UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS

Le tennis c'est la volonté, l'amour de la compétition, le dépassement de soi, du talent, beaucoup de travail mais surtout de la passion
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 19 ... 33  Suivant
AuteurMessage
tipou

tipou

Messages : 128406
Date d'inscription : 05/12/2011

OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Empty
MessageSujet: OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos   OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Icon_minitimeDim 26 Aoû 2018 - 14:32

Rappel du premier message :

OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Aus10
Du 14 au 27 janvier 2019

Nom: Australian Open
Catégorie: Grand Chelem
Lieu: Melbourne, Australie
Surface: Dur Extérieur

Tableaux: S-128/D-64

Site Officiel: http://www.ausopen.com/
Tableau 2018: http://www.protennislive.com/posting/2018/580/mds.pdf

LE TENANT DU TITRE EST ROGER FEDERER

Il avait battu Marin Cilic 6-2 6-7(5) 6-3 3-6 6-1

Vainqueur: 2000 points
Finaliste:  1200 points
1/2 finales: 720 points
1/4 de finales: 360 points
8ème de finales: 180 points
3ème tour: 90 points
2ème tour: 45 points
1er tour: 10 points
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
tipou



Messages : 128406
Date d'inscription : 05/12/2011

OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos   OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Icon_minitimeSam 12 Jan 2019 - 14:41

Open d'Australie: Federer peut écrire une nouvelle page de sa légende


Un hat-trick parfait après ses victoires en 2017 et 2018, un 7e succès pour devenir le seul recordman de victoires à Melbourne devant Novak Djokovic et Roy Emerson, une 21e couronne en Grand Chelem et, enfin, le 100e titre de sa carrière: les enjeux auxquels fait face Roger Federer cette année à Melbourne sont extraordinaires.
"Je m'étonne un peu d'être toujours à un tel niveau." Cet aveu lâché par Roger Federer jeudi lors du tirage au sort n'est pas pure forfanterie. N'y-a-t-il pas, en effet, quelque chose d'anormal de considérer un joueur de 37 ans et demi comme l'un des deux principaux candidats au titre à Melbourne?

A l'heure où Andy Murray annonce sa retraite et où Rafael Nadal enchaîne les blessures, le Bâlois demeure le seul capable de regarder les yeux dans les yeux Novak Djokovic.

Reste à savoir si le Bâlois est toujours capable d'encaisser la répétition des matches. "Je ne pense pas que Roger Federer gagnera un nouveau titre du Grand Chelem, prophétise ainsi Toni Nadal. Gagner 7 matches au meilleur des 5 sets exige une trop grosse débauche d'énergie pour un joueur de plus de 37 ans." Roger Federer fera-t-il mentir ce pronostic sans appel?

Le Bâlois entamera cette quête qui a quelque chose de divin dès lundi face à Denis Istomin.


https://www.instagram.com/p/BseRvt7AQ-5/?utm_source=ig_web_copy_link
Revenir en haut Aller en bas
Nolette

Nolette

Messages : 8644
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 69
Localisation : Paris

OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos   OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Icon_minitimeSam 12 Jan 2019 - 15:04

Fed peut tout aussi divinement perdre rire moqueur
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 128406
Date d'inscription : 05/12/2011

OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos   OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Icon_minitimeDim 13 Jan 2019 - 9:34

rire moqueur oui sans regret rire moqueur Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 60663
Date d'inscription : 02/12/2011

OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos   OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Icon_minitimeDim 13 Jan 2019 - 9:45

PROGRAMME DU LUNDI 14 JANVIER 2019

 Rod Laver Arena
11h00 locale-01h00 en france
Sharapova Maria (RUS) [3) VS Dart Harriet (GBR) [131]
Duckworth James (AUS) [238] VS Nadal Rafael (ESP) [2]
Hercog Polona (SLO) [92]VS Kerber Angelique (GER) [2]

Margaret Court Arena
11h00 locale-01h00 en france
Goerges Julia (GER) [13] VS Collins Danielle (USA) [35]
Stephens Sloane (USA) [5] VS Townsend Taylor (USA) [93]
De Minaur Alex (AUS) [29]Sousa Pedro (POR) [103]

Melbourne Arena
11h00 locale-01h00 en france
Anderson Kevin (RSA) [6]VS Mannarino Adrian (FRA) [41]
Sakkari Maria (GRE) [43]VS Ostapenko Jelena (LAT) [22]
Edmund Kyle (GBR) [14]VS Berdych Tomas (CZE) [57]

1573 Arena
11h00 locale-01h00 en france
Ponchet Jessika (FRA) [250]VS Garcia Caroline (FRA) [19]
Dimitrov Grigor (BUL) [21]VS  Tipsarevic Janko (SRB)
Riske Alison (USA) [56]VS Bertens Kiki (NED) [9]
Ebden Matthew (AUS) [47]VS Struff Jan-Lennard (GER) [58]

Court 3
11h00 locale-01h00 en france
Kalinskaya Anna (RUS) [146]VS  Sabalenka Aryna (BLR) [11]
Tsitsipas Stefanos (GRE) [15] VS Berrettini Matteo (ITA) [52]
Perez Ellen (AUS) [209]VS Wang Yafan (CHN) [65]  
Lopez Feliciano (ESP) [64]VS Thompson Jordan (AUS) [72]

Court 5
11h00 locale-01h00 en france
Eubanks Christopher (USA) [171]VS Basilashvili Nikoloz (GEO) [20]
Puig Monica (PUR) [54]VS Pavlyuchenkova Anastasia (RUS) [44]
Putintseva Yulia (KAZ) [39] VS Strycova Barbora (CZE) [33]
Begu Irina-Camelia (ROU) [70]VS Petkovic Andrea (GER) [63]

Court 7
11h00 locale-01h00 en france
Sharma Astra (AUS) [232]VS Hon Priscilla (AUS) [140]
Badosa Gibert Paula (ESP) [141]VS Birrell Kimberly (AUS) [240]
Gojowczyk Peter (GER) [60]VS Khachanov Karen (RUS) [11]
Delbonis Federico (ARG) [77]VS Millman John (AUS) [38]

Court 8
11h00 locale-01h00 en france
Vekic Donna (CRO) [29]VS Mladenovic Kristina (FRA) [45]
Mattek-Sands Bethanie (USA) [348]VS Hives Zoe (AUS) [225]
Opelka Reilly (USA) [102] VS Isner John (USA) [10]
Monfils Gael (FRA) [32]VS Dzumhur Damir (BIH) [46]

Court 10
11h00 locale-01h00 en france
Mmoh Michael (USA) [108]VS Albot Radu (MDA) [96]
Jabeur Ons (TUN) [58]VS Babos Timea (HUN) [66]
Rublev Andrey (RUS) [84]VS McDonald Mackenzie (USA) [79]

Court 12
11h00 locale-01h00 en france
Boulter Katie (GBR) [97]VS Makarova Ekaterina (RUS) [60]
Haddad Maia Beatriz (BRA) [195]VS Pera Bernarda (USA) [68]
Basic Mirza (BIH) [97] VS Laaksonen Henri (SUI) [166]
Norrie Cameron (GBR) [93]VS Fritz Taylor (USA) [50]

Court 13
11h00 locale-01h00 en france
Kecmanovic Miomir (SRB) [126]VS Verdasco Fernando (ESP) [28]
Kubler Jason (AUS) [131]VS Fabbiano Thomas (ITA) [100]
Bencic Belinda (SUI) [49]VS Siniakova Katerina (CZE) [34]
Flipkens Kirsten (BEL) [50]VS Sasnovich Aliaksandra (BLR) [31]

Court 14
11h00 locale-01h00 en france
Watson Heather (GBR) [108]VS Martic Petra (CRO) [32]
Garcia-Lopez Guillermo (ESP) [101]VS Haase Robin (NED) [49]
Polmans Marc (AUS) [170]VS Kudla Denis (USA) [62]

Court 15
11h00 locale-01h00 en france
Cirstea Sorana (ROU) [84]VS Peterson Rebecca (SWE) [64]
Tiafoe Frances (USA) [39] VS  Gunneswaran Prajnesh (IND) [112]
Kontaveit Anett (EST) [20]VS Sorribes Tormo Sara (ESP) [81]
Seppi Andreas (ITA) [37]VS Johnson Steve (USA) [33]

Court 19
11h00locale-01h00 en france
Bonaventure Ysaline (BEL) [159]VSVickery Sachia (USA) [123]
Tsurenko Lesia (UKR) [24] VS Alexandrova Ekaterina (RUS) [74]
Ito Tatsuma (JPN) [151]VS Evans Daniel (GBR) [190)
Nishioka Yoshihito (JPN) [75]VS Sandgren Tennys (USA) [63]

Court 20
11h00locale-01h00 en france
Vondrousova Marketa (CZE) [72]VS Rodina Evgeniya (RUS) [69]
Cuevas Pablo (URU) [90] VS Lajovic Dusan (SRB) [45]
Molleker Rudolf (GER) [207] VS Schwartzman Diego (ARG) [19]
Lapko Vera (BLR) [62]VS   Larsson Johanna (SWE) [77]

Court 22
11h00locale-01h00 en france
Travaglia Stefano (ITA) [139] VS Andreozzi Guido (ARG) [80]
Niculescu Monica (ROU) [99]VS Anisimova Amanda (USA) [87]
Troicki Viktor (SRB) [201] VS Carballes Baena Roberto (ESP) [73]
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 128406
Date d'inscription : 05/12/2011

OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos   OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Icon_minitimeDim 13 Jan 2019 - 9:48

Smile
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 128406
Date d'inscription : 05/12/2011

OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos   OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Icon_minitimeDim 13 Jan 2019 - 11:12

Open d'Australie : « le favori reste Novak » pour Roger Federer
Publié le dimanche 13 janvier 2019 à 07:49 | Mis à jour le 13/01/2019 à 07:52
https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Open-d-australie-le-favori-reste-novak-pour-roger-federer/977056

Double tenant du titre et numéro 3 mondial à 37 ans, Roger Federer se présente en confiance à Melbourne. Mais refuse le statut de favori.

« Comment avez-vous réagi à l'annonce d'Andy Murray au sujet de sa prochaine retraite ? Malheureusement c'est son corps qui a pris la décision pour lui. Ces dernières années ont dû lui paraître bien longues. Je me souviens être allé jouer avec lui à Glasgow : je savais à quel point il était mal. À tel point que je ne pouvais pas croire qu'il joue. Mais c'était pour la bonne cause. J'imagine maintenant que tout le monde peut comprendre. À un moment, quand tu sens que tu ne reviendras jamais à 100 %, quand tu as connu les succès d'Andy, la décision est compréhensible. J'étais déçu et triste, un petit peu choqué même d'apprendre qu'on n'allait plus le voir même si tout le monde partira à un moment. Bien sûr, j'espère qu'il pourra jouer l'Open d'Australie et qu'il pourra continuer au-delà pour terminer comme il l'espère à Wimbledon. C'est ce que je lui souhaite. Cela nous touche parce qu'on connaît Andy très bien, parce qu'on l'apprécie. Il n'a pas beaucoup d'ennemis pour être honnête. C'est un bon mec, un membre du Hall of Fame, une légende. Il a gagné tout ce qu'il voulait. Tout le monde voudrait échanger sa carrière avec la sienne. C'est dur mais une fois que ce sera terminé, il pourra regarder derrière et être incroyablement fier de tout ce qu'il a réussi.

Comment se présente ce tournoi pour vous ?
Je me sens très bien. Maintenant, il faut que je joue bien aussi. Je n'ai aucune garantie. Je sais que je peux atteindre un certain niveau avec mon jeu de jambes, mon mental, mon service par exemple. Je sais que je peux gérer. Après il y a toujours une incertitude. Les marges sont serrées, j'en suis conscient. Il faut que j'arrive avec le meilleur mental, un esprit conquérant. Quand ça sera chaud et important, il faudra que je joue mon meilleur. Pour ça, il faut encore travailler. Mais j'y suis prêt.

« Je crois que je connais aussi très bien mon corps. Je sais quand je peux jouer avec la douleur et je sais quand je ne dois pas le faire »

Pour vous l'âge change-t-il des choses ?
Je pense que les années passant, le plus évident, c'est qu'il est plus long de récupérer de certaines choses. Quand vous êtes jeune, vous pouvez avoir une douleur au coude par exemple, jouer avec et deux jours plus tard, c'est comme si vous n'aviez jamais eu mal. Et soudainement, à peut-être 30, 35 ou 40 ans - ça dépend de vous, des problèmes rencontrés - vous vous en ressentirez pendant deux semaines... Vous pouvez toujours jouer mais avec des douleurs. Ça prend plus de temps de s'en débarrasser. Après personne n'est pareil, tout le monde a une tolérance différente à la douleur. Mais c'est aussi là qu'il faut être sage, avec un programme adapté en fonction des problèmes avec lesquels vous devez composer.

Vous avez connu des problèmes ces deux ou trois dernières années mais Rafael Nadal, Andy Murray, Stan Wawrinka ont aussi connu des problèmes, probablement plus sérieux. Comme analysez-vous les raisons pour lesquelles vous êtes à 37 ans, toujours aussi fit et capable de continuer à jouer ?
Je crois que j'ai besoin d'un peu de chance. Mais je crois que je connais aussi très bien mon corps. Je sais quand je peux jouer avec la douleur et je sais quand je ne dois pas le faire. Cela aide parfois. Après, il y a mon équipe. Ils savent quand me pousser et quand se réjouir parce que je ne m'entraîne pas beaucoup.... J'ai aussi toujours cru que j'étais capable de jouer au tennis même dans les périodes où je ne m'entraînais pas intensément. La confiance que j'ai dans mon jeu, c'est important : j'ai l'impression de toujours pouvoir arriver à atteindre un bon niveau. Cela me libère d'une forme de pression. Peut-être aussi que ma façon de jouer est plus douce que celle d'autres joueurs... À moins que ça soit juste une impression. Je m'emploie aussi très dur à chaque match.

Disputer la Hopman Cup juste avant d'arriver à Melbourne, a-t-il renforcé votre confiance avant l'Open d'Australie ?
Pour moi, ça s'est très bien passé. Ces dernières années, j'ai vécu des merveilleux moments durant la Hopman Cup. Je pense que c'est un bon moyen de me sentir à l'aise et de bien jouer. Il y a un esprit d'équipe qui me plaît aussi : j'ai apprécié jouer le double avec Belinda (Bencic). On se sent bien dans ce tournoi, le public est incroyable. C'est aussi sur la route de Dubaï, donc le jet-lag n'est pas terrible. Il y a plusieurs aspects positifs à la sortie de la Hopman Cup : la victoire, la préparation qui a été profitable ici à Melbourne même si j'en ai été un peu surpris parce que je n'aurais jamais pu imaginer gagner les deux derniers Open d'Australie. On va voir ce qui va se passer ici. Mais je suis très heureux de ma préparation. Je suis très enthousiaste d'être à un jour de mon entrée en lice.

Double tenant du titre, acceptez-vous le statut de favori ?
Non, je ne pense pas. Avec les six derniers mois de Novak Djokovic, ça doit être lui le favori. Je ne dis pas ça pour lui mettre la pression, ce n'est pas un jeu et d'ailleurs, il gère très bien ça. Moi, je suis heureux de revenir après deux années incroyables, de me sentir bien. C'était mon souhait. Maintenant, je vais essayer de me mettre dans la position de gagner ce tournoi mais le favori reste Novak. »

Grégory Letort, à Melbourne
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 128406
Date d'inscription : 05/12/2011

OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos   OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Icon_minitimeDim 13 Jan 2019 - 11:20

Open d'Australie : Novak Djokovic en reconquête
Publié le dimanche 13 janvier 2019 à 09:46
https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Open-d-australie-novak-djokovic-en-reconquete/977064

Dominateur dans le dernier semestre 2018, Novak Djokovic revient dans le théâtre de son premier Grand Chelem. En quête de record.

Le numéro 1 mondial Novak Djokovic est un homme poli. Ce dimanche, avant de se raconter en préambule de l'Open d'Australie, il a commencé par présenter ses voeux. « Bonne année à tous ». Djokovic avait le sourire même s'il aurait probablement aimé que cette dernière ne finisse jamais. Elle fut celle de son renouveau : après deux années sans titre depuis sa victoire à Roland-Garros, Novak Djokovic est revenu au sommet en 2018. Si Roger Federer et Rafael Nadal, respectivement à Melbourne et Roland Garros ont raflé les deux premiers trophées, lui a dominé le dernier semestre faisant main basse sur Wimbledon, l'US Open et reprenant sa place au sommet de l'ATP. Assez pour que Novak Djokovic apparaisse aux yeux de Roger Federer, tenant du titre, comme le favori de cet Australian Open 2019.

Et si ce n'était pas assez, il y a l'histoire pour accréditer la thèse. C'est ici à Melbourne, en 2008, que Djokovic a remporté son premier Grand Chelem. Le succès inaugural d'une série de six qui lui permet de figurer en 2019 aux côtés de Federer dans le livre des records de l'Open d'Australie. « C'est historiquement le tournoi où j'ai connu le plus de succès, se remémorait-il ce dimanche à 48 heures de son entrée en lice. Si je me retourne sur cette année 2008 et mon premier trophée en majeur, je vois qu'il fut un tremplin pour ma carrière. Il m'a ouvert des portes. Il m'a permis de croire en moi-même, de réaliser que j'étais capable de gagner les plus grands tournois du monde et rivaliser avec les meilleurs joueurs. Avant j'étais un espoir qui avait du potentiel et du talent et qui traçait son chemin comme ça. Gagner un Grand Chelem, a tout changé. »

Il lui a fallu le digérer. « Défendre un titre, c'est différent. C'est plus difficile parce que vous découvrez la pression, les attentes aussi bien les vôtres que celles du monde extérieur. » Mais ensuite, la collection s'est étoffée : quatorze victoires en majeur figurent désormais au palmarès.

« Si vous avez gagné une fois un Grand Chelem, vous croirez toujours que vous pouvez le refaire »

Seulement, parce que tout a commencé ici, le retour à Melbourne Park aura toujours un caractère spécial. Il rigolait : « Évidemment, c'est un des tournois du Grand Chelem. Mais il pourrait être défini comme ''the happy Slam''. Il y a des bonnes vibrations dans cette ville. Les Australiens aiment le sport et se nourrissent de ses valeurs. Ils aiment aussi leur tennis. Pendant trois ou quatre semaines en Australie, vous pouvez voir beaucoup de matches à la télévision. Tout le monde suit l'actualité. Pour un joueur c'est un honneur et un plaisir d'être ici. » Un bonheur aussi, quand comme lui, on a un public derrière soi : en quatorze participations, Djokovic a toujours pu apprécier l'importance de la diaspora serbe en Australie.

Intouchable entre 2011 et 2016 avec cinq victoires pour une élimination en quart de finale en 2014 contre Wawrinka, il n'a pas existé ces deux dernières années. En 2019 avant son premier tour contre le qualifié américain Mitchell Krueger (231e), il s'avance confiant. Il n'a pas commenté ce statut de favori mais il l'a intégré. Et donne l'impression de s'en délecter. Djokovic assume : « Un vainqueur du Grand Chelem, restera toujours un vainqueur du Grand Chelem : il y aura toujours ce genre d'attentes à votre égard, y compris celles que vous vous imposez. Si vous avez gagné une fois, vous croirez toujours que vous pouvez le refaire. Il y a des attentes, de la pression et vous devez composer avec ça. Mais avec l'expérience et les années, vous vous sentez plus à l'aise, vous le comprenez mieux et vous l'acceptez comme une partie intégrante de votre vie. »

Grégory Letort, à Melbourne
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 128406
Date d'inscription : 05/12/2011

OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos   OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Icon_minitimeDim 13 Jan 2019 - 11:23

Tennis : Les confidences de Gaël Monfils avant l’Open d’Australie !
Publié le 12 janvier 2019 à 14h35 par J.-G.D.
https://le10sport.com/tennis/tennis-les-confidences-de-gael-monfils-avant-lopen-daustralie-427907

Interrogé sur ses sensations avant son entrée en lice à l'Open d'Australie, Gaël Monfils avoue que son corps ne lui pose pas de problème.

Premier Grand Chelem de la saison, l’Open d’Australie sera l’occasion pour les meilleurs tennismen et tenniswomen mondiaux de lever les bras en vainqueur sur les courts de Melbourne. Gaël Monfils tentera également de retrouver des sensations, après des derniers mois assez compliqués, et dans des déclarations rapportées par RMC ce samedi, le 32e mondial admet bien se sentir avant son premier tour face à Damir Džumhur (dans la nuit de dimanche à lundi).

« J’espère que ça va me sourire »

« J’arrive à Melbourne avec du travail cette année. Bizarrement, ce n’est pas forcément mon style. Je débarque à chaque fois un peu blessé et ça joue bien. C’est vrai que ça me rajoute un peu de pression parce que je me sens bien. Pour une fois, j’ai fait une bonne période foncière, je suis satisfait. J’ai l’impression que j’ai bien joué, c’est important. Je me suis bien entraîné et je suis content de ce que j’ai produit. J’espère que ça va me sourire parce que j’ai vraiment réalisé du bon travail », admet Gaël Monfils.
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 128406
Date d'inscription : 05/12/2011

OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos   OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Icon_minitimeDim 13 Jan 2019 - 11:27

Tennis : Tsonga annonce la couleur avant l’Open d’Australie !
Publié le 12 janvier 2019 à 22h35 par A.D.
https://le10sport.com/tennis/tennis-tsonga-annonce-la-couleur-avant-lopen-daustralie-428014

De retour après une succession de blessures, Jo-Wilfried Tsonga s’est vu attribuer une wild-card pour participer à l’Open d’Australie. Le Français a annoncé la couleur avant son entrée en lice à Melbourne. 

Jo-Wilfried Tsonga a hâte d’en découdre à Melbourne. Trop souvent blessé lors de la saison 2018, le Français vient de faire son grand retour sur le circuit ATP. Grâce à une wild-card, Jo-Wilfried Tsonga sera de la partie à l’Open d’Australie. Avant son entrée en lice face au Slovaque Martin Klizan ce mardi, le Manceau a fait part de son immense excitation.

«C’est un vrai plaisir d’être ici, surtout après mon année difficile» 

« Ma wild-card ? Ça fait longtemps que j'ai pas eu besoin de wild card pour rentrer dans un grand chelem, mais je suis hyper honoré, je prends ça comme un signe de reconnaissance et j'espère qu'à mon tour je vais pouvoir montrer l'exemple et bien jouer ici à l'Australian Open. (…) C'est toujours génial de venir ici (ndlr, en Australie), j'ai un rapport particulier avec le public australien qui m'a toujours soutenu, dès que j'atterris ici je suis sollicité pour des photos, c'est donc un vrai plaisir d'être ici en Australie pour jouer au tennis, surtout après mon année 2018 difficile », a-t-il confié dans des propos rapportés par Tennis Leader.
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 128406
Date d'inscription : 05/12/2011

OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos   OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Icon_minitimeDim 13 Jan 2019 - 11:31

DJOKOVIC, FEDERER, NADAL ... COMMENT SE PORTENT LES TROIS MONSTRES ?
Par Romain Schneider
Mis à jour le 13/01/2019 à 08h12 – Publié le 12/01/2019 à 15h43
http://sport24.lefigaro.fr/tennis/open-australie/actualites/trois-monstres-sacres-a-la-loupe-940379

Les trois trentenaires stars Novak Djokovic, Roger Federer et Rafael Nadal seront encore sous le feu des projecteurs durant la quinzaine australienne.

Novak Djokovic
Son état de forme
Vainqueur des deux derniers titres du Grand Chelem (Wimbledon et US Open), le Serbe débarque en favori logique à Melbourne où il est comme chez lui. Six fois sacré en Australie (un record codétenu avec Roy Emerson et Roger Federer), le numéro un mondial vise donc un troisième Grand Chelem d’affilée. Lors de sa reprise à Doha au Qatar, il y a deux semaines, il n’a toutefois pas évolué à son meilleur niveau. Le numéro un mondial s’inclinant en demi-finale face à Roberto Bautista Agut. Bousculé lors des tours précédents par Marton Fucsovics et Nikoloz Basilashvili, il a laissé une impression mitigée. Cette défaite faisant suite à ses deux revers en finale fin 2018, à Paris et au Masters. «Vous construisez aussi votre force de caractère à travers ce genre de défaite, glissait-il à Doha, c’est comme ça que vous apprenez à mieux vous connaitre.» Mauvaise nouvelle pour la concurrence. Quand Djokovic a réalisé le doublé Wimbledon -US Open en 2011 et 2015, le Djoker s’était imposé dans la foulée en Australie…

Son tableau
Le Serbe, qui affronte au 1er tour le 40e mondial Martin Klizan, pourrait retrouver au 2e tour un certain Jo-Wilfried Tsonga, retombé à la 177e mondial après son année 2018 amputée par les blessures. En quart de finale, Kei Nishikori est l'adversaire théorique de Djokovic et, en demi-finale Alexander Zverev, avant un éventuel choc en finale contre Roger Federer…


Rafael Nadal
Son état de forme
Dans le flou. Rafael Nadal n’a plus joué en compétition officielle depuis cinq mois. L’Espagnol apparaît encore à court de condition physique en ce début de saison. Victime d’une lésion musculaire au quadriceps gauche à Abu Dhabi, il avait jeté l’éponge à Brisbane, la veille de son entrée en lice contre Tsonga. Sur dur, c’est toujours aussi dur pour le Majorquin qui a déclaré forfait ou abandonné dix-sept fois lors de ses dix-huit tournois sur cette surface ! Le roi de Roland-Garros empile les blessures ces derniers mois (la cuisse à Melbourne l’année dernière, le genou à l’US Open, encore la cuisse en ce début d’année). Il s’est toutefois voulu rassurant face à la presse : «Je me sens bien. Si ce n'était pas le cas, je ne serais pas là. J'ai l'expérience, ce n'est pas nouveau pour moi, je sais que je peux bien jouer même en manquant de rythme» L’Open d’Australie reste son tournoi du Grand Chelem le moins fructueux. Il ne s’y est imposé qu’à une seule reprise, il y a dix ans.

Son tableau
L’Espagnol a hérité d’un tirage au sort plutôt favorable mais pourrait affronter trois Australiens lors de ses trois premiers tours : James Duckworth, puis Matthew Ebden et ensuite le grand espoir Aussie Alex de Minaur pour un choc du 3e tour. Si tout se passe bien le Majorquin pourrait retrouver son meilleur ennemi Roger Federer en demi-finale.


Roger Federer
Son état de forme
Le numéro 3 mondial a choisi la Hopman Cup,pour entamer sa saison. Titré pour la troisième fois consécutive dans cette compétition mixte par équipes, il est resté invaincu en simple à Perth en remportant ses quatre rencontres contre Cameron Norrie, Francis Tiafoe et surtout Stefanos Tsitsipas et Alexander Zverev. Le tout sans concéder le moindre set, ni se faire breaker. Il avait quitté son camp de base de Dubaï le 26 décembre pour entamer la Hopman Cup, le 30 décembre. Il est déjà dans le bon tempo. Ce qui lui a fait dire : «Je suis content dans beaucoup de domaines : le déplacement, le jeu offensif, le service, le retour. En tout cas, je sais exactement où j’en suis.» L’ombre d’un doute plane toutefois sur le vétéran de 37 ans qui a montré des signes inhabituels de fragilité au cours de la deuxième moitié de la saison 2018, marquée par deux désillusions majeures à Wimbledon et à l'US Open. Cet Open d'Australie restera comme celui de son come-back en 2017 après cinq ans sans avoir remporté un Grand Chelem. Le tout après avoir été éloigné six mois du circuit. Double tenant du titre, l’Helvète vise un incroyable triplé. Exploit réalisé par Djokovic de 2011 à 2013. L’homme aux 20 titres du grand Chelem a montré lors du dernier Rolex Paris Masters qu’il pouvait encore rivaliser avec Djokovic. Alors…

Son tableau
Le Suisse, qui entame son tournoi face à l'ex-33e mondial, l'Ouzbek Denis Istomin, devrait connaître une entrée en douceur. La suite pourrait être plus corsée avec un éventuel choc face à Gaël Monfils au 3e tour. Et les amoureux du tennis rêvent déjà d’une demi-finale face à Nadal, avant une finale contre Novak Djokovic.
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 128406
Date d'inscription : 05/12/2011

OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos   OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Icon_minitimeDim 13 Jan 2019 - 11:42

Open d'Australie: Federer et Nadal ouvrent le bal, trois joueuses belges au programme lundi
BELGA Publié le samedi 12 janvier 2019 à 15h30 - Mis à jour le samedi 12 janvier 2019 à 15h31
https://www.dhnet.be/sports/tennis/open-d-australie-federer-et-nadal-ouvrent-le-bal-trois-joueuses-belges-au-programme-lundi-5c39f9ac9978e2710e90920a

TENNIS
Roger Federer, double tenant du trophée, et le N.2 mondial Rafael Nadal sont les principales attractions au programme de la première journée de l'Open d'Australie, lundi à Melbourne.

Côté belge, trois joueuses sont en piste dès la première journée, Alison Van Uytvanck (sur le Rod Laver Arena, le principal court à Melbourne), Kirsten Flipkens, en soirée (en matinée en Belgique) et, pour commencer à 1 heure du matin dans la nuit de dimanche à lundi, Ysaline Bonaventure (issue des qualifications) pour son premier tournoi du Grand Chelem.

En soirée sur la Rod Laver Arena, Federer, en quête d'un septième sacre record à Melbourne, entre en lice (juste après le match de Van Uytvanck) face à l'Ouzbek Denis Istomin (ATP 99). Nadal, vainqueur en 2009, le précède, en début d'après-midi, opposé à l'Australien James Duckworth, bénéficiaire d'une invitation (238e).

A suivre également, le premier tour entre Andy Murray, ex-N.1 tombé au-delà de la 200e place mondiale, et le redoutable Espagnol Roberto Bautista (ATP 23), récent tombeur du N.1 mondial Novak Djokovic et vainqueur du tournoi de Doha: en cas de défaite, ce serait le dernier à l'Open d'Australie du Britannique de 31 ans, qui a annoncé qu'il allait mettre un terme à sa carrière cette saison, la faute à une hanche droite qui ne le laisse pas en paix.

Parmi les principaux engagés lundi, figure également le Sud-Africain Kevin Anderson, N.6 mondial et double finaliste en Grand Chelem (US Open 2017 et Wimbledon 2018).

Belga
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 128406
Date d'inscription : 05/12/2011

OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos   OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Icon_minitimeDim 13 Jan 2019 - 11:44

Zverev refuse de s’en faire: "Je vais jouer avec un bandage mais vraiment je ne suis pas inquiet"
CAROLE BOUCHARD Publié le samedi 12 janvier 2019 à 14h26 - Mis à jour le samedi 12 janvier 2019 à 14h26
https://www.dhnet.be/sports/tennis/zverev-refuse-de-s-en-faire-je-vais-jouer-avec-un-bandage-mais-vraiment-je-ne-suis-pas-inquiet-5c39ea6a7b50a60724aba6e7

TENNIS
Cheville foulée à l’entraînement, stress des Majeurs, l’Allemand veut garder son calme.

Depuis la finale de la Hopman Cup, l’Allemand a connu quelques malencontreuses péripéties au cours de sa dernière ligne droite vers le premier tour à Melbourne. Cela a commencé par un adducteur qui siffle avant de se poursuivre par une cheville tordue à l’entraînement. Le protégé d’Ivan Lendl a pourtant affirmé samedi qu’il voyait la vie bien plus en rose qu’avant.

La cheville, ça va”, a-t-il ainsi lancé. "C’est juste un peu enflé… La torsion n’a pas été totale, c’est juste qu’un os en a touché un autre et ça a créé une inflammation. Je vais jouer avec un bandage mais vraiment je ne suis pas inquiet, je suis même plutôt relax. C’est un peu inconfortable mais il n’y a pas de risque que ça s’aggrave.” Le récent vainqueur du Masters a décidé d’être un peu plus détendu afin de mieux gérer ces tournois du Grand Chelem où il a encore du mal à trouver comment s’exprimer."

A 21 ans, il estime qu’il est déjà plus que temps de changer d’approche. “A Londres j’avais un nouvel état d’esprit, je voulais juste savourer la semaine, prendre du plaisir et attendre de voir où ça allait me mener. Résultat, j’ai gagné le tournoi. Du coup je me dis que je dois faire la même chose en Majeurs : juste prendre du plaisir à jouer sur ces grands courts. Le reste arrivera de soi-même. Je n’ai aucune attente sur ce tournoi vu que je n’y ai jamais dépassé le troisième tour, je veux juste profiter du moment.” Quand on connaît l’ambition et le caractère du bonhomme, on a quelques doutes sur la longévité de ce nouveau personnage en mode “ce n’est que du bonheur” mais vu son blocage dans les tournois du Grand Chelem, il a raison de tenter autre chose.

Carole Bouchard
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 128406
Date d'inscription : 05/12/2011

OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos   OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Icon_minitimeDim 13 Jan 2019 - 17:50

La tête de Chris Kermode, le patron de l'ATP, menacée par un vote du Conseil des joueurs
Publié le dimanche 13 janvier 2019 à 15:04
https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/La-tete-de-chris-kermode-le-patron-de-l-atp-menacee-par-un-vote-du-conseil-des-joueurs/977119

En marge de l'Open d'Australie, qui débute la nuit prochaine, la lutte pour le pouvoir et pour l'argent s'intensifie. Chris Kermode pourrait en faire les frais.

Ça chauffe dans les coulisses du circuit ATP, déjà ébranlé par les affaires de la Kosmos Cup et de l'ATP Cup. Réuni samedi à Melbourne, le Conseil des joueurs aurait en effet voté contre le maintien du président Chris Kermode à la tête de l'organisation. Composé de dix joueurs (dont Novak Djokovic, président, et Kevin Anderson, vice-président), il aurait demandé son départ par 5 voix contre 4 (la décision du dixième est encore incertaine). En théorie, ce vote impacte directement celui du Board de l'ATP, qui décidera de l'avenir de Kermode à la fin de l'Open d'Australie. Âgé de 54 ans, cet Anglais est le patron du circuit masculin depuis novembre 2013.

Même si le Conseil des joueurs n'a pas souhaité rendre sa décision publique, il est évident qu'une grosse lutte d'influences se trame en coulisses. Elle se focalise au sein du Board, composé à parts égales de trois représentants des joueurs et de trois représentants des tournois. Parmi les premiers, se trouvent le plus farouche opposant à Kermode, l'ancien joueur américain Justin Gimelstob, et son associé au sein de Tennis Channel, David Egdes. Ce dernier a remplacé Roger Rasheed, débarqué manu militari par Djoko and Co, en novembre dernier. Malgré un fait de droit commun qui va le conduire devant un tribunal de Los Angeles (le 31 octobre, durant Halloween, il a violemment frappé un de ses anciens amis), Gimelstob a été confirmé dans ses fonctions par un vote du Board. Ce qui en dit long sur son influence au sein du circuit.

Une scission au sein du Board ?
Sur le fond du problème (Kermode or not Kermode ?), les joueurs sont partagés. Stan Wawrinka, Nick Kyrgios et Darren Cahill (ancien joueur et dernier coach en date de Simona Halep) se sont publiquement portés à son secours. Vasek Pospisil, depuis toujours très actif, attise en revanche le feu et demande expressément dans un mail à « casser le système ». Sa revendication porte sur une meilleure répartition des bénéfices générés par le circuit. Selon lui, les acteurs du jeu les moins bien classés n'empochent pas assez d'argent.

Ce bras de fer tend à prouver qu'une scission semble inévitable au sein du Board de l'ATP. Laquelle pourrait profiter à Djokovic, qui milite depuis un an pour la création d'un syndicat des joueurs, et à Craig Tiley. Selon certaines sources, le patron de l'Open d'Australie est en effet le favori numéro 1 à la succession de Kermode. 

Vincent Cognet
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 128406
Date d'inscription : 05/12/2011

OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos   OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Icon_minitimeDim 13 Jan 2019 - 18:01

POURQUOI IL NE FAUT PAS RATER L'OPEN D'AUSTRALIE
Par La rédaction
Publié le 13/01/2019 à 11h57
http://sport24.lefigaro.fr/tennis/open-australie/fil-info/pourquoi-il-ne-faut-pas-rater-l-open-d-australie-940474

Pour Federer en quête 100e titre sur le circuit
Double tenant du titre à Melbourne, le Suisse de 37 ans vise un incroyable triplé à l’Open d’Australie. Exploit réalisé par Djokovic de 2011 à 2013. Et si ce dernier est le favori du tournoi, impossible n’est pas Federer. Le symbole serait fort. Remporter son centième titre sur le circuit dans cette épreuve qui l’a vu renaître, il y a deux ans. L’homme aux 20 titres du Grand Chelem avait glané en finale face à Nadal son premier Majeur, cinq ans après le dernier à Wimbledon et après six mois éloigné du circuit. Et comme Melbourne est son jardin et qu’il semble respirer la grande forme en ce début de saison…

Pour Serena Williams et les records
Pour égaler le record de l’Australienne Margaret Court (24 titres du Grand Chelem), l’Américaine de 37 ans doit s’imposer lors de cet Open d’Australie. C’est à Melbourne en janvier 2017 que l’élève de Patrick Mouratoglou s’est adjugée son dernier Grand Chelem, avant de se retirer plusieurs mois du circuit en raison de sa maternité. Il ne lui a fallu que quelques mois pour retrouver le rythme. Alors que les huit derniers tournois du Grand Chelem ont été remportés par huit joueuses différentes, Serena Williams semble en mesure de reprendre sa marche en avant et de glaner un 8e titre en Australie, en devenant au passage, à 37 ans et quatre mois, la gagnante la plus âgée d’un Grand Chelem de l’ère Open, hommes et femmes confondus !

Pour Nadal et son corps meurtri
Il avait triomphé à Melbourne en 2009, sa seule victoire en Australie, son tournoi du Grand Chelem le moins fructueux. Voir l’Espagnol, qui n’a plus joué en compétition officielle depuis cinq mois, s’imposer dix ans plus tard serait une énorme surprise. Le voir, déjà terminer un tournoi sur dur sans problème physique, sera déjà une vitoire pour le champion de 32 ans. Le Majorquin a ainsi déclaré forfait ou abandonné dix-sept fois lors de ses dix-huit derniers tournois sur cette surface ! Le roi de Roland-Garros empile les blessures depuis un an sur cette surface (la cuisse à Melbourne l’année dernière, le genou à l’US Open, encore la cuisse en ce début d’année), mais s’il retrouve ses moyens physiques et tennistiques, la concurrence peut trembler.

Pour les habituels surprises de Melbourne
Le Grand Chelem australien demeure le plus imprévisible.  Les conditions météo souvent extrêmes peuvent brouiller les cartes. Et les cadors, pas toujours à 100 %, sont parfois privés de repères quinze jours seulement après la reprise officielle de la saison. Les sans-grades tirent ainsi souvent leur épingle du jeu. Le quart de finale de l’édition 2018 entre Hyeon Chung et Tennys Sandgren, mettait ainsi aux prises le 58e et le 97e mondial. Et le Britannique Kyle Edmund, pas tête de série, s’était également invité dans le dernier carré. Alors tête de série no 16, le Suédois Thomas Johansson s’était imposé en 2002. Marcos Baghdatis (54e mondial, en 2006) ou encore Jo-Wilfried Tsonga (38e, en 2008) avaient également atteint la finale. La nouvelle vague pourrait ainsi profiter de ce tournoi propice aux surprises. A commencer le plus fort d’entre eux. Alexander Zverev, vainqueur du Masters, mais aussi Karen Khachanov, lauréat du Masters 1000 de Paris ou encore Borna Coric, titré en Coupe Davis. Dans le tableau féminin, où l’instabilité est la norme ces derniers mois, les surprises devraient donc encore très nombreuses, d’autant que la numéro un mondiale, la Roumaine Simona Halep, se remet à peine d’une hernie discale qui a écourté sa saison 2018.

Pour un miracle français
L’année 2018 restera comme la plus mauvaise du tennis français en Grand Chelem depuis 1980, avec aucun joueur ou joueuse en quarts de finale d’un Majeur. La question n’est plus de savoir si un Bleu va soulever le trophée à Melbourne, mais bien de savoir s’il y aura un Française ou une Française en deuxième semaine... Richard Gasquet, blessé aux adducteurs est absent ; Gaël Monfils, touché au quadriceps, n’a pas joué en 2019, Jo-Wilfried Tsonga (récent demi-finaliste à Brisbane), devrait pourrait rencontrer Djokovic au 2e tour. Et Lucas Pouille cherchera déjà, à débloquer son compteur en Australie, où il n’a jamais gagné un match. Gilles Simon, tête de série 29 et en forme début de saison, a deux premiers tours à sa portée. Il pourrait retrouver Alexander Zverev au 3e tour. Chez les filles, l’optimisme n’est également pas trop de rigueur dans la mesure où Caroline Garcia (19e mondiale) et Kristina Mladenovic (43e), n’ont pas remporté le moindre match en 2019…
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 128406
Date d'inscription : 05/12/2011

OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos   OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Icon_minitimeDim 13 Jan 2019 - 18:10

ZVEREV VEUT EN FINIR AVEC SON COMPLEXE DU GRAND CHELEM
Par Romain Schneider
Publié le 13/01/2019 à 17h41
http://sport24.lefigaro.fr/tennis/open-australie/actualites/zverev-veut-en-finir-avec-son-complexe-du-grand-chelem-940524

Dans sa foulée de sa victoire lors du dernier Masters, le jeune Allemand veut frapper un grand coup à l’Open d’Australie.

S’il n’est pas forcément un bon client pour les médias, Alexander Zverev, que l’on nomme plus communément « Sascha », a de l’humour sur le court. Balayé par l’éternel Roger Federer en finale de la Hopman Cup (compétition mixte par équipes) début janvier (6-4, 6-2), l’élève a glissé au maître lors de la cérémonie : «On en a tous assez de toi. Tu as quel âge ? 30 ans et des poussières ? Tu ne peux pas nous laisser gagner la Hopman Cup rien qu’une fois ?»

Le jeune loup a poussé l’irrévérence mi-novembre en finale du dernier Masters jusqu’à dompter un autre monstre sacré trentenaire Novak Djokovic. Le natif d’Hambourg s’était montré ce jour-là plus solide dans l’échange que le Serbe. Il est devenu le plus jeune joueur à s’adjuger cette épreuve prestigieuse depuis un certain… Djokovic en 2008. Il s’est permis, lors de sa semaine londonienne, de sortir successivement Roger Federer et Djokovic. Un coup d’éclat pour l’Allemand de 21 ans, fer de lance de la nouvelle génération. Cela fait désormais deux saisons que ce géant d’1,98 m, au service puissant et au jeu de fond court agressif, marque le circuit de son empreinte. En 2017 déjà, derrière le duo des légendes vivantes Federer-Nadal, c’est lui qui avait remporté le plus de titres sur le circuit (5). À 21 ans, il a déjà glané trois Masters 1000. Il se montre aussi précoce que ses glorieux aînés dans cette catégorie de tournoi.

Le cadet des Zverev, désormais coaché par l’ancien numéro un mondial Ivan Lendl, doit maintenant franchir un cap en Grand Chelem s’il veut grandir. Il ne présente pas, pour l’heure, un bilan conforme à son statut de 4e mondial. Son meilleur résultat reste son quart de finale à Roland-Garros l’an passé. Avant le tournoi parisien, il n’avait jamais battu un top 50 dans un Grand Chelem! La marche est encore trop haute pour celui que l’on désigne comme le futur numéro un mondial. Et ses échecs répétés commencent à lui coller à la peau.
L’Allemand aborde par ailleurs cet Open d’Australie avec pas mal d’interrogations concernant sa cheville gauche. Après s’être retiré d’une exhibition à Adelaïde, « Sascha » a dû écourter une séance d’entraînement au Melbourne Park. « La cheville va bien, a-t-il cependant assuré. Elle est juste enflée. Je vais jouer avec une bande, c’est inconfortable mais rien qui puisse s’aggraver. »

Chasser quelques fantômes
Plutôt fermé à ses débuts devant les médias, voire franchement désagréable - Le Figaro en avait fait les frais lors d’un entretien à Monte-Carlo en avril 2017 - l’Allemand a affiché pas mal de décontraction en conférence de presse à Melbourne. «Quand je suis arrivé à Londres, je ne jouais vraiment pas bien. Je me suis dit : OK, c’est le dernier tournoi de l’année, on est tous crevés, tu veux aller en vacances. Je vais juste profiter un maximum, jouer contre les meilleurs joueurs du monde et voir comment ça se passe. À la fin de la semaine, j’ai gagné. Je me suis rendu compte que je devais avoir le même état d’esprit sur les Grands Chelems. J’espère pouvoir y arriver.»

En Australie, il n’a pas encore dépassé le 3e tour. Si sa cheville le laisse tranquille, il a évidemment les moyens de faire mieux. Au premier tour, il affronte mardi le Slovène Aljaz Bedene contre lequel il n’a jamais perdu en deux matchs. Puis, ce sera un Français. Jérémy Chardy ou Ugo Humbert, avant un éventuel duel face à Gilles Simon contre qui il demeure invaincu en quatre confrontations. De quoi déjà chasser quelques fantômes. «Bien sûr, il y a toujours de la pression, toujours la question “Quand vas-tu gagner un Grand Chelem ?’’», dit-il.
Zverev sur la plus haute marche très bientôt, une évidence ? Un coach très connu du circuit n’y croit pas : «Il manque encore dans l’arsenal de Zverev plein de choses pour gagner un Grand Chelem. Des jeunes joueurs comme Shapovalov ou Tsistipas sont peut-être moins complets mais ils savent faire plus de choses avec la balle. Zverev n’est pas très créatif malgré sa puissance. » A l’Allemand de faire taire les derniers septiques.
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 128406
Date d'inscription : 05/12/2011

OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos   OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Icon_minitimeDim 13 Jan 2019 - 18:25

Open d'Australie: un "effet Mauresmo" pour Pouille?
AFP Publié le dimanche 13 janvier 2019 à 11h45 - Mis à jour le dimanche 13 janvier 2019 à 11h45
https://www.dhnet.be/sports/tennis/open-d-australie-un-effet-mauresmo-pour-pouille-5c3b16317b50a60724aba91e

TENNIS
Symbole d'un tennis français en souffrance en 2018, Lucas Pouille, attendu comme l'héritier de la génération des Tsonga, Gasquet et consorts, s'en remet à Amélie Mauresmo pour trouver un nouveau souffle. Dès l'Open d'Australie ?

L'année dernière, à 24 ans, Pouille est entré brièvement dans le top 10 - une semaine en mars - avant que sa progression ne s'enraye subitement. L'envie évanouie, la suite n'a été qu'un long chemin de croix, au point de finir au-delà du top 30.

Après s'être séparé en fin de saison de l'entraîneur qui a accompagné ses jeunes années sur le circuit, Emmanuel Planque, il a porté son choix sur Amélie Mauresmo pour reprendre sa marche en avant, conquis par "son expérience en tant que joueuse et entraîneur". Elle a abandonné le capitanat de l'équipe de France de Coupe Davis pour le guider, séduite par le discours emprunt de "beaucoup d'envie de mettre en place des choses assez ambitieuses" de son nouvel élève.

Avec Mauresmo, Pouille, désormais 30e mondial, s'est attaché les services de la joueuse au palmarès le plus prestigieux du tennis français moderne, forte de deux titres en Grand Chelem (Open d'Australie et Wimbledon en 2006), d'un Masters (2005) et d'une Fed Cup (2003), et la seule à avoir occupé le trône de N.1 mondiale (39 semaines entre 2004 et 2006). Celle aussi qui a entraîné le Britannique Andy Murray, membre du "Big Four", pendant près de deux ans, entre juin 2014 et mai 2016.

Aucune victoire à Melbourne

Le duo a entamé sa collaboration début décembre, à Paris, Dubaï, puis en Australie.

Pas de miracle du jour au lendemain: Pouille a perdu ses quatre premiers simples de l'année, trois à la Hopman Cup, compétition par équipes mixtes à Perth (contre Ebden, Zverev et Ferrer), avant de tomber au premier tour à Sydney, face au jeune Russe Andrey Rublev (6-2, 6-3). "On bosse tous les jours, on sait que c'est un long chemin, on essaie de travailler dur, du mieux possible", a-t-il décrit à la sortie de l'entraînement dimanche.

L'Open Australie sera l'occasion d'un premier point d'étape pour mesurer un éventuel "effet Mauresmo", sachant que Melbourne ne sourit pas au Nordiste: il n'y a jamais franchi le premier tour en cinq participations. Il débutera mardi face au Kazakh Mikhail Kukushkin (56e). Vaincra-t-il le signe indien cette année ?

Avec Pouille, dix Français sont engagés dans le tableau messieurs. L'un deux offrira-t-il au tennis tricolore masculin son premier quart de finale en Grand Chelem depuis deux ans, lui qui a connu en 2018 sa pire année depuis 1980 ?

Richard Gasquet, pas remis de la pubalgie qui l'a privé de finale de Coupe Davis fin novembre, est absent, mais Jo-Wilfried Tsonga, finaliste en 2008, Gaël Monfils (32e) et Gilles Simon (31e) sont au rendez-vous.


Déjà deux demi-finales pour Simon

Le premier, bénéficiaire d'une invitation, a réalisé une entrée en matière intéressante à Brisbane début janvier en y atteignant le dernier carré après une saison 2018 gâchée par un genou gauche récalcitrant et achevée au-delà de la 250e place mondiale (il est aujourd'hui 177e). Mais le tirage au sort lui a réservé un probable duel avec le N.1 mondial Novak Djokovic dès le deuxième tour.

L'état de forme de Monfils, décidément insaisissable, reste un point d'interrogation: plus apparu sur le circuit depuis fin octobre, forfait avant Auckland il y a une semaine, la faute à une cuisse douloureuse, difficile de savoir qu'en attendre.

La meilleure chance semble incarnée par Simon: à 34 ans, le N.3 français a enchaîné deux demi-finales début 2019, à Pune (Inde, battu par Anderson) puis Sydney (battu par De Minaur). Ses deux premiers tours semblent très abordables et l'Open d'Australie est, avec Wimbledon, la levée du Grand Chelem qui lui réussit le mieux (un quart de finale en 2009, deux huitièmes de finale en 2013 et 2016). Le N.4 mondial Alexander Zverev, porte-drapeau de la nouvelle génération, devrait toutefois se dresser sur sa route au troisième tour.

Côté féminin, les voyants sont aussi loin d'être au vert: comme Pouille, ni la N.1 française Caroline Garcia (19e), tombée d'entrée à Shenzhen (Chine) et Hobart, ni la N.2 Kristina Mladenovic (45e), à Brisbane puis dès les qualifications à Sydney, n'ont encore remporté le moindre match en 2019.

AFP
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 128406
Date d'inscription : 05/12/2011

OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos   OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Icon_minitimeDim 13 Jan 2019 - 18:30

Nadal est focalisé sur l'Open d'Australie : 'Je joue bien.'
JANUARY 13, 2019 18:00
by MAXIME LAFARGE   |  LECTURES 0
https://www.tennisworldfr.com/tennis/news/Rafael_Nadal/1230/nadal-est-focalise-sur-l-open-d-australie--je-joue-bien-/

Que fera Rafael Nadal s'il décide de se retirer du tennis ? L'espagnol a toujours dit qu'il voudrait continuer à jouer tant qu'il n'atteindra pas son niveau optimal mais il pense aussi à son futur.

Le Majorquin a dit : 'La vie est faite de beaucoup de bonne choses, pas seulement le tennis, ce n'est donc pas quelquechose qui me fait peur, mais je dois penser au jour où je devrais partir et je sens qu'il est proche. Le jour où je pense que je n'ai plus le niveau pour jouer dans les choses qui me font plaisir sera sûrement le jour où je dois changer d'activité.

Je suis là pour essayer et jouer un très bon tournoi à Melbourne et je pense que si j'ai une bonne semaine d'entraînement et que j'ai un bon début dans le tournoi, pourquoi pas ? Je joue bien, suffisament pour essayer de gagner.' Nadal s'est aussi exprimé sur ses activités principales et quand il pense terminer sa carrière : 'Je prépare bien evidemment mon futur. J'ai mon académie de tennis, une organisation.

J'ai d'autre choses autour du monde dont je prends soin et dans le futur, je ne serai pas le type de gars qui a arrêté le tennis pour ne plus rien faire à la maison à part pêcher et jouer au gold tous les jours. Bien sûr je voudrais le faire plus souvent que les 20 dernière années mais j'aime le travail et les nouvelles expériences.

Je suis un bosseur, je ne peux pas rester à rien faire.'
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 128406
Date d'inscription : 05/12/2011

OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos   OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Icon_minitimeDim 13 Jan 2019 - 18:44

Open d'Australie : qui peut contester la suprématie de Djokovic, Federer et Nadal ?
17h58, le 13 janvier 2019 , modifié à 18h28, le 13 janvier 2019
https://www.europe1.fr/sport/open-daustralie-qui-peut-contester-la-suprematie-de-djokovic-federer-et-nadal-3837863

Les trois stars du tennis mondial, patrons incontestés du circuit ATP, devraient encore une fois se mêler à la lutte pour la victoire lors du premier Grand Chelem de l'année, à partir de lundi à Melbourne. Mais derrière eux, la concurrence pousse.
Ils ont dépassé (largement) les trente ans mais continuent de dicter le tempo. Novak Djokovic, Roger Federer et Rafael Nadal, jouent un nouvel opus de leur valse à trois temps à l'Open d'Australie, dès lundi (14-27 janvier) à Melbourne. Depuis 2016 et la victoire d'Andy Murray à Wimbledon, personne n'a réussi à contester l'hégémonie en Grand Chelem des trois stars du tennis mondial. Mais alors que le Britannique a annoncé sa probable fin de carrière pour cette année, la faute à d'insupportables douleurs à la hanche, le trio Djokovic-Federer-Nadal continue de défier le temps qui passe. La concurrence, symbolisée par l'Allemand Alexander Zverev, peut-elle mettre un terme à leur règne ?

Djokovic et Federer, les grands favoris
Comment ne pas faire de Novak Djokovic le favori de l'Open d'Australie ? Depuis qu'il a recouvré ses esprits et sa plénitude physique au début de l'été dernier, peu après avoir réamorcé sa collaboration avec l'entraîneur de tous ses succès Marian Vajda, "Djoko" a récité sa partition à la perfection ou presque en triomphant coup sur coup à Wimbledon puis à l'US Open, ses 13e et 14e succès en Grand Chelem, ainsi qu'à Cincinnati et Shanghai. Jusqu'à se réinstaller sur le trône de n°1 mondial. Il a certes connu deux revers en finale fin 2018, au Masters 1000 de Paris et au Masters, puis une reprise un peu poussive en 2019, stoppé en demi-finale à Doha (par Bautista). Il n'en est pas moins "sans aucun doute le favori", de l'avis de Roger Federer, qui estime qu'il sera "dur à battre une fois qu'il aura retrouvé son niveau".

Le légendaire suisse aux 20 titres du Grand Chelem a, de son côté, montré des signes inhabituels de fragilité au cours de la deuxième moitié de la saison 2018, marquée par deux désillusions majeures à Wimbledon et à l'US Open, avec des éliminations en quarts de finale et en huitièmes. Mais le double tenant du titre n'a pas dit son dernier mot. Le n°3 mondial a entamé 2019 de manière convaincante en remportant la Hopman Cup, compétition par équipes mixtes à Perth, sans concéder le moindre set ni même le moindre break, notamment face aux jeunes menaces Alexander Zverev et Stefanos Tsistipas. Federer sera, à coup sûr, l'autre favori à Melbourne.

L'énigme Nadal
Le "cas" Rafael Nadal soulève, lui, de nombreuses interrogations. L'Espagnol, blessé depuis de longs mois, n'a plus joué depuis septembre dernier et son abandon en demi-finales de l'US Open contre Juan Martin Del Potro. "Je me sens bien. Si ce n'était pas le cas, je ne serais pas là", a rassuré l'Espagnol samedi, qui, s'il a reconnu son "manque de matches", a mis en avant sa "motivation maximale". "J'ai l'expérience, ce n'est pas nouveau pour moi, je sais que je peux bien jouer même en manquant de rythme", a-t-il ajouté.

Le n°2 mondial compte également utiliser un nouveau service à Melbourne, afin de ménager son corps de 32 ans soumis à rude épreuve par des années de tennis très physique. "Il y a toujours des choses à améliorer. Le service a toujours été quelque chose que j'ai essayé d'améliorer, et je crois que j'y suis arrivé. Je suis content de faire quelque chose de nouveau. Si ça marche, j'espère bien que ça m'aidera sur la durée", a avancé Nadal. Et espérer, peut-être, ajouter un 18e Grand Chelem à sa collection.  

Zverev, concurrent numéro 1 ? 
Derrière les trois grands, la concurrence pousse. Alexander Zverev, n°4 mondial, s'avance encore une fois avec le statut de porte-drapeau de la "next gen", la nouvelle génération du tennis mondial. L'Allemand reste sur un succès de prestige au Masters fin novembre, où il a successivement battu Federer et Djokovic pour s'adjuger le plus beau titre de sa carrière à ce jour. Mais Zverev a jusqu'à présent été particulièrement transparent en Grand Chelem, où sa meilleure performance reste un quart de finale à Roland-Garros au printemps dernier. Pire, à Melbourne il n'a jamais passé le troisième tour…

Le Sud-Africain Kevin Anderson (n°6 mondial) a une belle tête d'outsider, tout comme le Croate Marin Cilic, finaliste l'an passé à Melbourne et vainqueur de la Coupe Davis face à la France en novembre. Mais pourront-ils aller jusqu'au bout et mettre un terme au règne des trois "géants" ? Ce serait un exploit colossal.
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 128406
Date d'inscription : 05/12/2011

OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos   OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Icon_minitimeDim 13 Jan 2019 - 18:52

Open d'Australie : Cinq outsiders à l'ombre des trois grands
Publié le 13/01/2019 à 14:55 , modifié le 13/01/2019 à 15:28
https://sport.francetvinfo.fr/tennis/open-daustralie/open-daustralie-cinq-outsiders-lombre-des-trois-grands

Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic vampirisent les attentions avant le début de l'Open d'Australie lundi, mais à l'image d'Alexander Zverev ou Serena Williams, cinq joueurs et joueuses devront être suivis de près à Melbourne.

. Alexander Zverev, le favori derrière les titans
L'Allemand, N.4 mondial présenté comme le futur roi du tennis mondial, reste sur un succès de prestige au Masters fin novembre, où il a successivement battu Federer et Djokovic pour s'adjuger le plus beau titre de sa carrière à ce jour.

Mais Zverev a jusqu'à présent été particulièrement transparent en Grand Chelem, où sa meilleure performance reste un quart de finale à Roland-Garros au printemps dernier. Pire, à Melbourne il n'a jamais passé le troisième tour, une anomalie qu'il va devoir effacer s'il veut confirmer son statut de porte-drapeau de la nouvelle génération.

. Nick Kyrgios, imprévisible comme toujours
Les Australiens rêvent de voir l'un des leurs s'imposer à Melbourne et Kyrgios est certainement leur meilleure chance. Hélas, le 51e joueur mondial est d'une inconstance proverbiale, capable du meilleur comme du pire.

Le joueur de 23 ans est conscient de ses lacunes et a fait appel à des psychologues pour tenter de franchir un cap après une saison 2018 où il s'est de nouveau illustré pour son comportement en dehors des courts. On ne sait pas s'il aura de nouveau besoin des encouragements d'un arbitre, comme à l'US Open, mais il n'est toutefois jamais prudent de négliger un tel talent.

. Serena Williams, la reine a encore faim
L'Américaine avait empoché à l'Open d'Australie 2017 son 23e titre du Grand Chelem alors qu'elle était déjà enceinte de quelques semaines. Après une longue pause pour sa grossesse, la jeune maman est revenue toujours aussi forte sur le circuit l'année passée mais a échoué deux fois en finale de tournois majeurs, à Wimbledon et à l'US Open.

Reprendra-t-elle à Melbourne sa quête record là où elle l'avait abandonnée ? L'Américaine, aujourd'hui 16e mondiale, a hérité d'un tirage au sort délicat dans sa quête d'un 8e sacre à l'Open d'Australie et d'un 24e titre en Grand Chelem, pour tenter d'égaler le record de Margaret Court. Une motivation idéale pour elle !

. Andy Murray, le chant du cygne de l’Écossais
Après ses aveux poignants sur ses difficultés physiques qui vont le conduire à prochainement mettre un terme à sa carrière, l'Open d'Australie pourrait être son dernier tournoi. L'ancien N.1 mondial écossais, 31 ans, souffre de manière récurrente de sa hanche opérée en début d'année dernière et espère pouvoir pousser jusqu'à Wimbledon cet été. Mais rien ne dit qu'il y parviendra.

Passer l'obstacle Roberto Bautista Agut, son adversaire du premier tour à Melbourne, serait déjà un véritable exploit pour Murray, tombé aujourd'hui à la 230e place mondiale. Même poussé par l'énergie du désespoir il n'y a cependant probablement aucune chance de le voir atteindre sa 6e finale à Melbourne.

. Caroline Wozniacki, au bon souvenir de 2018
La tenante du titre danoise, N.3 mondiale, va tenter de redresser la tête en Grand Chelem. En effet, après son succès à Melbourne l'an dernier, premier titre majeur de sa carrière, elle est complètement passée au travers à Roland Garros (éliminée en 8e de finale), à Wimbledon (2e tour) et à l'US Open (2e tour).

L'ancienne N.1 mondiale a cependant quelques circonstances atténuantes puisqu'elle a annoncé à l'automne souffrir de polyarthrite rhumatoïde, maladie inflammatoire auto-immune qui s'attaque aux articulations et génère de la fatigue. Avec un traitement adapté Wozniacki avait ensuite remporté le tournoi de Pékin début octobre pour se rassurer.

Mais il semble évident qu'elle arrive en Australie en manque de repères, comme l'a montré son élimination dès le 2e tour au tournoi d'Auckland début janvier. Conserver son titre sera compliqué.

AFP
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 128406
Date d'inscription : 05/12/2011

OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos   OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Icon_minitimeDim 13 Jan 2019 - 19:01

Caroline Wozniacki et Roger Federer amorceront les Internationaux d'Australie différemment
DIMANCHE, 13 JANV. 2019. 09:00
https://www.rds.ca/tennis/tennis-caroline-wozniacki-et-roger-federer-amorceront-les-internationaux-d-australie-differemment-1.6546988

MELBOURNE, Australie – Caroline Wozniacki fera son entrée en terrain inconnu aux Internationaux d'Australie, alors qu'elle se présentera en tant que championne en titre pour la première fois dans un tournoi majeur. Pour Roger Federer, ce n'est pas nouveau.

La finale féminine l'an dernier mettait en vedette deux joueuses visant leur premier titre du Grand Chelem, Wozniacki tenant tête à la première raquette mondiale, Simona Halep, pour le titre.

Federer a battu Marin Cilic pour mettre la main sur le titre des Internationaux d'Australie pour la sixième fois – remportant son 20e titre majeur – et a défendu avec succès le titre qu'il avait remporté l'année précédente, alors qu'il effectuait retour au jeu après une longue absence.

À 37 ans, il souhaiterait être le premier joueur à remporter sept titres en Australie et être le premier à remporter au moins sept titres en simple lors de deux tournois du Grand Chelem (il détient huit titres à Wimbledon). De plus, il voudrait être le premier homme à remporter cinq titres majeurs après ses 30 ans.

Bien sûr, il a la forte concurrence de Novak Djokovic, qui a remporté les deux derniers tournois majeurs et vise également un septième titre australien. Il y a également le retour de Rafael Nadal, comme celui de Cilic et de Sasha Zverev, qui se mettront en travers du chemin de Federer. Mais il y a peu de chances qu'Andy Murray atteigne la grande finale. Le Britannique souhaite amorcer la saison en terre australienne, mais ne sait pas combien de temps il peut encore jouer à cause de douleurs ressenties à la hanche droite, pour lesquelles il a été opéré. Murray a annoncé qu'il souhaitait se retirer après un dernier tour de piste à Wimbledon, s'il peut se rendre aussi loin.

Questionné dimanche sur ce qui lui permet de conserver un tel niveau de santé, alors qu'il a environ cinq ans de plus que Nadal, Djokovic et Murray, les autres membres du « Big Four », Federer a répondu qu'il comprenait son corps et avait une grande équipe autour de lui.

« Peut-être aussi que je joue au tennis, peut-être que c'est plus doux que les autres gars, a déclaré Federer, qui est réputé pour son style qui semble presque sans effort et son magnifique revers à une main. Je travaille extrêmement dur aussi dans les matchs.

« Je ne sais pas si c'est aussi quelque chose qui fait peut-être partie de l'équation. »

Il a déclaré avoir été surpris et choqué par l'annonce faite par Murray, qui est âgé de 31 ans, quant à sa retraite imminente.

« Cela nous frappe beaucoup, parce que nous connaissons très bien Andy (Murray). Nous l'aimons bien. C'est un type bien, une légende, un membre du Temple de la renommée, a soutenu Federer. C'est une épreuve difficile, mais il pourra regarder en arrière et il pourra être incroyablement fier de tout ce qu'il a accompli. »

Federer, qui vise son 100e titre en carrière, amorcera sa quête face à Denis Istomin, classé 99e mondial, au Rod Laver Arena lundi soir, probablement après que Murray se soit débarrassé de Roberto Bautista Agut.

Istomin a remporté une victoire mémorable au deuxième tour contre Djokovic en 2017 lors de son passage, en route vers le quatrième tour. Federer se méfie du vétéran après l'avoir également rencontré au premier tour en Australie, en 2006.

« Je sais ce que Denis (Istomin) a fait à Novak. J'ai regardé le match en entier il y a quelques années, a relaté Federer. J'ai eu des moments difficiles contre lui par le passé. Il peut bien jouer dans les courts rapides.

« Je joue du bon tennis. Je suis persuadé que mon adversaire a besoin d'une bonne performance, probablement pour me battre. C'est toujours une bonne façon de voir les choses. »

Wozniacki disputera le premier de soirée face à Alison Van Uytvanck après la séance de jour au le stade principal qui mettra en vedette Maria Sharapova, Nadal et Angelique Kerber.

« Je pense que c'est positif d'être ici en tant que champion en titre. Je le prends comme un défi amusant, a mentionné Wozniacki, troisième tête de série. Je ne peux pas croire que ça fait déjà un an. Ça ne me ressemble pas. »

Wozniacki a révélé lors des Championnats WTA de fin de saison qu'elle avait reçu un diagnostic de polyarthrite rhumatoïde. Elle a donc passé une grande partie de la saison morte à se reposer et à récupérer pour se préparer pour 2019.

Après sa percée ici l'an dernier, elle n'a pas dépassé le quatrième tour lors des autres tournois majeurs, mais dit avoir l'impression d'être capable de bien frapper la balle.

La gagnante de Roland-Garros, Halep, et la championne des Internationaux des États-Unis, Naomi Osaka, ont remporté leur premier titre majeur l'année dernière. Kerber a pour sa part soulevé le trophée à Wimbledon.

Serena Williams n'a pas pu défendre son titre ici l'an dernier, car elle prenait du temps de repos après avoir donné naissance à son premier enfant. L'Américaine a terminé la saison avec deux finales consécutives à Wimbledon et aux Internationaux des États-Unis.

Elle est maintenant de retour, classée 16e, et elle vise un huitième titre australien.
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 128406
Date d'inscription : 05/12/2011

OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos   OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Icon_minitimeDim 13 Jan 2019 - 19:10

Open d'Australie : entre fulgurances et désinvolture, Nick Kyrgios reste une énigme
18h05 , le 13 janvier 2019, modifié à 18h07 , le 13 janvier 2019
Par Damien Burnier
https://www.lejdd.fr/Sport/Tennis/open-daustralie-entre-fulgurances-et-desinvolture-nick-kyrgios-reste-une-enigme-3837866

Cette semaine, Nick Kyrgios pointe au 51e rang à l'ATP, son pire classement depuis quatre ans. Des tracas physiques ont, certes, hachuré sa dernière saison, mais le tassement est réel pour un joueur qui, à peine débarqué sur le circuit, donnait le sentiment de ne craindre personne. Pas même le Big Four, dont il a découpé chaque membre (à deux reprises pour Rafael Nadal et Novak Djokovic). La perte de son titre à Brisbane, la semaine dernière, a accentué le trait : moins 16 places.

Là-bas, à écouter Jérémy Chardy, son vainqueur en huitième, Kyrgios "a fait une Kyrgios". Définition? Attitude soudainement désinvolte sur le court, qui peut se traduire par des coups joués en marchant ou frappés en dépit du bon sens. Synonymes : sortir du match, le balancer.

"Sans doute" que Kyrgios lui-même ne connaît pas son potentiel, selon Federer
Quand la partie ne tourne pas rond, le cerveau de l'Australien, 23 ans et 13e mondial à son meilleur, peut donc suivre le même mouvement. Et son détachement aussi bien se manifester par une balle de match sauvée d'un ace à 216 km/h sur deuxième balle (!) que par une sortie de court en scrutant son smartphone. Le risque est que l'on en vienne à guetter davantage ses sautes d'humeur que ses fulgurances. On pensait les premières passagères, liées à une immaturité post-adolescente, et que les secondes lui promettaient vite un Grand Chelem. C'est plus flou désormais. "À lui de décider où il veut aller et de voir quel est son potentiel. Sans doute que lui-même ne le connaît pas", glissait Roger Federer en octobre, à Shanghai, où Kyrgios s'était signalé par une prise de bec avec l'arbitre, qui le jugeait "à la limite" de la non-combativité.

On rentre au vestiaire et là, je le vois engloutir une crème glacée, un Magnum...

Ces glissements entre instinct de compétiteur et je-m'en-foutisme, le garçon dit en avoir conscience. De là à les tempérer sur la longueur… D'autant que ça vient de loin. Mathieu Rodrigues était en face lors de la première apparition de Kyrgios sur le circuit, invité aux qualifs de l'Open d'Australie 2012. "À 6-5 dans le premier set, se souvient le Français, le match est interrompu. On rentre au vestiaire et là, je le vois engloutir une crème glacée, un Magnum. On avait l'impression qu'il s'en foutait." Après avoir remporté la première manche, Kyrgios avait perdu la rencontre en trois sets.

A l'US Open, même l'arbitre l'encourage
Dans le casier, qui fourmille d'amendes, on retrouve de cette nonchalance. Mais pas que. Il y a du gentiment vulgaire (simulation de masturbation avec une bouteille d'eau, Queen's 2018), du ridicule (un service trop lent pour être mesuré par le radar, Shanghai 2016) ou encore une grosse entaille dans la confraternité. Montréal 2015, changement de côté face à Stan Wawrinka. "Kokkinakis [joueur et ami] s'est tapé ta copine, mec, désolé de te le dire." La phrase n'est pas captée par son adversaire, par le micro oui. Tollé.

Pour cadrer l'effronté, difficile de compter sur un coach puisqu'il fait souvent sans. Sébastien Grosjean, nouveau capitaine de Coupe Davis, s'y est essayé en 2017. Avant de mesurer la difficulté à gérer ses écarts à l'hygiène de vie. Sans compter la place prise par l'entourage, à commencer par la mère (Norlaila, d'origine malaisienne) et le frère, Christos, qui le suit pas à pas.

Kyrgios laisse si peu indifférent que même les arbitres se penchent sur son cas. Lors du dernier US Open, Mohamed Lahyani a été jusqu'à descendre de sa chaise pour prodiguer ses conseils, mains sur les genoux, au joueur qui lâchait prise : "Je veux t'aider. Je sais de quoi tu es capable, là ce n'est pas toi."

Séances de psy et fondation humanitaire
Se faire aider. Le gamin de Canberra a décidé qu'il était temps. "J'ai commencé à consulter des psychologues pour essayer de me renforcer mentalement, confiait-il en novembre dans la presse australienne. J'ai sans doute trop traîné avant de le faire et je me sens plus libéré d'en parler." Par le passé, il a pu dire qu'il détestait le tennis, ou qu'il ne s'y voyait plus jouer à 30 ans. Simple posture? Les psys jugeront.

Nick est difficile à appréhender, il a un sas de protection qui dissimule peut-être quelque chose de plus profond

Cas d'étude intéressant que ce Kyrgios. Capable de se pointer à Marseille en 2016 en clamant son envie de rentrer chez lui, y compris à une minute de son entrée de lice. Avant d'empocher au bout de la semaine son premier titre, sans même lever un sourcil. "Derrière, il m'a quand même dit qu'il se rappellerait toute sa vie de ce tournoi, émet Jean-François Caujolle, directeur de l'Open 13. Nick est difficile à appréhender, il a un sas de protection qui dissimule peut-être quelque chose de plus profond. Ses débrayages peuvent arriver n'importe où, mais il intrigue et peut faire se lever les foules. On a besoin de joueurs comme ça."

Hermétique, voire imbuvable, en conférence de presse, Kyrgios peut aussi se révéler meneur de revue, pitreries à gogo sur le banc de la Laver Cup. Et surtout ouvrir son agenda comme son portefeuille aux enfants défavorisés. En créant sa fondation, fin 2017, il a montré qu'il voyait un peu plus loin que le bout du court : "La vie de tennisman est assez sympa, on est bien payé et bien traité. Mais si on ne fait ça que pour l'argent, on se sent vide."
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 128406
Date d'inscription : 05/12/2011

OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos   OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Icon_minitimeDim 13 Jan 2019 - 19:22

Le tennis fait de vilains vieux, sauf Federer
Laurent Favre
Publié dimanche 13 janvier 2019 à 12:06, modifié dimanche 13 janvier 2019 à 14:44.
https://www.letemps.ch/sport/tennis-vilains-vieux-sauf-federer

Le Bâlois se présente en bonne forme à Melbourne. A 37 ans, il semble plus épargné par les blessures qui, cette saison encore, risquent de faire le tri parmi les favoris

Ce n’est pas encore la mi-janvier, on peut toujours se souhaiter la bonne année. Et surtout une bonne santé! A Melbourne, on ne parle que de ça. Comment vas-tu? Comment te sens-tu? As-tu mal quelque part? Les conférences de presse d’avant-tournoi ont des airs de consultations chez un médecin généraliste (qui serait un disciple d’Emile Coué). Il faut dire que le drame d’Andy Murray, que tout le players' lounge a vu et commenté sur les réseaux sociaux, a refroidi pas mal de monde.

En fait, tout le monde en parle d’une manière générale. Pas question de donner des détails sur son état de forme personnel, autrement que pour débiter des banalités. «Tout va bien.» Le circuit du tennis est un monde d’éclopés, mais les malades sont toujours les autres.

Le tennis féminin, qui a perdu son ex-numéro deux mondiale Agnieszka Radwanska à 29 ans cet hiver, donne le tour. Caroline Wozniacki, la tenante du titre, «va bien», malgré une polyarthrite rhumatoïde décelée l’automne dernier. Simona Halep, la numéro un mondiale, se sent «à 100%, en forme» mais précise que «avec le dos, on ne sait jamais». Elina Svitolina, l’une des outsiders pour la victoire finale, va «bien» elle aussi mais elle aussi met un mais: «J’ai toujours des douleurs ici et là. C’est normal pour un athlète d’avoir des blessures.» Notez le distinguo: avoir des blessures ne signifie pas forcément être blessé(e)…

«Si je ne me sens pas bien, je ne viens pa
Chez les garçons, Stan Wawrinka «ressent les effets de l’âge» (il aura 34 ans en mars) mais s’estime à 100%, grâce à une blessure au dos en octobre dernier qui lui a permis de prendre de vraies vacances et d’accomplir une longue préparation physique. Alexandre Zverev est beaucoup plus jeune (21 ans) mais a une inflammation à la cheville et jouera avec un tape. «Je me sens bien. C’est juste un peu enflé.»

Rafael Nadal, qui a entamé la saison 2019 par un forfait le 2 janvier à Brisbane (cuisse), qui a conclu la saison 2018 sur un forfait aux Masters (opération à la cheville), et dont l’oncle a raconté l’an dernier qu’il «est confronté aux douleurs et cohabite avec les analgésiques depuis 2005», va lui aussi aujourd’hui «bien». «Je me sens bien. Si je ne me sens pas bien, je ne viens pas.» Là encore, il faut lire jusqu’au bout: «Bien sûr, il y a toujours des tracas… Il faut accepter les challenges que le corps présente et que le tennis présente.» Autrement dit: faire avec les moyens du moment.

A 37 ans passés, sept de plus qu’Andy Murray, Roger Federer a des airs de miraculé. S’il est si rarement blessé, c’est peut-être «une question de chance», estime-t-il, citant une anecdote qui l’a visiblement pas mal fait réfléchir. «En 2016, pourquoi me suis-je blessé au genou dans mon bain [il subira la seule opération de sa carrière] et non pas deux jours plus tôt lors de mon match contre Novak [Djokovic]? Je n’en ai aucune idée. Parfois, c’est juste une question de chance ou de malchance. Par exemple, je n’ai jamais été blessé au moment de la préparation d’avant-saison, qui conditionne tout.»

Dans sa «chance», Roger Federer inclut également son physique, idéal pour la pratique du tennis, et son style de jeu, relâché, léger, fluide, bien moins traumatisant que d’autres privilégiant la force et l’endurance. Il désigne aussi ce qu’il nomme «le point faible» de chaque joueur. «Chacun en a un: épaule, coude, dos, hanche…» Le sien serait plutôt le dos. «Une fois que le problème s’installe, il est souvent difficile de s’en défaire. Et certains sont plus durs à gérer que d’autres

Djokovic, favori de Federer
Federer, cela ne vous étonnera pas, se sent bien à l’aube de cet Open d’Australie dont il est le double tenant du titre. Lui aussi a ses bobos, mais il a appris à les dompter. «Je pense que je comprends très bien mon corps. Je sais quand j’ai mal mais que je peux jouer, je sais aussi quand j’ai mal, que je ne devrais pas jouer mais que je peux quand même le faire, peut-être une semaine, un mois.»

A la veille d’affronter l’Ouzbek Denis Istomin lundi au premier tour (en night session à Melbourne, pas avant 11h du matin en Suisse), Roger Federer craint davantage le jour «sans», l’absence, la méforme. Cette grande inconnue qui peut surgir n’importe quand, indépendamment de votre degré de préparation. «Je sais que je suis au point sur le plan mental, technique et physique. Cela représente 80% de la performance. Il reste toujours un 20% qu’on ne peut pas maîtriser. Il faudra que j’aie le «winning spirit». Dans le tennis actuel, les marges sont très faibles et Istomin est un bon joueur. Je n’oublie pas qu’il a éliminé Djokovic ici il y a deux ans. Je suis très conscient de cela.»

Le Serbe était à l’époque en pleine décompression. Il retrouva son niveau en 2018 après une opération au coude, avec deux victoires à Wimbledon et à l’US Open. «Sur ce qu’il a montré ces six derniers mois, Novak est le favori, estime Roger Federer. Je ne le dis pas pour inverser la pression; ce n’est pas un jeu, c’est juste la réalité.» Inutile de dire que Djokovic, lui aussi, va bien.
Revenir en haut Aller en bas
Nolette

Nolette

Messages : 8644
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 69
Localisation : Paris

OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos   OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Icon_minitimeDim 13 Jan 2019 - 20:13

Sacré Nick ! Faut installer un divan, une chaise derrière, et pendant le repos, Nick pourra parler à son psy rire moqueur
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 128406
Date d'inscription : 05/12/2011

OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos   OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Icon_minitimeDim 13 Jan 2019 - 21:44

rire moqueur rire moqueur mort de rire
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 128406
Date d'inscription : 05/12/2011

OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos   OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Icon_minitimeLun 14 Jan 2019 - 8:39

tipou a écrit:
Programme de la journée de lundi 14 janvier 2019

OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Unti1929
OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Unti1930
OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Unti1931


Du beau monde pour commencer Very Happy happy1
Revenir en haut Aller en bas
tipou

tipou

Messages : 128406
Date d'inscription : 05/12/2011

OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos   OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Icon_minitimeLun 14 Jan 2019 - 8:49

Open d'Australie : Adrian Mannarino éliminé d'entrée
Publié le lundi 14 janvier 2019 à 06:37 | Mis à jour le 14/01/2019 à 08:04
https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Open-d-australie-adrian-mannarino-elimine-d-entree/977330

Premier Français en lice à l'Open d'Australie, Adrian Mannarino (42e) a subi la loi du sixième joueur mondial, Kevin Anderson (6-3, 5-7, 6-2, 6-1)

Dernier Français à quitter Melbourne en 2018 après un revers au troisième tour contre Dominic Thiem (5e), Adrian Mannarino (42e) a été, cette année, le premier à quitter le Tournoi. Une histoire de logique toujours : il avait hérité au premier tour du Sud-Africain Kevin Anderson, 6e mondial. Si le gaucher français l'avait déjà battu sur le circuit ATP en 2012 à Auckland, depuis Anderson a changé de dimension, en atteste sa présence depuis onze mois dans le Top 10.

Pourtant, Mannarino n'a pas démérité face au géant de 32 ans, multipliant les courses et les coups délicieux. Mais si Anderson a commis beaucoup de fautes, il lui restait un atout de taille : son service. Puissant et précis, il a condamné le Parisien à l'excellence. Par séquences, il s'en est approché. Mais dans les moments décisifs, il n'a pas tenu le rythme. Dans le premier set, après avoir concédé un premier break laissant s'envoler Anderson à 4-2, il a donné l'impression de pouvoir revenir à hauteur avant de craquer (6-3).

Le deuxième set a ensuite donné du crédit à l'hypothèse de l'exploit. Breaké encore une fois, il l'a effacé dans la foulée avant de remonter 15-40 pour reprendre l'avantage. Mannarino rendant coups pour coups, a même réussi à s'offrir deux balles de set pour finir par égaliser (5-7). « Je me sentais pas mal. J'étais sur une bonne lancée. À partir du moment où j'ai debreaké, j'ai été plus régulier au retour, mon service a commencé à se régler », analysait-il.

Seulement, la mécanique s'est ensuite enrayée. Il concédera un break en ouverture du troisième set et gâchera deux balles qui auraient dû lui permettre de gommer sa faute. Anderson, lui, n'a pas raté les occasions qui se sont présentées. Punition immédiate : 6-2. La quatrième manche verra le même scénario s'appliquer : 6-1 après un nouveau break offert d'entrée. Après 2h53, Mannarino pouvait s'en vouloir.

« Il n'y a pas beaucoup de fierté après cette rencontre »

« À un set partout, c'est dommage d'avoir donné un break pour commencer. Il y a eu pas mal d'attente et je me suis senti coupé dans mon élan. J'ai laissé passer des occasions et laissé Anderson s'envoler. Contre un joueur aussi fort, ça devient compliqué. Quand il prend la confiance, il lâche ses coups et il est dur à jouer, expliquait-il. À la fin du troisième set, le match s'est encore arrêté pour qu'il aille se changer. Pour moi ce fut dur de repartir à froid contre un joueur qui retourne aussi bien. Je suis sorti de mon rythme. »

Quand Mannarino a quitté le court, c'était donc enveloppé d'un sentiment de frustration. « Je n'ai pas réussi à le fatiguer assez sur des rallyes. Je suis allé à la faute trop vite. Je n'ai pas réussi à l'épuiser pour espérer faire baisser son pourcentage de réussite au service. Et il a pu contrôler, se désolait-il. Si j'avais pu tenir un peu plus, il aurait pu avoir des moments de doute. Mais je n'ai pas su le pousser dans ses retranchements. Il est resté assez tranquille... ».

Et pour la sixième fois en dix participations, Mannarino, lui, doit s'en aller dès le premier tour. La redondance ne peut qu'affecter surtout un an après une belle percée. Alors même s'il est sorti tête haute de la Melbourne Arena face au 6e mondial, il n'avait pas le coeur à relativiser. « Il n'y a pas beaucoup de fierté après cette rencontre. Quand tu es éliminé au premier tour un lundi à 14 heures, il n'y a que de la déception. Peu importe le match. » 

Grégory Letort, à Melbourne.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos   OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos - Page 6 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
OPEN D'AUSTRALIE HOMMES 2019: les infos
Revenir en haut 
Page 6 sur 33Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 19 ... 33  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS :: LE CIRCUIT MASCULIN :: LES GRANDS CHELEMS ET LE ATP WORLD TOUR FINALS :: OPEN D'AUSTRALIE HOMMES-
Sauter vers: