître sa première titularisation sous le maillot vert.

Les deux équipes effectuent leur entrée sur la pelouse de la Mosson.

C'est parti à Montpellier ! Les Stéphanois viennent de donner le coup d'envoi de cette rencontre.

A l'entrée de la surface, Lasne tente sa chance. C'est contré et c'est un premier corner pour le MHSC dans ce match.
Long ballon de Debuchy vers Diony mais Lecomte sort au devant de l'attaquant des Verts et dégage le ballon en touche.
Laborde est alerté dans la profondeur. Au duel avec Koloziedjczak, l'ancien bordelais s'écroule mais c'est un duel à l'épaule et l'arbitre laisse le jeu se poursuivre.
Premier coup de sifflet dans cette rencontre après une faute de Khazri sur Lasne dans le rond central.
Pour le moment, les deux équipes abusent de longs ballons vers leurs attaquant. Sans réussite pour l'heure.
Bien servi aux 25 mètres, Mollet, totalement seul, tente sa chance d'une frappe sèche. C'est cadré mais Ruffier repousse le ballon des poings. C'est le premier tir cadré dans ce match.
La réponse de Saint-Etienne. Cabella aux 20 mètres, tente sa chance. C'est imprécis et ça file directement en six mètres pour Lecomte.
Trouvé sur le côté gauche, Oyongo centre. Le ballon est repoussé dans un premier temps par Kolodziejczak. Le balle revient sur Skhiri qui tente sa chance mais sa reprise de volée s'envole.

Du rythme dans ce premier quart d'heure de jeu mais pour l'heure les deux équipes peinent à se créer des occasions.
Les Verts monopolisent le ballon depuis quelques instants mais ça manque de vitesse du côté des joueurs de Jean-Louis Gasset
A la suite d'un bon mouvement du MHSC, Oyongo centre mais une nouvelle fois le centre est repoussé par la tête de Perrin.
Après un début de match rythmé où le ballon allait de droite à gauche, les deux équipes temporisent un petit peu depuis quelques minutes désormais.
Exceptée la frappe cadrée de Mollet après dix minutes de jeu, on n'a pas grand chose à se mettre sous la dent pour le moment dans ce Montpellier-Saint-Etienne.


A la suite d'une perte de balle de Cabella, Laborde sert Mollet. A l'entrée de la surface, l'ancien messin tergiverse un petit peu puis frappe mais sa tentative est repoussée par Kolodziejczak.
Percutant depuis le début de la rencontre, Mollet voit son centre contré par Debuchy et obtient un nouveau corner.
Alerté dans la profondeur, Diony est au duel avec Hilton mais l'ancien marseillais ne se fait pas surprendre et envoie le ballon en touche.
Une nouvelle fois parti dans un numéro en solitaire, Cabella tente sa chance de loin. Sa frappe est cadrée et ça donne un corner pour les Verts.
Sur le corner qui suit, Monnet-Paquet coupe la trajectoire au premier poteau. Le ballon voyage dans les airs mais Lecomte cueille le ballon juste au-dessus de la tête de Perrin.
Long ballon dans la profondeur de Skhiri en direction de Delort mais l'ancien caennais commet la faute sur Perrin. Les Stéphanois peuvent se relancer.
Depuis le début de la rencontre, Diony est systématiquement recherché dans la profondeur mais à chaque fois, l'attaquant des Verts perd son duel face à Hilton.
Au duel avec Mollet, Monnet-Paquet se fait attraper par le maillot qui se déchire dans ce duel.
Loin du but de Ruffier, Skhiri tente sa chance mais une nouvelle fois sa frappe s'envole dans les tribunes de la Mosson.
Servi par Cabella, Diony prend de vitesse Mendes et centre. Monnet-Paquet surgit au second poteau et place sa tête mais ça manque de puissance et le ballon file tranquillement dans les gants à Lecomte.
Après une bonne période stéphanoise , c'est désormais au tour des Héraultais de mettre le pied sur le ballon dans cette fin de première période.
Le rythme est de plus en plus plat à cinq minutes de la pause. Aucune des deux équipes ne met de vitesse dans leur jeu.
Trouvé sur le côté droit par Khazri, Debuchy centre mais l'ancien joueur d'Arsenal voit son centre contré par Oyongo.
Après une gros travail de Diony, ce dernier transmet en retrait à Debuchy qui centre en une touche. Une nouvelle fois, le centre du latéral des Verts est repoussé par Congré.
Plus à l'aise techniquement, les Verts font parfaitement tourner le ballon mais l'heure c'est compliqué de trouver des solutions dans un bloc héraultais bien en place.
C'est la mi-temps !
Malgré une possession de balle largement en sa faveur (57% contre 43%), les Verts n'arrivent pas à trouver la solution face à un bloc montpelliérain bien en place. Ce score de 0-0 reflète parfaitement cette première période bien terne, où seule la frappe de Mollet aura été une éclaircie.
C'est reparti à Montpellier ! Les Héraultais viennent de donner le coup d'envoi de cette seconde période.
Coupable d'une faute par derrière sur Diony, Hilton écope d'un carton jaune, le premier dans cette rencontre.
Le jeu est un peu plus haché depuis le retour des vestiaires. Cette fois-ci, M'Vila reste au sol après une faut de Aguilar.
Après avoir analysé la situations et la blessure de M'Vila, M.Brisard sort le jaune à l'encontre d'Aguilar.
Les deux équipes semblent reparties sur le même rythme qu'en première période ... On attend les frappes à la Mosson.
Superbement lancé dans la profondeur par Selnaes, Diony s'avance et frappe. Sa tentative est sortie en corner par Lecomte, auteur d'une superbe parade.
Auteur d'un geste d'humeur, Lasne est averti par l'arbitre. C'est le troisième montpelliérain qui écope d'un jaune depuis le retour des vestiaires.
Combinaison entre Khazri qui sert Cabella en retrait sur un coup-franc mais l'ancien marseillais manque totalement sa reprise qui file en six mètres.
Trouvé dans la surface stéphanoise, Laborde tente de contrôler le ballon dos au but mais le ballon lui échapper et les Verts peuvent se relancer.
Après avoir bien travaillé face à Perrin sur le côté gauche, Oyongo centre mais Ruffier s'impose dans les airs face à Laborde.
Comme en première période, les Verts mettent le pied sur le ballon mais n'arrivent toujours pas à trouver la solution face au bloc bas du MHSC
Parti seul dans une percée plein axe, Laborde sert Mollet sur le côté droit. L'ancien messin tergiverse un peu et tente sa chance mais sa frappe est de nouveau repoussée par la défense de l'ASSE.
Loin du but, Mollet s'essaye à un coup-franc mais c'est trop profond et le ballon file directement dans les gants de Ruffier.
Malgré une mainmise sur le ballon, les Verts peinent toujours autant à se procurer des occasions, excepté la frappe de Diony tout à l'heure.
Nouveau ballon dans la profondeur en direction de Diony mais Lecomte a parfaitement anticipé et vient cueillir le ballon juste devant l'attaquant des Verts.
Sur le côté gauche, Lasne centre mais le ballon est repoussé de la tête par Perrin.
Premier changement dans cette rencontre avec la sortie de Lasne remplacé par Le Tallec.
Aux 30 mètres, Cabella centre mais Aguilar surgit devant Diony et dévie le ballon en corner.
A la réception d'un centre de Delort, Laborde prend le dessus sur Debuchy et place son coup de tête mais ça passe juste à côté du poteau gauche de Ruffier qui semblait battu sur le coup.
Une nouvelle fois, le rythme retombe dans cette partie alors que l'on approche du dernier quart d'heure dans cette rencontre.
Servi sur le côté gauche par Selnaes, Cabella tente d'y aller seule mais la conduite de balle est approximative et le néo-stéphanois perd le ballon.
Nouvelle faute stéphanoise dans cette partie. Michel Der Zakarian réclame un carton mais M.Brisard est obligé d'aller voir le technicien du MHSC pour calmer les esprits.
Proche de la ligne médiane, Khazri tente le lob sur Khazri. C'est astucieux mais le ballon termine juste au-dessus du but de Lecomte.
A la réception d'un centre d'Aguilar, Laborde place son coup de tête. Ruffier effectue une parade exceptionnelle mais l'attaquant du MHSC est signalé en position de hors-jeu.
Les deux équipes se lâchent un peu plus dans cette fin de match mais pour l'heure personne n'arrive à tromper la vigilance des gardiens.
A noter que le jeu est un peu plus haché également. Les fautes s'accumulent à dix minutes de la fin du match.
Double changement à Saint-Etienne avec les sorties de Cabella et Diony remplacés par Nordin et Beric.
Sur le côté gauche, Laborde obtient un corner après un ballon dévié par Debuchy.
Double changement également à Montpellier avec les sorties de Laborde et Mollet remplacés par Sambia et Skuletic.
Il y aura deux minutes en plus dans cette rencontre.
C'est terminé à Montpellier sur ce score de 0-0 entre Montpellier et Saint-Etienne.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Dim 26 Aoû 2018 - 5:47


L1 (J3) : Toulouse fait redescendre Nîmes sur terre
Publié le 25 août 2018 à 22H30 - mis à jour le 25 août 2018 à 23H11 Raphaël Brosse
http://www.football365.fr/l1-j3-toulouse-redescendre-nimes-terre-7660093.html



Le debrief

Nîmes est tombé de son petit nuage. Après avoir réalisé une remontée incroyable à Angers (3-4) puis dompté Marseille aux Costières (3-1), les Crocos ont chuté à Toulouse ce samedi (1-0). Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce n’est pas volé. A l’image d’un Denis Bouanga et d’un Sada Thioub bien moins incisifs que dimanche dernier, les hommes de Bernard Blaquart ont cruellement manqué de mordant sur la pelouse du Stadium. En panne d’imagination, ils n’ont pas réussi à se créer la moindre occasion digne de ce nom et il n’y a guère que sur les coups de pied arrêtés frappés par Téji Savanier que la menace pouvait planer dans la surface de Baptiste Reynet. La défense a elle aussi été mise à rude épreuve et, sans un Paul Bernardoni des grands soirs, les Gardois auraient pu subir une défaite plus conséquente. Rien de dramatique malgré tout, juste un constat : l’euphorie n’a pas duré.
Difficile de parler d’euphorie à Toulouse. Le club de la Ville rose reste sur plusieurs saisons éprouvantes et ces deux victoires de rang ne suffiront sans doute pas à enthousiasmer les supporters haut-garonnais. Ces derniers ont cependant dû quitter l’île du Ramier avec le sourire car en plus de la victoire, ils ont pu voir leur équipe produire un jeu intéressant, fait de passes courtes et de transitions rapides vers l’avant. Les hommes d’Alain Casanova ont néanmoins longtemps eu des vents contraires, entre les arrêts de Bernardoni, le but refusé à Aaron Leya Iseka pour un hors-jeu très limite (8eme) et le premier penalty manqué par Max-Alain Gradel (38eme). Le capitaine des Violets n’a pas tremblé sur sa deuxième tentative (80eme), offrant ainsi un succès on ne peut plus logique aux siens. Sixième avec six unités au compteur, le TFC a donc plutôt bien rebondi après sa claque inaugurale à Marseille (4-0).

Le film du match

8eme minute
Servi par Max-Alain Gradel, Aaron Leya Iseka s’y prend à deux fois pour tromper Paul Bernardoni. Aidé par la VAR, l’arbitre refuse cependant le but du Belge pour une légère position de hors-jeu !
38eme minute
Toulouse obtient un penalty après une faute de Loïck Landre sur Jean-Clair Todibo. Max-Alain Gradel s’élance… et bute sur Paul Bernardoni !
42eme minute
Quelle occasion pour le TFC ! Sur le côté droit de la surface, Matthieu Dossevi centre vers John Bostock, qui dévie de la tête en direction d’Aaron Leya Iseka. La reprise à bout portant de l’attaquant toulousain est repoussée par Paul Bernardoni !
80eme minute (1-0)
Toulouse ouvre le score ! L’arbitre accorde un nouveau penalty aux Violets suite à une faute d’Anthony Briançon sur Yaya Sanogo. Cette fois, Max-Alain Gradel trompe Paul Bernardoni !
84eme minute
Lancé en profondeur par Max-Alain Gradel, Yaya Sanogo évite la sortie de Paul Bernardoni et tente sa chance dans un angle fermé. Anthony Briançon revient bien et tacle le ballon !
89eme minute
Oh Gradel ! Décalé par Jimmy Durmaz, l’Ivoirien frappe du droit. Paul Bernardoni éloigne le danger !

Tops et flops


TOP 3
Le seul Nîmois à s’être fait remarquer, c’est lui. Paul BERNARDONI a réalisé plusieurs arrêts de grande classe (42eme, 89eme) et a sorti le premier penalty frappé par Max-Alain Gradel (38eme). Il a certes été battu sur la deuxième tentative de l’Ivoirien, mais sans lui les Gardois auraient sans doute concédé un plus lourd revers.
Ceux qui avaient suivi les matchs amicaux du TFC en disaient le plus grand bien. Transparent à Marseille (4-0), intermittent contre Bordeaux (2-1) MANU GARCIA a rayonné ce samedi soir. Conduite de balle incisive, passes précises, dribbles souvent réussis… Le jeune meneur de jeu espagnol a fait étalage de tout son talent. Il faudra continuer à le suivre de très près.
Si Yannick Cahuzac n’a toujours pas disputé la moindre minute de jeu en Ligue 1 cette saison, c’est notamment parce qu’Ibrahim SANGARE marche sur l’eau. Associé à John Bostock dans l’entrejeu, le milieu sait aussi bien imposer son physique pour remporter des duels qu’assurer des transmissions propres vers l’avant. Son apport est très précieux.

FLOP 3
Inarrêtable la semaine dernière contre Marseille (3-1), Denis BOUANGA était cette fois aux abonnés absents. Serré de près par Kelvin Amian, l’ancien Lorientais n’a quasiment fait aucune différence sur son aile gauche. A noter toutefois un léger mieux en fin de partie.
Préféré à Umut Bozok, Baptiste GUILLAUME n’a pas profité de cette rencontre pour se mettre en évidence. Le joueur prêté par Angers n’a pas existé et ne s’est créé aucune occasion. Remplacé par Clément Depres (73eme).
Du haut de ses 23 ans, Anthony BRIANCON s’appuie déjà sur une jolie petite expérience (126 matchs de Ligue 2). Le capitaine des Crocos s’est pourtant fait avoir comme un bleu en fin de rencontre, concédant un penalty évitable en taclant maladroitement Yaya Sanogo (80eme).

Monsieur l’arbitre au rapport

Avec l’aide de ses assistants vidéo, M.Schneider a refusé un but à Aaron Leya Iseka en début de match pour une position de hors-jeu extrêmement limite (8eme). L’homme en noir a ensuite accordé un penalty justifié aux Violets pour un pied haut de Loïck Landre sur Jean-Clair Todibo (38eme). Le deuxième coup de pied de réparation accordé aux Haut-Garonnais semble un peu plus généreux.

La feuille de match

L1 (3eme journée) / TOULOUSE – NÎMES : 1-0

Stadium municipal (11 746 spectateurs)
Temps clément – Pelouse en bon état
Arbitre : M.Schneider (5)
But : Gradel (80eme sp) pour Toulouse
Avertissements : Durmaz (93eme) pour Toulouse – Landre (38eme), Guillaume (65eme) et Bozok (89eme) pour Nîmes
Expulsion : Aucune

Toulouse
Reynet (6) – Amian (6), Todibo (6), Jullien (6), Moubandjé (5) – Bostock (6), Sangaré (6) – Dossevi (5) puis Durmaz (72eme), Manu Garcia (7) puis Jean (81eme), Gradel (cap) (6) – Leya Iseka (5) puis Sanogo (66eme)
N’ont pas participé : Goicoechea (g), I.Sylla, Fortes, Cahuzac
Entraîneur : A.Casanova

Nîmes
Bernardoni (7) – Alakouch (5), Briançon (cap) (4), Landre (4), Miguel (5) – Thioub (4) puis Bozok (82eme), Savanier (5), M.Diallo (5) puis Valls (86eme), Bouanga (4) – Guillaume (4) puis Depres (74eme), Ripart (4)
N’ont pas participé : Valette (g), Paquiez, Lybohy, Bobichon
Entraîneur : B.Blaquart
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Dim 26 Aoû 2018 - 5:50


L1 (J3) : Amiens lance sa saison en corrigeant Reims

Publié le 25 août 2018 à 22H30 - mis à jour le 25 août 2018 à 23H04 Franck GUIDICELLI

http://www.football365.fr/l1-j3-amiens-lance-saison-corrigeant-reims-7660270.html

Rapidement en supériorité numérique, Amiens a déroulé pour battre une équipe de Reims hors sujet. Les Picards remportent leurs premiers points et stoppent la bonne série rémoise.

Le debrief

Début de saison complètement différent pour Amiens et Reims avec des Picards toujours à la recherche de leur premier point dans cette saison de Ligue 1, alors que pour les Champenois le bilan est inattendu : deux victoires contre Nice et Lyon. Dès le début du match, Amiens a pris le dessus au milieu de terrain et cela à permis aux hommes de Christophe Pélissier de confisquer le ballon et surtout d’ouvrir le score sur un bon mouvement collectif. Pas dans le coup offensivement, les Rémois n’ont pas réussi à réagir. Et, au contraire, ils se sont retrouvés à 10 suite à l’expulsion de Romain Métanire. Un carton rouge sorti par l’arbitre après consultation de l’a vidéo alors qu’il n’avait même pas sifflé faute dans un premier temps. Pour la première fois de la saison, le SDR s’est retrouvé au pied du mur et on attendait le retour des vestiaires pour voir si les Champenois avaient encore l’espoir de recoller au score en seconde période.
Pendant dix minutes, Reims a pris les choses en main en allant de l’avant, quitte à laisser plus d’espaces aux Amiénois, mais cela n’a pas eu la réussite escomptée. Au contraire, les Picards ont doublé la mise puis le cauchemar a continué pour les visiteurs. Tout d’abord, un but de Pablo Chavarria a été refusé suite à un recours à l’assistance vidéo. Ensuite, Amiens a enchaîné avec un doublé de Moussa Konaté pour enfoncer un peu plus Reims. Si Mathieu Cafaro a réduit le score, cette défaite sonne comme une véritable piqûre de rappel pour les hommes de David Guion qui vont devoir réagir dès le prochain match à Montpellier pour repartir vers l’avant et montrer que cette défaite n’était qu’un accident. Pour Amiens, en revanche, ces trois points vont regonfler le moral des troupes avant un déplacement compliqué à Saint-Etienne. D’autant que les locaux ont montré de très belles choses dans le jeu collectif.

Le film du match

3eme minute
Centre de Konaté qui est contré, le ballon revient sur Mendoza qui frappe à côté.
8eme minute
Belle balle lobée pour Métanire dans la surface, il tente un lob sur Gurtner sorti à sa rencontre mais le gardien amiénois remporte son duel.
23eme minute (1-0)
Sur le côté gauche, Konaté réalise un joli numéro. Il entre dans la surface, élimine Fontaine d’un bon crcohet avant de centrer pour Gnahoré. Dos au but, il se retourne puis trompe E.Mendy d’une frappe de près.
36eme minute
Mendoza part lancé, il est stoppé par un tacle très viril de Métanire. L’arbitre laisse jouer avant d’avoir recours à l’assistance vidéo. Après trois bonnes minutes de réflexion, il décide d’expulser Métanire, pour une semelle sur la cheville de Mendoza.
45eme minute
Centre de Krafth pour Zungu qui reprend de volée… à côté.
47eme minute
Dans un angle fermé, Mendoza prend sa chance et allume Mendy qui est vigilant pour détourner en corner.
59eme minute (2-0)
A la sortie d’un jeu à trois, Lefort centre fort au point de penalty pour la tête lobée décroisée de Ghoddos qui termine sous la barre d’E.Mendy qui n’a pas bougé.
61eme minute
Sur une récupération de Romao, le ballon parvient à M.Martin qui lance Chavarria en profondeur. L’ancien Lensois vient battre Gurtner tranquillement. Le but est finalement refusé après assistance vidéo pour un très très léger hors-jeu de Chavarria.
67eme minute (3-0)
Très belle action collective avec un décalage de Gnahoré pour Krafth sur la droite. Le latéral centre au second poteau pour Konaté qui est seul et marque du plat du pied.
73eme minute (4-0)
D’une très balle frappe en pivot légèrement déviée par Abdelhamid, Konaté s’offre un double. Le ballon finit sous la barre et E.Mendy ne peut rien faire.
85eme minute (4-1)
Bien servi en profondeur, Cafaro lobe Gurtner sorti à sa rencontre et réduit l’écart.

Tops et flops


TOP 3
M.KONATE a été dans tous les bons coups avec un doublé et une passe décisive. Très en jambes, il a constamment fait les bons choix.
MENDOZA a aussi été un véritable poison sur son côté gauche. Très percutant, il est explosif et joue toujours vers l’avant. Il est en plus à l’origine de l’expulsion de Métanire. Un joueur à suivre.
LEFORT a été très intéressant sur son côté gauche. Il a démontré une bonne qualité de centre et une volonté d’apporter le surnombre. Très utile à son équipe.

FLOP 3
M.MARTIN a traversé le match comme un fantôme. Bien pris au milieu, ses coéquipiers n’ont jamais réussi à le trouver et le jeu rémois s’en est largement ressenti.
L’ancien Tourangeau, T.FONTAINE n’a pas toujours été bien placé. Il s’est aussi fait éliminer comme un débutant sur l’ouverture du score. Pas assez solide.
CHAVARRIA s’est retrouvé complètement coupé du reste de son équipe. Match frustrant qu’il a subi sans parvenir à trouver une solution pour faire bouger les choses.

Monsieur l’arbitre au rapport

M.Batta a eu plusieurs fois recours à l’assistance video qui l’a systématiquement déjugé. Il a su expliqué le changement de décision qui a été bien accepté par les joueurs.

La feuille de match

L1 (3eme journée) / AMIENS – REIMS : 4-1

Stade de la Licorne (10 709 spectateurs)
Beau Temps – Pelouse excellente
Arbitre : M.Batta (5)
Buts : Gnahoré (22eme), Ghoddos (59eme) et Konaté (67eme et 73eme) pour Amiens – Cafaro (85eme)
Avertissements : Zungu (45eme) pour Amiens – M.Martin (9eme) pour Reims
Expulsion : Métanire (36eme) pour Reims

Amiens
Gurtner (cap) (5) – Krafth (6), Adenon (6), Dibassy (6), Lefort (7) – Zungu (6) puis G.Fofana (76eme), Gnahoré (6), Ghoddos (5) puis Bodmer (65eme) – Otero (5) , M.Konaté (8), Mendoza (7) puis R.Kurzawa (76eme)
N’ont pas participé : Dreyer (g) El Hajjam, Timite, Monconduit
Entraîneur : C.Pelissier

Reims
E.Mendy (5) – Métanire ( non noté), T.Fontaine (3), Abdelhamid (4), Konan (5) – Romao (5), M.Martin (cap) (3) puis Suk (68eme), Chavalerin (4) – Oudin (non noté) puis Disasi (39eme – 4), Chavarria (4), M.Doumbia (4) puis Cafaro (77eme)
N’ont pas participé : J.Carrasso (g), H.Kamara, Mbemba, Ndom
Entraîneur : D.Guio
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Dim 26 Aoû 2018 - 5:54



L1 (J3) : Un Dijon historique corrige Nice
Publié le 25 août 2018 à 23H00 - mis à jour le 25 août 2018 à 23H04    Nicolas Kohlhuber  
http://www.football365.fr/l1-j3-dijon-historique-corrige-nice-7660339.html
Dijon a livré un match convaincant pour venir à bout d’une inoffensive équipe niçoise (0-4). Avec cette performance, le DFCO fait tomber quelques records et poursuit son début de saison parfait.





Le debrief

Avec son effectif construit sur la durée, Dijon a fait preuve d’expérience pour venir à bout de Nice. En plus d’un groupe solide, Olivier Dall’Oglio a pu compter sur des individualités capables de changer le cours d’un match. Tout ce que l’OGC Nice n’avait pas ce samedi soir. Les Dijonnais ont su faire le dos rond face à des Aiglons trop indisciplinés pour marquer. Ils ont ensuite exploité chaque opportunité d’attaquer le but de Yoan Cardinale. La combinaison sur le coup-franc à l’origine de l’ouverture du score prouve la maturité du jeu des Bourguignons. Pourtant, c’est le jeune Nayef Aguerd (22 ans) qui est à la conclusion du ballon d’Enzo Loiodice (17 ans). A l’origine du coup-franc, une faute sur Jules Keita (20 ans). Trois jeunes joueurs impliqués sur une action d’anciens. Une véritable leçon de discipline donnée à des Niçois qui ont longtemps attaqué sans trouver le chemin des filets.
Par deux fois, Mizyane Maolida n’a pas réussi à redresser suffisamment le ballon pour marquer de la tête. Le ballon a aussi échappé à Pierre Lees-Melou alors qu’Alex Runarsson n’était plus dans ses cages. Un symbole d’une réussite qui a fui les hommes de Patrick Vieira. Sans buteur, mais avec un système en mutation permanente, les coéquipiers de Dante ont surpris, mais n’ont pas marqué. Devant, Maolida, Saint-Maximin et Srarfi ont des profils semblables. Des joueurs qui prennent la profondeur ou qui provoquent. Mais aucun de ces trois n’est réputé pour être un finisseur. Et cela s’est confirmé avec les nombreuses occasions ratées.
Face à cette inefficacité, la lucidité s’est échappée. Nice ne misait plus que sur des exploits individuels et des longs ballons. La frustration grandissante a provoqué des oublis importants. Devant comme derrière. Et Naïm Sliti, comme ses coéquipiers en ont profité. Oussama Haddadi a marqué le deuxième but des Dijonnais sur leur troisième tir cadré. Un coup fatal dans la confiance de la défense niçoise. Chaque ballon dans les 40 mètres niçois devenait dangereux. Jules Keita a alors pu s’amuser pour marquer deux buts de plus et valider un début de saison historique. En Ligue 1, jamais Dijon n’avait remporté deux matches consécutifs à l’extérieur. Avec trois victoires en trois journées, les coéquipiers d’un Julio Tavares pourtant muselé sont sur les mêmes bases que les cadors du championnat. Une catégorie dont ne fait plus partie l’OGC Nice. Avec un point après avoir joué Reims, Caen et Dijon, Nice a encore beaucoup à apprendre.

Le film du match

33eme minute
Myziane Maolida passe dans le dos de la défense et élimine Alex Runarsson. Trop excentré pour tirer directement, il remet en retrait à Pierre Lees-Melou qui ne cadre pas sa tentative.
36eme minute
Superbe centre d’Olivier Boscagli qui trouve la tête d’un Myziane Maolida qui est seul dans la surface de réparation dijonnaise. Le néo-niçois n’arrive pas à cadrer sa tentative
45+1eme minute
Un centre de Mehdi Abeid trouve Frédéric Sammaritano au deuxième poteau. La tête du milieu de terrain oblige Yoan Cardinale à la parade.
55eme minute
Encore une grosse occasion pour l’OGC Nice. Bassem Srarfi provoque sur le côté droit et délivre un centre idéal pour Myziane Maolida. Le transfuge de l’Olympique Lyonnais reprend le ballon de la tête. Alors qu’il était entrain de reculer, sa tentative n’est pas cadrée. La menace se précise sur le but d’un Alex Runarsson bien chanceux sur ce coup-là.
68eme minute (0-1)
Nayef Aguerd saute plus que haut la défense niçoise et reprend de l’épaule un long ballon d’Enzo Loiodice.
82eme minute (0-2)
Sur un contre, Jules Keita provoque et fixe la défense niçoise. Il sent parfaitement Oussama Haddadi passer dans son dos et le décale. Le latéral tunisien ajuste Yoan Cardinale pour marquer le but du break.
86eme minute (0-3)
Toute la défense niçoise est passive sur un long dégagement dijonnais qui termine sa course dans les pieds de Naïm Sliti dans la surface de réparation niçoise. Le numéro 10 se défait de Yoan Cardinale mais perd l’équilibre. Jules Keita a bien suivi et marque facilement.
93eme minute (0-4)
Jules Keita dépose Christophe Herelle, Dante et Olivier Boscagli avant de tromper Yoan Cardinale.

Tops et flops


TOP 3
Jules KEITA est l’homme du match. Sur son premier ballon, il provoque le penalty qui est à l’origine de l’ouverture du score. Sur le 2-0, il décale parfaitement Oussama Haddadi et marque ensuite deux buts pleins de sang-froid. Une entrée en jeu déterminante.
Naïm SLITI a souvent apporté le danger sur le but niçois. Ses dribbles, ses coups de pied arrêté et sa vitesse ont posé des problèmes à la défense niçoise. S’il est impliqué sur le troisième but, il a aussi ouvert des espaces à ses coéquipiers.
Nayef AGUERD a joué son premier match de L1 à Nice ce samedi soir. Chahuté sur les premiers duels, il est monté en puissance et a souvent gêné les attaquants niçois. Malgré la vitesse de ses adversaires, il a rarement été en retard. Une performance solide durant laquelle il a ouvert le score.

FLOP 3
Christophe HERELLE était attendu pour solidifier la défense niçoise. Ce samedi soir, il n’a pas rassuré. Passif sur les deux derniers buts, il est passé à côté de son match.
Yoan CARDINALE a les faveurs de Patrick Vieira dans les buts. Ce samedi soir, il n’a pas eu grand-chose à faire. Mais il a encaissé quatre buts. Difficile de penser au haut du tableau avec un gardien qui n’arrive pas à peser sur l’issue d’une rencontre. Même quand sa défense l’abandonne.
Allan SAINT-MAXIMIN a été dangereux. Il a su se projeter rapidement vers l’avant mais n’a pas converti la moindre de ses nombreuses occasions. Au fil du match, il est retombé dans ses travers, s’enfermant dans ses couloirs en tentant des dribbles inutiles.

Monsieur l’arbitre au rapport

M.Delajod a pris le parti de laisser jouer. Cela a évité d’hacher le jeu, mais quelques fois, il aurait mieux fait de siffler. Dans l’ensemble, il a été cohérent et a maîtrisé le match. Son placement a souvent été bon.

La feuille de match

L1 (3eme journée) / NICE – DIJON: 0-4

Allianz Rivieira ( 17 923 spectateurs)
Temps agréable – Pelouse bonne
Arbitre : M.Delajod (7)
Buts : Aguerd (73eme), Haddadi (83eme) et J.Keita (86eme et 93eme) pour Dijon
Avertissements : Saint-Maximin (54eme) et Le Bihan (88eme) pour Nice – Aguerd (6eme) et Lautoa (38eme) pour Dijon
Expulsion : Aucune

Nice
Cardinale (3) – Herelle (2), Dante (cap) (3), Boscagli (3) – Lees-Melou (3) puis Makengo (71eme), Danilo (4), Tameze (4), Cyprien (3) – Myziane (4) puis Diaby (80eme), Saint-Maximin (3), Srarfi (3) puis Le Bihan (71eme)
N’ont pas participé : Benitez (g), Burner, M.Sarr, Walter
Entraîneur : P.Vieira

Dijon
Runarsson (6) – Rosier (6), Aguerd (7), Lautoa (5), Haddadi (6) – Abeid (5) puis Marie (90eme), R.Amalfitano (5) puis J.Keita (65eme), Loiodice (6) – Sliti (7), Tavares (cap) (4), Sammaritano (5) puis Jeannot (78eme)
N’ont pas participé : Allain (g), Chafik, Gourcuff, Saïd
Entraîneur : O.Dall’Oglio
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Dim 26 Aoû 2018 - 5:57


L1 (J3) : Accroché par Caen, Nantes n’arrive toujours pas à gagner

Publié le 25 août 2018 à 22H50 - mis à jour le 25 août 2018 à 22H51 Marie Mahé
http://www.football365.fr/l1-j3-accroche-caen-nantes-narrive-toujours-a-gagner-7660333.html
Malgré leur supériorité numérique lors des 10 dernières minutes de jeu, les Nantais n’ont pas su trouver la solution pour s’imposer contre Caen. Les deux formations se quittent sur un match nul 1-1.

Le debrief

Il va falloir encore attendre avant de voir la première victoire du FC Nantes cette saison. Toutefois, ce samedi soir, il y a du mieux puisque les Nantais ont su éviter la défaite et empochent leur premier point, contre Caen (1-1). Comme depuis le début de la saison, les Canaris ont pris le jeu à leur compte et monopolisé le ballon (58% de possession de balle contre 42%). En face, Fabien Mercadal avait fait des choix osés qui ont failli être payants. En effet, le technicien normand a aligné d’entrée quatre attaquants : Casimir Ninga, Malik Tchokounté, Yacine Bammou et Enzo Crivelli. Durant les 25 premières minutes de la rencontre, aucune équipe n’a réussi à se créer d’occasions. Contre le cours du jeu, c’est Caen qui a réussi à ouvrir le score sur une réalisation d’Enzo Crivelli (37eme). Pour sa première titularisation de la saison, l’ancien pensionnaire d’Angers a retrouvé le chemin du but en championnat (pour la première fois depuis mars dernier).
Au retour des vestiaires, les Nantais sont revenus avec de bien meilleures intentions et l’entrée de Majeed Waris après la pause leur a fait beaucoup de bien. Même s’ils n’ont pas cessé de pousser, les hommes de Miguel Cardoso n’ont pas été en mesure de faire la différence, jusqu’à la 80eme minute de jeu. Profitant d’une faute de Paul Baysse dans la surface de réparation sur Kalifa Coulibaly, les Nantais ont obtenu un penalty que s’est chargé de transformer Emiliano Sala, tout juste entré en jeu. En fin de match, leurs efforts offensifs n’ont pas été récompensés. Malgré tout, les Nantais mettent fin à leur spirale négative et décrochent leur premier point de la saison. Si des progrès ont été entraperçus dans le jeu, leur manque de dangerosité et de réalisme devant le but leur ont encore coûté bien cher.

Le film du match

24eme minute
Sur une passe en retrait, Baysse met en difficulté son gardien, Brice Samba, qui relance en catastrophe. Djiku récupère toutefois le ballon mais il se le fait chiper par L.Evangelista. Le Brésilien s’avance dans la surface de réparation, se met sur son bon pied et frappe du gauche. Le ballon est contré par Baysse.
33eme minute
Les Nantais jouent dans un petit périmètre et finalement, Moutoussamy est bien décalé côté droit aux abords de la surface de réparation… Il a tout le temps d’armer sa frappe et la croise du pied droit. Le ballon est dévié du bout des gants par Samba. L’arbitre ne le voit pas et signale une sortie de but.
36eme minute (0-1)
But de Crivelli ! Côté gauche, Ninga, bien trouvé sur une transversale de Fajr, contrôle et a tout le temps de lever la tête pour centrer en direction de Crivelli. L’attaquant s’arrache et passe notamment devant Khrin pour marquer du pied droit !
43eme minute
En première intention et en dehors de la surface de réparation, Bammou tente sa chance du droit. Sa frappe était cadrée, partait bien mais Tatarusanu était vigilant et s’est saisi du ballon.
45eme minute
A 30 mètres, Moutoussamy se met sur son pied gauche pour armer sa frappe. Mais Samba se couche bien sur le ballon, qui était cadré.
73eme minute
Sur coup-franc, Boschilia frappe directement et tente de surprendre Samba avec un léger rebond devant lui. Toutefois, le gardien ne se fait pas surprendre et se saisit du ballon.
80eme minute (1-1)
Penalty marqué par Sala ! Le nouvel entrant prend Samba à contre-pied et permet aux siens d’égaliser.

Tops et flops


TOP 3
Pour sa première titularisation depuis le début de la saison, Enzo CRIVELLI n’a eu besoin que d’une occasion pour trouver la faille et permettre aux siens de marquer sur leur première tentative. En véritable renard des surfaces, l’ancien Angevin retrouve le chemin du but, pour la première fois depuis mars dernier.
Très solide derrière en charnière aux côtés de Diego Carlos, Matt MIAZGA a eu largement l’occasion de démontrer, pendant les 90 minutes de jeu, qui était le patron face aux Caennais qui tentaient de s’approcher du but de Ciprian Tatarusanu.
Entré à la pause à la place d’un Dabo fantomatique, Majeed WARIS a su re-dynamiser le jeu nantais dès le début de la seconde période. Sa vitesse, son envie d’aller de l’avant ont fait beaucoup de bien aux Canaris qui ont su trouver un second souffle.

FLOP 3
Totalement transparent en première période, Abdoulaye DABO n’était vraiment pas dans un bon jour. Alors qu’il n’a jamais réellement réussi à se situer durant les 45 premières minutes, le Nantais a été sorti dès la mi-temps par son entraîneur qui a préféré faire entrer du sang neuf.
Un match à oublier pour Paul BAYSSE. Fautif sur la première occasion nantaise après avoir mis en difficulté son gardien, le défenseur n’a jamais été dans le coup. Sa faute en fin de rencontre et son carton rouge ont offert le ballon de l’égalisation aux Nantais qui n’en demandaient pas tant.
En ce début de saison, les matchs se répètent pour Brice SAMBA. Peu serein, le dernier rempart de Caen ne rassure pas sa défense dans ses sorties. Son ballon renvoyé presque directement dans les pieds d’Evangelista (24eme) aurait pu coûter très cher…

Monsieur l’arbitre au rapport

M.Ben El Hadj a été à la hauteur de l’événement. Il a su faire face à l’agressivité des deux formations dès le début de la rencontre en distribuant d’entrée quelques cartons jaunes. Le penalty sifflé en fin de rencontre pour les Nantais était tout à fait justifié.

La feuille de match

L1 (3eme journée) / NANTES – CAEN : 1-1

Stade de la Beaujoire – Louis Fonteneau (19 674 spectateurs)
Temps agréable – Pelouse excellente
Arbitre : M.Ben El Hadj (6)
Buts : Sala (80eme sp) pour Nantes – Crivelli (37eme) pour Caen
Avertissements : K.Coulibaly (5eme) et Waris (69eme) pour Nantes – Baysse (26eme et 79eme) et Djiku (73eme) pour Caen
Expulsion : Baysse (79eme) pour Caen

Nantes
Tatarusanu (5) – Kwateng (5), Miazga (6), Diego Carlos (5), Lima (6) – Krhin (5), Moutoussamy (6) puis Boschilia (62eme) – L.Evangelista (6), Rongier (cap) (5), Ab.Dabo (3) puis Waris (46eme – 6), K.Coulibaly (4) puis Sala (75eme)
N’ont pas participé : Dupé (g), Pallois, Prado, Girotto
Entraîneur : M.Cardoso

Caen
Samba (4) – Guilbert (5), Baysse (3), Djiku (5), Imorou (5) puis A.Mbengue (70eme) – Bammou (6), Oniangué (cap) (5), Fajr (5), Ninga (6) puis Sankoh (77eme) – Crivelli (6) puis Peeters (57eme), Tchokounté (5)
N’ont pas participé : Zelazny (g), Armougom, Genevois, Deminguet
Entraîneur : F.Mercadal
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Dim 26 Aoû 2018 - 5:59

LOSC LILLE 3-0 GUINGAMP



| Photo : AFP
C'est parti au stade Pierre Mauroy ! Les locaux donnent le coup d'envoi de cet alléchant Lille-Guingamp !
Première enchaînement de Nolan Roux ! Alerté sur un long ballon à 20 mètres des buts de Maignan, l'ancien Messin contrôle le cuir de la poitrine avant d'enchaîner une frappe instantanée, qui passe largement au-dessus du cadre. Nouvelle frappe de Nolan Roux ! A la suite d'un excellent de Thuram sur l'aile gauche, le fils de Lilian centre en retrait pour Roux, qui frappe en première intention. Le ballon est capté par un Maignan vigilent.
Beaucoup de rythme de part et d'autre en ce début de match. Les deux équipes mettent de l'intensité et procèdent par attaque rapide, offrant un spectacle plaisant.
  foot BUT de Xeka pour Lille ! Bougé dans les premières minutes les Lillois réagissent superbement ! A la suite d'une touche joué rapidement, Pépé provoque balle au pied sur l'aile droite avant de centrer en retrait pour Xeka, placé à l'entrée de la surface, qui s'applique dans sa frappe et trouve le petit filet droit de Johnsson !
La frappe puissante de Mothiba est détournée par Johnsson ! Les Lillois sont en feu !
foot 10BUT de Bamba pour Lille ! Les Nordistes font le break ! Sur une magnifique ouverture en profondeur de Mendes, Pépé échoue dans son duel avec Johnsson mais le cuir revient sur Bamba dans la surface. L'ancien Stéphanois ne se pose pas de questions et envoie une mine au fond des filets. Ça fait 2-0 !
Quelle entame de match de hommes de Christophe Galtier ! Les Bretons sont totalement sonnés !
Faute à 30 mètres des buts de Johnsson, sur l'aile gauche, de Traoré sur Mothiba, qui a été retenu illicitement par son adversaire.
Bon retour de Ballo Touré devant Marcus Coco. Touche au niveau du point de corner en faveur des Bretons.
Les Guingampais monopolisent le ballon depuis quelques instants mais pour le moment c'est une possession stérile. Les Lillois sont bien en place.
Mauvaise passe de Lucas Deaux, qui tentait d'alerter Ronny Rodelin aux abords de la surface adverse.
Sublime passe de l'extérieur du pied de la part de Xeka pour Ballo-Touré sur l'aile gauche. Finalement, le latéral nordiste ne parvient pas à garder le contrôle du cuir et le perd.
Rodelin redescend dans le coeur du jeu pour toucher plus de ballon et tenter d'influer sur le jeu de son équipe. Mais pour le moment, il n'est pas servi et se montre discret.
Toujours pas de réelle réaction guingampaise. Les hommes d'Antoine Kombouaré sont encore sonnés par des deux buts encaissés coup sur coup, alors qu'ils avaient pourtant bien entamés le match.
Belle combinaison entre Ikoné et Pépé, qui sert Celik sur le côté droit, mais le centre de ce dernier est repoussé par la défense bretonne.
Thuram, très en jambe depuis le coup d'envoi, prend de vitesse Ikoné, redevenu défendre et obligé de concéder le corner.
Le corner qui suit ne donne rien. Les Bretons gardent néanmoins la possession du ballon avec cette touche.
A noter que toutes les touches aux abords de la surface lilloise, sont longues de la part des Bretons. Une tactique qui agace Galtier, qui replace ses joueurs avec énergie sur ces phases de jeu.
Superbe tête plongeant d'Adama Soumaoro devant Nolan Roux. Les Dogues peuvent ainsi se dégager et faire remonter le bloc.
Après plus d'une demi-heure de jeu, au niveau de la possession de balle, c'est du 50-50.
Buteur, Xeka est en plus très précieux dans l'entre-jeu lillois. Le Portugais oriente parfaitement le jeu de son équipe, se montrant juste et précis dans ses transmissions.
Nouvelle touche longue de Traoré. Coco est trouvé dans la surface, mais sa tête est facilement capté par Maignan, qui relance vite pour le contre lillois.
L'attaque rapide initiée par Pépé se termine finalement par un centre trop profond de Bamba depuis l'aile gauche.
La frappe de Pépé depuis les 25 mètres est captée aisément par Johnsson. Les Guingampais laissent trop d'espace et pourraient le payer cher...

Balllo-Touré reste au sol. Le jeu est arrêté par M. Hamel. le Lillois a reçu un coup dans son duel avec Coco.
Quelle action collective du Losc ! Magnifique une-deux entre Ikoné et Pépé, qui décale parfaitement Mothiba dans la surface, légèrement excentré sur le côté gauche. L'attaquant nordiste bute sur le pied de Johnsson ! Quelle occasion !
Il y aura une minute de temps additionnel minimum.
C'est la pause à Lille ! Efficace et séduisant par moment, le Losc a fait le break dans ce match grâce à Xeka (7e) et Bamba (10e). Les Bretons, sonnés par ces deux buts encaissés coup sur coup, peinent à mettre en danger des Dogues bien en place.
C'est reparti à Lille ! Les visiteurs engagent cette seconde période !
Les Lillois s'installent tout de suite dans le camp adverse. En grande forme, Pépé tente un coup du foulard, détourné en corner par la défense guingampaise.
Le corner qui suit ne donne rien. Les Bretons peuvent se dégager.
Carton jaune pour Traoré, coupable d'une faute grossière sur Ballo-Touré, qui avait pris de vitesse son adversaire direct sur l'aile gauche.
Les Dogues sont redoutables en contre ! Avec notamment Bamba, Ikoné et Pépé, intenables cet après-midi !
Nouveau festival d'Ikoné, qui est revenu récupérer dans son camp le ballon dans les pieds de Traoré. L'ancien Parisien est ensuite parti dans un numéro en solitaire, conclu par une frappe à 20 mètres, stoppée par Johnsson !
Antoine Kombouaré s'agite sur son banc de touche. Le coach breton n'est pas satisfait de la prestation des siens, à juste titre.
Long ballon de Rebocho pour Nolan Roux le long de la ligne de touche. L'ancien Lillois est bien pris par Fonte, impérial sur cette intervention.
Faute de Didot sur Xeka aux abords de la surface guingampaise. Nouvelle situation chaude à suivre sur les buts de l'EAG.
Le coup franc n'a toujours pas été tiré puisque Ikoné est resté au sol. La recrue estivale, à son avantage cet après-midi, sort sur civière. Il semble souffrir des adducteurs.
Changement pour les Dogues: Ikoné, blessé doc, cède sa place à Thiago Maia.
A la suite d'un cafouillage dans la surface guingampaise, le ballon revient sur Fonte dans les six mètres. Le défenseur portugais lâche une frappe mal ajustée qui passe à côté du cadre.
Carton jaune pour Soumaoro, auteur d'un coup de coude sur Roux lors d'un duel aérien. Bon coup franc pour les Bretons juste à l'entrée de la surface.
Le coup de pied arrêté est botté par Rodelin et détourné par le mur breton en corner.
Pépé régale une nouvelle fois dans l'axe du terrain avec une talonnade sublime pour Mothiba. Finalement le ballon est perdu par les Lillois mais l'ancien Angevin est étincelant cet après-midi !
Nouvelle faute de Soumaoro sur Roux à l'entrée de la surface. Le défenseur lillois, auteur d'un tacle par derrière dangereux, passe tout près du second carton jaune...
Double changement opéré par Antoine Kombouaré: Roux et Deaux cèdent leur place à Benezet et Blas.
Servi par Mendes, sur le côté droit de la surface bretonne, Pépé enroule sa frappe mais cette-dernière s'envole dans les gradins du stade Pierre-Mauroy.
Mauvaise passe de Maia pour Mothiba qui prenait la profondeur. les Lillois sont moins explosifs dans leurs contres depuis quelques minutes.
foot BUT de Bamba pour Lille ! Le match est plié ! Alors qu'ils montraient quelques signes de relâchement, les Lillois font une nouvelle fois très mal aux Guingampais ! Pépé récupère le ballon et s'enfonce dans le camp adverse avant de servir Bamba, plein axe, qui remporte son duel face à Johnsson !
Changement pour le Losc: Remy remplace Mothiba.
Les Lillois prennent provisoirement la 3e place du championnat avec ce nouveau succès qui se profile...
Les Bretons n'y sont plus. Les dernières minutes vont être longues pour les Guingampais, alors que le stade Pierre Mauroy se régale et donne de la voix.
Superbe décalage de Maia pour Celik sur l'aile droite. Ce dernier contrôle le ballon de la main et est justement sanctionné par M. Hamel.
Carton rouge sorti par M. Hamel ! C'est Kerbrat qui est exclu après cette faute sur Rémy en position de dernier défenseur. Le cauchemar se poursuit pour les hommes de Kombouaré !
Carton jaune pour José Fonte après une faute à retardement sur Marcus Coco.
Dernier changement pour le Losc: Thiago Mendes, omniprésent au milieu du terrain, cède sa place à Luiz Araujo.
Ultime changement également opéré par Antoine Kombouaré: Coco sort et laisse sa place à Ikoko.
On a cru au premier but de Loic Remy, fnalementy justement refusé pour une position de hors-jeu.
La frappe pied gauche de Benezet à l'entrée de la surface est repoussée des poings par Maignan !
Il y aura trois minutes de temps additionnel minimum.
Les Lillois, en supériorité numérique, font tourner le cuir, attendant tranquillement le décalage et surtout le coup de sifflet final...
C'est terminé au stade Pierre Mauroy !
Le Losc étrille Guingamp (3-0) au terme d'une prestation aboutie et convaincante. Toujours invaincus, les Dogues prennent la 3e place du championnat tandis que les Bretons, dans le dur, enchaînent un troisième revers de rang.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Dim 26 Aoû 2018 - 19:12

BORDEAUX 2-1 MONACO

Après une victoire initiale à Nantes (1-3), Monaco a été accroché par Lille (0-0) le weekend dernier et doit réagir pour rester dans le rythme de la course au podium
La situation est plus inquiétante pour Bordeaux, qui a perdu ses deux premiers matches contre Strasbourg (0-2) et Toulouse (2-1) et qui est en pleine restructuration. Gustavo Poyet licencié, Thierry Henry pas encore arrivé, c'est Eric Bedouet qui va une nouvelle fois officier sur le banc girondin ce dimanche.
Les compositions d'équipe sont tombées et Bedouet a décidé de titulariser Briand en attaque, lui qui avait fait ses premiers pas avec Bordeaux en entrant contre Toulouse lors de la dernière journée. De Préville file sur le banc, alors que Kalu et Kamano démarrent sur les ailes.
Du côté de l'ASM, Jardim est privé de Jovetic (blessé) et a décidé de se passer de Mboula (remplaçant) au coup d'envoi. Ce sont les deux seuls absents par rapport à l'équipe accrochée par Lille (0-0) le weekend dernier. Traoré et Grandsir en profitent pour démarrer dans le onze.
Monsieur Clément Turpin, l'arbitre de la rencontre, donne le coup d'envoi.
Kamano est trouvé sur l'aile gauche, il réussit son contrôle et se fait finalement reprendre par Touré. Le duel est lancé dans ce couloir.
On retrouve le duel Kamano - Touré dans la foulée, avec un Bordelais qui déborde et trouve Briand dans la surface. Le contrôle est manqué mais Kalu, dans son dos, peut frapper. C'est dans les bras de Benaglio.
Première offensive pour Monaco, avec une passe verticale de Falcao manquée. Poundje relance les siens.
Bordeaux obtient un premier corner mais Kalu le gâche en envoyant dans un premier temps le ballon derrière le but de Benaglio.
Les débats sont animés dans ce début de match : il manque un peu de concentration et de précision.
Jemerson arrive très en retard sur Briand et s'en sort sans carton. Bon coup franc à suivre pour Bordeaux.
Le coup franc qui suit la faute de Jemerson ne donne rien pour Bordeaux.
Nouveau coup franc pour Bordeaux, après une faute d'Aholou. Plasil le botte de façon rentrante et trouve seulement les gants de Benaglio.
Bordeaux domine d'un rien ce début de rencontre, face à des Monégasques positionnés bas et peu inspirés en contre. Aucune occasion n'est à noter pour l'instant.
Briand redescend bas pour toucher des ballons mais peine dans sa conduite de balle. L'ancien Guingampais n'y est pas pour l'instant.
Tchouameni arrive très en retard sur Aholou et échappe lui aussi à la vignette jaune.
Aholou commet une vilaine semelle sur Lerager et n'est pas averti non plus. Monsieur Turpin a décidé d'être clément ce dimanche.
Bordeaux est dans un temps faible et Monaco en profite pour toucher un peu le ballon. Les joueurs de Jardim n'en font pas grand chose pour le moment.
Voici la première occasion du match, pour Monaco, à l'issue d'une action menée très tranquillement. Bordeaux défend en regardant, Lopes est trouvé côté gauche et sa frappe au sol est détournée par un très bon Costil.
Bordeaux réagit sur une action étrange. Kalu lance Kamano pourtant nettement hors-jeu. Le Bordelais ne joue pas le coup, la défense monégasque non plus... sauf Grandsir et Kalu lui-même. L'attaquant girondin est alors plus rapide, se présente face à Benaglio mais il tire finalement sur le poteau. Monaco a eu très chaud.
Très tranquille depuis le coup d'envoi, ce match vient de vivre deux moments très forts.
Sur une action initiée par Poundjé, Lerager est servi côté gauche, centre dans la surface et trouve Tchouameni dans les airs. La tête du milieu bordelais manque le cadre.
Kamano est trouvé à l'entrée de la surface, il tente de trouver la lucarne mais envoie finalement une brique dans les tribunes.
Lopes réussit une superbe talonnade pour Barreca côté gauche, lequel voit son centre enchaîné filer en corner.
Lopes se charge lui-même du corner, le botte de façon sortante mais Costil puis Plasil écartent tour à tour le danger.
Trouvé par Traoré, Aholou décide de frapper au sol. Son tir est complètement raté et n'inquiète pas Costil.
Quelques instants après le tir raté d'Aholou, Tielemans réussit lui une très belle frappe. Costil est battu, on pense au but mais le ballon vient mourir au ras du poteau gauche. Bordeaux a eu chaud.
Monaco met de plus en plus la pression à quelques encablures de la pause. Bordeaux a nettement reculé.
Kalu tente d'y aller tout seul plein axe, s'empale sur Jemerson et Glik mais obtient tout de même le coup franc, à quelques 23 mètres.
Kamano vendange l'action et envoie le ballon dans les nuages. Plasil s'apprêtait lui aussi à tirer, en vain.
Un temps additionnel d'une minute est annoncé par le quatrième arbitre.
Au terme d'une première période un peu morne, Bordeaux et Monaco rentrent aux vestiaires sur un score de parité somme toute logique. Chaque équipe a eu son moment de maîtrise et l'ASM s'est tout juste procurée une occasion de plus. Tout reste à faire.

C'est la mi-temps !


Monsieur Turpin donne le coup d'envoi du second acte.

BUT de Kamano pour Bordeaux !

L'attaquant girondin ne tremble pas, s'élance et transforme le penalty en prenant Benaglio à contre-pied. Le match est lancé !
A noter qu'aucun changement n'a été effectué de part et d'autre à la pause.
Kalu s'infiltre dans la surface de Monaco, il est fauché par Jemerson et obtient un penalty.
foot BUT de Pellegri pour Monaco ! Bousculée, l'ASM égalise sur un coup du sort et une immense erreur de Koundé ! Dans son camp, le jeune défenseur tarde à dégager et se fait chiper le ballon par Pellegri, lequel trompe Costil dans la foulée d'une superbe frappe du gauche. Oh que c'est dur pour Bordeaux.
Dans la foulée du but, Bedouet sort Lerager pour faire entrer Sankharé. Le changement était prévu avant le but monégasque et a donc été maintenu
Bordeaux tente de réagir sur corner et le botté de Kalu est repoussé par la défense monégasque. Le ballon revient toutefois sur Palencia, qui tente une demi-volée très pure. C'est hors-cadre.



A peine plus ouvert qu'en première période, ce match a vu deux buts en seconde période grâce à deux énormes erreurs défensives de Jemerson et Koundé



Bordeaux mène un contre, joliment lancé par Koundé, mais Kamano gaspille la cartouche en manquant de spontanéité.
Auteur d'un match très moyen, Briand sort et cède sa place à De Préville.
Bordeaux gâche un nouveau contre avec à l'origine une superbe ouverture de Palencia puis une mauvaise conduite de Kalu.
Au tour de Lopes de gâcher une opportunité de but pour Monaco, avec une action en solitaire et une frappe trop molle alors que Falcao était seul dans la surface.

A peine plus ouvert qu'en première période, ce match a vu deux buts en seconde période grâce à deux énormes erreurs défensives de Jemerson et Kound
Bordeaux mène un contre, joliment lancé par Koundé, mais Kamano gaspille la cartouche en manquant de spontanéité
Auteur d'un match très moyen, Briand sort et cède sa place à De Préville.
Bordeaux gâche un nouveau contre avec à l'origine une superbe ouverture de Palencia puis une mauvaise conduite de Kalu.
Au tour de Lopes de gâcher une opportunité de but pour Monaco, avec une action en solitaire et une frappe trop molle alors que Falcao était seul dans la surface.
La parade de Benaglio ! Sur un corner de Kalu, Jemerson est tout proche de marquer contre son camp mais il est sauvé par son gardien, auteur d'un superbe arrêt.
Dans la foulée, Jardim effectue son dernier changement : Sidibé (applaudi) remplace Touré.
Sur un superbe dégagement de Costil, Kalu file en contre. Après une mauvaise conduite, il donne toutefois un bon ballon à Kamano mais ce dernier n'ose pas la volée et gâche encore l'opportunité
En dehors de son penalty transformé, François Kamano réalise une prestation assez terne.
Poundjé tente de sonner la révolte côté gauche et centre dans la surface monégasque. C'est directement dans les gants de Benaglio.
Penalty pour Bordeaux ! Benaglio commet une faute sur Sankharé dans la surface et offre une balle de but aux Girondins.
Benaglio arrête le penalty ! Bordeaux change de tireur, Kamano s'efface, Kalu s'élance mais il tire trop mollement au sol. Le gardien monégasque part lui du bon côté et se rattrape de son erreur.

Kamano part en contre, se fait a priori faucher par Glik et chute au sol. Monsieur Turpin voit une simulation, avertit le joueur, et les arbitres en régie vidéo ne le contredisent pas.
Un temps additionnel de quatre minutes est annoncé par le quatrième arbitre de la rencontre.

BUT de Kamano pour Bordeaux !  foot

Les Girondins reprennent les devants in-extremis sur un joli contre. Poundjé déborde côté gauche, trouve Sankharé en retrait et l'ex-Parisien remise intelligemment vers Kamano. Le premier buteur s'offre alors un doublé d'une très jolie frappe enroulée.
François Kamano en est donc à trois buts cette saison : les trois buts de Bordeaux en trois journées.
Pellegri est averti après un vilain geste sur Kamano.

Bordeaux bat Monaco sur le fil ce dimanche, à l'issue d'une seconde période à rebondissements. Kalu avait raté le but du 2-1 sur penalty mais Kamano l'a inscrit durant le temps additionnel pour offrir les trois premiers points aux Girondins cette saison. C'est à peine un de moins que Monaco, qui réalise une bien mauvaise opération dans la course au podium.



  •  

    Kamano se paie Monaco à lui tout seul


Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Lun 27 Aoû 2018 - 10:50


Ligue 1. Un point et des regrets pour le Stade Rennais face à Marseille

Modifié le 27/08/2018 à 00:04 | Publié le 26/08/2018 à 19:57
https://www.ouest-france.fr/sport/football/ligue-1/direct-ligue-1-suivez-la-rencontre-entre-marseille-et-rennes-5937426

Écouter

  • Florian Thauvin n'a pas été très en vue dimanche. | CHRISTOPHE SIMON

Ouest-France
Le naufrage collectif chez les promus nîmois n’était peut-être pas qu’un faux-pas : l’Olympique de Marseille a échoué dans son opération rachat dimanche soir, tenu en échec par Rennes (2-2) au Vélodrome. Mené 2-0 à la mi-temps, les Marseillais ont tout de même réussi à engranger un point.
Le 4-0 inaugural contre Toulouse le 10 août n’était-il qu’un feu de paille ? Croqués il y a une semaine chez les « Crocodiles » gardois (3-1), les Marseillais ont été trop fragiles en défense et trop brouillons en attaque devant plus de 55.000 spectateurs. Battu par ces mêmes Rennais au Vélodrome (3-1) l'an passé, l’OM n’a pas su prendre sa revanche. Sabri Lamouchi, l’entraîneur rennais, avait vu la lenteur et la lourdeur de la défense centrale marseillaise à Nîmes. Rudi Garcia a bien tenté d’y remédier en alignant finalement Boubacar Kamara à la place du Croate Duje Caleta-Car, mais rien n’y a fait.

Deux énormes cagades en première période


Ligue 1. Marseille - Rennes : les notes des joueurs rennais
 Et c’est d’ailleurs le jeune Kamara qui est à l’origine du premier but rennais. Mystifié à l’angle de la surface par Léa-Siliki, il laisse celui-ci servir Ismaïla Sarr, lancé. Rami, très en retard, est contraint à la faute. Penalty transformé par Benjamin Bourigeaud !
Et le coup de massue est venu juste avant la mi-temps. Vendredi, en conférence de presse, Garcia s’était déclaré « très, très tranquille » avec Yohann Pelé, le suppléant du champion du monde Steve Mandanda, blessé à Nîmes. Mais l’ancien Manceau s’est complètement troué sur un centre à raz-de-terre de Bensebaini, offrant le ballon à Ismaïla Sarr qui n’avait plus qu’à le pousser dans le but vide. Les hommes de Rudi Garcia semblaient perdus en rentrant aux vestiaires dimanche. Et devant sa télévision, le Néerlandais Kevin Strootman, qui devrait s’engager avec l’OM pourquoi pas dès lundi, a pu comprendre qu’on attendra beaucoup de lui dans le Vieux Port.

L’OM et Ocampos se révoltent

Le Romain a peut-être été rassuré par la seconde période plus rythmée des Olympiens. D’abord avec le but de l’espoir signé Ocampos (54e), à la reprise d’un ballon repoussé par Koubek après une tête-catapulte de Luiz Gustavo sur un corner de Payet. Puis devant l’égalisation sur un but contre son camp d’une magnifique tête décroisée signée Bensebaini (72e), pressé par Mitroglou entré en jeu quelques minutes plus tôt à la place d’un Valère Germain transparent.
Tête de Rami sur le poteau sur un corner de Payet (57e), but refusé à Mitroglou pour hors-jeu d’Ocampos (66e) : l’OM, ultra-dominateur durant toute la seconde période, a longtemps cru arracher la victoire. Sans jamais conclure et sans jamais être ultra-brillant non plus. Double buteur contre Toulouse, Payet n’a jamais vraiment pesé, excepté sur les coups de pieds placés et sur quelques centres.
Mais Thauvin lui non plus, n’a pas retrouvé la forme qui lui avait permis de rejoindre l’équipe de France en Russie : double buteur en à peine une heure de jeu contre Toulouse puis à Nîmes, « Flotov » n’a pas su récidiver dimanche, comme sur ces deux tirs trop écrasés aux 7e et 80e minutes.
Avec quatre points en trois rencontres, l’OM pointe déjà à cinq longueurs des Galactiques du PSG et de surprenants Dijonnais. Et c’est un sacré obstacle qui se présente aux Marseillais, à Monaco, dans une semaine. Rennes peut être heureux de ce point, au vu de la seconde période. Mais les hommes de Sabri Lamouchi auraient également pu créer la surprise au Vélodrome. Un bon point tout de même pour Rennes, un point moins heureux pour les Marseillais.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Lun 27 Aoû 2018 - 10:55

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Lun 27 Aoû 2018 - 11:31

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Lun 27 Aoû 2018 - 11:35

4ÈME JOURNÉE LIGUE 1 CONFORAMA-LES PROCHAINS MATCHS
http://www.matchendirect.fr/france/ligue-1/2018-35/


Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Sam 1 Sep 2018 - 7:41



Tous (94) | Buts (1) | Cartons (2) | Résumé (4) | Changements (5) | Actions (16)

90
+5 Fin du match sur cette victoire obtenue au forceps par les Niçois. Un premier succès cette saison pour Patrick Vieira et ses hommes. Lyon reste bloqué à la cinquième place, tandis que Nice remonte provisoirement au 14e rang.
90
+4 Une ultime énorme occasion pour l'OL. Fekir centre de la droite et trouve Aouar qui reprend du droit sans contrôle, seul devant Benitez. C'est juste au-dessus ! Il est signalé hors-jeu.
90
+3 Marcelo pour Ndombélé qui décale à gauche vers Mendy. Ce dernier veut trouver Cornet qui manque son contrôle et laisse la balle lui filer sous la chaussure. Benitez la récupère.
90
+2 L'exploit n'est plus très loin pour des Niçois très résistants défensivement, grâce surtout à leur gardien. Lyon continue pourtant de tout faire pour revenir au score.
90
+1 Trois minutes supplémentaires seront décomptées en cette fin de partie.
90
Main de Hérelle. Coup franc lyonnais frappé par Memphis qui le dépose littéralement sur la tête d'Aouar au premier poteau . Ce dernier manque le cadre !
89
Fekir bute encore sur Benitez. Pourtant légèrement masqué par un partenaire au départ du ballon, le portier niçois parvient à se coucher rapidement sur la balle.
Citation :


 OptaJean  ✔️  @OptaJean


9 - Aucun gardien de Nice n'a effectué plus d'arrêts dans un match de Ligue 1 sur les 10 dernières années que Walter Benitez face à Lyon ce soir (9). Jefe. #OLOGCN @ogcnice
22:39 - 31 août 2018
 


[*]

88
Petit centre de Mendy depuis le côté gauche. C'est au premier poteau pour la tête d'Aouar. Benitez capte la balle.
86
Fantastique Benitez, auteur ici d'un double-arrêt ! D'abord sur la tête plongeante à bout-portant de Ndombélé. Un arrêt des deux mains. Ensuite sur la frappe du droit plein axe et rasante de Fekir. Arrêt du bout du pied !
85
Saint-Maximin sort et cède sa place à Coly dans les rangs niçois.
84
Traoré, décevant dans ses actions, est remplacé par Aouar côté OL.
84
La feinte de passe de Lees-Melou qui décale finalement à gauche dans la course de Boscagli dont le centre au sol ne trouve personne. Il était pourtant bien ajusté.
83
Boscagli pour Cyprien qui repasse derrière. Le ballon repasse par Hérelle qui balance loin devant. C'est rendu un peu trop rapidement aux joueurs de l'OL.
82
Cyprien qui tape un coup franc avec beaucoup trop de puissance. Boscagli fait ce qu'il peut pour éviter la touche. Il y parvient de la tête, mais il rend la balle aux Lyonnais.
80
Diop qui donne à Traoré dans la surface. Ce dernier tente une roulette qui ne sert à rien, si ce n'est à s'emmêler les pinceaux tout seul et à perdre la balle.
79
Diop fait son entrée côté lyonnais. C'est Tousart qui regagne le banc.
78
La sortie de but pour l'OGCN. Memphis avait plongé sur ce duel avec Hérelle dans la surface niçoise. Une simulation non-sanctionnée.
77
Rafael pour Traoré qui veut lui remettre, mais son compère avait fait l'appel à droite quand il le sert à gauche.
76
Balotelli sort et cède sa place à Maolida, côté niçois. C'est donc un ancien de la maison lyonnaise qui entre en jeu.
75
Fekir pour Cornet qui lui remet. L'international tricolore frappe fort du gauche. C'est à côté de la lucarne.
74
La frappe croisée de Memphis dans la surface adverse. C'est cadré, mais pas de problème pour Benitez, une fois encore sur la trajectoire.
72
Longue ouverture de Rafael pour la tête de Memhis qui prend le meilleur sur Hérelle et remet sur Fekir dont le tir rasant du gauche des vingt mètres oblige Benitez à plonger rapidement au sol pour stopper la balle en deux temps.
71
Memphis se charge de frapper le coup franc qu'il venait d'obtenir, plein axe à vingt-huit mètres. Il envole son tir.
71
Tameze un peu en retard sur cette intervention face à Memphis. Il concède le coup franc. Attention pour le Niçois car il a déjà un jaune dans sa besace.
70
Boscagli qui profite d'un contre favorable face à Rafael. Il veut centrer, mais aucun partenaire n'a suivi. Quelques secondes plus tard, le soutien est là et Balotelli frappe. Tir contré.
69
Cornet entre en lieu et place de Terrier côté lyonnais.
68
Cyprien pour Balotelli dans l'axe. Deux adversaires face à lui. Il cherche alors Saint-Maximin, mais il n'appuie pas correctement, ni suffisamment sa passe.
66
Saint-Maximin réalise quant à lui un sacré numéro, les rares fois où il a le ballon. Il y a deux minutes, il a ainsi réussi à conserver la balle en dribblant deux ou trois adversaires.
65
Jallet qui s'offre un petit pont. Le ballon reste niçois et Boscagli vient obtenir un coup de pied de coin côté gauche.
64
Touche lyonnaise dans la moitié de terrain adverse. Voici Mendy qui donne à Terrier. Ndombélé cherche ensuite Memphis qui perd le ballon mais parvient ensuite à récupérer une touche.
62
Le corner lyonnais frappé fort au second poteau par Memphis. C'est pour la tête d'un Marcelo qui ne parvient pas à redresser correctement la balle.
62
A l'avant de la formation niçoise, Balotelli est au bout du rouleau. Physiquement, il a beaucoup donné pour son match de reprise.
61
A nouveau Mendy qui n'a pas de solution devant et qui donne à Ndombélé. Celui-ci transmet à Memphis qui donne en profondeur pour Fekir. Hors-jeu.
60
Succession de centres lyonnais sans résultat. L'OL enchaîne néanmoins les corners, mais la défense niçoise continue de résister, comme sur cette frappe de Mendy. Un tir du gauche puissant, mais bien à côté du cadre.
59
C'est une phase d'ultra-domination lyonnaise depuis cinq minutes, mais la réussite continue de fuir et de narguer les Gones. Nice plie sans rompre.
57
Centre de Mendy pour Fekir qui remet sur Memphis. Ce dernier glisse au moment de frapper à bout portant. Fekir récupère et tente sa chance. Il trouve le poteau opposé. La balle revient cette fois sur Ndombélé qui frappe du droit. C'est dévissé !
55
Rafael plein centre, en retrait pour Fekir qui frappe en force du gauche des vingt-deux mètres. Le ballon est dévié par Cyprien, qui manque de tromper son portier. Mais l'OL ne connait pas la même réussite que son adversaire il y a quelques minutes, et Benitez stoppe la balle.
55
Tousart pour Mendy qui a de l'espace devant lui et qui va de l'avant pour donner ensuite à Terrier. Les Niçois viennent au pressing et récupèrent le ballon.
54
Superbe extérieur du droit de Balotelli pour libérer le jeu vers Jallet. Ce dernier repasse par son portier qui dégage, côté opposé. Ce sera une touche lyonnaise.
53
Avec ce but des Aiglons, Lyon va devoir réagir rapidement et tenter de trouver enfin la clé du verrou adverse. Mais on l'imagine, Nice doit être confiant comme jamais avec ce but. C'est la première fois que cette équipe mène au score cette saison.
51
BUT de Saint-Maximin pour Nice ! Corner joué à deux sur la gauche entre Cyprien et son compère qui fixe Fekir et Traoré et frappe du coin gauche. C'est croisé, mais Marcelo dévie le ballon de la tête et prend son gardien à contre-pied. Nice mène 1-0 !
49
Mendy pour les Lyonnais, côté gauche de la surface adverse. Il donne au sol et au centre pour Ndombélé qui fait les petits pas nécessaires et frappe de l'extérieur du droit des vingt mètres. C'est juste à côté de la lucarne !
47
Balotelli pour Saint-Maximin qui part dans la profondeur et qui prend Marcelo de vitesse avant d'entrer dans l'axe droit de la surface lyonnaise et de frapper du droit. Lopes est battu, mais le ballon s'écrase sur le bas de la transversale ! Que c'était bien joué !
47
Durant l'échauffement, juste avant le début de cette seconde période, Ndombélé a visiblement ressenti une petite pointe derrière la jambe gauche. Il est tout de même sur la pelouse, mais le Lyonnais devra être tenu à l'oeil.
46
Reprise de la rencontre et début de la seconde période. Les Lyonnais à l'engagement.
45

45
+3 Coup de sifflet de l'arbitre qui renvoie tout le monde aux vestiaires sur le score nul et vierge de 0-0. Lyon a dominé, mais n'a pas su concrétiser ses quelques occasions. Côté Niçois, l'important est de ne pas avoir pris de but et l'on a tout de même vu un ou deux bons mouvements offensifs pour les hommes de Patrick Vieira. Tout reste possible.
45
+3 Le coup de pied de coin niçois est dégagé dans l'axe par les Lyonnais et la balle revient sur Boscagli qui décoche un beau coup de pied du gauche croisé qui passe légèrement au-dessus de la transversale !
45
+2 Le centre rasant de Boscagli délivré de la gauche. Lees-Melou attend devant le but, mais Denayer anticipe et tacle en corner.
45
+2 Cette fois c'est le tacle glissé de Tameze qui est propre et efficace, dans les pieds de Traoré. Et les Aiglons reviennent dans le camp lyonnais.
45
+1 Memphis dans la profondeur pour un Fekir qui prend l'espace et qui file vers la surface niçoise. Sarr revient alors comme un boulet de canon et lui enlève la balle. Superbe geste défensif.
45
Il y aura deux minutes de temps additionnel en cette fin de première période.
44
Il manque du mouvement et de l'entente entre les Niçois qui ne parviennent pas à construire leurs actions correctement lorsqu'ils ont la balle.
43
Deux minutes plus tard, Fekir peut enfin frapper le coup franc qu'il avait obtenu, à vingt-deux mètres dans l'axe droit de la cage adverse. C'est directement mis dans le haut du mur.
42
Carton jaune pour Balotelli qui râle une fois, deux fois, trois fois concernant la distance mur-ballon qu'il juge trop petite. L'arbitre n'apprécie pas.


41
Le mur se place à distance de la balle. C'est Mario Balotelli lui-même qui se charge de calculer la distance, ce qui fait sourire Fekir.
40
Carton jaune pour Tameze, qui revient défendre dans le dos d'un Fekir parti seul en contre-attaque. Le contact est inexistant, mais Monsieur Letexier se trompe et signale donc une faute et un coup franc.
40
Deuxième corner de la rencontre, côté niçois, obtenu par Balotelli face à Rafael. Cyprien s'en charge et le frappe rentrant de la gauche. C'est directement sur la tête de... Tousart.
39
Bon décalage de Memphis pour Terrier qui centre. Traoré arrive un peu trop tard et ne peut reprendre à l'entrée de la surface.
38
La faute de Fekir sur Cyprien. L'arbitre siffle un coup franc. Patrick Vieira vient lui dire que la faute aurait peut-être mérité une sanction administrative.
37
Depuis le début de la partie, Nice n'a frappé qu'une seule fois. Un tir non-cadré. Les déboires offensifs que les Aiglons connaissent depuis le début de la saison, se poursuivent encore ce soir.
36
La petite faute de Balotelli qui revient défendre dans le dos de Rafael, mais commet une petite béquille qui envoie son adversaire au sol. Coup franc.
35
Denayer pour Mendy qui ouvre en cloche dans la course de Fekir qui avait fait l'appel. Sarr a parfaitement anticipé et dégage de la tête. Ce sera une touche lyonnaise.
34
Rafael pour Traoré qui repique de la droite vers la surface, tente de dribbler au milieu de trois adversaires. Il parvient à transmettre à Fekir qui ne fait rien du ballon.
32
Denayer en retrait pour son gardien qui écarte à droite vers Marcelo dont le long ballon est pour Fekir, mais ce dernier commet la faute sur Dante.
30
Le corner lyonnais est enroulé de la gauche par Memphis qui trouve la tête de Marcelo au second poteau. La balle est dégagé par la défense des Aiglons.
30
La relance plein axe de Sarr, récupérée par Terrier. La pression sur les Niçois qui concèdent le corner.
29
Jallet qui tente bien d'aller sauver la balle pour ensuite centrer, mais il n'a pas encore retrouvé toutes ses jambes. Ce sera une sortie de but lyonnaise.
28
Coup franc lyonnais frappé par Fekir. C'est dans la boite. Hérelle s'impose de la tête et concède le corner.
26
Le rythme s'accélère soudainement et l'on va d'un but à l'autre depuis quelques petites minutes. S'il n'y a pas de but, il y a du spectacle.
24
Le centre de Boscagli depuis le côté gauche. C'est pour Balotelli qui reprend de volée du gauche, tout en contrôle. Lopes détourne magistralement. Pas de regret pour Nice car son attaquant était signalé en position de hors-jeu.
23
Memphis qui entre dans l'axe de la surface, enchaîne les passements de jambes devant Dante et frappe au sol. Benitez se couche rapidement pour stopper la tentative.
22
Voici justement une illustration du manque de précision lyonnais avec ce tir de Fekir qui part à son tour en arrière au moment de frapper et envole sa frappe.
22
Les vingt premières minutes son maintenant derrière nous et toujours pas de but entre les deux équipes. L'OL a repris sa domination, mais Benitez est relativement tranquille car il n'y a pratiquement pas de tirs cadrés dangereux.
21
Bonne anticipation de Dante devant Memphis. Il donne à Cyprien qui balance ensuite un peu n'importe comment vers l'avant. Un cadeau pour Lopes.
20
Boscagli qui renverse à droite vers Saint-Maximin. Mendy est là et parvient à prolonger la balle en touche du bout du crâne.
18
Rafael qui sollicite une fois encore Traoré. C'est ensuite Memphis qui est servi et qui centre de la droite. La défense niçoise se dégage facilement.
17
Le centre de Ndombélé depuis le côté droit. C'est fort au premier poteau pour Tousart qui tente une déviation de l'intérieur du droit, cherchant la cible. Trop compliqué, c'est loin du but.
16
Traoré pour Rafael qui centre sans contrôle. Boscagli puis la tête d'un second Niçois touchent la balle. Ce sera un corner pour les locaux.
14
Terrier qui trouve le petit espace dans le dos de la défense niçoise, pour Fekir qui est à l'extrême limite du hors-jeu. Ce dernier préfère donner en retrait plutôt que de frapper. Tousart est servi et décoche un plat du pied droit qui passe à quelques centimètres à gauche de la cible !
13
Saint-Maximin qui y va avec un peu trop d'envie et d'engagement sur ce tacle dans les pieds de Fekir. Monsieur Letexier offre un coup franc au champion du monde lyonnais.
12
Traoré qui est servi par Rafael en une touche. Le milieu offensif de l'OL tente sa chance, mais il part en arrière au moment de frapper en envoie son tir dans les tribunes.
11
Un peu plus de dix minutes déjà jouées en ce début de rencontre. Après une grosse entame en termes de puissance offensive, l'OL laisse un peu plus le ballon aux visiteurs. Le score est quant à lui toujours nul et vierge.
9
Cyprien se charge de frapper le corner niçois. Il l'enroule sortant de la droite, pour la tête de Lees-Melou dont la déviation passe un bon mètre au-dessus de la transversale.
8
Saint-Maximin qui s'arrache pour venir centrer de la droite, dans la surface lyonnaise. Mendy le couvre bien, tacle et concède le corner.
7
Peut-être une faute sur Balotelli mais l'arbitre ne siffle rien et laisse Mendy partir en contre-attaque. Le Lyonnais arrive à vingt-trois mètres et décoche une frappe du gauche. C'est encore trop croisé.
7
Et les Gones qui poursuivent leur gros pressing avec Traoré qui prend le temps de lever la tête à droite. Personne au centre. Il rend le ballon.
5
Bon travail de Terrier qui parvient à conserver la balle au milieu de trois Aiglons et qui remet derrière pour Tousart dont le tir rasant est capté au sol par Benitez. Une tentative qui n'était pas forcément cadrée.
3
Le centre de Memphis, au sol et de la gauche. C'est pour Traoré qui se jette, mais un défenseur adverse détourne. La balle revient sur Fekir dont la frappe sans contrôle du gauche est trop croisée.
2
Rafael qui monte une première fois et qui sollicite Fekir. Ce dernier veut trouver Traoré, mais c'est un Niçois qui s'interpose. La relance niçoise est rapidement stoppée suite à une faute de Sarr sur Traoré.
1
C'est parti au Groupama Stadium pour cette rencontre comptant pour la quatrième journée de Ligue 1 et opposant Lyon à Nice. Le coup d'envoi est sifflé à l'instant par l'arbitre central du match, Monsieur Letexier.

L'opposition entre les deux clubs devrait offrir un spectacle de qualité, malgré deux débuts de saison bien différents. Le Groupama Stadium est chauffé à blanc et le match promet de bons moments de football. A suivre, en direct, sur notre site.

Côté niçois, le début de saison a été catastrophique avec deux défaites et un nul. Bien loin de ce que Patrick Vieira, nouvel entraîneur des Aiglons, espérait secrètement. Ce soir cependant, une bonne nouvelle est venue égailler le ciel de l'OGCN, puisque son goleador, Mario Balotelli, fait son grand retour. Il est titulaire.

Lyon reste sur huit succès de suite à la maison depuis la saison dernière. Et cette saison, deux matches à domicile et donc deux victoires, pour une défaite à l'extérieur. Et après ces trois premières sorties, l'OL occupe actuellement la quatrième position au classement de Ligue 1.



Le Lyonnais Memphis Depay à la lutte avec le Niçois Dante, vendredi 31 août. — PHILIPPE DESMAZES
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Dim 2 Sep 2018 - 6:52

Nîmes-PSG : les "Crocos" proches de l'exploit face à Paris

https://www.rtl.fr/sport/football/en-direct-nimes-psg-suivez-le-match-en-live-commente-7794618954
  Claire Gaveau   Journaliste RTL  
publié le 01/09/2018 à 17:10 mis à jour le 01/09/2018 à 19:05


COMPTE-RENDU - Le Paris Saint-Germain a tremblé mais s'est finalement imposé face au promu nîmois lors de la quatrième journée de Ligue 1 (2-4).

Kylian Mbappé, face à Nîmes le 1er septembre 2018 Crédit : Pascal GUYOT / AFP  

Après son succès contre Marseille, les Crocos rêvaient d'accrocher un nouveau cador de Ligue 1 à leur tableau de chasse. Et l'exploit était tout proche. Face au Paris Saint-Germain, le Nîmes Olympique a flanché avant de montrer un tout autre visage en seconde période. 

Au point de rêver à la victoire finale devant son public des Costières. Il n'en est rien, après trois victoires sur les trois premiers matches de la saison, les Nîmois ont subi leur première défaite de la saison après avoir remonté deux buts de retard. Mais Kylian Mbappé puis Edinson Cavani ont tué les ultimes espoirs des promus. Une large victoire pour les champions de France en titre qui ne reflète guère la physionomie générale de la rencontre (2-4). 
Car, si le Paris Saint-Germain avait pris les devants en fin de première période grâce à Neymar, à la conclusion d'une belle action collective (36e), et Angel Di Maria, auteur d'une splendide inspiration sur corner direct (40e), le match a été particulièrement difficile pour les hommes de Thomas Tuchel. 


Nîmes enflamme le match

Et Nîmes a fini par se réveiller en début de seconde période pour finalement enflammer le match. Antonin Bobichon a parfaitement enroulé sa frappe à l'entrée de la surface (63e) avant que Téji Savanier n'égalise sur penalty après une faute de Thiago Silva (71e).

Poussé par son public des Costières, une nouvelle fois en folie, les "Crocos" ne se sont pas arrêtés là. Mais Alphonse Areola s'est interposés. L'international français a détourné la frappe de Sofiane Alakouch (74e) sur sa barre transversale avant de capter la tentative de Renaud Ripart (76e). Et sur un contre, c'est finalement Kylian Mbappé qui a éteint le public en redonnant l'avantage aux siens (77e) avant qu'Edinson Cavani ne marque sur sa seule frappe de la rencontre (90e+ 4).

Si Nîmes a concédé sa première défaite de la saison au terme de cette quatrième journée, le Paris Saint-Germain poursuit son sans-faute. Seul Dijon, qui reçoit accueille Caen ce samedi 1er septembre, peut encore suivre le rythme des Parisiens en tête du championnat.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Dim 2 Sep 2018 - 7:02

Mbappé (PSG) à propos de son expulsion : «Si c'est à refaire, je le referai»
Publié le samedi 1er septembre 2018 à 20:45 | Mis à jour le 01/09/2018 à 20:50
https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Mbappe-psg-a-propos-de-son-expulsion-si-c-est-a-refaire-je-le-referai/936287

Le champion du monde parisien Kylian Mbappé est revenu sur son carton rouge reçu à Nîmes ce samedi.

«Est-ce que vous regrettez votre réaction à la 90e+4 minute qui vous coûte un carton rouge ? 
Non, non, non. Si c'est à refaire, je le referai et je m'excuserai auprès de tous les supporters et de tout le monde, mais je ne peux pas tolérer ce genre de geste, ça n'a rien à faire sur un terrain de foot. La même faute où il y a intention de jouer le ballon, il n'y a pas de problème, mais il n'avait aucune intention de jouer le ballon, on l'a tous vu. Mais voilà, c'est pas grave, j'irai me défendre devant la Commission (de discipline).

Mais l'équipe dans son ensemble a fait preuve de nervosité, est-ce que vous aviez peur de ne pas gagner quand ils sont revenus à 2-2 ?
Non, on veut être une grande équipe, une grande équipe doit apprendre à ne jamais douter, même s'il y a des difficultés, il y en a eu aujourd'hui mais on sort avec la victoire. Il y a eu beaucoup de fautes, beaucoup de contacts, c'était une nouveauté, cette saison on n'avait pas eu de match comme ça encore. C'est normal qu'on se cherche, on a un nouvel entraîneur, il teste plusieurs systèmes, il veut avoir plusieurs cordes à son arc et c'est tout à son honneur. On va tout faire pour que ses tactiques marchent.
Dans ce match vous avez aussi marqué un joli but, pouvez-vous le raconter ?
C'est un bel enchaînement, on a travaillé ça à l'entraînement, où j'essaie d'arriver à pleine vitesse pour cet enchaînement. Aujourd'hui, je l'ai bien réalisé, je suis content, c'est une bon début de saison de la part de l'équipe, et personnel aussi. Par rapport à l'année dernière, où il fallait toujours que je sois bon pour marquer, aujourd'hui je n'ai pas forcément eu besoin d'être bon pour marquer, ça veut dire
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Dim 2 Sep 2018 - 7:13

Angers s'offre de l'air face au LOSC

01/09/2018https://www.lfp.fr/ligue1/article/angers-s-offre-de-l-air-face-au-losc.htm



Ligue 1 Conforama
Par AFP
Angers SCO a retrouvé le chemin de la victoire, face au LOSC, lors de la 4e journée, grâce à un but de son capitaine Ismaël Traoré (1-0).


Angers SCO a lancé sa saison en remportant ses trois premiers points face au LOSC, qui subit un petit coup d'arrêt, après un début de saison réussi. Équilibré, disputé, mais plutôt plaisant, entre deux équipes avec de belles intentions, le match a basculé au cours d'une dizaine de minutes un peu folles.
Mike Maignan vient de se distinguer à nouveau en détournant une frappe vicieuse avec rebond de Florian Tait, alors qu'il est masqué au départ de la balle (59e). Mais sur le corner qui suit, il ne peut rien faire sur la reprise de près d'Ismaël Traoré, pour sa 2e réalisation de la saison, après une déviation de Thomas Mangani (1-0, 60e).
Six minutes plus tard, le même Mangani devient le héros malheureux du match. Pour ne pas avoir retiré assez vite sa main sur une tête lilloise, l'arbitre siffle un pénalty et adresse un carton rouge au milieu relayeur (66e). Malheureusement pour les Nordistes, Loïc Rémy, titulaire en Ligue 1 Conforama pour la première fois depuis décembre 2012, ne réussit pas à tromper Ludovic Butelle, parti du bon côté, avant de sortir quatre minutes plus tard.
Les hommes de Christophe Galtier pourront regretter leur manque de réalisme en première période, Nicolas Pépé, ancien Angevin, ayant notamment eu deux belles opportunités (9e et 37e). Mais le succès du SCO n'est pas usurpé, Cheikh Ndoye ayant notamment tergiversé sur un contre alors qu'il était dans la surface (28e) et Maignan ayant déjà préservé sa cage d'un magnifique plongeon en reculant sur une tête renversée de Traoré (31e).
Avant la première trêve internationale de la saison, Angers SCO s'est en tout cas donné un bon bol d'air. Avec ses 7 points, le LOSC rate le podium d'une marche (4e), alors que les Angevins restent 19es mais mettent fin à une série de 5 défaites consécutives à cheval sur la saison dernière et celle-ci. Les Noir et Blanc ne sont aussi provisoirement qu'à trois points du 6e, l'OL.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Dim 2 Sep 2018 - 7:22

L1 (J4) : Dijon tombe dans le piège de Caen

https://sports.orange.fr/football/ligue-1/debrief/l1-j4-dijon-tombe-dans-le-piege-de-caen-CNT00000169iIV.html
Arnaud DEMMERLE, publié le samedi 01 septembre 2018 à 22h35


Coup d'arrêt pour le DFCO. Après ses trois victoires initiales, le club bourguignon a été surpris à domicile par une réaliste et fringante équipe de Caen (0-2). Les Normands lancent véritablement leur saison.
Le debrief
Le PSG est désormais seul en tête de la L1. Pas vraiment une surprise, on savait pertinemment que Dijon ne tiendrait pas la cadence infernale des Parisiens sur la durée. Mais le DFCO ambitionnait de coller aux basques du champion de France au moins jusqu'à la trêve internationale. C'est raté. L'équipe d'Olivier Dall'Oglio s'est pris les pieds dans le tapis du Stade Malherbe de Caen, qui débloque au passage son compteur de victoires cette saison. Les Normands n'avaient toujours pas gagné depuis l'entame de ce championnat (deux nuls et une défaite) et restait même sur 11 déplacements sans victoire en L1 (trois nuls et huit revers). Fabien Mercadal, le successeur de Patrice Garande sur le banc caennais, entend faire du jeu cette saison et maîtriser collectivement les débats. Il a été entendu lors du premier acte, sous l'impulsion du baromètre Fayçal Fajr. Le Marocain était d'ailleurs à la dernière passe sur l'ouverture du score logique d'Enzo Crivelli. Dijon n'y était pas, même si ce but a eu le mérite de réveiller les partenaires de Naïm Sliti.

Les Bourguignons ont dominé copieusement la deuxième mi-temps et se sont procurés une ribambelle d'occasions, essentiellement sur corner. Mais ni Julio Tavares ni Cédric Yambéré ne sont parvenus à ajuster leur tête. Brice Samba a également fait le travail dans les buts de Normands solidaires, qui n'ont pas hésité à se sacrifier à l'image du défenseur Alexander Djiku. Le DFCO a finalement été puni en toute fin de match sur une contre-attaque parfaitement maîtrisée par le revenant Claudio Beauvue. Caen lance sa saison et remonte dans le milieu de tableau (10eme). Une victoire qui doit permettre à Mercadal de travailler dans la sérénité, lui qui souhaite une nouvelle orientation à un club qui se maintient depuis plusieurs saisons ric-rac. Le changement, c'est maintenant ! Les Dijonnais peuvent, eux, nourrir quelques regrets, même s'ils restent à la deuxième place du classement, derrière l'intouchable PSG.



Ligue 1 Conforama
‏Compte certifié @Ligue1Conforama 11 hil y a 11 heures

Enzo #Crivelli et @CBeauvue lancent la saison du @SMCaen ont battant le @DFCO_Officiel sur sa pelouse (0-2)


Dernière édition par jeusetmatch le Dim 2 Sep 2018 - 9:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Dim 2 Sep 2018 - 7:30

L1 (J4) : Toulouse l'emporte à Guingamp et prend son envol au classement
Raphaël Brosse, publié le samedi 01 septembre 2018 à 22h45
https://sports.orange.fr/football/ligue-1/debrief/l1-j4-toulouse-l-emporte-a-guingamp-et-prend-son-envol-au-classement-CNT00000169iIN.html




Idéalement entré dans la partie, Toulouse s'est imposé sur le terrain d'une équipe de Guingamp qui a pourtant évolué en supériorité numérique pendant plus d'une heure (1-2). Le TFC est troisième, tandis que l'EAG reste scotché à la dernière place avec zéro point au compteur.
Le debrief
C'était soir de première, ce samedi au Roudourou. Non, il ne s'agit pas du premier succès de Guingamp cette saison, ni même de son premier point. Mais de la première victoire de Toulouse dans l'antre guingampaise en Ligue 1. Les Violets, qui avaient remporté leurs deux derniers matchs de championnat, ont démarré la rencontre pied au plancher et ont profité des errements de l'arrière-garde adverse pour rapidement faire le break, grâce à Max-Alain Gradel (2eme) et Ibrahim Sangaré (12eme). Maîtres du ballon, les hommes d'Alain Casanova ont eux-mêmes relancé la formation bretonne. Jean-Clair Todibo a rapidement écopé d'un deuxième avertissement (26eme) et ses coéquipiers ont dû subir les assauts de l'EAG pendant une heure. Marcus Thuram a marqué juste avant la pause (45eme), mais les Armoricains n'ont pas réussi à égaliser au cours du second acte (1-2). Cette victoire acquise au courage permet au club de la Ville rose de s'installer sur la troisième marche du podium. Un classement anecdotique à ce stade de l'exercice, même s'il offre la possibilité d'aborder l'avenir avec optimisme.

De l'optimisme, il n'y en a pas beaucoup du côté de Guingamp qui, battu pour la quatrième fois en autant de rencontres, reste bon dernier du classement. Comme à Lille dimanche dernier (3-0), les joueurs d'Antoine Kombouaré ont encaissé deux buts dans le premier quart d'heure. Plombés par cette entame calamiteuse, Jérémy Sorbon et consorts ont certes relevé la tête et accéléré le tempo lorsqu'ils se sont retrouvés à onze contre dix. Cela n'a cependant pas suffi à revenir au tableau d'affichage, la faute notamment à un déchet préoccupant dans le dernier geste. Trop friable défensivement, l'En Avant dispose pourtant d'une pléiade d'éléments offensifs performants (Ronny Rodelin, Nicolas Benezet, Marcus Thuram ou encore Nolan Roux pour ne citer que les titulaires de ce samedi). Les automatismes restent néanmoins encore à parfaire. La trêve internationale arrive ainsi à point nommé pour les Guingampais, qui auront fort à faire avec un déplacement à Marseille lors de la prochaine journée.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Dim 2 Sep 2018 - 7:46

L1 - Solide et réaliste, le MHSC s'offre Reims


Tous (62) |  (0) |  Buts (1) |  Résumé (4) |  Changements (6) |  Actions (7)
foot

L'ESSENTIEL

Reims s'en serait bien passé, mais le promu a écopé du premier carton rouge décidé par la VAR après 4 minutes de temps mort….Menés 1-0 et ainsi privés de Metanire après une grosse demi-heure de jeu, les Rémois ont fini par prendre l'eau face à Amiens (4-1). Il faut vite se remettre en question et oublier les deux premières victoires contre Nice et Lyon (1-0).

Le MHSC a quant à lui été très solide pour tenir l'ASSE en échec (0-0) mais a manqué d'efficacité dans le dernier geste pour s'emparer des trois points. C'est tout de même un bon point près le succès à Amiens (1-2) du week-end précédent, Montpellier monte progressivement en puissance.
Ligue 1 Conforama‏Compte certifié @Ligue1Conforama  12 hil y a 12 heures

Premier but sous les couleurs du @MontpellierHSC pour @OyongoA  ! #SDRMHSC

90
+4
C'est terminé à Reims ! Grâce à un but d'Oyongo, le MHSC s'impose en Champagne (1-0) ! Avec ce succès, les Héraultais remontent au cinquième rang. Reims est huitième.
90
+3
Delort rate son duel ! L'attaquant de Montpellier se présente seul face à Mendy sur la gauche de la surface. Le portier rémois remporte cette opposition !
90
+1
Il y aura quatre minutes de temps additionnel.
90Mbemba centre fort devant le but de Montpellier. Personne ne parvient à dévier sa trajectoire. Le cuir file devant le but.
88La fin du match se rapproche. Reims ne parvient pas à revenir au score. C'est Montpellier qui repart à l'attaque.
86Au tour de Montpellier d'effectuer un remplacement. Sortie de Mollet à la place de Dolly.
85Dernier changement pour Reims avec l'entrée en jeu de Doumbia et la sortie de Pinson.
84Deuxième changement pour Montpellier. Laborde est sorti à la place de Sambia.
82Temps fort rémois ! Le ballon rôde dans la surface mais les Champenois, Fontaine puis Suk, ne parviennent pas à tromper Lecomte. La défense de Montpellier ne cède pas !
80Encore dix minutes à jouer dans cette seconde période. Reims doit jouer le tout pour le tout pour espérer inverser la tendance !
78Deuxième changement dans les rangs de Reims. Cafaro sort, Ojo pénètre sur la pelouse.
77BUT de Oyongo pour Montpellier ! Le MHSC prend l'avantage ! Mollet puis Laborde travaillent bien sur la droite. Le centre du second est trop long et détourné par un défenseur. Au second poteau, Oyongo reprend de l'extérieur, Mendy est battu !
74Intervention appuyée de Doumbia sur Pedro Mendes. Coup franc en faveur de Montpellier à hauteur de la ligne médiane.
72C'est au tour de Reims de procéder à son premier remplacement. Oudin sort, Suk le remplace.
70Premier changement de la rencontre. Lasne cède sa place à Le Tallec. Un choix défensif de la part de Der Zakarian.
70Doumbia tente de s'échapper dans le couloir gauche. Il pousse trop loin son ballon qui file hors des limites du terrain.
67Encore une vingtaine de minutes à jouer dans cette rencontre. Aucune des deux équipes n'a encore pris l'ascendant.
65Reims vient d'obtenir deux occasions franches coup sur coup. Preuve que les Rémois se montre de plus en plus pressants.
63Le sauvetage de Laborde ! Sur le corner qui suite, Lecomte est trop court. Abdelhamid reprend de la tête. Laborde effectue un retour inespéré pour éviter que le ballon ne rentre !
62Quelle occasion pour Reims ! Doumbia déborde côté gauche, prend l'ascendant sur un défenseur avant de centrer à bout portant. Chavarria contrôle et place une reprise en demi-volée. Son ballon heurte la barre !
62Sur le côté droit, Aguilar tente de jouer sans contrôle pour Lasne. Sa passe est contrée mais il parvient à conserver le contrôle du ballon.
59Reims hausse son niveau de jeu à l'approche de l'heure de jeu. La possession change de camp.
57Le ballon circule dans les pieds de la défense montpelliéraine. Laborde est cherché en profondeur mais cette ouverture est trop profonde.
55Hilton tacle dans les pieds de Mbemba sur le côté droit. Le défenseur de Montpellier multiplie les bonnes interventions. Touche à suivre pour Reims.
53Le débordement de Doumbia ! Le latéral de Reims pénètre sur la gauche de la surface de Montpellier et se joue de Hilton d'un passement de jambes. Sa frappe enchaînée, de l'extérieur, échoue loin du cadre.
51Comme en première période, Montpellier attaque bien le second acte. Le ballon circule dans les pieds du MHSC mais Reims n'est pas mis en difficulté.
49Skhiri coupe la course de Cafaro d'un tacle appuyé en retard. L'arbitre signale une faute et rappelle le Montpelliérain à l'ordre.
47A noter qu'aucun changement n'a été effectué à la pause. Les 22 acteurs de la première période ont retrouvé la pelouse.
46C'est reparti dans cette rencontre ! La deuxième période vient de débuter.
45
+1
C'est la mi-temps ! Amusez-vous en regardant notre dernière Vidéo Buzz !
45
+1
C'est la pause à Reims ! Les Rémois et Montpellier rejoignent le vestiaire sans avoir trouvé la faille (0-0). Le MHSC a bien débuté la rencontre, avec notamment un poteau de Pedro Mendes. Ce sont les locaux qui ont mieux terminé.
45Oyongo accélère sur la gauche mais ne parvient pas à prendre Mbemba à défaut. Reims peut se relancer.
43Lecomte joue court ce dégagement et trouve Skhiri. Montpellier fait tourner le ballon à hauteur des 40 mètres adverses sans parvenir à contourner le bloc rémois.
41Moins de cinq minutes à jouer dans cette première avant que l'arbitre ne siffle la pause. Reims part à l'assaut du camp adverse avec les enjambées d'Oudin.
39La tête de Chavarria ! Sur un centre de Doumbia, venu de la droite, le Rémois se détend. Sa tentative est bien captée par Lecomte.
38Reims parvient à se montrer plus pressant en cette fin de première période. Les joueurs de Montpellier évoluent plus retranchés autour de leur surface.
36Lecomte se détend ! A la suite d'un corner, le ballon reste dans la surface de Reims. Le porter de Montpellier sort dans les airs pour dégager ce centre court venu de la gauche.
34Ballon en profondeur dans le dos de la défense de Reims. Delort accroche Konan par le maillot. L'attaquant de Montpellier est rappelé à l'ordre par l'arbitre de la rencontre.
32Encore un petit quart d'heure à jouer dans cette première période. Aucune des deux équipes n'a pris l'avantage même si Montpellier a obtenu plusieurs opportunités.
30Coup franc en faveur de Reims. Cafaro s'élance pour le tirer plein axe. Son tir décolle et échoue dans les travées.
28Quel raté d'Aguilar. Sur la droite, il loupe un contrôle anodin... Touche à suivre pour Reims.
27Mollet dribble sur la droite face à deux défenseurs de Reims. Il est crocheté et s'effondre au sol. Coup franc en faveur de Montpellier.
25Bonne anticipation de Lecomte qui sort de son but pour aller saisir une balle en profondeur adverse. Le portier de Montpellier relance son camp.
23Nouveau corner en faveur de Montpellier. Laborde surgit au premier poteau mais ne croise pas assez sa tête. C'est hors du cadre.
21Le poteau de Montpellier ! Sur ce corner venu de la droite, Pedro Mendes dévie le ballon du dos. Le ballon vient mourir sur le poteau droit !
20Mendy est vigilant ! Le gardien de Reims saute dans les airs pour repousser du bout des doigts ce centre contré de Laborde.
20Plus de peur que de mal pour Lasne qui peut retrouver ses coéquipiers. Le milieu de Montpellier pénètre sur la pelouse en boitant.
18Le jeu est arrêté puisque Lasne est au sol dans sa surface de réparation. Le milieu montpéllierain se plaint du genou droit. Le médecin entre pour lui prodiguer des soins.
16La tête de Delort ! L'attaquant de Montpellier reprend au premier poteau ce corner venu de la gauche de Mollet. Sa tentative passe au-dessus du but.
14Au coin de la surface à droite, Oudin joue avec Cavaro qui tente de filer par la droite. Son crochet n'est pas suffisant pour dépasser son adversaire.
12Reims repart à l'attaque. La défense se relance et le ballon file sur la gauche.
10Déjà dix minutes de jeu, la rencontre est plutôt équilibrée. Montpellier tente une accélération par l'intermédiaire de Mollet mais cela n'aboutit pas.
8Première opportunité pour Reims ! A la suite d'un débordement sur la gauche, Oudin centre face au but mais Chavarria ne parvient pas reprendre. Cafaro déboule au second poteau, sa frappe n'est pas cadrée.
8Excellente intervention d'Hilton qui tacle dans les pieds de Chavarria. Touche pour Reims à 16 mètres sur la droite.
7Le jeu est arrêté puisqu'Oyongo est au sol. Il se plaint d'un pied en avant d'Oudin.
5Ballon récupéré par Chavarria à hauteur du milieu du terrain. Le Rémois cherche un coéquipier qui lui remet. Faute en faveur de Montpellier.
3Hilton cherche Laborde en profondeur. Son ouverture n'atterrit pas dans les pieds de son coéquipier. Mendy récupère le ballon dans la surface.
C'est parti dans cette rencontre ! Le coup d'envoi vient d'être donné !
En face, Michel Der Zakarian n'effectue aucun changement dans son onze de départ. L'entraîneur de Montpellier reconduit l'équipe qui a débuté face à Saint-Etienne (0-0), la semaine dernière.
David Guion, l'entraîneur de Reims, a procédé à deux changements par rapport à la semaine dernière. Cafaro remplace Métanire, suspendu, dans le couloir droit et Mbemba prend le poste de numéro 10 à la place de Martin (blessé).
De son côté, Montpellier connaît une entame plus contrastée. Le MHSC a été surpris par Dijon en ouverture (1-2) avant de s'imposer à Amiens (2-1) puis d'être accroché par Saint-Etienne (0-0).
Avec deux victoires pour débuter (1-0 contre Nice et Lyon), Reims n'a pas loupé son entame de saison. La semaine dernière, les Rémois ont été corrigés par Amiens (4-1). Ils occupent tout de même la sixième place de Ligue 1 avec six unités.
Bonsoir à tous et bienvenue sur notre site pour suivre en direct et en intégralité la rencontre entre Reims et Montpellier, dans le cadre de la 4e journée de Ligue 1. Le coup d'envoi est prévu à 20h.
foot foot foot foot



4e j. - Der Zakarian : "On a été tueurs"



4e j. - Mercadal : "Heureux pour les joueurs
" />


Dernière édition par jeusetmatch le Dim 2 Sep 2018 - 9:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Dim 2 Sep 2018 - 9:19




Strasbourg-Nantes: Encore vainqueurs à la Meinau (2-3), les Canaris de Miguel Cardoso prennent leur envol cette saison

https://www.20minutes.fr/sport/football/2329171-20180901-strasbourg-nantes-encore-vainqueurs-meinau-2-3-canaris-miguel-cardoso-prennent-envol-saison
FOOTBALL
Plus efficaces, les Canaris de Miguel Cardoso ont profité d’un RC Strasbourg qui leur réussit bien (2-3) pour s’offrir leur première victoire de la saison à la Meinau et éviter de laisser le doute s’installer…
Bruno Poussard
Publié le 01/09/18 à 23h21 — Mis à jour le 02/09/18 à 04h50



Les Nantais en pleine célébration de leur deuxième but, marqué par Evangelista. — AFP  

  • Après un début de championnat compliqué (trois matchs, un nul et donc un seul petit point), les Nantais l’ont emporté, comme l’an dernier, à Strasbourg (2-3).
  • En prenant le large au bon moment dans cette rencontre, les hommes de Miguel Cardoso ont au moins pris leur envol dans ce championnat.

Au moins, les Nantais ont pu compter sur la loi des séries. Après un début de saison compliqué (avec un seul point en trois matches), une identité de jeu (liée à l’arrivée d’un nouveau coach) longue à apparaître et enfin une dernière semaine du mercato riche en rebondissements, ils ont retrouvé une équipe qui leur réussit plutôt bien ce samedi.
Déjà vainqueurs par six fois (en autant de rencontres de championnat depuis 2005), les Canaris ont enchaîné une septième victoire consécutive face à Strasbourg. Victorieux à la Meinau en septembre 2017 (1-2), ils ont remis ça un an après. Pour repartir d’Alsace avec trois points qui font beaucoup de bien. Dans leur contexte actuel, au moins.

Un contexte désormais moins tendu pour Miguel Cardoso

Si les joueurs du FC Nantes ont encore demandé de la patience cette semaine, celle de leurs dirigeants a probablement des limites. Encore plus à la vue du nombre de recrues et des investissements réalisés pour le mercato ces dernières semaines. Alors, forcément, des défaites contre Caen et à Strasbourg auraient (déjà) pu mettre la place de Miguel Cardoso en péril.
Citation :
La défense a été aussi bien meilleure malgré 2 buts encaissés. Carlos et Miazga trouvent leurs marques ensemble. Lima toujours aussi précieux sur le flanc gauche et Kwateng, parfois brouillon, fait des progrès #FCNantes #RCSAFCN
— ActuFcNantes (@actu_fcnantes) September 1, 2018
Ce que n’a pas nié le président Waldemar Kita - content de garder Lima et Diego Carlos - avant de quitter le stade : « Ce n’est jamais plaisant de dire du mal de quelqu’un. En même temps, c’est un job pas du tout évident, un entraîneur est obligé d’avoir des résultats. Sinon, il risque d’être sanctionné. Dans tous les cas, ce match va remettre les choses en place. Mais sans se prendre la tête. »
Citation :
« On s’entend bien, ça se passe bien. C’est un jeune coach, avec une équipe jeune aussi, et beaucoup de nouveaux joueurs. Qu’il avait demandés. Il y a de la qualité. Il faut bien la mélanger maintenant. »

Trois buts marqués, une victoire et du mieux dans le jeu

Au lieu de s’approcher d’une crise, Valentin Rongier et sa bande ont doucement redressé la barre, avec quatre points pris sur les deux derniers matches. « On sait qu’il y avait une petite pression, même si elle n’était pas énorme, reconnaît le capitaine nantais. Mais cette victoire fait du bien avant la trêve ! Et puis elle va aussi faire un peu taire les journalistes (sourire). »
Les Canaris ont finalement pris leur envol cette saison. Leur reste à trouver les bons courants et éviter les trous d’air. Hésitants entre possession et longs ballons vers l’avant, leur identité est toujours en chantier. Mais il y a clairement du mieux dans leur jeu. « Ce qui nous fait du bien, c’est de pas mal jouer au ballon », confirme Waldemar Kita en conclusion.
Citation :
V I C T O I R E ✊

Au mental, au réalisme, les Jaune et Vert s'imposent 3-2 à Strasbourg après avoir été menés !! La saison est définitivement LAN-CÉE ????

2️⃣-3️⃣ #RCSAFCN pic.twitter.com/DJBm6nmmUr
— FC Nantes (@FCNantes) September 1, 2018

« Il était temps de gagner, pour l’énergie et la confiance »

Pris à l’entame, ils ont mis du temps avant de trouver le cadre. Légèrement dominateurs dans la possession, ils ont cependant su faire déjouer les Strasbourgeois, en profitant bien de leurs erreurs défensives pour revenir et s’envoler. Avant de tenir, ardûment, dans le final. Dans ces moments clés, l’effectif a montré son unité. Miguel Cardoso, justement, retient « caractère » et « efficacité ».
Citation :
Yess elle fait du bien celle la ! Avec du caractère ça fait plaisir ! Et confirmation qu'il y a vraiment du talent dans ce groupe #RCSAFCN
— Nando (@NandoEly7) September 1, 2018
« C’est une grande satisfaction, insiste l’entraîneur. Il était temps de prendre une victoire, pour l’énergie et la confiance qu’elle te donne. Et pour que les joueurs croient dans le travail qu’on fait. […] On a vu une équipe engagée avec des idées. Quand on a été capable de jouer, on a fait des choses très bien. […] La victoire va donner l’énergie pour continuer. Mais le championnat va être très dur. »
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Lun 3 Sep 2018 - 6:54

Le duel d’Européens pour Rennes

https://www.lfp.fr/ligue1/article/le-duel-d-europeens-pour-rennes.htm


Ligue 1 Conforama
02/09/2018
Grâce aux premiers buts cette saison d’André et Bensebaini, le Stade Rennais FC s’est imposé face aux Girondins de Bordeaux (2-0).

Après la belle performance réalisée lors de la dernière journée à l’Orange Vélodrome face à l’OM (2-2), le Stade Rennais a poursuivi sa série en dominant des Girondins certainement un peu émoussés après leur match en UEFA Europa League de jeudi (2-0).
La domination rennaise durant la première demi-heure se concrétisait par deux buts de la tête sur corner. Sur le premier tiré par Grenier, André arrivait lancé et plaçait une tête gagnante à bout portant (1-0, 12e). La minute suivante, Siebatcheu se heurtait une première fois à Costil avant de placer une tête piquée juste à côté du but bordelais (15e). Suite à un nouveau corner frappé côté droit par Bourigeaud, Bensebaini trouvait à son tour le chemin des filets pour son premier but de la saison (2-0, 18e).
Costil en forme internationale
Convoqué avec l’équipe de France par Didier Deschamps cette semaine, Costil évitait aux Girondins de couler en s’interposant sur une frappe de Bourigeaud (21e) et en repoussant un centre de Siebatcheu à son premier poteau (27e). Les Bordelais réagissaient sans trouver le cadre par Lerager (33e) et Kamano (45e).
Le rythme retombait un peu en seconde période et les deux équipes ne parvenaient pas à se créer d’occasion franche. A l’entame des vingt dernières minutes, Lea Siliki et la nouvelle recrue MBaye Niang faisaient leur entrée. Le premier nommé trouvait tout d’abord Costil sur sa route (74e) avant que le second ne se procure deux occasions coups sur coup (77e et 79e). Sankharé, dans un angle fermé, trouvait le poteau de Koubek (85e) pour la dernière occasion du match.
En enchaînant un 2e succès à domicile, toujours sans encaisser de but, le Stade Rennnais remonte provisoirement à la 5e place avant le dernier match de la 4e journée de Ligue 1 Conforama opposant l’AS Monaco et l’Olympique de Marseille. Du côté de Bordeaux, c’est une 3e défaite en 4e matchs qui laisse les Girondins à la 19e place.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Lun 3 Sep 2018 - 6:55

L’ASSE et Amiens partagent les points

https://www.lfp.fr/ligue1/article/l-asse-et-amiens-partagent-les-points.htm



Ligue 1 Conforama
02/09/2018
L’AS Saint-Etienne et Amiens SC n’ont pas trouvé le chemin des filets dans leur opposition lors de la 4e journée de Ligue 1 Conforama (0-0).

Pour débuter la rencontre, Jean-Louis Gasset, le coach stéphanois, décidait de titulariser sa dernière recrue, l’ex-Guingampais Salibur alors que du côté des Amiénois, Konaté, déjà auteur de 3 buts cette saison, était aligné en pointe. C’est justement l’attaquant sénégalais qui se créait la première occasion de la partie, mais sa frappe écrasée n’inquiétait pas Ruffier (11e). Les Picards dominaient les Stéphanois dans la première demi-heure, mais ni Otero (19e), ni Konaté (22e) ne trouvaient le cadre. Les Verts se réveillaient à l’entame du dernier quart d’heure de la première période, Khazri trouvait les gants de Gurtner sur la première frappe des joueurs du Forez (31e).
Zungu et Mendoza blessés
Les Amiénois étaient malheureux et perdaient coup sur coup Zungu (58e) et Mendoza (64e) sur blessure. Perrin, le capitaine stéphanois, donnait l’exemple, mais sa superbe tête était claquée au-dessus de sa barre par le portier amiénois (65e). Otero répondait pour les visiteurs, mais sa frappe enroulée passait de peu au-dessus de la cage stéphanoise (68e). Sur un contre, Otero ratait de peu le cadre (83e) tandis que Diony se retournait et plaçait un centre vicieux que Gurtner claquait en corner  pour la dernière grosse occasion de la rencontre (88e).
L’ASSE reste invaincue après quatre journées, mais enchaîne un 3e match nul de suite (1 victoire, 3 nuls). Pour les Picards, c’est le premier match nul de la saison, mais surtout le premier match sans encaisser de but.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Lun 3 Sep 2018 - 6:55

L’OM s’impose en Principauté

https://www.lfp.fr/ligue1/article/l-om-s-impose-en-principaute.htm



Ligue 1 Conforama
02/09/2018
Par AFP
En clôture de la 4e journée de Ligue 1 Conforama, l’Olympique de Marseille a remporté une belle victoire face à l’AS Monaco (2-3).

Malgré un début de deuxième période difficile, l’Olympique de Marseille a réalisé un gros coup en s'imposant face à l’AS Monaco (2-3) grâce aux remplaçants Thauvin et Germain en fin de match.
Le début de rencontre était fidèle aux attentes au niveau de l'engagement comme de la qualité tactique des deux équipes. En revanche, au niveau de la finition, les deux attaques avaient mal réglé leurs mires. Durant le premier quart d'heure, les hommes de Rudi Garcia se créaient deux belles opportunités. D'abord, le centre parfait de Sarr trouvait Mitroglou, La volée du Grec était appliquée mais sans surprise pour un très bon Benaglio (7e). Puis, la tête de Sarr, était détournée en corner par Jemerson (13). Enfin, la difficile volée de Mitroglou était détournée par Benaglio au pied de son premier poteau (37).
Alors que l'OM avait dominé la première période sans avoir marqué, Mitroglou allait changer la donne. Sur un nouveau centre parfait de Payet, le Grec claquait une tête qui laissait Benaglio pantois (0-1, 45e+1).
Sermonnés par Jardim à la pause, les Monégasques revenaient avec une réelle volonté d'aller agresser leurs adversaires. Notamment le côté droit Henrichs-Grandsir. Le centre de ce dernier lobait Pelé (47e). Sans conséquence. 
Thauvin et Germain changent la donne
Monaco continuait son pressing haut : Falcao récupérait une passe ratée de Rami mais le champion du monde se rattrapait en sortant la frappe du capitaine monégasque, qui venait de dribbler Pelé. Mais Tielemans surgissait et croisait victorieusement la reprise du droit (1-1, 48e). A la suite d'une percussion de Tielemans, relayée par Aholou, Henrichs centrait. Rami manquait son tacle et Falcao était le plus prompt pour donner, en cinq minutes, l'avantage à Monaco (2-1, 53e).
Thauvin, entré en jeu, lançait Sakai qui servait l'ex-Bastiais. D'un plat du pied bien senti, Thauvin inscrivait déjà son troisième but de la saison (2-2, 75e). A Marseille, Germain entrait. D'une superbe tête au premier poteau, conjuguée à une erreur de main de Benaglio, l'ex-Monégasque offrait trois points à Marseille (2-3, 90e).
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Lun 3 Sep 2018 - 6:59

4ÈME JOURNÉE LIGUE 1 CONFORAMA-RÉSULTATS


http://www.matchendirect.fr/france/ligue-1/2018-35/
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Lun 3 Sep 2018 - 7:03

4ÈME JOURNÉE LIGUE 1 CONFORAMA-VIDÉOS

2018/2019
Ligue 1 Conforama
Toutes les journées
Tous les clubs
4ème journée
/resume]2 - 0[/url]
Voir les 3 vidéos

4ème journée
0 - 0
Voir la vidéo

4ème journée
1 - 0
Voir les 2 vidéos

4ème journée
0 - 2
Voir les 3 vidéos

4ème journée
1 - 2
Voir les 4 vidéos

4ème journée
0 - 1
Voir les 2 vidéos

4ème journée
2 - 3
Voir les 6 vidéos

4ème journée
2 - 4
Voir les 7 vidéos


4ème journée
0 - 1
Voir les 2 vidéos
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 55787
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   Lun 3 Sep 2018 - 7:06

5ÈME JOURNÉE LIGUE 1 CONFORAMA-
MATCHS À PARTIR DU 15 SEPTEMBRE 2018
http://www.matchendirect.fr/france/ligue-1/2018-37/

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019   

Revenir en haut Aller en bas
 
Championnat de France de football LIGUE 1 2018-2019
Revenir en haut 
Page 3 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS :: LE SALON DES AUTRES SPORTS :: LE FOOTBALL-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: