UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS

Le tennis c'est la volonté, l'amour de la compétition, le dépassement de soi, du talent, beaucoup de travail mais surtout de la passion
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez
 

 COUPE DE FRANCE 2018-2019

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 61297
Date d'inscription : 02/12/2011

COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 Empty
MessageSujet: COUPE DE FRANCE 2018-2019   COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 Icon_minitimeDim 6 Jan 2019 - 10:22

Rappel du premier message :

Coupe de France de football
Compétition de football

Description

La Coupe de France de football est une compétition de football à élimination directe organisée par la Fédération française de football, ouverte aux clubs amateurs et professionnels qui lui sont affiliés. La Coupe de France offre à son vainqueur une place pour la phase de groupe de la Ligue Europa suivante. Wikipédia
Statut des participants : Amateur et professionnel
Organisateur(s) : CFI (1917-1919); FFF (depuis 1919)
Champion actuel : Paris Saint-Germain Football Club
Éditions : 101 (en 2017-2018)
Autre(s) nom(s) : Coupe Charles-Simon (1917-1919)


Dernière édition par jeusetmatch le Dim 6 Jan 2019 - 10:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
jeusetmatch



Messages : 61297
Date d'inscription : 02/12/2011

COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: COUPE DE FRANCE 2018-2019   COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 Icon_minitimeSam 27 Avr 2019 - 8:28

Coupe de France : Paris, le doublé sinon rien
http://sport24.lefigaro.fr/football/coupe-de-france/actualites/coupe-de-france-paris-le-double-sinon-rien-955030
Par Christophe Remise Mis à jour le 27/04/2019 à 08h21 – Publié le 27/04/2019 à 02h26

En quête d’un 13e succès en Coupe de France, le PSG défie Rennes ce samedi (21h), au Stade de France.

«Nous sommes toujours sous pression». Comme le souligne Thomas Tuchel, le PSG est toujours attendu au tournant, et on ne lui passe pas grand-chose en cas d’échec. Logique : avec des superstars de niveau mondial dans le vestiaire et un budget XXL, le club de la capitale est surdimensionné pour les joutes nationales, taillé pour les grands soirs européens… Alors quand il est question d’évoquer la finale de la Coupe de France qui oppose le quadruple tenant du titre parisien à «son» Stade Rennais, Julien Stéphan décrit ainsi les choses : «C'est l'ogre parisien qui défiera le Stade Rennais avec toute son humilité, mais aussi la volonté de faire vibrer ses 25 ou 30.000 supporters.» Et le fils de Guy Stéphan d’ajouter : «S'il y a une équipe qui a la pression, ce n'est pas la nôtre... Si on arrivait à faire l'exploit, ça aurait peut-être des conséquences très fortes... Pas de pression. Il faut plutôt évoquer les notions de plaisir et de privilège plutôt que la pression, ce serait inapproprié pour nous.» Le décor est planté. Paris est le grand favori et Rennes, l’outsider, le challenger, le… petit. Rennes qui reste d’ailleurs sur six matches sans victoire en Ligue 1. Ce qui inquiète fortement le président Létang… «Mais la magie de la Coupe de France, c'est aussi ça, que par moment les petits peuvent battre les gros», ajoute le successeur de Sabri Lamouchi. 

Betis, Arsenal, Lyon… Le «petit» Rennes pas si petit

Un «petit» qui a toutefois fait de bien belles choses cette saison, notamment en Ligue Europa avec des victoires de prestige face au Betis ou Arsenal. Et aussi à Lyon, en demies de la Coupe de France. D’ailleurs, si Paris a largement dominé Rennes (4-1) lors de la dernière confrontation entre les deux équipes, au Parc des Princes le 27 janvier dernier, le score final est flatteur pour les Rouge et Bleu. «Ils avaient très bien joué, beaucoup de courage, et nous avaient posés des problèmes pendant longtemps», se souvient coach Tuchel. «C'est une équipe qui nous a posé beaucoup de problèmes à chaque fois qu'on les a joués, confirme Marquinhos. Ils ont une belle philosophie de jeu, des attaques rapides, c'est fort en contre mais ils sont aussi fort avec le ballon, ils aiment avoir la possession et repartir de derrière.»
» LIRE AUSSIMarquinhos : «La saison serait ratée si on perd en finale»
» LIRE AUSSITuchel «prêt à prendre des risques» pour la finale
En résumé, les Bretons ont des arguments. Surtout que le PSG ne se présente pas dans les meilleures dispositions. Forcément un peu démobilisés après leur sortie de piste aux allures d’accident industriel en Ligue des champions, face à Manchester United, et après leur titre de champion de France dimanche dernier, les Parisiens ont eu leur lot de blessés ces derniers mois, ces dernières semaines. Si bien que coach Tuchel s’est amusé, vendredi face à la presse, de pouvoir compter autant de joueurs à l’entraînement ces derniers jours avant cette finale… A priori, Thilo Kehrer, Thomas Meunier et Stanley Nsoki sont tout de même forfaits. Les échos sont plutôt positifs concernant Marco Verratti. Moins pour Thiago Silva. Reste l’inconnue Kylian Mbappé, touché au mollet lors de la séance d’entraînement vendredi, au Stade de France. «C’est toujours dangereux d’aligner des joueurs qui reviennent de blessure, mais peut être que, demain (ce samedi), c’est le moment de prendre des risques parce que c’est une finale, pas un match de championnat», note Thomas Tuchel. En l’occurrence, la question va se poser pour les revenants Neymar, Edinson Cavani et Angel Di Maria. Marquinhos aussi. Qui sera en mesure de jouer, de débuter, de jouer 90 ou 120 minutes ? Suspense pour ce qui concerne le gardien titulaire, aussi.
Mais comme le dit si bien le coach allemand, c’est peut-être le moment de prendre des risques. Car la saison parisienne serait indéniablement ratée en cas de défaite ce samedi, comme le reconnait Marquinhos. «Il faut d'abord valoriser les choses qu'on a gagné, note encore le Brésilien. On a commencé avec le Trophée des champions, puis le championnat. Mais on connait l'ambition du club. Et une fois qu'on a laissé passer la Coupe de la Ligue et la Ligue des champions, ça implique beaucoup de choses au sujet du match de demain (ce samedi).» Après Manchester, l’exercice 2018-19 du PSG ne restera de toute façon pas dans les mémoires comme un franc succès. Mais ce doublé représente le minimum syndical pour le Paris Saint-Germain…  
Un PSG qui, à la différence de son adversaire maudit, a souvent brillé dans les coupes nationales. Si bien que Marquinhos n’a «que de bons souvenirs» au Stade de France. Et pour cause : Paris n’a jamais perdu une finale depuis le début de l’ère QSI. Quatre succès en Coupe de France et cinq en Coupe de la Ligue (dont les finales ne se jouent pas toujours à Saint-Denis, ndlr). A l’inverse, les Rennais, eux, n’ont rien gagné depuis une Coupe de France, la deuxième de l’histoire du club, en… 1971. Et ils restent sur trois défaites en finale, dont deux en Coupe de France contre Guingamp (2009 et 2014). 1971, c’est un an après la naissance du PSG, recordman dans les deux coupes nationales (12 Coupes de France, 8 Coupes de la Ligue). Une victoire d’amour qui a débuté en 1982, quand Dominique Bathenay soulevait la première Coupe de France et le premier titre du PSG – si on oublie le championnat de France de deuxième division cuvée 1970-71 – après un succès aux tirs au but contre les Verts de Michel Platini (2-2 ap, 6-5 tab). A l'époque, les finales avaient encore lieu au Parc des Princes. Le président Borelli en avait embrassé la pelouse... Et l’histoire d’amour entre Paris et la Vieille Dame ne s’est plus arrêtée… 1983, 1993, 1995, 1998, 2004 et 2006 si on ne parle que de la Coupe de France, avant la razzia des quatre dernières années.  

Première pour Tuchel au Stade de France

Tuchel, lui, vit son premier match au Stade de France. «Je suis déjà venu une fois en tant que spectateur», sourit-il. Charge à ses joueurs de lui offrir un premier titre à Saint-Denis, comme Laurent Blanc et Unai Emery y en ont tant gagnés. «On essaiera de lui donner de bons souvenirs à la fin du match», s’amuse Marquinhos, lui qui en a beaucoup sur le pré dionysien. Sans quoi, le bilan parisien en 2018-19 serait encore plus sombre qu’il ne l’est déjà après le passage des Red Devils au Parc… «La plus grosse pression, c'est celle qu'on se met entre nous, jure le coach bavarois, vainqueur de la Coupe d’Allemagne avec Dortmund. On doit toutefois être préparé au fait que ce sera difficile, c'est toujours compliqué en finale, les détails sont très importants. Au PSG, on est toujours là pour gagner.» Il n’y a plus qu’à…
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 61297
Date d'inscription : 02/12/2011

COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: COUPE DE FRANCE 2018-2019   COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 Icon_minitimeSam 27 Avr 2019 - 8:34

Coupe de France : Rennes presque au complet contre le PSG en finale
Publié le vendredi 26 avril 2019 à 21:44
https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Coupe-de-france-rennes-presque-au-complet-contre-le-psg-en-finale/1013084

Julien Stéphan, l'entraîneur de Rennes, dispose d'un groupe très fourni pour la finale de la Coupe de France face au PSG, samedi (21 heures). Seuls Ludovic Baal, Romain Danzé et Jordan Siebatcheu sont absents.


L'entraîneur breton Julien Stéphan dispose de l'ensemble de ses cadres, pour la finale de la Coupe de France entre Rennes et le PSG, samedi (21 heures). Exclu à Nîmes le 9 avril, le milieu Benjamin André a déjà purgé son match de suspension. Le relayeur Clément Grenier, l'ailier Ismaïla Sarr et l'attaquant Mbaye Niang ont écopé d'une sanction similaire pour accumulation de cartons jaunes mais la décision rendue mercredi par la commission de discipline de la Ligue n'est applicable qu'à partir de la semaine prochaine. Ludovic Baal, Romain Danzé (genou) et Jordan Siebatcheu (cuisse) sont absents depuis plusieurs mois.
COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 D5Gi5AdW0AAqHmj?format=jpg&name=small
Citation :
COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 TK2JNmpN_normal

 Stade Rennais F.C.  ✔  @staderennais


[@coupedefrance] COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 1f3c6
Voici le groupe retenu pour la finale COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 1f447
---#CDF#SRFCPSG#AllezRennes#ToutDonner COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 1f4aaCOUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 1f534COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 26ab


229
21:23 - 26 avr. 2019
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 61297
Date d'inscription : 02/12/2011

COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: COUPE DE FRANCE 2018-2019   COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 Icon_minitimeDim 28 Avr 2019 - 8:22

Coupe de France : Rennes, une longue attente enfin récompensée

https://www.lemonde.fr/sport/article/2019/04/28/coupe-de-france-rennes-une-longue-attente-enfin-recompensee_5455821_3242.html

Les footballeurs bretons attendaient leur premier titre depuis 1971. Jusqu’à ce succès aux tirs au but contre le Paris-Saint-Germain, samedi soir, au Stade de France.
Par Adrien Pécout Publié aujourd’hui à 00h47, mis à jour à 06h28
COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 Ba7d282_5729094-01-06
Le gardien rennais Tomas Koubek, après la séance de tirs au but, au Stade de France (Seine-Saint-Denis), le 27 avril.
MARTIN BUREAU / AFP
Comment dit-on « remontada » en breton ? Samedi 27 avril, en finale de la Coupe de France, les footballeurs du Stade rennais ont fait mieux que remonter un retard de deux buts face au Paris-Saint-Germain (PSG), quadruple tenant du titre. Ils ont aussi remonté le temps et remporté le premier trophée du club depuis 1971 – une précédente victoire en coupe nationale, à l’époque de la télévision en noir et blanc – abstraction faite d’un championnat de deuxième division, en 1983.
Il aura fallu attendre longtemps. Le plus longtemps possible, si l’on s’en tient au déroulé du match à Saint-Denis : 2-2 à la fin du temps réglementaire ; toujours le même score à l’issue d’une prolongation d’une demi-heure ; puis 6 tirs au but à 5, après un manqué du jeune Christopher Nkunku, nouvel entrant parisien qui avait à peine effleuré le ballon jusque-là.
Lire aussi Julien Stéphan, le maître à panser du Stade rennais
Des générations et des générations les attendaient, ces scènes de liesse. Ces courses folles sur le terrain, la victoire à peine consommée. Cette jubilation autour de Tomas Koubek (1,98 m), qui perpétue avec bonheur l’histoire des gardiens tchèques à Rennes, après Petr Cech (1,97 m). Ce trophée, enfin, devant des dizaines de milliers de supporteurs bretons et autant d’écharpes rouge et noir tendues en l’air.
Perdre une finale, Rennes sait ce que cela fait. Le club l’a vécu deux fois en cinq ans face au même adversaire, contre les voisins de Guingamp (2009 et 2014). Alors, face à ce PSG qui partait favori, les Rennais ont d’abord cru à une nouvelle grimace : déjà 2-0 pour les Parisiens au bout de 21 minutes, sur des buts des Brésiliens Dani Alves (superbe reprise de volée aux 18 mètres) et Neymar (un lob inspiré), de retour de blessure.

Ben Arfa et « la famille Pinault »

Mais le destin va changer de côté en fin de première période : le Parisien Kimpembe veut alors dégager un centre adverse et marque contre son camp. Et après l’heure de jeu (66minute), l’égalisation vient ensuite directement d’un joueur rennais : le défenseur Mexer, de la tête, sur corner.
COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 3c535f3_3v9ksqJjp3HEtdq7nOhW8Z01 Le défenseur rennais Mexer après son but contre le PSG, au Stade de France (Seine-Saint-Denis), le 27 avril. ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Clément Grenier et ses coéquipiers peuvent d’autant plus apprécier la victoire. « On est allés la chercher, on a eu du mental », biche le milieu de terrain, après le match, au micro de France 2. On voulait faire un grand match, dans l’intensité, sans avoir de regrets, et on a donné le maximum. »
Cette saison, le Stade rennais aura aussi fait vibrer son public en Coupe d’Europe. Jusqu’à une élimination en huitième de finale de Ligue Europa, en mars, chez les Anglais d’Arsenal. Avec ce troisième titre en Coupe de France (après 1965 et 1971), le club breton s’assure une nouvelle qualification européenne pour la saison prochaine, malgré une triste 11e place provisoire en championnat de France.
Lire aussi La fibre jeunes du Stade rennais
« On a beaucoup travaillé cette saison et je suis content pour la famille Pinault », ajoute un autre milieu heureux, Hatem Ben Arfa, au sujet de son employeur. Les Pinault, troisième fortune de France, possèdent le Stade rennais depuis 1998 ; un mécène aux investissements aléatoires – le transfert aussi discutable qu’onéreux de Severino Lucas (en 2000, contre 21 millions d’euros, plus grosse somme dans l’histoire du club) en étant un bon exemple.
Ben Arfa a une autre satisfaction : cette victoire, il l’a donc obtenue contre Paris, le club qui l’avait mis à l’écart lorsqu’il s’y trouvait encore. « Bien sûr, c’est particulier, surtout par rapport au président Nasser [Al-Khelaïfi, patron qatari du PSG]. Dans la vie, il ne faut jamais sous-estimer un adversaire. Un jour ou l’autre, il revient plus fort. »
Une maxime que méditera peut-être le PSG : à cran, les Parisiens de Kylian Mbappé (expulsé en prolongation pour un tacle dangereux) vivent une saison à oublier d’urgence. Avec « seulement » deux titres (le championnat et le Trophée des champions), une élimination dès les huitièmes de finale de Ligue des champions (contre Manchester United), en quart de finale de Coupe de la Ligue (contre Guingamp) et, désormais, une finale perdue en Coupe de France, le plus gros budget du football français connaît sa pire saison comptable depuis l’exercice 2012-2013.
Article réservé à nos abonnés Lire aussi Fin de saison électrique au PSG
Adrien Pécout
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 61297
Date d'inscription : 02/12/2011

COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: COUPE DE FRANCE 2018-2019   COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 Icon_minitimeDim 28 Avr 2019 - 8:28

48 ANS APRES LES BRETONS REDECOUVRENT LA JOIE D'UN TITRE

TROISIEME COUPE DE FRANCE POUR LE STADE RENNAIS DANS SON HISTOIRE !


Coupe de France : Rennes renverse le PSG aux tirs au but et remporte son premier trophée depuis 1971

Publié le samedi 27 avril 2019 à 23:59 | Mis à jour le 28/04/2019 à 01:21

Au terme d'une finale incroyable où Rennes a été mené 2-0, le club breton a renversé le PSG aux tirs au but (2-2, 6-5 aux t.a.b) et remporte la Coupe de France. Son premier trophée depuis 1971.

Le match : 2-2 (6-5 aux t.a.b)

Même le meilleur des réalisateurs n'aurait jamais imaginé tel scénario. Rennes, « loser » devant l'éternel, qui renverse le PSG, quadruple tenant du titre, et met fin à 48 ans de disette, plusieurs finales perdues et une réputation qui lui colle à la peau. Non, ce n'est pas une blague. Demain, les Rennais ne seront plus des losers. Grenier, Bensebaini, Sarr et les autres, qui n'étaient d'ailleurs pas nés lors de la dernière Coupe de France remportée par le club, en 1971, sont des héros. Au bout d'une séance de tirs au but irrespirable, Christopher Nkunku a envoyé son tir en tribune et 30 000 Bretons déchaînés ont crié toute leur joie, leur soulagement et leur incrédulité de remporter enfin un trophée.
Le film du match
Deux heures plus tôt, le Stade de France était loin s'imaginer que la 101e finale de la Coupe de France se jouerait sur des détails, à une heure où, les autres années, le PSG avait déjà sabré et bu le champagne. Tout avait commencé un peu comme d'habitude : un PSG en mode finale, et un match qu'on pensait plié au bout de vingt minutes.
Le premier but est un bijou : un corner parfait de Neymar que Daniel Alves, seul à l'extérieur de la surface, envoya dans la lucarne droite de Tomas Koubek d'une volée tendue (13e). Le PSG n'avait franchement pas envie de rigoler, et sans le grand gardien tchèque, chanceux devant Neymar (2e) et décisif face à Alves (10e) et Mbappé (15e), Rennes aurait pu encaisser quelques buts.
Sur le deuxième d'ailleurs, Koubek ne peut rien : le lob de Neymar, après un contre express et une perte de balle d'Hatem Ben Arfa, est parfait (22e). On croyait les Rennais éreintés, mais non, pas du tout. La révolte a commencé par quelques coups, de l'agacement, et un sauvetage de Da Silva devant Neymar (31e). Puis Kimpembe a détourné dans son but un centre d'Hamari Traoré (40e), et tout a été relancé.
Malgré les énormes occasions de Mbappé (45e) et Alves (45e+2) avant la pause, les Bretons n'ont pas rompu, dans un moment où la vague parisienne revenait sans cesse. Au terme d'une excellente entame de seconde période - un rush de Bourigeaud (58e), un sauvetage de Dagba (65e) notamment -, Mexer a récompensé Rennes en catapultant un coup de tête dans la cage d'Areola (66e).
La suite, on la connaît. Les Parisiens ont buté sur un mur - Neymar (69e, 92e), Mbappé (84e, 99e) et Cavani -103e), le champion du monde s'est fait expulser pour un très vilain geste, et Rennes a brisé la malédiction au bout de la nuit.
1971 Le Stade Rennais n'avait plus gagné un trophée depuis 48 ans. La dernière fois, c'était en 1971 : le club breton avait battu Lyon (1-0) en finale de la Coupe de France.

Le joueur : Neymar a fait le boulot

La patte droite de Neymar est aussi fragile que magique. On ne dirait pas comme ça, mais le pied droit du Brésilien a été touché deux fois en un an : deux grosses blessures, des mois le pied dans le plâtre et rien n'a changé, au final. Le Parisien est toujours aussi fort. Il feinte, dribble et distille des ballons avec une finesse déconcertante, comme ce corner tendu - et millimétré - sur l'ouverture du score d'Alves (7e). Et que dire de son but : un appel dans le dos de la défense rennaise, puis un lob pour conclure (22e). Au bout de 120 minutes, il n'a pas tremblé devant Koubek, pris à contre-pied sur le tir au but.
Les notes de Rennes-PSG

Le fait : Mbappé expulsé

119e minute. Au poteau de corner, Kylian Mbappé se présente au duel avec Damien Da Silva et tacle violemment Damien Da Silva au niveau du genou. Ruddy Buquet n'hésite pas une seconde : carton rouge direct, et possible fin de saison pour le champion du monde, qui pourrait écoper de plusieurs matches de suspension. Avant ce geste incontrôlé, le jeune Français (20 ans) avait été en grande difficulté face à la charnière Mexer-Da Silva. Il est également tombé sur un grand Koubek, jusqu'au moment où il a décliné physiquement.
@OptaJean

- Sur les 3 cartons rouges reçus par Kylian Mbappé en club toutes compétitions confondues, 2 ont eu lieu face à Rennes.
Tendu. #SRFCPSG

COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 D5MLTqQXsAAavFj
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 61297
Date d'inscription : 02/12/2011

COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: COUPE DE FRANCE 2018-2019   COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 Icon_minitimeDim 28 Avr 2019 - 8:30

Stade Rennais - Paris SG (2-2, 6 TAB à 5), Finale de Coupe de France I FFF 2019

Fédération Française de Football
Ajoutée le 27 avr. 2019
Pour cette édition 2018-2019, le Stade Rennais affrontait le Paris Saint Germain. Les bretons ont dominé les parisiens après la séance de tirs au but et remportent la troisième Coupe de France de leur histoire.

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 61297
Date d'inscription : 02/12/2011

COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: COUPE DE FRANCE 2018-2019   COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 Icon_minitimeDim 28 Avr 2019 - 8:32

Coupe de France : le parcours du Stade Rennais jusqu'en finale I FFF 2019
Fédération Française de Football
Ajoutée le 26 avr. 2019
Retour sur le parcours du Stade Rennais lors de l'édition 2018-2019 de la Coupe de France, de l'entrée en lice face à Brest (L2) jusqu'à la victoire en demi-finale face à Lyon (L1).

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 61297
Date d'inscription : 02/12/2011

COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: COUPE DE FRANCE 2018-2019   COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 Icon_minitimeDim 28 Avr 2019 - 8:33

Coupe de France : le parcours du Paris SG jusqu'en finale I FFF 2019

Fédération Française de Football
Ajoutée le 25 avr. 2019
Retour sur le parcours du Paris SG lors de l'édition 2018-2019 de la Coupe de France, de l'entrée en lice face à Pontivy (N3) jusqu'à la victoire en demi-finale face à Nantes (L1).


Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 61297
Date d'inscription : 02/12/2011

COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: COUPE DE FRANCE 2018-2019   COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 Icon_minitimeLun 13 Mai 2019 - 7:55

COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 Of-kering-and-owner-of-stade-rennais-francoishenri-pinault-and-his-picture-id1139749973?k=6&m=1139749973&s=594x594&w=0&h=KC-gaUyRifmVyShblNPv60zgY8vrsedaxGTMXK7yARw=


COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 Francoishenri-pinault-and-francois-pinault-carry-the-coupe-de-france-picture-id1139749693?k=6&m=1139749693&s=594x594&w=0&h=y9Fqkq54RVWs_6T3aDfXsgdhvb_9lEQvvhIq-SFNeYo=

COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 35094
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: COUPE DE FRANCE 2018-2019   COUPE DE FRANCE 2018-2019 - Page 5 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
COUPE DE FRANCE 2018-2019
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS :: LE SALON DES AUTRES SPORTS :: LE FOOTBALL-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: