UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS

Le tennis c'est la volonté, l'amour de la compétition, le dépassement de soi, du talent, beaucoup de travail mais surtout de la passion
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Sortie Nike : les nouvelles baskets Air Max Plus
169.99 €
Voir le deal

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 

 FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE 2021

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
AuteurMessage
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 62746
Date d'inscription : 02/12/2011

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Empty
MessageSujet: FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE 2021   FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Icon_minitimeJeu 26 Nov 2020 - 13:09

Rappel du premier message :

Championnat d'Europe 2020 report 11 juin 2021
FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Cap11189
uefa.com/uefaeuro-2020/news/0256-0db420abb6c5-667cf3fd9994-1000--euro-2020-les-qualifies-a-la-loupe/
cette seizième édition devait permettre de fêter les 60 ans de la compétition née en 1960.


Dernière édition par jeusetmatch le Sam 26 Juin 2021 - 9:43, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

AuteurMessage
jeusetmatch



Messages : 62746
Date d'inscription : 02/12/2011

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE 2021   FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Icon_minitimeMer 7 Juil 2021 - 6:55

Les notes d’Italie-Espagne: Malgré un grand Busquets…
https://www.sports.fr/football/euro-2020/notes-ditalie-espagne-malgre-grand-busquets-479336.html#item=1
FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Panoramic_PANOitaesp06072021_028-1
Sergio Busquets




Une prestation qui restera dans les mémoires. Déjà excellent durant cet Euro, il s’est montré rayonnant, autant à la première relance, sous pression, que pour trouver des coéquipiers offensifs entre les lignes. Il a été dans la maîtrise jusqu’au bout. Même défensivement, il a été impérial. Sorti en prolongation.


Retrouvez les performances marquantes de la demi-finale de l'Euro incroyable entre Italiens et Espagnols conclue par la qualification des Azzurri aux tirs au but (1-1, 4 tab à 2).
Ce superbe Euro 2020 ne pouvait pas se conclure avec un Final Four sans spectacle du côté de Wembley. Pour la première demi-finale de la compétition, l’Italie et l’Espagne ont offert 120 minutes de haute volée (1-1) ainsi qu’une séance de tirs au but qui a permis aux Azzurri de se hisser en finale pour défier la vainqueur d’Angleterre-Danemark.

Les joueurs de Luis Enrique sont à mettre en avant malgré l’élimination… Les Transalpins ont démontré leur puissance collective durant ce Championnat d’Europe et ont par exemple réussi à faire déjouer les Belges en quarts de finale. Mais les Espagnols ont respecté le plan de jeu de leur entraîneur pour dominer la rencontre avec brio.
Grâce à un Sergio Busquets rayonnant (et un Aymeric Laporte serein derrière lui), Pedri et Dani Olmo ont notamment pris feu au beau milieu du bloc italien. En face, l’entrejeu de la Nazionale a grandement souffert, à l’instar d’un Marco Verratti qui n’est pas parvenu à sortir du lot lors de cette bataille mémorable.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 62746
Date d'inscription : 02/12/2011

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE 2021   FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Icon_minitimeMer 7 Juil 2021 - 19:57

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Cap14674Championnat d'Europe

Demi- Finale

angleterre danemark

avant match

Angleterre - Danemark : l'avant-match en chiffres

Par Maxime dans Paris sportifs
Statistiques, cotes, buteurs : voici tout ce qu'il faut savoir avant la demi-finale de l'Euro entre l'Angleterre et le Danemark !
Comme souvent durant cet Euro, l’Angleterre a la chance d’évoluer à Wembley. Un avantage qui se traduit par la cote de leur victoire @1,73. Il s’agira de leur troisième demi-finale après celles de 1968 (défaite contre la Yougoslavie) et 1996 (défaite contre l’Allemagne). Si l’adage « l’attaque fait gagner des matchs, la défense fait gagner des titres » est respecté, alors les Anglais peuvent rêver : ils ont gardé leur cage inviolée lors de chacun de leurs cinq matches disputés ! Aucune équipe n’a réussi à réaliser 6 clean sheets lors d’une même édition d’un tournoi majeur. L’Angleterre gagne sans prendre de but, c’est @2,25.
Cette équipe danoise n’a peur de rien et surtout pas d’évoluer à l’extérieur : elle a remporté ses deux derniers matchs contre l’Angleterre à Wembley. Le 14 octobre 2020, le Danemark s’était imposé 1-0 (Eriksen) contre un adversaire disposé en 3-5-2 avec Mount et Rashford milieux offensifs. Ce schéma tactique est devenu le leur. La Belgique, la Russie, le Pays de Galles et la République Tchèque n’ont jamais trouvé la solution pour y répondre. Les coéquipiers de Kasper Dolgberg ont marqué 11 buts durant cet Euro. Voilà l’Angleterre prévenue. La victoire danoise est @5,70.

Les stats :


 1. L’Angleterre n’a gagné qu’un seul de ses 6 derniers matches (hors amicaux) face au Danemark (3 nuls, 2 défaites), un succès 3-0 lors de la Coupe du Monde 2002.
3. L’Angleterre et le Danemark vont s’affronter pour la 3e fois en tournoi majeur (EURO + Coupe du Monde). Les Three Lions l’avaient emporté 3-0 en 8es de finale lors de la Coupe du Monde 2002, après un match nul et vierge en phase de groupes de l’EURO 1992 – une compétition remportée par le Danemark.
4. Le Danemark va prendre part à sa 4e demi-finale de l’EURO (après 1964, 1984 et 1992), parvenant à remporter le tournoi lors de sa dernière présence dans le dernier carré de la compétition.
7. Le Danemark compte 7 buteurs différents dans cet EURO 2020. Hors buts contre son camp, seule l’Allemagne en 2012 (8) a totalisé plus de joueurs avec au moins un but inscrit lors d’une même édition du championnat d’Europe.
36. L’Angleterre est la nation qui a disputé le plus de matches dans la compétition sans jamais atteindre la finale.

Les joueurs à suivre


1. Harry Kane  [url=https://operator-front-static-cdn.winamax.fr/img/editorial/2021/07/05/kane mini.jpg]FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Kane mini[/url]
Harry Kane a été impliqué dans 27 buts lors de ses 26 derniers matches avec l’Angleterre (18 buts, 9 passes décisives). L’attaquant a marqué 9 buts en tournoi majeur (6 à la Coupe du Monde, 3 à l’EURO). Seul Gary Lineker (10) a plus souvent trouvé la faille avec l’Angleterre en grande compétition. Son but est @2,40.
2. Kasper Dolberg    FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Dolberg
Kasper Dolberg a inscrit 3 buts avec le Danemark, seuls 2 joueurs danois ont fait mieux lors d’une même édition d’un tournoi majeur : Preben Elkjaer Larsen (4 buts à la Coupe du Monde 1986) et Jon Dahl Tomasson (4 buts à la Coupe du Monde 2002). Le but du Niçois est @5,50.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 62746
Date d'inscription : 02/12/2011

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE 2021   FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Icon_minitimeMer 7 Juil 2021 - 20:03

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Cap14674Championnat d'Europe

Après Prolongation
Wembley Stadium | Arbitré par D. Makkelie
diffusé en direct sur M6 et beIN Sports 1

L'Angleterre rejoint l'Italie en finale

8 juillet 2021 00:05
https://www.beinsports.com/france/uefa-euro-2020/news/langleterre-rejoint-litalie-en-finale/1716027
FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Cap15554
Angleterre, la composition d’équipe officielle: Pickford – Walker, Stones, Maguire, Shaw – Phillips, Rice, Mount – Saka, Kane, Sterling.
Danemark, la composition d’équipe officielle: Schmeichel – Christensen, Kjær, Vestergaard – Stryger, Højbjerg, Delaney, Mæhle – Braithwaite, Dolberg, Damsgaard.



L'incertitude et l'odeur du chaos continueront à se faire sentir jusqu'à dimanche, sûrement. C'est l'histoire de ce championnat d'Europe, dicté par les combats intenses et disputés. Tous les cadors engagés y ont droit, quel que soit leur destin. De ceux qui exultent à ceux qui restent sur le bord de la route. Cet Angleterre-Danemark n'a pas échappé à la règle. Encore portés par leur public à Wembley, les Three Lions ont longtemps dominé les débats, mais ces Danois si vaillants, galvanisés par les traits de leur ami Christian Eriksen, ont su se montrer à la hauteur de l'événement.

L'Angleterre surprise rapidement

Après un round d'observation, la bande à Southgate a tenté de prendre le contrôle du ballon en utilisant les couloirs et le jeu de fixation de Harry Kane. Malgré les qualités de percussion de ses flèches sur les côtés, elle n'est pas parvenue à débloquer la situation dans une première demi-heure très tactique. C'est bien du Danemark que la lumière est venue. Si brillante dans son expression collective depuis le début du tournoi continental, la formation scandinave a cette fois-ci trouvé la faille sur coup de pied arrêté. Un coup-franc plus précisément, magistralement botté par Mikkel Damsgaard, dont le tir enroulé est venu se nicher dans la lucarne de Pickford (0-1, 30eme). Au pied du mur, l'Angleterre ne pouvait plus se cacher. Les Three Lions ont passé la vitesse supérieure dans le dernier quart d'heure du premier acte. Après une énorme alerte de Sterling sur laquelle Kasper Schmeichel a sorti le grand jeu (38eme), le gardien danois est resté impuissant lorsque Simon Kjaer a malencontreusement détourné un centre de Saka dans ses propres filets (1-1, 39eme).

Le Danemark a craqué au bout du suspense


Au retour des vestiaires, Harry Kane et ses coéquipiers sont revenus avec les mêmes intentions. On a alors pu découvrir un autre visage du Danemark, moins scintillant dans ses inspirations offensives et toujours plus solidaire dans son organisation défensive. En s'attelant à bien fermer les espaces, les Danois sont parvenus à limiter la casse malgré quelques frissons, à l'instar de ce coup de casque puissant de Kane détourné encore par Schmeichel (55eme). En dépit d'une pression intense dans les dernières minutes du temps règlementaire, c'est en prolongations, encore, que cette demi-finale devait se décider. Et à ce petit jeu-là, ce sont les Anglais qui ont eu le dernier mot. S'il fallait retenir un nom, Raheem Sterling décrocherait la palme. Si souvent tancé pour ses approximations techniques et son manque d'efficacité par le passé, le Citizen est bien le facteur X de cette sélection durant cet Euro. Sur une énième accélération, Sterling a obtenu un penalty décisif que le capitaine Kane a transformé en deux temps. Wembley pouvait exulter (2-1, 104eme). L'Angleterre a plié, mais l'Angleterre n'a pas rompu, d'autant que Sterling a continué à torpiller la défense danoise jusqu'au coup de sifflet final, instant de délivrance pour tout un peuple. L'Angleterre retrouvera l'Italie dimanche pour disputer la première finale d'un championnat d'Europe dans son histoire. Véritable sensation de ce tournoi, ce Danemark fantastique peut sortir la tête haute.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 62746
Date d'inscription : 02/12/2011

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE 2021   FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Icon_minitimeJeu 8 Juil 2021 - 7:46


 EURO 2020  L'Angleterre bat le Danemark et rejoint l'Italie en finale !

https://www.youtube.com/channel/UCfj4kQ6_mYO5r4hzX5KloVw

L'Angleterre a difficilement battu le Danemark en prolongation (2-1) grâce à un pénalty litigieux de Harry Kane.

L'Angleterre va disputer pour la première fois une finale de l'Euro
!

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 62746
Date d'inscription : 02/12/2011

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE 2021   FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Icon_minitimeJeu 8 Juil 2021 - 7:52

Angleterre - Danemark : les notes du match

https://www.footmercato.net/a6674354843483797037-angleterre-danemark-les-notes-du-match
Par La Rédaction FM
[*]Publié le 07/07/2021 23:52    - Mis à jour le 08/07 07:42

Après la qualification de l'Italie en finale de cet Euro 2020, l'Angleterre et le Danemark s'affrontaient ce mercredi pour le dernier billet. Devant leur public, les Three Lions ont souffert mais ont fini par s'imposer en prolongation (2-1).



FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Kane-angleterre-euro-2021 
La joie de Harry Kane et ses partenaires face au Danemark ©Maxppp
  FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Eng.e07da81c  Angleterre      2  -  1      FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Dnk.db2b7157   Danemark   Damsgaard 30'

[*]S. Kjær    39' (csc.)
H. Kane 104'
Après la qualification de l’Italie pour la grande finale de l’Euro après sa victoire face à l’Espagne (1-1, 4 hab 2), l’Angleterre et le Danemark se disputaient le dernier ticket pour le dernier duel de la compétition. Sans surprise, les Three Lions étaient les grands favoris du match.
Les hommes de Gareth Southgate jouaient à domicile et ne voulaient pas manquer l’occasion de disputer une première finale internationale depuis leur sacre mondial en 1966. De leur côté, les Scandinaves espéraient poursuivre leur folle aventure. Traumatisés par l’incident cardiaque vécu par Christian Eriksen en tout début de tournoi, les coéquipiers de Simon Kajer ont su puiser dans leurs ressources mentales pour se hisser en demi-finale d’un tournoi majeur. Une première depuis… 1992 et leur couronnement européen.
Sans surprise, on a assisté à un gros pressing anglais d’entrée de jeu. Pas de round d’observation au programme et les hôtes ont immédiatement cherché la vitesse de Raheem Sterling pour planter les premières banderilles (13e, 15e). En face, les Danois ont logiquement privilégié le contre et encore une fois, le jeune Mikkel Krogh Damsgaard. Impliqué sur la première alerte scandinave signée Martin Bratihwaite (16e), le joueur de la Sampdoria donné quelques bouffées de chaleur à la défense anglaise (25e) avant de signer un coup-franc magistral à la demi-heure de jeu (0-1, 30e). Pour la première fois de la compétition, les Anglais ont concédé un but et donc l’ouverture du score.

Un penalty qui va faire parler


Un scénario qui n’a pas mis les sujets de Sa Majesté dans de sales draps pour autant. Huit minutes plus tard, Sterling obligeait Kasper Schmeichel à sortir le grand jeu (38e), avant d’obliger Simon Kjaer à marquer son camp suite à une offrande de Bukayo Saka (1-1, 39e). Wembley pouvait respirer. Au retour des vestiaires, malgré une belle parade de Pickford sur un tir de Dolberg (52e), la deuxième période a été totalement à l’avantage des Britanniques. Schmeichel a fait des miracles pour sortir une tête de Maguire (55e) et tout Wembley pensait voir l’arbitre siffler un penalty après une action très litigieuse de Nørgaard sur Kane (74e). En vain. Le pressing anglais n’a jamais cessé et Southgate a alors tenté de faire la différence en faisant entrer celui que l’on considère comme un « game changer » outre-Manche : Jack Grealish.
Ce dernier pensait bien avoir une balle de but durant les arrêts de jeu, seul en face au but, mais la gourmandise d’Harry Kane l’en a privé. Incapables de se départager, les deux formations ont donc disputé les prolongations. Une mauvaise nouvelle pour les Anglais. La raison ? Les Three Lions ont disputé sept fois les prolongations en tournoi majeur et ont connu la défaite à six reprises. Mais cette fois, ils ont su vaincre le signe indien. Ultra dominateurs, les hommes de Southgate se sont souvent heurtés à un Schmeichel des grands soirs. Le Danois a même stoppé un penalty très généreux accordé par l’arbitre, malgré la VAR. Mais malheureusement pour lui, le buteur de Tottenham a bien suivi pour faire la différence (2-1, 104e). Cruel pour les Danois. Dans un Wembley en feu, l’Angleterre rejoint donc l’Italie en finale.
L'homme du match, Schmeichel (7,5) : le gardien de Leicester aurait pu être le grand sauveur des Danish Dynamites, par ses sauvetages importants et nombreux (9 arrêts). Il n'est pas beaucoup sollicité en première période, même si sa parade du bas-ventre face à Sterling (38e) lui a permis de repousser l’égalisation à quelques minutes plus tard, puisqu'il ne peut rien faire sur l’intervention malheureuse de Kjaer (39e). Au retour des vestiaires, Schmeichel Junior sort un arrêt salvateur du bout des doigts sur une tête placée de Maguire (55e). Il reste tout aussi concentré en prolongation, en enlevant la frappe de Kane venant de sa gauche (94e), ou la tentative lointaine de Grealish (98e). Il n’empêche pas le but de Kane malgré son superbe arrêt sur le penalty au départ (104e), mais est présent sur la dernière occasion de Sterling (120e).

Angleterre


Pickford (5,5) : le coup-franc de Damsgaard était trop compliqué à aller chercher (30e), donc les Three Lions ne peuvent pas lui en vouloir. Surtout qu'en dehors du but, le gardien anglais a été précieux avec quelques arrêts au sol (15e, 59e) et une magnifique parade devant Dolberg finalement signalé en position de hors-jeu (52e). Également intéressant dans les airs mais un peu plus imprécis dans la relance. Mais rien d'exceptionnel dans ce match

  • Walker (7) : toujours aussi vif et rapide dans son couloir, le latéral de Manchester City a livré une très belle prestation avec notamment d'excellents retours (9e, 34e) ou des interventions pour éviter le pire à cette sélection anglaise (13e, 23e). Le numéro 2 des Three Lions a bien plus que deux poumons et il l'a encore montré ce soir en enchaînant les courses défensifs et les montées côté droit.
  • Stones (4,5) : bien installé en charnière centrale, lui qui vivait sa sixième titularisation en autant de matches dans cet Euro, il a été plus discret puisque les Danois n'ont pas été très dangereux dans le jeu malgré quelques opportunités. Néanmoins, il a parfois laissé trop d'espaces à Dolberg qui a pu se créer quelques opportunités. Auteur d'une tête non cadrée (82e).
  • Maguire (5,5) : plus en vue que son coéquipier en défense centrale, le roc de Manchester United a été décisif dans deux situations chaudes (6e, 57e, 78e). Malheureusement, suite à son avertissement récolté en début de seconde période, il a dû lever le pied et anticiper un peu plus. Offensivement, il aurait pu marquer d'un coup de tête mais Schmeichel a sorti le grand jeu (55e).
  • Shaw (5) : en pleine lumière pendant cet Euro grâce à ses belles performances, le latéral gauche mancunien a été moins fort ce soir. Pas très offensif même s'il a proposé une solution à Sterling, le joueur de 25 ans a surtout concédé la faute qui donne le coup-franc au Danemark sur l'ouverture du score (30e). Malgré tout, il a plutôt bien cerné Braithwaite qui n'a pas été très en vue.
  • Phillips (5,5) : indéboulonnable dans cette équipe de Gareth Southgate, le joueur de Leeds United a souffert en première période avant d'être un peu plus performant au retour des vestiaires. Placé assez haut sur la pelouse, il a tenté de faire la transition entre les lignes tout en créant le danger comme sur une frappe puissante à côté (80e) ou une autre au-dessus (90e+3).
  • Rice (4,5) : présent aux côtés de Phillips devant la défense, le joueur de West Ham a moins couru que son coéquipier puisqu'il a joué un peu plus bas. Parfois un peu trop transparent, il s'est aussi fait un peu plus remarqué dans le second acte avec une meilleure activité dans l'entrejeu. Mais sa performance n'a pas été exceptionnelle face à des Danois intéressants au milieu. Il a cédé sa place à Henderson (95e), qui n'a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent dans cette prolongation.
  • Saka (6) : de retour dans le XI de départ à la place de Sancho, le jeune joueur d'Arsenal a eu du mal dans les premières minutes avant de hausser son niveau de jeu. Bien en jambes, le Gunner a souvent donné le tournis à Vestergaard. Il a aussi su prendre une longueur d'avance comme sur l'égalisation de l'Angleterre où il centre vers Sterling avant que Kjaer ne pousse le cuir au fond de ses propres filets (39e). Remplacé par Grealish (69e), qui a été très vif et a tenté sa chance (98e). Mais ce dernier a lui aussi dû céder sa place à Trippier (106e) pour un choix défensif.
  • Mount (6) : numéro 10 sur le papier, le milieu offensif de Chelsea a proposé énormément de choses sur la pelouse de Wembley. Très actif en début de partie avec des courses balle au pied et sans, le joueur de 22 ans n'a pas non plus oublié son travail défensif. Et sur le plan offensif, il a été intéressant avec ce superbe coup-franc sur le crâne de Maguire (55e) ou encore cette frappe contrée dans la surface (62e). Remplacé par Foden (95e) qui, avec son pied gauche, a parfois été dangereux.
  • Sterling (7) : le feu follet des Three Lions a encore été précieux devant. Auteur de plusieurs tentatives (13e, 36e, 74e, 98e, 120e) dont ce tir à bout portant sorti par Schmeichel (38e), l'ailier de Manchester City était présent au bon endroit au bon moment pour forcer Kjaer à marquer contre son camp (39e). Surtout, il a enchaîné les courses et les coups de rein pour faire la différence, notamment en prolongation où les supporters se sont levés de leur siège plus d'une fois comme lorsqu'il a obtenu ce penalty plutôt généreux suite à une faute de Maehle (104e).
  • Kane (6,5) : gêné par le jeu danois et l'excellent travail des défenseurs adverses, le capitaine anglais a souvent décroché pour jouer en pivot. On l'a parfaitement vu sur l'égalisation des Three Lions où il lance Saka dans la surface après être venu chercher le ballon en dehors. Du coup, il n'a pas été très dangereux aux avant-postes, avec seulement une tentative non cadrée (15e) et ce tir parfaitement repoussé par Schmeichel en prolongation (94e). Mais il est le sauveur de la nation en transformant en deux temps son penalty en prolongation (104e).

Danemark

Schmeichel (7,5) : voir ci-dessus

  • Christensen (5) : le défenseur champion d’Europe avec Chelsea avait comme mission de limiter les assauts de Sterling, très remuant sur son côté gauche. Il ne voit pas le Cityzen attaquer la surface de réparation pour venir provoquer le but égalisateur. La domination anglaise ne lui permettra pas d’avoir ce rôle de défenseur central/milieu défensif, mais il a souvent réussi à soulager ses compatriotes (4 dégagements défensifs). Remplacé par Andersen (79e), un peu juste sur les duels (1 gagné sur 4).
  • Kjaer (6) : le Milanais aura assumé son statut de patron de cette défense danoise à 3 : d’abord par des interventions vitales dans sa surface et sa communication permanente avec ses coéquipiers. Son intervention malheureuse sur le centre de Saka offre le premier CSC en faveur de l’Angleterre dans son histoire en Championnat d’Europe (39e). S’il a été sonné par le coup de coude de Maguire (48e), il a été l’avant-dernier rempart sur les frappes de Mount (62e) et Kane (90e +5). Sa sérénité s'est également sentie dans ses relances balle au pied (94% de passes réussies).
  • Vestergaard (5,5) : par son gabarit imposant (1,99m, 96kg), le défenseur de Southampton a su se distinguer sur les duels aériens (3 gagnés sur 3). Mais dans la vitesse, il était beaucoup moins dominateur : d’abord mal aligné sur l’égalisation, il se retrouve souvent en retard dans les courses face à Mount (62e) et Saka (68e). Ses lacunes de vitesse se feront sentir dans la prolongation, puisqu’il est au bord de la noyade lors des affronts des Three Lions sur ce couloir gauche. Remplacé par Wind (105e).
  • Stryger-Larsen (4,5) : s’il a été bousculé par Sterling sur ce côté droit (1 duel gagné sur 3), le piston droit de l’Udinese a tenté d’apporter le danger dans la moitié de terrain anglaise (17 passes dans le camp adverse). Face au bon travail de la charnière centrale Maguire-Stones, aucun de ses trois centres ne trouvera preneur dans les derniers mètres. Remplacé par Wass (67e, note : 4,5), qui écope d’un carton jaune après une poussette dans le dos de Grealish (72e) près du rond central.
  • Hojbjerg (7) : la pièce maîtresse de ce Danemark au milieu de terrain. Malgré la pression du milieu anglais, le joueur de Tottenham s’est montré très serein sur les premières relances. Il a aussi été précieux dans le pressing (3 interceptions), venant chiper le ballon dans les pieds de Phillips pour déclencher la première frappe danoise dans la rencontre (15e). Sur un centre de Shaw, il a failli tromper son propre portier (60e). Sa présence dans la surface de réparation soulage sa défense centrale à plusieurs reprises (67e, 85e).
  • Delaney (4,5) : le milieu du Borussia Dortmund n’a pas vécu sa meilleure soirée. Il n’hésite pas à intervenir rapidement dans les pieds de ses adversaires sans les suivre, commettant ainsi plusieurs fautes inutiles (4 fautes commises). Ses nombreuses courses lui ont sûrement fait perdre de la lucidité. Beaucoup de ballons perdus (16) et peu de réussite même offensivement, puisque ses passes vers l’avant sont parfois approximatives. Remplacé par Jensen (88e), qui intervient en retard sur Sterling avec Maehle, qui offre le penalty converti en deux temps par Kane.
  • Maehle (4,5) : le piston gauche de l’Atalanta Bergame n’a pas beaucoup vu le ballon sur son côté, ses coéquipiers privilégiant souvent le flanc droit pour initier leurs offensives en première période. Face à Saka et Walker, il a été en difficulté tout au long de la rencontre, laissant l’ailier d’Arsenal piquer dans la surface avant d’envoyer un centre décisif. Ses mauvais choix offrent des coups de pied arrêtés bien placés aux Anglais (54e). Il a également eu du mal à contenir les assauts anglais sur son côté, les Anglais ayant senti sa fébrilité. Il est à l’origine de la faute sur Sterling dans la surface, qui amène le deuxième but anglais.
  • Braithwaite (5,5) : l’attaquant barcelonais a essayé tous les postes : dans l’axe, à droite, à gauche. Sa tentative à ras de terre sur une relance hasardeuse de Pickford (16e) n’effraie pas les Three Lions. Il sera ensuite à l’origine d’un joli contre, avorté par le mauvais centre de Hojbjerg (37e). En seconde période, l’ancien Toulousain se mue en meneur de jeu, en proposant plusieurs solutions de centres (53e, 57e) ou en laissant le ballon passer entre ses jambes (59e). Quand les Danois ne s’exprimaient pas offensivement, son volume de course dérangeait les relances des défenseurs anglais.
  • Damsgaard (6,5) : l’une des révélations de cet Euro a encore brillé. S’il ne gagne pas à la course face à Walker, il réussit à dégainer une frappe dans la surface de réparation, mais sans danger (25e). C’est sur coup-franc que l’ailier de la Sampdoria crucifie le gardien d’Everton, brisant ainsi sa série d'invincibilité de 480 minutes. Il inscrit également le tout premier coup de pied arrêté de cette compétition. Son but lui fera pousser des ailes puisqu’il tentera un grand pont sur Walker (34e), mais le latéral de Manchester City aura su le canaliser. Il est aussi important en phase défensive (8 ballons récupérés). Remplacé par Poulsen (67e, note : 3,5), très peu inspiré dans son entrée en jeu (0 tir tenté, 50% de ballons perdus).
  • Dolberg (4) : comme dans une équipe qui subit le jeu, l’attaquant de pointe est moins présent. C’est le cas de l’attaquant niçois, qui a été peu en vue en première période. Ses bonnes prises de balle face à Mount offrent des cartouches intéressantes aux Danois (28e). Son travail est plutôt défensif, puisqu’il est important dans le pressing et la récupération dans les 25 derniers mètres anglais. Après la pause, l’ex-Ajacide profite des beaux mouvements de Damsgaard et Braithwaite pour tenter sa chance au but (59e). Remplacé par Norgaard (68e, note : 5), qui aura tenté d'apporter son aide à la défense danoise.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 62746
Date d'inscription : 02/12/2011

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE 2021   FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Icon_minitimeJeu 8 Juil 2021 - 8:13

Il y avait deux ballons sur le terrain au moment de la faute sur Sterling (Angleterre), mais...
FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 C666d
Sterling a obtenu un penaty. (L. Griffiths/Reuters)

S'il y avait bien un deuxième ballon sur le terrain au moment du penalty obtenu par Raheem Sterling mercredi, contre le Danemark (2-1 a.p.), celui-ci n'a pas interféré avec le jeu. Ce qui explique que l'arbitre n'y ait rien vu à redire.

08 juillet 2021 à 00h13
Si le penalty accordé à Raheem Sterling à la 103e minute de la demi-finale de l'Euro entre l'Angleterre et le Danemark a tant fait débat, c'est aussi parce que deux ballons se trouvaient sur la pelouse de Wembley.
Or, selon le paragraphe des Lois du jeu relatif aux « interférences extérieures » (loi 5), l'arbitre doit « interrompre le jeu (et le faire reprendre par une balle à terre) uniquement s'il y a eu interférence avec le jeu » (sauf « si le ballon se dirige vers le but », ce qui n'était pas le cas). Il est même spécifié que « si l'interférence n'empêche pas le joueur qui défend de jouer le ballon, le but est accordé si le ballon franchit la ligne de but (même s'il y a eu contact avec le ballon) ». Aussi, l'arbitre doit « laisser le jeu se poursuivre s'il n'y a pas interférence avec le jeu et s'assurer que l'élément supplémentaire est retiré le plus vite possible ».
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 62746
Date d'inscription : 02/12/2011

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE 2021   FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Icon_minitimeJeu 8 Juil 2021 - 8:18

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Cap15555
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 62746
Date d'inscription : 02/12/2011

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE 2021   FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Icon_minitimeJeu 8 Juil 2021 - 8:23

Finale de l’EURO 2020 : où, quand, où regarder et comment se procurer des billets ?
https://fr.uefa.com/uefaeuro-2020/news/0259-0e86f12c3fe0-ae242f718b83-1000--finale-de-l-euro-2020-ou-quand-ou-regarder-et-comment-se-procur/
Mardi 6 juillet 2021
La finale de l’UEFA EURO 2020 se joue à Wembley (Londres) dimanche 11 juillet à 21 heures.

Le stade de Wembley sera le théâtre de la finale de l'UEFA EURO 2020 dimanche 11 juillet à 21 heures.
11 villes hôtes se sont partagé l’UEFA EURO 2020 dont le coup d'envoi a été donné 11 juin 2021, mais les deux demi-finales ainsi que la finale ont lieu à Londres.
Qui dispute la finale de l'EURO 2020 ?

La finale de dimanche verra l'Italie affronter l'Angleterre.

Quand aura lieu la finale de l'EURO 2020?

La finale de l'UEFA EURO 2020 se tiendra le dimanche 11 juillet 2021 à 21 heures. Elle était originellement prévu le 12 juillet 2020 avant que le tournoi ne fut repoussé suite à la pandémie du COVID-19. Wembley accueille également les demi-finales les mardi 6 et mercredi 7 juillet.
Où regarder la finale de l'UEFA EURO 2020 ?
Les détails des partenaires de diffusion et streams officiels en direct sont disponibles ici.

Wembley a-t-il déjà accueilli une finale de l’EURO ?

Temps forts : Les plus beaux buts de l’EURO 96
L’ancien Wembley – démoli en 2002 – a accueilli la finale de l’EURO 96, qui voyait l’Allemagne remporter son troisième sacre européen grâce à un but en or d’Oliver Bierhoff contre la République tchèque.
Trente ans plus tôt, l’Angleterre remportait la Coupe du Monde de la FIFA 1966 dans cette même enceinte de Wembley, en dominant l’Allemagne de l’Ouest 4-2 après prolongation devant son public.
En ce qui concerne les compétitions de clubs, Manchester United (1968) et Liverpool (1978) ont remporté deux des sept finales de C1 disputées dans ce stade. Wembley a accueilli deux finales d’UEFA Champions League depuis sa rénovation complétée en 2007, Barcelone s’imposant en 2011 puis le Bayern deux années plus tard.
Qui a disputé et remporté le plus de finales de l'EURO ?
L'Allemagne/la RFA et l'Espagne sont les équipes les plus couronnées de succès dans l'Histoire du Championnat d'Europe de l'UEFA, remportant trois éditions chacune. L'Allemagne a disputé six finales au total ; aucune autre nation n'en a joué plus de quatre.
Le pays hôte a-t-il déjà remporté la finale de l'EURO ?
L'Espagne (1964), l'Italie (1968) et la France (1984) ont remporté la finale de l'EURO en tant que nation hôte, mais les hôtes ont également perdu la finale par deux fois, le Portugal (2004) et la France (2016) s'inclinant sur leur propre sol.
Éder, son but pour l'Histoire en finale de l'EURO 2016
Quelle a été la plus large victoire dans une finale de l'EURO ?
L'Espagne battait l'Italie 4-0 pour remporter la finale de l'EURO 2012 à Kyiv.
Quel a été le plus grand nombre de buts dans une finale de l'EURO ?
Quatre buts ont été inscrits lors de deux finales de l'EURO ; l'Espagne battait l'Italie 4-0 pour remporter la finale de l'EURO 2012 à Kyiv tandis que la finale 1976 entre la RFA et la Tchécoslovaquie à Belgrade se soldait par un 2-2 après prolongation, la Tchécoslovaquie brandissant la trophée grâce à un succès 5-3 aux tirs au but.
Des joueurs ont-ils remporté l'UEFA Champions League et la finale de l'EURO la même année ?
Neuf joueurs faisaient partie des équipes victorieuses en finale de la Coupe d'Europe/l'UEFA Champions League et de l'EURO la même année :
1964 : Luis Suárez (Internazionale Milano et Espagne)
1988 : Hans van Breukelen, Ronald Koeman, Berry van Aerle, Gerald Vanenburg (PSV Eindhoven et Pays-Bas)
2012 : Fernando Torres, Juan Mata (Chelsea et Espagne)
2016 : Cristiano Ronaldo, Pepe (Real Madrid et Portugal)
Les équipes encore en lice à l'UEFA EURO 2020 comprennent des joueurs ayant participé au triomphe de Chelsea en finale de l'UEFA Champions League 2021.

     FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Manchester_city_v_chelsea_fc_-_uefa_champions_league_final


En deux minutes, Man. City 0-1 Chelsea, finale 2021
Angleterre : Ben Chilwell, Reece James, Mason Mount
Italie : Jorginho
Des joueurs ont-ils participé à plus d'une finale de l'EURO ?
Au total, 38 joueurs ont disputé deux finales. Cristiano Ronaldo détient le record du plus grand écart entre deux participations à la finale (2004 et 2016). Aucun joueur n'a marqué plus de deux buts en finale de l'EURO. Fernando Torres (Espagne 2008, 2012) est le seul joueur à avoir marqué dans deux finales de l'EURO. Berti Vogts (RFA 1972, Allemagne 1996) est le seul à avoir remporté l'EURO en tant que joueur et sélectionneur. Il figurait dans l'effectif sans entrer en jeu lors de cette finale 1972.
Leonardo Bonucci et Giorgio Chiellini entreront dans ce club fermé s'ils jouent dimanche, ayant tous deux participé à la finale 2012 perdue face à l'Espagne.

Où ont se sont jouées les finales de l’EURO ?

La finale de l’EURO a eu lieu dans 14 stades et 12 pays différents.

1960-2016 : les buts de toutes les finales de l’EURO
1960 : Parc des Princes, Paris (France)
1964 : Estadio Santiago Bernabéu, Madrid (Espagne)
1968 : Stadio Olimpico, Rome (Italie)
1972 : Roi Baudouin, Bruxelles (Belgique)
1976 : Stadion FK Crvena zvezda, Belgrade (Yougoslavie)
1980 : Stadio Olimpico, Rome (Italie)
1984 : Parc des Princes, Paris (France)
1988 : Olympiastadion, Munich (Allemagne)
1992 : Ullevi, Göteborg (Suède)
1996 : Wembley Stadium, Londres (Angleterre)
2000 : Feijenoord Stadium, Rotterdam (Pays-Bas)
2004 : Estádio do Sport Lisboa e Benfica, Lisbonne (Portugal)
2008 : Ernst-Happel-Stadion, Vienne (Autriche)
2012 : NSK Olimpiyskyi, Kyiv (Ukraine)
2016 : Stade de France, Saint-Denis (France)
© 1998-2021 UEFA. All rights reserved.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 62746
Date d'inscription : 02/12/2011

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE 2021   FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Icon_minitimeDim 11 Juil 2021 - 7:58

Jul 2021

Italie - Angleterre

: l'avant-match en chiffres
https://www.winamax.fr/news_italie---angleterre-lavant-match-en-chiffres-43830?param=italie---angleterre-lavant-match-en-chiffres-43830
Par Thibault dans Paris sportifs

Statistiques, cotes, buteurs : voici tout ce qu'il faut savoir avant la finale de l’Euro 2020 !Enfin ! Après plus d’un an d’attente, l’Euro 2020 touche à sa fin. Dans un contexte étrange, et après une saison extrêmement intense, il fallait forcément une affiche à laquelle on ne s’attendait pas en guise de finale. D’un côté, l’Italie, en pleine renaissance après avoir raté la Coupe du monde 2018. De l’autre, l’Angleterre, qui possède l’avantage d’accueillir la finale.

Invaincus depuis 33 matchs, les hommes de Roberto Mancini arrivent en pleine confiance. D’autant plus que la Squadra n’a jamais perdu face à l’Angleterre en tournoi majeur. Lors de l’Euro 2012, la confrontation entre les deux équipes avait même tourné en leur faveur aux tirs au but (0-0). L’Italie pourra également compter sur son expérience en compétition majeure : il s’agit de la 10e finale italienne, compte seulement 2 pour son adversaire du soir. Vainqueurs notamment de la Belgique et de l’Espagne, Marco Verratti et ses coéquipiers ont prouvé qu’ils étaient la meilleure équipe de la compétition. Cela sera-t-il suffisant pour réussir à battre l’Angleterre à Wembley ? Pour y parvenir, ils devront faire sans l’un des meilleurs joueurs du tournoi, Leonardo Spinazzola, victime d’une rupture du tendon d’Achille contre la Belgique. Le sacre italien est @2,00, la victoire en 90 minutes @3,05.

It’s coming home ! 55 ans après avoir remporté la Coupe du monde sur ses terres, les Threes Lions de retour en finale d’une compétition majeure, et toujours à domicile. Et ce n’est pas volé : l’Angleterre est l’équipe qui a concédé le moins de tirs cadrés lors de cet Euro. En imposant sa supériorité physique à tous ses adversaires, elle n’a aucun mal à se hisser en finale. Pour la finale, Gareth Southgate disposera de son groupe au complet, et aura l’embarras du choix au moment de dessiner son onze. Avec 15 victoires sur les 17 derniers matches dans ce stade, les Anglais ont fait de Wembley une forteresse imprenable. Dimanche, il y règnera une nouvelle fois une ambiance indescriptible. Et c’est bien pour ça qu’ils sont favoris de cette finale. Le succès anglais est @2,70.

Les stats :

10 - Il s’agit de la 10e finale de l’Italie en tournoi majeur (6 à la Coupe du Monde, 4 à l’EURO), seule l’Allemagne (14) en a disputé plus parmi les nations européennes.

1 - Ce sera la 1re finale de l’Angleterre à l’EURO et sa 1re finale en tournoi majeur depuis la Coupe du Monde 1966 qu’elle avait remportée.

2 - L’Italie s’est inclinée en finale d’un EURO à 2 reprises, en 2000 (défaite contre la France) et en 2012 (défaite contre l’Espagne). Seules l’Allemagne et l’URSS (3 chacun) ont perdu plus de finales que les Italiens dans la compétition.

11 - Pour la 11e fois dans l’histoire, l’une des 2 équipes européennes présentes en finale d’un tournoi majeur va accueillir l’événement. L’Angleterre avait déjà reçu l’Allemagne à Wembley lors de sa victoire 4-2 en finale du Mondial 1966.

2 - Les 2 dernières équipes à avoir reçu lors d’une finale en tournoi majeur ont perdu (le Portugal en 2004, la France en 2016).

0 - L’Italie n’a jamais perdu face à l’Angleterre en tournoi majeur (3 victoires, 1 nul), gagnant 1-0 à l’EURO 1980, 2-1 lors des Mondiaux 1990 et 2014 et faisant 0-0 avant de l’emporter aux tirs au but à l’EURO 2012.

33 - L’Italie est invaincue lors de ses 33 derniers matches toutes compétitions confondues (27 victoires, 6 nuls), inscrivant 86 buts pour 10 encaissés.

15 - L’Angleterre a remporté 15 de ses 17 derniers matches à Wembley toutes compétitions confondues (1 nul, 1 défaite), marquant 46 buts sur la période pour seulement 5 concédés.

28 - Harry Kane a été impliqué sur 28 buts lors de ses 27 derniers matches avec l’Angleterre toutes compétitions confondues (19 buts, 9 assists). En marquant lors de la finale, il deviendrait le meilleur buteur des Three Lions en tournoi majeur, dépassant les 10 réalisations de Gary Lineker.

Les joueurs à suivre


1. Leonardo Bonucci bonu


Ce sera un duel de costauds. Face à l’Angleterre, qui n’a concédé aucun but dans le jeu lors de l’Euro, les coups de pied arrêtés seront primordiaux pour faire la différence. Et qui de mieux dans ces moments-là que Leonardo Bonucci ? Le défenseur de la Juve sait manier la ruse, et il est toujours bien placé dans la surface. Son but est @20.

2. Harry Kane kane


Malgré un début d’Euro compliqué, le capitaine de l’Angleterre s’est mis en route à partir des huitièmes de finale, et compte désormais 4 buts. Il a été décisif à 28 reprises sur ses 27 dernières sélections et a même l’occasion de dépasser Gary Lineker comme meilleur buteur des Three Lions en tournoi majeur. S’il y a bien un moment où il faut marquer, c’est en finale Harry. Kane buteur, c’est @2,75.
Eurogoal !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 62746
Date d'inscription : 02/12/2011

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE 2021   FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Icon_minitimeDim 11 Juil 2021 - 8:03

L'Angleterre en finale de l'Euro 2020 : Cinquante-cinq ans de frustration et (enfin) la libération
https://www.eurosport.fr/football/euro-2020/2021/l-angleterre-en-finale-de-l-euro-2020-cinquante-cinq-ans-de-frustration-et-enfin-une-liberation_sto8409543/story.shtml

EURO 2020 - Victorieuse du Danemark (2-1, ap), l'Angleterre est en finale de l'Euro pour la première fois de son histoire. Cinquante-cinq ans que les Anglais attendaient de revenir sur le devant de la scène. Cinquante-cinq ans à traîner leur peine, ruminer leurs échecs et tenter d'exorciser leurs démons. Et puis, l'été 2021 a tout changé.

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Cap15648
https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/1200x0/filters:format(webp):focal(747x348:749x346)/origin-imgresizer.eurosport.com/2021/07/08/3169445-64944348-2560-1440.jpg
L'Angleterre file en finale, Foden et Kane exultent
Crédit: Getty Images
Par Maxime Dupuis
Mis à jour 08/07/2021 à 12:01 GMT+2

Au coup de sifflet final, il a serré le poing. Furtivement. Et puis s'est laissé aller à un rictus. Un tout petit, mais un rictus tout de même. Lui, le "party pooper", le "rabat-joie", celui qui sait combien ça fait mal de s'arrêter en chemin et si près du but, n'avait pas envie d'être à nouveau le personnage central d'un autre chapitre du grand livre d'histoire anglais des "What if". Non, Gareth Southgate, version sélectionneur, est parvenu à faire ce que personne n'avait réussi depuis cinquante-cinq ans et Sir Alf Ramsey : propulser l'Angleterre en finale d'une grande compétition internationale.
Ce fut compliqué. Éprouvant. Tiré par les cheveux, même. Demandez donc aux Danois ce qu'ils pensent de la 104e minute. Mais il ne pouvait en être autrement. Car rien n'a été simple pour l'Angleterre depuis plus d'un demi-siècle et son unique conquête planétaire.
L'odyssée de l'Angleterre, c'est le périple d’une nation qui, fière de ce qu’elle s’imaginait être et non consciente de ce qu’elle était devenue, a un temps cru que sa splendeur serait éternelle. Après avoir snobé le reste de la planète, se jugeant trop belle pour prendre part à la Coupe du monde avant la seconde Guerre mondiale, la Perfide Albion a sorti les rames pour ramener la Coupe Jules-Rimet sur son île. Ce 30 juillet 1966, elle n'imaginait pas qu'une partie de ses champions d'alors ne seraient plus de ce monde le jour où elle retrouverait l'ivresse des sommets, en ce début d'été 2021.

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Cap15649

Euro 2020
"Il n'y a pas d'ego dans cette équipe" : Au cœur de la réussite de l'Angleterre
IL Y A 8 HEURES


"Le jeu de l'Italie, l'enthousiasme de l'Angleterre : les deux meilleures équipes en finale"

Et puis, il y a eu les années 1970, débutées par une immense désillusion mexicaine. Et terminées par pas grand-chose. Deux Coupes du monde ratées de suite : la sélection avait perdu le fil alors que ses clubs tissaient leur domination XXL sur le Vieux Continent. A cette époque, il suffisait de s'inscrire en Coupe des champions sous l'oripeau à la Croix de Saint-Georges pour s'arroger la coupe aux grandes oreilles. Les années 80 furent à peine meilleures pour les Three Lions. Au moins se qualifiaient-ils de nouveau pour les grands raouts mondiaux et, parfois, européens.

Citation :
Football is Coming Home
Le grand frisson a de nouveau parcouru les échines anglaises au tournant des années 90, quand les Anglais sont passés à deux séances de tirs au but près de jouer une finale de Coupe du monde, en 1990, et une autre de Championnat d'Europe, en 1996. Cette dernière était prévue à Wembley. Vingt-cinq ans trop tôt finalement. C'est à cette période que l'Angleterre a compris qu'il valait mieux en rire et faire preuve d'un recul salvateur. Gary Lineker fut sans doute le premier à s'en rendre compte quand, un soir de défaite face à l'Allemagne, il eut ces mots, passés à la postérité : "Le football est un sport simple qui se joue à onze contre onze, et à la fin, c'est l'Allemagne qui gagne". Ou l'Angleterre qui perd.
Durant ce dernier quart de siècle, la sélection aux Trois Lions a traîné la même rengaine aux quatre coins du monde ou de l'Europe. Ça commençait par "Football is Coming Home" - refrain teinté d'ironie censé exorciser les démons insulaires -, de grands espoirs, de grands titres dans les tabloïds, et ça se terminait toujours par une défaite, régulièrement matérialisée par une séance de tirs au but perdue.
Et puis, Gareth Southgate est arrivé par accident, en 2016. Parce que Sam Allardyce avait mis la main entière dans le pot de confiture. La construction n'a pas été linéaire. Mais depuis quatre ans, sa sélection, équilibrée et pas seulement un assemblage de stars, a levé les barrières psychologiques qui entravaient son chemin : une séance de tirs au but (enfin) gagnée en Coupe du monde, une première demie mondiale depuis belle lurette et, cet été, une victoire face à l'Allemagne. Manquait plus que la dernière marche. L'Angleterre l'a atteinte. Mais Southgate a décidé de ne pas s'en satisfaire. "Party pooper", on vous dit.


Dernière édition par jeusetmatch le Dim 11 Juil 2021 - 8:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 62746
Date d'inscription : 02/12/2011

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE 2021   FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Icon_minitimeDim 11 Juil 2021 - 8:11

Roberto Mancini (Italie) : « J'espère que l'équipe pourra à nouveau divertir les gens »

https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Roberto-mancini-italie-j-espere-que-l-equipe-pourra-a-nouveau-divertir-les-gens/1269589

Le sélectionneur italien espère une finale plaisante face à l'Angleterre. Il a également annoncé qu'il ne renoncerait pas au style offensif déployé par l'Italie depuis le début de l'Euro.
mis à jour le 11 juillet 2021 à 00h31
À la veille d'affronter l'Angleterre en finale de l'Euro à Wembley, Roberto Mancini a exhorté ses joueurs à proposer une dernière fois un football attractif: « J'espère que l'équipe pourra à nouveau divertir les gens pendant 90 minutes demain avant qu'ils ne partent en vacances ». Le sélectionneur italien a également affirmé qu'il ne renoncerait pas au style offensif déployé par la Nazionale depuis le début de la compétition. « Nous allons essayer de faire ce que nous avons fait jusqu'à présent et ce qui nous a amené jusqu'ici, nous ne pouvons pas changer maintenant, a déclaré Mancini. Avant de conclure : parfois, le plus petit gagne, cela nous est arrivé par le passé, et nous espérons que cela nous arrivera cette fois-ci. »

Également présent en conférence de presse, Giorgio Chiellini a lui été sollicité sur sa capacité à défendre face à l'armada offensive anglaise. « Cela me fait presque rire, parce que le banc de l'Angleterre aurait probablement pu aller en finale, ils ont des joueurs extraordinaires, a réagi le capitaine italien. Heureusement, ce n'est pas un match individuel, c'est un match d'équipe. L'important n'est pas forcément de savoir si Chiellini et Bonucci peuvent battre Kane et Sterling, mais de savoir si l'Italie peut battre l'Angleterre. »
Chiellini : « Je ne battrai jamais Sterling à la course »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 62746
Date d'inscription : 02/12/2011

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE 2021   FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Icon_minitimeDim 11 Juil 2021 - 8:17

Des internautes demandent à Lorenzo Insigne de montrer son tatouage de Maradona lors de la finale
https://www.google.com/search?client=firefox-b-e&q=foot+italie+angleterre

Si Lorenzo Insigne marque ou si l'Italie remporte l'Euro, des internautes souhaitent que l'attaquant italien montre son tatouage de Maradona en hommage à la star du ballon rond, décédée en novembre et qui avait éliminé les Anglais lors de la Coupe du monde 1986.
10 juillet 2021 à 18h47

Lorenzo Insigne a reçu une demande particulière sur les réseaux sociaux. Des internautes se sont adressés à l'attaquant italien afin de lui demander de montrer aux Anglais son tatouage de Diego Maradona, s'il marque ou si la Nazionale remporte l'Euro. Leur message n'est pas passé inaperçu. Grand fan de la star argentine décédée en novembre dernier, le buteur du Napoli a en effet partagé le message de ces fans sur son compte Instagram.

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Cap15646
Si le joueur venait à réaliser ce geste dimanche soir lors de la finale de l'Euro entre l'Angleterre et l'Italie à Wembley, il s'agirait d'un véritable pied de nez fait aux Anglais. « El Pibe de oro » avait en effet éliminé les Three Lions lors de la Coupe du monde 1986 en inscrivant deux buts (2-1), dont un grâce à la célèbre « Main de Dieu ».
publié le 10 juillet 2021 à 18h47
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 62746
Date d'inscription : 02/12/2011

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE 2021   FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Icon_minitimeLun 12 Juil 2021 - 7:03

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Cap14674Championnat d'Europe

Match terminé après tirs au but
Wembley Stadium | Arbitré par B. Kuipers

Finale de l'Euro : les Italiens sur le toit de l'Europe !

https://www.lci.fr/sport/en-direct-euro-2021-finale-vainqueur-de-angleterre-aux-tirs-au-but-les-italiens-champions-europe-2191144.html
SACRÉE ITALIE - Les "Azzurri" sont champions d'Europe ! Les hommes de Mancini ont dû aller jusqu'à une séance de tirs au but irrespirable contre l'Angleterre (1-1, 3-2 t.a.b.) pour parvenir à soulever le trophée Henri Delaunay, une deuxième fois après le titre de 1968.
Yohan ROBLIN - Publié hier à 23h54, mis à jour à 01h19
FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Cap15650

COMPOSITION
ITALIE : Donnarumma - Di Lorenzo, Bonucci, Chiellini (cap), Emerson - Barella, Jorginho, Verratti - Chiesa, Immobile, Insigne.
ANGLETERRE : Pickford - Walker, Stones, Maguire - Trippier, Phillips, Rice, Shaw - Mount, Kane (cap), Sterling.

C'est la belle histoire de l'Euro. Une histoire que l'Italie s'est efforcée à écrire depuis le premier jour. Trois ans après avoir manqué la Coupe du monde, la Squadra Azzurra a remporté l'Euro au bout du suspense insoutenable, dimanche 11 juillet, aux dépens de l'Angleterre (1-1, 3-2 t.a.b.). Les Azzurri, en pleine renaissance, ont brisé le rêve des Anglais dans le temple sacré de Wembley. Pourtant pris à froid par un but de Luke Shaw après 117 secondes (0-1, 2e), l'équipe de Roberto Mancini a eu les nerfs solides et le cœur pour égaliser par l'intermédiaire de Leonardo Bonucci (1-1, 67e), pousser les Three Lions en prolongation puis remporter la séance de tirs au but grâce à Gianluigi Donnarumma, qui a stoppé deux penalties.
Si séduisante, si décomplexée, la Nazionale a été logiquement sacrée. Invincible depuis 34 matchs, toutes compétitions confondues, les coéquipiers des inoxydables Leonardo Bonucci et Giorgio Chiellini ont mis fin à une disette continentale de 53 ans, un record entre deux titres européens. Ils sont montés sur le toit de l'Europe pour la deuxième fois de leur histoire, la première depuis 1968 à Rome, après deux défaites consécutives en finale à l'Euro, en 2000 et en 2012, perdues face à France (2-1, a.p.) et l'Espagne (4-0).

Euro 2021 : l'Italie s'offre un 2e sacre



https://www.lci.fr/actualite/euro-2021-qui-pour-succeder-au-portugal-12671/
Décalé d'un an en raison de la crise sanitaire, l'Euro 2020 de football se tient du 11 juin au 11 juillet 2021, disséminé entre onze pays du Vieux continent. Une 16e édition inédite à plus d'un titre pour le successeur d'une sélection portugaise vieillissante. En finale, la Squadra Azzurra renverse l'Angleterre à Wembley et remporte pour la deuxième fois le titre de champion d'Europe.  
Pour l'Angleterre, qui a cru à la consécration pendant une heure, 55 ans après son dernier titre conquis au Mondial 1966 à domicile, avant de sombrer devant son public désabusé, ce dénouement est un crève-cœur. Les joueurs de Gareth Southgate, qui avait réussi à déséquilibrer l'Italie avec une défense à trois et deux pistons ultra-offensifs, ont fait l'erreur d'arrêter d'attaquer après leur ouverture du score précoce.
Une nouvelle désillusion pour l'ancien international anglais, qui s'était pris les pieds dans le tapis lors des tirs au but en demi-finale de l'Euro 1996. Maudit dans cette exercice, il a vu, comme un symbole, trois de ses remplaçants, dont deux (Marcus Rashford et Jason Sancho) lancés avant la séance, échouer dans leurs tentatives. Une issue cruelle, mais logique. Sevrée de trophée depuis 1966, l'Angleterre devra attendre au moins un an et demi de plus. Dimanche 11 juillet, "football is coming to Rome".
https://pbs.twimg.com/media/E6CzKDOXsAcIvqp?format=jpg&name=4096x4096

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Cap15654
FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Cap15652


FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 E6CzKDOWQAA4TN-?format=jpg&name=4096x4096
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 62746
Date d'inscription : 02/12/2011

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE 2021   FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Icon_minitimeLun 12 Juil 2021 - 8:02

Italie-Angleterre : les notes du match


Au bout du bout de cette 16ème finale du championnat d'Europe des nations, l'Italie s'est imposée dans le jardin du football anglais face aux Three Lions en l'emportant aux tirs au but (1-1, 3 tab à 2). La Squadra Azzurra décroche ainsi le 2ème Euro de son histoire après le sacre de 1968.
FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Cap15655
Ce dimanche soir se déroulait à Wembley la finale de l'Euro 2020 entre l'Italie et l'Angleterre. Les Three Lions, à la recherche d'un trophée majeur depuis 1966 pouvaient sentir le soutien de toute une nation pour ce choc. De son côté, la Squadra Azzurra voulait créer l'exploit en contrecarrant les plans de la sélection anglaise devant son public. Gareth Southgate alignait un 3-4-3 avec la titularisation surprise de Kieran Trippier. Roberto Mancini optait pour un 4-3-3 avec le trio Chiesa, Immobile, Insigne en pointe.

Sur sa première opportunité, l'Angleterre ouvrait le score. Bien décalé par Kane sur la droite, Trippier distillait un excellent centre pour Shaw dont la volée ajustait Donnarumma (1-0, 3e). Le latéral gauche anglais inscrivait son premier but en sélection. Par la suite, les Three Lions disciplinés tactiquement maîtrisaient les débats et muselaient bien leur adversaire. Juste après la demi-heure de jeu les hommes de Mancini se procuraient leur première occasion du match, mais la frappe tendue de Chiesa filait juste à côté (35e).

Donnarumma en héros

Au retour des vestiaires, la Squadra Azzurra partait à l'assaut des buts anglais mais ne réglait toujours pas la mire. Il fallait attendre la 57e pour voir Insigne s'infiltrer dans la surface et solliciter Pickford. Le portier d'Everton sauvait les siens en repoussant une frappe de Chiesa (62e). L'Angleterre peinait à s'approcher des buts italiens et Stones à la réception d'un corner frappé par Trippier voyait sa tête déviée par Donnarumma (64e). Fort logiquement, la Squadra Azzurra revenait au score. Suite à un corner, le ballon revenait sur Verratti dont la tête était déviée sur le poteau par Pickford. Bonucci qui avait bien suivi poussait le ballon au fond des filets (1-1, 67e).
Un nouveau frisson parcourait les tribunes de Wembley quelques minutes plus tard. Sur une superbe ouverture de Bonucci dans le dos de la défense, Berardi voyait sa volée filer juste au dessus (73e). Les Three Lions pliaient mais ne rompaient pas dans le dernier quart d'heure. Les deux équipes devaient passer par les prolongations. Les deux équipes au bord de la rupture ne parvenaient pas à se procurer d'occasions dans ces trente minutes et les tirs au but départageaient les finalistes. Au bout du suspense, l'Italie, portée par un grand Donnarumma, l'emportait 3 tab à 2 et devenait championne d'Europe pour la deuxième fois de son histoire.
Revivez le film de cette finale sur notre live commenté
Retrouvez le tableau complet de l'Euro 2020
L'homme du match : Donnarumma (8) : refroidi d'entrée par l'ouverture du score de Shaw (2e), le portier milanais a pour le reste connu un premier acte relativement calme, ce qui peut paraître surprenant au regard de l'emprise des Three Lions sur le jeu. Se contentant de relances peu risquées, il est abandonné par sa défense sur le but anglais. À l'image de son tournoi, le géant italien s'est ensuite montré impérial. Vigilant au devant de Sterling (48e), il repousse la tentative de Stones sur corner (64e) et permet ainsi à ses partenaires de rester dans la rencontre. Solide dans ses sorties aériennes jusqu'au bout du temps additionnel (113e), il réalise deux parades décisives devant Sancho puis Saka lors de la séance de tirs au but. Héroïque.

Italie


  • Donnarumma (8) : voir ci-dessus.
  • Di Lorenzo (3) : une entame de finale ratée pour le Napolitain. Sur le premier mouvement offensif anglais, le latéral droit italien est coupable d'un certain laxisme dans son marquage et ne peut que constater les dégâts sur la reprise gagnante de Shaw (2e). Face à ce même Shaw de gala, il a très souvent subi les montées offensives du Red Devil malgré les compensations défensives d'un Chiesa très actif. Offensivement peu présent (1 centre réussi sur 4), sa prestation n'aura pas été à la hauteur de l'enjeu malgré une certaine solidité défensive retrouvée dans le second acte. Un rendez vous manqué même dans les moments forts italiens.
  • Chiellini (6,5) : capitaine en ce soir de finale, l'homme au 112 capes au sein de la formation italienne n'a pas forcément rassuré en début de rencontre. Certes vigilant dans l'axe de la défense italienne à quelques reprises (10e, 12e), il n'a pas eu beaucoup d'interventions à faire mais les seules à effectuer n'ont pas été tranchantes (2 duels gagnés sur 7 à la fin du premier acte). Se contentant d'être propre dans des relances simples, il a également été débordé par la vivacité offensive des Anglais, à l'image de cette grosse frayeur suite à un duel avec Sterling, qui aurait pu déboucher sur un penalty (48e). Plus solide au fil des minutes, sa communication dans l'axe central s'est révélée essentielle à plusieurs reprises. Décisif à trois reprises en fin de rencontre (84e, 96e, 111e), il laisse l'Italie dans le match. Une entame difficile mais l'expérience a parlé. Taille patron.
  • Bonucci (7) : pour son 18e match avec la Squadra Azzurra dans l'histoire de l'Euro (un record pour un joueur italien), le défenseur central de la Juventus s'est montré plutôt solide dans les airs et dans ses quelques duels à gérer (5/7). Face au pressing des hommes de Southgate, il a d'ailleurs tenté de réveiller les siens d'une frappe lointaine (45+4). Obligé de se rendre fautif à plusieurs reprises face à la domination anglaise, il a souvent été pris par la vitesse de Sterling à l'image de son avertissement reçu (55e). Il est pourtant l'homme qui réveille les siens en seconde période suite à un cafouillage sur le premier corner italien de la partie (67e). Son 8ème but sous le maillot de la Nazionale. La suite est tout aussi positive. Rassurant défensivement, solide dans le contact, il a peu à peu annihilé l'impact des offensifs anglais.
  • Emerson (6) : titulaire à gauche depuis la blessure de Spinazzola, le latéral gauche de Chelsea a connu des débuts compliqués dans cette finale. Face à l'activité de Trippier, il a souvent subi défensivement (2e, 10e, 12e). Intéressant sur le plan offensif, il a malgré tout cherché à proposer des solutions pour les siens (17e, 40e) mais son manque de justesse technique (0 centres réussis dans le premier acte) s'est fait ressentir. A l'image de ses partenaires, il est progressivement sorti de sa torpeur dans le second acte. Retrouvant de sa superbe dans son couloir gauche, il a participé activement au regain italien à l'image de ce débordement dangereux durant les prolongations (103e). Une prestation à deux vitesses. Remplacé par Florenzi (118e) en toute fin de rencontre.
  • Barella (3) : auteur d'un Euro 2020 jusqu'à présent très convaincant (1 but et 1 passe décisive), l'Intériste a connu un sort bien différent pour cette finale. Transparent dans l'entrejeu, il a touché très peu de ballons. Parfois invisible pendant de longues minutes, il n'a jamais offert de disponibilités pour ses coéquipiers. Pris par l'intensité anglaise, il est le symbole de cette première période compliquée pour la Nazionale. Averti à la 47ème minute suite à un tacle non maîtrisé sur le capitaine anglais Harry Kane, le milieu italien est clairement passé à côté. Remplacé à la 55ème minute par Cristante (6), moment à partir duquel les hommes de Roberto Mancini ont affiché un visage bien plus conquérant et le joueur de l'AS Roma n'y est pas pour rien.
  • Jorginho (5,5) : connu pour sa science tactique, le milieu de terrain de Chelsea a vécu un premier quart d'heure délicat face aux nombreux décrochages d'Harry Kane. Des difficultés à trouver le bon placement entraînant plusieurs déséquilibres défensifs pour son équipe, à l'image de l'ouverture du score (2e). Proche de la sortie suite à un contact avec Sterling (21e), il est redevenu l'équilibre de la sélection italienne grâce à une qualité de passe au dessus de la moyenne et une maitrise technique parfaite. Des atouts qui lui ont progressivement permis de donner le ton à la Squadra Azzurra. Aux côtés de Verratti, il a accéléré les sorties italiennes tout en mettant de l'impact dans le duel physique, proposé par les coéquipiers de Rice. Coupable d'un excès d'engagement et averti en prolongation suite à un gros tacle sur Grealish (113e), l'activité du joueur des Blues est à souligner. Il manque malgré tout sa tentative lors des tirs au but. Sans conséquence.
  • Verratti (7,5) : à l'image de ses compères de l'entre jeu, le Parisien s'est confronté dans un premier temps à la justesse tactique et technique du collectif anglais. Mis en difficulté par le duo Rice-Phillips, le régulateur du jeu italien n'a jamais semblé dans le rythme en première période. Rapidement pris sur les phases offensives des siens, il a subi l'activité incessante de Kane sur le plan défensif. Un placement approximatif inhabituel mais le Petit Hibou a peu à peu retrouvé ses repères face à la densité des Three Lions. Dans le second acte, il est redevenu le maître à jouer de la Nazionale. Présent sur l'égalisation, parfait dans l'orientation, clinique dans la transmission, tranchant dans les duels, tout y est passé. Il a ainsi permis aux siens d'inverser la tendance dans ce combat du milieu. C'est également le joueur qui a touché le plus de ballons dans cette rencontre (134). Remplacé par Locatelli (96e) qui a également poussé l'arrière-garde anglaise dans les cordes.
  • Chiesa (7,5) : le Turinois est décidément l'homme fort de cette Squadra Azzurra. Déjà auteur de 2 buts dans cet Euro, l'attaquant de la Juventus a réalisé une nouvelle grande performance. A l'origine de toutes les offensives italiennes, même dans les temps faibles, il a véritablement sonné la charge. Inarrêtable, il a enchainé les percussions (7e, 24e, 35e, 52e). Non avare d'efforts, il a également réalisé un travail défensif remarquable et souvent décisif pour combler les manquements de son coéquipier Di Lorenzo. Multipliant les courses sur le front de l'attaque, il s'est aussi montré très dangereux sur le but de Pickford. À l'image de cette frappe au ras du poteau bien repoussée par le portier des Three Lions (62e). Une prestation d'une intensité folle qui doit malheureusement s'arrêter prématurément pour lui. Touché à la cheville en fin de match, il doit céder sa place. Remplacé par Bernardeschi (86e) auteur d'un coup franc très dangereux en prolongation (107e) et participant activement aux offensives de la Nazionale.
  • Insigne (5) : une prestation aboutie dans l'engagement que l’ailier italien a mis tout au long de son match. Match au courage, à l'effort mais match finalement très irrégulier. Certes il a beaucoup tenté que ce soit sur coup franc (8e, 51e) sur certaines frappes lointaines (28e, 53e) ou même sur cette très grosse occasion obligeant Pickford à s'employer (57e) mais n'a pas semblé au mieux physiquement. En définitive, beaucoup de déchets techniques (19 ballons perdus), des imprécisions dans les dernières passes et un match en demi-teinte. Averti à la 85ème minute suite à un excès d'engagement sur Phillips, symbole de sa volonté d'être présent dans l'intensité de cette finale, il est remplacé par Belotti (91e) qui s'est rapidement mis dans le rythme de ses partenaires. Après une course d'élan douteuse, il rate son penalty. Un échec qui ne l'empêchera pas de fêter le sacre italien.
  • Immobile (2) : dans une finale démarrée tambour battant par les Three Lions, le buteur lazial a très peu été trouvé par ses partenaires. Pris par l'impitoyable charnière centrale Stones-Maguire, le chouchou de Rome n'a pas su peser sur la rencontre. Face au prince Harry, le romain s'est incliné. Invisible, hors jeu sur les rares ballons touchés (39e), il n'a jamais pesé sur la rencontre. Un ton en dessous de ses partenaires, il se signale seulement avec une demi-volée peu inquiétante dans le temps additionnel du premier acte. Remplacé à la 55ème minute par Berardi (6) proche de donner l'avantage à la Nazionale (73e) et auteur d'une prestation offensive bien plus convaincante que son compère d'attaque.

Angleterre


  • Pickford (7,5) : le gardien anglais a livré une prestation à la hauteur de son Euro : très solide. Il n'a capté son premier ballon que juste avant la pause, sur un tir trop écrasé signé Verratti (45e+1). Après la pause, il a repoussé une tentative en angle fermé d'Insigne (57e) et s'est parfaitement couché pour écœurer Chiesa (62e). S'il détourne la tête de Verratti, il est battu à bout portant par Bonucci et n'y peut véritablement pas grand-chose (67e). Après avoir été cherché le ballon au fond des filets pour la 2ème fois de cet Euro, il a été tout heureux de voir Berardi réaliser le mauvais geste en devançant sa sortie (73e). En prolongation, il a réalisé un arrêt du dos décisif devant Belotti, avant de stopper 2 tentatives adverses lors de la séance de tirs au but.
  • Walker (6) : positionné en tant qu'axial droit dans la défense à trois centraux mise en place par Gareth Southgate, le défenseur de Manchester City a parfaitement accompli sa tâche, repoussant le danger quand il le fallait et empêchant les attaquants italiens de prendre de la profondeur. Contrairement à d'habitude, il a été cantonné à un rôle défensif strict, ne pouvant donc pas exploiter au mieux ses qualités de vitesse lors de ses courses offensives. Remplacé par Sancho (120e), qui, dans des conditions particulières, a vu son tir au but stoppé par Donnarumma.
  • Stones (6) : encore un match solide et rassurant pour ses partenaires, aussi bien au sol que dans les airs, où il n'a pas été inquiété. Le défenseur central de Manchester City a tenu son rang et a même inquiété Donnarumma de la tête sur un corner offensif (63e) ainsi qu'en prolongation (109e). À noter qu'il s'est tout de même fait bousculer par Chiellini sur l'égalisation italienne, et qu'en tombant au sol, il libère de l'espace pour Bonucci notamment.
  • Maguire (6,5) : sa première passe envers son gardien très approximative aurait pu conditionner sa finale. Mais le robuste défenseur central de Manchester United s'est rapidement repris pour se comporter en patron, en réalisant de multiples interventions et en repoussant les assauts italiens (3 dégagements, 1 interception, 3/3 au duel). Dans les airs, sa grande taille lui a permis de dominer sans trop de difficulté ses duels disputés dans le domaine aérien.
  • Shaw (5,5) : incroyable Luke Shaw, qui a failli, vous avez bien lu failli, conclure son incroyable Euro 2020 en apothéose. C'est lui qui a ouvert le score d'une demi-volée imparable d'entrée de jeu (2e). Mais sa réalisation (sa première en sélection) sa volonté et sa détermination intactes n'ont pas suffi. Il a un peu baissé le pied en seconde période, à l'image de son équipe, et s'est peu à peu effacé dans cette finale. Il n'a pas été le plus solide des Anglais à Wembley (21 ballons perdus, 2 duels sur 7 réussis).
  • Rice (6,5) : le très précieux milieu de terrain de West Ham a encore réalisé un travail très important de harceleur sur le porteur du ballon adverse. Autrement, il a été costaud dans les duels (13 gagnés sur 17 disputés) tout en étant clinique dans ses transmissions vers l'avant pour apporter de la fluidité et du liant au jeu des Three Lions. Sa capacité de projection liée à la puissance qu'il dégage ont aussi fait mal à la Squadra Azzurra. Remplacé par Henderson (74e, 5), qui a sécurisé devant la défense et a apporté sa hargne, mais lui aussi remplacé par Rashford (120e). L'attaquant de Manchester United est rentré pour les tirs au but mais a raté sa tentative. Dur.
  • Phillips (6) : le nouveau chouchou des fans anglais a rendu une copie très correcte. Il a réalisé un travail ô combien important devant sa défense. En véritable numéro 6, le joueur de Leeds a parfaitement et proprement fait le ménage dans la zone décisive, à l'image de cette intervention dans les dernières secondes du temps réglementaire (90e+5). Il n'a pas hésité à s'éloigner de sa zone de prédilection pour effectuer un important pressing sur le premier relanceur.
  • Trippier (6) : titulaire surprise dans cette finale, le joueur de l'Atlético de Madrid s'est illustré de la meilleure des manières d'emblée en envoyant un centre parfait à destination de Shaw sur l'ouverture du score (2e). Défensivement, il a plutôt bien contenu Insigne et ses jambes de folie ainsi que les montées successives d'Emerson, même s'il n'a pas été impérial au duel (2 remportés sur 8 disputés). Offensivement, l'ancien Spur a eu un apport mitigé (2 centres réussis, 7 tentés) son équipe reculant peu à peu au fil du match (12 ballons perdus). Remplacé par Saka (71e, 4), qui a tenté d'apporter de la percussion tant bien que mal mais a surtout été contraint de se replier défensivement et de couper les lignes de passe. Le jeune joueur d'Arsenal est le dernier tireur malheureux de la séance de tirs au but.
  • Mount (4,5) : le numéro 19 de cette sélection anglaise a été relativement discret dans cette finale contre l'Italie (36 ballons touchés, 70% de passes réussies), réalisant quelques décalages intéressants sans toutefois parvenir à véritablement amener le danger dans la surface de Donnarumma. Il a globalement été assez effacé mais lorsque son équipe a reculé et a tenu un rôle défensif notable en réalisant un pressing intéressant sur ses adversaires directs. Remplacé par Grealish (99e), qui a embêté les Italiens mais n'est pas parvenu à trouver la faille.
  • Sterling (5) : il avait habitué le Royaume de Sa Majesté à mieux dans cet Euro 2020. Mais le peuple ne lui en tiendra certainement pas rigueur. Hormis quelques replis défensifs, parfois maladroits, et quelques moments où il a dézoné pour pouvoir prendre de l'élan et prendre la défense de la Nazionale de vitesse. Il n'a pas réalisé le match de sa vie, même si ce n'est pas faute d'avoir tenté. Le virevoltant Cityzen a clairement semblé emprunté physiquement et a probablement payé sa grosse débauche d'énergie depuis le début du tournoi. Il aurait pu être sorti par Gareth Southgate pour apporter du sang neuf.
  • Kane (6) : en véritable patron, le capitaine des Three Lions s'est démené sur le front de l'attaque. Il a énormément décroché pour organiser et orienter le jeu des siens, notamment en première période. Ses décrochages et ses déplacements ont longtemps semé le doute au cœur de la défense italienne alors que son jeu et sa capacité à conserver le ballon dos au but ont servi au collectif anglais. Il a logiquement été moins en vue au fil des minutes, le bloc anglais subissant la domination transalpine. Sa passe lobée en direction de Stones aurait pu être décisive en prolongation sans la vigilance de Donnarumma (108e).

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 62746
Date d'inscription : 02/12/2011

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE 2021   FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Icon_minitimeLun 12 Juil 2021 - 8:11

Euro 2020, Italie : la folle soirée de Gianluigi Donnarumma


  • Par Cédric Rablat
  • Publié le 12/07/2021 01:03 - Mis à jour à 01:43

    Elu meilleur joueur du tournoi, le gardien italien a hissé les siens vers le titre suprême en repoussant deux penalties. Le futur parisien est ainsi devenu le héros de tout un peuple.



Gianluigui Donnarumma et l'Italie ont frappé un grand coup en remportant l'Euro 2020 face à l'Angleterre à Wembley (1-1, 3tab2). Décisif en repoussant deux penalties, l'ancien gardien de l'AC Milan a amené les siens sur la voie royale. Coutumier des séances de tirs au but victorieuses (trois matchs en club, deux en sélection), le principal protagoniste a réalisé un incroyable championnat d'Europe des Nations.
Pour l'ensemble de son œuvre, l'UEFA lui a d'ailleurs décerné le titre honorifique de meilleur joueur de la compétition. Interrogé au micro de beIN Sports, le futur portier du Paris Saint-Germain préférait ne pas tirer la couverture à lui, et mettre en exergue l'incroyable solidarité de la Squadra Azzurra.
Gianluigi Donnarumma évoque le penalty manqué de Jorginho

« C'est un rêve exceptionnel, je ne sais pas quoi dire. Nous le méritons, nous avons écrit l'histoire, nous sommes un groupe exceptionnel. On s'aime tous les uns les autres, on sait tous où on a commencé. Peu de personnes croyaient en nous et nous sommes là aujourd'hui à célébrer, » a ainsi commenté Donnarumma. L'intéressé s'est ensuite penché sur un des tournants de cette incroyable séance de tirs au but : le penalty manqué de Jorginho.

Il faut dire que le milieu de Chelsea rate très rarement cet exercice... « Quand Jorginho a raté, j'étais déjà déprimé, mais j'ai dû me remettre dans le match pour en arrêter un autre. Je connais mon potentiel, j'étais tranquille, je sais ce que je peux faire, je travaille beaucoup, » lâche le champion d'Europe. Les supporters du PSG peuvent s'en frotter les mains, avec Gianluigi Donnarumma et Keylor Navas, les buts parisiens seront bien gardés...


FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Cap15657
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 62746
Date d'inscription : 02/12/2011

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE 2021   FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Icon_minitimeLun 12 Juil 2021 - 8:18

UEFA EURO 2020 : la route jusqu'au triomphe

https://fr.uefa.com/uefaeuro-2020/news/0256-0dcdb8dd7360-54ce69da0eb4-1000--uefa-euro-2020-la-route-jusqu-au-triomphe/
Dimanche 11 juillet 2021

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Cap15658

Italie

Les fans italiens fêtent le but d'Insigne
Groupe A : vainqueur (Rome)
Huitièmes de finale : 2-1 (a.p.) contre l'Autriche (Londres)
Quarts de finale
: 2-1 contre la Belgique (Munich)
Demi-finales : 1-1 (4-2 t.a.b.) contre l'Espagne (Londres)
Finale
: 1-1 (3-2 t.a.b.) contre l'Angleterre (Londres)

Vous trouverez le parcours du vainqueur de l'EURO ainsi que la liste des villes avec un lien pointant vers le guide de chaque ville.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 62746
Date d'inscription : 02/12/2011

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE 2021   FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Icon_minitimeLun 12 Juil 2021 - 8:22

EURO 2020 : L'Italie sur le toit de l'Europe
https://www.youtube.com/watch?v=CpWrh_s65uw

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 62746
Date d'inscription : 02/12/2011

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE 2021   FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Icon_minitimeLun 12 Juil 2021 - 8:23

EURO2020 #ITAENG
EURO 2020 - Bonucci : "On l'a fait... On l'a vraiment fait !"
https://www.youtube.com/channel/UCfj4kQ6_mYO5r4hzX5KloVw

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 62746
Date d'inscription : 02/12/2011

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE 2021   FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Icon_minitimeLun 12 Juil 2021 - 8:26

EURO 2020 : Italie - Angleterre, la séance de TAB complète
https://www.youtube.com/channel/UCfj4kQ6_mYO5r4hzX5KloVw
12 juil. 2021

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 62746
Date d'inscription : 02/12/2011

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE 2021   FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Icon_minitimeLun 12 Juil 2021 - 8:38

Euro-2021 : l'Italie sacrée aux tirs au but face à l'Angleterre • FRANCE 24
48 k vues il y a 8 heures
FRANCE 24
https://www.youtube.com/watch?v=Z7hXjGrMgkM

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 62746
Date d'inscription : 02/12/2011

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE 2021   FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Icon_minitimeLun 12 Juil 2021 - 8:39

FR
🏆 EURO 2020 🇮🇹 Tous les buts de l'Italie avant la finale !
https://www.youtube.com/channel/UCfj4kQ6_mYO5r4hzX5KloVw
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 62746
Date d'inscription : 02/12/2011

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE 2021   FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Icon_minitimeLun 12 Juil 2021 - 8:41

Finale de l'Euro-2021 : l'Italie championne d'Europe, les Anglais déçus • FRANCE 24
https://www.youtube.com/watch?v=YN44eGNQQeI

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 62746
Date d'inscription : 02/12/2011

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE 2021   FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Icon_minitimeLun 12 Juil 2021 - 8:56

Euro 2020: Fans in Rome celebrate equaliser against England | AFP
https://www.youtube.com/channel/UC86dbj-lbDks_hZ5gRKL49Q
regarder sur you tube
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 62746
Date d'inscription : 02/12/2011

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE 2021   FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Icon_minitimeLun 12 Juil 2021 - 9:00

regarder sur youtube

Mix : AFP News Agency

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 62746
Date d'inscription : 02/12/2011

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE 2021   FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Icon_minitimeLun 12 Juil 2021 - 9:15

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Captur59
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 62746
Date d'inscription : 02/12/2011

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE 2021   FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Icon_minitimeLun 12 Juil 2021 - 9:19

FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Captur60
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé




FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE 2021   FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE  2021 - Page 11 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
FOOTBALL CHAMPIONNAT D'EUROPE 2021
Revenir en haut 
Page 11 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS :: LE SALON DES AUTRES SPORTS :: LE FOOTBALL-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: