UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS

Le tennis c'est la volonté, l'amour de la compétition, le dépassement de soi, du talent, beaucoup de travail mais surtout de la passion
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Football féminin -Euro 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
jeusetmatch

avatar

Messages : 42040
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Football féminin -Euro 2017   Jeu 5 Sep 2013 - 9:05

Rappel du premier message :

La France candidate pour l'Euro 2017 féminin
le 28/06/2013 à 14:54, mis à jour le 28/06/2013 à 14:54
http://www.eurosport.fr/football/football-feminin/2013/la-france-candidate-pour-l-euro-2017-feminin_sto3820781/story.shtml
De notre partenaire Foot123
L'UEFA a indiqué que la France faisait partie des sept pays voulant organiser l'Euro féminin en 2017. Les autres pays sont 'Autriche, Israël, les Pays-Bas, la Pologne, l'Ecosse et la Suisse. Le pays hôte sera désigné en décembre 2014 par le comité exécutif de l'UEFA.
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
jeusetmatch



Messages : 42040
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Football féminin -Euro 2017   Mar 5 Juil 2016 - 7:58


Euro 2017


Phase de groupes de qualification du 15 au 20 septembre 2016

http://fr.uefa.com/womenseuro/season=2017/matches/index.html



foot foot
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42040
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Football féminin -Euro 2017   Dim 17 Juil 2016 - 8:27

Classement féminin -24 juin 2016
http://fr.fifa.com/fifa-world-ranking/news/y=2016/m=6/news=la-suisse-progresse-au-milieu-de-l-accalmie-2802888.html
Le prochain Classement mondial féminin de la FIFA/Coca-Cola sera publié le 26 août 2016.







SUITE..         http://fr.fifa.com/fifa-world-ranking/ranking-table/women/index.html
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42040
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Football féminin -Euro 2017   Mer 20 Juil 2016 - 7:59

Equipe de France@equipedefrance  13 hil y a 13 heures
6 françaises figurent parmi les 10 meilleures joueuses d'Europe !
! #UEFABestPlayer pic.twitter.com/oHSsKZK93u


Amel Majri, Camille Abily, Wendie renard -Eugénie Le Sommer -Louisa Necib-Amandine Henry

 
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42040
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Football féminin -Euro 2017   Sam 27 Aoû 2016 - 16:06

Classement féminin FIFA

La Suisse progresse au milieu de l'accalmie

(FIFA.com) 24 juin 2016
http://fr.fifa.com/fifa-world-ranking/news/y=2016/m=6/news=la-suisse-progresse-au-milieu-de-l-accalmie-2802888.html




© Getty Images

Si le sommet de la hiérarchie du Classement mondial féminin de la FIFA/Coca-Cola reste inchangé, avec les États-Unis qui dominent toujours le haut du tableau, la Suisse a su tirer son épingle du jeu pour atteindre la 15ème place, soit le meilleur classement de son histoire.

La formation de Martina Voss-Tecklenburg, qui a atteint les huitièmes de finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ l’an dernier, a gagné quatre places depuis mars grâce à des victoires sur l’Italie et la République tchèque, et a du même coup acquis sa qualification pour l’UEFA EURO féminin l’an prochain.
Victorieuse elles aussi de ses trois matches de qualification pour l’EURO, l'Islande gagne également quatre places pour venir talonner ces mêmes Suissesses à la 16ème place, à un rang du meilleur classement de son histoire. La Bosnie-et-Herzégovine atteint également son meilleur classement (60ème) bien que n’étant pas parvenue à se qualifier pour la phase finale.
En termes de points gagnés, seul le Kenya a fait mieux que l’Islande ce trimestre, ayant déjoué les pronostics en dominant l’Algérie en match aller-retour pour se qualifier pour sa première Coupe d’Afrique des Nations féminine de la CAF. Les Kényanes sont désormais 130ème tandis que les Algériennes chutent de sept places et se retrouvent 81ème.
Outre les qualifications en Europe et en Afrique, le reste des 99 rencontres disputées depuis mars ont été des matches amicaux joués dans le monde entier, et dont ont notamment profité le Costa Rica (29ème), les Philippines (72ème), le Guyana (82ème), la Nouvelle-Calédonie (87ème) et le Burkina Faso (115ème), qui atteignent tous leur meilleur classement. Il convient également de souligner la performance de l’Autriche qui, bien qu’elle ne réussisse pas à se hisser au-delà de son actuelle 25ème place - son meilleur classement -, est parvenue à engranger systématiquement des points lors de chaque édition du classement mondial féminin depuis trois ans et demi maintenant.
La Bulgarie réintègre le classement après l’avoir quitté en mars, tandis que cinq équipes ne sont plus classées en raison de leur inactivité - l’Argentine, Guam, le Pakistan, l’Afghanistan et le Bhoutan. En conséquence, le nombre d’équipes classées est à présent de 132.
Le prochain Classement mondial féminin de la FIFA/Coca-Cola sera publié le 26 août 2016.

 
Leader
  
Etats-Unis
 
Entrées dans le Top 10
 
Aucune
 
Sorties du Top 10
 
Aucune
 
Nombre total de matches disputés
 
99
 
Plus grand nombre de matches disputés
 
Afrique du Sud (6)
 
Plus grande progression en termes de places
 
Suisse (15ème), Islande (16ème), plus 4
 
Plus grand recul en termes de places
 
Algérie (81ème), moins 7
 
Nouvelle entrée dans le classement
 
Bulgarie
Équipes désormais non classées en raison de leur inactivité prolongée
Argentine, Guam, Pakistan, Afghanistan, Bhoutan

Commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire


Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42040
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Football féminin -Euro 2017   Sam 27 Aoû 2016 - 16:12

Classement féminin


  • 26 août 2016






LA SUITE :    http://fr.fifa.com/fifa-world-ranking/ranking-table/women/index.html



Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42040
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Football féminin -Euro 2017   Sam 3 Sep 2016 - 7:29


Euro 2017

Phase de groupes de qualification du 15 au 20 septembre 2016

http://fr.uefa.com/womenseuro/season=2017/matches/index.html




Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42040
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Football féminin -Euro 2017   Lun 19 Sep 2016 - 9:08

Résultats du 15 et 16 septembres 2016
http://fr.uefa.com/womenseuro/season=2017/matches/results/index.html

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42040
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Football féminin -Euro 2017   Lun 19 Sep 2016 - 9:12


Suspense entier et saisons lancées
(FIFA.com) 13 sept. 2016
http://fr.fifa.com/womens-football/news/y=2016/m=9/news=suspense-entier-et-saisons-lancees-2832845.html


En NWSL américaine, les grandes décisions ont été reportées à l'ultime journée. Pendant ce temps en Allemagne, une vieille connaissance fait son retour sur le devant de la scène. Enfin, le Japon et la France renouent avec la compétition à l'issue de la trêve estivale.  

Etats-Unis : L'heure de vérité approche
À une journée du terme de la saison régulière, plusieurs pensionnaires de NWSL se trouvaient au pied du mur. Avec un point d'avance sur son premier poursuivant Portland Thorns, Washington Spirit reste favori dans la course au NWSL Shield, traditionnellement attribué à l'équipe qui termine en tête du championnat avant les play-offs. Le Spirit aurait pu tuer tout suspense mais sa défaite 2:0 face à Seattle Reign a involontairement relancé le suspense. De son côté, Portland n'a pas laissé passer l'occasion de réduire l'écart avec le leader, en s'imposant péniblement (3:2) à domicile devant Western New York Flash. Les locales pensaient sans doute avoir fait le plus difficile en marquant à trois reprises par Nadia Nadim (27ème), Christine Sinclair (37ème) et Dagyn Brynjarsdottir (69ème), mais les New-Yorkaises ont réduit l'écart pour offrir au public un final haletant.  
Toutefois, la lutte la plus intéressante concerne les dernières places qualificatives pour les play-offs. Fort de son succès face à Washington, Seattle a refait une partie de son retard sur New York, à la veille de l'ultime levée. La situation reste cependant largement favorable au Flash. Un nul face aux Boston Breakers lui suffirait pour accéder à la suite de la compétition. Pour Washington en revanche, il faudra impérativement battre Houston Dash, en espérant un faux pas de Western New York Flash.   
Le podium : Washington Spirit (39 points), Portland Thorns (38), Chicago Red Stars (30)


Allemagne : Potsdam est de retour
Institution du football féminin allemand, la Turbine Potsdam restait sur quelques saisons très difficiles en Bundesliga. Les Torbienen ont ainsi bouclé le dernier exercice à une décevante septième place. Après 45 ans de bons et loyaux services, l'entraîneur Bernd Schröder a décidé de quitter ses fonctions en 2016. Sous la houlette de son ancien adjoint Matthias Rudolph, la Turbine a réussi l'une des plus belles performances de la deuxième journée. En s'imposant 3:0 à domicile face au 1. FFC Francfort, Potsdam a pris les commandes du championnat. Laura Lindner (3ème), Tabea Kemme (78ème) et Svenja Huth (79ème) ont offert à leur équipe un succès de prestige. Le Bayern Munich, champion en titre (1:0 à Jena), et son dauphin le VfL Wolfsbourg (2:0 contre le Bayer Leverkusen) ont enregistré leur premier succès de la saison. Tous deux affichent quatre points au compteur. La championne olympique de Wolfsbourg Alexandra Popp a par ailleurs été désignée Joueuse allemande de l'année 2016.
Le podium : Turbine Potsdam (6 points), SGS Essen (6), SC Fribourg (4)


Japon : Reprise
Après une longue pause de trois mois, les Japonaises ont repris le chemin des stades. Le tenant du titre NTV Beleza a prouvé qu'il faudrait encore compter avec lui, en dominant l'INAC Kobe Leonessa 3:0. Vegalta Sendai a profité du revers de Parceiro Nagano, battu 3:2 à domicile par JEF United, pour s'emparer de la deuxième place du classement, à la faveur de son succès 2:1 à domicile sur Albirex Niigata.
Le podium : NTV Beleza (29 points), Vegalta Sendai (22), Parceiro Nagano (22)


Angleterre : Manchester City confirme
En FA Women’s Super League, Manchester City s'est imposé sur la plus petite des marges sur le terrain d'Arsenal, grâce à un but signé Jane Ross (51ème). Deuxième, Chelsea compte toujours sept longueurs de retard sur les Citizens au lendemain de sa victoire 3:0 sur Reading.
Le podium : Manchester City (38 points), Chelsea (31), Arsenal (23)
Ailleurs
Barcelone en tête, les favoris français au rendez-vous

En Espagne, le classement reste dominé par le FC Barcelone, qui affiche six points et une différence de buts largement favorable (10:0) après son dernier succès 6:0 sur Santa Teresa. Valencia Féminas occupe la deuxième place avec six unités également, mais une différence de buts légèrement inférieure (7:0). En France, les trois favoris ont parfaitement entamé la nouvelle saison. Lyon n'a fait qu'une bouchée de Soyaux (9:0), Montpellier est revenu victorieux de son déplacement à Metz (5:0) et le Paris Saint-Germain a largement dominé l'ASPTT Albi (4:0).


Dernière édition par jeusetmatch le Mer 21 Sep 2016 - 14:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42040
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Football féminin -Euro 2017   Lun 19 Sep 2016 - 9:15

Football Féminin

Hagen, entre fierté et courage

(FIFA.com) 16 sept. 2016
http://fr.fifa.com/womens-football/news/y=2016/m=9/news=hagen-entre-fierte-et-courage-2834110.html



L’arrivée d’Orlando Pride en NWSL américaine constitue incontestablement l’une des bonnes nouvelles de l’année 2016 pour les amateurs de football féminin. Pour ses grands débuts au mois d’avril, l’équipe floridienne a battu un record d’affluence en attirant plus de 23 000 spectateurs. Au-delà du terrain, le club s’est fortement impliqué dans la vie de la ville. Les dirigeants du championnat nord-américain ayant fait part de leur intention d’élargir la compétition, les futurs candidats à une place en NWSL seraient sans doute bien inspirés de suivre l’exemple d’Orlando.
Pour l’une des pensionnaires du club, le simple fait d’évoluer à ce niveau constitue déjà un succès en soi. Sarah Hagen a grandi en admirant un poster de Brandi Chastain, l’héroïne de la finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 1999™ remportée par les États-Unis. La native du Wisconsin n’a jamais caché son ambition de devenir footballeuse professionnelle un jour, un objectif que son talent lui permettait d’envisager sérieusement. Mais son destin a basculé l’année de ses 15 ans, lorsque les médecins ont diagnostiqué chez elle un cancer des ovaires. Pour la jeune lycéenne, le coup est rude.  
Dans l’adversité, Hagen a cependant prouvé qu’elle avait la combativité des grandes championnes. Après six mois et trois chimiothérapies, sa maladie n’était plus qu’un mauvais souvenir. Chaque année, la jeune femme fête l’anniversaire de cette bonne nouvelle. Cette date est l’occasion pour elle de prendre du recul, mais aussi de se fixer de nouveaux objectifs 
“C’est une source d’inspiration et de motivation pour moi. Ce jour me rappelle ce que j’ai traversé et ce que j’ai surmonté”, explique l’intéressée à FIFA.com. “Ça m’encourage à faire toujours mieux et à aider les gens autour de moi.”
Ancienne du FC Kansas City et du Bayern Munich, Hagen est devenue un modèle pour tous les amoureux du beau jeu touchés par la maladie. De son côté, l’attaquante n’hésite pas à se servir de son statut de professionnelle pour encourager les autres. “Au fil du temps, de nombreux supporters sont entrés en contact avec moi pour me dire que mon histoire personnelle les avait incités à se battre. Certains supporters ont ou ont eu un cancer. Quand je les entend m’expliquer à quel point ils m’admirent, je suis à la fois flattée et émerveillée.”

La pomme et l’orange
Surnommée Apple en référence à sa ville natale d’Appleton dans la région des Grands Lacs, Hagen a désormais la chance de se produire régulièrement dans l’enceinte autrefois connue sous le nom de Florida Citrus Bowl. Sélectionnée à deux reprises en équipe des États-Unis par Tom Sermanni en 2014, elle a retrouvé son ancien mentor à Orlando en début d’année. Elle ne cache pas sa satisfaction de défendre les couleurs d’un club populaire et familial, pour qui le football n’est pas qu’une affaire de compétition.   
“Les supporters ont su créer une ambiance extraordinaire ici. Même quand je vais à l’épicerie, les gens me reconnaissent. C’est plutôt agréable d’être une sorte de célébrité locale. C’est une leçon d’humilité. En voyant tous ces supporters qui viennent assister à nos matches et en les croisant lors des différents événements auxquels le club participe, j’ai vraiment le sentiment d’être une athlète professionnelle.”
Les footballeuses d’Orlando Pride ont également de nombreuses occasions de côtoyer leurs homologues masculins d’Orlando City. Les deux équipes s’entraînent au même endroit, partagent la même cafétéria et assistent ensemble aux mêmes événements promotionnels. “Représenter Orlando Pride est une expérience exceptionnelle. Les dirigeants ne ménagent pas leurs efforts pour toujours trouver la meilleure solution. Ce club est sans aucun doute le mieux géré de toute la NWSL.”
“Je n’avais jamais joué dans un club où les propriétaires viennent vous parler chaque semaine", précise-t-elle. "Ici, tout est fait pour nous donner le sentiment que notre équipe est aussi importante que celle des garçons. Tout le monde est mobilisé. Je crois que nos supporters apprécient la façon dont le club s’investit dans la vie de la communauté. C’est sans aucun doute l’expérience la plus positive de ma vie.”
Si vous pensez que Hagen est une footballeuse comblée, vous n’avez pas encore tout lu. Sa partenaire à la pointe de l’attaque d’Orlando n’est autre qu’Alex Morgan, fer de lance de l’équipe des États-Unis. Les rêves inspirés par Brandi Chastain il y a des années sont devenus réalité.
“Le simple fait de s’entraîner avec Alex Morgan est déjà un privilège. Ça me permet de comprendre comment elle aborde le jeu et les exercices à l’entraînement”, poursuit Hagen, qui fait profiter l’insaisissable buteuse de son excellent jeu aérien. “C’est une footballeuse de très haut niveau. J’ai beaucoup de chance de jouer et de travailler à ses côtés.”
S’il y a bien une chose que Hagen a appris au cours de son existence, c’est à apprécier l’instant présent. “Quand on a vécu ce que j’ai vécu, on n’a pas de mal à mettre les choses en perspective.”



Dernière édition par jeusetmatch le Mer 21 Sep 2016 - 14:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42040
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Football féminin -Euro 2017   Lun 19 Sep 2016 - 9:17


Football Féminin
Leroux, chasseuse de buts et chercheuse d'or

(FIFA.com) 17 sept. 2016
http://fr.fifa.com/u20womensworldcup/news/y=2016/m=9/news=leroux-chasseuse-de-buts-et-chercheuse-d-or-2834100.html


© Getty Images
La carrière de Sydney Leroux est unique. À 26 ans seulement, elle affiche déjà un vécu colossal dans le football féminin. Sur le terrain, Leroux a collectionné les buts dès son plus jeune âge. Adolescente, elle a aussi attiré l’attention en choisissant de porter les couleurs des États-Unis après celles du Canada, son pays de naissance.
Née à Surrey, en Colombie britannique, Leroux est devenue à 14 ans, avec le Canada, la plus jeune joueuse à disputer la Coupe du Monde U-19 de la FIFA lors de l’édition thaïlandaise de 2004. L’équipe dirigée par Ian Bridge comptait alors dans ses rangs trois joueuses qui ont récemment décroché le bronze avec le Canada lors du Tournoi Olympique de football féminin, Rio 2016 : la gardienne Stephanie Labbe, la milieu de terrain Sophie Schmidt et l’attaquante Josee Belanger.
Aux yeux de Bridge, l’homme qui a lancé Leroux dans le grand bain international, l’attaquante se distinguait par sa volonté farouche de trouver le chemin des filets avec la régularité d’un métronome. "On voyait une joueuse qui adorait marquer des buts, qui voulait marquer des buts, qui slalomait dans les défenses pour marquer des buts", se souvient l’ancien international canadien pour FIFA.com.
"Tout ce que les défenseuses et les gardiennes détestent, elle adorait le faire. Chaque ballon devenait une occasion de but, elle aurait fait n’importe quoi pour marquer. Elle était rapide et puissante, mais sa façon d’aborder l’acte de marquer était très impressionnante", poursuit-il.

De la feuille d’érable à la bannière étoilée
Peu après cette apparition avec les U-19 canadiennes, Leroux a décidé de passer sous les couleurs des États-Unis, pays pour lequel elle avait le droit de jouer par le biais de son père. "Je savais que je voulais vivre aux États-Unis et je savais que je voulais aller à l’université là-bas", a-t-elle déclaré à USA Today en 2012. "Je me suis dit : 'Si je joue là-bas, pourquoi ne pas jouer avec cette immense et légendaire équipe qu’est la sélection féminine américaine ?'."
Si ce changement de bannière a laissé un goût amer à de nombreux fans de soccer au Canada, Bridge n’a vu aucun problème à ce qu’elle poursuive sa carrière internationale avec les Stars and Stripes. "Je me rappelle qu’avec Sydney et sa mère Sandi, nous avons eu cette discussion où elle m’a dit qu’elle voulait changer de pays", raconte Bridge. "Bien entendu, vu qu’elle avait la double nationalité, elle avait la possibilité de le faire. Et qui suis-je pour m’opposer à ce choix ?"
"La polémique était davantage une controverse médiatique qu’un conflit entre joueuses ou entre la joueuse et le staff. Je garde de bonnes relations avec elles. Je l’ai vue et j’ai discuté plusieurs fois avec elle. C’est quelqu’un de génial." Avec son pays d’adoption, Leroux a commencé à exploser. En plus de mener les Américaines au titre lors de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, Chili 2008, ses cinq buts en six matches lui ont valu le Ballon d’or revenant à la meilleure joueuse de la compétition ainsi que le Soulier d’or, remis à la meilleure buteuse. Lors de l’édition allemande de 2010, elle a ajouté cinq unités (en quatre matches) à son compteur en Coupe du Monde Féminine U-20.
Au début de l’année 2011, Leroux a réalisé un rêve de gamine en faisant ses débuts avec les A américaines, avant de gagner sa place dans le groupe de Pia Sundhage sacré champion olympique aux JO de Londres 2012. Trois ans plus tard, elle est revenue dans son pays de naissance pour contribuer au sacre des Américaines à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015™.
Ces derniers temps, Leroux a fait passer sa carrière sportive au second plan. Après s’être mariée début 2015 avec le footballeur Dominic Dwyer, attaquant au Sporting Kansas City en Major League Soccer, elle a donné naissance au premier enfant du couple, Cassius Cruz Dwyer, la semaine dernière.
La jeune maman reviendra-t-elle bientôt sur les terrains ? Bridge, en tout cas, fait partie de ceux qui veulent la revoir dans ses œuvres. "La maternité change parfois des choses, mais si elle a conservé un tant soit peu de la flamme qui était la sienne quand elle était petite, alors je la vois continuer", assure Bridge. "Elle n’est certainement pas trop âgée pour le niveau international. La décision de continuer ou pas lui appartient vraiment, mais ce serait génial de la revoir sur le terrain."
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42040
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Football féminin -Euro 2017   Mer 21 Sep 2016 - 13:41


Suspense européen et rebond américain
http://fr.fifa.com/womens-football/news/y=2016/m=9/news=suspense-europeen-et-rebond-americain-2835546.html
Football Féminin
(FIFA.com) 21 sept. 2016


© AFP


FIFA.com revient sur une semaine très chargée en actualité dans le football international féminin, entre le final à suspense de la phase de groupes des qualifications de l’UEFA EURO féminin 2017, le retour en forme bienvenu des États-Unis et les nouvelles perspectives de la discipline en Afrique du l’Est.
Destination Pays-Bas
La campagne qualificative pour l’UEFA EURO féminin 2017 a connu un final à suspense, au terme duquel nous connaissons 15 des 16 participants à l’édition néerlandaise. Le Danemark, l’Italie, l’Autriche et la Russie ont composté leur billet, tandis que la Roumanie et le Portugal se disputeront le dernier ticket restant fin octobre. Malgré leur victoire 4:0 face à la Grèce, il a manqué un but aux Roumaines pour prendre le strapontin des Russes dans le wagon des meilleures deuxièmes et assurer leur première qualification dans la compétition. Grâce à son nul vierge contre le Pays de Galles, l’Autriche s’est qualifiée pour le premier EURO de son histoire. Quant à l’Italie et au Danemark, ils ont assuré leur présence aux Pays-Bas en s’imposant respectivement face à la République tchèque et à la Suède. Après s’être assurées de finir au moins parmi les meilleures deuxièmes, l’Écosse et la Belgique complètent le quatuor des nations débutantes pour cette édition 2017, qui inaugurera le format à 16 équipes.
L’Espagne, la France, l’Allemagne et la Suisse ont toutes prolongé leur bilan parfait dans ces éliminatoires, l’Islande, la Suède, l’Angleterre et la Norvège se qualifiant également en pole position de leurs groupes respectifs. Ada Hegerberg a signé un coup du chapeau lors de la victoire 5:0 de la Norvège face à Israël. Avec 10 réalisations, elle termine co-meilleure buteuse de ces qualifications avec l’Écossaise Jane Ross et l’Islandaise Harpa Thorsteinsdottir.
Les Américaines se réconfortent
Éliminées dès les quarts de finale du Tournoi Olympique de Football Féminin, les Américaines ont rebondi en compilant deux succès à domicile. Pour leur première sortie depuis Rio 2016, les championnes du monde en titre ont infligé un autoritaire 9:0 à la Thaïlande, championne d’Asie du Sud-Est. Carli Lloyd a réalisé une prestation presque parfaite en alignant trois buts et quatre passes décisives. Mais le haut de l’affiche revient à la milieu de terrain Heather O’Reilly, qui a marqué un but lors du dernier match d’une carrière internationale riche de 231 sélections et 47 buts. Trois jours plus tard, les Stars and Stripes ont éprouvé davantage de difficultés pour se défaire des Pays-Bas, qu’elles ont battus 3:1 après avoir été menées au score. Shanice van de Sanden a ouvert la marque pour les visiteuses, avant que les locales ne prennent le contrôle des opérations en début de seconde période.
France -  Brésil : un classique, même chez les filles
Le nouveau sélectionneur de la France, Olivier Echouafni, a lancé son mandat par un nul 1:1 avec le Brésil. La milieu de terrain Claire Lavogez a donné l’avantage aux Bleues dès la deuxième minute avant que Marta ne profite d’une erreur défensive française pour égaliser quelques minutes plus tard.
La Tanzanie première reine de la CECAFA
La Tanzanie a remporté la première édition du Championnat Féminin de la CECAFA (Conseil des Associations de Football d'Afrique de l'Est et Centrale) en s’imposant 2:1 face au Kenya en Ouganda. Omari Mwanahamisi a réussi un doublé en première période pour les Tanzaniennes avant que Christine Nafula ne réduise le score. Dans le match pour la troisième place, l’Éthiopie a facilement disposé du pays hôte, 4:1.


Dernière édition par jeusetmatch le Mer 21 Sep 2016 - 14:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42040
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Football féminin -Euro 2017   Mer 21 Sep 2016 - 13:45


Qualifiées et barragistes connues

Publié: Mardi, 20 septembre 2016, 21.22HEC
http://fr.uefa.com/womenseuro/news/newsid=2406632.html

Danemark, Italie, Autriche et Russie ont remporté les dernières places qualificatives directes pour l'EURO féminin aux Pays-Bas.


L'Italie célèbre sa victoire sur la République tchèque trois buts à un qui lui permet de se qualifier ©Getty Images

La Roumanie jouera les barrages contre le Portugal, qui a écarté la Finlande dans les 12 dernières minutes..
Autres contenus

  • Tirage le 8 novembre
  • L'Allemagne en or

Qualifiés : Pays-Bas (organisateur), Allemagne (tenante du titre), Autriche* (débutante), Belgique* (débutante), Danemark*, Angleterre, France, Islande, Italie*, Norvège, Russie*, Écosse* (débutante), Espagne, Suède, Suisse
*Qualifiés parmi les six meilleurs deuxièmes
Barrages : Roumanie, Portugal
• Les huit vainqueurs de groupe et les six meilleurs deuxièmes ont rejoint les Pays-Bas, pays organisateur pour la phase finale qui se déroulera, du 16 juillet au 6 août 2017.
• Les deux autres deuxièmes joueront les barrages le 17 et le 25 octobre, pour la dernière place disponible afin de disputer la première phase finale à 16 équipes.
Résultats
Tous les classements
Meilleurs deuxièmes)
1 Écosse 15pts, +10
2 Danemark 13, +12, 13
3 Italie 12, +6, 13
4 Belgique 11, +11, 16
5 Autriche 11, +9, 13
6 Russie 10, +3, 12
7 Roumanie 10,+3, 11
8 Portugal 7, -4, 6

Groupe 1 : Islande et Écosse
Groupe 2 : Espagne (Portugal)
Groupe 3 : France (Roumanie)
Groupe 4 : Sweden et Danemark
Groupe 5 : Allemagne et Russie
Groupe 6 : Suisse et Italie
Groupe 7 : Angleterre et Belgique
Groupe 8 : Norvège et Autriche


Enregistrer


Dernière édition par jeusetmatch le Mer 21 Sep 2016 - 14:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42040
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Football féminin -Euro 2017   Mer 21 Sep 2016 - 13:53


RÉSULTATS -Phase de groupes de qualification
http://fr.uefa.com/womenseuro/season=2017/matches/index.html





Dernière édition par jeusetmatch le Mer 21 Sep 2016 - 14:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42040
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Football féminin -Euro 2017   Mer 21 Sep 2016 - 14:16



France-Albanie Féminines A : 6-0, les buts en 3 minutes

https://www.youtube.com/channel/UCeJlXGyEl7kBgQJKADAHM3A

https://youtu.be/QLtsp1n7S-k





Dernière édition par jeusetmatch le Mer 21 Sep 2016 - 14:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42040
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Football féminin -Euro 2017   Mer 21 Sep 2016 - 14:21



http://fr.uefa.com/womenseuro/season=2017/standings/index.html




Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42040
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Football féminin -Euro 2017   Mer 21 Sep 2016 - 14:45


http://fr.uefa.com/womenseuro/season=2017/standings/index.html

Tirage le 8 novembre


En route pour la finale

La première phase finale du Championnat d'Europe féminin de l'UEFA à 16 équipes sera précédée d'un tour préliminaire, des éliminatoires et de matches de barrage.
Le tour préliminaire consiste en deux mini-tournois à quatre équipes disputés du 4 au 9 avril 2015. Les vainqueurs rejoignent les éliminatoires aux côtés des 38 nations les mieux classées.
Les 40 équipes sont réparties en huit groupes de cinq pour des matches aller et retour programmés entre le 14 septembre 2015 et le 20 septembre 2016.
Les huit vainqueurs de groupe et les six meilleurs seconds seront qualifiés pour la phase finale. Les deux autres seconds disputeront les barrages du 17 au 25 octobre. 

En tant qu'organisateurs, les Pays-Bas rejoindront les 15 qualifiés pour la phase finale qui se disputera en juillet/août 2017.

 Les équipes seront réparties en quatre groupes de quatre. Les deux premiers de chaque groupe participeront aux quarts de finale et se frayeront un chemin en finale dans des matches à élimination directe.
Plus d'informations, notamment sur les critères permettant de départager des équipes à égalité de points dans un groupe, sont disponibles dans le règlement officiel de la compétition.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42040
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Football féminin -Euro 2017   Dim 2 Oct 2016 - 12:13

MATCHS de barrages du 17 au 25 octobre 2016.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42040
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Football féminin -Euro 2017   Ven 7 Oct 2016 - 8:28

Euro 2017 (Qualifications) – On fait le bilan !

https://coeursdefoot.fr/events/euro-2017-qualifications/euro-2017-qualifications-on-bilan/

A l’issue des phases de groupes, on connaît désormais quinze des seize équipes qui disputeront l’Euro 2017, l’été prochain aux Pays-Bas. En plus du pays organisateur, quatorze équipes ont validé leur billet dans ces éliminatoires.
On attend désormais la dernière équipe retenue, une qualification qui se jouera les 17 et 25 octobre prochain entre le Portugal et la Roumanie.

La première chose que l’on peut retenir de ces qualifications de l’Euro 2017, c’est qu’il y a eu peu ou pas de surprises. Parmi les 12 équipes présentes lors du dernier Euro en Suède, 11 seront à nouveau en compétition l’été prochain aux Pays-Bas. C’est la Finlande qui a été sortie par une valeureuse équipe du Portugal qui a arraché sa qualification en play-offs notamment grâce à une victoire 3-2 sur ces mêmes finlandaises lors de l’avant dernière journée du groupe 2

Mis à part la Finlande toutes les équipes qui ont joué l’Euro 2013 seront donc là à commencer par les huit mondialistes, les sélections qui avaient participé à la Coupe du Monde au Canada l’an dernier. Hormis les Pays-Bas, pays organisateur et donc exemptés des éliminatoires, toutes les mondialistes ont terminé en tête de leur groupe, et avec quelques « parcours parfaits » à l’image de l’Allemagne, la France, l’Espagne ou la Suisse qui ont remporté leur huit matches de cette phase de poules, une performance que la France avaient déjà réalisé sur son chemin vers l’Euro 2013.
Pas de souci pour les tenantes du titre

Parmi les habituées de cette compétition, elles ont toutes répondu présentes. L’Allemagne tenante du titre sera bien là de même que la Suède et le Danemark qui évoluait dans le même groupe pour ces éliminatoires ou encore l’Italie qui s’est qualifiée à la dernière journée au titre de meilleure deuxième derrière la Suisse (groupe 6). La Norvège et l’Angleterre, premières de leurs groupes respectifs seront également de la partie. Enfin pour la France, ce sera la sixième participation d’affilée dans une épreuve que les Bleues ont découverte en 1997.

En début de semaine, Karen Carney, la numéro 10 anglaise parlait de ces « 10 équipes » qui peuvent aujourd’hui « gagner l’Euro ». Une impression qui trouve son ressort dans la tournure pris par le récent tournoi olympique, ou les favorites sont tombées les unes après les autres. Parmi ces sélections qui « peuvent se révéler et gagner l’Euro », il faudra compter avec l’Espagne qui a terminé meilleure attaque de ces éliminatoires, avec un collectif emmené par Veronica Boquete et Sonia Bermudez, les deux meilleures buteuses espagnoles sur cette phase de groupes. L’Espagne, quart-de-finaliste du dernier Euro, et qui n’est pas parvenu à confirmer lors du dernier mondial. La sélection ibérique qui truste les premières d’honneur dans les sélections de jeunes (U17/U19) et qui attend désormais de confirmer au plus haut niveau. Pourquoi pas l’été prochain aux Pays Bas ?

L’autre équipe à avoir impressionné dans ces qualifications, c’est l’Islande. Malgré une défaite anecdotique à domicile face à l’Écosse (1-2) lors de la dernière journée, les joueuses islandaises avaient réalisé un parcours presque parfait jusque là dans le groupe 1 avec plus de 30 buts inscrits et aucun encaissé. Un effectif par ailleurs expérimenté, avec une dizaine de joueuses dans le groupe actuel qui étaient déjà présentes lors de l’Euro 2013 en Suède. Parmi elles, l’une des trois meilleures buteuses de ces éliminatoires, Harpa Thorsteinsdóttir, et Dagny Brynjarsdottir, la star de cette équipe qui évolue aux Portland Thorns en NWSL.

De l’ambition dès la première participation ?

Des équipes en progression, on en compte parmi les « nouvelles », ces équipes qui disputeront leur premier euro l’an prochain. Parmi elles, la Suisse, que l’on attend évidemment à ce niveau après leur huitième de finale en Coupe du Monde et surtout une équipe qui regorge de talents que l’on retrouve dans les grands clubs allemands : Ramona Bachmann ou Lara Dickenmann à Wolfsburg, Caroline Abbé au Bayern Munich, Ana-Maria Crnogorčević au FFC Francfort… Autant de qualités dans un effectif qui font oublier que la Suisse va découvrir l’Euro l’an prochain.

Des joueuses qui évoluent dans les meilleurs clubs du moment, on les retrouve dans les trois autres sélections qui vont vivre leur premier championnat d’Europe. Tessa Wullaert (Wolfsburg) et Janice Cayman (Western New York Flash) pour la Belgique, Kim Little (Seattle Reign) ou Jane Ross (Manchester City) pour l’Écosse, Viktoria Schnaderbeck ou Carina Weninnger (Bayern Munich) pour l’Autriche. Une liste non exhaustive mais qui témoigne du progrès de ces pays qui étaient restés à la porte de l’Euro lors de la précédente édition.

Une progression malgré tout facilitée par l’élargissement de l’Euro à 16 pays (contre 12 en 2013) même si plusieurs de ces équipes auraient de toute façon passé le cut en play-offs. La Belgique a longtemps talonné l’Angleterre dans le groupe 7, même chose pour l’Autriche avec la Norvège dans le groupe 8, ce qui traduit un rattrapage de ces équipes par rapport au haut niveau européen. Cet élargissement va également profiter à l’une des deux équipes qui se disputeront le dernier ticket en barrages, le Portugal et la Roumanie, pour qui ce serait également une première participation à un Euro.

Les qualifs en chiffres

Meilleure attaque : 1) Espagne (39 buts) ; 2) Allemagne (35 buts) ; 3) Islande et Suisse (34 buts)
Meilleure défense : 1) Allemagne et France (0 buts) ; 3) Angleterre (1 but)
Meilleure buteuse : 1) Harpa Thorsteinsdottir (Islande), Ada Hegerberg (Norvège) et Jane Ross (Ecosse) : 10 buts
8 matches / 8 victoires : Espagne (groupe 2), France (groupe 3), Allemagne (groupe 5), Suisse (groupe 6)
La stat’ bonus : L’équipe de France, huitième attaque de ces qualifications (27 buts) est la sélection qui a frappé le plus grand nombre de fois (11) sur les montants (poteaux/transversale). La deuxième a ex-aequo avec la Suède, c’est l’Espagne, meilleure attaque de ces éliminatoires et qui en plus de ses 39 buts en huit matches a frappé neuf fois sur les montants !
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42040
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Football féminin -Euro 2017   Ven 7 Oct 2016 - 8:31

jeusetmatch a écrit:
MATCHS de barrages du 15 septembre au 25 octobre 2016.
http://fr.uefa.com/womenseuro/season=2017/matches/all/index.html

15 septembre 2016 Phase de groupes de qualification (Groupe 6)
Géorgie Géorgie 0-3 Suisse Suisse
Arbitre: Marta Huerta De Aza (ESP) – Stade: Tengiz Burjanadze Stadioni, Gori (GEO)
15 septembre 2016 Phase de groupes de qualification (Groupe 7)
Serbie Serbie 1-3 Belgique Belgique
Arbitre: Efthalia Mitsi (GRE) – Stade: Sports Center of FA of Serbia, Stara Pazova (SRB)
15 septembre 2016 Phase de groupes de qualification (Groupe 1)
Belarus Belarus 6-2 ARY de Macédoine ARY de Macédoine
Arbitre: Désirée Grundbacher (SUI) – Stade: FC Minsk, Minsk (BLR)
15 septembre 2016 Phase de groupes de qualification (Groupe 3)
Roumanie Roumanie 2-1 Ukraine Ukraine
Arbitre: Bibiana Steinhaus (GER) – Stade: Stadionul Dr. Constantin Rădulescu, Cluj-Napoca (ROU)
15 septembre 2016 Phase de groupes de qualification (Groupe 8)
Norvège Norvège 10-0 Kazakhstan Kazakhstan
Arbitre: Tess Olofsson (SWE) – Stade: Molde Stadion, Molde (NOR)
15 septembre 2016 Phase de groupes de qualification (Groupe 4)
Suède Suède 2-1 Slovaquie Slovaquie
Arbitre: Anastasia Pustovoitova (RUS) – Stade: Gamla Ullevi, Göteborg (SWE)
15 septembre 2016 Phase de groupes de qualification (Groupe 2)
Espagne Espagne 13-0 Monténégro Monténégro
Arbitre: Zuzana Valentová (SVK) – Stade: Pabellón de la Ciudad del Fútbol 1, Madrid (ESP)
15 septembre 2016 Phase de groupes de qualification (Groupe 4)
Moldavie Moldavie 0-5 Danemark Danemark
Arbitre: Eleni Antoniou (GRE) – Stade: Stadionul Zimbru, Chisinau (MDA)
15 septembre 2016 Phase de groupes de qualification (Groupe 8)
Pays de Galles Pays de Galles 3-0 Israël Israël
Arbitre: Eszter Urban (HUN) – Stade: Newport County AFC, Newport (WAL)
15 septembre 2016 Phase de groupes de qualification (Groupe 7)
Angleterre Angleterre 5-0 Estonie Estonie
Arbitre: Vera Opeykina (RUS) – Stade: Meadow Lane, Nottingham (ENG)
16 septembre 2016 Phase de groupes de qualification (Groupe 2)
Portugal Portugal 3-2 Finlande Finlande
Arbitre: Riem Hussein (GER) – Stade: CD Trofense, Trofa (POR)
16 septembre 2016 Phase de groupes de qualification (Groupe 5)
Russie Russie 0-4 Allemagne Allemagne
Arbitre: Cristina Dorcioman (ROU) – Stade: Arena Khimki, Khimki (RUS)
16 septembre 2016 Phase de groupes de qualification (Groupe 6)
Irlande du Nord Irlande du Nord 0-3 Italie Italie
Arbitre: Gyöngyi Gaál (HUN) – Stade: Mourneview Park, Lurgan (NIR)
16 septembre 2016 Phase de groupes de qualification (Groupe 1)
Islande Islande 4-0 Slovénie Slovénie
Arbitre: Olga Zadinová (CZE) – Stade: Laugardalsvöllur, Reykjavik (ISL)
19 septembre 2016 Phase de groupes de qualification (Groupe 8)
Norvège Norvège 5-0 Israël Israël
Arbitre: Paula Brady (IRL) – Stade: Hoddvoll Stadion, Ulsteinvik (NOR)
20 septembre 2016 Phase de groupes de qualification (Groupe 5)
Hongrie Hongrie 0-1 Allemagne Allemagne
Arbitre: Lina Lehtovaara (FIN) – Stade: Gyirmóti Stadion, Györ (HUN)
20 septembre 2016 Phase de groupes de qualification (Groupe 7)
Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine 2-4 Serbie Serbie
Arbitre: Angelika Soeder (GER) – Stade: FF BH Football Training Centre, Zenica (BIH)
20 septembre 2016 Phase de groupes de qualification (Groupe 1)
Belarus Belarus 2-0 Slovénie Slovénie
Arbitre: Maria Marotta (ITA) – Stade: FC Minsk, Minsk (BLR)
20 septembre 2016 Phase de groupes de qualification (Groupe 4)
Pologne Pologne 4-0 Moldavie Moldavie
Arbitre: Simona Ghisletta (SUI) – Stade: Osrodek Sportu i Rekreacji, Wloclawek (POL)
20 septembre 2016 Phase de groupes de qualification (Groupe 3)
Roumanie Roumanie 4-0 Grèce Grèce
Arbitre: Esther Staubli (SUI) – Stade: Stadionul Dr. Constantin Rădulescu, Cluj-Napoca (ROU)
20 septembre 2016 Phase de groupes de qualification (Groupe 5)
Russie Russie 5-0 Croatie Croatie
Arbitre: Carina Vitulano (ITA) – Stade: Arena Khimki, Khimki (RUS)
20 septembre 2016 Phase de groupes de qualification (Groupe 1)
Islande Islande 1-2 Écosse Écosse
Arbitre: Katalin Kulcsár (HUN) – Stade: Laugardalsvöllur, Reykjavik (ISL)
20 septembre 2016 Phase de groupes de qualification (Groupe 4)
Danemark Danemark 2-0 Suède Suède
Arbitre: Jana Adámková (CZE) – Stade: Viborg Stadion, Viborg (DEN)
20 septembre 2016 Phase de groupes de qualification (Groupe 7)
Belgique Belgique 0-2 Angleterre Angleterre
Arbitre: Pernilla Larsson (SWE) – Stade: Den Dreef, Louvain (BEL)
20 septembre 2016 Phase de groupes de qualification (Groupe 6)
Italie Italie 3-1 République tchèque République tchèque
Arbitre: Sandra Bastos (POR) – Stade: Stadio Silvio Piola, Vercelli (ITA)
20 septembre 2016 Phase de groupes de qualification (Groupe 6)
Suisse Suisse 4-0 Irlande du Nord Irlande du Nord
Arbitre: Tanja Subotič (SVN) – Stade: Biel/Bienne, Bienne (SUI)
20 septembre 2016 Phase de groupes de qualification (Groupe 2)
République d'Irlande République d'Irlande 0-1 Portugal Portugal
Arbitre: Esther Azzopardi (MLT) – Stade: Tallaght Stadium, Dublin (IRL)
20 septembre 2016 Phase de groupes de qualification (Groupe 8)
Pays de Galles Pays de Galles 0-0 Autriche Autriche
Arbitre: Eleni Lampadariou (GRE) – Stade: Newport County AFC, Newport (WAL)
20 septembre 2016 Phase de groupes de qualification (Groupe 2)
Espagne Espagne 5-0 Finlande Finlande
Arbitre: Monika Mularczyk (POL) – Stade: Estadio Butarque, Madrid (ESP)
20 septembre 2016 Phase de groupes de qualification (Groupe 3)
France France 6-0 Albanie Albanie
Arbitre: Elvira Nurmustafina (KAZ) – Stade: Stade Jean Bouin, Paris (FRA)
21 octobre 2016 Matches de barrage pour la phase finale
Portugal Portugal 0-0 Roumanie Roumanie
Arbitre: Katalin Kulcsár (HUN) – Stade: Estádio do Restelo, Lisbonne (POR)
25 octobre 2016 Matches de barrage pour la phase finale
Plus »
Roumanie17.00Portugal
Arbitre: A dét.  – Stade: Stadionul Dr. Constantin Rădulescu, Cluj-Napoca (ROU)

Enregistrer


Dernière édition par jeusetmatch le Dim 23 Oct 2016 - 10:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42040
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Football féminin -Euro 2017   Dim 23 Oct 2016 - 10:48

match aller

La Roumanie résiste au Portugal
Publié: Samedi, 22 octobre 2016, 15.54HEC
Portugal 0-0 Roumanie
Cláudia Neto a frappé le poteau sur penalty et la Roumanie est en passe de réussir l'exploit.

par Carlos Machado
de Estádio do Restelo
http://fr.uefa.com/womenseuro/season=2017/matches/round=2000629/match=2020706/postmatch/report/index.html


Le Portugal n'a pu se mettre à l'abri à Lisbonne ©FPF



  • Cláudia Neto a raté le cadre en début de match des 11 m.
  • Ce barrage attribue le 16e et dernier billet pour l'EURO féminin
  • Quelque 3 415 spectateurs à Lisbonne, record pour un match féminin au Portugal
  • Retour mardi à Cluj-Napoca
  • Tirage de la phase finale le 8 novembre à Rotterdam
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42040
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Football féminin -Euro 2017   Dim 23 Oct 2016 - 10:50

match retour

25 octobre 2016 Matches de barrage pour la phase finale
Plus »
Roumanie17.00Portugal
Arbitre: A dét. – Stade: Stadionul Dr. Constantin Rădulescu, Cluj-Napoca (ROU)
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42040
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Football féminin -Euro 2017   Dim 23 Oct 2016 - 11:00

Actualités ///////////////////// Euro 2017
https://coeursdefoot.fr/events/euro-2017/euro-2017-angleterrefrance-un-match-nul-decevant/

[Euro 2017] Angleterre/France : Un match nul décevant

Publié le 21 octobre 2016 à 21 h 57 min


 
Il s’agissait d’un vrai test pour les Bleues, comme nous l’a rapporté Olivier Echoaufni ce mercredi. Un test raté pour l’équipe de France, qui a calé devant le but face à son adversaire du soir, l’Angleterre au Keepmoat Stadium à Doncaster. C’était là l’occasion pour les françaises de prendre un avantage important dans leur préparation à l’Euro 2017. Retour sur une rencontre frustrante, entre les deux nations qui se sont annihilées tout du long.
 

 
Une entame maîtrisée mais sans créativité
Dès le départ, Olivier Echouafni aligne Le Sommer et Thiney en pointe avec Lavogez sur la gauche et Diani côté droit. Une configuration qui pouvait laisser espérer un scénario favorable pour les Bleues. Mais les françaises feront face à une défense adverse solide et peu enclin à laisser de l’espace à l’équipe de France. Le match reste cependant assez équilibré entre les deux nations, mais de la nervosité s’installe rapidement. Les Bleues sont à l’affût de chaque ballon et restent sur leur garde en défense. Comme avec cette action dès la 7ème minute entre deux lyonnaises. Eugénie Le Sommer qui transmet à Claire Lavogez dans sa course, mais son contrôle de la poitrine file, rattrapée par la défense, elle ne parvient pas à frapper le ballon. Les Tricolores sont très présentes sur le terrain et se procurent des opportunités dangereuses, mais manquent cruellement de pragmatisme pour transformer leurs actions. A l’exemple de cette combinaison à la 17ème entre Thiney, Le Sommer et Lavogez à l’entrée de la surface, mais cette dernière rate son centre en direction de Le Sommer, captée et dégagée par la défense anglaise minute. Ou encore cette nouvelle occasion entre les deux lyonnaises, la frappe de Lavogez est contrée à nouveau. Stephanie Houghton, la capitaine de la rencontre est solide en défense et permet à son équipe de respirer.

Les Bleues manquent de sérénité et n’écartent pas assez leur jeu, pour déstabiliser son opposant. Capitaine lors de France/Albanie, Elise Bussaglia tentera à deux reprises une frappe de loin, qui ne seront pas cadrées. Les anglaises de leur côté jouent sur les contre-attaques et dans le dos des françaises, attendant patiemment le bon moment, en encaissant leur jeu pour les prendre de court. Fort heureusement pour l’équipe de France, elle peut compter sur Laura Georges et Wendie Renard pour écarter le danger. Les joueuses d’Echouafni sont clairement au-dessus, mais font face à une équipe anglaise très bien organisée sur le terrain, qui coulisse et neutralise chaque danger. Les Bleues manquent de maîtrise collective dans ce match, malgré leur volonté et de finition dans leur dernier geste. Comme sur ce centre de Majri en direction de Hamraoui, qui commet une légère faute sur Daly au second poteau. La France ne dispose pas d’espace pour jouer ses coups et manque également de justesse dans ces transmissions de balle, pour mener à bien ses tentatives. Le jeu s’intensifie à quelque minutes de la fin de la première période, quand Thiney et Le Sommer combinent ensemble, mais la lyonnaise ne parvient pas à frapper le ballon, qui file avec le bon retour de Lucy Bronze pour bloquer sa frappe. Une action qui sera suivie d’une contre-attaque anglaise foudroyante entre Carney et Daly, la nouvelle arme offensive de Sampson, qui restera sans danger pour l’équipe de France. Une équipe anglaise qui se projette très rapidement en avant. L’Angleterre monte son rythme à la 38ème minute avec cette tête de Bronze sur coup franc de Davison, qui rebondit devant le but de Bouhaddi avant de filer au dessus de la transversale, les Bleues ont eu chaud.
L’équipe française manque d’un fil conducteur dans sa construction de jeu, qui précipite son jeu au détriment de la tempérance. Les transmissions entre les joueuses sont également un vrai point faible pour elles, manquant de rapidité et de précision.
Une première période dominée clairement par les françaises, face à des anglaises timorées et sur la retenue. Pourtant les Bleues pêchent dans leur dernier geste et se privent d’un match en leur faveur au score.
 

 
Les Bleues calent face aux Lionesses
En seconde période, le match redouble d’intensité, les Bleues dominent leur sujet mais ne sont pas à l’abris de prendre un but. En effet, les anglaises s’affirment plus qu’en première mi-temps, comme avec cette frappe de Moore à la 47ème minute, qui passe juste au-dessus des buts de Bouhaddi, après un mauvais dégagement de Laura Georges. Mark Sampson fera entrée Nikita Parris à la place de Rachel Daly dès la 57ème minute pour casser le rythme français et trouver un nouveau souffle pour son équipe. Les Bleues ont du mal à créer une cohésion de groupe dans ce match amical, si capital à la fois. L’équipe de France pêche toujours dans sa créativité offensive, faisant face à une défense anglaise statique. Les absences d’Elodie Thomis, Amandine Henry, Laure Boulleau ou encore Camille Abily sont clairement préjudiciables dans cette rencontre. Les lionesses montent au créneau et forcent les françaises à commettre la faute, qui pourrait leur permettre d’ouvrir le score, en vain. A la 68ème minute Bussaglia laisse sa place à Toletti, quand deux minutes plus tard, Alex Scott remplace Davison, et Le Bihan, Lavogez. Gaetane Thiney coulisse alors dans le couloir gauche. On aurait pu penser que le match allait gagner en occasion franches, mais ça n’aura pas suffit. Malgré la frappe de Toletti à la 73ème minute, sur une passe de Diani dans l’axe. Une frappe cadrée qui manque légèrement de puissance pour prendre par surprise la gardienne anglaise, Bardsley. A dix minutes du coup de sifflet final, Delphine Cascarino fait son entrée, son premier match en Bleue A. Les derniers instants du match seront cruciaux entre les deux équipes, la pression monte, les joueuses poussent, cherchent des solutions concluantes. Les entrées de Duggan, à la place de Carney, et Catala pour Le Sommer vont rendre les dernières minutes intenses mais sans changer l’issue du score, pourtant. L’Angleterre tenait même son but à la 90ème minute, lorsque Duggan reprend une passe de Parris, mais cette dernière sera signalée par l’arbitre, suite à un contrôle de l’avant bras. Au coup de sifflet final, les joueuses se quittent dos à dos, sur un score vierge. Seule consolation pour les anglaises, qui jouent à domicile, Lucy Bronze sera élue joueuse du match.
 
L’équipe de France devra travailler sur ces négligences et relever son niveau pour le prochain adversaire qui les attend, l’Espagne. Un adversaire tout aussi redoutable. Car même si elles sont 14ème au classement, les espagnoles ont prouvé durant les phases de qualification qu’elles n’avaient rien à envier en terminant à la première place, en nombre de buts inscrits, 39 ! Une rencontre qui se jouera le samedi 26 novembre à 21h, au MMArena du Mans.

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42040
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Football féminin -Euro 2017   Dim 23 Oct 2016 - 11:04

Actualités ///////////////////// Euro 2017
https://coeursdefoot.fr/events/euro-2017/franceespagne-mmarena-mans/

Euro 2017 : France/Espagne au MMArena du Mans

Publié le 13 octobre 2016 à 13 h 36 min


 
Dans le cadre de leur préparation pour l’Euro 2017, les Bleues affronteront l’Espagne au MMArena du Mans, le samedi 26 novembre !
 
Un défi de taille pour les joueuses d’Olivier Echouafni, qui se profile, avant de se frotter à l’Angleterre en ce mois d’octobre. Il s’agit en effet, de la meilleure attaque avec 39 buts à son actif, pour seulement 2 buts encaissés. La France est 9ème avec 27 buts et 0 encaissé.
 
La dernière opposition face à la Roja s’était jouée durant l’Euro 2013 en Suède. Les Bleues l’avaient emporté sur une courte victoire 1-0 sur un but de Wendie Renard à la 5ème minute.
La rédaction CDF
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42040
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Football féminin -Euro 2017   Mer 9 Nov 2016 - 6:40

feminines / Euro féminin 2017

Euro féminin 2017 : Les groupes connus

Publié le 08 novembre 2016 à 18:07 par OT
http://www.olweb.fr/fr/article/euro-feminin-2017-les-groupes-connus-72333.html

Le tirage au sort de l'Euro 2017 avait lieu mardi, en fin d'après-midi, à Rotterdam.


Les internationales de l'OL féminin connaissent leurs futurs adversaires pour l'Euro 2017, qui se déroulera du 16 juillet au 6 août prochains aux Pays-Bas. En phase de poules, les Françaises seront opposées à l'Islande, l'Autriche, et la Suisse. L'Allemagne de Dzsenifer Marozsan et la Suède de Caroline Seger se retrouveront, comme lors de la dernière finale des JO, avec l'Italie et la Russie. Enfin, la Norvège d'Ada Hegerberg affrontera les Pays-Bas, le Danemark, et la Belgique.


GROUPE A
PAYS-BAS
NORVÈGE
DANEMARK
BELGIQUE

GROUPE B
ALLEMAGNE
SUÈDE
ITALIE
RUSSIE

GROUPE C
FRANCE
ISLANDE
AUTRICHE
SUISSE

GROUPE D
ANGLETERRE
ÉCOSSE
ESPAGNE
PORTUGAL
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42040
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Football féminin -Euro 2017   Dim 20 Nov 2016 - 9:36

Euro 2017 – Un bon tirage, mais pour qui ?

https://coeursdefoot.fr/events/euro-2017/euro-2017-tirage/

Les groupes sorties de ce tirage se révèlent équilibrés avec une tâche qui s’annonce compliquée pour les Pays-Bas, La France hérite d’un groupe à sa portée, même si l’Allemagne et l’Angleterre semblent avoir été les mieux servies.
On connaît le match d’ouverture qui se déroulera le 16 juillet prochain à Utrecht, une affiche Pays-Bas / Norvège avec sur le terrain pour lancer cet Euro deux des meilleures attaquantes européennes du moment, Ada Hegerberg et Vivianne Miedema. Les Pays-Bas, pays organisateur, qu n’ont pas été épargnés au tirage avec le groupe le plus relevé de cette première phase.
Outre la Norvège, les Pays-Bas retrouveront dans le groupe A, le Danemark puis la Belgique pour la dernière journée dans un match qui pourrait être aussi festif que décisif. La rencontre est prévue le 24 juillet au Koning Willem II Stadion (Stade du Roi Guillaume II) situé à seulement dix kilomètres de la frontière avec la Belgique.

Un parfum de Rio

Dans le groupe B, le tirage a réuni les deux dernières finalistes des Jeux Olympiques, l’Allemagne et la Suède. L’Allemagne, championne d’Europe en titre semble à nouveau être favorite pour le titre a fortiori après sa victoire aux Jeux Olympiques. Un groupe où la Suède peut aussi tabler sur une qualification en quarts.
A leurs côtés, l’Italie et la Russie prendront part aux débats du groupe B. Deux équipes qui se sont qualifiées en tant que meilleures deuxièmes. L’Italie, habituée des Euros avec une dixième participation l’an prochain semble un ton en dessous des deux médaillés olympique. Même constat pour la Russie qui en qualification a terminé deuxième du groupe 5, derrière l’Allemagne qui l’a emporté par deux fois, 2-0 puis 4-0 face à la sélection russe.

Des pièges à éviter

Dans le groupe C, la France hérite d’un groupe en apparence abordable avec un premier match face à l’Islande le 18 juillet à Tilburg. Les deux autres équipes du groupe, la Suisse et l’Autriche disputeront leur premier Euro. Une poule où la France fera face à trois équipes qui ont réalisé de bonnes campagnes de qualification même si elles restent un ton en dessous des meilleures sélections.
Des équipes dont il faudra se méfier malgré une force collective supérieure sur le papier pour les Françaises. Les trois adversaires des Bleues qui ont pour point commun d’être des équipes qui progressent, et parviennent désormais à disposer de joueuses qui évoluent dans les plus grands clubs, en particulier dans le championnat allemand. Elles seront d’ailleurs plusieurs à disputer la Champions League avec Wolfsburg et le Bayern Munich.
Cet Euro 2017 représente l’occasion rêvée pour ces équipes de marquer une nouvelle étape dans leur progression en particulier pour la Suisse après leur huitième-de-finale lors de la dernière Coupe du Monde. Malgré tout, il semble que ces équipes risquent plutôt de jouer la deuxième place, avec un avantage pour la Suisse.

Le groupe des voisines

Dans le groupe D, on retrouve finalement l’Angleterre, l’Écosse, l’Espagne et le Portugal. Un groupe qui semble promis à l’Angleterre et l’Espagne, mais qui aura forcément une tonalité particulièrement avec des matches entre pays voisins. L’Espagne et le Portugal qui étaient déjà dans la même poule en phase de qualifications avec deux victoires pour la Roja.
Pour les Écossaises, ce match aura un intérêt particulier avec plusieurs de leurs meilleurs joueuses qui évoluent en FA WSL. C’est le cas désormais de Kim Little de retour à Arsenal, mais surtout de Jane Ross et Jennifer Beattie qui jouent à Manchester City, là où évoluent une grande partie des internationales anglaises. Des informations précieuses mais qui auront dû mal à peser face à l’une des équipes qui a le plus progresser ces derniers années et qui pourrait même avoir son mot à dire pour le titre.
Le groupe C et le groupe D qui se croiseront en quarts de finale, avec donc l’Angleterre et l’Espagne en adversaires potentiels pour les quarts-de-finale, deux équipes rencontrées par les Bleues sur cette fin d’année 2016…

Hichem Djemai
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

avatar

Messages : 42040
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Football féminin -Euro 2017   Dim 20 Nov 2016 - 9:40

Euro 2017 : Détails sur ce qui attend les Bleues

Publié le 11 novembre 2016 à 9 h 30 min
https://coeursdefoot.fr/events/euro-2017/euro-2017-details-attend-bleues/




Alors que le tirage des groupes a eu lieu

pour l’Euro 2017. On connait à présent les adversaires des Bleues : Islande, Autriche et Suisse. Retour désormais sur les enceintes dans lesquelles les Bleues vont devoir défendre leurs couleurs et gagner leur place pour les quarts de finale.
 
Olivier Echouafni, le sélectionneur de l’équipe de France, a profité de ce tirage pour découvrir les trois stades qui accueilleront les Bleues lors de la compétition. Leur premier match aura donc lieu au stade du Roi Guillaume II de la ville de Tiburg, qui compte 14,700 places.
Le staff a également fait la tournée des différentes installations proposées par le pays organisateur, afin de décider du camp de base des Bleues pour la compétition.
Choix du pays organisateur
Pour cette 12ème édition, sept pays s’étaient portés candidats pour l’organisation de l’Euro 2017 : l’Autriche, l’Écosse, la France, Israël, les Pays-Bas, la Pologne et la Suisse.
Ainsi, le 4 décembre 2014, c’est finalement les Pays-Bas qui ont été choisis par l’UEFA pour organiser la compétition.
 
Les villes et leurs stades
Sept stades, et sept villes ont été retenus pour accueillir cet Euro 2017.
Deventer
De Adelaarshorst
Capacité prévue : 10 400
Enschede
Grolsch Veste
Capacité prévue : 30 205
Doetinchem
De Vijverberg
Capacité prévue : 12 600
Utrecht
Stadion Galgenwaard
Capacité prévue : 23 750
Rotterdam
Sparta Stadion Het Kasteel
Capacité prévue : 11 234
Breda
Rat Verlegh Stadion
Capacité prévue : 19 000
Tilburg
Koning Willem II Stadion
Capacité prévue : 14 700

Les matchs du groupe C des Bleues (Villes/Stades)
Match 6 : France vs Islande (Koning Willem II Stadion, Tilburg)
18 juillet 2017 à 20h45
Match 14 : France vs Autriche (Stadion Galgenwaard, Utrecht)
22 juillet 2017 à 20h45
Match 22 : France vs Suisse (Rat Verlegh Stadion, Breda)
26 juillet 2017 à 20h45
 


 
Le calendrier complet de l’Euro 2017
1ère journée
Dimanche 16 juillet : Pays-Bas – Norvège (Utrecht) et Danemark – Belgique (Doetinchem)
Lundi 17 juillet : Allemagne – Suède (Breda) et Italie – Russie (Rotterdam)
Mardi 18 juillet : France – Islande (Tilburg) et Autriche – Suisse (Deventer)
Mercredi 19 juillet : Angleterre – Ecosse (Utrecht) et Espagne – Portugal (Doetinchem)
2e journée
Jeudi 20 juillet : Pays-Bas – Danemark (Rotterdam) et Norvège – Belgique (Breda)
Vendredi 21 juillet : Allemagne – Italie (Tilburg) et Suède – Russie (Deventer)
Samedi 22 juillet : France – Autriche (Utrecht) et Islande – Suisse (Doetinchem)
Dimanche 23 juillet : Angleterre – Espagne (Breda) et Ecosse – Portugal (Rotterdam)

3e journée

Lundi 24 juillet : Belgique – Pays-Bas (Tilburg) et Norvège – Danemark (Deventer)
Mardi 25 juillet : Russie – Allemagne (Utrecht) et Suède – Italie (Doetinchem)
Mercredi 26 juillet : Suisse – France (Breda) et Islande – Autriche (Rotterdam)
Jeudi 27 juillet : Portugal – Angleterre (Tilburg) et Ecosse – Espagne (Deventer)
Quarts de finale
Samedi 29 juillet : Vainqueur A – 2ème B (Match 1, Doetinchem), Vainqueur B – 2ème A (Match 2, Rotterdam)
Dimanche 30 juillet : Vainqueur C – 2ème D (Match 3, Tilburg), Vainqueur D – 2ème C (Match 4, Deventer)
Demi-finales
Jeudi 3 août : Match 1 – Match 4 (Enschede), Match 2 – Match 3 (Breda)
Finale
Dimanche 6 août
Ville : Enschede
Stade : Grolsch Veste
Capacité prévue : 30 205
 
MESLI Dounia @Mesli_Dounia
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Football féminin -Euro 2017   

Revenir en haut Aller en bas
 
Football féminin -Euro 2017
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS :: LE SALON DES AUTRES SPORTS :: LE FOOTBALL-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: