UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS

Le tennis c'est la volonté, l'amour de la compétition, le dépassement de soi, du talent, beaucoup de travail mais surtout de la passion
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 

 FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 13 ... 23  Suivant
AuteurMessage
jeusetmatch

avatar

Messages : 42142
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Mar 10 Juil 2012 - 12:02

Rappel du premier message :

Équipe de France de football

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89quipe_de_France_de_football

L'équipe de France de football, créée en 1904, est l'équipe nationale qui représente la France en football masculin. Elle est constituée par une sélection de joueurs français dirigée sous l'égide de la Fédération française de football (FFF).

Avec comme meilleur résultat sa troisième place à l'issue de la Coupe du monde 1958, le palmarès de l'équipe de France reste vierge jusqu'aux années 1980. Victorieuse à domicile du championnat d'Europe des nations en 1984, elle remporte le titre olympique à Los Angeles la même année et la Coupe intercontinentale des nations en 1985. L'équipe atteint son sommet à la fin du XXe siècle. Pays hôte de la Coupe de monde 1998, la France gagne la compétition en battant le Brésil en finale (3-0) le 12 juillet 1998 au Stade de France. Avec une formation à l'ossature identique, elle remporte dans la foulée l'Euro 2000 grâce à sa victoire sur l'Italie en finale (2-1, but en or), le 2 juillet 2000 à Rotterdam, premier doublé Mondial-Euro réalisé dans ce sensNote 1. Les Bleus s'adjugent encore deux coupes des Confédérations en 2001 et 2003. Ils occupent la 1re place du classement mondial de la FIFA de mai 2001 à juin 2002. Enfin, ils atteignent la finale de la Coupe du monde 2006 en Allemagne, qu'ils perdent aux tirs au but face à l'Italie. L'équipe de France traverse ensuite une période plus difficile : éliminations au premier tour et sans victoire à l'Euro 2008 et au Mondial 2010 avec Raymond Domenech comme sélectionneur, puis quart de finale à l'Euro 2012 sous la baguette de Laurent Blanc qui laisse sa place à Didier Deschamps après cette compétition.

La France est la première sélection à avoir remporté toutes les compétitions internationales : Coupe du monde (1998), Jeux olympiques (1984), coupe des Confédérations (2001, 2003) et son championnat continental (1984, 2000).


Depuis 1904, l'équipe de France a été marquée par plusieurs générations de footballeurs talentueux. Celles-ci ont obtenu leurs meilleurs résultats emmenées par les joueurs emblématiques qu'ont été Raymond Kopa de 1952 à 1962, l'actuel président de l'UEFA Michel Platini de 1976 à 1987 et Zinedine Zidane entre 1994 et 2006. Par ailleurs, Didier Deschamps a été le capitaine des Bleus lors des victoires à la Coupe du monde 1998 et à l'Euro 2000.

Le coq gaulois est le symbole de l'équipe et les couleurs bleu, blanc et rouge sont celles du pays. Le maillot de l'équipe de France arbore une étoile au-dessus du coq depuis sa victoire en Coupe du monde 1998. Les joueurs de l'équipe de France sont appelés les Bleus parce que leur uniforme officiel est bleu.


Dernière édition par jeusetmatch le Jeu 10 Oct 2013 - 5:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
*Fan2RafaEtMaria*



Messages : 8282
Date d'inscription : 06/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Lun 15 Oct 2012 - 22:37

Lloris, l’inquiétude
Par Axel Capron
Publié le 15 octobre 2012 à 13h10
http://sports.orange.fr/football/equipe-de-france/articles/espagne-france-lloris-l-ombre-d-un-


Didier Deschamps a pris la défense de son gardien. (Reuters)

Mardi, l'équipe de France défie l'Espagne, la meilleure équipe du monde depuis six ans. Fatalement, les Bleus auront besoin d'un très grand gardien pour tenir le choc. Le problème, c'est qu'Hugo Lloris, en difficulté depuis son départ à Tottenham, a montré des signes de fébrilité face au Japon (0-1) vendredi dernier.

Battue pour la première fois de son histoire par le Japon vendredi soir au Stade de France (0-1), l’équipe de France a fait preuve pour l’occasion d’une naïveté coupable qui ne rassure guère au moment d’aller défier à Madrid l’actuelle meilleure formation du monde, l’Espagne, qui totalisera environ 700 sélections au coup d’envoi contre plus ou moins 250 pour les Bleus. Rassurés, les supporters des Bleus ne le sont guère, eux qui ont vu Benzema, Ribéry et autres Giroud incapables de marquer un but à une équipe nipponne classée au 23e rang mondial, finalement victorieuse sur un but en contre venu d’un corner adverse à deux minutes de la fin.

Sur le coup, Hugo Lloris n’y pouvait pas grand-chose, battu à bout portant par Kagawa, servi sur un plateau par Nagatomo, mais pour ce qui est du reste de la rencontre, force est de constater que l’indiscutable titulaire au poste de gardien depuis maintenant plus de trois ans a livré une de ses prestations les plus ternes sous le maillot frappé du coq. En 41 sélections, on n’avait en effet rarement vu l'intéressé aussi fébrile, avec notamment deux ballons assez anodins relâchés en seconde période. Ces fautes de main, inhabituelles pour un gardien dont la maîtrise technique a toujours été l’un des grands points forts, seraient passées relativement inaperçues en temps normal, et si elles sont restées sur le coup sans conséquence au tableau d’affichage, on ne peut s’empêcher de les lier avec la situation délicate traversée depuis le début de la saison par l’ancien Niçois.

Deschamps: "Il a été mieux sur certains matches"

Transféré en toute fin de mercato de Lyon à Tottenham, Lloris a en effet été d’entrée barré par l’Américain Brad Friedel, à qui l’entraîneur des Spurs, André Villas-Boas, a souhaité maintenir sa confiance. Résultats: plusieurs matches sur le banc, une situation que Lloris n’avait plus connue depuis sa première saison complète dans les rangs de l’OGCN, en 2006-07, qui ont eu pour conséquence de couper le rythme d’un gardien qui avait attaqué sa saison dans un rôle de titulaire de l’OL. Si Villas-Boas a semblé se résigner à lui accorder sa confiance en l’alignant d’entrée pour la première fois en Premier League face à Aston Villa le 7 octobre (victoire 2-0), pas sûr qu’il ait été complètement rassuré par la prestation de son gardien, auteur certes de deux-trois arrêts, mais aussi d'une grosse erreur de relance à la main qui a failli conduire à un but adverse. Interrogé jeudi dernier sur son début de saison tronqué, Lloris avait tenu à rassurer: "Le plus important, c’est que je me sens bien. J’ai enchainé des matches dernièrement et j’ai un vécu international qui me permet d’aborder le match sereinement."

Reste que dans la foulée, il ne s’est pas montré impérial face au Japon, d’où le léger doute qui commence à s’instiller à son propos et que certains n’ont pas manqué de mettre en avant. "Le plus grave, c’est que j’ai vu la toute petite forme d’Hugo Lloris. Ça, c'est nouveau et inquiétant", a ainsi estimé l'ancien coach de l'OM (entre autres), Rolland Courbis, sur RMC. Interrogé sur le sujet samedi à Clairefontaine, Didier Deschamps a défendu son gardien, tout en reconnaissant qu’il l’avait habitué à mieux: "Il est conscient de ce qu'il fait de bien ou de moins bien. Je n'ai pas de doute sur sa capacité à pouvoir gérer. Sur le match d'hier, il a été mieux sur certains matches, bien évidemment. Mais il ne faut pas ressortir que cela." Là en quoi le sélectionneur a raison, puisque la défaite ne peut être imputable au capitaine tricolore, mais au moment où l’équipe de France s’attaque à une montagne espagnole qui paraît infranchissable, mieux vaut pour elle disposer de ses (rares) atouts pour contrarier les desseins adverses. Malgré ces petites alertes, Lloris reste un atout de poids, à charge pour lui de confirmer mardi que c’est dans les grands rendez-vous que les grands joueurs se révèlent…

Revenir en haut Aller en bas
*Fan2RafaEtMaria*



Messages : 8282
Date d'inscription : 06/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Lun 15 Oct 2012 - 22:38

A Hugo de nous prouver qu'il est un très grand gardien Smile

Revenir en haut Aller en bas
*Fan2RafaEtMaria*



Messages : 8282
Date d'inscription : 06/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Lun 15 Oct 2012 - 22:40

Deschamps: "Le meilleur résultat possible"
Par Michael Balcaen , à Madrid
Publié le 15 octobre 2012 à 19h14
http://sports.orange.fr/football/coupe-du-monde-2014/articles/espagne-france-deschamps-veut-


Didier Deschamps attend une bonne performance de son groupe à Madrid. (Reuters)

A la veille de défier l'Espagne à Madrid, Didier Deschamps est revenu, en conférence de presse, sur les enjeux de cette rencontre comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Pour le sélectionneur des Bleus, son équipe devra bien se comporter collectivement et défendre sans faille pour espérer obtenir un bon résultat.

Quelles sont les clés de cette rencontre face à l’Espagne ?
Il faudra bien défendre collectivement, être capable de bien ressortir le ballon et être efficace lorsqu’on aura des possibilités offensives.

Estimez-vous que Benzema et Ribéry doivent faire la différence ?
Tout le monde attend beaucoup d’eux. On s’attend à ce qu’ils fassent la différence, ils jouent dans de grands clubs et prennent part à des matches de haut niveau, notamment en Ligue des champions. On dit que c’est dans les grands matches que les grands joueurs font la différence. Ils ont les qualités et le talent pour y parvenir.

Seriez-vous satisfait d’un match nul ?
Notre intention est de réaliser le meilleur résultat possible. Personne ne peut savoir…

Avez-vous regardé le quart de finale de l’Euro ? Vous en êtes-vous inspiré ?
Je l’ai regardé. Je ne veux pas juger ce qui a été fait avant, on ne va pas refaire l’histoire et le but encaissé après 19 minutes. En face, il y aura beaucoup de joueurs déjà présents à cette occasion. De notre côté, un peu moins.

Avez-vous trouvé des points positifs ?
Il y a toujours du positif. La France avait été obligée de défendre bas, car l’Espagne avait beaucoup eu le ballon. Elle l’a bien fait par moments, elle a eu plus de soucis quand il a fallu obliger l’Espagne à défendre. A la perte du ballon, elle ferme vite les angles de passe et si elle ne récupère pas la balle, elle oblige l’adversaire à s’en débarrasser. Il faudra être capable de la garder. Car si la première passe à la récupération n’est pas bonne, on re-bascule…

"Ne penser qu’à défendre ne serait pas la solution"
Quelle est la meilleure solution: essayer de les priver du ballon ou défendre bas ?
Le souci avec l’Espagne, c’est qu’elle a la qualité pour avoir le ballon. Je suis convaincu que venir et ne penser qu’à défendre ne serait pas la solution. Car avec leur qualité, ils finiront par marquer. D’un autre côté, lutter contre eux pour la possession n’a pas de sens, ce sont les plus forts dans ce registre. Il faudra surtout bien utiliser le ballon quand on l’aura.

Patrice Evra est-il remis, et sera-t-il présent mardi soir ?
Il a fait une bonne séance dimanche en augmentant l’intensité, les gestes et les mouvements. Il va faire la séance normalement lundi.

Considérez-vous que l’équipe de France manque de leaders depuis le départ de Zidane ?
Zidane était un leader sur le terrain, il a été capitaine mais il était surtout leader technique. Zidane, il n’y en a qu’un, on a eu Platini avant. On a des joueurs de qualité avec Karim Benzema ou Franck Ribéry, qui jouent dans de grands clubs, font de grands matches et ont une grosse expérience. Du côté de l’Espagne, tous les joueurs ont au moins 50 sélections, à part 2 ou 3.

Considérez-vous que l’Espagne est la meilleure équipe de tous les temps ?
Sans aucun doute, car personne n’a fait ce qu’ils ont fait. C’est la meilleure équipe, elle a gagné deux Euros et une Coupe du monde, c’est la réalité.

Qu’avez-vous pensé des propos de Zidane, qui aimerait un jour entraîner les Bleus ?
S’il veut devenir entraîneur et passer ses diplômes, c’est une bonne chose. Je le connais bien, je ne vais pas me plaindre qu’un tel joueur puisse avoir un rôle dans le foot français ou étranger. S’il est convaincu que ça passe par un poste de sélectionneur ou d’entraîneur, c’est une bonne chose.

L’association Giroud-Benzema a montré ses limites, est-ce que cela peut vous inciter à ne placer que Benzema en pointe ?
Je ne suis pas d’accord avec cette analyse. Ça peut être mieux mais il y a des choses intéressantes, même s’ils n’ont évolué que 45 minutes ensemble contre le Japon. On verra mardi.

Etes-vous inquiet du rendement de Benzema en équipe de France ?
Si vous remettez en question le potentiel de Karim (ndlr, Benzema)… On peut dire qu’il est efficace ou pas. Il sait qu’il peut faire mieux. Mais pour moi, Benzema en équipe de France, ce n’est pas un problème. Il dépend aussi des joueurs qui sont à côté et derrière lui. Ce n’est pas un joueur d’appui qui reste dans la surface, il n’a pas ces qualités. Il est efficace en club, mais avec des joueurs et un système différents.

Comprenez-vous les critiques qui entourent Del Bosque ?
Je ne sais pas. Il a le respect de tous, il a gagné énormément de titres, il a un mode de fonctionnement adapté à ses joueurs. J’ai eu l’opportunité d’échanger avec lui. Et au-delà des résultats, il a beaucoup d’humilité, de simplicité et de disponibilité, ce qui met encore plus en valeur son palmarès d’entraîneur.

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42142
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Mar 16 Oct 2012 - 9:05

quelle pression pour Deschamps et les joueurs!!! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42142
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Mar 16 Oct 2012 - 10:37

PMU- l'affiche FRANCE - ESPAGNE



laugh2 laugh2 laugh2 laugh2
Revenir en haut Aller en bas
Destinée
Admin
avatar

Messages : 39627
Date d'inscription : 01/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Mar 16 Oct 2012 - 11:02

laugh2 laugh2 laugh2 laugh2 laugh2 superr1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passionnementtennis.com
*Fan2RafaEtMaria*



Messages : 8282
Date d'inscription : 06/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Mar 16 Oct 2012 - 23:33

mort de rire mort de rire mort de rire Bien trouvé jeusetmatch superr1
Revenir en haut Aller en bas
*Fan2RafaEtMaria*



Messages : 8282
Date d'inscription : 06/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Mar 16 Oct 2012 - 23:51

Après 24 victoires espagnoles, la France surgit
Football - Qualif. Coupe du monde 2014
Publié le 16/10/2012 à 23:17
http://www.eurosport.fr/football/world-cup-qualification-uefa/2014/espagne-france-(1-0)-les-

Espagne 1 - 1 France



Auteur d'une deuxième période extraordinaire, l'équipe de France a arraché le 1-1 à la dernière seconde en Espagne, qui restait sur 24 succès en qualifications.

L'équipe de France ne méritait pas de perdre face à l'Espagne, et Olivier Giroud lui a offert la récompense à sa très belle prestation en égalisant au bout du temps additionnel (1-1). Longtemps victimes de leur manque de réalisme et d'une erreur défensive sur l'ouverture du score de Sergio Ramos (25e), les hommes de Didier Deschamps ont su s'accrocher jusqu'au bout, grâce aussi à un Hugo Lloris impérial sur un penalty de Cesc Fabregas en première période. Les Français partagent la tête du groupe I avec les Espagnols, champions du monde et double champions d'Europe en titre.

On a longtemps cru que les Bleus repartiraient frustrés de Vicente-Calderon. Si l'Espagne est la meilleure équipe au monde, ce n'est pas forcément pour ses vertus sur coup de pied arrêté. C'est pourtant dans ce domaine que la France a pêché. Sur un corner litigieux après un duel entre Mathieu Debuchy et Jordi Alba, Sergio Ramos a échappé une première fois au marquage de Mamadou Sakho pour placer une tête sur le poteau, avant de reprendre victorieusement le ballon centré par Pedro (1-0, 25e). Le défenseur madrilène aurait pu doubler la mise de la même manière en deuxième période, mais sa reprise de la tête n'a pas trouvé le cadre (70e).

Un justicier nommé Lloris

Un peu légers sur les coups de pied arrêtés adverses, les hommes de Deschamps ont en revanche fait meilleure figure dans le jeu. Surtout en deuxième période. Et surtout grâce à Hugo Lloris, qui les a maintenu dans le match en sortant un penalty de Cesc Fabregas, consécutif à une faute de Laurent Koscielny sur Pedro (42e), puis en réalisant un double arrêt sur des tentatives de Pedro et du même Fabregas (45e). Des sauvetages en forme de justice. Quelques minutes auparavant, les Français s'étaient vus privés d'une égalisation de Jérémy Ménez pour un hors-jeu inexistant de Karim Benzema (39e).

Avec un seul but de retard, les Français ont pu continuer à y croire. D'autant plus qu'ils se sont mis à prendre le dessus petit à petit sur la Roja au cours de la deuxième période. Les occasions ont commencé à se multiplier. Ribéry, excellent, a trouvé le petit filet après une percée de Blaise Matuidi, lui aussi auteur d'un grand match (58e). Moussa Sissoko, entré en cours de jeu, a vu sa reprise manquer le cadre alors qu'il était seul face à Iker Casillas, sur un centre de Benzema (73e). Blessé, le Madrilène a cédé sa place à Olivier Giroud pour les dernières minutes. Et l'avant-centre d'Arsenal s'est trouvé à point nommé pour reprendre un centre de Ribéry, au bout du temps additionnel, et après un corner particulièrement mal négocié par les Espagnols (1-1, 90e+3). Les Bleus, victimes de la même erreur quelques jours plus tôt face au Japon (1-0), ont plutôt bien tiré les enseignements de ce revers.

Eurosport - Vincent BREGEVIN

Revenir en haut Aller en bas
*Fan2RafaEtMaria*



Messages : 8282
Date d'inscription : 06/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Mer 17 Oct 2012 - 0:22

Qu'est-ce que je vous avez dit jeusetmatch et Destinée Wink
L'équipe de France n'est jamais aussi dangereuse que lorsqu'elle est donnée battue d'avance Wink
Je n'avais pas vu une si belle équipe de France en match de compétition officielle depuis 2006 Wink
On a enfin retrouvé un groupe réellement soudé et plein d'abnégation Smile
Match nul largement mérité avec en plus un but refusé en première mi-temps pour les Français qui était valable Rolling Eyes
La France tient enfin un match référence qui, espérons le, sera de bon augure pour l'avenir Smile
Avec l'excellent entraîneur qu'est Didier Deschamps, son formidable esprit de compétiteur et sa culture de la gagne on peut y croire, partout où il est passé que ce soit en tant que joueur ou qu'entraîneur DD a remporté de grands succès, il s'est forgé un incroyable palmarès bravo

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42142
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Mer 17 Oct 2012 - 6:40

TU as tout dit superr1 ce but de Giroux et la joie de Deschamps m'ont mis les larmes aux yeux!!
oui l'esprit d'équipe était enfin là 1968sauter 1968sauter 1968sauter 1968sauter 1968sauter 1968sauter 1968sauter happy1 happy1 happy1 happy1 happy1 happy1 happy1 happy1 bravo bravo bravo bravo bravo bravo bravo bravo
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42142
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Mer 17 Oct 2012 - 6:44

Espagne - France (1-1) : le résumé - Football
Mar. 16/10/2012 - 23:47

Le but espagnol et les deux égalisations françaises

Retrouvez le résumé complet d'Espagne - France (1-1), un match parti à sens unique pour l'Espagne, puis renversé par le formidable courage des Bleus.

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42142
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Mer 17 Oct 2012 - 6:52


http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/-comme-une-victoire/320216
17/10/2012 à 01:58:00 | Mis à jour le 17/10/2012 05:29:45
Foot - Bleus : «Comme une victoire»
Les Bleus ont fait part de leur satisfaction après le nul (1-1) décroché mardi soir en Espagne. S'ils ne s'enflamment, «ça peut être le début de quelque chose», espère Jérémy Ménez.
«Une deuxième période exceptionnelle» (Le Graët), «un match de folie» (Cabaye), «un exploit» (Lloris), «une libération» (Ménez). Les Bleus n'ont pas boudé leur plaisir, mardi soir. Ils n'ont pas gagné en Espagne, mais leur nul (1-1) décroché à la dernière minute grâce à un but de Giroud sonne «comme une victoire». «Tout le monde nous voyait perdre, on a démontré qu'on pouvait compter sur nous, souligne Blaise Matuidi. La défaite face au Japon (0-1) a laissé entrevoir de mauvaises choses, mais il y a beaucoup de qualités dans cette équipe». «Personne ne misait une pièce sur nous, on voulait frapper fort», confirme Mamadou Sakho. «Ça peut être le début de quelque chose», espère Jérémy Ménez. Au vue de la deuxième période livrée par ses joueurs mardi soir, Didier Deschamps estime qu'il aurait été «injuste de perdre».

Bien en place, mais menés suite à une grosse erreur de marquage sur Ramos sur corner, les Bleus ont relevé la tête après le repos. Ils auraient pu le faire avant si M. Brych n'avait pas injustement refusé un but à Ménez ou si Casillas n'avait pas détourné en corner une frappe de Benzema. Mais il convient aussi de ne pas oublier les trois arrêts déterminants de Lloris, notamment sur le penalty de Fabregas. «C'est un tournant, reconnaît Jérémy Ménez. Mais on n'a pas volé ce nul. En deuxième période, on a été plus relâchés, on s'est vraiment mis à jouer et on s'est créé beaucoup d'occasions. On n'a pas baissé la tête et on s'est battu jusqu'au bout. Ça fait plaisir d'être récompensés. On a montré que nous aussi on savait jouer au ballon». «On est allé les chercher dans leur camp, en jouant sur nos points forts, complète Hugo Lloris. On sentait qu'on se rapprochait de l'exploit. Ça n'a pas été évident, mais on a fourni un bel effort».

Deschamps : «Le match du Japon aussi était important pour se construire. Cette victoire va leur permettre de cimenter leur bon état d'esprit».Première ex-aequo avec la Roja, l'équipe de France peut désormais se prendre à rêver d'une qualification directe pour la Coupe du monde 2014. «On n'est pas champion du monde, on n'est pas champion d'Europe, il ne faut pas s'enflammer», tempère Mathieu Valbuena. «Le chemin est encore long», confirme Blaise Matuidi. Didier Deschamps a-t-il été malgré tout rassuré par le potentiel de son équipe ? «Mais même avant ce match, je connaissais mes joueurs, et j'avais confiance en eux, assure-t-il. On l'aurait perdu, cela aurait été pareil. On ne domine pas tout le monde mais on a des qualités. Le match du Japon aussi était important pour se construire. Cette victoire va leur permettre de cimenter leur bon état d'esprit». Avant de penser au match retour programmé le 26 mars 2013, le sélectionneur rappelle que les Bleus devront confirmer cette belle performance face à la Géorgie, quatre jours auparavant. «Ces trois points seront importants». Autant que l'a été celui ramené de Vicente-Calderon, mardi soir.
Emery TAISNE, à Madrid
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42142
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Mer 17 Oct 2012 - 7:06

Didier Deschamps avec Vicente del Bosque.
FRANCK FIFE (AFP)
http://deportes.elpais.com/deportes/2012/10/16/album/1350403438_073305.html#1350403438_073305_1350414905



Cesc , Franck Ribery
et Gonalons.

JAVIER SORIANO (AFP)


Karim Benzema, Iniesta.
JAVIER SORIANO (AFP

David
Silva ante Mathieu Debuchy.
BALLESTEROS (EFE)


Xavi Hernández, Blaise Matuidi.
PIERRE-PHILIPPE MARCOU (AFP)


Sergio Busquets ,Karim Benzema.
SERGIO PEREZ (REUTERS)


le but refusé aux français
FELIX ORDONEZ (REUTERS)
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42142
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Mer 17 Oct 2012 - 7:12

17/10/2012 à 00:03:00 | Mis à jour le 17/10/2012 00:04:13
Foot - Bleus : Giroud : «Une référence»
Entré en jeu à la 88e, Olivier Giroud a permis à la France d'arracher le nul (1-1) en Espagne mardi soir. «On a fait taire certaines critiques», se réjouit l'attaquant d'Arsenal.


«Olivier Giroud, quel est votre sentiment après ce match nul arraché à la dernière minute ?

On a fait taire certaines critiques, mais ce n'est qu'un match. Il ne faut pas s'enflammer, même si ça fait vraiment plaisir de pouvoir répondre sur le terrain.

Le foot, ça va vite. Seulement quelques minutes sur le terrain et ce but libérateur...

Exactement, ça va tellement vite que je ne savais même pas si j'avais touché le ballon avant cette tête. J'ai un bon centre de Franck (Ribéry) et je ne me pose pas de questions. J'espère que la réussite va revenir progressivement.

Est-ce le but le plus important de votre carrière ?
Je ne sais pas si c'est le plus important, mais c'est un but qui compte. Il fait beaucoup de bien.
«On y a cru jusqu'au bout»

Ce match nul équivaut-il à une victoire ?
Oui, tout le monde est très content. Le film du match fait que... On a beaucoup poussé, on s'est montré solidaire, on y a cru jusqu'au bout.

Ça fait longtemps qu'on n'avait pas vu une équipe de France à ce niveau, non ?

Oui, c'est un match plein. En plus, on arrive à ramener quelque chose d'ici. C'est une référence. Il va falloir s'appuyer dessus pour l'avenir.

Ce match rehausse-t-il vos ambitions pour la suite ?
Non, l'Espagne reste favorite. On espère pourquoi pas les titiller, mais la route est encore longue.»
Propos recueillis par Emery TAISNE, à Madrid
Revenir en haut Aller en bas
*Fan2RafaEtMaria*



Messages : 8282
Date d'inscription : 06/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Mer 17 Oct 2012 - 23:27

Merci jeusetmatch happy1 happy1 happy1
Revenir en haut Aller en bas
*Fan2RafaEtMaria*



Messages : 8282
Date d'inscription : 06/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Mer 17 Oct 2012 - 23:30

jeusetmatch a écrit:
TU as tout dit superr1 ce but de Giroux et la joie de Deschamps m'ont mis les larmes aux yeux!!
oui l'esprit d'équipe était enfin là 1968sauter 1968sauter 1968sauter 1968sauter 1968sauter 1968sauter 1968sauter happy1 happy1 happy1 happy1 happy1 happy1 happy1 happy1 bravo bravo bravo bravo bravo bravo bravo bravo
Oui c'était génial j'ai eu des frissons lors de l'égalisation, quelle délivrance bravo bravo bravo bravo bravo bravo bravo
Revenir en haut Aller en bas
*Fan2RafaEtMaria*



Messages : 8282
Date d'inscription : 06/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Mer 17 Oct 2012 - 23:50

Deschamps avait les clés
Par François Quivoron
Publié le 17 octobre 2012 à 13h11
http://sports.orange.fr/football/coupe-du-monde-2014/articles/espagne-france-deschamps-a-fait-


Deschamps exulte après l'égalisation de Giroud. (Reuters)

Le match nul de l’équipe de France en Espagne (1-1) mardi soir, lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2014, a la saveur d’une victoire pour Didier Deschamps. Les choix du sélectionneur des Bleus ont été payants et ses joueurs ont affiché l’état d’esprit conquérant qu’il souhaite insuffler depuis sa prise de fonction.

Didier Deschamps tient son match référence. Mardi soir en Espagne (1-1), l’équipe de France a livré l’une de ses meilleures prestations depuis plusieurs années. Et le sélectionneur, en poste depuis un peu plus de trois mois, y est pour beaucoup: des choix judicieux, un discours mobilisateur à la pause et un état d’esprit conquérant, celui qu’il a érigé en priorité depuis sa prise de fonction. Face à des champions du monde et doubles champions d'Europe plus forts sur le papier, Deschamps n’a pas renié ses principes. Ce qui le différencie déjà de son prédécesseur Laurent Blanc, qui avait délaissé son ambition prononcée pour le jeu contre ces mêmes Espagnols en quarts de finale du dernier Euro.

Avant la rencontre à Madrid, Deschamps avait appelé à la solidarité et ses joueurs se sont serrés les coudes comme rarement ils l’avaient fait. Et quand l’un d’entre eux a rencontré des difficultés, comme Mathieu Debuchy souvent dépassé par la vitesse de Jordi Alba et pas vraiment soutenu par Jérémy Ménez, le sélectionneur a fait le bon choix de faire entrer Moussa Sissoko pour muscler le couloir droit. Pour remplacer un Maxime Gonalons un peu timoré au milieu, Deschamps a opté pour une solution résolument offensive avec Mathieu Valbuena, dont la percussion a obligé les Espagnols à reculer. Et enfin, Olivier Giroud, entré en jeu en fin de rencontre à la place de Karim Benzema, a délivré les Bleus d’une tête imparable. "Ceux qui sont rentrés l’ont bien fait, que ce soit Mathieu, Moussa et Olivier, a reconnu Deschamps. On va me dire pourquoi ne pas l’avoir fait dès le départ mais je savais que durant la première partie du match, on serait obligés de défendre. Ceux qui ont commencé ont fait le travail et ceux qui sont rentrés l’ont bien fini."

Un discours mobilisateur

Malmenée en première période, l’équipe de France a regagné les vestiaires avec un but de retard seulement, grâce aux arrêts décisifs de Hugo Lloris, dont un penalty stoppé. Son discours à la pause a alors revigoré son équipe, transfigurée et beaucoup plus conquérante en deuxième période. "Le discours du coach y est pour beaucoup. A la mi-temps, il nous a remobilisés, il nous a motivés en disant de ne pas lâcher, qu’il y avait la possibilité de revenir au score, a raconté Mamadou Sakho. Le but de Giroud reflète l’état d’esprit au sein du collectif. On savait très bien que peu de gens misaient sur nous. Mettre ce but symbolise l’état d’esprit." Deschamps n’a pas détaillé davantage sa prise de parole. Mais il a sans doute titillé l’orgueil de ses joueurs: "Il y avait de l’énervement quand on a su que le but (refusé à Benzema) était valable et qu’il y avait eu des situations discutables. Mais il fallait garder le calme et continuer à travailler collectivement. En deuxième période, on a obligé l’Espagne à défendre davantage, l’important c’était d’avoir confiance et d’y croire jusqu’au bout."

La France n’est pas championne du monde et elle n’a pas encore le niveau pour réellement concurrencer les meilleures nations. Ce résultat représente surtout une très bonne base de travail, sans perdre de vue l’objectif de la qualification pour le Mondial 2014. Deschamps en est bien conscient et appelle à la lucidité. "Cela permet de cimenter l’état d’esprit et cela récompense les efforts, a souligné le sélectionneur. Si cela peut apporter plus d’enthousiasme autour, ce serait bien même si ce n’est pas parce qu’on a fait un match nul qu’on est les meilleurs. Je ne demande pas de l’indulgence mais l’équipe est jeune, la volonté et le caractère sont là. On ne fait pas tout bien mais on a une marge de progression, les jeunes ont besoin de soutien."

Ce match nul en Espagne pourrait aussi être l’acte fondateur de l’équipe de France version Deschamps. Les émotions vécues à Madrid devraient renforcer le groupe que le sélectionneur des Bleus a bâti, si bien qu’il sera bien difficile aux absents de refaire leur trou dans le collectif. Pas de danger toutefois pour Rio Mavuba, écarté sur blessure mais que Deschamps estime primordial dans son système. Samir Nasri et Hatem Ben Arfa, souvent brocardés pour leur comportement jugé trop individualiste, ont, eux, du souci à se faire…

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42142
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Jeu 18 Oct 2012 - 7:21





kitd.html5loader("flash_kplayer_3d135990136s");
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42142
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Jeu 18 Oct 2012 - 7:22





kitd.html5loader("flash_kplayer_e657bef65ccs");
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42142
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Jeu 18 Oct 2012 - 7:23





kitd.html5loader("flash_kplayer_a57b0a468d7s");
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42142
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Jeu 18 Oct 2012 - 7:24







kitd.html5loader("flash_kplayer_beddca80911s");
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42142
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Jeu 18 Oct 2012 - 7:26


VIDEO. Le but à la dernière seconde d'Olivier Giroud

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42142
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Jeu 18 Oct 2012 - 7:42


Actualité >
Les Bleus

EN IMAGES. Des Bleus héroïques

Publié le 16.10.2012, 22h46 | Mise à jour : 17.10.2012, 07h20

diaporama
http://www.leparisien.fr/sports/equipe-france-football/en-images-les-bleus-heroiques-16-10-2012-2238693.php?pic=4#infoBulles1
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42142
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Jeu 18 Oct 2012 - 9:45

http://www.football.fr/equipe-de-france/articles/cdm-les-reactions-du-match-espagne-france-190979


Coupe du monde 2014

Lloris: "C’est un bel exploit"



Décisif à l'image de son pénalty arrêté, Hugo Lloris est satisfait du contenu de la partie. (Reuters)
http://cdn-football.ladmedia.fr//images/media/coupe-du-monde-2014/articles/cdm-les-reactions-du-match-espagne-france/lloris-france/2176026-1-fre-FR/Lloris-France_w647.jpg

Voici les sentiments des acteurs du match entre l'Espagne et la France après le résultat nul obtenu par les Bleus ce mardi à au stade Vicente-Calderon de Madrid (1-1), une partie qui concernait le groupe I des éliminatoires de la Coupe du monde 2014:

Hugo Lloris:
"C’est un beau point pris en terre espagnole. Ça a été difficile, on a rendu cet exploit réalisable par le jeu, par ce qu’on a fourni comme efforts en 2e période, on a été les chercher dans leur camp, on est allé insister en jouant sur nos points forts, on a développé notre jeu. La première période a été difficile mais on a laissé passer l’orage. On sentait qu’on s’en rapprochait, à l’Euro on n’avait pas saisi notre chance, se soir on l’a prise même si on a réussi à la concrétiser que dans les dernières secondes. C’est un soulagement et c’est bien pour l’avenir. Il ne faut pas s’enflammer, rien n’est joué mais on est encore en course pour la qualification. C’est vrai que dans l’adversité, face à une équipe aussi compétitive, la meilleure au monde, ce qu’on a fait en 2e période c’est un bel exploit".

Blaise Matuidi:
"On va les recevoir et on espère qu’on aura tout le monde derrière nous. On va retourner dans nos clubs et il faudra toujours avoir une pensée pour l’équipe de France. C’est comme une victoire. Je pense qu’on était face au meilleur milieu de terrain au monde et ça s’est plutôt bien passé alors que ce n’était pas évident. Il faut continuer à travailler pour franchir des paliers. Pour l’instant, c’est le plus beau match que j’ai disputé dans ma carrière, j’espère qu’il y en aura d’autres. Ce soir, je suis vraiment très fier parce qu’il y avait un gros challenge à relever. J’essaye de jouer avec mes qualités, avec ma force, de presser le porteur, de jouer proprement. Ça marche pourvu que ça dure ! Je travaille dur au quotidien pour que ça continue comme ça. Il ne faut pas s’enflammer, le chemin est long mais on peut entrevoir de belles choses".

Olivier Giroud:

"C’est bien, on a répondu présent ce soir. Je pense qu’on a fait taire certaines critiques mais ce n’est qu’un match, il ne faut pas s’enflammer même si ça fait plaisir de répondre sur le terrain. Sur le but, ça va tellement vite que je ne sais pas si j’avais touché le ballon avant ! J’ai eu deux bons centres avant de pouvoir mettre cette tête, je ne me suis pas posé de questions. J’espère que la réussite va revenir progressivement. C’est un but qui compte, je ne sais pas si c’est le plus important de ma carrière mais il fait beaucoup de bien. Tout le monde est très content, le scénario du match est parfait. On y a cru jusqu’au bout, on a été solidaires et on a pu concrétiser les quelques situations qu’on s’est créé tout au long du match. C’est un match plein, on arrive à ramener quelque chose d’ici, c’est une référence".

Jérémy Ménez:


"On n’a pas baissé la tête, on s’est battu jusqu’au bout. La première période était un peu timide même si on a mis ce but qui était valable. Le penalty est un tournant dans le match, en seconde période on était vraiment relâchés et on s’est mis à bien jouer. C’était beaucoup mieux, on s’est créés beaucoup d’occasions et on a mis ce but qui nous fait vraiment du bien. A la fin, c’est la libération car le groupe a tout donné, quand les efforts sont récompensés ça fait plaisir. On a montré qu’on savait jouer au ballon. L’Espagne est aussi une belle équipe, on a beaucoup couru ce n’était pas évident mais on a rien lâché et c’est de bon augure pour la suite".

Mamadou Sakho:
"Le discours du coach y est pour beaucoup. A la mi-temps, il nous a remobilisés, il nous a motivés en disant de ne pas lâcher, qu’il y avait la possibilité de revenir au score. Le but de Giroud reflète l’état d’esprit au sein du collectif. On savait très bien que peu de gens misaient sur nous ce soir. Mettre ce but symbolise l’état d’esprit".

Mathieu Valbuena:

"Quand ils prennent le ballon, on ne sait pas quand on va le récupérer. Mais on y a cru jusqu’au bout, il fallait jouer et on l’a bien fait ! On n’est pas champions du monde comme eux mais sur un match comme celui-là on peut les embêter".

Vicente Del Bosque:

"Lors de la première période, on a bien contrôlé le match même si on a manqué de profondeur jusqu’à la fin avec le but, le penalty et l’occasion de Pedro. Ensuite, on était fatigués, le match est devenu plus ouvert avec des allers-retours et c’était plus dangereux pour nous. Il faut reconnaître que l’équipe de France a fait une bonne deuxième période, ils ont eu beaucoup d’occasions et ils ont su lutter jusqu’au bout pour égaliser".

Jesus Navas:

"En première période on a été meilleurs qu’eux mais après la pause, ils ont haussé leur niveau de jeu mais l’égalisation est un peu chanceuse car elle arrive sur le gong. Le penalty ? C’est vrai que ça aurait été mieux pour nous d’arriver à la pause à 2-0 en notre faveur. Mais ça ne doit pas être une excuse. Le niveau de la France ne m’a pas surpris, on savait que c’était une équipe puissante surtout en milieu de terrain".

Sergio Ramos:

"On savait que ça pouvait arriver… On a été très supérieurs en première période mais après la pause le jeu a été bien plus équilibré. On aurait pu faire mieux, il ne faut pas rejeter la faute sur Juanfran".

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42142
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Jeu 18 Oct 2012 - 10:07

http://www.football.fr/equipe-de-france/articles-blog/espagne-france-merci-lloris-merci-valbuena-merci-giroud-190934/

MerciLloris, merci Valbuena, merci Giroud





Par lerouxduchnord, lerouxduchnord.football.fr
Publié le 17 octobre 2012 à 00h05
Mis à jour le 17 octobre 2012 à 12h34
Réagir 5

Ça faisait bien longtemps que l’on n’avait pas vibré ainsi. Mardi soir, 30 minutes et des poussières du Espagne-France ont suffi à nous rendre tendus, joyeux, étrangement intéressés devant la prestation des Bleus. Le nul arraché est un bonus, l’important étant le football développé par les Français à Madrid passée l’heure de jeu. On retiendra trois éléments déterminants dans ce plaisir retrouvé.

Si j’ajouterais dans une moindre mesure Blaise Matuidi aux trois joueurs cités dans le titre (le Parisien a quand même réalisé une seconde période hallucinante mais est passé à côté comme les autres durant la première), pour moi trois hommes sont responsables du scénario favorable des Bleus mardi soir à Vicente-Calderon.

Dans l’ordre du terrain, on notera évidemment les nouveaux exploits dont s’est fendu le soi-disant gardien en péril Hugo Lloris. Le portier numéro un de l’équipe de France a tout simplement évité à l’enseigne tricolore de s’effondrer au bout de 45 minutes. Alors que Mamadou Sakho était passé au travers sur le but de Ramos, l’ancien Lyonnais a ensuite sauvé une bourde cette fois-ci de Laurent Koscielny en arrêtant joliment un penalty de Cesc Fabregas. Pas mal pour un type dont les journalistes tentent lamentablement d’avoir la peau depuis quelques mois. La double parade effectuée dans la foulée devant Pedro Rodriguez et le malheureux Cesc Fabregas permettant elle aux Tricolores de rentrer au vestiaire avec un seul but dans la besace (pas cher payé) et de croire encore, à cet instant, à un improbable renversement.
Valbuena, stop au délit de sale gueule

Un renversement de situation rendu possible après l’entrée en jeu de Mathieu Valbuena à la 57e minute, à la place d’un Maxime Gonalons totalement dépassé par les événements. Avant cette minute fatidique, la France s’était procurée une semi-occasion sur une frappe trop molle de Karim Benzema. Un quart d’heure après l’entrée de "Petit Vélo", les Bleus ont franchement fait trembler la meilleure nation de tous les temps à trois reprises. C’est simple, le Marseillais est le meneur de jeu dont l’équipe de France a besoin pour devenir un véritable collectif.

Il n’est pas un grand sprinteur, il n’a pas franchement le profil du meilleur dribbleur et, vous en conviendrez, Valbuena n’a rien d’un déménageur de piano, mais quand il se met à réciter son football, le lutin marseillais influe sur celui de ses partenaires, c’est une évidence. Il serait temps que le public, le grand, et surtout la presse comprennent quels sont les véritables moteurs d’une équipe, au lieu de promouvoir constamment les solistes imbéciles (la prestation de Jérémy Ménez fut une énième fois navrante), ou les stars has-been (Yoann Gourcuff n’a plus été à un haut niveau depuis belle lurette).

Enfin, si je devais remercier une dernière personne pour ce sourire à nouveau affiché sur mon visage, ce serait forcément Olivier Giroud. Celui qui a été mis au pilori bien avant l’heure cette saison pour avoir réussi ses débuts à Arsenal a tout simplement apporté un point aux joueurs de la Desch' mardi soir. La précision de son coup de tête et surtout l’intelligence de son déplacement sur son but ont rappelé qu’il était indispensable aux Bleus et, à défaut d’être complémentaire de Karim Benzema, qu’il pouvait s'il le fallait occuper seul la pointe de la sélection. En espérant que Didier Deschamps, à l’inverse de ses prédécesseurs, tire les bonnes conclusions de cette rencontre plutôt instructive. En attendant, merci à eux…
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42142
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   Ven 19 Oct 2012 - 7:48

Pour eux, Madrid a été une vraie victoire - Football
Jeu. 18/10/2012 - 14:01
Mardi soir à Madrid, quatre Bleus ont crevé l'écran: Lloris, Matuidi, Valbuena et Giroud. Zoom sur ces individualités qui ont marqué des points précieux.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-   

Revenir en haut Aller en bas
 
FOOT- L'EQUIPE DE FRANCE -LES BLEUS-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 23Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 13 ... 23  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS :: LE SALON DES AUTRES SPORTS :: LE FOOTBALL-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: