UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS

Le tennis c'est la volonté, l'amour de la compétition, le dépassement de soi, du talent, beaucoup de travail mais surtout de la passion
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 

 MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Empty
MessageSujet: MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE   MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Icon_minitimeJeu 17 Juin 2021 - 8:19

Rappel du premier message :

GP d'Allemagne - Programme et guide d'avant-course
Par :
Léna Buffa
https://cdn-1.motorsport.com/images/mgl/2y35E7e6/s8/le-programme-du-grand-prix-d-a-1.jpg
16 juin 2021 à 09:50

C'est l'heure de la dernière ligne droite avant la pause estivale ! Avant de se rendre à Assen, le MotoGP visite une autre contrée historique en retrouvant le Sachsenring, qui manquait au programme en 2020.


MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Le-programme-du-grand-prix-d-a-1
Le départ de la course MotoGP sera donné dimanche à 14h.
Le paddock se rend à Chemnitz, petite ville allemande habituée à vivre au rythme des courses auto et moto depuis près d'un siècle. Après l'âge d'or des compétitions sur routes fermées, le Championnat du monde y a organisé un Grand Prix d'Allemagne de l'Est, sur un premier circuit qui n'était pas encore baptisé Sachsenring. Malmenée par les tumultes de l'Histoire et les accidents dramatiques, l'épreuve s'est finalement établie sur un nouveau tracé, dessiné dans l'enceinte de l'ancien, pour le GP d'Allemagne tel qu'on le connaît aujourd'hui.
Le déplacement dans la Saxe était un rendez-vous fixe du championnat depuis 1998 avant de manquer à l'appel l'an dernier à cause de la pandémie de COVID-19. Il est traditionnellement favorable aux pilotes Honda, mais il s'est surtout taillé la réputation de chasse gardée de Marc Márquez. Détenteur des records sur place, il s'y est imposé sans discontinuer depuis 2010 et n'y a jamais été battu en Moto2 comme en MotoGP, ni en qualifications ni en course ! La performance que pourra réaliser le #93 cette année ou l'identité de celui qui profitera de sa condition physique imparfaite pour lui succéder sera la première curiosité à éclaircir cette semaine.
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
jeusetmatch



Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE   MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Juin 2021 - 10:14

Bastianini pénalisé sur la grille pour avoir gêné Petrucci

https://fr.motorsport.com/motogp/news/enea-bastianini-penalite-grille-danilo-petrucci-sachsenring/6586658/?nrt=112
Par :Vincent Lalanne-Sicaud 19 juin 2021 à 20:01

Enea Bastianini sera pénalisé de trois places sur la grille de départ au Sachsenring, pour avoir gêné Danilo Petrucci en qualifications. Le pilote Tech3 lui reproche d'avoir "dormi" sur la trajectoire.

Les qualifications du Grand Prix d'Allemagne ont été marquées par de nombreux problèmes de trafic, plusieurs pilotes ayant abandonné des tours, notamment pour ne pas donner une aspiration à des rivaux, et d'autres s'étant presque arrêtés pour ne pas se retrouver dans la situation du lièvre. L'un des incidents les plus marquants est survenu en Q1, quand Enea Bastianini a contraint Danilo Petrucci à abandonner un tour rapide.
La direction de course a analysé les images et elle a décidé de pénaliser Bastianini de trois places sur la grille de départ. "C'est en contradiction avec les instructions données à toutes les équipes et compétiteurs, et considéré comme un pilotage irresponsable, suscitant un danger pour les autres", précisent les commissaires de course dans leur décision. Auteur du 15e temps, le pilote Avintia se retrouve donc 18e sur la grille de départ tandis que Valentino Rossi, Joan Mir et Franco Morbidelli gagnent tous une place.
L'incident a provoqué le courroux de Petrucci, qui n'a pas hésité à faire un doigt d'honneur à son compatriote : "Malheureusement, j'ai croisé Bastianini qui dormait sur la piste et il a coupé la trajectoire quand j'arrivais, puis il est immédiatement sorti de la piste", a pesté le pilote du team Tech 3 après la séance. "Franchement, je ne sais pas à quoi il pensait."

Enea Bastianini est désolé d'avoir gêné Danilo Petrucci : "Je ne dormais pas" s'est défendu le Champion en titre du Moto2, qui s'est justifié : "Malheureusement, j'ai pris la piste et j'allais faire mon tour lancé, mais le problème c'est que j'ai perdu [le contrôle de la moto]. Je me suis retourné et il y avait Binder, Lecuona et Petrucci. Je les ai fait passer, puis je me suis mis derrière, mais de toute évidence j'ai un peu gêné à la sortie du virage 11. J'en suis désolé parce que je lui ai peut-être gâché son tour."
Bastianini estime que Petrucci s'est montré trop "nerveux" dans une séance où le trafic était un problème attendu, le Sachsenring étant le circuit le plus court du championnat, et estime que la réaction de son aîné est disproportionnée puisqu'il leur restait encore beaucoup de temps à cet instant de la Q1 : "Ça n'était pas le dernier tour, il en restait plein et il a sûrement réussi malgré tout à en boucler un."
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE   MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Juin 2021 - 10:17

Espargaró place Aprilia en 1re ligne, entre fierté et ambition

Par :Léna Buffa 19 juin 2021 à 20:27
https://fr.motorsport.com/motogp/news/espargaro-aprilia-premiere-ligne-fierte-ambition/6586716/?nrt=112

Pour Aleix Espargaró, il n'est pas si surprenant de voir Aprilia en première ligne du Grand Prix d'Allemagne. Il s'agit toutefois d'un résultat historique pour la marque et le pilote espagnol se prend à rêver d'une course où "tout peut arriver".

MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Aleix-espargaro-aprilia-racing
Pour la première fois depuis la création du MotoGP, Aprilia prendra place dimanche sur la première ligne de la grille de départ, à l'occasion d'un Grand Prix d'Allemagne qui s'annonce très ouvert. Leader du programme de Noale, Aleix Espargaró a souvent frôlé les récompenses depuis le début de la saison et il était bel et bien au rendez-vous ce samedi pour saisir sa chance lors des qualifications. La suite ? Il s'agira pour lui de s'accrocher au bon wagon et, qui sait, une autre surprise nous attend peut-être au terme de la course...
Aleix, te voici en première ligne pour la première fois depuis Assen 2015 et c'est aussi une première pour Aprilia depuis Phillip Island en 2000 ! La course est bien sûr le moment le plus important, mais ce doit déjà être une grande motivation pour toi et ton équipe.
Oui. Ce ne sont que des qualifs, il n'y avait pas de points à marquer aujourd'hui, mais finir dans le parc fermé et voir tout les gens d'Aprilia et tout mon team avec le sourire, ça me rend très fier. C'est le plus important aujourd'hui. Au final, partir de la troisième place ou de la quatrième, la cinquième ou la sixième, ça ne fait pas une grande différence, même si c'est important ici car le Sachsenring n'est pas un circuit sur lequel il est facile de dépasser, mais offrir un beau moment à tout mon team me rend très heureux. Je pense qu'on montre à tout le monde que l'Aprilia devient une moto sérieuse, quelle progresse, qu'elle se rapproche des meilleurs sur tous les circuits, alors je suis content. Demain ce sera sûrement un peu plus facile de partir de la première ligne.


La course fera 30 tours, elle sera longue, mais c'est important de partir de la première ligne car il n'est pas facile de dépasser ici. Quelles sont tes attentes ?
Depuis hier, je dis que je me sens bien ici. Normalement, c'est un circuit sur lequel l'Aprilia est assez compétitive. Ce n'est pas un circuit très exigeant pour le moteur et la RS-GP21 a une très bonne stabilité, alors je sens que je suis compétitif, dans la première partie de la piste en particulier. On ne sait jamais ce qui peut se passer car avec l'égalité qu'il y a actuellement en MotoGP, tout peut arriver le dimanche. À Barcelone, par exemple, on a vu que Fabio [Quartararo] avait un super rythme et je pensais qu'il allait réussir à gagner avec dix secondes d'avance, mais ça n'est pas facile de tout assembler en course. Et puis les températures sont très élevées, donc les pneus vont souffrir demain. Ce sera clairement beaucoup mieux en partant de la troisième place sur la grille, et je vais essayer de suivre le groupe du podium jusqu'au bout. Et ensuite on verra s'il me reste assez de gomme pour me battre pour le podium à la fin.
À quel point ce résultat est un marqueur des progrès accomplis par Aprilia ?
Bien sûr, je suis très content d’être en première ligne aujourd'hui, mais ce qu'il y a de bien c’est que ça n'est pas une énorme surprise − en tout cas, c'est comme ça que je le ressens − car on était déjà très proches sur les courses précédentes, sur de nombreux circuits on n'était pas loin des pilotes les plus rapides le dimanche. L'équilibre et la compétitivité de cette nouvelle moto sont bien meilleurs et cela me permet d'être rapide plus ou moins sur tous les circuits. Je suis donc très fier.
Je savais qu'on aurait de bonnes chances sur ce circuit. Pour le moment, je prends du plaisir en roulant ici au Sachsenring, je me sens bien avec la moto. Demain, on ne sait jamais, tout peut arriver le dimanche en MotoGP, les écarts ne sont pas grands. Peut-être que Fabio et Oliveira ont un très bon rythme, mais on sait aussi à quel point les Ducati sont rapides en course, et peut-être les Suzuki. Tout peut arriver mais on est là, notre rythme n'est pas mauvais, on est forts. Je pense que le top 5 est réaliste et tout peut arriver. Je vais essayer de tenir là dès le début et on verra jusqu'où je peux aller.
Une Ducati en pole, des Suzuki en difficulté, seulement une Yamaha devant… Ça ne correspond pas vraiment aux prévisions faites pour ce Grand Prix. Le MotoGP a tellement changé en deux ans ?
La compétition se resserre de plus en plus, c'est incroyable à quel point tout le monde est proche. Je pense que c'est juste fantastique de pouvoir se tromper dans les prévisions ! Ça veut dire que la compétition vit le meilleur moment qu'elle ait jamais connu dans la catégorie reine, tout le monde est très proche. On est au Sachsenring et les trois premiers du jour sont sur trois motos différentes, et en pole position se trouve la moto qui théoriquement doit souffrir sur une piste aussi étroite. C'est fantastique, je trouve ça génial pour le spectacle et pour tout le monde. On vit un bon moment.
Tu as été opéré pour un arm-pump récemment et tu as souffert des conséquences lors des dernières courses. Comment va ton bras à présent ?
Après Barcelone, j'étais très inquiet. Mon bras était un désastre total, je n'ai pas pu faire les tests le lundi parce que mon bras était énorme, je ne pouvais même pas enfiler ma combinaison. J'ai été assez inquiet pendant deux ou trois jours, mais ensuite mon bras a commencé à perdre un peu de fluide, à s'endurcir, et maintenant il semble revenu à la normale. Je n'ai pas absolument pas souffert pendant ces deux jours en Allemagne. Je sais que ça n'est pas une piste très exigeante pour l'arm-pump, mais je suis très content parce que j'étais très inquiet la semaine qui a suivi Barcelone.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE   MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Juin 2021 - 10:20

La grille de départ du GP d'Allemagne MotoGP

Par :Camille De Bastiani 20 juin 2021 à 08:48
https://fr.motorsport.com/motogp/news/grille-depart-grand-prix-allemagne-sachsenring-2021/6584823/?nrt=112



Johann Zarco a signé la pole du Grand Prix d'Allemagne tandis que Fabio Quartararo a assuré le doublé aux pilotes français. Aleix Espargaró sera troisième de la grille de départ, offrant à Aprilia une première ligne inédite depuis la saison 2000, tandis qu'Enea Bastianini a été pénalisé.



1. MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 France-2 Johann Zarco

Pramac Racing
MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Pramac
 
2. MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 France-2 Fabio Quartararo

Monster Energy Yamaha MotoGP
MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Yamaha
 
 
3. MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Spain-2 Aleix Espargaró

Aprilia Racing Team Gresini
MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Aprilia
4. MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Australia-2 Jack Miller

Ducati Team
MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Ducati
 
5. MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Spain-2 Marc Márquez

Repsol Honda Team
MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Repsol
 
 
6. MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Pt-3 Miguel Oliveira

Red Bull KTM Factory Racing
MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Ktm
7. MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Spain-2 Jorge Martín

Pramac Racing
MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Pramac
 
8. MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Spain-2 Pol Espargaró

Repsol Honda Team
MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Repsol
 
 
9. MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Jp-3 Takaaki Nakagami

LCR Honda
MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Nakagami
10. MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 It-3 Pecco Bagnaia

Ducati Team
MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Ducati
 
11. MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Spain-2 Álex Rins

Team Suzuki Ecstar
MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Suzuki
 
 
12. MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Spain-2 Álex Márquez

LCR Honda
MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Marquez
13. MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Za-3 Brad Binder

Red Bull KTM Factory Racing
MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Ktm
 
14. MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 It-3 Luca Marini

Reale Avintia Racing
MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Marini
 
 
15. MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 It-3 Valentino Rossi

Petronas Yamaha SRT
MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Petronas
16. MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Spain-2 Joan Mir

Team Suzuki Ecstar
MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Suzuki
 
17. MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 It-3 Franco Morbidelli

Petronas Yamaha SRT
MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Petronas
 
 
18. MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 It-3 Enea Bastianini +3

Reale Avintia Racing
MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Bastianini
19. MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 It-3 Danilo Petrucci

KTM Tech3
MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Tech3
 
20. MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Spain-2 Iker Lecuona

KTM Tech3
MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Tech3
 
 
21. MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Spain-2 Maverick Viñales

Monster Energy Yamaha MotoGP
MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Yamaha
22. MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 It-3 Lorenzo Savadori

Aprilia Racing Team Gresini
MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Aprilia
 
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE   MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Juin 2021 - 10:23

Le dernier secteur a coûté la Q2 à Joan Mir

https://fr.motorsport.com/motogp/news/joan-mir-difficultes-dernier-secteur-sachsenring/6586874/?nrt=112
Par :Vincent Lalanne-Sicaud 20 juin 2021 à 09:01

Des difficultés avec l'avant de la Suzuki dans les deux derniers virages ont empêché Joan Mir d'enter en Q2 au GP d'Allemagne. Le pilote espagnol mise sur un bon début de course pour sauver un week-end mal engagé.

Joan Mir a signé ses plus mauvaises qualifications de la saison au Sachsenring. Contrairement à un Álex Rins pourtant diminué par sa fracture du bras droit il y a deux semaines à peine, le Champion du monde n'a pas été en mesure d'atteindre la Q2 et n'a signé que le septième temps de la Q1, synonyme de la 17e place sur la grille avant que la pénalité d'Enea Bastianini le fasse remonter d'une position. Mir a éprouvé des difficultés pour ralentir la moto, surtout dans les deux derniers freinages du circuit, et il n'a eu que deux véritables opportunités de faire un tour rapide, entre les problèmes de trafic et les différents drapeaux jaunes qui ont émaillé la séance.
"Honnêtement, rien ne s'est vraiment bien passé", a lâché le pilote Suzuki à l'issue des qualifications. "Nous avons progressé depuis [vendredi], c'est important, mais il nous manque encore beaucoup dans le secteur 4, j'ai beaucoup de mal à arrêter la moto. J'ai beaucoup de blocages à l’avant et puis je ne prends pas le virage. C'est dommage car je suis rapide sur tout le reste de la piste. Il nous manque quelque chose dans ce secteur, mais il nous en manque beaucoup. Le problème c'est qu'ici on est tous très proches. C’était dommage."
"À part ça, évidemment, nous avons manqué l’accès direct en Q2 de moins d'un dixième [il lui a manqué 25 millièmes en EL3, ndlr] et puis, le problème avec l’avant était encore pire dans l'après-midi. Un autre problème était les drapeaux jaunes. Ils ont annulé les deux tours que j'avais : un tour qui était proche de la Q2 et puis il y a eu un autre drapeau jaune quand j'ai commencé à faire le deuxième. Dans cette situation, c'est évidemment difficile de faire le chrono, mais je comprends que c'est parce qu’il y a quelqu'un à terre et bien sûr c'est un problème, encore plus sur cette piste parce que c'est vraiment étroit, vraiment court. Donc je peux comprendre la situation mais ça n'était pas notre jour."
La contre-performance de Joan Mir est d'autant plus surprenante que le Sachsenring était présenté comme un circuit favorable à la Suzuki, mais il n'est pas le seul à avoir déjoué les pronostics puisque Johann Zarco a décroché sa première pole de la saison au guidon d'une Ducati dont les caractéristiques ne sont en théorie pas taillées pour une piste aussi tortueuse. Le #36 ne s'alerte cependant pas sur le niveau de la Suzuki, son résultat s'expliquant surtout par ses difficultés dans la dernière partie du circuit, même s'il reconnait que les Desmosedici ont une aisance qu'il n'a pas.
"La première chose que je vois, c'est que Ducati a fait de gros progrès", analyse Mir. "C'est un fait. Ensuite, les conditions sont aussi assez extrêmes à cause de la chaleur et peut-être que dans ce cas c'est mieux pour la Ducati. Je ne sais pas et je n'aime pas regarder le reste. Je n'ai pas les sensations que j'ai habituellement avec la Suzuki, c'est le problème que j'ai. Je ne peux pas performer au niveau où je devrais performer. Je ne suis pas frustré contre l'équipe ou quoi que ce soit, c'est le contraire : je pense qu'ils ont fait du bon boulot entre [vendredi et samedi], mais ça il nous manque beaucoup."

"Vous verrez qu’en Q1 j'étais le plus rapide dans les premier et deuxième secteurs, [cinquième] dans le troisième secteur, mais ensuite je suis [presque] dernier dans le quatrième secteur. Quelque chose ne va pas à cet endroit-là, c’est clair. J'étais devant mon coéquipier dans les  [deux premiers] secteurs mais j'ai un problème dans le dernier. C'est quelque chose qui me satisfait car Álex parvient à être bon dans ce secteur, ce qui signifie que les performances de la moto sont correctes ici. Il faut juste tout assembler."
La remontée de Joan Mir s'annonce plus que difficile sur une piste où les dépassements sont ardus. Le Majorquin a conscience qu'une bonne entame de course représente sa meilleure chance de sauver un bon résultat de ce week-end mal engagé : "Si nous progressons dans le dernier secteur, nous serons au niveau, pas avec le meilleur rythme de la grille, mais nous serons au niveau pour nous battre comme dans un dimanche normal. Mais sincèrement, c'est difficile avec ce problème. C'est important de bien travailler car je vais essayer de faire de mon mieux [en course] et d'être le plus tôt possible dans le top 10 pour ensuite commencer à récupérer des positions et voir à quelle position je peux finir."

"Ce n'est pas la meilleure piste pour doubler mais je vais essayer. Le problème que nous avons ne nous aide pas pour doubler, alors qu'il y a un endroit pour ça dans la descente puis dans le virage à gauche, mais c'est le secteur dans lequel j’ai du mal. Mais je pense qu'on va progresser dans cette zone parce qu'il y a de la marge et parce qu'Álex y arrive dans ce secteur, donc ça signifie que la moto fonctionne bien. Il suffit de tout assembler."
Avec Chloé Millois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE   MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Juin 2021 - 10:27

Warm-up - Quartararo devance les Honda sur le fil

Par :Léna Buffa 20 juin 2021 à 10:10
https://fr.motorsport.com/motogp/news/warm-up-fabio-quartararo-devance-honda/6588639/?nrt=112

Fabio Quartararo a signé le meilleur temps du warm-up du Grand Prix d'Allemagne MotoGP, avec un tour bouclé en fin d'une séance longtemps dominée par les Honda.

MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Fabio-quartararo-yamaha-factor
La journée de course du Grand Prix d'Allemagne MotoGP s'est ouverte ce matin par les séances de warm-up, 20 dernières petites minutes de préparation et de mise au point des machines et des hommes. Sous un ciel couvert, qui devrait rester menaçant toute la journée sans que les orages ne viennent troubler la compétition, les températures étaient encore élevées et les conditions attendues pour la course restent donc toujours aussi éprouvantes.

Plusieurs pilotes ont décidé d'entamer cette séance avec le pneu tendre à l'arrière, ce qui n'est pas forcément représentatif des choix qui seront faits pour la course, puisque celle-ci s'apparentera à un exercice d'endurance et en particulier pour le flanc gauche compte tenu des dix virages tournant dans ce sens sur la courte piste de trois kilomètres.

C'est avec cette gomme soft, associée à la medium à l'avant, que Pol Espargaró a pris les rênes du classement, améliorant lui-même le temps de référence par la suite pour le stabiliser en 1'21"404. Peu avant la mi-séance, avec la même moto et la même monte pneumatique, Takaaki Nakagami s'est porté au deuxième rang à 16 millièmes de l'Espagnol, les deux hommes étant suivis à plus de deux dixièmes par les Yamaha de Franco Morbidelli (hard-medium) et Maverick Viñales (deux pneus medium).

Avec une monte hard-medium, Joan Mir a réussi à se hisser au quatrième, puis au troisième rang et enfin à réduire de moitié son retard sur les deux leaders pour revenir à un dixième. Mais le dernier mot est revenu à Fabio Quartararo, finalement passé en tête une fois qu'il a troqué son pneu arrière medium pour un soft. Avec un temps de 1'21"341, le Français a pris six centièmes de marge sur Pol Espargaró.
Premier pilote Ducati au classement de cette séance, Pecco Bagnaia occupe la septième place, devant Marc Márquez. Invaincu sur cette piste depuis dix ans, le champion espagnol sera particulièrement observé cet après-midi alors qu'l prendra le départ depuis la deuxième ligne de la grille. Revenu de blessure lors de la dernière manche, Jorge Martín réalise lui aussi un solide week-end malgré une condition physique encore imparfaite, et on le retrouve au neuvième rang de ce warm-up, 11 millièmes derrière Márquez.
À noter qu'Aleix Espargaró est tombé dès son premier tour lancé, désarçonné par son Aprilia dans le virage 5. Qualifié en première ligne pour la première fois depuis qu'il a rejoint le constructeur italien, le pilote au numéro 41 a montré quelques difficultés à se relever, mais il a ensuite pu reprendre la piste et se classer dans le top 10 à quelques millièmes de Márquez et Martín. "La chute a été assez lourde, mais il semble aller bien", a assuré Romano Albesiano, directeur technique Aprilia Racing, au site officiel du MotoGP.

Poleman de ce Grand Prix, Johann Zarco a signé le 16e temps de ce warm-up, quatre rangs derrière Miguel Oliveira, cité parmi les plus grands favoris à la victoire aujourd'hui. Jack Miller n'est quant à lui que 20e d'une séance dont la hiérarchie n'est jamais particulièrement représentative.
Les 22 pilotes de la catégorie MotoGP ont désormais rendez-vous sur la grille de départ peu avant 14h pour le coup d'envoi de leur huitième course de la saison.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE   MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Juin 2021 - 10:31

Lièvres ou profiteurs, les pilotes divisés sur le délicat problème du trafic

Par :Léna Buffa20 juin 2021 à 11:31
https://fr.motorsport.com/motogp/news/probleme-trafic-lievres-profiteurs-pilotes-divises/6588778/?nrt=112

Les pilotes MotoGP sont face à un dilemme sur la délicate question de l'attitude à adopter pour boucler un tour rapide. À la fois donneurs de leçons aux jeunes du Moto3 sur les questions de sécurité, ils sont eux-mêmes parfois en quête d'une roue ou d'une référence en qualifications.


Plusieurs pilotes MotoGP ont exprimé leur colère samedi après des qualifications marquées par de gros soucis de trafic. Divisé en deux quarts d'heure très intenses, cet exercice est d'autant plus délicat lorsque le Grand Prix se déroule sur une piste aussi courte que celle du Sachsenring, dont le tour ne couvre que 3,6 km, et cela s'est particulièrement ressenti ce week-end.

Plusieurs pilotes ont en effet été aperçus au ralenti ou coupant leur effort afin de trouver la bonne roue à accrocher pour lancer leur tour rapide, causant des situations de gêne voire de danger dans certaines portions embouteillées. Le cas le plus médiatisé a été celui de Danilo Petrucci, furieux d'avoir été gêné par Enea Bastianini, celui-ci ayant par la suite été pénalisé de trois places sur la grille de départ.
Si le pilote Tech3 a exprimé sa colère par un doigt d'honneur sans équivoque, Álex Rins s'est lui aussi montré très ferme sur le sujet, estimant que sa Q2 avait été gâchée par le trafic, mais surtout que les pilotes MotoGP donnent un bien piètre exemple aux plus jeunes en se comportant de la sorte.
"Ça a été un désastre en Q2", a commenté le pilote Suzuki. "Je suis vraiment en colère, on ne peut pas continuer comme ça avec les commissaires. On est en MotoGP, on essaye de montrer aux [pilotes] Moto3 qu'ils ne peuvent pas s'arrêter [sur la trajectoire], se suivre et tout cela, mais après je trouve un très gros groupe presque arrêté dans le dernier virage. J'étais dans mon premier tour rapide et un ou deux pilotes se sont mis sur la trajectoire sans regarder derrière. Ça n'a aucun sens. Il faut faire quelque chose car on en parle tout le temps à la Commission de sécurité. Ça fait beaucoup de courses que l'on se plaint et que l'on dit qu’ils doivent être plus durs dans les décisions, mais au final c'est toujours la même chose."

Jugeant la situation "frustrante", Rins a regretté que les signalements envoyés à la direction de course n'obtiennent pas de retours à la hauteur. "On obtient des réponses comme : 'nous n'avons pas le sentiment qu'ils aient dérangé votre pilote'. Ça n'a aucun sens", a-t-il pesté. "Lorsque les caméras montrent que beaucoup de pilotes attendent dans une partie de la piste, ils devraient être immédiatement pénalisés."
Le point de vue d'Álex Rins est partagé par bien des pilotes, à l'instar de Pol Espargaró, qui s'agaçait samedi que le MotoGP donne des leçons aux jeunes pousses du Moto3 sans appliquer ses propres principes. Mais l'Espagnol concède aussi qu'il en profite, et c'est là tout le paradoxe de ce sujet, lorsque l'on voit des pilotes parmi les plus majeurs du championnat s'adonner à la prise de roue, à l'image notamment d'un Marc Márquez diminué"Au final, on fait la même chose en MotoGP. On est ceux qui doivent donner l'exemple et ce n'est pas ce qu'on fait. Je ne dis pas que je ne le fais pas. C'est une critique de tous les pilotes, moi compris. Il est certain qu'il faut y remédier", a admis Espargaró.
"Ça n'est pas terrible à voir. Je n'aime pas ces situations. C'est comme ça en Moto3 et maintenant le MotoGP est comme le Moto3", a également commenté Takaaki Nakagami. "Il faut qu'on change ça ou qu'on applique de grosses pénalités pour que les gens comprennent que ça n'est pas bien. Depuis quelques courses, ça semble empirer à chaque Grand Prix. Peut-être qu'à la prochaine Commission de sécurité il faudrait qu'on en parle, qu'on ne parle pas que du Moto3 mais aussi du MotoGP."

"Je pense qu'on est un exemple pour les jeunes", a résumé quant à lui Fabio Quartararo, également fermement opposé à ces pratiques, qu'il juge à la fois dangereuses et peu productives. Mais il est surtout celui qui est le plus souvent pris en lièvre par ses adversaires, au vu de son aisance en qualifications et de sa récente série de cinq pole positions consécutives.
"J'ai le sentiment que c'est un petit peu dangereux. Je fais [mon temps] tout seul. C'est mieux, y compris pour garder le pneu en température, et je me sens beaucoup plus en confiance pour lancer mon tour. Je n'ai pas vraiment besoin de ça pour le moment et je me sens aussi plus en sécurité", expliquait-il samedi soir au Sachsenring. "Je ne sens pas vraiment cette nécessité, donc je ne sais pas trop si le fait de prendre une roue aide vraiment. En Moto3, tout tourne autour de l'aspiration et tout ça. Je pense qu'en MotoGP c'est différent. Il y a certains pilotes que ça aide beaucoup, mais moi pas tellement."

Mieux qu'une Superpole ?

Si le leader du championnat se sent à la fois peu et très concerné compte tenu de son niveau en qualifications, d'autres reconnaissent qu'avoir une roue, ou tout simplement une référence visuelle, est une aide importante. Dès lors, tout est une question d'attitude, pour que les choses se fassent en toute sécurité.
Ainsi, Johann Zarco a admis avoir décroché samedi sa première pole position de la saison, avec 11 millièmes d'avance sur Quartararo, en s'aidant de la sorte. "Le fait d'avoir une référence aide toujours. Un dixième peut parfois coûter cinq places car c'est une petite piste, alors tout le monde essaye obtenir ce dixième. Je ne cache pas que j'en fais partie, j'ai besoin d'une référence et même si elle est un peu loin ça m'aide, mais j'essaye de bien le faire", a-t-il expliqué. "Ça m'aide à franchir le dernier pas. Je suis en pole parce que j'ai eu une bonne référence devant moi, même si je n'étais pas totalement derrière [le pilote]."
"Pour moi ça fait partie du jeu", a poursuivi Zarco. "Ça n'est pas une Superpole, ce qui donnerait un avantage à d'autres mais ferait perdre en spectacle. Tant qu'on n'a pas d'accident à cause de ça, ce que j'espère… Car s'il y a un accident, alors les choses vont changer, mais on est plus ou moins d'accord sur le fait que ça n'est sans doute pas dangereux au point qu'il y ait un accident. Il faut donc qu'on garde les choses comme ça, et c'est pour ça qu'on a une Q1 et une Q2, pour qu'il y ait moins de monde en piste."


"Si le pilote qui attend n'est pas en plein milieu et qu'il est complètement sur le côté − ce qui n'est souvent pas le cas − alors je ne pense pas que ce soit si dangereux, mais c'est vrai que ce serait mieux si tout le monde pouvait faire son temps seul", a renchéri Aleix Espargaró. "Je sais que ça n'est beau à voir à la TV, surtout que les pilotes MotoGP sont tout le temps en train de pousser pour améliorer ce point-là en termes de sécurité, et particulièrement dans la catégorie Moto3."
"Je pense ceci dit que la règle existe bel et bien en MotoGP, ça n'est pas comme si on n'avait pas de règle : si on roule sur la trajectoire, on est pénalisé, car c'est dangereux. Une autre chose serait d'interdire de suivre quelqu'un, mais dans ce cas mieux vaut faire une Superpole, non ? Le système de qualifications est comme ça", a ajouté le pilote Aprilia. "Je comprends parfaitement Fabio car il est l'homme à battre, normalement il est le plus rapide en qualifications, et je peux comprendre qu'il veuille une piste dégagée. Mais si on ne roule pas en plein milieu de la piste, sur la trajectoire, avec 15 pilotes en train d'attendre comme on peut le voir dans les petites catégories, je ne pense pas qu'il y ait de problème de sécurité et au final c'est ce qui est important."
Avec Chloé Millois et Vincent Lalanne-Sicaud
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE   MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Juin 2021 - 10:40

MotoGP / GP d'Allemagne  Résumé de course

Course - Marc Márquez retrouve la victoire avec autorité !

https://fr.motorsport.com/motogp/news/course-marc-marquez-retrouve-victoire-sachsenring/6588878/?nrt=112
Par :Vincent Lalanne-Sicaud 20 juin 2021 à 14:43


Marc Márquez a remporté le Grand Prix d'Allemagne en dominant l'essentiel de la course, s'offrant son premier succès depuis sa blessure. Miguel Oliveira et Fabio Quartararo ont complété le podium.


Deux mois après son retour et près d'un an après s'est fracturé le bras droit, Marc Márquez a renoué avec la victoire au Sachsenring, son jardin puisqu'il s'agit cette année du 11e succès consécutif, le huitième dans la catégorie MotoGP.
Le ciel était nuageux avant le départ et il faisait nettement moins chaud que lors des deux journées précédentes, la température ambiante étant de 28°C et celle de la piste de 39°C, avec un faible risque d'orage. Dans ces conditions, les pilotes ont majoritairement opté pour un pneu dur à l'avant et un medium à l'arrière, les rares exceptions étant Maverick Viñales, Pecco Bagnaia et Jorge Martín, qui ont préféré une gomme medium à l'avant, ainsi que Takaaki Nakagami, également en piste avec un pneu medium à l'avant, associé à un tendre à l'arrière.

Johann Zarco était en pole mais Aleix Espargaró, qui a offert à Aprilia une première ligne inédite dans l'ère MotoGP samedi, a fait le holeshot, devant Marc Márquez, Zarco et Fabio Quartararo. Márquez s'est emparé de la tête à la fin du premier tour. Espargaró a répliqué dès la boucle suivante, mais le #93 a une nouvelle fois pris l'avantage.


Quartararo a eu du mal à tenir le rythme des leaders dans les premiers tours et le Niçois a été dépassé par Jack Miller puis Miguel Oliveira. Devant, les deux leaders ont creusé un petit écart sur Johann Zarco, ensuite doublé par Jack Miller au premier virage, à l'entame du huitième tour. Miguel Oliveira a également pris l'avantage sur le Français.

Márquez s'échappe avec Oliveira comme seul rival

Les commissaires de piste ont brièvement agité le drapeau blanc, signe de l'apparition de quelques gouttes sur la piste. Márquez en a profité pour repousser Espargaró à plus d'une seconde, et le pilote Aprilia a ensuite été doublé par Miller et Oliveira. Peu après, Quartararo a dépassé Zarco pour la cinquième place.
Márquez avait près de deux secondes d'avance sur le groupe de poursuivants au 11e tour, moment où Oliveira a dépassé Miller. La pluie s'est visiblement éloignée du circuit mais Márquez est resté dominateur, portant son avance sur Oliveira à plus de deux secondes au 15e tour, qui marquait la mi-course. Miller était relégué à une seconde du pilote KTM, avec Espargaró, Quartararo et Zarco toujours dans son sillage. L'Australien n'a rien pu faire face à la remontée de Quartararo, qui s'est débarrassé d'Espargaró avant de revenir sur lui et de le doubler dans le 20e tour. Le pilote Yamaha avait alors plus de trois secondes de retard sur Oliveira.


Ce dernier a commencé à grignoter l'avance de Márquez, dixième par dixième, et une petite erreur du Catalan au premier virage lui a permis de revenir à moins d'une seconde à sept boucles de l'arrivée. L'écart a fluctué autour de la seconde tour après tour, Márquez ayant l'avantage dans les premiers virages du circuit, tandis qu'Oliveira gagnait du temps dans le troisième secteur. Les derniers tours ont vu le pilote du team Repsol Honda augmenter son avance.

Un succès inattendu pour Márquez



Marc Márquez a ainsi décroché son 57e succès en MotoGP, le premier depuis le GP de Valence 2019. Opéré trois fois au cours de l'année 2020, à chaque fois pour poser des plaques sur son humérus fracturé à Jerez en juillet dernier, celui qui a dominé la catégorie dans les saisons précédentes a dû faire face à de nombreuses complications, la première plaque s'étant brisée et une greffe osseuse devenant nécessaire au mois de décembre, moment où une infection a été détectée et pour laquelle il prend encore un traitement antibiotique.
Marquez écartait pourtant toute chance de victoire samedi, estimant qu'un podium serait déjà difficile à conquérir. Le champion espagnol a finalement été au dessus du lot sur son circuit fétiche, son manque de condition physique étant moins un problème avec une piste ne proposant que trois virages sur la droite, ceux qui sollicitent le plus son bras meurtri.
Miguel Oliveira a décroché son troisième podium consécutif en prenant la troisième place, finalement à 1"610 du vainqueur du jour. Après son début de course difficile, Fabio Quartararo a pris une troisième place encourageante, qui lui permet de faire une bonne opération face à ses rivaux directs au championnat.
Pourtant discret durant les différentes séances d'essais, Brad Binder a pris la quatrième place grâce à plusieurs dépassements dans la dernière partie de la course, devant Pecco Bagnaia, lui aussi auteur d'une belle remontée puisqu'il était hors du top 10 en début d'épreuve. Jack Miller a franchi la ligne d'arrivée en sixième position, devant Aleix Espargaró et Johann Zarco, peu à l'aise dans les derniers tours.
Joan Mir a réussi à retrouver le top 10 après ses qualifications difficile, pour prendre la neuvième place devant Pol Espargaró. De retour après sa blessure de Barcelone, Álex Rins n'a pas pu rester dans le top 10, se classant au 11e rang. Valentino Rossi a connu une nouvelle course difficile, ne prenant que les deux points de la 14e place. Franco Morbidelli et Maverick Viñales, les deux derniers pilotes à l'arrivée, n'ont jamais été en mesure d'intégrer les 15 premières places.
Álex Márquez a chuté et emmené Danilo Petrucci en début de course. Lorenzo Savadori est lui aussi tombé.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE   MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Juin 2021 - 10:44

MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 De-3 GP d'Allemagne - Course


MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Cap15031
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE   MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Juin 2021 - 10:53

MotoGP / GP d'Allemagne  Réactions

Márquez : "L'un des moments les plus importants de ma carrière"

Par :Léna Buffa  20 juin 2021 à 15:10
https://fr.motorsport.com/motogp/news/marc-marquez-moments-plus-importants-carriere/6589740/?nrt=112

Lui-même craignait que ce soit impossible, et pourtant Marc Márquez a bel et bien réussi à remporter en Allemagne sa première victoire depuis sa blessure.

MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Motogp-german-gp-2021-race-win-2

Près d'un an après la mise sur pause brutale de sa carrièr
e alors qu'il était au sommet de son art, Marc Márquez a réalisé l'impossible ce dimanche en remportant sa première victoire. Vingt-et-une courses se sont écoulées depuis son succès précédent, signé lors du dernier Grand Prix de 2019, il y a 581 jours, ce qui était également la dernière victoire en date de Honda avant que ne s'ouvre cette période si complexe pour le pilote comme pour son constructeur. Mais ce Grand Prix d'Allemagne était un rendez-vous particulier, et le #93 ne l'a pas manqué.

Avec le retour du MotoGP au Sachsenring, Márquez revenait en effet dans son jardin, lui qui n'y avait plus manqué ni une pole position ni une victoire sur place depuis dix ans, quelle que soit la catégorie. Pour autant, il n'avait eu de cesse de tempérer les attentes en rappelant que sa condition physique restait précaire, même deux mois après son retour à la compétition. Samedi, il a laissé filer la pole, pour laquelle d'autres se sont battus, et s'est focalisé sur son propre objectif : se placer en deuxième ligne. Et il l'assurait, sa série de victoires allait prendre fin.
Mais il n'avait pas dit son dernier mot. Sa chance n'était pas envolée et dimanche, à 14h, il a tout fait pour la saisir. Bien parti à l'extinction des feux, il s'est placé dans la roue d'Aleix Espargaró, auteur du holeshot, puis l'a dépassé à la fin du premier tour. Attaqué par le pilote Aprilia au tour suivant, il a repris l'avantage avec une manœuvre identique dans le virage 13. À partir de là, il n'allait plus lâcher les commandes.

Citation :
Les chances de victoire étaient faibles, mais je me suis dit que si les conditions étaient parfaites j'allais essayer.
Marc Márquez

"C'est l'un des moments les plus importants et les plus difficiles de ma carrière", a commenté Marc Márquez à l'arrivée, tentant en vain de refouler ses larmes pour décrypter sa performance. "Aujourd'hui, je savais que j'avais une grande opportunité. Ça n'était pas facile mentalement parce que j'arrive d'une situation difficile, j'ai enchaîné trois zéros, mais je me suis dit que c'était mon jour. Avant de venir ici, j'avais dit que j'allais essayer de me battre pour le podium et d'être proche des meilleurs. Les chances de victoire étaient faibles, mais je me suis dit que si les conditions étaient parfaites j'allais essayer."


En tête dès le début d'une course de 30 tours, Márquez devait tenir. Il a imprimé le rythme, plutôt lent, de ce marathon et a géré chaque situation, à commencer par l'arrivée timide de la pluie puis le retour d'un Miguel Oliveira perçu comme le favori.
"Quand j'ai vu quelques gouttes au quatrième ou au cinquième tour, je me suis dit que c'était ma course. À partir de là, j'ai attaqué, j'ai conservé le même rythme de course qu'avant", a-t-il raconté. "Même quand la deuxième averse a commencé, j'ai poussé encore plus fort et je me suis dit qu'il était temps de prendre des risques. Je l'ai fait dans ce tour, et une fois que ce moment a été passé, la deuxième course a commencé, avec Miguel. Il a poussé fort."
"C'était vraiment dur de rester concentré, parce que j'avais tous les souvenirs de cette année, tout ce que j'ai vécu qui me revenaient à l'esprit", a-t-il ajouté dans un nouveau sanglot. "Mais on l'a fait, et on le refera ! On vit une situation difficile, mais on va essayer de rester au même niveau."
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE   MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Juin 2021 - 10:59

Championnat - Quartararo creuse son avance en tête

Par :Léna Buffa 20 juin 2021 à 15:30
https://fr.motorsport.com/motogp/news/championnat-fabio-quartararo-creuse-avance-tete-grand-prix-allemagne/6589609/?nrt=112

Toujours leader du championnat, Fabio Quartararo augmente son avance sur Johann Zarco, tandis que Marc Márquez fait son retour dans le top 10 grâce à sa victoire.

"Ce podium vaut de l'or", déclarait Fabio Quartararo à l'arrivée du Grand Prix d'Allemagne MotoGP. Et il est vrai qu'il lui permet d'augmenter son avance au championnat, alors qu'il s'agit d'une cinquième réalisation pour lui cette saison. Avec en poche 16 points supplémentaires dans son escarcelle grâce à sa troisième place, le pilote Yamaha marque huit unités de plus que Johann Zarco, qui conserve la deuxième position du classement général.

Les positions restent inchangées aux sept premiers rangs du championnat pilotes, mais les écarts évoluent quelque peu. Vingt-deux points séparent à présent Quartararo et Zarco, lui-même talonné désormais par Jack Miller (neuf points) et Pecco Bagnaia (dix). Joan Mir, toujours cinquième, apparaît à 46 longueurs du leader, et affiche à présent dix unités de marge sur Maverick Viñales, qui repart d'Allemagne les mains vides.
Miguel Oliveira, qui a marqué 65 points en trois courses (!), est toujours septième mais à une unité seulement de Viñales. Brad Binder complète cette bonne évolution des KTM en prenant l'avantage sur Aleix Espargaró, tandis que derrière eux Marc Márquez fait son retour dans le top 10 du championnat grâce à sa victoire.

Au championnat des constructeurs, Yamaha prend un tout petit peu d'air grâce à cinq points d'avance sur Ducati. KTM continue à se rapprocher et, dans le même temps, à se détacher de Suzuki. Derrière, Honda retrouve un peu de baume au cœur en empochant 25 points pour la première fois depuis le Grand Prix de Valence 2019.
Dans le classement des équipes, c'est toujours Yamaha qui occupe la tête également, mais cette fois avec une marge qui se réduit compte tenu du bon résultat commun des deux pilotes officiels Ducati. Derrière Pramac, le team KTM factory prend l'avantage sur Suzuki pour la quatrième place.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE   MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Juin 2021 - 11:03

MotoGP / GP d'Allemagne  Réactions

Quartararo : "Ce podium, c'est comme une victoire"

https://fr.motorsport.com/motogp/news/fabio-quartararo-podium-comme-victoire-allemagne/6590136/?nrt=112
Par :Léna Buffa 20 juin 2021 à 17:26

De retour sur le podium, Fabio Quartararo accueille avec soulagement une troisième place qui correspond selon lui au meilleur résultat possible, alors qu'il s'est trouvé en difficulté sur la piste du Sachsenring.

MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Fabio-quartararo-yamaha-factor

Fabio Quartararo a fait son retour sur le podium en ralliant l'arrivée du Grand Prix d'Allemagne à la troisième position. Privé du même résultat à Barcelone par les pénalités qui lui ont été infligées, il empoche 16 précieux points qui lui permettent d'augmenter son avance au championnat en la portant à 22 unités sur Johann Zarco, plus en difficulté que lui durant cette course. Bien qu'habitué à la victoire, ce podium "qui vaut de l'or", le Niçois l'accueille comme un soulagement. "Je pense que ce podium, c'est comme une victoire", résume-t-il au micro de Canal+.

Car Quartararo a bel et bien semblé le seul en mesure d'endiguer la perte massive observée chez Yamaha ce week-end, sur une piste pourtant théoriquement favorable aux M1 par le passé. Lui qui a frôlé la pole position, il savait qu'il n'avait pas le niveau pour viser la victoire et, alors que ses collègues se débattaient tant bien que mal en fond de peloton, il a pour sa part oscillé entre la sixième et la troisième place, un moindre mal.
"Ce matin, on a vu que notre point faible se trouvait dans le secteur 2", explique le pilote français. "Je savais qu'on allait être en difficulté et c'est ce qui s'est passé pendant la course. J'étais extrêmement lent dans les virages 6 et 7. Dans les autres portions du circuit, ça allait plutôt bien, mais j'ai eu beaucoup de mal dans ces virages où l'on reste longtemps sur l'angle. J'ai fait de mon mieux, mais c’était assez clair."

"C'était une course difficile. On a eu beaucoup de mal ce week-end, et avec l'équipe c'était assez clair : ce matin, on a vu que le rythme était bon, mais pas pour la victoire. On a vu que Miguel [Oliveira] et Marc [Márquez] étaient simplement plus rapides que nous. Pas de beaucoup, mais de deux ou trois dixièmes", explique-t-il au site officiel du MotoGP. "Avec l'équipe, on s'est dit que le premier objectif était de finir devant les Ducati, et ensuite d'essayer de finir sur le podium. C'est ce que nous avons fait et je suis très heureux de ce podium."

Un départ compliqué

Outre l'infériorité de son rythme, Quartararo s'est mis dans une situation quelque peu compliquée au départ, en se faisant enfermer à l'entrée du premier virage, avec à sa gauche Johann Zarco, à sa droite Aleix Espargaró, et derrière lui un Marc Márquez qui klaxonnait déjà. "Le premier virage a été assez mauvais pour moi. J'ai pris un bon départ, mais j'ai du mal à freiner tard dans le premier virage", explique-t-il.
"Je n'ai pas paniqué", ajoute-t-il auprès de Canal+, "mais je dois améliorer le freinage après le départ. Pour l'instant, c'est un de mes points faibles et j'espère le transformer en point fort. En ce moment, je fais tout le temps de bons départs, mais je n'arrive jamais à vraiment jauger mon point de freinage et c'est une chose pour laquelle je dois prendre un peu plus d'expérience. Il faut que je sois un peu plus à la limite sur les premiers freinages."
Également passé par Jack Miller et Miguel Oliveira, le pilote Yamaha est resté six tours à la sixième place, prouvant une nouvelle fois qu'il parvient à ne pas perdre son calme face aux écueils. Conscient que la victoire n'était pas pour lui, il s'est employé à peu à peu remonter vers la meilleure place envisageable, la troisième.
"Quand la pluie est arrivée j'ai pensé au Mans, où ça avait été un bon moment, mais sur cette piste-ci c'est un cauchemar pour dépasser. Quand Miguel est passé deuxième, j'ai su qu'ils allaient s'échapper. J'étais derrière Aleix et Jack, et il fallait que je gère mes pneus. J'ai pas mal appris à gérer [mes pneus] pendant cette course, j'ai essayé d'être calme. Ce podium était très important, on n'avait pas vraiment les bonnes sensations − elles étaient bonnes, mais ce n'étaient pas celles qu'il fallait."

C'est finalement avec un véritable soulagement que Fabio Quartararo a fait aujourd'hui son retour sur la troisième marche du podium, celle sur laquelle il aurait dû monter à la régulière s'il n'avait pas été pénalisé lors de la course précédente. Une façon de remettre les compteurs à zéro.
"Barcelone, ça a été un peu le bordel pour moi. J'ai pris une pénalité de trois secondes pour avoir tiré tout droit dans la chicane, ensuite ma combinaison s'est ouverte, puis trois heures plus tard j'ai reçu une autre pénalité de trois secondes. C'était assez étrange et c'était important de revenir. Le test de lundi a été important et revenir sur le podium, à la place à laquelle j'avais fini à Barcelone, c'est positif. Notre régularité est bien meilleure que l'année dernière", se félicite-t-il.
Avec Vincent Lalanne-Sicaud et Chloé Millois
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE   MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Juin 2021 - 11:10

Le retour de Marc Márquez, entre fierté, émotion et gratitude

https://fr.motorsport.com/motogp/news/marc-marquez-retour-fierte-emotion-gratitude/6590426/?nrt=112
Par :Léna Buffa 20 juin 2021 à 18:41
Marc Márquez a longuement partagé ses sentiments après avoir remporté au Sachsenring sa première victoire depuis sa blessure de l'an dernier.
Combien ont eu le culot de parier sur une victoire de Marc Márquez avant ce Grand Prix d'Allemagne ? Le champion espagnol a beau faire figure d'alien sur la piste du Sachsenring, les lourdes séquelles de la chute dont il a été victime il y a près d'un an et qui a mis sur pause sa carrière n'en faisaient pas véritablement un favori réaliste. Et pourtant.

Leader des premiers essais,
vendredi, puis qualifié en deuxième ligne, il a su se maintenir à proximité des premières places tout au long du week-end, avant de porter son attaque dès l'extinction des feux. Passé en tête avant la fin du premier tour, il a tenu bon jusqu'à l'arrivée, dosant son attaque et profitant de l'apparition de quelques gouttes de pluie pour se constituer une avance qui allait s'avérer suffisante en fin de course, face au retour en force de celui qui a affiché le meilleur potentiel, Miguel Oliveira.
Vingt mois après le Grand Prix de Valence 2019, après 581 jours d'attente, Marc Márquez a donc fait son retour sur le podium, et sur la plus haute marche. Après avoir vécu l'un des moments les plus forts de sa carrière, mais aussi et surtout de sa vie, il a longuement décrit ses sensations et la rudesse de ce qu'il a vécu pendant la conférence de presse d'après-course, tout en contenant les larmes qui continuer à affleurer.

Quel comeback, Marc ! Les émotions doivent se bousculer. As-tu réalisé ?
Je crois que je ne réalise pas encore ce qui se passe. C'est vrai que cela a été, et cela est encore une période très difficile de ma carrière, et cette victoire va beaucoup m'aider pour continuer. On est arrivés ici après trois chutes de suite, ça n'a pas été facile, ni mentalement ni physiquement. Mais quand j'ai passé la ligne d'arrivée, j'ai pensé à toutes les personnes qui m'ont aidé à être ici aujourd'hui.
Quand on vit une situation difficile, il est impossible d'en sortir seul, on a besoin de gens pour cela : une équipe, des kinés, mon manager, ma famille, mes amis… J'ai trouvé chez chacun d'eux une grande aide pour revenir. À la prochaine course on reviendra à notre situation normale, mais aujourd'hui je veux savourer et dire merci à chacun d'eux. Et je veux en particulier remercier Honda, car j'ai beaucoup apprécié le respect qu'ils m'ont témoigné durant toute cette année. Ce sera une victoire importante pour moi, mais aussi pour la famille Honda et HRC.
Cette victoire sera importante pour toute notre équipe. On cherchait une station essence, car notre niveau de carburant était à la limite, et on l'a trouvée ici ! Ce sera une motivation supplémentaire pour l'avenir. Après une grosse blessure et une période difficile, ce genre de résultat est important. C'est vrai, et je suis honnête au sujet de ma situation, on sera à nouveau en difficulté à Assen. Mais jeudi j'ai bien dit que je serais moins limité physiquement ici et cela m'a aidé. Mon approche du week-end a été complètement différente et dès les EL1 j'ai été en mode attaque.
Comment as-tu vécu la course ? Tu es bien parti, puis tu t'es battu contre Aleix et tu as pris la tête, mais ensuite il s'est mis à pleuvoir et à la fin tu as subi la pression d'Oliveira…
J'avais dit que ce serait le premier week-end où je serais moins limité physiquement. Il y a moins de virages à droite, donc moins de virages dans lesquels je perds du temps. Dans les virages à gauche, ma position n'est pas parfaite, mais ce n'est pas une limite pour être rapide. Tout cela a donc aidé. Aujourd'hui j'ai pris un départ parfait, puis j'ai fait un premier tour parfait, et ensuite quand j'ai vu des gouttes de pluie je me suis dit que c'était mon jour. J'ai poussé, j'ai continué à rouler comme avant, comme quand c'était complètement sec, je me suis creusé une avance. Quand j'ai vu que Miguel me rattrapait, je me suis dit que ça allait peut-être être difficile. Mais j'ai cru en moi. C'était dur de pousser, d'être en confiance. Plus qu'à ma situation difficile, je pensais surtout à mes trois chutes d'affilée sur les trois dernières courses, et aujourd'hui il était important de finir et on l'a fait d'une très bonne façon.
Comment as-tu pu garder ta concentration dans les derniers tours ?
À un moment donné pendant la course, il m'a été difficile de rester concentré et de ne pas baisser les bras. Pendant une partie de la course, j'étais trop rigide, car je ne voulais pas tomber ou faire d'erreurs. Et puis, je me suis dit qu'il fallait que j'oublie tout ça. J'ai juste essayé d'en revenir à tous les souvenirs que j'ai sur cette piste et j'ai bien piloté.
Et puis j'ai changé le nom d'Oliveira pour lui donner le nom de mon frère. Quand on s'entraîne à la maison, normalement c'est comme ça qu'on fait, le plus rapide se met derrière et le plus lent devant, et parfois il est plus rapide que moi. Alors dans ma tête, j'ai juste changé son nom pour lui donner celui de mon frère, et je me suis dit que s'il me rattrapait ça n'était pas grave. Mais j'ai attaqué et je n'ai jamais baissé les bras.
Comment vont ton bras et ton épaule ?
La douleur et les sensations sont là, c'est toujours pareil. C'est vrai que pendant cette course j'ai été beaucoup plus en difficulté qu'à Jerez. Pour les autres courses, je ne peux pas le dire, parce que je ne les ai pas finies, j'ai fait au maximum dix tours de suite. La semaine prochaine, j'aurai plus de mal parce qu'Assen est une piste plus exigeante physiquement, mais ce n'est que de la douleur. Mon bras n'est pas normal, mais il faut du temps.
Cette victoire est-elle émotionnellement différente des dix autres que tu as décrochées ici ?
Cette victoire est différente. Je ne sais pas pourquoi, mais je ne suis pas super heureux. Peut-être que je commencerai à réaliser quand je vais retourner dans mon stand. Les sensations étaient complètement différentes, c'était vraiment dur mentalement car on vient d'enchaîner trois chutes. Ce qui aurait le plus facile aujourd'hui, ça aurait été de laisser rouler et de finir sur le podium, mais ça n'est pas ma mentalité. Bien sûr, si j'étais tombé à nouveau aujourd'hui en occupant la tête de la course, tout le monde m'aurait [critiqué], mais je m'en fiche. Je suis juste ma façon de faire et mon instinct, et c'est ce que j'ai fait aujourd'hui.
Mardi, j'ai reçu un coup de fil d'Alberto [Puig] et il a été très direct, il m'a dit : "Tu sais ce qui nous attend ce week-end, et tu sais ce que tu peux faire." J'ai dit : "OK, pas la peine d'en dire plus." Et puis, il y a le côté rationnel avec Emilio Alzamora, qui me dit : "Prends soin de toi, un top 5 c'est bien." Mais j'ai simplement suivi mon instinct.
Le Sachsenring est un circuit particulier pour toi, c'est la 11e fois que tu y gagnes : quelle est la signification de cette victoire pour le reste de la saison ?
Sur cette piste, iI y a deux choses : j'y roule en étant moins limité physiquement et les points faibles de notre moto sont moindres. On a bien vu pendant le week-end que les Honda étaient mieux. Mais il est vrai que pendant la course, toutes les Honda ont été en difficulté. Les autres ne pensent qu'à gérer leur pneu arrière, mais nous on doit aussi gérer notre pneu avant. Pendant la première partie de la course, j'étais lent mais c'était juste pour économiser mon pneu avant, pas le pneu arrière. Il faut qu'on pense à beaucoup de choses, donc on travaille pour comprendre comment progresser pour l'avenir.
Citation :
Je n'avais pas peur au sujet de la moto, et je ne pensais pas au fait de ne pas revenir, je pensais à mon bras et à ma vie.
Marc Márquez
Quand tu n'arrivais pas à soulever une bouteille d'eau, à l'automne, as-tu eu peur de ne jamais pouvoir gagner à nouveau ?
Bien sûr, mais en octobre ou novembre, j'avais peur pour mon bras. Ne plus gagner à nouveau, ça n'était pas important. Je sentais de moins en moins de force et des sensations de plus en plus mauvaises, et il y avait une infection à l'intérieur alors ça m'a fait reculer et non avancer. Je n'avais pas peur au sujet de la moto, et je ne pensais pas au fait de ne pas revenir, je pensais à mon bras et à ma vie. Depuis ma troisième opération, tout est redevenu plus normal, mais il est vrai que ce dernier pas à franchir est très dur : c'est là, mais j'ai des limites et c'est difficile de progresser sur ce point.
Quelle place a cette victoire parmi les grands moments de ta carrière ?
C'est très difficile à dire parce que chaque journée est différente, et je ne peux pas dire que j'échangerais cette journée contre une victoire au championnat. La situation que je vis actuellement est très difficile et cela me rend encore plus fier du passé. Dans tous les sports, on ne peut pas penser au passé, on ne pense qu'au présent. Et le présent c'est que Fabio [Quartararo] est en tête du championnat, que Miguel était plus rapide que moi aujourd'hui mais que j'ai réussi à bien gérer pour rester devant. J'essaye juste d'apprendre de tout cela et c'est une motivation supplémentaire pour l'avenir. Cette journée est importante, mais ce n'est pas là que je veux être : je veux être meilleur et piloter comme avant, et je ne le fais pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE   MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Juin 2021 - 11:38

MotoGP / GP d'Allemagne Réactions
Marc Márquez a fait la différence sous la pluie selon ses rivaux
https://fr.motorsport.com/motogp/news/marc-marquez-difference-pluie-victoire-sachsenring/6590664/?nrt=112
Par :Vincent Lalanne-Sicaud20 juin 2021 à 20:32
Aleix Espargaró, mais aussi Miguel Oliveira, deuxième de la course, estiment que la courte averse tombée durant le GP d'Allemagne a permis à Marc Márquez de prendre un avantage décisif pour décrocher le premier succès depuis sa blessure. Les rivaux de l'Espagnol ont été impressionnés par sa prestation.

MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Marc-marquez-repsol-honda-team

Le Sachsenring était probablement le terrain de jeu idéal pour permettre à Marc Márquez de renouer avec la victoire, près d'un an près sa fracture de l'humérus droit. Le champion espagnol a signé son 11e succès consécutif sur cette piste, le huitième en MotoGP, aidé par un tracé qui ne comporte que trois virages sur la droite, réduisant par la même occasion les sollicitions sur un bras qui reste amoindri.

Les étoiles se sont alignées pour Márquez puisque la courte averse tombée en début de course a également joué en sa faveur. "Quand j'ai vu des gouttes de pluie je me suis dit que c'était mon jour", a confié le Catalan après l'arrivée. Virtuose lorsque les conditions se dégradent, Márquez avait déjà mené plusieurs tours sous la pluie du Mans, le rythme moins élevé imprimé sur piste humide ayant déjà permis de moins solliciter son organisme.

Aleix Espargaró occupait la deuxième place quand le drapeau blanc barré d'une croix rouge, indiquant la présence de la pluie, a été agité, et c'est à ce moment-là qu'il a perdu le contact avec le leader, l'écart passant de 0"260 à 1"260 en un seul tour. L'aîné des Espargaró estime que la courte averse a permis à Márquez de faire la différence, en osant prendre plus de risques que ses rivaux.
"C'est évidemment un excellent résultat de Marc", a déclaré l'homme fort d'Aprilia. "Sincèrement, je ne m'attendais pas à ce qu'il gagne. Il a été courageux quand la pluie est arrivée. On en parlait avec Marc et Fabio [Quartararo] après la course. Ce n'étaient pas que quelques gouttes, c'était glissant ! J'ai failli chuter au virage 8 et la piste était glissante pendant quatre ou cinq tours. Il a été assez courageux pour faire la différence à ce moment-là. Il a gagné et bravo à lui, il est rapide ici, on le sent, et il a fait la différence. Ce n'est pas facile de gagner avec un tel avantage aujourd'hui donc il a été très bon, il avait un excellent rythme."


Un succès mérité selon Miller, une "leçon de pilotage" pour Zarco

Jack Miller était dans le sillage d'Aleix Espargaró à ce moment de la course et le retard pris par le #41 a selon lui favorisé Marc Márquez. "J'ai essayé de doubler Aleix quand la pluie est arrivée, mais il est immédiatement repassé devant moi. Il a été vraiment très lent durant tout le tour et Marc a pu creuser un gros écart", explique l'Australien. "Il n'y a qu'un seul endroit où on peut vraiment doubler ici, donc j'ai dû tenter au tour suivant."
"[Márquez] a très bien géré la course, c'est pour ça qu'il a gagné plusieurs titres", a ajouté Miller. "Dans une telle course, quand on a vu quelques gouttes de pluie, bam, il a créé un gros écart parce qu'on a tous été ralentis par quelqu'un qui ne voulait pas attaquer dans ces conditions. Il le mérite totalement. Je pense que tout le monde sur la grille pense qu'il méritait une victoire cette année."






[]=158705] MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Cap15032


Photographe: []=158705]Gold and Goose / Motorsport

Photographe: []=158705]Gold and Goose / Motorsport
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE   MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Juin 2021 - 12:13

Suivant / Stats - Le retour du SachsenKing ! MotoGP / GP d'Allemagne Actualités

Honda : une bouffée d'air frais dans une année de cauchemar

Par :Léna Buffa 21 juin 2021 à 17:30
https://fr.motorsport.com/motogp/news/honda-victoire-bouffee-air-frais-annee-cauchemar/6593526/?nrt=112

Le Grand Prix d'Allemagne a offert à Honda et Marc Márquez une parenthèse enchantée, près d'un an après la blessure du champion espagnol. Mais ce retour à la victoire ne règle pas les problèmes du constructeur.

MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Marc-marquez-repsol-honda-team

Après avoir conclu la saison 2019 par une victoire, et plus globalement une triple couronne mondiale doublée d'un record de points au championnats pilotes, Honda a vu ses statistiques s'effondrer à partir du moment où son champion s'est blessé, lors du premier Grand Prix de 2020. Durant 21 courses et 581 jours, il n'y allait plus y avoir de victoire pour la marque, une première historique depuis 1982.
Revenu de blessure il y a deux mois, Marc Márquez s'est vite rendu compte qu'il n'était pas encore au niveau pour gagner et il a par ailleurs découvert une moto dont le niveau s'était fortement dégradé, au point qu'aucun autre pilote n'ait pu prendre le relais des succès en son absence. Quelques lueurs d'espoir ont pu apparaître, notamment lors d'une pole position et de deux podiums obtenus en 2020, ou encore lorsque le même Márquez a mené quelques tours du Grand Prix de France, le mois dernier, sous la pluie, mais le dernier pas n'était jamais franchi.
Et puis est arrivé le Sachsenring, l'une des pistes fétiches du pilote au numéro 93, un enchaînement de virages à gauche qui tombait à point nommé pour soulager son bras droit meurtri et, qui sait, peut-être lui offrir une chance de victoire. Tout au long du week-end, le pilote espagnol et son équipe ont admis un avantage à rouler sur place, tout en tempérant toutefois les prédictions hasardeuses. Étaient-ils prêts à gagner ? "Probablement pas", assurait Alberto Puig à la veille de la course. "Nous devons améliorer la moto et Marc est un peu loin d'être en pleine forme."
Soit. Mais quand on place Marc Márquez à l'avant de la grille sur une piste qui lui plaît autant, il tente forcément sa chance. Et il s'avère qu'avant la fin du premier tour, ça l'a placé en tête. Dès lors, il n'allait pas se faire prier pour poursuivre sur sa lancée et tenter d'avaler les virages et les tours à un rythme de vainqueur. Les aléas de la course ont fait le reste, entre l'arrivée de la pluie qui a paralysé certains de ses adversaires ou un Miguel Oliveira certes très performant mais qui avait perdu trop de temps en début d'épreuve, et à la fin du 30e tour la Honda du champion espagnol passait la ligne d'arrivée en premier, faisant fondre en larmes les plus pudiques de ses responsables d'équipe.
"Il y avait une possibilité, mais c'est facile à dire maintenant !" déclarait après coup un Alberto Puig extatique auprès du site officiel du MotoGP. "Si nous devions avoir une chance, c'était probablement aujourd'hui. Cette piste convient très bien à Marc et à la Honda. C'était une possibilité, mais en toute franchise ça n'était pas facile du tout. Sa condition n'est pas celle qu'elle devrait être et nous savions que nous allions souffrir, mais quand on a Marc en piste on ne sait jamais. Aujourd'hui il y est arrivé et nous sommes très heureux pour lui, car il a vécu un cauchemar, et ce durant longtemps."
MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Marc-marquez-repsol-honda-team-1
Ce retour à la victoire vient désormais alléger le constructeur japonais et son équipe officielle, après une année cauchemardesque et un début de championnat 2021 qui n'a pas permis un retour à la normale contrairement à ce qui avait pu être espéré. "Ça a été dur, je peux vous le dire, ça a été très dur ces derniers mois. Je ne veux pas le cacher. C'est difficile compte tenu de la situation dans laquelle est Marc, et aussi par rapport à Pol [Espargaró] qui est nouveau dans l'équipe et qui a un peu de mal avec la moto. Mais on essaye de rester unis, d'avancer en groupe", explique le team manager Repsol Honda.
"Quand les résultats n'arrivent pas, particulièrement quand vous avez l'habitude de gagner, c'est difficile de garder une bonne atmosphère. Mais je dois dire que nous arrivons malgré tout plus ou moins à maintenir une ambiance et une approche assez stables face à nos problèmes et au travail que nous devons faire. Ça pourrait être chaotique mais ça ne l'est pas tellement, et nous avançons. Et je pense que la raison pour laquelle nous faisons cela est que nous sommes ici pour Honda et nous comprenons que la course ce n'est pas toujours Disneyland. Il y a des hauts et des bas, et il faut être plus fort encore quand on est en bas. Ça n'est pas une période facile, mais aujourd'hui nous avons gagné."

Une victoire qui ne règle pas les problèmes

Malgré la joie qui s'est emparée du clan Honda dimanche, chacun reste réaliste. Alberto Puig l'assure, ce succès ne règle pas les problèmes de la RC213V. "Je pense que nous devons résoudre nos problèmes et que Marc doit continuer à se rétablir", a-t-il prévenu. "Nous connaîtrons des hauts et des bas cette saison. Le résultat au Sachsenring est très important, mais cela ne signifie pas que nous avons désormais tout réglé. Ce serait une erreur de le penser, nous devrions plutôt penser à ce que nous pouvons petit à petit améliorer et aborder une nouvelle bataille à Assen."
"Honda y travaille. Nous savons que nous avons un problème et nous ne nous en cachons pas. Nous avons un problème et nous allons le régler. Honda c'est Honda, ce n'est pas un petit vendeur mais une immense entreprise, et nous croyons dans nos efforts et dans notre technologie, alors nous allons régler cela. Mais pour le moment, nous ne pouvons pas dire que nous avons une moto parfaite. Alors nous avons gagné cette course, Marc l'a gagnée, et bien sûr nous sommes super heureux, mais ça ne veut pas dire que notre problème est réglé."
"Il faut que nous continuions à travailler. Nous savons que nos pilotes, Honda et l'équipe vont continuer à travailler, et c'est tout ce que nous pouvons faire. Essayer et ne jamais baisser les bras. Je pense que c'est la clé de l'esprit de la course, continuer à pousser quelle que soit votre condition et toujours croire que vous pouvez y arriver."
Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE   MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Juin 2021 - 12:17

Quartararo : "Une course très difficile"

https://www.youtube.com/channel/UC8ggH3zU61XO0nMskSQwZdA


Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE   MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Juin 2021 - 12:27

FR
#MotoGP
Le retour du roi Marquez - GP d'Allemagne


Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE   MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Juin 2021 - 12:28

L'émotion de Marc Marquez - GP d'Allemagne
https://www.youtube.com/channel/UC8ggH3zU61XO0nMskSQwZdA


Revenir en haut Aller en bas
jeusetmatch

jeusetmatch

Messages : 65394
Date d'inscription : 02/12/2011

MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE   MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Juin 2021 - 12:40

MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Cap15033
MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Cap15034
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE   MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
MOTO GRAND PRIX D"ALLEMAGNE
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
UN FORUM POUR TOUS CEUX QUI AIMENT OU QUI VEULENT DECOUVRIR LE TENNIS :: LE SALON DES AUTRES SPORTS :: LES SPORTS MOTOS-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: