UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS

Le tennis c'est la volonté, l'amour de la compétition, le dépassement de soi, du talent, beaucoup de travail mais surtout de la passion
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 NOVAK DJOKOVIC (Serbe)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant
AuteurMessage
jeusetmatch

avatar

Messages : 44227
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Jeu 8 Déc 2011 - 14:06

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 44227
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Jeu 8 Déc 2011 - 14:40


Crédit photo : AFP

http://blog.lefigaro.fr/tennis/2011/12/djokovic-des-racines-et-elle.html

D’Auckland à Shanghai, en passant par Roland Garros ou Wimbledon, New York, Miami, Buenos Aires ou Casablanca, le circuit sillonne la planète onze mois par an. Les contrastes ne manquent pas d’une surface et d’une culture à l’autre, dans cet univers où des personnalités contrastées font rebondir la petite balle jaune avec un professionnalisme assorti d’une tradition plus que centenaire. Ce blog se propose de vous guider dans les coulisses des circuits masculins et féminins, à travers les tournois, les petits drames et les belles histoires mais aussi l’aventure humaine.

Djokovic, des racines et elle
Par Jean-Julien Ezvan le 7 décembre 2011 6h00 | 3 Commentaires

La saison a replié ses ailes. Au coeur de la valse des sollicitations et des obligations, Novak Djokovic a, sous l'oeil des caméras, remonté le temps pour partager un moment avec Jelena Gencic, celle qui fut à l'origine de son épopée. Surprise. Le n°1 mondial, ému, ne débarque pas les mains vides, il sort le trophée conquis à Wimbledon. Le tournoi qui meubla ses rêves d'enfant. Le trophée après lequel ils couraient et frappaient ensemble. Dans les coulisses de l'exploit. Genèse.

Entre images d'archives et confidences, le document diffusé la semaine dernière montre Novak Djokovic, laissant tomber ses atours de leader du tennis mondial, descendu du tapis volant d'une saison exceptionnelle pour retrouver l'attitude de l'élève qu'il fut écoutant respectueusement le professeur redouté-admiré. Touché. Lorsque regards embués ils cherchent Djokovic sur le trophée de Wimbledon. Touchant lorsqu'elle le questionne sur son jeu et quelques retouches à apporter... Jelena Gencic, une figure, qui lança Monica Seles avant de découvrir et d'accompagner le talent de Novak Djokovic, qui raconta à Cécile Soler qu'elle vit débarquer un jour un joueur qui du haut de ses six ans annonça avec aplomb qu'il désirait jouer quand dans regard brûlait l'envie de gagner, de tout gagner. L'histoire d'une ambition méritait d'être revisitée. Un cadeau avant Noël. La madeleine de Djoko pour boucler une année de rêve...


Novak Djokovic i Jelena Gencic - Emisija AGAPE
Ajoutée par drkucalo1 le 5 déc. 2011





Dernière édition par jeusetmatch le Dim 11 Déc 2011 - 5:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 44227
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Dim 11 Déc 2011 - 4:52

Tennis - ATP Tour
10/12/2011 - 19:00 - Mis à jour le 10/12/2011 - 22:17
Planète Djokovic
http://www.eurosport.fr/tennis/atp-tour/2011/planete-djokovic_sto3060922/story.shtml
Planète Djokovic - TENNIS - ATP Tour


Suite et fin de notre bilan 2011 avec Novak Djokvic. Le Serbe est incontestablement l'homme de l'année. Intouchable pendant neuf mois, Djoko a réussi une saison de rêve, avec à la clé un petit chelem et la place de numéro un mondial. Malgré une fin d'année difficile, le nouveau patron, c'est lui.


NOVAK DJOKOVIC
Reuters

24 ans, né le 22 mai 1987
Serbe – Droitier
N.1 mondial

BILAN 2011 : 70 victoires, 6 défaites
10 titres : Open d’Australie, Dubai, M1000 Indian Wells, M1000 Miami, Belgrade, M1000 Madrid, M1000 Rome, Wimbledon, M1000 Canada, US Open
Grand Chelem : 3 titres, une demi-finale (Roland-Garros)

SON TOUR DE FORCE –
Sa saison dans son intégralité a été un tour de force. Jusqu’au mois de septembre, le Serbe n’a laissé que des miettes à ses concurrents. Surfant sur la vague de la victoire de la Serbie en Coupe Davis en décembre 2010, Nole a remporté dix tournois en neuf mois, de l’Open d’Australie pour finir par l’US Open, en passant par Wimbledon. Cinq Masters 1000 sont venus se greffer à cette orgie de trophées. La place de N.1 mondial lui est donc naturellement revenue, Rafael Nadal ne parvenant pas à tenir la cadence infernale du Serbe qui a détrôné le Majorquin à Londres.
Planète Djokovic - TENNIS - ATP Tour

LA DEFAITE QUI FAIT MAL
– Sans nul doute, sa demi-finale à Roland-Garros face à Roger Federer. Alors qu’il avait les armes mentales et tactiques pour battre le Suisse sur la terre battue parisienne, Djokovic n’a pas été capable d’avoir le dernier mot face à l’ancien lauréat de la Porte d’Auteuil. C’est avec une grande déception qu’il a vu sa série de victoires se stopper à 41, égalant la grande performance du McEnroe intraitable de 1984. Il ne le savait pas encore, mais il a manqué peut-être manqué ici l’occasion de réaliser le Grand Chelem.

LES TROIS CHIFFRES CLEFS

6 - Son nombre de défaites cette saison. Roger Federer est le seul à l’avoir battu lors de sa folle épopée du début de saison, tout comme Andy Murray en finale du Masters de Cincinnati à ceci près que le Serbe a rendu les armes avant la fin. Premier signe ostensible de la baisse de régime du nouveau N.1 mondial. Après l’US Open, s’en sont suivies quatre sorties avec au final quatre défaites et un forfait (face à Tsonga à Bercy). Un revers sur un abandon face à l’Argentin Juan Martin Del Potro en demi-finales de Coupe Davis, un autre face au Japonais Kei Nishikori en demi-finales de Bâle qui s’est ponctué sur un 6-0 et enfin deux derniers en matches de poule du Masters de Londres face à David Ferrer et Janko Tipsarevic. C’est sa plus mauvaise fin de saison depuis la saison 2007 (cinq défaites de suite).

41 - Djokovic a échoué à une toute petite marche du record de John McEnroe. L'Américain avait aligné 42 victoires consécutives dans les années 80. Le Serbe, lui, s'est arrêté à 41. Entre son revers face à Roger Federer au Masters, fin 2010, et celui, toujours contre le Suisse, en demi-finale de Roland-Garros, Djokovic n'a pas connu la défaite. Une série exceptionnelle. Il aurait pu égaler Big Mac si Fabio Fognini n'avait pas déclaré forfait en quarts de finale à Roland-Garros. Djokovic a égalé Federer, qui avait lui aussi remporté 41 matches d'affilée entre septembre 2006 et mars 2007.

12 619 803 - Soit le nombre de dollars que Novak Djokovic a remportés cette saison. Et uniquement cette saison, et encore sans compter les gains réalisés avec ses sponsors. Le Serbe pourrait faire pâlir de jalousie John McEnroe qui a gagné moins que lui (à 70 000 dollars près) lors de toute sa carrière, avec un palmarès bien plus fourni : 77 titres dont 7 tournois du Grand Chelem pour le gaucher américain (875 victoires pour 198 défaites au total). Dire que les dotations des tournois ont fait un boum exponentiel serait peu dire…

ET MAINTENANT ?
Le plus dur commence pour Djokovic, dans la mesure où son année 2012 a 95% de chances d'être moins bonne que la précédente. Inévitablement, la comparaison sera faite dans les six premiers mois entre ses performances 2012 et 2011. A lui de s'en affranchir pour que sa saison dantesque constitue un atout, non un poids. Il y a encore douze mois, il était le chasseur. A partir du mois de janvier, il sera le gibier. Cela dit, ce statut n'a pas semblé lui pesé à l'US Open, où il était arrivé dans la peau du numéro un mondial pour la première fois. Il avait assumé son nouveau statut avec brio et autorité. La priorité pour lui, c'est de retrouver l'intégralité de ses moyens physiques, ce qui n'a pas été le cas en fin de saison. Il arrivera en Australie au mois de janvier sans grands repères et sans la confiance née l'an passé de son triomphe en Coupe Davis. Mais jusqu'à preuve du contraire, le patron, c'est lui.
Eurosport - S.P. et L.V.
Revenir en haut Aller en bas
Destinée
Admin
avatar

Messages : 40071
Date d'inscription : 01/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Jeu 15 Déc 2011 - 22:35

Djokovic, fait pour durer ?
Par Rémi Cap-Vert, jeudi 15 décembre 2011 à 16:52

http://www.welovetennis.fr/novak-djokovic/42714-djokovic-fait-pour-durer

Marian Vajda, coach de Novak Djokovic, a été interrogé par Mats Wilander, pour Eurosport. Morceaux choisis.

"Ce qui a changé ? Il s'est dit : "Je peux le faire, je suis capable de travailler dur, je dois changer mes méthodes d'entraînement, je dois faire du fitness et je dois améliorer mon service et mon coup droit." En gros, il a accepté de se fixer de gros défis. [...] Il a vraiment envie de gagner plus de Grands Chelems. Ce serait super s'il y arrivait, s'il pouvait rester au top. Je sais que les autres joueurs derrière sont à l'affut, ils veulent tous gagner leurs matches contre lui. [...] C'est fantastique ce qu'il est en train de faire. On peut améliorer des choses, la volée par exemple, donc il faut continuer à bosser. Mais je pense qu'il est capable de maintenir son niveau de jeu ces quatre-cinq prochaines années. "

Moi je ne pense pas que l'année prochaine il gagnera autant que cette année.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passionnementtennis.com
jeusetmatch

avatar

Messages : 44227
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Ven 16 Déc 2011 - 6:36

qui sait il a une telle rage de gagner , mais aura-t-il la résistance necessaire?
Revenir en haut Aller en bas
Destinée
Admin
avatar

Messages : 40071
Date d'inscription : 01/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Ven 16 Déc 2011 - 14:44

Avec tous les points qu'il a à défendre cette année, on va voir s'il gère bien la pression.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passionnementtennis.com
Destinée
Admin
avatar

Messages : 40071
Date d'inscription : 01/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Ven 16 Déc 2011 - 15:09

Récompense > Djokovic et Kvitova nominés aux Laureus Awards
Par Kevin Van Der Purg-Aasche, vendredi 16 décembre 2011 à 11:45

http://www.welovetennis.fr/recompense/42721-djokovic-et-kvitova-nomines-au-laureus-awards

Fraîchement nommés Champions du Monde de tennis, par l'ITF, Novak Djokovic et Petra Kvitova sont aussi nominés aux Laureus World Sports Award. Ces trophées récompensent les meilleurs athlètes, tous sports confondus, de l'année. Dans la catégorie sportif de l'année, Laureus World Sportsman of the Year, voici la liste des nominés :

Usain Bolt : Double médaillé d'or aux Championnats du Monde de Daegu
Sebastian Vettel : Champion du Monde de Formule 1
Novak Djokovic : Numéro 1 mondial de tennis et vainqueur de trois Grands Chelems (Open d'Australie, Wimbledon et US Open)
Lionel Messi : Vainqueur du Championnat d'Espagne et de la Ligue des Champions avec le FC Barcelone
Cadel Evans : Vainqueur du Tour de France
Dirk Nowitzki : Champion NBA avec les Mavericks de Dallas

Dans la catégorie sportive de l'année, les nominées sont :

Carmelita Jeter : Championne du Monde du 100m à Daegu
Petra Kvitova : Numéro 2 mondiale et vainqueur de Wimbledon
Yani Tseng : Numéro 1 mondiale de golf et vainqueur de deux Majeurs (LPGA et Open britannique)

Revenir en haut Aller en bas
http://www.passionnementtennis.com
jeusetmatch

avatar

Messages : 44227
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Sam 17 Déc 2011 - 9:44

bravo bravo
Revenir en haut Aller en bas
Destinée
Admin
avatar

Messages : 40071
Date d'inscription : 01/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Mer 21 Déc 2011 - 21:18

Djokovic, nouveau resto
Par Rémi Cap-Vert, mercredi 21 décembre 2011 à 18:33

http://www.welovetennis.fr/we-love-novak/42809-djokovic-nouveau-resto

Novak Djokovic est joueur de tennis, mais aussi, désormais, un vrai businessman - son père et ses oncles s'occupent d'étendre ses affaires au pays. Le Serbe a ouvert un nouveau restaurant à Novi Sad, dans le nord de la Serbie. Outre cet établissement, il possède un restaurant à Belgrade, un spa, une boutique, un "tennis complex"... Auxquels on peut ajouter le tournoi de Belgrade, propriété de la famille. Comme on dit, les affaires fonctionnent bien...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passionnementtennis.com
jeusetmatch

avatar

Messages : 44227
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Jeu 22 Déc 2011 - 4:14

rien de mieux que le sport pour s'enrichir Shocked
Revenir en haut Aller en bas
*Fan2RafaEtMaria*



Messages : 8282
Date d'inscription : 06/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Jeu 22 Déc 2011 - 22:54

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Destinée
Admin
avatar

Messages : 40071
Date d'inscription : 01/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Jeu 22 Déc 2011 - 23:11

On dit que le rêve n'a pas de prix et comme ils nous font rêver Wink et puis beaucoup de sportifs ont des associations et aident des gens ou des enfants Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passionnementtennis.com
*Fan2RafaEtMaria*



Messages : 8282
Date d'inscription : 06/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Jeu 22 Déc 2011 - 23:31

C'est vrai Wink
Revenir en haut Aller en bas
Destinée
Admin
avatar

Messages : 40071
Date d'inscription : 01/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Sam 7 Jan 2012 - 22:44

L'ère Djokovic-Nadal va-t-elle continuer en 2012 ?
Par Cécile Soler Mis à jour le 29/12/2011 à 18:26 | publié le 29/12/2011 à 17:47

http://www.lefigaro.fr/sport/2011/12/29/02001-20111229ARTFIG00380-tennis-l-ere-djokovic-nadal-va-t-elle-continuer-en-2012.php

TENNIS - Leur duel, remporté par le Serbe, a pimenté 2011. Entamés, ils auront du mal à tenir le même rythme en 2012.

Si 2011 fut l'année Djokovic, il est douteux que 2012 en soit une copie plus ou moins fidèle. Le Serbe a désormais la pression sur lui, alors que Rafael Nadal, lui, est contraint de rebondir.

Djokovic est devenu une cible

Lorsqu'on lui parlait de 2012 sur la fin de la saison dernière, Novak Djokovic était la prudence personnifiée. «J'ai eu une année incroyable, affirmait-il avant d'être éliminé en poules au Masters de Londres. Rien ne pourra la gâcher. Je me souviendrai toujours de cette année comme de la meilleure de ma vie. Je veux juste bien me préparer pour 2012.» En dépit de sa relative jeunesse - 24 ans -, le Serbe n'est pas un débutant. Il est pro depuis 2003 et sait qu'il lui sera très difficile de répliquer sa prodigieuse saison passée. Ou plus exactement les dix premiers mois, son envolée s'étant achevée en septembre avec son épique victoire en finale de l'US Open sur Nadal. Dès sa rentrée à l'Open d'Australie, une pression énorme va s'exercer sur le numéro un mondial. Non seulement il est la cible, pour tous ses adversaires, mais, en plus, il va avoir une quantité astronomique de points à défendre: avec trois Grands Chelems et cinq Masters 1000 (dont quatre dans les cinq premiers mois de l'année), la moindre faiblesse pourrait faire fondre très vite le matelas de plus de 4000 points d'avance qu'il possède sur son dauphin, Rafael Nadal.

Nadal va devoir trouver des solutions

Six matchs, six finales, six défaites. Djokovic n'a pas ravi que son fauteuil de numéro un à l'Espagnol. C'est de sa confiance en lui, de son tempérament de guerrier conquérant que l'a également délesté le «Djoker». Depuis ses premières armes à 17 ans sur le circuit, le Majorquin était ce jeune fauve auquel pas grand-chose ne résistait. En 2011, dominé systématiquement par un adversaire plus jeune que lui, le champion de Roland-Garros a été confronté à une situation totalement inédite. «Au fil des années, on perd un peu en intensité», confiait-il récemment à El Pais. Sera-t-il en mesure de réagir tactiquement, techniquement mais aussi mentalement?

Le facteur physique

L'épaule de Djokovic criait grâce à la fin de 2011. Celle de Nadal n'était pas au mieux. L'Espagnol a déjà fait part de son intention de prendre plusieurs semaines de pause après l'Open d'Australie pour soigner cette épaule… Quant au Serbe, même s'il a levé le pied sur la fin d'année, il semble inimaginable qu'il ne paie pas en 2012, ses efforts de 2011. Et puis, s'il est coutume d'admettre que l'émulation est le meilleur aiguillon possible pour progresser, les longues batailles peuvent parfois également se révéler épuisantes. «Nole» et «Rafa» s'en sont livré de belles en 2011 et, même si elles ont toutes tourné en faveur du Serbe, elles pourraient avoir des conséquences sur les deux protagonistes. «Je ferai très attention à ma programmation», promet le Serbe, qui n'oublie pas que 2012 est aussi (surtout) une année olympique. Pendant ce temps, Roger Federer gagne moins mais préserve son organisme en ciblant avec soin ses objectifs: JO, Coupe Davis, Grands Chelems. Pour lui, 2012 pourrait être l'année du drapeau mais aussi des impasses. Un exemple à suivre?

Cette jeunesse qui a épuisé tous ses trésors de patience

Il fut une époque où de petits génies, tel Boris Becker, remportaient des Grands Chelems (Wimbledon, 1985) avant d'avoir passé leur permis de conduire. Il y a six ans encore, un certain Rafael Nadal a levé sa première Coupe des Mousquetaires à Roland-Garros à 19 ans. Aujourd'hui, il est plus difficile de percer pour les ados prodiges, et toute une génération piaffe.

Début 2011, la crème de cette jeunesse tardait à «craquer» la barrière des 100 meilleurs mondiaux. Et puis progressivement tout s'est débloqué. Le Canadien Milos Raonic (31e) a éclos dans l'hiver. Bernard Tomic (42e) a profité de Wimbledon pour montrer que le tennis australien ne disparaîtrait pas forcément avec Lleyton Hewitt, tandis que le Bulgare Grigor Dimitrov (76e) refaisait enfin surface.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passionnementtennis.com
jeusetmatch

avatar

Messages : 44227
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Dim 8 Jan 2012 - 4:59

j'aime bien l'expression "toute une génération piaffe"
ça bouillonne!! ça bouillonne Wink
Revenir en haut Aller en bas
Destinée
Admin
avatar

Messages : 40071
Date d'inscription : 01/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Jeu 19 Jan 2012 - 20:28


Revenir en haut Aller en bas
http://www.passionnementtennis.com
*Fan2RafaEtMaria*



Messages : 8282
Date d'inscription : 06/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Jeu 19 Jan 2012 - 23:08

Quelle saison en effet pour le serbe Wink
Revenir en haut Aller en bas
Destinée
Admin
avatar

Messages : 40071
Date d'inscription : 01/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Mer 25 Jan 2012 - 21:14

ATP > Djokovic : "Le mental fait la différence"
Par Pauline Dahlem, mercredi 25 janvier 2012 à 16:36

http://www.welovetennis.fr/atp/43952-djokovic-le-mental-fait-la-difference

Interrogé sur l'impressionnante régularité des membres du big four dans les tournois du Grand Chelem, Novak Djokovic estime que c'est notamment le supplément d'expérience sur les autres joueurs qui fait la différence.

"Les gens ne réalisent pas combien c'est difficile d'atteindre les demi-finales en Grand Chelem, même si, sur le papier, on est censés y arriver. Il y a plein de joueurs compétitifs, plein de joueurs motivés pour nous battre. Cela donne encore plus de valeurs à nos belles performances. Mais vous savez, je crois que nous avons une force mentale qui nous avantage sur les autres joueurs. Sur le court, on a cette forme de croyance en nos capacités, due au fait qu'on a joué des finales de Grand Chelem a plusieurs reprises, et qu'on en a gagné, et là je parle spécialement pour Roger et Rafa. Ça compte et c'est un avantage lorsque l'on affronte quelqu'un qui n'a pas cette expérience-là."

Pour le coup je suis entièrement d'accord avec lui Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passionnementtennis.com
jeusetmatch

avatar

Messages : 44227
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Jeu 26 Jan 2012 - 7:33

le mental oui , mais aussi beaucoup plus de travail et d'entrainement Smile
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 44227
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Mar 31 Jan 2012 - 8:51

Novak Djokovic vainqueur de l'Open d'Australie : conservera-t-il le pouvoir ?

Modifié le 30-01-2012 à 20h20
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/313065-novak-djokovic-vainqueur-de-l-open-d-australie-conservera-t-il-le-pouvoir.html

LE PLUS. Ca y est, les dés sont jetés : au terme d'une rencontre longue et éprouvante, Novak Djokovic remporte l'Open d'Australie, face à Rafael Nadal. La scène internationale du tennis en est bouleversée, mais le joueur serbe a-t-il l'étoffe d'un champion au long cours ?


Jérémie Tune
> Par Jérémie Tune Professeur d'EPS

Les commentateurs politiques sont unanimes : la conquête du pouvoir diffère en nature profonde de sa conservation. Et certains hommes publics sont aptes, par leur capacité de bagarre électorale à le conquérir, sans pour autant le sauvegarder plus tard. cela s'applique-t-il dans le tennis, et qu'en est-il de Novak Djokovic ?



En remportant l'Open d'Australie, après un combat galactique contre Rafael Nadal de près de six heures de frappes mutuelles (5-7, 6-4, 6-2, 6-7, 7-5), sous forme de grandes claques "aller-retour", le Serbe assène un coup gigantesque sur le circuit professionnel en ce début de saison ; rejoignant le carré VIP des joueurs ayant remporté trois Grand Chelem successifs. Autour de la table avec Federer et Nadal : Rod Laver et Pete Sampras.

Une rencontre dominée par Djokovic



Dans le jeu lui-même, pas grand chose à redire : Djokovic a dominé la rencontre. Mais c'était sans compter sur la hargne et la combativité légendaire d'un Espagnol qui, après le KO du milieu de match, a su se relever pour repartir tête la première au milieu d'un flux incessant de coups adverses.



Car le style du Serbe est tout en variation : trouve des angles impossibles en coup droit, sortant un Majorquin (en mode défense) du terrain; réalise des amortis (les meilleurs du circuit ?) grâce à de délicates caresses de la balle, appuis solides et léger effet "rétro", à en faire pâlir le plus élégant des séducteurs professionnels en terrasse de café.



Il n'hésite pas non plus, dans certaines phases de jeu, à forcer volontairement sur le revers de Nadal, fautif par moments en longueur ou lorsqu'il réalise des "chips" (balle coupée) peu incisifs, dénotant un manque de confiance dans son coup à deux mains.



Un mental d'acier qui appuie une excellente technique



Comble du sort, seul Roger Federer est capable de déranger le jeu du Serbe, et de sublimer son jeu dans une lutte franche qu'il affectionne. Personne n'en doute : le Suisse aime la conversation frontale, la prise de balle tôt et l'offensive, quand le lift ou le passing-shot destructeur anéantissent toutes ses ambitions. Cependant, en s'éternisant à la troisième place mondiale, Federer tombe à coup sûr sur sa bête noire ibérique en demi-finale, réduisant les chances d'affronter Djokovic en finale.



Au delà de l'approche purement technique, le duel psychologique de ce nouveau clasico tourne à l'avantage du Serbe. Grâce notamment à une défense de feu et des retours stratosphériques (longs, gênants, et parfois directement gagnants), suite à des services espagnols de moins en moins percutants au fil des années.



Ce point d'interrogation qui flâne dans l'esprit du Majorquin est à l'image d'une double faute monstrueuse (du jamais vu?) qui donne le deuxième set à Djokovic, renversant le rapport de force de la partie. Le reste de la finale ne se résumant qu'à une tentative réussie pour Nadal de raccrocher au score.



Djokovic a su conquérir mais possède-t-il l'autorité nécessaire et les compétences pour gouverner longtemps ?



Parviendra-t-il à s'imposer durablement ?




Incarnant le renouveau d'une Serbie discréditée sur la scène internationale par les récents conflits historiques et jugée patriote voire nationaliste, Djokovic est poussé par le public et le gouvernement (il possède un passeport diplomatique) ; et ses pitreries joyeuses plaisent aux spectateurs, animent un tennis dépeint pour ses détracteurs comme très "bon chic bon genre".







Mais, malheureusement, sa personnalité reste complexe, obscure, l'opposée de Federer en terme de sérénité, de morale à la bon père de famille et d'allure de gendre idéal, qui lui ont permis tant d'années de conserver la couronne.



A ce propos, Guy Forget déclarait en 2010, lors de la finale de la Coupe Davis : "Les joueurs serbes étaient sournois et borderline." Comme le confirme la photo Facebook sur le profil de son compère Janko Tipsarevic, vite retirée du compte, et dans laquelle ce dernier braque Djokovic avec un revolver : "Combien donnerait Nadal pour appuyer sur la gâchette?"



De tout cela, le Serbe conserve une extraordinaire capacité de récupération. Son parcours à Melbourne est éloquent : vainqueur de Nadal en six heures de jeu, après cinq sets de combat acharné deux jours avant, contre Andy Murray. Gigantisme physiologique.



Sur une bonne voie pour conserver sa première place, il lui reste néanmoins quelques points à corriger : de grosses fautes dans certaines phases de jeu; un caractère plus serein (la question est posée?), une technique de coup droit qui se détériore couramment avec la fatigue, trop vers l'arrière et se concrétisant par de vrais et ridicules "baduf" (balle faute au bas du filet).



D'autant que la saison est longue, Nadal imposant de plus en plus de pression... L'écart de points entre les deux hommes peut alors fondre comme neige au soleil majorquin...


Revenir en haut Aller en bas
Destinée
Admin
avatar

Messages : 40071
Date d'inscription : 01/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Mer 1 Fév 2012 - 19:52

Merci pour cet article Wink
Il y a quand même beaucoup d'articles qui parlent du caractère de Djoko qui ne semble visiblement pas être apprécié comme Nadal ou Federer...c'est vrai que moi aussi j'ai du mal avec lui, parfois il me fait rire et parfois il m'énerve drunken rire moqueur , je ne sais pas trop quoi penser de lui don\'tknow
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passionnementtennis.com
Destinée
Admin
avatar

Messages : 40071
Date d'inscription : 01/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Jeu 2 Fév 2012 - 22:48

McEnroe: "Djokovic a une énorme force mentale"
Par Vincent Grethen, jeudi 02 février 2012 à 14:34

http://www.welovetennis.fr/atp/44210-s-joue

Depuis qu'il a rangé les raquettes, John McEnroe suit toujours le monde du tennis de très près, n'hésitant jamais à donner son avis. Présent dans une académie de tennis, cette semaine, à New York, l'ancien champion américain en a profité pour commenter les exploits de Djokovic et évoquer le tennis masculin en général. Des propos à retrouver en version originale sur le site de l'ATP.

Novak Djokovic
"Je pense que Djokovic a atteint un niveau de force mentale inégalable dans le tennis actuel. Athlétiquement, le Serbe impressionne aussi. Il a tellement amélioré son jeu, qu'aujourd'hui, j'ai l'impression que son retour est meilleur que celui d'Agassi. Pour moi, Connors et Agassi possédaient les meilleurs jeux de retour. Désormais, Djokovic est passé devant. Il est beaucoup plus élastique, beauoup plus souple que la moyenne. Je l'avais déjà remarqué quelques anneés auparavant, c'est fou comme il a pu travailler cet aspect. Et il le prouve sur le terrain. Je pense que les autres joueurs devraient s'en inspirer aussi et travailler ce côté du jeu."

Une période dorée "Nous vivons une période incroyable pour le tennis. Le jeu présenté par ces gars est phénoménal. Ils ont repoussé les limites. Roger est trentenaire désormais et il joue toujours très bien. Murray a joué le meilleur match de sa carrière face à Djokovic. Aucun ne veut lâcher, il se battront jusqu'au bout, jusqu'à ce que l'un d'eux ne tombe pour de bon."

La relève
"Pour moi, Bernard Tomic, Milos Raonic et Ryan Harrison sont très talentueux. Bernard possède un jeu qui lui est propre. Quand à Milos, je pense qu'il peut vraiment aller très loin. Il fait d'énormes progrès. Et je suis sûr qu'il aura la chance de remporter un titre en Grand Chelem si il continue à jouer et à s'améliorer ainsi."

Revenir en haut Aller en bas
http://www.passionnementtennis.com
jeusetmatch

avatar

Messages : 44227
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Ven 3 Fév 2012 - 5:41

dans les petits nouveaux il a oublié alexandr BOLGOMOLOV JR qui n"est pas mal non plus Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Destinée
Admin
avatar

Messages : 40071
Date d'inscription : 01/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Ven 3 Fév 2012 - 18:53

Oui je suis d'accord avec toi il m'a aussi l'air dangereux ce petit nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passionnementtennis.com
jeusetmatch

avatar

Messages : 44227
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   Sam 4 Fév 2012 - 18:18

http://www.sport.fr/tennis/circuit-atp-les-hommes-suivre-novak-djokovic-250141.shtm

Les hommes à suivre : Novak Djokovic

Samedi 4 février 2012 - 12:26

Suite de notre série consacrée aux hommes à suivre sur le circuit ATP cette saison. Découvrons la fiche de Novak Djokovic.

Novak Djokovic : Serbie, (22/05/87), ATP Rang 1, 1.88m, 88 kilos. Professionnel depuis 2003, 28 tournois en carrière (14 finales, 394 V/111D), 33 millions $ de gains en carrière (12 619 803$ en 2011). Titres en 2011 : (10) US Open (Outdoor/Dur) , ATP World Tour Masters 1000 Canada (Outdoor/Dur) , Wimbledon (Outdoor/Herbe), ATP World Tour Masters 1000 Rome (Outdoor/Terre battue) , ATP World Tour Masters 1000 Madrid (Outdoor/Terre battue) , Belgrade (Outdoor/Terre battue) , ATP World Tour Masters 1000 Miami (Outdoor/Dur) , ATP World Tour Masters 1000 Indian Wells (Outdoor/Dur) , Dubai (Outdoor/Dur) , Australian Open (Outdoor/Dur).

N°1 mondial, victorieux de trois titres en Grand Chelem, cinq titres en Masters 1000 pour un bilan final de 70 victoires pour seulement 6 défaites, Novak Djokovic a écrasé de toute sa classe la saison 2011. Même si le Serbe titille les sommets depuis maintenant quatre ans, rien ne laissait présager que l’enfant terrible de Belgrade allait réaliser un tel parcours. Considéré comme un « vulgaire » faire valoir derrière les invincibles Federer et Nadal, destiné à ne ramasser que les miettes d’un duel unique dans le monde du sport moderne, Nollé s’est rebellé et à démontré à tous qu’il était devenu un des meilleurs joueurs de tous les temps. Pourquoi et surtout comment d’une saison sur l’autre, cet homme qui ne possède pas le meilleur service, ni le meilleur coup droit et encore moins la meilleur volée qui soit, a réussit pareil exploit. Dans le dessein de tant soit peu comprendre les raisons d’une telle « sorcellerie », il faut non pas remonter en décembre 2010 à l’occasion de sa superbe victoire en Coupe Davis contre la France mais à l’US Open un mois auparavant. Battu une nouvelle fois en finale (il avait déjà était finaliste en 2007 par Raphael Nadal en quatre manches (6-4, 5-7, 6-4, 6-2), Novak Djokovic se pose des questions. Détenteur de deux titres du Grand Chelem (Melbourne en 2008 et 2012), numéro trois mondial, le Serbe qui est déjà une véritable idole en son pays, se demande s’il demeurera à jamais dans l’histoire du tennis mondial qu’un protagoniste comme tant d’autres dans l’ombre du duo infernal. Que peut-il faire de plus techniquement et psychologiquement pour casser cette hégémonie qui commence doucement mais sûrement à lui saper l’existence. Changer son geste de service si souvent décrié pour son manque d’efficacité ? Raccourcir son coup droit afin de prendre la balle un peu plus tôt dans l’échange ? Changer d’entraineur afin de s’inventer un jeu plus agressif vers l’avant ? Torturé par l’obsession de devenir numéro un mondial depuis sa plus tendre enfance, Novak Djokovic se doit de trouver des solutions au plus vite s’il désire qu’un jour son rêve devienne réalité. Conscient tout de même que ses qualités tennistiques du moment l’ont tout de même conduit à la troisième place mondiale, le Serbe va avoir l’intelligence de ne changer aucun aspect fondamental de son jeu, mais de l’ajuster plus en adéquation avec ses besoins du moment.

Plus fort physiquement que Nadal


A ce niveau de la compétition, ce sont les petits détails qui font la différence ! Sachant ce fait, Djokovic va déjà commencer à s’occuper de son corps avant de penser à sa technique et à l’aspect psychologique qu’il compte mettre en place. Le temps des hamburgers, pizzas, pates et pain est révolu. Novak engage un nutritionniste et il s’en explique pourquoi : « On a changé mes habitudes alimentaires parce que je suis allergique à certaines choses comme le gluten. Voilà pourquoi, j'ai perdu un peu de poids et ça m'a aidé. Je bouge mieux sur le court, je me sens plus léger. C’est sûrement ce mélange de protéines qui, combiné avec l'amidon, forme l'albumine de la plupart des céréales, me donnait ces coups de pompes que je ressentais assez souvent outre le fait que je suis assez sensible à la chaleur. ». Un corps sain pour un esprit sain, Novak Djokovic peut enfin disposer d’un physique à la hauteur de ses ambitions. Interrogé sur le sujet au moment du tournoi de Roland Garros, Jo-Wilfried Tsonga raconte: « Il court plus vite, plus longtemps, et ne s’essouffle pas. Il a toujours la tête hors de l’eau. Moi je vois un mec qui est même meilleur que Nadal physiquement, chose qui semblait inconcevable il y a encore quelques mois !» Chose faite, le Serbe décide (au même moment !) d’entreprendre une seconde cure. Conscient que tennistiquement, il pouvait rivaliser sur la majorité des surfaces avec Federer et Nadal, il comprend assez vite que sans l’aide d’un mental à toute épreuve, il ne pourra jamais satisfaire son appétit de conquêtes. Cette fois, nulle besoin de médecin en tout genre ou de psychologue à cent cinquante euros la consultation, le travail mental qu’il décide de s’imposer va devoir se réaliser personnellement. « J’ai toujours su depuis mon arrivée sur le circuit professionnel que je pouvais battre les meilleurs joueurs. Le problème, c’est que depuis que je suis numéro trois mondial, j’arrive sur le court avec la sensation que je ne peux pas rivaliser mentalement avec Nadal et Federer. Résultat, contre eux, je ne lâche pas mes coups et limite, j’arrive perdant sur le court avant même l’échauffement. J’ai réalisé un énorme travail sur moi-même me répétant jour après jour que mentalement, je pouvais être aussi fort que ces deux immenses champions. Même si la victoire en Coupe Davis m’a énormément apportée, c’est ce travail mental débuté dès l’automne 2010 qui m’a permis d’être là où j’en suis actuellement ! » Même s’il demeure presque inconcevable que Novak Djokovic est vraiment entreprit ce travail seul, force est de constater que les résultats furent stupéfiants. « Quand on joue contre des joueurs d’exception comme Nadal ou Federer, le match ne débute pas au premier point du premier jeu. Il commence à l’entrainement, dans les vestiaires, à l’échauffement mais également à l’entrainement ! Il y a encore peu, je faisais l’erreur de croire que la préparation d’un match était dissociable du match en lui-même. Résultat, je n’arrivais pas prêt mentalement à l’heure dite et logiquement, je perdais ! »

Le dernier ingrédient qui a permis à Djokovic de passer le cap est évidemment technique. Le retour à son ancien geste de service à été une bénédiction. Dans l’optique d’acquérir quelques kilomètres heures supplémentaires et plusieurs points « gratuits », il avait fait appel un certain temps au bombardier Canadien, Greg Rusedski. Il se raconte même qu’en compagnie de son entraineur, Marian Vajda, les deux hommes avaient étudié à la loupe le geste si particulier et pourtant si efficace de l’as des aces, Goran Ivanisevic. Malheureusement, les résultats ne furent vraiment pas probants, le Serbe multipliant les doubles fautes tel Lionel Messi qui compile les buts. Interrogé sur le sujet, il expliquait les raisons de cet échec: « Je sais, j'ai voulu changer un truc technique dans mon service cette saison et ça ne va pas. C'est ce qui arrive quand il y a trop de gens qui mettent leur grain de sel dans votre jeu. Après c’est le bordel dans ta tête. Je veux revenir à mon ancien geste même si ce dernier ne me permettra jamais de faire quinze aces par match » Service partiellement retrouvé, il s’attèle également à modifier son placement sur le terrain. Trop loin de sa ligne de service pour imprimer sa propre cadence à l’échange, Nollé décide qu’il n’est plus temps de reculer : « Quand je regarde jouer Federer ou Agassi, c’est comme si j’observais un match de ping-pong ! Ces deux joueurs n’acceptent pas de reculer, ce qui leur permet de ne pas subir. Le tennis est un jeu de «gagne-terrain » et je me suis forcé un peu contre nature à me rapprocher de la ligne de fond de court d’une cinquantaine de centimètres. C’est bête à dire, mais cela à tout changé ! Aujourd’hui, le patron sur le court, c’est moi ! »

« Limite, j’aurais dû arrêter ma saison fin septembre… ! »

Toutes ces bonnes résolutions mises bout à bout ont donc permit au Serbe d’élever son niveau de jeu et d’enregistrer de janvier à mai, quarante et une victoires consécutives (à une unité du record de John McEnroe). Service retrouvé, jeu de fond de court précis, physique de « déménageur », Djokovic a également énormément travaillé son retour de service, coup qu’il maitrise dorénavant parfaitement et qui lui permet de prendre très tôt le jeu à son compte (39% de jeux de retour gagnés, numéro un à cet exercice sur l’année 2011). Lucide sur ses nouvelles forces, il a ainsi pu déployer pendant les six premiers mois de l’année un tennis ahurissant. C’est simple, jusqu’à la demi-finale perdue contre Roger Federer (7-6, 6-3, 3-6, 7-6), Djokovic a enquillé trente sept victoires de rang et gagné les sept tournois qu’il a disputé. Ne pouvant suivre ce rythme insensé, il s’est légèrement « écroulé » après sa victoire à Wimbledon. « Je n’aurais pas dû participer à la totalité de la tournée américaine qui précède l’US open. Mais que voulez-vous, je me sentais invincible ! C’est une sensation qui n’arrive peut-être qu’une fois dans la vie d’un joueur professionnel et je souhaitais absolument en profiter jusqu’au bout. Même si j’ai gagné l’Open des Etats-Unis, je savais que tôt ou tard mon corps et mon esprit allaient m’abandonner. Limite, j’aurais dû arrêter ma saison fin septembre pour me concentrer uniquement sur la finale de la Coupe Davis. » Carbonisé physiquement et mentalement, Novak Djokovic termine 2011 clopin-clopant mais fort d’une ration victoires/défaites de 70/6 sur l’ensemble de la saison. Maintenant, la question que l’on est en droit de se poser est de savoir si le natif de Belgrade pourra réitérer en 2012 son formidable parcours.

Plus de 4 000 points d’avance au classement ATP

Cette saison, particulièrement difficile pour les organismes avec l’ajout des jeux Olympiques au mois de juillet va être très dure à gérer pour les organismes des tous meilleurs. Ne pouvant que perdre des points au classement jusqu’au jour des demi-finales de Roland Garros, Novak Djokovic n’a que deux alternatives qui s’offrent à lui. Soit, il décide de suivre le même calendrier que l’année dernière, espérant calquer ses résultats sur ceux de 2011. Soit il décide de l’alléger, privilégiant la récupération, quitte à perdre quelques points au classement en début d’exercice pour peut-être les reprendre durant les six derniers mois de l’année. L’équation est simple, Djokovic possède à l’heure actuelle 13 630 points ATP, Nadal 9 595 et Federer 8 170. Sachant qu’il mettra en jeu jusqu’à la demi finale de Roland Garros plus de 6 000 points, Nadal à peu près 3 000 et Federer 1 500, il ne serait pas illogique de croire que le serbe à cependant une petite marge de manœuvre sur ses poursuivants s’il continu sur le même niveau de jeu qu’il à démontré ces derniers mois. N’ayant fait l’impasse que sur l’Open de Monte Carlo en 2011, Novak Djokovic ne pourra au mieux que récupérer les 1 000 points attribués au vainqueur de ce tournoi pendant les six premiers mois de l’année. A part ses victoires à Wimbledon et à L’US Open, le Serbe est vierge de tout autre résultat durant la seconde partie de la saison. Il serait donc peut-être intelligent de privilégier tant soit peu la tournée américaine ainsi que celle qui se déroule à la suite de l’US Open en Asie. Maintenant, le problème est qu’il est obligatoire sauf avis médical contraire (et une règle spécifique au joueur qui sont sur le circuit depuis plus de 10 ans), de participer à l’ensemble des Masters Series de la saison (9). Ne pouvant donc glaner aucun points ATP durant les six premiers mois de l’année en étant presque obligé d’appliquer le même calendrier que celui de 2011, il sera donc très difficile au serbe de renouveler son extraordinaire saison. Blessé au dos en fin d’année, sa victoire au tournoi exhibition d’Abou Dhabi il y a dix jours est trompeuse tant le niveau de jeu de ses principaux concurrents était en deçà de leurs réelles valeurs. Tout dépendra en fait de son état de forme du moment et de sa fraicheur mentale. Souhaitant démontrer à tous que son hallucinante saison 2011 n’était pas due en partie au fait du relatif déclin de Nadal et de Federer, mais d’une certaine forme de renaissance, Novak Djokovic abordera l’Open d’Australie avec le couteau entre les dents. Heureux comme un gamin de tout ce qui lui arrive, il ne faudrait pas non plus qu’il se disperse trop hors du court en multipliant les opérations commerciales en tous genres comme il l’a tant fait dans la seconde partie de la saison. De plus, est-ce que le physique sera à la hauteur de ses envies de reconquête ? Etant tout en haut de la « montagne », il ne peut qu’en redescendre ! Confirmer un résultat est souvent bien plus difficile que d’y accéder la première fois. Comment réagira-t-il si par mégarde ses premiers matchs ne sont pas à la hauteur de ses espérances ? C’est la grande équation qu’il sera surement le premier à tenté de résoudre et qui tiendra en haleine ses milliers de fans à travers le monde.

Eric Bourillot
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NOVAK DJOKOVIC (Serbe)   

Revenir en haut Aller en bas
 
NOVAK DJOKOVIC (Serbe)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 40Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS :: LE CIRCUIT MASCULIN :: LES JOUEURS :: LES AUTRES JOUEURS-
Sauter vers: