UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS

Le tennis c'est la volonté, l'amour de la compétition, le dépassement de soi, du talent, beaucoup de travail mais surtout de la passion
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 

 FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23  Suivant
AuteurMessage
jeusetmatch

avatar

Messages : 43448
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Mar 10 Juil 2012 - 12:02

Rappel du premier message :

Équipe de France de football

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89quipe_de_France_de_football

L'équipe de France de football, créée en 1904, est l'équipe nationale qui représente la France en football masculin. Elle est constituée par une sélection de joueurs français dirigée sous l'égide de la Fédération française de football (FFF).

Avec comme meilleur résultat sa troisième place à l'issue de la Coupe du monde 1958, le palmarès de l'équipe de France reste vierge jusqu'aux années 1980. Victorieuse à domicile du championnat d'Europe des nations en 1984, elle remporte le titre olympique à Los Angeles la même année et la Coupe intercontinentale des nations en 1985. L'équipe atteint son sommet à la fin du XXe siècle. Pays hôte de la Coupe de monde 1998, la France gagne la compétition en battant le Brésil en finale (3-0) le 12 juillet 1998 au Stade de France. Avec une formation à l'ossature identique, elle remporte dans la foulée l'Euro 2000 grâce à sa victoire sur l'Italie en finale (2-1, but en or), le 2 juillet 2000 à Rotterdam, premier doublé Mondial-Euro réalisé dans ce sensNote 1. Les Bleus s'adjugent encore deux coupes des Confédérations en 2001 et 2003. Ils occupent la 1re place du classement mondial de la FIFA de mai 2001 à juin 2002. Enfin, ils atteignent la finale de la Coupe du monde 2006 en Allemagne, qu'ils perdent aux tirs au but face à l'Italie. L'équipe de France traverse ensuite une période plus difficile : éliminations au premier tour et sans victoire à l'Euro 2008 et au Mondial 2010 avec Raymond Domenech comme sélectionneur, puis quart de finale à l'Euro 2012 sous la baguette de Laurent Blanc qui laisse sa place à Didier Deschamps après cette compétition.

La France est la première sélection à avoir remporté toutes les compétitions internationales : Coupe du monde (1998), Jeux olympiques (1984), coupe des Confédérations (2001, 2003) et son championnat continental (1984, 2000).


Depuis 1904, l'équipe de France a été marquée par plusieurs générations de footballeurs talentueux. Celles-ci ont obtenu leurs meilleurs résultats emmenées par les joueurs emblématiques qu'ont été Raymond Kopa de 1952 à 1962, l'actuel président de l'UEFA Michel Platini de 1976 à 1987 et Zinedine Zidane entre 1994 et 2006. Par ailleurs, Didier Deschamps a été le capitaine des Bleus lors des victoires à la Coupe du monde 1998 et à l'Euro 2000.

Le coq gaulois est le symbole de l'équipe et les couleurs bleu, blanc et rouge sont celles du pays. Le maillot de l'équipe de France arbore une étoile au-dessus du coq depuis sa victoire en Coupe du monde 1998. Les joueurs de l'équipe de France sont appelés les Bleus parce que leur uniforme officiel est bleu.


Dernière édition par jeusetmatch le Jeu 10 Oct 2013 - 5:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
jeusetmatch



Messages : 43448
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Lun 16 Nov 2015 - 8:02

14NOV

http://www.fff.fr/equipes-de-france/1/france-a/actualites

Equipe de France Angleterre-France maintenu
Comme le Président Noël Le Graët l'a confirmé dans la matinée de samedi, le match Angleterre-France programmé mardi 17 novembre (20h loc) à Wembley aura bien lieu.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 43448
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Lun 16 Nov 2015 - 8:06

Angleterre - France : "Aller mardi à Wembley, c’est continuer à vivre"



Par Maxime Dupuis
http://www.eurosport.fr/football/matches-amicaux/2015/angleterre-france-aller-mardi-a-wembley-cest-continuer-a-vivre_sto4991686/story.shtml

Dernière mise à jour il y a 35 minutes - Publié le 16/11/2015 à 05:58

Mardi à Wembley, c'est plus qu'un match de football que vont disputer Anglais et Français. C'est la réponse de la vie à la barbarie. Après s'être posé la question, Benjamin, expatrié à Londres depuis huit ans, ira y assister. Par "acte militant".

Angleterre – France aura lieu, mardi à Wembley. Vendredi soir, dans la foulée des attentats qui ont touché la France en plein cœur, c’était tout sauf une évidence, comme nous l’avait confirmé le chef de presse de l’équipe de France, Philippe Tournon. France – Allemagne venait de se conclure et le pays était plongé dans le chaos. Il était temps de tout, sauf de penser à la suite. La nuit a porté conseil et, samedi, les deux fédérations ont pris la décision qui s’imposait : jouer le match, en ayant conscience qui rien ne serait comme avant. Mais que la vie devait continuer et qu’il n’était pas question de courber l’échine devant la barbarie.
“Après discussions avec la Fédération anglaise de football qui a assuré qu’il n’y avait pas de risque particulier empêchant la tenue du match, le maintien a été décidé”, avait révélé samedi un porte-parole de la FFF à l’Agence France Presse. L’équipe de France aura donc rendez-vous avec son homologue anglaise, mardi à Londres, 20 heures locales. Comme prévu. Pas comme si de rien n’était. Parce que depuis samedi à la première heure, la Croix de Saint-George a accueilli une nouvelle couleur en son sein, le bleu de France.
Citation :
"Ma première idée a été de penser que c’était chaud d’y aller"
Benjamin a 35 ans. Il vit au cœur de Londres, au nord d’Oxford Street depuis maintenant huit années. Un expatrié frenchie qui aime le sport, comme il y en a tant d’autres dans la capitale anglaise, sixième ville de France par sa population tricolore (250 000 français). Pour des raisons familiales, il était en France la semaine dernière et a vécu les attentats sur son sol natal, avant de rentrer en Angleterre samedi. Et de se rendre compte que le terme “solidarité” n’était pas un vain mot.
“Les gens sont solidaires ici. Je m’en suis rendu compte hier en discutant. A l’image de ce qui est arrivé en janvier, et peut-être plus encore, l’Angleterre s’est mise aux couleurs de la France”. C’est visible dans la rue. C’était déjà visible à Wembley vendredi d’ailleurs. Mais aussi et surtout sur les réseaux sociaux. “Sur Facebook, mes amis, même les Anglais, ont pour beaucoup changé leur photo aux couleurs de la France. La convergence entre les deux peuples est extrêmement forte”.

Mis à part du côté de la gare internationale de Saint Pancras, où le renforcement policier est sensible, la vie “normale” continue dans la capitale anglaise, également durement touchée par des attentats kamikazes il y a dix ans. Benjamin le reconnaît néanmoins : “Il règne une ambiance étrange tout de même”. Rien de palpable mais une sensation particulière à chaque coin de
rue. Ira-t-il au stade mardi soir ? Il était de la dernière venue des Bleus, en novembre 2010. “Ma première idée a été de penser que c’était chaud d’y aller. Mais, pour être honnête avec vous, plus ça va, plus j’ai envie d’y aller. Il faut aller au match. C’est un acte militant. Il faut continuer à vivre”.
Quelques minutes après notre conversation, mon téléphone sonnait : Benjamin venait d’acheter son billet. Tribune latérale. Au bord du terrain. Il chantera la Marseillaise. Comme le reste du stade. Comme le reste du monde.


Dernière édition par jeusetmatch le Lun 16 Nov 2015 - 8:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 43448
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Lun 16 Nov 2015 - 8:13

Les Bleus quitteront le Centre National du Football (CNF) à Clairefontaine (Yvelines) lundi dans la matinée. Direction Londres.
http://www.fff.fr/actualites/170425-577388-direction-langleterre
Au programme de l'après-midi : conférence de presse de Didier Deschamps et d'un joueur au Stade de Wembley (photo) à 17h (loc). Puis entraînement à partir de 18h. La séance sera ouverte le premier quart d’heure aux médias.

Angleterre-France se jouera le lendemain soir (20 loc, 21h en France). Il s'agira de la dernière rencontre de l'année pour les Bleus de Didier Deschamps

En savoir plus sur http://www.fff.fr/actualites/170425-577388-direction-langleterre#L9RUMXOGlGzvsaid.99
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 43448
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Mar 17 Nov 2015 - 6:41

Equipe de France : Digne, Ben Arfa et Gignac titulaires contre l'Angleterre ?
Le 16/11/2015 à 19:49:00 | Mis à jour le 16/11/2015 à 19:56:47 | 63 Commentaireshttp://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Bleus-avec-digne-ben-arfa-et-gignac-d-entree-contre-l-angleterre/608235?utm_campaign=echobox&utm_medium=&utm_source=Facebook#xtor=CS1-11


Ben Arfa et Gignac sur le banc lors de France-Allemagne. (A. Mounic/L'Equipe) (L'Equipe)

Selon nos informations, Didier Deschamps va faire tourner son effectif lors de l'amical entre l'Angleterre et la France, mardi (21h00), à Wembley. Ainsi, Patrice Evra ou encore Paul Pogba devraient être remplaçants, au profit de Lucas Digne et Morgan Schneiderlin.

Touchés par les attentats mais toujours présents dans le groupe, Antoine Griezmann et Lassana Diarra devraient être préservés.
 

Le onze probable de l'équipe de France :


Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 43448
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Mar 17 Nov 2015 - 6:47

Lloris : "Jouer pour notre pays et les victimes"  

Reposter

Capitaine de l'Equipe de France, Hugo Lloris a pris la parole lundi soir à Wembley à la veille du match face à l'Angleterre.  


Lloris : "Jouer pour notre pays et les victimes" par ffftv
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 43448
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Mar 17 Nov 2015 - 7:51

Avantage France face aux Anglais

Publié: Lundi, 16 novembre 2015, 14.06HEC
http://fr.uefa.com/uefaeuro/finals/news/newsid=2305554.html

La France est invaincue depuis 1997 face à l'Angleterre qu'elle affronte mardi en amical à Wembley en préparation de l'UEFA EURO 2016.

Didier Deschamps, aujourd'hui sélectionneur national, était sur le terrain contre l'Angleterre, lors d'une victoire mémorable, à Wembley, en 1999 ©Getty Images
La longue histoire des confrontations entre l'Angleterre et la France, qui se retrouvent mardi à Wembley, n'a pas toujours été aussi favorable pour les Bleus, qui restent sur six matches sans défaite face au pays qui a codifié les règles du football.

En 28 rencontres officielles, les statistiques de la France face à l'Angleterre sont les suivantes : 8 victoires, 5 nuls et 16 défaites. Mais dans les rencontres les plus importantes, dans des phases finales de grand tournoi, l'équilibre est parfait : 2 v., 3 n., 2 d. Il n'a pas été entamé par la dernière rencontre entre les deux pays, lors de la première journée de l'UEFA EURO 2012 (1-1, consultez la feuille de match).
Les deux nations se sont rencontrées pour la première fois à Paris, le 10 mai 1923. L'Angleterre l'emportait 4-1, puis les cinq fois suivantes avant que la France triomphe enfin 4-2 à Colombes, le 14 mai 1931. La roue a tourné depuis, avec six matches sans défaite des Bleus (4 v. et 2 n.) depuis 18 ans et une défaite 1-0 en amical à Montpellier, le 7 juin 1997.
Des précédents de choix
17 novembre 2010 : Angleterre 1-2 France (Crouch 86e ; Benzema 16e, Valbuena 55e) – Wembley, Londres, amical
Angleterre : Foster, Jagielka, Ferdinand (Richards 46e), Lescott, Gibbs (Warnock 72e), Walcott (A Johnson), Henderson, Barry (Young 46e), Milner, Gerrard (Crouch 84e), Carroll (Bothroyd 72e).
France : Lloris, Sagna (Réveillère 86e), Rami, Mexès (Sakho 46e), Abidal, Nasri, Gourcuff (Hoarau 85e), M'Vila, Malouda (Payet 77e), Benzema (Rémy 67e), Valbuena (Diarra 68e).
• Fabio Capello aligne un onze expérimental pour cette dernière rencontre entre les deux formations, largement dominée par les Bleus de Laurent Blanc.
©Getty Images
Zinédine Zidane, héros du France - Angleterre de l'EURO 2004
13 juin 2004 : France 2-1 Angleterre (Zidane 90e+1 90e+3 s.p. ; Lampard 38e) – Estádio do Sport Lisboa e Benfica, Lisbonne, phase de groupes UEFA EURO 2004
France :
Barthez, Gallas, Thuram, Silvestre (Sagnol 79e), Lizarazu, Pirès (Wiltord 75e), Makelele (Dacourt 90e+4), Vieira,  Zidane, Henry, Trezeguet.
Angleterre : James, G Neville, King, Campbell, A Cole, Beckham, Lampard, Gerrard, Scholes (Hargreaves 76e), Rooney (Heskey 76e), Owen (Vassell 69e).
• L'équipe de Sven-Göran Eriksson s'incline pour son premier match de l'UEFA EURO 2004. Malgré un avantage d'un but à la 90e minute et un penalty de David Beckham sauvé par Fabien Barthez, l'Angleterre plie sur deux coups de pied de Zinédine Zidane, dont un penalty dans les arrêts de jeu. Aucune des deux équipes ne passera les quarts de finale.
10 février 1999 : Angleterre 0-2 France (Anelka, 69e, 76e) – stade de Wembley, Londres, amical
France :
Barthez, Blanc (Lebœuf, 46e), Thuram, Desailly, Lizarazu, Pirès (Dugarry, 46e), Deschamps (Candela, 90e+3),  Petit, Zidane, Anelka (Vieira, 84e), Djorkaeff (Wiltord, 83e).
Angleterre : Seaman (Martyn, 46e), Dixon (Ferdinand, 72e), Keown (Wilcox, 86e), Adams, Le Saux, Ince, Beckham, Redknapp (Scholes, 86e), Anderton, Shearer, Owen (Cole, 64e).
• Face à une équipe d'Angleterre contenant certains de ses plus grands joueurs, l'attaquant d'Arsenal, Nicolas Anelka, inscrit un doublé en fin de match.
Au sein du groupe français qui a fait le déplacement à Wembley, neuf des vingt-trois joueurs évoluent dans des clubs anglais.
©UEFA.com 1998-2015. All rights reserved.
Mis à jour le: 16/11/15 20.03HEC
-
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 43448
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Mer 18 Nov 2015 - 5:51

Actu foot français
Angleterre 2-0 France

La France battue à Wembley : réactions

http://fr.uefa.com/memberassociations/association=fra/domesticleague/news/latest/index.html#


Mardi, 17 novembre 2015 23.33CET
Christian Châtelet
Didier Deschamps, sélectionneur de la France : "Ce fut très fort sur le plan émotionnel. Je remercie tout le peuple anglais et les gens qui étaient au stade. Ce fut un moment de communion, de solidarité qui fait très plaisir. Après, il y avait un match. Nous sommes tombés sur une équipe anglaise très en jambes, avec beaucoup de qualités. Même si elle a perdu son dernier match en Espagne, est resté sur 14 matchs sans défaite".


©AFP/Getty Images
 
"Nous, on a essayé, avec nos moyens du moment. Nous avons été présents, nous n'avoins pas les arguments. On a fait plus en seconde période, mais aujourd'hui, ce n'était pas possible pour nous."
 
"Ce sont des conditions très particulières, c'est évident. Ce que nous avons vécu ensemble, après le match, samedi et dimanche, c'est une situation très compliquée. Nous avons fait en sorte de nous aérer l'esprit, mais nous sommes tous des êtres humains, personne ne peut rester insensible à tout ce qu'il s'est passé."
 
"Aujourd'hui, je ne cherche pas d'excuses, on avait une chape sur notre tête depuis quelques jours. On savait qu'il y avait ce match. Dans la tête et dans les jambes, sans enlever aucun mérite à cette équipe d'Angleterre, aujourd'hui on n'avait pas les arguments."
Mardi, 17 novembre 2015 23.17CET
 Laurent Koscielny, défenseur de la France : "Ce fut un très grand moment. On connaît le public anglais. Il y a eu un très grand respect par rapport aux incidents qu'il y a pu y avoir en France. C'était très émouvant, même s'il fallait se concentrer sur le match. Il y a eu cette minute de silence, tout ce recueillement avec les Anglais."


©AFP/Getty Images
 
"Ce fut très intense. On se devait de jouer ce match. La décision a été prise samedi. Nous avons passé 48 heures ensemble, à Clairefontaine, comme tout le monde on était devant la télé, sur Internet, on ne faisait que de parler de ces événements. Cela a été très compliqué."
 
"On n'a jamais parlé de football, ni de la victoire contre l'Allemagne. Cela a été très compliqué. On a essayé de parler ensemble. Il le fallait, pour évacuer ces drames qui se sont passés. Après, il fallait redevenir footballeur professionnel et se préparer au mieux pour ce match. Sur le plan psychologique, ce fut très compliqué pour les joueurs. On essaie de montrer un beau visage de l'équipe de France. Ce fut compliqué, mais je pense que tout le monde avait la tête ailleurs ce soir".
Mardi, 17 novembre 2015 23.08CET
Raphaël  Varane, défenseur de la France : "Il y a eu beaucoup d'émotion avant le match. Avec la marseillaise, notamment. Ce sont des moments particuliers. On a pu voir que le public nous soutenait. Nous avons été encouragés jusqu'au bout".


©AFP
 
"On ne va pas se mentir. Le climat était assez pesant. Nous n'avons pas l'habitude de gérer ce genre de situation. Nous étions un peu tous pris au dépourvu. Le groupe est resté solidaire. On a beaucoup parlé, on a échangé entre nous. Petit à petit, on a essayé de se concentrer du mieux possible pour préparer ce match. Les conditions n'étaient pas optimales. Ce n'était pas évident. On essayait de faire le maximum pour garder la tête haute et pour bien représenter la France.
Mardi, 17 novembre 2015 23.02CET
Mardi, 17 novembre 2015 22.54CET
Terminé ! Angleterre 2-0 France

  • Dans un ambiance très particulière, l'Angleterre a mis un terme à la série de cinq victoires de la France.
  • Une minute de silence a été respectée en mémoire des victimes des attaques de Paris qui ont tué 129 personnes.
  • Les joueurs portaient des brassards noirs.
  • Les buts anglais étaient l'œuvre de Dele Allie et Wayne Rooney.

Mardi, 17 novembre 2015 22.44CET
82e, 2-0 : Didier Deschamps continue de faire tourner son équipe. La France n'aura jamais vraiment pu se mettre dans son match.


GettyImages-497556758
 
Mardi, 17 novembre 2015 22.22CET
60e, 2-0 : Même avec du sang neuf, c'est dur pour l'équipe de France dans cette seconde période. On attend toujours la première vraie occasion française.
Mardi, 17 novembre 2015 22.08CET
47e 2-0 : BUUUUUUUT Centre de la gauche, volée de Wayne Rooney au 2e poteau. L'attaquant de Manchester a fait le break !
Mardi, 17 novembre 2015 22.05CET
46e, 1-0 : Paul Pogba est entré à la place de Blaise Matuidi et Kingsley Coman à la place de Hatem Ben Arfa. 
Mardi, 17 novembre 2015 22.00CET
Mardi, 17 novembre 2015 21.50CETChristian Châtelet
Mi-temps, 1-0 : L'Angleterre a pris confiance après le but de Dele Alli et elle a fini plus fort la seconde période.
Mardi, 17 novembre 2015 21.44CET
39e 1-0 : BUUUUUUUUT Alli ! Seul à l'entrée de la surface, il frappe, c'est puissant et ça passe au-dessus de Lloris, son gardien à Tottenham.


GettyImages-492030220
 
Mardi, 17 novembre 2015 21.42CET
37e, 0-0 : L'Angleterre s'est montrée dangereuse à deux reprises dans les dernières minutes. Deux demi-occasions pour Kane et Sterling.
Mardi, 17 novembre 2015 21.29CET
24e, 0-0 – On n'a pas encore vu la conduite de balle de Hatem Ben Arfa. Les deux équipes toujours très méfiantes.
Mardi, 17 novembre 2015 21.23CET
18e, 0-0 - La première frappe de la soirée est signée Anthony Martial. Joe Hart, le gardien anglais, est présent.
Mardi, 17 novembre 2015 21.16CET
Images de l'avant-match !

GettyImages-497552290
 

GettyImages-497552412
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 43448
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Mer 18 Nov 2015 - 6:01

L'Angleterre règne à Wembley

Publié: Mardi, 17 novembre 2015, 21.03HEC
Angleterre 2-0 France
Dele Alli et Wayne Rooney ont marqué dans chaque période lors d'une soirée de communion.
par Christian Châtelet


Les équipes d'Angleterre et de France réunies avant le coup d'envoi ©Getty Images

  • Dans une ambiance très particulière, l'Angleterre a mis un terme à la série de cinq victoires de la France.
  • Une minute de silence a été respectée en mémoire des victimes des attaques de Paris qui ont tué 129 personnes.
  • Les joueurs portaient des brassards noirs.
  • Les buts anglais étaient l'œuvre de Dele Allie et Wayne Rooney.

Autres contenus

  • Amicaux, vendredi
  • 5 sur 5

C'est un moment unique que nous avons vécu à Wembley, mardi soir, et l'on ne parle pas du but en première période de Dele Alli, une action en solo au bout de laquelle le joueur de 19 ans transperçait son gardien à Tottenham Hugo Lloris.
On parle bien entendu de cette Marseillaise reprise par tout le stade et de cette minute de silence, avec les joueurs disposés le long du rond central, en hommage aux victimes des attaques de Paris.
Pour cette rencontre, Didier Deschamps avait choisi d'aligner en attaque Hatem Ben Arfa, André-Pierre Gignac et Anthony Martial, qui était encore le plus dangereux des Français en début de match, avant le direct du droit d'Alli à la 39e minute.
L'Angleterre doublait la mise peu après la reprise grâce à Rooney, qui reprenait d'une belle volée du droit un centre de la gauche de Raheem Sterling.
Sans se créer une seule véritable occasion en seconde période, malgré l'entrée énergique de Lassana Diarra, la France mettait un terme sans gloire à son année 2015 où elle sut tout de même se relever après un mois de juin délicat. Elle a maintenant rendez-vous dans la dernière ligne droite qui va la mener vers son UEFA EURO 2016.
©UEFA.com 1998-2015. All rights reserved.
Mis à jour le: 17/11/15 23.16HEC



-
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 43448
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Mer 18 Nov 2015 - 6:30

"La Marseillaise" entonnée par l'ensemble du stade de Wembley avant France - Angleterre
FRANCE 24
https://www.youtube.com/user/france24

VIDEO : https://youtu.be/UA0LqORs9J0



Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 43448
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Mer 18 Nov 2015 - 6:32

England vs France 2-0 All Goals Highlights 2015 (HD)
https://www.youtube.com/channel/UCV58U9zsnFwrrVgGWmADTCA
Ajoutée le 17 nov. 2015

England vs France 2-0 All Goals Highlights 2015 (HD) International Friendly Match

VIDEO : https://youtu.be/OQhGAfTjNQ4




Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 43448
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Jeu 19 Nov 2015 - 6:17

Les statistiques après Angleterre-France

http://www.fff.fr/actualites/170451-577415-les-statistiques-apres-angleterre-france


Découvrez les principales statistiques à l'issue de la rencontre amicale Angleterre-France, qui s'est jouée ce mardi soir à Wembley.

La France a perdu 4 matches amicaux en 2015 (v Brésil, Belgique, Albanie et Angleterre), son pire total sur une année civile depuis 1949 (4 également).

A l’inverse, la France a remporté 6 matches amicaux en 2015, son meilleur total sur une année civile au XXIe siècle après 2000 et 2014 (7).

C’est la 1ère défaite de la France face à l’Angleterre depuis le 7 juin 1997 (0-1 à Montpellier). C’était aussi la dernière fois que la France était restée muette face aux Three Lions.

La France a perdu 4 de ses 6 derniers matches face à l’Angleterre à Wembley (2 victoires), restant muette lors de chaque défaite.

L’Angleterre a inscrit 2 buts dans un match face à la France pour la 1ère fois depuis février 1992 (2-0 à Wembley).

L’Angleterre a gagné ses 9 derniers matches à domicile, sa dernière défaite sur son sol remontant au 19 novembre 2013 en amical face à l’Allemagne (0-1).

L’Angleterre a marqué au moins 2 buts lors de chacun de ses 6 derniers matches joués à Wembley.


Cette défaite met fin à une série de 5 succès consécutifs pour la France, sa meilleure depuis septembre 2010-mars 2011 (6).

La France n’a gagné que 3 de ses 9 derniers matches amicaux en déplacement (2 nuls, 4 défaites), restant muet à 5 reprises lors de cette série.

La France n’était plus restée muette depuis le 13 juin dernier face à l’Albanie (0-1).

Il n’y a eu aucun match nul lors des 11 derniers matches des Bleus (7 victoires, 4 défaites).

4 des 7 derniers buts encaissés par la France ont été inscrits depuis l’extérieur de la surface, soit autant que lors des 39 précédents.

Dele Alli a marqué son 1er but avec l’Angleterre à l’occasion de sa 1ère titularisation.

Wayne Rooney a marqué lors de chacun de ses 6 derniers matches joués avec l’équipe d’Angleterre à Wembley.

Raphaël Varane a participé aux 22 derniers matches de l’EdF, plus longue série en cours.

Il a effectué 7 dégagements défensifs et récupéré 11 ballons face à l’Angleterre, meilleurs totaux dans ce match.

Lucas Digne a touché 87 ballons dans ce match, plus que tout autre joueur.

En savoir plus sur http://www.fff.fr/actualites/170451-577415-les-statistiques-apres-angleterre-france#0wmQmkD48wfBvdKM.99

.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 43448
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Sam 12 Déc 2015 - 7:12

- Karim Benzema N'est Plus Sélectionnable Sous Le Maillot Bleu
Equipe de France
http://www.francetvsport.fr/football/equipe-de-france/karim-benzema-n-est-plus-selectionnable-sous-le-maillot-bleu-311437

Le couperet est tombé ! A contre-coeur, le président de la Fédération française de football Noël Le Graët a mis entre parenthèse la carrière internationale de Karim Benzema. Pour le moment, "il n'est plus sélectionnable" sous le maillot de l'équipe de France. Son avenir en bleu dépendra de la décision de la justice française dans l'affaire du chantage à la sextape où il a été mis en examen.

La mine grave, la voix chevrotante et le coeur lourd pour "un mec bien", Noël Le Graët a fini par prendre position dans l'affaire du chantage à la sextape qui concerne Mathieu Valbuena et Karim Benzema. La prise de position de Zinedine Zidane en faveur du madrilène n'a rien changé. Le N.9 des Bleus a été mis en examen le 5 novembre pour  "complicité de tentative de chantage" et "participation à une association de  malfaiteurs". Des faits passibles de cinq ans de prison. Même si la FFF, partie civile dans cette affaire, n'a pas reçu le dossier d'instruction, toutes les fuites parues dans la presse sur l'audition de Benzema ont convaincu le patron du foot français de mettre à l'écart l'attaquant du Real Madrid (81 sélections et 27 buts). Un "crève-coeur" pour celui qui n'aime pas condamner les hommes. "Prendre des sanctions n'est pas ma tasse de thé mais en tant que président de la FFF je ne peux rester insensible aux écoutes téléphoniques parues dans vos journaux, a indiqué Le Graët avant de prononcer que l'ancien lyonnais n'était "plus sélectionnable pour le moment".

Pas d'Euro 2016 si rien ne bouge

A défaut de pouvoir entendre les deux protagonistes de l'affaire lors d'une confrontation directe, ce que la justice ne permet pas, la FFF est contrainte d'attendre son heure. En conséquence, la situation de Karim Benzema n'évoluera que si la justice avance. En bien comme en mal. Pour voir l'attaquant tricolore retenu pour l'Euro 2016, il faudra que la juge Nathalie Boutard relâche la pression et retire les charges qui pèsent sur lui. Informé par son président, le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps a pris acte de cette décision mais ne fera aucun commentaire. "J'aimerai bien que Didier Deschamps ait la meilleure équipe possible à sa disposition, a regretté Le Graët. Ce qui me tracasse, c'est le sportif, pas l'image des Bleus." Le Graët espère que les deux joueurs se retrouveront un jour sous le maillot national. "Il faut savoir pardonner quand on peut", a-t-il lancé comme un appel à l'apaisement entre Valbuena et Benzema si proches et désormais si éloignés l'un de l'autre.

VIDEO : Le Graët a finalement tranché


Le couperet est tombé ! A contre-coeur, le président de la Fédération française de football Noël Le Graët a mis entre parenthèse la carrière internationale de Karim Benzema. Pour le moment, "il n'est plus sélectionnable" sous le maillot de l'équipe de France. Son avenir en bleu dépendra de la décision de la justice française dans l'affaire du chantage à la sextape où il a été mis en examen.

La mine grave, la voix chevrotante et le coeur lourd pour "un mec bien", Noël Le Graët a fini par prendre position dans l'affaire du chantage à la sextape qui concerne Mathieu Valbuena et Karim Benzema. La prise de position de Zinedine Zidane en faveur du madrilène n'a rien changé. Le N.9 des Bleus a été mis en examen le 5 novembre pour  "complicité de tentative de chantage" et "participation à une association de  malfaiteurs". Des faits passibles de cinq ans de prison. Même si la FFF, partie civile dans cette affaire, n'a pas reçu le dossier d'instruction, toutes les fuites parues dans la presse sur l'audition de Benzema ont convaincu le patron du foot français de mettre à l'écart l'attaquant du Real Madrid (81 sélections et 27 buts). Un "crève-coeur" pour celui qui n'aime pas condamner les hommes. "Prendre des sanctions n'est pas ma tasse de thé mais en tant que président de la FFF je ne peux rester insensible aux écoutes téléphoniques parues dans vos journaux, a indiqué Le Graët avant de prononcer que l'ancien lyonnais n'était "plus sélectionnable pour le moment".

Pas d'Euro 2016 si rien ne bouge

A défaut de pouvoir entendre les deux protagonistes de l'affaire lors d'une confrontation directe, ce que la justice ne permet pas, la FFF est contrainte d'attendre son heure. En conséquence, la situation de Karim Benzema n'évoluera que si la justice avance. En bien comme en mal. Pour voir l'attaquant tricolore retenu pour l'Euro 2016, il faudra que la juge Nathalie Boutard relâche la pression et retire les charges qui pèsent sur lui. Informé par son président, le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps a pris acte de cette décision mais ne fera aucun commentaire. "J'aimerai bien que Didier Deschamps ait la meilleure équipe possible à sa disposition, a regretté Le Graët. Ce qui me tracasse, c'est le sportif, pas l'image des Bleus." Le Graët espère que les deux joueurs se retrouveront un jour sous le maillot national. "Il faut savoir pardonner quand on peut", a-t-il lancé comme un appel à l'apaisement entre Valbuena et Benzema si proches et désormais si éloignés l'un de l'autre.

VIDEO : Le Graët a finalement tranché


Le couperet est tombé ! A contre-coeur, le président de la Fédération française de football Noël Le Graët a mis entre parenthèse la carrière internationale de Karim Benzema. Pour le moment, "il n'est plus sélectionnable" sous le maillot de l'équipe de France. Son avenir en bleu dépendra de la décision de la justice française dans l'affaire du chantage à la sextape où il a été mis en examen.

La mine grave, la voix chevrotante et le coeur lourd pour "un mec bien", Noël Le Graët a fini par prendre position dans l'affaire du chantage à la sextape qui concerne Mathieu Valbuena et Karim Benzema. La prise de position de Zinedine Zidane en faveur du madrilène n'a rien changé. Le N.9 des Bleus a été mis en examen le 5 novembre pour  "complicité de tentative de chantage" et "participation à une association de  malfaiteurs". Des faits passibles de cinq ans de prison. Même si la FFF, partie civile dans cette affaire, n'a pas reçu le dossier d'instruction, toutes les fuites parues dans la presse sur l'audition de Benzema ont convaincu le patron du foot français de mettre à l'écart l'attaquant du Real Madrid (81 sélections et 27 buts). Un "crève-coeur" pour celui qui n'aime pas condamner les hommes. "Prendre des sanctions n'est pas ma tasse de thé mais en tant que président de la FFF je ne peux rester insensible aux écoutes téléphoniques parues dans vos journaux, a indiqué Le Graët avant de prononcer que l'ancien lyonnais n'était "plus sélectionnable pour le moment".

Pas d'Euro 2016 si rien ne bouge

A défaut de pouvoir entendre les deux protagonistes de l'affaire lors d'une confrontation directe, ce que la justice ne permet pas, la FFF est contrainte d'attendre son heure. En conséquence, la situation de Karim Benzema n'évoluera que si la justice avance. En bien comme en mal. Pour voir l'attaquant tricolore retenu pour l'Euro 2016, il faudra que la juge Nathalie Boutard relâche la pression et retire les charges qui pèsent sur lui. Informé par son président, le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps a pris acte de cette décision mais ne fera aucun commentaire. "J'aimerai bien que Didier Deschamps ait la meilleure équipe possible à sa disposition, a regretté Le Graët. Ce qui me tracasse, c'est le sportif, pas l'image des Bleus." Le Graët espère que les deux joueurs se retrouveront un jour sous le maillot national. "Il faut savoir pardonner quand on peut", a-t-il lancé comme un appel à l'apaisement entre Valbuena et Benzema si proches et désormais si éloignés l'un de l'autre.

VIDEO : Le Graët a finalement tranché


Le Graët justifie la sanction de Benzema par footmercato

http://dai.ly/x3hmsj0
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 43448
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Ven 1 Jan 2016 - 7:29

Giroud loin devant Benzema

http://www.sports.fr/football/equipe-de-france/articles/giroud-loin-devant-benzema-1413646/

Olivier Giroud et Karim Benzema (Icon Sport)    
 Par Alban Lagoutte

Publié le 31 décembre 2015 à 14h21
Mis à jour le 31 décembre 2015 à 14h21

L'année 2015 se termine et l'heure est au bilan pour les artificiers tricolores. Malgré de nombreuses critiques, Olivier Giroud termine en tête de ce classement très officieux, loin devant un Karim Benzema qui n'a pourtant pas démérité.
Certaines statistiques ne peuvent évidemment pas être dévoilées sans apporter quelques précisions. Un classement des buteurs visant l'ensemble des joueurs issus d'un même pays doit prendre en compte le nombre de matches joués, les compétitions disputées ou le caractère décisif de certaines réalisations par exemple, comme le nombre de triplés ou doublés éventuels réussis. Malgré tout, le résultat final brut donne toujours un petit aperçu de la réalité.
Ainsi, sur l'année 2015, c'est Olivier Giroud qui a réussi le plus de fois à faire trembler les filets adverses sous les couleurs d'Arsenal et de l'équipe de France. Avec 32 banderilles à son actif, l'ancien Montpelliérain devance d'une courte tête le toujours surprenant Bleuet Sébastien Haller, qui fait les beaux jours du FC Utrecht (31). Auteur d'un dernier but mercredi soir avec l'Atlético de Madrid, Antoine Griezmann a également fait fort avec 30 pions à son crédit.
André-Pierre Gignac, désormais exilé au Mexique chez les Tigres, a frappé à 28 reprises malgré des critiques régulières à son encontre pour sa maladresse lorsqu'il portait encore les couleurs de l'Olympique de Marseille. Ce n'est donc peut-être pas un hasard si Didier Deschamps a pris la décision de le rappeler chez les Bleus... Et pour compléter ce quintet de prestige, le nom de Karim Benzema apparaît enfin, lui qui s'est mué en buteur à 25 reprises.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 43448
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Jeu 10 Mar 2016 - 11:09

N'Golo Kanté préselectionné en équipe de France
Le 08/03/2016 à 08:59:00 | Mis à jour le 08/03/2016 à 11:56:03
http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/N-golo-kante-preselectionne-en-equipe-de-france/641236


N'Golo Kanté a été présélectionné par Didier Deschamps.

Étincelant cette saison avec Leicester, leader de Premier League, le milieu franco-malien N’Golo Kanté a été présélectionné pour la première fois par Didier Deschamps pour les deux prochains matches amicaux de l’équipe de France, aux Pays-Bas le 25 mars et contre la Russie le 29 mars, révèle Le Parisien dans son édition de mardi. Le sélectionneur dévoilera sa liste le jeudi 17 mars, à 14h00.

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 43448
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Ven 18 Mar 2016 - 15:44

La liste pour les Pays-Bas et la Russie
https://www.fff.fr/actualites/171133-578140-la-liste-pour-les-pays-bas-et-la-russie
L'Equipe de France disputera fin mars deux matches amicaux, contre les Pays-Bas et la Russie. Le premier aura lieu le vendredi 25 mars à l'Amsterdam ArenA, tandis que le second se jouera le mardi 29 mars au Stade de France. Découvrez la liste des joueurs retenus par Didier Deschamps pour ces deux rendez-vous (photo André-Pierre Gignac).


Pays-Bas - France et France - Russie


Gardiens de but




  • Benoît
    COSTILNé le 03/07/1987
    Caen
    Stade Rennais

  • Hugo
    LLORISNé le 26/12/1986
    Nice
    Tottenham Hotspur (Angleterre)

  • Steve
    MANDANDA Né le 28/03/1985
    Kinshasa (RD Congo)
    Olympique de Marseille

Défenseurs




  • Lucas
    DIGNENé le 20/07/1993
    Meaux
    AS Roma (Italie)

  • Patrice
    EVRA Né le 15/05/1981
    Dakar (Sénégal)
    Juventus Turin (Italie)

  • Christophe
    JALLETNé le 31/10/1983
    Cognac
    Olympique Lyonnais

  • Laurent
    KOSCIELNYNé le 10/09/1985
    Tulle
    Arsenal F.C. (Angleterre)

  • Jérémy
    MATHIEU Né le 29/10/1983
    Luxeuil-les-bains
    FC Barcelone (Espagne)

  • Bacary
    SAGNA Né le 14/02/1983
    Sens
    Manchester City F.C. (Angleterre)

  • Mamadou
    SAKHONé le 13/02/1990
    Paris
    Liverpool FC (Angleterre)

  • Raphaël
    VARANENé le 25/04/1993
    Lille
    Real Madrid C.F. (Espagne)

Milieux de terrain




  • Yohan
    CABAYENé le 14/01/1986
    Tourcoing
    Crystal Palace (Angleterre)

  • Lassana
    DIARRA Né le 10/03/1985
    Paris
    Olympique de Marseille

  • N'Golo
    KANTENé le 29/03/1991
    Paris
    Leicester City FC (Angleterre)

  • Blaise
    MATUIDINé le 09/04/1987
    Toulouse
    Paris Saint-Germain F.C.

  • Paul
    POGBANé le 15/03/1993
    Lagny-sur-Marne
    Juventus FC, Italie

  • Moussa
    SISSOKONé le 16/08/1989
    Le Blanc-Mesnil
    Newcastle United FC (Angleterre)

Attaquants




  • Kingsley
    COMANNé le 13/06/1996
    Paris
    Bayern Munich (Allemagne)

  • André-Pierre
    GIGNAC Né le 05/12/1985
    Martigues
    Tigres Monterrey, Mexique

  • Olivier
    GIROUDNé le 30/09/1986
    Chambéry
    Arsenal F.C, Angleterre

  • Antoine
    GRIEZMANNNé le 21/03/1991
    Mâcon
    Atletico Madrid (Espagne)

  • Anthony
    MARTIALNé le 05/12/1995
    Massy
    Manchester United (Angleterre)

  • Dimitri
    PAYETNé le 29/03/1987
    Saint-Pierre (La Réunion)
    West Ham United FC (Angleterre)

Entraîneur




  • Didier
    DESCHAMPSNé le 15/10/1968
    Bayonne

Résultats



  • France A

    Amical
    jeudi 26 mars 2015




Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 43448
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Mar 22 Mar 2016 - 8:24

Equipe de France : "Les joueurs qui sont là ont tout à gagner", rappelle Didier Deschamps

Créé : 21-03-2016 17:21
http://www.metronews.fr/sport/equipe-de-france-les-joueurs-qui-sont-la-ont-tout-a-gagner-rappelle-didier-deschamps-avant-les-amicaux-contre-les-pays-bas-et-la-russie/mpcu!rJDoZG4clUhg/?from=headerBar

EQUIPE DE FRANCE – A trois mois de l’Euro 2016, Didier Deschamps a rappelé en conférence de presse ce lundi l’importance des deux matches amicaux contre les Pays-Bas (25 mars) et la Russie (29 mars). Et le sélectionneur des Bleus tient à mobiliser ses troupes pour ce dernier rassemblement avant le grand rendez-vous de cet été.

http://www.metronews.fr/_internal/gxml!0/r0dc21o2f3vste5s7ezej9x3a10rp3w$ci4a60zxd7reumy353zhedg5pjqcqfy/000_8Z0DC.jpeg
C’est la dernière ligne droite pour les Bleus de Didier Deschamps. A trois mois du début de l’Euro 2016 (10 juin au 10 juillet), l’équipe de France s’est réunie ce lundi matin à Clairefontaine en marge des deux prochains matches amicaux prévus le 25 mars face aux Pays-Bas et le 29 mars contre la Russie. Deux rencontres qui auront valeur de tests pour les 23 joueurs appelés par Deschamps. Car le risque de se relâcher est évidemment tentant, mais le sélectionneur a rappelé à quel point ils devaient faire preuve de sérieux au cours de ce rassemblement.
"Lors des derniers rassemblements, on peut avoir l’impression que je vais privilégier les joueurs qui jouent habituellement ensemble, mais j’ai envie de voir une grande partie des joueurs en situation de jeu", a-t-il expliqué en conférence de presse ce lundi. "Ceux qui sont là ont tout à gagner, car d'autres aimeraient être là et ceux-là ne pourront pas se mettre en valeur. Il faut que les joueurs en profitent !"
Deschamps "n'est pas obnubilé" par la liste de l'Euro

Si certains élements comme N’Golo Kanté, que "DD" voit "dans un rôle de relayeur", ou Dimitri Payet, "auteur d’une saison pleine" sous le maillot de West Ham "avec beaucoup de régularité dans ses performances" ont su gagner leur place dans la liste de l’équipe de France "au meilleur des moments", Deschamps garde une idée précise des joueurs qu’il envisage de convoquer pour le prochain Euro qui débutera le 10 juin prochain en France.
A LIRE AUSSI >> Kingsley Coman évoque Franck Ribéry et l'Euro 2016
"Il y a plus de places pour lesquelles j'ai des certitudes, il y a un gros noyau qui revient systématiquement, une vingtaine de joueurs", a affirmé Deschamps qui dévoilera sa liste le 12 mai. "Mais une vingtaine, ça peut aller de 16 à 22 joueurs," s'est-il empressé de tempérer tout en précisant que "sauf blessure", ce noyau ne changera pas. "Je ne suis pas obnubilé par ça, j'espère surtout qu'il n'y aura pas de soucis physiques. Comme ça, j'aurai l'embarras du choix", a conclu Deschamps qui fait référence aux forfaits de Franck Ribéry, Steve Mandanda et de Clément Grenier, juste avant et durant la préparation à la Coupe du monde 2014.

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 43448
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Ven 8 Juil 2016 - 10:31

EURO 2016 MATCHS DE L'ÉQUIPE DE FRANCE

France 2-1 Roumanie

France 2-0 Albanie

France 0-0 Suisse

France 2-1 République d'Irlande

France 2 -0 Allemagne 


 
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 43448
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Ven 8 Juil 2016 - 10:37

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 43448
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Ven 8 Juil 2016 - 11:02

France2-1Roumanie : le match parfait de Dimitri Payet
LE MONDE | 11.06.2016 à 02h09 • Mis à jour le 11.06.2016 à 02h10 |  Par  Clément Brault et Clément Martel
http://www.lemonde.fr/euro-2016/article/2016/06/11/france-roumanie-le-match-parfait-de-dimitri-payet_4948149_4524739.html
Le joueur de West Ham a offert la victoire aux Bleus à la toute fin du match. MIGUEL MEDINA / AFP

Buteur providentiel des Bleus à l’ultime minute du temps réglementaire, Dimitri Payet a survolé la première rencontre de l’Euro 2016 vendredi 10 juin, dont il a été élu homme du match. Non content d’offrir la victoire à son équipe face à la Roumanie, le milieu de terrain offensif de l’équipe de France a signé un match quasi-parfait au niveau statistique.
Citation :
#FRAROU Revoir la frappe SOMP-TU-EUSE de Dimitri Payet pour le but du 2-1 pour les Bleus !! https://t.co/fW1y4EW3zk
— telefoot_TF1 (@Téléfoot)
Auteur de sa meilleure saison sur le plan comptable, avec 20 buts toutes compétitions confondues, l’électron libre de West Ham est le premier joueur français depuis Thierry Henry en 2000 à être buteur et passeur dans un même match d’un Euro.
Lire le portrait :   Dimitri Payet, l’art du rebond
Face à la Roumanie, Payet a touché 92 ballons et réussi 82 % de ses passes. Et surtout, chiffre révélateur de son influence sur le jeu offensif des Bleus, il a réussi 68,5 % de ses passes dans la moitié de terrain roumaine. Au terme de ce match d’ouverture de l’Euro 2016 en France, le natif de Saint-Pierre de la Réunion a aussi délivré six centres, dont une passe décisive pour l’ouverture du score d’Olivier Giroud.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/euro-2016/article/2016/06/11/france-roumanie-le-match-parfait-de-dimitri-payet_4948149_4524739.html#qcpUBX6d5ZIAG5Wl.99
Son quatrième but en bleu
Comme contre le Cameroun, en match de préparation, c’est lui et nul autre qui délivre les Bleus dans les dernières secondes du match d’une frappe lumineuse et offre la victoire aux Français.
Ayant trouvé le chemin du but lors de sa seule et unique frappe cadrée, alors que la rencontre se dirigeait tout droit vers un match nul, Dimitri Payet, qui a marqué ses quatre buts en bleu depuis l’extérieur de la surface, a une nouvelle fois fait preuve de réalisme sous le maillot bleu. Avec vingt sélections il marque donc une fois tous les cinq matchs.

Enregistrer


Dernière édition par jeusetmatch le Ven 8 Juil 2016 - 11:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 43448
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Ven 8 Juil 2016 - 11:15

France 2-0 Albanie Euro 2016 : nouveau miracle pour l’équipe de France, victorieuse de l’Albanie
http://www.lemonde.fr/euro-2016/article/2016/06/15/euro-2016-nouveau-miracle-pour-l-equipe-de-france-victorieuse-de-l-albanie-2-0_4951302_4524739.html?xtmc=france_albanie&xtcr=46

Si chaque match des Bleus se déroule comme ça, l’Euro 2016 risque d’être éprouvant pour les nerfs du pays, qui ne pourra pourtant pas leur en vouloir. Cinq jours après son succès in extremis contre la Roumanie – sur un but de Payet marqué à la 89minute – lors du match d’ouverture au Stade de France, à Saint-Denis (2-1), l’équipe de France s’est imposée in encore plus extremis face à l’Albanie, mercredi 15 juin, au Stade Vélodrome, à Marseille, grâce à un coup de tête d’Antoine Griezmann à la 90e minute, puis une frappe de Dimitri Payet, au bout du bout du temps additionnel (96e).

Revivez France-Albanie :   Griezmann et Payet libèrent les Bleus au bout de la nuit
Avec six points après deux matchs, les hommes de Didier Deschamps sont seuls en tête du groupe A, avec deux longueurs d’avance sur la Suisse, accrochée un peu plus tôt par la Roumanie (1-1). La France, d’ores et déjà qualifiée pour les huitièmes de finale, disputera dimanche 19 juin, à Lille (21 heures), face à la “Nati”, une sorte de finale pour la première place du groupe, laquelle offrira un tableau plus facile que la seconde pour la suite de la compétition.
Les Bleus partiront en ballottage favorable face aux Suisses, et compte tenu de leurs débuts dans la compétition, c’est un petit miracle. Incapables de battre l’Albanie lors de leurs deux dernières confrontations contre l’équipe des Balkans (1-1 en 2014, 0-1 en 2015), ils ont de nouveau atrocement souffert, mercredi soir, face à la 42e nation au classement FIFA, pourtant privée de son atout maître, le milieu Lorik Cana (suspendu), et désormais quasiment éliminée du premier Euro de son histoire, après deux défaites cruelles.
Lire aussi :   Euro 2016 : la pelouse du Vélodrome, un « désastre » pour Didier Deschamps

Le calvaire de Martial

Didier Deschamps avait choisi de titulariser (sur les ailes) Kingsley Coman (à droite) et Anthony Martial (à gauche), dans un système en 4-2-3-1 desquels Antoine Griezmann et Paul Pogba étaient exclus, sans que l’on sache si l’idée du sélectionneur était de sanctionner leur prestation moyenne face à la Roumanie, ou de profiter de la vitesse de ses deux flèches sur les côtés pour faire sauter le verrou albanais.
Verdict : Coman a été plutôt insipide, et Martial carrément mauvais. Ce dernier a cédé sa place dès la pause à... Pogba ; le premier est sorti à vingt minutes de la fin du temps réglementaire, remplacé par... Griezmann.

Cela semblait difficilement concevable, mais les Bleus ont réussi à livrer une première mi-temps encore plus indigente que face à la Roumanie, confisquant le ballon dans la première demi-heure, mais sans en faire quoi que ce soit d’intéressant.
Olivier Giroud envoyait deux coups de tête au-dessus du but de Etrit Berisha, le portier adverse, sur des coups francs de Payet (4e, 36e), et Martial voyait sa tentative de tir contrée (15e). Les Bleus passaient tout près de se faire punir sur un centre dévié, capté par Hugo Lloris juste devant Armando Sadiku, venu couper la trajectoire au premier poteau (24e), puis sur un corner albanais intelligemment joué, fort, à ras de terre (38e). Et c’était tout.
Didier Deschamps pouvait légitimement multiplier les gestes d’humeur sur son banc, agacé par ce festival d’imprécisions, de passes qui n’arrivent pas, d’ouvertures dans le zig pour l’attaquant parti dans le zag, de duels perdus, bref, de choses qu’on a plus l’habitude de voir sur un terrain de district que dans un tournoi international. Le ciel menaçant allait rester muet, mais une violente averse de sifflets tombait sur la tête des Bleus lors du retour aux vestiaires.

Un poteau partout

La deuxième période révélait une équipe de France mieux intentionnée, plus conquérante, mais toujours aussi inefficace. Dès la reprise, Coman inquiétait Berisha de la tête, avant qu’un coup franc direct de Payet, que personne ne parvenait à reprendre, fasse passer un frisson dans la surface albanaise. Ce même Payet, plus à l’aise après la pause, adressait ensuite un sublime centre de l’extérieur du pied : à la réception, Pogba, d’une puissante demi-volée, envoyait le ballon au-dessus de la barre.
Les entrées de Griezmann (68e) et de l’ancien Marseillais André-Pierre Gignac (77e, à la place de Giroud, dans un tintamare à vous faire perdre des dixièmes d’audition) donnaient plus de tranchant à l’attaque des Tricolores, qui avaient auparavant flirté avec le bord du gouffre, lorsqu’un centre de la droite avait fini sur le poteau de Lloris, où Bacary Sagna l’avait envoyé bien malgré lui (52e). La France avait égalisé à un poteau partout, un quart d’heure plus tard, Giroud ayant trouvé à son tour le montant, sur une nouvelle tête à la réception d’un centre de Patrice Evra (69e).
Les Bleus, imprécis, se montraient toutefois de plus en plus pressants au fil des minutes, et l’Albanie allait finir par craquer à la 90e sur un centre d’Adil Rami, improbable passeur décisif, repris de la tête par Griezmann, complètement seul aux six mètres, et auteur du premier tir cadré des Bleus. Le banc des remplaçants venait à peine de se rasseoir et le public du Vélodrome n’avait pas encore tout à fait fini d’exulter lorsque, six minutes plus tard, Payet scellait le score et l’issue de la rencontre d’une belle frappe du droit, enveloppée, à ras de terre, petit filet opposé.

La route est longue avant de revenir à Marseille

L’issue heureuse de la partie ne fera pas oublier ce constat : le match d’ouverture avait enterré toute possibilité d’excès de confiance, celui-ci fait pousser un réel début d’inquiétude quant à la probabilité de voir les Bleus voyager loin dans cet Euro. La prestation collective a parfois frôlé le néant, et on aura bien du mal à dire qu’une individualité a surnagé dans ce bouillon.
Le meilleur homme du match a sans doute été le douzième : le public marseillais – y compris les quelque 10 000 Albanais – a produit tout au long de la rencontre un boucan phénoménal et une atmosphère validant les propos de Didier Deschamps, qui qualifiait, mardi, le Vélodrome de « vrai stade de foot ». Si tout se passe comme les Bleus l’espèrent, ils y reviendront le 7 juillet pour disputer la demi-finale de l’Euro. Mais à la lumière de leurs 180 premières minutes dans le tournoi, cet horizon semble très, très lointain.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 43448
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Ven 8 Juil 2016 - 11:29

France 0-0 Suisse Euro 2016 : la France première de son groupe après son match nul contre la Suisse (0-0)
http://www.lemonde.fr/euro-2016/article/2016/06/19/euro-2016-les-bleus-premiers-de-leur-groupe-apres-leur-match-nul-contre-la-suisse-0-0_4953708_4524739.html


Paul Pogba et Behrami, le 19 juin à Lille. FRANCOIS LO PRESTI / AFP

Pas de but à la dernière minute cette fois-ci, pas de tribunes en fusion, et donc pas de victoire : l’équipe de France a été tenue en échec par la Suisse, dimanche 19 juin au stade Pierre Mauroy de Villeneuve-d’Ascq (0-0), lors de son troisième match du premier tour. Les Bleus, avec 7 points, conservent ainsi la première place du groupe A, devant la Suisse (5) et l’Albanie (3), dont la victoire inattendue face à la Roumanie (1-0) sera peut-être synonyme pour elle de qualification pour la suite du tournoi
Lire aussi :   Revivez le match nul de la France contre la Suisse (0-0)
Son match nul face à la « Nati » envoie la formation de Didier Deschamps disputer son huitième de finale à Lyon, dimanche prochain (15 heures), face à une équipe qui reste à déterminer, et qui sera la troisième du groupe C (Irlande du Nord, Pologne ou Allemagne), D (République tchèque, Croatie ou Turquie), ou E (Suède, Irlande ou Belgique). Grâce à la formule légèrement alambiquée de ce premier Euro à 24 équipes, il faudra attendre mercredi soir et la fin des matchs de poule pour savoir qui seront les quatre meilleurs troisièmes des six groupes, et parmi eux, qui sera l’adversaire des Bleus (un tableau résume plus ou moins l’affaire dans cet article).
Lire aussi :   Euro 2016 : l’Albanie surprend la Roumanie
Plusieurs phénomènes extraordinaires se sont produits à Villeneuve-d’Ascq dimanche soir : on a vu Adil Rami tenter un ciseau acrobatique où la tête de Mehmedi avait remplacé le ballon, et prendre un carton jaune. On a vu plusieurs fois les fragiles maillots des Suisses se déchirer dans les mains des Français. On a vu Antoine Griezmann littéralement crever le ballon à l’aide d’un crampon. Et on a vu presque tous les joueurs glisser, tel Bambi sur un lac gelé, sur la pelouse ravagée du stade Pierre-Mauroy, que les jardiniers ont tenté tant bien que mal de rafistoler jusqu’au coup d’envoi et à la mi-temps.

Le festival Pogba

Mais on n’a donc pas vu de buts, même si le résultat nul ne signifie pas que le spectacle l’ait été complètement. Après deux rencontres face à des formations qui avaient affecté toutes leurs forces vives à la protection de leur surface de réparation, ce troisième match des Bleus a rappelé que le football, pour peu que les deux équipes acceptent d’y jouer, pouvait être un spectacle appréciable.
Avec Cabaye (plutôt que Kanté), Sissoko (plutôt que Matuidi) et Gignac (plutôt que Giroud) titularisés pour la première fois de l’Euro, avec Pogba et Griezmann de retour dans le 11 de départ, et avec Coman à la place de Payet, les Français ont connu un début de rencontre pénible, et une première bouffée de chaleur à la 8e minute, sur un corner dévié au second poteau, où Pogba loupait son dégagement, et aurait peut-être marqué contre son camp si… Djourou, le défenseur suisse monté aux avant-postes, n’avait pas été sur la trajectoire.

Par la suite, les coéquipiers d’Hugo Lloris – désormais 54 sélections comme capitaine, record de Didier Deschamps égalé – ont rarement été inquiétés, et ont même maîtrisé leur sujet jusqu’à la demi-heure de jeu. Le public nordiste a ainsi pu assister au « festival Pogba » qui, pendant dix minutes, allait provoquer un grondement à chaque prise de balle. Puissante frappe enveloppée que Sommer envoyait rebondir bizarrement sur sa transversale (10e) ; demi-volée de l’extérieur du gauche, de près et après une jolie sarabande à l’entrée de la surface, que le portier suisse détournait en corner (13e) ; splendide frappe du gauche, des 25 mètres, qui s’écrasait sur la transversale (17e) ; centre millimétré pour Gignac, devancé aux six mètres au moment de le reprendre de la tête (19e).
Les quarante-cinq minutes passées sur le banc face à l’Albanie, et la polémique sur son pseudo bras d’honneur à la fin de cette même rencontre, ont peut-être piqué au vif la pépite des Bleus. Il a ensuite fallu que Koscielny fasse don de son plexus solaire à la nation pour contrer un puissant « pointard » d’Embolo, de près (29e), avant que la partie ne bascule dans un léger ennui. Les deux formations rentraient au vestiaire sur le score de 0-0, décidément une habitude pour les Bleus dans cet Euro.

Payet fracasse à son tour la transversale

On se gardera de tirer des conclusions sérieuses d’une rencontre où Matuidi, Kanté, Giroud et Payet n’étaient pas sur le terrain au coup d’envoi. Mais la seconde période, bien que globalement à l’avantage des Bleus, et ce face à une équipe un cran au-dessus de la Roumanie et l’Albanie, ne risque pas de nourrir un enthousiasme délirant pour la suite du tournoi, où chaque match pourra désormais être le dernier.
Du côté positif de la balance tricolore, on retiendra que les remplaçants ont été au niveau, et que l’équipe a eu plusieurs occasions de sortir victorieuse de ce duel bien moins réjouissant que le dernier face aux Helvètes, lors de la Coupe du monde 2014 au Brésil (5-2 pour la France). Mais les frappes de Gignac (54e) puis de Griezmann (57e), sur son mauvais pied après un joli une-deux avec l’avant-centre « mexicain » des Bleus, se heurtaient à Sommer, élu homme du match.

A un quart d’heure de la fin, le stade était plus ou moins en train de s’endormir quand il fut brutalement réveillé par le fracas du ballon sur la barre transversale : Dimitri Payet, entré en jeu dix minutes plus tôt, venait d’y envoyer une reprise de volée surpuissante à la réception d’un centre de Sissoko, auparavant auteur d’une chevauchée de plus de soixante mètres.
Un nouveau missile lointain de Payet, à distance respectable de la lucarne tout de même, puis un coup franc plein axe des 20 mètres du même Payet, et un tirage de maillot de Sagna dans la surface que l’arbitre choisissait de ne pas siffler, allaient déclencher d’ultimes semblants de frissons dans les gradins. Comment faire à présent pour en procurer de véritables aux millions de Français qui les regardent ? Les Bleus ont une semaine pour y songer.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 43448
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Ven 8 Juil 2016 - 11:44

France 2-1 Islande-Euro 2016 : la France rejoint l’Allemagne en demi-finales
http://www.lemonde.fr/euro-2016/article/2016/07/03/euro-2016-la-france-rejoint-l-allemagne-en-demi-finale_4962902_4524739.html


Le peuple islandais va pouvoir reprendre une activité normale : les Bleus ont brutalement mis fin au conte de fées scandinave qui avait enchanté toute l’Europe depuis trois semaines, Angleterre exceptée. Dimanche soir à Saint-Denis, lors du dernier quart de finale du tournoi, il n’y a pas eu de match, et c’est l’équipe de France qui l’a gagné : 5-2, grâce à Giroud (× 2), Pogba, Payet et Griezmann.
Le rêve islandais s’est achevé au Stade de France, celui des Bleus se poursuivra au Vélodrome. Les hommes de Didier Deschamps, dont le contrat stipulant l’accession au dernier carré du tournoi est rempli, y ont désormais rendez-vous avec l’Allemagne, jeudi 7 juillet, à 21 heures. Avec, au bout des quatre-vingt-dix prochaines minutes, la perspective d’une finale face au Portugal ou au Pays de Galles, qui se seront affrontés la veille.



Ce sera forcément plus compliqué face aux champions du monde que face aux Islandais, terriblement limités, et mis en pièces en moins d’une mi-temps par des Bleus qui avaient décidé de bousculer leurs habitudes en procédant à une innovation majeure : marquer tôt. Dès la 12e minute en l’occurrence, grâce à Giroud, parfaitement lancé depuis la ligne médiane par Matuidi, et qui trompait Halldorsson d’une frappe croisée entre les jambes. Le 19e but en bleu de l’attaquant d’Arsenal (53 sélections), son deuxième du tournoi après celui face à la Roumanie en ouverture.

Huit minutes plus tard, à la retombée d’un corner tiré de la droite par Griezmann, Pogba surgissait au second poteau et dégommait Bodvarsson de l’épaule et le ballon de la tête pour le propulser (le ballon, pas Bodvarsson) dans le petit filet islandais. Un sixième but en équipe de France que la pépite de la Juventus Turin pouvait célébrer en effectuant un « dab », sa sarabande fétiche (20e, 2-0).

Le bijou de Griezmann

Dans un 4-2-3-1 (virant parfois au 4-4-2) sans Kanté ni Rami, suspendus et remplacés par Umtiti – première sélection pour le néo-Barcelonais de 22 ans – et Sissoko, placé sur l’aile droite, les Bleus allaient frissonner très légèrement sur une des fameuses longues touches islandaises (25e) et sur un coup franc lointain de Sigurdsson, que personne ne reprenait, et que Lloris captait en deux temps (41e). Mais la possession de balle quasi permanente et la supériorité technique trop manifeste des Tricolores allaient se concrétiser en fin de période grâce à deux buts en deux minutes, qui brisaient pour de bon les jambes islandaises en même temps que le suspense.
Payet d’abord (43e), au bout d’une jolie combinaison Sissoko-Giroud-Griezmann, s’emmenait le ballon du droit, puis frappait à ras de terre du gauche, à l’entrée de la surface. Enchaînement parfait, et troisième but du tournoi pour Payet, qui poursuit sa traversée de l’Euro confortablement assis sur son nuage. Griezmann ensuite (45e), après une longue ouverture de Pogba depuis sa moitié de terrain, intelligemment déviée par Giroud pour l’attaquant de l’Atlético Madrid, qui pouvait filer seul au but marquer pour la quatrième fois de l’Euro – il en est le meilleur buteur –, d’une sublime pichenette du pied gauche. Pied gauche, c’est maintenant une tradition, que Dimitri Payet venait embrasser avec autant d’amour que Laurent Blanc le faisait avec le crâne chauve de Fabien Barthez en 1998.


En quarante-cinq minutes, sous l’incessant crachin parisien, l’Islande avait pris l’eau. Et la seconde période, aussi calme pour l’équipe de France que les précédentes avaient été tourmentées, allait évidemment manquer d’un peu de sel, et l’atmosphère de ferveur.

Deschamps a pu faire tourner

On notera que l’Islande, loin de baisser les bras – on parle autant des joueurs que des supporteurs, dont le légendaire clapping, copié par les fans français, a rythmé toute la partie –, a remporté le deuxième acte 2-1, grâce à des buts de Sigthorsson (56e) et de Bjarnasson (84e), contre un de Giroud (59e). Sur un lointain coup franc de Payet, le Gunner envoyait son mètre quatre-vingt-douze devancer la sortie de Halldorsson et s’offrait un doublé, puis une ovation lors de son remplacement, dans la foulée, par Gignac.
On retiendra peut-être aussi la parade miraculeuse de Lloris à l’heure de jeu, ou encore la solidité de Sissoko. Mais, de cette rencontre trop déséquilibrée pour en tirer des conclusions en vue du prochain épisode, on retiendra surtout que Didier Deschamps a pu faire tourner son effectif, et remettre rapidement sur le banc ses deux joueurs menacés de suspension en demi-finales en cas d’avertissement (Giroud à la 60e, et Koscielny, remplacé par Mangala à la 72e).
Les Bleus seront donc au complet pour leur grand retour dans le dernier carré d’un tournoi, un stade qu’ils n’avaient plus atteint depuis la Coupe du monde en Allemagne, en 2006. Une demi-finale cinq étoiles les attend à Marseille, où ils retrouveront la Mannschaft, deux ans après le quart de finale perdu de la Coupe du monde 2014 (0-1), pour une revanche évidemment périlleuse mais pas forcément injouable.






-


Dernière édition par jeusetmatch le Ven 8 Juil 2016 - 12:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 43448
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Ven 8 Juil 2016 - 12:14

France 2 -0 Allemagne Euro 2016 : les Bleus délivrés de la malédiction allemande
http://www.lemonde.fr/euro-2016/article/2016/07/07/euro-2016-les-bleus-se-hissent-en-finale-en-battant-l-allemagne_4965864_4524739.html#sxxHBRL7vQB5US5Z.99

C’était une finale avant l’heure. Un match à l’issue duquel l’équipe de France espérait mettre fin à sa mauvaise série face à l’Allemagne, en compétition officielle, depuis la sinistre et traumatisante soirée du 8 juillet 1982, à Séville. Portés par le public du Stade Vélodrome de Marseille, les Bleus de Didier Deschamps ont conjuré la malédiction, jeudi 7 juillet, en sortant (2-0) la Mannschaft, championne du monde en titre, en demi-finales de « leur » Euro.

Dans une ambiance indescriptible, les hommes de Didier Deschamps se sont imposés grâce à un doublé d’Antoine Griezmann. Malgré la supériorité technique des protégés de Joachim Löw, les Tricolores se sont ouvert les portes de la finale devant un public phocéen en transe. Dans leur quête d’une troisième victoire européenne, après leurs sacres lors des éditions 1984 (organisée dans l’Hexagone) et 2000, les Bleus retrouveront le Portugal de sa majesté Cristiano Ronaldo, dimanche 10 juillet, au Stade de France.
Lire :   France-Allemagne : revivez la qualification des Bleus pour la finale

La confiance affichée par Joachim Löw

Alors que leur sélection disputait, à Marseille, sa sixième demi-finale d’affilée dans une compétition internationale depuis le Mondial 2006, les supporteurs de la Mannschaft se montraient particulièrement confiants avant la rencontre. Il est vrai que les Bleus ne s’étaient plus imposés face au rival allemand, en compétition officielle, depuis une sombre victoire (6-3) contre la RFA, lors du match pour la troisième place du Mondial 1958. La bière a donc coulé à flot sur l’avenue du Prado, en plein cagnard.
« Nous avons eu un pays entier de deux cents millions d’habitants contre nous au Brésil, et cela ne nous avait pas empêchés de dormir, avait glissé, avant la rencontre, le sélectionneur allemand Joachim Löw pour mieux rappeler le triomphe (7-1) de ses protégés face à la Seleçao, il y a deux ans, en demi-finales du Mondial 2014. Avant le match contre la France, nous dormirons bien aussi. » Gonflé de certitudes, le technicien était pourtant confronté aux absences fâcheuses de son défenseur Mats Hummels, suspendu, de son milieu Sami Khedira et de son avant-centre Mario Gomez, blessés.

La domination de la Mannschaft en première période

Chauffés à blanc, les supporteurs des Bleus ont d’emblée donné le ton en sifflant copieusement la Mannschaft lors de l’échauffement. Offrant une acoustique hostile aux champions du monde, le public du Stade Vélodrome a ensuite entonné en cœur la Marseillaise.
Incisifs, les Tricolores asphyxient les champions du monde dès l’entame du match. Et le portier allemand Manuel Neuer se trouve en difficulté dès la première minute de jeu, dégageant au loin un ballon qui traîne dangereusement dans sa surface. Moqueur, le public marseillais jubile à chaque fois qu’un joueur de la Mannschaft rate un geste. A la 6ème minute, Antoine Griezmann effectue une percée dans la défense allemande avant de tirer du droit à ras de terre. Mais sa frappe est détournée par Manuel Neuer, vigilant.

Le second but d’Antoine Griezmann face à l’Allemagne. Thibault Camus / AP

Passé ce premier frisson, la Mannschaft commence à s’implanter dans la moitié de terrain française. Et le gardien et capitaine des Bleus Hugo Lloris est obligé de détourner une belle reprise d’Emre Can (14e). Emmenés par un très bon Mesut Ozil, les Allemands monopolisent le ballon, jouant intelligemment dans les intervalles. A la 23e minute, Dimitri Payet obtient un coup franc plein axe. Passé maître dans cet exercice, le Réunionnais voit sa frappe aisément captée par Neuer. La Mannschaft réplique par l’intermédiaire de Bastian Schweinsteiger, dont la salve est détournée par Hugo LLoris (27e).
A l’image du novice Samuel Umtiti (2 sélections), la défense française multiplie les dégagements en catastrophe. Concentré, Lloris capte avec gourmandise les centres vicieux des champions du monde. Très mobile, Antoine Griezmann décoche une frappe dans le petit filet extérieur de Neuer (42e). L’attaquant de l’Atlético Madrid trépigne de rage lorsqu’Olivier Giroud, parti seul au but, oublie de le servir avant d’être rattrapé par Benedikt Höwedes, auteur d’un magnifique taclé glissé.

Le doublé de Griezmann

Contre le cours du jeu, les Bleus obtiennent un penalty, dans l’incompréhension générale. Sur un corner, Evra tente de placer sa tête. Au marquage de l’arrière gauche français, Bastian Schweinsteiger s’élève avant de toucher le ballon de la main (45e). L’arbitre italien Nicola Rizzoli désigne le point de penalty après un court moment de flottement. Sans trembler, Antoine Griezmann prend Manuel Neuer à contre-pied et donne l’avantage aux Tricolores juste avant la pause. Le Vélodrome explose. Radieux, les protégés de Didier Deschamps regagnent les vestiaires sous les vivats du public phocéen.
De retour sur la pelouse, les Tricolores multiplient les raids éclair dès l’entame de la seconde mi-temps. Sur une contre-attaque, Olivier Giroud s’ouvre le chemin du but mais sa frappe est détournée par Jérôme Boateng, bien placé. Le défenseur allemand se claque dans la foulée en réalisant une longue transversale. L’arrière allemand est remplacé par Shkodran Mustafi à l’heure de jeu. Les Bleus profitent de ce changement pour acculer la Mannschaft. Et Antoine Griezmann s’offre un doublé à la 70e minute.
Sur un centre de Paul Pogba détourné au poing par Neuer, l’attaquant de l’Atlético Madrid jaillit pour pousser le ballon au fond de la cage allemande. Il conforte ainsi son statut de meilleur buteur de la compétition, avec six réalisations au compteur.
Lire aussi :   Antoine Griezmann, ni affreux, ni sale, ni méchant

Le Vélodrome chavire

Abattus, les joueurs de Joachim Löw tentent de réagir. Mais Joshua Kimmich voit sa belle frappe enroulée s’écraser sur le poteau de Hugo Lloris. Les entrées du milieu N’Golo Kanté, de l’attaquant André-Pierre Gignac et du milieu Yohan Cabaye dynamisent le jeu français. Neuer doit se coucher à plusieurs reprises sur les salves des Tricolores. Maladroits, les champions du monde ratent le coche en fin de match. Impressionnant, Hugo Lloris réalise un arrêt réflexe sur une tête à bout portant de Joshua Kimmich, dans les arrêts de jeu.
Au coup de sifflet final, les travées du Stade Vélodrome bouillonnent. En ligne, les Bleus viennent saluer le public marseillais tandis que les Allemands s’écroulent sur la pelouse. Héros de la soirée, Antoine Griezmann communie longuement avec ses supporteurs extatiques. A la tête des Bleus depuis 2012, Didier Deschamps peut savourer, lui qui avait vu ses joueurs se faire éliminer (1-0) par la Mannschaft, en quarts de finale du Mondial 2014. Le sélectionneur avait par ailleurs été confronté à une litanie de forfaits (Raphaël Varane, Jérémy Mathieu, Lassana Diarra) avant le tournoi. Il avait dû aussi gérer le cas Karim Benzema, mis en examen dans l’affaire du chantage à la sextape, et non retenu pour la compétition.
Comme en 1984, déjà au Vélodrome, les Tricolores s’ouvre les portes de la finale de « leur » Euro. Assis sur le toit du monde en 1998 lors de son sacre « à la maison », le foot français a l’occasion, dimanche, de renouer avec le succès, dix ans après la finale du Mondial 2006 perdue contre l’Italie (1-1 aux tirs au but). S’il battait le Portugal, Didier Deschamps deviendrait le premier sélectionneur à soulever le trophée Henri-Delaunay, après l’avoir remporté – en 2000 – comme joueur.








https://twitter.com/hashtag/beINBLEUS?src=hash&ref_src=twsrc%5Etfw
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 43448
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Lun 11 Juil 2016 - 8:57

Michel Platini ne viendra pas à la finale de l'Euro
Le 08/07/2016 à 19:23:00 | Mis à jour le 08/07/2016 à 19:38:07
Suspendu de toutes fonctions pour quatre ans, Michel Platini a décidé de ne pas se rendre à la finale de l'Euro.
http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Michel-platini-ne-viendra-pas-a-la-finale-de-l-euro/704571


Michel Platini au siège de l'UEFA, en 2014. (H. Lawson-Body/L'Equipe)

Alors qu'il a reçu des invitations à titre personnel, autorisées dans le cadre sa suspension de quatre ans de la part de l'UEFA et de la FFF, Michel Platini «ne viendra pas» à la finale l'Euro 2016 en France. C'est ce que vient d'indiquer son entourage à l'AFP. La justice interne de la FIFA a suspendu de toute activité liée au Michel Platini pour le fameux paiement de 1,8 million d'euros reçu en 2011, sans contrat écrit, pour un travail de conseiller de Sepp Blatter (ex-président de la FIFA) achevé en 2002.

Suspendu 8 ans en première instance, Platini a vu cette peine réduite à six ans en appel interne à la FIFA, puis à quatre ans par le Tribunal arbitral du sport (TAS), plus haute juridiction sportive. Dès le verdict du TAS connu le 9 mai, Platini a annoncé sa démission de la présidence de l'UEFA pour «poursuivre (son) combat devant les tribunaux suisses.» Platini travaille toujours à ce dossier et entend toujours annoncer sa démission de vive voix aux fédérations membres de l'UEFA le 14 septembre, jour où l'instance européenne va élire son successeur.


Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 43448
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Lun 11 Juil 2016 - 9:24

Retour sur les sept matches des Bleus à l'Euro
Le 11/07/2016 à 09:10:00
L'épopée bleue à l'Euro aura duré jusqu'au bout de la compétition mais s'est achevée par une défaite cruelle.
http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Retour-sur-les-sept-matches-des-bleus-a-l-euro/705204


1) France - Roumanie (2-1) : Crispant




Il y a eu de la joie mais surtout beaucoup de souffrance lors de ce premier match des Bleus dans cet Euro. Face à des Roumains impressionnants d’abnégation, les Français ont ouvert le score grâce à Olivier Giroud (57e), avant de voir Bogdan Stancu remettre son camp en selle sur penalty (65e). Il a fallu attendre la 89e minute et une frappe lumineuse de Dimitri Payet dans la lucarne adverse pour enfin voir le Stade de France libéré.

Revivre le match

2) France - Albanie (2-0) : Inquiétant




Les hommes de Didier Deschamps ont confirmé leur goût pour le suspense en attendant cette fois-ci la 90e minute et le premier tir cadré de leur camp – une tête piquée d’Antoine Griezmann – pour s’assurer la victoire contre de vaillants Albanais. Une frappe enroulée de Dimitri Payet au bout des arrêts de jeu (90e+6) a complété un tableau pas si noir que ça vu que, prestation médiocre ou pas, la France a assuré sa place en 8es de finale.

Revivre le match

3) Suisse - France (0-0) : Barbant




Deux barres transversales (une pour Gignac, une pour Pogba), tel a été le maigre bilan offensif des Bleus lors de ce nul qui arrangeait bien les deux parties en présence. Cinq changements par rapport au onze précédent, une pelouse du stade Pierre-Mauroy tout aussi vilaine que celle du Vélodrome cinq jours plus tôt, bref, pas de quoi s’éterniser. Ah si, tout de même sur cette première place de la poule A qui offre l’Irlande sur un plateau en 8es.

Revivre le match

4) France - Irlande (2-1) : Etouffant




D’un côté, une première période très compliquée, au cours de laquelle l’Eire a donné des sueurs froides à tous les supporters français en transformant via Robbie Brady un penalty – concédé par Paul Pogba - au bout de 90 secondes. De l’autre, une seconde période plus emballante, où les Bleus ont enfin donné la pleine mesure de leur talent, Antoine Griezmann (auteur d’un doublé) tout particulièrement. Sans doute la plus belle période de l’Euro jusqu’alors, qui a ouvert à la France les portes des quarts de finale.

Revivre le match

5) France - Islande (5-2) : Exubérant




Contrairement à l’Angleterre ou au Portugal, Hugo Lloris et les siens n’ont guère connu de difficultés face aux Islandais, l’équipe-surprise de cette compétition. Quatre buts en première période en cinq tirs cadrés, un but et quelques inquiétudes défensives en seconde mais au final, un vrai capital confiance emmagasiné par le trio d’attaque Payet – Giroud – Griezmann.

Revivre le match

6) Allemagne - France (0-2) : Grisant




Pour la première fois depuis 1958, les Bleus ont enfin réussi à battre l’Allemagne dans un tournoi majeur. Certes, les hommes de Didier Deschamps ne l’ont pas dominée, mais en qualité de force collective, ils l’ont surpassée. Grâce à un doublé d’Antoine Griezmann, qui a lancé son camp sur un penalty (45e+2) avant de le libérer d’un petit but de rapine (72e), la France s’est offert une finale européenne 32 ans après celle de Platini et 16 ans après celle de Zidane.

Revivre le match

7) Portugal - France (1-0 ap) : Décevant




Favoris de cette troisième finale d'un tournoi majeur disputé à domicile, les Bleus ont tout tenté pour décrocher la victoire. Malgré la sortié prématurée d'un Ronaldo blessé, la volonté d'un Moussa Sissoko déchaîné et la pugnacité d'Antoine Griezmann, l'équipe de France a été incapable de faire sauter le verrou portugais. Poussés en prolongation, les hommes de Didier Deschamps ont fini par encaisser un but fatal sur une frappe d'Eder et n'ont jamais pu s'en remettre. La France était bien au rendez-vous du 10 juillet mais la fête espérée a été gâchée.

Revivre le match
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 43448
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Lun 11 Juil 2016 - 9:25

Didier Deschamps reste sélectionneur de l'équipe de France
Le 11/07/2016 à 01:04:00 | 91 Commentaires
http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Didier-deschamps-reste-selectionneur-de-l-equipe-de-france/705451

Didier Deschamps a confirmé à l'issue de la finale de l'Euro perdue contre le Portugal qu'il restait sélectionneur de l'équipe de France pour les deux prochaines années.

Interrogé sur son avenir après la défaite en finale de l'Euro contre le Portugal (0-1), Didier Deschamps a confirmé qu'il resterait en poste : «Oui, je vais rester, c'était prévu comme ça et vous le savez. Je ne vais pas penser à moi. J'ai besoin de temps pour digérer, comme les joueurs. On repartira pour ce qui nous attend dans deux ans, évidemment.»
M.G.


Dernière édition par jeusetmatch le Lun 11 Juil 2016 - 11:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   

Revenir en haut Aller en bas
 
FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 22 sur 23Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS :: LE SALON DES AUTRES SPORTS :: LE FOOTBALL-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: