UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS

Le tennis c'est la volonté, l'amour de la compétition, le dépassement de soi, du talent, beaucoup de travail mais surtout de la passion
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -12%
Nintendo Manette Switch Pro
Voir le deal
52.99 €

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
 

 MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019

Aller en bas 
AuteurMessage
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Empty
MessageSujet: MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019   MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Icon_minitimeJeu 31 Oct 2019 - 18:49



Dernière édition par jeusetmatch le Ven 1 Nov 2019 - 8:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Empty
MessageSujet: Re: MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019   MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Icon_minitimeJeu 31 Oct 2019 - 18:54

La tournée outre-mer se conclura cette semaine avec le Grand Prix de Malaisie, sans doute l'une des épreuves les plus éprouvantes de la saison

https://fr.motorsport.com/motogp/news/programme-horaires-grand-prix-malaisie-2019/4589200/?nrt=112
Par : Léna Buffa
30 oct. 2019 à 17:10
Après Shah Alam (circuit sur lequel un certain Valentino Rossia fait ses débuts mondiaux en 1996) et Johor Bahru, c'est à Sepang que se dispute le Grand Prix de Malaisie depuis 1999. Ce circuit moderne est l'un des plus longs du calendrier. Il impose 15 virages, dont une majorité à droite, et deux longues lignes droites qui s'enchaînent et dont la plus longue atteint les 920 m.
De vastes travaux ont eu lieu il y a trois ans, avec la pose d'un nouveau bitume, des modifications apportées à la courbure de la piste en plusieurs endroits ainsi qu'à des vibreurs et des voies de dégagement, le tout dans une volonté d'améliorer l'évacuation des eaux de pluie. Une prudence bienvenue alors que le paddock sait devoir être prêt à affronter une météo tropicale et des averses torrentielles.

Si les conditions sont réunies, les nombreuses opportunités de dépassement offertes par le tracé ont de quoi promettre de belles bagarres. Le palmarès le plus riche sur le Grand Prix de Malaisie, en catégorie reine, est celui de Valentino Rossi qui, en 18 participations (celle de 2011 n'est pas prise en compte, annulée suite au décès de Marco Simoncelli), y compte quatre pole positions et six victoires sur un total de 12 podiums. Mais depuis de nombreuses années déjà, les pilotes Honda y ont pris le pouvoir, seulement vaincus par Andrea Dovizioso, qui y a lancé sa spirale positive face à Marc Márquez il y a trois ans.
Attention à bien régler vos montres, car la France aura un décalage de sept heures avec la Malaisie, dernière contrée visitée par la tournée outre-mer. La course MotoGP débutera donc à 8h heure française.

Le palmarès du GP de Malaisie depuis dix ans :

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Capt6957



Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Empty
MessageSujet: Re: MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019   MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Icon_minitimeJeu 31 Oct 2019 - 18:56

Chaleur et pluie au rendez-vous

https://fr.motorsport.com/motogp/news/programme-horaires-grand-prix-malaisie-2019/4589200/?nrt=112

Une chose est certaine, les pilotes MotoGP n'auront pas à craindre de retrouver le froid qui les a accompagnés tout au long du week-end de Phillip Island ! En Malaisie, les prévisions annoncent des températures de 24°C le matin à 31°C l'après-midi, et il faut s'attendre à voir le bitume dépasser régulièrement les 50°C. Le cocktail est complété par un taux d'humidité redoutable, qui mettra les physiques à rude épreuve. Quant à la couleur du ciel, elle est très incertaine car des orages sont annoncés tout au long du week-end, aussi violents que difficiles à prévoir avec certitude.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Empty
MessageSujet: Re: MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019   MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Icon_minitimeJeu 31 Oct 2019 - 19:02

Pour Dovizioso, le niveau de Márquez a de quoi inquiéter tout le monde
https://fr.motorsport.com/motogp/news/dovizioso-niveau-marquez-inquieter/4589848/?nrt=112
https://cdn-1.motorsport.com/images/amp/6b74lzj0/s6/andrea-dovizioso-ducati-team-m.jpg

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Andrea-dovizioso-ducati-team-m
Par : Léna Buffa
31 oct. 2019 à 15:35

Le pilote Ducati est bien conscient qu'il a moins pu résister au Champion du monde cette année et qu'il lui faudra indéniablement faire mieux en 2020 pour tenter de se rapprocher et d'être plus menaçant.


Assuré depuis dimanche d'être vice-Champion du monde pour la troisième année consécutive, Andrea Dovizioso porte un regard très réaliste sur sa performance de la saison et ne cache pas sa déception. Le pilote Ducati est pourtant en bonne voie pour battre son record personnel de points sur l'ensemble du championnat, sachant qu'à deux courses de la conclusion il en compte 240 : il en a cumulé 245 au total l'an dernier et 261 il y a deux ans. Mais dans le même temps, Marc Márquez explose les compteurs et c'est tout bonnement le record absolu de points obtenus en une saison que l'Espagnol pourrait battre cette semaine, lui qui a déjà dépassé le week-end dernier son record personnel avec un capital qui culmine à 375 points.
Distancé de 37 points à l'issue du championnat 2017 alors qu'il avait fait durer la course au titre jusqu'à la dernière manche, Dovizioso a vu Márquez être couronné plus tôt que jamais cette année et l'écart les séparant est à ce stade de 137 points… Un gouffre qui va jusqu'à provoquer un petit rire nerveux chez le vice-Champion du monde, bien conscient que ces limites sans cesse repoussées par l'extraterrestre Márquez ne font finalement que mettre en évidence le manque de perfection de ses adversaires.
"On a connu beaucoup de hauts et de bas pendant la saison, on a connu des difficultés dans beaucoup de situations par rapport aux deux dernières saisons, mais au final on a réussi à terminer deuxièmes [du championnat], donc on peut en être contents. Par contre, si on regarde Marc, l'écart est bien sûr trop grand, mais il l'est pour tout le monde !" constate Dovizioso.


"En ce moment, il est difficile de penser à la manière dont on peut arrêter Marc, car cette saison il a fait quelque chose d'encore mieux que par le passé", concède le pilote italien. "Tout le monde dans ce championnat travaille au maximum, peu importe ses résultats, et on va continuer à fournir cet effort. En ce moment, il est difficile de savoir quoi faire, car l'écart est dingue, c'est un peu trop ! Mais tout est possible. Ces deux dernières années, on s'est battu plus que cela, alors je pense que l'on a une chance de revenir et de se battre à nouveau, mais chaque année est une histoire à part entière."
"Je pense qu'en ce moment tout le monde est inquiet car il est difficile de savoir exactement ce qu'il faut faire. Je sais ce que j'aimerais avoir de diffèrent, mais pour pouvoir faire cela et avoir cela, de la part de la moto ou dans son style… Tout le monde travaille très dur, ce n'est pas la question. Quand il y a un gros effort de la part de beaucoup de personnes et des ingénieurs, il peut tout en sortir, alors on va continuer nos efforts. En ce moment, c'est un peu difficile mais c'est la même chose pour tout le monde, or si on raisonne comme ça on arrête de courir, alors ça n'est pas comme ça [qu'il faut aborder les choses]."

En quête de vitesse pure

Le Grand Prix d'Australie, disputé le week-end dernier, a semblé parfaitement illustrer le point de vue d'Andrea Dovizioso sur les performances qui lui ont manqué cette année. Une course où il est apparu en difficulté dans les premiers tours, puis plus à l'aise à la fin grâce à une excellente gestion pneumatique, mais qui s'est soldée par un écart douloureux de 15 secondes. "Ce qui est certain, c'est que l'on n'a pas la même vitesse que l'année dernière. Et je parle de la véritable vitesse, celle que l'on a en essais et en début de course, quand les pneus sont neufs. Cela a créé une situation vraiment dure pour nous, car on n'est pas en mesure d'appliquer de stratégie. Quand vous attaquez au début et que vous n'avez pas la vitesse, tout est un problème. Voilà ce qui se passe."
"Je pense avoir réussi à gérer de nombreuses courses de la bonne manière. C'est pour ça que j'ai pu garder mon calme quand je n'avais pas le rythme en début de course, j'ai bien géré les pneus et à la fin j'ai pu faire les mêmes chronos et donc gagner du temps et des positions. Mais ça n'est pas suffisant, ce n'est pas ce dont on a besoin, il faut qu'on fasse mieux", martèle le pilote Ducati.
C'est en Malaisie cette semaine que le #4 tentera de rectifier le tir. Néanmoins, et malgré ses victoires sur place en 2016 et 2017, Dovizioso sait qu'il a là aussi un gros point faible à corriger pour espérer être dans le coup en course. "En Malaisie, l'après-midi n'est pas une bonne situation pour nous, quand il fait très chaud. On n'a jamais fait de bonne course sur le sec. Il va falloir que l'on fasse mieux dans cette situation, on va se concentrer là-dessus", annonce-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Empty
MessageSujet: Re: MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019   MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Icon_minitimeJeu 31 Oct 2019 - 19:08

Continuer malgré la difficulté, un choix assumé par Rossi

https://fr.motorsport.com/motogp/news/rossi-assume-continuer-carriere-malgre-difficulte/4589919/?nrt=112

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Valentino-rossi-yamaha-factory
Par : Léna Buffa
31 oct. 2019 à 16:40

Le nonuple Champion du monde a beau être à la peine, il ne regrette pas d'avoir fait le choix de poursuivre sa carrière à une époque où il aurait pu raccrocher en étant encore au sommet.

À l'instar de d'autres champions dans diverses disciplines sportives, Valentino Rossi a pris le risque de faire connaître à sa carrière une phase de déclin et de se remettre en jeu en la poursuivant au-delà d'un âge où il serait commun de savourer une retraite méritée. Un pari qu'il assume aujourd'hui, bien que sa dernière prolongation de contrat portant sur les saisons 2019 et 2020 ne lui ait, pour le moment, rapporté aucune victoire et qu'elle l'ait, au contraire, placé sous le feu des critiques à cause d'une courbe de performances bien plus faible que ce qu'il avait l'habitude de réaliser.
"Il y a longtemps, j'ai pris une décision à une croisée des chemins : soit je me retirais en étant au top, en me disant que j'avais arrêté alors que je gagnais encore des titres et en prenant le risque d'avoir encore envie après, soit je courais jusqu'à ce que je n'y arrive vraiment plus, jusqu'à la fin. J'ai choisi la deuxième solution et je sais qu'il y a des moments difficiles", accepte le pilote italien. "C'est un raisonnement que j'avais déjà fait au début de la saison dernière, parce qu'on signe pour deux ans et c'est là qu'il faut se dire 'OK, il y aura peut-être des moments difficiles, mais c'est comme ça, et on va voir comment ça se passe'. Mais je suis content de le faire !"

Content du défi relevé, sûrement. Des performances, assurément pas. En manquant la victoire pour la 44e course de suite le week-end dernier, Valentino Rossi a égalé sa plus longue série de disette, laquelle couvrait la fameuse période de deux années passées chez Ducati : celles-ci avaient fait s'écrouler sa courbe de résultats, et pourtant sa moyenne avait été meilleure à l'époque qu'elle ne l'est à l'heure actuelle… Aujourd'hui, le #46 n'a plus que deux courses pour tenter de redresser la barre de 2019, mais cette année s'annonce d'ores et déjà très proche de ses plus mauvaises campagnes MotoGP toutes marques confondues et possiblement la plus faible qu'il ait connue avec Yamaha.
"C'est vrai, c'est la plus mauvaise [avec Yamaha], que ce soit pour le nombre de points, la position au championnat, le nombre de podiums et de victoires. Cette année j'ai beaucoup de mal, oui", admet-il, tout en estimant que l'époque Ducati est à part. "C'est différent, parce que j'ai d'autres problèmes. J'ai beaucoup de mal avec la vitesse en ligne droite, car je suis très lent, et j'ai beaucoup de mal avec la roue arrière en deuxième moitié de course, par contre mes sensations avec la moto ne sont pas mauvaises. C'est donc un peu mieux que pendant les saisons avec Ducati. Je m'amuse plus en pilotant."


Ses deux saisons chez Ducati ont longtemps fait office d'accident de parcours pour Rossi, lui qui avait rejoint les Rouges en tant que prétendant au titre régulier et avait dû peu à peu remonter la pente après ces deux années sans succès. Aujourd'hui, alors que tous les regards se tournent vers Jorge Lorenzo au vu du bilan catastrophique que connaîtra sa première année chez Honda, le #46 voit des éléments de comparaison possibles entre la situation actuelle de son ancien rival et sa propre expérience.

Lire aussi :



"J'ai vécu une situation similaire quand j'étais chez Ducati, en 2011 et 2012, car dès le premier test j'ai perdu énormément de sensations dans la moto, et en particulier à l'avant. Pour moi, cette moto a toujours été très difficile à piloter et inadaptée à mon style", se souvient Rossi. "On a cependant essayé de beaucoup travailler avec Ducati, avec Preziosi. Et puis la première année c'était une 800cc, puis en 2012 c'est passé aux 1000cc et on avait donc une autre moto. On a commencé à travailler sur le châssis parce qu'avant cela la Ducati c'était surtout un moteur. On avait donc fait beaucoup de choses, mais d'une manière générale je n'ai jamais eu de bonnes sensations sur l'avant de la moto, c'était donc un moment très difficile. Au final, pour revenir en force, j'étais retourné chez Yamaha."

La retraite ? Décision en première partie de saison

Chez Yamaha, Rossi a mis sept courses avant de retrouver le chemin de la victoire, puis il a une nouvelle fois réussi à jouer un titre, échouant près du but en 2015. Aujourd'hui, ses performances ont à nouveau chuté et la question de sa possible retraite se repose alors qu'il lui reste un an de contrat.
"On verra. Pour l'avenir il faut de toute façon essayer d'être plus compétitif", concède-t-il, lui qui accueillera le mois prochain un nouveau chef mécanicien pour les premiers tests d'intersaison. "Ça fait longtemps qu'on a un peu les mêmes problèmes. Au final, ce qu'on arrive à faire en piste, c'est un peu l'addition entre le pilote, la moto et l'équipe, y compris le chef mécanicien. Or, comme ça, on semble ne pas être assez forts, alors il fallait changer quelque chose. J'attends de voir comment ça va se passer et ce sera pour moi une nouvelle expérience, une belle expérience, parce que c'est sympa d'avoir un chef mécanicien de la nouvelle génération. Quant à savoir si c'est le bon changement ou pas, on le verra dans les résultats."

"Je pense beaucoup aux résultats. L'année prochaine, on va faire un changement dans l'équipe, avec le chef mécanicien, et dès les essais hivernaux et la première partie de la saison, on pourra comprendre quelle sera ma vitesse et ensuite je verrai", explique le nonuple Champion du monde. "Je vais courir et ensuite, dans le courant de l'année prochaine, je vais voir si je continue ou non. Je crois que ça se fera normalement, c'est-à-dire qu'à la fin de l'année je ne courrai plus, vous voyez ? Je fais la course de Valence, et salut ! [rires
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Empty
MessageSujet: Re: MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019   MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Icon_minitimeJeu 31 Oct 2019 - 19:18

3e place du championnat : Márquez et Dovizioso misent sur Viñales
https://fr.motorsport.com/motogp/news/marquez-dovizioso-vinales-troisieme-place-championnat/4589996/?nrt=112
MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Maverick-vinales-yamaha-factor
Par : Léna Buffa
-31 oct. 2019 à 18:30

Bien que quatre pilotes se tiennent encore en 20 points, les deux premiers du championnat pensent que Maverick Viñales a le potentiel pour faire main basse sur la médaille de bronze, lui qui est revenu en force au cours de la seconde moitié de la saison.



 
Maverick Viñales est indéniablement l'un des hommes forts de cette fin de saison. C'est bien simple, même s'il marqué moitié moins de points que Marc Márquez depuis Silverstone, il est celui qui en a empoché le plus parmi l'ensemble des autres pilotes sur cette période. Et pourtant, sa belle courbe de résultat a été entachée par sa chute dimanche alors qu'il se battait pour la victoire du GP d'Australie dans le dernier tour.



Sans ce score vierge, le pilote Yamaha occuperait actuellement la troisième place au championnat, au lieu de quoi il compte à ce stade sept points de retard sur Álex Rins et sept d'avance sur Danilo Petrucci. Lui aussi privé de points en Australie, Fabio Quartararo se trouve un cran plus bas au championnat, à 13 points de Viñales. Si chacun d'eux a ses chances de s'octroyer la dernière place à pourvoir dans le trio de tête de la saison, ceux qui ont verrouillé les deux premières positions mettent une pièce sur le pilote officiel Yamaha avant les deux dernières courses.
"Pour moi, Maverick. Il est tombé à Phillip Island, mais il n'a que sept points de retard sur Rins… S'il pleut, peut-être Petrucci ! Mais je pense que ce sera entre Viñales et Quartararo", estime Márquez. Et Dovizioso de confirmer ce pronostic : "C'est difficile… Maverick, je pense. J'aimerais vraiment que ce soit Danilo, mais je crois que ce sera très difficile sur ces deux pistes."
"Je pense que ce sera très sympa jusqu'au bout", pressent le pilote Ducati. "Rins a un peu des hauts et des bas, alors on ne sait jamais. Normalement en course il est toujours là, mais ça n'a pas été le cas sur les dernières courses. Danilo on ne sait jamais, ça dépend des conditions, et je pense qu'il va essayer. Mais les deux pilotes Yamaha en ce moment ils sont très forts, alors ils ont un peu plus de possibilités. Je pense en tout cas que cette bagarre va créer une fin de saison très intéressante."

61 points de retard sur Rins après Barcelone

Pour Maverick Viñales, cette troisième place qu'il a désormais en ligne de mire serait une récompense plus qu'appréciable après une saison faite de hauts et de bas. Il suffit de se souvenir qu'avant de retrouver le chemin de la victoire à Assen, il occupait la 12e place de la hiérarchie et avait, en six courses, cumulé 61 points de retard sur Rins, pour évaluer le chemin parcouru depuis.
"Être troisième au championnat serait un trophée, car on a fait beaucoup d'erreurs au cours de l'année et j'ai été envoyé au tapis trois fois. Avoir la chance de terminer troisième au championnat, ce serait donc clairement un trophée. Si on en a l'opportunité, on va la saisir, c'est clair", prévient l'Espagnol. "Mais ce n'est pas quelque chose auquel je pense beaucoup. Je pense plus à tirer le maximum de la moto et à comprendre ce qui nous manque pour l'année prochaine, car si on travaille bien pour l'année prochaine on aura une grande opportunité de se battre pour la première place. Dans ma tête, il s'agit donc plus d'essayer de tirer le maximum de la moto chaque jour."

Dans ces circonstances, Viñales pourrait amèrement regretter les 20 ou 25 points perdus à Phillip Island, mais l'Espagnol estime qu'il se trouve dans une position où il peut se permettre de jouer à qui perd gagne, et il assume l'erreur qu'il a commise. "C'était entièrement ma faute, je ne peux rien dire d'autre. Je donnais le maximum, j'ai mis la moto à la limite à chaque tour, alors quand vous allez au-delà de la limite ce sont des choses qui peuvent arriver. J'ai essayé ! C'est quelque chose que j'ai appris pour l'année prochaine à Phillip Island, mais il fallait que j'essaye."
"C'est sûr que c'est dommage parce que c'étaient 20 points, mais la manière dont s'est terminée la course, c'était comme une victoire pour moi. C'était important de sentir qu'à Phillip Island j'avais la chance de gagner la course", poursuit-il. "J'ai eu l'opportunité de gagner. Ça faisait beaucoup de courses que je terminais troisième, mais sans avoir eu l'opportunité de gagner. Et j'étais toujours vraiment agacé après la course. Mais cette fois j'ai eu l'opportunité, alors peu importe : pour moi, tomber ou gagner c'est pareil en ce moment, et c'était ce qui était important. Si je n'avais pas essayé, je me serais senti comme sur les autres courses, mais j'ai eu l'opportunité et j'ai tenté."
"Ce qui compte beaucoup aussi, c'est là où l'on se situe au championnat, dans quelle situation on est. On n'avait rien à perdre. Personne n'a plus rien à perdre, car le championnat est déjà joué. Si on se bat pour le titre, il faut être intelligent, premier c'est premier, mais si on n'a rien à perdre, il faut clairement tout risquer."
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Empty
MessageSujet: Re: MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019   MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Icon_minitimeJeu 31 Oct 2019 - 19:19

ESSAIS LIBRES 1
EL1 - Déjà le record pour Quartararo !

https://fr.motorsport.com/motogp/news/el1-deja-record-quartararo/4590330/?nrt=112

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Motogp-malaysian-gp-2019-fabio-2

Par : Léna Buffa
1 nov. 2019 à 05:01

Le meilleur tour bouclé dans le cadre d'un Grand Prix MotoGP à Sepang datait de 2015, et pourtant il n'a pas résisté à la première séance d'essais libres de l'épreuve malaisienne, ce vendredi matin. Une séance qui a vu Fabio Quartararo s'affirmer en leader, faisant peu de cas de sa blessure à la cheville.

À 10h50 vendredi, le thermomètre affichait déjà 32°C lorsque les moteurs des MotoGP ont vrombi, sonnant le coup d'envoi de la première séance d'essais libres. Resurfacée dans plusieurs virages, la piste de Sepang attendait les machines de la catégorie reine pour 45 minutes d'une première prise de contact et celle-ci n'a pas déçu, avec des chronos promettant un week-end des plus compétitifs pour cet avant-dernier Grand Prix de la saison.

Cette première séance a fait la part belle à l'équipe Petronas, favorite du public pour son épreuve à domicile. Mais ce sont plus globalement les pilotes Yamaha qui se sont illustrés, et ce dès les premières minutes. En effet, dès le troisième tour bouclé par l'ensemble du plateau, surprise, les deux pilotes officiels Yamaha se sont portés au sommet de la feuille des temps avec un chrono identique de 2'00"570.
Au tour suivant, Maverick Viñales a pris l'avantage en 2'00"373, avant que Valentino Rossi ne soit également repoussé par Franco Morbidelli et Marc Márquez. Le #93 allait toutefois bientôt devoir rentrer au stand au ralenti, lui qui s'était d'emblée illustré par plusieurs numéros de funambule époustouflants.


Viñales a continué à améliorer la référence et il a été le premier à passer sous la barre des deux minutes, dans son neuvième tour. Son chrono de 1'59"955 était déjà plus rapide que le record signé en course sur la piste malaisienne et datant de 2015. Si le pilote Yamaha avait alors pris une bonne avance, Álex Rins l'a quelque peu réduite en signant un chrono de 2'00"286 qui lui a permis de se placer devant Márquez.
Bien que toujours en difficulté avec sa cheville blessée il y a une semaine en Australie, Fabio Quartararo n'a pas tardé à venir se mêler aux premières places. Présent dans le top 5 avant l'entrée dans le money time, le Français a su profiter idéalement du time attack en fin de séance pour confirmer que sa cheville, au moins sur le tour lancé, ne serait qu'un détail.

Un tour en moins de 2 minutes obligatoire

Les pneus frais montés dans les dernières minutes ont d'abord donné un coup de boost à Rins, Morbidelli, Rossi, mais aussi à Aleix Espargaró, jusqu'alors 11e. Premier à battre la référence établie par Viñales, Rossi a posté un nouveau meilleur temps de 1'59"893, bientôt battu par le pilote Aprilia (159"854). Mais le tour stratosphérique de Quartararo en 1'59"193 a rapidement occulté ces performances.
Quelques instants après son coéquipier, Morbidelli a pris à son tour les commandes avec un temps de 1'59"110. Dans la foulée, Rins a amélioré son propre temps en 1'59"546, ce qui l'a placé au troisième rang. Viñales a toutefois repris l'avantage sur le pilote Suzuki avec un dernier tour bouclé en 1'59"218. Puis Andrea Dovizioso s'est à son tour hissé dans la partie haute du classement, de même que Márquez. Seulement 11e alors que le drapeau à damier était déjà sorti, le pilote Repsol Honda a fait rétrograder Rins une dernière fois et s'est positionné d'un cheveu devant la Ducati #4.
Mais au sommet de la hiérarchie, le dernier mot est revenu à Quartararo avec une ultime amélioration. Grâce à un chrono de 1'59"027, le Français s'est montré plus rapide que le record absolu de Sepang en Grand Prix, établi en qualifications en 2015. Le record officieux de 1'58"239, signé en essais privés, ne devrait pas résister bien longtemps si le week-end se poursuit à ce rythme !
Les positions seront observées attentivement cet après-midi, alors que les pilotes MotoGP disputeront une deuxième séance de 45 minutes, car le risque d'orages qui plane sur le circuit de Sepang pour samedi matin pourrait signifier que l'accession directe à la Q2 sera déjà acquise dès aujourd'hui pour les pilotes figurant dans le top 10. Pour le moment, Cal Crutchlow a sa place, de même que Jack Miller, en revanche Joan Mir ou encore Danilo Petrucci devront faire mieux. Aucune KTM ne figure non plus dans le top 10 pour le moment, ni Johann Zarco, actuellement 16e. Aussi impressionnant cela soit-il, il faudra boucler le tour de piste en moins de deux minutes, au moins, pour tirer son épingle du jeu ce week-end.
Blessé au poignet dans la violente chute dont il a été victime samedi dernier en Australie, Miguel Oliveira a, comme prévu, bouclé quelques tours en début de séance afin d'évaluer sa condition. Le verdict n'a pas tardé à tomber : la douleur était trop importante pour que le Portugais puisse poursuivre la séance, et une décision sera prise sous peu quant à son engagement sur ce week-end. Tito Rabat est, lui, absent ce week-end, désireux de reposer lui aussi un poignet blessé avant le dernier Grand prix de la saison, à Valence.

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 My-3

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Empty
MessageSujet: Re: MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019   MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Icon_minitimeVen 1 Nov 2019 - 9:04

Quartararo débute en fanfare à Sepang !

Mieux encore le team Petronas Yamaha SRT, qui court à domicile ce week-end, hisse ses représentants aux deux premières places.

https://www.motogp.com/fr/nouvelles/2019/11/01/quartararo-debute-en-fanfare-a-sepang/316140

Tags MotoGP, 2019, SHELL MALAYSIA MOTORCYCLE GRAND PRIX, FP1, #MalaysianGP
La grille du MotoGP™ se retrouvait, ce vendredi matin, pour une première séance d’essais libres à Sepang, sous des températures déjà très chaudes. Et Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT) a l’air d’aller beaucoup mieux, ou du moins sur sa moto… Preuve en est notre rookie, blessé à la cheville gauche il y a tout juste une semaine, aura d’ores et déjà battu le précédent record de la piste, qui appartenait depuis 2015 à un certain Dani Pedrosa. 1’59.027, c’est plus exactement le chrono établi par le Niçois dans son ultime tentative.
Le team Petronas Yamaha SRT, qui évolue à domicile ce week-end, ne pouvait à vrai dire pas rêver de meilleur début, puisque la deuxième place revenait à son autre pilote, Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT). 83 millièmes séparaient au passage les deux hommes.
Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) héritait pour sa part de la troisième position à un peu moins de deux dixièmes. On retrouvait ainsi trois M1 aux avant-postes.

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 _tin1357_0_0.middle

Nouveau week-end, nouvelle acrobatie de Márquez 01/11/2019
Le Champion du Monde nous aura d'ores et déjà offert un joli rattrapage durant cette première séance d'essais libres à Sepang.
Marc Márquez (Repsol Honda Team) se hissait au quatrième rang in extremis ; ce qui faisait par conséquent reculer Andrea Dovizioso (Ducati Team) et Álex Rins (Team Suzuki Ecstar). Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini), qui aura signé son meilleur tour dans la roue de Fabio Quartararo, terminait de son côté septième. Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP) complétait le Top 10, accompagnés de Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol) et de Jack Miller (Pramac Racing), qui s’étaient tous deux hissés sur le podium en Australie.
Notre second Français Johann Zarco (LCR Honda Idemitsu) se classait 16e de la session. La deuxième séance d’essais libres MotoGP™ du GP Shell de Malaisie se tiendra à 6h05.

Le Top 10                                                                                                 
1. Fabio Quartararo - (Petronas Yamaha SRT) – 1:59.027
2. Franco Morbidelli - (Petronas Yamaha SRT) - +0.083
3. Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) - +0.191
4. Marc Márquez - (Repsol Honda Team) - +0.490
5. Andrea Dovizioso - (Ducati Team) - +0.500
6. Álex Rins - (Team Suzuki Ecstar)  - +0.519
7. Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini) - +0.827
8. Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP) - +0.866
9. Cal Crutchlow - (LCR Honda Castrol) - +0.948
10. Jack Miller - (Pramac Racing) - +0.969
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Empty
MessageSujet: Re: MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019   MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Icon_minitimeVen 1 Nov 2019 - 9:45

ESSAIS LIBRES 2

EL2 - Quartararo atomise le record !

https://fr.motorsport.com/motogp/news/el2-quartararo-atomise-record-sepang/4590412/?nrt=112
MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Fabio-quartararo-petronas-yama
Par : Michaël Duforest
1 nov. 2019 à 09:00

Fabio Quartararo a confirmé son très bon début de week-end sur le circuit de Sepang, avec une nouvelle fois le record de la piste, qu'il a très largement battu en EL2.


Il faut très chaud en Malaisie lorsque débute la deuxième séance d'essais libres du GP de Malaisie ! Les températures atteignent 34°C dans l'air et 52°C sur la piste alors que les pilotes s'élancent pour 45 minutes d'essais. Ces dernières se déroulent, comme le reste du week-end, sans Miguel Oliveira, qui a jeté l'éponge à la suite des EL1 de ce matin, les douleurs au poignet étant trop importantes pour le pilote portugais.
Après un premier record atteint ce matin par Fabio Quartararo, les premiers tours restent à un rythme relativement haut, tout le monde ou presque se rapprochant des 2'00 lors de sa première boucle sur une piste chauffée à blanc. Álex Rins prend la première référence, en 2'00"720. Le pilote espagnol améliore sans cesse son chrono dans les tours suivants, avant de déclencher la cellule de chronométrage après 2'00"232 passées à faire le tour de Sepang. Rins devance Morbidelli, Márquez, Quartararo et Zarco à l'issue des dix premières minutes.
Maverick Viñales choisit de déjà repasser par la voie des stands après deux petits tours muni d'une monte medium-hard. Marc Márquez améliore lui le meilleur temps de quelques millièmes, en 2'00"215 avec un pneu soft à l'arrière, le choix préférentiel du plateau. La quasi totalité des pilotes est munie du pneu medium à l'avant, excepté Andrea Dovizioso, qui s'est élancé avec deux pneus tendres. De son côté, Fabio Quartararo continue de faire le meilleur temps dans les trois premiers secteurs, mais il perd suffisamment dans les deux dernières lignes droites pour ne signer que le quatrième temps global.
Un seul changement est à signaler dans le haut du classement après 20 minutes, avec l'incursion d'Andrea Dovizioso au cinquième rang, à la place de Johann Zarco, rétrogradé à la sixième place. C'est à ce moment que plusieurs pilotes décident de passer par la voie des stands pour changer quelques réglages, sous un ciel très menaçant. Les chances d'orages étant fortes pour ce samedi, il faut espérer pour ceux qui ont terminé les EL1 en dehors du top 10 qu'ils pourront bénéficier d'une piste sèche pour tenter un time attack.
Valentino Rossi améliore sa marque personnelle pour se porter en troisième position, alors que le syndrome Quartararo se poursuit. Le pilote français ne cesse de se montrer le plus rapide sur les trois premiers quarts du circuit de Sepang, le dernier lui faisant défaut. Maverick Viñales est le premier à déloger Marc Márquez du sommet du classement dans le dernier quart d'heure, tout en restant au dessus des deux minutes (2'00"198). Il parvient à descendre sous cette barre dans le tour suivant, avec un 1'59"845. Le pilote Yamaha est le seul à rester en piste alors que tous les autres ou presque rentrent au box à dix minutes du drapeau à damier.


Dans les derniers instants de la séance, Franco Morbidelli confirme ses très bonnes dispositions pour s'emparer de la meilleure marque provisoire, en 1'59"502. C'était toutefois sans compter sur le nouveau recordman du tour de Sepang depuis ce matin, Fabio Quartararo. Le Français est le premier pilote à descendre sous les 1'59 aujourd'hui (1'58"576), mettant clairement tout le monde d'accord !
Les améliorations se succèdent sous le drapeau à damier, Andrea Dovizioso prenant la deuxième place derrière Quartararo. Rossi est troisième, devant Morbidelli, Miller, Aleix Espargaró, Crutchlow, Bagnaia, Viñales et Rins. Seulement 13e de la séance, Marc Márquez parvient à rester dans le top 10 des temps combinés grâce à son chrono des Essais Libres 1. L'Espagnol devance Johann Zarco, qui a chuté dans les derniers moments de la séance, au premier virage.
Le Top 10 combiné                                                                                   
1. Fabio Quartararo - (Petronas Yamaha SRT)  – 1:58.576
2. Franco Morbidelli - (Petronas Yamaha SRT)  - +0.534
3. Andrea Dovizioso - (Ducati Team) - +0.630
4. Maverick Viñales - (Monster Energy Yamaha MotoGP) - +0.642
5. Valentino Rossi - (Monster Energy Yamaha MotoGP) - +0.708
6. Marc Márquez - (Repsol Honda Team) - +0.941
7. Álex Rins - (Team Suzuki Ecstar) - +0.970
8. Jack Miller - (Pramac Racing) - +1.017
9. Aleix Espargaró - (Aprilia Racing Team Gresini) - +1.131
10. Cal Crutchlow - (LCR Honda Castrol) - +1.135
Cliquez ici pour accéder aux résultats.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Empty
MessageSujet: Re: MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019   MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Icon_minitimeVen 1 Nov 2019 - 9:47

Un doublé du Petronas Yamaha SRT en guise de célébration !

https://www.motogp.com/fr/nouvelles/2019/11/01/un-double-du-petronas-yamaha-srt-en-guise-de-celebration/316322

Fabio Quartararo, qui bénéficiera d’une Spec-A la saison prochaine, aura réussi à enfoncer le clou cet après-midi avec un nouveau record.



Les pilotes du MotoGP™ se retrouvaient, ce vendredi après-midi, pour une deuxième séance d’essais libres à Sepang, qui pourrait avoir son importance compte tenu de ces averses pouvant surgir à n’importe quel moment dans cette région du monde.

Une session parfaitement maîtrisée par Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT) qui, pour mémoire souffre encore de la cheville gauche. Le Niçois parvenait en effet à y établir un tour 1’58.576. Pour vous donner une idée, c’est 451 millièmes de mieux que le propre record qu’il avait établi en FP1 !

Rien de mieux en tout cas pour célébrer cette annonce faite à peine quelques minutes plus tôt, comme quoi il pilotera une M1 Spec-A à compter de la saison prochaine, tout comme son coéquipier. Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) justement terminait au second rang, mais grâce à son chrono du matin, car l’Italien n’aura pas été mesure d’hausser son rythme à l’image de six autres pilotes. Le transalpin, pointé à un peu plus d’une demi-seconde, devançait ainsi au classement combiné Andrea Dovizioso (Ducati Team), jusque-là cinquième.

À défaut d’avoir amélioré, Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP), Marc Márquez (Repsol Honda Team) et Álex Rins (Team Suzuki Ecstar) reculaient quant à eux en quatrième, sixième et septième positions. Intercalé entre eux – à la cinquième place - on retrouvait un certain Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP).

Jack Miller (Pramac Racing), Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini) et Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol) complétaient le Top 10 du jour.

Johann Zarco (LCR Honda Idemitsu), qui dispute son second week-end comme remplaçant de Takaaki Nakagami, se voyait crédité du 14e temps. À noter que le Français aura été victime d’une petite glissade sans conséquence dans le virage 1. La première KTM RC16, celle de Pol Espargaró (Red Bull KTM Factory) se classait 16e, juste devant Jorge Lorenzo (Repsol Honda Team).
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Empty
MessageSujet: Re: MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019   MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Icon_minitimeVen 1 Nov 2019 - 9:51

Hasil FP1 MotoGP Sepang Malaysia 2019, Rossi Sempat Memimpin
31 oct. 2019
https://www.youtube.com/channel/UCyKcnse5-Ctni7GjoI58AVQ

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Empty
MessageSujet: Re: MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019   MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Icon_minitimeVen 1 Nov 2019 - 9:52

HASIL FP2 MOTOGP MALAYSIA 2019 - MARQUEZ SANTUY ROSSI LUMAYAN LAH
101 vues
•1 nov. 2019


Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Empty
MessageSujet: Re: MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019   MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Icon_minitimeVen 1 Nov 2019 - 9:54

HIGHLIGHT FP1 MOTOGP SEPANG MALAYSIA 2019
https://www.youtube.com/channel/UC4vlaGUPfPIMG_VUUURzGwA

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Empty
MessageSujet: Re: MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019   MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Icon_minitimeVen 1 Nov 2019 - 9:55

Press Conference Motogp SEPANG MALAYSIA 2019

31 oct. 2019

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Empty
MessageSujet: Re: MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019   MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Icon_minitimeSam 2 Nov 2019 - 15:01

ESSAIS LIBRES 3

Quartararo conserve la main en FP3, Zarco en Q2

https://www.motogp.com/fr/nouvelles/2019/11/02/quartararo-conserve-la-main-en-fp3-zarco-en-q2/316595
MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 2019_mal_motogp_fp3_0.middle


Personne n’aura finalement été en mesure d’aller chercher ce tour record établi un jour plus tôt par notre rookie.
La grille du MotoGP™ s’était donnée rendez-vous ce samedi matin pour une troisième séance d’essais libres, au cours de laquelle quelques petites gouttes se seront invitées ; ce qui n’aura toutefois pas empêché les pilotes d’améliorer… Enfin pas au point d’aller chercher ce chrono en 1’58.576 enregistré la veille par Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT). Notre Français se maintenait ainsi au sommet de la hiérarchie au terme de ces essais libres ; son avance ayant en revanche légèrement diminué puisque son coéquipier Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) – auteur du meilleur temps de cette session, se rapprochait à un peu moins de deux dixièmes.
Marc Márquez (Repsol Honda Team), autrefois sixième, remontait pour sa part en troisième position à une demi-seconde ; tandis que Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) se voyait une nouvelle fois crédité du quatrième temps combiné.
Andrea Dovizioso (Ducati Team) reculait de son côté au cinquième rang, faute d’avoir pu hausser son rythme. Derrière, on retrouvait ensuite le duo du team Pramac Racing Jack Miller et Francesco Bagnaia. Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP), Álex Rins (Team Suzuki Ecstar) et Johann Zarco (LCR Honda Idemitsu) complétaient le Top 10 au cumul des trois sessions. Le Français aura à vrai dire émergé dans les toutes dernières minutes ; sortant au passage son propre coéquipier Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol).
Le Britannique, finalement 12e, sera ainsi contraint de disputer les repêchages, au même titre que Joan Mir (Team Suzuki Ecstar), qui l’aura battu sur le fil. La première RS-GP, celle d’Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini) se classait 13e, trois places devant son frère Pol Espargaró (Red Bull KTM Factory Racing), qui faisait office de meilleur représentant KTM.
La quatrième séance d’essais libres MotoGP™ du GP Shell de Malaisie se tiendra à 7h25.
Le Top 10 combiné après les FP3                                                                                              
1. Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT) – 1:58.576
2. Franco Morbidelli - (Petronas Yamaha SRT) - +0.185
3. Marc Márquez - (Repsol Honda Team) +0.490
4. Maverick Viñales - (Monster Energy Yamaha MotoGP)  - +0.498
5. Andrea Dovizioso - (Ducati Team) +0.630
6. Jack Miller - (Pramac Racing) - +0.651
7. Francesco Bagnaia - (Pramac Racing) - +0.677
8. Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP) +0.708
9. Álex Rins (Team Suzuki Ecstar) +0.825
10. Johann Zarco - (LCR Honda Idemitsu) +0.910
Cliquez ici pour accéder aux résultats.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Empty
MessageSujet: Re: MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019   MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Icon_minitimeSam 2 Nov 2019 - 15:24

Qualifications - Quartararo imparable, Márquez piégé !

https://fr.motorsport.com/motogp/news/qualifs-quartararo-pole-marquez-piege-4591174/4591174/?nrt=112
MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Fabio-quartararo-petronas-yama
-

Le Français a décroché sa cinquième pole position de la saison, alors que Marc Márquez, qui a tout fait pour le suivre, est parti à la faute.

Alors qu'une faible pluie s'est mise à tomber sur Sepang à la mi-journée, le ciel était de plus en plus gris lorsque les moteurs des MotoGP ont vrombi à nouveau après une courte interruption faisant suite aux EL4. Un premier quart d'heure a opposé les dix pilotes les moins rapides au cumul des trois premières séances, et parmi eux quelques revanchards à l'image de Mir et Crutchlow, qui ont manqué ce matin la Q2 pour 15 et 49 millièmes respectivement, ou encore Petrucci, à la peine sur le tour lancé depuis le début du week-end.


Lire aussi :




Après la première salve de chronos, c'est Joan Mir qui menait la feuille des temps en 1'59"555. Il devançait alors d'une courte tête Petrucci, tous deux donnant le ton du duel qu'ils allaient mener durant l'intégralité de cette séance, ne se départageant que pour une poignée de millièmes à chaque tour. Ainsi, lorsque le pilote Suzuki a lancé son time attack avec un chrono de 1'59"515, après son changement de pneu, l'Italien a répliqué en 1'59"553. Puis ils ont enchaîné avec un dernier tour rapide, récompensé par un temps de 1'59"374 pour Mir, et une légère amélioration en 1'59"336 pour Petrucci…
… Légère, mais décisive ! Car si Cal Crutchlow stagnait à deux dixièmes des deux hommes après la première série de tours, notamment car il a été gêné par un Andrea Iannone à la recherche d'une roue, l'Anglais a réussi à sortir le tour parfait dans son ultime tentative et à prendre la tête de cette Q1 en 1'59"216. Battu de seulement 38 millièmes par Petrucci, Mir était donc éliminé aux portes de la Q2, comme ce matin.
Le pilote Suzuki s'élancera dimanche devant Aleix Espargaró, qui avec une monte medium-medium inhabituelle pour un time attack a réussi à arracher la quatrième place de cette Q1 en 1'59"435. La cinquième ligne sera complétée par Pol Espargaró, en grande difficulté avec son grip arrière depuis le début du week-end.

Márquez se piège tout seul

À la reprise, ils étaient désormais 12 à repartir à l'assaut du chrono, dans l'espoir cette fois de décrocher la pole position, ou à défaut la meilleure place possible sur les quatre premières lignes de la grille de départ. Valentino Rossi, qui venait de réaliser de solides EL4, a signé le premier temps de référence de la séance en 1'59"313, devançant de peu Fabio Quartararo, malgré une chaleur du Français au virage 15. Franco Morbidelli, qui avait terminé les EL4 avec un time attack pour se faire la main avant les qualifs, était alors troisième et contribuait à former un triplé Yamaha, signe de ce qu'allait être le résultat de ces qualifications.
Peu à l'aise sur le tour lancé ce week-end, Marc Márquez a attendu de pouvoir prendre la roue de Quartararo, et pourtant le pilote Honda n'a pas réussi à tenir le rythme affiché par le Français lorsque celui-ci s'est lancé dans son deuxième tour rapide, qui s'est soldé par un chrono de 1'59"763. Quelques instants plus tard, Maverick Viñales s'est rappelé au bon souvenir de tous en prenant les commandes en 1'58"676, et à nouveau Morbidelli occupait la troisième place, alors que Rossi avait glissé au septième rang, devancé par Crutchlow, Márquez et Miller.
Dès lors, Márquez n'a pas quitté Quartararo d'une semelle, rentrant au stand avec lui, repartant illico dans sa roue et s'y maintenant malgré les tentatives du Français de le laisser passer. Danilo Petrucci a tenté à son tour de venir se mêler à ce petit train, mais le wagon Márquez a déraillé : le pilote Honda a été éjecté dans les airs dans le virage 2, piégé par un pneu sans doute trop froid. Le Champion du monde a eu de la chance de se relever sans trop de difficultés, car il a littéralement atterri sur les pieds et a pris un gros choc, en plus d'essuyer un revers cuisant dans sa stratégie. Son équipe indique qu'il va bien.
MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 ZDvcAAAAAElFTkSuQmCC


Pour les autres, la chasse au chrono se poursuivait, avec en ligne de mire non seulement la pole position mais aussi un record potentiel sur le circuit, où de nouvelles références ont déjà été établies hier. Morbidelli a tiré la première balle, en se portant en tête en 1'58"432. Quelques instants plus tard, c'était au tour de Viñales de répliquer en reprenant la pole provisoire en 1'58"406. Mais le dernier mot est une nouvelle fois revenu à Quartararo : déjà détenteur du nouveau record depuis hier, le Français est allé arracher la pole position avec un nouvelle référence établie en 1'58"303 !

En vidéo :




C'est donc une première ligne 100% Yamaha qui prendra forme demain sur la grille de départ, tandis que Jack Miller s'est octroyé la quatrième position, devant Cal Crutchlow et Valentino Rossi. Andrea Dovizioso, qui avait pris la sixième place dans son dernier tour, a subi les améliorations venues de toutes parts dans les ultimes instants de la séance et glissé au dixième rang. Devant lui, la troisième ligne de la grille sera constituée par Álex Rins, Danilo Petrucci et Johann Zarco : qualifié pour la Q2 ce matin, le Français obtient son meilleur emplacement de la saison sur le sec !
Quant à Márquez, après sa bévue il n'a hérité que de la 11e position. Il ne devance que Pecco Bagnaia, victime d'une grosse chute pendant les EL4.

Voir aussi :





Le Top 10                                                                                                 
1. Fabio Quartararo - (Petronas Yamaha SRT) – 1:58.303
2. Franco Morbidelli - (Petronas Yamaha SRT) - +0.103
3. Maverick Viñales - (Monster Energy Yamaha MotoGP) - 0.129
4. Jack Miller - (Pramac Racing) - +0.422
5. Cal Crutchlow - (LCR Honda Castrol) - +0.648
6. Valentino Rossi - (Monster Energy Yamaha MotoGP) - +0.697
7. Álex Rins - (Team Suzuki Ecstar) - +0.787
8. Danilo Petrucci - (Ducati Team) - +0.794
9. Johann Zarco - (LCR Honda Idemitsu) - +0.836
10. Andrea Dovizioso - (Ducati Team) - +0.870
Cliquez ici pour accéder aux résultats.

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Tc_ax25071_1.middle
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Empty
MessageSujet: Re: MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019   MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Icon_minitimeSam 2 Nov 2019 - 15:28

Márquez : "J'ai essayé de copier Quartararo, mais je suis tombé"
https://fr.motorsport.com/motogp/news/marquez-essaye-copier-quartararo-tombe/4591251/?nrt=112

Le Champion du monde ne partira que de la 11e place dimanche, à Sepang. La faute à une grosse chute subie en qualifications alors qu'il essayait de suivre Fabio Quartararo à la trace.


Sa plus faible qualification depuis 2015, Marc Márquez la doit à une stratégie manquée. Ou peut-être à une question de "karma" si l'on suit le raisonnement de Wilco Zeelenberg, qui n'a pas apprécié voir le Champion du monde essayer "d'entrer dans la tête" de Fabio Quartararo et a observé qu'il a fini par en être piégé.

Le #93 a en effet tenté de disputer les qualifications du Grand Prix de Malaisie dans la roue du Français, un choix optimum sachant qu'il jugeait lui-même hier que le jeune pilote Petronas se montrait impressionnant sur le tour lancé. Après avoir joué au chat et à la souris pendant quelques minutes, les deux hommes étaient toujours collés l'un à l'autre lorsqu'est venu le temps de se lancer véritablement à l'assaut du chrono. Mais pour Márquez cela s'est arrêté brutalement, puisque sa moto l'a catapulté dans les airs dans le lent virage 2 de la piste malaisienne.

Première conséquence : il souffre de "multiples contusions" aux genoux, aux coudes et aux épaules, après un atterrissage violent contre le bitume de Sepang. Les examens ont toutefois écarté toute fracture et blessure interne, et le pilote espagnol se veut rassurant : "Je vais bien. Bien sûr, c'est douloureux. Ça a été une grosse chute." Déclaré apte pour la suite, le #93 a reçu des anti-inflammatoires et sera à nouveau examiné demain matin, afin que les médecins évaluent son évolution et sa réaction aux médicaments.

Deuxième effet de cette bévue : Márquez ne s'élancera que de la 11e place demain. Et il affirme que c'est surtout ça qui l'agace après ces qualifications ratées. "Franchement, je suis plus déçu de partir 11e que d'être tombé", peste-t-il. "Ce sera dur, parce que ça n'est pas l'un des meilleurs circuits pour nous. Les EL4 ont été très bons, j'ai eu un bon rythme, mais ce sera dur, ça n'est pas pareil quand on part derrière. […] Je pars 11e, je vais essayer de me donner à 100%. L'objectif est d'arriver dans le top 5 et si possible ce serait mieux de monter sur le podium, mais la victoire ce sera très difficile."

"La stratégie n'était pas parfaite"

Le pilote Honda met ses qualifications rocambolesques sur le compte d'une stratégie manquée, alors qu'il ressentait une certaine infériorité sur le tour lancé. Il assure toutefois ne pas avoir eu pour objectif de prendre le sillage de Quartararo. "Bien sûr, il y a des circuits sur lesquels je suis forts, et quand j'attaque certains pilotes me suivent, et d'autres sur lesquels j'essaye d'appliquer une stratégie différente. J'ai essayé d'attaquer seul en essais, mais mon chrono était de 1'59"4 ou 1'59"3. Quand j'avais quelqu'un devant moi, j'ai pu faire des 1'59"0 ou 1'58 comme eux. Je pense qu'un temps en 1'58 haut était possible. Cette fois c'était Quartararo, mais franchement je cherchais un autre pilote car il est assez difficile à suivre, il fait son temps d'une manière différente et il n'est pas très bon de le suivre avec la Honda."


"Pendant toute la saison, on a fait 17 fois les essais d'une très bonne manière, avec une très bonne stratégie, mais cette fois je n'ai pas pu trouver la stratégie parfaite", admet-il. "On a réglé la moto dans l'optique d'avoir un bon rythme, mais on avait du mal sur le tour, surtout dans les changements de direction, où la moto était un peu plus instable. Le pneu était prêt parce qu'au virage 15 j'étais déjà rapide et ça allait, mais j'ai peut-être fait le changement d'une manière un petit peu trop agressive."
"C'est juste que j'ai peut-être poussé trop fort. Quand ils ont des pneus neufs, les pilotes Yamaha sont super rapides et ils peuvent très bien réaliser les changements de direction. J'étais derrière Quartararo, il a pris le changement de direction, j'ai essayé de le copier, mais je suis tombé, tout simplement. On a des points forts et des points faibles, mais il faut qu'on gère ça bien. […] Quand on a des points faibles, il faut bien analyser et le plus important est qu'en rythme de course et surtout en pneus usés, c'est là que je me sens le plus fort."
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Empty
MessageSujet: Re: MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019   MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Icon_minitimeSam 2 Nov 2019 - 15:29

Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Empty
MessageSujet: Re: MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019   MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Icon_minitimeSam 2 Nov 2019 - 15:34

Quartararo : "Moi aussi j'ai failli m'envoler plusieurs fois"

https://fr.motorsport.com/motogp/news/quartararo-failli-envoler-plusieurs-fois-marquez/4591348/?nrt=112MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Polesitter-fabio-quartararo-pe
-

Le Français a réussi à faire main basse sur la pole position du Grand Prix de Malaisie dans des circonstances compliquées, devant gérer à la fois des conditions délicates et un Marc Márquez "copieur". Mais c'est l'Espagnol qui s'est fait piéger.

Si l'image est impressionnante, Fabio Quartararo décrypte la chute qu'a subie par Marc Márquez dans sa roue de manière très pragmatique. Très vite, il a compris que l'Espagnol voulait prendre son sillage pour ces qualifications et qu'il risquait donc d'être battu pour la pole position, mais le pilote Petronas visait avant tout une bonne place à l'avant de la grille, précieuse en vue de la course, et il a choisi de ne pas se laisser perturber. Seulement, un tour de sortie lent et plusieurs virages délicats ont mis les deux pilotes en difficulté, jusqu'à ce que la sanction tombe mais pour le #93.
"Dans le premier run, je savais que Marc était derrière mais j'avais besoin d'assurer une place au moins sur l'une des deux premières lignes car le circuit était surplombé de nuages. J'ai réussi à faire un bon tour, puis dans le deuxième run ça a été vraiment difficile car on a fait le tour de sortie vraiment lentement", décrit Quartararo, qui estime que son pneu était encore assez froid en conséquence de ce tour de lancement.

"Je me suis fait quelques chaleurs dans mon premier tour puis dans le deuxième les conditions étaient assez délicates", poursuit-il. "Il y avait énormément de pilotes derrière. Quand plusieurs pilotes sont partis, je pensais qu'il allait en suivre d'autres, mais j'ai vu qu'il restait vraiment derrière moi donc je n'avais pas le choix, je voulais vraiment cette pole position. J'ai poussé au maximum et dès le début, au premier virage, j'ai senti que je suis allé assez large, puis au deuxième virage je me suis fait une petite chaleur à l'arrière et au virage 5 j'ai failli vraiment m'en mettre une bonne ! Ça n'était pas facile de se remettre de ce tour, il fallait vraiment que je sois concentré sur le deuxième tour. J'ai réussi, même si dans le dernier virage j'ai failli tomber."


"Le plus important c'est qu'on ait la pole", se félicite le Français, qui a tellement fêté la nouvelle... qu'il en a cassé sa visière ! Quant à la chute de Márquez, il ne l'a découverte qu'à l'issue de la séance, conscient qu'il est lui-même passé tout près de la correctionnelle. "Je ne l'avais pas vue avant de passer le drapeau à damier, je l'ai vu sur les images. Je pense que le tour de sortie était beaucoup trop lent pour tous les deux. Moi aussi j'ai failli m'envoler plusieurs fois", explique-t-il. "J'ai vu que j'avais vraiment du mal dans le premier virage. Dans le deuxième virage je sais qu'il est super facile de s'envoler et on voit bien que mon changement de direction est assez lent. Le plus important c'est qu'il aille bien."

La pression ? Quelle pression ?

Si l'on peut juger que Márquez a tenté de se jouer du jeune Niçois en restant collé à sa roue, le principal intéressé garde tout son détachement, la pression ne semblant pas avoir de prise sur lui. "Ça ne m'a pas mis sous pression", assure-t-il. "On sait très bien que quand Marc est derrière, la majorité des fois il fait la pole. Vu que je n’avais pas la possibilité de le laisser passer, parce que je pouvais m'arrêter mais il s'arrêtait avec moi, j'ai donc décidé de continuer et de sécuriser ma première ligne."
"Je pense que s'il veut nous suivre c'est parce qu'on fait du bon travail", préfère retenir le rookie. "Le team et moi-même sommes fiers du travail que l'on fait cette année. Ça fait un peu partie du jeu et si un jour j'ai la possibilité je le ferai aussi. Je pense que c'est bien pour les deux pilotes."
Finalement crédité d'un temps record de 1'58"303, Fabio Quartararo a donc décroché sa cinquième pole position en MotoGP. Une excellente nouvelle, qui s'accompagne du positionnement de son coéquipier sur la première ligne pour le plus grand bonheur du team Petronas. "La mise en route n'était pas facile, mais j'ai quand même réussi à faire un 1'58"6 au début et un 1'58"3 à la fin en faisant une erreur. Je suis donc vraiment satisfait de cette pole position", se félicite-t-il. "Même s'ils ne nous mettent pas la pression, l'équipe veut montrer qu'on peut performer ici à Sepang. On a fait la pole position et Franco aussi a fait la première ligne alors c'est spécial pour tout le monde, pour le team et moi-même.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Empty
MessageSujet: Re: MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019   MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Icon_minitimeDim 3 Nov 2019 - 15:14

https://www.motogp.com/fr/nouvelles/2019/11/03/sepang-mir-cree-la-surprise-au-warm-up/316904
Sepang : Mir crée la surprise au warm-up !
L’Espagnol venait hisser sa Suzuki à la première place deux dixièmes devant Maverick Viñales.

Joan Mir (Team Suzuki Ecstar), qui s’était fait éliminer de justesse en Q2, aura pris de court la concurrence ce dimanche lors du warm-up et pour cause ! Le Majorquin y repartait avec le meilleur temps, grâce à ce tour en 1’59.516 établi dans son ultime tentative.
Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP), qualifié en première ligne, allait bien tenter de revenir à son niveau. En vain, le Catalan échouait à un peu plus de deux dixièmes. Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT), qu’il retrouvera à ses côtés sur la grille, héritait pour sa part du troisième chrono, devant Marc Márquez (Repsol Honda Team) et Andrea Dovizioso (Ducati Team).
Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT), auteur de la pole position, se voyait quant à lui crédité de la sixième place. Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP) figurait d’ailleurs dans son sillage. Jack Miller (Pramac Racing), Pol Espargaró (Red Bull KTM Factory Racing) et Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol) complétaient le Top 10 de cette session.
Johann Zarco (LCR Honda Idemitsu) terminait pour sa part 16e. Le coup d’envoi de la course MotoGP™ sera donné à 8h.
Le Top 10                                                                                                 
1. Joan Mir - (Team Suzuki Ecstar) – 1:59.516
2. Maverick Viñales - (Monster Energy Yamaha MotoGP) - +0.268
3. Franco Morbidelli - (Petronas Yamaha SRT) - +0.316
4. Marc Márquez - (Repsol Honda Team) - +0.341
5. Andrea Dovizioso - (Ducati Team) - +0.397
6. Fabio Quartararo - (Petronas Yamaha SRT) - +0.400
7. Valentino Rossi - (Monster Energy Yamaha MotoGP) - +0.497
8. Jack Miller - (Pramac Racing) - +0.507
9. Pol Espargaró - (Red Bull KTM Factory Racing) - +0.656
10. Cal Crutchlow - (LCR Honda Castrol) - +0.658
Cliquez ici pour accéder aux résultats.

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 _dsc7974.middle
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Empty
MessageSujet: Re: MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019   MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Icon_minitimeDim 3 Nov 2019 - 15:30

https://www.motogp.com/fr/nouvelles/2019/11/03/gp-de-malaisie-vinales-tient-sa-revanche/317020
GP de Malaisie : Viñales tient sa revanche !
Maverick Viñales, parti à la faute dans le dernier tour en Australie alors qu’il était en bagarre avec Marc Márquez, triomphe à Sepang.

Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) avait fait part son intention de s’emparer des commandes le plus tôt possible afin de s’en aller et c’est exactement ce qu’il aura fait ce dimanche ! Le Catalan, dont le dernier succès remontait à Assen, décroche ainsi la 24e victoire de sa carrière, sa huitième en MotoGP™ : une belle façon de tirer un trait sur cette chute survenue dans le dernier tour du Grand Prix Pramac d’Australie !

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Tc_gp_1500_0.middleÀ l’extinction des feux, Jack Miller (Pramac Racing) bondissait de la deuxième ligne pour venir se porter en tête au premier virage. De son côté Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) écartait très légèrement, ce qui permettait à Maverick Viñales et à Andrea Dovizioso (Ducati Team) de s’infiltrer. Mais l’Australien ne mènera la course que le temps de quelques virages, puisque Maverick Viñales venait aussitôt le déloger et au grand désespoir de ses adversaires, ce dernier mettra les voiles. Plus personne ne le reverra, pas même Marc Márquez (Repsol Honda) et pourtant le natif de Cervera pointait déjà au second rang à l’issue du premier tour, lui qui partait… 11e après ce highside de la Q2.
https://photos.motogp.com/2019/11/03/3003_18_2019_mal_mgp_race_obstart_marquez.middle.jpg?version=1572517477
MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 3003_18_2019_mal_mgp_race_obstart_marquez.middle
Un dépassement qui n’était pas du goût de Jack Miller. Le n°43 s’empressait de le redoubler. Ceci étant Jack Miller allait rapidement se montrer en difficulté avec ses pneus soft. Marc Márquez trouvait l’ouverture sur le pilote Pramac et il ne sera pas le seul ! Andrea Dovizioso, Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP), Álex Rins (Team Suzuki Ecstar)… tous allaient parvenir à prendre l’ascendant sur le natif de Townsville, non sans étincelle pour certain. Álex Rins en perdait par exemple un aileron au septième passage. Franco Morbidelli et même Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT), qui sera passé complétement à côté de son départ, finiront par le passer.

Devant Marc Márquez prenait ses distances vis-à-vis du peloton sans pour autant être en mesure de revenir sur son compatriote et leader Maverick Viñales. Une lutte se dessinait alors sous les yeux d’Álex Rins pour la troisième place entre Valentino Rossi et Andrea Dovizioso. À plusieurs reprises, ‘The Doctor’ tentera sa chance, sans succès ! Le représentant Ducati le redébordait systématiquement en ligne droite.
Pendant ce temps-là derrière, Johann Zarco (LCR Honda Idemitsu), qui faisait pourtant une honorable course, se faisait littéralement faucher par Joan Mir (Team Suzuki Ecstar). Le Français était à ce moment précis dans le sillage de Jack Miller en neuvième position. Cette manœuvre vaudra d’ailleurs au rookie un long lap penalty. Quelques instants plus tôt, Andrea Iannone (Aprilia Racing Team Gresini) et Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol) s’étaient fait piéger dans des incidents séparés. Au bout du compte, la hiérarchie n’évoluera plus.

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 2019_18_mal_press_pgm.mxf.16_41_25_04.imagen-fija001.middle


Maverick Viñales triomphait avec une avance de trois secondes sur Marc Márquez, qui bat au passage le record de points inscrits en 18 épreuves de MotoGP:tm: (395). Andrea Dovizioso grimpe de son côté sur la troisième marche du podium. Valentino Rossi devait ainsi se contenter d’une quatrième position, juste devant Álex Rins. Fabio Quartararo tentait de son côté une attaque sur Franco Morbidelli dans les dernières boucles, mais tirait beaucoup trop large. Statu quo donc entre les deux représentants du team Petronas Yamaha SRT.

Jack Miller, Danilo Petrucci et Joan Mir complétaient le Top 10, malgré sa pénalité. Au Championnat, Maverick Viñales repasse devant Álex Rins, autrefois troisième, pour cinq points.
Le Top 10
1. Maverick Viñales - (Monster Energy Yamaha MotoGP)
2. Marc Márquez - (Repsol Honda Team) - +3.059
3. Andrea Dovizioso - (Ducati Team) +5.611
4. Valentino Rossi - (Monster Energy Yamaha MotoGP) - +5.965
5. Álex Rins - (Team Suzuki Ecstar) - +6.350
6. Franco Morbidelli - (Petronas Yamaha SRT) - +9.993
7. Fabio Quartararo - (Petronas Yamaha SRT) - +12.864
8. Jack Miller - (Pramac Racing) - +17.252
9. Danilo Petrucci - (Ducati Team) - +19.773
10. Joan Mir - (Team Suzuki Ecstar) +22.854
Cliquez ici pour accéder aux résultats.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Empty
MessageSujet: Re: MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019   MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Icon_minitimeDim 3 Nov 2019 - 15:39

https://www.motogp.com/fr/nouvelles/2019/11/03/zarco-stoppe-en-plein-envol/317242
Zarco stoppé en plein envol…

Le Français occupait la neuvième place lorsqu’il a été percuté par Joan Mir.


Johann Zarco (LCR Honda Castrol), qui avait signé une honorable neuvième place en qualifications, avait à cœur de réaliser une toute aussi belle course ce dimanche… Et le Français peut être franchement satisfait de sa prestation, puisqu’il aura longtemps conservé son rang. Le n°5 était même revenu dans le sillage de Jack Miller (Pramac Racing). Malheureusement, à quatre tours du but, Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) venait le faucher ; une manœuvre qui vaudra d’ailleurs au Majorquin un long lap penalty.

https://pbs.twimg.com/media/EIbppzTX0AE0ZW6?format=jpg&name=360x360
MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 EIbppzTX0AE0ZW6?format=jpg&name=360x360
« Je voulais me débarrasser de Jack et le doubler car j’ai vu que Fabio avait lui-même eu du mal, explique-t-il. C’était une jolie bagarre, le seul problème c’est que les autres sont revenus derrière. À quelques tours de la fin, j’ai voulu retenter ma chance dans le virage 14. J’étais à l’intérieur et Joan a également tenté de me doubler au même moment. C’était un peu limite, je pense qu’il s’attendait pas à ce que je plonge l’intérieur. Sa moto m’est arrivée dessus et je n’ai rien pu faire […] C’est dommage. Ceci étant je ne veux retenir que le positif. J’avais un rythme plutôt correct, j’ai pu de nouveau me battre avec les meilleurs. Enfin je ne suis pas encore tout à fait là où j’aimerais, il y a encore certaines choses que je ne fais pas correctement, mais il y a tout de même de gros progrès qui ont été fait ce week-end !


Johann Zarco espère à présent faire un autre pas en avant à Valence, pour son ultime apparition au guidon de la RC213V de Takaaki Nakagami, même s’il est bien conscient que ça ne sera pas évident.
« Tout le monde est très rapide, mais je suis convaincu qu’à partir du moment où j’arriverai à mieux gérer cette moto, nous ferons un nouveau pas en avant et je me battrai pour un Top 7/5, indique-t-il. Je ne sais pas si ça sera possible à Valence, mais je continue de travailler. »
MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 3003_18_2019_mal_mgp_race_intw_zarco_fr.middle
-
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Empty
MessageSujet: Re: MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019   MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Icon_minitimeDim 3 Nov 2019 - 15:45

https://www.motogp.com/fr/nouvelles/2019/11/03/record-de-points-en-motogp-pour-marquez/317117

Record de points en MotoGP™ pour Márquez

Avec 395 points avant la dernière course de la saison, le Catalan récupère un nouveau record suite à sa seconde place à Sepang.
Tags MotoGP, 2019, SHELL MALAYSIA MOTORCYCLE GRAND PRIX, RAC, Marc Marquez, Repsol Honda Team, #MalaysianGP

Malgré son huitième titre mondial, Marc Márquez (Repsol Honda Team) ne se repose jamais, avec un nouveau et 17e podium cette année. Toutefois, pas de nouvelle victoire pour l’Espagnol au Circuit International de Sepang, lui qui partait 11e sur la grille après sa chute en Q2 samedi. Il n’égalera donc pas son exploit de 13 victoires en une saison, acquis en 2014. Cependant, l’Ibérique repart de Malaisie avec un nouveau record en poche.
Avec sa seconde place acquise ce dimanche et désormais 395 points au compteur, le Catalan a battu le record absolu de points marqués en catégorie MotoGP™. Le n°93 succède ainsi à Jorge Lorenzo (Repsol Honda Team), qui avait marqué 383 points lors de la saison 2010. Márquez augmente également son pourcentage de points enregistrés, avec 87,5% du maximum de 450 points disponibles, contre 85,1% pour son compatriote, sur Yamaha à l’époque.
MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Tc_dsc3563.gallery_full_top_fullscreen.middle
-
Mais ce n’est sans doute pas terminé pour le champion en titre, qui se dirige vers la dernière épreuve de la saison et pourquoi pas un record amélioré. Il lui reste également à offrir la troisième triple couronne consécutive au constructeur Japonais. Repsol Honda est encore en duel avec Ducati avec un retard de deux points pour le titre par Équipes, qui pourrait rejoindre ceux de Champion Constructeurs et Pilotes 2019.

Ainsi, Marc Márquez a rendez-vous avec le reste du plateau MotoGP™ au GP Motul de Valence, qui se disputera le week-end du 15 au 17 novembre.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Empty
MessageSujet: Re: MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019   MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Icon_minitimeDim 3 Nov 2019 - 17:04

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Capt6958
AYUMU SASAKI ,ANDREA MIGNO


MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Capt6959

Valentino Rossi, Alex Rins,


MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Capt6960

MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Capt6961
MAREVICK VINALÉS


MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Capt6962

MARC MARQUEZ
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Empty
MessageSujet: Re: MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019   MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
MOTOGP GRAND PRIX DE MALAISIE SEPANG DU 1ER AU 3 NOVEMBRE 2019
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS :: LE SALON DES AUTRES SPORTS :: LES SPORTS MOTOS-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: